Clutch Toulouse sept. 2016

Page 4

état des lieux

Les bibliothèques , toujours à la page

culture & diversité

Le contenu de la programmation bimestrielle des Bibliothèques de Toulouse donnerait presque le tournis. Entre conférences, ateliers, théâtre, contes, concerts et projections, le métier de bibliothécaire n’a définitivement plus le même visage. Enquête sur les nouvelles stratégies des médiathèques de la région toulousaine. | Paul Muselet

V

éritables phares culturels, les bibliothèques reconfigurent leurs activités sous l’angle d’animations à caractère participatif. De nouveaux outils de médiation qui redéfinissent les spécificités du métier de bibliothécaire. Selon Laurie Araguas (responsable de l’action culturelle aux Bibliothèques de Toulouse), l’objectif de mise en

Inauguration de la « Music-Box » Le 22 octobre, la médiathèque José Cabanis inaugure un nouveau studio de répétition ! Location réservée à la pratique amateur, par créneau d’une heure trente par jour et par instrument prêté.

4•

valeur du fond documentaire reste prioritaire : « une médiathèque n’est pas un centre culturel. Quand on présente un spectacle, on le relie à des ouvrages en rapport à une thématique bien précise. On conçoit notre programmation en partant de notre métier de bibliothécaire, avec l’idée de pluralisme, de diversité des publics et des contenus. Cette approche nous est déjà familière, car nous ne sommes pas des établissements spécialisés. Nous essayons au contraire de balayer tous les sujets ». On constate en effet que la programmation annuelle du réseau fonctionne dans une logique de « sujet » et non de support. Ainsi, un concert en bibliothèque peut être perçu comme la déclinaison vivante du contenu documentaire lié à la musique, à condition de l’inscrire dans une certaine cohérence. En rupture avec l’image poussiéreuse des bibliothèques