Page 1

r

y

nal

ke

N°2

e ouc

du Jou

` 'essentiel sur L te antique ’l Egyp

up d e co e p

L

HORS-SƒRIE DU JOURNAL DE

d e M ic

S 45 PAGE DE BD JEUX ET DE

¶ LES DIEUX ÉGYPTIENS ¶ LA VIE QUOTIDIENNE ¶ LE MYSTÈRE DES PYRAMIDES ¶ APPRENDS À ÉCRIRE EN HiÉROGLYPHES ¶ QUI ÉTAIT TOUTÂNKHAMON ¶ LES MOMIES

+ 24 FICHES

À COLLECTIONNER

D ISNEY H ACHETTE P RESSE


s r u o j u On a to petit n u ’ d n i o bes ‌ e c u o p e d p u o c


TES 6 FICHES À DÉCOUPER POUR PRÉPARER ET ILLUSTRER TON EXPOSÉ

Dieux égyptiens Osiris

Dieux égyptiens Râ et Amon

Dieux égyptiens Horus

Dieux égyptiens Isis

Dieux égyptiens Anubis

Dieux égyptiens Thot


Le

M

TES 6 FICHES À DÉCOUPER POUR PRÉPARER ET ILLUSTRER TON EXPOSÉ

ey

ick ey

ick

De Agostini/AKG Images ey

ick

ur

en quelque sorte, éternels, n a l d e puisque le corps ne s’abîmera plus. Il faut que la momie soit parfaite! • Puis, sous la présidence d’Osiris, il dirige la cérémonie du jugement des âmes. Le défunt se présente devant Osiris. Une immense balance pèse alors son cœur. Si, par malheur, ses mauvaises actions dominent, il est jeté à un monstre qui le dévore. Bon à savoir: lorsque les prêtres commencent l’embaumement d’un défunt, ils portent un masque de terre cuite à l’effigie d’Anubis et ressemblent au dieu lui-même.

S. Vannini - De Agostini/AKG Images

• Anubis est un dieu funéraire. Il protège les nécropoles (“villes des morts”, autrement dit: grands cimetières) et le métier d’embaumeur. Il est le seigneur du pays sacré, la contrée de la mort. • On le voit sous l’aspect d’un grand chien noir au long museau et aux oreilles dressées, couché, pattes allongées et tête dressée. Ou bien il est un homme à tête canine. • Qui sont ses parents? On ne sait pas trop. Peut-être Osiris qui s’est uni à Nephtys. Son travail, c’est d’accueillir les morts, de surveiller leur momification, leur mise au tombeau, de les rendre,

Bildarchiv Steffens/AKG Images

Le

ey

ick

F. Guenet/AKG Images ey

ick

Dagli Orti - De Agostini/AKG Images ey

ick

S. Vannini - De Agostini/AKG Images

p de pou cou

Le

Le Le Le

Anubis

al d e M

ce

relève points forts et points faibles qui serviront à prononcer le verdict final. Bon à savoir: quelquefois, Thot est représenté sous la forme d’un babouin, un grand singe. • Maât participe également à la pesée des âmes sous la présidence d’Osiris. C’est une petite déesse discrète, mais de premier plan pour les Égyptiens! Elle n’a que des qualités. Elle est la déesse de la Justice, de la Paix et de la Vérité. Lors de la pesée de l’âme, elle place sur un des plateaux la plume de sa coiffure et pèse les bonnes actions du trépassé. Gare à lui si la plume est plus lourde que ses bienfaits!

urn

de reconstituer Osiris, y compris le bout manquant, son sexe, qu’elle façonne magiquement. Ensuite, elle se transforme en oiseau et, avec Nephtys, en battant des ailes, elle lui redonne souffle. C’est alors qu’Osiris, heureux d’avoir retrouvé la vie, l’enlace pour lui donner un enfant, Horus. Isis est très aimée des Égyptiens et, plus encore, des Égyptiennes. • Nephtys, sa jumelle, lui ressemble beaucoup, mais elle paraît avoir moins d’importance pour les Égyptiens. Elle est malheureusement mariée à son mauvais frère, Seth.

ce

al d e M

• Isis est la sœur et épouse d’Osiris, qu’elle aime tendrement! On la représente comme une jolie jeune femme portant sur la tête le hiéroglyphe en forme de trône, qui se prononce comme son nom. • Au côté de son époux, elle a apporté aux humains la civilisation et son côté féminin, apprenant aux femmes à tisser, coudre, cuisiner et soigner! C’est une grande magicienne qui connaît quantité d’onguents et de formules pour soigner les maladies et les piqûres de scorpions. • À la mort de son mari, c’est sa magie qui lui permet

o

• Thot est le dieu de l’Écriture et de tous les travaux intellectuels. Il se présente sous l’aspect d’un homme à tête d’ibis, un échassier pourvu d’un long bec courbe. Il détient et transmet le savoir. Il est l’inventeur du langage et de l’écriture. Son savoir est illimité: il peut tout comprendre. Cette faculté le rend un peu crâneur et agace les autres divinités! Bien sûr, il est le protecteur des scribes, mais aussi des magiciens, à qui il transmet sa science. • Il joue un rôle important lors du jugement des morts. Tandis qu’Anubis pèse l’âme du défunt, Thot prend des notes,

ce

o

urn

p de pou cou

du J

p de pou cou

Isis

al d e M

et navigue sous la Terre en sens contraire, parcourant et éclairant le pays des Morts. Attention, danger: le serpent Apophis essaie de déstabiliser son embarcation pendant ce périple de nuit. • À la fin de sa “vie”, Râ est devenu vieux et même complètement gâteux! Une de ses filles se rebelle contre lui. Il préfère alors regagner le ciel pour toujours, tandis que sa fille, devenue Hathor, la déesse-vache, soutient la voûte céleste. Bon à savoir: la religion a évolué. Râ est associé à Amon, divinité de Thèbes, et devient Amon-Râ.

o

mais les divinités ont du mal à prendre parti. La querelle est interminable! C’est la lutte du Bien contre le Mal. Finalement, vaillant et fidèle à sa famille, Horus gagne le combat et monte sur le trône d’Égypte, en tant que premier pharaon. • Les Égyptiens pensent volontiers que le Soleil et la Lune sont ses yeux. • Représenté en nouveau-né, Horus symbolise la jeunesse. Bien sûr, il est très populaire dans toutes les familles. Sous la forme du faucon, il protège le pharaon. Lors du jugement des morts, il assiste son père Osiris.

du J

Thot

al d e M

• Râ (ou Rê), père de l’univers, est le dieu du Disque solaire. C’est une divinité très importante, vénérée dans toute l’Égypte. • On représente Râ sous la forme d’un homme à tête de faucon, coiffé d’un disque solaire protégé par un cobra, ou d’un homme à tête de bélier ou, encore, sous l’apparence d’un scarabée poussant une boule, qui est le Soleil. • Chaque jour, Râ circule sur la barque solaire et va d’est en ouest en passant à midi par son plus haut point dans le ciel. La nuit, il emprunte sa pirogue nocturne

du J

• Horus est un dieu à tête de faucon, un de ces rapaces qu’on voit souvent planer dans le ciel d’Égypte. Il est le fils d’Osiris, reconstitué et ressuscité, et d’Isis. Il est aussi représenté comme un bébé dans les bras de sa mère, le pouce dans la bouche. Pendant sa petite enfance, il doit être caché dans les roseaux par Isis pour survivre. Il est petit et faible, mais il se rattrapera bientôt! • Devenu un jeune homme, Horus veut venger son père et récupérer son royaume, usurpé par Seth. Il demande aux autres dieux de le soutenir,

ce

o

urn

urn

ce

p de pou cou

du J

Horus

Mais le dieu ne retourne pas parmi les hommes. Il devient le dieu des Morts. On le représente emmailloté de bandelettes comme une momie, arborant un teint vert telle la végétation au printemps. Car Osiris, qui siège pour juger les défunts, est aussi le dieu de la Vie après le trépas. • Seth, son frère jumeau, est le méchant de l’histoire. Jaloux, hargneux, hypocrite, mauvais frère… il n’a que des défauts. On le représente avec une tête de chien rébarbatif, au museau tombant. En tuant Osiris, il a provoqué le premier décès.

Râ et Amon

o

• Les dieux primordiaux, Geb, la Terre, et Nout, le Ciel, ont eu des quadruplés: Osiris, Isis, Nephtys et Seth. • Osiris est un dieu bon pour les hommes. Il leur apporte la civilisation, l’agriculture, l’écriture et la musique. Son frère, Seth, est jaloux de toutes ses qualités. Il le tue et le découpe en morceaux, qu’il disperse aux quatre coins de l’Égypte. Isis, la femme et… sœur d’Osiris, constatant sa disparition, mène l’enquête. Elle retrouve les restes d’Osiris et, avec l’aide de Nephtys et d’Anubis, dieu des Embaumeurs, le reconstitue et le ranime.

al d e M

p de pou cou

du J

o

urn

ce

du J

Osiris

p de pou cou


TES 6 FICHES À DÉCOUPER POUR PRÉPARER ET ILLUSTRER TON EXPOSÉ

Égypte

Le sarcophage

Masque funéraire du pharaon Toutânkhamon.

Égypte

Le pharaon

Sarcophage de Thoutmosis III.

Égypte

La pyramide de Khéops, La plus grande

Carte:e pyd’iradmeidne tià té faces lisses. Form re calcaire. Matière: pier -C. 2560 avant J. n: tio uc tr Cons 58 m. Hauteur: 146, m. 35 0, 23 : se Ba

Égypte

La pyramide de Mykérinos,

La plus petite de Gizeh

Carte:e pyd’iradmeidnetiàtéfaces lisses.

Form re calcaire. Matière: pier ant J.-C. vers 2525 av n: tio Construc m. Hauteur: 65,5 . m 5 10 Base:

Égypte

La pyramide de Djoser La première

Carte:e pyd’iradmeidnetiàtédegrés.

Form re calcaire. Matière: pier ant J.-C. vers 2600 av Construction: autres. m. sur les deux Hauteur: 62 côtés, 109 m ux de r su m Base: 121

Carte:e pyd’iradmeidnetiàtéfaces lisses.

Form re calcaire. Matière: pier inconnue. date précise n: tio Construc 5 m. Hauteur: 143, m. 16 5, 21 : Base

Égypte

La pyramide de Khephren, La mieux conservée


Le

M

TES 6 FICHES À DÉCOUPER POUR PRÉPARER ET ILLUSTRER TON EXPOSÉ

ey

ick

AKG Images/Guichard/Institut Ramsès/Photo 12

ey

ick

AKG Images/Guichard/Institut Ramsès/Photo 12 ey

ick

ur

n al d e pyramides bien alignées), de princes ou de princesses, qui ont livré bien des vestiges. • Une des faces de la pyramide est percée, sur une grande hauteur, par une brèche. C’est un sultan, au 12e siècle de notre ère, qui ordonna qu’on creuse cette fente dans le but de trouver l’entrée cachée de l’édifice, mais son saccage ne donna rien, sinon que la pauvre pyramide en est restée défigurée. • On trouva le sarcophage royal dans la pyramide au 19e siècle. Lors de son transfert vers l’Angleterre, une tempête coula le bateau qui le transportait. Le sarcophage de Mykérinos est maintenant perdu à jamais.

AKG Images/Guichard/Institut Ramsès/Photo 12

ey

ick

AKG Images/Guichard/Institut Ramsès/Photo 12 ey

Le

Le

ick

Le

ick

AKG Images/Guichard/Institut Ramsès/Photo 12

ey

Le

AKG Images/Guichard/Institut Ramsès/Photo 12 - Arioko

p de pou cou

ce

Le

ce

al d e M

Pendant vingt ans, vingt mille ouvriers travaillèrent à édifier le tombeau royal et les tombeaux de ses épouses. La mauvaise réputation de ce pharaon n’est pas justifiée. On sait aujourd’hui, grâce aux travaux archéologiques, que les ouvriers ont été relativement bien traités. • Sa pyramide est la plus grande d’Égypte. C’est une merveille de perfection technique. Un système compliqué de fermeture automatique la rendait, en théorie, inviolable. Mais là encore, les pillards passèrent avant les archéologues…

La pyramide de Mykérinos • Mykérinos (son vrai nom se rapprochait plutôt de Menkaourê) était le fils de Khephren, donc le petit-fils de Kheops. Lui aussi voulut sa pyramide à côté de celles de ses glorieux ancêtres. On dit que s’il a fait construire une pyramide assez petite, c’est pour ne pas accabler son peuple de grands travaux, parce qu’il était bon et juste. Aussi parce qu’il voulait se montrer modeste. Mais cette anecdote n’est pas certaine. • Son tombeau est resté inachevé. Il est peut-être mort trop jeune pour qu’on ait eu le temps de le finir. Autour de la pyramide de Mykérinos existent encore des tombes de reines (des petites

ce

un beau sarcophage et des inscriptions, mais pas de momie, une fois de plus. • Non loin de la pyramide de Khephren a été sculpté un sphinx couché: un corps de lion avec une tête humaine, dotée de la coiffe rayée du pharaon. On pense que Khephren l’a fait construire en même temps que son tombeau. D’ailleurs, le visage du sphinx est peut-être le portrait du roi.

• Il existe à Gizeh, près du Caire, en Égypte, une immense nécropole (c’est-à-dire une ville des morts, un cimetière) contenant les trois plus grandes pyramides d’Égypte: celles des pharaons Kheops, Khephren et Mykérinos. Ce sont toutes les trois des pyramides à faces lisses. Celle de Kheops est la seule des Sept Merveilles du monde à avoir survécu depuis l’Antiquité. • Le pharaon Kheops régna quelques dizaines d’années après Djoser, un roi de la IVe dynastie. On a prétendu qu’il était cruel, sans cœur.

o

• Le pharaon Khephren était le fils de Kheops et, comme son père, il se fit édifier un magnifique tombeau, un peu plus petit, mais qui semble plus haut, car il est situé sur une colline! • La pyramide de Khephren est facile à reconnaître: elle porte encore, au sommet, quelques restes bien lisses du revêtement de pierre blanche qui, jadis, recouvrait toutes les pyramides de Gizeh. • La pyramide de Khephren, ainsi que ce qui l’entoure (temples, édifices secondaires), est la mieux conservée de toutes. On a pu y effectuer de nombreuses recherches archéologiques. On y a trouvé

al d e M

urn

du J

o

urn

ce

du J

La pyramide de Khephren

p de pou cou

La pyramide de Khéops

p de pou cou

o

un tombeau tout en hauteur. D’abord un carré de pierre, puis un autre plus petit au-dessus, et ainsi de suite jusqu’à un tout petit carré au sommet: c’était la première pyramide d’Égypte. Sa forme rappelle un escalier: en effet, c’était un passage vers le ciel! La pyramide de Djoser est une pyramide à degrés. De plus, on a construit beaucoup de temples autour, pour les cérémonies religieuses. • Hélas, au moment des fouilles, le tombeau a été trouvé vide: nul ne sait où est la momie de Djoser, ni où sont les richesses que sa famille y avait déposées. Tout cela a été pillé durant l’Antiquité.

u

en forme de corps humain. r n a l d e M Le sarcophage peut contenir plusieurs cercueils. • Lors d’une cérémonie solennelle, le cercueil est déposé dans le sarcophage, qu’on ferme avec un couvercle. On laisse beaucoup de richesses et de quoi manger dans le tombeau pour que, dans l’au-delà, le défunt ait une vie agréable. • De nombreux sarcophages et cercueils sont très bien conservés et permettent d’en apprendre plus sur la vie de l’Égypte pharaonique. La quasi-totalité des tombeaux ont été pillés, il y a longtemps, sauf celui de Toutankhamon, retrouvé presque intact.

du J

• Le pharaon Djoser (on l’appelle aussi Djéser) était un roi de la IIIe dynastie. Il commença son règne environ 2600 ans avant Jésus-Christ, soit à peu près 4700 ans avant nous. C’était un roi pacifique, qui a également été à l’origine d’une réforme religieuse. Il est considéré comme un saint, le pharaon de la prospérité, et un grand bâtisseur, grâce à l’aide de son architecte Imhotep. • Comme il fut un grand pharaon, il méritait bien un tombeau exceptionnel. Un monument comme on n’en avait encore jamais vu! Pour la première fois en Égypte, on eut l’idée de bâtir pour lui

al d e M

•Pour les Égyptiens, la vie est importante, mais la mort l’est plus encore! Pendant qu’on est vivant, on prépare déjà son tombeau, tout décoré. Celui-ci est grand comme une chambre, ou plus encore pour les personnalités. On peint sur les murs des scènes de la vie du mort avec ses amis, son conjoint et ses enfants. • Dans ce tombeau décoré, on place une grande cuve de pierre, toute sculptée de dieux, déesses et formules pour passer une éternité heureuse. Cette cuve de pierre s’appelle le sarcophage. On peut y placer un ou plusieurs autres sarcophages, puis le défunt dans un cercueil de bois décoré,

o

o

urn

ce

du J

La pyramide de Djoser

p de pou cou

Le sarcophage

p de pou cou

du J

ce

u

en Égypte. On ignore leur r n a l d e M nombre exact, probablement plus de cinq cents. Ils règnent, normalement de père en fils, mais il arrive qu’une dynastie s’éteigne, ou soit renversée. Une autre prend alors le relais. On compte plus de trente dynasties. • Quelques pharaons célèbres: Imhotep, Akhenaton, Toutankhamon, Ramsès II, la reine Hatschepsout. • À noter: le mot “pharaon” n’est pas employé par les Égyptiens à l’époque. Il vient d’une erreur dans les traductions. Ce terme, à l’origine “per-ho”, veut dire “grande maison”, c’est-à-dire le palais. On croyait dire “roi” alors que, en fait, on désignait un “palais”! o

• Pour les Égyptiens de l’Antiquité, le pharaon est tout simplement le roi. Il administre le pays, l’organise en confiant les tâches administratives à des scribes et commande l’armée. Il est le descendant du dieu Rê. Cela fait de lui le chef religieux le plus important de l’Égypte, le prêtre principal. • Le pharaon vit somptueusement, a une ou plusieurs femmes (parfois sa sœur), fait la guerre et, quand il meurt, s’en va passer son éternité dans un magnifique tombeau, où s’accumulent la plupart de ses richesses. • De nombreux pharaons, et quelques reines (on ne dit pas “pharaonne”), se sont succédé

du J

Le pharaon

p de pou cou


TES 6 FICHES À DÉCOUPER POUR PRÉPARER ET ILLUSTRER TON EXPOSÉ

Dans une tombe égyptienne Peintures murales

Dans une tombe égyptienne

Le livre des morts

Dans une tombe égyptienne Les victuailles

Dans une tombe égyptienne Les oushebtis

Dans une tombe égyptienne

Les objets de la vie quotidienne

Dans une tombe égyptienne Les canopes


Le

Bon à savoir

Le mot “canope” vient d’une cité du delta du Nil, près d’Alexandrie.

TES 6 FICHES À DÉCOUPER POUR PRÉPARER ET ILLUSTRER TON EXPOSÉ

ey

De Agostini/Leemage ey

ick

Photo Josse/Leemage ey

ick

u

rn al d e M protège le foie. Le génie Douamoutef, à tête de chacal, veille sur l’estomac. Le génie Hâpi, à tête de babouin, garde les poumons et le génie Qebehsenouf, à tête de faucon, préserve l’intestin. Les canopes sont faits d’une matière d’autant plus précieuse que le défunt est de la haute société. On en trouve en terre cuite ou en céramique pour les petites gens, en pierre calcaire et en albâtre (un beau minéral blanc, laiteux, translucide) pour les morts haut placés. Le nombre de canopes, quatre comme les points cardinaux (et l’homme gît au centre), n’a jamais varié.

Photo Josse/Leemage

Ces quatre parties du corps sont mises séparément dans quatre canopes (des urnes funéraires) et protégées par quatre fils du dieu Horus. Ces vases portent un bouchon qui représente la tête de ces quatre génies. Le génie Amset, à tête humaine,

ick

Le

Aisa/Leemage

ey

ick

Vannini/De Agostini/Leemage

ey

ick

La protection des fils de Horus

Heritage Images/Leemage

p de pou cou

Le

ick

ey

Le Le Le

Quand, pour une raison ou une autre, on ne peut remplir le tombeau de réserves de nourriture, le mort peut très bien se contenter d’effigies. L’avantage: elles durent beaucoup plus longtemps, pour la plus grande satisfaction des archéologues! Les parois de la tombe se couvrent, au besoin, de peintures représentant toutes ces bonnes choses, ou de bas-reliefs (sculptures dépassant à peine de la paroi). Le mort ne risque pas de… mourir de faim dans l’autre monde.

ce

La tombe de Toutankhamon recelait plus de cinq mille objets. Il a fallu dix longues années aux archéologues pour les sortir du tombeau, les classer, les consolider, établir un inventaire… Mais quel magnifique résultat! Comme on connaît mieux la civilisation égyptienne depuis cette découverte!

al d e M

Et des imitations

Les canopes Dès qu’ils ont reçu le corps, les embaumeurs en ont retiré les organes internes, sauf le cœur. Comme le corps lui-même, les viscères ont été traités avec soin, lavés, séchés, garnis d’huiles précieuses, et serrés dans un linceul ou des bandelettes. Quatre d’entre eux ne sont pas remis dans l’abdomen du mort, mais finissent entreposés à part dans le tombeau.

urn

o

Du côté de Toutânkhamon

Quelquefois, ces provisions sont réelles. On les a entreposées dans des paniers, des jarres, des boîtes… Il y a du pain, des gâteaux, du miel, des fruits (raisin, dattes, figues), du vin et de la bière, du poisson, de la viande: volailles, pigeons, canards, cuisses de gazelle… Hélas, deux ou trois mille ans plus tard, il reste très peu de ces denrées, à peine quelques résidus racornis. Heureusement, les contenus sont précisés sur les paniers ou les jarres.

On sait parfaitement ce qu’ils contenaient.

du J

Pour peu qu’elles n’aient pas souffert de pillage, les tombes égyptiennes, surtout celles des personnalités comme les pharaons et les reines, révèlent d’innombrables objets de la vie quotidienne: des meubles, lits ou tabourets, des coffres avec des vêtements ou des bijoux, des tablettes pour écrire avec encre et calames (roseau taillé pour servir à écrire), des bateaux, des statues,

ce

Quel bric-à-brac!

u

rn al d e M des lampes à huile, des chars (démontés), des armes, des objets de toilette, des jeux, des instruments de musique… Bref, un sacré bazar! Le contenu des tombes égyptiennes, même modestes, varie beaucoup. C’est la meilleure source d’infos sur la vie de tous les jours au temps des pharaons. o

Décidément, le mort tient à vivre comme de son vivant! Dans son tombeau, il y a ses organes internes, son aide-mémoire du livre des morts, des victuailles et des domestiques, mais ça ne suffit pas!

du J

Les objets de la vie quotidienne

De la vraie nourriture…

p de pou cou

p de pou cou

ce

Il y avait 413 oushebtis dans le tombeau de Toutânkhamon, un par jour de l’année (365), un pour chaque dizaine de jours (36), un par mois (12).

Mais il n’y a pas que la vie du personnage, il y a aussi sa mort… Sur les murs, des fresques l’exposent dans ses bandelettes ou son cercueil. On voit les déesses Isis et Nephtys, qui le conduisent devant Osiris. Le dieu des Morts trône, le défunt va comparaître. Pourvu qu’il réussisse l’épreuve! Les peintures murales viseront à convaincre le dieu que le trépassé mérite de survivre dans l’éternité.

Les victuailles Le mort, dans son tombeau, aspire à maintenir son bonheur terrestre. C’est la raison pour laquelle les tombeaux égyptiens regorgent d’aliments.

ce

Bon à savoir

Le mort et Osiris

o

On trouve des oushebtis dans tous les tombeaux, quelquefois en grand nombre. À quoi servaient-ils? D’abord, si la momie venait à être détruite, l’éternité continuerait pour le mort:

urn l’une après l’autre, al d e M ces petites statues peuvent le remplacer. Ensuite, elles jouent un rôle de serviteurs. Il faut bien que le défunt soit correctement servi. Beaucoup d’oushebtis portent des instruments agricoles miniatures, par exemple. Ou bien ils exécuteront pour le mort les travaux agricoles essentiels, qui existent aussi dans l’au-delà. L’oushebti est à la fois le maître et le serviteur, c’est pratique. Quelquefois, chaque oushebti a son cercueil.

Quand les archéologues ouvrent le tombeau d’un riche personnage, la première chose qu’ils voient, ce sont des peintures murales qui racontent la vie du disparu. Il est représenté avec sa femme, ses enfants, ses serviteurs… Il est mis en scène dans diverses activités: pêche, chasse au canard, balade en bateau, fête avec des musiciens. On admire sa maison, son jardin, ses possessions, champs, troupeaux, vergers. On assiste aux moissons, à la récolte du raisin, à la fabrication du pain,

urn al d e M à la production du vin… Quelle documentation pour nous! Nous pouvons nous faire une idée du quotidien des Égyptiens à l’époque des pharaons.

du J

Le rôle de l’oushebti

ce

Ce terme étrange, qu’on trouve d’ailleurs sous diverses orthographes (on l’appelle parfois shaouabti), désigne une statuette mortuaire, souvent de 10 à 15 cm de haut. C’est un peu comme un santon, mais pour les morts! Confectionnées en terre émaillée, en pierre, en bois… ces figurines représentent le mort momifié. Son nom est écrit sur ses bandelettes, au côté de formules funéraires.

p de pou cou

o

Un mot bizarre

Tout est peint

du J

Les oushebtis

* Récipient servant à mesurer la farine, etc.

Pour “prolonger” son existence, le défunt a besoin que sa vie dans l’au-delà ressemble le plus possible à sa vie sur Terre.

o

Le livre des morts est avant tout un aide-mémoire. Le mort se défend d’avoir mal agi.

al d e M Il peut ainsi clamer son innocence: > Je n’ai commis nul méfait. > Je n’ai maltraité personne. > Je n’ai pas fait de mal. > Je n’ai pas dit du mal des dieux. > Je n’ai pas privé un pauvre de ses biens. > Je n’ai pas fait ce qui est abominable aux dieux. > Je n’ai affligé ni fait pleurer personne. > Je n’ai affamé personne, mais j’ai offert à manger. > Je n’ai pas ordonné de tuer et n’ai pas tué. > Je n’ai pas volé les galettes des bienheureux. > Je n’ai pas retranché au boisseau*, ma balance était juste…

Peintures murales

p de pou cou

du J

Un bon aide-mémoire

urn

o

Le mort doit convaincre Osiris qu’il a toujours été quelqu’un de bien. Pour cela, ses proches ont placé dans son cercueil, parfois dans ses bandelettes, un rouleau de papyrus, le livre des morts. À l’époque pharaonique, les Égyptiens le nommaient “Livre pour sortir au jour”. Il y en a beaucoup de versions, plus ou moins longues. Si tout va bien, le défunt, une fois ces formules récitées et son âme jugée, prend place dans la barque de Rê, dans la lumière, loin des ténèbres et de l’oubli. Il renaîtra, comme le Soleil renaît chaque matin.

ce

Le livre des morts

du J

p de pou cou


TES 6 FICHES À DÉCOUPER POUR PRÉPARER ET ILLUSTRER TON EXPOSÉ

Toutânkhamon

Toutânkhamon

Toutânkhamon

Toutânkhamon

Son épouse, Ânkhesenamon Nefertiti

Son père, Akhenaton Le dieu Aton

Toutânkhamon

La “malédiction des pharaons”

Toutânkhamon Le découvreur, Howard Carter

L’équipe de Howard Carter a-t-elle été victime d’un sortilège?


W. Forman/AKG-Images

ey

ick

J. Hios/AKG-Images

ey

ick

Imagno/AKG-Images

TES 6 FICHES À DÉCOUPER POUR PRÉPARER ET ILLUSTRER TON EXPOSÉ

ick

ey

Le Le

ey

ick

E. Lessing/AKG-Images

ey

Le

ick

E. Lessing/AKG-Images

ey

Le Le

ick

urn dans la vallée des Rois. al d e M Hélas, les années s’écoulent, sans trouvaille notable! En 1922, Carnarvon veut arrêter. Carter le supplie de lui laisser encore un an. Il est sûr qu’il reste une tombe. Lord Carnarvon accepte. Carter continue de fouiller. • Son obstination finit par payer: le 4 novembre 1922, il découvre la tombe du pharaon oublié. • Carter a mauvais caractère. Il déteste que les badauds viennent visiter ses chantiers. Ça le gêne dans son travail. Il les reçoit sans amabilité. Excédé par ces interruptions, il finit par quitter le site, mais donne ensuite des conférences et des interviews. Il meurt en 1939, dix-sept ans après son exploit. o

Ullstein Bild/AKG-Images

ce

p de pou cou

du J

Le

d’Akhenaton. Ils se marient u r n a e M ld très jeunes. Déjà, Akhenaton pense à la nouvelle religion, celle d’Aton. Nefertiti le soutient de toutes ses forces. • Dans leur cité d’Akhet Aton, ils exécutent ensemble des sacrifices. Elle joue un rôle presque aussi important que son époux dans ces cérémonies. Le couple a eu six filles: Méritaton, Mâketaton, Néfernéferouaton, Néferneférourê Ânkhesenpaaton et Setepenrê. Mais tout ne va pas si bien dans le couple royal. Vers la fin du règne, ils se séparent et vivent chacun de leur côté. • Quand Nefertiti est-elle morte? On l’ignore. Où est son tombeau? Sa momie? Les recherches avancent quelques hypothèses.

Le découvreur, Howard Carter • Cet Anglais est né en 1874. Dessinateur, peintre, archéologue et égyptologue, c’est surtout le découvreur du tombeau de Toutânkhamon. • C’est lors d’une séance de peinture chez un ami de son père, égyptologue amateur, qu’il contracte la passion de l’égyptologie! Il est alors adolescent. Très vite, il est embauché pour aller en Égypte. Son travail? Recopier à l’aquarelle les fresques de tombes récemment mises au jour, difficiles à photographier à l’époque. Il se passionne pour les fouilles, se perfectionne et devient un archéologue aguerri. • Un mécène, Lord Carnarvon, l’engage et le charge d’exhumer de nouvelles sépultures

ce

p de pou cou

o

• Reine d’Égypte, Nefertiti était l’épouse d’Akhenaton. Elle est peut-être la mère de Toutânkhamon, mais ce n’est pas certain. • Elle est réputée être une des plus belles femmes qui aient existé. Les sculptures et peintures qui la représentent sont nombreuses. Ces œuvres nous donnent une idée de son aspect. Elle porte une coiffe très caractéristique: une haute tiare bleue, garnie d’une frise de pierres carrées sur un ruban d’or. Aucune autre reine n’a porté une tiare de ce genre. Si bien que Nefertiti se reconnaît sans peine sur les représentations! • Son nom signifie “la belle est venue” (neferet: belle; iti: venir). Elle est sans doute la cousine

ce

Nefertiti

u

rn al d e M Celui-ci n’est alors qu’un enfant. Ânkhesenamon connaît deux grossesses, mais les enfants meurent avant la naissance. Toutes ses sœurs sont mortes, ses parents aussi… • Quand Toutânkhamon disparaît à son tour, elle est une jeune veuve d’environ 23 ans. Elle doit épouser le nouveau pharaon, un vieil homme. Quelle tristesse! Mais sa mission est accomplie: elle a “transmis la royauté” au successeur de Toutânkhamon. Ensuite? Plus aucune trace d’elle. Un complot a-t-il permis de se débarrasser de cette reine encombrante? À l’heure actuelle on n’a retrouvé ni son tombeau ni sa momie.

du J

o

urn et la nourriture laissés al d e M pour le “voyage d’éternité” du souverain. Ces champignons ont pu occasionner des pneumonies. Mais beaucoup de gens ont visité le tombeau, y ont travaillé longuement pour certains et ont vécu très vieux. N’oublions pas que Carter est mort dix-sept ans après sa fabuleuse trouvaille! Cette malédiction n’est au fond qu’une légende destinée à faire vendre des journaux. • Bon à savoir: certaines sépultures portaient à l’entrée une formule gravée, du genre: “La mort poursuivra de ses ailes celui qui osera pénétrer dans cette tombe.” Mais pas celle de Toutânkhamon!

• Cette jeune femme ravissante est non seulement l’épouse de Toutânkhamon, mais aussi sa sœur ou sa demi-sœur! Elle a trois ou quatre ans de plus que lui. • Elle est la troisième des six filles d’Akhenaton et de Nefertiti (voir leurs fiches). Princesse royale, elle vit avec ses sœurs au palais de la capitale Akhet Aton. Elle connaît sans doute une enfance heureuse avec des parents aimants. À cette époque, elle se nomme Ânkhesenpaaton. • Sa vie n’a pas dû être facile! Selon la tradition, son père l’épouse, ainsi que ses aînées. Quand il meurt, on la marie à Toutânkhamon.

o

ce

du J

p de pou cou

Son épouse, Ânkhesenamon

p de pou cou

du J

ce

o

le prier, avec l’assistance u r n a l d e M de Nefertiti, qui lui offre des sacrifices. • On représente Aton sous la forme d’un soleil, un simple cercle portant le cobra royal sacré, l’uræus, attribut des pharaons. De ce cercle partent en éventail de fins rayons qui se terminent tous par une petite main protectrice, stylisée. Quelques-unes de ces mains tiennent la croix de vie, l’ânkh, devant le nez ou la bouche de l’adepte, montrant la protection spéciale donnée par le dieu. • Dès la mort d’Akhenaton, on s’empresse d’oublier Aton. On revient aux anciens dieux. Akhet Aton et son temple seront oubliés pour des millénaires…

La “malédiction des pharaons” Après la découverte du tombeau, une légende se répand: tous les archéologues ayant participé aux fouilles seraient morts de façon “surnaturelle”! • Certes, Lord Carnarvon succombe, en mars 1923, à une infection due à une piqûre de moustique. Il est vrai aussi que le canari de Carter a été avalé par un cobra (symbole du pharaon) juste avant la découverte. Mais quoi d’autre? Les journalistes se mettent en chasse et alimentent la légende. Dans l’équipe qui secondait Carter, vingt-sept personnes ont péri en douze ans. Surtout de la pneumonie. • En tout cas, des champignons ont proliféré dans le tombeau, surtout sur les fruits

ce

p de pou cou

du J

• Aton est un dieu de l’Égypte antique. Longtemps, il n’a été qu’une des manifestations d’un dieu solaire plus important, Rê. Dans l’esprit des Égyptiens, il représente le disque solaire d’une façon assez abstraite. Aucun texte ne se rattache à lui. • Mais Amenophis IV l’adopte, suivant une démarche religieuse exigeante. Pas de tête d’animal pour le représenter. Pas de légendes à dormir debout. Le pharaon voue sa vie à Aton. Il commence par changer de nom. Il devient Akhenaton, “celui qui est utile à Aton”. Dans la ville qu’il crée, Akhet Aton, “la cité de l’horizon du globe”, il est le seul prêtre à célébrer son dieu, dans son temple. Le seul à pouvoir

u

rn al d e M d’Aton, avec l’aide de son épouse, Nefertiti. • Il a six filles avec Nefertiti et au moins un fils, Toutânkhaton, le futur Toutânkhamon. On ne sait pas qui est la mère. La vie de famille semble agréable. • Mais le peuple gronde: la nouvelle religion ne lui convient pas, la nourriture manque, les ennemis menacent les frontières… Les Égyptiens se sentent abandonnés par les dieux traditionnels. Le pays va mal. Le pharaon et sa religion suscitent l’hostilité. • Akhenaton meurt vers l’âge de 37 ans. Après son décès se déroulent trois ans de troubles. Puis le petit Toutânkhamon est appelé à régner… o

Le dieu Aton

du J

Son père, Akhenaton

• Le pharaon Akhenaton vivait au 14e siècle avant Jésus-Christ, dans la capitale de l’Égypte d’alors, Thèbes. Accédant au trône en tant qu’Amenophis IV, il change de nom pour honorer son dieu, Aton… Car il est très pieux, mais méprise les divinités traditionnelles de l’Égypte et leurs prêtres. Il rêve d’une religion plus mystique, qui ne reconnaisse qu’un seul dieu: Aton, le disque solaire. • Il se consacre au culte de ce dieu jusqu’alors presque inconnu. Pour lui, il construit une capitale en plein désert, à 400 km de Thèbes: Akhet Aton (de nos jours, Tell el Amarna). C’est une ville magnifique. Chaque jour, Akhenaton se rend au temple pour célébrer le culte

p de pou cou


L A I É G C YPTE É P S LE JOURNAL DE MICKEY/HORS-SÉRIE COUP DE POUCE

DANS CE NUMÉRO, TOUT CE QUE TU DOIS SAVOIR SUR L’ÉGYPTE ANTIQUE

N°2

7 FÉVRIER 2018

3

p. 12 LA VIE

QUOTIDIENNE

5

p. 14 CE QUE SAVAIENT

7

LES ÉGYPTIENS

p. 18 LE MYSTÈRE

DES PYRAMIDES

9

p. 32 LE RITUEL DE LA MORT p. 34 MOMIES: MODE D’EMPLOI

12 14 16

p. 52 TOUTÂNKHAMON:

L’EXTRAORDINAIRE DÉCOUVERTE

p. 54 QUI ÉTAIT TOUTÂNKHAMON? ET AUSSI: 24 FICHES DÉTACHABLES À COLLECTIONNER!

Couverture: © Disney - Dessin, encrage et mise en couleur: Morgan Prost

Apprends à écrire en hiéroglyphes, p.

QU E LS ? S IGN E S E S-TU

DE

© Disney - Glowimages

20

18 20 22 32 34 36 52 54 56 68 71

3PAG9ES DE BD

Six fiches à détacher: Les dieux égyptiens Six fiches à détacher: Les pyramides Six fiches à détacher: Dans une tombe égyptienne Six fiches à détacher: Toutânkhamon Exposé Exposé Donald & Popop Exposé Exposé Picsou Exposé Exposé Mickey Exposé Exposé Donald Donald & Popop Jeux

Reste connecté à ton magazine préféré sur: journaldemickey.com

11


EXPOSÉ L’Égypte des pharaons est une civilisation qui a duré plusieurs millénaires. Comment y vivait-on?

LA VIE DANS E U Q I T N A E T P L’ÉGY

Texte: Béatrice Bottet

Bildarchiv - W. Forman - H. Champollion - E. Lessing/AKG Images - Age Fotostock

Une société organisée

L’Égypte est principalement peuplée de paysans sur lesquels règne un souverain qu’on appelle pharaon. Partout dans le pays, fonctionnaires et scribes surveillent la bonne marche de l’empire. Ils exécutent les directives du pharaon et lui rendent des comptes. L’armée maintient l’ordre. Elle obéit au monarque et aux généraux. Elle est parfois lancée à la conquête de nouvelles terres. Les prêtres sont d’autant plus nombreux que… les dieux le sont aussi. Et il faut tous les honorer dans une multitude de temples. Enfin, le royaume compte des ouvriers bâtisseurs de pyramides, des maçons, des artistes, des artisans, des serviteurs…

Les paysans

La terre, toute noire, est très fertile. Chaque année, elle s’enrichit grâce à la crue du Nil, en juin. Dès que le fleuve retourne dans son lit, à la fin de l’été, le paysan répare les digues si besoin. Puis il laboure à l’aide de sa houe, l’outil à tout faire, formé d’un manche et d’un soc large et plat. S’il est riche, il utilisera sa charrue tirée par un bœuf, parfois plusieurs. Il ne lui reste qu’à semer et attendre que le grain mûrisse. Ensuite, il faut moissonner à la faucille.

Enfin, la récolte est battue puis vannée pour ne garder que le grain. Les scribes royaux surveillent les opérations. Ils calculent ce qui doit revenir dans les greniers du pharaon. En prévision de la saison sèche, le paysan creuse des canaux pour irriguer ses terres aussi loin que possible. Les Égyptiens cultivent des légumes, de la vigne pour le vin et le raisin, des dattiers et des figuiers. Ils élèvent bovins et volailles.

Repères chronologiques 3200 avant J.-C.

3100 av. J.-C.

Règne de nombreux pharaons, durant trente dynasties. Les principaux:

Apparition de l’écriture en Égypte. Narmer (date de règne: -3185 à -3125) est le premier pharaon de la première dynastie. Il est aussi l’unificateur de l’Égypte.

12

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

De 2650 à 343 av. J.-C.

• Djoser (vers -2800), bâtisseur de la première pyramide. • Khéops (-2585 à -2560), Khephren (-2555 à -2532), Mykérinos (-2532 à -2510), Chacun a construit l’une des trois grandes pyramides de Gizeh.


La nourriture

L’aliment de base est le pain. On moud soi-même son grain pour obtenir de la farine. Puis on cuit des galettes à la braise. On peut y ajouter des fruits pour en faire des gâteaux. Sinon, on fourre la galette de légumes crus (salade, concombre, oignons…) ou cuits (lentilles, fèves, poireaux…) à la marmite avec des herbes et des épices, parfois de la viande. Chez les riches, on rôtit à la broche pigeons, oies, canards et… gazelles! Au dessert, on déguste des fruits, surtout des figues ou des dattes.

Sculpture en bois d’une femme moulant du grain.

Le pharaon

Il règne et commande tout. Il est considéré comme un dieu. Toute l’Égypte lui appartient. On est généralement pharaon de père en fils. Avec l’aide de ministres, il contrôle le commerce, distribue des fonctions, organise des expéditions d’exploration, fait la guerre… Surtout, il doit gérer son immense fortune constituée d’or, d’objets précieux, de grains…

L’habillement

Il fait chaud. Pas question de s’emmitoufler! Pour les hommes, un pagne de lin suffit. Les femmes portent une robe du même tissu! On marche pieds nus ou chaussé de sandales de roseau ou de cuir qui évoquent des tongs. La perruque est courante pour les deux sexes, ainsi que les bijoux, en or et pierres précieuses pour les riches, en terre cuite émaillée pour les plus modestes.

Le Nil L’Égypte ancienne dépend du Nil. C’est le deuxième fleuve le plus long du monde (6 695 km). Il coule à l’est de l’Afrique, du sud au nord, et se jette dans la Méditerranée. Tous les ans, il inonde ses rives du fait des pluies tombant au sud. Lorsque l’eau se retire, elle laisse une boue fertile: le limon. La crue irrigue sur environ 10 à 12 km de large un pays qui, sinon, serait un désert.

Parmi les attributs royaux du pharaon: une barbe postiche et un némès (coiffe).

Les scribes

Ce sont ceux qui savent écrire. L’écriture en hiéroglyphes est difficile. Mais il existe des graphies plus courantes pour le travail ordinaire. Les scribes notent ce qui concerne l’organisation du pays, ses récoltes, le trafic portuaire… Ils tiennent la comptabilité de toute l’Égypte. Leurs instruments? Une tablette, du papyrus, des calames (roseaux taillés qui servent de plumes), ainsi que des pastilles d’encre rouge et noire. Scribe tenant sa tablette. 332 av. J.-C.

• Hatshepsout,, une grande reine (-1479 à -1457). • Amenhotep III (-1390 à -1353). • Akhenaton (-1353 à -1336). • Toutânkhamon (-1332 à -1322). • Ramsès II (-1279 à -1213).

Alexandre le Grand envahit l’Égypte. Il y règne de -332 à -310 et installe sa dynastie.

30 av. J.-C.

Rome conquiert l’Égypte. La dernière reine du pays est Cléopâtre (-51 à -30). Son fils, seul héritier, disparaît, peut-être assassiné. Le royaume perd son indépendance et devient une province romaine.

13


EXPOSÉ

Architecture, astronomie, médecine, écriture... l’Égypte antique était très avancée! Texte: Béatrice Bottet

T N E I A V A S E U CE Q LES ÉGYPTIENS Poséidon face à Ulysse.

F. Guenet - Bildarchiv Steffens - H. Champollion - De Agostini/AKG Images - Age Fotostock

L’écriture...

14

Les Égyptiens font partie des premiers peuples à avoir développé l’écriture! Celle-ci ne ressemble pas du tout à la nôtre. Pour dire “œil”, on dessine un œil et, pour dire “canard”, un canard. Ça devient plus difficile avec des mots abstraits ou compliqués. Comment dire “commander” par exemple? Ou “dormir”? C’est alors qu’il faut combiner les dessins qui correspondent à un mot, et ceux qu’on associe selon la prononciation, comme dans les rébus. Ces signes qui représentent des mots, des parties de mots ou des symboles s’appellent des hiéroglyphes, ce qui signifie “écriture sacrée”. On l’emploie dans les temples et les palais. Au quotidien, on utilise une écriture moins élaborée, dite hiératique. Le démotique, plus tardif, est une écriture simplifiée.

... et ses outils

Les arts

Les Égyptiens sont des artistes. Les architectes aiment les édifices grandioses! Certains temples sont immenses, avec les obélisques symbolisant les rayons du soleil, et de gigantesques statues des dieux ou des pharaons. La peinture est aussi très appréciée. Sur les murs des palais, des temples et des tombeaux, les fresques représentent la nature, les dieux ou les gens au quotidien. Des scènes de danse laissent à penser qu’ils s’intéressent à la musique. Mais nous ignorons les airs qui leur plaisent. Quant aux paroles, ce sont souvent des chansons d’amour.

Dr™les de portraits! Ils dessinent toujours les être humains de profil. Cela leur donne un air de ressemblance. Avec un peu d’habitude, on finit par les différencier. Le visage et le corps sont tournés, le torse est de face. C’est la règle! Papyrus.

Puisque le papier n’existe pas encore, les scribes écrivent sur du papyrus. Il s’agit d’une plante qui pousse dans le Nil. Les fibres de ce végétal permettent de produire de longues bandes qu’on fait sécher avant d’y tracer des caractères à l’encre noire, qu’on orne parfois de rouge. Chaque scribe possède un étui rectangulaire percé de deux petits alvéoles pour accueillir de l’encre. Comme avec la gouache, il faut la mouiller pour s’en servir. Il y glisse aussi des calames, qui sont des petits bâtons fins, en guise de stylo. Enfin, beaucoup de textes sont gravés sur les monuments comme les tombeaux, les temples, les palais. Ils ont ainsi traversé le temps sans trop s’abîmer.

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


Les bijoux

Les riches en raffolent! Les pharaons font venir de l’or de Nubie (région située au sud du pays), et des pierres dures ou semi-précieuses. Ces parures embellissent les nobles, hommes ou femmes, et leurs sépultures. Bagues, bracelets, et larges colliers, appelés pectoraux, sont courants. On les met dans des coffrets décorés, peints ou incrustés de bois précieux. Or, turquoise (bleu-vert clair), cornaline (rouge), lapis-lazuli (bleu profond), incrustations de nacre, d’ivoire, d’albâtre… voilà de quoi se parent les nantis. Les pauvres se contentent de terre cuite recouverte de faïence bleu clair. Mais ils ne renoncent à ces parures que pour travailler aux champs!

Bracelet en or et lapis-lazuli. Le temple d’Abou Simbel.

Les sciences

L’astronomie fait un tabac. Ils ont déjà identifié certaines planètes du système solaire et des constellations comme la Grande Ourse. De solides notions de géométrie permettent d’évaluer la hauteur d’une pyramide ou la surface d’un domaine, par exemple. L’architecture, évidemment, est une spécialité de l’Égypte antique. Quant à la médecine, essentiellement à base de plantes, elle est réputée hors de l’empire!

Ce collier est appelé un pectoral.

Les artisans Ils sculptent la pierre, le bois, travaillent la poterie ou les métaux précieux. Ils sont experts pour façonner des objets raffinés, même pour la vie quotidienne des gens modestes. Les artisans forment la classe moyenne de la société. L’art semble accompagner les Égyptiens durant toute leur existence. C’est grâce aux nombreux objets retrouvés dans les tombes qu’on en sait autant.

Le temple de Louxor.

Les pyramides Ces monuments funéraires abritent les corps de pharaons, de reines ou de hauts personnages. Les plus connues, les plus grandes aussi, sont les trois pyramides de Gizeh (près du Caire), qui ont recueilli les dépouilles de Khéops, Khephren et Mykérinos. Celle de Khéops mesure 146 m de haut, elle a été bâtie vers 2560 avant Jésus-Christ, ce qui signifie qu’elle a plus de 4500 ans! À noter: les Égyptiens sont obsédés par la mort, la conservation des corps (momies), les cercueils (sarcophages), les mausolées…

Le Sphinx veille sur les pyramides de Gizeh. Mission impassible!

15


© Disney - R. Salvagnini/A. Leghziel

Donald & Popop

16

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


© Disney

Pars à l’aventure D B % 0 0 1 s e in z a g avec les ma

CHEZ TON MARCHAND DE JOURNAUX


EXPOSÉ Il existe dans le nord de l’Égypte, près du Caire, à Gizeh, un immense témoignage du temps des pharaons: les grandes pyramides et le sphinxè Tout autour, il y a des temples, des tombeaux, des vestiges arcÉéologiques précieux pour comprendre la vie des àgyptiens plusieurs milliers d’années bien avant nous. GizeÉ, est une nécropole, une ville des morts.è.

LE MYSTÈRE S E D I M A R Y P DES

Texte: Béatrice Bottet

Glowimages/Photo12.com - Rue des Archives - AKG Images

À quoi servent-elles?

18

Les pyramides sont des tombeaux. Elles n’ont qu’un occupant, un pharaon, c’est-à-dire un roi de l’Égypte ancienne. La mort est importante pour les Égyptiens. Ils préparent donc soigneusement leur au-delà. Pour un très grand roi, il faut donc un très grand et très riche tombeau. Aussi les rois Khéops, puis son fils Khephren et son descendant Mykérinos, se firent-ils ériger ces pyramides, en les commençant de leur vivant, comme tout le monde à l’époque!

Pourquoi enfermer ainsi le corps des morts? Les pyramides sont faites pour protéger le mort de toutes les attaques et garantir une demeure au pharaon après son trépas, où il ne sera dérangé ni par les animaux, ni par les voleurs, ni par ses ennemis. Sinon, il risquerait de ne pas connaître le repos. C’est pourquoi les pyramides sont construites

Combien en existe-t-il?

Les archéologues (aussi appelés égyptologues quand ils sont spécialisés dans l’étude de l’Égypte antique) en ont recensé une centaine. Elles sont de tailles variées, certaines ne mesurent

pour être sûres, inviolables. Quand le défunt a été placé dans sa “demeure d’éternité”, comme l’on dit alors, une fermeture automatique, formée d’énormes pierres, se met en branle. On ne peut, théoriquement, plus jamais pénétrer dans la chambre funéraire. On nomme ça une fermeture à herse.

que 10 à 15 m de hauteur, et beaucoup sont en piteux état. Peut-être en reste-t-il d’autres à mettre au jour, enfouies depuis des millénaires sous le sable du désert… Les chercheurs sont au travail.

Avant 3000 av. J.-C.

Vers 2700 à 2600 av. J.-C.

Premiers mastabas Les tombeaux des riches Égyptiens et des pharaons ressemblent à de petites maisons de pierre. On les appelle des mastabas. Puis on a l’idée d’en construire à deux étages, celui du dessus étant plus petit que le premier.

Pyramides à degrŽs Les tombeaux deviennent de plus en plus imposants, jusqu’à prendre la forme d’une pyramide. La première, celle de Djoser (voir fiche), est dite à degrés (c’est-à-dire avec des “escaliers”).

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


Chaque face des pyramides de Gizeh correspond exactement à un point cardinal. Un exploit!

E. A VI S IT G U I D E!

PAR I CI LLE S U IV EZ

Qui les a construites?

Ce sont des ouvriers et non des esclaves. Ils étaient bien traités et n’étaient pas fouettés (voir fiche). Leur technique reste un mystère. Il n’y avait pas de grues alors! Les blocs étaient lourds, les outils rudimentaires et, pourtant, les pierres sont parfaitement ajustées sur une immense hauteur. Il est possible qu’ils aient bâti les premiers mètres de la pyramide de Khéops à l’aide d’une rampe extérieure, sur laquelle on poussait et tirait les blocs de calcaire, puis une rampe intérieure permettait de les positionner.

Grande galerie Chambre de décharge

Bon à savoir

Entrée

Chambre funéraire Chambre de la reine Chambre souterraine

Qu’y a-t-il à l’intérieur?

Presque rien: de la pierre, de la pierre encore et toujours de la pierre! Les pyramides ne sont pas creuses. Elles forment un bloc énorme. On y trouve quelques couloirs secrets qui mènent à deux pièces: une pièce technique appelée la “chambre

de décharge”, qui sert à empêcher la pyramide de s’effondrer sur le sarcophage, et surtout une chambre funéraire, où le pharaon gît dans son sarcophage, entouré de ses richesses, protégé par la masse de pierre et la fermeture à herse.

Vers 2500 av. J.-C.

Environ 1650-1530 av. J.-C.

Pyramides classiques, dites “à faces lisses” On égalise les faces de la pyramide avec de grands blocs de pierre, puis on ajoute des plaques de pierre blanche, qui brillent au soleil, pour les lisser. Celles-ci ont presque partout disparu, sauf quelques vestiges en haut de la pyramide de Khephren.

Les dernières pyramides

Ce sont celles de la 17e dynastie.

Tous les pharaons ne sont pas inhumés dans des pyramides. Beaucoup se trouvent dans des tombes souterraines, cachées dans la montagne, comme le célèbre tombeau de Toutânkhamon.

Pour verrouiller une pyramide: la à tout jamais fermeture à hers e

Quand le pharaon dans sa demeure a été installé le dernier prêtre dé d’éternité, à herse. Il retire unclenche la fermeture maintenait une énore cale qui en équilibre instab me pierre le. La pierre glisse dans une cavité prév Elle repousse ainsi ue pour elle. dans un couloir, qu une pierre carrée une autre qui bloquei en repousse alors impossible, de l’entrée. Il est comme de l’intérie l’extérieur le dispositif. Pour ur, de déplacer dans la demeure pénétrer de Khéops, les archfunéraire creuser des passag éologues ont dû de la pierre avant dees dans la masse comment le dispos comprendre itif fonctionnait!

19


EXPOSÉ

APPRENDS À ÉCRIRE S E H P Y L G O R É I EN H Grâce à ton Journal, perce le mystère des hiéroglyphes, la plus ancienne écriture Champollion qui, au 19e siècle, égyptienne. C’est Chamèollion a su les déchiffrer. Suis le guide...

3 questions à Dominique Farout Égy

Exemples d’idéogrammes

. ptologue au musée du Louvre

JDM: Que sont les hiéroglyphes? D. F.: C’est un assemblage de signes, qui évoquent des sons, et d’idéogrammes représentant des idées. Cette méthode a été mise au point il y a très longtemps: en l’an 3250 avant Jésus-Christ! JDM: Comment les comprendre? D. F.: Un idéogramme est un petit dessin qui symbolise une idée. La silhouette de jambes effectuant un pas voudra dire se déplacer, marcher, avancer… Les sons se déchiffrent comme des rébus.

20

Texte: Dominique De Coster Dessins: Morgan Prost

JDM: Comment peut-on lire cet alphabet? D. F.: Comme je le disais, les lettres sont toujours représentées par des dessins. Le “r” est, par exemple, symbolisé par une bouche car, en égyptien, la bouche se dit “ro” (premier son qu’on entend dans le mot “ro”). Un pain stylisé désigne un “t” car le pain se dit “ta” (premier son qu’on entend dans le mot “ta”)…

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

Cet idéogramme signifie Terre, mais aussi pays. Il n’est pas rond car les Égyptiens croyaient que notre planète était plate!

Marcher, se déplacer, avancer… Enfant. Il est assis et porte une main à la bouche.

Soleil, mais aussi Rê, le dieu du Soleil, la météo, le temps qui passe…


Alphabet hiéroglyphe

Apprends à compter Le trait représente le chiffre 1.

b

a

ch

c

d

L’arceau, le nombre 10. La corde, le nombre 100.

j

e/â

f

g

h Le lotus, le nombre 1 000. Le doigt, le nombre 10 000.

l

i

m

n

o Le têtard, le nombre 100 000.

q

p

r

s

t

Le personnage au bras levé,

le nombre 1 000 000 (un million).

Il n’y a pas de nombre supérieur au million. On estimait que c’était déjà assez comme ça!

v/w

u

x

y

z

Les lettres de l’alphabet égyptien ne correspondent pas tout à fait aux nôtres car les deux langues sont différentes et les sons ne sont pas les mêmes. À l’origine, il n’y avait pas de voyelles. Elles ont été ajoutées par la suite. Certaines lettres représentent à elles seules des sons, comme le “ch”. Le “e” ne se prononce pas comme le “e” en français: c’est un son qui est un mélange de “e” et de “â”.

De quels signes es-tu?

Malgré ces différences, tu peux t’amuser à écrire ton prénom avec l’alphabet ci-dessus. Pour être le plus précis possible, réfère-toi aux sons plutôt qu’aux lettres. Si ton prénom contient une lettre muette comme le “s” de Jacques, ne l’écris pas! Si tu dessines bien, recopie les symboles qui correspondent aux lettres de ton prénom. Sinon, décalque-les.

Pour écrire un nombre, rien de plus simple! Si tu veux indiquer 7, tu dessines sept traits, pour 20 000, tu représentes deux doigts.

Comment noter 21 347? Tu décomposes ton nombre (20 000 + 1 000 + 300 + 40 +7). Ce qui donne:

Génial, pour tes messages secrets!

Emma et Tom au pays des pharaons.

Glowimages - Prod

Emma

Tom

21


Picsou

La pyramide de l’éternelle jeunesse C’EST VOTRE JOUR DE CHANCE, MONSIEUR PICSOU ! VOUS ALLEZ POUVOIR METTRE MA PYRAMIDE D’ISIS ET OSIRIS SUR LE MARCHÉ !

DEUX MINUTES SUFFISENT ! REGARDEZ CE MIROIR DE VOUS VOYEZ PRÈS ! DES RIDES ?

SI C’EST LE CAS, IL DOIT Y AVOIR UN MARCHÉ POUR !

EUH… OUI ! J’EN AI PLUS QUE JE CROYAIS !

SURTOUT QUAND J’AURAI ENLEVÉ LES MARQUES QUE J’AVAIS FAITES SUR CE MIROIR ! HÉ, HÉ !

1

22

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

MAIS J’AI DES DOUTES ! ET JE NE VAIS PAS LA TESTER CAR J’AI MIEUX À FAIRE QUE DORMIR ! À PRÉSENT, DU BALAI !

SANS DOUTE PARCE QUE JE TRAVAILLE JOUR ET NUIT !

VOUS VOYEZ LA DIFFÉRENCE ?

NE VOUS INQUIÉTEZ PAS ! LES RIDES DISGRACIEUSES VONT FONDRE COMME NEIGE AU SOLEIL !

WAOUH !

PLUS UNE RIDE !

© Disney - E. Geradts/Comicup

TRÈS SPIRITUEL ! NON, ELLE AGIT COMME UNE LENTILLE QUI AMPLIFIE LES POUVOIRS COSMIQUES ! QUICONQUE DORT DESSOUS NE VIEILLIT PLUS, MAIS RAJEUNIT !

OH ? ET ELLE FAIT QUOI, VOTRE PYRAMIDE ? DE LA NEIGE QUAND ON LA SECOUE ?


MÊME GÉO NE M’A JAMAIS MONTRÉ QUELQUE CHOSE COMME ÇA ! JE POURRAIS FAIRE FORTUNE AVEC CETTE PYRAMIDE !

STUPÉFIANT ! AVANT, MON

PAS SEULEMENT VOUS ! TOUS LES DEUX ! J’AI RÉDIGÉ UN PETIT CONTRAT…

VISAGE ÉTAIT TOUT RIDÉ, À PRÉSENT…

SIGNEZ ICI !

LÀ ! SI VOUS ME PAYEZ CE MILLION DE DOLLARS, VOUS POURREZ LANCER LA PRODUCTION !

LE MILLION SPÉCIFIÉ DANS LE CONTRAT ! C’EST UNE AVANCE SUR RECETTES !

MINUTE ! UN MILLION ? QUEL MILLION ?

GLOUPS !

C’EST MOI QUI AI SIGNÉ ÇA ?

BIENTÔT…

OUIIIIN !

C’EST TERRIBLE !

SNIF !

HEIN ? CES LAMENTATIONS VIENNENT DU COFFRE !

ÉTRANGE ! ALLONS JETER UN ŒIL !

C’EST MERVEILLEUX CE QU’ON PEUT OBTENIR AVEC UN VIEUX LIVRE SUR L’ÉGYPTE ET UN TOUR DE MAGIE !

HUM ! C’EST LUI QUI DOIT ÊTRE DERRIÈRE TOUT ÇA !

HA, HA !

QU’Y A-T-IL, ONCLE PICSOU ?

TON NOUVEAU CHAPEAU EST TROP SERRÉ ?

PIRE ! JE VIENS DE PAYER 1 MILLION DE DOLLARS…

… POUR CETTE PYRAMIDE D’ISIS ET OSIRIS QUI M’A RAJEUNI !

ÇA DOIT MARCHER PUISQUE SEUL UN ENFANT Y CROIRAIT !

2

23


FAIS DE LA PUB POUR LA PYRAMIDE À LA TÉLÉ, ET TOUT LE MONDE EN VOUDRA UNE !

JE NE ME SUIS PAS FAIT ESCROQUER ! J’AI VU DE MES PROPRES YEUX QUE LA PYRAMIDE

FONCTIONNAIT !

UNE PUB TÉLÉ ? ÇA COÛTE AUSSI DES MILLIONS !

À PRÉSENT, IL FAUT QUE J’AMORTISSE CE MILLION LE PLUS VITE POSSIBLE ! ON N’A QU’À LA FAIRE NOUS-MÊMES ! J’ÉCRIRAI LE SCÉNARIO, TANDIS QUE DONALD FILMERA !

POUR AMORTIR CE MILLION, JE NE DOIS PAS PERDRE UNE SECONDE ! ALLÔ, LES ENFANTS ? FAITES-VOUS RÉCHAUFFER UNE PIZZA ET COUCHEZ-VOUS À L’HEURE !

J’AI PENSÉ À UN SLOGAN ! “ N’ATTENDEZ PAS 5000 ANS POUR RAJEUNIR !”

3

24

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

HUM… CE N’EST PAS UNE MAUVAISE IDÉE !

QUELQUES HEURES PLUS TARD…

ON PART TOUT DE SUITE !

TOUT DE SUITE ?

MAINTENANT ?

PRÉPARE TA CAMÉRA, DONALD !

JE LES APERÇOIS ! LES FAMEUSES PYRAMIDES DE GIZEH !

EXCELLENT, DAISY ! JE N’AI PAS BESOIN D’EMPLOYER UNE AGENCE PUBLICITAIRE HORS DE PRIX POUR ÉCRIRE MES PUBS !

PLACE, BRAVES GENS ! ON VA TOURNER UNE PUB TÉLÉ !


UNE PUB TÉLÉ ? MONTREZ-MOI VOTRE PERMIS !

DEUX MILLIONS… CES TAS DE PIERRES ONT 5000 ANS ET RAPPORTENT TOUJOURS DE L’ARGENT !

UN PERMIS ? EST-CE QUE CES TOURISTES ONT DES PERMIS ?

TU N’AS QU’À EN FAIRE CONSTRUIRE UNE !

DES PYRAMIDES ? JE VAIS VÉRIFIER AVEC MON GÉO SAT ! IL REPÉRERAIT UNE PYRAMIDE DE LA TAILLE D’UNE MAIN ET SE TROUVE JUSTEMENT AU-DESSUS DE L’AFRIQUE DE L’EST !

TOURNER UNE PUBLICITÉ, CE N’EST PAS COMME PRENDRE DES PHOTOS ! VOUS OBTIENDREZ UN PERMIS POUR FILMER ICI AUPRÈS DU MINISTÈRE DU TOURISME… POUR 2 MILLIONS DE DOLLARS !

TU APPELLES UN CONSTRUCTEUR ?

NON, GÉO TROUVETOU ! IL Y A PEUT-ÊTRE DES PYRAMIDES QUI N’ONT PAS ENCORE ÉTÉ DÉCOUVERTES !

OUI ! J’EN VOIS UNE À 50 KM DE L’ENDROIT OÙ VOUS ÊTES ! ET ELLE N’EST SUR AUCUNE CARTE OFFICIELLE !

PARFAIT ! ON VA ALLER TOURNER NOTRE SPOT LÀ-BAS ! DANS UN VAN AVEC L’AIR CONDITIONNÉ, J’ESPÈRE !

EUH… COMMENT VA-TON Y ALLER ?

J’AURAIS DÛ M’EN DOUTER ! TROIS CHAMEAUX MOLLASSONS, C’ÉTAIT MOINS CHER ! NE TE PLAINS PAS ! JE CUIS SOUS CE CHAPEAU !

4

25


SI SEULEMENT LES CHAMEAUX AVAIENT DES ODOMÈTRES* ! C’EST ENCORE LOIN ?

TU DEVRAIS L’ENLEVER ! TU SAIS BIEN QUE C’EST UNE ARNAQUE !

JE CROIS QUE J’APERÇOISLA PYRAMIDE ! MAIS ELLE EST TERRIBLEMENT

UNE ARNAQUE ? ÇA MARCHE ! JE L’AI VU DE MES YEUX !

C’EST PARCE QU’ELLE EST LOIN !

PETITE !

* * INSTRUMENT SERVANT À MESURER UNE DISTANCE PARCOURUE.

ARGH !

ALORS JE VAIS FAIRE ACCÉLÉRER CETTE MONTAGNE RUSSE SUR PATTES ! GÉO AVAIT RAISON ! SON SATELLITE REPÈRE LES PLUS PETITES PYRAMIDES !

J’AI DEUX MOTS À DIRE À GÉO !

ELLE A DÛ ÊTRE CONSTRUITE POUR UN PHARAON LILLIPUTIEN !

TU AS RAISON ! ET ÇA SE GÂTE, VOILÀ LE SIROCCO !

LE SIROCCO ? PLUTÔT UNE

TEMPÊTE DE SABLE, OUI !

5

26

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

ZUT ! MON TÉLÉPHONE NE MARCHE PAS ! IL DOIT ÊTRE PLEIN DE SABLE !

TIREZ BIEN VOS HABITS !

INUTILE ! LE SABLE S’INFILTRE PARTOUT !


C’EST INSUPPORTABLE ! LE SABLE ME BRÛLE MÊME LES POUMONS ! ALORS FERME TON BEC !

HEIN ? ON DIRAIT QUE TOUT LE DÉSERT A ÉTÉ DÉPLACÉ ! J’AI PEUR QUE TU AIES RAISON !

HUM ! JE CROIS QUE LE VENT FAIBLIT !

ELLE ÉTAIT ENTERRÉE SOUS LE SABLE ET ON N’EN VOYAIT QUE LE SOMMET !

IL ÉTAIT TEMPS !

C’EST MOI QUI SUIS SOUS LE SABLE, À PRÉSENT ! TU N’ES PAS LE SEUL !

DANS DES HABITS PLEINS DE SABLE !

COMMENÇONS À TOURNER NOTRE PUB !

BONNE NUIT ! JE SERAI PLUS VIEUX DEMAIN… MAIS AUSSI PLUS JEUNE, GRÂCE À MON CHAPEAU !

ALORS IL VA FALLOIR DORMIR SUR LE SABLE !

LA PYRAMIDE !

NON ! IL N’Y A PAS ASSEZ DE LUMIÈRE ! ELLE SERA MEILLEURE DEMAIN À L’AUBE !

PFF ! IL Y CROIT TOUJOURS !

ET ON SE BROSSERA LES DENTS AVEC DU SABLE !

6

27


PSSS, DAISY ! TU POURRAIS RONFLER MOINS FORT ?

CE SONT LES CHAMEAUX !

LES RONFLEMENTS VIENNENT DE LA PYRAMIDE !

BON SANG !

DAISY ! ONCLE PICSOU !

DE LA PYRAMIDE ? MAIS C’EST IMPOSSIBLE ! ELLE ÉTAIT ENTERRÉE SOUS LE SABLE DEPUIS DES SIÈCLES !

OH-OH… !

7

28

LES CHAMEAUX ? ON N’A JAMAIS ENTENDU DES CHAMEAUX RONFLER !

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

ET ÇA VIENT DE L’AUTRE CÔTÉ !


DES INTRUS !

EMPAREZ-VOUS D’EUX !

HÉ ! BAS LES PATTES, ESPÈCE DE MUFLE !

JE RÊVE OU JE VOIS D’ANCIENS ÉGYPTIENS ?

GRAND PHARAON TOUTANKHARTON ! QUE DOIT-ON FAIRE DE CES ÉTRANGERS ?

TA DIXIÈME FEMME ? JE PRÉFÈRE LES CROCODILES !

COMME TU VOUDRAS ! DANS LA FOSSE AVEC EUX !

ADIEU, DAISY ! JE SUIS CONTENT QUE TU SOIS AVEC MOI PLUTÔT QU’AVEC GONTRAN !

8

À L’EXCEPTION DE LA BELLE SERVANTE ! ELLE SERA MA DIXIÈME FEMME !

ILS ONT PERTURBÉ MON SOMMEIL ! JETEZ-LES AUX CROCODILES !

PAS MOI ! SI J’AVAIS ÉTÉ AVEC GONTRAN, ÇA NE ME SERAIT JAMAIS ARRIVÉ !

ARGH !

CE SONT DE VRAIS CROCODILES !

POURQUOI EST-CE QUE JE ME SUIS LAISSÉE ENTRAÎNER DANS CETTE AVENTURE FOLLE ? TOUT ÇA POUR UNE STUPIDE PYRAMIDE QUI NE MARCHE MÊME PAS !

AH OUAIS ?

29


LES PYRAMIDES ONT DES POUVOIRS MIRACULEUX ! SINON, COMMENT EXPLIQUER QUE CES GENS VIVENT ICI DEPUIS CINQ MILLE ANS ET AIENT TOUJOURS L’AIR

PHARAON ! QUE SE PASSE-T-IL ?

CETTE LUMIÈRE !

JEUNE ?

ELLE M’AVEUGLE ! FERMEZ LES PORTES !

HEIN ? ILS ONT DISPARU, MAIS ON EST TOUJOURS LÀ !

QUELLE CHANCE ! JE CROIS QU’ILS NE SUPPORTAIENT PAS LA LUMIÈRE DU SOLEIL !

PAREIL POUR LES CROCODILES ! IMAGINEZ UN PEU ! TOUS LEURS TRÉSORS SONT DÉSORMAIS

À MOI !

IMAGINEZ À NOUVEAU ! LE PILLAGE DES TOMBEAUX EST INTERDIT ! VOUS ALLEZ PRENDRE PLUSIEURS ANNÉES DE PRISON POUR ÇA !

MAIS ON N’EST PAS DES PILLEURS DE TOMBES ! IL Y A DEUX MINUTES, CES GENS VOULAIENT NOUS JETER AUX CROCODILES !

CES TAS DE POUSSIÈRE ? C’EST DUR À CROIRE ! 9

30

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


CAPITAINE ! VENEZ JETER UN COUP D’ŒIL DANS LA CUISINE !

VRAI, VRAI… QU’EST-CE QUI EST VRAI EN ÉGYPTE ?

VOUS VOYEZ BIEN QUE C’ÉTAIT VRAI !

EXACT ! RETOURNEZ DANS VOTRE PAYS ! NOS ARCHÉOLOGUES VONT S’OCCUPER DE TOUT ÇA !

BAH ! TOUT ÇA POUR RIEN !

VOUS ÊTES DANS UN PAYS OÙ ON NE PEUT PAS FAIRE CONFIANCE À SES PROPRES SENS ! C’EST UN PAYS DE FORCES COSMIQUES ANCESTRALES ET DE MYSTÈRES, UN PAYS DE…

DOMMAGE ! JE TE CROYAIS PLUS INTELLIGENT QUE ÇA !

QUOI ? ES-TU EN TRAIN DE DIRE QUE JE NE

SUIS QU’UN VIEILLARD STUPIDE ? ET TOI ?... DEPUIS COMBIEN DE TEMPS PORTES-TU CE COSTUME DE MARIN PUÉRIL ?

10

VOYEZ VOUS-MÊME ! LES PLATS SONT ENCORE SUR LE FEU !

NON MERCI ! JE ME FICHE DES RESTES MOMIFIÉS !

COMMENT ÇA, DONALD ?

HUM ! ÇA SENT BON !

… MIRAGES !

PARCE QUE LA SAGESSE VIENT AVEC L’ÂGE ! MAIS PAS POUR TOI, APPAREMMENT, PUISQUE TU ES VENU EN ÉGYPTE AVEC UN CHAPEAU COMME ÇA…

OK, OK ! JE RETIRE CE QUE J’AI DIT ! TU COURS PLUTÔT VITE POUR UN VIEILLARD ! MÊME AVEC TOUTES CES RIDES !

Fin

31


EXPOSÉ

LE RITUEL DE LA MORT Au temps des pharaons, les Égyptiens pensent que la vie se prolonge dans l’autre monde bien après la mort. Pour réussir l’après-vie, deux conditions: avoir été, de son vièant, quelqu’un de bien et aèoir conservé un corps en bon état grâce à la momification. Texte: Béatrice Bottet

Pourquoi la momification?

La vie éternelle compte beaucoup pour les Égyptiens, presque plus que l’existence terrestre. Aussi préparent-ils leur tombeau avec le plus grand soin. Quant à la momification, cela semble à la fois fascinant et effrayant. Comment a-t-on pu avoir cette idée de conserver ainsi les corps? Sans doute parce que l’on a trouvé des cadavres de gens qui s’étaient perdus dans le désert. Leur corps a été desséché par le soleil, l’humidité absorbée par le sable. Ils présentent encore les traits qu’ils avaient de leur vivant. L’homme tentera alors d’imiter la nature.

Costa - S. Vannini/De Agostini - De Agostini/Leemage/Disney

Les embaumeurs

Anubis, la divinité à tête de chacal, appelé le dieu funéraire et une momie.

32

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

Après le décès, tout commence avec la procession de la famille en compagnie des pleureuses (femmes payées pour pleurer le disparu), au cours de laquelle la dépouille traverse le Nil. Le but? Atteindre la rive gauche où sont situées les “maisons de la mort”. Le corps est alors confié aux embaumeurs. Certains sont des prêtres qui psalmodient les prières nécessaires. D’autres sont de simples techniciens. Le prêtre principal dirige la cérémonie “déguisé” en Anubis, le dieu à tête de chacal, protecteur des embaumeurs. À chaque étape de la momification, il récite de longues prières compliquées, afin de prémunir le défunt des mauvais esprits. Les rituels durent soixante-dix jours.

Le sarcophage royal du pharaon Toutânkhamon.


Le sarcophage d’Aménophis III dans la vallée des Rois.

Pyramide ou pas pyramide?

Pendant la préparation du corps, d’autres artisans finissent de préparer le tombeau, avec ses peintures, ses meubles et ses victuailles pour aider le défunt dans sa vie après la mort (voir fiche). Au temps des premières dynasties, les sarcophages étaient placés dans des pyramides en guise de sépulture. Puis les pharaons ont fini par se rendre compte que ces monuments, trop visibles, risquaient d’attirer les pillards. Ils ont alors opté pour des sépultures plus discrètes. On ne construit donc plus guère de pyramides après la 13e dynastie. Les tombes de la vallée des Rois, près de Louxor, sont de simples couloirs qui s’enfoncent dans la terre, donnant sur une ou plusieurs salles. Après les obsèques, on masque l’entrée, de telle sorte qu’on ne voit pas les ouvertures, sur le flanc des montagnes. Si des prêtres malhonnêtes ou des ouvriers indélicats n’avaient pas révélé les cachettes, beaucoup de tombes seraient inviolées de nos jours.

Le jugement de lÕ‰me Après la mort, le défunt doit affronter le jugement de l’âme devant Osiris. Les déesses Isis et Nephtys mènent le défunt au tribunal où Osiris, assisté d’autres dieux, énonce son verdict. Qui sont donc les dieux qui assistent au jugement?

La fabrication du sarcophage

Pendant que les embaumeurs travaillent, d’autres fabriquent le cercueil et le sarcophage (à ne pas confondre). Les momies sont d’abord mises dans un cercueil, souvent peint à l’intérieur et à l’extérieur de formules magiques, d’effigies de dieux et de déesses (Isis et Nephtys sont particulièrement prisées). Il peut aussi y avoir plusieurs cercueils emboîtés l’un dans l’autre, comme des poupées russes. Ils sont parfois en bois, mais comme le bois est rare et cher, ils sont réservés aux plus grands et aux plus riches. Les cercueils sont donc souvent en cartonnage, recouvert de plâtre et peint. Le cercueil est ensuite placé dans un sarcophage: sorte de cuve rectangulaire en pierre sur laquelle repose un lourd couvercle. Parfois, on y met plusieurs cercueils!

> Osiris, mort puis ressuscité par Isis, est le dieu des Morts, leur juge suprême. Il trône, assis, représenté en momie, le visage vert, les bras croisés sur la poitrine. Son verdict fait vivre le mort éternellement ou le fait disparaître à jamais.

> Ammout a un corps mâtiné de lionne et d’hippopotame et une tête de crocodile. Cet être maléfique se lèche les babines à l’idée de dévorer un défunt qui a eu une mauvaise vie.

> Anubis a une tête de chacal toute noire. C’est le dieu funéraire. C’est lui qui a enseigné aux hommes l’art de la momification. Assistant Osiris, il se charge de peser l’âme du disparu.

> Maât est une petite divinité discrète, agenouillée près d’Osiris. C’est pourtant la déesse de la Justice. Elle prête la plume qu’elle porte sur la tête pour peser les âmes. Mieux vaut avoir accompli plus de bonnes actions que de mauvaises!

> Thot, le dieu à tête d’ibis (oiseau du Nil), dieu de l’Écriture et des Comptes, est présent, avec son papyrus et son calame (voir fiche), pour noter la déclaration du mort et la décision d’Osiris.

33


EXPOSÉ

Plusieurs étapes sont nécessaires pour conserver un corps. Cela prend soixante-dix jours! Texte: Béatrice Bottet

I O L P M E ’ D E D MOMIES: MO

De Agostini - Photo Josse - Heritage Images - S. Vannini/De Agostini/Leemage

La préparation du corps

> On pose la dépouille sur la table d’embaumement, légèrement inclinée. > Le corps est rasé, épilé, manucuré et “pédicuré”. > Après un premier lavage, on retire du corps le cerveau et les viscères (foie, estomac, intestins, etc.) mais pas le cœur. > Les viscères sont lavés, traités à part, puis enfermés dans quatre vases, les canopes (voir fiche). > On place dans l’abdomen du vin de palme et des aromates: myrrhe, cannelle, etc. Ensuite, on recoud la cavité. > Le corps est de nouveau soigneusement lavé, puis plongé pendant environ quarante jours dans du natron, un sel naturel dans lequel on trouve d’autres substances. L’humidité est absorbée petit à petit par le natron. Le corps perd ainsi les deux tiers de son poids. Parfois, la dessiccation (dessèchement des chairs) se termine au grand soleil, en plein air. > Au bout de quarante jours, le corps est raide, léger, fragile comme une coquille d’œuf, tanné comme un vieux cuir noirâtre. Les yeux ont disparu. On les remplace par des pierres peintes, des boules de tissu, voire… de petits oignons! Parfois, les ongles et même le visage sont recouverts de feuilles d’or. Le mort est maintenant prêt à devenir une momie.

Trois niveaux de momification • Pour les nobles, les pharaons, les riches: la momification est complète. On en connaît les détails grâce à l’historien grec, Hérodote. • Pour les familles ordinaires, sans fortune, mais qui ont pu consacrer un peu d’argent aux obsèques: le bandelettage est plus ordinaire. • Pour les pauvres: on se contente d’enduire le corps d’une sorte de bitume pour fixer son apparence et ses traits.

34

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

La planète des momies

• Des momies, on n’en trouve pas seulement en Égypte. Il y en a également en Chine, en très bon état. • Dans les Andes, en Amérique du Sud, les momies ne sont pas allongées, mais accroupies et protégées par le froid et la sécheresse de l’air. • Il existe aussi des momies naturelles exhumées dans des tourbières (genre de marécages) ou du sable.


Le bandelettage Momie d’un échanson (officier) et instruments d’embaumement. Au premier plan, les canopes.

> Envelopper l’abdomen. > Reprendre un tour de bandelettes, Pour mieux protéger le mort, des pieds à la tête, en joignant on verse dans les cavités de son corps les jambes et en disposant les bras de la résine brûlante, de cèdre selon la coutume, qui a évolué ou de pin, qui se solidifiera au long des siècles. Par exemple, en refroidissant. Puis, on tente à l’époque de Toutânkhamon, de rendre de la souplesse à la peau les hommes sont “emballés” en la massant avec des onguents. bras croisés, mains aux épaules. Reste à donner un peu de volume Les femmes gardent une main contre au corps décharné. On introduit alors la cuisse, l’autre sur l’épaule opposée. un rembourrage fait de tampons de linge, > Répéter la pose de bandelettes, ou de plantes séchées, de sable, jusqu’à ce que le corps soit recouvert de sciure, afin de donner l’illusion de sept couches! de ce qu’était le défunt de son vivant. vivant > Un dernier linceul est maintenu Réaliser une momie de qualité nécessite en place par des bandes croisées des centaines de mètres de linge, fournis sur la poitrine. par la famille. Quelquefois des tissus > Parfois, une résille de perles usagés, parfois du beau lin bien tissé. de faïence bleue vient orner l’ultime Ni coton ni laine, qui semblent des textiles linceul. Enfin, le mort peut prendre “impurs”. Les prêtres place dans se dressent autour son cercueil, du corps. Celui qui porte peint le costume d’Anubis récite à son effigie les textes qui permettront et couvert au corps de rester de formules en bon état et au mort de protection. de renaître dans l’au-delà. Le travail Les assistants placent est terminé! des amulettes entre La momie les tours de bandelettes est rendue pour préserver les organes. à sa famille La tâche des embaumeurs pour les commence… Ils doivent: cérémonies > Imprégner de résine funéraires. et de parfums les tissus et les bandes. > Remettre au mort ses bijoux. > Mettre des bandelettes très fines à chaque doigt et à chaque orteil. > Remonter vers le haut de chaque membre. > Envelopper la tête. > Ne pas oublier un masque mortuaire entre deux couches de tissu. > Envelopper le torse. > Insérer une amulette Momie et sarcophage d’une princesse en forme de scarabée de la 21e dynastie. à la place du cœur.

Les animaux aussi Les Égyptiens ne momifient pas que les hommes, les animaux également! Soit parce qu’il s’agit de familiers du défunt, soit pour introduire une présence bénéfique dans le tombeau, soit pour des cérémonies dont nous ignorons tout. On dispose donc d’énormes quantités (vingt millions!) de momies de bœufs, de chats, d’ibis, de faucons, de crocodiles, de grenouilles, de gazelles, de poissons et même d’insectes. Une vraie arche de Noé!

35


Mickey

© Disney - B. Erickson/F. Rodriguez Peinado

Antique mais pas en toc

36

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


37


38

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


39


40

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


41


42

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


43


44

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


45


46

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


47


48

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


49


50

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


51


EXPOSÉ

N O M A H K N Â T TOU

E R I A N I D R O A R L’EXT

Toutânkhamon! Tout le monde a entendu parler de ce pharaon, de son mystérieux tombeau, de son trésor fabuleux, de la malédiction qui se serait abattue sur ceux qui ont violé son repos éternel... Plongeons dans le passé à la rencontre du plus secret roi d’Égypte. Texte: Béatrice Bottet

En 1922, l’archéologue anglais Howard Carter arrache à son mécène, Lord Carnarvon, l’autorisation de continuer à fouiller la vallée des Rois. Il est certain qu’il reste au moins une tombe à découvrir. Peut-être celle d’un pharaon inconnu, qui n’apparaît pas dans les listes, mais dont il reste quelques traces: Toutânkhamon. Au mois de novembre, alors que l’équipe de recherche songe à renoncer, un ouvrier fait une trouvaille: une pierre qui ressemble à une marche. C’est bien un escalier. Il mène à une porte, close par le sceau d’argile des prêtres qui ferment les tombeaux royaux. S’agirait-il de la tombe d’un pharaon, inviolée? Quelques jours plus tard, sous les yeux de Lord Carnarvon, l’égyptologue ouvre une brèche dans la maçonnerie. Derrière, le plus magnifique des tombeaux de pharaons, presque intact et empli de merveilles. Coïncidence! Il met au jour ce tombeau un siècle après que le Français Champollion a déchiffré les hiéroglyphes, en 1822.

52

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

W. Forman - P. Maillard - A. Held - E. Lessing - F. Guénet/AKG Images

L’incroyable découverte


Les pillages

DÉCOUVERTE Qu’y avait-il dans le tombeau?

L’accès à la sépulture commence par un escalier de quatorze marches menant à un couloir. Il déborde de déblais et de gravats pour faire obstacle aux pillards. Enfin, une porte donne sur un extraordinaire bric-à-brac de lits, de boîtes, de coffrets, de roues de char, c’est l’antichambre du tombeau. C’est ce que Howard Carter voit en premier. Au fond, une annexe où règne un grand désordre d’objets ayant appartenu au pharaon. À droite, une porte murée, gardée par deux statues noires de Toutânkhamon, donne accès à la chambre funéraire. Sur les murs de cette pièce, des fresques représentent des scènes du jugement d’Osiris, dieu des morts. Une immense “chapelle” (une sorte de grande boîte) de bois doré l’occupe intégralement. Ainsi quatre chapelles emboîtées protègent quatre sarcophages les uns dans les autres. Dans le plus petit, une momie porte un masque d’or: c’est Toutânkhamon. À droite, la pièce du trésor où se trouve une autre chapelle d’or contenant les viscères du roi (foie, intestin…), protégés par de petits sarcophages: les canopes et une statue d’Anubis. La tombe contenait 5 398 objets: mobilier, bijoux, chars, armes, objets religieux, habits, maquettes de bateaux… Et même des aliments!

Depuis toujours quelques Égyptiens malhonnêtes se sont livrés à une activité lucrative: le pillage des tombeaux. Dans l’Antiquité pour voler les parfums et les bijoux. Plus tard, pour s’approprier les momies afin d’en faire du combustible: enduites de résine parfumée, ces dépouilles brûlent très bien! À partir du 19e siècle, scientifiques, archéologues et touristes sont toujours prêts à acheter un souvenir ou une pièce historique. Alors, les petits malins qui connaissent les cachettes leur en vendent tant qu’ils en trouvent!

Chambre funéraire

Annexe

Chambre du trésor

Antichambre

53


EXPOSÉ

QUI ÉTAIT ? N O M A H K N TOUTÂ Pour des raisons politiques, ce souverain avait été rayé des listes officielles. Son tombeau et sa momie ont permis d’en savoir un peu plus sur lui. D’autres découvertes ont dévoilé son histoire, qui n’est pas tout à fait élucidée. Texte: Béatrice Bottet Toutânkhamon s’inscrit dans la 18e dynastie. Il a vécu il y a environ 34 siècles. Il monte sur le trône vers l’âge de 9 ans et meurt une dizaine d’années plus tard. Son père, Akhenaton, renie les anciens dieux au profit d’une divinité unique, Aton, le disque solaire (voir fiche). Après sa mort, l’Égypte connaît une période agitée. Puis Toutânkhamon est intronisé pharaon. Trop jeune pour régner seul, il reçoit l’aide d’un homme politique, Aï, et d’un général, Horemheb. Il est marié à sa demi-sœur Ânkhesenpaaton (qui deviendra Ânkhesenamon).

Son règne

54

Anubis.

Thot.

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

Pas de descendance

Il ne reste qu’une chose à faire pour Toutânkhamon: avoir un fils pour lui succéder. Mais aucune des deux grossesses d’Ânkhesenamon ne va à son terme. Toutânkhamon meurt jeune, sans descendance. Les embaumeurs parfument la dépouille. Aï fait préparer en hâte une sépulture dans la vallée des Rois, que Howard Carter découvrira trois mille quatre cents ans plus tard.

Osiris.

Isis.

Bastet.

A. Jemolo - E. Lessing/Ullstein Bild/De Agostini/AKG Images

Le pharaon avec sa couronne de la Haute Égypte.

Au début, ses conseillers gouvernent à sa place. Puis le nouveau pharaon rétablit la paix à l’intérieur du pays. Il renie Aton et restaure l’ancienne religion, celle d’Amon et des autres dieux: Anubis, à tête de chacal; Thot, à tête d’ibis; Osiris, le dieu des Morts; Isis, la déesse qui aime les humains; Bastet, la déesse de l’Amour à tête de chat… (Ci-dessous, de gauche à droite.) Il déserte l’ancienne capitale et retourne à Thèbes, dans un palais magnifique. Pour renier Aton, Toutânkhaton (“image vivante d’Aton”) devient Toutânkhamon (“image vivante d’Amon”). Les Égyptiens sont rassurés. Aux frontières, le général Horemheb veille…


Les dynasties égyptiennes

Les pharaons se succèdent généralement de père en fils. De temps à autre, la lignée s’éteint, faute d’un fils pour prendre le relais ou à cause d’un complot. Plusieurs dynasties ont régné sur l’Égypte. Le pharaon Toutânkhamon appartenait à la 18e dynastie, la plus brillante, la plus riche. Il y eut en tout 30 dynasties de pharaons égyptiens, avant que des Perses, puis des Grecs ne prennent le contrôle du pays.

Les tombeaux des pharaons ides? sont-ils toujours des pyram

Réponse: pas toujours! Pourquoi le fameux tombeau de Toutânkhamon n’est-il pas une pyramide? Parce que la pyramide est une forme de tombeau en usage durant les premiers siècles de l’Égypte. Plus le temps passe, plus les pharaons se rendent compte qu’il leur faut cacher leur tombe, pour la dissimuler aux pillards. Dans la vallée des Rois, leurs tombeaux, de simples couloirs creusés dans la montagne, sont quasi indiscernables. Sauf pour les archéologues, bien sûr!

Deux villes importantes Thèbes.

Toutânkhamon naît à Akhet Aton (actuelle Amarna), la ville créée dans le désert par son père, Akhenaton. Il y vit jusqu’à l’âge de 12 ans. Ensuite, il regagne la capitale de ses ancêtres, Thèbes, à 400 kilomètres plus au sud.

Le portrait du pharaon

Toutânkhamon a une stature gracile, comme beaucoup d’Égyptiens d’alors, semble-t-il. Victime d’une malformation de naissance, il boite. On trouvera dans sa tombe de nombreuses cannes. L’étude de sa momie a confirmé en effet la fragilité de ses os. Comme il ne peut pas faire d’exercice, il n’a pas une musculature puissante. Est-il aussi beau que le montrent son masque d’or et ses sarcophages? Peut-être pas… Il a un visage aux yeux assez grands, aux lèvres ourlées, un menton fin ainsi que des incisives en avant, qu’on appelle “dents de lapin”!

De quoi ce pharaon est-il mort? Un monarque de moins de 20 ans meurt, alors que l’époque est troublée et les complots sont incessants. Que va-t-on spontanément conclure? Qu’il a été assassiné, évidemment! C’est ce que les historiens ont longtemps pensé, car la momie portait une fracture au crâne. Mais les travaux modernes prouvent que cette brisure s’est produite au cours de l’embaumement… Désormais, on sait que Toutânkhamon, qui était de santé fragile, a probablement succombé au paludisme (mal mortel transmis par les moustiques), doublé d’une maladie des os et d’une fracture infectée à la jambe.

55


Donald

© Disney - K. Korhonen

Donald fait son cinéma

56

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


57


58

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


59


60

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


61


62

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


63


64

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


65


66

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


Participe au journal en un clic !

s i v a n o t s u o n Donne14

s n o i t s e u q s e t e Pos to Karim le vé

38 POUR

POURRETE CONT

48 CONCOTNRTERE

STAR

SÉRIE

CINÉ MUSIQUE

© Disney

s n i s s e d s e t s Envoie-nou et tes photos !

+ Nouveau : po

e des vidéos !

Rendez-vous sur

-la-vie-du-journal -a pe ci ti ar /p m co y. ke ic m de al www.journ


© Disney - O. Panaro

Donald & Popop

68

Le Journal de Mickey / Coup de pouce


LABY

OBSERVATION

VRAI/FAUX

TEST

ÉNIGME

MOTS BARRÉS...

1 2

3

Multi Égypte

Le pharaon a été kidnappé! Aide Mipou à le sauver.

1 Fais le premier labyrinthe pour atteindre la coiffe

de l’Égypte ancienne.

2 Choisis le bon chemin pour récupérer le sceptre. 3 Ressors du labyrinthe et rejoins la pagode

pour traverser le Nil et sauver le pharaon.

69


LABY

OBSERVATION

MOTS BARRÉS

2

L’obélisque 1 Utilise le code pour comprendre ce texte.

1

2 Quelle ombre correspond à cet Égyptien? 3 Quel chemin mène à la pyramide sur ce plan?

Reine d’Égypte

3

Retrouve les deux Cléopâtre strictement identiques.

Attention momie!

1 2

3 1 Pour savoir ce que dit le petit pharaon, remets le texte

dans le bon ordre. 2 Retrouve les 7 différences entre ces deux sphinx.

70

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

3 Trouve le bon chemin en additionnant les chiffres

et les nombres de façon à obtenir 100 à l’arrivée. Le pharaon ne peut sauter que d’une case et ne peut pas revenir en arrière.


LABY

OBSERVATION

VRAI/FAUX

1

2

Labygypte

1 Choisis la bonne pyramide pour rejoindre la momie, en évitant les trois malédictions. 2 Découvre ce que dit la momie en remplaçant chaque lettre par la suivante dans l’alphabet (A=B, B=C…).

Le scribouillard

Tous ces mots sont en rapport avec l’Égypte antique. À toi de les reformer.

71


LABY

2

72

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

MOTS BARRÉS

Panique archŽologique

1 Le professeur Muller vient de réveiller

Toutenkarton. Aide-le à trouver le bon chemin afin qu’il sorte de la pyramide par l’entrée principale. 2 Lequel de ces obélisques possède un hiéroglyphe différent des autres?

OBSERVATION

1


LABY 3 4 5 6

OBSERVATION

VRAI/FAUX

Pour comprendre ce que dit cet archéologue, déchiffre le rébus. Combien vois-tu de terribles momies? Reconstitue le temple comme sur le plan mais, attention, un morceau est en trop. Lequel? Quel morceau est extrait de cette grande scène?

3

4

5

6

73


Le Journal de Mickey Coup de pouce

Les solutions Multi Égypte

Le scribouillard

Anubis-Horus-Papyrus-Himotep-Momie-IsisSphinx-Sobek-Ramsès-Pyramide et Osiris.

Panique archéologique 12-

N°2

du 07/02/2018

Directrice générale d’édition: Alice CAUQUIL. Rédactrice en chef: Édith RIEUBON. Rédactrice en chef adjointe: Clotilde CACHEUX. Rédactrice en chef technique: Stéphanie MAYLIN. Directrice artistique: Christine GASARIAN. Premier secrétaire de rédaction: Didier LE GOFF. Secrétaire de rédaction: Jean-Marc LÉPISSIER. Chef de studio: Carla BECHTOLD. Premier rédacteur graphiste: Julien BOISSIER. Rédactrice graphiste: Silvia BIDDAU. Secteur bandes dessinées Documentation: Hélène DRES. Coordination: Sandra DUSS. Studio BD: Alice DE LA CHAPELLE. Studio dessin: Morgan PROST (rédacteur graphiste). Iconographe: Solange COLLETTE.

Ont collaboré à ce numéro: Béatrice BOTTET (texte), Dominique DE COSTER (texte), Catherine DUMAST (SR).

1-

Jeux: ARÉ, L. CACOUAULT, EMOPICTO, MAC, B. MILLET et F. MÜLLER. FABRICATION: Alain BONIS, Pierre AÏTA.

RÉDACTION: TÉL. 01 41 34 87 92

Adresse: 10, rue Thierry-Le-Luron, 92592 Levallois-Perret Cedex.

PUBLICITÉ: TÉL. 01 41 34 89 11

Directrice marketing et commerciale: Marion STASNY. Directrice de publicité: Patricia DANAN. Directrice de clientèle: Barbara VALDÈS LE FRANC. Assistante: Chantal GUILLERY. Site Web: www.dhpregie.com

3-

2- L’obélisque qui a un hiéroglyphe différent est le C. 3- «Maintenant vous êtes plus rigolo!» (Main-T’œufs-N’an-V’Houx-Z’haie-T’œufs-+riz-GO-L’eau.) 4- Il y a 8 momies.

PROMOTION: TÉL. 01 41 34 88 78

5-

VENTES DÉPOSITAIRES

Chefs de produit: Charlotte FONTAN, Vanessa GABRIEL. Opérations spéciales: Yann GROLLEAU. Assistante: Laurie VIGROUX. Production plus produits: Marion STASTNY.

MARKETING DIRECT: TÉL. 01 41 34 69 25 Directrice marketing direct: Anne BOIS. Chef de produits: Florence PARENT. Assistante: Katia SIMONET. Hachette Filipacchi Diffusion.

Édité par: DISNEY HACHETTE PRESSE S.N.C. au capital de 15 000 € RCS NANTERRE B 380 254 763. Associés: The Walt Disney Company France S.A.S., Hachette Filipacchi Presse. Gérante: Claire LÉOST. Comité de direction: Jean-François CAMILLERI, Jean-Christophe DUBOIS, Marie-José LEFEBVRE, Cécile LEGENNE, Claire LÉOST et Bruno LESOUËF. Siège social: 10, rue Thierry-Le-Luron, 92300 Levallois-Perret.

Reine d’Égypte

Imprimé en France/Printed in France par imprimerie Maury, 45300 Manchecourt. Origine du papier: majoritairement Italie Taux de fibres recyclées: 0% Certification: PEFC Eutrophisation: Ptot 0,036 kg/tonne

Ce sont la B et la D.

L’obélisque

1- “Soldes sur tous les tapis de la marque Anubis au deuxième étage de la grande pyramide.” 2- L’ombre n° 5. 3- Le chemin B.

Attention momie!

1- «Oh làlà papi, tu pourrais prêter un peu tes affaires quand même!» 2- Les oreilles, les ailes, la bouche, les yeux, le collier, le pendentif, la barbe. 3- 10 + 5 + 3 + 2 + 30 + 8 + 2 + 5 + 5 + 4 + 1 + 25 = 100.

6- Le bon morceau est le 4.

Dépôt légal: février 2018. N° de Commission paritaire: en cours. ISSN: 2495-4543. Loi n°49-956 du 16.07.1949 sur les publications destinées à la jeunesse. Directrice de la publication: Claire LÉOST.

© DISNEY HACHETTE PRESSE Ce magazine est imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées (pages foliotées).

Si tu jettes ce magazine, pense au tri!

Labygypte

2- «Bonjour chers visiteurs. Avez-vous fait bon voyage?»

74

Le Journal de Mickey / Coup de pouce

© Disney - ArŽ

1-


t ô t n e i A b tre u a n u r pou ! e c u o p coup de


S 24 FICHE ATIONS STR U L L I S R ET LEU

+

PRESSE JUNIOR

3Õ:HIKRLD=UUY^UY:?k@a@a@c@p";

M 07130 - 2H - F: 4,90 E - RD

du J

rnal de

` 'essentiel sur L te antique l’ Egyp

LE JOURNAL DE MICKEY - HORS-SÉRIE COUP DE POUCE No 2 - 7 FÉVRIER 2018 - France métropolitaine: 4,90 € - BEL: 5,30 € - CAN: 8,99 $ CND - CH: 8,20 FS - DOM: 5,40 € - LUX: 5,30 € - MAR: 56 MAD - TOM: 820 XPF

Mi

ckey

ou

Le c

e

de pouc p u o

Profile for Fleurus Presse

Le Journal de Mickey - Coup de pouce n°2 - Ancienne Egypte  

Le Journal de Mickey - Coup de pouce n°2 - Ancienne Egypte  

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded