Issuu on Google+

V

O

E

U

X

2

0

1

1

LA MURE ARGENS  Monsieur le Président du Pays A3V - 1er Vice Président du Conseil Général, représentant le Président Bianco, Monsieur le Président de la Communauté de Communes, MM. Les Maires des communes voisines,

Etat Civil 3 naissances, de : Théo BRUN-COZZI, Elsa CAVALLO, Laura CREISSARD-MISTRAL Et 5 mariages de : Julie BONNET et Thuan BUI THAI, Alina CORSEI et Eric GUIZOL, Dima HATUQA et Laurent BLANC Corinne LE GAC et Raymond TRIMAILLE, Brigitte BIZOUARN et Michel ALARCON Enfin, nous avons la satisfaction de n’avoir pas eu à enregistrer de décès.

Mmes et MM. les Présidents, Responsables de Services publics et au public, et toutes et tous que je remercie pour votre présence et à cette rencontre annuelle. Je dois faire part ici des excuses de M. le Préfet, de MM. Vauzelle, Pt du CR, Bianco, Député-Pt du CG, Spagnou, Président de l’Association des Maires et Domeizel, Sénateur, ainsi que d’un certain nombre de personnalités toutes très sollicités en cette période. Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Chers amis, laissez moi tout d’abord, au nom du Conseil municipal, au nom du Comité Communal d’Action Sociale, au nom de nos employés communaux et en mon nom personnel, vous présenter nos vœux les plus

réalisations les plus marquantes de 2010, je rappelle : La réfection totale de La montée du Colombier, y compris

chaleureux de bonne santé, de belle année, pour vous, pour vos familles, pour toutes celles et tous ceux qui vous sont chers. J’adresse aussi des vœux particuliers à celles et ceux qui sont dans la maladie ou dans le chagrin. Qui sont dans la solitude ou affrontent des difficultés de tous ordres. Enfin j’adresse des vœux de parfaite intégration aux nouveaux habitants de notre commune. Nouvelle année, nouvelle manifestation de vœux, inscrite dans nos rendez vous annuels et qui me permet, de revenir sur l’année écoulée pour en rappeler les temps forts. Je le ferais brièvement ;Malgré les contraintes financières qui pèsent sur nos budgets, nous avons poursuivi nos investissements, sachant que les retards pris ne se rattrapent pas. Nous mobilisons toutes nos capacités, en restant attentifs à ne pas mettre en danger la Commune et à préparer au mieux son avenir.Parmi les

ses barrières de sécurité, -­‐

Les opérations d’entretien de voirie, d’autant plus indispensables que les hivers rigoureux se succèdent et que le gel, le déneigement, le salage n’épargnent pas les revêtements routiers. Déneigement et salage qui sont d’ailleurs aussi bien un


sujet d’insatisfaction de nos administrés, en attente de toujours plus de service, et un sujet de préoccupation pour nous -­‐ devant l’envolée des coûts de la maintenance hivernale. A ce propos j’ai dû rappeler qu’il appartient à chacun de déneiger son pas de porte et

-­‐

-­‐

-­‐

-­‐

-­‐

Le nettoyage de ce Parc du Colombier, impératif après de longues années de « jachère », La maintenance des r é s e a u x d’adduction d’eau potable et d’assainissement et les rénovations ponctuelles, avec les difficultés récurrentes hélas bien connues, Les travaux sur les b â t i m e n t s communaux et l’achèvement de l’aire de jeux des enfants, La protection des périmètres de captages de nos sources, dont le volet juridique est achevé, ou encore la modification simplifiée du POS, Je signale aussi la mise en place d’un radar de Météo France sur la montagne de Maurel ainsi que les mesures d’anticipation sur l’arrivée prochaine de la TNT.

que du sel est tenu à la disposition de tous dans les locaux municipaux, y compris à Argens. La rénovation de la maison principale du Parc du Colombier, dont l’achèvement des travaux a permis l’entrée dans les lieux de nos locataires.

Dans un autre domaine, nous poursuivons avec ténacité l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme, document très important qui dessine la

physionomie future de la Commune à 20-30 ans et pour lequel nous devons intégrer les contraintes nouvelles des Grenelle I et II, avec le renchérissement des coûts qui en résulte. L’équation à résoudre est maintenant la suivante : Comment satisfaire l’attente de ceux qui voudraient construire et s’installer à LA MURE ou à ARGENS alors que nous ne pouvons pas ouvrir de nouveaux espaces à la

construction, sachant que nous avons de nombreux terrains déjà constructibles même si ils font l’objet de rétention foncière de la part de leurs propriétaires ? Nous aurons au cours de cette année des concertations élargies sur le dossier. Elles seront certainement délicates. L’année nouvelle s’ouvre dans un nouveau cadre de réformes (suppression de la TP, réforme territoriale, ...) auxquelles la plupart de nos concitoyens ne comprennent pas grand-chose mais qui sont pour nous un grave sujet de préoccupation, voire de colère. La réforme territoriale, qui devait simplifier le « millefeuille administratif», ne simplifie rien mais ajoute de nouveaux échelons (drôle de rationalisation !). Avec des fusions de communauté de communes quasi imposées, dans une logique qui conduit le département à environ 5


grandes intercommunalités, dont 2 Communautés d’Agglomération autour de Manosque et de Digne. Ne restera-t-il à notre territoire que le choix entre isolement et asphyxie ou celui de mendier, à terme, un strapontin dans une communauté d’agglomération d’un vaste Pays Dignois ? Pour couronner le tout, le Conseil Général et le Conseil Régional voient leur propre financement étranglé et les possibilités d’aider nos communes largement entamées.

A La Mure : -Nous souhaitons mener la r é n o va t i o n d e l a Ru e d u m i l i e u , ave c l’enfouissement des lignes, la rénovation des réseaux, dont le pluvial, et la mise en place d’un nouveau revêtement. -­‐

Le Conseil Général nous a aussi confirmé sa volonté de réaliser la sécurisation de la RD 955 entre St André et La Mure, opération complexe et couteuse avec là aussi, la rénovation de tous les réseaux, secs et humides. Dossier qui comporte des difficultés techniques, juridiques et financières … majeures. Le Conseil Régional nous apporte son soutien à la modernisation de l’éclairage public pour le secteur Place-Mairie, ce qui va nous permettre de conduire l’opération dans le cadre de la maitrise énergétique (Programme AGIR).

Au final c’est, réduction de l’autonomie des collectivités, recentralisation, cumul de fonction, éloignement de l’Elu et du citoyen, -­‐ etc., etc. Je ne vois rien dans ces réformes de bien réjouissant. C’est une telle régression qu’aucun des 3 parlementaires du département n’a voté le texte. Alors je suis un élu en colère, mais surtout, je suis profondément désolé par -­‐ ce qui se prépare pour les temps à venir. Mais je voudrais m’attarder sur un dossier très Il faudrait aussi évoquer notre Communauté de important, celui de l’acquisition par la communes, l’évolution de ses compétences… C o m m u n e d e mais aussi les perspectives en matière fiscale l ’ a n c i e n n e pour les contribuables que nous sommes. Mais minoterie. Elle cela nous demanderait trop de temps, nous le s’inscrit dans le ferons dans une autre occasion.Et j’aurais trop c a d r e d ’ u n peur de vous couper l’appétit et de vous mettre p r o j e t de de mauvaise humeur.Tel est notre contexte. développement Mais, mon propos étant peu encourageant je touristique à la vais le relativiser en rappelant que l’année d i m e n s i o n d u dernière nous étions dans l’actualité d’Haïti, t e r r i t o i r e d u cette année dans celle du Brésil, de l’Australie, Pays, avec la de la Tunisie. Toute au long de l’année dans mise en valeur muséographique du patrimoine celle du Moyen Orient ou de l’Afrique de l’ouest. remarquable laissé par les anciennes industries Alors, à cette dimension planétaire, nos soucis traditionnelles du territoire ; la minoterie de La apparaissent bien minces et nous rappellent Mure, la distillerie de Barrême, le patrimoine que beaucoup envient notre situation et nos d r a p i e r d u H a u t Ve r d o n , l e s m o u l i n s difficultés. Alors à notre modeste niveau, nous d’Entrevaux. Ce dossier est porté par le Pays, poursuivrons notre action en avec la Communauté de communes du 2011, avec ; moyen Verdon et l’association Arts & Culture Fabri de Peyresq, chacun A Argens, la dans son rôle.. s t a t i o n d’épuration pour laquelle nous sommes en phase La minoterie de La Mure est d’études de appelée à devenir le « Cœur finalisation, avant celle de la culturel du territoire du Pays consultation des entreprises ; J’ai déjà dit que A 3 V ». C’est un enjeu économique fort son coût, pourtant inévitable, nous inquiète et à long terme. C’est un projet «visionnaire », fortement pour les finances communales. au bénéfice des jeunes générations.


Je veux souligner que cette acquisition n’a pu se faire que grâce –et je l’en remercie vivement- à Marie France EBBO et à sa passion pour la préservation des patrimoines. A Ernest DOL et à toute sa famille, je voudrais dire que je mesure ce que peut représenter la vente de la minoterie, lieu chargé d’une telle histoire personnelle et familiale.

J e vo u d ra i s m a i n t e n a n t e x p r i m e r t o u t e m a reconnaissance à celles et ceux qui œuvrent toute l’année pour nos villages de La Mure et d’Argens, pour les rendre agréables, en faire des lieux ou il fait bon vivre. Je pense au travail fait par les services, par les associations. Dans notre commune, je souligne le rôle de l’Association Le Riou et celui des Comités des Fêtes (à La Mure, nous attendons sa renaissance le 19 février). Dans notre bassin de vie et de proximité, je veux dire l’action des pompiers, de l’ADMR, des services de la communauté de communes, du Pays ou de l’Etat. Je pense encore aux écoles et au collège, à nos postiers, nos forestiers, à notre trésorerie, aux gendarmes, aux syndicats d’électrification ou d’entretien des berges. Et encore, la bibliothèque, la crèche, le don du sang … et tant et tant d’autres. D’une manière générale tous ceux qui agissent, si discrètement qu’on en oublie parfois leur action, mais qui font ce qui constitue notre environnement quotidien. A nos associations locales dont nous savons les difficultés qu’elles ont connu en 2010, je renouvelle le total soutien de la municipalité. A tous - y compris ceux que je n’ai pas citésje dis notre profonde reconnaissance. Je veux aussi dire combien sont précieuses les aides financières de l’Europe, de l’Etat, du Conseil Général et du Conseil Régional. Que tous sachent que nous mesurons, que nous apprécions leur soutien. Mais aussi la qualité des relations que nous avons avec chacun. A ce stade, permettez moi une mention très appuyée pour la petite équipe de nos employés communaux, à Cigaline, à Alice, à Christian et Pierre, sur qui nous nous appuyons largement. Merci pour leur efficacité et leur sens aiguisé du service. Enfin je veux dire publiquement un très, très grand merci à mes collègues de l’équipe municipale, aux adjoints (à Claude, Christian et André-Luc), aux conseillères et aux conseillers qui s’investissent dans leur mission tout au long de l’année, avec dévouement … même quand la tâche est ingrate. Aussi, je vous en prie, ne les engueulez pas trop, ce sont des bénévoles qui prennent sur leur temps et leur vie de famille. Je n’oublie pas les membres du CCAS, de la Commission administrative, les différents délégués (SIE), tous régulièrement sur la brèche. Un mot encore à propos de l’information, points particulièrement sensibles. Car il est vrai que nous sommes plus attentifs à faire qu’à faire savoir. Pourtant à informer Christian (Reboul) fait un travail considérable dans ce domaine. En témoigne, le nombre de consultations des sites Internet. Et nous sommes très à l’écoute de nos administrés, même si certains peuvent avoir le


sentiment que les réponses tardent à venir ; Il est vrai que nous ne savons toujours pas faire de miracles ! Aux nouveau nés et nouveaux mariés je renouvelle tous nos vœux.

Le centenaire du Chemin de Fer de Provence Je voudrais pour terminer évoquer une jeune centenaire, au seuil d’une nouvelle jeunesse. Je veux parler de la ligne du Train des Pignes. 100 ans cette année et en plein renouvellement. Y-a-t-il plus beau signe d’espérance ? C’est donc sur cette note d’espérance, que je vous renouvelle nos vœux les plus sincères de très belle année, de sérénité, de paix, de solidarité et d’humanité. Bonne année à tous.


fichier texte du discours des voeux 2011 la Mure Argens