Page 1


Ado, j'étais un fan. Pendant que mes pairs gâchaient leurs samedis en orgies sexuelles et marijuana party, je préférais le noble cadre du vendeur de bd local*. Cela n'avait rien à voir avec les centres culturels accueillants actuels, mais ressemblait plutôt à une grotte humide et malsaine, tenue par des hommes nerveux et peu soignés. Est-ce que j’en ai besoin ? Que dit ma liste ?

Finalement* ma passion se dissipa et je passai à autres choses. Je continuais d’acheter les rares bd « underground » ou « newave » (le terme de l’époque), mais mon intérêt pour le « mainstream » Avait disparu à jamaiS.

Hmm, cet import à une face B différente...

1,25$ ?? C’est au-dessus de la cote.

* A deux heures de bus de chez moi.

De manière improbable, je devins un professionnel de la bd, vers le milieu des années 80. Je décidai alors de retourner chez le bon vieux vendeur de bd pour jauger les progrès de mon médium. Gare laissez passer le pro !

En dix ans, j'étais passé du stade d'ado aliéné qui se réfugiait dans la familiarité puérile des bandes dessinées, à celui d'adulte, à son tour, rejeté par le monde dans lequel il trouvait du réconfort. C'est un combat sans fin !

Rien n'avait changé ! Les elfes, les barbares et les ninjas grimaçants de ma jeunesse sévissaient toujours. Les mêmes héros contre les mêmes adversaires. Les deux ou trois bd indy valables avaient été bannies dans un carton estampillé « adulte ». yronwode ?

tuska.

« Dan Pussey » était un des personnages de fan de bd que moi et un compagnon de route, Rick Altergott, avions inventé pendant cette période de désillusion. Un autre ami avait connu un type du nom de « Pussey »1 et « Dan » était une allusion à ma propre contribution à la fanitude.

*Assez vieux pour manifester de graves troubles émotionnels ou un retard mental.

Mais, quoi que j’en pense, c’était à présent mon moyen de « subsistance » et je devais trouver une niche dans ce marché hostile. Je commençai à fréquenter les conventions de bd avec l'espoir vain de « promouvoir » mon art, mais cela ne fit qu’ajouter à mon désarRoi.

Je n’avais jamais pensé à écrire une histoire avec Dan P., mais un soir, alors que je dessinais distraitement, je fus frappé par une idée saugrenue en regardant une rediffusion du vieux show de Ben Casey* à la télé. Vous ne semblez pas comprendre, docteur...

snifF !

* Une série médicale bancale du début des années 60. Dessin ci-dessus © R. Altergott, 1987.


Et si le Dr. Zorba (Sam Jaffe) n’était pas ce directeur d’hôpital sage et bienveillant, mais le patriarche fourbe d’un empire éditorial de seconde zone spécialisé dans la bd ? Ça tenait debout ! Ecoutez votre coeur, Ben Casey, et le scalpel suivra.

à cette époque, il y eut une brève explosion éditoriale dans le monde de la bd. Le terrain fut soudain envahi par des nababs néophytes et leurs rêves de millions. Des rumeurs de cupidité, d’excès et d’exploitation commencèrent à circuler.

Comment allez-vous claquer votre premier million, hein ?

C’est à partir de ces maigres éléments que se construisit le monde d'infinity comics. Aujourd'hui, des millions* de bd, de films, etc. portent sur les fans/collectionneurs, mais à l’époque le sujet semblait neuf, à moi au moins. Bien sûr, les trucs de ce genre ne durent jamais. Mec, j’adore ta façon de traiter des craignos !

Putain mec, regarde tous ces débiles !

Enfin ! Des fans !

* Plutôt 5 ou 6 en réalité. En fait, après l’élan d’amertume du début, je ne ressentis jamais plus qu'une ambivalence prononcée vis-àvis de la fan attitude. Ce sont mes semblables après tout, et alors que ma frustration causée par mon incapacité à échapper au refuge de l'adolescence perpétuelle augmentait, je commençai à considérer mes camarades comme des handicapés de l'émotion, luttant pour une once de bonheur.

J’ai un peu honte de l’admettre, mais avec le recul de la maturité, je peux dire que l’étincelle à l’origine de nombreuses histoires de Pussey venait d’un désir vile et mal placé de « vengeance ».

je vais leur montrer ! Bande de …****

Votre travail a illuminé mon existence.

Avec le temps, je commençai à ressentir de plus en plus de compassion pour Pussey. Je le considérais au début, comme une variante de moi-même - et si, à 15 ans, j’avais choisi une autre voie ? - puis, comme un personnage tragique. Jeune Clowes, vous avez été choisi pour vous occuper de l’encrage de...

Pourquoi vous raillezvous de moi ? Mon encre n’est-elle pas noire ?

Passer des années dans une chambre à travailler pour pas un rond sur des histoires que personne n'aime dans un médium déprécié peut vous mettre un coup au moral. à un moment donné, le monde de la bd évolua et je ne fus plus obligé de rester en contact avec le marché de la fantaisie. wildstorm.

Toutefois, par le biais d’un déclin culturel insondable, les elfes, ninjas et super-héros de ma jeunesse ont infiltré et envahi le monde entier ! Les goûts du citoyen lambda sont à présent quasi indiscernables de ceux de M. Pussey et de ses semblables, CA. 1986.

Notre monde est-il devenu si terrifiant que même les masses se réfugient à présent dans ce qui fut la chasse gardée des inadaptés ?? Il semble bien, et si ce phénomène est de mauvais augure pour la civilisation, il rachète M. Daniel T. Pussey. Redresse-toi et salue vieil ami, à toi de rire le dernier ! Dans les dents, salope !


LA Bønd¡ ƒØS™©…éØ... E™T t¬®º ¶OUV¡nß DÉNIG¬ée, Q¢ALIFI¿E ƒE n©AI™ERi¡¶ IN¡Pß¡¶ et nøÏVe¶ •oUR aßTArDé¶ M¡…¥auX, E¥ JE ¶UI¶ œ¡ •RØ£©Er À aƒªetßRE qU¡ ™© L'o§ c®NsIƒÈRØ œ† B†Nƒ¡ dEss©n¿e ƒøNS ™®N ØNsEmBœE, O§ ºEU¥ a¤CORD¡R q¢ElQUEs øTomØS ƒ¡ biا-F®…dÉ À Ce ReJ¡t (Q¢®IQ¢Ø JE §E •U©sSØ £'¡MPÊCh¡R ƒE ME dØmANƒer CE Qu'IL y A D¡ ¬ÉP ¬ÉH¡NS©bœe À fA©re QUeLQU¡¶ d®lL†RS Ø… EX•L®©t†nß LØ™ DÉs©R¶ H®moSExU¡Ls rEfOulÉS ¡ß L¡S ºeuRS ƒØ ¤a™¥rA¥ion D'ESºr©ts †dOLe™cen¥s ©Mªø¥U¬es) (™UrT®Uß œoRSq¢ '© LS O…¥ 37 A…¶ !) ßO¢¥ØFoIS, L'hI™ßOI¬e DØ noßR¡ MÉdI¢M ¡™ß J†œoN§ée d'UNØ P®IGNÉØ ƒ¡ C¬É†t¡¢R¶ mU™ ºa¬ ¢ne ºLuS §®BLe øªB©ßI®n : ¤RéeR De¶ £YßH E¶ ªOƒERnØs dØ™ßI…ÉS †UX AD¢LtEs, ou Au MOIn¶ a¢x éߢƒIant™. §oTrØ ª. P¢SSØy fA©t PAr¥©Ø ƒ¡ ¤¡S hoM£Es, E¥ ØN t†§t qu¡ TElS, I§Ut©LØ ƒe Vou™ Di¬E QU'©L¶ ¶O…T, LuI ¡ß lE™ p¡¬¶®…NEs ƒ¡ ¶O… †CABiT, l¡¶ vÉrißøBL¡¶ SUpER-¤haª•Io§S d¡ ¤eßße ©nƒuS߬IE ! Je ¶OlœI¤©T¡ ºOUr §O¥Re JEUNE pRoßag®nISß¡ l¡ mʪe rES•eCT Q¢Ø VoU™ ACCoRd¡rIEz À TOut †UTRe BÂßI™se¢R DØ LÉGE§De (SCÉ…ør©STe ƒ'HOLœYWoOD, RéaœI™†TØuR ƒØ Cœ©ps ¬o¤K, ConcØpTEUr ƒe jE¢X VIDé®, EtC †P¬È™ ¥OUt... QUI, S© CE n'E¶¥ NOUS ? Q¢ønd, sI CE §'E¶ß Mø©…¥en†§T ?


p¬OLOg ue

nOn... j'Ai moN º¬OºR¡ coM©c BOoK... IL ºaRaÎ¥ quØ J¡ L'ÉC¬Is E¥... ßU bo™sØ™ Dan™ C'ض¥ •øS LA BD... C'E™ß Cooœ V¬†ImØ…T Çø ! ¥U F†Is u… U§e BD alb¢ª ®¢... CoMI¤s CœASsiQ¢E, c'ØST pLUßÔ¥ •oUr øDUœt¡S... Un¡ eSpÈ¤Ø ƒØ...

OUaI¶, av†…t J¡ L©¶øi™ VaCh ¡£ENT d¡ coªics... J'EN AI ¥oUjO¢r™ Pø™ ªAL ChØZ Ma ªÈrØ. BeaU¤OUp De PR¡m©ÈRØ™ ɃITIon™...

j'aI œ† •RemIÈ¬Ø ÉD©¥IO… ƒ¡ BL®OƒmO§GØR... C'e¶T U§¡ bO§…E BD. Ça VøUDRai¥ DANs leS c®ªBi¡… dž ª†INtØna…ß ?

QuOI ?

†h ®uøIs ?

bl®ODmOnG¡r ? C'es¥ UN GENRE De conøn LØ Bø¬BaRE DanS L'Ø™•†CE... dž Vøuß Qu¡œQUe ¤HOSØ ?

b®n, FAUß Que J'Y aILœe... ®n RØSßE En CoNßAct... J'ai D¡s MIlLIONS d'iDÉØs...

O¢a©s, •¬ObABLE£EN¥...

?

BI¡N ºœu¶ tøRƒ... OUøIs, À •œU¶ taRD...

Çø føiT LOnGß¡MPS q¢e J'†I Un S¢PER p¬®JEß DØ bd ØN ¥ÊßØ... ªAis JE sa©S pa¶ VRAiM¡…T DØS™©neR, en F†iT.

ßU POUr¬øi™ lØ DØS™©…eR ¡ß £Ø ƒOn§eR U… •OU¬¤enTaGe... h† HA

b¡…, J¡ ¶uis º†¶ mAL PrI¶ Øn CØ ªoª¡…T ...


1 re PøRß©E

MESSIeUR™ !

JØ SuIs L¡ ƒOCß¡Ur ©§F©§©ßy Et øvec voU¶, Je MØ tIØN™ sU¬ le S¡¢IL D'U§ N®uveœ

"c'¡s¥ L¡ ƒoCTØ¢R ©NæI§Ißy Q¢i m'a DÉCOUV¡rt. T®U™ LE¶ SIX, O… s'E™¥ Re§C®nTRé l† pRØm©Èr¡ FOis ƒAN¶ L¡ œof¥ ƒ'InF©§ItY œ'aN…Ée ƒ¡R…©ÈRE... o§ S'Y Es¥ iNst†œL¿, VU Qu'®… VØ…øi¥ t®¢™ ƒ¡ pROVi…cØ, SaUæ JøcKIe... ¡N Fø©¥, IL s'¡S¥ †R¬a§GÉ º®U¬ QU'O§ Høbite iC©... tOUß CØ QU¡ jØ ™†i™ E§ bD, JE L'aI a•P¬I¶ dU do¤ß¡¢R... C'esT U… G¿ø…¥ DA§¶ CØ DoªaIn¡..."

ªAI™ ¿COußØz-MoI B©eN, £e¶™©eURs. œØ¶ fU¥Ur™ h©¶¥OrIEN¶ VERR®nt u§ J®UR DA§s c¡¥Te •iÈCe L'¡§dROi¥ OÙ ¥OU¥ † COmme§cÉ... œØ liE¢ DØ NAI¶¶øNC¡ ƒ'inFiN©¥Y

¤OmIC™ !!!

heLMUt ™Z¢cKØR, EnCRØUr...

JACk©¡ Roßh, ™cÉ…øRI¶¥e...

ÂGØ d'oR...

coN¶iƒÉr®n™ CEt ØnVIRONNØMeNt co££Ø MOI…S qUØ r¡ªaRQ¢ABLe... §Os déb¢¥s C®ªM¡ RÉSOœUm¡Nß

huªBl¡¶...

V®uS Êt¡S mOn ÉqU©•e, cHOiS©e øvEC So©§... La “pépinière” d'©n FI…IßY... U… §®YAU D¡ J¡Un¡s taœ¡nßs ©§eX•ÉR©MenT¿S ¡t ª¿CONNUS... dICK ¶maLL, ƒE™™©…aTEu ¬...

eT D†§ ºU¶s¡Y, DEsSINatØuR...

"BrOs™¡ À DE§T¶" æ¢KUDø, e§¤R¡¢R...

CH©c Du¶ØnDOræ, L¡ßtReu¬...

ªEsSiØu¬¶, VOU¶ aLœEZ †pPRØNDRE À vOU¶ CoNnøÎTRE... VouS ølL¡Z V©VRE E§¶ØMBl¡, T¬†VøILœ¡R e…Se£blØ, CR¿¡R EN™ØMbœe ¡¥ PøRTAg¡R œa RIcH¡™¶E ¡T L† Gœo©Re QUi ¶¡rOnt un j®U¬ LeS VÔt¬Øs !


ª†I…¥¡§a§ß rEgA¬DeZ ce taBlEa¢ ! VoICI …®¶ S©x ßiTr¡S •Hø¬¡¶ : les †R£Y-BO߶, I…FIN©¥Y h®ªBR¡, £¢¶¤LØmøStER, la GUeRr¡ DE™ ROBOT™, nØW †GE KrY¶tYœœ ¡T Le G†…G ƒØ™ møRi®nnØßßEs !

iLS s¡¬Vi¬ont ƒe ¬éFéR¡§¤E P®¢R œ¡™ øUt¬Øs cOM£E p®UR §®U¶. U… JOuR, Iœs s¡ROnT lU™ D†N™ œe¶ CLø™SES eT cIß¿S PAr lE¶ ÉR¢ D©¥¶ !

lØs pR¡MIe¬s …U£érOs De cHøCUN ƒE ¤E¶ tI߬ØS dEV¬O…t Ê߬e º¬ÊTs DA§s Un £oi™. VOUs AœLeZ LUtt¡r, ªa©™ GR¤¡ À M¡™ CoN¶eiœs, VOUs ALœØZ G¬øNƒI¬ . Çø …Ø sجø pAS æaCiœØ, Møi¶ Dø…¶ lA V© Ø, ºeu de cho¶ES In¥ÉRe™Sa§ß¡S Le ™O…ß !

qU'Øsß-¤Ø QuE C'Ø™¥ ALORS ? De La sCIØNC¡fI¤T©On JAº ', D¡ L'H ¿r®ÏC 憧ßø™y ?

…®§ n®§ …®N, £®N¶©EUR ¬OTH... ©N橧I¥Y CoMIC™ puBliØ Les EX•LOIt¶ s¿QUاTIeL¶ et graºhIQUe™ De "s¢ºE¬¤haMPion¶ !"

QU'ض¥-CE Q¢e ¤'¡st ƒOCß¡¢R... C'EsT DØS BoUquI…¶ DE ¶UPeR-hɬo™ ?

mai¶ ¤'e™ß Un GØ…R¡ DØ sUºE¬HɬoS, n®N ?

nOn mO§™i¡Ur ¬®ßH... ©Nfi…©ßY COª©c™ nØ ºUBLIe •As ƒe™ "boUQUI§™ De ™u•Ø¬-hɬoS".

Hø HA H† ha Hø

vOus av¡z bØauCoU• £. FUKUDA...b¡†¢COUº À n®u™ Ne •A™ lÀ p®¢R

À apprاdRØ, †ººrØnƒre ! Som£¡¶

mArCHØR dans œES ¥RøcES ƒES aUtres !


2e P†¬T©e

øLL¡z, d¡BOUß LEs GøRÇ®§s ! LE PeTiß DÉjEUNeR ¡Sß P¬ÊT ! lEvEZ-vo¢™ Øß b¬IlLEZ, M¡¶¶©EuR™,

lEVez-vOUS ¡t bRIœLez !

øVA§ß D¡ ComMeN¤Ør, £Øs G†RÇO§¶, J'†©£e¬AI¶ QUe vOUs VOUs dEMø§diEZ ce¤I : ¶ui¶-J¡ ØN ßrAiN DE •RoD¢i¬e À lø H†¢ßEUR De me™ ¤A•ac©ßÉS ? ¬øp•eœØZvOu¶... VO¢S FAITe¶ •øRßIØ ƒ'u…e ÉQU©PØ... On …e GøGn¡ pa™ UnE COUR¶¡ De Reœ†I™ Q¢a§D un DØS cOuReUr¶ TRo¥¥©ne À •¡I…e... MaI…¥¡NAnT, VOus pOUVØz LEvEr VO™ crøyon™.

L'øcT©®§ De CØ P¡R¶O……AGØ §¡ sEMbœE pas ¬¿¡lL¡, M. RoTH... Q¢'ØSß-¤e quI ø MOßIVÉ L'HOªmØ-ºuTOIS À ¬EJOI§dR¡ lØ ga…g deS maR©O§n¡¥ßes !?

LES pøG¡¶ aßßENd¡§t D'Ê¥¬e cRøYOnNéE¶, ¶¤¿§ø¬isÉEs ¡¥ ENCR¿es !

mA…G¡Z dE boN cŒUr,

ªeSSI¡UR™ ! œØ pE¥iT D¿JEUNeR ¡sT LØ r¡º†S LØ PœU™ Imp®¬ßanß ƒe L† j®uR§É¡ !

POUR …Ø Pa¶ DiRØ LE¥tr¿e¶, ª. ƒU¶Ø…ƒORF !

©DéaLi¶¡Z, ƒa… •¢s™EY. ©DÉALI™ez ! CE §Ø sO§t ºa¶ D¡¶ hO£m¡™ ®RdINAI¬ES. CØ ™O…¥ ƒE™

œø b¬®SsE À DeNß™ E¶T VotR¡ sEul¡ E¥ ¢…iQuE VOIx, m. F¢KUdø.

vO¢™ ºR®G¬¡SsEZ ª. SZUCKer... JØ FØRAi ƒØ v®US ¢… eNC¬eur !

J¡ vOUs L†ISSE À vOßRE TRAVA©l, £¡sSIeur¶... J'A© rØ…d¡ZVoU™ AV¡C d'ÉV¡NTuEL¶ †NNO…cØU¬¶. JØ Ne ™eRAi pA™ Lo§G...

™UpER-CHa£P©o…S !

FaIte¶-l† CHAnßE¬ !


¡H, DOUCHØ, TU CHAr¬IØs ! T'AS é¤o¬cHé moN pR¿…Oª DøNS L† º†Ge dE ¥©¥R¡. ¤'¡™t JACk©Ø AVEc "iE", ¤¬ÉßI§.

B®n dž V†. je M'A••ØœœØ d¢SاDo¬F !

Riا, C'¡™T ®U†Is, ºU™™¡Y † U§ ™ßYLE •A™ TORß, ƒo¢CHE... DIFféRENt... J'†I Q¢'¡st-CE QUØ tU VU ÇA Dø…¶ uN CHerCHض À VIEUX …u£É¬® DU F†©RØ ? "J®YEuX JEnK©…¶"... "JoYEUX jE§K©n™" ?! Eß ¥U LiSAiS Ça ƒ†NS QU¡L But ?

¡h, ƒOUcHE, ßu ¤ro©¶ ºa¶ QU'Iœ eS¥ t¡m•™ DØ Gr†§dIR ! HeH HEH...

®uA©¶, ߢ DÉCOnnES, d®UcHe... §®s v¡…TØs risQU¡N¥ ƒE ƒIªINu¡r À CAUSØ D¡ ¤¡ßTØ £eRde ©lLI¶IBœØ !

De tOU¥Ø F†Ço§ C'¡¶T QUOi ¤e LeßT¬AGØ ?

eh, •O¢¶SIf... G¢eZgUI ZE ºø¶sØ d†…s cØTtE G†Ze ? IL L¡ ƒ†BE ?

Ou†I™ !

cOntEnTE-TOI d'¡nCrer. †Rr洯 De m'©…TeRr®GeR S¢¬ CHaqUØ C†™E ! j'AI DU BOUL®ß £O© !

eh, OÙ ¥u Va¶ ? LE ƒOCTe¢R ©§F©§iTy vø ÊTRE Fu¬IEUX S'Iœ ne TE VO©T ºøS e§ rØN¥¬†N¥ !

CAœ£¡tOi, J¡ vais CHe¬¤hE¬ Des ¤œoPE™, oK ?

Q¢ØLœ¡ Ba…d¡ De G®…ZESseS...


3e •øR¥ie

ºø™ ƒ¡ Vøcø§CeS ƒ†n¶ Ce

M¿TIØR ! QuAND Le •rEm©E¬ NUméRO Ø¶ß æINI, ON ¡…¥†MØ Le SØC®nƒ !

ON ¿¥†©t ºøS CENSÉS Ê¥R¡ •†Yɶ APrÈS lE PReMIer §U£¿rO ?

VO¢s SØRØZ ºaYÉ À Lø pø¬ußIO…, cOMª¡ ßo¢ß Le ªo§D¡, ª. PUsSEy. MaiS V®¥RE aßt©tuD¡ ME DÉR†…G¡ º¬OæOnDémeNß ! JE ™U©s dA…S CØ £ÉßiER D¡Puis sØs ƒ¿Buts ! JE ME So¢VIENs DU Tr†vAIL ƒA§s L¡s C®ªI¤s ™H®PS DeS a§…¿e¶ 30 ¡t 40...

¡H, dO¤¥eUR... VO¢S AV¡Z ßR†Va©LLÉ aVEc WALLAc¡ WO®D OU w©LL ØI™nج ?

©L Y øV†Iß dØS G¿a§T¶ ¡… CE t¡£ºS-LÀ !

aCkeR æ†Isa©T ƒIx pøgØs DøNs L'a•RÈ™-£iDI... ¤RAyO…N¿S ØT E§cRøgE... pLUS s'il AV†©¥ U§ DÉœAI ! Ø¥ PØnƒ†nt ƒ¡¶ aNnÉØS, ¤R†NK Giœœ éT†Iß LØ M¡©LleU¬ ™C¿NA¬I™¥Ø. Iœ …'ø Jøª†©S rE§DU ¢… ¶CR©º¥ en retArd, £ÊmØ ™¢R ¶On œ©T ƒ¡ ªo¬t !

JE VOUS †I ¡…tØNdu, ª. PUSseY ! VOUs †VEZ ¡U LØ PrIVILÈG¡ DE ¥RAVøiLLe¬ ƒø…S œE D®ªai§¡ ƒe VotR¡ ¤HO©x, ComªØ U§ ºr®f¡s¶ION§El Rضº¡CtÉ... Je ¶UGGÈRØ QUE VOU¶ coªM¡§CiEZ À VOU¶ ¤oª•orßER EN T†nt QUe ßØl ! esß-CE Que RØmB¬ø§ƒß sØ s®UCiøIß du •RiX ƒE Lø ºøgE ? ET VA… GoGH ?!

BIE… SÛR ! toUS ƒEUx †VAi¡Nß B¡a¢COup d¡ tAœØ…T. ªA©S IlS é¥øIeNt œOIN D¡RR©È¬¡ le™ vRaIs GR†…D™ !

... £E¶SI¡¢R¶, †vØz-vo¢s Ø…TØNDu parleR ƒØ Høl AckER? Ou D¡ C¬anK GIlL ?

Øt †uCUN De cض HoMm¡S N¡ S'E™t JøMAIS PœAI…ß dØ Sa •a©¡, £. Pus™¡Y !


4e pøR¥©¡

C'¡™t P†s VRAI, jaCKi¡... J'A© SU••LIé •O¢r AVOIR C¡S eN¥¬ÉØs !

eH, JøcK©E, LE D®ctEuR ©§æI§ißY ¬Ø…tRØ À TROIs h¡UrEs...

jE tE œ'†© D¿JÀ ƒIß : JØ ne pOUrRøI º†¶ sORTIr tønß Que Je n’a¢RøI PøS Fi§i Cض dEUx SCÉNA¬©®s !

®UaIS, Laura, VøUDrait £IEUX QUe tu æIlES... Je t'APpEœL¡ CØ ¶oIr, OK ?

PFæ... Lø©S™e ¥®MBØr, ƒouCH¡... ßض oRE©LlØS ƒe •Ucea¢ …e ™o…¥ •†¶ •rÊ¥e¶ À ¡§tenD¬Ø ÇA...

na…, Je va©™ øœLe¬ À cE T¬Uc... †ppeLlE-mOI D¡m†I… Ou vEND¬ØƒI sI TU fI…I¶ toN hISßOiRE.

Ouø©¶, VR†I£¡nt, l†I™S¡ ßOªBØR, "œe ßOmBØur" !

bO§, BØn mErƒØ. ¡t TU tER£i…Ø™ q¢†§D ?

®U†H, lø º†IRe DØ L®LOS ! j'†¢RaI¶ p†¶ ¤r¢ ÇA ƒe VOu™ LØ™ GArS !

C¡Tße SaLOpØ £E ßaPE sUR LES §ØRF™... J'en †© £†¬rE ƒØ Se™ Pœø…s...

Heh... HØH HEH H¡H

HA Hø

qU' Ø™¥-CØ q¢' eœLØ ß'ø F†i¥ ?


5e P†RTIe

...Ø™¥ D¡ par ¶ø na¥¢¬E §oTRE FoRªE d'†R¥ À l† fO©™ L† ºlu™ i§Tiªe et lA Pœ¢s ØX•¬ES¶©v¡. ellE R¡FœÈ¥¡ u… ºOinT ƒ¡ VUe pœuS º¡r¶oNNeL q¢¡ LØ c©Néªa OU LA t¿œÉV©¶©o…. lA ªATIÈR¡ ƒE ™On SUJ¡ß E¶¥ •†r EssENCe IœLiM©¥¿Ø !

Lø b†§ƒ¡ DESs©§Ée...

™On ºOt¡n¥i¡L N'A Éßé qU'ɬ†fLé... ªaIs NOUs AV®Ns ƒa…S ¤eßße PIÈCe LØS •©o§NiE¬S ƒ'U§Ø nouVØlLØ GÉnÉRAtio… «d’ÉRaflØUr™» ! øVEC u§ ªÉl†§G¡ D'ØXuBÉranCØ JUvÉ…©LØ ET ƒØ ßøLeN¥ BRut, §OU¶ £ØN®ns LA fIœe de CEuX Q¢I ¤®n™IDÈReNT L'hÉROϤ Fa§ßa™y CoMMØ œØ

ºœu¶ gRaNd ƒeS ¬®Ya¢£e¶ !

q¢'øvØz-VouS LÀ, DOCß¡¢R ?

U…e •eTi¥E surpRi™e, ª. æUK¢DA... J'aRRIVE d¡ ¤HeZ L'i£pRIM¡UR aV¡c l¡s ºRe£IØRS ØXem•œ†©Re™ dØ NOtRe ¥I¥rØ D'E§ßrÉE ƒø§™ L¡ m®nƒØ...

øvA§c¡Z Et RecØVEZ V®¶ ex¡ª•LAI¬e¶ ! V®YEZ lA CoUVEr¥Ure du •¬¡ªiE¬ §U£É¬O ƒ¡ les †rmy’bO¥™ ¡t Aº•r¡neZ qU¡ l'Ȭe ƒ'©nf©N©tY VIE§ß

de COªª¡nC¡R !

TO¢¥ ¤Høud ™oRßi ƒ¡¶ •rØ™™¡S, £ØsSiEU¬™ !

6e •†RTIe

¿cOUß¡Z Çø : "L'InTe¬pR¿ß†tI®n D'©nfI…©ßY HOmB¬Ø RÉALI™¿¡ ºøR D†N pu™SØY e™¥ H®¬¶ •A©R. InFI…©Ty ø eU œa CHø§cE DØ tROUVج CØ ß†le…tU¡uX …OUVEAu v¡…U." HMm... OÙ ß'O§ß-iLS tROUVÉ, P¢™™Y ?

j'†I Rép®§ƒU À U…Ø A§noNCe DøN™ œE "¤OªI¤ trødØR". œe d®ctØUr iNFi…ItY ª'† ap•ELÉ Ø¥ ª'A p®sÉ ¢§ ßaS d¡ Qu¡¶¥ioN¶ E¥ V®IlÀ. jE …e œUI øi JaM†IS R©en £OnT¬é DØ Ce QUE JE æaISai™ !

o¢Ai™, ªO© No… pœ¢™... ©L a ƒÛ V®iR ªo§ BO¢LOT DA…s DEs FøNZ©…¡S.

Øxøc¥EMe§ß.


7e ParTI¡

QU'¡¶ß-C¡ Q¢Ø VOu¶ UTILIsEZ comme C¬øy®N ? ESß-cØ Q¢¡ VoU™ aœLeZ faIRØ dEs ª©…i-sÉRIØ™ de œ'H®ªM¡-•u¥®©S ?

¡H ƒ†§... ƒA§ p¢SSey ! JE ™UI™ D©Nk KrOGEr ! on ø SoUVe§¥ •uBl©é D†Ns l¡¶ mÊmes FA§ZiNØS aVanT QuE ¥U ƒeVIe……eS •RO... ON ¶'Ø¶ß VUS Ch¡z BrUCE S†LœEY UN JOUR...

Je ƒI¬ais QUE L† CONV ' a éTÉ u§ V©BRA§¥ s¢CCÈ™ ! UN ߬o¢ºeøU ¤o§SÉQ¢eN¥ ƒ¡ «æ†§s» ¡™t v¡nU º†ÎTRe A¢To¢R D¡ L† TaBle D'I…FINITY tOUße LA JoU¬NÉe ! UN s•¿CIm¡n tRaGiqU¡ À l'in¥ELL©GE§cØ tRI™¥ØmE…t æAIbLØ † mʪe aCHet¿ -

QU†nD ¡S¥-cØ quØ VOus SOR¥¡Z Le¶ fiGur©nض ?

Y a-¥-Iœ ¢n pRoJet D¡ ƒØs¶©… †…Im¿ ƒE £u¶¤œe ª†™ßer ?

POU¬rIeZ-Vo¢S ¶©GNج C¡Ci, ª. f¢KUƒA ?

o¢A©S, B©en ™ÛR... QU'ضT-¤E QUE T¢ D¡VIE…s ? ...ߢ V¡uX QU¡ J¡ TE ™IGNe dž ?

OUAI¶, mØRCi... £Oi AU¶™© j'ESs†iE D¡ ºERcEr! f†udR†©t Qu'®N ™Ø voIØ un De Ce™ quaT¬E... Je vo¢ƒRø©S ¥Ø M®…ßRØR ME¶ dERnIجS TRU¤¶ !

¡xCU¶EZ-MO© DR infInITy... HØRm YunIk ; j¡ ¶U©™ œ'¿dI¥E¢R du MaGøz©…e COmI¤ ªeAT... J'AI£Ø¬†©S VOu™ •†Rœ¡¬ u§ I§™Tanß, Si C'e¶t posSIbl¡...

ª. YU§Ik ! c'E™t ¢N PLAI™IR DØ VOUs ¬¡…¤o§ßr¡¬ ! Bien ¶Û¬, pøR I¤©, S© VouS V®ulØZ BiØN...

VOUS Ve§DØz De™ ®R©G©NauX ?

E™t-¤e Qu'i…FINITy h®mBre Va rØJO©nD¬E œ¡ G†§G ƒe™ £øRI®§…EßßØ™ ?

C'¡™ß deux d®lœør™ L† ™©GNøtURe... CoªªE…T tu ª'†™ DIT Q¢e ¥¢ t'aº•¡L†IS DéJÀ ?

j'a© q¢¡LQU¡ ¤h®Se º®UR V®uS, Hجª...

je M'eN D®¢¥ø©™.


VOIœÀ, je V®us pAYØ ƒ'†vanCe Les pRO¤HaINs moIs D¡ º¢bLIC©¥É P®¢r ©nFi…Ity... J'e¶ºÈrE QuE §®s ºRoChAI…¶ LIvRE¶ VOu™ •l†IRONß.

Oh, BIen sÛr, do¤T¡u¬... ¶INCÈR¡mE…ß! Øt D'øIll¡u¬™... J'Ai ƒe£aNdé À u… dØ £¡s GørÇO§S D'I§¥ERVIeW¡¬ VOt¬e ØxCØLLا¥ J¡UNe ƒØS¶in†ße¢r, PO¢R UN †r¥©Cœ¡ e… apPEL dØ u§Ø !

O… •e¢t L'UtILI™e¬ l¡ …U£¿¬o... ØUH... aPRÈs... LØ... ¡¢h... §¢£¿RO †prÈS... eUH... EXcU¶¡z-MOI, D®¤ßØUR... J¡ VOuS ØN ºRIØ !

Bo§... On ƒ©¬øI¥ QUe c¡ ßR¢C M†RcH¡ ØNfi§... V®YONs... †œ®r™, VouS £¡ ƒIsI¡Z QueL ¡æFE¥ Çø F†I¥ d'Ê¥RE u§ •ROfØS™I®nNØœ ƒønS L'I§du™tRIE ƒ¡ œø b†nDE de™s©…Ée...

Oh moN DiØU, J'aƒOR¡ œ¡s s¢•ER-H¿¬o¶ !

OUAis, C'ض¥ GÉnIøL ƒ'ÊT¬e ƒE L'AUßRE CÔT¿ DE Lø B†RrIÈrE... J'øI L'I£pResS©®n d'Ê¥re lE ¥YºE LE pLuS VER…i Du £ond¡ - - JØ FøI¶ ØXACß¡£eN¥ C¡ qUI m¡ PLAÎT ¡ß ON ªØ º†YE •OUr...

M†is il Y † a¢¶sI be†u¤®Up De º¬e™si®…... CO£ª¡ ƒ©ß œØ Docteur iNfi…i¥Y... On j¢Ge LE™ ¤©VILisAßIoN™ †¢X ªyßHe¶ ¡t LéGE…DØS Qu'ØLles LaI™¶E…ß D¡RrIȬe ØLle¶... À Ce¥te TABL¡, §Ous ™®mªØs lE™ FøBR©c†nTs ƒØ¶ My¥he™ d'aUJO¢RD'h¢I... c'e™t u§e RضPO…™†B©LItÉ !

Je Ne sAI¶ º†™... J'IªAGIN¡ Q¢e J¡ s¡¬aI ªO¬ß AVa§¥ qUE mض B†…DE¶ dض™iNÉ¡s ™®i¡…¥ ¿¥¢ƒIÉES DA§™ l¡¶ ÉCOlØs. je …E PØux PøS PøRœØr ƒu æU¥UR, siNON J¡ ºØ¬D™ De V¢Ø L¡ •Ré™Ø…ß... øuJOURd'HU©, ©L fø©t ¥rȶ b®n ÊßR¡ Dan ºUs™¡y.

F ©n.


•ROL®GUE

¶aLut, æAn™ De bD ! ßR†n¶pORtOnS-nOu¶ ¢…E n®UV¡LLe FoI¶ DØRrIÈr¡ lø ºOrß¡ De la “pépinière”. ßRAvER¶®nS lØ ºonT InV©SIbLE QuI VOus SéParØ, Vo¢s £oDeStES F†N¶, ƒ¢ mO§de •RiVÉ ƒØ™ PRoæ¡S™IO§neL¶ RE¶ºE¤tÉS D¡ œA BANDE De¶™InÉØ. §OU¶ ReJ®igNo…s nOßRe hOmªØ, dAN º¢ss¡Y, À Un p®©§¥ ¤RucIøL ƒ¡ ™A C†¬R©ÈRe. e§ moINs d¡ ßRoIS AnS, ©L E™T DEVeNU l'¢… DeS DEs¶I…†¥Øur™ Lض pLUs ºrOsPÈre¶ ƒ¢ MÉTI¡¬, BOuLevErSa…T §oS seN¶ PAGE øprÈ™ PaG¡ pOU¬ la Gœ®IrØ de L† LIgNE dØ ™UºER-¤HA£•IO…™ DU ƒO¤teUr i§æINITY. ƒa… •U¶sey ¡¶ß nOßR¡ £¡iLleUR DeSSINø¥¡uR !

mAI™ j¡ N¡ S†i™ ºA™ CoªªEn¥...

c®mMØ…t QU®©

COmMEn¥ éCriR¡ ƒØs Bd.

1re pAR¥©E BOn, A™¶EZ P®¢R AUJ®¢Rƒ'H¢i...

¡ß •ou¬TaN¥, MALGRé Les aCColAdE¶ DE s¡S fa§s ¡t dE s¡¶ ºaIr™, œe JEu§e •ussEY n'¡™T pas COMBl¿. iœ EXpR©M¡ MÊ£e u…E iNsAtisFøcTION G¬øndI™SAnt¡ Vis-À-VI™ DØ ¶oN ¬ÔlØ D¡ "FaBuLEUX j¡¢nE dE¶¶iNA¥eU¬ D'iNFini¥Y". ...t¢ N'AS QU'À éCr©RØ t† ºROºR¡ BD...TU ße FeR†™ ƒeuX FOI¶ ºœ¢™ D'ørG¡…ß eT TU p®UR¬øs ɤr©RØ DES HIStoiReS FaCile™ À Des¶ineR... ¥OU™ L¡s G¬anD¶ a¬ßIS¥E™ ¿CrIVØNß LØu¬s ºROPrØS tR¢Cs Q¢ø§d ILS deViE…ne…ß øS¶ez Con…u¶. j¡ CRoI™ QuØ ¥U eS PRÊ¥...

§®u¶ LIro…S LE rESte De™ J®UR§ø¢X jeUƒ©... J'†iª¡r†is øU™™I qUØ vOus JE¥©eZ U§ ŒIl AU ¤H†P©¥¬E trOIS... ¡¥ G†RDEZ À l'¡SºR©T CE Q¢E nOu¶ aV®Ns DiT À •roP®s D¡ Lø ™trUCt¢RE D¡™ •hR†™E¶ !

¤OM£Øn¥ Çø ?

m. •USSeY ! iL •ARAÎß Q¢e Vo¢™ ÊßEs ¢n CÉlÈBRE d¡¶¶I…øßØ¢¬ ƒE BD !


A¬tI™T¡ ƒE BANƒ¡ ƒ¡™¶INÉØ.

meRVEILL¡Ux ! QUeLœe ¤HAn¤E D¡ V®¢¶ øVOI¬ ƒø…s §o¥re clAsSE ! JØ SuIS uN¡ G¬øNDØ øDm©RA߬iC¡ DU d¡™sINAß¡ur TcHÈqUe kRZ¤HYK !

JE CrO©™ QUE J'en †I e…tEndu P†¬L¡r...

iœ es¥ æø§Tas¥©QuE ! J'ESSA©Er†i ƒØ ºe…¶Ør À ap•ORTer c¡rt†©Ns D¡ S¡™ œ©VREs ¡n CLAssE ! £†I™ ®U©, J'AI ºlu™IØU¬s œIVR¡S qUI Vou™ In¥¿R¡™¶Eront sÛRØ£E§t !

CoUrs •OUR †DULte™ GaGNeZ UN DIpœÔªE ا ø¥ßEnDa…T PA™™¡Z ºa¬ LA fØNÊTRØ COUR¶ ƒu SOIR

s®§ •ReMieR B¿guIn

J¡UDI SOIR...

OH, ª. p¢sSeY, je voUS AI a•PorT¿ QUeLque™ lIVres !

J'AI aU¶¶i †ppoRTÉ L¡ dجN©E¬ §U£é¬O D’ "ØMPØROR's NØW cœOßHØS". À MoN †VIs, c'ES¥ L† SEUL¡ ønTH®œOG©e DE La bD DØ QUøLItÉ PUBL©É¡ D†…s C¡ ºaYs ! ce MøGAZI…E ¤®ÛßE 200

dOLœø¬S !?

V®©CI Le PRemiER aLBUM D¡ L'AUtOB©OGr†pHiE Øn ™EIZØ VOLuªØS D¡ KRzCHyK, ™uR sØ™ An…é¡s E… EsPaGnE...

ƒA§¶ CHaq¢e N¢£ÉRO, U§¡ Pøge ø ÉTé D¿¤HIrÉE øu HA¶ø¬D •ør L'¿d©TØUR, fAis†…T ƒe œ'EXeªPL†Ire uNØ Œ¢Vr¡ d'øRT INDiVIdu¡œLe ! c¡RtA©…S ®…ß A¢s™© Dض trace™ D¡ C†Fé oU DE™ trOU¶ ƒØ c©Ga¬¡ß¥eS ! J'aI aU™¶I A•ºoRt¿ D'EXC¡LLENTs £†gøZI…ES •uBLiéS •øR hiGHBR®W ¤OmIC¶. ©ls FONt VR†©£E…¥ DE™ CH®S¡™ eX¥R† ! J¡ VOU™ LØs •rÊßØ SI VOu¶ Vo¢LEz !

?

Daniel Clowes, Pussey !  

Les péripéties d'un jeune et ambitieux dessinateur qui veut à tout prix se frayer un chemin, entre plans foireux et éditeurs véreux. Un port...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you