Clutch Toulouse été 2017

Page 4

état des lieux

Centres d’art,

les missionnaires de la culture

Le Lait à Albi, le Parvis à Tarbes, la Cuisine à Négrepelisse ou encore la Chapelle Saint-Jacques à Saint-Gaudens. L’Occitanie est riche en centres d’arts conventionnés. Des structures qui font rayonner l’art contemporain partout sur le territoire en tentant de le mettre à portée de tous. | Maylis Jean-Préau & Nicolas Mathé

N

égrepelisse, dans le Tarnet-Garonne, est une jolie bastide prise d’assaut l’été par les touristes. On sait moins que l’art y déborde dans l’espace public tout au long de l’année. Sur une petite île située sur la commune, les badauds ont par exemple la surprise de découvrir une aire de pique-nique spéciale, ornée de tables, de bancs et de nappes rappelant le thème traditionnel du carreau vichy. En fait, des œuvres confectionnées par le collectif 5.5 designers, à partir de mosaïque italienne haut de gamme. « Ils ont utilisé un produit de luxe pour évoquer des motifs très populaires. Et l’installation sert à tout le monde, elle est pleinement utilisée au quotidien », explique Yvan Poulain, directeur du Centre d’art et de design La Cuisine, qui a instigué le projet en 2007. Cette manière d’enchanter le terri-

4•

toire symbolise en quelque sorte le rôle des centres d’art conventionnés, ces structures apparues un peu partout en France dans les années 70, par souci d’égalité artistique. Bien plus que des musées, ces lieux sont régis par une convention passée avec l’État qui établit leurs missions. Un centre d’art se doit donc d’être un lieu de diffusion et de production de l’art contemporain autant qu’un espace de recherche et d’expérimentation.

49

centres d’arts

en France au sein de la d.c.a dont 7 en Occitanie