Page 1

Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

A

Pour connaître l’approche des préférences cérébrales Découvrez vos styles de pensée Mon point de vue et celui des autres : la perception d’une personne sur elle - même est souvent plus précise et plus riche d’informations que toute autre. Elle procure un point de vue quelquefois invisible par les autres. Nos travaux ont montré que le fait de faire remplir le questionnaire par une

Théorique

tierce person- ne donnait des résultats imprécis. En effet, nos préférences mentales influencent notre perception des autres ; de la même manière, leurs préférences vont interférer sur le regard qu’ils por- tent sur nous.

Cerebral

QUADRANT A Logique Quantitatif Analytique Critique Factuel

Conceptuel

QUADRANT D –1– PREFERENCE TRES FORTE –1– FORTE –2– UTILISATION

Métaphorique Intégratif Visuel Synthétique Global

–3– EVITEMENT

Réaliste Le sens commun Organisé

Mon profil de préférences

Intuitif Émotif

Séquentiel

Humain

Conventionnel

Expressif

Contrôlé

Sensible

Minutieux

Sensibilité musicale

QUADRANT B Pragmatique

Idéaliste

QUADRANT C Instinctive

Émotif

Lorsque j’ai rempli le questionnaire, je n’étais pas au mieux de ma forme : cela va-t-il affecter mon profil ? C’est une question d’amplitude, pas de forme : “l’humeur du moment” peut avoir une incidence sur l’amplitude d’un profil, elle affecte cependant peu sa forme et son orientation.

Page - 2


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

A

Pour comprendre l’approche des préfèrences cérébrales I — Introduction

II — Cerveau droit/cerveau gauche

The human brain is one of the wonders of the world. It weighs only 1.4 kg (3 lbs) yet contains over 100 billion neurons. Each neuron has the possibility of connecting with 10,000 adjoining neurons. This means that the total number of possible combinations in the brain, if written out, would be 1 followed by over 10.5 million zeros. The potential of the human brain is unlimited. In the last 40 years, knowledge of the brain has progressed fur- ther than it had in the previous twenty centuries, thanks to new technologies which allow us to see the brain in action: electroencephalography (EEG), positron emission tomography (PET), magnetic resonance imaging (MRI and fMRI) and more. The Herrmann Brain Dominance Instrument® (HBDI®) was developed from this knowledge. The HBDI® allows you to become aware of your thinking preferences in order to use them better in your personal and professional life.

En 1975, les travaux du professeur Sperry et de son équipe sur la mise en évidence du double fonctionnement cérébral com- mencent à être connus. Une fois de plus, le pathologique allait éclairer le normal. C’est en observant des patients dont on avait séparé les deux hémisphères du cerveau, en section- nant le corps calleux qui les relie pour les soigner de l’épilep- sie, que Sperry fit d’intéressantes découvertes. La moitié gauche du cerveau, qui commande la main droite, paraît avoir un mode de fonctionnement logique, analytique, séquentiel et rationnel. A l’inverse, l’hémisphère droit tend à percevoir le monde et les autres sur un mode global, instantané, intuitif, visuel, synthé- tique, expressif et émotif. Il trouve les solutions par intuitions brusques et globales, laissant à l’hémisphère gauche le soin de les prouver de manière logique, analytique et scientifique.

L’hémisphère gauche décompose toute chose en différents éléments ; à l’inverse, l’hémisphère droit les considère sur un mode global et recherche systématiquement les liaisons, les analogies, les ressemblances. Ceci a été mis en évidence par de nombreux tests de laboratoire, aussi bien chez des sujets sains que chez des malades porteurs de lésions à l’un ou l’autre des hémisphères. Par exemple, un malade de l’hémi- sphère droit ne reconnaît plus les personnes, ni les rues de sa ville. Celui qui est atteint à l’hémisphère gauche ne s’ex- prime plus qu’avec difficulté et est obligé de s’appuyer sur l’intonation ou la musique de la phrase pour retrouver ses mots. Ned Herrmann a poussé l’analyse plus loin : il distingue, dans ces deux hémisphères, la partie corticale supérieure de la partie limbique inférieure.

Page - 3


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

A

Le système limbique occupe le centre du cerveau. Il est princi- palement le siège des émotions, de l’humeur et de la mémoi- re. Il dirige notre vie affective et relationnelle. Il filtre les infor- mations en direction des étages supérieurs du cortex. En syn- thétisant toutes ces recherches, Ned Herrmann arrive au tableau suivant:

Espace Cortical Gauche Logique, Analytique, Mathématique, Technique, Résolution de problèmes.

Espace Cortical Droit Créatif, Synthétique, Artistique, Global, Conceptuel.

Espace Limbique Gauche Contrôlé, Observateur, Planificateur, Organisé, Administratif.

Espace Limbique Droit Contacts Humains, Émotif, Sensibilité musicale, Spirituel, Verbal.

V – Une prise de conscience des différences Pourquoi ce succès? Parce que cet outil permet aux partici- pants de prendre conscience de leurs préférences cérébrales, de leur style de perception et de pensée. Les travaux de Ned Herrmann permettent de dégager 81 principales familles d’esprit, dont une douzaine se rencontrent couramment..

Page - 4


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

A

Par exemple, une personne à dominante gauche aura tendan- ce à se sentir beaucoup plus à l’aise dans un travail technique qui requiert des qualités d’organisation, de programmation, d’administration. Ce type de personnalité raisonne plutôt logi- quement, à partir de faits vérifiés et selon une démarche méthodique ; elle n’aime pas la fantaisie, la nouveauté, la remi- se en cause des schémas classiques...

Cortical gauche

A l’opposé, une personne dont le profil sera orienté “cerveau droit” aura tendance à aimer la nouveauté, les rapports humains chaleureux ; elle communiquera généralement mieux par des symboles que par des raisonnements, par des dessins que par des mots... De toute évidence, ce sont des aspects opposés mais complémentaires de la perception et de la com- munication.

Limbique gauche

Limbique droit

Cortical droit

Mots clefs : > analytique > logique > mathématique > rationnel/le > critique > quantitatif/ve > concret/e

> > > > > > > >

> > > > > > >

aime les statistiques conventionnel/le contrôlé/e linéaire minutieux/se verbal/e (technique) éloquent/e lecteur/trice (technique)

émotif/ve sensibilité musicale symbolique spirituel/le intuitif/ve (sentiments) verbal/e (aime parler) lecteur/trice (loisir)

> > > > > > > >

spatial/e simultané/e synthétique global/e intuitif/ve (solutions) artistique créatif/ve innovateur/trice

> > > >

intégrateur/trice conceptuel/le créatif/ve innovateur/trice

Qualificatifs: > technique > aime résoudre les problèmes > théorique

> > > >

organisé/e planificateur/trice administratif/ve concret/e

> J’attends des résultats concrets... > Une critique s’impose... > Il faut déterminer une stratégie... > Soyons sérieux... > Je suis comme St-Thomas...

> > > > >

Nul n’est censé ignorer la loi... Par souci de sécurité... Mettons les points sur les “i” Procédons par ordre... C’est dangereux...

> Insensible > Sans cœur > C’est une machine, un robot...

> Maniaque > Bureaucrate > Coupe les cheveux en quatre

> > > >

pédagogue rédacteur/trice (lettres, mémo) expressif/ve a besoin de contacts humains

Phrases et expressions typiques: > > > > >

Ayons l’esprit d’équipe Seule la valeur humaine compte Il faut être bien dans sa peau... Il faut se réaliser... J’ai le sentiment que...

> Il n’y a qu’à... Il faut qu’on... > Imaginons que... > Tu vois ce que je veux dire...

Critiques et observations émises par les autres : > Il/elle s’écoute parler > Il/elle a le cœur sur la main > Paternaliste

> Il/elle n’a pas les pieds sur terre > Il n’y a qu’à... Il faut qu’on... > Idéaliste

VI – Deux manières opposées de résoudre les problème Bien plus, chacun a sa manière particulière d’aborder et de résoudre les problèmes quotidiens. Un “cerveau droit” avance de manière irrégulière avec des périodes d’incubation et d’illumination ; il revient en arrière et prend du recul pour voir le tableau dans son ensemble et les relations existantes entre les différents éléments. Il raisonne et comprend par analogie en mettant en rapport des choses ou des problèmes dans des domaines qui peuvent être fort éloignés, ce qui semblera totalement “illogique” à un “cerveau gauche”. Ce dernier, en effet, préfère une démarche méthodique, étape par étape, en commençant par une observation détaillée des faits avant de progresser méthodiquement en direction d’une solution, démarche qui paraîtra stérile et ennuyeuse à un “cerveau droit”.

C’est ce que découvrent les stagiaires, progressivement, au cours de divers exercices qui leur sont proposés. Ils prennent conscience, de manière vécue, que leur façon de faire fonc- tionner leur cerveau n’est pas la seule possible, et que, pour une tâche donnée, il y a des approches plus appropriées que d’autres. “Chaque personne est unique, insistait Ned Herrmann, et les gens sympathisent spontanément en fonction de leur mode de fonctionnement cérébral. Un “cerveau droit” isolé dans un groupe de “cerveaux gauches” se sentira mal à l’aise. Et récipro- quement... Pourtant, chacun aurait besoin de l’approche de l’autre pour mieux traiter les problèmes”.

Page - 5


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

A

VII — Insertion d’une personne dans une équipe L’opposition entre scientifiques et artistes, ingénieurs et ven- deurs, n’est pas une nouveauté. Grâce à des études statistiques sur des milliers de profils, Ned Herrmann a pu déterminer des “profils moyens” spécifiques à chaque profession et fonction. Dans une étude sur le personnel d’un hôpital, il a mis en évi- dence les différences de profils selon les fonctions. Voici ces dominances: > médecins spécialisés : cortical gauche, > personnel administratif : limbique gauche, > personnel infirmier : limbique droit, > psychiatres : cortical droit. Page - 6

Pas étonnant que les rapports entre ces différents groupes de personnels puissent parfois être quelque peu tendus ! Ned Herrmann a aussi montré que les cadres dirigeants étaient en grande majorité multidominants, avec trois ou quatre dominances contre une ou deux pour les cadres au travail plus spécialisé. Une question demeure : est-ce que nos préférences déterminent notre fonction ou bien est-ce l’inverse ?


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

A

VIII — Améliorer la communication Bien que le “fond” de son exposé restait le même quand il par- lait de son modèle, Ned Herrmann ne manquait pas d’adapter sa présentation et son type d’argument à son public. Face à un public d’ingénieurs ou de techniciens, il ne manquait pas de citer beaucoup de chiffres et d’expériences scientifiques. Il insistait sur le côté logique et méthodique de son approche, montrait les applications pratiques qui pouvaient en résulter...

A l’inverse, face à un public d’artistes, d’enseignants ou de tra- vailleurs sociaux, il mettait l’accent sur le côté novateur de sa méthode, sur ses capacités à améliorer la pédagogie et la communication interpersonnelle... Au fait, quel est l’argument qui vous séduit le plus ? Votre réponse ne sera-t-elle pas, déjà, un indice de votre style de pensée ?...

Page - 7


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

B

Votre profil pas à pas Votre code de famille de profil Il comprend 4 chiffres codes placés respectivement dans l’ordre des quadrants ABCD. Les termes de “Primaires, Secondaires, Ter tiaires” sont employés pour désigner respectivement les zones 1, 2, 3 de votre code de profil.

Codes de préférences > Primaires – Code 1 (total supérieur ou égal à 67) – Dans un quadrant donné, une primaire indique une préférence marquée pour les modes d’activités relevant de ce quadrant. Tout profil a au moins une primaire, mais il peut en avoir plusieurs (selon les cas : 2, 3 voire 4). Un résultat audessus de 100 présentera une préférence très for te, souvent facilement identifiable par les autres. > Secondaires – Code 2 (total compris entre 34 et 66) – Une secondaire dans

votre profil indique une aisance dans la pratique des modes d’activités du qua- drant concerné. Il s’agit d’une préférence, mais secondaire en impor tance par rappor t à votre primaire (ou vos primaires). > Ter tiaires – Code 3 (total compris entre 0 et 33) – Une ter tiaire correspond à un manque de préférence et donc à un évitement des modes d’activités relevant du quadrant concerné. Dans un profil, une ter tiaire renforce les préférences d’une primaire située à l’opposé de la diagonale.

QUADRANT A

QUADRANT D

COMPRENDRE “QUOI?”

TO DISCOVER ‘WHY?’

Mon profil d’apprentissege

FAIRE “COMMENT ?”

PARTAGER “QUI ?”

QUADRANT B

QUADRANT C

Le profil en pointillés révèle les styles de pensée que vous utilisez en situation de choix forcés ou de tension. Il est extrait de la partie du formulaire dans laquelle il vous était demandé d’effectuer des choix entre des paires d’adjectifs. Page - 8


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

B

Pour lire votre profil HBDI® pas à pas ide détaillé des résultats Vous venez de recevoir votre profil de préférences cérébrales. Vous voulez mieux comprendre la signification des résultats qui y figurent. Vous désirez aussi en tirer des applications pour votre développement personnel. Ce chapitre est conçu pour vous aider.

Votre profil est constitué de deux feuilles complémentaires La première est le “profil visuel”. C’est un graphique à 4 axes inclinés qui syn- thétise l’ensemble des résultats calculés selon vos réponses au formulaire. C’est une représentation dans un mode visuel et synthétique que l’on peut saisir globalement. La seconde s’appelle “transcription détail- lée”. C’est un tableau détaillé à 4 colonnes qui retranscrit de manière chiffrée chacune de vos réponses aux questions du formulaire. C’est une représentation de votre profil dans un mode séquentiel, linéaire, détaillé et chiffré.

EN SPÉCIM PROFIL DE PREFERENCES CEREBRALES HERRMANN TRANSCRIPTION DETAILLEE DU QUESTIONNAIRE NOM PROFESSION

SEXE

DUPOND Jean GRAPHISTE

GROUPE DATE

M

9926 15 1 2017

QUADRANT A CORTICAL GAUCHE

QUADRANT B LIMBIQUE GAUCHE

QUADRANT C LIMBIQUE DROIT

QUADRANT D CORTICAL DROIT

35

52

66

144

CODE

2

2

2

1

PAIRES D’ADJECTIFS

0

5

9

10

TOTAL GENERAL

MOTS CLEFS

(* LE PLUS DESCRIPTIF)

ACTIVITES DE TRAVAIL

Factuel Quantitatif Critique Rationnel Mathématique Logique Analytique

Analytique Technique Résol./problèmes Finances

X

3 2 3 4

Conventionnel Contrôlé Séquentiel Minutieux Meneur Verbal Lecteur

X

Emotif Sensib. musicale Spiritualiste Symbolique Intuitif Verbal Lecteur

Organisation Planification Administration Concrétisation

3 2 3 5

Enseign./Formation Rédaction Expression idées Contacts humains

*

X

Imaginatif Artistique Intuitif Global Synthétique Simultané Spatial

2 1 1 5

Intégration Conceptualisation Création Innovation

X

X X X X X

4 2 5 5

MEILLEURES MATIERES FORMATION PROFESSION LOISIRS la droite

la droite un peu la gauche

UTILISATION DES MAINS

la gauche un peu la droite

la gauche

X jour

égal

NIVEAU D’ENERGIE MALAISES EN VEHICULE

ambidextre

nuit

X aucun

peu

souvent

X intro

INTRO/EXTRA/VERSION

extra X

Spécimen de la transcription détaillée (voir détails p.10 à 12)

Page - 9


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

B

Pour lire votre profil HBDI® pas à pas : guide détaillé des résultats I — Le profil visuel Le graphique Pour constituer le graphique représentant votre profil, nous avons repris le total général pondéré qui apparaît en première ligne de la “transcription détaillée”. Ces valeurs ont été placées sur les 4 axes dont l’origine se trouve au

centre, dans l’ordre ABCD qui suit le sens inverse des aiguilles d’une montre. Désormais, nous adopterons toujours cet ordre général, mais vous devez décrire votre profil en partant de votre majeur (chiffre le plus élevé) et en allant vers votre mineur (chiffre le moins élevé).

Les 4 cases autour du graphique

EN

SPÉCIM

Spécimen du profil visuel

Page - 10

Aux 4 points cardinaux du graphique, vous voyez 4 nombres en pourcentage. > Au nord : votre pourcentage de préférence d’utilisation du mode cortical (style de pen- sée abstraite et intellectuelle) par rapport au mode limbique (affectif et concret). > Au sud : votre pourcentage de préférence d’utilisation du mode limbique (style de pensée émotionnelle et concrète) par rapport au mode cortical (pensée abstraite et conceptuelle). > A l’ouest : votre pourcentage de préférence d’utilisation du mode gauche (style de pen- sée logico-déductive) par rapport au mode droit (pensée intuitive et projective). > A l’est: votre pourcentage de préférence d’utilisation du mode droit (style de pensée intuitive spatiale, globale et affective) par rap- port au mode gauche (logique et déductif).


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

B

II — Votre feuille “transcription détaillée” Cette page vous donne, de manière séquentielle et détaillée, l’ensemble des résultats du dépouillement de vos réponses au formulaire Herrmann. Comme vous pouvez le constater, cette feuille est organisée sous forme d’un grand tableau composé de 4 colonnes et 10 ensembles de lignes. (Cf. spécimen ci-dessous).

Ces 4 colonnes indiquent respectivement de gauche à droite les quadrants ABCD : > les 2 colonnes de gauche, quadrant A (bleu) et quadrant B (vert), se rapportent au mode gauche ; > les 2 colonnes de droite, quadrant C (rouge) et quadrant D (jaune), se rapportent au mode droit.

Ligne “total général pondéré” TOTAL GENERAL CODE

EN

SPÉCIM

35

52

66

144

2

2

2

1

Cette ligne résume tout le tableau par une globalisation des résultats obtenus en colonne pour chaque quadrant A, B, C et D. Par comparaison, elle vous donne une idée générale

de vos préférences pour chacun des différents quadrants. Ce sont ces chiffres qui ont servi à dessiner votre profil sous forme de gra- phique (profil visuel).

Ligne “paires d’adjectifs”

EN SPÉCIM

0

9

5

Cette ligne reprend les résultats de vos réponses aux questions de la rubrique Paires d’Adjectifs du questionnaire, dans laquelle il s’agissait d’effectuer des choix difficiles entre des adjectifs différents mais pas nécessairement opposés. Les résultats de cette rubrique permettent à l’algorithme de tracer un second profil, représenté sur le profil visuel par un tracé en pointillés. En vous forçant à choisir entre deux termes différents,

10

ce pro fil révèle la répartition de vos styles de pensée en situation d’urgence et peut plus ou moins varier du tracé de votre profil de préférences cérébrales. Vos préférences indiquées par le profil en pointillés peuvent être plus visibles que vos préférences générales et indiquent qu’en situation de stress, vous auriez plutôt tendance à réagir ou à vous comporter selon les indications des paires d’adjectifs.

Lignes “mots-clefs”

MOTS CLEFS

(* LE PLUS DESCRIPTIF)

Factuel Quantitatif Critique Rationnel Mathématique Logique Analytique

EN SPÉCIM

X

Conventionnel Contrôlé Séquentiel Minutieux Meneur Verbal Lecteur

Nous avons simplement retranscrit ici les choix que vous avez faits dans le formulaire en les ordonnant selon les 4 colonnes ABCD. > L’astérisque (*) correspond au mot-clef que vous

X

Emotif Sensib. musicale Spiritualiste Symbolique Intuitif Verbal Lecteur

X X

Imaginatif Artistique Intuitif Global Synthétique Simultané Spatial

*

X X X X X

avez choisi comme étant le plus représentatif de votre perception. > Des (X) correspondent à vos autres choix. > Un coup d’œil global vous indique quels sont les quadrants les plus remplis en (X), et donc, ceux que vous préférez.

Page - 11


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

B

Lignes “activités de travail” EN SPÉCIM ACTIVITES DE TRAVAIL

Analytique Technique Résol./problèmes Finances

Organisation Planification Administration Concrétisation

3 2 3 4

Ces lignes résultent du dépouillement de la partie du formulai- re intitulée “Activités de travail”. Rappelons que nous vous demandions de classer les formes d’activités correspondant à votre travail sur une échelle de 1 à 5. Vous trouverez ici vos chiffres “réponses” reclassés par quadrant. Plus un quadrant comprend des chiffres de

Enseign./Formation Rédaction Expression idées Contacts humains

3 2 3 5

2 1 1 5

Intégration Conceptualisation Création Innovation

4 2 5 5

valeur élevée, plus il correspond chez vous à une préférence marquée. Il est intéressant de com- parer le “poids” respectif de ces 4 quadrants à ceux de la ligne “mots clés” situés respectivement au-dessus. Cela vous indique dans quelle mesure vos activités de travail correspondent à vos préférences globales.

Les lignes “meilleures matières”, “formation”, “profession” et “loisirs” sont regroupées EN

SPÉCIM MEILLEURES MATIERES FORMATION PROFESSION LOISIRS

Cela de manière à pouvoir les comparer visuellement. Les barres B horizontales correspondent à vos choix et sont reclassées selon les quadrants. Vous pouvez apprécier leur “poids” respectif.

La ligne “utilisation des mains” EN

la droite

la droite un peu la gauche

UTILISATION DES MAINS

Le but est ici d’essayer de savoir si votre centre du langage est localisé dans votre cerveau gauche (comme dans la grande majorité des cas), dans votre cerveau droit, ou encore distribué entre les deux hémisphères (comme il arrive parfois). On vous demandait de cocher la figure qui correspond à votre manière de tenir un stylo. Si vous avez coché le dessin A ou C, votre centre du langage est dans votre cerveau

Page - 12

ambidextre

la gauche un peu la droite

SPÉCIM

la gauche

X

gauche, ce qui est le cas général. Si vous avez répondu B ou D, il se situe dans votre cerveau droit ; et si vous avez coché à la fois C et “j’utilise les deux mains d’une manière égale” à la question 6, votre centre du langage est distribué entre les deux hémisphères. (Mais ceci n’est valable que si vous avez répondu en fonction de votre latéralité naturelle et non pas dans le cas où on vous aurait forcé à écrire de la main droite).


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

B

Les lignes “niveau d’énergie” et “en véhicule” EN SPÉCIM jour

égal

NIVEAU D’ENERGIE MALAISES EN VEHICULE

nuit

X aucun

peu

souvent

X intro

extra

Elles correspondent aux réponses que vous avez indiquées dans le formulaire concernant ces deux questions : > Êtes-vous plutôt “du matin” ou “du soir” ? > Êtes-vous souvent malade en véhicule (bateau, auto, avion) ? Il s’agit ici de déterminer votre dominance “cerveau droit” ou “cerveau gauche” en se fondant sur certains travaux de cher- cheurs en neuro-psychologie.

Il semble en effet que les personnes à dominance “cerveau droit” sont plus facilement malades en véhicule et préfèrent vivre le soir. Tandis que les personnes à dominante “cerveau gauche” préfèrent se lever tôt et sont moins sujettes au mal des transports, probablement en raison de leur meilleur “contrôle” (il ne s’agit ici que des tendances statistiques qui peuvent comporter des exceptions individuelles).

Échelle introversion-extraversion EN

SPÉCIM intro

INTRO/EXTRA/VERSION

extra X

Nous avons simplement reporté ici le choix que nous vous demandions de faire selon votre jugement personnel. Il y a en effet une correspondance significative entre les personnes à dominante cerveau gauche et l’introversion

A Quadrant Introvert: Quiet, serious, very focused Extrovert: Debater, often funny, driven

B Quadrant Introvert: Controlled, always ‘doing,’ often keeps to self Extrovert: Dominant, organiser of events and people

(et inversement). Cependant, on pourra trouver un éventail d’introvertis/extravertis à l’intérieur de chaque quadrant.

D Quadrant Introvert: Off in ‘own world’, does own thing, loner Extrovert: Constant flow of ideas, loves to experiment with others, have fun C Quadrant Introvert: Expressive through writing or non–verbals, caring in a quiet way Extrovert: Talkative, interested in bringing people together, sharing

Remarque importante Souvenez-vous que votre profil de préférences cérébrales n’est ni bon ni mauvais en soi. C’est un modèle (un mode de représentation) qui exprime la perception de vos préférences cérébrales d’une manière aussi simple que possible, afin que vous puissiez en prendre mieux conscience. Rappelez-vous aussi qu’une préférence n’est pas une compétence. Bien qu’il existe un lien entre les deux, les deux termes expriment des idées très différentes. La compétence dans un domaine s’acquiert par l’éducation, la formation et la

pratique journalière. Toutefois, il est certain que la maîtrise dans un domaine donné est grandement favorisée par une préférence dans ce même domaine. Autrement dit : on réussit plus facilement et mieux dans les domaines qui nous plaisent. Herrmann insiste beaucoup pour qu’en aucun cas, cet outil de développement personnel ne soit utilisé pour porter des juge- ments sur une personne.

Page - 13


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

B

III – Pour interpréter votre profil HBDI® : réponses aux questions les plus souvent posées 1. “Existe-il des profils de type 2222 ou 3333 ?” Absolument pas. Ce type de profil n’indiquerait aucune préférence et serait en totale contradiction avec le but même de l’instrument, qui est d’indiquer des préférences cérébrales. Toute personne a au moins une préférence, sinon plusieurs: deux, trois, ou quatre. 2. Peut-on dire : “J’ai un bon profil, il a un mauvais profil...?” Absolument pas. Un profil n’est jamais bon ou mauvais. Votre profil ne représente que vos préférences cérébrales à un moment donné. C’est en situation que ces préférences doivent être évaluées. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise préférence : Il n’y a que des préférences plus ou moins adaptées à votre situation, votre métier, vos activités. Si votre profil de préférences épouse bien le contenu et les attentes de votre travail, il est probable que vous vous y sentiez bien et que vous réussissiez. A l’inverse, si votre profil de préférences est très éloigné de celui de vos activités, il est probable qu’elles vous posent un problème, que vous ne vous y sentiez pas à l’aise et que vous ayez du mal à vous y investir et à réussir. A ce moment-là, c’est à vous de voir ce que vous pouvez faire pour mettre en harmonie vos préférences et vos activités. C’est un problème d’orientation de vos études, de votre carrière, de votre vie (voir paragraphe 7). 3. Peut-on affirmer : “J’ai un grand cortical droit... je suis cortical droit... etc?” Ces expressions sont malheureuses car elles peuvent induire en erreur. On ne possède pas une préférence comme on pos- sède un bien. Une préférence n’est pas non plus du domaine de “l’être” si on entend par là une sorte de destin constitutif de la personnalité que l’on pourrait changer. En réalité, il est seulement correct de dire par exemple : “je fonctionne préférentiellement en cortical droit”. Une préférence correspond en effet à un mode de fonctionnement mental, à une façon de percevoir le monde, de l’appréhender, de réagir à lui et de se comporter. 4. Peut-on affirmer : “Cette personne est très ‘compétente’ en cerveau droit ?” Ne confondons pas préférence et compétence. Un profil indique des préférences, pas des compétences. Je peux très bien tenir une comptabilité (quadrant B) et en même temps ne pas aimer ce genre de travail que je fais par nécessité et non par goût. Il y a aussi des gens qui voudraient bien chanter, mais qui sont incapables de retenir un air de musique. Préférer, c’est être attiré par, avoir du goût pour. La compétence est une affaire de

Page - 14

connaissance et d’expérience professionnelle. Par exemple, une préférence en cortical gauche ne prouve pas que la personne soit un bon expert-comptable. Surtout si la personne n’a jamais fait d’études allant dans ce sens, ou n’a aucune expérience professionnelle dans ce domaine! La nécessité peut être mère de compétence, mais l’expertise dans un domaine ne peut être atteinte que dans nos secteurs de préférences. Ainsi y a-t-il en pratique une certaine corrélation entre préférence et compétence: tout simplement parce que les gens réussissent le mieux ce qu’ils aiment le plus. Le goût entraîne la compétence, qui renforce le goût, qui renforce la compétence. C’est une spirale de renforcement positif qui préside à tout apprentissage réussi. 5. Peut-on dire : “Cette personne a une forte préférence en cortical droit, donc elle est créative ?” Erreur! Ne réduisez pas un quadrant à une seule de ses compo- santes : chaque quadrant possède plusieurs caractéristiques. Vérifiez sur la transcription détaillée si cette composante est bien marquée, au lieu de l’affirmer au seul vu du profil global. Une personne peut être dominante dans le quadrant A et pourtant ne pas être forte en mathématiques. Parce que tout simplement elle n’a pas eu la chance de faire de bonnes études dans ce domaine. Mais si elle décidait de s’y consacrer, il y a de fortes chances qu’elle y arrive après le temps nécessaire. Cela, parce que de telles études vont dans le sens de sa préférence.


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

6. “Un profil peut-il changer ?” Des centaines de milliers de profils étudiés par Herrmann montrent clairement deux choses : 1/LES PROFILS RESTENT STABLES A COURT TERME. Une personne qui repasse le formulaire quelques jours ou quelques mois après ne voit pas son profil évoluer de manière significative. Tout au plus les quatre totaux varient-ils de quelques pour cent. Ces très légères variations peuvent être attribuées, soit à l’humeur de la personne au moment de remplir le formulaire, soit à la connaissance qu’elle a désormais de l’approche Herrmann. Mais ces variations sont trop faibles pour être significatives. 2/A MOYEN OU A LONG TERME, LES PROFILS PEUVENT CHANGER DE MANIÈRE SIGNIFICATIVE. Cela sous deux types d’influences : volontaire ou non. Le profil peut évoluer d’abord si la personne a décidé de faire évoluer ses préférences pour atteindre un objectif professionnel ou privé. Par exemple, elle a acheté un micro-ordinateur et a appris la programmation: cela renforce alors ses préférences gauches. Mais le profil peut surtout évoluer sous l’influence des évènements marquants de la vie: naissance d’un enfant, mariage, séparation, divorce, décès, licenciement, changement de profession, déménagement, changement d’études, reconversion professionnelle...etc. Ned Herrmann raconte l’histoire d’une personne très “corticale” qui échappa un jour par miracle à un accident de voiture : elle accorda désormais une grande attention aux “petites choses de la vie” et renforça ainsi ses préférences dans les deux quadrants limbiques B et C. Autre exemple : celui d’une jeune femme qui développa beaucoup son quadrant C à la naissance de son bébé. Nouvel exemple: celui d’un artiste qui décida un jour de prendre activement en charge la commercialisation de ses toiles. Il renforça du même coup ses préférences pour les modes gauches (quadrants A et B).

B

7. “Mais, en pratique, comment faire pour développer de nouvelles préférences?” On ne change pas de préférences comme cela, uniquement pour le plaisir d’y penser. On le fait pour atteindre des objectifs professionnels ou privés, parce qu’on s’aperçoit que ses préférences actuelles ne sont pas en harmonie avec ses activités ou ses objectifs de vie. Sans cette motivation, il est peu probable que vous changiez vos préférences rapidement. Maintenant, si vous souhaitez développer de nouvelles préférences, Herrmann vous conseille de commencer à le faire dans votre vie privée plutôt que dans votre vie professionnelle, par des activités de sports ou de loisirs. Il y a en effet toujours moins de sanctions et moins de risques dans la sphère privée. Vous disposez par ailleurs d’une plus grande latitude de choix. Par exemple, pour développer le quadrant C, vous pouvez décider de vous abonner à une série de concerts ou de suivre des séances de yoga. A l’inverse, si vous voulez développer le quadrant A, vous pouvez vous inscrire à un club de placement en bourse ou vous intéresser à la microinformatique. Consultez le tableau intitulé “Activités et loisirs” dans le chapitre intitulé “Pour votre développement personnel” : vous y trouverez une large gamme d’activités possibles pour développer telle ou telle préférence. Choisissez-en une, pratiquez-la avec persévérance et vous réussirez.

8. “Le profil 1111 est-il le plus souhaitable ?” Certainement pas pour tout le monde. Il ne l’est que s’il corres- pond vraiment à vos objectifs de vie ou à vos activités profes- sionnelles (voir réponse à la question 2).

Page - 15


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

C

Pour situer votre profil parmi les autres Impor tant : Le profil HBDI® mesure vos préférences. La connaissance des modes de traitement des informations que vous utilisez préférentiellement appor te un éclai- rage sur le degré de satisfaction ou l’aisance que vous rencontrez dans l’exercice de votre profession, que ce soit : > dans une situation d’apprentissage, > dans les difficultés de communication que vous avez pu rencontrer ou que vous rencontrez avec cer taines personnes. Posez votre profil sur cette page et comparez son orientation avec les diffé - rents domaines professionnels.

Considérez vos centres d’intérêts, vos succès, vos défis tant dans votre vie person- nelle que professionnelle. Où positionnez-vous vos collègues, vos collaborateurs, votre entourage familial ? Comment leurs préférences sont- elles similaires ou différentes des vôtres ? Nos travaux statistiques ont montré une for te corrélation entre le degré de satis- faction déclaré et la correspondance d’un profil individuel avec une profession donnée. Notre tendance serait de nous orienter vers des professions qui nous atti- rent et nous appor tent satisfaction.

Scientifique

Création/Art

Technique

Marketi

Finance

Entre

Juridique

Gestion

Mon profil

Dév

métier

Aid

Entretien

Soci

Sécurité

Administration

Encadrement

Page - 16

Éducat

Expression

Tourisme


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

C

Pour situer votre profil parmi les autres... La banque des principales familles de profils Remarques communes à l’ensemble des profils

La fréquence comparée des différents profils

Voici la description des 40 familles de profils les plus fréquentes. Pour comprendre en profondeur ce qui fait la singularité d’un profil, il convient de le comparer avec l’ensemble des autres profils. Ces descriptions concernent des familles de profils: elles ne valent donc que pour une première approche de votre profil. Pour aller plus loin dans l’analyse, nous vous recommandons de vous reporter au document intitulé “Transcription détaillée”. Chaque famille est repérée par son code de profil, formé de 4 chiffres. Ces chiffres se rapportent, dans l’ordre, aux quatre quadrants A, B, C, D.

Deux faits ressortent très nettement de l’enquête réalisée par Ned Herrmann sur plus de 5 000 cas.

Rappelons que, pour chaque quadrant : Un 1 correspond à une préférence marquée (total général supérieur ou égal à 67), Un 2 correspond à une utilisation sans préférence particu- lière (total général compris entre 34 et 66), Un 3 correspond à une préférence négative : un évitement ou quasi-refus des préférences du quadrant (total général allant de 0 à 33).

Exemple : Le code de profil 2 3 1 1 signifie que la personne : > utilise les préférences du quadrant A (chiffre 2) > évite celles du quadrant B (chiffre 3) > préfère celles des quadrants C et D (chiffres 1 et 1).

1.

> Sur l’ensemble d’une vaste population, l’addition des différents profils présente un “Cerveau Total”. À grande échelle, l’ensemble des préférences décrites est également réparti dans une population donnée. Ainsi, le monde se comporterait comme un “Cerveau Total composite”.

2.

> Lorsque l’on met en rapport les profils des individus et leur profession, on s’aperçoit d’une très forte corrélation : les préférences d’un individu sont fortement liées au type d’activité ou de profession qu’il exerce. Cette remarque n’a qu’une valeur statistique : les exceptions sont possibles.

Les statistiques tirées de la banque de données d’Herrmann montrent que les probabilités d’avoir un profil à une, deux, trois ou quatre préférences dominantes, sont très différentes. Ces chiffres permettent déjà de répondre globalement à la question : ce type de profil est-il plutôt rare ou plutôt courant ? Dans le fil du texte, vous trouverez les statistiques des familles de profils les plus fréquentes. Tous ces chiffres pro- viennent de l’enquête réalisée par Ned Herrmann sur des échantillons de population et sont corrélés avec la banque de données de près de 1 million de profils HBDI® traités dans le monde.

Triple dominance: 34 % Quadruple dominance: 3 % Single dominance: 5%

Double dominance: 58 %

Page - 17


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

C

I — Les profils à une dominance Par définition, leur code de profil ne comprend qu’une seule fois le chiffre 1. Ces profils ne représentent que 5 % de la population ; cependant, ils sont également distribués entre les quatre quadrants A, B, C et D. L’avantage de ce type de profil est que la personne aura peu de conflits intérieurs. Sa perception du monde et ses compor- tements se révéleront harmonieux et prévisibles. Chez elle, la cohérence domine. Le revers de la médaille est que cette personne pourra facilement avoir des conflits externes. Cela d’autant plus que ces

A B

conflits adviendront avec des personnes qui ne possèdent pas cette préférence ou une préférence aussi marquée. Aussi, de telles personnes sont à leur aise dans deux types de situations : > Lorsqu’elles vivent dans un environnement social formé de personnes ayant en majorité la même préférence. > Lorsqu’elles vivent dans un environnement qui accepte et apprécie les différences. Seul un tel environnement leur per- mettra de développer leur potentiel créatif grâce à la synergie développée avec les autres.

D C

II — Les profils à double dominance 1. Dans le même hémisphère (gauche ou droit) Comme les personnes mono-dominantes, les doubles-domi- nantes ont un sentiment de cohérence par rapport à elles- mêmes. Cela parce que, de chaque côté, les paires de préférences se confortent bien mutuellement : A et B se renforcent entre elles ; C et D se renforcent entre elles. Cependant, cette double préférence peut poser de sérieux problèmes à la personne si elle affronte d’autres personnes ayant des simples ou doubles dominances opposées:

Page - 18

> Un double-dominant à gauche sera jugé “rigide” et “pas marrant” par un dominant droit. > Inversement, un double-dominant droit sera jugé “pas sérieux” et “pas fiable” par un dominant gauche. Dans tous les cas, ces personnes ont intérêt à apprendre à mieux apprécier les qualités des personnes du mode opposé. À la fois pour améliorer leurs relations et pour développer leurs capacités créatives qui supposent des passages aller et retour dans les quatre quadrants.


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

C

2. Double dominance en cortical (A et D) ou en limbique (B et C) Comme les autres, cette disposition présente à la fois des avantages et des inconvénients. > AVANTAGES: la personne peut facilement utiliser simultanément son hémisphère gauche et son hémisphère droit. Par exemple, en cortical, elle comprendra facilement les aspects non-verbaux d’une communication (D) et sera capable de la verbaliser (A). Elle combinera ainsi facilement

intuition (D) et pensée rationnelle (A). > INCONVÉNIENTS: la personne possède ainsi en permanence deux options pour appréhender les faits et les gens ; il lui faudra apprendre, au fil des ans, à bien repérer les situations dans les- quelles une approche est préférable à l’autre.

3. Profils à double dominance en diagonale Il s’agit des deux cas où le profil prend la forme d’un losange : soit sur la diagonale A-C, soit sur la diagonale B-D. Ce sont les profils qui ressentiront le plus une dualité quelquefois difficile à gérer. Difficultés non seulement internes, mais aussi externes. Toutes les préférences sont en effet, ici, en opposition double: droite contre gauche plus cortical contre limbique : > Les idées (D) contre l’action (B). > Les faits (A) contre les sentiments (C). > Les choses (A) contre les gens (C). > Le passé (B) contre le futur (D). > La prudence (B) contre le risque (D). Ainsi ce type de personne est-il souvent pris entre des valeurs opposées sinon contradictoires. Dans une situation stable, elles pourront intégrer ces deux types de valeurs pour prendre une décision. Mais, dans une situation tendue, elles risquent d’avoir beaucoup de difficultés et peuvent,

soit rester paralysées, soit changer brusquement de point de vue. Lorsqu’elles arrivent à surmonter cette dualité, ces personnes présentent des qualités rares: par exemple, un entrepreneur au profil 2121 pourra passer directement de sa vision d’avenir (D) aux détails pratiques (B). Ces personnes devront, dans la vie, développer une troisième préférence qui leur servira de relais entre les deux autres : ce sera l’axe de leur développement personnel.

III – Les profils à triple dominance Ces profils représentent 34 % de la population totale. Mais les profils 2111, 1121 et 1112 représentent à eux seuls 25 % du total général ; ils sont, de loin, les plus fréquents. > Les capacités de communication de ces profils sont élevées, car ils peuvent s’entendre facilement avec les trois quarts des gens en général. > Les personnes ayant ce type de profil ont tendance à mettre plus de temps à mûrir, c’est-à-dire à choisir une préférence majeure parmi les trois qu’ils possèdent. Dans bien des cas, sans doute, les circonstances de la vie les y aideront.

IV – Le profil à quatre dominances Ce profil 1111 ne se rencontre que dans 3 % des cas. La spécificité de ces personnes est qu’elles peuvent aller et venir sans problème entre les quatre quadrants. Elles n’ont aucune aver- sion pour un mode de fonctionnement et peuvent ainsi faire face, plus facilement que les autres, à toutes les situations. Cependant, bien que leur potentiel soit grand, elles peuvent rencontrer dans leur vie des difficultés précédemment décrites dans les autres types de profils : > Comme les double-dominants en diagonale, elles peuvent faire l’expérience de bien des conflits internes avant de

choisir, en mûrissant, leur dominante majeure. > Comme les triple-dominants, enfin, elles devront apprendre à concilier des goûts et des aptitudes fort divers. Reste que leur point fort est de pouvoir communiquer facilement avec la majorité de la population. C’est pourquoi ce type de profil a une vocation naturelle au management et à la médiation, pourvu qu’elles aient la compétence appropriée. Ajoutons que leur personnalité peut se colorer différemment selon la majeure de leurs quatre préférences.

Page - 19


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

D

Pour explorer votre profil pour votre développement personnel Considérez que, quel que soit votre profil, vous utilisez les quatre quadrants à des moments différents et de différentes manières. Les modes préférés vous apparaissent souvent plus naturels, plus accessibles. Ils ne fonctionnent cependant jamais indépendamment des autres. Les modes secondaires peuvent

vous sembler “opérationnels” alors que les modes ter tiaires nécessitent de votre par t un effor t. Cependant, tous ces modes de pensée fonc- tionnent ensemble, ils représentent une coalition complexe de processus men- taux que vous mettez en œuvre.

Faits

Furure

ANALYSER

CREER

Ce omm nt développe r mon profil

ORGANISER

Forme

COMMUNIQUER

Feelin g

Chaque situation de notre vie quotidienne réclame des processus mentaux différents. Nous avons besoin d’un éventail de processus mentaux pour aborder chaque situation de la vie quotidienne. Notre profil est naturellement circonstanciel. Votre profil s’adapte tel un élastique qui s’étirerait selon chaque situation. Quel est le degré d’adaptation de votre profil ? Comment s’étire-t-il pour aborder chaque situation? Page - 20


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

D

Pour explorer votre profil pour votre développement personnel La vocation du profil HBDI® est d’être un outil au service de votre développement personnel et relationnel. Ces exercices ont été conçus pour vous aider à atteindre ces objectifs. Choisissez un moment calme et prenez le temps de les faire tranquillement. Votre effort sera récompensé.

Le but de ces exercices : voyager à travers votre profil Les résultats de votre profil ont été traités par ordinateur. Vous avez lu la description de la famille correspondant à votre code profil dans le chapitre intitulé “POUR SITUER VOTRE PROFIL PARMI LES AUTRES”. Mais il ne s’agit là que d’une description générale. Votre objectif va consister maintenant à synthétiser et personnaliser les différentes informations que vous venez

de recevoir. Cela, de manière à en prendre mieux conscience et à décider éventuellement d’actions à entreprendre pour élargir le champ de vos préférences mentales. NB : Ces exercices ne sont que des guides : n’hésitez pas à noter au passage toutes les réflexions qu’ils vous inspirent. Des espaces blancs sont prévus à cet effet.

Exercice 1 : profil de préférences Décrivez un comportement quotidien typique pour illustrer chacun de vos quatre quadrants.

Les résultats de votre profil peuvent également être lus sous forme de modes : 1.

> Fonctionner en dominance corticale signifie : considérer les choses et les gens de manière intellectuelle, quelque peu abstraite, avec un certain recul, sans trop s’impliquer affectivement, en réfléchissant avant d’agir...

2.

> A l’inverse, fonctionner en dominance limbique signifie : considérer les choses et les gens de manière affective, émotionnelle, s’impliquer immédiatement, soit par le sentiment (aimer, détester), soit par l’action immédiate (réagir, passer à l’acte...).

3.

> Fonctionner en dominance mode gauche signifie : considérer les choses et les gens de manière réaliste, factuelle, logique, analytique (décomposer en plusieurs parties), séquentielle (faire une chose après l’autre), aimer la précision, le contrôle de soi, mesurer, chiffrer...

4.

> A l’inverse, fonctionner en dominance mode droit signifie : considérer les choses et les gens de manière intuitive (plus sous l’angle de l’idéal que des réalités), synthétique, imagée, globale, sensitive, esthétique...

Page - 21


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

D

Exercice 2: dessinez votre profil HBDI® sous stress Pour cela, vous allez compléter la matrice ci-contre. 1. Prenez votre profil visuel et redessinez votre profil sous stress à l’échelle (cf. profil en pointillés). Comparez avec le tracé de votre profil en ligne continue. Qu’observez-vous? Quels sont les points forts et les points à développer de votre profil sous stress?

A

D 130 120 110 100 90 80 70

60 50 40 30 20 10

B

C

2. Maintenant, reportez-vous à la page “Transcription détaillée”. Dans chaque quadrant (A, puis B, puis C, puis D), recopiez les “X” qui figurent dans la rubrique “mots clefs”. Soulignez les mots clefs que vous avez choisis. Cerclez votre “maître mot” indiqué par un astérisque (*).

MOTS CLEFS

(* LE PLUS DESCRIPTIF)

Factuel Quantitatif Critique Rationnel Mathématique Logique Analytique

Conventionnel Contrôlé Séquentiel Minutieux Meneur Verbal Lecteur

Emotif Sensib. musicale Spiritualiste Symbolique Intuitif Verbal Lecteur

Imaginatif Artistique Intuitif Global Synthétique Simultané Spatial

Décrivez un comportement quotidien correspondant à chacun des mots clefs que vous avez sélectionnés. En quoi ce dernier est-il positif et avec qui ? En quoi vous pose-il des difficultés et avec qui?

Exercice 3 : votre profil HBDI® Écrivez votre code de profil Votre profil est :

mono-dominant double-dominant

(la dominance correspond au chiffre 1 dans le code profil)

Page - 22

triple-dominant multi-dominant


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

D

Reprenez le chapitre intitulé “Pour situer votre profil parmi les autres” et ouvrez-le à la page qui concerne votre type de profil. 1. L’exercice va consister à personnaliser le texte qui décrit votre famille de profil. Pour cela, recopiez-le en remplaçant les qualificatifs généraux par vos propres qualificatifs tirés des deux rubriques supérieures de votre transcription détaillée, (rubriques “mots-clefs” et “travail”).

2. Avantages et inconvénients de votre profil dans la situation actuelle. Pour écrire ce texte, inspirez-vous de celui qui décrit votre profil, dans le chapitre “Pour situer votre profil parmi les autres”. Avantages:

Inconvénients:

Les réflexions que vous en tirez concernant l’avenir:

Exercice 4 : choix d’une nouvelle activité dans le domaine des sports et des loisirs (en amateur) Cortical gauche

Cortical droit

Billard Bricolage Échecs Golf Informatique Jeux électroniques Jeux de stratégie

Jogging Modélisme Radio amateur Réparation auto Restauration auto Travail du bois Voitures de collection

Body-building Bowling Canoë Cartes Chasse Golf Haltérophilie

Handball Jardinage Jogging Pêche Pétanque Spectacles sportifs Tennis

Limbique gauche

Activités distribuées sur les 4 quadrants

A D B C

Activités familiales Baseball Basketball Camping Collection Élevage Natation Plongée Voile

Aérobic, danse Artisanat Arts appliqués Cinéma Écriture créative Jeux video

Bénévolat Chant Couture Cuisine Écriture

Mots croisés Musique (jouer) Œnologie Ornithologie Photographie Sports extrêmes Vélo

Enfants Lecture Jardinage Musique (écouter) Œuvres caritatives Promenade Voyage

Limbique droit

Ce tableau est extrait de statistiques effectuées à partir de la banque de données de profils. En effet, si un loisir n’a pas de profil, celui qui le pratique en a un. Chaque loisir peut-être exploré avec une approche à “Cerveau Total”. Listez les loisirs et les sports que vous pratiquez régulièrement. Y en a-t-il qui appartiennent au quadrant que vous souhaitez développer ? Sinon, choisissez-en que vous pourriez pratiquer, toujours dans le quadrant que vous souhaitez développer. Page - 23


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

A

Exercice 5: reprenez votre profil (les deux feuilles : cible et transcription détaillée) 1. Par rappor t à vos besoins ou à votre projet professionnel, identifiez un quadrant que vous souhaitez développer.

Mon quadrant à développer est le

2. Dans ce quadrant, sur la page “ transcription détaillée”, à la rubrique “activité de travail”, quelle est celle que vous avez cotée avec un chiffre 1 ou 2 et qu’il vous semble impor tant de développer ?

Dans ce quadrant, l’activité de travail qui est stratégique dans ma fonction et me pose quelquefois difficulté...

3. Sélectionnez une ou plusieurs situations concrètes de votre vie professionnelle ou personnelle dans laquelle (lesquelles) cette activité non préférentielle vous pose difficulté.

4. Décrivez par un exemple simple et concret en quoi cette activité vous pose problème.

Ma difficulté est

5. Reformulez votre problème en commençant votre phrase par “comment faire pour”. Exemple : “mon problème est que je n’arrive pas à classer mes dossiers” donnera : “comment faire pour classer mes dossiers ?”

Comment faire pour

6. Cherchez dans votre entourage une personne “complémentaire” de votre profil. Examinez avec elle ces différentes situations, échangez les astuces... sur le mode : “Dans cette situation, comment fais-tu?”

Dans cette situation, comment faire

7. Après avoir recueilli des “astuces” de la par t de votre par tenaire, élaborez un programme d’actions et d’engagements concrets à appliquer dès demain matin.

Concrètement, mon programme d’action dès demain matin sera

Page - 24


Compre ndre le Herrmann W hole Brain® model

A

Exercice 6 : pour atteindre et utiliser votre mode le moins préféré... Pour aller vers le limbique droit

C

Relâchez votre besoin de preuves par les faits, A Valorisez vossentiments, C

Pour aller vers le mode limbique

Pour aller vers le limbique gauche

Respectez vos réactions viscérales Valorisez lesréponses de votre corpset relâchez lesmodesintellectuels, A&D

Contrôlez votre besoin de liberté et votre fantaisie, D Valorisez la structure et le formel, B

B &C

B

Pour aller vers le mode droit

Pour aller vers le mode gauche

Valorisez les approches instinctives, expérimentales et humanistes, C&D

Valorisez les approches rationnelles, planifiées et organisées, A &B

C&D

Pour aller vers le cortical droit

D

Valorisez la spontanéité, D Relâchez votre intransigeance sur la forme et la structure, B

A &B

Pour aller vers le mode cortical

Pour aller vers le cortical gauche

Valorisez lesapprochesà la fois rationnelleset intuitives, A&D Respectez les modes intellectuels

Valorisez lesfaits et la logique, A Contrôlez l’intensité de vos sentiments, C

A &D

A

Maintenant que vous venez de découvrir votre profil, qu’avez vous appris?

Quels sont vos points de force ?

Quels sont vos potentiels à développer?

Sur la base de ce que vous venez de découvrir à propos de vos préférences: Qu’allez-vous arrêter de faire?

Qu’allez-vous faire différemment ?

Qu’allez-vous continuer à faire et renforcer ?

Page - 25

New Booklet  
New Booklet  
Advertisement