Page 1

Au fil de Caux Le magazine de la Communauté de Communes de Saint-Romain-de-Colbosc EPRETOT • ETAINHUS • GOMMERVILLE • GRAIMBOUVILLE • OUDALLE • LA CERLANGUE • LA REMUEE • LES TROIS PIERRES • SAINNEVILLE SUR SEINE • SAINT AUBIN ROUTOT • SAINT GILLES DE LA NEUVILLE • SAINT LAURENT DE BREVEDENT • SAINT ROMAIN DE COLBOSC • SAINT VIGOR D'YMONVILLE • SAINT VINCENT CRAMESNIL • SANDOUVILLE

Printemps 2012

N°8

DOSSIER SPÉCIAL

Budget 2012

Études et investissements tourisme » Nature et patrimoine

au cœur de la saison •5

actualités » Habitat neuf ou ancien ?

• 11

ÉVÉNEMENT » La Fête du Cirque

2 et 3 Juin 2012 • 16


Éditorial

SOMMAIRE 4

➜ É  CONOMIE

Un hôtel pépinière d'entreprise à SaintRomain-de-Colbosc

Didier Sanson

Président de Caux Estuaire

A

vec le printemps, revient la saison des randonnées et des animations du Point Info Tourisme. Pour mieux accueillir les touristes et les habitants, la Communauté de Communes a travaillé cet hiver pour aménager deux sites exceptionnels : les belvédères sont ouverts au public, à Sandouville et à Saint Vigor d'Ymonville. Vous y découvrirez une vue panoramique à 180°C sur cet espace si surprenant de l'estuaire de la Seine. Le printemps, c'est aussi l'époque du vote du budget. À cette occasion, le magazine a choisi de vous informer sur les finances de Caux Estuaire, et ainsi vous permettre de mieux comprendre les missions intercommunales qui sont les nôtres. Le saviez-vous ? Pas moins d'un tiers du budget de fonctionnement de la Communauté de Communes repart vers les 16 communes mais aussi vers l'État. C'est le principe de solidarité financière des territoires. Dans un contexte économique et fiscal contraint et transformé, le budget de la Communauté de Communes reste dynamique et Caux Estuaire poursuivra cette année encore son effort sur les investissements. Trois grands priorités vont motiver nos actions : le développement économique, l'assainissement pluvial et les équipements de proximité : maison de santé, piscine, déchetterie, école de musique… Excellente lecture.

5

tourisme

Nature et patrimoine au cœur de la saison touristique 6

➜ T  ERRITOIRES

De fil… en funambule

7

➜ D  OSSIER SPÉCIAL

Budget 2012 : études et investissements • L  es recettes

9

➜ • Les investissements

10

➜ • TEOM, La Taxe d'Enlèvement

11

➜ actualitéS

des Ordures Ménagères

Habitat neuf ou ancien ? Caux Estuaire vous aide.

12

➜R  UDOLOGIE

14

➜ évènement

Recyclons nos papiers ! 2ème salon "Art & Jardins" à la Hêtraie

Le magazine de la Communauté de Communes de Saint-Romain-de-Colbosc Magazine trimestriel Caux Estuaire, Communauté de Communes de Saint-Romain-de-Colbosc 5 rue Sylvestre Dumesnil, BP 117, 76430 Saint-Romain-de-Colbosc. Tél : 02.35.13.36.90 Fax : 02.35.13.87.79 - Mail : contact@caux-estuaire.fr - www.caux-estuaire.fr Directeur de la publication : Didier Sanson, Rédacteur en chef : Stéphanie Girard. Rédaction : Scoop Communication, Stéphanie Girard. Réalisation : BDSA Le Havre Crédits photos : Vincent Rustuel (angelssea.com), © Marilyn Barbone, ©Michael Fritzen - fotolia.com Imprimé par la Petite Presse sur papier cyclus Print - Tirage à 9.000 ex. ISSN 2118-4240. Dépôt légal à parution.

2

15

➜ portrait

Un voyage contre du savoir-faire

16

➜C  ULTURE

• Max & Maurice à la Fête du Cirque • Événement


BRÈVES

➜V  ue à 180°C sur l'estuaire Caux Estuaire vient d'aménager deux lieux de visites et balades exceptionnels. En haut des falaises, les belvédères de Sandouville et de Saint-Vigor-d'Ymonville vous offrent un point de vue remarquable sur cet espace surprenant où se côtoient nature et industrie. Véritables balcons sur l'estuaire, ces sites sont aménagés et sécurisés pour passer de bons moments en famille ou entre amis. Sur place : tables pour pique-niquer, table d'orientation et panneaux d'informations pour découvrir toutes les richesses de l'estuaire de la Seine. Prévoir tout de même de bonnes chaussures et quelques minutes de marche à pied à partir des parkings pour y accéder. Le panorama mérite bien cela ! Plus d'infos sur www.caux-estuaire.fr

➜D  échetterie Sandouville Pour garantir la sécurité des usagers et préserver l'environnement, la déchetterie municipale de Sandouville, située route des falaises, est définitivement fermée. Les habitants peuvent déposer leurs déchets verts au point de collecte rue de l'Église à Sandouville, ou à la déchetterie communautaire de Saint-Romain-de-Colbosc. ➜ 2 nouveaux aménagements Caux Estuaire poursuit sa lutte contre les inondations dans le cadre de sa compétence protection et mise en valeur de l'environnement, avec deux nouveaux ouvrages réalisés : un fossé rue de la Chouette, sur les communes de Gommerville et de Saint-Gilles de la Neuville et un aménagement exutoire du bassin du Gal à Étainhus. ➜P  rêts ? Partez ! Franc succès pour le cross scolaire organisé par le Groupement Athlétique de la Communauté émo 31 mars sur la piste de Communes, M le samedi d'athlétisme de Caux Estuaire à Étainhus. Plus de 350 élèves des écoles ont répondu présents. z-vous mations, reporte

à conserver

boîtes cartons, les

photographiqu

mets…

10/2011 - Crédits

bac gris, je

om

je mets…

et les s alimentaires ue, les brique et les magazines… ux lles en plastiq ➜ Les boutei les papiers, les journa métalliques,

Dans mon

u document

- iStockphoto.c

bac jaUne,

des déchet

s.

tri des déchet

- Fotolia.com

Dans mon

au guide du

i guetiddeeladréuducttr ion s

es : Caux Estuaire

Pour plus d’infor

➜ jours fériés La collecte de déchets est décalée au jour suivant, et ce pour tous les jours de la semaine. Si le mardi est férié, toutes les collectes suivantes décalent d'une journée jusqu'au samedi. Le calendrier des jours fériés est disponible sur www.caux-estuaire.fr.

507 00024 -

➜ 200% Nature du 7 au 13 mai 2012 Caux Estuaire fête la nature ; expositions, animations, randonnées. Avec la Sittelle, la Société Linnéenne de Seine Maritime, la Maison de l'Estuaire.

Point Information Tourisme Rue de l'hôtel de Ville, près de la Poste à Saint-Romain-de-Colbosc 02 35 13 86 49 pointinfotourisme@caux-estuaire.fr Mercredi : 10h00 – 12h30 / 13h30 – 18h00 Jeudi et vendredi : 16h00 – 18h00 Samedi : 09h00 - 13h00 / 15h00 – 18h00

Dans mon

- RCS 325 437

➜ Pour les petits aussi ! Le 21 février, une trentaine d'enfants, encadrés de quelques parents et des professionnels de l'Espace des Farfadets ont assisté à un spectacle de marionnettes de la Cie Sac de Nœuds au SIROCO.

➜ Prochaine saison A noter sur vos agendas ! Pour la prochaine saison culturelle intercommunale avec le Siroco, Caux Estuaire proposera Linda Lemay le samedi 6 octobre et pour les plus jeunes Collectif Métissé le Dimanche 21 octobre. Ouverture de la billetterie en septembre au Siroco.

eUr, je mets

bac compost

B.D.S.A. Le Havre

➜ Eglises ouvertes Caux Estuaire participe cette année encore à l'opération du Département "les Eglises de nos villages se racontent" le dimanche 3 juin plus d'infos 02 35 13 86 49 ou www.caux-estuaire.fr

➜B  outique Pour commencer la saison touristique en beauté, le Point Info Tourisme a ouvert une boutique souvenirs : livres, cadeaux, spécialités régionales, jeux…

dur…), d’œuf, pain , coquilles fanées… de légume mortes et fleurs (épluchures s de cuisine tontes de gazons, les feuilles ➜ Les déchet out, les le papier essuie-t

e, je mets…

nne à verr

Dans la colo

lles et les bocaux

te ? Un dou dans Je jette gris. le bac

en verre,

➜ Les boutei ns ni couvercles. boucho sans

nement Pour tout renseig Service gestion

0 800 474 POSTE FIXE

APPEL GRATUIT

DEPUIS UN

-estuaire.fr www.caux

des déchets

0 800 474

APPEL GRATUIT

gnement ts Pour tout rensei n des déche Service gestio 167

DEPUIS UN

167

POSTE FIXE

Printemps 2012 N°8

3


Économie ➜P  arc Éco Normandie Une étude pour l'aménagement de la Zone d'Activités du Parc Éco Normandie vient de débuter. Elle porte sur l'aménagement et les volets architecturaux et paysagers de la future zone. Résultats annoncés pour l'été.

Un hôtel-pépinière d'entreprises

à Saint-Romain-de-Colbosc

Atelier Bettinger – Desplanques – Arcitextes DPLG

➜ Gromes  nil.fr Vous voulez connaître les disponibilités du château, visionner des photos et connaître les conditions de location. En un seul clic, désormais vous avez toutes les infos.

www.gromesnil.fr

La Chambre de Commerce et d'Industrie du Havre lance la construction d'un hôtel-pépinière d'entreprises au sein du Parc Éco-Normandie à Saint-Romain-de-Colbosc. 1 000 m² de bureaux, à destination des créateurs et des jeunes entreprises du tertiaire, seront disponibles début 2014. Le Parc d'Activités Éco Normandie, situé à deux pas du château de Gromesnil à SaintRomain-de-Colbosc, offre aux entreprises, depuis 2005, un environnement exceptionnel à deux pas des grands donneurs d'ordres de la Zone Industrielle du Havre. Ce parc accueille des activités tertiaires, industrielles et d'artisanat. Gérée auparavant par un syndicat mixte, regroupant la ville du Havre, le Département, et Caux Estuaire, la zone d'activité appartient désormais à la seule Communauté de Communes.

➜A  lizé Acte II C'est le nom du dispositif qui vient d'être renouvelé avec Caux Estuaire pour l'aide aux entreprises du territoire. Entre 2009 et 2011, 30 projets ont été détectés et 24 entreprises accompagnées (dont 6 sur le territoire de Caux Estuaire), représentant 85 emplois soutenus, plus de 430 000 € de concours financiers et 35 missions de conseil en développement. Vous êtes une entreprise de 2 à 200 salariés, vous avez un projet de développement créateur d'emplois ? Alizé peut vous aider.

Plus d'infos : 0 820 00 1076 ➜P  atrimoine rural Dans le cadre du partenariat avec la fondation du Patrimoine, Caux Estuaire a apporté son soutien à la restauration de la charreterie de la Ferme du Mahiel Côté à Saint-Romain-de-Colbosc. 4

Accueillir des porteurs de projet En 2011, la CCI du Havre a acquis une parcelle de 3 000 m² sur le site afin d'y construire un nouvel hôtel-pépinière d'entreprises. L'environnement unique du lieu et sa proximité avec la ville du Havre, l'A29 et les grands donneurs d'ordres des zones industrielles du Havre et de Port Jérôme ont favorisé ce choix. « Notre objectif est de favoriser le maillage économique sur notre circonscription et d'aider les entreprises qui ont envie de s'implanter à Saint-Romain-de-Colbosc, indique Dominique César, responsable du département Industries, Services et Aménagement à la CCI du Havre. Cette initiative a pour but de fixer des projets de création et d'accueillir des porteurs de projets, principalement dans les domaines des activités de service et de tertiaire supérieur. 1 000 m² sont exploitables en

bureaux dont 500 m² dédiés à l'hôtel d'entreprises et 500 m² dédiés à la pépinière. Accompagner les jeunes entreprises « La pépinière accueillera des entreprises de moin s de t r oi s an s qui ont généralement moins de moyens pour se localiser, poursuit Dominique César. L' avantage d'une pépinière est qu'elle permet aux entreprises d'être hébergées sur un même site, donc d'être mieux reconnues. Elle facilite également les rencontres entre les dirigeants ». Une manière de favoriser les échanges, le partage d'expériences et de bénéficier de structures collectives telles que des salles de réunion, un accueil téléphonique… «  La CCI accompagne les jeunes entreprises en les informant, en leur proposant d'accéder à son réseau et de bénéficier d'un suivi, de formations, de rencontres entre pépinières… L'objectif est qu'elles se développent plus vite, qu'elles évoluent, deviennent pérennes et puissent, ensuite, aller s'installer ailleurs ». Les travaux du futur hôtel-pépinière d'entreprises débuteront fin 2012 et permettront d'accueillir les premières entreprises au début de l'année 2014.


tourisme

Nature et patrimoine

au cœur de la saison touristique Anne Loisel, Point Info Tourisme de Saint-Romain-de-Colbosc

Avec le retour des beaux jours, ressurgit l'envie de découvrir les trésors de notre région. Randonnées, visites, rencontres et découvertes sont au programme de la nouvelle saison touristique de Caux Estuaire. Partir à la recherche des chouettes à la nuit tombée, découvrir les secrets de la flore de notre région, visiter des manoirs privés ou bien encore déguster du fromage de chèvre à la ferme, telles sont les quelques surprises que réserve la saison touristique 2012. Caux Estuaire, en partenariat avec l'Office de Tourisme de l'Agglomération Havraise, propose un programme qui se veut représentatif de son territoire et surtout accessible à tous. « L'objectif a été de garder les animations qui ont beaucoup plu l'année dernière et d'apporter quelques nouveautés, souligne Anne Loisel, chargée d'accueil et d'ingénierie touristique à l'Office de Tourisme de l'Agglomération Havraise. Nous avons ciblé un public familial et curieux, essentiellement local, même si les sorties s'adressent autant aux touristes de passage ». Patrimoine et nature Cette année encore, le patrimoine architectural et la nature préservée de la région sont à l'honneur dans l'agenda touristique, notamment à travers les randonnées nature. Au programme : cueillette des champignons, découverte des animaux de la nuit, balades avec les ânes, visite guidée de Saint-Romain-deColbosc et découverte des églises de Saint-Jean-d'Abbetôt et de Saint-Vigord'Ymonville, habituellement fermées au

public. À noter, une nouvelle sortie botanique pour découvrir la flore de notre région et ses vertus culinaires et médicinales avec la Société Linnéenne de Seine-Maritime. À ces balades champêtres s'ajoutent également des visites : goûter à la ferme de l'Épine à Saint-Vigor-d'Ymonville, dégustation de glaces artisanales à Étainhus, visite d'une chèvrerie et enfin, découverte des cigognes de la réserve naturelle de l'estuaire de la Seine en compagnie d'un guide. « Les habitants du territoire sont toujours très contents de pouvoir découvrir leur région et d'allier patrimoine, culture et nature dans leurs sorties, observe Anne Loisel. Il y a une forte demande de leur part et la sortie de l'agenda est toujours très attendue ».

Pour tous renseignements 02 35 13 86 49 ou pointinfotourisme@caux-estuaire.fr

Jours et Horaires d'ouverture (nouveaux horaires) : • Mercredi : 10h-12h30 et 13h30-18h • Jeudi/ Vendredi : 16h-18h • Samedi : 9h-13h et 15h-18h

Boutique souvenirs Depuis le 15 avril, le Point Info Tourisme c’est aussi une boutique. En effet Le Point Info Tourisme propose dans un concept original « chic & champêtre », des produits mettant à l’honneur la Normandie : caramels d’Isigny, jeu de carte « défi de Normandie », porte-clés, pots à crayons et crayons accessoirisés en hommage aux animaux stars de la région, cartes postales, livres de cuisine, de coloriage… Véritable vitrine pour les producteurs locaux, petits et grands trouveront leur bonheur pour ramener chez eux un petit bout de Normandie. Point Information Tourisme Un lieu dynamique et vivant mettant à la disposition des visiteurs de nombreuses documentations sur les manifestations locales et régionales et qui a pour objectif de permettre à chacun de trouver sa sortie, sa balade ou son loisir approprié pour passer un bon moment sur le territoire de la Communauté de Communes et même au-delà. Printemps 2012 N°8

5


territoires

De fil… en funambule La Maison Pour Tous a accueilli, du 23 au 27 avril dernier, un atelier « Funambule » pour les enfants. L'occasion pour ces derniers de travailler l'équilibre corporel, la concentration et la confiance en soi. Se prendre pour un oiseau ? Quelle drôle d'idée ! C'est pourtant ce qu'a proposé d'imaginer Denis Josselin, funambule professionnel, dans son atelier programmé en avril dernier à La Maison Pour Tous. Une initiative de Caux Estuaire, dans le cadre de sa compétence Relations Culturelles, qui vient compléter la Convention Locale d'Education Artistique et Culturelle autour des Arts du Cirque signé e entre la Communauté de Communes, le Ministère de la Culture, l'Education Nationale et le cirque théâtre d'Elbeuf. Cet atelier, mis en place en dehors de la convention et financé par Caux Estuaire, a pour objectif d'élargir l'apprentissage des arts du cirque au plus grand nombre. « La Communauté de Communes à la volonté de développer l'é d u c a t i o n a r t i s t i q u e e t p l u s particulièrement cet art, souligne Denis Josselin. Elle a saisi l'intérêt que ça pouvait apporter aux enfants dans leur vie de tous les jours, sur le plan corporel et intellectuel ». De la hauteur pour avancer Etudier l'équilibre, ou plus exactement le déséquilibre, apprendre à gérer ses appréhensions, travailler sa concentration, se sensibiliser à l'écoute et au respect des autres , tels sont les objectifs de l'apprentissage au funambulisme. « Je propose d'abord une série d'exercices au sol qui amène la conscience du centrage du corps, précise Denis Josselin. Puis je fais travailler les enfants sur des fils, avec des balanciers sur des structures 6

de 20 cm à 1 m du sol, avec une recherche de la marche avant et arrière. On arrive très vite à réaliser des figures, à développer l'imaginaire, à avoir de la présence sur le fil et à faire ressortir la personnalité de chacun ».

Faire acquérir plus de confiance aux participants de ses ateliers, c'est là tout l'intérêt du professeur à l'origine du premier centre européen de funambulisme, créé il y a deux ans à B r u xe l l e s . C e p a s s i o n n é œ u v r e aujourd'hui pour faire évoluer son univers qu'il considère comme un véritable enseignement du dépassement de soi. « J'ai trouvé une forme d'apprentissage par le ressenti et non par la technique. J'ai axé mon travail sur l'acceptation de ses émotions, de ses peurs et sur le positivisme, poursuit Denis Josselin. Car quelque soit le milieu social, la peur a le même visage. L'objectif est d'apprendre à trouver la volonté et les solutions pour avancer, que ce soit sur le fil où dans la vie de tous les jours ».

Les arts du Cirque à l'école L'atelier de funambule s'inscrit dans la démarche "Education Artistique et Culturelle" menée depuis 2010 avec l'Education Nationale, le Cirque Théâtre d'Elbeuf et le Ministère de la Culture, DRAC Haute-Normandie. Durant l'année scolaire 2011/2012, 6 écoles et la Maison Pour Tous ont bénéficié de ce dispositif. Les photos présentées ici ont été réalisées avec les enfants de la classe de CM2 de Mme Ferrand à l'école primaire de Saint Vigor d'Ymonville.


%

dossier spécial : le budget

Budget 2012 études et investissements Quelles ressources pour Caux Estuaire ? Les ressources financières permettent à la collectivité de faire fonctionner les équipements et les services qu'elle propose ou encore de se doter de nouveaux équipements. Chaque année, l'Intercommunalité perçoit un cer t ain nombre de re ce tte s provenant de la fiscalité appliquée aux entreprises, de dotations de l'Etat, de subventions, de taxes diverses et de revenus générés par ses différents services. Le budget 2012 de Caux Estuaire s'élève à 24,3 millions d'euros.

Le budget de l'Intercommunalité s'inscrit, pour cette année 2012, dans un contexte de réformes fiscales et territoriales qui ont modifié fortement sa gestion et l'origine de ses recettes, notamment avec la suppression de la taxe professionnelle. Forte de son équilibre budgétaire, 2012, cependant, se présente encore comme une année de transition entre études et investissements. Si des projets vont se trouver concrétisés, comme le très haut débit ou la maison de santé, d'autres sont en cours d'étude pour décider d'investissements ultérieurs, comme notamment la piscine ou Les dépenses encore l'aménagement du Parc Éco Normandie.

de fonctionnement 24 344 388 €

Les % 24 recettes ■ Charges à caractère général

Les recettes de fonctionnement 24 344 388 €

38%

49%

■ Excédent reporté 2011

➜ La Dotation Globale

■ Contributions directes : CFE, TASCOM, CVAE, IFER, taxe habitation, taxe foncière, compensation taxe Habitation

20%

de 10%Fonctionnement La%Dotation Globale de Fonctionnement 7 (DGF), versée par l'Etat à la Communauté ■ Charges de personnel 3% de Communes, comprend deux parties : ■ Dépenses imprévues, provision & charges exceptionnelles

Participations, subventions, qui tient compte • La■dotation forfaitaire indemnités entre autres de l'importance de la population et de la superficie de la collectivité. Cette dotation forfaitaire comprend aussi des subventions plus anciennes comme la dotation compensant la part « salaires » de la taxe professionnelle.

• L a dotation d'aménagement dont le montant est définie comme la différence entre le montant de la dotation globale et celui de la partie forfaitaire. Sa vocation est d'assurer une péréquation entre collectivités riches et collectivités plus pauvres. La répartition de la dotation se base sur le calcul du potentiel financier

%

13% ■ Divers

1% Dotation amortissements 1% Recettes et redevance spéciale des déchets 2% Recettes école de musique, piscine, espace Farfadets 1% Participations, dotations, subventions et divers 3% TEOM 5% DGF + DGF Compensation taxe professionnelle + Attribution compensation des EPCI

de chaque commune. Le potentiel ➜ Les recettes fiscales financier mesure les ressources stables Depuis le 1 er janvier 2010, la taxe d'une collectivité, hors ressources professionnelle a été supprimée et provenant de la péréquation. remplacée par la Contribution Economique Le montant de la dotation globale de Territoriale (CET). Pour la Communauté fonctionnement baisse cependant de Communes, la taxe professionnelle régulièrement depuis quelques années, ce représentait plus de la moitié de ses recettes Les recettes qui n'est pas sans conséquence sur la fiscales, soit 12 millions d'euros. Sa d’investissements ■ Subventions sur opérations gestion du budget de l'Intercommunalité. suppression menace donc l'autonomie

3% %

3%

%

■ Subventions

Ruissellement Printemps 2012 N°8

7


dossier spécial : le budget financière de Caux Estuaire qui ne bénéficie plus du dynamisme économique des entreprises. La CET, générant un revenu de 10,6 millions d'euros est composée de la Contribution Foncière des Entreprises (CFE) et de la Contribution à la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE). Afin de compenser le transfert de fiscalité, une part de la taxe d'habitation, jusqu'alors attribuée au Département, revient désormais à la Communauté de Communes. L'Impôt Forfaitaire sur les Entreprises de Réseaux (IFER), portant sur l'installation des transformateurs électriques, les stations radioélectriques, les canalisations de gaz et le transport d'hydrocarbures, génère un revenu de 218 000 euros. Enfin, la Taxe sur les Surfaces Commerciales (TASCOM) rapporte près de 91 000 euros.

Redistribué vers les communes de Caux Estuaire

➜ L a Taxe d'Enlèvement des

Ordures Ménagères (TEOM) La Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères contribue aux recettes perçues par la Communauté de Communes. Avec son augmentation de 2% prévue en 2012, elle apportera cette année à peine 760 000 euros au budget global, soit 15 000 euros de plus qu'en 2011. ➜ Revenus divers

La Communauté de Communes Caux Estuaire génère également des revenus de ses structures d'accueil ou de ses équipements, tels que l'Espace Petite Enfance, la piscine… par le biais de prestations payantes ou de droits d'entrée, sans que ces revenus ne couvrent les coûts de fonctionnement.

27 %

Les dépenses de fonctionnement 24 344 388 €

nD  otation de solidarité communautaire n Attribution de compensation Redistribué vers l'Etat n Reversement FPIC / FNGIR

9%

24%

6%

■ Charges à caractère général

12

%

10%

29

%

■ Amortissements : dotation & virement

3

%

7%

20%

■ Charges de personnel

■ Dépenses imprévues, provision & charges exceptionnelles ■ Participations, subventions, indemnités

Une solidarité communautaire en augmentation de 3,5 %. Le Conseil Communautaire a voté à l'unanimité une augmentation de 3,5% de la Dotation de Solidarité Communautaire (DSC). 1,3 millions d'euros, c'est l'enveloppe de la Dotation de Solidarité Communautaire (DSC) et de la Dotation d'Attribution de Compensation.

8

Les dépenses

Budget annexe ➜ La maison de santé

La maison pluridisciplinaire de santé, conçue pour répondre aux besoins locaux et aux nouvelles missions de santé publique, est née de la volonté de professionnels de santé. Elle rassemblera une vingtaine de professionnels, médecins et paramédicaux, dans un même lieu et sur la base d'un projet commun visant à faciliter les nouveaux modes d'exercice du soin de premier recours : dépistage, prévention des maladies chroniques, éducation thérapeutique… Podologues, diététiciens, kinésithérapeutes, infirmières, médecins, et autres spécialistes, seront accueillis aux côtés des professionnels déjà impliqués dans le projet. L'accueil de dentistes est espéré. Avec un budget de 4 millions d'euros, le site de la maison de santé offrira, dans un premier temps, un espace de 1 300 m² en rez-dechaussée avec une extension possible de 650 m² à l'étage. Le projet architectural retenu a été choisi pour sa qualité et la proposition d'une construction respectueuse de l'environnement. Début des travaux au Printemps 2012 pour une ouverture programmée à l'été 2013. ➜ Le Parc Éco Normandie

38%

■ Excédent

Acheté en 2011 par la2011 Communauté de reporté Communes, dans le cadre de sa compétence Développement économique et Aménagement du territoire, le Parc Éco Normandie regroupe le château de Gromesnil, ses dépendances et 50 hectares de terrain à aménager. L'aménagement de ce terrain est, cette année, une priorité dans le développement économique et touristique 1% Dotation amortissements du territoire. Une consultation a été 1% lancée Recettes et redevance spéciale afin de définir l'aménagement global du parc, 2% Recettes école de musique, pis l'organisation de son espace et ses besoins, % 1 Participations, dotations, subv notamment en matière de voiries et de % ■ Divers 3 TEOM réseaux. L'objectif est de définir un %schéma 5 DGF + DGF Compensation ta d'aménagement d'un ensemble pour + Attribution compensation d permettre de vendre plusieurs parcelles à destination des professionnels. Une étude sur l'aménagement du château et de ses abords a également été lancée avec pour dessein un éventuel projet touristique, culturel ou de loisirs.

13%

Les recettes d’investissements

3%


l

Les dépenses de fonctionnement dossier spécial : le 24 344 388budget €

général

24%

Les investissements 9%

6%

■ Charges à caractère général

12%

20

Les investissements ont pour objectif de favoriser le rayonnement et la compétitivité 10% économique % et l'attractivité du territoire. Ils expriment surtout la volonté des élus de maintenir et d'accentuer 7% le développement économique et touristique ainsi que la qualité de vie des habitants. ■ Charges de personnel 3 % ■ Dépenses imprévues, provision Plus de 13 millions d'euros seront investis en 2012 dans les différents projets de l'Intercommunalité. & charges exceptionnelles

29

Développement économique

%

■ Participations, subventions, indemnités

■ Amortissements :

dotation & virement ➜ Une nouvelle piscine

Haut lieu de sport et de loisirs sur le territoire de Caux Estuaire, la piscine Fernand Duboc accueille petits et grands depuis près de 37 ans dans ses deux bassins. Aujourd'hui en fin de vie, la piscine nécessitait soit une lourde réhabilitation, soit la construction d'une nouvelle piscine. Caux Estuaire consacrera 700.000 € en 2012 au démarrage du projet de construction d'un nouvel équipement.

Les dépenses d’investissements 13 085 000 €

16% ■ Equipements

Caux Estuaire a décidé d'aménager son territoire en développant un réseau numérique très haut débit via une infrastructure de fibre optique. Important f ac te ur de dé velopp ement de l a compétitivité des territoires, d'attraction pour l'implantation d'activités économiques et industrielles à fort contenu technologique, le Très Haut Débit sera une source de création d'emplois et de nouvelles activités. Pour ce projet ambitieux, Caux Estuaire s'est alliée à la CODAH pour mutualiser les actions (22 M€ dont 5 M€ pour Caux Estuaire). Ce réseau s'adressera, dans un premier temps, là où le besoin est le plus pressant, c'est-à-dire sur la Zone Industrielle et Portuaire puis sur les zones d'activités économiques et les plus gros utilisateurs professionnels (établissements d'enseignement, établissements de santé, administrations, …). L'année 2010 a vu la finalisation de l'Avant Projet et le lancement de la consultation pour la Délégation de Service Public d'un réseau de près de 45 km. Le début des travaux est prévu en 2012.

7

%

29 6%

%

1%

■ Relations scolaires

■ Rudologie

■ Assainissement pluvial

3%

■ Tourisme

■ Ruissellement

8%

■ Aménagement territoire

30%

■ Développement économique

Les recettes d'investissements (en K€) FCTVA

1 165 €

Subventions sur opérations

376 €

Subventions Ruissellement

378 €

Dotations Amortissements

402 €

Restes à réaliser 2011

410 €

Report 2011

3 949 €

Report section fonctionnement

6 649 €

TOTAL

13 329 €

Printemps 2012 N°8

9


dossier spécial : le budget

TEOM

La Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères Chaque année, le budget de la rudologie augmente et impacte davantage sur le budget global de l'Intercommunalité. Cependant le produit de cette taxe est loin de couvrir les coûts réels de fonctionnement. C'est pourquoi les élus se sont résolus à augmenter la TEOM de 2 % en 2012. Depuis sa création, la Communauté de Communes est en charge de la collecte, du transport et de l'élimination des déchets sur son territoire. Désireuse de développer les actions en faveur de l'environnement et une meilleure qualité de services auprès des habitants, Caux Estuaire met régulièrement en place des filières d'élimination des déchets. Parmi elles : la collecte en porte à porte, la mise à disposition des deux bacs de collecte par foyer, les bacs de tri sélectif, l'élargissement des horaires d'ouverture de la déchetterie de Saint-Romain-de Colbosc avec ses bennes de récupération de déchets verts, cartons, bois, appareils électriques ou électroniques, gravats… « Plusieurs actions pour favoriser le respect de l'environnement et de nombreux services sont proposés aux habitants de toutes les communes de l'Intercommunalité, souligne Nathalie Mouqueron, responsable des Ressources Humaines et du suivi budgétaire à Caux Estuaire. Mais tout cela représente un coût supplémentaire. Le budget de la rudologie augmente chaque année et a un gros impact sur le budget global de la collectivité ». Une contribution minimale des habitants Outre la collecte, la Communauté de Communes prend également en charge le traitement de ses déchets, et notamment 10

l'élimination de la majeure partie d'entre eux qui doit être soit enfouie, soit incinérée par des prestataires spécialisés. Des services qui, là encore, représentent un coût élevé pour la collectivité alors que dans le même temps les réglementations se font de plus en plus strictes. Afin de compenser les dépenses importantes que représentent la gestion des déchets sur son territoire, la Communauté de Communes a donc choisi d'augmenter cette année la Taxe d'Enlèvement des Ordures ménagères (TEOM) de 2 %. Une taxe qui contribue

au financement de 25 % du coût réel de la collecte et du traitement des déchets (déchetterie comprise), soit 404 830 € estimés pour 2012. « La gestion des déchets est majoritairement prise en charge par Caux Estuaire, poursuit Nathalie Mouqueron. La part prise en charge par les habitants ne représente qu'un quart du coût total de la gestion des déchets. Demander le minimum de contribution financière aux habitants pour la gestion des déchets est une volonté de la part des élus depuis toujours ».


actualités

Habitat neuf ou ancien ? Caux Estuaire vous aide.

Adopté en mars 2011, le Programme Local de l'Habitat est devenu une réalité. À la clé : des aides pour les habitants en faveur du développement durable. Vous construisez ou rénovez un logement ? Caux Estuaire vous propose des aides financières en complément du Département. Il s'agit d'une aide à l'habitat durable, recentrée sur 2 thèmes : assurer la pérennité du bâti et le confort minimum du logement, et améliorer son efficacité thermique. Ainsi peuvent être aidés les travaux permettant d'assurer la pérennité des ouvrages et le confort minimum des occupants : travaux de « clos et couvert », ceux liés à la sécurité des personnes, les ouvrages d'équipement sanitaire, de plomberie et d'assainissement, les travaux d'électricité. Les aides concernent également tous les travaux d'amélioration thermique et de chauffage : ouvrages de chauffage, menuiseries extérieures et dépenses d'isolation. Pour les particuliers, l'aide de Caux Estuaire, s'élève à 50% du montant versé par le Département dans la limite de 400€ p ar é quip ement ou p ar trav au x subventionnés. Les critères d'attribution Vous devez être propriétaire ou futur propriétaire Votre logement doit être : • situé sur le territoire de Caux Estuaire, • achevé depuis plus de 20 ans, • occupé à titre de résidence principale pendant au moins 8 mois par an, • achevé depuis plus de 10 ans, voire sans condition d'ancienneté, pour certains travaux.

Attention ! Vos travaux devront être réalisés par une entreprise ou un artisan qualifié. Ne commencez pas les travaux avant d'avoir reçu un accord écrit d u D é p a r t e m e n t .To u s t r a v a u x d 'e m b e l l i s s e m e n t e t d e c h o i x d'aménagement intérieur sont exclus de la dépense éligible. Comment faire ? Vous devez faire votre demande de subvention auprès du service Habitat du Département de Seine-Maritime, sur la base des critères d'éligibilité et sur production d'un dossier. L'instruction des dossiers de demandes de subvention ne relève pas de la compétence de Caux Estuaire mais du Département de SeineMaritime. C'est le Département qui informe la Communauté de Communes de votre demande. Une fois que votre s u b v e nt i o n e s t a cco rd é e p a r l e Département, la Communauté de Communes pourra allouer une aide complémentaire de 50% sur présentation de vos justificatifs. Plus d'informations Espace Info Energie : Ouvert le lundi de 9h à 12h30 sur rendez-vous, et de 13h30 à 17h en libre accès Rue de l'Hôtel de Ville 76430 Saint-Romain-de-Colbosc Tél : 02 35 55 76 03 (répondeur) Fax : 02 35 55 86 18 Mail : eie@caux-estuaire.fr

Le programme Local de l'Habitat c'est : 1/ Un document réglementaire qui engage les 16 communes du territoire. 2/ La définition des orientations stratégiques du territoire pour aider au développement de l'habitat sur le territoire de la Communauté de Communes. 3/  Se donner les moyens d'accueillir de nouveaux habitants tout en valorisant des spécificités du cadre de vie. 4/ Mettre en œuvre une politique de maîtrise du foncier sur l'ensemble du territoire. 5/ D iversifier la production de nouveaux programmes de logement : nouvelles zones d'habitat, développement des logements aidés, réhabilitation des logements privés, accession à la propriété, hébergements temporaires et d'urgence. 6/ Aider les communes du territoire à mettre en place des politiques de logement dynamiques. 7/ Aider les bailleurs sociaux. 8/ Aider les particuliers, notamment au travers d'une aide à l'habitat durable. Printemps 2012 N°8

11


rudologie

A4 Tri des déchets-HD.pdf

1

28/11/11

14:12

Recyclons nos papiers ! Du bureau à la maison, le papier nous entoure et nous accompagne au quotidien. À l'exception des papiers spéciaux et des papiers alimentaires, tous les papiers se recyclent. Les papiers représentent environ 15 % du poids de notre poubelle (soit près de 46 kg par habitant chaque année) et constitue le premier déchet collecté recyclable loin devant les bouteilles plastique (3 %) et les emballages acier et aluminium (2 %). Le recyclage du papier est donc aujourd'hui essentiel pour contribuer au respect de notre planète. Il permet d'abord d'économiser l'eau et l'énergie (la production de papier recyclé, comparée à la production de pâte vierge consomme, en effet, jusqu'à trois fois moins d‘énergie et d'eau), d'émettre moins de CO2 (- 30 %) et de préserver la ressource en bois, la fibre cellulosique qui compose le papier pouvant se recycler jusqu'à 5 fois en papier journal. « Il y a encore beaucoup d'erreurs de tri concernant le papier, constate Thomas Holmière, responsable rudologie à Caux Estuaire. Il est donc important de rappeler les gestes à adopter ». Trié, collecté et transformé À l'exception des papiers spéciaux (carbone, sulfurisés, photos, papiers peints, mouchoirs, nappes en papier, lingettes, papiers cadeaux, enveloppes marron) ainsi que les papiers au contact d'aliments, tous les papiers se recyclent. Journaux, magazines, prospectus et publicités, catalogues et annuaires, courriers, lettres et impressions peuvent être recyclés. « Il est inutile de déchirer les papiers en mille morceaux, rappelle Thomas Holmière. Au contraire, ils 12

seront plus difficilement recyclables et refusés au tri ». Une fois triés à la maison et collectés, les papiers sont transportés au centre de tri où ils sont séparés des autres déchets recyclables. Le papier est ensuite expédié dans une « papeterie » où il subit une première opération afin d'être transformé en pâte. Nettoyée puis étalée et séchée, la pâte, devenue blanche, est transformée en feuilles alors envoyées aux papetiers. « Grâce au x habitants de la communauté de communes, c'est presque 5 000 tonnes de papiers qui ont été recyclées depuis la mise en place de la collecte sélective sur Caux Estuaire en 2002, souligne Thomas Holmière. Trier c'est bien, réduire c'est mieux Le meilleur déchet étant celui que l'on ne produit pas, le mieux est de limiter les impressions et la diffusion d'outils pour réduire la production de papier à jeter. Les imprimés non sollicités ainsi que les courriers non adressés représentent, en effet, à eux seuls, près de 23 kg par habitant tous les ans. Si la publicité gratuite et anonyme ne vous intéresse pas, pensez donc à mettre un autocollant STOP PUB sur votre boîte aux lettres pour éviter d'en recevoir et de charger inutilement votre bac de tri sélectif. Il suffit tout simplement de retirer cet autocollant à la Maison de l'Intercommunalité ou dans la mairie de votre commune.

Le saviez-vous ?

15 à 20 C'est le nombre d'arbres sauvés lorsqu'une tonne de papier est recyclée.


atelier

recyclage !

Edouard Stalin, l'animateur « Environnement » de Caux Estuaire propose un nouvel atelier sur la fabrication de papier recyclé. Il a ainsi animé un premier atelier pour la classe de CM1/CM2 de l'école primaire de Saint-Vincent Cramesnil en janvier dernier.

Tri des papiers et cartons Vrai ou faux ? Courtes réponses concernant quelques idées préconçues…

Les papiers se jettent dans votre bac jaune. Mais attention, tout « papier » n'est pas bon à y jeter. Voici quelques idées préconçues et remarques qui vous permettront d'éviter les principales erreurs de tri constatées. « Tous les prospectus en papier sont recyclables »

C'EST VRAI.

Vous pouvez déposer ces papiers, sans les froiss er ou les déchirer et en les débarrassant de leur film plast ique, dans le bac jaune. « Les emballages papiers et cartonnés alimentaires, du boulanger, de restauration rapide ou de nourriture à emporter sont recyclables »

C'EST FAUX. Ces déchets ne se recyclent pas, ils sont en effet salis

par les aliments gras qu'ils contiennent. Il faut donc les jeter dans le bac gris.

« Les cartons se jettent dans les bacs jaun es »

C'EST VRAI et FAUX.

Pour les cartons de petite taille, pas de problème, vous pouvez les jeter, en les pliant pour gagner de la place dans le bac jaune. En revanche les grands cartons ne sont pas acceptés.

« Les papiers froissés ne sont pas recyclables, ils se jettent toujours dans le bac

gris »

C'EST FAUX.

Même s'il vaut mieux ne pas le faire pour un tri efficace, les papiers froissés et déchirés se jettent dans le bac jaune.

« Les cartons d'emballage de boissons sont recyclables »

C'EST VRAI. Vous pouvez les jeter, une fois bien vidés et égouttés,

dans le bac jaune.

rs mes papiers « Dans le doute, je jette toujou

ensuite » dans le bac jaune. Le tri sera fait

bac jeter votre vous ne savez pas dans quel UX. Lorsquedan C'EST FAton s le bac gris. , mettez-le papier ou car

Printemps 2012 N°8

13


Événement

2ème salon

"Art & Jardins"

à la Hêtraie

L'association La Hêtraie organise, dimanche 13 mai, la 2ème édition du salon « Arts et Jardins » au Château de Gromesnil à Saint-Romain-de-Colbosc. Une fête conviviale et familiale où le public retrouvera des professionnels, des artistes et des artisans autour du thème du jardin. Association culturelle du canton de SaintRomain-de-Colbosc, La Hêtraie s'engage pour la défense et la valorisation du patrimoine naturel, architectural, littéraire, artisanal et se veut fédératrice de mouvements défenseurs de la culture et du cadre de vie. Chaque année, elle propose des animations nombreuses et variées en partenariat avec Caux-Estuaire. Après une première édition, placée sous le signe du succès, l'association organise, pour la seconde année consécutive, son salon « Art et Jardin » au château de Gromesnil à Saint-Romain-de-Colbosc. Dimanche 13 mai, le public retrouvera des professionnels (vente d'arbustes, de rosiers, de fleurs annuels et vivaces, de plants potagers), mais aussi des artistes et des artisans travaillant sur le thème du jardin (peintures, objets déco, brocante…). « Des artistes venant principalement du canton mais aussi d'ailleurs et qui travaillent des matières naturelles tels que le bois, le lin …, précise Nathalie Grisel, présidente de l'association La Hêtraie. Parmi les artistes présents, Valérie de Mazencourt et ses sculptures en bois flotté, Stéphane Tihy, Photographe, Claire Paesen, photographe et créatrice d'objets décoratifs, Bernadette Monville et ses poteries… L' a s s o c i a t i o n d e d é f e n s e d e l'environnement « Éco-Choix » sera aussi sur place pour présenter ses activités. Une exposition d'Ikebana (art traditionnel 14

japonais basé sur la composition florale) et de photographies sera également proposée dans les salles du château. « Le chât e au de Grome snil se prêt e totalement à ce genre de manifestation, poursuit Nathalie Grisel. Son parc recèle d'arbre s remarqu able s que l'on présentera d'ailleurs auprès du public le jour du salon ».

Ateliers et musique Les enfants ne seront pas laissés pour compte avec les ateliers ludiques organisés à leur attention tout au long de la journée. Ils pourront notamment fabriquer des hôtels à insectes avec l'association La

Sittelle, participer à l'atelier forgerie ou encore fabriquer des objets sonores. Les visiteurs pourront d'ailleurs admirer les objets sonores réalisés par de nombreuses classes de la Communauté de Communes, dans le cadre du concours organisé par La Hêtraie pour les scolaires, et voter pour leur objet préféré. « Notre but est de faire participer les enfants et les écoles du canton, souligne Nathalie Grisel. Tous les objets seront exposés le jour de la manifestation ». Une animation musicale de jazz viendra également égayer le milieu de la journée au moment du déjeuner. Dimanche 13 mai 2012 Salon « Art et Jardins » Château de Gromesnil, Saint-Romain-de-Colbosc Entrée gratuite, ouverture de 10h à 18h. Espace buvette et restauration.


portrait

Un voyage contre du savoir-faire Caux Estuaire est fier du partenariat mis en place avec la Maison Familiale Rurale de La Cerlangue permettant, notamment, de financer des voyages à l'étranger aux élèves de l'établissement, mais aussi de former des agents municipaux à l'environnement. Louis Prieur, le directeur de la MFR et Victor Croissant, élève de 1ère, reviennent sur le séjour en Espagne organisé en février dernier. Association à caractère familial depuis 1964, la Maison Familiale Rurale (MFR) dispense des formations par alternance aux métiers de la nature et de l'agriculture. Consciente de l'atout que constitue la présence d'un établissement d'enseignement rural sur son territoire, la communauté de communes a souhaité établir un partenariat avec la MFR dans le cadre de sa politique en faveur du développement durable. Ce partenariat, qui prend la forme d'une convention d'objectifs pluriannuelle pour la période 2011-2014, vise à permettre à la MFR d'éprouver les savoir-faire en cours d'acquisition par les élèves, à ouvrir l'enseignement qui y est dispensé sur des sujets d'intérêt communautaire et à mettre en œuvre les engagements de la Charte paysagère et environnementale du SCOT Le Havre Pointe de Caux Estuaire. Chaque année, Caux Estuaire et la MFR définissent en commun les actions qu'elles souhaitent mener sur la base de 6 axes principaux. C'est ainsi que des actions a u t o u r d e l'o u v e r t u r e à l a v i e professionnelle, la gestion différenciée des espaces verts et la mise en valeur d'espaces communautaires ont été programmées pour l'année 2012.

Un voyage pédagogique Dans le cadre de la convention, la MFR, d é s i r e u s e d 'o f f r i r d e s m o y e n s d'apprentissage riches et modernes, a reçu le soutien de Caux Estuaire (1500€) pour

financer le voyage à l'étranger proposé chaque année à ses élèves. « Le but est de faire découvrir d'autres pays, d'autres cultures et d'autres pratiques agricoles aux jeunes, souligne Louis Prieur, directeur de la MFR. Notre rôle est aussi d'accompagner ces jeunes dans leurs projets et de les encourager à être mobiles ». Après trois années en Pologne, les élèves de 1ère ont passé une semaine en Espagne, près de Barcelone, en février dernier. « On a visité des exploitations agricoles et découvert de nouvelles façons de faire, témoigne Victor Croissant, élève de 1ère à la MFR. On est également allé visiter le stade de Barcelone ». « Nous essayons de lier le professionnel avec le tourisme, d'ouvrir les jeunes sur le monde, ajoute le directeur. À travers un voyage d'étude, il y a plein de choses qui se mettent en place. Des liens se créent, la personnalité de chacun s'affirme… » «  On découvre d'autres personnes, d'autres cultures, on crée d'autres liens avec nos moniteurs… C'est vrai que j'en suis ressorti grandi, plus mûr, confie le jeune homme. Ce voyage, c'est un plus pour nous ».

Un double partenariat En échange du soutien financier de la Communauté de Communes, la MFR met en place une formation des agents communaux autour notamment de la gestion différenciée des espaces verts.

« Notre partenariat avec Caux Estuaire est à double sens, poursuit Louis Prieur. Avec cette formation, nos jeunes vont participer à des actions de mise en valeur d'espaces publics sur le territoire de la Communauté de Communes et vont échanger des savoir-faire au travers de chantiers expérimentaux ».

Des projets et des réalisations de travaux autour d’un ouvrage de gestion des eaux pluviales, constitués en particulier de p l a nt at i o n s , s o nt é g a l e m e nt au programme de la convention signée entre Caux Estuaire et la Maison Familiale Rurale. Une convention qui permet d’ouvrir l’enseignement dispensé à la MFR sur des sujets d’intérêt communautaire et de mettre en œuvre les engagements de la Charte paysagère et environnementale du SCOT (Schéma de Cohérence territoriale). Printemps 2012 N°8

15


CULTURE

événement

Max & Maurice à la fête du cirque

Fête du cirque ➜ Christophe Christy

À l'occasion de la 2 fête du cirque, qui se déroulera du 1 au 3 juin à Saint-Romain-de-Colbosc, la compagnie normande Max et Maurice donnera trois représentations de son nouveau spectacle « La quincaillerie Lamoureux ». ème

À l'origine de la compagnie Max et Maurice : deux artistes animés par la même volonté de raconter des histoires drôles et poétiques, en connivence avec le public. C'est en 1987 qu'Antoine Deschamps, équilibriste, et Emmanuel Gilleron, jongleur, ont monté à Caen leurs premiers spectacles. En 1997, ils s'installent au Val de Maizet, non loin de Caen, dans une ancienne usine de réparation de wagons de chemin de fer où la compagnie crée et répète, depuis, des spectacles tous publics. « Ce sont des créations populaires et familiales dans lesquelles les enfants comme les personnes du 4 ème âge peuvent se retrouver, confie Emmanuel Gilleron. Le cirque est un spectacle qui fonctionne encore très bien. Le public a envie de voir des prouesses et s'approprie très vite sa place dans le gradin. Il parle et donne le sourire à tout le monde, réunit toutes les classes… Le chapiteau est accessible à tous ». Un chapiteau que la compagnie monte et démonte au grès de ses 40 à 50 représentations données chaque année partout en France. « Notre leitmotiv est la liberté de création mais aussi la rencontre et la proximité avec le public.

er

➜ Roue de la mort

La Trilogie du Temps

Le côté éphémère du métier est également très intéressant. On s'installe parfois dans des endroits magiques ».

Les studios de cirque Samedi 2 juin, 15h, 18h30 et 22h30 Gratuit

Amour et bricole

➜ Ariane(s),

Du 1 au 3 juin prochain, la compagnie sera au château de Gromesnil à SaintRomain-de-Colbosc pour donner trois représentations de sa nouvelle création “La quincaillerie Lamoureux”. Un spectacle fantaisiste, poétique et empreint d'une touche amoureuse dans lequel la famille Lamoureux gère depuis longtemps une quincaillerie dédiée à l'amour. Désormais, magasiniers-danseurs, caissiers-chanteurs, coursiers-acrobates rythment la vie de l'illustre maison qui regorge d'ustensiles et autres accessoires pour aider à trouver ou à retrouver l'amour. « L'objectif était de mettre le rapport amoureux sur une scène de cirque, poursuit Emmanuel Gilleron. Ce n'est pas forcément niais de parler d'amour et ça n'empêche pas de donner la part au clown et au burlesque ». Au trapèze, en vélo ou sur un fil, la troupe offre sur la piste un univers vif et enlevé où cirque, amour et bricole se répondent en rythme. A découvrir en famille.

Compagnie Lunatic Samedi 2 juin à 15h45 21h45 Dimanche 3 juin à 18h45

er

À partir de 6 ans - Durée : 1 h 20 Sous chapiteau Vendredi 1 juin 2012 - 14 h 00 (scolaire) Samedi 2 juin 2012 - 20 h 30 Dimanche 3 juin 2012 - 17 h 00 Tarif : 8€ / 5€ (- 18 ans, demandeurs d'emplois et étudiants) Gratuit pour les enfants de - 10 ans accompagnés d'un adulte 16

& la « fanfare Pusca »

Surprise !

chemins croisés

➜ Les Mercodier Compagnie Les Urbaindigènes Samedi 2 juin à 16h30 Dimanche 3 juin 15h00 ➜ Miroir, Miroir Compagnie Happés Samedi 2 juin à 17h45 Dimanche 3 juin 16h15

➜ Mémé Patate

Restauration

Samedi 2 juin de 12h30 à 23h30 Dimanche 3 juin de 12h30 à 21h00

Au Fil de Caux  

Le magazine de Caux Estuaire

Advertisement