Page 1

53 avril-juin 2014

Le magazine

SAVOIR

N째


événement

Michel Foucault : repenser son héritage À l’ occasion des 30 ans de la mort de Michel Foucault, les Puf publient trois ouvrages qui reviennent sur la vie et les écrits de celui qui se définissait lui-même comme « un marchand d’instruments, un faiseur de recettes, un indicateur d’objectifs, un cartographe, un releveur de plan, un armurier… » (Dits et Écrits, « Sur la sellette », n°152).

Des mots

Une nouvelle collection, dirigée par Édouard Louis. « Des mots » se veut être une collection du mouvement. De la ‘‘pensée en train de se faire, de se réaliser, de s’écrire. Cette col-

lection sera donc consacrée à la publication de courts textes, d’ébauches, d’entretiens, de retranscriptions de conférences ou encore de réflexions collectives sur des sujets théoriques — et donc politiques. « Des mots » aura pour ambition de donner à entendre cette fragilité intrinsèque de toute pensée critique et innovante en train d’émerger. Édouard Louis

‘‘

2

Édouard Louis est écrivain et sociologue. Il a publié Pierre Bourdieu, l’insoumission en héritage (Puf, 2013) ainsi que En finir avec Eddy Bellegueule (Seuil, 2014 ), immense succès de librairie avec plus de 100 000 exemplaires vendus à ce jour.

Esprit de rupture Foucault contre lui-même Sous la direction de

François Caillat

« Le terme de ‘‘rupture’’ sonne comme un prélude à la compréhension de Michel Foucault, homme contrasté. »

Coll. « Des mots » 224 pages • 16 €

Dans sa vie privée comme dans son œuvre, ou encore dans son rapport à la politique, Foucault Parution le 4 juin 2014 n’a cessé de rompre avec luiAttachée de presse : même. Ne s’étant jamais senti Doris Audoux à son aise entre les murs de l’ENS, il quitte le pays, voyageant à travers l’Europe sans jamais se fixer. Même lorsqu’il intègrera le Collège de France, il ne cessera de se définir contre l’institution. Dans son œuvre, il se dit « enfant de cœur du structuralisme » avant de renier cette appartenance, s’intéresse au marxisme puis, quelques années plus tard, au néolibéralisme. Personnage double, le penseur se fait également militant et descend dans la rue pour soutenir tour à tour les immigrés, les partis d’extrême-gauche, les gays… des mouvements qu’il critique après coup. Foucault n’aura cessé de s’arracher à lui-même, de se « déprendre », de se construire contre ce qu’il a été et ce qu’il a fait. ISBN : 978-2-13-063289-4

Ainsi sans cesse, l’ouvrage montre comment la rupture est au centre de son travail et de sa vie et repense son héritage, afin d’élaborer de nouveaux cadres théoriques aux politiques de lutte contre les mécanismes de la domination. François Caillat est réalisateur. Philosophe de formation, il a réalisé de nombreux documentaires, notamment Foucault contre lui-même, diffusé sur Arte le 18 juin 2014. Avec les contributions de : Arlette Farge, Geoffroy de Lagasnerie, Leo Bersani et Georges Didi-Huberman.


événement

3

Le corps « tout imprimé d’histoire » Michel Foucault : une pensée du corps Arianna Sforzini Coll. « Philosophies » 160 pages • 14 € ISBN : 978-2-13-062474-5

Parution le 9 avril Attachée de presse : Doris Audoux

L’enjeu de cette mosaïque dépasse ainsi la simple intention d’écrire une histoire des corps à travers ces quelques foyers de réflexions. Il s’agit de restituer à la pensée foucaldienne du corps sa portée et son ampleur, en parcourant ses virtualités de critique et de révolte.

« Faire vivre la pensée du corps chez Foucault, ce n’est pas seulement lui restituer sa dimension critique et ses révoltes, mais aussi faire de son histoire une instance de résistance. » Comment aborder chez Foucault la question du corps ? Ce corps ne se donne pas à lire sous une seule vérité ; il est lieu d’inscription du pouvoir, instance de contestation, de vérification et d’altération. La pensée foucaldienne est traversée par ces corps, qu’ils soient sur une table d’autopsie, face à un miroir, souffrants, disciplinés par des techniques de pouvoir, en révolte ou encore fantasmés. Ils sont problématisés par le philosophe autour de diverses histoires et récits de batailles : le corps objectivé par la médecine, le corps-cible des techniques de pouvoir, le corps-chair désirant et avouant, le corps exemplaire du sage, le corps en révolte.

Ce texte entend traverser deux questions fondamentales : comment et à quel prix est-il possible d’écrire une histoire des corps, le rempart le plus solide et le plus naturel de notre existence physique ? Et comment cette histoire peut-elle représenter une instance de résistance effective ?

Arianna Sforzini enseigne la philosophie et co-anime le séminaire « Actualités Foucault » à l’université Paris-Est Créteil. Elle prépare une thèse de doctorat sur le rôle du théâtre dans l’ œuvre de Michel Foucault.

L’ envers du pouvoir Philippe Chevallier Hors collection 120 pages • 12 € ISBN : 978-2-13-063115-6

Parution le 9 avril Attachée de presse : Doris Audoux

Lire « Les mots et les choses » de Michel Foucault Philippe Sabot

Collection « Quadrige » 240 pages • 16 € ISBN : 978-2-13-063118-7

Parution le 9 avril 2014 Contact : Doris Audoux

le pouvoir s’accompagne de régions plus obscures, qu’il nomme « batailles », loin de la continuité et de la stabilité nécessaires au pouvoir. Il laisse donc hors champ un domaine des relations humaines où la continuité est brisée, la stabilité défaite, la prévisibilité impossible. Est ici explorée la bataille, cette autre face du pouvoir, qui en est à l’origine et représente parallèlement une menace, et les prémices de sa scission avec le pouvoir.

Dans son travail philosophique comme dans son activité militante, Foucault n’a pas seulement rencontré le pouvoir dans sa monotonie et sa grisaille. Il s’est aussi heurté aux « batailles », zones-frontières dont ce livre propose un repérage. Pour introduire la distinction complexe entre pouvoir et bataille, Philippe Chevallier s’appuie sur les Dits et Écrits, recueil de conférences et d’articles de Foucault de 1969 à 1984, publié à titre posthume. Chez Foucault, le pouvoir est au cœur de tout travail philosophique : il s’exerce et se risque sans cesse. Dans ses œuvres comme dans son activité militante, le penseur contemporain réalise que

©Sao Paulo

Michel Foucault : Le pouvoir et la bataille

Réédition

Philippe CHEVALLIER est docteur en philosophie de l’université Paris-Est. Il a récemment publié Michel Foucault et le christianisme (ENS éditions, 2011). Il travaille à la Bibliothèque nationale de France et collabore régulièrement à L’Express.

Une invitation à la lecture et une introduction à un livre réputé difficile de Michel Foucault. Il propose notamment un commentaire suivi de la seconde partie en mettant en évidence la double dimension, à la fois historique et critique, de la démarche « archéologique », ainsi que l’importance prise par la question du langage au sein d’une réflexion portant sur les conditions de constitution et de contestation des « sciences humaines ».


4

événement

15e anniversaire de la « Petite bibliothèque de psychanalyse » Fondée en 1999 par Jean Laplanche et Jacques André, la « Petite bibliothèque de psychanalyse » est née du désir de renouveler la forme de l’édition en psychanalyse. En renouant avec les grandes interrogations de la psychanalyse, elle fait la meilleure place au débat, réunissant tant les grands auteurs de ces dernières décennies : Paul-Laurent Assoun, Catherine Chabert, Pierre Fédida, Jean Laplanche… que des psychanalystes plus jeunes ou méconnus.

Petite bibliothèque de psychanalyse

U n e co l l e ct i o n d i r i g é e pa r J a cq u e s A n d r é • P l u s d e 4 0 t i t r e s pa r u s


événement

La haine dans toute sa fureur

Les territoires de la haine

Jacques André, Isée Bernateau Coll. « Petite bibliothèque de psychanalyse » 128 pages • 12 € • ISBN : 978-2-13-061742-6

Là où l’amour fait dans la nuance, la haine ne connaît pas la demi-mesure. Totale et absolue, elle circonscrit sa cible et s’y agrippe, s’attachant à lui nuire avec une constance et une ténacité dont l’amour ne fait pas toujours preuve. La haine, paradoxale, reconnaît son objet dans le geste même où elle souhaite l’annuler. Car si elle crée l’objet, elle est aussi ce qui menace le plus violemment son existence.

Jacques André est psychanalyste, membre de l’Association psychanalytique de France (APF) et professeur de psychopathologie clinique à l’université Paris Diderot. Il dirige la collection « Petite bibliothèque de psychanalyse » et est notamment l’auteur, dans la collection « Que sais-je ? » , de La sexualité masculine (2013), et a dirigé Les 100 mots de l’enfant (2013).

Parce qu’elle fait de l’identité de soi à soi un concept exclusif, voire fétichisé, la haine porte en elle le rejet de toute altérité. Quand elle se fait l’alliée d’un narcissisme ennemi des « petites différences », elle ne tolère plus aucune bigarrure, aucun mélange. Pureté de la race, purge, épuration ethnique : le pur et la haine habitent les mêmes contrées. Cet ouvrage s’attache ainsi à définir les formes nouvelles que prend la haine dans les manifestations contemporaines de la violence et de la cruauté.

Isée Bernateau est psychanalyste, maître de conférences en psychopathologie clinique à l’université Paris Diderot et analyste en formation à l’Association psychanalytique de France (APF). Elle est l’auteur de L’ adolescent et la séparation (Petite bibliothèque de psychanalyse, Puf, 2010) et a participé notamment aux ouvrages Le corps de Psyché (Petite bibliothèque de psychanalyse, 2013), Les 100 mots de l’enfant (Que sais-je ?, 2013) et Les 100 mots de la sexualité (Que sais-je ?, 2011).

Parution le 11 juin 2014 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Le moi est-il analysable ? Le moi, cet incorrigible

Patrick Guyomard Jacques André Coll. « Petite bibliothèque de psychanalyse » 168 pages • 14 € ISBN : 978-2-13-061740-2

Parution le 23 avril 2014 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

La psychanalyse a d’abord commencé par s’affronter au « ça », « la chose la plus étrangère au moi » : le refoulé et le cortège de symptômes qu’il entraîne dans son sillage. Le « moi », que Freud a emprunté en toute simplicité à la psychologie populaire, s’est cependant révélé le lieu de « choses auxquelles on n’était pas préparés ». Le « moi », ce lieu psychique où se forge le caractère et s’installent les habitudes, est-il analysable ? Ou, plus modestement, est-il modifiable, perfectible ?

Les auteurs de ce livre sont tous psychanalystes. À partir d’une clinique de l’enfant, de l’adolescent, de l’adulte et de la personne âgée, ils tentent de suivre l’évolution et les transformations du moi au fil de l’expérience psychothérapeutique.

Directeur : Jacques André • Contributeurs : Fanny Dargent, Sylvain Missonnier, Benoît Verdon, Marie Dessons, François Pommier, Vincent Estellon, Patrick Guyomard.

55


événement

6

Des blagues, de la philosophie… Extraits LA FONCTION DE LA RÉPÉTITION est bien illustrée par une vieille plaisanterie datant de la Yougoslavie communiste. Un homme politique yougoslave se rend en visite officielle en Allemagne. Alors que son train traverse une ville, il demande à son guide : « Comment s’appelle cet endroit ? » Le guide répond : « Baden-Baden. » L’homme politique réplique : « Je ne suis pas stupide, pas la peine de me dire le nom deux fois ! »

L’EFFET DE RÉEL intervient dans la blague où un patient se plaint à son analyste de ce qu’il y a un gros crocodile sous son lit. L’analyste explique au patient que c’est une hallucination paranoïaque et il le guérit peu à peu, si bien que les séances s’arrêtent. Quelques mois plus tard, l’analyste rencontre dans la rue un ami de son ex-patient et lui demande comment il va ; l’ami répond : « De qui parlez-vous ? De celui qui est mort dévoré par le crocodile qui se cachait sous son lit ? »

« Certains scénarios du monde réel peuvent être aussi absurdes que des blagues, évidemment risibles, si tragiques soient-ils. […] Les mensonges peuvent générer des choses, ils peuvent nous aider à sortir des impasses d’une pensée encroûtée. Les blagues ont la même capacité : en renversant la logique des clichés fondés sur des moyens de comprendre le monde indubitablement vrais et corrects, elles nous donnent la sensation vertigineuse et émoustillante des possibilités alternatives. » Extrait de la postface de Momus, journaliste auteur-composteur britannique

Mes blagues, ma philosophie Slavoj Zizek

Hors collection 192 pages • 14 € ISBN : 978-2-13-063206-1

Parution le 7 mai 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

Traduit de l’anglais par Laurent Bury, Mes blagues, ma philosophie est un ouvrage hilarant et instructif qui rassemble un éventail d’histoires drôles, empreintes de provocations et d’irrévérences, tout en abordant nombre de questions fondamentales qui ont trait à la philosophie, la politique, la psychanalyse, ou encore la sexualité. Slavoj Žižek puise ses références non seulement dans les recherches érudites et dans les récits mythologiques, mais également dans l’histoire, l’actualité, ou encore la culture populaire. Enraciné dans un discours profondément radical, il véhicule ainsi, dans son œuvre, un ton foncièrement burlesque, voire absurde, oscillant entre une désinvolture aussi effrénée que libératrice, et une indubitable lucidité.

Wittgenstein affirmait qu’un livre de philosophie pourrait être constitué entièrement de blagues, tout en se déclarant lui-même incompétent en la matière. Voici le défi relevé, ou comment Slavoj Žižek, ardent militant d’une philosophie décomplexée qui ne sépare pas le sérieux de l’humour, nous amène à comprendre la célèbre dialectique de Hegel à travers le non moins légendaire « Pas ce soir, chéri, j’ai la migraine… ».

Slavoj Žižek est l’auteur d’une trentaine de livres qui en font l’un des philosophes les plus en vue de sa génération, dont Le plus sublime des hystériques (2011) aux Puf.


RENCONTRE

77

Le règne de Saint Louis au quotidien 2014 marque le 800e anniversaire de la naissance de Saint Louis.

Qu’a-t-on encore à apprendre de ce roi ? Quel est le propos de votre ouvrage ? Si l’admirable synthèse du regretté Jacques le Goff nous a beaucoup appris du roi lui-même, il reste encore nombre de choses à découvrir sur son règne. Les historiens se sont jusqu’à présent concentrés sur les biographies rédigées pour faire canoniser le roi et beaucoup moins sur les sources quotidiennes du gouvernement et sur les hommes qui l’entouraient. Mon livre met, par exemple, pour la première fois en lumière l’identité des dizaines d’enquêteurs qu’il envoya à travers tout son royaume pour réparer les fautes de son administration. Vous menez l’enquête à partir d’un trésor : 10 000 doléances conservées depuis le XIIIe siècle. Qu’est-ce qui vous a le plus étonné en parcourant ces sources, étrangement peu exploitées ? Il ne s’agissait précisément pas d’un trésor ! Les sources émanées des tournées d’enquête avaient été éditées dès 1904 dans la prestigieuse série des Recueils des historiens des Gaules et de la France. Insérées dans ce panthéon documentaire, les enquêtes sont devenues un véritable monument de l’histoire de France, vénéré par les hagiographes mais savamment contourné par les historiens. La forme matérielle des sources explique en partie cet évitement ; les documents de travail étaient tronqués, raturés et couchés sur des supports extrêmement variés : des épaves en somme, qui n’avaient pas vocation à être conservées. Ma rencontre avec les documents originaux a donc été une véritable surprise ! Était-ce la première fois qu’un roi lançait ainsi des enquêtes dans son royaume ? Qu’ont-elles de particulier ? C’est en effet la première fois qu’un roi capétien lançait une même investigation à l’échelle de tout le royaume de France. Ce dernier avait été considérablement étendu par le grand père de Louis IX, Philippe Auguste et par son père. Face à des populations qui n’avaient parfois connu du roi que ses troupes ou ses administrateurs, Louis IX cherchait donc à convaincre qu’il était juste et bon en réparant matériellement ses fautes et celles de son administration. Il faut également préciser qu’à cette époque, les déplacements personnels du roi étaient encore assez limités : ses envoyés avaient donc la mission de faire connaître et reconnaître le roi. Ces enquêtes me sont ainsi apparues comme une pastorale politique, destinée à faire consentir les sujets du roi à sa domination et à les définir comme tels.

Votre livre est une plongée dans le quotidien de l’époque : univers des villes et des campagnes, pauvres et riches, statut des femmes, etc. Quel était ce monde qu’on a rarement approché d’aussi près ? Les dépositions reflètent l’extrême diversité des langues, des monnaies, des coutumes et des usages à travers tout le royaume. Les plaintes des femmes attestent par exemple un droit plus favorable à ces dernières en Languedoc : plus nombreuses à être entendues par les enquêteurs, elles peuvent réclamer de véritables patrimoines fonciers, contrairement aux Normandes par exemple. Les enquêtes donnent cependant une vision biaisée de la société du XIIIe siècle. Certes, villes et campagnes ont été touchées par les investigations, mais les enquêteurs semblent avoir privilégié les groupes de statut dominant, confirmant l’idée qu’une certaine surface économique et sociale était nécessaire dans la société médiévale pour avoir le droit de parole. À la veille de sa mort, Louis IX érige en règle pour son fils, qui doit lui succéder, la restitution des biens usurpés et l’enquête comme instrument de pouvoir. Mais à quoi aboutirent vraiment les enquêtes menées ? Et pourquoi leur donner cette importance ? On dispose malheureusement de peu de sentences rendues par les enquêteurs; il est donc difficile d’établir le bilan financier des réparations royales. Cependant, au jeu des restitutions, le roi n’est jamais perdant : il gagne en prestige symbolique ce qu’il rend. Dans les Enseignements qu’il livre en guise de testament, il est soucieux du salut de l’âme de son fils, comme il l’était de la sienne lorsqu’il ordonna ses grandes enquêtes. Louis IX mit en pratique la théorie ecclésiale de restitution des biens mal acquis, devenue au XIIIe siècle un préalable obligatoire à toute absolution. Comme les usuriers devaient s’engager in extremis à rendre le produit de leur activité pour espérer le salut, les princes et les Grands inscrivirent à partir du XIIIe siècle des clauses visant à réparer leurs torts et à liquider leurs dettes. Louis IX est le premier souverain à effectuer de telles restitutions, de son vivant et à l’échelle de son royaume tout entier. Vous préférez dénommer le roi plutôt Louis IX que Saint Louis ? Pourquoi ? Tout d’abord pour éviter l’anachronisme. Louis IX ne devient Saint Louis qu’en 1297, et mon livre s’attache à écrire l’histoire du roi et non du saint. Il s’agit aussi d’éviter de relire ses actions à la lumière de sa sainteté et d’en bannir toute lecture hagiographique. Bien sûr, la dimension symbolique n’est pas pour autant évacuée : c’est bien au nom du salut de son âme que Louis IX mène l’enquête. ■

Les enquêtes de Saint Louis

Gouverner et sauver son âme Marie Dejoux Collection « Le nœud gordien » 484 pages • 27 € ISBN : 978-2-13-062067-9

Parution le 16 avril 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

Marie Dejoux Ancienne élève de l’École normale supérieure, Marie Dejoux est agrégée d’histoire et docteure en histoire médiévale de l’université Paris 1. Spécialiste des enquêtes de Louis IX auxquelles elle a dédié sa thèse de doctorat, elle s’intéresse plus largement à la France du XIIIe siècle, à sa société et au gouvernement royal. Quatre années comme chargée de recherches documentaires aux Archives nationales lui ont donné le goût pour la matérialité des recueils et des manuscrits.


science-PHILOSOPHIE

8

Le big bang : mythe moderne ou vérité absolue ? « Ainsi, la nuit, dans le creux de la nature, l’homme guidé par l’ ‘‘obscure clarté’’ s’interroge à la fois sur l’Univers, sur lui-même et sur la connaissance. […] Si l’on voulait être plus complet encore sur les implications philosophiques de la théorie du big bang, on soulignerait d’abord la ‘‘disproportion’’ entre l’homme et l’Univers, qui est telle que toute relation entre l’un et l’autre semble illusoire. »

REVUE

Jean-François Robredo

Actuel Marx 2014 - n°55

Dossier sur Frantz Fanon 224 pages • 24,50 € ISBN : 978-2-13-062863-7

Parution le 23 avril 2014 Philosophe et penseur politique majeur, auteur francophone, Frantz Fanon est curieusement peu discuté dans sa langue. Les études réunies dans ce numéro veulent faire ressortir la force d’une philosophie qui s’est nourrie d’une confrontation avec l’existentialisme de Sartre et de Beauvoir, et d’une appropriation originale de Marx et de Freud. Plus de quarante années après sa mort, l’œuvre et les prises de position de Fanon restent une source de renouvellements philosophiques et politiques décisifs pour les débats de notre temps.

Disponible en version E-pub

Le big bang est-il un mythe ? Jean-François Robredo

Hors collection • 104 pages • 12 €

Si la science moderne, notamment depuis Galilée, a privilégié l’expérience et le réel sur les principes, un récit complet de l’histoire de l’univers a profondément bouleversé le paradigme scientifique : la théorie du big bang. Dès lors, le conflit avec les affirmations philosophiques ou religieuses s’est de nouveau réveillé : s’agit-il d’une vérité objective ou de la projection de nos idéologies ? La science peut-elle vraiment s’imposer face aux croyances révélées ? Actualisant le débat sur la question des origines, Jean-François Robredo reprend l’histoire de la cosmologie moderne pour en montrer les forces et

les faiblesses. Tout en puisant ses références dans les modèles de Copernic, de Lemaître, de Wegener ou d’Einstein, l’auteur analyse la manière dont la pensée scientifique évolue, construit ses certitudes ou impose ses illusions. . Jean-François Robredo est philosophe et historien des sciences. Il a déjà publié trois essais sur le thème du big bang aux Puf : Du cosmos au big bang (2006), Le sens de l’univers (2010) et Les métamorphoses du ciel (2011).

ISBN : 978-2-13-063143-9

Parution le 7 mai 2014 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

La puissance de la promesse Chose promise

Pour Alain Boyer, l’unité de l’humanité est fondée dans Étude sur la promesse la capacité à respecter ses engagements. La confiance à partir de Hobbes engendrée par l’échange des promesses est, en ce sens, et de quelques autres essentielle à toute vie en commun.

Alain Boyer

Collection « Léviathan » 472 pages • 32 € ISBN : 978-2-13-062562-9

Parution le 2 avril 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

En s’appuyant sur nombre de philosophes célèbres, à l’exemple de Cicéron, de Montaigne, de Pascal, de Rousseau, de Kant, ou encore de Nietzsche, l’ouvrage montre ainsi à quel point la promesse constitue non seulement

un véritable vecteur du lien social, mais également l’un des fondements de l’identité personnelle.

Alain Boyer ancien élève de l’ENS, est professeur de philosophie morale et politique à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV).


PHILOSOPHIE

Tableau de la philosophie en France aujourd’hui Les numéros 56 et 58 de Cités constituent les deux volets d’un tableau inédit de la philosophie en France aujourd’hui. Sont esquissés les portraits d’une vingtaine de penseurs qui ont tracé des voies singulières. Cette fresque des principaux acteurs de la philosophie en France est complétée par des études de domaines particuliers. Chacun pourra prendre facilement connaissance des grandes orientations de la philosophie contemporaine, de sa vigueur et de ses résultats majeurs. Loin d’une époque de déclin, c’est à un nouvel essor que nous assistons, dans lequel la philosophie a cessé de se déconstruire elle-même indéfiniment pour tenter de prendre en charge les problèmes majeurs de notre temps.

Cités n°58

La philosophie en France aujourd’hui

Cassin, Jean-François Courtine, François Dagognet, Vincent Descombes, Marcel Gauchet, Jean Gayon, Pierre Guenancia, Dominique Lecourt, Jean-Luc Marion, Jean-François Mattéi, Jean-Luc Nancy, Jacques Rancière, Alain Renaut, Michel Serres et Yves Charles Zarka.

Paul audi est philosophe. Il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages, consacrés pour la plupart aux rapports de l’ éthique et de l’esthétique, notamment L’ empire de la compassion (Encre marine, 2011).

Avec les contributions de : Alain Badiou, Renaud Barbaras, Gérard Bensussan, Bernard Bourgeois, Jacques Bouveresse, Monique Canto-Sperber, Barbara

Yves Charles Zarka est philosophe, professeur à l’université Paris Descartes et directeur de la revue Cités. Il a récemment publié aux Puf Hobbes et la pensée politique moderne (2012), et Refonder le cosmopolitisme (2014).

Sartre, Lacan, Foucault, Derrida, Althusser, Deleuze, Levinas, Lyotard, Lévi-Strauss et quelques autres…

les tendances et enjeux de la philosophie politique après Foucault.

Quelles sont les nouvelles perspectives et les nouveaux acteurs de la philosophie en France aujourd’hui ? Quelle est cette jeune génération de penseurs qui rend la discipline si vivante ? Ce numéro 56 y répond en fournissant des analyses sur le contexte au sein duquel se développe actuellement la discipline, et en abordant, entre autres,

Avec les contributions de : Paul Audi, Ali Benmakhlouf, Jocelyn Benoist, Marc Crépon, Franck Fischbach, Tristan Garcia, Frédéric Gros, Bruno Karsenti, Hélène L’Heuillet, Guillaume Le Blanc, Corine Pelluchon, Charles Ramond, Pierre-Henri Tavoillot, Pierre Zaoui, et d’autres…

Coordonné par Paul Audi

192 pages • 18 € • ISBN : 978-21-3062874-3 Parution le 21 mai 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

Volume 1 Cités n°56

La philosophie en France aujourd’hui Coordonné par

Yves Charles Zarka Juliette Grange

192 pages • 18 € ISBN : 978-2-13-061794-5

Attachée de presse : Doris Audoux

9

9


PHILOSOPHIE

Le « pouvoir-est » (1460) Nicolas de Cues

Collection « Épimethée » 144 pages • 25 € ISBN : 978-2-13-062465-3

Parution le 9 avril 2014 Contact : Doris Audoux

Bergson à la lumière de Freud Bergson et Freud Entre philosophie et sciences du psychique, l’ouvrage a

diquant, par exemple, le recours à l’expérimentation. La métaphysique de Bergson, comme la métapsychologie de Freud – ainsi désignée en 1896 – seront redevables de ces théories, tout en s’en détachant pour aller vers l’idée d’inconscient, concept fondateur de la psychoanalyse freudienne.

Brigitte Sitbon

pour ambition d’explorer ce qui unit et oppose les pensées de Freud et Bergson. À travers les différents thèmes Coll. « Philosophie française contemporain » abordés – le réel, la poésie, la pulsion de mort, l’interprétation, la télépathie, le rêve, l’inconscient ou le rire –, 240 pages • 25 € Brigitte Sitbon tisse avec brio un dialogue entre les deux ISBN : 978-2-13-062427-1 penseurs contemporains – même s’il n’existe aucun Parution 14 mai 2014 indice concret de celui-ci –, tout en montrant à quel point Attachée de presse : leurs thèses s’avèrent étonnamment parallèles. Doris Audoux

Ce dialogue s’inscrit dans un contexte épistémique très riche au sein duquel se livre une bataille spéculative à l’origine d’une rupture majeure dans les sciences humaines, dont les retombées, qui se nouent autour de nombreux points théoriques liés à la naissance de la psychologie, sont encore palpables aujourd’hui. La finalité revendiquée est ambivalente : à la fois se distinguer de la philosophie et de la médecine, et s’y rattacher. Dans cette optique, autant Bergson que Freud vont se trouver au centre d’un débat sur la « scientificité » de la science du psychique, reven-

En faisant écho d’un débat sans cesse renouvelé lié à la naissance de la psychologie et à son statut de science, Brigitte Sitbon dévoile ainsi la manière dont le philosophe français et le psychiatre allemand sont parvenus à bouleverser la pensée moderne par une nouvelle façon d’appréhender le vivant.

©Arnaud Février

1010

Brigitte Sitbon est professeure de philosophie à l’École pratique des hautes études et chercheure au CNRS. Elle a publié aux Puf Religion, métaphysique et sociologie chez Bergson. Une expérience intégrale (2009).

Le regard du jeune Heidegger L’inquiétude de la pensée

Sophie-Jan Arrien Coll. « Épimethée » 400 pages • 30 € ISBN : 978-2-13-062453-0

Parution 4 juin 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

Dans ses essais de jeunesse, Martin Heidegger caresse déjà le vœu de faire « exploser l’ensemble du système traditionnel des catégories ontologiques ». Ses textes recèlent dès lors un projet ambitieux, visant une interprétation des questions philosophiques fondamentales par le biais du concept de vie, qui est au cœur de la pensée du jeune Heidegger. Retraçant les premières thèses du philosophe allemand, ce livre dégage ainsi leur originalité et leur intérêt

propres, plutôt que de les considérer sous l’éclairage de son œuvre majeure, Être et Temps.

Sophie-Jan Arrien, docteur de l’université de Paris Sorbonne, a notamment codirigé l’ouvrage Le jeune Heidegger (1909-1926). Herméneutique, phénoménologie, théologie (Vrin, 2011).


PHILOSOPHIE

Blessure de l’identité

REVUES

La maladie entraîne celui qui en souffre dans un procesLa maladie, catastrophe intime sus de dévaluation intime et un sentiment de déchéance

Claire Marin

Collection « Questions de soin » 100 pages • 8 € ISBN : 978-2-13-062495-0

Parution le 4 juin 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

1111

qui menace profondément l’estime de soi. Les modifications corporelles qu’elle impose, loin de ne toucher que la surface du corps, atteignent le malade très profondément, jusqu’à générer un véritable trouble intérieur, voire une perte du goût de soi : à la fois compris comme dégoût devant son corps − que l’on ne reconnaît plus −, et perte du sentiment corporel. L’ouvrage s’attache ainsi au vécu du malade et à l’analyse de la maladie dans l’un de ses aspects qui nous semble trop souvent nié ou négligé : la blessure de l’identité. Considérer cette souffrance morale implique alors de redéfinir de nouveaux enjeux pour le soin, centrés sur

la nécessité de tenir compte de cette inquiétude souvent silencieuse face à des métamorphoses alarmantes, et d’y répondre dans une approche rétablissant le contact avec les autres, et surtout avec ce nouveau soi que la maladie fait émerger.

Les études philosophiques 2014 - n° 2 Les plaisirs intellectuels 144 pages • 22 € ISBN : 978-2-13-062902-3

Parution le 28 mai 2014

Claire MARIN est membre du Centre international d’ études de la philosophie française contemporaine à l’École normale supérieure. Elle a notamment publié en codirection avec Nathalie Zaccaï-Reyners, La souffrance et la douleur. Autour de Paul Ricœur (Puf, 2013).

Diogène

2014 - n° 242

152 pages • 12,40 € ISBN : 978-2-13-061796-9

Parution le 28 mai 2014

Revue de métaphysique et de morale

2014 - n°2 philosophie de la médecine 144 pages • 20 € ISBN : 978-2-13-062920-7

Au cœur de la pensée du care Care et attention

Résolument affranchies de l’éthique classique, les éthiques contemporaines du care, nées à la fin du XXe siècle, Collection « Care studies » cherchent à allier une réflexion centrée sur les besoins d’autrui − enracinée dans la vie ordinaire, voire dans l’his92 pages • 8 € toire d’une société − et un travail concret de soin. Pour ISBN : 978-2-13-061853-9 les comprendre, il faut prendre acte non seulement du Parution le 14 mai 2014 rapport qu’elles nous invitent à nouer avec la recherche Attachée de presse : théorique, mais également de leurs enjeux politiques, Doris Audoux qui font écho à une conception égalitaire et inclusive de la démocratie.

Marie Garrau

Ce livre propose de ressaisir la spécificité de l’éthique du care et ses implications politiques à partir de l’épistémo-

Parution le 18 juin 2014

logie de l’attention qui la sous-tend. Comment l’affection est-elle générée ? Qu’est-ce qu’une « bonne » affection ?

Marie Garrau est agrégée, docteure en philosophie et chercheuse rattachée au laboratoire Sophiapol (université Paris Ouest Nanterre). Ses recherches portent sur les conceptions contemporaines de la vulnérabilité et de l’autonomie, le républicanisme contemporain, les théories de la justice, de la reconnaissance et du care. Elle a coécrit avec Alice Le Goff Care, justice et dépendance (Puf, 2010).


littérature-histoire

1212

Enfants de la Shoah : un livre-témoignage bouleversant « La Shoah ne s’est pas arrêtée avec la défaite des nazis. Tout au long de la seconde moitié du XXe siècle et jusqu’à aujourd’hui, elle a persisté sous la forme de souvenirs, de manques, d’angoisses. En ce sens, la Shoah se poursuit. »

REVUEs

Ivan Jablonka, extrait de la préface.

XVIIe siècle

2014 - n°263

Le père Rapin : bilan critique 192 pages • 24 € ISBN : 978-2-13-062882-8

Parution le 21 mai 2014

Revue d’histoire littéraire de la France

2014 - n°2 - Varia 256 pages • 20 €

ISBN : 978-2-13-062925-2

Parution le 21 mai 2014

La linguistique

2014 - vol. 50 - n°1

Le cercle linguistique de Prague

L’Enfant-Shoah

Sous la direction de Ivan Jablonka Hors collection 216 pages • 19 € • ISBN : 978-2-13-060716-8

Cachés pendant la guerre, rescapés des camps, orphelins, confiés à des maisons d’accueil ou élevés par des parents brisés, les enfants juifs sont voués, après la Seconde Guerre mondiale, à grandir dans l’ombre de la Shoah. Qu’ils aient vécu en France, en Grande-Bretagne, en Pologne, en Israël ou aux États-Unis, ces enfants ont essayé de mener une vie normale malgré les ravages du conflit. Mais comment se sont-ils reconstruits, avec le poids d’un si lourd héritage, environnés par la mort, l’absence, le secret, la folie ou la honte ?

internationale des enfants, leur intégration au sein de la société, leur travail de deuil à travers la parole ou l’écriture ainsi que la transmission de la mémoire et l’éclosion de la troisième génération sont autant de thèmes cruciaux abordés ici, intimement liés à une tragédie qui n’en finit pas d’interpeller.

Cet ouvrage est le résultat d’une immense quête de recherche et de témoignage documentaire, à la croisée de divers enjeux historiques, politiques, sociologiques et psychologiques. La sortie de guerre et la circulation

Ivan JABLONKA est professeur d’histoire à l’université Paris 13. Il a notamment publié Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus (Seuil, 2012).

À rebours d’une longue tradition critique et théâtrale qui a réduit le tragique racinien aux seuls effets de son langage, cette étude est la première consacrée aux corps dans les tragédies de Racine et à la manière subtile dont ils mettent en jeu les valeurs sociales, esthétiques et politiques du « Grand siècle ».

les corps raciniens entretiennent avec leur époque, les débats sur la sensibilité galante, les institutions monarchiques et les évolutions de l’art dramatique.

Parution le 9 avril 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

208 pages • 31,50 € ISBN : 978-2-13-062899-6

Parution le 4 juin 2014

Tragédie du corps Racine et le corps tragique Sylvaine Guyot Coll. « Les Littéraires » 304 pages • 32 €

ISBN : 978-2-13-057607-5

Parution le 14 mai 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

Partant de l’idée que le corps ne saurait s’envisager hors du champ social et culturel qui le façonne, cette enquête met à jour les relations complexes que

Sylvaine GUYOT est agrégée de lettres classiques et docteur en littérature, enseigne à Harvard University. Elle est l’auteur de Racine ou l’alchimie du tragique (Puf, 2010).


littérature-histoire

1313

Le péril rouge revisité Dans les années 1970, à des degrés variables, les partis communistes français et italiens embrassent la démocratie, se détachent de l’URSS et s’engagent dans des stratégies d’alliance pour présenter un visage neuf et attrayant. Loin de rassurer les dirigeants américains, cette évolution fait renaître chez eux une forte crainte, celle de la participation de communistes dans les gouvernements français et italiens au moment où le spectre du déclin, après le traumatisme du Vietnam, hante les États-Unis.

et des services secrets de la guerre froide, il offre une plongée dans les coulisses de la diplomatie américaine et des chancelleries occidentales. L’on y croise ambassadeurs, agents de la CIA et des figures célèbres telles Richard Nixon, Jimmy Carter, Henry Kissinger, Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Michel Rocard, Georges Marchais, Helmut Schmidt, Enrico Berlinguer, Aldo Moro ou Giulio Andreotti.

S’appuyant sur les archives américaines (MaisonBlanche, département d’État, CIA), françaises et italiennes ainsi que sur des entretiens inédits, cet ouvrage propose un regard nouveau sur l’ingérence – parfois sollicitée – de Washington en Europe. Ponctuée de nombreux extraits de documents d’archives et d’entretiens avec les acteurs de la politique

Frédéric Heurtebize, ancien chercheur associé aux universités Georgetown et Johns Hopkins-SAIS à Washington, est maître de conférences en histoire et civilisation américaines à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense. Il est l’auteur de plusieurs articles sur la politique étrangère des ÉtatsUnis et les relations transatlantiques durant la guerre froide.

Hors Ccollection • 480 pages • 23 € • ISBN : 978-2-13-061995-6 Parution le 9 avril 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

Une démocratie « à la chinoise » ? Hors collection 328 pages • 22 € ISBN : 978-2-13-062451-6

Parution le 2 avril 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

2014 - n° 1

224 pages • 49 € Parution le 4 juin 2014

Washington face à l’eurocommunisme Frédéric Heurtebize

Émilie Frenkiel

Revue archéologique ISBN : 978-2-13-062915-3

Le péril rouge

Parler politique en Chine

REVUE

À l’heure d’une globalisation économique qui assoit la puissance et le rayonnement de la Chine à travers le monde, se pose l’épineuse question de l’introduction de la démocratie. La sociologue et sinologue Émilie Frenkiel a mené une vaste enquête de terrain auprès des intellectuels et universitaires du pays.

loin des définitions occidentales. Les masses étant jugées trop peu éduquées et insuffisamment préparées à l’idée même de démocratie, le débat politique demeure réservé aux élites.

Elle montre que, malgré la focalisation des médias occidentaux sur la censure et la répression qui règnent en Chine, le débat politique y a bel et bien lieu, mais il s’appuie sur une conception chinoise de la démocratie,

Émilie Frenkiel, docteur de l’EHESS en études politiques, est également maitre de conférences à l’université Paris-Est Créteil. Elle est spécialiste de la sphère géopolitique chinoise.


Science politique

14

Développement durable : de la contrainte à la réussite Le développement durable est devenu un slogan aussi flou que prégnant, qui conduit souvent à des décisions inattendues. C’est le cas pour la fusion de deux frères ennemis : les ministères de l’Équipement et de l’Écologie.

Les grands théoriciens de la géopolitique

Le livre montre le contexte politique particulier qui a inscrit cette vaste réforme à la fois comme une action symétrique au Grenelle de l’environnement et comme l’affirmation d’une écologie de droite. Au-delà de ce volontarisme, il souligne l’importance des facteurs historiques et des enjeux professionnels qui ont rendu possible cette fusion présentée comme un modèle réussi de modernisation de l’État.

Florian Louis

Collection « Major » 224 pages • 16 € ISBN : 978-2-13-062860-6

Parution le 9 avril 2014 Contact : Doris Audoux La géopolitique a une histoire, faite d’audaces théoriques et de vives controverses. Cet ouvrage la restitue pour la première fois dans son intégralité.

L’analyse se décline sur trois niveaux : la réforme des structures centrales du ministère, celle des services territoriaux — essentiellement régionaux — et enfin, la réforme des principaux acteurs ayant concrétisé cette

Disponible en version E-pub

vaste série de changements. L’ouvrage se démarque par sa volonté de dépasser les discours tranchés sur la réforme, qu’ils soient élogieux ou défaitistes, pour mieux rendre compte du point de vue des agents du ministère, véritables témoins de la fusion.

Pierre Lascoumes est juriste et sociologue, directeur de recherche au CNRS. Il est aujourd’hui rattaché au Centre d’études européennes de Sciences-Po Paris. Laure Bonnaud, sociologue, est chargée de recherche à l’INRA. Jean-Pierre Le Bourhis, politiste, est chargé de recherche au CNRS au CURAPP à Amiens. Emmanuel Martinais, géographe, est chargé de recherche à l’ENTPE.

Le développement durable - Une nouvelle affaire d’État L’ avocat et les juridictions administratives Christian Pujalte, Édouard de Lamaze

Collection « Questions judiciaires » 416 pages • 26 € ISBN : 978-2-13-062860-6

Parution le 7 mai 2014

Pierre Lascoumes, Laure Bonnaud, Emmanuel Martinais, Jean-Pierre Le Bourhis Collection « L’écologie en questions » 216 pages • 19 € • ISBN : 978-2-13-060716-8 Parution le 9 avril 2014 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

XXIe siècle : une Russie nouvelle ? Géopolitique de la Russie

Pascal Marchand Collection « Major »

REVUE Revue française de droit constitutionnel - 2014 - n°98 256 pages • 28 € ISBN : 978-2-13-062930-6

Parution le 21 mai 2014

192 pages • 26 €

ISBN : 978-2-13-062557-5

Parution le 9 avril 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

Russie rime avec immensité, et ce depuis le XVIe siècle. Ses gouvernants ont toujours veillé à y organiser un « autre monde », projet dont le dernier avatar a fait faillite en 1991. La Russie d’aujourd’hui tourne le dos à mille ans d’histoire et a entrepris de se réinsérer dans le monde global. Cela signifie reconstruire toute une économie, tout un système de communications, toute une organisation spatiale. Mais on ne fait jamais table rase du passé.

et étrangers. Au Kremlin d’harmoniser, et non plus de diriger l’entreprise. Dans un monde devenu multipolaire, à lui également de restaurer une dignité internationale, après la déchéance brutale de ce qui était il y a peu encore l’« autre grand » de la guerre froide. La nouvelle puissance russe sera d’abord économique.

En effet, les structures et les mentalités infléchissent encore chaque projet, tandis que l’ampleur des investissements nécessaires impose une autre révolution : l’État ne peut plus tout et doit impliquer les acteurs privés, russes

Pascal Marchand, agrégé de géographie et docteur d’État, est professeur à l’université de Lyon II et chargé de cours à Sciences Po Lyon. Il a déjà publié plusieurs ouvrages sur la Russie.


société

« I will survive ! » La Coupe du monde de la FIFA est l’événement sportif le plus regardé au niveau mondial, avec les Jeux olympiques. Tous les quatre ans, la planète entière vit au rythme de ces rencontres. En 2006, de la cérémonie d’ouverture jusqu’à la finale, les audiences cumulées ont représenté : 26 milliards de téléspectateurs ! Une vraie manne, et l’objet de bien des convoitises. Raconter les histoires de la coupe du monde, c’est évidemment revenir sur des événements et des hommes qui ont fait sa légende : Pelé ou Zidane, la main de dieu de Maradona, les 15 buts de Ronaldo. C’est aussi faire le récit de l’évolution d’un sport (la création des cartons, les innovations techniques autour du ballon, la place des sponsors, etc.) et de son rapport à l’argent. C’est encore

15

REVUEs

percevoir le poids du politique, quand les deux Allemagnes se rencontrent en 1974, quand la coupe du monde suivante se tient dans l’ Argentine de la junte militaire et que cette dernière s’assure une place en finale face à un Pérou également totalitaire en échange de la disparition de 13 opposants péruviens… Voici donc 100 histoires à découvrir ou à se remémorer.

Tous urbains 5/2014 Mustapha Kessous est journaliste au Monde. Il est également documentariste et a déjà signé dans la collection « Que sais-je ? », Les 100 histoires des Jeux olympiques et, avec Clément Lacombe, Les 100 histoires du Tour de France.

Les espaces informels 64 pages • 5 € ISBN : 978-2-13-062952-8

Parution le 9 avril 2014 Contact : Caroline Psyroukis Du Caire à Buenos Aires, les pratiques habitantes qualifiées d’informelles ne dépendent ni de la puissance publique ni du marché, et ne sont pas propres aux pays du Sud en voie d’urbanisation. Ce sont ces pratiques qu’analyse le dossier de ce numéro – résolument tourné vers l’ailleurs.

Les 100 histoires de la coupe du monde de football Mustapha Kessous

Collection « Que sais-je ? » 128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-063048-7 Parution le 28 mai 2014

Tous urbains 6/2014

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Les villes sous cloche

Des pratiques culturelles et usages politiques de la Grande Boucle Le Tour de France Créé en 1903, le Tour de France est une compétition sporà l’heure nationale tive majeure, considérée comme la plus plébiscitée au Fabien Conord Hors collection 368 pages • 23 € ISBN : 978-2-13-062166-9

Parution le 14 mai 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

monde avec les Jeux Olympiques et les coupes du monde de football. Cette popularité s’est en grande partie forgée de 1930 à 1968, avec la formule des équipes nationales. Elle suscite alors les déchaînements et les passions : des incidents xénophobes ont même conduit par deux fois à l’abandon collectif d’une équipe nationale étrangère. L’audience acquise par le Tour de France suscite l’intérêt des commentateurs de la presse politique, qui investissent l’épreuve de leurs représentations du monde et du sport.

Cet ouvrage restitue l’épopée sportive et culturelle de l’épreuve lors de cette phase originale, qui correspond à une forme d’apogée du Tour de France et à des mutations profondes dans la société française, de la crise des années 1930 au Trente glorieuses.

Fabien Conord est agrégé d’histoire et maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Blaise-Pascal Clermont-Ferrand-II.

64 pages • 5 € ISBN : 978-2-13-062953-5

Parution le 11 juin 2014 Contact : Caroline Psyroukis Ce nouveau numéro met en lumière les projets urbains qui consistent à produire une fraction de ville fermée et parfaite, comme les centres commerciaux ou le réaménagement des Halles de Paris, et qui se multiplient. Les villes de demain seront-elles « sous cloche » ?


SOCIÉTé La médecine du tri Coordonné par

Guillaume Lachenal Céline Lefève Vinh-Kim Nguyen

Enfin l’imagination au pouvoir ! Jules Verne dans Paris au XXe siècle, ou encore George Orwell dans 1984 ont imaginé le monde dans les décennies et les siècles à venir. D’autres penseurs, comme Fourier ou Cabet, ont tenté de concevoir une société plus harmonieuse d’où l’exploitation et la souffrance seraient bannies. Ces écrivains et philosophes ont souvent été visionnaires, anticipant le développement tentaculaire des métropoles et du trafic automobile, le règne de l’ordinateur ou encore celui de la société de surveillance.

Coll. « Sciences, histoire et société » 288 pages • 25 € ISBN : 978-2-13-062428-8

Parution le 4 juin 2014 Contact : Caroline Psyroukis

REVUE

Nombre d’utopies (le suffrage universel, l’abolition de l’esclavage, l’émancipation des femmes, le droit à l’éducation et à la protection sociale), qui souvent laissaient leurs contemporains incrédules, ont alimenté les aspirations démocratiques au cours des deux siècles passés. Ce qui continue d’éveiller notre intérêt, c’est l’effort d’anticipation et d’arrachement au présent, couplé à

une inquiétude sur le monde tel qu’il va et à une volonté d’améliorer la condition humaine. C’est, en d’autres termes, l’invention d’une utopie raisonnée. Dans cet ouvrage, des chercheurs tentent d’imaginer le monde d’après-demain, en mêlant librement diagnostics, désarrois, solutions, espérances : toute la palette de l’inventivité et de l’optimisme, tout le registre des possibles.

©Catherine Hélie

16

Alexis Jenni romancier, a reçu le prix Goncourt 2011 pour L’ Art de la guerre.

Avec les contributions de Jean Gadrey, Jean Bérard, François de Singly, Yves Sintomer, Michel Parent, Matthieu Calame, Jacques Rodriguez.

Le monde au XXIIe siècle Sociologie - 2014 - n° 1

Sociologie de l’islamophobie 128 pages • 25 € ISBN : 978-2-13-062948-1

Parution le 16 avril 2014 Numéro spécial coordonné par Abdellali Hajjat & Marwan Mohammed « L’islam pose problème ! » : voici une idée massivement relayée dans les champs politique et médiatique, ainsi qu’au sein de l’opinion publique. Véritable évidence sociale, elle participe en profondeur d’un mouvement social global : l’islamophobie. C’est ce phénomène, longtemps ignoré en France au sein des mondes académique et politique, que la revue Sociologie entend investir ici, en contrepoids de l’influence de personnalités médiatiques qui étaient parvenues à le disqualifier.

Alexis Jenni

Collection « laviedesidées.fr » 120 pages • 8,50 € • ISBN : 978-2-13-063140-8 Parution 9 avril 2014 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Passer d’une classe sociale à l’autre Les transclasses ou Ce livre a pour objet la compréhension philosophique la non-reproduction du passage exceptionnel d’une classe sociale à l’autre, Chantal Jaquet Hors collection 248 pages • 19 € ISBN : 978-2-13-063182-8

Parution 7 mai 2014 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

et le développement d’une méthode d’approche des cas particuliers. Il s’agit de mettre en évidence les causes politiques, économiques, sociales, familiales, singulières et intimes qui président à la non-reproduction sociale, et d’analyser leurs effets sur la constitution des individus qui transitent d’une classe à l’autre et sont soumis à une logique fluctuante de l’entre-deux. Cette démarche, qui met l’accent sur la dimension du passage « transclasse », implique de penser un concours

de causes, relevant aussi bien de l’histoire collective que de l’histoire intime.

Chantal Jaquet est philosophe, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de l’histoire de la philosophie moderne et de la philosophie du corps, elle est l’auteur de vingt livres sur Spinoza, Bacon et les rapports entre le corps et l’esprit, dont quatre ont été publiés aux Puf : Le corps, L’unité du corps et de l’esprit chez Spinoza, Bacon et la promotion des savoirs, Philosophie de l’odorat.


société

1717

Harry Potter politique Aviez-vous déjà remarqué que la saga Harry Potter, dont l’adaptation cinématographique est l’objet de cet ouvrage, est truffée d’allusions philosophiques et historiques à la société britannique moderne ? L’ignoble tante Marge présente ainsi une forte ressemblance avec… Margaret Tchatcher ! Le monde magique d’Harry Potter est d’abord un monde idéal, où l’on respecte à la fois les individus et la nature. Mais, peu à peu, des failles apparaissent. Face à Voldemort et ses sbires du monde des ténèbres, les sorciers sont vulnérables : imbus de leur supériorité, sûrs de la pérennité d’un monde pacifié, ils n’ont pas su mettre en place un système institutionnel digne de ce nom. En l’absence de limites morales et politiques, le monde magique devient littéralement bestial.

Disponible en version E-pub

Harry Potter comprendra pourquoi Poudlard, l’école des sorciers, et son directeur, le vieux sage Dumbledore, constituent les derniers bastions d’une paix précaire. Il ne s’agit pas d’une lutte entre le bien et le mal, mais d’un choix entre humanité et animalité. Le monde magique apprend à la société réelle comment se construire dans sa dimension humaine. Le maître-mot, la tolérance, sera celui de la fin.

La Série des séries

désormais dirigée par Jean-Claude Milner a été professeur de linguistique à l’université Paris 7 Diderot et a présidé le Collège international de philosophie.

Tristan Garcia & Jean-Baptiste Jeangène Vilmer

Harry Potter

À l’école des sciences morales et politiques Jean-Claude Milner Hors collection 192 pages • 13 € • ISBN : 978-2-13-062670-1 Parution le 7 mai 2014 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Sur les bancs de l’école Professeurs débutants

Disponible en version E-pub

L’ouvrage analyse la manière dont les nouvelles générations de professeurs du secondaire s’engagent dans le métier et surmontent les épreuves à la fois personLes épreuves nelles, professionnelles et identitaires des débuts. de l’enseignement De l’année de stage au premier poste, les jeunes Pierre Périer Coll. « Éducation & société » enseignants découvrent des élèves différents de ceux qu’ils avaient imaginés et font face à des situations 208 pages • 20 € qu’ils n’avaient guère anticipées. L’ordre scolaire est ISBN : 978-2-13-060943-8 à construire sans que ni les savoirs ni la légitimité Parution le 21 mai 2014 accordée a priori à l’enseignant ne permettent d’imposer l’autorité nécessaire. Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Face aux défis pédagogiques à surmonter, chacun se forge ainsi son métier, lui donnant une forme plus individualisée, alors même que sa professionnalisation est de plus en plus effective.

Pierre Périer est sociologue, chercheur au

CREAD et professeur de sciences de l’éduca-

tion à l’université Rennes 2.

Tristan Garcia, auteur du volume sur Six Feet Under, devient co-directeur de « La série des séries » aux côtés de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer. Il succède à Claire Sécail.


PSYCHANALYSE

18

« Ils sont fous ces humains ! » LES REVUES

Et si derrière le célèbre personnage de bandes dessinées se cachaient des logiques et des fonctionnements humains plus profonds qu’il n’y paraît ? Et si au-delà des « Non, je ne suis pas gros » ressassés par Obélix, se dissimulaient les expériences les plus anciennes du fonctionnement somatique et psychique ?

Haptonomie et Ethnologie française psychothérapie 2013 - N° 3 Revardel Jean-Louis Sexualités négociées Hors collection Jean Cuisinier 240 pages • 24 € 192 • 22 € ISBN pages : 978-2-13-062824-8

Autant d’interrogations étudiées par Nicolas Rouvière, qui approfondit la nature et les causes de la « fixation infantile » observée chez Obélix, considéré comme un témoin privilégié des raisonnements qui traversent l’univers d’Astérix. L’ouvrage, scindé en trois parties, aborde tout d’abord l’épisode central de la chute dans la marmite : lié aux enjeux fondamentaux de la séparation, l’évènement participe à la construction fantasmée d’une identité impossible.

ISBN : 978-2-13-061807-2

Parution le 16 avril 2014 Parution le 2 juillet 2013 Contact : Caroline Psyroukis

Sociologie La tendresse de l’humanité s’as2013 - n°2

socie à la rigueur des neuros128 pages • 25révéler € ciences pour les bienfaits ISBN : 978-2-13-061868-3 de l’haptonomie, cet art de la Parution affective, le 3 juilletdans 2013la relation relation psychothérapique où la corporalité et leurbains contact peuvent se révéler Tous bouleversants. 2/2013 64 pages • 5 € ISBN : 978-2-13-062580-3

Parution le 28 août 2013

Disponible en version E-pub

Le complexe d’Obélix

Nicolas Rouviere - Préface d’Anne Goscinny

L’étude se poursuit avec les logiques de déséquilibre mises en scène dans les albums, telles que le narcissisme, le désir mimétique ou les régressions pulsionnelles. Obélix, par son caractère facilement influençable,

constitue une proie facile pour les nombreux personnages mégalomanes, narcissiques ou manipulateurs, qui rêvent de toute-puissance et sont prêts à toutes les perversités pour parvenir à leurs fins. A contrario, la troisième partie prend à nouveau Obélix comme témoin privilégié, pour montrer comment se dessine à travers ce personnage un véritable parcours structural de la raison, dans le triple lien au corps, au langage et à l’image.

Nicoals Rouvière est maître de conférences à l’université Grenoble 1 (ESPE), où il travaille sur la littérature de jeunesse et la littérature populaire. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la bande dessinée. Il a notamment publié Astérix ou la parodie des identités (Flammarion, 2008) et Astérix ou les lumières de la civilisation (Puf, 2006), qui a obtenu le prix Le Monde de la recherche universitaire.

Hors collection 256 pages • 19 € • ISBN : 978-2-13-063142-2 Parution le 14 mai 2014 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

La règle fondamentale en psychanalyse Pourquoi la règle ?

Membres de la Société Psychanalytique de Paris, Bernard Chervet et Jean-Luc Donnet s’interrogent sur les conséquences de la règle fondamentale, utilisée en psychanaBernard Chervet lyse. Depuis Freud, cette règle qui a pour finalité de deveJean-Luc Donnet nir conscient, puis d’accéder à la prise de conscience est Coll. « Monographies et débats de psychanalyse » pleinement intégrée dans la méthode psychanalytique, qui repose sur la libre association de l’analysant et sur 192 pages • 21 € ISBN : 978-2-13-062037-2 l’attention de l’analyste. De cette rencontre vont naître l’interprétation et l’élaboration, toutes deux favorables à la Parution 11 juin 2014 construction des processus de pensée, de leurs contenus et Attachée de presse : qualités, et à celles des affects, des éprouvés et des ressentis. Sous la direction de

Caroline Psyroukis

Sont explorées dans cet ouvrage les conséquences de la règle sur la méthode analytique elle-même et sur ses visées, et sa valeur au sein de la vie psychique, voire de la vie elle-même. La règle n’aurait-elle pas mission de soutenir le vivant ? Bernard Chervet Président de la SPP, a dirigé plusieurs ouvrages dans « Monographies et Débats de psychanalyse » (Puf). Jean-Luc Donnet a dirigé le Centre de consultations et de traitements analytiques Jean-Favreau.


PSYCHANALYSE

19

Surdoués : pour en finir avec les idées reçues Ils suscitent l’admiration, l’inquiétude, le mépris, les louages. Les enfants surdoués – et même les plus grands – font l’objet de beaucoup d’appréciations, mais ils donnent surtout matière à des préjugés sans fin. Comment distinguer le vrai du faux dans ces croyances entendues et répétées ? Et qui sont vraiment ces génies du quotidien ? Ce volume parcourt une série de théories psychologiques, de stéréotypes et d’idées reçues développés autour des enfants surdoués, afin de mieux les nuancer : ils ont un gros cerveau, ils sont plus sensibles que la moyenne, ils n’arrivent pas à s’intégrer et échouent à l’école, ils décrochent souvent le prix Nobel, ils font des cauchemars, ils sont naïfs, ils ont un sens aigu de la justice… Toutes ces images sont-elles justes, ou bien reflètent-elles nos fantasmes et nos stéréotypes ? Dans un style très abor-

dable, ce livre permet de faire un état des lieux des avancées scientifiques en la matière et offre un regard nuancé sur la vie de nos enfants prodiges promis à une aventure riche et variée.

320 pages • 39 € ISBN : 978-2-13-062909-2

Parution le 4 juin 2014

Nicolas Gauvrit est psychologue, mathé-

maticien et chercheur en sciences cognitives à l’École pratique des hautes études (Paris). Il a publié plusieurs ouvrages de vulgarisation sur les liens entre mathématiques et psychologie.

Nicolas Gauvrit

Hors collection 284 pages • 19 € • ISBN : 978-2-13-062040-2 Parution le 14 mai 2014 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Laplanche rationaliste Jean Laplanche est l’auteur d’une théorie psychanalytique originale qui se distingue des principaux courants postfreudiens contemporains. Le livre examine le fondement rationaliste de l’œuvre de Laplanche, en ce qu’il s’incarne dans la définition de la sexualité en psychanalyse et le refus de l’éclectisme. La définition du rationaHélène Tessier Coll. « Souffrance et théorie » lisme proposée dans l’ouvrage relève d’une conception politique et philosophique : il y est décrit comme un 216 pages • 22 € rempart contre les différentes formes d’obscurantisme ISBN : 978-2-13-062459-2 dont se nourrit le totalitarisme. Le rationalisme de la Parution 9 avril 2014 théorie de Laplanche rejoint la visée d’émancipation de Attachée de presse : Caroline Psyroukis

La psychiatrie de l’enfant 2014 - vol. 57 - n° 1

Adolescence : risques ?

Les surdoués ordinaires

Rationalisme et émancipation en psychanalyse : l’œuvre de Jean Laplanche

REVUES

la psychanalyse et permet de redéfinir sa contribution spécifique à la compréhension des conduites humaines, clarifiant ainsi ses rapports complémentaires avec les autres disciplines.

Pourquoi des adolescents tentent-ils de se suicider de manière compulsive ? Comment expliquer leur passion du virtuel ? Comment se forment leurs délires en apparence psychotiques ? Entre crises d’adolescences et culturelle, qu’en est-il de leurs processus identificatoires au Vietnam ? Autant de questions auquel ce numéro s’intéresse parce que, plus que jamais, l’adolescence est un risque.

Le travail humain 2014 - vol. 77- n° 2 96 pages • 21 € ISBN : 978-2-13-062957-3

Parution le 18 juin 2014

Revue française de psychosomatique Hélène TESsier avocate et psychanalyste est professeur à la faculté des sciences humaines et de philosophie à Ottawa.

2014 - n° 45

Affect et pulsions 192 pages • 27,50 € ISBN : 978-2-13-062938-2

Parution le 25 juin 2014


PSYCHANALYSE

20

Vers une psychothérapie humaniste LES REVUES

Une carrière de psychothérapeute est faite d’un très grand nombre de rencontres humaines. Jean-Yves Hayez en a choisi neuf pour rendre compte de son travail de médecin psychothérapeute et pour faire vivre au lecteur son engagement auprès des enfants et des adolescents en souffrance morale.

Recherches en périnatalité Ethnologie française Nathalie Presme 2013 N° 3 Pierre Delion Sexualités négociées Sylvain Missonnier Jean Cuisinier

Collection de 192 pages«• Monographies 22 € la psychiatrie enfant » ISBN : 978-2-13-061807-2 400 pages • 29 € P arution le 2 juillet 2013 ISBN : 978-2-13-062854-5

Il préfère le dialogue à la théorie pour aborder des souffrances telles que la dépression, le vécu post-traumatique, les obsessions-compulsions invalidantes, les dégâts intrapsychiques, la gestion de graves maladies chroniques, l’addiction infantile, les réactions face au suicide d’un proche…

Parution le 28 mai 2014

Sociologie Contact : Caroline Psyroukis 2013 - n°2

128 pages • 25 €

Au fil des interactions relatées, le lecteur se laisse interpeller et peut juger de l’importance de la communication avec les jeunes publics, dans la sphère privée mais aussi institutionnelle.

ISBN : 978-2-13-061868-3

Parution le 3 juillet 2013

Tous urbains 2/2013 64 pages • 5 € ISBN : 978-2-13-062580-3

Parution le 28 août 2013

Cet ouvrage ce veut un plaidoyer d’une méthodologie psychothérapeutique avant tout humaniste : l’écoute active, l’empathie et la prise d’informations sont posés comme fondements pour aider les parents, les éducateurs et les enseignants dans l’accompagnement de leurs protégés.

Jean-Yves Hayez pédopsychiatre, docteur en psychologie et professeur à la Faculté de médecine de l’Université catholique de Louvain (Belgique), a créé et dirigé le service de psychiatrie infanto-juvénile aux cliniques universitaires Saint-Luc. Psychothérapeute éclectique, il est l’auteur de dix ouvrages, dont : Le psychiatre à l’hôpital d’enfants (Puf, 1991) et L’ enfant victime d’abus sexuel et sa famille : évaluation et traitement (Puf, 1997).

Psychothérapies d’enfants et d’adolescents Témoignage d’un pédopsychiatre éclectique Jean-Yves Hayez Collection « Le Fil rouge » 336 pages • 26 € • ISBN : 978-2-13-063072-2 Parution le 21 mai 2014 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Comment transmettre en psychanalyse ? Revue française de psychanalyse Transmissions

2014 - Tome. 78 - n°2 320 pages • 31 €

ISBN : 978-2-13-062934-4

Parution 14 mai 2014

L’histoire de l’individu et de l’humanité est une longue succession de transmissions. Mais comment transmettre en psychanalyse, alors qu’elle n’est ni une philosophie ni un simple savoir ? La psychanalyse n’est-elle pas, dans le même temps, le meilleur moyen de penser la filiation et l’héritage quand entrent en jeu les identific� cations, le rôle du surmoi et l’appropriation de la culture ? Il est en tout cas urgent d’analyser la transmission à une époque où la revendication de l’individu, dans son mouvement d’affranchissement et de rejet de ce qui lui est

transmis, privilégie l’authenticité et la spontanéité, au nom de l’aspiration à être soi-même.

Avec les contributions de : Jan Abram, Jacques Arenes, Paul-Laurent Assoun, Emmanuelle Chervet, Danièle Donnet, Jean-Luc Donnet, Bernard Golse, MarieFrançoise Guittard-Maury, Béatrice Ithier, Philippe Jeammet, Vassilis Kapsambelis, Alberto Konicheckis, Cécile Marcoux, Jacques Press, Andreas Saurer, Benoît Servant, Rudi Vermote.


21

Sociologie des migrations

Les anorexies mentales

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-062164-5

128 pages • 9 € • 978-2-13-059283-9

Parution le 7 mai 2014

Parution le 18 juin 2014

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Sylvie Mazzella

Le nombre de migrants dans le monde a triplé en 40 ans, atteignant 3% de la population mondiale. Simplificatrices, les politiques migratoires – tant sécuritaires que d’asile – tendent à se confondre, tandis que demeure le déficit d’institutions juridiques internationales ou transnationales à même d’imposer de réelles régulations collectives et de réelles protections sociales à l’échelle mondiale. De nouvelles questions se posent : les déboutés du droit d’asile, de plus en plus nombreux, forment-ils désormais une nouvelle catégorie d’apatrides ? Les migrations du sud vers le sud vont-elles supplanter celles du sud vers le nord ?

Sylvie Mazzella est directrice du Laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES) à l’université Aix-Marseille.

Le contrôle de gestion Nicolas Berland

128 pages • 9 € • 978-2-13-061773-0 Parution le 4 juin 2014 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Le contrôle de gestion est souvent réduit à quelquesuns de ses outils, comme le reporting ; c’est nier la réalité de son apport. En exploitant des données chiffrées financières et non-financières, le contrôleur éclaire le décideur sur la pertinence de ses choix passés, présents et futurs. Il doit aussi permettre de replacer les actions individuelles dans les finalités globales de l’entreprise. À l’heure du tout marketing et du tout financier, cet ouvrage donne à comprendre la contribution essentielle du contrôleur de gestion, en matière de stratégie comme de performance.

Nicolas Berland est professeur à l’université Paris-Dauphine.

Sarah Vibert, Catherine Chabert

L’anorexie, au carrefour du psychique et du somatique, est l’une des maladies caractéristiques de nos sociétés modernes ; il est facile d’oublier qu’elle comporte un risque létal bien réel. Justifiée au départ par un discret embonpoint, la restriction alimentaire est en réalité dictée par une lutte acharnée contre la sensation de faim. La maigreur obtenue rapidement renforce le sentiment de contrôle de soi, et conforte ainsi l’anorexique dans une conduite de restriction de plus en plus systématique, s’accompagnant d’attitudes singulières et ritualisées, à l’égard des aliments. En faisant le point sur les connaissances autour de ce trouble de l’alimentation, cet ouvrage nous invite à mieux comprendre les mécanismes des anorexies mentales et les traitements possibles.

Sarah Vibert est maître de conférences à l’université Paris-Descartes et psychologue clinicienne. Catherine Chabert est professeur émérite à l’université Paris-Descartes.


22

Les 100 mots du marché de l’Art

Les 100 mots de la crise de l’euro

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-057828-4

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-062553-7

Parution le 28 mai 2014

Parution le 2 avril 2014

Attachée de presse : Doris Audoux

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Marie-Aurore de Boisdeffre, Hervé Chayette

Le marché de l’art ne se limite pas aux salles des ventes. Aux côtés des commissaires-priseurs agissent les galeristes d’art, les antiquaires, les critiques, les musées, les mécènes, les fondations d’art et d’autres acteurs comme les hedge funds ou encore les banques privées. De « folle enchère » à « droit de réserve », de l’artiste au collectionneur et à l’exposition en passant par l’histoire d’œuvres emblématiques, cet ouvrage nous plonge aussi dans un monde où finance, déraison et spéculations se croisent sans cesse.

Marie-Aurore de Boisdeffre est diplômée de l’EDHEC. Hervé CHAYETTE est commissaire-priseur.

La question prioritaire de constitutionnalité Julien Bonnet, Pierre-Yves Gahdoun 128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-063063-0 Parution le 14 mai 2014 Attachée de presse : Doris Audoux

Il arrive que la loi elle-même soit tyrannique, injuste, illégitime. Pour empêcher ces dérives, de nombreux États ont adopté des mécanismes juridiques permettant une surveillance des agissements du Parlement. En France, il s’agit de la « question prioritaire de constitutionnalité » de 2008, qui stipule que « Toute personne peut contester une disposition législative devant un juge en invoquant le non-respect, par cette disposition, des droits et libertés protégés par la Constitution ». Cet ouvrage montre comment la QPC constitue une véritable révolution juridique, qui alerte et informe le pouvoir politique de la teneur des revendications du peuple, se mettant ainsi au service de la garantie des droits et libertés du justiciable.

Julien Bonnet et Pierre-Yves Gadhoun sont professeurs de droit à l’université Montpellier 1.

Bertrand Jacquillat, Vivien Levy-Garboua

La crise de l’euro a suivi et amplifié la crise financière de 2007-2008 survenue aux États-Unis. Elle s’est déclenchée avec les premières inquiétudes quant à l’endettement de l’État grec et de certains autres pays du sud de l’Europe. Aujourd’hui, les conséquences de la crise de la zone euro sont sensibles tant aux niveaux monétaire, bancaire, financier et économique qu’aux plans institutionnel et politique. Et c’est loin d’être fini. Pour mettre à plat les mécanismes qui ont conduit l’Europe à cette situation, cet ouvrage propose de revenir aux mots, ceux de la finance, de la construction européenne, des politiques économiques et des choix institutionnels, pour enfin présenter clairement les origines de la crise, ses développements et les pistes à suivre pour en sortir.

Bertrand Jacquillat, professeur des universités à Sciences Po et vice-président du Cercle des économistes, est notamment l’auteur, dans la collection « Que sais-je ? », des 100 mots de la finance.Vivien Levy-Garboua est banquier (BNP Paribas). Il est notamment l’auteur de Macropsychanalyse (Puf, 2007). Ensemble, ils ont également écrit dans la collection « Que sais-je ? », Les 100 mots de la crise financière.


Du 15 mars au 3 mai 2014

Les Lundis du Grand Palais Retrouvez les débats organisés par le Grand Palais et les Presses Universitaires de France chaque lundi, à 18h30, dans l’Auditorium du Grand Palais. Cycle Compulsif

Lundi 31 mars L’addiction au sexe, une nouvelle pathologie ? avec la participation de Vincent Eestellon, auteur de Les sex addicts (Coll. Que sais-je ?)

vous invite au

cinéma

Lundi 7 avril Jouer, une passion dangereuse ? avec la participation de Olivier Houdé, auteur de Le Raisonnement (Coll. Que sais-je ?) Lundi 28 avril Les cinglés du travail : ivresse ou malaise ? avec la participation de Marie-France Hirigoyen, auteur de Le Harcèlement moral au travail (Coll. Que sais-je ?) Cycle Sports

Lundi 26 mai Le football : Le foot, un monde de gagnant ? avec la participation de Mustapha Kessous, auteur de Les 100 histoires de la coupe du monde de football (Coll. Que sais-je ?)

Pour

ais-je s e u Q   « 2

Lundi 2 juin Le sport et l’art : La boxe : un art noble ?

acheté

Lundi 6 juin Le cyclisme : Le cyclisme est-il un art lyrique ?

Accès prioritaire sur présentation d’une invitation à retirer sur www.grandpalais.fr

Auditorium du Grand Palais Square Jean Perrin 18h30 - 20h Entrée libre et gratuite Retrouvez ces conférences en ligne sur grandpalais.fr

s,

 ? »

cinéma e d n a e un re Cart é t o v c e h av & Pat t n o m Gau te* offer

tée ce ache Une pla e offerte* lac = une p

Toutes les informations sur : cartecinema-quesais-je.com


SAVOIR N°

53 avril-juin 2014

Présidente du directoire & directrice éditoriale Monique Labrune

Éditeurs Paul Garapon Julie Gazier Anne-Laure Génin

Directrice de la communication Dominique Reymond

01 58 10 31 85 • reymond@puf.com

Chargée de communication Isabelle Mercier

01 58 10 31 83 • mercier@puf.com

Attachées de presse Doris Audoux

01 58 10 31 89 • audoux@puf.com Littérature, Arts, Philosophie, Religions, Histoire, Géopolitique

Caroline Psyroukis

01 58 10 31 91 • psyroukis@puf.com Psy, Sciences-Santé, Éducation, Société-Sociologie, Économie

Pour recevoir gratuitement le magazine Savoir 01 58 10 31 83 • mercier@puf.com

www.puf.com

Droits étrangers Maria Vlachou • vlachou@puf.com

Direction commerciale Pour toute information :

Ghislaine Beauvois beauvois@puf.com

Réalisation Laurent Marquès

Savoir 53  

Le magazine des Presses universitaires de France. Toutes les nouveautés d'avril à juin 2014