{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade.

Page 1

L’autre — Petit Livre rouge de Facebook


ATTENTION, CE DOCUMENT EST UN DÉTOURNEMENT D’UN DOCUMENT DE FACEBOOK. IL S’AGIT D’UNE PRODUCTION MÉDIATIQUE FUTUREMAG ET NON D’UN DOCUMENT OFFICIEL DE FACEBOOK


— Il y a quelques semaines sortait le “Petit Livre Rouge” de Facebook, officiellement un outil de communication interne à destination des nouveaux employés. L’objectif affiché : les familiariser à la culture d’entreprise et à la mission du réseau social. Mais il est permis de douter que sa divulgation n’ait pas été intentionnelle car le document permet surtout à Facebook de réaffirmer ses vertus philanthropiques en expliquant “ne pas créer des services pour faire de l’argent, mais faire de l’argent pour créer de meilleurs services”. Pourtant, au coeur même de ce modèle économique, les données personnelles des utilisateurs. Mais comment Facebook les collecte-t-il ? Cette semaine, FUTUREMAG vous propose de découvrir la face cachée du Petit Livre rouge.


FACEBOOK, UN SUCCÈS SANS FRONTIÈRE Nos chiffres clés : 12,5 milliards de dollars Chiffre d’affaire en 2014 1,44 milliard d’utilisateurs actifs en mars en 2015 dans le monde 1,25 milliard d’utilisateurs actifs par mois sur mobile 28 millions d’utilisateurs français 28 millions d’utilisateurs en Allemagne


DES SOUS FOR DesESPIONS espions sous

C’EST LA GUERRE D CHAQUE PAGE WEB TONS FACEBOOK TR

TION DES INTERNAU internau SONT PAS LOGGÉS SU

le ILS ENREGISTRENT LE

TIONS -tions QU’UN COOKI

NAVIGATION, ADRESS


RME DE de BOUTONS forme boutons

DES BOUTONS ! SUR VISITÉE, LES BOUAQUENT LA NAVIGA-

UTES, utes

MÊME S’ILS NE

R LE RÉSEAU SOCIAL.

es MÊMES mêmesINFORMAinforma ES

IE : LES DONNÉES DE

SE IP...


DeepFace :  Mettre un nom sur chaque visage En 2014, nous avons lancé le système de reconnaissance facialeDeepFace. Pour développer cet outil, 4,4 millions de photos taguées appartenant à 4 030 utilisateurs ont été analysées. DeepFace peut désormais reconnaître un visage avec 92,4 % de précision. Et bientôt, nous irons plus loin ! Actuellement en développement, l’algorithme “Pose Invariant Person Recognition” sera capable d’identifier les utilisateurs en fonction de leur posture corporelle.


MESSENGER : SUIVRE UN UTILISATEUR À LA TRACE


En acceptant la géolocalisation sur l’application, chaque missive envoyée via Messenger, notre messagerie privée Facebook, fournit un accès aux données de géolocalisation d’un utilisateur. Notre entreprise peut donc le suivre n’importe où, de son lit à son lieu de travail en passant par le restaurant. Une API récemment développée par un étudiant d’Harvard pour piéger ses amis permet même à n’importe qui de réutiliser ces données pour traquer les gens en direct. Comme quoi, notre collecte permet à d’autres personnes d’innover !


Données exfiltrées :  l’ABC de la localisation masquée


Sur un mobile, nous exfiltrons de nombreuses informations précieuses. Si la CNIL et l’INRIA ont pu établir une liste claire de ces fuites, nous encourageons tous nos employés à rester discrets… Il ne faudrait pas que les utilisateurs pensent qu’on les surveille. Données exfiltrées :

— Informations fournies volontairement par l’utilisateur — Numéro de téléphone

— Identifiant technique du Smartphone qui permet de le tracer — Nom de l’opérateur

— Adresse de l’ordinateur Mac Pour vous donner un petit exemple : La CNIL et l’INRIA ont suivi l’exfiltration des données de 12 volontaires pendant 3 mois. Résultats collectés :

— 117 096 localisations via les antennes relais — 22 852 localisations via GPS


Placer les internautes sous les feux des projecteurs 80 %

V I S I B I L I T É

70 %

60 %

50 %

40 %

30 %

20 %

10 %

profil élargi

réseaux

liste d’amis

nom

pho de l’us


oto sager

Depuis notre création, nous avons rendu les profils de nos usagers de plus en plus publics ! Du statut au profil élargi,

les likes et les publications de nos utilisateurs se dévoilent par défaut toujours un peu plus aux yeux du réseau.

2010 2009 2009 2007 2006 2005

données démographiques

statuts

photos

likes


Facebook Connect : s’identifier, partager, collecter Facebook Connect, c’est notre solution d’identification qui permet à chaque site de déléguer cette action à notre réseau social. L’occasion pour le site en question de récupérer une partie des informations de l’utilisateur : — Profil public

— Adresse mail — Liste d’amis

Certains sites peuvent même demander des autorisations supplémentaires ! L’option « Login Anonyme » lancée en 2014 est toujours en version Béta. Elle permet à l’utilisateur de ne pas dévoiler ses informations personnelles mais sa mise en place reste à la discrétion du développeur de l’application.


OFFLINE/ONLINE : LA CHUTE DES MURS

$


Lorsque qu’un utilisateur demande une carte de fidélité en magasin (ex: FNAC) avec la même adresse mail utilisée lors de son inscription sur notre réseau, nous sommes capables de recouper les données avec celles du dit magasin pour qu’il envoie des publicités ciblées directement sur le profil de l’utilisateur. La révolution In Real Life (IRL) est déjà en marche !


Les data valent de

QUE FAIT L’ENTREPRISE

NÉES ? SUR LA PLATEFOR

DE PLUS EN PLUS DE DO

DIRECTEMENT AUX ANN PUISSENT

CIBLER

LEU

NOTRE PLATEFORME E JOUR

DE

NOUVEAUX

AUX GOÛTS DE CHAC


e l’or !

E DE TOUTES CES DONEXCHANGE, adAD exchange

RME

ONNÉES SONT VENDUES

NONCEURS AFIN QU’ILS

URS

publicités PUBLICITÉS

SUR

ET PROPOSER CHAQUE

X

PRODUITS

CUN  !

ADAPTÉS


De nouvelles formes de résistance Certains de nos utilisateurs ont trouvé la parade pour contourner notre collecte de leurs données personnelles : — L’utilisation d’une adresse mail

spécifique pour utiliser Facebook

— Une utilisation limitée de Facebook

Connect et le refus du partage de leurs informations — L’installation d’extensions sur leur

navigateur comme Privacy Badger, Ghostery ou Disconnect pour se protéger des plug-ins sociaux

— L’utilisation par les éditeurs en ligne

d’un outil qui empêche la collecte d’informations par nos boutons : Social Share Privacy


SOURCES : INRIA, PEW RESEARCH CENTER, DE.STATISTA.COM, WEARESOCIAL, OFFICEBENBARRY.COM, DEEPFACE, “BEYOND FRONTAL FACES: IMPROVING PERSON RECOGNITION USING MULTIPLE CUES” (FACEBOOK AI RESEARCH), STATISTIQUES OFFICIELLES FACEOOK (NEWSROOM.FB.COM), ANTONIO A. CASILLI, ÉVOLUTION 2005-2010 DE LA PRIVACY SUR FACEBOOK : VISIBILITÉ PUBLIQUE DE DIFFÉRENTS ÉLÉMENTS DES PROFILS PERSONNELS, DANS « CONTRE L’HYPOTHÈSE DE LA « FIN DE LA VIE PRIVÉE » », REVUE FRANÇAISE DES SCIENCES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION [EN LIGNE], 3 | 2013 L’AUTRE PETIT LIVRE ROUGE DE FACEBOOK PAR CAMILLE GICQUEL, MILÉNA SALCI, MICHEL PARI-BONFILS, KERSTIN ACKER, MAXIME FERON

Profile for FUTUREMAG

L'autre Petit Livre rouge de Facebook  

En mai 2015 sortait dans les médias le “Petit Livre rouge” de Facebook, officiellement un outil de communication interne à destination des n...

L'autre Petit Livre rouge de Facebook  

En mai 2015 sortait dans les médias le “Petit Livre rouge” de Facebook, officiellement un outil de communication interne à destination des n...

Advertisement