3 minute read

Résidences d’auteurs associés: la nouvelle tendance en bibliothèques

Radeaux artistiques courus des auteurs, les résidences de création séduisent de plus en plus les équipes en bibliothèques. Animées par sa dimension collective, certaines se lancent dans l’aventure pour la première fois. Voici de quoi donner des idées à ceux qui hésiteraient encore.

Soucieuse d’accompagner au mieux les professionnels du livre en bibliothèques, Interbibly organise régulièrement des formations sur la résidence d’auteur, véritable soutien de la création littéraire. Ces échanges ont fait germer des idées au sein de l’équipe de la médiathèque Pompidou de Châlons-enChampagne. «Nous cherchions un moyen

Advertisement

de faire vivre la lecture et l’écriture sur le territoire. La formation d’Interbibly nous

a donné envie de nous lancer», explique Aurélie Thomas-Gérard, directrice adjointe du réseau des médiathèques châlonnaises. La réussite d’un projet de résidence d’auteur repose beaucoup sur l’association de partenaires en lien avec la thématique du projet ou ses objectifs.

La cohérence partenariale

Impliquées dans une recherche d’associations et d’interactions, Sophie Bourgogne et Naziha Kehli de la médiathèque Roger Bichelberger à Forbach sont allées à la rencontre de leurs partenaires pour préparer le projet d’accueil de l’écrivaine Lilyane Beauquel.

«Construire ensemble est primordial

pour une résidence réussie», souligne Sophie Bourgogne. Même son de cloche à Chaumont: «Il est important de les

associer le plus tôt possible. Le mieux est d’ailleurs de tisser ces relations en amont, toute l’année, sur d’autres

projets», assure Sandrine Bressolin, de la médiathèque Les Silos. À Forbach, la médiathèque s’est rapprochée d’une boutique associative portant des chantiers d’insertion. À Metz, le réseau de bibliothèques a choisi de collaborer avec de nombreux partenaires pour accueillir Jérémy Bracone, à savoir Le Livre à Metz, la revue Court-Circuit, l’Université de Lorraine, le Centre de Recherche sur les Médiations et le FRAC Lorraine. À Châlons-en-Champagne, les partenaires sociaux étaient nombreux (maison d’arrêt, centres sociaux et culturels, résidence pour personnes âgées) pour faire écho avec la thématique de la résidence portant sur la lutte contre les discriminations.

La fusion des genres

Tendance marquée de ces nouvelles résidences d’auteurs en bibliothèques, le mélange des arts. Danse, théâtre, musique, performances artistiques, tous les moyens sont bons pour attirer un public toujours plus large. À Metz, la restitution lors de la clôture de la résidence a été pensée en performance littéraire dansée, avec la chorégraphe messine Sarah Baltzinger de la Compagnie 22, à partir de l’adaptation du premier roman de Jérémy Bracone. Sur scène, un comédien au plateau qui lit les textes de l’auteur et la danseuse Sarah. À Châlons-en-Champagne, la restitution passe par une lecture des textes mise en musique avec les élèves du Conservatoire. Pour Marie Bourguignon, chargée de l’action culturelle réseau des bibliothèques et médiathèques de Metz, «ce côté

pluridisciplinaire est très intéressant. Au niveau de la lecture publique, il faut

aller de plus en plus vers ça». Et vous, est-ce que ces projets vous ont donné envie de vous lancer dans l’aventure?

LECHOIX DE L'AUTEUR

Si certaines médiathèques optent pour un coup de cœur littéraire comme c’est le cas à Metz pour Jérémy Bracone, d’autres préfèrent une sélection via la structuration d’un jury, comme à Châlons-en-Champagne.

«On a travaillé sur l’appel à candidature autour de la recherche d’un auteur sensibilisé dans ses écrits ou dans sa situation personnelle à

la discrimination». En deux mois, ils ont reçu six candidatures et ont choisi Christophe Fourvel, auteur du Doubs, et expérimenté en termes de résidence. À Chaumont, la dernière résidence de création en 2021, accueillant l’autrice Emilie Talon, s’est basée sur une sélection d’un jury composé de personnel de l’éducation nationale, des responsables d’associations, des centres sociaux et culturels ainsi que la DRAC et la Région Grand Est.