Page 2

2

Editorial.

Breton comme Bernard de la Villardière !

Nous sommes Bretons, Marseillais, Québécois, Suisses... Juifs, Catholiques, Athées... employés, cadres, chefs d’entreprises... Nous sommes peu de choses, et nous sommes beaucoup de choses en même temps : une grande communauté francophone ! Certes, les Français de Floride sont moins nombreux que les québécois, mais ils sont tout de même 36 000 : la taille d’une ville moyenne en France. Et leur communauté est de toute évidence en croissance. Alors, loin des images fantasmatiques diffusées par les télés, il est important de continuer à construire humblement mais sûrement des liens entre fancophones. C’est ce que nous tentons de faire avec le Courrier de Floride, et c’est ce qu’apprécient tous ceux qui viennent de plus en plus nombreux lors des événements francophones, comme par exemple lors des concerts d’artistes français. En juin nous nous retrouverons encore (au Wine Depot) pour suivre les matchs des équipes francophones lors de la coupe du monde de football (voir en pages sorties-loisirs). Certes, nous aurions tous aimé respirer l’air des USA au temps du Far West ou de la Prohibition, avec revolver à la ceinture. Mais, il est apparement important de signaler aux médias français que nous ne sommes pas ça. Pour le Far West et les flingues... nous, on va à Disneyland !

Gwendal Gauthier Directeur de la rédaction

Mensuel francophone gratuit DIRECTEUR DE LA PUBLICATIoN :

Gwendal Gauthier tous contacts ici :

redac.courrierdefloride@gmail.com

Tél : 561-325-9498

http://courrierdefloride.com ABONNEZ-VOUS, (OU VOTRE ENTREPRISE) !!! 1an : 12 numéros : 40$

Abonn. de soutien : 250$

15 exemplaires : 110$

20 exemplaires : 115$

5 exemplaires (par envoi) : 70$

10 exemplaires : 100$

Nom : Prénom : Entreprise (optionnel) : Adresse : Ville : Zip :

ChèqUES à L’oRDRE DE : “FRENChING LLC” P.o BoX 169 PoMPANo BEACh, FL 33061

Valorisez votre entreprise !

Le Courrier de Floride est aussi bien disponible sur internet qu'imprimé et mis à disposition dans tous les commerces et associations francophones de Floride. Une pub dans Le Courrier, et ce sont des dizaines de milliers de francophones qui sont touchés (au cœur !).

Plus d’infos sur la Floride ?

Notre journal sort une fois par mois, mais vous pouvez nous retrouver chaque jour sur internet afin de lire nos revues de presse ou débattre avec nous des sujets qui touchent aux expatriés. Sur le site internet http://courrierdefloride.com vous trouverez les informations importantes mises à jour régulièrement, et des vidéos (que nous ne pouvons pas publier dans le journal ). Sur notre page Facebook, vous pourrez lire chaque jour notre revue de presse quotidienne, et débattre avec nous des sujets les plus chauds concernants les Français aux Etats-Unis ! A bientôt sur https://www.facebook.com/courrierdefloride Et si vous lisez le journal sur papier pour la 1ère fois, sachez que vous pouvez aussi le télécharger sur le site internet !

A LA UNE

Un reportage discutable d’ sur Miami et ses “bandits” français ”Frime, fric et combines : les Français à Miami “

Dimanche 27 avril, le magazine Enquête Exclusive diffusé par M6 et présenté par Bernard de la Villardière annonçait un spécial “Frime, fric et combines : les Français à Miami”. On s’attendait à du lourd... et on a eu... du lourdingue.

Certes, les Français d’ici sont habitués aux reportages racoleurs des chaînes de télé françaises sur Miami, ses fêtes, sa cocaïne... Mais ceux qui avaient vu l’annonce du magazine Enquête Exclusive s’attendaient effectivement, cette fois, à des révélations. Bernard de la Villardière et son équipe ont la réputation d’être des gens sérieux, surtout quand il annoncent : “Soleil, plage et fiscalité avantageuse : les Français sont de plus en plus nombreux à tenter leur chance à Miami ! (...) Mais derrière le luxe et les paillettes, de nombreux Français vivotent de combines et parfois d'arnaques. Faute de moyens et d'effectifs la police de Miami a bien du mal à faire face aux trafics et aux excès de cette mégalopole parfois violente, la 3ème ville la plus pauvre des ÉtatsUnis.” D’autres reportages portant sur les investisseurs ou bien sur “la guerre entre patrons de discothèques” français étaient annoncés. Alors, certes, l’équipe télé a pu assister à une querelle pour une histoire de place de parking entre deux propriétaires de discos. Mais pour ce qui est des “arnaqueurs français”... M6 n’a pu justifier de son titre qu’en interviewant “Maxime”, un jeune qui revend des faux papiers américains à Miami Beach. Et c’est tout ? Et bien oui, c’est tout ! Pour le reste, l’émission du dimanche soir a suivi un policier américain aux trousses de dealers tout autant Américains ; une paparazzie ne parlant pas plus français que les autres ; la directrice de la chambre de commerce francoaméricaine, et quelques chefs d’entreprises qui n’ont rien de bandits. Bernard de la Villardière a pris la pose devant la mer, dans un restaurant, et il a testé des voitures lancées à grande vitesse sur un circuit de courses. Mais qu’est-ce que cela peut bien avoir comme rapport avec

Booba est triste

Enquête Exclusive annonçait dans son pitch que Miami était la ville où les rappeurs français Booba et La Fouine s’étaient installés, mais M6 n’a apparemment pas réussi à leur mettre la main dessus. Du coup ils se sont rattrapés avec un autre rappeur français en goguette, Morsay, qui aimerait bien acheter un appartement à Miami. Il faut dire que Booba était assez occupé fin avril : suite aux provocations (classiques) entre rappeurs, un employé d’une boutique parisienne de vêtements qui lui appartient a été tabassé par un groupe dont ferait partie le rappeur Rohff. Ce dernier a pour cette raison était placé en détention provisoire. Booba a pour sa part, depuis Miami, regretté qu’on s’en prenne à un de ses employés plutôt qu’à lui. Booba, La Fouine, Morsay... M6 va finir par revenir !

“frime, fric et combines : les Français à Miami” ? Certes, avec le sujet sur “Maxime” (le dealer de faux papiers) il est expliqué comment “la faille, c’est que les employeurs ne sont pas obligés de vérifier l'authenticité de la carte verte” (pour embaucher des clandestins). Pascale Valy, chef d'entreprise dans l’audiovisuel résidant à Miami réagit : "Laisser dire qu'on peut avoir un faux numéro de sécurité sociale en Floride sans avoir de problèmes, c'est honteux. Et ils le laissent préciser sans démentir que, "non ils ne font pas de recherche sur internet." Non, effectivement ils ne font pas de recherche sur internet, mais directement dans le système du gouvernement fédéral ! Et s'ils voient que c'est un faux alors c'est direction la prison pour le fraudeur avant d'être interdit de territoire à vie. C'est honteux et dangereux de dire des choses pareilles, car avec ce genre de reportages, on va voir arriver à Miami plein de petits escrocs, ce qui ne facilitera pas la tâche des Français qui vivent ici, au niveau relationnel comme au niveau administratif : les Américains vont peut-être être plus tatillons avec les ressortissants français quand ils auront vu ce reportage." Et, sur les réseaux sociaux, les Français de Miami semblent

Bernard de la Villardière a pourtant toujours l’air sérieux. (Crédit photo : Lionel Allorge sur Wikipedia. D.R)

avoir un avis similaire sur ce sujet qui assurait pourtant : “Dans la ville de Scarface, les français ont souvent une réputation sulfureuse”. (Et passons sur les confusions dans le reportage entre Miami et Miami Beach, entre Brickell et Downtown...) Pourtant, la pression française sur le sud de la Floride pourrait certainement prêter à de grandes enquêtes. Néanmoins, il n’y a pas eu récemment (à notre connaissance) de condamnation ni même d’enquête judiciaire retentissante en

Suisse: "Les conseillers des fraudeurs sont pris à la gorge" C'est le titre d'un article du 9 avril de la Tribune de Genève, le grand quotidien suisse qui assure que, "Après les banquiers, ce sont les comptables et les avocats fiscalistes qui sont dans le collimateur. Aux Etats-Unis, mais aussi en France et en Italie." Comme quoi, quand on cherche un peu, on trouve des choses à dire ! Et le journal de commencer un rien cynique : "Les stations alpines suisses peuvent déjà se réjouir. Cet été, avocats, comptables et banquiers suisses pourraient bien prudemment choisir de passer leurs vacances à Crans-Montana ou Saint-Moritz plutôt que de se risquer en Sardaigne, en Californie ou sur la Côte d’Azur." La Tribune égrène ensuite la liste de conseillers à la fraude fiscale interpellés en France, Italie ou USA avant d'insister sur le fait que "Les séjours balnéaires à Miami des avocats, comptables et banquiers suisses semblent compromis pour les prochaines années." Comme quoi...

Floride concernant des ressortissants Français. Des histoires d’arnaques, oui, ça s’entend parfois, comme partout. Peutêtre un peu plus, mais c’est en tout cas loin de constituer un pitch assez intéressant pour Enquête Exclusive. A propos d’Enquête Exclusive, ce spécial “Français de Miami” s’est terminé sur le sommaire de sa prochaine édition qui sera diffusée début mai : “Pour être beau et musclé, de plus en plus de Français sont prêts à prendre tous les risques. Stéroïdes, anabolisants... Cette course à la performance existe aussi au lit, avec de multiples produits pour muscler la virilité. Fitness, performances sexuelles : dimanche prochain dans Enquête Exclusive !” Il faudrait peut-être songer à faire une édition spéciale “performances journalistiques” ! Gwendal GAUTHIER

Sollicitée pour une interview de M. de la Villadière, la communication d’M6, n’a pas répondu à notre demande. Il est possible de revoir ce reportage jusqu’au 4 mai sur http://www.m6.fr ou sur 6Play, y compris depuis l’étranger.

Le Courrier de Floride - Mai 2014  

Le Courrier de Floride, c'est le journal des francophones de Floride : Québécois, Suisses, Français, Belges...

Le Courrier de Floride - Mai 2014  

Le Courrier de Floride, c'est le journal des francophones de Floride : Québécois, Suisses, Français, Belges...

Advertisement