Clutch Toulouse - mars. 2018

Page 6

état des lieux

LE CINÉMA TOULOUSAIN De la ville à l’écran

Les Toulousains aiment le cinéma. Question entrées en salle, la ville rose est la troisième métropole cinéphile de France. Mais quid du cinéma toulousain ? Les Toulousains sont-il aussi des cinéastes ? Tour d’horizon non exhaustif des structures, des associations et des artistes qui contribuent à inscrire la ville dans le paysage du cinéma français... | Gilles Rolland

O

n se souvient de la place du Capitole transformée pour les besoins du film D’Artagnan de Peter Hyams au début des années 2000. Des cinéastes comme Dominik Moll (Lemming), Louis Malle (Milou en mai) ou encore Christophe Honoré (17 fois Cécile Cassard) ont aussi posé leurs caméras dans nos rues. Toulouse attire les tournages : c’est indéniable, la ville possède une

c’est d’ici que nous partons pour filmer le monde

6•

aura certaine. Le Bureau des Tournages, de l’agence d’attractivité de Toulouse Métropole, travaille d’ailleurs dans ce sens en proposant ses services aux productions désireuses de tourner en ville. Entre repérages, demandes d’autorisations ou mises en relation, cette entité créée en 2006 s’est donnée pour but de faire de Toulouse une terre de tournages, comme l’explique Isabel Birbes, la chargée de projet : « le cinéma toulousain ne demande qu’à se développer. La ville compte de nombreuses écoles dans l’audiovisuel, des techniciens compétents, scénaristes, acteurs, réalisateurs... Et possède de très beaux atouts, son histoire, son architecture, mais également sa position stratégique. Nous travaillons pour promouvoir Toulouse dans l’audiovisuel, afin que les sociétés de


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.