Clutch Toulouse été 2016

Page 48

GUIDE ESTIVAL

ZONE ouEST / Côte atlantique

L e Cas Alain Lluch, recette de farce

[Bande-dessinée] Antoine Pinson & Mr. Kern | lesrequinsmarteaux.com

Le mois dernier Clutch évoquait déjà la bd Le Cas Alain Lluch. Entre temps, les auteurs Mr Kern & Antoine Pinson ont répondu à quelques questions. | Propos recueillis par Baptiste Ostré Six ans de travail auraient été nécessaires pour finaliser Le cas Alain Lluch... Cette histoire est le fruit d’un processus de ping-pong mental engagé il y a fort longtemps, et qui a été inspiré par Jacques Secretin. Mais si le récit a mûri durant cette période, l’intention de départ n’a pas fondamentalement changé. Les dessins sont l’œuvre exclusive de Mr Kern. Nous sommes à chaque fois partis d’une intention dont nous discutions jusqu’aux petits matins. Puis nous nous sommes décarcassés sur le découpage, notamment pour réduire au maximum les dialogues et ainsi limiter les fautes d’orthographe. Le style graphique est vraiment exceptionnel. Comment avez-vous procédé ? Merci pour le compliment ! J’ai essayé de peindre chaque vignette à la manière d’une bambochade du XVIIe siècle, mais en utilisant de la peinture acrylique mélangée à une infime quantité de mousse de canard du sud-ouest... Sur le mode de la farce, l’histoire traite autant de la malbouffe que du libéralisme... Le boulot d’auteur de bd est une activité plutôt précaire. Cette précarité oriente bien souvent nos pauvres auteurs sur le sentier glissant d’ une alimentation à base de sardine au muscadet en boîte ou de cheeseburger. Quel a été l’apport de l’équipe des Requins Marteaux ? Pour nous, travailler avec les Requins Marteaux, ce fut un peu comme toucher l’Olympe du doigt. L’équipe s’est chargée de manière magistrale de maquetter et étalonner les planches originales. À l’occasion, Winshluss nous a régalé de son œil avisé.

Le Cas Alain Lluch

© Mr Kern, Les Requins Marteaux