Page 1

Antoine Breuvart

Collection À CHACUN SON JARDIN

Que planter en terre argileuse ?


23

F I C H E S D E CU L T U R E P A R P L A N T E

LES 40 MEILLEURES

plantes de terre argileuse Voici une liste de « valeurs sûres », testées et éprouvées en terre très argileuse, avec un minimum d’apports et dans une région au climat plutôt froid. Elle comporte nombre de plantes courantes et faciles à trouver, ainsi que quelques espèces ou suggestions de variétés particulières ou plus rares qui vous permettront de singulariser votre jardin. Toutes pousseront très bien en terre argileuse si vous respectez les conseils de plantation donnés précédemment.

o Phlox, persicaire et marguerite, (Phlox paniculata, Persicaria amplexicaulis, Leucanthemum maximum), trois des meilleures vivaces pour les terres argileuses.


Fiches de culture

24

Acanthe Acanthus De ces feuilles jusqu’à ses inflorescences naissantes, tout chez elle est majestueux. En fin de printemps, elle déploie des épis forts et massifs de fleurs blanc rosé mellifères qui sèchent au cours de l’été, projetant leurs graines alentour pendant les après-midi ensoleillées.

t En haut : A. mollis En bas : A. hungaricus

uCARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES - Famille : Acanthacées. - Type de plante : Plante vivace à feuillage caduc vert sombre qui peut rester présent tant qu’il ne fait pas trop froid. - Pays/habitat d’origine : Bassin méditerranéen de l’Italie à la Turquie.

uCULTURE ET SOINS - Sol : Plante facile, ses grosses racines sont parfaitement aptes à progresser en sols lourds de préférence bien drainés. - Culture : L’acanthe s’installe durablement, après quelques années ; si elle prend trop d’ampleur, elle peut être enlevée mais le moindre morceau de racine laissé en terre suffit au renouvellement de la plante. Elle forme de fortes touffes arrondies portant de gros épis érigés. - Rusticité : - 20 °C. - Exposition : Soleil. - Entretien : En hiver, couper les feuilles abîmées et les hampes défleuries. - Vitesse de croissance/distance de plantation : 120 cm x 60 cm en 2 à 3 ans, 3/m2. - Multiplication : Par semis en automne, par division de touffe entre octobre et mars ou par bouturage de racines en hiver.

uESPÈCES RECOMMANDÉES - A. mollis : Elle inspira les sculpteurs des chapiteaux corinthiens car elle possède un très beau feuillage. Elle supporte mal les températures inférieures à -10 °C et a besoin d’étés chauds pour fleurir en grands épis rose très pâle. - A. spinosus : Une splendide plante structurante offrant un beau contraste par ses épis et son feuillage très découpé. À utiliser sur des talus en compagnie de plantes couvre-sol ou en platesbandes avec des graminées et des bulbes printaniers. - A. hungaricus : Une espèce plus petite avec de plus petits épis, mais qui se tiennent bien droits et restent décoratifs jusqu’à la fin de l’automne. u Acanthus spinosus


Fiches de culture

26

Ail d’ornement Allium Au printemps, leurs fleurs forment des inflorescences en boules parfaites sur des tiges plus ou moins hautes selon les espèces et variétés. Leur forme nette attire le regard et leur nectar, les insectes pollinisateurs. La plupart très faciles à cultiver donnent beaucoup d’attraits pour peu de soucis. t En haut : A. karataviense ‘Ivory Queen’. En bas : A. christophii 

uCARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES - Famille : Alliacées. - Type de plante : Plante vivace bulbeuse à feuillage caduc. - Pays/habitat d’origine : On les trouve dans l’hémisphère nord, en zone de montagne dans des situations qui peuvent être très sèches en été.

uCULTURE ET SOINS - Sol : Les aulx apprécient les terres lourdes suffisamment drainées et enrichies d’humus, leurs bulbes ont principalement besoin de sec pendant la période de repos végétatif en été. - Culture : Dans un sol ameubli en profondeur, plantation en automne, en recouvrant les bulbes de l’équivalent de leur hauteur. Leurs tiges défleuries sèchent, restent décoratives une partie de l’été puis disparaissent sous le reste de la végétation. - Rusticité : - 30 °C. - Exposition : Le maximum de soleil de février à juillet. - Entretien : Ils ne demandent aucun soin tant qu’ils ne sont pas trop concurrencés et qu’ils bénéficient de suffisamment de lumière de la fin de l’hiver au début du printemps. Après quelques années, s’ils fleurissent moins, les sortir de terre pendant l’été, les diviser et les replanter entre 25 et 30 cm de distance. - Vitesse de croissance/distance de plantation : Pour les plus grands, environ 9 bulbes/m². Les Allium peuvent rester longtemps en place, parfois se ressemer mais deviennent rarement envahissants. Ils sont très bien dans les espaces libres au printemps entre les vivaces d’été et d’automne ou sous un couvre-sol. - Multiplication : Par division en été des bulbes et bulbilles, par semis en caissette en automne ou par prélèvement des semis spontanés.

uESPÈCES ET VARIÉTÉS RECOMMANDÉES - A. karataviense ‘Ivory Queen’ : Un très beau feuillage épais, nervuré, finement plissé de couleur vert bleuté,


Plantes de terre argileuse

27

i A. ‘Globe Master’

magnifique écrin pour de parfaites boules de fleurs blanches. Environ 20 cm x 25 cm. - A. christophii : Il dépasse à peine les 40 cm de hauteur, mais produit de grandes inflorescences en boules composées de fines fleurs mauves. En situation ensoleillée, il se naturalise assez facilement. - A. ‘Globe Master’ : Une variété qui développe de solides tiges portant parmi les plus grosses inflorescences du genre Allium. - A. sphaerocephalum : Une espèce botanique à utiliser en masse pour ses très décoratives petites boules de fleurs pourpre foncé tardives, vers la mi-juillet. - A. ursinum : L’ail des ours forme au printemps de vastes tapis dans les sous-bois frais grâce à ses bulbilles et ses semis. LE SAVIEZ-VOUS ? Les bulbes et les feuilles de l’ail des ours sont comestibles : cueillies avant l’apparition des fleurs, elles peuvent être utilisées crues en condiment dans une salade ou une soupe, hachées avec d’autres aromates dans de l’huile pour un pesto, associées à du fromage blanc sur des tartines ou être cuisinées comme des épinards.

t En haut : A. sphaerocephalum En bas : A. ursinum


Fiches de culture

28

Amélanchier Amelanchier Un arbuste qui, par son tronc court et ses nombreux rameaux, prend rapidement la silhouette d’un arbre mais dépasse rarement 4 m de hauteur. Au tout début du printemps, il se couvre d’une abondante floraison mellifère de couleur blanche, rehaussée par le ton presque caramel des jeunes feuilles qui débourrent en même temps. En automne, vers la mi-octobre, ses feuilles prennent de spectaculaires couleurs orangées.

uCARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES - Famille : Rosacées. - Type de plante : Arbuste à feuilles caduques. - Pays/habitat d’origine : La plupart des amélanchiers sont originaires d’Amérique du Nord sauf A. ovalis, originaire de la région méditerranéenne.

uCULTURE ET SOINS - Sol : Il aime les sols consistants, riches et profonds, plutôt acides sauf pour l’espèce Européenne (A. ovalis) qui préfère les sols calcaires. - Culture : Il est facile à cultiver si on lui épargne les conditions trop sèches en été. - Rusticité : -30 °C. - Exposition : Une exposition plutôt ensoleillée pour obtenir une abondante floraison printanière et de belles couleurs d’automne. - Entretien : L’amélanchier ne nécessite pas de taille particulière, lui laisser juste la place pour qu’il puisse exprimer sa forme libre. - Vitesse de croissance/distance de plantation : De pousse plutôt lente pour se développer harmonieusement, il doit être placé à plus de 3 m de tout autre arbre ou arbuste de sa taille. - Multiplication : Principalement par semis en fin d’automne, plus difficilement par bouture en été ou par marcottage.

LE SAVIEZ-VOUS ? Les amélanches, les petits fruits charnus de l’amélanchier disposés en grappes font le plus souvent le bonheur des oiseaux alors qu’ils peuvent aussi être la base de très bons desserts et de confitures. uD  es amélanches

à déguster.


Plantes de terre argileuse

29

i A. canadensis

uESPÈCES RECOMMANDÉES - A. lamarckii : maximum 5 m x 4 m, c’est le plus grand de la famille. Des dimensions et une forme parfaite pour un rôle d’arbre dans les petits jardins, les plates-bandes ou les prairies. Pour composer des haies libres, on peut aussi l’associer à des feuillages persistants et d’autres floraisons. - A. canadensis : 4 m x 3 m, une espèce plus courte, plus dense et ramifiée, des fleurs à pétales courts teintés de rose à l’ouverture puis blanches ensuite, des fruits rouges teintés de pourpre bleuté et des feuilles aux très belles couleurs orangées en automne.

t A. lamarckii


Fiches de culture

30

Ancolie Aquilegia vulgaris Fleurs de printemps, elles vagabondent dans les massifs et déclinent toute une palette de coloris au hasard des parcours des insectes pollinisateurs. Leurs fleurs simples ou doubles selon les variétés sont depuis bien longtemps dans nos jardins.

uCARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES - Famille : Renonculacées. - Type de plante : Plante vivace à feuilles caduques. - Pays/habitat d’origine : Europe, Asie.

uCULTURE ET SOINS - Sol : Les ancolies poussent et s’implantent en tous sols avec une préférence pour les pH élevés. - Culture : Dotées d’un enracinement résumé à un pivot principal, après 2, parfois 3 ans, elles s’épuisent. Heureusement, leurs graines germent facilement, elles peuvent ainsi se renouveler et s’installer dans le moindre espace libre. - Rusticité : - 30 °C. - Exposition : De préférence à mi-ombre. - Entretien : Ne retirer les hampes défleuries que lorsque les fruits s’ouvrent et les secouer aux endroits les plus adaptés.

t De haut en bas et de gauche à droite : Aquilegia vulgaris, rouge, rose, blanche, formes doubles


Plantes de terre argileuse

31

i Aquilegia vulgaris, forme blanche

- Vitesse de croissance/distance de plantation : 60 à 80 cm x 30 à 40 cm, les ancolies se plantent dans les interstices et espaces libres entre les plantes principales. Dès la première année de plantation, elles fleurissent puis se ressèment, il suffit alors de conserver les mieux placées. - Multiplication : uniquement par semis en été ou automne, les graines germent au printemps.

uESPÈCES ET/OU VARIÉTÉS RECOMMANDÉES Cette espèce se décline en nombreuses formes simples ou doubles, du bleu au blanc en passant par des roses et jusqu’à des pourpres ou acajou presque noir. Elles sont très utiles pour donner un aspect naturel aux plates-bandes, talus et berges. -‘Black Barlow’ : Forme très double, en pompons presque noirs. - ‘Ruby Port’ : Forme très double en pompons rouge foncé.

LE SAVIEZ-VOUS ? Bien que sa graine ait été utilisée au Moyen Âge pour des vertus magiques aphrodisiaques, elle est aussi classée comme toxique car elle contient de l’acide cyanhydrique.

t En haut : ‘Black Barlow’ En bas : ‘Ruby Port’


Beaucoup de jardins ont une terre argileuse, très collante en hiver et dure en été : les premiers essais de culture y sont rarement fructueux. Pourtant, un beau jardin en terre argileuse, c’est possible, et même assez facile ! Grâce à ce guide, vous saurez adapter vos techniques de culture et votre choix de plantes aux terres argileuses. Vous apprendrez aussi à transformer, petit à petit, certaines parties de votre jardin pour obtenir un sol vivant, riche et fertile. Vous trouverez : u Les clés pour cultiver dans une terre argileuse. u Les 40 meilleures plantes de terre argileuse. u Une sélection complémentaire de plantes en fonction d’autres paramètres (climat sec ou humide, utilisation en haie ou en couvresol, pour les endroits très humides…).

PRIX TTC FRANCE 14,95 €

ISBN : 978-2-84138-818-9

,!7IC8E1-diibij!

Extrait Que planter en terre argileuse - Éditions Ulmer  

Beaucoup de jardins ont une terre argileuse, très collante en hiver et dure en été: les premiers essais de culture y sont rarement fructueux...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you