Page 1

N O 709-FÉVRIER 2019

MON JARDIN & MA MAISON MON JARDIN & MA MAISON

РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

LE PLUS LU DES MAGAZINES DE JARDIN !*

monjardinmamaison.fr

REDONNEZ DU STYLE À VOTRE HAIE

HORTENSIAS

MIMOSAS

LA TAILLE, C’EST MAINTENANT !

La sélection de notre expert

CHOISIR ENTRETENIR SOIGNER

M 02133 - 709 - 4,50 €

NUMÉRO 709 - FÉVRIER 2019

Arbres prenez du temps pour eux !

QUEL COUVRE-SOL POUR MON JARDIN ? France métropolitaine 4,50 €. AND : 4,50 €. BEL : 4,80 €. CAN $ : 6,50 CND. DOM S : 5,50 €. CH : 9 FS. ESP : 5,20 €. FIN : 7,60 €. GR : 5 €. IT : 5 €. LUX : 4,80 €. MAR : 48 MAD. PORT Cont. : 5,20 €. TOM S : 750 CFP. TUN : 5,50 TND. * Source : One 2017.

M 02133 - 709H - F: 4,50 E - RD

3’:HIKMLD=XUYZUY:?a@h@k@j@p";


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Pompes à chaleur 3 en 1 chauffage/ rafraîchissement et eau chaude sanitaire

Error 1234

POMPE À CHALEUR Classique

Aucun module ex térieur Aucune nuisance visuell e

Membre actif de la

02 98 38 42 50 • contact@amzair.eu


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

édito

© COUVERTURE, JEAN-MICHEL GROULT (JARDINS DE QUERCY À VERFEIL-82) ET GREENFORTWO MEDIA. ÉDITO, HERVÉ LENAIN/BIOSPHOTO.

Génération arbre Magistral, puissant, vivant, rassurant... L’arbre est un « sujet » aussi intéressant que fascinant. En ville, à la campagne, dans les jardins publics ou privés, l’arbre est partout. Il sert de lien avec tous les éléments : la terre, le ciel, les animaux et entre nous, entre les générations. Pour certains, les arbres c’est aussi de l’énergie. Une énergie positive qu’ils cherchent à capter en se rapprochant au plus près d’eux. Ils se ressourcent, retrouvent calme et sérénité en les enlaçant ! « Faites un bain de forêt ! », clame le plus sérieusement du monde Éric Brisbare, accompagnateur en montagne et auteur d’un livre expliquant le concept de sylvothérapie, qui fait de plus en plus d’adeptes en France et dans le monde. Sans aller jusque-là, leur porter une attention plus grande est déjà un premier pas. Nous vous guidons, dans ce numéro, en vous donnant tous les conseils et les astuces pour les choisir, les entretenir et les soigner. Comme le martèle la Fédération internationale de l’arbre (FIA), prendre soin d’eux est essentiel, à l’heure où le végétal est sans cesse toujours plus menacé. Afin de sensibiliser le plus grand nombre à cette triste réalité, elle lance d’ailleurs en novembre 2019 les premières Assises internationales de l’arbre. Au programme : plateforme « SOS arbre en danger », éducation à l’arbre dans les écoles, gestion écologique du patrimoine arboré, et de nombreuses autres actions pour que l’arbre soit respecté, protégé et sauvegardé. Aidons-la, à notre niveau, dans notre jardin. Bonne lecture !

Céline Chahi monjardinmamaison.fr /3


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

FÉVRIER NUMÉRO 709

S O M M A I R E

22 06  Inspiration bucolique Les jardins de laine du musée Dom Robert C’est dans l’air 10  Visitez, cliquez, découvrez, échangez 22 Jardin d’inspiration Arc-en-ciel botanique dans l’un des jardins les plus visités d’Allemagne 30 EN COUVERTURE Dossier focus arbres Arbres mode d’emploi. Prenez du temps pour eux. Comment bien les choisir, les entretenir, les soigner 4 / MON JARDIN & MA MAISON

38 Jardin nourricier Près de Limoges, Raymond Mazerolas a conçu le bien nommé jardin aux Oiseaux 44 EN COUVERTURE Redonner du style Rajeunies, isolantes, basses, transparentes, ou jouant avec les formes, les haies changent de look 48 EN COUVERTURE Talent jardinier Julien Cavatore, le mimosa dans les gènes 52 Jardin exotique À Marrakech, rêve bleu au jardin Majorelle

58 Récolte gourmande La saveur de la papaye verte 64 EN COUVERTURE Plante vedette À l’ombre, sur un talus… 16 couvre-sols utiles et agréables qui s’adaptent à toutes les situations 72 Idées de paysagiste Au château de Chantilly, une serre et son jardin 76 Parti pris Plantes d’intérieur 2.0 78 Savoir-faire Terre libre d’expression à 4 mains


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Retrouvez Mon Jardin & Ma Maison sur iPad* * sur les applications Relay et Le Kiosque, à télécharger sur l’App Store

Rejoignez-nous ! www. facebook.com/ MonJardinMaMaison

instagram.com/ monjardinmag

pinterest.fr/ MJMMofficiel

monjardinmamaison.fr

Ce numéro comporte un encart abonnement jeté dans les exemplaires de la diffusion kiosques France métropolitaine. Un encart Salamandre et un encart Jacques Briant sont posés sur la diffusion abonnés France métropolitaine.

30 44 102

48

64

72

83 EN COUVERTURE Cahier conseils La chronique. Technique : essayez la culture sur bois composté. Outils : les indispensables de 2019. Potager. Verger. Fleurs. Orchidées. Graminées. Arbres et arbustes. Mémo.

102 Sélection déco Dans de beaux draps !

96 Escapade au Danemark Aarhus en mouvement

116 Équipement maison Des radiateurs électriques de pointe

108 Reportage maison Une perle de chalet dans les Alpes 114 Équipement maison La vasque se met en scène

121 Carnet d’adresses 122 Questions de lecteurs Toutes nos réponses 124 L’agenda de février 126 Instants de vie Grande aigrette, petit miracle 127 Fiches plantes 8 nouveautés fleuries monjardinmamaison.fr /5


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Inspiration bucolique

Les jardins de laine de Dom Robert Flore et faune de la montagne Noire, au sud du Massif central, ont inspiré à Dom Robert, moine à l’abbaye d’En Calcat dans le Tarn, ses tapisseries qui nous entraînent, à la suite d’un papillon ou d’un joli mouton, dans de merveilleux jardins de laine. 6/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Dans les combles de l’ancienne abbaye-école de Sorrèze, on découvre toute la dextérité des lissiers qui traduisent les créations particulièrement détaillées de Dom Robert, comme à gauche pour le carton de L’Herbe haute (technique mixte, 1961, 185 x 150 cm, © Abbaye d’En Calcat – cliché J-L Sarda - collection Abbayeécole de Sorèze/Musée Dom Robert, Tarn), ou en bas à droite pour La Vie douce, présentée ici sur l’envers, face que voit le lissier au travail, (carton de 1952, tissage atelier Tabard, Aubusson [23], 1952, 240 x 299 cm, © Abbaye d’En Calcat – cliché J-L Sarda – collection Abbaye-école de Sorèze/Musée Dom Robert, Tarn).

monjardinmamaison.fr /7


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Inspiration bucolique DES ŒUVRES HABITÉES

Lorsque l’artiste Guy de Chaunac-Lanzac (1907-1997) découvre en 1930 l’abbaye bénédictine d’En Calcat, à Dourgne dans le Tarn, il décide de venir s’enraciner dans cette montagne Noire, dernière « virgule » du Massif central, dotée d’une faune et d’une flore particulièrement riches en raison de ses deux types de climats ; méditerranéen côté est et océanique coté ouest. Et pour conjuguer ses deux vocations, artistique et religieuse, celui qui se fera appeler Dom Robert n’a cessé de représenter cette nature qui l’entourait afin de louer Dieu. Bientôt ses dessins deviendront des cartons de tapisserie, dont il maîtrisera très vite l’exécution. Ceux-ci permettront aux lissiers d’Aubusson de tisser ses modèles foisonnants de détails et de couleurs. Pour lui, « dans une tapisserie, on se promène, on flâne. Un détail vous conduit à un autre, un rouge mène au bleu. Tout à coup, on découvre un oiseau, un écureuil qui voulait se cacher, on en cherche d’autres, comme on va aux champignons… » Après sa mort en 1997, ses frères moines ont voulu partager avec le public leur prodigieuse collection des tapisseries de Dom Robert. À quelques kilomètres d’En Calcat se trouvait un ancien collège royal militaire, l’abbaye‑école de Sorèze, encore occupée par un pensionnat jusqu’au début des années 90. Cet ensemble extraordinaire de bâtiments va se transformer sous la houlette de la région, du département et de la commune, en un immense centre culturel qui sert d’écrin à ces tapisseries qui nous font faire l’école buissonnière à travers les paysages et les jardins de laine de Dom Robert. TEXTE MARIE LE GOAZIOU. PHOTOS MUSÉE DOM ROBERT Au centre, la floraison exubérante de L’Été (carton de 1941, tissage atelier Tabard, Aubusson [23], 1947, 224 x 328 cm, © Abbaye d’En Calcat – cliché J-L Sarda – collection Cité de la Tapisserie, Aubusson). En haut à gauche, les lumières mauves du matin illuminent les grandes ombelles des fleurs sauvages de Laudes (tapisserie de basse lisse, carton de 1981, tissage atelier Goubely, Aubusson [23], 1991, 300 x 200 cm, © Abbaye d’En Calcat – cliché J-L Sarda – collection Abbaye-école de Sorèze/Musée Dom Robert, Tarn).

Le petit agneau frisé, présenté dans une vitrine double face, est aussi expressif au recto qu’au verso de la tapisserie, où il retrouve sa toison (carton de 1962, tissage atelier Goubely-La Beauze, Aubusson, 2002, 81 x 85 cm, © Abbaye d’En Calcat – cliché J-L Sarda – collection Abbaye-école de Sorèze/Musée Dom Robert, Tarn). 8 / MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Le village de Sorrèze, au pied de la montagne Noire, se blottit autour de son extraordinaire abbaye-école, transformée aujourd’hui en centre culturel avec ses musées, ses hôtels et son école de formation.

LES RETROUVER • Abbaye-école de Sorèze/Musée Dom Robert et de la tapisserie du XXe siècle, 1 rue Saint-Martin, 81540 Sorèze. Tél. 05 63 50 86 38. Abbayeecoledesoreze.com Ouvert du lundi au dimanche et fermé le mardi sauf en juillet et août, d’octobre à mars : 14 h-17 h 30 ; d’avril à septembre : 10 h-12 h 30 et 14 h-18 h. • Abbaye d’En Calcat 8 D85, 81110 Dourgne. Tél. 05 63 50 32 37. Encalcat.com Merci pour son aide précieuse à Christian Rivière, de Tarn Tourisme, 10 rue des Grenadiers, 81000 Albi. Tél. 05 63 77 32 10. Tourisme-tarn.com

Dans un dédale d’espaces permettant de comprendre toute la conception d’une tapisserie, du dessin préparatoire au métier à tisser en passant par le carton numéroté, on peut s’installer confortablement face aux immenses tapisseries, ici devant L’Automne, pour partir à la découverte de l’univers foisonnant et vivant de Dom Robert.

monjardinmamaison.fr /9


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

C’est dans l’air

PAR SABINE ALAGUILLAUME

COULEURS ET MATIÈRES

Créateur, décorateur, touche-à-tout, Philippe Model colore la vie et cultive l’harmonie, sans jamais se soucier des conventions. Il signe une toute nouvelle collaboration avec la jeune marque Pôdevache. On y trouve des sets de table à rayures, en vinyle (24,50 €) et assortis aux chaises qu’il crée pour la Maison Gatti. Ou d’autres à effet de marqueterie, en vinyle toujours. Ces joyeux kaléidoscopes se déclinent aussi en tapis (à partir de 160 € en 99 x 99 cm). Pôdevache.

VISIONS DE JARDIN

L’un est paysagiste, Jean Mus, l’autre est architecte, Jean-Michel Wilmotte. Tous deux conjuguent le beau, en deux visions du jardin aussi passionnantes que diamètralement opposées. Démonstration au fil des pages de cet ouvrage très illustré, plein d’idées d’amènagements paysagers. Sur le thème des allées par exemple, Mus considère la courbe comme une « émotion », et Wilmotte la ligne droite comme « un silence nécessaire ». « Minéral Végétal », de Jean Mus et Jean-Michel Wilmotte, 35 €, éd. Ulmer. 10/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Retrouvez

MON JARDIN & MA MAISON S U R

I N T E R N E T

E T

L E S

R É S E A U X

S O C I A U X

CONSEILS PRATIQUES ET INSPIRATIONS, REPORTAGES VIDÉO EXCLUSIFS ET INÉDITS... + 2 NEWSLETTERS HEBDOMADAIRES : INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT !

TOUT POUR ENTRETENIR ET AMÉNAGER VOTRE JARDIN !

WWW.MONJARDINMAMAISON.FR

!


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

C’est dans l’air

FRENCH TOUCH

Design épuré, petite touche de couleur, fabrication 100 % française… Il faut suivre cette toute jeune marque de mobilier répondant au joli nom de Mon petit meuble français, fondée par Éric Weiler. La première collection est signée du designer Éric Gizard. Console Égée (140 x 90 x 45 cm), 775 €, Mon petit meuble français.

SCULPTURAL

Traité haute protection, ce tabouret en aluminium s’affiche aussi librement dans le salon que sur la terrasse. 290 €, LMF Paris.

AU JOUR LE JOUR

Un multitude d’idées et d’initiatives pour rendre la vie plus belle, prendre soin de soi, de sa famille, de sa maison, de son jardin… Le tout à décliner au fil des saisons et de la météo. « Une année pleine d’idées », de Anna Austruy, Catherine Delprat et Anne Loiseau, 22,95 €, éd. Larousse.

VOTEZ !

! e et du spa en vue Trophées de la piscin préférée e cin pis sa ur po voter Chacun est invité à ous lisations. Rendez-v parmi 23 belles réa r. vie jan 31 le t an sur Propiscines.fr av

REFLETS DORÉS

Minimaliste mais très bien pensé ! Tel est l’abat-jour de cette lampe, qui pivote pour jouer avec la luminosité. Une inspiration tout droit venue de l’éclipse, qui cache peu à peu le soleil, et a donné son nom, Eclips, à ce luminaire à poser. Acier noir satiné et feuilles de laiton dorées (18 x 40 cm). 99 €, LMF Paris.

PLEIN SUD

C’est à Marseille, berceau de la famille Silvera, que le magasin de mobilier design ouvre un premier showroom dans le Sud de la France. Un bel écrin lumineux de 200 m2 où retrouver les plus belles pièces du design contemporain. Silvera, 119 rue Paradis, 13006 Marseille.

SIMPLEMENT DÉCO Quand l’hiver dure un peu trop et que le manque de vert se fait sentir… Une minicomposition à contempler. 9,90 €, Gifi.

12/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

1

2

C’EST UNE MAISON VERTE

Hyper tendance en ce début d’année, le vert vibre de ses plus belles nuances, apportant au décor sa petite dose de lumière set d’énergie. 1. La maison Lelièvre, bien connue pour ses tissus, lance sa première collection de papiers peints, en mettant le végétal à l’honneur (Figari, de Lelièvre). 2. Pour la vaisselle, un détour s’impose chez Maison Émilienne (à partir de 9 € le bol). 3. Décor vert aussi à La Redoute (table à rallonge, 599 €, tapis 49,99 €). 4. Et puis, pensez fleurs avec des bouquets longue durée, à partir de 24,95 €, Bloomon.

3

4

monjardinmamaison.fr /13


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

C’est dans l’air

EN TAILLE RÉELLE

LA CHINE À L’HONNEUR

Le grand salon de la décoration Maison & Objet (18-22 janvier) met à l’honneur de nouveaux talents et se tourne cette année vers la Chine. Gros plan sur Mario Tsai et sa table d’appoint Pig, révélatrice du nouveau souffle du design chinois. Maison-objet.com

Plus de 300 magnifiques roses sont ici présentées grandeur nature. Toutes sont issues de la mythique collection Loubert, qui compte plus de 3 000 variétés de rosiers botaniques, anciens ou modernes. Un guide précieux pour mieux choisir parmi les roses parfumées, à cultiver en pot, en massif, en haie, à l’ombre, dans un sol calcaire, au froid… « Roses grandeur nature », de Amaury Rosa de Poullois et PierreYves Nédélec, 34,90 €, éd. Delachaux & Niestlé.

CHIENS L’OREILLE DES s ence forme des chien

s du sil L’association Chien 20 ordres s d’obéir à environ ble pa ca rs teu ou éc iquer une nd d’i et e s français en langue des signe en attendu quotidien. Un souti trentaine de sons du dantes. ten len ma sourdes ou pour les personnes om e.c nc ile us Leschiensd

TOUT EN RONDEUR

Vase en béton, à venir habiller d’une simple tige, ou pas, tant il se suffit à lui-même en tant qu’objet déco. 145 €, Nordik.

CARRELAGE CANNÉ

Le motif du cannage n’en finit plus de se décliner. Y compris, aujourd’hui, sur des carreaux (10 x 20 cm) en 11 nuances au fini mat ou brillant. Quel chic dans la cuisine ou la salle de bains ! À partir de 113 € le m2, Surface.

APPOINT

Tout le charme des matières naturelles et des formes simples pour ce tabouret en bois de teck. Avec une pointe de peinture blanche pour en adoucir les contours. 24,90 €, Gifi.

SUR TOUTE LA LIGNE

On craque sur l’élégance graphique de ces suspensions à 29,95 € ! C’est la nouvelle politique de Castorama qui promet des prix bas toute l’année, sans plus avoir à attendre les périodes de promotions et autres bonnes affaires.

14 / MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

1

2

3

4

BIEN AU CHAUD

On privilégie les camaïeux de couleurs et les tonalités douces. 1. Serviette de bain brodée, à partir de 16 €, Carré Blanc. 2. De son côté, confortable et décontracté, le coton gaufré fait un retour remarqué. Le coussin Gabin (60 x 60 cm), 53 €, Madura. 3 et 4. Mais aussi de la céramique, tout en délicatesse, avec du grès et des pièces de créateurs chez Empreinte, ou des photophores chez Zèbres.

monjardinmamaison.fr /15


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

C’est dans l’air

ESPRIT TRICOT

La maille est partout et coiffe jusqu’à l’assise de ce tabouret. (38,5 x 28 x 36,5 cm). 25 €, Atmosphera.

BOUGIE PARFUMÉE

Coulée dans un pot en porcelaine de Limoges émaillée, de 4 coloris pastel selon le parfum. Plutôt Mousse, Cuir ou Rose ? La bougie est aussi coiffée d’un élégant couvercle en bois. 65 €, Le Jardin retrouvé.

MIEL MESSAGER

C’est un petit cadeau inédit et personnalisable à l’infini : un petit pot de miel (50 ou 125 g) avec un prénom, une date, un message écrit sur l’étiquette. Une idée lancée par deux Toulousaines, Johanna et Carole, fans de design et de miel. À partir de 3,50 €, Beely.

COIN DÉTENTE

Pour diffuser une lueur douce et chaleureuse, rien de tel qu’une lanterne abritant une bougie. En pin et verre (24,5 x 53,5 cm. 60 €, Côté Table.

GREEN ET BIEN !

Une multitude d’idées, de créations simples et ludiques, de tisanes, de soins..., pour se reconnecter à la nature et laisser la magie des plantes opérer. C’est la végétale thérapie : ça se cultive et ça fait du bien ! « Végétale thérapie », de Camille Soulayrol, 14,90 €, éd. Flammarion.

16/ MON JARDIN & MA MAISON

ÎCHES TISANES FRA(an m tispasmodique), thy

dant), verveine ntes consommées Camomille (antioxy (déstressant). Les pla se lis mé ou turels. ) ue tiq (antisep principes actifs na t au maximum leurs r.fr se us fraîches conserven po ! 23,80 €, Preta Faites-les pousser

HISTOIRES D’ARBRES

Le Morbihan célèbre la nature à travers 500 arbres répertoriés, dont 101 sont identifiés comme Arbres remarquables. À découvrir au gré de nombreuses balades gratuites de 2 heures, guidées par des passionnés. Ici, près de Questembert, un cyprès de Lambert séculaire, aux exubérances tentaculaires. Cotesetnature.morbihan.fr


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

BLANC D’HIVER

Minimaliste et pourtant éclatant, le blanc casse les codes pour mieux laisser triompher la lumière. Une ambiance bienvenue en ville comme à la campagne. Papier peint intissé décor bouleau, 18,90 €. Suspension Lussiol, 39,90 €. Tables basses, 34,90 €. Insert avec cadre Inox Vésuvio, 2 900 €. Le tout, Leroy Merlin.

monjardinmamaison.fr /17


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

C’est dans l’air

ETHNIQUE CHIC

Imprimés à la main, dans la plus pure tradition des tampons de bois, ces motifs végétaux en noir et blanc sont directement inspirés de la culture indienne. Plaid en coton (220 x 140 cm). 110 €, Sophie Séguéla Intérieurs.

REPOSE-PLANTE

Pour mettre en valeur ses plantes, la designer islandaise Maja Bogh Vindbjerg a imaginé de les surélever. D’où la création de cette sellette en acier, aux lignes épurées, et facile à déplacer (61 x 36,5 cm). 259 €, Woud.

TOUS AUX ABRIS !

SANS FILET !

Fini le filet enveloppant les boules de graisse destinées aux oiseaux qui pollue nos jardins. Botanic propose donc une alternative avec des boules en vrac. Elles se glissent dans ces supports métalliques déco et faciles à suspendre dans les arbres (7 x 25 cm). 5,50 €, Botanic.

Pimpants et soignés, des nichoirs aux airs de petites maisons pour aider les oiseaux à traverser l’hiver le plus confortablement possible (h. 21 cm). 17 €, Truffaut.

AVO !

CUEILLETTES GOURMANDES

Pousses d’armoise, orties, primevères et autres pâquerettes… Elles sont sauvages, s’épanouissent aux bords des chemins ou aux creux des bois, et sont non seulement comestibles mais riches en nutriments ! Reste à apprendre à les reconnaître, les récolter et les cuisiner… « Plantes sauvages comestibles », de François Couplan, 24,95 €, éd. Larousse. 18/ MON JARDIN & MA MAISON

BR Snezana jardin en hiver », de C’est le livre « Mon tlé, ns Delachaux & Nies Gerbault, aux éditio livre au be s plu int Fiacre du qui a reçu le prix Sa nseils co s de et s oto ph s ifique de jardin ! De magn ûtante. vrir une saison envo de pro pour redécou

LES OISEAUX SAUVAGES AUSSI

Et si nourrir les oiseaux sauvages devenait aussi une nouvelle façon de combattre les nuisibles ? Un grand nombre d’espèces sont, en effet, de bons auxiliaires. Comme les mésanges charbonnières qui peuvent débarrasser un jardin des chenilles processionnaires (une famille peut consommer jusqu’à 500 chenilles par jour !). 9,98 € le sac de 3 kg, Gasco.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

AÉRIEN

Les plantes vertes ont le vent en poupe et investissent nos intérieurs. Mais comment en tirer le meilleur parti décoratif ? Imaginé par le designer italien Mauro Canfori, le système TEEpots décline des structures métalliques qui mettent superbement en valeur leurs pensionnaires ! Pots suspendus qui semblent flotter dans l’air, tableau végétal, colonne façon mur végétal… On ne se lasse pas de découvrir le talent de ce poète. TEEpots.

monjardinmamaison.fr /19


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

C’est dans l’air JARDIN DE VILLE

Spécialement conçue pour les citadins, la gamme Undergreen apporte, en petits conditionnements, tous les soins nécessaires à leurs plantes favorites (plantes vertes, cactus, succulentes, aromatiques…). Un graphisme reconnaissable, bien anti-grise mine ! 6,25 € (pot de 12 l de terreau), Undergreen.

ROBINET MALIN

COMPOSTEUR DE CUISINE

Issu d’une technique originaire du Japon, le Bokashi composte directement tous les déchets de cuisine organiques, réduisant considérablement les déchets alimentaires des foyers. Peu encombrant, il crée très rapidement un fertilisant. Mais pas de vers en cuisine. L’activateur biologique (fourni avec le bac) est un mélange de mélasse qui assure le processus de fermentation. 59,90 €, Hozelock.

Avec 2 sorties d’eau possibles, ce robinet peut être équipé d’une minilance ou d’une douchette pour faciliter l’arrosage et le nettoyage des terrasses ou tout simplement des bottes. Un programmateur automatique d’arrosage peut également être branché sur la seconde prise d’eau. À partir de 37,90 €, Boutté.

UR SOINS DOUCEtra Pur de

ue Ex La collection iconiq ence s’enrichit ov Pr de la Compagnie parfums : Fleur de deux nouveaux ande douce, Am et de mimosa de Marseille n vo sa en s né décli ur les mains. po me liquide et en crè À partir de 4,50 €.

BONS GESTES

Intimidante parfois, et pourtant pas si compliquée, la taille des arbres fruitiers est nécessaire pour obtenir de beaux fruits, d’un côté, et conserver les arbres en bonne santé, de l’autre. Les gestes sont ici bien expliqués au fil des pages, avec de nombreuses illustrations et conseils. « La Taille simple des fruitiers », de Dominique Cousin, 14,95 €, éd. Ulmer. 20/ MON JARDIN & MA MAISON

SOURIEZ, VOUS JARDINEZ !

Tel est le nouveau mot d’ordre de la marque Or Brun, qui décline des produits 100 % naturels pour un jardin en pleine santé, florissant, gourmand et facile à cultiver. Engrais fruitiers ou coup de fouet, 13 € (2,5 kg), Or Brun.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

OFFRE SPÉCIALE

100 % maison

ABONNEZ-VOUS VITE !

+ Mon Jardin Ma Maison 1an – 11 numéros

49%

42

1 AN ent d’abonnem

(valeur 49,50 €)

,40 €*

de réduction

au lieu de 82

Campagne Décoration 1an – 7 numéros (valeur 32,90 €)

Plus simple et rapide, abonnez-vous directement sur monjardinetmamaisonabo.com

Bulletin d’abonnement A retourner accompagné de votre règlement à : MON JARDIN & MA MAISON - 45 avenue du Général Leclerc - 60 500 Chantilly. Connectez-vous à : monjardinetmamaisonabo.com

Offre spéciale maison : Mon Jardin & Ma Maison + Campagne Décoration = 42 € au lieu de 82,40€, soit - 49% de réduction. MJE70 1 AN Mon Jardin & ma maison : 11 numéros pour 29,90 € seulement au lieu de 49,50€*, soit – 40% de réduction. MJE71 1 AN Campagne Décoration : 7 numéros pour 21 € seulement au lieu de 32,90€*, soit - 36% de réduction. CDA18 Je règle par : Chèque bancaire ou postal à l’ordre de Mon Jardin & ma maison N° Expire fin :

M M A A

Date et signature obligatoires

Mme Nom : Mlle Mr Prénom :

N°/Voie : Cplt adresse : Code postal : Votre date de naissance : J

Ville : J M M A A A A

Je laisse mon numéro de téléphone et mon mail pour le suivi de mon abonnement.

N° Tél. : E-mail : MLP J’accepte de recevoir par e-mail les offres des partenaires sélectionnés par Mon Jardin & ma maison.

Prix de vente au numéro. Offre réservée à la France métropolitaine, valable deux mois et dans la limite des stocks disponibles. Après enregistrement de votre règlement, vous recevrez sous 4 semaines environ votre 1er numéro de Mon Jardin & ma maison et Campagne Décoration.

Si vous n’êtes pas satisfait, nous vous remboursons immédiatement les numéros restant à servir. Les informations recueillies sont enregistrées dans un fichier informatisé et sont destinées à Reworld Media pour la gestion de l’abonnement. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, l’utilisateur est informé qu’il dispose, en vertu des articles 15 à 18 de la loi Informatique et Libertés, d’un droit d’accès, d’interrogation, de rectification et d’effacement qui lui permet, le cas échéant, de faire rectifier, compléter, mettre à jour, verrouiller (limiter) ou effacer les données personnelles le concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte, l’utilisation, la communication ou la conservation est interdite. L’utilisateur dispose également, en vertu de l’article 20 du RGPD, d’un droit d’opposition au traitement de ses données pour des motifs légitimes ainsi qu’un droit d’opposition à ce que ces données soient utilisées à des fins de prospection commerciale. L’utilisateur est notamment informé qu’il dispose aussi, en vertu de l’article 21 et 22, d’un droit à la portabilité des données et du droit de ne pas faire l’objet, d’une décision fondée exclusivement sur traitement automatisé y compris le profilage. L’ensemble de ces droits s’exerce auprès du service abonnement par courrier accompagné d’une copie d’un titre d’identité comportant une signature à adresser à Mon Jardin & ma maison –

60643 Chantilly Cédex. Sauf opposition formulée par écrit, les données peuvent être communiquées à des organismes extérieurs. Reworld Media Publishing – 8 rue Barthélémy Danjou 92100 Boulogne-Billancourt – 802 743 781 R.C.S. Nanterre. Tél. : 02 77 63 11 20.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

© MARION NICKIG.

Jardin d’inspiration

© MARION NICKIG

Arc-en-ciel botanique Puisant çà et là connaissances et inspiration jusqu’à devenir de fins experts, deux amis ont créé, non loin de Clèves, un des jardins les plus visités d’Allemagne. Dédié à la couleur, ce lieu ne connaît aucun temps mort, avec une remarquable apogée au printemps. 22/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

La vieille ferme, trop délabrée, a fait place à un bâtiment neuf, mais construit en matériaux anciens et dans un style traditionnel. Les murets servent de prétexte à l’installation de potées qui changent au fil des saisons.

Les principales plantes sont, à gauche, des potées de tulipes, muscaris et jacinthes déclinées dans des tons frais. monjardinmamaison.fr /23


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Jardin d’inspiration Les endroits plus franchement dédiés aux vivaces et arbustes, qui prendront le relais en fin de printemps et été, comportent toujours quelques bulbes choisis dans les couleurs dominantes de la parcelle. Ici, les roses et mauves.

24/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

◆ Situation Non loin de Clèves, dans la région de Westphalie, en Allemagne. ◆ Contraintes

Un climat continental marqué, avec des hivers très froids et des étés très chauds. L’état des lieux : une friche assez pauvre, avec rien à sauver.

◆ Le projet

Assez flou au départ, il s’est organisé au fil du temps, avec un jardin à l’anglaise inspiré par une vingtaine de voyages d’étude et de reconnaissance en Angleterre, France et Pays-Bas, et grâce aux conseils d’une amie et voisine.

◆ Astuces partagées

L’entretien : il est entièrement assuré par Klaus et Manfred. L’eau n’est distribuée qu’à bon escient et aucun traitement ni engrais chimique n’entre au jardin. L’idée de parcelles bien différenciées implique l’installation de haies et la mise en valeur des divers niveaux, facilitée par la pente légère et la disposition en demi-cercle du terrain.

monjardinmamaison.fr /25


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Jardin d’inspiration La densité remarquable des potées de bulbes est due à une plantation sur deux niveaux, et dans un sol riche et filtrant. Revers de la médaille : les bulbes récupèrent assez mal et on ne peut les réutiliser, mais l’effet décoratif est sans égal.

26/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Des valeurs sûres, telles que ces bergénias, offrent une longue floraison et un feuillage persistant. Épanouis de février à avril, ils font le lien entre la période des narcisses et celle des tulipes.

Les buis, comme partout ailleurs, permettent de donner de la structure au moindre massif. Peu atteints par les maladies dans cette région, ils jouent encore pleinement leur rôle de faire-valoir tout au long de l’année.

B

ien qu’aimant tous deux plantes et jardins, Manfred Lucenz et Klaus Bender ne pensaient pas avoir la possibilité d’en créer un. Mais, en 1985, Manfred hérite l’ancienne ferme de ses parents et le terrain qui en dépend. Le bâtiment est vétuste, peu commode et en mauvais état. Le choix se pose alors ou bien de le restaurer, ou bien de s’atteler au terrain de 4 000 m2 alentour pour en faire un jardin.

Partir de zéro C’est le terrain qui aura la préférence. Mais le sol est sablonneux, assez pauvre et acide. C’est en effet une ancienne lande à bruyère, devenue carrière de sable qui a été comblée en fin d’exploitation. L’emplacement a certes connu un peu de cultures depuis le XVIIIe siècle, grâce, entre autres, aux réfugiés des guerres de religion, mais le tout est abandonné depuis près de quinze ans, et totalement en friche. L’aide vient d’une voisine et amie, grande jardinière, qui non seulement leur prête main-forte avec ses trois jardiniers, mais leur conseille vivement d’aller chercher l’inspiration en France, Pays-Bas et Angleterre, la culture du jardin étant assez pauvre localement dans les années 80. Par petites étapes Certes, les 4 000 m2 actuels du jardin ne sont pas nés en un jour mais par étapes sages, avec la création des divers

Les magnolias sont une des gloires spectaculaires du printemps. Ils ont été ici choisis pour leur rapport coloré avec la gamme des tulipes et monnaies-du-pape des massifs. monjardinmamaison.fr /27


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Jardin d’inspiration

Si soignées que soient les plantations, c’est l’esprit campagnard qui règne sur l’ensemble des lieux.

Les lisses en bois brut et l’abreuvoir en pierre rappellent le passé agricole du terrain. Tous les objets ornementaux sont délibérément anciens et plutôt d’origine locale.

Exposé au sud, l’arrière de la maison est tout naturellement dédié au jaune, couleur du soleil. Tulipes Darwin et fritillaires impériales y éclatent, en attendant les lis et les rosiers. 28/ MON JARDIN & MA MAISON

clos au fil des années. Un très gros lot de bulbes récupéré chez un horticulteur local donne le départ, avec un jardin printanier où se succèdent perce-neige, hellébores, crocus, tulipes et différents narcisses, ces derniers étant au nombre de 10 000 au total. Ce sont les tulipes qui règnent ensuite, en compagnie des magnolias. Les propriétaires cultivent les bulbes essentiellement en pot, en les plantant sur deux niveaux pour un effet optimum, ce qui permet ainsi de les placer dans les coins stratégiques. Chaque espace possède une teinte dominante : blanc, jaune, pourpre, bleu… Un magnifique arbre aux mouchoirs, Davidia involucrata, prend la suite, en compagnie de divers cornouillers, rosiers, rhododendrons… Le tout fait une pause en été avant l’apparition des couleurs d’automne, sur les arbres mais également au sol avec les dahlias, colchiques, cyclamens, sedums. Manfred et Klaus sont de fermes partisans des méthodes naturelles et pas un produit chimique n’est arrivé au jardin en trente ans. Leur réussite est un des meilleurs arguments qui soient en faveur des cultures douces. TEXTE ALEXANDRE BOURGEOIS PHOTOS PHILIPPE PERDEREAU


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

L’ancien potager a conservé sa disposition en carrés réguliers. C’est désormais le royaume de plantes bon enfant, comme les iris, muscaris et myosotis, libres de se ressemer à loisir.

L’astuce de Klaus et Manfred Consacré aux couleurs, le jardin ne connaît pas de fausses notes. Même le mobilier et les objets décoratifs sont assortis aux fleurs. Témoin, ce fauteuil en fer forgé IronArt of Bath, qui s’accorde aux muscaris et myosotis des massifs.

LES RETROUVER • Klaus Bender et Manfred Lucenz Mühlenstrasse 6, 47551 Bedburg-Hau Ortsteil Schneppenbaum. Tél. + 49 2821 60270. Sur rendez-vous pour les groupes. Calendrier des ouvertures aux particuliers sur le site : Lucenz-bender.de

monjardinmamaison.fr /29


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Dossier focus arbres

© JEAN-MICHEL GROULT.

Le catalpa est sans doute l’un des meilleurs arbres de jardin : il pousse vite, supporte toutes les erreurs de taille possible et se modèle facilement en boule. Et il est de surcroît bon marché. Ci-contre : Les Jardins de Quercy (82).

30/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

DOSSIER RÉALISÉ PAR JEAN-MICHEL GROULT

Arbres mode d’emploi Il sert de toile de fond, apporte de l’ombre et surplombe tout l’espace : l’arbre est un composant indispensable des jardins réussis. Bien le choisir et l’entretenir permet d’en faire un végétal d’exception. À vos bêches !

R

ares sont les compositions paysagères où l’arbre n’a pas sa place. Une présence arborée offre une charpente qui complète les détails du jardin et, surtout, en atténue les éventuels défauts. Un arbre en fleur en été fait oublier qu’à son pied les massifs connaissent une pause estivale. En automne, la coloration de certaines essences devient spectaculaire et il est facile de créer une scène qui repose sur cet effet. L’entretien du jardin s’en trouve aussi simplifié : à l’ombre, la palette végétale reste large, mais il y a moins de désherbage et de tailles. Et la

présence d’un arbre limite les besoins en arrosage en été, car il fait baisser la température globale du lieu : avec des étés de plus en plus chauds, c’est un élément à ne pas négliger. Le « bon » arbre de jardin répond toutefois à des critères particuliers : il supporte la taille (sans forcément l’exiger), reste de dimensions raisonnables pour ne pas menacer un jour la maison, et présente au moins deux avantages (floraison, couleur, silhouette, fructification...). Malgré ces contraintes, il demeure des milliers de possibilités pour rester sereinement au pied de son arbre. 

Les bons

repères

• Un arbre suffit pour 200 m2 de jardin en moyenne, mais ce chiffre est à relativiser. • Un groupement de plusieurs arbres (une cépée) compte pour un seul. Les sujets à silhouette étroite (à port en fuseau) peuvent se planter tous les 5 m, alors qu’un arbre qui s’étale, comme un chêne, demande un écart d’au moins 8 m. • Tous les arbres n’ont pas la même longévité. Les bouleaux, les saules et les pruniers à fleurs vivent 30 à 40 ans au maximum, alors que les chênes peuvent accumuler les siècles.

monjardinmamaison.fr /31


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Dossier focus arbres

Faites les bons choix Si la palette des arbres est gigantesque, faites confiance aux valeurs sûres quand vous n’êtes pas certain de votre choix. Le bon sujet est un compromis entre sa vitesse de croissance, son port et son éventuelle floraison.

Les cerisiers à fleurs, un joyeux camaïeu de couleurs Avec leurs fleurs roses ou blanches, simples ou doubles, ils offrent un spectacle enchanteur qui dure jusqu’à trois semaines et fait la réputation du printemps au Japon. Les sakura sont essentiellement des Prunus serrulata. La diversité des cerisiers à fleurs est étonnante et s’étend à plusieurs dizaines de variétés. Le plus commun, ‘Kanzan’, est toujours spectaculaire mais d’autres, un peu moins époustouflants, ont pour eux le parfum. Tous prennent des couleurs d’automne flamboyantes. S’il ne fallait qu’un arbre, ce serait un cerisier à fleurs !

Notre bon

© FRIEDRICH STRAUSS/BIOSPHOTO.

PLAN

32 / MON JARDIN & MA MAISON

La nature apporte souvent de l’imprévu et les arbres peuvent se ressemer spontanément au jardin. Les catalpas, les paulownias et les érables sont les plus prolifiques. Tirez parti d’un sujet qui s’est ressemé en le laissant pousser, là où il ne gênera pas à l’avenir. Vous n’aurez qu’à guider sa silhouette et il se développera plus vite qu’un arbre qui aurait été planté. Mais n’en gardez qu’un seul à chaque fois !


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Belle ramure argentée Chez les arbres de petit développement, Cornus controversa, le cornouiller des pagodes, est l’un des plus populaires. C’est pourtant l’un des moins faciles à apprivoiser. Souvent greffé sur le cornouiller blanc, il est moins vigoureux que sur la forme type. Enrichissez le sol en compost et laissez‑lui le temps de prendre ses marques. Seule une terre bien drainée et non calcaire garantit une longue vie à cette Lady Gaga du jardin.

S’il faut parfois des dizaines d’années avant qu’un arbre offre une silhouette développée et équilibrée, certaines essences arrivent plus rapidement à maturité. Elles sont moins longévives que les autres, mais sont utiles pour éviter d’avoir à patienter trop longtemps. De toutes, les formes pleureuses (à branches souples et retombantes) sont les plus efficaces. Saule, mûrier et bouleau sont les plus rapides. Seulement 5 ans suffisent pour commencer à profiter de la silhouette de branches retombantes. Placez-le à distance, avec au moins 20 m de recul, pour pouvoir contempler l’arbre tout entier.

67

Le chiffre

Ceux qui grandissent vite

C’est, en mètres, l’arbre le plus haut de France. Ce record appartient à un sapin de Douglas (Loire). Le séquoia d’Europe le plus élevé, lui, atteignait 57 mètres en 2014, et a poussé depuis !

Petit colosse deviendra géant…

© JEAN-MICHEL GROULT. HERVÉ LENAIN/BIOSPHOTO.

Attention à ne pas vous laisser tenter par un petit sujet d’une essence promise à un grand développement, à moins que ce ne soit pour un parc. Un jeune platane peut atteindre 50 m, certes au bout de deux siècles et si on ne le taille pas. Un adorable petit ginkgo (qui ne supporte pas la moindre taille) atteindra, lui, 40 m, à raison de 30 à 60 cm par an. Combien de séquoias, plantés dans des espaces trop petits, devront être abattus dans les années à venir ?

Maxi-arbustes, mini-arbres Un certain nombre d’arbustes ont la vertu de prendre la forme d’un véritable arbre, un peu comme un bonsaï géant (comptez tout de même 2 à 3 m de hauteur selon l’essence). Ces arbustes vieillissent bien et se taillent exactement comme vous le feriez pour un arbre adulte, c’est-à-dire en retirant les branches inesthétiques. • Buisson de beauté (Kolkwitzia amabilis). • Troène du Texas (Ligustrum japonicum ‘Texanum’). • Gattilier (Vitex agnus-castus). • Pommier d’ornement ‘John Downie’. • Tamaris (Tamarix ramosissima).

monjardinmamaison.fr /33


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Dossier focus arbres

Comment bien les sublimer En plus de choisir la bonne essence, vous pouvez la mettre en scène pour en tirer le meilleur profit sur le plan visuel. La façon de la valoriser variera selon son âge et son encombrement.

Jeune arbre, bonne compagnie Depuis sa plantation jusqu’à sa première dizaine d’années, le jeune arbre est un arbuste au développement régulier, mais qui supporte rarement la taille, sauf pour retirer les branches basses ou mortes. Il laisse passer suffisamment de lumière à son pied pour qu’une végétation l’accompagne. À terme, celle-ci devra céder la place à des végétaux d’ombre, voire à aucune si l’arbre est destiné à rester en isolé. Installer des vivaces au pied d’un jeune sujet n’est pas obligatoire. Mais celui-ci s’en trouvera mis en valeur, surtout si vous accordez les plantations à son feuillage !

Quels que soient sa silhouette et son développement, un arbre peut toujours se mettre en valeur. Lorsque le dessin de ses branches est complexe ou insolite, il vaut mieux, en général, laisser l’arbre isolé, ou l’entourer d’une végétation simple comme un tapis de graminées de hauteur modérée tel le miscanthus ‘Morning Light’, excellent dans cet usage. Un sujet plus jeune, à la silhouette régulière, et un vénérable sujet, eux, demandent une mise en scène différente.

34 / MON JARDIN & MA MAISON

© HERVÉ LENAIN/BIOSPHOTO.

Qu’importe l’âge


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Habiller le pied des plus vieux, une vraie entreprise Intégrer un arbre déjà mature (plus de 20 ans) demande du tact et de la réflexion. Il dispense sûrement une ombre importante en été et ses racines sont bien installées, sans compter leur voracité en termes d’eau et de nutriments. Il n’est toutefois pas impossible d’en garnir les alentours, moyennant quelques précautions. Sélectionnez tout d’abord les plus opiniâtres des végétaux d’ombre, comme les fleurs des elfes (Epimedium), les cyclamens, les lierres panachés et bien d’autres. Installez-les au fond de poches que vous creuserez entre les racines, et veillez à arroser régulièrement en été. Vous pourrez élargir la palette en « remontant la ramure », c’est-à-dire en coupant à ras les branches les plus basses, ce qui permettra de faire pénétrer la lumière jusqu’au sol.

Le tronc, à guider Formez la silhouette de l’arbre en retirant les branches les plus basses, surtout chez les essences à écorce décorative, comme les bouleaux et les érables. Mieux vaut les couper alors qu’elles sont encore petites (moins de 3 cm de diamètre) afin d’éviter des cicatrices inesthétiques. Attention à ne pas transformer votre arbre en tuteur ! Retirez 2 à 3 branches chaque année, au maximum. Il faut sentir la maturation naturelle de l’arbre et ne pas la forcer. Chez les essences à port bas ou naturellement étalé, cette taille est évidemment proscrite. N’hésitez pas à jouer avec la forme du tronc. Si elle est torturée, tempérez-la par des silhouettes régulières, comme celles d’arbustes taillés en boule. Si elle est droite et un peu monotone, faites-la contraster avec un arbuste aux branches tortueuses ou des graminées au port droit comme les molinies.

© ALEXANDRE PETZOLD/BIOSPHOTO. JEAN-MICHEL GROULT. MICHEL GUNTHER/BIOSPHOTO.

Si l’arbre meurt…

Les bons

repères 5 erreurs de taille à éviter… 1. Couper à mi-branche : les repousses sont nombreuses et anarchiques, et la silhouette est compromise. 2. Étêter un arbre : bien peu le supportent ! 3. Conduire « en têtard » tous les arbres : seuls le saule et quelques rares autres le tolèrent. 4. Tailler en automne : mieux vaut le faire en été, car l’arbre récupère plus vite. 5. Laisser les repousses sur le tronc : ces départs vigoureux menacent la vigueur du reste de la ramure située plus haut.

Le dépérissement d’un arbre fait partie de la vie de tous les jardins. N’attendez pas le dernier instant pour anticiper la suite à donner à cet événement. Mieux vaut arracher le sujet en cause au plus tôt, s’il est terrassé par une maladie, car il sera moins contagieux et plus facile à extirper. Il ne faudra pas replanter d’arbre à cet endroit‑là, mais plutôt un végétal naturellement immunisé, comme un bambou. Un vrai dessouchage est long, mais permet de repartir de zéro. Il est préférable en effet de retirer la souche plutôt que de la laisser en place et la camoufler sous une liane le temps qu’elle se décompose. Réservez cette dernière solution aux arbres morts d’une cause mécanique (tempête...).

Les maladies de vieillesse Lorsqu’un arbre accuse un âge certain, il subit ce que l’on appelle une descente de cime : les branches les plus hautes perdent de la vigueur et il a tendance à émettre des rejets sur les branches basses. Cette évolution peut se ralentir (par un élagage spécial), mais pas s’arrêter. Tout autre symptôme (perte de feuilles, dépérissement de branches intermédiaires, éclatement…) traduit plus sûrement une maladie.

monjardinmamaison.fr /35


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Dossier focus arbres

SOS

Le dépérissement, grave mais pas fatal Vous êtes nombreux à nous écrire pour nous signaler des problèmes de perte de vigueur chez vos arbres. Si les causes peuvent être variées, les bons gestes pour tenter de remédier à la situation, eux, s’appliquent à tous les cas.

C

1. Coprins sur une souche ancienne : pas de danger. 2. Dépérissement suspect : il y a urgence à intervenir (élagage, bouillie bordelaise...) ! 3. Cicatrice d’un ancien foudroiement : pas d’inquiétude, mais appliquer du mastic cicatrisant. 4. Armillaire couleur de miel : alerte rouge ! Ce champignon est très contagieux.

36 / MON JARDIN & MA MAISON

1 2 3 4

© JEAN-MICHEL GROULT ET DR.

ommencez par inspecter très minutieusement l’arbre, et surtout son pied. Si l’écorce a éclaté ou laisse deviner un suintement, c’est qu’une infection par des bactéries est peut-être en cours. Un feuillage clairsemé trahit souvent un problème au niveau des racines. Inutile donc de vous inquiéter à propos des insectes noir et rouge (les gendarmes, ou pyrrhocores) qui s’agglutinent dans les anfractuosités. La plupart du temps, le problème est causé par un champignon, un ennemi redoutable. S’il porte un chapeau, vérifiez son identité. L’armillaire couleur de miel est fatale, mais d’autres ne sont que d’inoffensifs compagnons des racines, comme le bolet rude (non comestible). Pour redonner un peu de tonus à un arbre souffrant, apportez-lui une petite quantité d’engrais riche en phosphore ; enterrez-en une cuillerée à soupe à l’aplomb des branches, à 15 cm de profondeur et tous les mètres, en suivant leur périphérie. L’été venu, arrosez-le si le sol est sec, mais sans jamais le détremper. Une taille de soulagement de la ramure peut être bénéfique : les racines abîmées ont alors moins de branches à alimenter et la santé de l’arbre peut s’améliorer. Confiez plutôt l’affaire à un professionnel connaisseur des arbres et pas seulement de sa tronçonneuse ! 


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

4 arbres qui se plaisent en pot Arbre en pot ne veut pas dire bonsaï ! Dans un grand contenant, certaines essences peuvent prendre un développement intéressant, jusqu’à 4 mètres de haut. Ce ne sera pas un arbre bien grand, mais assez pour savourer son ombre en été.

L’érable Les érables du Japon (Acer palmatum et Acer japonicum) ou d’Amérique (Acer saccharinum...) supportent une taille répétée et peuvent dépasser une hauteur de 4 m. Ils fournissent une ombre légère en été et de magnifiques couleurs d’automne, mais nécessitent un arrosage automatique durant toute la belle saison.

L’arbousier Arbutus unedo et son cousin hybride, A. x andrachnoides, résistent à l’air sec et à la chaleur d’une terrasse urbaine avec leur feuillage persistant. L’arbousier ne dépasse pas 2,50 m et pousse lentement. Investissez dans un sujet déjà grand et, pour le garder en pleine forme, arrosez‑le et apportez-lui de l’engrais régulièrement.

1 3

Le figuier

© JEAN-MICHEL GROULT. ANNA608/ADOBESTOCK.

2 4

Le laurier-sauce Ce classique est un arbre qui peut atteindre 15 m, mais en bac, il ne dépassera pas 2 à 3 m. Apportez-lui de l’engrais et un contenant plus large que haut. Il faudra le tailler afin de dégager la base de ses tiges et le forcer à monter. Il peut pousser de 50 cm par an et tient en pot jusqu’à -10 °C.

Ce n’est pas le plus spectaculaire, mais le plus endurant. Il supporte de rester dans le même pot pendant des dizaines d’années. Pour obtenir un feuillage luxuriant, engrais et arrosage seront les deux conditions sine qua non, surtout si vous espérez quelques fruits. Il vous faudra aussi le tailler pour lui garder une silhouette haute et pas trop étalée. Et si vous recherchez un feuillage plus fin que la variété classique, misez sur ‘Ice Crystal’, une forme à feuilles très découpées.

monjardinmamaison.fr /37


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Jardin nourricier Les mangeoires complètent l’offre alimentaire des arbres, haies et arbustes en ajoutant une plus-value originale. Celle-ci, appréciée par une mésange bleue, est faite d’un étrange allume-cierge chiné dans une brocante en Dordogne.

38/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Le Jardin aux Oiseaux Installé près de Limoges, Raymond Mazerolas a conçu son jardin en pensant avant tout aux oiseaux qui pourraient y trouver refuge en toute saison. Dix-huit ans plus tard, l’endroit porte toujours aussi bien son nom, bourré qu’il est de baies d’hiver pour becs fins.

Pour garder les pattes au sec, ce pinson s’est mis à l’abri sous un Parrotia persica ‘Vanessa’. monjardinmamaison.fr /39


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Jardin nourricier

◆ Situation

Dans le Limousin, en Nouvelle-Aquitaine, à Couzeix, tout près de Limoges.

◆ Les contraintes

Une taille deux fois par an pour la haie de charmille. Situé en ville, ce dernier paramètre étant responsable d’une pollution lumineuse peu appréciée par les petits animaux.

◆ Le projet paysager

Un lieu qui ne ressemble pas à un musée de collectionneur, mais qui reste un espace à vivre esthétique et conçu pour accueillir la biodiversité. En forme de triangle, il est divisé en plusieurs « chambres » aux dessins arrondis.

◆ À visiter

Le jardin est ouvert à l’occasion des Rendez-vous au jardin, début juin. Le reste du temps, il faut réserver. La visite guidée dure environ 1 h 30.

Avec son écorce spectaculaire déclinant des teintes allant de l’acajou brillant au caramel, le cerisier du Tibet est idéal pour colorer un jardin, même en plein hiver.

Un jardin équilibré où la biodiversité a autant sa place que la variété et la beauté des végétaux 40/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Si elle offre le gîte et le couvert aux habitants ailés du jardin, la haie de charmille est aussi un élément esthétique du lieu destiné à séparer les espaces.

Raymond n’a vu que peu de merles dans son jardin en 2018, année assez terrible pour les populations de passereaux en général. Ici, une petite merlette, prête à gratter le sol à la recherche d’appétissantes larves d’insectes.

L

e beau peut-il être utile ? Non, ce n’est pas le dernier sujet du bac philo, mais bien une réflexion que l’on peut se faire quand on s’intéresse aux jardins d’ornement. Et si l’on s’en tient à l’exemple du Jardin aux Oiseaux, la réponse est sans conteste un « oui » franc ! Lorsque Raymond Mazerolas a pris la décision de créer son espace vert, en 2000, la beauté faisait naturellement partie de ses critères de base. Logique, pour quelqu’un qui a travaillé dans les arts graphiques et qui a toujours aimé les couleurs, mais aussi les effets de texture. Cette matière vivante à portée de main lui a donné de quoi concrétiser ses envies. On y trouve donc, à vue d’œil, un bon millier d’espèces d’arbustes, d’arbres et de vivaces qui illuminent le lieu à différentes périodes, entre l’hiver qui s’habille de blanc, et l’automne qui ravit par ses flamboyances de feuillages et d’écorces. Sans oublier les innombrables rosiers, lianes ou grimpants, qui règnent en maîtres entre mai et juin.

Des arbustes et des ailes Raymond insiste :« Mais je ne concevais pas un jardin sans oiseaux », lui qui, depuis son plus jeune âge, a toujours aimé les observer. C’était alors une évidence d’agrémenter le terrain de nichoirs et de mangeoires. monjardinmamaison.fr /41


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Jardin nourricier

Dans un univers végétal raréfié, dans le froid et sous la neige, il restera toujours la viorne obier pour permettre aux oiseaux de passer l’hiver sans mourir de faim.

LE RETROUVER • Le Jardin aux Oiseaux 5 allée de Gorceix 87270 Couzeix. En mai, juin et octobre, l’endroit se visite uniquement sur rendez-vous. Tél. 06 87 70 05 28. Nichoirenterrecuite.fr

Quelle que soit la saison, cette bassine fait office de point d’eau pour les oiseaux. Reconnaissants, ces derniers se gaveront des larves de moustiques dès la fin du printemps. 42/ MON JARDIN & MA MAISON

Issu d’une famille de tuiliers, il s’est spontanément mis au travail de l’argile, en 2005, en confectionnant des nichoirs – installés pas trop proches les uns des autres pour éviter les conflits territoriaux – puis des mangeoires. Ces dernières, où l’on peut suspendre des boules de graisse ou des cylindres à base de fruits ou d’insectes, sont disposées un peu partout dans ce petit paradis sur mesure.Une règle d’or, en revanche : il ne faut pas nourrir les oiseaux trop tôt avant l’hiver si on ne veut pas inhiber leurs capacités à se débrouiller seuls et les rendre dépendants des hommes. Mais ici, pas de risque : la « table » est bonne et copieusement garnie. Raymond a en effet planté des essences qui donnent des baies correspondant aux goûts, parfois un peu difficiles, des pensionnaires. On trouve donc des viornes, car tous les aiment ! Il y a aussi des sorbiers, une bonne dizaine de sureaux, du houx, des amélanchiers, des aubépines, des malus ou encore des cotonéasters. Sans oublier les points d’eau, indispensables à ces petits volatiles en toute saison, pour boire, bien sûr, mais également pour se baigner. Afin de favoriser encore un peu plus cette biodiversité, Raymond n’emploie bien évidemment aucun traitement phytosanitaire. Il avoue d’ailleurs n’avoir presque pas vu de pucerons cette année, signe d’un jardin équilibré. Tellement équilibré que deux ou trois couples de hérissons, peu sédentaires pourtant, y résident de manière permanente, ainsi que des chauves-souris, une chouette chevêchette et de nombreux insectes. Il faudra peut-être un jour rebaptiser le jardin… TEXTE ET PHOTOS GREENFORTWO MEDIA


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

2 3

1

Le b.a.-ba des baies à cultiver En hiver, faute de graines et d’insectes, les oiseaux trouvent dans les baies les vitamines et le sucre qui les aident à affronter le froid. Mais elles n’ont pas toutes le même goût ! 1

Les baies du fusain, appelées parfois « bonnets d’évêque », sont très appréciées des rouges-gorges. L’arbuste, lui, est un classique des haies champêtres.

2

La viorne obier produit des bouquets de fruits écarlates très décoratifs pouvant persister tout l’hiver. Les passereaux, et notamment les merles, en sont friands.

3   Tous les malus (M. ‘Evereste’, M. ‘Golden Hornet’…), pommiers

décoratifs à petits fruits, sont intéressants pour les oiseaux, car les pommes, de la taille d’une cerise, sont disponibles à la consommation pendant la morte-saison.

monjardinmamaison.fr /43


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Redonner du style

Les haies

changent de look Adieu la vieille haie opaque de thuyas ou de cyprès, et vive la variété ! Elle peut certes conserver sa vocation utilitaire initiale, mais avec plus de souplesse et de délicatesse. Et devenir alors décorative.

Isoler tout en fleurs

44/ MON JARDIN & MA MAISON

© TL6781/ADOBE STOCK.

T

rop peu fréquentes, les haies fleuries peuvent apporter un côté bucolique et lumineux. Ici, l’aspect libre et généreux de la floraison des lilas offre une intimité haute en couleur et agréablement parfumée. Bien que temporaire, celle-ci illustre tout à fait la fraîcheur que les arbustes à fleurs, même caducs, apportent dans la composition. Il est en effet important de faire « vivre » une haie. Certes, les végétaux à feuillage persistant sont essentiels pour masquer un vis-à-vis, mais les arbustes caducs apportent une évolution non négligeable au fil des saisons. Un mélange composé d’un tiers de persistants pour deux tiers de caducs est un bon rapport pour une haie fleurie. Un moyen terme est représenté, bien sûr, par les nombreux persistants à fleurs (laurier-tin, lauriers-roses, osmanthus…) qui peuvent être utilisés. Néanmoins, le plus souvent, les fleurs des arbustes caducs sont plus impressionnantes. L’énorme diversité des feuilles se colorant en automne est également d’une grande utilité pour tonifier une haie. Il ne faut donc pas hésiter à implanter les arbustes à fleurs comme les lilas, les amélanchiers, les arbres à perruque, les pommiers ou pruniers à fleurs, les spirées et autres... Leur port spontané et leur abondance florale apporteront à coup sûr une touche de gaieté ! PAR SÉBASTIEN MIMMAS


© GILLES LE SCANFF & JOÎLLE. CAROLINE MAYER/BIOSPHOTO.

РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Rajeunir en souplesse

G

rande, rectiligne, uniforme, telle est l’image de la haie qui nous vient à l’esprit presque inconsciemment. Ce schéma est bien marqué par le bloc vert foncé, au fond de la scène ci-dessus. Au premier plan pourtant, la haie de buis a été travaillée d’une façon différente, le côté droit laissant place à des formes souples. Les vagues persistantes qu’elle forme émergent joyeusement d’un méli-mélo de plantes vivaces. Ainsi utilisée, la haie structure l’espace planté ; elle est le centre de la scène et met en valeur l’ensemble. À l’avant, les graminées (eragrostis), la verveine hastée et les nigelles forment une strate basse qui fait ressortir le buis. En arrière les Stipa calamagrostis, et l’association des fleurs de thalictrum, ammi, asters et sanguisorba comblent entièrement l’espace. Les panicules plumeuses des graminées et la floraison aérée des vivaces contribuent beaucoup à la légèreté de l’ensemble. Une sélection de graminées et de vivaces gracieuses permet d’équilibrer le côté sévère de la haie régulière. Pensez-y pour remettre au goût du jour une haie stricte et pas toujours bien exploitée. 

Créer un écrin

© NOUN /BIOSPHOTO.

U

n des emplois fréquents de la haie consiste également à délimiter une parcelle, ce qui peut s’appliquer aussi à un parterre plus restreint. Ici, un tableau de floraison blanche est délicatement cloisonné par deux haies. L’une élevée, à l’arrière-plan, est constituée d’ifs et sert de fond au décor ; la seconde, basse et formée par des buis, cadre idéalement le reste du massif sans le masquer. La couleur un peu plus foncée de l’if contraste parfaitement avec les rosiers grimpants ‘Maria Mathilda’, la générosité de l’hosta ‘Elegans’, la liberté des coquelourdes et la souplesse argentée du poirier pleureur qui se penche au-dessus de l’ensemble. Afin que le blanc ne paraisse pas fade, les volumes doivent donner un mouvement marqué, contrasté, qui conférera un petit air de liberté : la relation entre le massif fleuri et son écrin n’en sera que plus juste. En associant le « bien droit et bien taillé » avec le raisonnable fouillis et l’à peine épointé, vous obtiendrez forcément un résultat tonique.  monjardinmamaison.fr /45


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Redonner du style

S’amuser avec les formes

B

Choisissez un motif et dessinez-le au sol. Ici, la haie prendra la forme de trois carrés de 3 x 3 m et de 0,5 m de hauteur, une taille convenable à ajuster en fonction de la situation. Préparez le sol, en enrichissant la surface à planter. Sélectionnez une essence qui supportera bien la taille, avec un feuillage fin et persistant pour une haie de cette dimension. Le buis subissant ces temps-ci les attaques de maladies et parasites, préférez les Osmanthus x burkwoodii, ou encore les Myrsine africana dans les endroits les plus tempérés. Disposez une toile tissée sur la zone à aménager, si vous envisagez d’utiliser un paillage minéral, sinon prévoyez un mulch organique à étaler après la mise en place. Installez les jeunes plants de la future haie tous les 30 cm afin d’avoir un rendu rapide. Plantez et taillez aussitôt afin de définir le volume souhaité. Ajoutez au centre des carrés un objet décoratif pour conférer un style. Complétez votre massif par un ensemble de vivaces légères qui contrasteront avec les lignes strictes de votre haie. Taillez‑la régulièrement pour qu’elle conserve la forme désirée.

46 / MON JARDIN & MA MAISON

3 haies basses fonctionnelles Avec des véroniques Il ne suffit pas de tailler des végétaux pour former une haie ! L’essentiel réside, encore une fois, dans le choix de l’essence, d’une importance primordiale. Les véroniques arbustives (Hebe speciosa) ont à l’état naturel une hauteur allant de 30 cm jusqu’à environ 1,2 m. L’alignement de la variété ‘Red Edge’ forme ainsi une souple ligne basse d’environ 50 cm de haut, avec des côtés irréguliers et moutonnants. Vous obtiendrez ainsi, du printemps à l’été, une haie simple et efficace, parsemée d’une floraison en épis, sans avoir besoin de sortir la cisaille.

© DIGITALICE/BIOSPHOTO.

Top départ !

© ILLUSTRATION SÉBASTIEN MIMMAS.

eaucoup d’arbustes ont la faculté de se prêter à la taille. Si l’on choisit convenablement son essence, de nombreuses formes peuvent être ainsi créées en laissant libre cours à son imagination. Les topiaires des jardins à la française en sont un exemple parfait, et avec le temps, les formes sont devenues de plus en plus insolites. Un simple trio de carrés ne formant qu’une seule et même entité démontre le pouvoir décoratif d’une haie. Celle-ci, composée de buis, est ponctuée de lanternes en acier rouillé, posées au centre de chaque carré qui joue ainsi le rôle d’écrin. Il suffit d’une géométrie simple, d’une plante taillée au cordeau et de jolis objets pour créer un environnement original, et la répétition du motif fera le reste. Que cet assemblage de carrés de buis soit réalisé dans un espace plutôt fermé contribue à le mettre en valeur. Il ne reste plus alors qu’à entourer le tout de joyeuses plantes vivaces. 


© NOUN/BIOSPHOTO.

РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

L

es hêtres, magnifiques arbres en isolé, peuvent également s’avérer superbes utilisés en haie, car ils supportent tout à fait la taille. La variété ‘Dawyck’, fastigiée et un peu moins grande, se prêtera admirablement à une utilisation comme ci-dessus. En plantant de jeunes pieds rapprochés et en contrôlant sérieusement la largeur, on peut obtenir une haie fine évoluant au fil des saisons. Outre la variation de couleur du feuillage, l’intérêt est de créer une ligne de transparence pour laisser entrevoir juste le nécessaire sur le paysage environnant. Les fins troncs répétés et découverts ajoutent un aspect graphique et moderne à l’ensemble. Contre-pied des haies standards, celle-ci offrira un brise-vue délicat, mais néanmoins efficace, à condition toutefois que la partie des troncs dénuée de feuilles bénéficie d’un arrière-plan attractif. 

Avec des lavandes À l’instar des véroniques, les lavandes existent également en de nombreuses variétés. Généralement plus petites, autour de 30 à 80 cm de hauteur, elles ont une floraison allant du rose‑mauve au bleu‑violet plus ou moins prononcé et jusqu’au blanc. Si le sol est bien drainé et la situation ensoleillée, les lavandes sont alors adaptées pour créer une haie basse et très florifère. Serrées un peu à la plantation, elles se toucheront rapidement et formeront ainsi une belle rangée. Une taille sera tout de même conseillée juste après la floraison pour assurer un meilleur vieillissement.

Avec des grimpantes Dans un style plus champêtre, les plantes grimpantes peuvent amener un côté spontané à votre haie. Une hauteur pas trop grande (celle de vos épaules) est idéale pour contrôler une grimpante, comme la clématite des montagnes (Clematis montana) qui court sur ce vieux muret. L’intérêt de cette espèce (et des autres grimpantes) réside dans le fait de pouvoir couvrir facilement un simple fil, une vieille haie, ou un mur décrépit. La grimpante permet de masquer tout cela et de le transformer en un écran qu’il suffira seulement d’épointer si besoin. Parfait à la campagne !

© EMMANUEL GONNET/BIOSPHOTO. YANN AVRIL/BIOSPHOTO.

© STÉPHANE BOUILLAND/BIOSPHOTO.

Apporter de la transparence

monjardinmamaison.fr /47


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Talent jardinier Il y a sept ans, Julien Cavatore a repris les rênes de la pépinière créée par ses parents. Et il ne manque pas de projets : après l’installation d’un jardin d’exposition début 2018, viendront l’optimisation du site Internet ou encore l’extension de sa gamme de plantes rares et de climat méditerranéen.

48/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Julien Cavatore Le mimosa dans les gènes Dans la famille Cavatore, on est spécialiste des mimosas de père en fils. En 2012, Julien a pris la suite de Gérard, qui avait fondé la pépinière en 1981, pérennisant ainsi la passion et le savoir-faire de son créateur.

Profil Âge 35 ans.

Lieu de naissance Toulon. Parcours

BTS en aménagement paysager.

Moments-clés

Entre 2004 et 2012, des voyages en Australie, pays de prédilection du mimosa, lui permettent d’acquérir des connaissances de terrain inestimables.

Activité

Pépiniériste.

Quand on entre dans votre pépinière, on a l’impression d’être sur la planète mimosa ! C’est gentil de dire ça, mais je n’ai que 180 variétés de mimosas. Or, il en existe 1 200 dans le monde, dont près de 800 sont originaires d’Australie. C’est d’ailleurs le symbole de ce pays, puisqu’il figure sur son blason. C’est difficile à croire aujourd’hui, mais il faut savoir qu’il n’y en avait pas ici jusqu’au milieu du XIXe siècle ! On doit son introduction sur la Côte d’Azur aux riches Anglais qui le plantaient dans les immenses jardins de leurs somptueuses villas. Le mimosa s’est plu ici, jusqu’à devenir invasif et à prendre parfois le dessus sur les espèces indigènes. Mais si Bormes a choisi d’accoler « les‑Mimosas » à son nom en 1968, c’est bien la preuve que cet arbre a finalement su se faire accepter. Comment l’histoire et le nom des Cavatore se sont-ils retrouvés aussi intimement liés au mimosa ? Presque par une suite d’accidents ! Mon père avait ouvert la pépinière en 1981. Il y avait quelques mimo‑ sas, mais aussi des plantes de terrain sec. Le terrible hiver de 1985 a eu raison de presque tout. Il a fallu repartir de zéro. L’année 90 a marqué la spécialisation dans le mimosa et, deux ans plus tard, la labellisation CCVS (Conservatoire des collections végétales spécia‑ lisées) est venue valider et récompenser ce choix. Nous ne vendions à cette époque qu’aux professionnels, mais ce qu’on a appelé « la crise du mimosa italien », en 2000, nous a fait nous réorienter vers la vente aux particuliers, réduisant la voilure au niveau de notre production. Dans votre production, y a-t-il des variétés qui vous plaisent plus que d’autres ? C’est comme demander à quelqu’un lequel de ses enfants il préfère ! Mais je peux vous parler de cer‑ tains mimosas particuliers, que le grand public ne connaît pas. Par exemple Acacia baileyana ‘Prostrate’, un mimosa… rampant qui peut couvrir le sol sur

6 à 8 m2 ! Il fleurit en janvier et février en une multitude de petits glomérules jaune vif. Il y a aussi Acacia unci‑ nata, peu connu, mais qui gagnerait pourtant à l’être : il est en fleur quasiment toute l’année. Et puis, il y a les « originaux », comme Acacia parramattensis qui, contrairement à la grande majorité de mimosas, fleurit en juin-juillet et dégage une odeur entre miel, vanille et jasmin. Ou encore Acacia baileyana ‘Purpurea’, dont le feuillage reste pourpre de mars à novembre, ce qui fait de lui un sujet parfait pour ceux qui aiment que leur jardin soit toujours beau. Justement, combien de temps faut-il attendre pour profiter de cette beauté ? Pour que le mimosa fleurisse dès la première année, il suffit d’acheter un sujet greffé. Les porte-greffes sont toujours issus du mimosa des quatre saisons, Acacia retinodes. Je pratique sur eux une greffe dite « par approche ». Elle permet en outre à la plante de tolérer les sols argileux et calcaires et aussi de ne pas drageon‑ ner, chose qu’on lui reproche souvent. Enfin, elle garan‑ tit de reproduire à 100 % l’espèce. Vous m’avez convaincu, je veux un mimosa chez moi ! Mais subsiste un problème : je n’ai pas de grand jardin et je ne vis pas en bordure de Méditerranée. Que faire ? Je ne vois aucun problème ! Le mimosa s’adapte très bien à la culture en pot. Si vous n’avez pas de jardin, ou plus assez de place, une pièce ou une véranda peu chauffée ira très bien. Comme le mimosa en pot se « nanifie » naturellement, il ne dépassera guère 2 mètres de hauteur et 1 de largeur. Il suffira de l’arroser tous les 5 ou 6 jours en hiver et tous les 2 jours en été. Hors des zones méditerranéennes, où on le plante en octobre et novembre, il faudra le mettre en place entre mars et mai, si on vit en Île-de-France par exemple. Si les tempéra‑ tures descendent très bas en hiver, le disposer près d’un mur orienté plein sud aidera à le protéger.

« Si on les choisit bien, on peut avoir dans son jardin des mimosas qui fleurissent toute l’année. » monjardinmamaison.fr /49


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Talent jardinier

Julien Cavatore taille un mimosa après sa floraison. C’est un geste important, car la plante va ainsi conserver une allure dense et compacte.

« On accueille les clients dans la serre pour montrer comment vivent les plantes. »

De petits oliviers en pot devant des mimosas déjà gros, en attente de livraison : pas de doute, nous sommes bien chez un spécialiste des plantes méditerranéennes !

Dans les 1 000 m2 de serre, des dizaines de mimosas greffés attendent leur acquéreur. La greffe présente l’avantage de permettre à la plante de tolérer les sols argileux et calcaires. En outre, la floraison apparaît dès la première année et l’arbuste ne drageonne pas. 50/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Huit mois par an, le feuillage d’Acacia baileyana ‘Purpurea’ est pourpre. Cela permet d’attendre sereinement la floraison en janvier-février, car ce mimosa est beau tout le temps.

Les feuilles d’Acacia adunca (en haut) rappellent les aiguilles de pin. À cette élégance raffinée s’ajoute sa floraison spectaculaire pour lui conférer sa beauté. Acacia vestita ‘Sainte-Hélène’ (en bas) est un gros arbuste au port pleureur et aux belles grappes jaune vif.

Du jaune, mais pas que…

Q

ui dit mimosa dit fleurs jaunes et feuillage gris bleuté. Eh bien, pas tout le temps ! « Plus on se rapproche d’une floraison d’été, explique Julien Cavatore, plus les couleurs des glomérules vont pâlir. Jaune citron, jaune crème et jusqu’à quasiment blanc ! » Pour faire bonne mesure, le parfum aussi évolue simultanément : il devient plus sucré, rappelant le jasmin ou le miel, parfois même la réglisse. Quant au feuillage – que les mimosas gardent toute l’année –, il est également très varié. Les feuilles ont des tailles et des formes différentes : plus ou moins grandes, elles sont parfois raides, parfois légèrement

frisées. Et leurs couleurs se déclinent en vert, gris-vert, bleu, voire argenté. Sur certains, les jeunes pousses sont violettes ou pourpres. C’est le cas d’Acacia baileyana ‘Purpurea’, probablement un des mimosas les plus attractifs en raison de son feuillage intensément pourpre de mars à novembre. Acacia x hanburyana, lui, a un feuillage argenté qui ressemble à celui de l’olivier et son écorce est blanchâtre. D’autres encore changent de teinte pendant leur période de végétation. Avec le mimosa, on en voit littéralement de toutes les couleurs ! TEXTE ET PHOTOS GREENFORTWO MEDIA

En savoir plus • Pépinières Cavatore, producteur et collectionneur de mimosas, 22 chemin des Orchidées, 83230 Bormes-les-Mimosas. Tél. 04 94 00 40 23. Mimosa-cavatore.fr

monjardinmamaison.fr /51


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Jardin exotique

Des centaines de variétés de succulentes et de cactées composent un paysage hors du temps. Telle est bien la magie de ce jardin, à la fois désertique et luxuriant, qui décline à l’infini toutes les nuances de vert. Au sol, de fins graviers roses rappellent la couleur de l’enceinte de la vieille ville de Marrakech. 52/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Reflet dans l’un des bassins peuplés de centaines de nymphéas. Pour rappeler la villa construite par le peintre, les margelles ont été peintes en bleu Majorelle. Ce contraste des formes et des couleurs, avec les plantes pour trait d’union, est une véritable invitation au voyage.

Rêve bleu au jardin Majorelle Comment résister à l’attrait d’ d’une promenade dans les allées de ce jardin, au cœur de la ville de Marrakech ? Envoûtant, il réunit à la fois l’esprit artistique de son créateur et celui de ses deux mécènes, Yves Saint Laurent et Pierre Bergé. monjardinmamaison.fr /53


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Jardin exotique

54 / MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Q

uel ravissement pour tous les sens qu’un passage au jardin Majorelle à Marrakech ! C’est d’ailleurs un des endroits les plus visités du pays, tant sa réputation a dépassé toutes les frontières. Créé en 1923 par le peintre Jacques Majorelle, ce paradis part d’une page blanche pour évoluer pas à pas. L’artiste tombe amoureux du Maroc et veut aménager un espace en rapportant des plantes des quatre coins du monde : palmiers, bambous, cocotiers, daturas, nymphéas, fougères… Il décide de faire bâtir une villa aux allures résolument contemporaines, qu’il choisit de peindre dans une couleur dont il s’éprend dans le désert, ce bleu cobalt qu’on nomme désormais le bleu Majorelle. Au fil des années, les collections se forment, les bassins se construisent, puis s’installent les kiosques, la bambouseraie… Une renaissance heureuse Depuis 1947, le lieu est ouvert au public, mais en 1962, à la mort de l’artiste, il reste à l’abandon. C’est en 1980 qu’Yves Saint Laurent et Pierre Bergé

◆ Situation

À Marrakech, à la limite de la médina et à l’entrée de Guéliz, la ville nouvelle.

◆ Les contraintes

Un climat subtropical semi-désertique, très chaud au printemps et en été, et qui sait se faire plus frais en hiver.

◆ Le projet paysager

Respecter l’inspiration initiale du peintre Majorelle, tout en l’enrichissant de nouvelles collections, sous l’impulsion d’Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé.

◆ À visiter

Le jardin se visite tous les jours de l’année de 8 h à 17 h 30, ou 18 h selon la saison. L’entrée coûte environ 7 € (70 dirhams). Jardinmajorelle.com monjardinmamaison.fr /55


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Jardin exotique

font l’acquisition de ce bijou sur le point d’être vendu pour un projet immobilier. Le terrain reprend vie, s’enrichit encore pour devenir celui dont Majorelle rêvait. Des systèmes d’irrigation sont installés et plus de 200 nouvelles espèces botaniques viennent compléter l’existant. L’atelier du peintre devient le musée d’Art Berbère, où des collections privées du couple sont exposées. Aujourd’hui, c’est la fondation portant leurs deux noms qui gère cette œuvre d’art et une équipe de vingt jardiniers s’active pour que tout soit parfait. Plus qu’un espace vert, c’est un lieu de déambulation qui réserve mille surprises végétales, découvertes colorées et architecturales. L’émerveillement commence dans un terrain sec de cactées et de plantes grasses pour continuer sous des arches de bougainvilliers, d’espèces grimpantes ou aquatiques, et de grands sujets exotiques. La promenade est divine, en particulier le matin et le soir pour profiter des rayons bas du soleil et sentir toutes les nuances et la richesse de ce jardin des délices. TEXTE ET PHOTOS FRANCK SCHMITT

Autour des bassins, de grandes jarres peintes dans des teintes d’ocre s’emplissent d’hémérocalles et de plantes grasses, ponctuant ainsi le décor de touches colorées.

La villa Oasis, longtemps habitée par le couturier et Pierre Bergé, a gardé sa teinte cobalt et demeure toujours aussi moderne.

Juste derrière le jardin, le nouveau Musée Yves Saint Laurent présente aussi une belle collection de figuiers de barbarie, plante emblématique du Maroc. 56/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

2 3

1

Graphiquement vôtres 1

Ces cereus, ou cactus cierges, et colonnaires peuvent atteindre plusieurs mètres dans des conditions optimales. Ils confèrent une note graphique à un mur coloré, une architecture moderne ou traditionnelle… mais attention aux épines !

2

S ur le mur bleu Majorelle, ces feuilles de palmier nain, Chamaerops humilis, apportent une touche à la fois orientale et moderne. Leur vert franc saura s’associer à toutes les teintes, de l’ocre au rouge, mais aussi aux tons sombres et aux couleurs froides. Rustique, il résiste jusqu’à -12 °C.

3  Le ferocactus révèle ici ses épines orangées et ses premiers

boutons de fleurs. En nombre dans un jardin sec, ou en potée, il est du plus bel effet. De croissance lente, il ne fleurit qu’à partir de sa dixième année. monjardinmamaison.fr /57


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Récolte gourmande

La saveur de la papaye verte Yogyakarta en Indonésie. Au premier contact, Arif se montre intimidé ; sa plantation est trop insignifiante, il n’a pas plu depuis quatre mois, ses papayes en sont toutes chagrines... La visite de sa parcelle révèle cependant de beaux papayers lourdement chargés en fruits ! 58/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Découvert en Amérique centrale, le papayer, également surnommé « arbre à melons » tant il évoquait pour les Occidentaux la saveur de ces fruits, fut rapidement transplanté à travers le monde, ici en Indonésie.

D

ensément peuplée, l’île de Java présente une campagne très morcelée ; un patchwork de carrés de rizières, bananiers, patates douces et autres fruits et légumes se découvre dès que l’on quitte Yogyakarta, la cité au cœur de la culture indonésienne. Ce bocage javanais se caractérise par des parcelles d’une faible superficie oscillant en moyenne entre 1 000 et 2 000 m². Les plus exiguës atteignent à peine 500 m², les plus spacieuses, 5 000 m², selon les critères locaux. Au-delà, on entre dans le domaine des plantations tropicales. Au détour d’une courbe enjambant un pont, surgit un carré de papayers de taille moyenne, celui d’Arif et d’Any, son épouse.

La méthode la plus simple pour disséminer les papayers est de semer les nombreuses graines qu’il produit. Ci-dessus, un arbre mature en pleine production. Notez dans la partie haute les futurs fruits qui ne tarderont pas à remplacer ceux proches de la maturité.

Arif nous présente un fruit entrant en maturité qu’il est temps de consommer. Entre la prématurité et la postmaturité, le laps de temps est… bref.

Une vie aussi étincelante que brève En rangs serrés, les arbustes aux troncs filiformes se dressent au fond d’une petite vallée ensoleillée. Au regard du profane, les fruits paraissent immatures, leur teinte vert amande laissant douter qu’une quelconque récolte puisse advenir avant longtemps. C’est méconnaître le papayer, une espèce originaire d’Amérique centrale, dont la particularité est justement l’extrême précocité. Dans un environnement idéal, c’est-à-dire chaud, bien ensoleillé, humide mais pas trop – le papayer craint les moisissures, un drainage adéquat y remédie le cas échéant – et de préférence à l’abri du vent, un jeune plant s’épanouit en six mois, et sans crier gare, il entre alors en floraison. Une première récolte monjardinmamaison.fr /59


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Récolte gourmande

Riches en papaïne, les feuilles sont utilisées depuis longtemps par les Amérindiens pour attendrir la viande. De nos jours, les industriels en extraient la substance pour un usage identique.

La récolte hivernale est restreinte : trois caisses bien remplies, trois fois par semaine, seulement. Pour maintenir la production à son optimum, le couple remplace les « vieux » papayers au bout de cinq récoltes. 60/ MON JARDIN & MA MAISON

Les papayes se cueillent à hauteur d’homme. Any aide à la récolte si elles sont relativement lourdes, 1,2 à 2 kg la pièce.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Arif a l’œil pour repérer les prémices de la maturité annoncée par le jaunissement de la papaye, qui souvent apparaît sur la partie accolée au tronc. Un minimum de doigté est requis pour décrocher uniquement le fruit mature sans faire tomber les autres.

interviendra 90 jours plus tard, elles s’enchaîneront ensuite en cycles trimestriels ininterrompus de floraisons, maturations et récoltes. Revers de la médaille, la sénescence du fruitier survient en trois, ou quatre ans au plus. Plantes rustiques, les papayers germent spontanément au fond des jardins et tous autres recoins où des graines sont tombées. Ces plants « sauvages » donnent trois récoltes, une première de fruits matures, deux autres de papayes vertes que l’on utilise en légume dans les salades avant que l’arbuste ne soit arraché, sachant qu’un autre ne tardera pas à pousser, si ce n’est pas déjà le cas. Comme un Achille végétal, le papayer à une vie aussi brève que féconde, du moins quand il se développe dans de bonnes conditions. Un milieu idéal Et justement, les 1 500 pieds d’Arif et Any sont parfaitement ensoleillés et à l’abri du vent. La pluviométrie n’est guère favorable en ce mois d’août – soit au cœur de l’hiver austral, mais sous les tropiques ceci n’est nullement synonyme de morte-saison – et le sol est effectivement crevassé en surface. Le sous-sol, lui, n’est pas si sec qu’il y paraît, d’ailleurs une rivière s’écoule toujours non loin de là. La météo se maintient au beau fixe, le thermomètre grimpe laborieusement à plus de 30 °C durant la journée pour chuter vertigineusement à 20 °C la nuit, voire un frisquet 18 °C au petit matin, ceci pour

quelques malheureux 40 millimètres de précipitations mensuelles. Autant dire que ces conditions météorologiques agréables conviennent au papayer dont la phobie sont le gel et une exposition prolongée au froid qui lui est fatale. Certes, Arif a raison, le sol est tout de même assez sec. Il assure qu’en saison humide ses papayers sont autrement plus productifs. Cela laisse rêveur. Pour sûr, lui et Any sont enchantés par leur microplantation qui, bon an mal an, génère 5 tonnes de papayes qu’ils écoulent sur les marchés à raison de 6 000 roupies (soit 0,4 euro) le kilo. En dix minutes, la récolte du jour est effectuée ; trois bonnes caisses de fruits. Enfin nous passons au moment crucial, la dégustation. Parmi les dizaines et plus de variétés de papayes existantes, Arif a retenu la ‘Sweet California’. Effectivement elle est douce, croquante et légèrement sucrée. Pour un peu, ces papayes vertes tout juste cueillies évoquent une sublimation de la saveur des carottes. Pas mal, pas mal du tout… TEXTE ET PHOTOS JACK THOMPSON

Un étal au bord de la route. Si le fruit réfrigéré se conserve relativement bien, mature et à température ambiante, il se gâte très vite. À consommer donc rapidement.

monjardinmamaison.fr /61


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Récolte gourmande

Recettes

• Pressez les 3 citrons. Dans un plat creux, arrosez le dos de cabillaud avec leur jus et l’huile. Saupoudrez des graines de moutarde. Filmez et laissez mariner 2 heures au réfrigérateur en retournant le poisson à mi-temps. • Pelez les fruits et les carottes. Ôtez les graines de la papaye et le noyau de la chayotte. Râpez le tout et réservez dans un saladier. • Préparez la sauce : pelez l’ail, nettoyez les piments, puis hachez le tout. Rincez, séchez puis ciselez les feuilles de coriandre. Râpez un peu de combava. Dans un bol, ajoutez-y la sauce d’huître, le sucre et 2 c. à soupe de marinade. Poivrez et mélangez. • Taillez en carpaccio le poisson mariné. Juste avant de servir, assaisonnez la salade avec la sauce. Parsemez des noix de cajou concassées et accompagnez-en le ceviche.

© RICHARD FANTON/PHILIPPE DUFOUR/INTERFEL.

POUR 4 PERSONNES Préparation 25 minutes Marinade 2 heures • 400 g de dos de cabillaud • 1/2 papaye verte • 2 carottes • 1/2 chayotte • 2 citrons verts (jus) • 1 citron jaune (jus) • 2 c. à soupe d’huile d’olive • 1 c. à soupe de graines de moutarde (blanches et noires) Pour la sauce : • 1 combava (zeste) • 1/2 piment rouge • 1/2 piment vert • 1 gousse d’ail • 4 brins de coriandre • 1 c. à soupe de sauce d’huître • 1 c. à soupe de noix de cajou concassées • 1/2 c. à café de sucre roux • Poivre

©JACK THOMSON

Ceviche de cabillaud et salade de papaye verte

62/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Salade vitaminée • Préparez la vinaigrette : dans un bol avec le vinaigre, faites fondre 1 pincée de fleur de sel et donnez 3 tours de moulin. Ajoutez le piment et les huiles, puis émulsionnez. • Pelez l’orange à vif et prélevez les suprêmes. Épluchez et coupez en tranches la papaye. Écroûtez la mimolette et taillez-la en dés ou en copeaux, selon sa maturité. • Lavez et séchez tous les légumes. Épluchez les carottes et taillez-les en tagliatelles à l’Économe. Émincez le fenouil et le chou chinois. • Dans 4 bols, répartissez joliment fruits et légumes, puis parsemez de fromage et de graines. Au moment de servir, arrosez de la vinaigrette. Dégustez aussitôt.

© LE CREUSET.

POUR 4 PERSONNES Préparation 20 minutes • 1/2 papaye• 2 carottes • 1 orange • 1 chou chinois • 1/4 de fenouil • 60 g de mimolette vieille • 2 c. à soupe de graines mélangées Pour la vinaigrette : • 2 c. à soupe d’huile d’olive • 1 c. à soupe d’huile de colza • 1 c. à café de vinaigre de cidre • 1 pincée de piment • Fleur de sel et poivre du moulin

© A. BEAUVAIS, F. HAMEL /CERCLES CULINAIRES DE FRANCE.

Kouglof aux amandes et aux dés de papaye séchée POUR 10 PERSONNES Préparation 20 minutes | Cuisson 45 minutes | Repos 1 heure • 25 cl de lait • 200 g de beurre mou • 2 œufs • 500 g de farine • 100 g de papaye séchée en petits dés • 100 g de sucre cristal • 25 g de levure de boulanger • 25 g d’amandes effilées • 8 g de sel • Sucre glace • Dissolvez la levure dans le lait tiédi. Versez sur la farine. Ajoutez le beurre et les œufs puis pétrissez. Incorporez le sucre et le sel, puis travaillez 10 minutes au robot ou à la main. Intégrez ensuite la papaye. • Beurrez un moule à kouglof et saupoudrez les parois avec les amandes. Formez un boudin avec la pâte, puis placez-le dans le moule. Couvrez d’un linge propre et laissez lever environ 1 heure. • Préchauffez le four à 150 °C (th. 5). Enfournez le moule pour 45 minutes. Laissez refroidir et saupoudrez de sucre glace. monjardinmamaison.fr /63


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Plante vedette

Familier des bords de mer où il résiste aux embruns les plus agressifs, l’Erigeron glaucus existe en diverses variétés allant du rose au violet en passant par le mauve. Persistant, il forme des tapis denses couverts de fleurs tout l’été.

16 couvre-sols Très tendance, les couvre-sols présentent l’avantage de donner un niveau supplémentaire de floraisons et de feuillages, à ras de terre, tout en limitant l’entretien. Il en existe pour toutes les situations, mais comme toujours, il convient de faire le tri entre qualités et défauts, et les employer à bon escient. 64/ MON JARDIN & MA MAISON

© PROMESSE DE FLEURS.

utiles et agréables


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

P

our bien choisir un couvre-sol, vous devez avant tout évaluer ce que vous en attendez. La plante parfaite qui élimine les mauvaises herbes tout en laissant passer les bonnes, qui pousse partout et n’est pas envahissante, n’existe pas. Fort heureusement, la gamme végétale est telle, annuelles comprises, que vous y trouverez facilement votre bonheur : que ce soit pour meubler un terrain trop caillouteux, pour occuper momentanément un massif ou bien pour boucher les trous après les floraisons printanières, ou encore pour garnir le pied des arbres. De la rocaille au marécage, au soleil ou à l’ombre, il y a forcément une réponse.

3

DOSSIER RÉALISÉ PAR ALEXANDRE BOURGEOIS

grandes familles Mais, dans l’ensemble, ce sont plutôt des végétaux tapissants qui servent de cadre et de faire-valoir à des plantes plus élevées.

Geranium ‘Rozanne’

1

PASSE-PARTOUT La plupart des couvre-sols s’accommodent des conditions générales d’un jardin : bonne terre et exposition honnêtement ensoleillée. Les géraniums vivaces et rampants, tel le célèbre ‘Rozanne’, font partie des modèles en la matière. Installé correctement, il offre quatre à cinq mois de fleurs, sans demander de soins ni laisser place aux indésirables mauvaises herbes.

© IMAGE’IN /DOBESTOCK.

© IGAGURI 1 /GETTYIMAGES.

Les couvre-sols ne sont pas forcément des plantes rampantes, et certains peuvent même atteindre 60 cm de haut et plus.

Ce sont leur taille, leur étalement et, naturellement, le type de sol et d’exposition qu’ils apprécient qui guideront votre choix.

© IBULBE.

Les

En la matière, il n’y a pas de mauvaises plantes, mais plutôt des plantes mal utilisées. Le bugle rampant, Ajuga reptans, souvent cité, s’étend certes rapidement sur des surfaces moyennes, mais sa couverture est si vulnérable qu’il laisse passer toutes les adventices, entraînant en fait un surcroît de travail. Par ailleurs, des conquérantes comme les pervenches, le lierre ou les podagraires, Aegopodium, peuvent s’avérer d’effroyables mauvaises herbes impossibles à retirer des massifs, alors qu’elles auront leur place en sous-bois. Le petit choix raisonné que nous vous proposons répondra au mieux à la plupart des demandes.

Houttuynia cordata

2

LES PIEDS AU FRAIS Les terrains frais sont trop souvent délaissés et les adventices profitent de cette manne, d’où il est particulièrement malaisé de les extirper. Ne leur laissez aucune chance en installant une espèce vigoureuse, comme les houttuynia au feuillage odorant. Sachez seulement que, comme toutes les plantes de fondrière, elles prendront vite le pouvoir et qu’il faudra sans doute limiter leur territoire.

Delosperma cooperi

3

RÉGIME MAIGRE Plus fréquemment encore que les terrains trempés, les sols maigres et pauvres sont laissés à l’abandon. Certes, les mauvaises herbes n’y abondent pas, mais est-ce une raison pour les garder nus, alors que diverses beautés ne demandent qu’à les habiller ? Optez, bien sûr, pour des plantes grasses rustiques, étalées, comme les delosperma, qui se contentent de très peu et colorent l’été. monjardinmamaison.fr /65


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Plante vedette

valeurs sûres

1

DU PARFUM EN PLUS Petite plante modeste de jardin de curé, le céraiste, Cerastium tomentosum, est un grand classique, très tapissant. Sa floraison blanche au parfum de réglisse et de vanille, en mai, s’accorde parfaitement à son court feuillage argenté, persistant. Ce n’est pas une menace pour les mauvaises herbes, mais plutôt une panacée pour les terres les plus maigres, dont il cachera élégamment la misère toute l’année.

66/ MON JARDIN & MA MAISON

2 3

Capucine annuelle, Tropaeolum majus

© ALAIN KUBACS/ BIOSPHOTO.

5

Calluna sp.

1

© ISTOCKPHOTOSTUDIO/GETTYIMAGES.

Cerastium tomentosum

© PROMESSE DE FLEURS.

Couvre-sol

Plantes de massif ou de bordure, connues ou moins connues, diverses espèces se prêtent au jeu des couvre-sols, que ce soit en terrain ensoleillé ou non, riche ou pauvre, en sol acide ou ordinaire. L’éventail est varié et l’efficacité assurée.

2

TAPIS MOUSSEUX La callune, Calluna vulgaris, au mousseux feuillage persistant, est une de nos bruyères indigènes les plus répandues. Elle orne les sous-bois de sa floraison rose de l’été à l’hiver, et il en existe diverses sélections aux tons variés. Il lui faut un sol neutre ou acide. Elle forme des bouquets flous et, pour en constituer d’impénétrables tapis réguliers, il vous faudra la tailler ras en fin d’hiver.

3

FAUSSE FRAGILITÉ On oublie trop souvent les annuelles dans le rôle de couvre-sol momentané. Robuste, poussant très vite en tout sol, mais aisée à limiter aux ciseaux, la capucine, dans sa version grimpante, est une des championnes du genre. Semez-la en place en mai ou à l’avance, début avril, sous abri, pour la voir démarrer sitôt installée. Sa forte végétation privera utilement les semis d’adventices de toute lumière.


Symphytum ‘Hidcote Pink’

4

© IVERDE.

© GEOFF KIDD SPL/SCIENCE PHOTO LIBRARY/BIOSPHOTO.

РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Geranium macrorrhizum

COUP DE CŒUR

Sans faute !

© PHILIPPE BONDUEL.

C

4

Veronica umbrosa ‘Georgia Blue’

À TOUTE ÉPREUVE Les jardiniers pestent régulièrement contre les consoudes, un peu trop présentes en sol frais. Mais diverses variétés ont leur utilité, sinon en massifs de vivaces, du moins dans ceux d’arbustes ou au verger. C’est le cas des consoudes ‘Hidcote’, bleues ou roses suivant les cultivars, qui ne demandent qu’un terrain pas trop sec et dont les forts rhizomes éliminent toute concurrente potentielle.

5

5

’est toujours un des élus dont le nom revient le plus souvent dans la bouche des jardiniers d’expérience. Et pour cause : comme couvre-sol, au sens le plus traditionnel du terme, le Geranium macrorrhizum arrive dans les premières places. Peu exigeant et se contentant de presque tous les sols et expositions, doté de forts rhizomes interdisant la concurrence, poussant vite, il porte un feuillage velouté odorant et des fleurs allant du blanc rosé au rose tendre et au magenta, suivant les sélections et hybrides. Robuste, il n’est pas inexpugnable pour autant et se montre docile sous la bêche s’il faut l’arracher. Dernier point : il ne connaît ni maladies ni parasites majeurs.

EN DÉLICATESSE Petite merveille au léger feuillage, plus que rampante, la véronique ‘Georgia Blue’ est une splendeur printanière. Sa végétation aérienne et ses très fines tiges l’indiquent tout spécialement pour les rocailles ou tout milieu comparable, où elle s’insinuera entre les roches sans nuire à ses voisines. Elle est également parfaite pour garnir les joints entre les dalles d’une allée, ou les jardins sur gravier.

SEMEZ À TOUT VENT

Ne rêvez pas : il vous sera quasi impossible d’établir un couvre-sol adéquat sur un terrain très, très ingrat (ballast, ancien parking, sol fort caillouteux…) faute de pouvoir y creuser des trous assez profonds. Il en ira de même avec des interstices de dallage. Des boutures fonctionneront avec des plantes grasses, mais pour les autres, ne forcez pas le destin : placez tout simplement des potées du végétal retenu en divers lieux de la zone choisie et laissez passer un ou deux ans. Les semis feront le reste. Érigérons, campanules ou céraistes se prêtent parfaitement au jeu. monjardinmamaison.fr /67


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Plante vedette

Couvre-sol

1

PLEIN SOLEIL

2

TOUT FEU, TOUT FLAMME

1

Très aimables roues de secours pour les régions les plus chaudes de notre pays, les dichondra peuvent même y former un succédané de gazon, du moins s’ils ne sont pas trop piétinés. Leur enracinement épais leur permet de résister victorieusement à la sécheresse et ils constituent un écrin persistant pour les fleurs saisonnières et les arbustes. Traçants, ils établissent rapidement des tapis sans être envahissants.

Un terrain plein de cailloux, maigre, en plein soleil ? Les Zauschneria californica (ou epilobium) seront ravis de s’y installer ! Leur feuillage argenté, discret en hiver, est surmonté de juin aux gelées de fines tiges de 30 à 40 cm de haut, portant des fleurs tubulaires éclatantes, de divers tons de vermillon. Traçantes, leurs souches émettent des stolons courts qui assurent une belle population en peu d’années. 68/ MON JARDIN & MA MAISON

2

Zauschneria californica ‘Glasnevin’

3

ATOUT CHARME

4

ROI DE L’OMBRE

© RBIEDERMANN/GETTYIMAGES.

Dichondra repens

3

Nemophila maculata

© VISIONS PICTURES/BIOSPHOTO.

© ALAIN KUBACSI/BIOSPHOTO .

Du simple bouche-trou de charme au tapis uniforme, y compris dans les climats les plus durs, les candidats nouveaux ou inattendus ne manquent pas. Ils permettent d’étendre encore plus la gamme pour résoudre des cas difficiles. © ALUXUM/GETTYIMAGES.

5

espèces insolites

4

Asarum splendens

Pour combler joliment un vide soudain dans une plate-bande après une floraison printanière, rien de tel que les némophiles. Ces très belles annuelles, faciles, courtes, denses et au fin feuillage, se couvrent pendant longtemps de fleurs plutôt grandes, au dessin inimitable, variable d’une espèce à l’autre. Laissez les fleurs fanées en place pour obtenir des graines et une seconde floraison en fin d’été.

Depuis quelques années, l’Asarum splendens fait tout naturellement son chemin chez nous depuis son Asie natale. Ses fleurs étranges, au ras du sol, restent peu visibles, mais son joli feuillage taché d’argent, persistant, fait toute sa beauté. Il se plaît à l’ombre ou à mi-ombre et, quoi qu’on dise, en sol pas trop frais, même caillouteux et assez pauvre, modestement humifère et assez bien drainé.


© SKYMOON13/GETTYIMAGES.

РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Luzula nivea

COUP DE CŒUR

Neige vivante

À

© PROMESSE DE FLEURS.

côté de plantes exotiques spectaculaires, le monde végétal regorge de bons élèves indigènes, discrets mais méritants, qu’il est sage de bien exploiter. La luzule blanche, Luzula nivea, fait partie de ces petites merveilles peu exigeantes. Elle pousse à loisir dans la mi-ombre d’un sous-bois ou d’une cour et ne colonise que le terrain qu’on veut bien lui attribuer. Solidement ancrée dans le sol, elle s’établit, certes assez lentement, mais très durablement. Dans la famille des joncs à laquelle elle appartient, et où les inflorescences sont généralement vertes ou brunes, elle fait exception en raison de ses légers pompons estivaux, de longue durée. Parfaitement rustique, elle n’a pas d’ennemis.

Darmera peltata

5

5

OURLET PUISSANT C’est un des plus grands couvre-sols, du moins par son feuillage. Le Darmera peltata donne des buissons denses de 50 à 60 cm de haut, aux magnifiques couleurs d’automne. Puis il se dénude et ne fait signe qu’au printemps, avec ses fleurs de porcelaine, en blanc et rose. Amateur de sols mouillés, il formera un bel ourlet auprès d’un ruisseau ou d’une mare, et fixera les berges avec ses puissants rhizomes.

GARE AUX CONQUÉRANTS !

Couvrir le sol, c’est bien. Mais étouffer ses voisins, c’est moins sympathique. Plusieurs des plantes à caractère rampant ont un peu trop tendance à recouvrir leurs congénères plus élevées, pour peu que celles-ci disposent de branches basses qui jouent les échelles. Les capucines grimpantes, géraniums ou pervenches, entre autres, possèdent ce vilain tempérament. Ne les laissez pas faire, car les victimes peuvent disparaître en moins d’une saison. Ouvrez donc l’œil et jouez du sécateur dès qu’elles présentent des caractères hégémoniques trop marqués.

monjardinmamaison.fr /69


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

© ADOBESTOCK.

Plante vedette

Couvre-sol

Bien installer les tapis Les couvre-sols ne s’établissent pas au petit bonheur la chance. Pour être efficaces, ils demandent une bonne préparation et un suivi un peu sérieux durant quelques mois. Suivant leur nature et le terrain utilisé, adoptez d’emblée les bons gestes.

D

ans les massifs et sous-bois, ou du moins en tout terrain honnêtement riche, toute la stratégie sera de laisser le moins de chances possible aux mauvaises herbes. Commencez par désherber soigneusement le terrain en veillant à ne négliger aucune adventice vivace. Un paillis de cartons ou de plastique opaque durant plusieurs mois s’avère très efficace. Ce n’est pas très décoratif, mais c’est un investissement pour des années. Ensuite, afin de ne pas favoriser les semis indésirables, épandez une bonne couche de mulch organique de 10 à 20 cm d’épaisseur et piquez-y vos couvre-sols vivaces à intervalles réguliers. Cette couverture aura pour effet d’apporter fraîcheur et humus, bien évidemment, mais également de permettre un arrachage aisé de tout semis intempestif. En deux ans, vos plantes auront conquis le terrain et limiteront fortement la concurrence. En terre maigre Le but, dans ce cas, n’est pas d’interdire la présence de mauvaises herbes, qui se font rares toutes seules faute de nourriture, mais de meubler élégamment un recoin disgracieux. Les bonnes tapissantes de sol maigre existent et s’avèrent souvent plus robustes dans ces milieux drainés que dans des massifs plus riches. Leur sobriété est sans égale, mais il leur faut tout de même une base de départ. Celle-ci peut être une rigole légèrement travaillée et enrichie, en bordure de terrain, ou bien, pour une grande surface, des poches disposées stratégiquement. Soignez un peu vos plantes pendant un à deux ans, durée au-delà de laquelle elles auront pris leur liberté.

70/ MON JARDIN & MA MAISON

Élevée (50 à 60 cm), Persicaria amplexicaulis, amateur de terrains raisonnablement frais, est une forte plante à fort pouvoir couvrant. En fleurs durant des mois, elle est plutôt réservée aux grandes surfaces, en milieu champêtre.

Banc d’essai Attention aux fausses bonnes idées. Telle plante qui vous a semblé charmante lors de la visite d’un jardin (ou à la lecture un peu trop enthousiaste de certains catalogues) peut s’avérer un couvre-sol inefficace ou au contraire dangereusement conquérant dans votre terrain. Plus généralement, avant d’adopter un végétal nouveau venu, si beau et tentant soit-il, procédez à des essais dans un coin où le risque d’invasion sera moins gênant, au potager par exemple, que vous choisirez bien dégagé pour pouvoir retirer sans peine le candidat s’il ne fait pas l’affaire. À moins, bien entendu, que vous ne disposiez d’informations fiables de la part de jardiniers du voisinage, avertis si possible.

Pour ce qui est des annuelles, c’est un semis en avril-mai qui donnera les meilleurs résultats. Procédez sur un terrain désherbé, naturellement. L’apport de paillis ne vaudra que pour les plus robustes, telles les capucines. Dans tous les cas, c’est le bon départ qui vous assurera du succès. Si vous n’obtenez pas les résultats escomptés au bout de trois ou quatre ans, n’insistez pas : supprimez tout. Vous y gagnerez plutôt que de vous éreinter à maintenir à la force du poignet un couvre-sol inefficace. À l’inverse, quand la plantation a pris de l’ampleur, n’hésitez pas à éclaircir les rangs, en retirant les souches les plus âgées pour les éclater, et à replanter après avoir apporté de l’humus au terrain.


© MARIE O’HARA/FLORA PRESS/BIOSPHOTO.

© PHILIPPE BONDUEL.

РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

COUP DE JEUNE

ZONE TAMPON

Les couvre-sols sont précieux au pied des arbustes et arbres, en massif comme sur gazon : dans le premier cas, ils permettent de travailler le sol sans abîmer leurs racines, dans le second, ils évitent les coups de tondeuse dans les troncs.

© YANN AVRIL/BIOSPHOTO.

Pour rafraîchir une plantation, arrachez entièrement chaque touffe de plante et ne conservez que les plus beaux éclats, ceux du pourtour, généralement. Agissez en demi-saison : mars-avril, ou septembre-octobre.

CARNET D’ADRESSES

DANS L’ORDRE, SVP !

Posez bien les paillis avant toute plantation, jamais après. C’est très simple dans le premier cas, mais ça devient une corvée de bénédictin après coup, quand il faut éviter de dissimuler les plantes.

Les astérisques signalent les pépinières disposant d’un jardin de démonstration pour voir les fleurs proposées. • Promesse de fleurs 23 route du Fresnel, 59116 Houplines. Tél. 03 61 76 08 10. Promessedefleurs.com • Jacques Briant RN 23, La Haie Joulain, 49480 Saint-Sylvain-d’Anjou. Tél. 02 41 18 25 25. Jacques-briant.fr • Atelier du Végétal Ferme Miane, 25 rue du Libraire, 24100 Bergerac. Tél. 05 53 57 62 15. Atelierduvegetal.com • Antoine Breuvart* 898 rue Charles Chopin, 62130 Ramecourt. Tél. 06 75 76 48 33. Plante-vivace.com • Carpus Route de La Ronde, 17170 Courçon. Tél. 06 88 46 14 72. Pepinierecarpus.fr • Pépinières Filippi* RD 613, 34140 Mèze. Tél. 04 67 43 88 69. Jardin-sec.com • Le Jardin d’Adoué 8 chemin du Rupt d’Adoué, 54690 Lay-Saint-Christophe. Tél. 03 83 22 68 12. Jardin-adoue.com • Pépinière Lepage Chemin du Portu, 49130 Les Ponts-de-Cé. Tél. 02 41 44 93 51. Lepage-vivaces.com et Parc Meur, axe Lannion-Trébeurden, 22560 Pleumeur-Bodou. Tél. 02 96 47 27 64. Pepiniere-bretagne.fr • Plantagenêt Plantes* Argentay, 7 rue des Figuiers, 49700 Les Verchers-sur-Layon. Tél. 02 41 38 14 62. Plantagenetplantes.com • Horticole Poussin Christian 19 rue de Lorraine, 57530 Pange. Tél. 03 87 64 13 25. Artisanduvegetal-pange-metz.fr • Pépinière de la Roche Saint Louis 7 Les Trois Moineaux, 44680 Sainte-Pazanne. Tél. 06 51 34 03 00. Pepiniere-roche-saint-louis.fr • Pépinière Santonine Tout-y-Faut, 17260 Villars-en-Pons. Tél. 05 46 94 26 94. Santonine.fr

monjardinmamaison.fr /71


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Idées de paysagiste Intégrée à la structure, l’embase en pin traité permet à la serre d’être posée sur n’importe quel sol nivelé sans nécessiter de dalle.

Une serre et son jardin Lors des Journées des Plantes au château de Chantilly, en octobre dernier, une serre entourée d’un très joli jardin attirait tous les regards. C’était le stand de Mon Jardin & Ma Maison !

72/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Hector Durand est cofondateur de la jeune société Helio.

Une structure facile à intégrer

Q

Dans des parties évidées du plancher, des rosettes de succulentes trouvent ici l’endroit idéal pour hiverner, à l’abri de l’humidité, du gel, et où l’air circule bien.

Le thym luisant, ou Thymus nitens, est une excellente aromatique qui, à la difference des autres thyms méditerranéens, préfère les sols acides à neutres (Arom’antique).

u’il s’agisse d’abriter les plantes durant l’hiver, de préparer les semis, de jardiner par tous les temps, une serre peut aussi devenir un véritable espace de vie, élégant et bien intégré dans l’environnement. La preuve avec Helio, fabricant de serres en bois et vitrages en polycarbonate, robustes et ultra transparents, offrant la possibilité d’y aménager des « jardinières » intégrées, dans un esprit salon. La charpente est en mélèze, et l’embase ancrée au sol est, elle, réalisée en pin traité à cœur. Trois modèles sont disponibles de 6, 10 ou 20 m2. L’aération s’effectue par la flexion d’un pan de toit qui laisse une ouverture tout le long de la faîtière. Ainsi, lorsque les températures augmentent, les huiles présentes dans le vérin se dilatent, actionnant mécaniquement l’ouverture. À partir de 2 680 euros. PAR SABINE ALAGUILLAUME monjardinmamaison.fr /73


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Les choix du paysagiste

T

out autour de la serre, la mission d’Amélie et Jordi Tura (Atelier du Végétal) a consisté à réaliser un jardin intégrant et valorisant la structure. « Il s’agissait pour nous d’inviter chacun à faire le tour de la serre en traversant, ou pas, des plate-bandes aux ambiances toutes différentes », explique la paysagiste. Et chacun a pu admirer effectivement

une belle diversité végétale, faisant la part belle à graminées et grimpantes, sans oublier bambous, vivaces et couvre-sols… Et comme, il n’y a pas de beau jardin sans belles plantes, Amélie Tura, pour le complémenter, s’est adressée au collectif Plantes et Cultures, qui réunit des pépiniéristes collectionneurs… Chacun y a sa spécialité, tel Atelier du Végétal, connu pour ses vivaces rustiques.

La transparence de la serre Helio laisse largement entrevoir les façades du château de Chantilly. Devant le Magnolia grandiflora, ont été installés des bambous Fargesia robusta ‘Pingwu’ (Crea’Paysage) et des trachelospermum panachés en couvre-sol (Pépinières Travers).

Amélie Tura, d’Atelier du Végétal, est assise sur un banc en béton fibré teinté dans la masse, signé Des couleurs en la matière. Ce pin de Wollemi, Wollemia nobilis, redécouvert en 1994 en Australie alors que l’on croyait l’espèce disparue, affiche un feuillage très découpé qui reste bien vert (Pépinières des Laurains).

74/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

LE CARNET D’ADRESSES • Atelier du Végétal, Atelierduvegetal.com • Pépinières Travers, Pepinieres-travers.fr • Helio, Tél. 06 18 32 15 61. Serreenbois.com • Des couleurs en la matière, Descouleursenlamatiere.com • Arom’antique, Plantearomatique.com • Pépinières des Laurains, Pepilaurains.com • Créa’Paysage, Creapaysage.com • Plantes et Cultures, Plantes-et-cultures.fr • Sempervivum & Cie, Sempervivum-et-cie.com • Atelier Terre, déco de jardin en raku, Creationsceramiques.jimdo.com

2

1 4

3

LA PALETTE VÉGÉTALE 1. L’Ophiopogon planiscapus (Atelier du Végétal) est une des rares vivaces à disposer d’un feuillage noir persistant. Il est ici associé à Acorus gramineus ‘Ogon’ au feuillage panaché. 2. À côté, le bambou Fargesia robusta ‘Pingwu’ (Créa’Paysage). 3. Vivace à feuilles charnues, le Sedum kamtschaticum variegatum (Sempervivum & Cie) est idéal dans les rocailles ou les bordures. 4. Très résistant, le Chrysanthemum ‘Fellbacher Wein’ montre une belle tenue en massif. 5. Avec ses feuilles larges et duveteuses et ses fleurs à la perfection remarquable, l’Aster spathulifolius a la bonne idée de supporter la sécheresse. 5

monjardinmamaison.fr /75


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Parti pris

Plantes d’intérieur 2.0 Les plus accros accumulent plus de 300 plantes dans un appartement d’à peine 50 m2, qui devient comme une jungle urbaine : la densité y est la même que dans un jardin classique !

La chaîne des cœurs (Ceropegia woodii) est facile de culture et fait vraiment penser à un petit bijou ! Si l’on ne veut pas que la plante fasse une cascade pendant à la verticale, il suffit de guider un peu ses tiges autour d’un support.

D

ifficile de mieux dénigrer une personne qu’en affirmant qu’elle « joue les plantes vertes », summum de l’inefficacité et de l’inutilité. Et c’est bien de cette image dont ont longtemps souffert les fameuses plantes en question. On les a réduites à une simple fonction de faire-valoir. On leur demande d’apporter du vert en intérieur, voire d’épurer l’air, mais on les perçoit rarement comme les égales des végétaux du jardin. « Sois belle mais reste dans ton pot, et sans déranger », semble-t-on leur murmurer. Et ces cultures florales d’intérieur sont encore moins perçues comme un jardin en soi. Longtemps, elles ont été cantonnées à un rôle de produit de consommation, comme un bouquet, et l’industrialisation de la production, couplée à une baisse des prix, a encouragé cette tendance. Contre toute attente, les jeunes générations y sont devenues accros, et davantage encore que les précédentes. Ouf, il était temps de leur redonner leurs lettres de noblesse ! La jeunesse a la main verte Sans partager tous les choix des plus jeunes d’entre nous, on ne peut que se féliciter de leur intérêt pour le végétal. Parmi les moins de 35 ans, 80 % affirment y être attachés, alors que cette proportion s’érode au fur et à mesure que l’on s’élève dans la pyramide des âges. Cinq nouveaux jardiniers sur six ont moins de 35 ans, et cette tranche est responsable d’un tiers des ventes de plantes d’appartement. Colocation, environnement urbain et faible présence du végétal dans les aménagements extérieurs sont autant de facteurs qui poussent les plus jeunes à mettre du vert chez eux, à défaut de pouvoir en mettre autour. Certains transforment ainsi leur lieu de vie en véritable jardin d’intérieur et possèdent des dizaines de plantes. Une passion qui fait le bonheur des réseaux sociaux, Instagram en tête, où les plus talentueux affichent leur réussite et font des envieux. Ces nouveaux jardiniers explorent toutes les facettes du végétal en intérieur et

76/ MON JARDIN & MA MAISON

© JEAN-MICHEL GROULT.

Alors qu’on les pensait un peu passées de mode, les plantes vertes reprennent vie dans nos intérieurs. Cela grâce aux plus jeunes d’entre les jardiniers, qui sont bien plus attachés au végétal que leurs aînés.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

LES 8 PLANTES

© JEAN-MICHEL GROULT. OFFICE HOLLANDAIS DES FLEURS. WIKIPEDIA.

LES PLUS PRISÉES DE LA JEUNE GÉNÉRATION

1

2

3

4

5

6

7

8

1. Cactus de Pâques (Epiphyllum) ou de Noël (Schlumbergera) : adore l’air sec et fleurit facilement. 2. Echeveria : pour faire des tableaux végétaux avec une plante bleue. 3. Ficus lyrata : un petit arbre d’intérieur très peu exigeant. 4. Gingembre : facile, pas cher, avec de jolies feuilles et qu’on peut manger. 5. Origan cubain (Plectranthus amboinicus) : aromatique et à peu près indestructible. 6 Peperomia : se bouture facilement, résiste à des arrosages irréguliers pour globe-trotters. 7. Scindapsus : supporte l’ombre dense et donne du charme à n’importe quel contenant. 8. Tillandsia : facile à garder et, surtout, demande très peu de soins.

rafraîchissent l’idée que l’on s’en fait. Fini, la potée verte trônant dans une barbotine ! Les plantes d’intérieur s’affichent maintenant dans des contenants de récupération, des objets variés, et répondent à l’ensemble de la décoration. Le végétal se fait spectacle et plus seulement « plante verte ». Les plus jeunes ne les choisissent pas en fonction de leur aptitude à se tenir « droit dans leurs mottes », mais pour leur texture, leur allure insolite ou leur look particulier. Pourvu qu’elle soit facile à multiplier, pour en partager des boutures, et qu’on puisse en faire des compositions créatives, le succès de la plante est assuré. C’est aussi la raison pour laquelle on voit ressortir des espèces connues depuis longtemps, mais perdues de vue ou sous-estimées. Nouveaux regards L’œil neuf de ces nouveaux jardiniers n’a pas de préjugé (bon ou mauvais) et seul compte l’aspect de la plante. On a connu, en 2015, un appel d’air formidable pour Pilea peperomioides, une succulente d’intérieur dont les feuilles ne sont pas sans rappeler

celles de la capucine. Les réseaux sociaux l’ont mise à l’honneur alors qu’elle n’était jusque-là connue que des seuls amateurs de plantes de serre. Sa réputation de porte-bonheur, sa facilité à pousser en appartement, dans à peu près n’importe quel contenant, et la forme arrondie de ses feuilles étaient ses meilleurs ambassadeurs. D’autres, à l’inverse, bien connues, comme la chaîne des cœurs (Ceropegia woodii), ont acquis une notoriété étonnante. Là, c’est la forme des feuilles, semblables à des petits cœurs brodés d’argent enfilés sur une frêle tige, qui l’a élevée au rang d’un véritable bijou végétal. Des découvertes de la sorte, il en reste des centaines à faire, car le vivier des plantes d’origine tropicale dans lequel on puise les spécimens d’intérieur, semble sans fin. Cactées, fougères, plantes à feuillage et bien d’autres attendent patiemment que l’on cesse de leur jeter un regard las pour devenir de véritables stars. Ces plantes méritent en effet qu’on leur offre un regard de jardinier, et non plus celui d’un simple consommateur…  TEXTE ET PHOTOS JEAN-MICHEL GROULT monjardinmamaison.fr /77


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Savoir-faire Grand plat bicolore en cours de réalisation avec la technique du sgraffite sous les mains expertes d’Anaëlle.

Terre libre d’expression Dans le joli village de Gray, en Haute-Saône, deux céramistes combinent leur amour pour l’argile en développant chacune leur propre style, avec la nature comme source commune d’inspiration. Visite d’atelier. 78/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Quatre mains pour une passion commune et une énergie communicative. Anaëlle, debout, et Valérie échangent souvent autour du tour, parlent technique et création dans une ambiance joviale et détendue.

C

hangement d’orientation et nouvelle vie… Valérie Calvat quitte son poste d’enseignante en arts appliqués en 2011 pour se consacrer pleinement à sa passion de potière et céramiste. L’occasion pour elle de mettre en place l’atelier Terre d’expression, dans un endroit propice à la sérénité créatrice, pour y exercer son nouveau métier. Une imagination fourmillante Valérie élabore des lampes, des photophores, des suspensions et des décors de jardin. La nature la guide et souffle subtilement ses influences. Elle tourne très finement la porcelaine sur son tour, avant de l’ajourer pour mieux laisser passer la lumière. Cette matière noble prend tout son charme sous l’effet d’une bougie ou d’une ampoule à filament et apporte un éclairage doucement tamisé dans des intérieurs traditionnels et contemporains. Elle travaille également le grès et façonne ses réalisations à la main pour développer sa collection Garden party : petits pois, feuilles, formes animalières ou végétales conçues pour résister à l’extérieur et embellir les jardins et les balcons. De sa technique d’émaillage des pièces en grès résultent des

La céramique est une matière passionnante… Elle est fine à tourner, mais plus compliquée que le grès, car elle possède une mémoire de forme : même si l’on corrige un défaut au tournage, il réapparaîtra à la cuisson. La perfection est donc de mise !

monjardinmamaison.fr /79


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Savoir-faire

Valérie aime associer ses pièces en porcelaine à des supports chinés. Ici, un pied de lampe des années 30 retrouve une seconde vie.

Sur le tour, Valérie façonne un photophore d’un grand raffinement. Elle le percera ensuite pour encore mieux filtrer la lumière.

teintes très naturelles. Le grès brut est patiné pour mettre en valeur sa texture. Patines bondes, rousses ou brunes colorent tout en nuances les objets à poser, à suspendre ou surélevés à l’aide d’une tige. Une association joyeuse Pour glisser encore plus de vie dans son atelier et donner la part belle à la création, Valérie accueille depuis quelque temps Anaëlle Christ, une autre céramiste, formée au lycée des métiers de la céramique de Longchamp et diplômée du brevet des métiers d’art option céramique. Les deux jeunes femmes ont soif d’échanges et de partage, et apportent chacune leur expérience et leur énergie. Elles sont toujours disponibles pour transmettre leur art et leurs techniques à travers des cours ou des stages ouverts à tous. Anaëlle est, elle aussi, très influencée par la nature. Bols, saladiers, coupes, tasses aux formes très pures…, elle rend hommage au feuillage, mais également au monde marin avec sa collection Panorama, qui se teinte de bleu et de noir. Elle explore aussi la technique du sgraffite pour décorer des plats avec des motifs botaniques. Derrière leurs œuvres exposées en vitrine, on peut observer les deux potières en plein travail. Un vivier en effervescence à suivre de très près ! TEXTE ET PHOTOS FRANCK SCHMITT 80/ MON JARDIN & MA MAISON

La finesse de la porcelaine est complétée par la force et la rugosité du grès pour donner des œuvres singulières.

LES RETROUVER • Atelier Terre d’expression 14 place Charles de Gaulle, 70100 Gray. Valérie Calvat : tél. 06 48 98 92 52 Creation-ceramique.com Anaëlle Christ : tél. 06 71 93 71 43 Aceramique.com Remerciements à l’agence aiR Pur et Destination 70, Destination70.com


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Dans sa collection Garden party, Valérie propose formes végétales ou marines, graines de pavot montées sur tiges et autres décors de jardin.

Les bols et saladiers en porcelaine d’Anaëlle sont rehaussés d’une ligne noire qui leur confère un esprit zen.

monjardinmamaison.fr /81


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Abonnez-vous à

+ En cadeau 2 voiles d’hivernages 1 AN 11 numéros

32 seulement €

VISUELSNON CONTRACTUELS.

-36%

Cette toile de protection ne bloque pas la lumière et permet à vos plantations de respirer. Idéale pour votre potager, vos arbres fruitiers ou vos plantes en pot...ne laissez pas votre jardin souffrir lors de l’hiver ! Très facile à installer, le voile entoure complètement la plantation à protéger en l’isolant efficacement du froid. Caractéristiques : Voile d’hivernage 160 x 500 cm 17g. Coloris : blanc

au lieu de 49,50€*

S IM PL E ET PR AT IQ UE

Bulletin d’abonnement

A retourner accompagné de votre règlement à : MON JARDIN & MA MAISON - 45 avenue du Général Leclerc - 60 500 Chantilly Connectez-vous à : monjardinetmamaisonabo.com Mme Nom :

OUI, je profite de l’offre 1 an,11 Nos à Mon Jardin & ma maison + en 2 voiles d’hivernage pour 32 € seulement au lieu de 49,50€*

SOIT 36% DE RÉDUCTION. Je règle par : Chèque à l’ordre de Mon Jardin & ma maison

N°/Voie : Cplt adresse : Code postal : Votre date de naissance : J

N° Expire fin :

Mlle Mr Prénom :

M M A A

Cryptogramme :

Date et signature obligatoires

Ville : J M M A A A A

Je laisse mon numéro de téléphone et mon mail pour le suivi de mon abonnement.

N° Tél. :

MJE74

E-mail : MLP J’accepte de recevoir par e-mail les offres des partenaires sélectionnés par Mon Jardin & ma maison.

*Prix de vente au numéro. Offre réservée à la France métropolitaine, valable deux mois et dans la limite des stocks disponibles. Après enregistrement de votre règlement, vous recevrez sous 4 semaines environ votre 1er numéro de Mon Jardin & ma maison et par pli séparé, votre cadeau les 2 voiles d’hivernage. Si vous n’êtes pas satisfait, nous vous remboursons immédiatement les numéros restant à servir. Conformément à la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978 : le droit d’accès, de rectifi cation, de suppression et d’opposition aux informations vous concernant peut s’exercer auprès du service Abonnements, sauf demande formulée par écrit à l’adresse suivante, les données peuvent être communiquées à des organismes extérieurs. Reworld Media Publishing – 16 rue du Dôme 92100 Boulogne-Billancourt – 802 743 781 R.C.S. Nanterre. Tél. : 02 77 63 11 20.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

NOSCONSEILS

© JEAN-MICHEL GROULT.

Plantez, entretenez, soignez, récoltez… jardinez durablement !

Fév. SOMMAIRE 84 Chronique. L’holocauste des arbres 85 Essayez la culture sur bois composté

86 Outils. Les indispensables de 2019 88 Les bonnes feuilles en avant-première

89 La mûre d’hiver dure longtemps 90 Grimpettes insolites 91 Plein pot pour les racines

92 Coupe d’hiver pour les chevelures 93 Des hortensias qui prennent la grosse tête monjardinmamaison.fr /83


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Fév.

CHRONIQUE

PAR JEAN-MICHEL GROULT

Sequoiadendron giganteum… 2 200 ans.

Platane d’Orient en forêt de Rouvas (Crète).

L’hécatombe des arbres

L

’image a fait le tour du monde : les présidents Emmanuel Macron et Donald Trump plantant un chêne issu d’une forêt de Verdun dans les jardins de la Maison-Blanche, le 24 avril 2018. Un arbre, comme symbole de paix et de durabilité. (Durabilité toute relative : l’arbre a été arraché le lendemain pour des raisons phytosanitaires…). Derrière le beau symbole de l’arbre que l’on plante pour les générations futures, la vérité est alarmante. Tout d’abord, les plus grands arbres du monde se meurent. Baobabs africains, kauris de Nouvelle-Zélande (Agathis australis), pins millénaires de Californie (Pinus aristata) ou cèdres du Liban, tous subissent de plein fouet le réchauffement des températures et l’arrivée de maladies exotiques qui les déciment. Il paraît qu’il existe 422 arbres pour chaque être humain sur Terre. Mais il y a de plus en plus d’humains et de moins en moins d’arbres.

L’AVENTURE DES SAPIFS

Octobre 1975 : le magazine Pif Gadget n° 347 sort en kiosque. À l’intérieur, le gadget du mois est un jeune épicéa, venu des Pays-Bas. Quarante ans après, un amoureux et nostalgique lancera un appel : que sont-ils devenus ces sapins que l’on surnomme affectueusement les « sapifs » ? Sur les centaines de milliers d’exemplaires, plusieurs centaines de ces jeunes plants sont maintenant de grands arbres. Ils poursuivent leur croissance, qui n’est pas arrivée à leur terme car l’épicéa peut vivre plusieurs milliers d’années ! 84/ MON JARDIN & MA MAISON

L’arbre, ce mal aimé Plus près de nous, s’il fallait en rajouter à toutes les maladies qui s’abattent sur nos arbres, on constate que l’urbanisme n’aime pas ce végétal. Trop lent, trop encombrant, l’arbre est aussi trop incertain. Le développement de la ramure d’un arbre est en partie lié au hasard, une donnée insupportable dans la tête des gestionnaires. Souvent, l’arbre fait figure de prétexte et là où il faudrait en planter cent, on en met une poignée. En soupirant à l’idée qu’un arbre peut causer des dégâts en tombant suite à une tempête et que ses feuilles salissent. Peu importe que l’arbre soit un formidable régulateur de pollution et limite l’effet d’îlot urbain de chaleur en été. C’est pourtant bien dans l’espace public que l’arbre a toute sa place. Dans les jardins particuliers, la surface moyenne (600 m2) n’autorise que des arbres de petite taille (voir notre dossier). Et il vaut mieux, dans ce cas, se contenter d’arbres de dimension réduite. Car la jurisprudence reconnaît dorénavant le « droit à la vue » : les arbres qui bouchent la vue de votre voisin peuvent se voir menacés d’abattage, ou d’un élagage qui les défigureraient. Il y a donc urgence à manifester notre amour pour les arbres, et à le transmettre aux plus jeunes. Car, comme le dit le proverbe chinois, « le meilleur moment pour planter un arbre, c’était il y a vingt ans ».

© JEAN-MICHEL GROULT.

Partout sur la planète, la présence des arbres recule. Le changement climatique ne leur réussit pas, et chérir nos arbres, même les plus communs, devient dorénavant une priorité.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

TECHNIQUE Essayez la culture sur bois composté Aussi appelée « hûgelkultur », cette méthode étonnante repose sur la fertilité du bois en décomposition dans la terre. Ce dernier a une faculté remarquable à garder l’humidité car il peut se gorger d’eau, un peu à la façon d’un rétenteur d’eau. Il nourrit ainsi longtemps le sol, mais il faut être très patient au départ.

1

Affaire de tranchée

Là où vous souhaitez installer l’essai, commencez par creuser une fosse d’une largeur de 1 m environ (et jusqu’à 1,50 m), pour une profondeur idéale de 50 cm. La longueur importe peu et dépend de votre courage à déplacer toute cette terre. Laissez cette dernière sur le côté. La culture sur bois pourri peut s’envisager de façon progressive : vous pouvez commencer par 2 m la première année, puis 2 autres en suivant, la seconde année, et ainsi de suite. Rien n’interdit de gagner du temps en faisant creuser la tranchée à la minipelle par un spécialiste.

2

Fosse à bois

© ILLUSTRATIONS LILIANE BLONDEL.

Remplissez ensuite la tranchée avec des branchages, du bois pourri et des rondins verts. Plus le bois mis dans la fosse a commencé à se décomposer et plus vite vous pourrez vous servir de cette butte. D’énormes rondins intacts demanderont 5 ans avant de pouvoir utiliser la butte. Au contraire, des bûches très abîmées et détrempées agiront dès 1 ou 2 ans. La présence de champignons sur les bûches est très favorable. Les bûches de feuillus font aussi bien que celles de conifères, un mélange des deux offrant la meilleure combinaison. Vous pouvez aussi mélanger un peu de tontes de gazon pour stimuler la future décomposition souterraine. Évitez la sciure et les copeaux qui, au contraire, ralentissent la mise en place de la décomposition. N’hésitez pas à détremper au fur et à mesure, si le bois est sec.

3

En butte et à l’eau

Lorsque vous aurez accumulé du bois sur 30 à 60 cm de hauteur, remettez la terre en place afin de façonner une butte large. Faites descendre un peu de terre entre les bûches et limitez les poches d’air. Celles qui restent se combleront d’elles-mêmes au cours des mois à venir. Détrempez au fur et à mesure, afin d’aider au tassement de la terre et à l’imbibition du bois. Dans l’idéal, achevez la préparation avec une couche de terre fine sur laquelle vous pourrez directement planter. Couvrez enfin d’une bâche ou de paillis, pour tenir propre. Les premières années, cultivez surtout des légumes-feuilles sur la butte, puis des légumes fruits et enfin, au bout de 5 ans, des légumes racines. Tout ce petit monde sera nourri par le bois en décomposition, pendant 5 à 15 ans selon le bois utilisé. La culture sur bois pourri, c’est pour des années ! monjardinmamaison.fr /85


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Fév.

OUTILS

Les indispensables de 2019 Pour bien commencer l’année, nous avons sélectionné quelques outils de jardin qui ne devraient pas manquer de susciter l’envie et l’admiration de vos voisins et amis. Des produits électriques, bien sûr, mais pas que, et qui apportent un avantage réel à l’utilisateur.

L

es «it produits», ce sont les incontournables, ceux qu’il faut avoir et afficher pour briller et être dans la tendance. Certes, au jardin, on est loin du monde du smartphone ou de l’automobile qui nous surprend chaque mois avec une nouvelle innovation encore plus extraordinaire que celle du mois

précédent, qui était déjà sensationnelle. Mais les constructeurs de notre univers ne sont pas en reste ! Certes, les appareils à batterie nous étonnent toujours, surtout là où l’on croyait les moteurs thermiques indétrônables, mais notre sélection du mois comprend aussi beaucoup d’autres surprises…

UN SÉCATEUR GARANTI À VIE Ergonomique et épousant parfaitement la main, ce sécateur fabriqué en France est disponible en 3 dimensions pour s’adapter à toutes les mains de jardiniers et jardinières. Il existe même une version pour gauchers. Mieux, sa poignée inférieure pivotante améliore la performance de coupe tout en réduisant considérablement le risque d’ampoules… Trois têtes de coupes sont également proposées, permettant d’offrir une capacité de coupe maximale de 15 à 30 mm. Un outil tellement fiable que le fabricant n’hésite pas à le garantir à vie ! Sécateur PXR, 69 €, Bahco.

TEXTE PHILIPPE ASSERAY

Truc de

PRO

DES IT COMME S’IL EN PLEUVAIT

D’autres outils « it » auraient pu intégrer notre sélection, comme le robot-tondeuse Belrobotics qui tond la pelouse sur plus d’un mètre de large, le coupe-branches à batterie Ryobi, le pulvérisateur à pression préalable Elyte 8 Pro Berthoud qui cumule ergonomie et facilité d’utilisation... Après, c’est à chacun d’attribuer le statut d’it à l’innovation qui lui parle le plus. Il faut simplement savoir faire la part des choses, et peut-être ne retenir comme it que les outils qui apportent un réel plus à l’utilisateur, sans tomber dans le one-shot qui ne vivra pas plus d’une saison…

86/ MON JARDIN & MA MAISON

L’OUTIL QUI PERMET DE DÉCOUPER À MAIN LEVÉE Ce n’est pas encore Edward aux mains d’argent, mais avec cet outil, le jardinier s’en approche ! En intérieur comme au jardin, cet appareil à batterie permet de réaliser, à main levée et sans vibrations, des coupes nettes et précises sans risque de dévier. Il découpe aussi bien le bois que le plastique et s’avère prolonger idéalement la main pour la fabrication de petits objets ou mobilier… Easycut 12, 150 €, Bosch. Avec batterie et chargeur.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

LA TRONÇONNEUSE À BATTERIE PRÉFÉRÉE DES JARDINIERS Avec ses 2,5 kg batterie comprise, cette tronçonneuse est très facile à prendre en main, la puissance de son moteur associée à une chaîne spéciale assurant des coupes rapides et dans un silence relatif. Une charge complète de la batterie permet de couper une centaine de bûches de 15 cm de diamètre ! Le réglage de la tension de chaîne s’effectue facilement sans outil, et un réservoir translucide permet de contrôler d’un coup d’œil le niveau d’huile. Cette machine fait partie d’une gamme comprenant souffleur, coupe-bordure, taille-haie et tondeuse, fonctionnant tous avec la même batterie ! Tronçonneuse MSA 120 C, 309 €, Stihl. Batterie et chargeur compris.

© DR

Prix donnés à titre indicatif

LE HARNAIS DE DÉBROUSSAILLEUSE LE MIEUX CONÇU En 1997, Honda lançait les premiers moteurs 4T inclinables. Les nouvelles débroussailleuses 450 disposent aujourd’hui de la version de moteur GX50, l’un des plus « propres » du marché, mais aussi moins bruyants, avec peu de vibrations et un démarrage facile. Dans la recherche d’un toujours plus grand confort d’utilisation, le constructeur nippon a mis au point un nouveau harnais de maintien qui permet un équilibrage parfait de la machine sans cette sensation de poids sur la hanche. Cela se traduit par une impression de légèreté qui rend encore plus simple l’utilisation de cet appareil. Débroussailleuse UMK 450, à partir de 699 €, Honda.

EFFICACE ET 5 FOIS PLUS RAPIDE QU’UN BALAI Terrasse, allées, descente de garage mais aussi trottoir devant chez soi, les occasions de passer le balai ne manque pas au jardin pour collecter feuilles, mégots, aiguilles de pin et autres déchets ! Équipée de brosses capables de déloger les débris dans les coins, et de décoller les déchets qui adhèrent au sol, cette balayeuse mécanique est toujours prête à l’emploi ; et son bac à déchets amovible est conçu pour que l’utilisateur en rentre pas en contact avec les salissures. Manches mobiles pour s’adapter à la taille de l’utilisateur. Balayeuse S650, 140 €, Kärcher.

UN ROBOT TONDEUSE AUSSI PERFORMANT QU’UNE AUTOPORTÉE Cette nouvelle tondeuse de la série RS s’acquitte seule de la tonte des pelouses jusqu’à 3 000 m2. Installée par un professionnel, elle travaille dans une zone délimitée par un câble périmétrique qui sert aussi à délimiter les zones interdites à la machine (massifs, piscine...). Son module de communication GSM permet de recevoir sur son téléphone les alertes opérationnelles ou de sécurité pour pouvoir intervenir si besoin. Discrète, elle peut tondre n’importe quand sans gêner le voisinage. Tondeuse robot RS 615 PRO, 2 049 €, Robomow. monjardinmamaison.fr /87


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Fév.

POTAGER

Avant qu’ils ne soient dans les choux

Les bonnes feuilles en avant-première Le froid extérieur interdit tout semis hasardeux en pleine terre et sans abri, mais l’extraordinaire assortiment de graines offre de nombreuses possibilités pour récolter des crudités, même en plein hiver. Les plus étonnants des légumesfeuilles sont sans doute les moutardes japonaises, encore très peu connues chez nous. Elles n’ont qu’un lointain rapport avec la moutarde et rappellent plutôt une roquette, en plus charnue et sans plus de piquant. Ces moutardes poussent en rosette de feuilles croquantes, de formes et de couleurs variées. Elles ont la qualité rare de pousser par temps frais, tant qu’il ne gèle pas. Semez-les à la façon des radis, mais en gardant plus d’espace entre les plantules une fois qu’elles auront levé : 5 cm au moins. Cela nécessitera un éclaircissage après la levée. Les salades à couper et le mesclun

(avec ou sans roquette) constituent aussi de bons semis d’hiver. Ces crudités aux feuilles moins épaisses craignent davantage le confinement, et il faudra les placer dans un endroit bien ventilé. Quel que soit votre choix, semez-les dans une jardinière peu profonde (5 à 10 cm suffisent), dans un local frais (aux environs de 15 °C) mais aussi lumineux que possible. Une véranda non chauffée, un garage pourvu d’une fenêtre exposée au sud ou une serre froide sont trois excellents emplacements. Arrosez régulièrement et récoltez en coupant au ciseau, lorsque les feuilles atteignent 10 cm de long.

Une campanule qui déguste Semez la raiponce, cette petite campanule familière des terres sablonneuses. Épandez la semence à la surface du sol bien émietté, sans couvrir, et laissez faire la nature. Récoltez en été, lorsque les rosettes seront bien formées. Le feuillage rappelle celui de la mâche, et les racines peuvent se consommer à la croque-au-sel. Vous trouverez la semence de la variété améliorée chez les fournisseurs spécialisés. 88/ MON JARDIN & MA MAISON

Achevez rapidement la consommation des choux pommés restés en place au potager, car la fin de l’hiver marque leur déclin rapide. Les rosettes denses ont tendance à pourrir et elles deviennent alors inconsommables. Attendez en revanche avant d’arracher les choux à feuilles (chou palmiste, alias « kale »). Ces choux-là monteront à fleurs à partir du mois de mars et vous pourrez alors récolter les jeunes pousses florales comme des asperges.

Zoom

geste METTEZ L’ORIGAN AU PAS

Tous les 3 à 4 ans, il est nécessaire de rajeunir la touffe d’origan, qui a tendance à s’étaler très en largeur mais à se dévitaliser au centre. Pour y procéder, la meilleure technique consiste à séparer un morceau de la touffe, en périphérie, puis à la replanter. Il est préférable de changer d’endroit au moment de la replantation, à 5 m au moins, afin de limiter les attaques de champignons qui ont tendance à jeter leur dévolu sur les vieux pieds d’origan.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

VERGER

Genoux de framboisier

© M-SCHUPPICH/ADOBESTOCK.

Ne vous inquiétez pas si vous croisez de curieux renflements sur quelques tiges : ce symptôme, que l’on voit aussi sur les tiges de mûres, est causé par une galle. La partie située au–dessus du renflement ne donnera rien. Coupez la tige à 5 cm au-dessous de la galle, afin que des pousses de remplacement se forment au printemps. Cette affection est peu contagieuse et jamais massive. Aucun traitement n’est à envisager.

La mûre d’hiver dure longtemps La mûre la plus classique est la ronce sans épines de la variété ‘Black Satin’. Si cette forme a l’avantage de s’entretenir facilement, elle n’apporte pas grand-chose de plus que les mûres sauvages. Mieux vaut aller cueillir ces dernières dans la nature (loin de la pollution routière), à moins d’avoir un grand terrain. Comptez 5 pieds de ‘Black Satin’, espacés de 80 cm, pour effectuer une récolte significative. ‘Reuben’, une forme naine et sans épines, commence à faire son apparition sur le marché. Non seulement elle prend moins de place mais surtout, ses tiges donnent dès la première année : recherchez-la en priorité. Les formes à feuilles découpées (Rubus laciniatus), férocement épineuses ou au contraire inoffensives (comme ‘Thornless

Evergreen’) sont productives, moins encombrantes, et surtout décoratives par leur feuillage. Cette ronce peut s’inviter au jardin d’ornement pour gagner de la place. Fuyez la forme épineuse, qui s’avère pire qu’un barbelé végétal ! Le génie horticole a toutefois permis la création de ronces hybrides entre les framboises et les ronces. Surnommées mûroises, vous les trouverez sous leur nom original de tayberry. Elles portent un fruit long comme une framboise, mais plus luisant et plus volumineux. Les tiges sont un peu plus épineuses que celles du framboisier mais moins que celles de la ronce. Ces mûroises sont de grandes plantes, dont les tiges peuvent atteindre 4 m : délicieuses mais pour les grands terrains seulement !

Des fraisiers, mais pour plus tard Même si l’hiver peut réserver les plus grands froids pour les semaines à venir, vous pouvez planter des fraisiers, achetés en godet ou à racines nues (fraisiers « frigo »). Choisissez, en revanche, une variété bien remontante, comme ‘Mara des bois’. Vous bénéficierez d’une première petite récolte en fin de printemps.

50

Le chiffre

© JEAN-MICHEL GROULT.

Profitez de l’hiver pour installer des ronces cultivées, à ne pas confondre avec le mûrier (Morus), qui est un arbre. Les ronces cultivées ont rarement d’épines mais il en existe plusieurs.

C’est, en moyenne, le nombre de feuilles nécessaires à la maturation d’une pomme, sur un pommier. Un petit pommier, pourvu de 100 feuilles, ne donnera donc que 2 pommes ou plus, mais de moindre qualité et d’un petit calibre. Voilà pourquoi il ne sert à rien de laisser trop de pommes, au printemps, sur un arbre qui en est chargé, et qu’il perdra en partie naturellement. monjardinmamaison.fr /89


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Fév.

FLEURS

Des crocus qui chauffent

Grimpettes insolites

Le saviez-vous ? Les fleurs printanières, comme les crocus, ont un métabolisme si élevé que l’intérieur de la fleur a une température supérieure de 2 °C par rapport à l’air ambiant. Cet échauffement n’est pas futile : il attire les insectes butineurs et augmente donc sensiblement les chances de fécondation de la fleur.

Changez des supports classiques pour plantes grimpantes en optant pour des solutions plus originales et faciles à mettre en œuvre. Parmi les structures originales pour faire grimper une liane, les lits métalliques anciens occupent une place de choix. Bon marché et solides, ils nécessitent quelques aménagements, consistant à supprimer une des deux extrémités et à ajouter de quoi ancrer le lit à la verticale. Une embase en ciment est souvent indispensable pour la stabilité, mais moyennant ces petites transformations, le lit devient un auvent à grimpantes, sur lequel faire courir un chèvrefeuille où placer éventuellement un petit banc. Pour un chèvrefeuille ou une clématite, qui sont des grimpantes légères, vous pourrez trouver d’autres idées dans les brocantes.

D’autres structures, comme les anciens rince-bouteilles et les échelles en bois, apportent aussi de l’élégance sans voler la vedette à la grimpante, qu’il faudra choisir de petite taille. Les rosiers grimpants, par leur structure raide et la contrainte d’entretien (taille, palissage…), exigent en revanche un support dédié, tout comme les glycines. Les tiges puissantes de ces dernières ne sont adaptées qu’aux pergolas en bois. Enfin, les supports bricolés à partir de matériaux de récupération sont, quant à eux, rarement décoratifs, sauf à passer beaucoup de temps pour les transformer. Réservez-les au potager, où ils seront parfaits pour faire grimper des haricots verts ou des ipomées.

Du paillis triple usage

Petit glaïeul vagabond

N’hésitez pas employer les écorces de pin en paillage au pied des vivaces. Réputées acides, ces écorces agissent peu sur la nature du sol mais ont des effets particulièrement bénéfiques. Elles favorisent la vie du sol, en particulier les vers de terre et tous les décomposeurs, ce qui est favorable au développement des racines. L’humidité accumulée sous cette couche plaît aux vivaces de sol frais, comme les hémérocalles. L’acidification par les écorces de pin est très limitée et ne pose souci qu’en sol particulièrement acide (pH inférieur à 4,5).

Vous pouvez encore planter Gladiolus italicus, le glaïeul d’Italie, si vous trouvez des cormes (l’équivalent des bulbes, mais différents sur le plan botanique). Ce glaïeul est non seulement résistant au froid mais sa floraison gracieuse n’a rien de la lourdeur des variétés cultivées. Il se naturalise avec le temps. Il aime les terres lourdes et calcaires mais pas humides en hiver, et demande le plein soleil.

90/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

ORCHIDÉES Des orchidées plus faciles

Plein pot pour les racines Avec la fin de la floraison, vient, pour un certain nombre d’orchidées, le moment du rempotage. Si le substrat commence à se décomposer, il retient alors trop l’eau. Il devient donc nécessaire de le changer.

Le rempotage des orchidées suit une technique à part, puisqu’on ne change pas la plante de contenant, sauf si elle a beaucoup poussé. Commencez les opérations en sortant délicatement la plante de son pot. Attention à ne pas casser trop de racines. Si tout vous semble coincé dans le pot, aidez-vous d’une baguette pour faire tomber un peu de substrat. Préparez ensuite la plante en retirant soigneusement tout le vieux substrat logé entre les racines. Laissez les morceaux collés aux racines. Coupez les racines mortes, grises et flétries. Ne coupez pas dans la partie saine d’une racine (partie verte ou blanche

selon les espèces) mais 1 cm après. Replacez ensuite la plante dans son pot : pour cela, tenez-la d’une main et, de l’autre, glissez du substrat frais entre les racines. Tapotez pour le faire descendre. Si les écorces de pin sont grosses, cette manipulation est un peu longue mais indispensable. Tassez légèrement pour caler la plante dans son substrat, en prenant soin toutefois de ne pas écraser les racines. Le rempotage est fini lorsque la plante est calée et que les racines affleurent. Le collet ne doit pas être enterré. Il ne vous reste plus qu’à arroser, par trempage, pendant une heure, et remettre l’orchidée près d’une fenêtre.

Avec les nouveaux hybrides, fini les orchidées papillons banales et les couleurs passepartout ! Les oncidiums d’aujourd’hui cumulent tous les atouts : ils sont florifères, colorés, parfois parfumés, et vraiment faciles à garder. Il ne leur faut qu’une fenêtre offrant une lumière forte mais tamisée, sans soleil direct de la fin avril à la fin septembre. Les températures ambiantes en hiver leur conviennent très bien : ne les positionnez pas à proximité d’un chauffage. Lorsque les plantes sont en croissance (formation de nouveaux éventails de feuilles), apportez un engrais pour orchidées tous les 15 jours. Ces orchidées hybrides peuvent refleurir en automne. Oncidie bec d’oiseau délicatement parfumée.

Zoom

geste ARROSEZ COMME UN PRO

Trempez les pots d’orchidée dans un saladier empli d’eau de pluie à température ambiante : le niveau doit arriver à 5 cm sous la base des feuilles et des tiges. Laissez tremper une petite heure puis laissez égoutter, sans soucoupe. Vous voilà tranquille pour une semaine, au moins.

© JEAN-MICHEL GROULT.

La plus parfumée ‘Sharry Baby’ est sans doute l’orchidée la plus parfumée. L’arôme de riz au lait (vanillé) est sans doute ce qui décrit le mieux ce parfum, qui se manifeste surtout le matin. Cet hybride est facile à faire pousser, à 20 °C, près d’une fenêtre exposée à l’ouest. monjardinmamaison.fr /91


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Fév.

GRAMINÉES

Des cœurs au vent

Coupe d’hiver pour les chevelures Les graminées vont sous peu entrer en végétation. Mêlé au nouveau, le vieux feuillage n’est pas esthétique, gêne le développement des jeunes feuilles et peut conduire à une perte de vigueur de la touffe. Procédez au nettoyage en fonction du cycle de la graminée. Seules celles qui perdent toutes leurs feuilles en hiver peuvent être ratiboisées. C’est le cas des panicums, de la molinie ou encore des miscanthus. Rabattez-les avant la mi-mars, à 10 cm de haut. Les graminées qui restent en végétation en hiver comme la fétuque bleue ou le cheveu d’ange (Stipa tenuissima) ne peuvent être rabattues. Il convient donc de les passer au peigne afin d’arracher les vieilles feuilles. Une étrille pour chien est parfaitement adaptée à cet usage ! Effectuez plusieurs passages, toujours en partant de la base de la plante

vers le haut. Il n’est pas besoin de retirer toutes les feuilles mortes, ce qui serait impossible, juste l’excédent qui encombre le cœur de la touffe. Les plus volumineuses, comme les herbes de la pampa (Cortaderia), sont les plus difficiles car leur feuillage coupant n’incite pas à s’y frotter. Coupez les inflorescences, qui font suivent triste mine en fin d’hiver, et coupez le feuillage sec à votre portée, sans chercher à peaufiner. Retenez-vous d’y mettre le feu : non seulement vous seriez assuré d’un triste spectacle pendant des mois, mais en plus vous feriez à coup sûr des victimes parmi les auxiliaires du jardin.

Parties du bon pied C’est le bon moment pour envisager d’enrichir les massifs avec des graminées. En région froide, attendez le mois de mars avant d’installer les plus frileuses comme les pennisetums. Dans tous les cas, préférez des jeunes plants, en godet, plutôt que des grosses touffes en pot. Des graminées déjà fortes dans leur pot auront accumulé une matière morte qui risque de gêner la reprise de l’ensemble. Les jeunes plants en godet, eux, rattrapent vite leur retard apparent et s’installent dans de bonnes conditions. Le fond du pot sera toujours garni d’un feutre de racines. Il n’est pas besoin de le démêler au préalable. 92/ MON JARDIN & MA MAISON

Semez l’amourette (Briza maxima), cette graminée annuelle qui vaut surtout pour ses adorables épis en forme de cœur allongé qui se balancent au vent. Griffez le sol sur un carré de 50 cm de côté, semez les graines à la volée et couvrez de quelques millimètres de sable, puis laissez faire la nature. Les plantules se développent et fleurissent dans l’année. L’amourette se ressème en sol léger et ensoleillé mais ne devient jamais envahissante, car c’est une plante frêle et qui craint la concurrence.

Laîches bien léchées Les laîches, c’est-à-dire les plantes du genre Carex, s’entretiennent difficilement, car le vieux feuillage ne se détache pas comme celui des graminées. Ne ratiboisez jamais un carex sous peine de le voir végéter et risquer de le faire dépérir. La seule solution consiste à nettoyer la plante avec de fins ciseaux, non pas feuille à feuille mais en retirant une partie du vieux feuillage au centre. Sur les variétés à feuilles foncées, l’entretien est inutile car les vieilles feuilles ne se voient pas.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

ARBRES ET ARBUSTES

Un cornouiller à double usage

© HCAST/ADOBESTOCK.

‘Jolico’, un cornouiller mâle (C. mas), a des fruits deux fois plus gros que la normale. Trapu, l’arbuste produit des fleurs jaunes jusqu’en mars, avant de former des feuilles. Et, comme son nom ne l’indique pas, ce cornouiller est hermaphrodite : un seul pied suffit pour récolter.

Des hortensias qui prennent la grosse tête

© JEAN-MICHEL GROULT.

Parmi les arbustes dont la taille doit être envisagée avant la fin de l’hiver, les hortensias sont les plus importants, car une absence de taille aura à coup sûr des répercussions sur la floraison de l’année à venir. Sans taille, les hortensias continuent de fleurir mais forment des panicules (des inflorescences) plus petites et plus nombreuses. Ces inflorescences sont un peu plus précoces que chez les hortensias taillés mais durent aussi moins longtemps en automne. La taille est toute simple : elle consiste, chez toutes les variétés, à raccourcir les rameaux de l’année passée, au-dessus de beaux bourgeons. Les hortensias supportent une taille courte mais fleuriront plus tard. La plupart des hortensias classiques (H. macrophylla) fleurissent à partir de bourgeons formés l’année précédente. Si on leur retire, il faut attendre qu’ils forment, au cours du printemps, des

bourgeons à fleurs de remplacement. Ce type de taille est utile pour les sujets placés au premier plan d’un massif et que l’on ne veut pas voir devenir trop grands. Une taille courte évite également l’accumulation de vieilles tiges, moins gracieuses lorsque l’hortensia est dans une position très visible. Quelle que soit votre façon de tailler, vous devrez retirer les plus vieilles tiges, celles qui ont plus de 5 ans. Très ramifiées, elles ne portent pas de beaux bourgeons et sont souvent emmêlées dans les tiges plus récentes, moins ramifiées et plus droites. Gardez toutefois le sécateur léger et évitez de tailler en cas de doute. Les hortensias grimpants, par exemple, ne se taillent qu’avec modération.

Déshabillez l’eucalyptus Ce bel arbre à feuilles persistantes supporte assez bien la taille, mais un élagage malheureux peut aussi le défigurer. La meilleure taille à envisager est de couper à 1 cm du tronc les branches les plus basses, qui perdent de leur vigueur et se déshabillent. Vous pouvez aussi sectionner la tige principale, pour le forcer à adopter un port plus étalé et moins en hauteur. Mais ne coupez pas en leur milieu des branches obliques ou basses : le résultat est souvent affreux, avec des repousses anarchiques.

vous ?

Le saviez VRAI OU FAUX ?

• L’eucalyptus crée peu d’ombre. Vrai : par ses feuilles orientées verticalement. • L’eucalyptus empoisonne le sol. Faux : comme tout arbre, il capte juste l’eau en surface. • L’eucalyptus pousse vite. Vrai : il peut monter de 2 m par an ! • L’eucalyptus résiste au feu. Vrai et faux : il repart du pied mais son bois est très inflammable. monjardinmamaison.fr /93


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Fév.

MEMO

Au verger

RIVEZ-NOUS UNE QUESTION ? ÉC ant votre département, le type cis pré en s, ou -n indiquer votre Écrivez tion… Merci de bien de votre sol, l’orienta faut, votre numéro de téléphone. adresse mail ou, à dé s répondre à toutes les questions. Nous ne pourrons pa s les documents reçus. pa Nous ne retournons ison, 8 rue Barthélémy Danjou, Mon Jardin & Ma Malancourt. 92100 Boulogne-Bil onjardinmamaison.fr Courriel : courrier@m

Au potager

Côté fleurs

où seules les tâches de fond sont à envisager, avec quelques plantations. Donc rien ne presse !

Plantez des hellébores d’Orient achetés en pleine fleur, sans défaire la motte. Retirez les feuilles mortes qui étouffent les fleurs vivaces déjà en train de démarrer, comme les ancolies. Achevez la taille des rosiers, sauf en montagne et en région froide. Plantez rapidement les sujets achetés à racines nues.

Arbres et arbustes Griffez la terre au pied des jeunes haies bocagères et des haies fleuries. Taillez les haies d’arbustes à feuilles caduques et qui ont pris trop d’ampleur. Vérifiez l’haubanage des arbres plantés à l’automne, après chaque tempête. Commencez la plantation des bambous et des arbustes à feuilles persistantes, sauf en région froide.

Et aussi… Construisez un châssis en bois afin de commencer le potager en avance. 94/ MON JARDIN & MA MAISON

Faites tourner la tronçonneuse quelques minutes pour éviter qu’elle ne s’encalmine hors période d’utilisation.

En climat doux ou près du littoral, semez les nouvelles pelouses.

© JEAN-MICHEL GROULT.

Nourrissez les arbres qui ont beaucoup donné l’an passé, en incorporant un engrais organique au pied. Coupez le bois mort sur les arbres fruitiers à noyau (pêchers, pruniers et abricotiers surtout). Taillez les groseilliers (à grappes ou à maquereau) si possible avant la fin du mois, sinon avant le 15 mars.

Plantez la rhubarbe et autres plantes aromatiques vivaces. Buttez le thym pour le fortifier, surtout s’il accumule du bois mort. Nettoyez la terre du potager avant que les mauvaises herbes n’entrent en végétation. Semez les légumes de la famille des Février ombellifères comme le persil, les carottes (en pot ou sous abri)… est un mois


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Abonnez-vous à

+ En cadeau

1 AN 11 numéros

les 2 prochains numéros de

32 seulement €

% 6 -3 ✁

VISUELSNON CONTRACTUELS.

au lieu de 49,50€*

Bulletin d’abonnement

A retourner accompagné de votre règlement à : MON JARDIN & MA MAISON - 45 avenue du Général Leclerc - 60 500 Chantilly Connectez-vous à : monjardinetmamaisonabo.com Mme Nom :

OUI, je profite de l’offre 1 an,11 Nos à Mon Jardin & ma maison + en cadeau les 2 prochains n° de Maison & Travauxpour 32 € seulement au lieu de 49,50€*

SOIT 36% DE RÉDUCTION. Je règle par : Chèque à l’ordre de Mon Jardin & ma maison N° Expire fin :

Mlle Mr Prénom :

N°/Voie : Cplt adresse : Code postal : Votre date de naissance : J

Ville : J M M A A A A

Je laisse mon numéro de téléphone et mon mail pour le suivi de mon abonnement.

M M A A

Cryptogramme :

Date et signature obligatoires

N° Tél. :

MJE43

E-mail : MLP J’accepte de recevoir par e-mail les offres des partenaires sélectionnés par Mon Jardin & ma maison.

*Prix de vente au numéro. Offre réservée à la France métropolitaine, valable deux mois et dans la limite des stocks disponibles. Après enregistrement de votre règlement, vous recevrez sous 4 semaines environ votre 1er numéro de Mon Jardin & ma maison. Si vous n’êtes pas satisfait, nous vous remboursons immédiatement les numéros restant à servir. Conformément à la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978 : le droit d’accès, de rectifi cation, de suppression et d’opposition aux informations vous concernant peut s’exercer auprès du service Abonnements, sauf demande formulée par écrit à l’adresse suivante, les données peuvent être communiquées à des organismes extérieurs. Reworld Media Publishing – 16 rue du Dôme 92100 Boulogne-Billancourt – 802 743 781 R.C.S. Nanterre. Tél. : 02 77 63 11 20.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Escapade au Danemark

Aarhus en mouvement 2017 a redonné à la ville d’Aarhus la place qu’elle mérite. Élue Capitale européenne de la culture, elle regorge d’événements exceptionnels. L’occasion d’aller s’imprégner de l’esprit du Jutland, au Danemark. 96/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

À gauche, les dégradés du Rainbow Panorama, conçu par l’artiste danois Olafur Eliasson sur le toit du musée d’art contemporain ARoS, font voir la ville de toutes les couleurs. Des carrés de verdure habillent la grande terrasse de bois. Ci-contre, Le moulin à vent Tuesbøl Mølle, installé au jardin botanique d’Aarhus depuis 1930, jouxte le musée en plein air Den Gamle By.

monjardinmamaison.fr /97


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Escapade au Danemark Collection de géraniums dans la serre du musée en plein air Den Gamle By. On peut également en acheter.

Nature, culture et design élégant, Aarhus se visite à pied ou à vélo, en prenant son temps. Un musée, un tour au port puis un café au soleil, ou une promenade entre arbres et herbes folles. 98/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

1

2

U

3 1. Sur Park Allé, le City Hall d’Arne Jacobsen (1941), avec sa tour carrée et son horloge XXL, est un bon point de départ pour découvrir l’architecture moderne d’Aarhus. 2. Dans la petite rue Graven comme dans tout le Quartier latin d’Aarhus, les gens installent librement des chaises sur le trottoir pour boire un verre ou un café. 3. Dans la boulangerie Nummer 24, pains et viennoiseries bio embaument l’air de leurs odeurs irrésistibles qui attisent les papilles.

n vent de bien-être souffle sur l’est du Danemark. Aarhus – prononcez Aros –, deuxième ville du pays, a une fraîcheur nordique. Pas tape-à-l’œil, naturelle, elle se dévoile progressivement. Côté mer, la zone portuaire s’intègre paisiblement à la cité. Des étudiants longent les quais à vélo sur fond de cargos, des jeux pour enfants sont installés tout autour de la grande bibliothèque universitaire, dans un ancien bâtiment en briques rouges on vient écouter des concerts et des pièces de théâtre, une brocante recycle et transforme en mobilier des pièces de bateaux en bois... Partant du port, le canal Åboulevarden, bordé de cafés et de restaurants aux terrasses joyeuses et ensoleillées, traverse la ville. Aarhus porte bien son surnom : la Ville du Sourire. Un sourire intérieur, un art de vivre, cool mais pas surfait, qui s’affirme au nord du canal dans le petit Latinerkvarteret, ou Quartier latin. Les plus anciennes demeures de la ville, datant du XVe siècle, animent les ruelles pavées avec leurs colombages et leurs façades colorées. Dans les rues Rosensgade ou Graven, toutes les boutiques branchées vendent des plantes vertes, les bons petits marchands de pain bio et les cafés typiquement danois ont leurs portes grandes ouvertes, le disquaire de vinyles salue, le pouce levé vers le ciel. La balade a un goût de liberté. Sur Park Allé, le City Hall d’Arne Jacobsen (1941), avec sa tour carrée et son horloge monumentale, est un bon point de départ pour découvrir l’architecture moderne d’Aarhus. L’âme de Jacobsen, designer de la célébrissime chaise Fourmi, flotte sur la ville. monjardinmamaison.fr /99


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Escapade au Danemark

2

3

1

1. Comme dans la plupart des magasins – ici la boutique de déco Balsalen – la marchandise est exposée à l’extérieur. Sur un ton naturel et décontracté. 2. Urban Wood Support récupère et transforme des pièces de bateaux en bois en mobilier au charme vintage. 3. La superbe pelouse-toit du musée Momu, à quelques stations de bus du centre-ville. Le musée, conçu par Henning Larsen, profite ainsi d’une vue plongeante sur la mer du Nord. 4. Au musée en plein air Den Gamle By, un village entier a été reconstitué avec des maisons et des boutiques d’époque.

4

Plus à l’ouest, le musée d’art contemporain ARoS apparaît, couronné du Rainbow Panorama. La promenade circulaire, tout en verre coloré, permet de découvrir la ville et ses environs à travers le prisme d’un arc-en-ciel : un spectacle absolument magique ! À l’intérieur, l’émerveillante descente de l’escalier circulaire évoque le musée Guggenheim de New York. Un détour par la terrasse extérieure, aménagée de carrés de verdure (graminées, fleurs et herbes aromatiques) est le bienvenu. Pas de culture sans nature. Pas de culture sans passé. Direction Den Gamle By Ce musée à ciel ouvert, juste en-dessous du Jardin botanique, nous fait voyager du XVIe siècle aux années 70. Maisons anciennes, pépinière, boulanger, quincaillerie, petit restaurant où déguster quelques harengs..., ce « comme avant » pourrait

100 / MON JARDIN & MA MAISON

grincer mais sonne en fait très juste. On rapporte des affiches des années 50, des tasses en céramique, quelques jolies plantes et des viennoiseries délicieuses. Ensuite, puisqu’Aarhus est entouré de bois, de lacs et de plages, une échappée par la route du sud s’impose. À la sortie de la ville, la marina est un grand quartier récemment réhabilité, avec port de plaisance et espace vert, où le tout-Aarhus vient se relaxer. Sur le ponton, le Bådcafe (bateau-café) vient d’ouvrir sa passerelle. Un verre, le soir, face au port ? Ou pourquoi ne pas pousser un peu plus loin sur la route, vers le Momu, musée archéologique en pente douce ? Depuis son toit végétalisé qui descend vers de douces prairies, on passera le temps que l’on veut à admirer la mer du Nord, à rêver, à se détendre.  TEXTE MARIE LACIRE PHOTOS CORINNE SCHANTÉ-ANGELÉ


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

ON Y VA SE RESTAURER

Le magasin Søstrene Grene abrite, à l’étage, un café où déjeuner après avoir déniché des objets à prix doux.

Avec sa vue fantastique, l’hôtel Comwell Aarhus est entièrement décoré par la marque de déco danoise Hay. À moins d’aimer les hautes tours modernes, son l’architecture extérieure peut toutefois dérouter...

Pondus Dansk Bistro Petit bistrot à la déco simple et lumineuse, pour goûter la gastronomie nordique à bas prix. Åboulevarden 51, 8000 Aarhus, Restaurantpondus.dk Gastromé Aarhus a été élue Région européenne de la Gastronomie : une bonne excuse pour découvrir ce restaurant du Quartier latin. Avec son étoile au guide Michelin et son atmosphère nordique, Gastromé cultive un art culinaire local et de saison. Rosensgade 28, 8000 Aarhus, gastrome.dk

Au Rosenkrantzgade 21, des vélos garés devant la façade du théâtre Svalegangen à la programmation contemporaine.

DORMIR

Comwell AArhus Les chambres très confortables dominent la ville et le port. Petit déjeuner très complet servi sur des tables Hay. Une manière de tester ce mobilier avant de s’en offrir une pièce ! Værkmestergade 2, 8000 Aarhus, Comwellaarhus.dk

CHINER

Soul Shine Boutique de fripes avec des petites tables de café à l’intérieur pour manger végétarien sur le pouce. So cool ! Graven 24B, Baggården, 8000 Aarhus, Soulshine.dk Wonder Who Look rétro, fripes classées par couleurs et, dans la petite cour carrée, plantes à acheter. Très bohème. Nørrebrogade 2, 8000 Aarhus, Wonderwho.dk Urban Wood Support Une « brocante marine » où trouver du mobilier conçu à partir de bois de bateaux. Europaplads 8, 8000 Aarhus Facebook @ BaejkonBastardo ou Instagram baejkonbastardo

ACHETER

Balsalen Joli magasin à l’intérieur d’une cour : paniers, céramique, tapis, planches en bois, matériaux naturels. Frederiksgade 12-14, 8000 Aarhus, Balsalen.dk La Maison Mobilier design mixé de tapis berbères et de linge de

maison en lin. Studsgade 10, 8000 Aarhus, Lamaison.dk Søstrene Grene Magasin d’origine des sœurs Grene (Anna et Clara) où l’on trouve toute la déco pour la maison à prix très doux. Charmante cafétéria-café à l’étage avec tartes salées et rafraîchissements. Søndergade 11, 8000 Aarhus, Grenes.dk

DÉGUSTER

Nummer Dans cette petite boulangerie, pains et viennoiseries bio. Graven 24, 8000 Aarhus, Facebook Nummer 24 La Cabra Les baristas de La Cabra (« la chèvre ») ont reçu des prix pour la torréfaction de leurs cafés. Ambiance détendue, belles tables vintage en bois et design danois. Graven 20, 8000 Aarhus, Lacabra.dk Bådcafe À la marina, port de plaisance d’Aarhus, un ancien bateau où boire un verre en fin de journée. Marselisborg Havnevej 54, 8000 Aarhus, Baadcafe.dk

À VISITER

Den Gamle By Incontournable balade dans ce musée en plein air : on passe à travers les époques pour découvrir la vie au Danemark avant 1900, dans les années 20 et jusqu’aux années 70, dans une ville reconstituée avec de vraies maisons anciennes. Dépaysant et pas surfait. Viborgvej 2, 8000 Aarhus, Dengamleby.dk Musée ARoS Un des plus grands musées d’art moderne d’Europe du Nord, surplombé par l’installation « Your Rainbow Panorama ». Aros Allé 2, 8000 Aarhus, Aros.dk Momu Dans les bois de Højbjerg, le musée archéologique Moesgård, avec son toitterrasse végétalisé sur lequel on peut se balader. Moesgård Allé 15, 8270 Højbjerg, Moesgaardmuseum.dk

SE RENSEIGNER

Office du tourisme Visitaarhus.com Visitdenmark.com monjardinmamaison.fr /101


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Sélection déco Touches d’aquarelle Belle envolée de papillons s’entremêlant avec feuilles et fleurs, le tout dessiné à la main. Les taies sont bordées d’un gros grain vert sauge. En satin de coton 80 fils. À partir de 115 €, Designers Guild.

Dans de beaux draps ! Les jours sont encore si courts qu’il fait bon paresser et profiter longtemps de son lit. Surtout quand le linge est délicat, inspirant, et invitant au cocooning, toujours.

102/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Double face Réconfort du velours d’un côté, fraîcheur du coton de l’autre, avec des motifs imprimés au bloc. 270 € (260 x 170 cm), Caravane.

Sous les tropiques Feuilles stylisées en camaïeu, à mixer avec de l’uni. La housse de couette et deux taies 100 % coton, 29,99 €, Atmosphera.

Entre couleurs et folies végétales

R

enouveler son linge de lit, c’est créer une nouvelle ambiance. Une occasion également, au cœur de l’hiver, de faire entrer un brin de nature dans la maison… Car les motifs végétaux ont décidément le vent en poupe. Si les couleurs nature

sont bien présentes, elles laissent aussi place à des touches de noir. Mais, le plus souvent, c’est à partir des motifs que s’opère le choix : plus ou moins réalistes ou stylisés, traités comme des peintures, parfois même comme des gravures. PAR SABINE ALAGUILLAUME

Jeu de matières Alpaga, coton, lin, ramie, laine… Et une belle harmonie colorée. Drap en lin lavé à partir de 305 €, plaid chiné 100 % alpaga, 420 €, Society Limonta. Persan Inspiration orientale pour ce coussin biface avec passepoil, en satin de coton, 79 €, Alexandre Turpault.

Frais En quelques traits, l’ancolie apporte une touche graphique à cette parure 100 % coton peigné, qualité percale. À partir de 115 €, Carré Blanc.

Ultra chic Parure réversible associant rayures d’un côté et fleurs de l’autre. À partir de 24 € la taie et 85 € la housse de couette, Linvosges.

Délicat Taie d’oreiller de la gamme Miami. Satin 100 % coton, 120 fils. Yves Delorme. monjardinmamaison.fr /103


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Sélection déco Terracotta Toute une jolie gamme de couleurs pour des draps-housses aux angles emboîtant bien le matelas. À partir de 39 €, La Cerise sur le gâteau.

Graphique Du bleu, de l’ocre... Des tonalités évoquant de lointains horizons, avec un soupçon d’aventure. Plaid Olin (170 x 130 cm). Parure de lit 100 % coton 80 fils, 109,90 €. Le tout, Galeries Lafayette.

Invitation au voyage

C

’est la magie des rêves que de pouvoir transporter chacun à l’autre bout du monde… Le temps de quelques heures, sans préparation aucune, si ce n’est peut-être une mise en condition. Et c’est ici qu’intervient le choix d’un linge de lit aux couleurs et motifs inspirés d’ailleurs.

Ethnique De jolies finitions pour ces ensembles de lit. Boutis, 99,90 € (150 x 150 cm). Parure à pompons, à partir de 22,90 € la taie. Le tout Becquet.

104/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Réversible Impressions japonisantes pour cette parure de lit 100 % coton. Taie 11,99 €, housse de couette 55,99 €. Dessus de lit ocre, 89,99 € (230 x 180 cm). Sur le mur, coupe tressée en jonc de mer et papier, 14,99 €. Le tout, Bouchara.

Impression soie Le charme authentique du velours lavé qui apporte aux teintes une douce patine légèrement feutrée. Couvre-lit 1OO % coton, 175 €, Caravane.

Nuit bohême Beaucoup de caractère pour cette parure de lit dont les motifs graphiques trouvent leurs racines dans l’art africain. Housse de couette et 2 taies d’oreiller, 29,99 €, Atmosphera.

monjardinmamaison.fr /105


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Nuptiale Parure de lit Pensées 100 % coton, imaginée par Elise Hameau, créatrice de robes de mariée. Broderies et dentelles en ton sur ton comprises ! À partir de 185 €, Carré Blanc.

Sélection déco Bulles de douceur Parure en percale lavée, avec un délicat galon de finition fantaisie blanc. À partir de 29 € la taie, 95 € la housse de couette, Linvosges.

Fantaisie romantique La magie du blanc rehaussé de rose poudré. En seersucker 100 % coton. À partir de 29,50 € la taie, 129 € la housse de couette, Essix.

Douillet Linge de lit en coton et lin lavé, tissage chevrons, très doux et agréable au toucher. Taie à partir de 22 €, housse de couette 149 €, Artiga.

Option cocooning chic

C

ouleurs délicates, matières raffinées, finitions ultra soig nées misant sur galons, broderies et autres passepoils… Le linge de lit revisite le meilleur des traditions avec

Belle envolée Parure en coton, avec fermeture de la housse de couette par boutons. À partir de 19,99 € la taie, H&M Home.

106/ MON JARDIN & MA MAISON

un brin d’audace et de fantaisie. On n’a jamais tant attendu les matinées du week-end pour profiter sans compter d’heures voluptueuses dédiées au bien-être et au bonheur de douillettement paresser…

Doux luxe Parure en satin de coton d’Égypte, réputé le meilleur en raison de ses fibres les plus longues du monde. Avec finition double bourdon droit. À partir de 148 € la housse de couette, My Palace Collection.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Vie de château Il suffit parfois d’un accessoire pour nourrir ses rêves... Et le linge de lit joue ici tout son rôle. Double face avec un côté imprimé et parement brodé, tandis que l’autre face est blanche et unie. Taie d’oreiller à partir de 24 €, housse de couette 129 € (200 x 200 cm). Le tout Linvosges.

monjardinmamaison.fr /107


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Reportage maison

Une perle de chalet À Saint-Martin-de-Belleville, dans les Alpes, Séverine et Christophe, amateurs d’architecture, d’art et de design, ont voulu créer un décor qui ne ressemble à aucun autre. Rendez-vous dans un intérieur apaisant, ouvert sur l’extérieur.

Céramiques chinées, mets de saison : potiron, noisettes, oranges et baies cueillies lors d’une promenade composent un joli tableau vivant sur la table entourée de chaises vintage Baumann. 108/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Le tapis et le panier en laine naturelle au design fluo (Lauren G) ponctuent avec modernité la structure de la cheminée (Stûv), réalisée en noir mat et brillant par l’atelier de menuiserie local La Feuille Blanche.

monjardinmamaison.fr /109


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Reportage maison Les matières chaudes et naturelles créent une atmosphère cosy. Les œuvres d’Hélène Carron, photographe, et de Fanny Vanoye, peintre, des amies artistes du couple, sont à vendre.

Méticuleusement choisis, les objets ne doivent rien au hasard. C’est une envie restituée, un choix guidé par la passion.

S À l’heure du goûter, le thé fume dans les tasses anglaises chinées, accompagné d’une tarte aux myrtilles locales : un régal ! Un fauteuil en velours rosé chiné chez Portobello (Paris IVe), une peau de bête et un coussin moutarde (Fleux) invitent à s’envelopper douillettement devant un paysage glacé. 110/ MON JARDIN & MA MAISON

éverine et Christophe, un couple de passionnés, ont voulu créer une ambiance douce, chaleureuse et reposante dans ce chalet contemporain. Ici, le spectacle se joue surtout au dehors : à travers l’immense façade de verre de la pièce à vivre, c’est un plongeon dans la montagne. On se trouve véritablement au cœur du paysage, tout en goûtant le confort de se faire caresser par la chaleur d’un grand feu de cheminée. Le couple a aménagé les lieux avant tout pour recevoir, avec un objectif : la pérennité du décor. Il a fallu choisir des objets tendance, mais intemporels. Car Séverine aime le mélange des genres : les matières de l’ancien, la gaieté du contemporain. Pour elle, les couleurs sont très importantes, même si elle les a choisies en demi-teintes. « Elles alimentent l’harmonie », explique-t-elle. Cette ambiance tout en gris perle nous enveloppe d’une exquise douceur. De discrètes touches colorées soulignent les espaces et les volumes.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Dans le salon, canapé (Hay, sur My-deco-shop.com), coussins faits maison, lampe (Habitat) et console (AM.PM) choisis pour contraster avec des trophées de chasse chinés chez Artcurial et une peinture signée Fanny Vanoye. Le chalet se loue sur Homebyu.com monjardinmamaison.fr /111


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Reportage maison Dans la salle de bains, le panier en paille (Baan) vient réchauffer la minéralité monochrome du grès cérame (Novoceram).

Dans une des chambres, le couvre-lit douillet, les coussins en laine naturelle (Lauren G) et le fauteuil chiné en Bretagne (Un si joli passé) s’harmonisent en tons froids et invitent au repos.

La cuisine a été réalisée sur mesure par le menuisier local, Matthieu Chevalier, du collectif La Feuille Blanche. Pratique et spacieuse, elle permet de se mettre aisément au fourneau pour les grandes tablées. Réalisée sur mesure par le même atelier dans une seule pièce de chêne, l’immense table peut, en effet, accueillir une douzaine de convives. L’art du constraste Commissaire d’exposition, Séverine a réussi à mettre en scène les lieux afin que meubles et objets s’exposent et se mélangent en parfaite harmonie. Quant à Christophe, à la tête d’une entreprise industrielle, il a su parfaitement penser les espaces et les matériaux. Les matières nobles que sont la pierre et le bois vieilli évoquent les anciens chalets d’alpage ; l’architecture contemporaine s’en inspire en recréant des volumes, des perspectives et des lumières, où des lignes simples et épurées se dessinent. Dans la pièce

112/ MON JARDIN & MA MAISON

à vivre, au plafond cathédrale et à la vue panoramique, les meubles chinés côtoient des pièces plus contemporaines, tandis que les matières douces et chaudes contrastent avec le bois mat de la cheminée et le laqué des placards. Même démarche esthétique dans les espaces privés : une œuvre d’art contemporaine donne le ton dans chacune des chambres, et les salles de bains monochromes, réalisées en grès cérame façon pierre de Vals de chez Novoceram, rappellent l’ardoise locale. Un sauna et un local à skis en bois brut complètent le confort de cet immense chalet, tout en faisant écho aux lattes de chêne vieilli des murs extérieurs. Ici, tout s’oppose (dedans-dehors, ancien-contemporain, chaud-froid) et se dispose pour apporter confort et sérénité. Art, design, musique et voyages confèrent aux lieux une âme particulière. TEXTE THOMAS ZURINI PHOTOS ALEXANDRA MEURANT


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Accords de styles Cocooning au programme... Tout en douceur, le salon se pare de velours et de peau lainée, dans une ambiance feutrée. PAR EVA BATLOGG

Velouté Canapé 4 places en velours et pieds en métal laqué (245 x 83 x 95 cm), 1 625 €, HK Living.

Vintage Lampe à poser, socle en marbre noir et globe en verre fumé (h. 23 cm), 250 €, New Works sur Thecoolrepublic.com

Élégante Théière Kettle en acier noir et revêtement résine (900 ml), 165 €, Kinto sur Fleux.com

Années 50 Tasse en grès N° 9, (Ø 7,4, h. 7,3 cm), 8 €, création Merci pour Serax.

Feutrés Coussins kaki et jaune en velours pur coton (50 x 70 cm) et coussin en lin (30 x 60 cm), 34 € et 44 €, Madam Stoltz et Toiles de Mayenne.

Tout doux Peau de mouton à poils courts, 115 €, Fab design sur Madeindesign.com


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Équipement maison Bol design Lavabo à poser aux parois ultra fines en SaphirKeramik blanc, une céramique extra dure, deux fois plus résistante que la porcelaine sanitaire classique. Kartell by Laufen, design Roberto Paloma (ø 42 cm), 520 €, Kartell.

D

étrôné, le classique lavabo ! L’heure est aujourd’hui à la vasque combinée à un plan de toilette. En perdant son pied, devenue bol ou cuvette, elle s’est allégée dans des esthétiques renouvelées. Ronde, ovale, elliptique, carrée ou rectangulaire, d’esprit timbre d’office ou encore en forme de galet, elle trouve sa place dans toutes les salles de bains, quels que soient leur taille et leur style. Plusieurs configurations sont possibles. • Posée directement sur plan ou suspendue, elle s’expose comme une sculpture et devient le point de mire de la pièce. • Semi-encastrée, en avancée par rapport au plan de toilette, elle se fait plus discrète. • Encastrée par le dessus ou collée sous plan, elle disparaît dans le décor. Cette dernière solution, plus haut de gamme, implique un plan de toilette massif en pierre ou en matériau de synthèse. Le résultat est plus design et l’entretien facilité. Plan-vasque : le top Dernière tendance : le plan-vasque, en mode monobloc. Moulé d’un seul tenant, sans joints, dans un même matériau (résine de synthèse, verre, céramique ou béton), il tend à s’étirer jusqu’à plus de 1,20 m. Champion de l’hygiène et de l’étanchéité. Il se décline en version sur piétement, à suspendre, à poser sur un meuble, voire sur un plan. Synonyme d’ergonomie, cette conception minimaliste s’exprime sous des allures graphiques et dépouillées qui mettent l’eau en spectacle. Large plateau de céramique avec bassin intégré évoquant un lagon, bassin rectangulaire à débordement sans trop-plein ni bonde d’évacuation, l’écoulement naturel étant assuré par un plan légèrement incliné, maxi-cuves de faible profondeur débordant du cadre…, un style sobre réduit à l’essentiel est leur marque de fabrique. Leur cache-siphon extra plat permet de glisser en dessous le conteneur de rangement ou de prévoir un tiroir sous plan. Autour de la cuvette, de larges plages de dépose accueillent les objets quotidiens de la toilette. Pratique et esthétique ! TEXTE HÉLÈNE LACAS

La vasque se met en scène

Sculpturale ou minimaliste, la vasque se permet tous les styles. De toutes les formes, matières et couleurs, elle devient la vedette de la salle de bains, qu’elle personnalise en un clin d’œil. 114/ MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

1

2

TOUTES LES MATIÈRES

La céramique reste une valeur sûre. Désormais amincie, traitée antisalissures et antibactéries, elle prend un coup de jeune. Plus créative, la résine de synthèse autorise des lignes et des arêtes encore plus fines. Teintée dans la masse, elle mise aussi sur la couleur et le sur-mesure. Quant au béton, acier émaillé et verre, ils offrent un look avant-gardiste, tandis que les pierres naturelles et le bois jouent l’esprit rétro.

UNE ROBINETTERIE AD HOC

La robinetterie d’une vasque n’est pas prévue d’office. Deux cas de figure sont possibles : soit elle est de type mural et les tuyaux sont encastrés dans le mur, soit elle est posée sur le plateau supportant la vasque. Elle est alors souvent surélevée pour que sa hauteur soit adaptée à celle de la vasque.

3 1. Bicolore Vasque à poser en porcelaine, aux bords fins, intérieur blanc, extérieur noir, à associer avec un meuble contemporain ou traditionnel. Élégance (ø 38,5 cm), 149 €, Lapeyre. 2. Forme cuvette Vasque ronde en céramique blanche, sans plage de robinetterie, à poser soi-même sur un plan de toilette, combinée avec un robinet haut. Lounge, (ø 40 cm), 119 €, Leroy Merlin. 3. Généreuse Vasque oblongue à poser, en céramique émaillée couleur blanc alpin , résistante aux fissures et aux rayures tout en étant facile d’entretien. VariForm (60 x 45 cm), 370 €, Keramag, groupe Geberit. 4. Asymétrique Plan-vasque double en céramique, style timbre d’office revisité. Deux options d’implantation : en autoportant ou sur un meuble. Collection Rythmik (120 x 46 cm), à partir de 671 €, Jacob Delafon.

4 monjardinmamaison.fr /115


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Équipement maison

1

2

Des radiateurs électriques

de pointe 3

Ces trente dernières années, les radiateurs électriques ont beaucoup évolué. Ils sont aujourd’hui ultra performants, voire « intelligents ».

O

n les appelle aussi radiateurs à chaleur douce, car ils ne chauffent pas à plus de 70 °C. Ils émettent une chaleur par rayonnement très enveloppante et agréable. Ils donnent une température de l’air homogène, contrairement aux convecteurs qui génèrent de l’air froid aux pieds et chaud en hauteur, ou aux panneaux rayonnants avec lesquels l’air est trop chaud près de l’appareil et pas assez lorsqu’on s’en éloigne. La bonne qualité de l’air (ni trop sec, ni trop humide) est préservée. Le réglage est très fin (souvent à 0,1 °C près). Enfin, ces radiateurs permettent de réaliser jusqu’à 45 % économies d’énergie. Chaleur douce et inertie On trouve désormais des radiateurs qui offrent à la fois les avantages de la chaleur douce et de l’inertie. Ces appareils sont dotés d’un double corps de chauffe : l’intérieur possède un cœur fait d’un matériau solide à forte inertie (fonte, pierre, céramique, lave, stéatite…) ou encore d’un fluide caloporteur. Ce cœur stocke la chaleur puis la restitue en continu pendant plusieurs heures. L’extérieur, quant à lui, est constitué d’une façade chauffante basse

116/ MON JARDIN & MA MAISON

température qui permet le rayonnement de la chaleur dans la pièce. Résultat, l’appareil chauffe rapidement, la chaleur est douce et enveloppante comme avec un chauffage central, l’air n’est pas asséché et le radiateur continue de chauffer, même lorsque la résistance est éteinte. Encore plus performants Mais les radiateurs électriques à la technologie la plus pointue sont des appareils connectés, pilotables à distance depuis un smartphone. Ainsi, on peut baisser la température si on a oublié de le faire avant de partir, ou au contraire l’augmenter avant de rentrer chez soi. Grâce à cette maîtrise très fine de la température et au suivi en temps réel de la consommation d’électricité, les factures peuvent être revues à la baisse. Mieux encore, certains radiateurs sont si « intelligents » qu’ils se programment tout seuls grâce à un capteur intégré qui détecte et mémorise nos habitudes de vie, et adapte la température et le temps de chauffe en conséquence, jour par jour et heure par heure. Et si nous modifions nos habitudes, l’appareil réagit pour éviter le gaspillage d’énergie. TEXTE BÉNÉDICTE LEGUÉRINEL


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

4

5

1. Plinthe Radiateur en fonte connecté et pilotable à distance. Mode Auto pour mémoriser les rythmes de vie, détection de l’ouverture et de la fermeture des fenêtres, fonction lumière veilleuse, tamisée ou détection. Divali, à partir de 823 €, Atlantic. 2. Rétro Radiateur à inertie et à fluide, connectable, équipé d’une nouvelle télécommande inédite à radiofréquence qui facilite le réglage, deux programmations hebdomadaires, détection ouverture/fermeture, verrouillage parental. Vuelta, 861 €, Acova. 3. Artistique Radiateur basse température en pierre Olycale aux excellentes propriétés de rayonnement. Fonction réversible, chaud pour l’hiver et froid pour l’été, façade interchangeable. Greenor Tribal, à partir de 3 485 €, Cinier. 4. Avec stockage Radiateur connecté avec système de gestion de l’énergie, batterie intégrée pour stocker l’électricité en heures creuses et la restituer en heures pleines, 800 €, Lancey Energy Storage. 5. Vertueux Radiateur rayonnant à inertie pilotée, en acier double enveloppe. S’adapte aux habitudes de vie des occupants, synchronisable avec d’autres radiateurs de l’habitation (technologie Muller intuitiv with Netatmo). Campastyle Design 3.0 vertical, à partir de 1 516 €, Campa. 6. Vocal Radiateur à chaleur douce par fluide caloporteur, connecté au réseau wi-fi de la box. Écran tactile, pilotable par smartphone ou à la voix, s’adapte seul au rythme de vie des occupants. Myneo Fluid, à partir de 638 €, Neomitis. 7. Soufflant Sèche-serviette électrique programmable, avec module soufflant intégré en partie basse, écran LCD tactile rétroéclairé, autoadaptable aux rythmes de vie, détecteur de présence et de fenêtre ouverte. Niva avec soufflant, 1 594 €, Vasco.

6

7

monjardinmamaison.fr /117


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

VOS ABONNEMENTS

-50 JUSQU’À

%

-50

%

1 an (11 n°) 24,90€ Au lieu de 49,90€*

Le magazine de référence du jardin !

En plus, 10% SUPPLÉMENTAIRES sur le site www.abopressemag.fr avec le code HIVER19


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

% 8 -4 1 an (7 n°)

% 4 -4

17

1 an (9 n°)

€ Au lieu de 32,90 €*

22,90€

Au lieu de 40,50€*

Donnez vie à vos idées d’aménagement !

Découvrez des maisons au charme incomparable

% 5 4 1 an (9 n°)

% 6 3 -

19,90€

1 an (5 n°)

Au lieu de 36 €*

9,50€

Au lieu de 14,75 €*

Visitez des intérieurs à forte personnalité.

Bons plans cuisine, infos pratiques modes & maison 100% nature !

BULLETIN D’ABONNEMENT RENVOYEZ CE BON D’ABONNEMENT RMP/Abonnements, 60 643 Chantilly Cedex ou appelez au 02 77 63 11 03 (prix d’un appel local) Magazine

Réf.

Durée de l’abonnement

Prix normal au n° Mon prix

Ma réduction

Mon jardin & ma maison

MJE63

1 an – 11 n°

49,90 €

24,90 €

-50 %

Campagne décoration

CDE13

1 an – 7 n°

32,90 €

17 €

-48 %

Maison & travaux

MA743

1 an – 9 n°

40,50 €

22,90 €

-44 %

Le journal de la maison

JAD163

1 an – 9 n°

36 €

19,90€

-45 %

Vie pratique féminin

VPN29

1 an – 5 n°

14,75 €

9,50 €

-36 %

NOMBRE TOTAL D’ABONNEMENT

TOTAL DE MA COMMANDE

Mes coordonnées Nom : ........................................................................................................................................... Prénom : ..................................................................................................................................... Adresse : .................................................................................................................................... CP :

bbbbb

Ville : .................................................................................................

email : ......................................................... @ ............................................................................

Coordonnées de la personne à qui j’offre des abonnements Nom : ........................................................................................................................................... Prénom : .....................................................................................................................................

Ci-joint mon règlement

Adresse : ....................................................................................................................................

❑ Chèque à l’ordre de RMP ❑ Carte Bleue Visa / Eurocard / Mastercard N° bbbb bbbb bbbb bbbb Date de validité : bb bb Cryptogramme bbb

CP :

(merci de noter les 3 derniers chiffres du numéro qui figurent au dos de votre carte)

Date et signature obligatoires :

bbbbb

Ville : .................................................................................................

❑ Oui je souhaite recevoir par email des sollicitations commerciales et/ou participer à des études du groupe Reworld Media et de ses partenaires. * Prix de vente au numéro. Offre réservée à la France métropolitaine, valable deux mois. Après enregistrement de votre règlement, vous recevrez sous 4 semaines environ votre 1er numéro. Si vous n’êtes pas satisfait, nous vous remboursons immédiatement les numéros restant à servir. Informatiques et libertés : le droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données concernant les abonnés peut s’exercer auprès du Service Abonnements. Sauf opposition formulée par écrit, les données peuvent être communiquées à des organismes extérieurs.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

8 rue Barthélémy Danjou 92100 Boulogne-Billancourt Tél. 01 45 19 58 00 Pour les abonnés, tél. 02 77 63 11 20 DIRECTRICE DE LA RÉDACTION Aude Bunetel RÉDACTRICE EN CHEF Céline Chahi RÉALISATION COM’ Presse, 6 rue Tarnac, 47220 Astaffort. Tél. 05 53 48 17 60 RESPONSABLE ÉDITORIALE Catherine Moreau (catherine@com-presse.fr) CHEF DE SERVICE Sabine Alaguillaume (sabine.alag@gmail.com) DIRECTEUR ARTISTIQUE Sébastien Pélegrin, Jérémy Hiro SECRÉTARIAT DE RÉDACTION   Élisabeth Patry, Jean Debergue PHOTO Delphine Duteil, Carole Hiro, Mathilde Loncle, Caroline Quinart REWRITING Julien Leclercq, Ange-Lise Lapied CHEF DE STUDIO PHOTOGRAVURE Olivier Lemesle

JARDIN DE PASSIONNÉE En Belgique, l’univers végétal d’Helena Wochen est aussi dense en couleurs que subtil en senteurs.

DANS LE PROCHAIN NUMÉRO, EN KIOSQUE LE 8 FÉVRIER 2019 PLANTE DOSSIER RÉCOLTE VEDETTE DU MOIS SANTÉ Découvrez tous les pouvoirs des consoudes

Faciles, les hostas Tout ce que vous sont les stars avez toujours voulu de l’ombre savoir sur les sols

© BRIGITTE PERDEREAU. FRIEDRICH STRAUSS/BIOSPHOTO. IVERDE. JEAN-MICHEL GROULT.

Mon Jardin & Ma Maison est édité par RMP SAS à associé unique au capital de 16 458 890 euros. Siège social, 8 rue Barthélémy Danjou, 92100 Boulogne-Billancourt. RCS Nanterre 802 743 781. GÉRANT-DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Pascal Chevalier DIRECTEUR GÉNÉRAL Gautier Normand DIRECTION DES OPÉRATIONS Germain Perinet (gperinet@reworldmediafactory.fr) DIFFUSION Dorothée Rourre (drourre@reworldmediafactory.fr) GESTION DES VENTES AU NUMÉRO Mercuri Presse Laurent Bouderlique Tél. : 01 42 36 87 78 (lbouderlique@mercuri-presse.com) FABRICATION Bruno Matillat (bmatillat@pgp-media.fr) et Solène Prévost (sprevost@pgp-media.fr) RÉDACTRICES WEB Lauréna Valette (lvalette@reworldmediafactory.fr) Catherine Nowak cnowak@reworldmediafactory.fr ACTIVITÉS NUMÉRIQUES Jerémy Parola (jparola@reworldmediafactory.fr) Imprimé par Roto France Impression, ZI, rue de la Maison-Rouge, 77185 Lognes. Origine du papier : Belgique Taux de fibres recyclées : 0% Certification : PEFC Eutrophisation : 0,117 kg/t Distribution : Presstalis. Commission paritaire 0320 K 86161. Membre inscrit à l’OJD. Dépôt légal : à parution. (c) RMP 2014. RMP est une filiale de Reworld Media. Président-Directeur général : Pascal Chevalier. PUBLICITÉ REWORLD MÉDIA FACTORY 8 rue Barthélémy Danjou, 92100 Boulogne-Billancourt. Tél. : 01 45 19 58 00 DIRECTRICE GÉNÉRALE ADJOINTE Cécile BÉZIAT cbeziat@reworldmediafactory.fr DIRECTEUR DES REVENUS Stanislas Delmond (sdelmond@reworldmediafactory.fr), 06 20 42 88 43 DIRECTRICE COMMERCIALE GRANDS COMPTES Laurence  GABOURY lgaboury@reworldmediafactory.fr DIRECTEUR COMMERCIAL Jean-Noël CHEVALIER jnchevalier@reworldmediafactory.fr - 01 85 76 23 77 DIRECTEUR DE CLIENTÈLE Arnaud KURSNER akursner@reworldmediafactory.fr - 06 61 88 10 29 DIRECTRICE DE PUBLICITÉ ADJOINTE Frédérique DI MANNO fdimanno@reworldmediafactory.fr - 01 85 76 23 78 CUSTOM SOLUTIONS MANAGE Clémence Martin ADMINISTRATION DES VENTES  Marion DOINEAU mdoineau@reworldmediafactory.fr - 01 45 19 58 68 RELATIONS ABONNÉS Pour gérer vos abonnements, pour vous abonner, il suffit de : téléphoner au 02 77 63 11 20, vous connecter sur www.monjardinetmamaisonabo.com, adresser un e-mail à abo.monjardinmamaison@ediis.fr, ou un courrier postal à Mon Jardin et Ma Maison, Service abonnement, 60647 Chantilly Cedex. Tarif abonnement France : 1 an (12 numéros), 40 €. Étranger, hors Belgique et Suisse : nous consulter au +33 (0)1 45 36 78 83 ou par courriel à abonnementsjardinmaison@ediis.fr. Belgique : coordonnées complètes et règlement à envoyer à Partner Press, Route de Lennick 451, 1070 Bruxelles. Tél. (02) 556 41 40. Tarif abonnement Belgique : 1 an (12 numéros), 43 €. Suisse : coordonnées complètes et règlement à envoyer à Dynapresse, 38, avenue Vibert, CH 1227 Carouge. Tél. 022 308 08 08. Fax : 022 308 08 59. Courriel : abonnements@dynapresse.ch. Tarif abonnement Suisse : 1 an (12 numéros), 88 CHF. Site www.dynapresse.ch. Service vente d’anciens numéros : 03 20 12 86 01 Mon Jardin & Ma Maison, CS 50002, 59718 Lille Cedex 09. Tous les droits de reproduction, même partielle, par quelque procédé que ce soit, réservés pour tous les pays. La rédaction n’est pas responsable des textes et photos qui lui sont communiqués. Les informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Les indications de marques et les adresses qui figurent dans les pages rédactionnelles du numéro sont données à titre d’information sans aucun but publicitaire. Les prix peuvent être soumis à de légères variations.

120 / MON JARDIN & MA MAISON


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Carnet d’adresses

Besoin d’infos ?

Truffaut, Truffaut.fr et 0 810 810 698 Undergreen, Undergreen.fr et 08 10 63 82 19 Woud, Woud.dk Zèbres, 14 rue François Miron, 75008 Paris. Zebres.fr OUTILS P 86 Bahco, 02 41 22 98 40 et Bahco.com Bosch, 01 40 10 71 11 et Bosch-garden.com Honda, 01 60 37 30 07 et Honda.fr Kärcher, Kaercher.com Robomow, Robomow.com Stihl, 01 64 62 56 00, Stihl.fr SÉLECTION DÉCO LINGE DE LIT P 102 Alexandre Turpault, Alexander-turpault.com Artiga, Artiga.fr Atmosphera, Atmosphera.com Becquet, Becquet.fr Bouchara, Bouchara.com Caravane, Caravane.fr Carré Blanc, Carreblanc.com Designers guild, Designersguild.com Essix, Essix-homecollection.com H&M Home, Hm.com La Cerise sur le gâteau, Lacerisesurlegateau.fr

© IVERDE.

C’EST DANS L’AIR P 10 Atmosphera, Atmosphera.com Beely, Beely.fr Botanic, Botanic.com Bloomon, Bloomon.fr Boutté, Boutte.fr Castorama, Castorama.fr et 18h39.fr Côté Table, Cote-table.com Empreintes, Empreintes-paris.fr Gasco, Gasco.fr Gifi, Gifi.fr Hozelock, Hozelock.fr La Redoute, Laredoute.fr Le Jardin Retrouvé, 7 rue de Fourcroy, 75017 Paris. Lejardinretrouve.com Lelièvre, Lelievreparis.com Leroy Merlin, Leroymerlin.fr LFM Paris, Lfmparis.com Madura, Madura.fr Maison Émilienne, Maison-emilienne.com Mon petit meuble français, Monpetitmeublefrancais.com Nordik, Nordikmarket.com Or Brun, Or-brun.com Pôdevache, Podevache.com Silvera, silvera.fr Sophie Séguéla Intérieurs, Sophieseguela.com Surface, Surface.fr TEEpots, Teepots.com

Linvosges, Linvosges.com My Palace Collection, Mypalacecollection.com Society Limonta, Societylimonta.com Yves Delorme, Yvesdelormeparis.com ÉQUIPEMENT MAISON VASQUES P 114 Jacob Delafon, Jacobdelafon.fr Kartell by Laufen, Kartellbylaufen.com/fr Keramag/Geberit, Keramag.be

Lapeyre, Lapeyre.fr Laufen, Laufen.fr Leroy Merlin, Leroymerlin.fr ÉQUIPEMENT RADIATEURS P 116 Acova, Acova .fr Atlantic, Atlantic.fr Campa, Campa.fr Cinier, Cinier.com Lancey, Lancey.fr Neomitis, Neomitis.com Vasco, Vasco.eu FICHES PLANTES P 127 Jardiland, Jardiland.com

ÉCRIVEZ-NOUS !

Le service courrier lecteurs a été réorganisé. Dorénavant, vous pouvez poser toutes vos questions à la rédaction de Mon Jardin & Ma Maison, de préférence par mail : courrier@monjardinmamaison.fr ou par courrier postal : 8 rue Barthélémy Danjou, 92100 Boulogne-Billancourt. Afin de vous répondre au plus vite, merci d’indiquer votre adresse mail ou votre numéro de téléphone, en précisant aussi votre département ainsi que vos sol, climat, orientation... Nous ne retournons pas les documents reçus et ne traitons pas les aménagements paysagers. Peut-être ne pourrons-nous pas non plus répondre à toutes les questions...

RELATIONS ABONNÉS Pour vous abonner, il suffit de téléphoner au 02 77 63 11 20, de vous connecter sur Monjardinetmamaisonabo.com d’adresser un mail à abo.monjardinmamaison@ediis.fr ou un courrier postal à Mon Jardin et Ma Maison, service abonnement, 60 643 Chantilly Cedex. monjardinmamaison.fr /121


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Questions de lecteurs

Beaucoup de courriers extrêmement véhéments ces dernières semaines pour dénoncer le raisin d’Amérique mis en gros plan dans notre sujet sur les « belles baies ornementales ». Le débat sur les plantes exotiques envahissantes est relancé, et nous les jardiniers sommes en effet nombreux à avoir arraché souvent du raisin d’Amérique que les oiseaux se plaisent à disséminer dans les sols riches en humus. Certes, le phytolacca peut devenir incontrôlable, indésirable et trop conquérant, comme l’écrivait précisément dans ces mêmes termes le journaliste, en préambule du sujet sur les baies ornementales. Cette espèce est devenue d’autant plus prolifique que, pendant toute la seconde partie du XXe siècle, il y a eu une grande négligence de la part des forestiers et des jardiniers dans sa dissémination. Aujourd’hui, plus encore que les jardiniers, ce sont les oiseaux qui en sont le vecteur incontrôlable. Et nous ne supprimerons pas les oiseaux ! Alors soyons modérés, méfionsnous de cette belle exotique, ne la cultivons qu’en pleine conscience, en prenant des précautions pour qu’elle ne s’échappe plus. Car tout de même, elle produit son bel effet, tant par ses fleurs que par ses fruits. Et rappelons qu’elle ne fut pas toujours autant détestée, puisqu’elle eut divers usages culinaires et domestiques, comme en attestent ses noms vernaculaires, « Épinard de Cayenne », « Épinard des Indes », « Herbe à la laque » ou encore « Vigne de Judée ». 122 / MON JARDIN & MA MAISON

S

i l’hiver est une bonne période pour anticiper les plantations de vos massifs, il ne faudrait en aucun cas travailler une terre mouillée ! Car, en plus de rendre le travail ardu et pénible, cela casse la structure de votre sol. Les granulats risquent d’adhérer les uns aux autres et former une structure trop compacte, asphyxiante. Une terre argileuse est difficile à travailler en hiver, car elle lourde et collante. Vous pouvez néanmoins l’assouplir et l’améliorer en apportant de la matière organique, notamment du fumier de cheval ou de mouton et du compost, en les enfouissant à peine. Pour travailler ce sol, plutôt que de tenter de casser les mottes de terre, semez des engrais à racines profondes, comme la phacélie ou la luzerne, qui vont fragmenter la terre. Enfin, c’est l’hiver, ne laissez pas votre sol nu, couvrez-le avec tout type de paillis végétal. Il se réchauffera plus vite au printemps et accueillera vers de terre et micro-organismes, qui aéreront le sol et décomposeront le paillage en matière organique. Au final, travaillez le moins possible votre sol argileux, n’allez pas en profondeur et utilisez idéalement une grelinette.

Quels couvre-sols pour un talus ? J’ai, en région lyonnaise, un talus très pentu difficile à tondre. Légèrement arboré, il est souvent à l’ombre. J’ai vu passer dans votre revue une plante couvre-sol rustique qui fleurissait en automne. Mais je ne la retrouve pas ! Pouvez-vous m’aider ? Claude de V., Sainte-Foy-lès-Lyon (69) © IVERDE.

Problème/solution

En attendant mes plantations de printemps, je souhaite préparer le sol au mieux avant de planter. Mais la pluie rend mon sol boueux. Quelle est la meilleure période pour le faire ? François Le C, Saint-Pierre de Vassols (84) © GILLES LE SCANFF & JOËLLE-CAROLINE MAYER/BIOSPHOTO.

© BRANKOBG/GETTYIMAGES.

PAR STANISLAS ALAGUILLAUME

Comment travailler une terre argileuse en hiver ?

D

e nombreuses plantes couvre-sol peuvent s’installer sur une pente. Elles sont en effet utiles en termes de gestion, pour éviter tontes et désherbages. Choisissez des plantes qui résistent à l’ombre ou la mi-ombre sèche, car les racines des arbres voisins pompent l’eau disponible. Plantez-les en nombre pour un effet de masse. Très efficace, avec des racines traçantes, la pervenche (1) peut rapidement couvrir des talus et reste persistante toute l’année. Pensez aussi à d’autres variétés à fleurs, comme les heuchéras (2), les géraniums vivaces (3), le bergenia (4), le brunnera (5), l’aspérule, les lamiums et les épimèdes (6), le pachysandre, le liriope muscari, l’ophiopogon, la pulmonaire, et bien sûr l’incontournable lierre.

1

2

3

4

5

6


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Les animaux : une bonne alternative

Problème/solution

Q

uelle belle idée ! Les débroussailleuses et tronçonneuses nous ont fait oublier que les animaux entretenaient autrefois les jardins. Ils constituent une bonne alternative aux outils mécaniques, économique et écologique. Cependant, avant de choisir votre animal, définissez l’usage de l’espace dans lequel vous allez le faire travailler car tous les animaux n’ont pas la même fonction. Les chèvres, les moutons, les ânes sont de bons brouteurs et sont utiles pour entretenir une prairie (clôturée !). L’âne a besoin de plus de compagnie que les chèvres et les moutons, et s’entend avec tous les autres animaux, y compris les poules. Clôturez l’espace et protégez vos arbres... Quant au cochon, s’il est aussi herbivore, il est surtout utile pour labourer le sol, tout en dynamisant la microfaune du sol. Son fumier constitue un excellent apport organique.

© NEYDTSTOCK/GETTYIMAGES.

Mon jardin, situé à Nice, aménagé tout en terrasses, est en friche. Pour le nettoyer, puis-je être aidé par des animaux. On m’a parlé des cochons. Qu’en pensez-vous ? Anne-Laure D. (Nice, 06)

Plantation de bulbes © IBULB.

Je n’ai pas encore planté mes bulbes, cet hiver ; est-il toujours temps de le faire en janvier ? Jacques A. (Paris, 75)

Eremurus Ruiter.

L’hiver est-il une bonne époque pour tailler une haie de charme ? À quelle fréquence faut-il le faire ? Quant à mon chêne immense, est-ce aussi le bon moment ? Luc D., (Tarbes, 65)

Souvenez-vous que tous les arbres et arbustes n’ont pas forcément besoin d’être taillés ! En haie bocagère ou en isolé, le charme ne sera a priori pas taillé, sa forme naturelle lui donnant une très belle silhouette. En revanche, en haie stricte, s’il n’existe pas de restriction de taille, deux tailles par an sont nécessaires pour garder une forme topiaire rigoureuse, le plus généralement en fin de printemps et à l’automne. Idéalement, si votre haie est déjà bien formée, taillez en période de lune descendante, période où la sève se dirige vers les racines. Cela aura pour conséquence de ralentir la croissance des végétaux, et donc de les rendre plus compacts et plus vigoureux. Quant à votre grand chêne, c’est bien en hiver, durant la période de repos végétatif, qu’il faut le tailler. Ne taillez pas trop tard, durant la période de débourrement (de l’ouverture des bourgeons au déploiement des jeunes feuilles), pour éviter d’épuiser les bourgeons, ni en période de sécheresse, moment de stress pour les végétaux. Évitez aussi les périodes de gel car la taille mettrait alors à jour les tissus tendres qui ne sont pas protégés et les rendrait ainsi plus sensibles aux maladies.

L Crocosmia, gladiolus, dahlia.

es bulbes de printemps se plantent a priori en octobre et novembre pour une floraison printanière. S’il est clairement trop tard pour installer maintenant tulipes et narcisses, vous pouvez toujours mettre en terre jusqu’à la fin du mois de janvier les variétés tardives de bulbes qui fleurissent entre le milieu et la fin de printemps, comme les lis, les alliums ou les eremurus. Retenez néanmoins qu’un bulbe planté tardivement fleurit plus tard et moins longtemps la première année. Puis, prenez de l’avance, et réfléchissez déjà aux bulbes d’été, crocosmias, glaïeuls, dahlias… Ils se commandent dès le mois de février pour une plantation entre fin février et avril, selon les régions. monjardinmamaison.fr /123

© JOEL CARILLET/GETTYIMAGES.

pérée dans une plante re Vous cherchez sur le site r le al à nsez nos pages ? Pe et gratuit ! .fr, c’est facile Trouveplante


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

L’agenda de février

La passion des orchidées Septième édition d’un rendez-vous très attendu des orchidophiles, l’exposition « Mille et une orchidées » permet d’admirer des milliers de fleurs d’orchidées au cœur de la grande serre tropicale du Jardin des Plantes. Une boutique éphémère permet de se laisser tenter par de belles et rares espèces, dans un foisonnement de couleurs délicates et de formes inattendues. À Paris (75). Du 14 février au 11 mars. Mnhn.fr

Grignan-les-Adhémar (26). Du 1er au 3 février. Les Rencontres du livre, de la truffe et du vin célèbrent l’art de vivre durant tout un week-end richement animé. Tourisme-paysdegrignan.com Saint-Priest-en-Jarez (42). Jusqu’au 17 février.

consacrée à l’illustration finlandaise, le Palais Lumière vit l’enchantement des contes de Noël. Ville-evian.fr

BOURGOGNE-FRANCHE COMTÉ Arc-et-Senans (25). Jusqu’au 24 mars. « Froid » : une exposition qui dévoile tous les mystères du froid, avec ses effets sur les organismes vivants. Un voyage au cœur des températures négatives. Salineroyale.com

d’Auguste Rodin et Camille Claudel, Diego Rivera et Frida Kahlo… L’exposition « Un couple dans la démesure » présente de nombreux tableaux du couple formé par l’Américaine Joan Mitchell (1925-1992) et le Québécois Jean-Paul Riopelle (1923-2002). Fonds-culturel-leclerc.fr Plestin-les-Grèves (22). Les 23 et 24 février.

Ornans (25). Du 15 février au 29 avril.

Au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne, l’exposition « De Monet à Soulages. Chemins de la modernité » évoque les révolutions marquantes de l’histoire de la peinture française depuis 1800 : impressionnisme, cubisme, surréalisme… Tous les grands noms d’artistes jalonnent le parcours. Mam-st-etienne.fr Évian (74). Jusqu’au 17 février. Avec l’exposition « Légendes des pays du Nord » 124 / MON JARDIN & MA MAISON

Avec une exposition consacrée à son œuvre dessinée, le musée Courbet inaugure une année de célébrations pour le bicentenaire du peintre éponyme (1819-2019), enfant du pays. Franche-comte.org

BRETAGNE Landerneau (29). Jusqu’au 22 avril. Un duo d’artistes à la manière

Blois-Chambord (41). Jusqu’au 31 mars.

Portes ouvertes de la pépinière Barnhaven, spécialisée dans les primevères et les hellébores. Plus de 50 nouvelles plantes à découvrir. Entrée libre. Barnhaven.com

CENTRE-VAL DE LOIRE Chaumont-sur-Loire (41). Jusqu’au 28 février. Pour la deuxième édition de Chaumont-Photo-sur-Loire, cinq photographes de renom ont été invités à partager et présenter leur regard bien particulier sur la nature, dans les Galeries du Château et celles de la Ferme. Domaine-chaumont.fr

Bon plan ! L’opération « 2 fois plus de couette » multiplie les offres de bienvenue, avec une 3e nuit offerte ou une 2e nuit à demitarif. Une bonne occasion de faire une pause au vert pour découvrir les châteaux de la Loire ! Bloischambord.com

GRAND EST Strasbourg (67). Du 8 au 17 février. Avec « Strasbourg mon amour », la ville réinvente la fête des amoureux, et la fait durer 10 jours ! Nombreux concerts et visites insolites. Strasbourg-monamour.eu Mulhouse (68). Jusqu’au 29 septembre. Dans l’histoire de la mode, les fleurs ont une place de choix ! L’exposition « Quand les fleurs

© DR.

AUVERGNERHÔNE-ALPES


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

PAR SABINE ALAGUILLAUME

font l’étoffe » en est la parfaite démonstration. Musee-impression.com Villiers-lès-Nancy (54). Jusqu’au 10 mars.

C’est dans une toute nouvelle serre que s’ébattent des centaines de papillons multicolores. Avec « Vivez l’effet papillon », le visiteur est invité à vivre une véritable immersion au milieu de papillons vivants ! Sans oublier aussi une exposition et tout un parcours pédagogique pour en apprendre un peu plus sur ces incontournables pollinisateurs. Jardinbotaniquedenancy.eu

HAUTS-DE-FRANCE Roubaix (59). Jusqu’au 22 septembre. « Belles feuilles et petits papiers », au musée de La Piscine, propose une sélection d’œuvres sur papier. Tout le processus créatif est ici dévoilé Roubaix-lapiscine .com

ÎLE-DE-FRANCE L’Isle-Adam (95). Jusqu’au 10 mars.

résidé à L’Isle Adam. Musee.ville.isle-adam.fr Louveciennes (78). Du 8 au 10 février. La mairie de Louveciennes accueille une expositionvente de milliers d’orchidées, botaniques et hybrides, mais aussi des conférences, ateliers, démonstrations… Orchidee-78-expositionjimdo.com Paris (75). Du 19 février au 25 août. Points communs, rencontres, collaborations… L’exposition « Calder-Picasso » rassemble environ 150 œuvres des deux artistes, avec l’expression du « vide » comme fil rouge. Museepicassoparis.fr Rueil-Malmaison (92). Du 1er février au 26 mai. L’exposition « Peindre dans la vallée de la Creuse, 1830-1930 » révèle combien, pendant un siècle, paysages sauvages et changeants, entre Berry et Limousin, ont inspiré les artistes. Villederueil.fr

NORMANDIE Rouen (76). Jusqu’au 11 février. L’exposition « L’art du dessin » retrace l’histoire des pratiques du dessin du XVIe siècle à nos jours. Musée des Beaux-Arts. Musees-rouen-normandie.fr

NOUVELLE AQUITAINE Brive (19). Jusqu’au 23 février. Tous les samedis, grand marché au diamant noir, les fameuses truffes du Périgord. Fraîcheur, terroir et authenticité au rendez-vous. Brive-tourisme.com

OCCITANIE Cette 4e édition de « Regard sur les collections » propose un nouvel accrochage des œuvres du musée LouisSenlecq, mettant à l’honneur la ville et les artistes ayant

Toulouse (31). Jusqu’au 30 juin. Le Museum de Toulouse raconte l’histoire peu connue de l’Île de Pâques, appelée « le nombril du monde » et emblématique des relations

complexes entre les hommes et leur environnement. Avec présentation d’un célèbre moaï Museum.toulouse.fr Vergèze (30). Du 1er au 3 février. « Rêves d’orchidées » : une exposition des plus beaux spécimens. Ateliers, conseils de culture et conférences. Orchidoc.fr Toulouse (31). Du 31 janvier au 3 février.

et blanc à la couleur » explore tout l’éventail des techniques utilisées par l’artiste, qu’il s’agisse de lavis à l’encre de Chine, de sculptures en marbre blanc, en plâtre ou en bronze, de céramiques… Caumont-centredart.com Mandelieu-la-Napoule (06). Du 20 au 27 février. Rendez-vous incontournable de la Côte d’Azur, la Fête du mimosa mettra cette année à l’honneur les « Aventures de Marco Polo », dans une belle explosion de couleurs et de senteurs. Ot-mandelieu.fr Menton (06). Du 16 février au 3 mars. Pour sa 86e édition,

XIIe Congrès international de la violette, ouvert au public sur inscription. Fête de la violette, dimanche, place du Capitole. Hautegaronnetourisme.com

PACA Biot (06). Jusqu’au 4 mars. L’exposition dédiée aux photos de Stéphane Couturier met en résonance son travail avec les œuvres du peintre Fernand Léger. Musee-fernandleger.fr L’Isle-sur-la-Sorgue . Jusqu’au 17 février. Avec l’exposition « Chine.S », le Centre d’Art Campredon choisit d’exposer le travail de Philippe Favier, réalisé à partir de ses trésors chinés dans les puces et autres brocantes. Mairie-islesurlasorgue.fr Aix-en-Provence (13). Jusqu’au 24 mars. L’exposition « Chagall, du noir

la Fête du Citron aura pour thème « Des mondes fantastiques ». Parades traditionnelles et exposition des motifs d’agrumes inviteront au voyage. Fete-du-citron.com

PAYS DE LA LOIRE Angers (49). Jusqu’au 31 mars. L’exposition « Les Chambres des Merveilles » s’inscrit dans la lignée des cabinets de curiosités, quand l’insolite et le prodigieux des objets accumulés révèlent des mondes cachés. Un parcours baigné d’ambiances visuelles et sonores. Chateau-angers.fr monjardinmamaison.fr /125


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Instants de vie

Grande aigrette, petit miracle Victime des chapeliers qui lui ont volé son élégance pour la vendre chèrement à la haute société, le héron blanc a failli disparaître. Découvrez l’histoire de ce rescapé, contée à bord d’un train à remonter le temps.

I

l est 16 h 02. Le train se met en mouvement. Je prends place face à une dame d’un certain âge. La banlieue défile à grande vitesse, puis cède la place à une vaste campagne aux allures d’autrefois. En apercevant un groupe de grandes aigrettes, je souris à l’idée que ce train semble remonter le temps… « C’était quoi, ces oiseaux ? », me questionne ma compagne de route. « Un miracle ! » Intriguée, la septuagénaire ne me lâche plus . Je lui apprends que cet oiseau blanc au bec jaune juché sur un long cou est une grande aigrette et qu’au cours des

dernières décennies, elle est revenue jusque chez nous depuis l’Europe orientale. « Revenue ? » J’opine du chef en fronçant les sourcils tant cette histoire me révolte. «Voilà quelques centaines d’années, la grande aigrette était commune en Europe centrale. Hélas, elle y a laissé ses plumes pour des chapeaux ! » Dès le XVIIIe siècle, elle a en effet été chassée, car la mode d’alors consistait à embellir les chapeaux avec des aigrettes, ces plumes ornementales caractéristiques de la parure de noce de cet oiseau. Comme la plume au vent... Heureusement que les roselières impénétrables du delta du Danube ont sauvé le grand héron. La protection des zones humides et, régionalement, l’augmentation des proies ont ensuite permis sa progression spectaculaire depuis l’est, dès la seconde moitié du XXe siècle. « Prochain arrêt : Aéroport », grince la voix du contrôleur. La dame tire sa révérence en me demandant comment je connais cette histoire. « J’écris un article pour que l’on connaisse le destin en noir et blanc de la grande aigrette et que l’on ne répète plus jamais de tels massacres. » « Chapeau, mais sans aigrettes ! », me lance-t-elle avant de disparaître dans le couloir. TEXTES ALESSANDRO STAEHLI (LA SALAMANDRE) ET DESSINS OLIVIER LOIR

DÉCOUVREZ LA SALAMANDRE !

L’ENVERS DU CHAPEAU

Entre le XIXe et le XXe siècle, la plumasserie était particulièrement florissante en Europe. À Paris, il y avait près de 800 maisons de plumassiers employant quelque 7 000 personnes. On y fabriquait des chapeaux, des toques, des panaches et autres ornements vestimentaires à base de plumes d’oiseaux, essentiellement sauvages. Celles des paradisiers et des grandes aigrettes étaient les plus recherchées. Durant la seule année 1910, au marché de Londres, 1 470 kilos de plumes d’aigrettes ont été vendus. Ce qui représente près de 300 000 oiseaux adultes brutalement assassinés, souvent au nid. Rarissime jusqu’en 1970, la grande aigrette est aujourd’hui devenue une hivernante de plus en plus abondante en Europe de l’Ouest. Elle a niché en France pour la première fois en Camargue en 1994. À ce jour, la plus grande colonie de l’Hexagone se situe sur le lac de Grand-Lieu, en Loire-Atlantique, avec 303 couples. 126/ MON JARDIN & MA MAISON

Tous les deux mois, ce magazine vous propose de découvrir les merveilles de la nature qui nous entoure. Renseignements et abonnements sur Salamandre.net

www.salamandre.net


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

HELLÉBORE DE CORSE

IPHÉION UNIFLORUM

© IVERDE.

© JARDILAND.

JACINTHE ‘MIDNIGHT MYSTIQUE’

© IVERDE.

© IVERDE.

IRIS DES SERPENTS


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

HELLÉBORE DE CORSE Ses délicates fleurs vertes se fondent, l’hiver, dans un feuillage coriace et original, pour former un élégant camaïeu de vert. Avec le temps, la souche de cet hellébore géant s’élargit pour produire un massif large au feuillage persistant. Ses tiges peuvent atteindre jusqu’à 80 cm, voire 1 m de hauteur. Proche de la rose de Noël, sa floraison précoce, entre janvier et avril, en fait un sujet de choix pour les massifs hivernaux

JACINTHE ‘MIDNIGHT MYSTIQUE’ Une couleur si rare au jardin pour cette jacinthe surprenante et élégante, aux grappes intenses et parfumées ! Oscillant entre le violet foncé et le noir mat, ses grosses grappes régulières et bien dressées voient le jour dès l’arrivée du printemps. Disponible en exclusivité chez Jardiland, cette variété est le produit d’une quinzaine d’années de travail d’un obtenteur anglais qui a eu l’idée de croiser une jacinthe bleue avec une autre blanc pur.

Ses besoins Malgré ses origines méditerranéennes, l’hellébore de Corse est pourtant très rustique. Aussi à l’aise sur les froides pentes ensoleillées de moyenne montagne que sur les côtes de la Méditerranée, il supporte des conditions plus difficiles que les autres hellébores.

Ses besoins Au printemps, coupez les hampes florales quand la floraison est terminée. Attendez que le feuillage soit fané pour déterrer les bulbes. Laissez-les sécher avant de les rentrer dans un local obscur, frais et aéré, jusqu’à l’automne.

Conseils de plantation L’hellébore de Corse se plante en automne ou au printemps, en dehors des périodes de gel. Il apprécie un sol frais et neutre en calcaire. Dans un sol trop riche, il aura tendance à s’affaisser.

Conseils de plantation Les jacinthes se plaisent dans tous types de sols. S’il est très lourd et compact, incorporez un peu de sable ou de terre de bruyère. Plantez ces bulbes à l’automne à 10-15 cm de profondeur.

Astuce de pro L’hellébore de Corse est une vivace relativement éphémère : après 5 à 6 ans, il commence à s’essouffler. Spontanément, il va ensuite se ressemer dans d’autres lieux du jardin, auxquels il sera parfaitement adapté. Il choisira, par exemple, le pied d’arbustes caducs, avec lesquels il est souvent associé.

Astuce de pro Incontournable des jardinières, les fleurs de jacinthe sont tout aussi décoratives en massif qu’en bordure. Elle peut aussi être cultivée en intérieur, où cette variété donnera d’ailleurs une teinte plus foncée. Associée à des fleurs blanches, elle crée des compositions chics et raffinées.

IRIS DES SERPENTS Impressionnante iris verte et noire ! Solitaires au bout d’une petite hampe, les fleurs vêtues de velours de l’iris des serpents apparaissent dès le mois de février. Très tôt, elles penchent ensuite vers le bas, préparant déjà la dissémination des graines. Ces fleurs se détachent de longues fines feuilles, souples et lancéolées, qui peuvent atteindre 50 cm de long. Vertes à reflets bleutés, celles-ci émergent de réserves souterraines stockées dans les racines horizontales que sont les tubercules.

IPHÉION UNIFLORUM Bulbeuse gaie et prolifique, cet iphéion à une fleur porte en fait de nombreuses fleurs étoilées, mais solitaires. Sa très longue floraison annonciatrice de printemps, de février à mai, lui vaut souvent le surnom d’« étoile du printemps ». Une ligne verte très contrastée au milieu de chaque pétale blanc en souligne la forme naïve et réconfortante. Les nombreuses fleurs, souples et linéaires, forment de denses touffes vert bleuté, d’un aspect assez sauvage.

Ses besoins Le long de ses tubercules, la plante se multiplie par bulbilles et forme rapidement d’importantes colonies. Prévoyez une belle superficie pour lui permettre de bien s’étaler et donc de s’épanouir.

Ses besoins Rustique en sol drainé, l’iphéion a besoin de soleil. Dans les régions froides, prévoyez un paillis protecteur pour l’hiver. Il entre en dormance durant l’été et n’a donc pas besoin d’arrosage.

Conseils de plantation Il aime les sols drainants, pauvres, calcaires, avec surtout beaucoup de soleil pour fleurir. Il est plus robuste que ses petites touffes ne le laissent paraître : s’il se plaît, il drageonne et se ressème abondamment.

Conseils de plantation L’étoile du printemps s’accommode de presque tous les types de sols s’ils sont légers et drainants. Sous forme de bulbe, elle se plante de septembre à octobre, idéalement par groupes de 5 bulbes pour obtenir de somptueux bouquets.

Astuce de pro Placez ce petit iris parfumé près d’un passage régulier, dans un environnement où vous pourrez en profiter à la fin de l’hiver. Prévoyez quelques plantes couvre-sol pour garnir l’espace en été, lorsque le feuillage sera en dormance, par exemple un géranium vivace au démarrage tardif.

Astuce de pro L’iphéion se propage très bien en bordure et rocaille, ou encore le long de murs bien exposés. À proximité d’un lieu de passage, vous pourrez profiter de la douce odeur mielleuse que dégagent ses fleurs.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

SAXIFRAGE ‘PETER PAN’

HELLÉBORE D’ORIENT ‘PICOTEE STRAIN’

RHODODENDRON ‘CUNNINGHAM WHITE’

© IVERDE.

© IVERDE.

METTRE LA HDEF A JOUR

© FRÉDÉRIC TOURNAY/BIOSPHOTO.

© IVERDE.

PÂQUERETTE ‘TASSO PINK’


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

HELLÉBORE D’ORIENT ‘PICOTEE STRAIN’ Un clair-obscur pour mettre ses fleurs en valeur ! Les fleurs de cet hellébore, dit rose de Carême, forment une corolle rose pâle, soulignée d’un intense liseré pourpre. En leur cœur, trône une jolie collerette mauve délavé. Précoces, les fleurs voient leur couleur foncer petit à petit de janvier à avril et se dessécher joliment. La rose de Carême produit des feuilles persistantes en hiver, qui forment une touffe compacte de 40 cm en tous sens. Ses besoins Ce sont des plantes faciles à vivre à condition de ne pas les soumettre à des conditions extrêmes. Elles apprécieront ainsi un arrosage en période très sèche et un paillage en période très froide. Pour en cueillir les fleurs ou pour la transplanter, il est recommandé de mettre des gants en raison de sa toxicité. Conseils de plantation La rose de Carême aime les terres riches, humifères et fraîches. Elle préfère les situations mi-ombragées et sera comblée par une plantation sous l’ombre claire de grands feuillus. Astuce de pro Élégante et raffinée, cette rose de Carême est aussi une plante robuste et rustique qui apportera une touche de fantaisie aux zones ombragées du jardin.

PÂQUERETTE ‘TASSO PINK’ Pompons d’enfance ou jardins sauvages, la pâquerette a des connotations variées. Annonçant dès février l’arrivée d’un printemps coloré par sa floraison généreuse, elle apporte douceur et candeur au jardin. Cette variété présente une multitude de jolies petites fleurs en boule ressemblant à des boutons et constituant de parfaits petits dômes dans une multitude de roses intenses. À la fois simples et impressionnantes, les fleurs de ‘Tasso Pink’ dévoilent un cœur jaune lumineux. Ses besoins Son origine européenne l’a rendue très bien adaptée et elle pousse aujourd’hui dans presque tous les types de sols. Les pâquerettes suivent le mouvement du soleil et se ferment la nuit. Conseils de plantation Les pâquerettes se repiquent par motte. Elles préfèrent une exposition ensoleillée ou à mi-ombre. Si elles apprécient un léger arrosage à leurs débuts, pour aider le système racinaire à prendre place, veillez cependant à ne pas détremper le terreau. Astuce de pro Sa petite taille lui permet de se glisser en bord de massif, devant les narcisses et tulipes, mais vous pourrez aussi lui trouver une place parmi les pensées et myosotis, en pot et jardinière.

SAXIFRAGE ‘PETER PAN’ Une multitude de petites fleurettes joliment dessinées. D’un rose intense et aux pétales arrondis, les fleurs de la saxifrage mousse ‘Peter Pan’ se succèdent sans interruption de mars à juin. Portées par des tiges élancées, elles surplombent le petit coussin persistant formé par les feuilles. Divisées et d’un beau vert frais, ses feuilles dessinent rapidement un délicat tapis mousseux. Ses besoins Très robuste, la saxifrage mousse ne demande que peu d’entretien. Elle peut résister à des températures très basses et ne redoute que le soleil ardent d’un été très chaud. Conseils de plantation Elle s’adapte aux sols sableux les plus pauvres ou aux emplacements ombragés. Elle se révèle ainsi très précieuse dans les endroits les plus défavorisés du jardin et pourra apprécier des situations à l’ombre, au nord par exemple. Astuce de pro La saxifrage mousse ‘Peter Pan’ permet de délimiter discrètement des allées et bordures. Les bords ombragés des gazons et pelouses sont des situations idéales pour la laisser prospérer et lui permettre de remplacer la mousse qui pourrait apparaître. Elle peut également se plaire sur des talus où l’herbe reste rare, ou encore en couvre-sol entre des buissons et des arbustes.

RHODODENDRON ‘CUNNINGHAM WHITE’ L’abondante floraison lumineuse de ce petit arbuste apporte une touche de lumière au jardin. Ses nombreuses fleurs blanches aux bords ondulés sont rehaussées par un cœur rose et d’intenses tâches pourpre. Rassemblées en grappe à l’extrémité des rameaux, elles épanouissent en bouquet de grandes fleurs à partir de la mi-avril, peu avant le développement du feuillage. Son port s’élargit avec le temps pour devenir gracieusement évasé. Ses feuilles d’un vert foncé mat et au revers duveteux sont persistantes et recouvrent bien la plante. Ses besoins Si vous avez besoin de limiter la ramure, faites-le avec parcimonie et après la fin de la floraison. Une taille trop sévère pourrait réduire la floraison de l’année suivante. Conseils de plantation Son exposition favorite reste la mi-ombre, ou encore au soleil le matin seulement, particulièrement en régions chaudes. Le rhododendron reste un des plus beaux arbustes de terre acide ! Astuce de pro Ils seront les compagnons idéals d’autres plantes qui apprécient les terres acides, comme les magnolias ou les érables du Japon.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

SÉMINAIRE & ÉVÈNEMENTIEL VIVEZ DES MOMENTS UNIQUES ______

FONTAINEBLEAU — PARIS — MONT BLANC RESERVATION AU +33 9 70 44 40 33 / CONTACT@ONEEXPERIENCE.FR WWW.ONE-EXPERIENCE.FR

.


РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS

Faites l’expérience du confort des tondeuses à batterie

Tondeuse à batterie VOLTAGE 80 Les tondeuses VOLTAGE 80 disposent d’une puissance comparable à leur congénères thermiques et délivrent des résultats d’une qualité et d’une finition similaire aux tondeuses à essence. La différence ? Vous bénéficiez également de tous les avantages de la puissante batterie 80V. Au lieu du bruit du moteur, de l’odeur des échappements et des vibrations, vous profitez des sons de la nature et de l’odeur de l’herbe fraîchement coupée. YOUR GARDEN, YOUR LIFE * www.stiga.fr * Votre jardin, votre vie

Le nouveau guidon pro avec affichage digital vous permet d’avoir toutes les commandes de la tondeuse à portée de main.

Profile for El loco1919

Oeododododldl  

Oeododododldl  

Advertisement