Page 42

livres Handi-Gang

Cara Zina (Libertalia)

Avec humanité et justesse, Cara Zina raconte l’histoire d’adolescents handicapés luttant pour la reconnaissance de leurs droits. Considérant que « le monde appartient aux valides », la jeune troupe va progressivement se radicaliser pour échapper au pire : le sentiment d’être ignoré. Dans ce livre coup de poing en forme de réflexion sur l’action directe, l’auteur déploie une plume cinglante que ne renieront pas les fans de Despentes ! Si le scénario manque parfois de consistance, on ne peut que se passionner pour les traits de caractère des personnages, tous plus attachants les uns que les autres. | P.M.

Oublier mon père

Manu Causse (Denoël)

Après l’émouvant La 2CV verte, après le succès de Nos cœurs tordus, l’auteur toulousain Manu Causse fait lui aussi sa rentrée littéraire. On ne va pas y aller par quatre chemins : Oublier mon père donne une sacrée claque. Difficile de ne pas avoir envie de coller aux basques d’Alexandre, gamin très obéissant, à la mère tyrannique et au père disparu. De l’Aveyron à Tarbes, on suit le parcours de l’adolescent complexé et migraineux, de l’apprenti photographe, de l’amant maladroit, torturé. Et le parcours d’un fils, qui, par la grâce d’une chambre noire de Suède va enfin accepter de ne plus oublier son père. | M.J.-P.

Fracking

François Roux (Albin Michel)

Le « fracking » c’est le terme anglo-saxon pour désigner la fracturation hydraulique, cette technique revenue en force aux États-Unis pour extraire le gaz de schiste. Une méthode profitant à l’industrie pétro-gazière tandis que les autres n’ont plus qu’à subir l’intoxication de l’eau et des champs. François Roux autopsie une Amérique profondément déboussolée, qui n’en finit pas de créer de nouveaux monstres (l’élection de Trump, en embuscade à l’arrière-plan). Mais Fracking reste universel, dans sa façon de refuser le manichéisme et de souligner l’écrasant poids d’une machine à broyer les êtres. Brillant. | B.O.

Photo au flash

Scott Kelby (Eyrolles)

Redoutées, raillées ou évitées, les photos au flash n’ont (toujours) pas bonne réputation ! Heureusement, Scott Kelby arrive à la rescousse avec un ouvrage prouvant que le procédé n’a pas à rebuter les apprentis-photographes, à condition de bien s’en servir ! Essentiellement technique - mais loin d’être inaccessible aux profanes -, Photo au flash donne des recettes pour exploiter au mieux son matériel dans différents contextes. Histoire de rassurer ses lecteurs, l’auteur conseille même de ne pas toucher aux paramétrages du flash. Tremble Photoshop, la retouche fastidieuse et cache-misère n’a qu’à bien se tenir ! | P.M. 42 •

Clutch #67 | oct. 2018  

La griffe culturelle | # 67 |oct. 2018 | Magazine culturel gratuit Toulouse & Occitanie

Clutch #67 | oct. 2018  

La griffe culturelle | # 67 |oct. 2018 | Magazine culturel gratuit Toulouse & Occitanie

Advertisement