Issuu on Google+


Franck Ruzé

Les Hommes préfèrent les connes


G

Tu veux pas goûter ? D’habitude quand j’achète des trucs comme ça à côté d’chez moi c’est… là c’est un peu moins bon, enfin… c’est un peu… dur. T’es sûr qu’tu veux pas… allez, un mini bout. Bon. Tu sais en même temps j’comprends, enfin… j’peux comprendre. Une fille super belle, quand en plus elle est… intelligente, et – Ah naaan, nan-nan-nan, nan elle était conne. G Hein ? – Oui mais… c’était… à un point, c’était remarquable, tu vois ? Elle pouvait dire des trucs du genre… « Je pense que si y’a vraiment UNE chose à voir à notre époque, c’est le spectacle de Gad Elmaleh ».

7


Les Hommes…

G

Mais… mais ça te dérangeait pas qu’elle euuh… – Nan mais tu sais, moi je G Ah oui c’est vrai, avec ton culte d’la beauté, là. – Bah, ouais. Tu sais, un soir, on était à l’anniversaire d’une copine à elle, et à la fin d’la soirée, elle s’est endormie à moitié sur mes jambes, et… je l’ai regardée pendant qu’elle dormait, et à un moment j’ai demandé l’heure à un mec, et… j’pensais pas du tout que j’pouvais regarder le visage de quelqu’un pendant quatre heures, sans m’ennuyer. Et en fait, si. G Mais… mais si elle sortait que des conneries ? – Bah j’trouvais ça mignon. Quand elle se mouchait, j’trouvais ça mignon. Quand elle toussait, j’trouvais ça mignon. Elle pouvait quasiment rien faire de pas mignon. Ah si, quand elle commençait à gueuler après son chien, là, « Wolfy ! Ici ! Viens ici ! J’ai dit ICIIIII ! », si tu fermais les yeux limite tu t’croyais au ciné devant l’Soldat Ryan, et moi j’me demandais : Comment j’peux continuer à la désirer ? Et elle se retournait et j’pensais : Ah, ouais. Attends, un autre truc incroyable, elle répétait tout c’que j’venais d’lui dire, genre euh… je lui parlais d’un… j’sais pas, d’un truc trop bateau sur les étoiles, par exemple, et…

8


… préfèrent les connes

ouais parce qu’il s’agissait pas d’la vexer, non plus, alors je faisais comme si elle connaissait déjà c’que j’étais en train d’lui raconter, j’lui disais un truc du genre euh… « J’ai eu vachement d’mal à réaliser, en fait quand on m’a expliqué qu’on voit une image d’elles qui date de super longtemps, à cause du temps qu’la lumière blablablahhh… » et bon, tu lui dis ça, jusqu’ici tout va bien et là elle ouvre la bouche, et elle te dit « Bah oui, évidemment qu’on voit une image d’elles qui date de super longtemps, c’est normal, c’est à cause du temps qu’la lumière met à arriver jusqu’à nous », et quand elle répète tu sens bien qu’elle mémorise en même temps, et tout en t’disant ça sur un ton comme si c’était elle qui t’apprenait quelque chose, comme si elle venait de te dire quelque chose qui sortait d’elle, comme si elle te l’expliquait, mais elle te l’explique avec tes mots, elle te l’explique avec ta phrase. Oh ! Et pareil quand elle m’a plaqué, j’lui avais envoyé deux SMS quand elle rappelait plus, tu vois pour lui dire euuh… des trucs neutres, que… qu’elle avait toujours été franche avec moi, et qu’elle pouvait continuer, et… qu’elle rappelle au moins pour me dire qu’elle cassait, qu’elle me laisse pas attendre comme ça, et là, elle m’appelle, j’lui demande si ça va, et elle

9


Les Hommes…

commence : « En fait, j’veux casser. On a toujours été francs l’un envers l’autre, alors j’préfère te l’dire plutôt qu’te laisser attendre ; tu comprends ? », elle me demandait si j’comprenais ce qu’elle venait d’me dire, et bon, OK des fois les gens aiment bien entendre ce qu’ils ont envie d’entendre, mais là c’était limite J’me fous de ta gueule, tu vois ? Sauf que c’était pas ça, j’l’entendais dans sa voix, nan, c’était comme pour le truc des étoiles, elle devait s’dire « Où est-ce que j’ai déjà entendu ce que je viens de dire ? » Oui, bon, OK, j’exagère. Mais… je sais pas, c’était bizarre sa façon de… Oh ! Oh ! Et je l’ai entendue raconter deux fois la blague des patates sur l’autoroute, et pas celle que tu crois hein, pas celle qu’est à peu près drôle qui fait : « Eh, attention à la ptttthh ! Oui je pttthh ! », nan, celle qui fait « Y’a deux patates sur l’autoroute, et y’en a une qui s’retourne, et elle dit : Oh, puréeee ! » Et la première fois on était tous les deux, et j’ai trouvé ça mignon. Mais la deuxième fois, c’était encore mieux, on était avec des gens. Y’avait un autre couple, genre euh… la vingtaine, les deux assez beaux, et elle raconte sa blague des patates. Et elle se rend compte que ça fait un peu un flop, quand même, alors elle s’en tire en rigolant « Eh, c’était juste comme ça », et là la nana de l’autre

10


… préfèrent les connes

couple me regarde, genre : « Comment tu peux sortir avec cette conne ? », et le mec me regarde aussi, genre : « Ohhh, comme ça doit être bon de sortir avec cette conne ». Et tu vois ça m’a… déculpabilisé, enfin, c’est pas l’mot… euh… tu vois parce que j’me disais : OK, il suffit qu’une fille ait un corps sublime pour que j’tombe amoureux ? Et la réponse est oui, mais en même temps c’était pas trop évident de l’accepter. De s’dire que tu peux être complètement dingue d’une fille qui raconte la blague des patates sur l’autoroute. G Mais ça t’fatiguait pas, de rien pouvoir lui dire ? De pas pouvoir communiquer ? – Bah… tu vois par exemple, là, on a une conversation intelligente ; mais en fait je… je m’en fous. Moi, c’que j’veux, c’est être avec l’aut’ conne. J’suis désolé, c’est juste que… c’est comme j’ai dit à mon père au téléphone tout à l’heure, j’ai été gentil toute ma vie, et là, j’crois que c’est en train d’me passer. Et pas par calcul ; j’veux dire, je sais que les filles aiment pas les mecs gentils, enfin OK peut-être les filles à partir de trente ans, mais les filles dans la vingtaine, elles aiment pas les mecs gentils, elles le disent elles-mêmes : même Aline elle m’avait prévenu, que son ex il faisait tout pour la rendre heureuse, et qu’elle détestait ça. Et il y a une

11


Les Hommes…

autre fille que j’connais, aussi, qu’a jeté son mec qu’était trop adorable avec elle, et tout ça pour tomber amoureuse d’un mec qui l’avait baisée et qui s’était cassé, comme ça, sans un mot, et elle, elle avait adoré. Nan là y’a un stade où c’est même plus la peine d’essayer de comprendre, y faut juste pas être gentil, c’est tout. Et comme j’disais à mon père, ce qui m’fait chier, c’est que même si je sais ça, que les filles aiment pas les mecs gentils, c’est pas pour ça que je suis en train de perdre ma gentillesse. Parce que quand t’es gentil, t’es gentil, tu peux rien y faire. Nan, c’est juste que je cherche ma gentillesse, là, et je la trouve plus. En fait je suis plus quelqu’un d’gentil, je crois. G Ouais mais… franchement quelle idée de sortir avec une fille de 18 ans, aussi… On l’sait qu’à cet âge-là les filles elles font n’importe quoi. Moi aussi je faisais n’importe quoi, j’t’avais dit ; je poussais les mecs à m’dire « Je t’aime », et dès qu’ils me l’avaient dit, j’cassais. – Juste au moment où le mec te faisait assez confiance pour arrêter d’se protéger. G Mais je voulais vraiment qu’ils me disent « Je t’aime », sur le moment. Sauf qu’après, ils m’intéressaient plus. Et en fait, je crois que c’est une histoire de pouvoir, aussi. J’veux dire, quand une fille sent qu’elle a du pouvoir sur toi,

12


… préfèrent les connes

ça lui monte à la tête. Le pouvoir, ça monte à la tête de n’importe qui. Alors imagine, une fille de 18 ans, tu lui donnes ça. Elle a tous les pouvoirs sur un mec, parce qu’il fait tout ce qu’elle veut, et qu’il arrête pas de lui répéter qu’elle est trop belle, eh bin quand une fille de 18 ans elle a ce pouvoir-là, elle t’écrase rien que pour voir c’que ça fait. Rien que pour essayer ; tu sais, c’est comme si on te disait que t’avais un super pouvoir complètement dingue, et toi tu fais : « Ah bon ? » Et la seule façon que t’as de voir si c’est vraiment réel, c’est d’essayer pour voir si ça marche, alors t’essayes d’écraser quelques mecs, et quand tu l’as fait tu t’dis « Ah ouais, j’peux faire ça ». J’peux fumer à la fenêtre ? Nan mais si ça t’gêne, je… – Je m’en fous. G OK, OK, te… Oh, y’a des travaux en face de chez toi. – T’es observatrice. G Ouais, je sais pas pourquoi on dit des trucs comme ça. Et tu sais pas, j’avais préparé une aut’ phrase, j’allais dire « Y fait chaud, hein ? » – C’est bizarre, les filles elles restent jamais avec les mecs qui les aiment. G Bah… déjà c’est sûr les filles elles fuient les mecs trop amoureux ; ceux-là ils font flipper

13


Les Hommes…

parce que tu t’dis Si jamais j’le plaque Oh là là y va menacer d’se suicider, et – Ouais mais aimer trop, c’est ça, aimer. G Comme si c’était aussi simple que ça ; un mec qui t’aime trop, ou qui t’aime, comme t’as l’air de l’penser, il est pas ton égal ; il se fait tellement écraser par toi que finalement t’as plus envie d’un mec qu’est presque rien, qu’a pas d’avis, et puis tu sais c’est chiant un mec qu’a pas d’avis, parce que ça t’oblige à tout décider, genre pour les vacances il te dit « on part OÙ TU VEUX, OU ÇA TE FAIT PLAISIR », et t’as presque plus l’impression d’être dans un couple, si tu dois prendre en compte que toi. Et puis t’as toujours une tendance naturelle à essayer d’voir jusqu’où tu peux aller, et finalement le mec il te fait la vaisselle, le ménage, il t’emmène là où tu veux, mais c’est pas comme si t’étais avec quelqu’un, t’es plus qu’avec toi, puisque dans votre couple y’a plus que toi qui comptes, et – Oui, il t’aime. G Bah si c’est ça aimer en quoi c’est intéressant ? – Ah bon ça doit être intéressant ? G Bah oui, un minimum. – C’est drôle, on dit que c’est les filles qui sont fleur bleue et tout, mais y’a vraiment que

14


Les hommes préfèrent les connes