Page 1

Créée en 2002, la FENEPSY est une fédération nationale d’associations d’étudiants en psychologie et seul organe représentatif des étudiants en psychologie. Récemment ouverte à l’ensemble des sciences humaines, elle œuvre pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des étudiants en psychologie tant auprès des institutionnels que des professionnels de

la filière.

STAGES : Une impasse juridique pour la formation en psychologie Alors que la nouvelle année universitaire vient de commencer, la FENEPSY s’inquiète des conséquences de la Loi du 10 juillet 2014 portant sur le développement, l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires. Bien que cette loi soit indiscutablement une avancée au bénéfice des étudiants, de par les modalités de la gratification ainsi que son aspect obligatoire, elle soulève des problèmes concernant l’accession aux stages des étudiants en psychologie. Dans le cadre de la loi du 22 juillet 2013, dite Loi Fioraso, l’obligation de gratification des stagiaires a été étendue aux établissements publics de santé ainsi qu’aux établissements publics du secteur médico-social, lesquels représentent les principaux lieux de stages pour les étudiants en psychologie. Devant le coût financier que représente la gratification des stagiaires pour ces établissements publics, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a annoncé le 25 octobre 2013 la mise en place d’un moratoire afin de permettre aux établissements, dont la situation financière est à prendre en considération, de prévoir dans leur budget de fonctionnement cette nouvelle charge financière. Malgré ce délai, ces mêmes établissements refusent actuellement les candidatures de stagiaires en psychologie pour la rentrée 2014 par manque de fonds. La revalorisation du taux de gratification prévue pour la rentrée 2014 et la rentrée 2015 ne fera qu’accentuer le problème existant. De plus, la Loi Fioraso instaure une limitation de six mois aux stages professionnels sur une année d’enseignement. Cette limitation peut engendrer d’importantes conséquences sur le plan de l’intégration des étudiants au sein des structures d’accueil et de la réalisation de missions conformes à leur formation, en réduisant significativement la qualité et le caractère “professionnalisant” du stage effectué. La FENEPSY, avait déjà souligné dans un communiqué de presse publié le 12 mai 2014, l’existence d’une liste d’exceptions de formations non soumises à la gratification. Bien que la Loi tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires tend vers une diminution des inégalités et des abus, néanmoins en pratique les nouvelles dispositions du gouvernement nous mènent finalement vers une accentuation des inégalités d’accès aux stages professionnels. La situation alarmante des étudiants en psychologie, dans le cadre de la loi Fioraso, illustre les incompatibilités d’une loi égalitaire face aux enjeux et l’offre d’une formation. Dernièrement, le 21 février 2014 un fond de transition de 5,3 millions d’euros a été mis en place, à l’initiative de Madame Geneviève Fioraso, Secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, à destination des instituts de la fonction publique hospitalière et des collectivités territoriales et destiné à la rémunération des étudiants stagiaires en travail social. La FENEPSY tient à souligner que ce fond ne peut encore assurer à ces établissements d’accueil une solution pérenne face à l’obligation de gratification. . La FENEPSY insiste sur la nécessité de la mise en place d’une solution durable afin de garantir aux étudiants en psychologie de trouver et d’effectuer leurs stages dans les meilleures conditions possibles. Stage qui leur est indispensable pour l’obtention du titre psychologue (500h minimum). C’est dans cet objectif, que la FENEPSY appelle le nouveau gouvernement à examiner ces questions dans les meilleurs délais et à inviter les principaux acteurs et organisations représentatives en psychologie dont la FENEPSY afin discuter de l’avenir de notre formation dans le but que ne soient pas pénalisés les étudiants en master de psychologie au cours de l’année universitaire à venir,. Contacts Presse : REMOND Tiffany – Présidente de la FENEPSY - 06.60.69.57.11 - presidence@fenepsy.fr GALOPIN Simon – Chargé de mission Stages de la FENEPSY- 06.42.40.23.44 - stages@fenepsy.fr ROUME Auréline – Vice-présidente Représentation de la FENEPSY - 06.76.31.54.50 - representation@fenepsy.fr FENEPSY – 14 Passage Dubail – 75010 Paris www.fenepsy.fr - contact@fenepsy.fr Membre de Promotion et Défense des Etudiants, organisation représentative au sens de l’article L811-3 du Code de l’éducation

#CDP: Stages: une impasse juridique pour lal formation en Psychologie  
#CDP: Stages: une impasse juridique pour lal formation en Psychologie  

Alors que la nouvelle année universitaire vient de commencer, la FENEPSY s’inquiète des conséquences de la Loi du 10 juillet 2014 portant su...

Advertisement