Clutch #64 | juin 2018

Scroll for more

Page 10

zone libre

Scène Nationale d’Albi, le dessous des planches

[Théâtre, cinéma] Place amitié entre les peuples | sn-albi.fr

Depuis 1992, Albi abrite l’une des 71 scènes nationales que compte la France. Si le public fréquente le lieu avec une assiduité ininterrompue, ce sont tous les habitants du Tarn qui bénéficient de sa mission de propagation de la culture. | Nicolas Mathé

C

' est une affaire qui roule.

Entre la préfecture du Tarn et sa scène nationale, la relation de confiance est au beau fixe. 94 698 spectateurs ont franchi ses portes en 2017. Soit un taux de remplissage moyen de 93 % (incluant la salle cinéma d’art et d’essai) qui donnerait des envies à beaucoup de structures culturelles. « Depuis l’inauguration du Grand Théâtre en 2014, nous disposons d’un outil dont tous mes prédécesseurs

C’est une philosophie de théâtre de service public

10 •

auraient rêvé. Le public a enfin pu avoir accès à des spectacles avec des formes lourdes et l’engouement ne se dément pas », se réjouit Martine Legrand, la directrice des lieux. Aujourd’hui l’ancien centre culturel né en 1983 comprend donc 4 salles, dont le Théâtre des Lices, place historique « à l’italienne » datant de 1893. En 1992, il a fait partie de la première vague de labellisation « scène nationale » dans le cadre d’une politique de décentralisation dont Martine Legrand tient à rappeler l’importance : « je ne nie pas les menaces qui pèsent sur la culture mais on peut quand même se féliciter de l’organisation française. Quand nous recevons des artistes internationaux, comme le célèbre chorégraphe Alain Platel, ils sont toujours très surpris de voir qu’une petite ville de près de 50 000 habitants abrite un écrin culturel de telle ampleur ».