Page 1

"À VOS MARQUES, PRÊTS, PFIOU..."

N° 1

DOSSIER DE SYNTHÈSE DE PROJET

Dispositif d'assise LE RIRE LA CHAISE LA MODULARITÉ Dossier •

1


2 • Dossier


« Faire rire, c’est traiter la vie comme un mécanisme à répétition avec effets réversibles et pièces interchangeables » Bergson - Le rire, 1900

Dossier •

3


4 • Dossier


"À VOS MARQUES, PRÊTS, PFIOU..." Dossier de synthèse de projet N°1 - Année 2012 / 2013 Étudiante : Gérard Claire Coordonnées : 9, rue de Cadix 75 015 Paris Clairegerard.cg@gmail.com 06.37.02.92.83 Enseignant référant : Mme Vallas Formation : DMA Céramique & Textile Option Artisanat Numérique Établissement : Lycée Jean-Pierre Vernant 24 Rue du Dr. Gabriel Ledermann 92 310 Sèvres

Dossier •

5


6 • Dossier


Scène comique issu de «Art Press» : du comique au burlesque

REMERCIEMENTS MILLE MERCIS Je tiens à remercier toute l’équipe pédagogique pour nous avoir suivi et aidé tout au long de l’année. En particulier Mme Vallas et Béatrice Genaudeau, enseignantes spécialisées dans le textile, qui ont sues transmettre leurs connaissances et chercher avec nous les solutions pour mener à bien notre projet ; que ce soit de la recherche de matériaux ou des complications techniques. Je remercie également la structure du lycée Jean-Pierre Vernant pour les moyens, machines mis à disposition pour la section.

Dossier •

7


SOMMAIRE 7 8 10

Remerciements | Sommaire |

Introduction | La thématique, le rire

- « Le jouet »

Titre issu du nom d’un épisode de Bip-Bip et Coyote : « À vos marques, prêts, pfiou...»

Les mécanismes à répétition Le burlesque - « Bip-Bip et Coyote » Les règles Les cartoons - Le comique, synthèse Points communs, différences, problématique - Et le design, le jeu?

22

Le jeu et objectifs du jeu

La chaise

| C’est quoi s’asseoir, pourquoi s’asseoir? En couverture : photographie de Erwin Wurm , artiste qui expérimente l’absurde

- L’assise, symboliquement

- L’assise, littéralement - L’assise, corporellement - Évolution formelle de la chaise Frise chronologique du design « Sacco » « Spotty » « Blow »

8 • Dossier


SOMMAIRE 34

La modularité | Processus de création pour créer le rire - Axes Moduler les densités, tubulaire

Moduler les quantités, origami

48

La production | Cahier des charges - Présentation (+ « Matali Crasset ») - Cible, les enfants - Univers graphique - Contexte économique - Distributeur

| Économie - Calculs de coût

- Structure de l’entreprise - Gérer l’activité - Dépôt de marque - Diagnostic interne / externe

| Scénarios d’usage - Jules, Maëlle, Sarah, Florian

62

Conclusion |

63

Crédits photographiques |

64

Bibliographie | Dossier •

9


INTRODUCTION LA THÉMATIQUE, LE RIRE

INTRODUCTION

INTRODUCTION

10 • Dossier


« Faire rire, c’est traiter la vie comme un mécanisme à répétition avec effets réversibles et pièces interchangeables » Bergson (Le rire, 1900) RIRE : comportement réf lexe, exprimant généralement un sentiment de gaieté FAIRE RIRE : amuser la galerie, faire le clown MÉCANISME A RÉPÉTITION : dispositif constitué par des pièces assemblées ou reliées les unes aux autres en remplissant une fonction déterminée, qui est redit ou refait plusieurs fois COMIQUE : qui fait rire Cette citation décrit le rire comme un stratagème qu’il est possible de créer ou recréer selon une logique d’actions particulières répétées amenant des répercussions. Ces conséquences serait modifiables via des modules polyvalents en fonction du comportement. Par rapport au design, il s’agit d’inventer un dispositif composé d’éléments qui peuvent être transformés ou combinés permettant de créer des situations comiques. Cette vision modulable est quelque chose d’intéressant et porteuse au niveau de la création. Seulement, est-ce que le designer peut-il faire rire, ou doit le faire? Et si on accepte de laisser cette liberté, dans quelles circonstances et comment doit-il le faire? D’abord le designer conçoit un produit en harmonisant les critères esthétiques et fonctionnels afin de formaliser un produit «intelligent», on peut ajouter à ces caractéristiques du métier une contrainte psychologique qui viendrait ici apporter une dimension humoristique à l’objet. En se servant de procédés, phénomènes connus pour faire rire issus du registre burlesque et des cartoons, il est possible de retranscrire ces règles présentes dans le domaine de l’animation afin de les amener dans celui de l’objet. L’enjeu se place dans ces circonstances.

Dossier •

11


« Le jouet » DE FRANCIS VEBER, SORTI EN 1976 À PARTIR DE CE FILM BURLESQUE, NOUS ALLONS POUVOIR RETROUVER LES MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT DE CE GENRE, COMPRENDRE SUR QUOI IL RÉSIDE PRÉCISÉMENT François Perrin, journaliste au chômage depuis longtemps, trouve un travail dans un journal parisien, France Hebdo, dirigé par le redoutable milliardaire Pierre Rambal-Cochet, et par un rédacteur en chef de figuration, M. de Blénac, qui ne peut qu’approuver les choix du Président. Rapidement, le jeune journaliste fait état du mauvais climat au sein de l’entreprise. Un jour, en compagnie d’un photographe, Perrin se rend dans un magasin de jouets appartenant à Rambal-Cochet, La Grande Quinzaine du Jouet, pour un reportage. Il tombe sur Éric Rambal-Cochet, le fils du milliardaire. L’enfant, amusé par le comportement quelque peu maladroit du journaliste, décide de le prendre comme jouet. Embarrassé, Georges Pouzier, le directeur du magasin, lui dit qu’il n’est pas possible de le prendre comme jouet « car c’est un monsieur », mais le jeune garçon, qui n’a que faire des propos de Pouzier, insiste.

12 • Dossier

C’est donc dans un profond malaise que Perrin, qui craint plus que tout le chômage, accepte. Il se retrouve dans une caisse, emmené jusqu’à l’hôtel particulier des Rambal-Cochet. Commence un curieux séjour dans un monde que Perrin découvre : celui dans lequel un enfant, délaissé par son père, bien trop occupé par ses activités professionnelles, méprisant sa jeune belle-mère qui a pris la place de sa mère, décide de faire payer à son père cette absence pesante en amenant à la maison un inconnu... Pourtant, Perrin se lie d’amitié avec l’enfant, et fait tout ce qu’il peut pour que le jeune garçon ne puisse pas suivre le même chemin que son tyran de père, c’est-à-dire de la richesse gâtée et capricieuse.


LES MÉCANISMES À RÉPÉTITION DÉCALAGE ACTION / PERSONNAGE - Mr. Rambal-Cochet tire la table pour l’ajuster à sa place lors d’un déjeuner public : les hommes en costard se retrouve alors à s’échanger les assiettes et les verres pour retrouver ce qui était en face de leur place; et ceux en bout de table sont obliger de manger sur leur genoux. - Mr. Perrin tente de casser une noix avec la main lors d’un déjeuner avec son banquier, pour l’impressionner, mais surtout le rassurer sur sa situation financière. Mais avec la force exercée sur la table, le yaourt explose sur le costume du banquier qui repart plutôt mécontent. - Eric et Julien prennent un bain habillé ensemble. Ils portent le même pyjama. DÉCALAGE DISCOURS / PERSONNAGE - Eric fait déguiser son copain en Cow-boy américain pour aller faire du cheval, et quand celui ci tombe du cheval, son père lui dit « tu l’as cassé » comme si il s’agissait vraiment que d’un jouet. DÉTOURNEMENT AU RIDICULE / DÉRISION - Mr. Perrin, sûre de signer son contrat de travail, se rend au travail de sa femme pour la libérer de la pression que lui impose son

patron, et fait un scandale dans son bureau. Mais il apprend un peu trop tard que le patron a changé, et qu’il vient d’arroser de boisson pétillante la mauvaise personne. Sa femme est virée. - Après avoir surpris Eric caché sous le chariot de son dîner, Copain Julien lui étale sa tarte à la crème sur la figure. DÉPERSONNALISATION - Eric désire avoir un Monsieur en tant que jouet, et veut qu’on l’emballe immédiatement. - Après avoir demander le prénom de Mr. Perrin, François, l’enfant lui répond qu’il sera « Copain Julien ». CHANGEMENT D’ÉCHELLE - Eric fait visiter sa maison à Mr. Perrin en voiture de Formule 1. Il insiste pour que ce dernier remplisse un constat avec l’homme de service et son chariot avec qui il y a eu accident. Il effectue un éthylotest avec un ballon, qu’il a percé au nez de l’homme. - Lors d’une garden party à la maison des milliardaires, Eric et Copain Julien s’amusent à jouer à la guerre et mettent le chaos dans l’organisation.

Dossier •

13


LE BURLESQUE, EN GÉNÉRAL C’est un genre littéraire en vogue au XVIIème siècle. Le burlesque est caractérisé par l’emploi de termes comiques, familiers voire vulgaires pour évoquer des choses nobles et sérieuses. « Burlesque » se dit aujourd’hui couramment pour désigner un comique exagéré, extravagant qui repose généralement sur un décalage entre la tonalité et le sujet traité dans un texte.

Il existe un véritable répertoire de gags dans lequel réalisateurs et acteurs puisent toutes sortes d’idées comiques. Le film burlesque repose, pour une large part, sur la personnalité de l’acteur qui impose un style, un profil de personnage et constitue la vedette. Lorsqu’il n’est pas lui-même le metteur en scène, l’acteur participe à l’élaboration du scénario et à la conception de la mise en scène. Le burlesque est souvent une œuvre collective.

Le burlesque fait rire grâce à un comique de l’absurde et de l’irrationnel. Des événements extraordinaires ne cessent de faire irruption sans raison, dans le quotidien. La cohérence n’a jamais le temps de s’installer. Le burlesque échappe aux règles de la narration classique*. Il consiste en une suite de gags qui jouissent chacun d’une parfaite autonomie et qui ne s’inscrivent pas dans une stratégie narrative. Surtout dans les courts métrages, l’histoire constitue un prétexte pour la liaison entre les gags.

Le burlesque trouve son origine dans la tradition théâtrale de la commedia dell’arte et du music-hall, tradition à laquelle il emprunte la pratique de l’improvisation apportant une fraîcheur, une spontanéité et une énergie particulière.

L’un des fondements du comique burlesque réside dans le rythme. Celui-ci résulte du timing dans le jeu de l’acteur (le bon geste au bon moment) et du montage. Les courts métrages sont souvent frénétiques. 14 • Dossier

* Les règles de la narration classique: - principe de continuité - logique de f luidité d’un plan à l’autre - clarté des raccords mouvements, position, son, lumière, regard - fondu enchaîné sur les passages de plans


DANS UN AUTRE REGISTRE, PLUS ENFANTIN, NOUS RETROUVONS LES CARTOONS, QUI EMPLOIENT PRESQUE LES MÊMES STRATAGÈMES POUR FAIRE RIRE LEUR PUBLIC

« Bip-Bip et Coyote » PAR CHUCK JONES, CRÉÉ EN 1949 À PARTIR DE CET EXEMPLE DE CARTOON, NOUS ALLONS POUVOIR RETROUVER LES MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT DE CE GENRE, CE QUI LE REND UN PEU BURLESQUE LUI AUSSI Les deux personnages principaux ont étés créés en 1949 par Chuck Jones. Le jeu comique se base sur le principe du chat et qui court éternellement après la souris comme dans Tom et Jerry. Le synopsis est le suivant : Bip-Bip, un drôle d’oiseau bleu sillonne les routes du désert sudaméricain. Ainsi un coyote décide de le pourchasser malgré la rapidité de sa proie. Coyote n’aura alors de cesse d’inventer des stratagèmes loufoques (du patin à réacteur à la catapulte géante) pour capturer son repas. Il verra ses idées se retourner les uns après les autres contre lui : pétard mouillé ou élastique capricieux par exemple. Il se fera prendre à chaque fois à ses propres pièges tandis que Bip-Bip, farceur et malin, nous gratifie d’un panneau à l’humour grinçant pour commenter la situation, avant de repartir en lâchant un « bip bip ! » provocateur.

Dossier •

15


LES RÈGLES Selon les commentaires de Chuck Jones dans Chuck Amuck: The Life and Times Of An Animated Cartoonist, l’auteur a obéi à des règles simples mais strictes : Règle 1 : Bip Bip ne peut blesser Vil Coyote sauf en hurlant « Bip ! Bip ! » Règle 2 : Aucune force extérieure ne peut blesser le Coyote - si ce n’est sa propre incompétence ou les produits ACME. Règle 3 : Le Coyote pourrait s’arrêter à tout moment s’il n’était pas aussi fanatique : « Un fanatique est une personne qui redouble d’efforts en oubliant le but de sa poursuite » - George Santayana Règle 4 : Jamais de dialogue, excepté le légendaire « Bip ! Bip ! » ou, à l’occasion, une inscription sur une pancarte au moment même où Vil Coyote réalise qu’il court douloureusement à sa perte. Règle 5 : Bip Bip doit rester sur la route, pour la seule raison qu’il est un roadrunner. Règle 6 : Toute l’action doit se dérouler dans le milieu naturel des deux personnages, le désert du Sud-Ouest américain. 16 • Dossier

Règle 7 : Tout outil, arme ou équipement mécanique doit provenir de la compagnie ACME Corporation. Règle 8 : Utiliser aussi souvent que possible la loi de la pesanteur comme ennemi numéro un du Coyote. Règle 9 : Le Coyote est toujours plus humilié que blessé lorsqu’il échoue. Règle 10 (non officielle) : Le Coyote doit toujours recueillir la sympathie du public. Règle 11 (vu dans l’encyclopédie des Looney Tunes) : Chaque cartoon de Bip Bip et Vil Coyote doit comporter 11 gags Dans « Ready.. Set.. Zoom » (À vos marques, prêts…pfiou), Coyote tente de faire tomber un poids sur Bip-Bip grâce à un système de poulie et de nœud sur une corde, mais celui ci ne tombe pas au moment où Bip-Bip passe mais lorsque c’est Coyote. Il y a gag, parce qu’il y à des règles fixées dès le départ comme dans un jeu.


LES CARTOONS, EN GÉNÉRAL C’est un genre de film d’animation qui a connu son âge d’or entre les années 1930 et 1950 avec des sociétés comme la Warner Bros et la Metro-Galdwyn-Mayer. Les tout premiers films étaient des courts métrages en noir et blanc, souvent rythmés par du jazz ou du blues car les premiers personnages sont peu bavards. Vers 1934, les premières couleurs font leur apparition dans les animations, les personnages et les mises en scènes se diversifient. L’univers des cartoons américains est régit par des codes similaires au burlesque : il s’agit généralement de courts-métrage, utilisant l’ironie, l’exagération, la caricature et surtout l’imagination. Il privilégie systématiquement l’humour. Dans ces dessins animés seul compte le moment de l’action et les éléments conduisant à la fin du gag. Ainsi l’humour des toons (les personnages, souvent des animaux anthropomorphes, exagérés et possédant un fort caractère) réside davantage dans le comique de situations que dans une histoire complexe. Les pièges que les toons se tendent les uns aux autres finissent souvent en une chute comique, grâce à de nombreux retournements de situation.

Au niveau du style graphique et de l’animation : des déformations très importantes des personnages (étirements, grands yeux, quatre doigts, technique du stretch and squatch). Cette particularité des personnages est capitale dans les scénarios, car elle permet de faire vivre à ces derniers toutes sortes de situations illogiques et drôles. Au niveau du scénario : l’exagération des situations et des émotions exprimées par les personnages, la violence de celles-ci qui ne sont néanmoins jamais dramatisées : les personnages ressuscitent souvent après avoir subi des situations qui auraient entraîné leur mort en temps normal ; à l’inverse du style disneyien, qui tourne parfois à la tragédie.

Dossier •

17


Le comique, synthèse BURLESQUE / UNE HISTOIRE CARTOONS / DES PRINCIPES POINTS COMMUNS Dans les deux genres, le but de l’animation est de faire rire le spectateur en tournant la vie d’un personnage au ridicule.

DIFFÉRENCES C’est la méthode utilisée qui est différente. Pour le burlesque, le réalisateur met en place une histoire, avec un personnage principal à qui on s’attache et à qui il arrive des péripéties alors que dans les cartoons, il s’agit seulement d’une accumulation de principes, on ne sait que le minimum à propos des personnages.

ADAPTATION AU DESIGN Le designer ne part pas avec les mêmes moyens et les mêmes possibilités stratégiques pour faire rire mais peut utiliser la même logique c’est-à-dire créer des règles et utiliser des mécanismes à répétitions similaires qu’il faudra adapter lors de la création du dispositif.

18 • Dossier


1

2

3

Et le design, le jeu ? 1. Vik Prjonsdottir Sac de couchage en forme de personnages La règle : enfiler le sac de couchage, s’en servir comme un déguisement, puis s’amuser à imiter monstre, pingouin ... 2. Kukkia Tong avec empreintes en volume en dessous qui permettent de laisser des empreintes comme si l’on était un animal. La règle : enfiler les tongs comme si il s’agissait de chaussures possédant un pouvoir surhumain puis marcher en laissant des traces d’anmiaux géants, imiter ces animaux par des bruitages ou des gestes / enfiler les tongs discrètement, laisser quelque traces entre la maison et le parc, et faire croire à ses amis qu’un tigre doit roder ici. 3. Woods of Net Dispositif géant permettant de grimper, se balancer etc. La règle : se créer des parcours : sauter sur la boule rouge se balancer trois fois et attrapter la grille, courir jusqu’à la troisième boule et faire demi tour le plus vite possible à cloche pied.

Ces exemples relèvent du gag car ils induisent des règles, et donc un jeu. Comme Coyote et Bip-Bip, les enfants expérimentent l’impossible. Dans cet univers enfantin, le jeu a une fonction particulière, c’est un lieu d’investissement, d’expérimentations. Les enfants donnent vie aux objets par leur imagination et leur personnalité, c’est à partir de cela que va se développer le projet. Celui-ci n’aurait pas d’intérêt sans l’interaction que les expérimentations vont amener avec l’utilisateur. Dossier •

19


LE JEU ET OBJECTIFS DU JEU « Jouer c’est expérimenter le hasard » de Novalis JOUER ; se divertir EXPÉRIMENTER ; soumettre à des expériences HASARD ; événement dont on ne peut expliquer l’apparition Cette citation établit un lien entre faire quelque chose qui amuse et qui apprend en même temps. Par la pratique, jouer offre des solutions, la compréhension de phénomènes inexpliqués ou inconnus. Par rapport à l’enfance, il s’agit d’offrir un champ de possibilités qui lui permette d’évoluer par lui-même. Se retrouver face à des textures, des matières, des systèmes et créer en découvrant la réaction de son corps face aux objets extérieurs au quotidien. Ces expériences peuvent devenir des scénarios comiques par l’ignorance ou la maladresse des enfants et les idées improbables qui pourraient survenir dans leur imagination.

Pour rendre compte de la tonalité comique du projet, il sera question de détourner et jouer sur un archétype : la chaise, qui est un symbole d’éducation dans notre vie occidentale. On la retrouve dès l’enfance avec la chaise haute pour manger, le siège auto pour les trajets en voiture, puis à l’école, avec des petites chaises sur lesquels les maîtres et maîtresses leur demandent de rester assis toute la journée puis au travail où elle devient chaise de bureau, en passant par chaise de classe au collège, à la cantine. Elle représente souvent le sérieux, un dispositif qui amène une activité précise : le repas, le travail.

20 • Dossier


Dossier •

21


LA CHAISE C'EST QUOI S'ASSEOIR, POURQUOI RIRE DE S'ASSEOIR ?

LA CHAISE

LA CHAISE

22 • Dossier


Le but est de faire de la chaise un principe de mécanisme du rire pour la détourner de sa fonction première : « s’installer pour faire quelque chose », pour cela toutes les caractéristiques de l’assise sont abordées, du symbole, à la définition connue de tous, jusqu’à l’étude plus technique de l’érgonomie et enfin de l’histoire et comment elle a été interprété ou révolutionné au cours du temps, et pourquoi .

L'ASSISE, SYMBOLIQUEMENT

L'ASSISE, LITTÉRALEMENT

« La production ne fournit pas seulement des matériaux aux besoins, elle fournit aussi un besoin aux matériaux : la production ne produit pas seulement un objet pour le sujet mais un sujet pour l’objet. » de Marx

Littéralement, s’asseoir est décrit par la définition suivante : se mettre sur un siège, ou sur quelque chose qui fait office de siège, dans la position d’appui sur le derrière : se mettre sur son séant. En clair, s’asseoir se définit seulement par une position d’appui sur une seule des parties du corps mais jusqu’où va cette définition ?

« Quand il présente sa chaise «Miss Trip», Starck nous dit qu’elle est «l’archétype de la chaise de cuisine sur laquelle maman servait le café au lait». On n’achète pas une chaise, mais l’odeur du café au lait et la maman en prime. » François Granon (Télérama n°2464, 1997) ARCHÉTYPE ; modèle primitif ou idéal OBJET ; chose concrète et perceptible SUJET ; ce qui est en question Ces citations établissent un lien entre l’objet, sa forme, l’utilisateur, ses attentes par rapport à la fonction, et la symbolique (ce qu’elle connote). Pour rendre l’objet ludique, il s’agirait de détourner l’archétype et ainsi ne pas acheter une chaise, mais ce qu’elle va provoquer lors de son utilisation : les rires, leurs sons.

S’asseoir sur quoi ? Une chaise, sur/dans un fauteuil, sur un banc, sur un lit… S’asseoir où ? Sur les genoux de quelqu’un ; près du feu, par terre, devant la fenêtre, auprès de quelqu’un ; s’asseoir dans un coin, dans l’herbe ; s’asseoir à l’ombre, à son bureau, à l’écart, à côté de quelqu’un , à la place de quelqu’un, au volant S’asseoir comment ? S’asseoir lourdement; s’asseoir en tailleur, en amazone, à genoux, à la turque ; s’asseoir à cheval, à califourchon sur une chaise. S’asseoir pourquoi ? Inviter quelqu’un à s’asseoir ; engager quelqu’un à prendre la peine de s’asseoir.

Dossier •

23


L'ASSISE, CORPORELLEMENT Tout cela amène à se poser la question du corps ? De sa posture ? De la personne et ses capacités ? De l’attitude et sa justification ? Claude Munari et Bruce Mc Lean se sont penchés sur la question et ont étudié le confort et la capacité à « s’installer » sur un cube ou sur toutes les postures possibles et imaginables sur un fauteuil. Le confort regroupe l’ensemble des commodités qui produisent le bien-être matériel qu’apporte un vêtement ou une pièce de mobilier par exemple Le corps est la partie matérielle d’un être animé considéré en particulier du point de vue de son anatomie, de son aspect extérieur. C’est grâce aux articulations que les hommes peuvent bouger : doigts, jambes, épaules, tout cela est relié par ses articulations qui nous donnent des possibilités de mouvements. Il se fait par l’action des muscles sur les os. Chez l’enfant, le corps est un champ d’exploration, il l’exploite sans se poser de questions et ne prend conscience que partiellement et à postériori des ses propres actions. La dynamique évolutive repose donc essentiellement sur des automatismes.

24 • Dossier

La posture est l’élaboration et le maintien actif de la position du corps de l’espace. Elle exprime la manière dont l’organisme affronte les stimulations du monde extérieur et se prépare à y réagir. L’ergonomie étudie l’adaptation des positions par rapport à un but pour assurer une dépense musculaire minime et agréable. Les capacités du corps sont presque infinies malgré qu’elles soient régies par la structure même du corps, de la disposition des os, muscles etc. Le corps peut effectuer toute sortes d’actions comme tourner, se courber, s’étirer ou sauter. En les combinant selon des dynamiques variées on peut inventer une infinité de mouvements différents. L’attitude est la manière de tenir son corps, la position qu’on lui donne. Elle est propre à chacun et diffère selon les situations, elle peut également manifester certains sentiments, comportements. Elle permet de distinguer deux personnes qui auraient la même taille, les mêmes mesures par exemple.


Le Corbusier a, quant à lui, étudié plus précisément la morphologie et l’ergonomie; les mesures idéales pour une table, une table basse, une chaise, un tabouret, un tabouret de bar etc.. Tout cela en rapport avec des études concernant la taille moyenne d’un homme et d’une femme et de ses membres en rapport avec l’attitude que prend le corps en fonction des objets qui l’entourent et du confort qui en ressort. Le Modulor (« module ; « nombre d’or ») est une notion architecturale inventée par Le Corbusier en 1945. Silhouette humaine standardisée servant à concevoir la structure et la taille des unités d’habitation. Elle devait permettre, selon lui, un confort maximal dans les relations entre l’Homme et son espace vital car il est directement lié à la morphologie humaine.

Pour conclure, on peut remarquer que vouloir créer le rire à partir de l’assise ou du fait de s’asseoir, revient à rire du corps qui s’installe sur cette même assise et donc rire de soi. Nous revenons alors au principe de la dérision repérée durant l’étude du burlesque et de ses moyens.

Dossier •

25


26 • Dossier Assie informel

1964

Claude Munari Looking for Comfort

Claude Parent : Vivre à l’oblique

Joe Colombo Tube Chair

RÉFÉRENCES

Architecture

1971

Mouvement qui expérimente des nouveaux matériaux

Verner Panton Living Tower (Vitra) Différentes assises en une

RADICAL DESIGN

DESIGN POP

1999

Gaetano Pesce Feltri Dunlopillo & Décompression

1993

Zaha Hadid

1999

Droog Design Do Hit Chair Créer sa chaise

DESIGN CONTEMPORAIN

1987

DECONSTRUCTIVISME

Pierro Gatti, Cesare Paolini, &Franco Teodoro Sacco

Mouvement qui valorise l'expression créative individuelle dans le design

ANTI-DESIGN

Finn Juhl Pelikan

1969

Mouvement qui est opposé à la rationalité ordonnée de l'architecture

1944

1968

RECHERCHE DE CONFORT

Gio Ponti Tableau de Bord Domus

DESIGN MODERNISTE

1957

Étude de postures inconfortables dans un siège quelconque

Marcel Breuer Fauteuil Wassily

1940

Mouvement qui se définit par les axes obliques et les plans inclinés

Gerrit Rietveld Chaise Red/Blue

1925

Mouvement qui adapte les créations à la production en série

Révolution industrielle en France

ARCHI OBLIQUE

RECHERCHE DE CONFORT

Étude de postures inconfortables dans un siège quelconque

Design

DESIGN ORGANIQUE

RÉFÉRENCES

Mouvement qui proumouvoie les formes courbes

1920

Institut précurseur du design contemporain, de l'architecture moderne

1859

FONCTIONNALISME

AVANT GARDE Mouvement qui affirme que la forme doit découler de la fonction

INDUSTRIALISATION

Michael Thonet Chaise n°14 Assemblage de pièces

Processus de fabrication qui permet une production en grande série

HISTORIQUE

LIER-ASSEMBLER-EMBOITER-transformer-interpreter Révolte en France et dans le design. Anticonformisme

2000

MATALI CRASSET

DETENDU-AFFALÉ-COUCHÉ-ANGLE DROIT-VERS L’ARRIÈRE 1

RECHERCHER-APPRONFONDIR 2003

Bruce Mc Lean - Pose Work for Plinths 3

Thom Mayne Franck O’Gehry


HISTORIQUE

Escamoter-Imbriquer-empiler-TISSER-AJOUTER

Luca Nichetto Paffuta Discipline & The Robot & Modern Siting System

2012

Claire-Anne O’brienchaise en tricot

Patricia Urquola - Biknit (Moroso)

Mark Newson - Lit Bunky (Magio)

Laüfer + Reichel Fauteuil Sculptural (Offect)

Karim Rashid - Float Canapé cloison

Diviser l'espace DESIGN CONTEMPORAIN

Sebastien Wierinck

2011

Assembler

Ronan & Erwan Bouroullec

2010

La mail e

2009

Moduler

2008

SE ROULER-GRIMPER-ALLONGÉ-ASSIS EN HAUTEUR 2

evoluer-toucher-experimenter

Le contraire de mon projet La chaise de l’équipe japonaise Design Facility qui ne permet qu’une seule position.

NE PAS BOUGER

DESIGN CONTRAIGNANT

Eric Owen Moss

David Ajasa- Diller Scofido Adekunle & Renfro Modular Garden Office

ARCHI CONTEMPORAINE

Toshiiko Horiuchi Macadam - Woods of Net Toile d’araignée géante colorée. Installation magique pour enfants.

Mathieu Lehanneur Le nouvel atelier des enfants (Centre Pompidou) Atelier f lexible &modulable

L'innovation

Alan Voe Neil M. Denari

Susanne Hoffman Die Baupilten Le Jardin d’enfants Traumlaum

2013

2012

Espaces pratiques et modulaires

2009

Modularité

2007

S'éveil er à l'art et à la création dans un univers ludique

2004

Dossier •

27


Lego

28 • Dossier Kapla Playmobil

1992

Domino Express

Petit Pan Création de tissus en coton enduit destinés surtout aux enfants.

CRÉATION

1986

Tiges à tordre puis à associer avec des clips pour créer une structure

Jeux

EMBOITER-CLIPSER

Installer plein de petites pièces cote à cote puis les faire tomber

1976

CRÉER UN CIRCUIT

Avec les personnages crées et leur environnements, laisser l'imagination

1960

CRÉER UNE HISTOIRE

Planchettes de bois à imbriquer, superposer afin de construire des choses

1932

CONSTRUIRE

Meccano

Éléments qui peuvent s'imbriquer complètement ou partiel ement

1901

EMPILER

AIMANTER

Tiges aimantés à associer pour former des éléments

RÉFÉRENCES

CREER-JOUer-CONTRUIRE 2000

K’nex


INVENTer-IMITER-appreciER 2012

Ferm Living - Objets du quotidien aux motifs souvent géométriques

MOTIFS

RIRE

MARQUER-JOUER

Kukkia Ashiato (tongs à empreintes)

Tong à empreintes d'animaux, pour faire sa trace

Livres d'histoires à il ustrer soi-même page par page.

DESSINER-IMAGINER

Supereditions Livres à illustrer

Zoe de Las Cases Accessoires ludiques pour petits et grands

Dossier •

29


ÉVOLUTION FORMELLE DE LA CHAISE

Le design est sans doute né vers 1850, avec la chaise n°14 créée par Michael Thonet selon un procédé de fabrication industrielle. Depuis, cet art des formes, au service d’objets utilitaires, fonctionnels ou ornementaux, a généré au fil des années des courants universellement reconnus. Le design industriel naît en 1902, grâce à Peter Behrens et son concept de design industriel global. Pour les industries AEG, il crée tout : l’usine d’électromécanique, les cités pour loger les ouvriers, mais aussi les produits, les emballages, les affiches publicitaires, jusqu’au papier à lettres...  Le design des années 20 et 30 s’enrichit des multiples courants artistiques européens : cubisme, futurisme, constructivisme... Les courants dominants sont : le mouvement hollandais De Stijl de Gerrit Rietveld, et surtout le fameux Bauhaus créé par l’Allemand Walter Gropius, qui regroupe des designers célèbres, tels que Marcel Breuer et ses meubles à structure tubulaire. Ce design privilégie l’utilité et la fonctionnalité aux dépens du naturel ou du superf lus : « form follow the function », ce qui donne une image très figée du design. Plus tard, les designers vont donner plus de «vie» aux objets.   Les premières agences d’esthétique industrielle se structurent au cours des années 30, aux États-Unis, comme celle de Raymond Loewy, créateur de la locomotive K4S pour la Pennsylvania Railroad (chemins de fer de Pennsylvanie).

30 • Dossier

Des années 70 à nos jours, le design remet en question tous les courants précédents. C’est l’ère de l’antidesign, qui revisite le fonctionnalisme industriel avec comme chef de file, le studio italien Alchimia ; le groupe Memphis et son fondateur Ettore Sottsass privilégient les objets et meubles aux formes simples, polychromes; en France, le « nouveau design », représenté par Elizabeth Garouste et Mattia Bonetti, associe production artisanale et production industrielle de série. Philippe Starck et son design global imposent un style : objets de décoration industrialisés dans la maîtrise totale du produit, décoration intérieure et même l’architecture. Au cours des années 80, le design renoue avec les secteurs automobile et ferroviaire, et retrouve des lignes courbes, aérodynamiques qui vont s’étendre peu à peu aux objets du quotidien. Aujourd’hui, les recherches en informatique et matériaux innovants, techniques ouvrent de nouveaux territoires aux designers : la création s’étend des objets au mobilier, jusqu’à l’habitat expérimental. Le design enfantin par Carole Daprey : Avant le début du 20ème siècle, le mobilier destiné aux enfants était principalement une miniaturisation du mobilier pour adultes. Puis, peu à peu, l’enfant a commencé à acquérir un nouveau statut, grâce aux nouveaux principes de pédagogie de Maria Montessori notamment. On a alors cherché à lui donner les clés pour une plus grande autonomie et pour encourager son éveil. Les premiers designers à développer du mobilier adapté sont ceux du Bauhaus. L’habitat est repensé et l’enfant s’inscrit pleinement dans cette redéfinition de l’espace, et des usages que l’on veut plus rationnels.


C’est à partir des années 60 que le design se libère avec l’arrivée de l’ « anticonformisme » (qu’on appelle aussi design d’après-guerre), une révolution qui a pour but la radicalité. Et si, les images du passé restent présentes, ce n’est pas moins sans faire preuve d’une certaine dérision. Cette tendance se manifeste d’abord dans la musique, les attitudes vestimentaires, les formes artistiques, avant de toucher l’habitat quotidien avec l’apparition d’un nouveau confort : une certaine tendance à vivre confortablement, au ras du sol et avec des meubles bas qui épousent les formes du corps, peuvent changer de formes selon les envies, les besoins. Elle privilégie l’aspect décoratif d’objets quotidiens, à la portée de tous. La mise au point de nouveaux matériaux a poussé à cette évolution : polystyrène, polyester, polyuréthanne permettent en effet toutes les formes, couleurs et matières avec beaucoup moins de contraintes.

> Dans la même idée, Jonathan De Pas, Donato D’Urbino, Paolo Lomazzi et Carla Scolari proposent en 1967 «Blow», le premier fauteuil gonf lable à être produit industriellement, toujours par Zanotta. > Le siège « Knoll », siège coque en polyester armé dessiné par Eero Sarineen est également un objet phare de cette période de renouveau. > A la même période, un autre concept fait son apparition, celui du mobilier jetable, qui émane d’une nouvelle habitude de consommation. Symbole du mobilier jetable, la chaise pour enfant « Spotty » de Peter Murdoch, prévue pour durer de trois à six mois. Vie au ras du sol, mobilier gonf lable, mobilier jetable, usage du plastique et du PVC, multifonctionnalisme et esprit récréatif, tels sont les maîtres-mots qui gouvernent le design des années 60.

> Emblème de cette nouvelle tendance, le fameux « Sacco », pouf en forme de poire, rempli de billes de polystyrène expansé imaginé par les designers italiens Piero Gatti, Cesare Paolini et Franco Teodoro pour Zanotta qui épouse les contours du corps lorsque l’on s’y assied.

Dossier •

31


> LE SACCO – 1968 - ZANOTTA (Cesare Paolini, Franco Teodoro, Piero de Gatti)

> Les billes de polystyrène Le Sacco communément appelé «poire», «pouf», chez nous ou «bean bag» chez les anglo-saxons – littéralement «sac de fayots» est un concept révolutionnaire, né l’année de la révolution sociale et culturelle de 1968, des mouvements hippies, des communautés... : un «sac» fauteuil. Il fait partie des objets cultes du design référencé dans les musées du monde entier. Il exprime l’anticonformisme de l’époque et la recherche d’un nouveau confort avec des meubles au ras du sol. Ce fauteuil rempli de billes de polystyrène expansé n’a plus de structure rigide, il s’adapte ainsi à n’importe quel utilisateur. Le fauteuil n’impose plus une position mais suit les mouvements du corps dont il épouse les formes. Il permet de s’asseoir et de bouger en toute liberté. Les trois architectes et designers trentenaires turinois ont l’idée de concevoir une assise universelle pour les grands, les petits, les gros, les maigres… Il est d’ailleurs toujours présenté comme le «fauteuil anatomique» dans les catalogues de l’éditeur Zanotta.

32 • Dossier

En ces temps de révolte grandissante, le trio veut lui aussi s’inscrire à contrecourant des univers de mobilier bourgeois raides et figés. Il s’intéresse tout d’abord aux travaux du groupe d’architectes français à l’origine de la revue Utopie - qui compte par exemple Jean-Paul Jungmann qui travaille sur les matières gonf lables. Le groupe voit aussi émerger les premières recherches sur l’ergonomie des assises, notamment dans l’univers automobile. C’est là que l’idée vient : une forme qui s’adapterait au corps, à l’inverse de ce qui est étudié jusqu’alors. La première étape est franchie : le concept d’une enveloppe transparente remplie d’une matière qui puisse permettre cet état apparaît. Mais que mettre à l’intérieur ? De l’eau ? Très vite, cette solution est rejetée devant les complications liées au remplissage et à la solidité de la chose. Des mini-balles de ping-pong sont même un temps envisagées. Finalement, le polystyrène s’imposera de lui-même. Pour la forme, l’observation les a guidé car en s’asseyant sur une forme inerte et molle, elle se soulève d’elle-même. D’où l’idée d’allonger l’enveloppe vers le haut : la poire est née. De plus cette forme donne aussi l’occasion de la pose d’une poignée qui renforce le caractère nomade de l’assise.

Après un échec auprès des industriels, le trio se tourne vers Zanotta qui les accueille avec leur prototype «fait-maison». La housse transparente en PVC ne semble pas assez résistante, l’éditeur préfère des matériaux opaques comme la toile, l’imitation cuir ou le cuir. Les billes permettent une adaptation parfaite du corps, peu importe la position, la forme s’adapte instantanément. La révolution du fauteuil anticonformiste est en marche. Dès sa mise sur le marché cinq mois plus tard, c’est le succès. Présenté à la Foire de Paris de 1969, cette assise suscite toutes sortes de sentiments : enthousiasme, irritation ou fascination. Un enthousiasme expliqué par le fait que le Sacco symbolise un style et une humeur uniques, une invitation à la paresse et la liberté, des thèmes chers à la jeune génération de l’époque... Et encore aujourd’hui il suscite toujours autant l’envie de se «plonger» surtout dans ces billes !


> SPOTTY – 1963 – Peter Murdoch

> BLOW – 1967 - De Pas, D’Urbino, Lomazzi, Scolari

> Le plastique

> Le papier Icône du design des années 60 , le tabouret «Spotty» est en carton enduit de polyéthylène stratifié décoré de pois bleus sur fond blanc avec la marque sous l’assise. C’est la première chaise entièrement réalisée en papier destinée à être jetée après quelques années. Le tabouret Spotty était livré à plat et à monter soi-même, grâce à des pliures. H 51 cm x L 50 cm x P 40 cm

Fauteuil gonf lable en matière plastique (PVC) transparente, calandrée avec soudure électronique obtenue au moyen de hautes fréquences. A utiliser dans des espaces avec une température de +10 à +20°C. Pour l’utilisation en plein air, le gonf ler très peu. Il peut alors être utilisé à une température  de -5 à + 50°C. Le fauteuil est fourni avec un gonf leur à souff ler. H 83 x L 110 x P 102 cm

Dossier •

33


LA MODULARITÉ PROCESSUS DE CRÉATION POUR FAIRE RIRE - AXES

LA MODULARITÉ

LA MODULARITÉ

34 • Dossier


et si ma chaise devenait mon doudou ? EXEMPLE ; Et si ma chaise devenait une cabane ? Et si ma chaise devenait un jeu de brique ? Et si ma chaise devenait un animal de compagnie ? Matali Crasset et si ma chaise devenait un train électrique ? Et si ma chaise devenait du chewing gum ? Et si ma chaise devenait multicolore ? étude de sa réflexion, son raisonnement

Nathalie Crasset, dite Matali Crasset ( née en 1965) est une designer industrielle française formée à l’ensci, qui s’est ensuite intéressée à l’espace. Dès les années 90, elle explore des domaines variés à partir du refus de la forme pure.

Mise en mouvement et en dérision de la chaise PROCESSUS DE CRÉATION POUR FAIRE RIRE Par les principes tirés de l’étude du comique, on a pu constater que les gags étaient créés à partir de règles et de dispositifs modulaires : des éléments qui soient se transforme, soient change d’échelle, de nature et amène l’idée de déstructuration et de construction.

EMBOÎTEMENT

FLEXIBILITÉ

ÉTONNEMENT

MODULARITÉ

INVENTION

REBONDIR

DÉFORMATION

ASSEMBLAGE

PLIAGE

EXPLOSION

A partir d’une réf lexion sur les codes qui régissent la vie quotidienne, elle remet en question ses codes, s’en affranchie et expérimente à partir de cela. Son travail s’organise autour de principes tels que la modularité, l’appropriation, la f lexibilité et le réseau. Elle a beaucoup réf léchi à l’enfance, c’est la pionnière d’un design enfantin sobre, fonctionnel et modulable.

Dossier •

35


Tubulaire MODULER LES DENSITÉS : À PARTIR D'UNE STRUCTURE GÉOMÉTRIQUE, IL EST QUESTION DE DÉTOURNER ET RECRÉER CETTE RÉGULARITÉ AVEC DES AGENCEMENTS DE TUBES RIGIDES, SEMIRIGIDES, MOUS, DE FORMES ET TAILLES PARTICULIÈRES QUI S'ASSEMBLENT DE DIFFÉRENTES MANIÈRES AVEC DES VOLUMES ET DES LIAISONS AFIN DE CRÉER UNE ASSISE MODULABLE ET LUDIQUE FONCTION

TECHNIQUE

S’asseoir en jouant ou jouer sans s’asseoir. Avec différents système; emboîtement traditionnels, rail de coulissement, les modules composés de tubes simples, piliers complexes se construisent facilement. Ils ne seront pas dangereux pour l’enfant car conçus en mousse et en textile. Certaines seront spécialement conçues pour soutenir la forme globale.

Le patron le plus redondant sera composé de deux cercles et d’un rectangle. Le montage se fera sur l’envers, et le tout sera retourné grâce à la fermeture posée au préalable

FORME GÉNÉRALE Espace évolutif composé de triangles, de rondeurs et de tubes : éléments aux sections rondes qui forment un ensemble plus structurés. Ces éléments seront composés de coudes d’emboîtements et de tubes à imbriquer entre eux pour former l’assise, ces éléments d’appoints permettront à l’enfant de jouer et d’imaginer différents scénarios.

ENTRETIEN Blocs triangulaires déhoussables grâce à une fermeture. Les autres modules non déhoussables seront fabriqués à partir de matériaux enduits et donc simple à nettoyer, juste à l’eau avec une éponge.

MISE EN FORME A l’aide d’élastiques, de fils, de liaisons rigides, les éléments s’assemblent. se serrent, se resserrent, se détachent, se lient...

QUALITÉS DE SURFACE Élasticité, Flexibilité, Souplesse, Dureté, Rigidité, Déformation , Mou, Ramollissement, Viscosité, Rugosité, Traction

36 • Dossier


MATÉRIAUX PRINCIPAUX FERMETURE A GLISSIÈRE COMPOSITION : 100% polyester COULEUR : fluo FABRICANT : fil 2000 HAUTEUR : 50/40/30 cm / LARGEUR : 1,5 cm PRIX : 2. O0 €

TISSUS EXTÉRIEUR : toile COMPOSITION :100% coton REVÊTEMENT : PVC enduit COULEUR : blanc FABRICANT : tissus reine LARGEUR LAIZE : 140 cm POIDS : 320 / 780g PRIX : 8. 90 €

REMBOURRAGE BLOC : mousse COMPOSITION : polyuréthanne COULEUR : blanc FABRICANT : grossiste canapé TAILLE : chutes aléatoires PRIX : O€

TUBE RIGIDE : frite COMPOSITION : plastique COULEUR : jaune FABRICANT : go sport HAUTEUR : 120 cm / DIAMÈTRE : 6,5 cm PRIX : 2; 50 €

A

B

C

1/1

1

Modification

Feuille

Date

10/04/2013

" A vos marques, prêts, pfiou "

Date Approuvé par

3

DMA

Vérifié par

B ( 1 : 1,5 ) 3

Conçu par

Vérifié par

DMA

Conçu par

A(1:3)

3

3

Pièce 03 2

1/1

Feuille Modification

" A vos marques, prêts, pfiou "

Pièce 01 2

Date

10/04/2013

Date Approuvé par

Module de liaison

1

Module pour agencer plusieurs tubes mous

A

B

C

2

2

B(1:1)

1

1

D

D

Modélisation 3D du final

Liaisons ; prototypeuse 3D

Mise en situation

B(1:3) 5

130,00

3 0,0

A(1:2)

75,00 5

5

6

A

B

6

168,10

6

169,37

A

B

D

C

6

100,00

70,00

C

5

5

0

A(1:3)

75,00

00 ,0

D

4

4

R35,00

R4

27,45

190,85

175,00 195,00 70,00

1

4

4

8,0 8

47,45

R1

170,00

0 5,0

R53,32

0 0,0

7

Recherches de formes ; dessins Illustrator

Construction en tubes ; nouage élastique fluo

Expérimentations tubes enroulés, et coussin percé Dossier •

37


MESURES / MATÉRIAUX DE CHAQUE ELEMENT

A

B C F E

A

C

A

D

B

38 • Dossier

TUBE A = 30 cm B = 20 cm C = 6,5 cm D = 1 cm E = 50 cm F = 20 cm

BLOC A = 30 cm B = 15 cm C = 26 m D = 15 cm

Échelle 1/ 10

Échelle 1/ 10

LIAISON : élastique plat COMPOSITION : COULEUR : fluo FABRICANT : fil 2000 LARGEUR : 1 cm PRIX : 0. 95 €


A D B C A

E

A

TUBE A = 40 cm B = 30 cm C = 6,5 cm D = 1 cm E = 100 cm

BLOC A = 40 cm B = 20 cm C = 35 cm D = 15 cm

Échelle 1/ 10

Échelle 1/ 10

LIAISON : élastique rond COMPOSITION : COULEUR : fluo FABRICANT : fil 2000 LARGEUR : 0,5 cm PRIX : 0. 95 €

C

A

D

B Dossier •

39


A

B C A

E

D

A C

D

A

B 40 • Dossier

TUBE A = 50 cm B = 40 cm C = 6,5 cm D = 2, 5 cm E = 100 cm

BLOC A = 50 cm B =25 cm C = 43 cm D = 15 cm

Échelle 1/ 10

Échelle 1/ 10

LIAISON : élastique plat COMPOSITION : COULEUR : fluo FABRICANT : fil 2000 LARGEUR : 2,5 cm PRIX : 2. 19 €


A

B

B

B

E C A

C

D

D

TUBE A = 60 cm B = 25 cm C = 6,5 cm D = 1 cm E = 50 cm Échelle 1/ 10

LIAISON : lacet COMPOSITION : COULEUR : fluo FABRICANT : fil 2000 LARGEUR : 1 cm PRIX : 0. 50 €

Dossier •

41


C B A

D

TUBE MOU A = 300 cm B = 50 cm C = 22 cm D = 200 cm Échelle 1/ 25

42 • Dossier

REMBOURRAGE : billes COMPOSITION : 100% polystyrène COULEUR : blanc FABRICANT : billes-de-polystyrene. com CONDITIONNEMENT : 120 litres PRIX : 30 €

TISSU EXTÉRIEUR : jersey COMPOSITION : 100 % coton COULEUR : blanc FABRICANT : les coupons de St Pierre LARGEUR LAIZE : 140 cm PRIX : 2. 00 €

RÉF LIAISON : élastique plat COULEUR : fluo FABRICANT : fil 2000 LARGEUR : 2, 50 cm PRIX : 2. 19 €


C D

B

A TUBE MOU A = 200 cm B = 50 cm C = 22 cm D = 10 cm Échelle 1/ 25

TISSUS EXTÉRIEUR : tissu fluo COMPOSITION :100% polyester COULEUR : orange fluo FABRICANT : marché st pierre LARGEUR LAIZE : 140 cm PRIX : 5. 00 €

REMBOURRAGE : flocons COMPOSITION : 100% polyester COULEUR : blanc FABRICANT : mondial tissus CONDITIONNEMENT : 500 grammes PRIX : 6. 00 €

C B

A TUBE MOU A = 200 cm B = 50 cm C = 7 cm Échelle 1/ 25

TISSUS EXTÉRIEUR : tissu fluo COMPOSITION :100% polyester COULEUR : orange fluo FABRICANT : marché st pierre LARGEUR LAIZE : 140 cm PRIX : 5. 00 €

REMBOURRAGE : flocons COMPOSITION : 100% polyester COULEUR : blanc FABRICANT : mondial tissus CONDITIONNEMENT : 500 grammes PRIX : 6. 00 €

D

B

C

A TUBE MOU A = 200 cm B = 50 cm C = 7 cm D = 15 cm Échelle 1/ 25

TISSU EXTÉRIEUR : jersey COMPOSITION : 100 % coton COULEUR : blanc FABRICANT : les coupons de St Pierre LARGEUR LAIZE : 140 cm PRIX : 2. 00 €

LIAISON : élastique rond COULEUR : fluo FABRICANT : fil 2000 LARGEUR : 0,5 cm PRIX : 0. 95 €

REMBOURRAGE : plumes mélangées COULEUR : blanc FABRICANT : mondial tissus CONDITIONNEMENT : 1 kg PRIX : 9. 50 €

Dossier •

43


Origami MODULER LES QUANTITÉS : À PARTIR D'UN PRINCIPE D'ORIGAMI OÙ DES ÉLÉMENTS S'IMBRIQUENT ET FORMENT UNE PETITE COUPOLE, IL S'AGIT DE DÉTOURNER CE PHÉNOMÈNE POUR CRÉER UN ESPACE VOLUMIQUE DE DÉTENTE. POUR CELA, UTILISATION DE DIFFÉRENTS REMBOURRAGES, DIFFÉRENTES ÉCHELLES POUR LES MODULES, CONCEPTION DE NOUVEAUX PLIAGES TEXTILES FONCTION

TECHNIQUE

S’asseoir en jouant ou jouer sans s’asseoir Création, Compréhension, Évolution L’enfant monte les modules pré-pliés un à un et forme son assise. Ce sont eux qui créés chaque module et ainsi créé l’assise : position d’inventeur.

Patronage et coutures machine simples et coutures rainures, ainsi que la pose de biais.

FORME GÉNÉRALE Demi cercle, coupole > Espace intime et large pouvant accueillir plusieurs enfants. Position assise ou couché. Possibilité de grimper à basse hauteur et en sécurité grâce à la souplesse du matériaux. Triangle avec deux embouts et deux creux. > Forme permettant diverses modularités et stimule l’esprit créatif des enfants.

44 • Dossier

ENTRETIEN Fabriqués à partir de matériaux enduits et donc simple à nettoyer, juste à l’eau avec une éponge.

MISE EN FORME La technique traditionnelle de l’origami consiste à plier dans le sens de la longueur, puis rabattre les côtés, replier les coins et les refermer. > Cette technique de base peut être modifiée pour laisser des parties au sol et servir de coussin par exemple. Jouer entre l’étape de 2d et de 3d. La technique traditionnelle de l’origami en coupole consiste à emboîter côte à côte et les uns au dessus des autres chaque module. > Cette technique de base peut être largement modifiée pour former plusieurs petits ensembles distincts ou en s’appropriant la coupole: mise en place des modules à l’envers ou de manière asymétrique pour créer une forme connotée : f lèche ou étoile par exemple.


MATÉRIAUX PRINCIPAUX BIAIS COMPOSITION : 100% polyester COULEUR : fluo FABRICANT : fil 2000 LARGEUR : 1,5 cm PRIX : 2. O0 €

TISSUS EXTÉRIEUR : toile COMPOSITION :100% coton REVÊTEMENT : PVC enduit COULEUR : blanc FABRICANT : tissus reine LARGEUR LAIZE : 140 cm POIDS : 320 / 780g PRIX : 8. 90 €

Triangles petite échelle; papier

Méthode de pliage; nappe enduite

Origami triangle à grande échelle; coton enduit Dossier •

45


MESURES DU MODULE

E

A

B

D A

ORIGAMI PLIÉ

B

ORIGAMI PLIABLE A = 25 cm B = 37 cm C = 5 cm D = 100 cm E = 50 cm Échelle 1/ 10

46 • Dossier

C

ORIGAMI DÉPLIÉ

A

Échelle 1/10


Dossier •

47


LA PRODUCTION LA PRODUCTION

LA PRODUCTION

48 • Dossier


Cahier des charges POUR LES ENFANTS ET LES GRANDS ENFANTS PRODUIRE LE RIRE ASSISE MODULABLE JEU DE MATIÈRES ET DE LIAISONS TRAVAILLER SUR LA MISE EN FORME, LE REMBOURRAGE RENDRE L'UTILISATEUR ACTEUR DE LA SITUATION

NOM : « À vos marques, prêts, pfiouu » TON : mécanique, burlesque, humoristique HISTORIQUE : antidesign , habitat expérimental UNIVERS GRAPHIQUE : géométrique CIBLE : les enfants CONTEXTE ÉCONOMIQUE : le kidding

Dossier •

49


CIBLE : LES ENFANTS 3 ans est un cap pour l’enfant, il a acquis des connaissances et expériences : meilleure habilité, tracés plus précis, expression orale plus aisée... Il commence à être sûr de lui et désire plus d’«indépendance». C’est à partir de cet âge qu’il va mettre ses capacités à l’épreuve, il faut le protéger des dangers mais lui laisser une marge de liberté suffisante. L’enfant a un besoin énorme de mouvements et de jeux. Ainsi, nous allons tâcher de lui faire acquérir tout un répertoire d’habilités motrices au moyen d’obstacles, de ballons, de rythmes… Il doit toujours être en situation d’apprentissage. Les enfants d’âge préscolaire ont un besoin de possibilités motrices variées qui sollicitent leur imagination, les incitent à courir, sauter, ramper, grimper, pratiquer des exercices d’équilibre, se suspendre, tourner sur eux-mêmes, se balancer, tirer, pousser, porter, grimper, sauter. Article de Winter R., Medizin und Sport, 21, 1981 habilités motrices ; aptitude à bouger et faire bouger les objets autour. Cette capacité sera mise en avant dans tout le projet vu qu’il sera question d’épreuves, de recherche d’assemblages, etc. apprentissage ; acquérir des connaissances. Même si l’enfant est un prétexte et qu’il n’est pas prévu de réaliser un dispositif visant à développer de réels savoirs en collaboration avec un pédagogue ; celui ci pourra étudier des formes, des réactions, etc. imagination ; capacité à inventer, créer des choses «De 3 à 5 ans ; l’enfant peut monter des marches et même tenir en équilibre sur une jambe ; faire rouler un ballon autour de lui à l’aide de ses deux mains ; construire une tour de huit à dix cubes ; délacer ses chaussures et passer le lacet dans les œillets ; boutonner et déboutonner sa veste, monter une fermeture éclair ; tailler des crayons, sculpter divers objets avec de la pâte à modeler ; faire des nœuds à l’aide d’une corde ; suivre des pointillés, tresser trois bouts de laine ensemble 50 • Dossier

; tracer des carrés et des cercles autour des dessins ; lancer un ballon en le faisant passer sous une chaise ; passer un élastique autour d’une petite boite ; enfiler des macaronis pour fabriquer un collier ; découper des formes et les rassembler comme un casse-tête » Votre enfant des Drs Rossant, Robert Laffont Par rapport au projet, des modules permettront à l’enfant de manipuler différentes textures, formes, tensions, observer différentes couleurs, possibilités. Ces modules auront des rapports entre eux ce qui induira des constructions, qui marcheront plus ou moins bien. Dans cette situation d’exploration, les enfants remplis de bonne volonté, dynamiques, créeront le rire face aux parents qui observent cette capacité à se tromper mais réessayent des dizaines de fois la même chose qui ne fonctionne pas. Mais c’est également grâce a ce genre d’apprentissage que petit à petit l’enfant va intégrer la logique de création des formes, qui ne sera certainement pas la même pour chacun des utilisateurs car il y aura tellement d’astuces que plusieurs mouvements, associations permettront de créer un volume plus ou moins stable et cohérent mais que l’enfant aura eu l’impression d’inventer de luimême.. Les enfants sont mis en position d’acteurs, grâce aux éléments particuliers qui leur sont proposés, ils vont naturellement agir de manière comique et explorer les champs d’application et d’appropriation de chacun des objets seuls, et des objets entre eux, ce qui amènera à chaque situation un caractère unique et rythmé. Sans ce dialogue avec l’utilisateur, le projet n’a aucun sens. Cela relève d’une mécanique du rire, qui opère en présence d’exagération, de décalage forme/utilisation par exemple, ce qui va être largement développé dans le projet. Pour aller jusqu’au bout de cette idée ; les formes seront géométriques, pour amener cette idée de mécanisme, d’une logique de manipulation simple et efficace. Les parents prennent alors plaisir a regarder leur enfant jouer.


UNIVERS GRAPHIQUE : GÉOMÉTRIQUE FORME GÉOMÉTRIQUE SOBRE ; ON RETROUVE CARRÉS, TRIANGLES, RECTANGLES ET PARALLÉLOGRAMMES QUELCONQUES LES UNS DANS LES AUTRES. IDÉE D’EMBOÎTEMENT PRÉSENTE

1 2

3

4 7

5

6

8

11 9

10

12

1 - PIEKE BERGMANS ; empilement, cocon, tubes 2- FERM LIVING, géométrisation des formes 3- BJORN ISCHI , emboîtements, association dur/mou 4- CHARLÈNE PLOURDEAU, emboîtements géométrique 5- ERIK STEHMANN , mise en forme efficace, tordre un tube, créer du solide avec du f lexible 6- FERM LIVING, géométrisation 7- MIEKE HARDE, mise en forme du mou, utiliser des liaisons comme l’élastique pour structurer une matière molle 8- GIANNA VAN TIENHOVEN, jeu de matières 9- RONAN ET ERWAN BOUROULLEC, emboîtements, pliage 10ALEXANDRA PETTERS nouage de tubes mous pour former une structure stable 11- ANNIKA FRYE pliage, matelassage 12- SOPHIE BRUNNER, incrustation de nœuds Dossier •

51


CONTEXTE ÉCONOMIQUE : LE KIDDING

LES ADULTES FACE AU DESIGN On s’adresse à des parents qui sont dans une relation de projection avec leur enfant, depuis le bébé au pré adolescent. Ces adultes sont consommateurs de marques. Ils veulent que leurs enfants soient habillés griffés, d’où la nécessité de s’informer. C’est un public décomplexé par rapport à la consommation, essentiellement urbain, à fort pouvoir d’achat. Le kidding est un de ses angles de GRANDE PRÉOCCUPATION POUR LES ENFANTS « Transmettre une éducation sincère qui enseigne aussi le goût des jolies choses » Isis-Colombe Combréas - Directrice de la publication Milkconsommation - Article issu du journal Libération

52 • Dossier

FORT POUVOIR D’ACHAT Grand salon, imprégnée de design contemporain. BESOIN DE SÉCURITÉ Le dispositif doit être résistant mécaniquement et stable. Ne pas provoquer de blessures (coupant, pointu). Ne pas être inf lammable. Avoir des propriétés chimiques fiables, afin de prévenir des empoisonnements possibles liés aux peintures ou teintures par exemple. Le dispositif sera certifié par les codes CE pour l’Europe et NF pour la France. Ces directives (CE et NF) s’appliquent aux jouets, c’est-àdire à tout produit destiné à être utilisé à des fins de jeux par des enfants de moins de 14 ans. Sécurité des jouets : elle est harmonisée au niveau européen pour répondre aux « exigences essentielles » auxquels doivent répondre les jouets, lors de leur fabrication et avant leur mise sur le marché. Elles apportent la preuve de la conformité aux exigences essentielles.


ÉTUDE DU LANGAGE DANS MILK MAGAZINE

Titre d’un article « CA BALANCE »

Commentaires « Vous cherchez une solution simple pour qu’aucun membre de la famille ne quitte la table avant que le dîner ne soit terminé ? Prenez une table à manger-balançoire, pardi ! Oubli les bonnes manières, et tu feras valser l’assiette de maman sur le sol. V(i)olant mais efficace. »

> problématique amenée par une question de bonne manière : « ne quitte la table » > langage parlé et amusant : « pardi ! » > écriture à la deuxième personne du singulier, familier : « tu feras valser l’assiette de maman » > jeux de mot : « v(i)olant » « leurs vêtements et accessoires faits avec amour » « savant mélange de rétro et de contemporain made in Italy » « c’est décidé, avec Pépé, les petits pieds n’attendent plus que l’été »

> langage hypocoristique (adjectif qui sert à exprimer une intention caressante, affectueuse, notamment dans le langage des enfants ou ses imitations. Un énoncé est hypocoristique quand il est manifestement affectueux et cela concerne aussi bien le lexique que la syntaxe ou la morphologie. Le caractère hypocoristique est véhiculé par une valeur d’emploi de l’imparfait (qui correspond à un présent ainsi volontairement décalé) et par l’utilisation de « on » (qui voudrait adoucir la douleur en la généralisant).

« En bon mods, l’éducation de vos enfants est parfaite. Votre fils Ben a une coupe façon French Line. Avec l’aide de Fred Perry Kids, vous êtes sur de transmettre un autre élément clé à votre fils : le style. Depuis quelques saisons, la marque british édite ses grands classiques pour les 2-8ans. God save Fred »

> rédaction proche du lecteur « votre fils » > écriture avec un lien fort avec la mode, les tendances : « façon French Line »  > « mods » : au Royaume-Uni, à la fin des années 1950, apparaissent les premiers mods. Les mods sont généralement de jeunes actifs urbains disposant d’un certain pouvoir d’achat, se caractérisent dès leur genèse par un mode de vie festif et hédoniste; le souci de leur apparence vestimentaire et leur goût pour la musique et la danse, ils se déplacent notamment sur des Vespa. On peut remarquer que le style est un signe distinctif qui se compose de vêtements précis issus de plusieurs cultures. Ils sont le plus souvent vêtus de chemises (Ben Sherman au col boutonné), de polos (Fred Perry notamment), de costumes et leurs chaussures sont, dans l’idéal, des importations de créateurs italiens, mais plus fréquemment des modèles britanniques de grande série tels que les Clarks. « Le crocodile a plus d’un tour dans sa poche »

A propos d’un haut Lacoste > jeu de mot avec une marque « un matching de couleurs et de motifs »

> utilisation de mots anglo-saxons

Cette étude de langage permet de se positionner par rapport à la cible et au discours qu’ils ont l’habitude de lire. Il serait donc intéressant que de donner des noms / titres dans le même esprit que ces exemples pour s’intégrer et rester dans l’esprit ouvert du projet. Dossier •

53


DISTRIBUTEUR CES ENTREPRISES, ÉDITEURS, PARTAGENT LE MÊME POINT DE VUE QUE CELUI DÉVELOPPÉ POUR LE PROJET PAR RAPPORT A L'ENFANCE ET AU JEU, DONC CELUI-CI POURRAIT LES INTÉRESSER. PRÉSENTATION RAPIDE DE CELLES RETENUES : Little Red Stuga est un atelier de création suédois dédié aux enfants. Dans leur labo, ils s’inspirent de la curiosité des petits et de la nature scandinave pour imaginer des objets fonctionnels et ludiques. Tian Child Culture Studio ; Tian Tang est un designer industriel chinois qui s’est installé en Suède pour suivre une formation unique ; Child Culture Design. Un programme focalisé sur l’enfant et plus spécifiquement le jeu. Tiang Tang réinvente la fonctionnalité du mobilier enfant à travers le prisme du jeu, dans le but de partager et d’inspirer une autre façon de vivre, de penser et de jouer.

L’éditeur Moustache se distingue par ses créations originales, inspirées par plusieurs designers innovants, qui ont chacun leur propre style. Diversité, durabilité, innovation et accessibilité, tels sont les maîtres-mots de cette nouvelle maison.

Hay propose une large gamme de mobilier et d’accessoires design. Des pièces originales, belles et souvent colorées, qui mettent à l’honneur de jeunes designers scandinaves.

Ferm Living est une marque danoise créé par la designer Trine Andersen. D’abord passionnée de graphisme, elle élabore des papiers peints, puis développe du mobilier et des accessoires de décoration alliant design et graphisme. 54 • Dossier


Économie AFIN D'ANCRER CE PROJET DANS LA RÉALITÉ, CELUI-CI SERA RÉALISÉ PAR UN DESIGNER INDÉPENDANT ENGAGÉ PAR UNE SOCITETE QUI DISTRIBUE DU MOBILIER POUR ENFANT AFIN DE CRÉER UNE ASSISE ORIGINALE POUR ENFANTS. STRUCTURE DE L'ENTREPRISE Le statut du designer indépendant : FORME JURIDIQUE Entreprise individuelle à responsabilité limitée; pas de personnalité juridique, les patrimoines sont confondus. Dans l’EIRL; le pouvoir de décisions appartient à la seule personne physique qui en est propriétaire. La contrepartie de ce pouvoir est le risque encouru par l’entrepreneur qui est personnellement engagé par les décisions qu’il prend. TYPE DE REVENUS Bénéfices Non Commerciaux RÉGIME FISCAL Spécial BNC, régime micro entreprise FACTURATION DE LA TVA : Les ventes ne sont pas soumises au régime de la TVA COTISATIONS SOCIALES Régime Social des Indépendants (URSSAF)

GÉRER L''ACTIVITÉ DÉFINIR SON ACTIVITÉ Création de mobilier et accessoires pour enfants / recherche de formes, matières, matériaux, par croquis et expérimentations jusqu’au prototype textile de l’objet fini SE TENIR INFORMÉ Veille commerciale et technologique; se tenir informé quotidiennement des nouvelles tendances, nouveaux matériaux disponibles, ou des opinions des entreprises vis à vis du design + suivre les blogs, les précurseurs du design sur twitter. PROSPECTER DES CLIENTS Créer un book et un site internet personnel avec des références, être présent sur les réseaux sociaux et les communautés professionnelles de designers, s’impliquer dans un blog ou auprès d’une association. ESTIMER DES HONORAIRES Trouver son positionnement et ajuster son taux horaire en fonction du cahier des charges du client, en intégrant des droits d’auteurs et d’exploitation selon les standards actuels de la propriété intellectuelle COMMUNIQUER AVEC LES CLIENTS Les échanges avec le client représentent en moyenne 1/3 du temps de travail, primordial pour la réussite de la prestation GÉRER LA FACTURATION DES PROJETS Utiliser des outils appropriés pour gérer efficacement la facturation des prestations. PROTÉGER LES CRÉATIONS. Faire des déclarations auprès de l’INPI

Dossier •

55


CALCUL DU COÛT DE REVIENT LARG. FOURNITURES FOURNISSEUR en CM Toile enduite 140 Tissu reine

DIAMÈTRE en CM

QUANTITÉ DURÉE 2 mètre

PRIX/UNITÉ PRIX/HEURE 8. 90 €

PRIX TOTAL 17 80 €

Polyester fluo 140

Marché St-P.

2 mètres

5. 00 €

10. 00€

Jersey blanc 140

Coupons St-P.

3 mètres

3. 30 €

10. 00€

Fil 2000

5 mètres

1. 00 €

5. 00 €

5 mètres

10. 00 €

50. 00 €

12

2. 00 €

22. 00 €

2 m 50 + 4

2. 19

14. 30 €

1 m 50

0. 95 €

1. 42 €

5m

0. 95 €

4. 75 €

1 m 50

0. 50 €

0. 75 €

3 bobines

1. 60 €

4. 80 €

3

2. 50 €

7. 50 €

Toile fine 140 Tissu technique Fermeture à glissière

Fil 2000

Élastique plat

Fil 2000

Élastique plat

Fil 2000

Élastique rond

Fil 2000

Lacet

Fil 2000

Fils

Fil 2000

Mousse

Go sport

Plumes

Mondial Tissus

750 g

9,5€ / kg

9,50 €

Billes polystyrène

Internet

114 L

30€ / 120 L

30 €

Flocons polyester

Mondial Tissus

3 750 g

6€ / 500g

48 €

Arrêts cordons

Fil 2000

8

1. 00 €

8. 00 €

Embouts cordons

Fil 2000

4

0. 50 €

2. 00 €

30 m

1. 50 €

45 €

Biais fluo

Temps de coupe/ Temps de montage

1,5 cm 2,5 cm 1 cm

1 cm 120 cm

0, 50 cm

6,5 cm

8 tubes 1h / tube 4 tubes 2h/ tube 10 origami 1h/origami 3 blocs 2h /blocs

160 € 20€ / h

160 € 200 € 120€

Total en € 770, 82 € Ce tableau reflète le coût total des deux objet et peut également servir de liste de materies puisque les deux objets y sont combinés. Ce calcul est une base qui sera fournie au distributeur pour lui donner une idée du coût de revient, qu’il pourra ensuite modifier selon le lieu de production. 56 • Dossier


LARG. FOURNISSEUR FOURNITURES en CM TUBULAIRE BLOC Tissu en 140 Tissu reine Fil 2000 Fermeture à glissière Grossiste Mousse Fils Fil 2000 Temps de coupe/ montage Total bloc TUBE RIGIDE Tissu en 140 Fermeture à glissière Élastique plat Élastique plat Élastique rond Lacet Fils Mousse Arrêts cordons Embouts cordons Temps de coupe/ Temps de montage Total tube rigide TUBE MOU Polyester en 140 Jersey blanc en 140 Toile fine en 140 Fermeture à glissière Élastique plat Élastique rond Fils Plumes mélangées BIlles de polystyrene Flocons polyester Arrêts cordons Temps de coupe/ Temps de montage Total tube mou

Tissu reine Fil 2000 Fil 2000 Fil 2000 Fil 2000 Fil 2000 Fil 2000 Go sport Fil 2000 Fil 2000

Marché St-P. Coupons St-P. Fil 2000 Fil 2000 Fil 2000 Fil 2000 Fil 2000 Mondial Tissus Internet Mon dial Tissus Fil 2000

1,5 cm 2,5 cm 1 cm 1 cm 120 cm

1,5 cm 2,5 cm

DIAMÈTRE en CM

0, 50 cm 6,5 cm

0,50 cm

TOTAL TUBULAIRE

QUANTITÉ DURÉE

PRIX/UNITÉ PRIX/HEURE

PRIX TOTAL

1 mètre 3

8. 90 € 2. 00 €

2 bobines 3 blocs 2h / bloc

1. 60 € 20€ / h

8.90 € 6. 00 € 0€ 3. 20 € 20 €

1 mètre 4 2 m 50 1 m 50 4 m 50 1 m 50 3 bobines 3 6 4 8 tubes 1h / tube

8. 90 € 2. 00 € 2. 19 0. 95 € 0. 95 € 0. 50 € 1. 60 € 2. 50 € 1. 00 € 0. 50 € 20€ / h

2 mètre 3 mètres 5 mètres 4 4m 50 cm 3 bobines 750 g 114 L 3 750 g 2 4 tubes 2h / tube

8. 90 € 3. 30 € 1. 00 € 2. 00 € 2. 19 € 0. 95 € 1. 60 € 9, 50€ / kg 30 € / 120 L 6€ / 500g 1. 00 € 20€ / h

40 € 8. 90 € 8. 00 € 5. 50 € 1. 42 € 4. 30 € 0. 75 € 4. 80 € 7. 50 € 6. 00 € 2. 00 € 160 € 210 €

17. 80 € 10. 00 € 5. 00 € 8. 00 € 8. 76 € 0. 45 € 4. 80 € 9. 50 € 30€ 48 € 2. 00 € 160 € 304, 31 € 554,31 €

Le coût total de cette objet sera de 554, 31 €, main d’oeuvre comprise

Dossier •

57


LARG. FOURNITURES FOURNISSEUR en CM ORIGAMI POUR 10 ORIGAMI Tissu technique Biais fluo Fil 2000 Fils Fil 2000 Temps de coupe/ montage TOTAL 10 ORIGAMI

DIAMÈTRE en CM

QUANTITÉ DURÉE

PRIX/UNITÉ PRIX/HEURE

PRIX TOTAL

5 mètres 30 m 2 bobines 10 origami 2h /origami

10. 00 € 1. 50 € 1. 60 € 20€ / h

50. 00 € 45. 00 € 3. 20 € 400 €

Le cout total de 10 pièces de cet objet sera de 498, 20 €, main d’oeuvre comprise

58 • Dossier

498, 20 €


CALCUL DU COÛT DE CRÉATION ET DE PROTOTYPAGE FOURNITURES FOURNISSEUR

LARG. en M.

DIAMÈTRE Quantité/ PRIX/UNITÉ PRIX TOTAL en CM DURÉE PRIX/HEURE 2 mètres 1. 50 € 3. 00 €

Toile fine en 140

Fil 2000

Toile épaisse en 140

Fil 2000

6 mètres

2. 00 €

12. 00 €

Tissus reine

3m

8. 90 €

26 70 €

Tissu (toile cirée) en 140

Mondial Tissu

50 cm

6. 00 €

3. 00 €

Tissu (polyester fluo) 140

Marché St-Pierre

2 mètres

5. 00 €

10. 00 €

Nappe plastique

Mondial Tissus

1 mètres

5. 00 €

5. 00 €

Elasthanne

Mondial Tissus

50 cm

5. 00 €

2. 50 €

Tissu (toile enduite) en 140

Jersey Thermocollant en 50 Élastique plat

Les coupons de St Pierre

`

Socolatex

1 mètres

3. 00 €

1 mètre

6. 50 €

6. 50 €

Fil 2000

1 cm

4 mètres

0. 95 €

3. 80 €

Élastique plat

Entrée des fournisseurs

2,5 cm

1 m 50

2. 70 €

4. 05 €

Élastique rond

Au mètre à ruban

4 mètres

1. 00 €

4. 00 €

4 mètres

0, 50 €

2. 00 €

Leroy Merlin

1 bombe

11. 00 €

11. 00 €

Fil 2000

1 bobines

1. 00 €

1. 00 €

4 bobines

1. 60 €

6. 40 €

2

2. 50 €

5. 00 €

10 L 500 gr

5€/5L 3.5€ / 250gr

10. 00 € 7. 00 € 125, 95 €

Lacet Mousse expansée Fils

Fil 2000

0, 50 cm 1 cm

Fils fluo Mousse frite Billes de polystyrène Flocons polyester TOTAL MATIÈRE Temps de recherches/ expérimentations / relation client, recherche matériaux Tube mou Tube rigide Origami Bloc Total main d’oeuvre Total global

Go Sport Mondial Tissus Mondial Tissus

120 cm

6,5 cm

30h 30h 25h 20h 3semaine

10€ / h

300 € 300€ 250 € 200 € 1050€ 1175, 95 €

Ce montant global correspond à la somme qui sera facturé à l’entreprise pour le projet Dossier •

59


DÉPÔT DE MARQUE

Afin de couvrir la création du nom de ce projet, il faut le déposer selon ces étapes : Déterminez les produits et/ou les services couverts par le dépôt ; vérifiez la disponibilité de sa marque ; remplir le formulaire de dépôt Déposez le dossier à l’INPI et payez les redevances ; l’INPI vous adresse un accusé de réception portant la date et le numéro national de votre dépôt ; l’INPI publie le dépôt de votre marque au Bulletin officiel de la propriété industrielle (BOPI) ; l’INPI examine votre demande et émet d’éventuelles objections ; il vous transmet également d’éventuelles observations ou oppositions ; répondre aux éventuelles objections ; l’INPI publie l’enregistrement de votre marque au BOPI ; l’INPI vous envoie le certificat d’enregistrement. Le coût de ce dépot sera comme les matières premi!ères, réglé par l’entreprise qui embauche.

60 • Dossier


DIAGNOSTIC INTERNE / EXTERNE

FORCES - Entreprise déjà réputée - Matériel professionnel - Liberté de création

OPPORTUNITÉS - Courant du Kidding en expansion (de nouveaux magazines similaires à Milk sortent petit à petit comme Doolittle par exemple)

FAIBLESSES - Emploi pour une durée déterminée et un projet précis qui ne permet pas une parfaite intégration dans l’entreprise

MENACES

- Concurrence multiple

Dossier •

61


Scénarios d’usage SUJET D'ÉCRITURE SUR LE THÈME DU PROJET

J

ules, 10 ans, aime jouer aux jeux de constructions : à emboîter, à empiler, à aimanter, à construire, il possède toute une panoplie de ces éléments. Il rêve d’une assise à construire, déconstruire, moduler. Jules installe méthodiquement toutes les pièces par terre et les classe ; les tubes jaunes d’un côté ; puis les oranges, eux-mêmes classés par tailles. Ensuite; tous les petits éléments cylindriques, ordonnées selon leur nombre de raccords et enfin les petits tubes blancs et leurs blocs triangulaires. Puis, toujours aussi intelligemment, il se mit a former la structure, cela lui permit de délimiter l’espace que prendra sa réalisation, puis il ajoute, un à un, dans cette structure les éléments qu’il a classés auparavant. Il préférera certainement changer la disposition de son assise tous les jours plutôt que de s’y prélasser comme ferait un enfant un peu plus paresseux, soit !

62 • Dossier

M

aëlle, 5 ans, comme la majorité des petites filles, rêve d’être une princesse. Sa chambre a été décorée par sa maman comme un château, elle adore la couleur rose et les motifs pailletés. C’est alors logiquement que son assise préférée ressemblerait à un trône de reine. À partir du moment où Maëlle comprit le système d’assemblage, elle se mit à réaliser une haute assise avec passion. Elle positionna deux blocs triangulaires l’un au dessus de l’autre et en mit un autre de part et d’autre comme de grands accoudoirs et s’y installa confortablement. Autour, elle plaça les tubes verticalement tel des donjons et se lança à corps perdu dans une scénette de cour royale.


S

arah, 8 ans est une guerrière, elle joue davantage avec les garçons que les filles dans la cour de l’école. Lancer, détruire, déformer sont des actions qui l’animent. S’asseoir ? Pour elle, il n’en est pas question, les journées sont déjà trop courtes pour tout ce qu’elle voudrait entreprendre.

F

lorian, 8 ans est très proche de sa soeur. Ils aiment jouer ensemble, ce qui n’est pas pour déplaire à leur mère mais celle ci préférerait tout de même que ce soit plus calme et moins axé sur les bagarres. Dès qu’elle vit ces grands sabres lasers, elle les prit en main. Elle fut un peu déçue quand elle se rendit compte qu’ils étaient mous, mais rapidement cela lui donna des idées. Elle en entoura un autour de son poignée puis le noua, elle fit de même pour l’autre bras et elle joua avec ses immenses tentacules. Julien arriva dans le salon pour rejoindre sa soeur. Il comprit rapidement le principe du jeu que Sarah avait inventé. Il s’empara d’un tube rigide et se mit à combattre les longs bras tortueux de son ennemi d’un jour. Peut-être seront ils bientôt fatigués et se jetteront sur les pavés triangulaires pendant la trêve ?

Dossier •

63


CONCLUSION CONCLUSION

CONCLUSION

64 • Dossier


La tonalité de ce projet a généré la création et le développement d’un univers dans les productions. Cette façon d’aborder le design pourrait également s’adapter à d’autres domaines d’activités et ainsi devenir une ligne directrice pour l’avenir. Cette réf lexion, basée sur l’originalité permet de déployer de nouvelles idées, de nouveaux concepts, sans choquer. Le maître mot : quitter les sentiers battus.

Dossier •

65


CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES

Lesenfantsdudesign.fr Milk.fr Smallable.fr Trendsnow.fr Allocine.fr

66 • Dossier


BIB LIO GRA PHIE FIL MO GRA PHIE EX PO SI TION

LIVRES - Bruno Munari; «L’art du design» édition Pyramyd, collection «:T» - Année 60; «informe, mode d’emploi» - «Vivre à l’oblique», dessins et commentaires par Claude Parent, publié par L’Aventure urbaine, 1970 - «L’Informe, mode d’emploi» par Yve-Alain Bois and Rosalind Krauss; 1995. Éditeur: Centre Pompidou, Paris. En collaboration avec Susanna Shannon. - «Matali Crasset», collection DESIGN&DESIGNER. Édition Pyramyd. ARTICLES - Bergson; Le rire - Extrait journal Libération 2 novembre 2010 - «Du comique au burlesque»; Bergson Article publié dans Art Press, hors-série n°24, « Le burlesque : une aventure moderne », octobre 2003 -Atelier d’art - Novembre décembre 2012 page 29 > l’art du pliage, une dimension pédagogique - Milk & Milk décoration

DESSINS ANIMÉS - BipBip et Coyote, Bugs Bunny, Titi et Grominet ; Warner Bros FILMS - «Le jouet» de Francis Veber ; 1976 - «Les vacances de Mr. Hulot» de Jacques Tati ; 1953 VIDEOS - http://www.youtube.com/watch?v=mKroEeS3Hx4&list=FLqs AuIIh_jR1ixCpMg2rbZg

EXPOSITIONS - «Architecture de papier» à la Cité de l’architecture et du patrimoine - « Arrrgh! Monstres de mode» à La Gaîeté Lyrique SALONS - «Salon du livre et de la presse jeunesse» de Montreuil - «Maison & objet», Hall 6 - Villepinte - «Playtime» ; Salon international dédié à l’enfant au Parc Floral de Paris

Dossier •

67


68 • Dossier


Gérard Claire Étudiante en DMA Céramique & Textile Option Artisanat Numérique Dossier •

69

Mémoire de projet  

"À vos marques, prêts? Pfiou..."

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you