Clutch #76 | été 2019

Page 4

état des lieux

Festivals estivaux :

LE TEMPS DE L’EXPÉRIENCE ?

Des artistes, des tentes, des bières. Le festival en 2019 ne se résume plus vraiment à ce triptyque. Espaces enfants, marchés, conférences, tyroliennes... Ils sont de plus en plus nombreux à diversifier leur programmation pour proposer non pas un moment musical mais une « expérience ». Opération séduction pour les familles, changement d’ère ou conséquences de la concurrence accrue ? Clutch s’est posé la question ! | Maylis Jean-Préau

D

"

ans un festival, maintenant, il n’y a pas que la musique, il faut que ce soit une expérience globale ! », lance avec assurance David Garcia, le directeur des Déferlantes à Argelès (du 5 au 8 juillet). Pourtant, quand on s’informe sur ce festival, ce qui saute en premier aux yeux c’est la programmation, avec sa multitude d’artistes-stars et autres têtes d’affiche. « Cette année on va de A à Z, de Aya Nakamura à ZZ Top », s’amuse David Garcia. Jain, Big Flo et Oli, Patrick Bruel, DadJu... sont également de la partie. Bien, mais pas suffisant pour les organisateurs. « On s’est rendu compte que de plus en plus de parents avaient envie de

4•

profiter de l’événement avec leurs enfants et c’est comme ça qu’est née l’idée des Deferl’Kids en 2014. Nous avons créé dans le village du festival un espace dédié aux enfants, on y propose de nombreux ateliers dès 6 ans : maquillage, jeux en bois, mais aussi interviews d’artistes ! », poursuit David Garcia. Le festival pousse même le bouchon en proposant un service VIP, où les parents peuvent tranquillement aller faire un pogo dans la foule, après avoir laissé leurs rejetons à de gentils animateurs. Déguisés en rock star, le staff assure que les moutards passeront eux aussi un bon moment ! L’objectif : « dédramatiser, rassurer et encourager les parents à franchir le pas ».