Page 1

artis ns le monde des

Retrouvez dans ce numéro toute l’information de votre CMA

septembre/octobre 2019 • 1,50 € Bimestriel

#132

// CORRÈZE

QUITAINE NOUVELLE-A

05 ACTUAL

ITÉ

S Les p’tit s déjeun ers de l’artis anat

06 ACTUALITÉS

Formations et conférences à venir S

12 ACTUALITÉ

rrèze Origine Co

GARAGE PUYDEBOIS, DE PÈRE EN FILLES ! CORRÈZE


Entre pros une histoire de

confiance ! Assureur depuis plus de 60 ans MAAF PRO est à vos côtés pour vous conseiller et vous accompagner dans votre vie professionnelle comme dans votre vie privée.

en agence Prenez rendez-vous sur maaf.fr ou sur l’appli mobile MAAF et Moi

au téléphone 3015 du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 8h30 à 17h.

sur votre espace client Sur maaf.fr et l’appli mobile MAAF et Moi

00/00 - MAAF Assurances SA - RCS NIORT 542 073 580 - Création :

MAAF disponible pour vous


ÉDITO // SOMMAIRE ENVIE D’ALLER PLUS LOIN ? WWW.CMA-CORREZE.FR CMACORREZE

@CMACORREZE

#METIERSDARTCORREZE

08

ACTUALITÉS

04

..........................................

10

04

Vis ma vie avec Christophe Jerretie ! Retour sur la conférence débat avec l'INPI Les premières rencontres du mécénat et des savoir-faire

00/00 - MAAF Assurances SA - RCS NIORT 542 073 580 - Création :

Maître artisan Président de la chambre de métiers et de l'artisanat de la Corrèze

DOSSIER Loi Pacte : les nouveautés qui vous concernent

PRATIQUE

Les p’tits déjeuners de l’artisanat Gaspiller, c’est juste plus possible ! Formations/conférences à venir ! Garage Puydebois, de père en filles ! Assemblée générale de la CMA 19

19

...................................................

Organisations professionnelles Les petites annonces corréziennes Évaluez vos avantages en nature Relations commerciales : comment rompre ? Auto-entrepreneurs : déduisez vos charges avec le système de débours

Zoom sur les métiers d’art Des changements à la CMA 19

ACTUALITÉS RÉGIONALES 14 ...

Marcel Demarty

WWW.CMA-CORREZE.FR

16

APRÈS L’ÉTÉ… Et oui, l’été 2019 s’est éloigné ! Finies pour certains les semaines bien remplies, parfois trop, pour servir la clientèle qu’elle soit habituelle ou de passage ; finis pour d’autres les repos bien mérités et les barbecues entre amis ; finies enfin les périodes de canicule qui ont fait de 2019 l’été le plus chaud de la dernière décennie ! Retour désormais au travail pour tous, chefs d’entreprise et compagnons ; retour ou découverte des CFA pour les apprentis ; retour aux réalités de nos activités avec leur lot de contraintes et de soucis mais aussi leur part de satisfactions ! Poursuite pour nous, élus de la CMA 19, du travail de préparation de la future chambre de métiers de région mais aussi de notre investissement pour la défense des intérêts des artisans corréziens. « L’histoire est un perpétuel recommencement », disait Thucydide ; certes. Mais comme les saisons évoluent et se modifient, nos entreprises sont aux prises avec un environnement changeant, souvent mal maîtrisé, parfois incontrôlé, toujours pesant. Notre chambre de métiers elle-même est entraînée dans un courant rapide, avec de nombreux remous. Mais comme vous, nous réagissons, nous adaptons, nous anticipons, nous orientons, bref, nous nous battons ! Nous respectons le premier engagement de notre mandat : pour vous et à vos côtés ! Nous allons, encore plus, sillonner notre Corrèze, élus et agents, pour vous rencontrer, vous écouter, vous accompagner… Et pour cette volonté-là, il n’y a et il n’y aura pas de saison ! À bientôt, près de vous ou chez vous !

Õ

En bref en Nouvelle-Aquitaine Vos formations prises en charge jusqu’à 100 % !

REGARDS

...................................................

28

Trait d’union : Il va y avoir du sport Opinion : Joseph Calvi, président de l’Andsa

Ce numéro comprend des pages spécifiques (1 à 20) pour les abonnés de la Corrèze. Le Monde des artisans n°132 – Septembre/octobre 2019 – Édition de la Corrèze – Président du comité de rédaction des pages locales : Marcel Demarty – Éditeur délégué : Stéphane Schmitt – Rédaction : ATC, port. : 06 65 62 28 85, e-mail : lemondedesartisans@groupe-atc.com – Ont collaboré à ce numéro : Marjolaine Biagi, Julie Clessienne, Sophie de Courtivron, Christelle Fénéon, Isabelle Flayeux, Guillaume Geneste, Samira Hamiche, Mélanie Kochert, Sylvain Villaume, Samorya Wilson, Jean-François Robert, Annabelle Dhondt, William Asquin, Elodie Faure, Thierry Goursolle, Sylvie Fanguin – Secrétariat de rédaction : Pixel6TM (Clara Mennuni) – Publicité : ATC, 137 quai de Valmy, 75010 Paris – Publicité : Thierry Jonquières, Tél. 06 22 69 30 22, fax 05 61 59 40 07, e-mail : thierry.jonquieres@wanadoo.fr et Cédric Jonquières, Tél. 06 10 34 81 33, fax 05 61 59 40 07, e-mail : cedric.jonquieres@orange.fr – Photographies : Pixel6TM – Crédit photo pages locales sauf mention contraire : CMA 19 – Promotion diffusion : Shirley Elter, Tél. : 03 87 69 18 18. Tarif d’abonnement 1 an. France : 9 euros. Tarif au numéro : 1,5 euro. À l’étranger : nous consulter – - Tél. 03 87 69 18 01 – Fabrication : Pixel6TM, Tél. 03 87 69 18 18 – Éditeur : Média et Artisanat SAS appartenant à 100 % à Conception éditoriale et graphique : ATC, 23 rue Dupont-des-Loges, BP 90146, F-57004 Metz cedex1. – PDG et directeur de la publication : François Grandidier – N° commission paritaire : 0321 T 86957 – ISSN : 1271-3074 - Dépôt légal : à parution – Impression : Léonce Deprez - ZI Ruitz - 62620 Barlin Origine géographique du papier : Allemagne • Taux de fibres recyclées : 0,00 % • Certification des fibres utilisées : PEFC • Au moins 1 des indicateurs environnementaux : Ptot 0,016 kg/tonne


// CORRÈZE

ÉVÉNEMENT

Vis ma vie avec

CHRISTOPHE JERRETIE ! Dans le cadre de la Semaine nationale de l’artisanat du 3 au 9 juin 2019, le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat a pu mettre en place une multitude d’initiatives de promotion du secteur autour du thème « Une semaine pour choisir l’artisanat ». Retour sur l’une d’elles avec artisan d’un jour !

P

our la première fois, la chambre de métiers et de l’artisanat de la Corrèze a proposé au député de la première circonscription de la Corrèze, Christophe Jerretie, de découvrir le secteur de l’artisanat de manière concrète et originale ! Dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 juin, le député Christophe Jerretie a mis la main à la pâte en se glissant dans la peau d’un artisan boulanger. De 23 h 30 à 3 h 30, il a assisté Sébastien Rouzier, dans son fournil de la boulangerie de Saint-Augustin à la réalisation de toute la chaîne de production du pain, des tourtes et en réalisant aussi des baguettes de tradition.

Une organisation rodée

Plongé le temps d’une soirée dans le quotidien d’une entreprise artisanale, et au fil de ses échanges avec Sébastien Rouzier, son salarié et son apprenti, Christophe Jerrete a pu découvrir les attraits et les problématiques de l’artisanat. L’immersion, que lui a-t-elle apportée ? « Une immersion permet de mieux se rendre compte du métier, de la qualité du travail effectué. On pense que tout est facile. Je n’imaginais pas une organisation aussi rodée », a conclu Monsieur Christophe Jerretie.

Retour sur la conférence débat avec l’INPI Le vendredi 14 juin s’est tenue une conférence à la chambre de métiers de la Corrèze à Tulle sur le thème de la protection des données, des marques, des créations mais aussi des droits d’auteur. Cette conférence a été animée par Alain Souchard, délégué régional à l’Institut national de la propriété industrielle (INPI). Elle a permis de rassembler une quinzaine d’entreprises qui ont pu poser des questions et échanger avec l’intervenant. La chambre de métiers, en association avec l’INPI, vous propose des webconférences (entretien individuel avec le représentant de l’INPI par visio).

¡

4

LE MONDE DES ARTISANS

POUR TOUTE INFORMATION ET/OU PRISE DE RENDEZ-VOUS AVEC L’INPI, vous pouvez contacter le pôle entreprises de la chambre de métiers – William Asquin – 05 55 29 95 95.


// CORRÈZE

Les premières rencontres du mécénat et des savoir-faire Les premières rencontres du mécénat et des savoir-faire se sont déroulées le samedi 29 juin 2019 au cinéma Véo. Ces rencontres étaient organisées par la ville de Tulle en partenariat avec la région Nouvelle-Aquitaine, la chambre de métiers, le département, l’État, l’agglomération de Tulle et la chambre de commerce.

R

endez-vous est pris le samedi 29 juin de 14 heures à 18 heures. À cette occasion, sept projets culturels autour de l’accordéon et de la dentelle ont été présentés aux entreprises participantes. Lors de ces rencontres, la chambre de métiers est intervenue sur le mécénat de compétences ou en nature. Notre intervenant, William Asquin, référent métiers d’art a précisé également que les métiers d’art sont très souvent eux-mêmes à la recherche de mécénat pour développer leurs projets. Il est à noter que de plus en plus de mécènes sont attirés par la valorisation et le soutien au développement des métiers d’art. Une des ambitions du mécène est de valoriser des savoirfaire et d’encourager leur transmission. Qu’il soit en nature, en compétence ou financier, le mécénat se révèle une

opportunité de participer au développement du territoire ainsi que des projets artistiques et culturels.

¡

POUR PLUS D’INFORMATION, vous pouvez contacter le pôle entreprises – William Asquin au 05 55 29 95 95.

Les p’tits déjeuners de l’artisanat ▼ 1er rendez-vous le jeudi 13 juin 2019 de 8 h 30 à 10 h 00 à l’hôtel de ville – salle des Mariages à Argentat. Seize entreprises y étaient présentes.

La chambre de métiers et de l’artisanat de la Corrèze a organisé deux petits-déjeuners de l’artisanat à Uzerche et à Argentat sur l’actualité dans l’apprentissage, les ressources humaines et la formation.

L

▲2

e rendez-vous le mardi 9 juillet 2019 de 8 h 30 à 10 h 00 au site de la papeterie à Uzerche. Douze entreprises y étaient présentes.

ors de ces deux rencontres, Sylvie Fanguin, conseillère emploi et ressources humaines, est revenue sur l’application de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Cette loi du 5 septembre 2018 a généré de profondes modifications pour les systèmes d’accès à la formation (exemple : création des OPCO) et dans les modalités des contrats apprentissages. Les nouveautés sur les contrats apprentissages ont été développées, puis l’exposé s’est poursuivi sur le thème de la gestion des compétences du personnel en entreprise. Sylvie est notamment revenue sur le plan de formation, pilier pour développer les compétences au sein d’une entreprise. L’employeur se doit notamment d’assurer l’adaptation des salariés à leur poste de travail ; de veiller à ce que les salariés main-

tiennent leur capacité à occuper un emploi au regard de l’évolution des emplois, des technologies et des organisations avec de nouveaux moyens dédiés. Cette rencontre a permis aux entreprises d’échanger, de poser des questions et, à la demande de certains, de programmer des rendez-vous afin de traiter au mieux les dossiers individuellement. Notre conseillère emploi et ressources humaines a rappelé les services proposés par la chambre de métiers dans ces domaines.

¡

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS SUR LA GESTION DU PERSONNEL ? Sur le recrutement ? Sur le moyen de fédérer votre personnel ? Sur l’organisation de votre entreprise ? Sur l’apprentissage ? Contacter Éléonore Pereira Da Fonseca au pôle entreprises de votre chambre de métiers au 05 55 29 95 95.

LE MONDE DES ARTISANS

5


// CORRÈZE

ACTUALITÉS

Gaspiller, c’est juste plus possible !

Écoconduite : un gain énergétique et économique

ARTISANS DES MÉTIERS DE BOUCHE ! Le gaspillage alimentaire est le fait de jeter des denrées, entamées ou non, encore consommables, au fil de la chaîne de production, de distribution et de consommation. La lutte contre le gaspillage alimentaire représente de véritables enjeux de société économiques, sociétaux et environnementaux.

U

La transition énergétique implique des changements de comportements de l’ensemble des acteurs, à la fois dans la façon de consommer l’énergie et dans les choix d’investissements. L’écoconduite apparaît comme une action opérationnelle, simple et efficace s’intégrant dans une démarche de mobilité durable, et qui permet outre de faire des économies de limiter vos émissions de CO2. Artisans, venez-vous informer sur les différents modes de carburation et essayer le simulateur de conduite. Devenez un conducteur écocitoyen !

ne étude réalisée en 2016 dans le réseau des CMA de NouvelleAquitaine dresse un état des lieux chez les artisans concernés.

Retrouvez l’ensemble des documents sur : www.dechets-nouvelleaquitaine.fr

À retenir que : → 70 % constatent des pertes alimentaires à toutes les étapes de l’approvisionnement, du stockage, de la fabrication et de la vente ; → 45 % évaluent la perte financière entre 10 % et 20 % de leur chiffre d’affaires ; → 60 % déclarent jeter les déchets organiques avec les ordures ménagères. En complément de cette étude, des visites sur le terrain ont démontré que le gaspillage alimentaire moyen par an et par entreprise équivaut à 3 t de produits jetés, soit 9 700 € HT de

perte financière et 0,52 % du chiffre d’affaires. Ce n’est juste plus possible !

Limiter vos pertes

Boulanger, pâtissier, charcutier traiteur, boucher, restaurateur, poissonnier, votre CMA vous propose des outils pour limiter vos pertes, revaloriser vos invendus, optimiser votre gestion de stocks et diminuer ainsi vos pertes financières. De plus, en réduisant le gaspillage alimentaire, vous valorisez votre image de protecteur de l’environnement.

Aussi, découvrez sans tarder :

→ le guide pratique pour réduire le gaspillage alimentaire ; → le diagnostic en ligne pour vous auto-évaluer sur le sujet ; → l’accompagnement pertes/déchets pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Votre chambre de métiers de la Corrèze organise une formation écoconduite le lundi 25 novembre à la chambre de métiers à Tulle.

¡

SI VOUS ÊTES INTÉRESSÉ inscrivez-vous, le nombre de place étant limité contactez le service formation au 05 55 29 95 95 ou formation@cma-correze.fr.

¡

PLUS D’INFOS : Élodie Faure e.faure@artisanat-nouvelle-aquitaine.fr 05 55 79 45 02

FORMATIONS/CONFÉRENCES À VENIR ! FORMATIONS/CONFÉRENCES Conférence/Mettez-vous en conformité avec la réglementation étiquetage Prévenir et gérer les impayés : récupérer ses créances comment faire… Conférence/Faites du numérique un atout commercial ! Réseaux sociaux : Communiquer sur Facebook, Instagram et twitter Écoconduite : un gain énergétique et économique Prise de vue photo : acquérir rapidement les bases essentielles

DATES Lundi 21 octobre à 16 h 00 Jeudi 14 novembre (1 journée) Lundi 18 novembre Mardi 19 novembre (1 journée) Lundi 25 novembre Les jeudis 5 et 12 décembre (2 journées)

FAITES-VOUS CONNAÎTRE auprès de Madame Bouillaguet au 05 55 29 95 95 ou formation@cma-correze.fr

6

LE MONDE DES ARTISANS


FORFAIT SOCIAL À 0% POUR LES ENTREPRISES DE - 50 SALARIÉS DEPUIS LE 1ER JANVIER 2019

LA LOI PACTE SIMPLIFIE L’EPARGNE RETRAITE ENVIE DE RÉCOMPENSER VOS SALARIÉS LE CRÉDIT MUTUEL VOUS ACCOMPAGNE DÈSRÉMUNÉRATION À PRÉSENT ? OU OPTIMISER VOTRE POUR TROUVER LES OPTEZ POUR NOS SOLUTIONS D’ÉPARGNE SALARIALE. SOLUTIONS ADAPTÉES À POUR PLUS D’INFORMATIONS : VOTRE SITUATION. RENDEZ-VOUS dans une Caisse de Crédit Mutuel

CONNECTEZ-VOUS au site www.creditmutuel.fr

TÉLÉCHARGEZ l’appli Crédit Mutuel

Le Crédit Mutuel, banque coopérative, appartient à ses 7,9 millions de clients sociétaires. Caisse Fédérale du Crédit Mutuel MABN, société coopérative anonyme à capital variable, capital initial de 38 112 € immatriculée sous le n° 556 650 208 RCS LAVAL – 43, bd Volney 53083 Laval Cedex 09, contrôlée par l’Autorité de Contrôle Régionale Crédit Loire-Atlantique et du 09. Centre Ouest Prudentiel et Caisse de Résolution (ACPR),de 4 Place de Mutuel Budapestde CS92459 75436 Paris Cedex Caisse Régionale Crédit Loire-Atlantique CentreCS Ouest - Société Anonyme Coopérative SIREN 870du800 299Mutuel RCSdeNantes. 10 rue et deduRieux, 14003, 44040 Nantes Cedex de 1 Crédit à Capital Variable - RCS Nantes B870 800 299 - Intermédiaire en opérations d’assurance n° ORIAS 07 003 758, consultable sous www.orias.fr - 10, rue de Rieux, CS 14003, 44040 Nantes.

IP_LOI PACTE_L190xH130 - Le Monde des Artisans 19-23-24-87.indd 1

26/09/2019 08:25

Une équipe à votre écoute pour vous conseiller et vous accompagner dans vos projets.

29 place Jourdan 87000 Limoges 147 avenue J. et B. Chirac 19100 Brive-la-Gaillarde Tél. 05 40 16 32 20 limoges@arthur-loyd.com

www.arthurloyd-limoges.com SUIVEZ-NOUS !

BUREAUX - COMMERCES - LOCAUX D’ACTIVITÉS - ENTREPÔTS


// CORRÈZE

ACTUALITÉS

GARAGE PUYDEBOIS, de père en filles !

Le Garage Puydebois (Citroën) au 140 avenue Jacques et Bernadette Chirac à Brive-la-Gaillarde a été ouvert en 1975 par Monsieur Émile Puydebois, grand passionné de mécanique automobile. Le garage a suivi quelques évolutions de marque en passant par Rover jusqu’en 2005, puis Land Rover pendant quatorze ans. Depuis 2011, le garage est devenu agence Citroën

À

sa retraite Monsieur Émile Puydebois a laissé la suite à deux de ses filles : Michèle Puydebois Landreau et Françoise Puydebois. Dès la fin de ses études, Michèle Puydebois Landreau est entrée dans le garage. Quelques années après, Françoise Puydebois la rejoint après un DUT génie mécanique et une expérience de dessinatrice en mécanique industrielle. Pour Françoise Puydebois, l’idée de revenir dans le garage pour la reprise de la concession avec sa sœur a été une évidence car elle a baigné depuis de nombreuses années dans le monde de l’automobile. Les deux sœurs Puydebois ont des tâches variées dans le garage passant par la comptabilité, la mise en place du showroom, la vente ou encore la réception atelier. Elles sont de véritables couteaux suisses en sein de l’établissement. À leur côté, une équipe de trois personnes composée de deux techniciens mécanique et d'un carrossier-peintre.

8

LE MONDE DES ARTISANS

qui évolue mais aussi les marques automobiles. Elles deviennent de plus en plus exigeantes dans la présentation des standards de leur marque face à la concurrence. La clientèle change, celle-ci est plus volatile. L’arrivée d’Internet a créé de nouveaux concurrents. À l’heure actuelle, le métier de garagiste est devenu complexe pour les affaires tant dans l’entretien que dans la vente de véhicules. Malgré des changements de marque dans le passé, le garage familial Puydebois Citroën garde une clientèle fidèle. La proximité et la connaissance de cette dernière durant toutes ces années permettent à Michèle et Françoise Puydebois de les chouchouter et de maintenir debout un des derniers garages familiaux de la ville de Brivela-Gaillarde.

Nous nous sommes entretenus plus longuement avec Françoise Puydebois par ailleurs présidente du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) en Corrèze. Le CNPA est une organisation patronale, fondée en 1902, pour défendre les intérêts des entreprises de la distribution et des services de l’automobile en France. Il est le principal mouvement d’entrepreneurs des métiers de la mobilité : commerce de véhicules, distribution de carburants et de nouvelles énergies, réparation, recyclage et toutes les offres de services aux automobiles.

L'électronique a changé le métier

Françoise Puydebois nous a fait part de son expérience du monde de l’automobile qui est en pleine évolution. La première avancée c’est le métier de mécanicien ; l’ajout d’électronique embarqué dans les véhicules a changé complètement le métier de mécano. Il n’y a pas que le technicien

¡

COORDONNÉES : Puydebois Automobiles – Citroën 140 avenue Jacques et Bernadette Chirac – 19100 Brive-la-Gaillarde 05 55 23 57 55


COMMUNIQUEZ DANS

artis ns le monde des

THIERRY JONQUIÈRES directeur de publicité 06 22 69 30 22

CORRÈZE - CREUSE - DORDOGNE - HAUTE-VIENNE - INDRE

thierry.jonquieres@wanadoo.fr

CÉDRIC JONQUIÈRES chef de publicité 06 10 34 81 33

MONTEIL MONTEIL

cedric.jonquieres@orange.fr

Vêtements Vêtements PRO et EPI PRO et EPI Equipements de Protection Individuelle

E.P.I.Center

un spécialiste c’est + SÛR

Equipements de Protection Individuelle

E.P.I.Center Equipements de Protection Individuelle

un spécialiste c’est + SÛR

VêtementsVêtements PRO et EPI

MONTEIL

E.P.I.Center

un spécialiste c’est + SÛR

MONTEIL E.P.I.Center Equipements de Protection Individuelle

un spécialiste c’est + SÛR

PRO et EPI

PROTECTION - HYGIÈNE

PROTECTION - HYGIÈNE SÉCURITÉ

SÉCURITÉ PROTECTION

HYGIÈNE - SÉCURITÉ

Vêtements PRO et EPI

Professionnels :Service SOYEZ MARQUAGE VISIBLE NotreService vous propose : Notre MARQUAGE vous propose : COMMUNIQUEZ

BRODERIE - SERIGRAPHIE - TRANFERT BRODERIE- SERIGRAPHIE - SERIGRAPHIE - TRANFERT BRODERIE - TRANFERT

Notre Service MARQUAGE vous propose :

SÉCURITÉ

4, avenue Malraux - 19100 BRIVE BRODERIE - SERIGRAPHIE - TRANFERT avenue-Malraux - 19100 BRIVE 4, avenue4,Malraux 19100 BRIVE 4, avenue Malraux - 19100 TEL: BRIVE05 55 87 42 50 FAX 05 55 86 97 38 TÉL: 05 55 87 42 50 - FAX 05 55 86 97 38 mail86: monteil.vet-pro-secu@wanadoo.fr 053855 97 38 - Site : www.vetementsmonteil-brive.fr TEL: 0587mail 5542: monteil.vet-pro-secu@wanadoo.fr 87 97 - Site86: www.vetementsmonteil-brive.fr TEL: 05 55 50 42FAX5005 55FAX mail mail : monteil.vet-pro-secu@wanadoo.fr Site : www.vetementsmonteil-brive.fr : monteil.vet-pro-secu@wanadoo.fr - Site : www.vetementsmonteil-brive.fr PROTECTION - HYGIÈNE

Professionnels : SOYEZ VISIBLE COMMUNIQUEZ

Notre Service MARQUAGE vous propose :

BRODERIE - SERIGRAPHIE - TRANFERT

Professionnels : SOYEZ VISIBLE Professionnels : SOYEZ VISIBLE PROTECTION - HYGIÈNE COMMUNIQUEZ ProfessionnelsSÉCURITÉ : COMMUNIQUEZ SOYEZ VISIBLE COMMUNIQUEZ Notre Service MARQUAGE vous propose :

TREPRISE N E EZ PTABLE, M SÉCURIS O C T R N EXPE PPEL À U FAITES A un VRAI ! VOTRE

Conseil de l'Ordre des Experts-Comptables Région Limoges 25 rue Cruveilhier - 87000 Limoges T. 05 55 33 10 19

www.experts-comptables-limoges.fr limoges_insertion_164x122.indd 1

27/11/2017 14:51:04


// CORRÈZE

ACTUALITÉS ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA CMA 19

« Des changements en cours et à venir,

MAIS SUR DES BASES SAINES… » C’est le 24 juin que s’est tenue l’assemblée générale de la CMA 19, immeuble Jean-Marie Saute à Tulle. Outre les membres élus, ont participé à cette séance Monsieur Éric Zabouraeff, secrétaire général de la préfecture de la Corrèze et sous-préfet de l’arrondissement de Tulle, Monsieur Christophe Jerretie, député, Monsieur Christophe Arfeuillere, 1er vice-président représentant Pascal Coste, président du conseil départemental de la Corrèze, Monsieur Pascal Destandau, directeur administratif et financier de la CRMA Nouvelle-Aquitaine qui représentait la structure ainsi que Jean-Pierre Gros, son président, et Michel Caillard, directeur de l’association EIMCL-CFA des 13 Vents.

A

près une minute de recueillement en mémoire de Jacques Chambon, ancien secrétaire général de la CMA 19, décédé début 2019, le président Demarty a livré son rapport moral à l’assistance. Il est revenu en début d’intervention sur les deux lois, liberté de choisir son avenir professionnel et Pacte, qui bouleversent tout l’environnement de l’artisanat. L’une marque entre autres « la disparition à fin 2020 du modèle de représentativité des artisans corréziens instauré en 1930 et qui ne fêtera donc pas ses 91 ans » et l’autre une redistribution des rôles et des règles pour l’apprentissage. Concernant la régionalisation en marche, le président Demarty a souhaité rassurer ses collègues sur « la volonté collective, élus de tous bords, à préparer un futur établissement unique régional qui saurait préserver les intérêts de tous » mais a également formulé un avertissement : « Nous saurons garder plein souvenir de ce qu’était hier et de ce qu’est aujourd’hui. Et nous nous en servirons pour juger le demain et ceux qui l’auront dessiné. » Il a ensuite souligné la situation financière saine de la compagnie et a rappelé que c’était le premier engagement de l’équipe de gouvernance en place et qu’il était tenu. Il a salué le travail de tous, élus et agents, pour conduire à ce résultat et rappelé que les efforts avaient été fournis mais que la récompense était belle. Le président Demarty a livré ensuite quelques statistiques sur la formation, l'économie et les immatriculations. Il a ainsi constaté que « l’artisanat est de plus en plus attractif, même s’il convient aussi de relativiser… ». Il a conclu en affirmant : « L’artisanat change, les artisans changent, nos métiers évoluent. Les prévisions économiques s’inscrivent de plus en plus sur le court terme, au mieux à moyen terme. L’organisation de notre réseau change à marche forcée. Les missions de la chambre sont chamboulées et notre offre de services se modifie quasiment au quotidien. Notre représentativité elle-

10

LE MONDE DES ARTISANS

même se modifie… Nos relations avec l’État changent ; Celles avec la Région, le Département et les Intercommunalités évoluent ! » Il a conclu en citant Stephen Hawking : « L’intelligence, c’est la capacité de s’adapter au changement » et a livré une ambition pour l’avenir : « Soyons intelligents, soyons créatifs, soyons collectifs, et nous saurons construire et organiser le secteur des métiers de demain, sa représentativité et, quelque part, notre avenir à tous ! »

Les différents rapports se sont ensuite enchaînés avec :

→ Les finances : Jean-Claude Fredon a ainsi détaillé les principaux éléments du compte de résultat et précisé que « forts de l’analyse effectuée, globale et positive », les membres de la commission, à l’unanimité, avaient émis un avis favorable sur le budget réalisé 2018 (ainsi que sur le rectificatif 2019). → Les affaires générales : Pascale Vennat est revenue sur régionalisation, le règlement intérieur de la CMA, le RGPD et la loi Pacte : « Une loi, je le redis, qui marquera fortement le paysage économique français ! » → Le développement économique et territorial : Laurent Melin, qui a rappelé la programmation économique 2019 et l’avancée des actions, est revenu sur la création de la marque Origine Corrèze, sur les diverses implications de la chambre en matière de développement territorial. Il a tenu à « remercier fortement et à nouveau le conseil régional Nouvelle-Aquitaine pour son investissement important à nos côtés » ainsi que le « département pour la reconduction de sa convention autour de l’accompagnement sur le plan économique des bénéficiaires du RSA ». → La formation : Éric Croisille a fait un retour en détail sur la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, sur la formation continue et sur les difficultés du conseil de la formation. Il a évoqué la perte du caractère obligatoire


// CORRÈZE

du stage de préparation à l’installation avec la publication au Journal officiel du 23 mai 2019 de la loi Pacte. Il a livré quelques statistiques sur l’apprentissage et a conclu sur l’organisation mise en place pour l’examen taxi. → La communication : Isabelle Geneste a fait un retour sur la mise en place du magazine mutualisé, celle à venir de la version dématérialisée du magazine ainsi que d’une newsletter. Elle a présenté tous les événements sur lesquels la chambre s’était investie depuis le début de l’année ainsi que sur ceux à venir pour le second semestre 2019. Elle a fait état de l’avancée des travaux sur le site Internet ainsi que sur la régionalisation de la communication. → Les métiers d’art : Pierre Agnoux a fait état du travail conséquent fourni par la commission et a présenté l’implication de la CMA 19 dans le domaine : Jema 2019, accompagnement à la structuration, labellisation Artisan d’art, groupes de travail régional, formation, etc. À l’issue de ces rapports, le président Demarty a laissé un temps de parole aux différents invités. Il a ensuite ouvert le temps convivial de l’assemblée générale avec la remise de cinq médailles de la reconnaissance artisanale à : Claude Parrain, artisan coiffeur retraité à Ussel ; Jean-Michel Treille, maître artisan plombier-chauffagiste à Concèze ; Daniel Vignal, artisan boulanger retraité à Varetz ; Éric Cheminade, artisan bijoutier à Bort-les-Orgues ; André Chanonat, maître artisan tailleur à la retraite (à Tulle et à Ussel). Les récipiendaires, les invités et les membres élus ont enfin conclu l’assemblée générale autour du verre de l’amitié…

LE MONDE DES ARTISANS

11


// CORRÈZE

ACTUALITÉS

Zoom sur les

TOCK CHRIS/ADOBES

métiers d’art

Origine Corrèze

À l’heure d’une société mondialisée, les territoires doivent prendre la parole pour se distinguer, se caractériser et se développer. Dans ce cadre le département de la Corrèze, avec le concours des chambres économiques et des organisations professionnelles départementales, a engagé une démarche de création de marque Origine Corrèze qui permettra d’identifier les produits et les savoir-faire provenant ou proposés par les entreprises Corréziennes. Cette marque détenue par le département peut être concédée sous forme de licence à titre gratuit tout en étant soumise à certaines conditions comme indiquées dans le dossier de candidature.

¡

POUR PLUS D’INFORMATIONS et/ou récupérer ce dossier vous pouvez contacter William Asquin au 05 55 29 95 95 et par courriel artisanat@cma-correze.fr.

Retrouvez-les sur le site régional des métiers d’art www.metiersart.com

L

a facture et la réparation instrumentales sont des activités référencées comme métiers d’art auprès du ministère de la Culture. Elles reposent sur des compétences techniques ainsi que des savoir-faire complexes et poussés. Ainsi, vous pouvez y retrouver : → les archetiers ; → les fabricants d’anches ; → les facteurs ou réparateurs de clavecins ; → les facteurs ou réparateurs de harpes ; → les facteurs et/ou réparateurs de percussions ; → les facteurs ou réparateurs pianos ; → les facteurs ou réparateurs d’accordéons ; → les facteurs ou réparateurs d’harmoniums ; → les facteurs ou réparateurs d’instruments à vent ; → les facteurs ou réparateurs d’ins-

truments à vent en métal/chaudronnier ; → les facteurs ou réparateurs de musique mécanique ; → les facteurs ou réparateurs d’instruments traditionnels ; → les facteurs ou réparateurs d’orgues ; → les facteurs ou réparateurs de guitares ; → les luthiers (instruments à cordes frottées). Nous avons la chance sur notre territoire de pouvoir compter sur ces artisans d’art qui au travers de leur travail démontrent leur savoir-faire au plan national mais sont aussi reconnus au niveau international tant sur le volet de la fabrication que de la réparation.

¡

POUR PLUS D’INFORMATIONS : Contactez-nous au 05 55 29 95 95 ou metiersdart@cma-correze.fr.

MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE L’ASSOCIATION DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE DE LA CORRÈZE vient de changer de président. Après de nombreuses années à la tête de cette institution départementale, Monsieur Jean Boisserie laisse sa place à Monsieur Jean-Marc Cariou. En 2019, plus de 60 candidats sur la Corrèze se sont inscrits au concours. Cette année, trois lauréats ont reçu la distinction, le titre et la médaille. L’association compte aujourd’hui douze membres. POUR PLUS D’INFORMATIONS vous pouvez contacter Monsieur Cariou au 05 55 24 13 42 ou fjmmp.denfert@orange.fr.

12

LE MONDE DES ARTISANS

+


// NOUVELLE-AQUITAINE

ACTUALITÉS

Agenda 26 et 27 octobre : Salon international du patrimoine culturel avec des entreprises artisanales de Nouvelle-Aquitaine. Carrousel du Louvre, Paris 29 et 30 octobre : Salon des métiers d’art, Palais de Beaumont, Pau Salon régional de la carrosserie, H14, Bordeaux

5 prix pour l’innovation artisanale L’appel à projets innovation dans l’artisanat lancé avec la Région Nouvelle-Aquitaine aboutira, après une phase de sélections départementales, à la remise des prix régionaux le 5 décembre prochain à Bordeaux. Objectif : valoriser et accompagner les projets innovants à fort potentiel, encourager l’émergence de nouveaux projets, produits, services… 4 catégories d’innovation (produit, procédé, commercial, organisation) et une mention spéciale silver économie seront mises à l’honneur. En partenariat avec la Région, ADI, Transtech, Sud-Ouest, France Bleu et la Banque populaire Aquitaine Centre-Atlantique.

9 au 11 novembre : Salon Made In France. 12 entreprises de Nouvelle-Aquitaine exposent Porte de Versailles, Paris Novembre : Villes et villages de la reprise. À l’occasion du mois de la transmission reprise, les CMA de Nouvelle-Aquitaine mettent à l’honneur les villes et villages les plus dynamiques en matière de transmission et de reprise d’entreprises artisanales, en partenariat avec la Région et les collectivités locales. 5 décembre : Prix de l’innovation artisanale, Bordeaux

Départs/arrivées → Dominique Bouvet, secrétaire général de la chambre régionale de métiers et de l’artisanat, fait valoir ses droits à la retraite. Il sera remplacé, dès janvier 2020, par Marie-Frédérique Do Couto, actuellement secrétaire générale de la CRMA Île-de-France. → Marion Fourrier est la nouvelle directrice formation de la CRMA Nouvelle-Aquitaine depuis le 23 septembre. Elle remplace Susan Soba désormais directrice de l’IRT (Île de La Réunion tourisme).

La taxe apprentissage collectée par l’Urssaf La loi avenir professionnel modifie sensiblement le circuit de collecte et la répartition de la taxe d’apprentissage. Dès 2020, c’est l’Urssaf (et non plus l’Octa Nouvelle-Aquitaine, organisme collecteur réunissant les CMA, CCI et Chambres d’agriculture) qui collectera la part quota de la taxe et la contribution supplémentaire à l’apprentissage. France compétences redistribuera ensuite les sommes collectées aux Opérateurs de compétences (Opco) puis aux CFA selon le nombre de contrats signés.

14

LE MONDE DES ARTISANS

Salon régional de la carrosserie Newsletter Métiers de bouche Chaque mois, recevez dans votre boîte e-mail le meilleur de l’actualité concernant les métiers de bouche : réglementation, infos techniques, tendances… Inscriptions sur : www.artisans-gourmands.fr

1ère Édition! Hangar 14 à BORDEAUX

TOUTES LES SOLUTIONS POUR VOTRE ENTREPRISE

29/30 OCTOBRE 2019 ENTRÉE GRATUITE )

(tout public

• Outillage • Vitrage • Equipement d'atelier mécanique et carrosserie • Fabricants de peinture • Cabines de peintures • Solutions informatiques • Formation, apprentissage, emploi

Participation des CMA de Nouvelle-Aquitaine au 1er Salon régional de la carrosserie organisé par le CNPA les 29 et 30 octobre à Bordeaux. Plus de 40 exposants attendus. Promotion et découverte des métiers de l’automobile et de la formation en apprentissage avec les CFA de l’artisanat.

Nouveau : la Prépa-apprentissage Le réseau des CFA de l’artisanat en Nouvelle-Aquitaine lance le dispositif Prépa-apprentissage pour faciliter le retour à la formation et à l’emploi. En lien avec les entreprises et les partenaires de l’orientation et de l’emploi, la Prépaapprentissage permet aux jeunes peu qualifiés de 16 à 29 ans de bénéficier d’un accompagnement sécurisant, personnalisé et gratuit. Avec un coach métiers, à tout moment de l’année. Plus d’infos auprès des CFA de l’artisanat.

5 minutes pour réduire vos pertes alimentaires

Le réseau des CMA de NouvelleAquitaine propose un autodiagnostic pour les art isans des métiers de bouch e. Objectif : déterminer son score antigaspillage alimentaire, bé de conseils personnalis néficier és pour réduire ses bio-déche ts et limiter les pertes financières sur ses invendus. À utiliser sur PC, tablet te ou mobile : www.artisanat-nouvel le-aquitaine.fr

Olympiades des métiers : de beaux résultats pour les Néo-Aquitains Après avoir remporté l’organisation des prochaines Olympiades des métiers en 2023 à Lyon, l’Équipe de France des Métiers 2019 a quant à elle brillé par ses performances lors des finales mondiales à Kazan (Russie) en août dernier. Elle a remporté pas moins de 27 médailles dont 6 pour la Nouvelle-Aquitaine : 1 médaille de bronze (Samy Trabelsi, plâtrerie et constructions sèches), 5 médailles d’excellence (Romain

Bert, pâtisserie-confiserie ; Thomas Joubert, réfrigération technique ; Jessica Debong, soins esthétiques ; Thomas Besson, imprimerie ; Anthony Bourgeade, peinture automobile). Et le prix de l’Équipe de France des métiers 2019 : Jean Chanjou-Leclerc, Clément Rousseau et Maxime Duret, production industrielle. www.olympiadesmetiers.fr

+


// NOUVELLE-AQUITAINE

VOS FORMATIONS prises en charge jusqu’à 100 % ! Artisans, profitez des crédits de formation disponibles pour améliorer la gestion et la performance de votre entreprise avec le Conseil de la formation de Nouvelle-Aquitaine.

L

e Conseil de la formation (CDF) est un dispositif alimenté par les cotisations de formation des chefs d’entreprises artisanales. Il finance les actions de formation transversales, dans le domaine de la gestion et du développement des entreprises artisanales : comptabilité-gestion, informatique, commercial, management, ressources humaines, marketing, communication, langues… Le CDF finance également les actions d’accompagnement, d’information et de conseil dispensées aux créateurs et aux repreneurs d’entreprises artisanales. Institué auprès de la chambre régionale de métiers et de l’artisanat de la Nouvelle-Aquitaine, il est administré par des artisans élus qui fixent les priorités ainsi que les critères de prise en charge financière pouvant aller jusqu’à 100 % du coût de la formation. Les formations techniques liées au métier sont financées par le FAFCEA*.

Pour qui ? Le Conseil de la formation s’adresse aux chefs d’entreprise exerçant une activité artisanale et inscrits au Répertoire des métiers, à leur conjoint (collaborateur ou associé) ou à leurs auxiliaires familiaux non-salariés, quel que soit le statut juridique de l’entreprise. La formation des salariés est, quant à elle, prise en charge par l’Opérateur de compétences (Opco) à laquelle l’entreprise est rattachée.

Comment faire financer sa formation ? Il suffit d’adresser un dossier de demande de prise en charge, dix jours avant le début de la formation. Pour tout renseignement ou aide au montage du dossier, le CDF est à votre écoute.

Comment nous contacter ? À Limoges : 05 55 79 45 02, À Bordeaux : 05 57 22 57 30/32, À Poitiers : 05 49 88 39 64, www.artisanat-nouvelle-aquitaine.fr/conseil-dela-formation * FAFCEA : Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprises artisanales, 14 rue Chapon CS 81234 75139 PARIS Cedex 03 tel : 01 53 01 05 22 - www.fafcea.com

PASCALE MARTEAU,

Chef d’entreprise de menuise rie et construction ossature bois à Prissé-la-Charrière (79), présidente du Conseil de la formatio n de Nouvelle-Aquitaine

« J’invite mes collègues artisans et leur conjoint à se former car c’es t bien une des clés du développement de nos entreprises. Le Conseil de la formation est là pour vous aider dans vos démarches et finan cer tout ou partie de votre formation. »

PHILIPPE DAVID,

dirigeant de Manucure Institut à Royan (17) et à Saint-André -de-Cubzac (33)

« J’ai suivi deux formations. j’ava is besoin de développer mes com pétences en réseaux sociaux car aujourd’ hui le commerce est en profonde mutation, la prés ence en ligne est essentielle. Le dispositif via le CDF est très simple. »

JEAN-PIERRE COIGNAC,

gérant d’hôtel-restaurant (87)

« Sans formation, nous serions vite dépassés, au contraire prendre le temps de se former permet de rester au niveau et de pérenniser l’ent reprise. Les intervenants s’adapte nt à nos contraintes horaires. »

DOMINIQUE CAILLETEAU, gérante d’une entreprise de taxis (16)

« Hormis le temps investi, les sess ions ne coûtent rien, et permettent de rebondir. Elles m’apportent bea ucoup. J’ai par exemple pu créer un site Internet, mettre en place le Document Unique, apprendre à répondre à des appels d’off res… » Interviews complètes sur nou velle.aquitaine.lemondedesartis ans.fr

LE MONDE DES ARTISANS

+

15


Loi Pacte

© TIERNEY

// NOUVELLE-AQUITAINE

DOSSIER

les nouveautés qui vous concernent La loi (n°2019-486) du 22 mai 2019 relative à la croissance et à la transformation des entreprises dite « Loi Pacte », publiée au JO du 23 mai, livre une série de mesures impactant les TPE et leur offrant de nouvelles opportunités. Le point pour y voir plus clair… Simplification de la vie de l’entreprise

→ Formalités administratives : guichet unique et accompagnement des CMA Une plateforme unique permettra prochainement (2021) d’accomplir ses formalités administratives en ligne. Les centres de formalités des entreprises (CFE) continueront bien entendu d’accompagner et de conseiller localement les artisans et les futurs artisans dans leurs démarches de création, de modification ou de cessation d’activité. → Suppression du seuil social de 20 salariés : cotisations sociales allégées La loi regroupe les obligations liées aux seuils d’effectif sur trois niveaux (11, 50 et 250) salariés. Bonne nouvelle, le seuil de 20 salariés, qui rendait obligatoire certaines cotisations sociales, est relevé à 50. Les TPE en dessous de ce seuil ne seront plus assujetties à la participation de l’employeur à l’effort de construction (PEEC), au taux plein pour la contribution au Fonds national de l’aide au logement (Fnal), à la taxe pour le développement des industries de l’ameublement et des industries du bois. En outre, les dirigeants des entreprises de moins de 50 salariés n’auront plus

16

LE MONDE DES ARTISANS

l’obligation de mettre en place un règlement intérieur dans leur établissement, ni d’ouvrir un local de restauration interne. Des sources d’économies en perspectives… En revanche, le seuil d’obligation d’emploi de travailleurs handicapés (OETH) reste fixé à 20 salariés. Précisons que les entreprises dont les effectifs fl uctuent disposeront d’un délai de cinq ans pour répondre à leurs obligations. → Assouplissement de l’immatriculation au Répertoire des métiers Désormais, les artisans qui dépassent le seuil de 50 salariés (contre 11 précédemment) peuvent conserver leur immatriculation au répertoire des métiers (RM) pendant trois ans à condition d’employer moins de 250 salariés (au lieu de 50) à compter du 1 er janvier 2020. De même, les entrepreneurs qui ont repris un fonds, auparavant exploité par une personne immatriculée au RM, peuvent désormais s’immatriculer au répertoire des métiers s’ils franchissent le seuil de 11 salariés à condition de conserver un effectif inférieur à 100 salariés (contre 50 précédemment).


// NOUVELLE-AQUITAINE

→ Modernisation du statut du conjoint Le conjoint (collaborateur ou salarié) du chef d’entreprise ayant exercé une activité professionnelle de manière régulière dans l’entreprise acquiert automatiquement le statut de conjoint salarié (art. 8). Jusqu’ici le chef d’entreprise devait déclarer le statut choisi par son conjoint (collaborateur ou salarié) auprès des organismes habilités à enregistrer l’immatriculation de l’entreprise. Le conjoint est donc désormais protégé, automatiquement. Par ailleurs, la loi permet au partenaire auquel le travailleur indépendant est lié par Pacs de bénéficier de l’épargne salariale (intéressement, participation ou PEE) comme c’est actuellement le cas dans le cadre d’un mariage dès lors que l’entreprise a au moins un salarié (art. 155). → Nouvelle définition de l’entreprise Avec la loi Pacte, toute société doit être gérée dans son intérêt social, en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité (art. 169). Les statuts peuvent préciser une raison d’être, constituée des principes dont l’entreprise se dote et pour le respect desquels elle entend affecter des moyens dans la réalisation de son activité.

Encadrement de la durée des soldes

Les soldes auront désormais lieu, pour l’année civile, durant deux périodes d’une durée minimale de trois semaines et d’une durée maximale de six semaines chacune. Les dates ainsi que les heures de début et de fin seront fixées par un arrêté́ ministériel. Ces dispositions s’appliqueront à partir des prochaines soldes d’hiver.

Incitations à la création d’entreprise

→ Suppression de l’obligation à disposer d’un compte bancaire séparé Depuis la publication de la loi, les travailleurs indépendants ne sont plus tenus de disposer d’un compte bancaire spécialement dédié à l’exercice de l’activité professionnelle si leur chiffre d’affaires annuel reste inférieur à 10 000 € pendant deux années civiles consécutives (art. 39). Le compte bancaire représente un coût, que les créateurs d’entreprise qui peinent à voir leur activité décoller peuvent avoir du mal à supporter. Cependant, rappelons que séparer ses dépenses professionnelles de ses revenus personnels peut permettre d’éviter la confusion des patrimoines, notamment en cas de contrôle Urssaf ou fiscal. → Stage de préparation à l’installation et nouvelle offre de services Chacun le sait : comptabilité et gestion d’entreprise sont des compétences essentielles pour diriger une entreprise ! Une nouvelle offre de services simplifiée et étoffée permettra aux créateurs d’entreprises qui le souhaitent de bénéficier auprès de leur CMA d’une formation dans ces domaines. Notamment au travers d’un nouveau stage de préparation à l’installation mais également de solutions d’accompagnement opérationnel et stratégique personnalisés. → L’EIRL, un statut mis en avant Souhaitant attirer l’attention des créateurs d’entreprise sur l’existence du statut d’EIRL (entrepreneur individuel à responsabilité limitée) et les inciter à l’adopter, le législateur instaure une déclaration les invitant à s’interroger sur le choix d’exercer l’activité

en tant qu’entrepreneur individuel ou sous le régime de l’EIRL. Ce choix peut aussi être fait à tout moment de la vie de l’entreprise. Avec l’EIRL, l’entrepreneur sépare son patrimoine privé de son patrimoine professionnel. Or, la constitution du patrimoine affecté à l’activité professionnelle devait faire l’objet d’une déclaration d’affectation documentée, cette obligation de dépôt formel est supprimée. Dorénavant, le chef d’entreprise peut en outre démarrer son activité sous le statut d’EIRL avec un patrimoine d’une valeur égale à zéro €. La loi Pacte supprime l’obligation pour l’entrepreneur de faire expertiser ses biens valant plus de 30 000 €. Pour rappel, jusqu’à présent, l’entrepreneur devait déposer au(x) CFE une déclaration mentionnant les biens affectés à l’activité professionnelle, leur nature et leur valeur. Il était tenu de faire estimer, par un expert, les actifs d’une valeur unitaire supérieure à 30 000 € qu’il souhaitait affecter à son patrimoine professionnel. Dans le cadre d’une liquidation judiciaire, le liquidateur pouvait donc uniquement saisir, « le patrimoine affecté » de l’entrepreneur. La loi assouplit également l’utilisation des biens professionnels. Le risque de faillite personnelle en cas de mise en liquidation judiciaire, qu’encourait l’entrepreneur lorsqu’il avait personnellement disposé de ses biens professionnels, disparaît. www.economie.gouv.fr/ plan-entreprises-pacte

LE MONDE DES ARTISANS

17


// CORRÈZE

ACTUALITÉS

Elles partent à la retraite…

Josette Estérie

Avec Josette Estérie, c’est un pan de l’histoire de notre CMA qui décroche ! Arrivée en 1977, Josette aura assuré l’assistance administrative et logistique de quatre présidents (Marcel Pascaloux, Jean-Marie Saute, Christian Lavent et Marcel Demarty) et de quatre secrétaires généraux (Yvette Vergne, Jacques Chambon, Hélène Devoucoux, JeanFrançois Robert). Elle aura servi avec sérieux et application, mais toujours avec jovialité et respect plusieurs générations d’élu(e)s. Elle va désormais, au côté de son époux, profiter des joies simples que procure le métier de grand-mère…

Sylvie Fanguin quitte également la maison après neuf années de bons et loyaux services. Recrutée sur le poste du centre d’aide à la décision, elle s’est d’abord investie dans l’accueil et l’orientation de nombreux publics. Elle est aussi celle qui a construit, développé et assumé l’offre de services ressources humaines de la CMA. Il convient d’y rajouter sur les deux dernières années une forte contribution à l’accompagnement des jeunes et des in gu Fan Sylvie entreprises vers l’apprentissage ! Avec son mari (ancien de l’artisanat) elle va s’investir maintenant non seulement auprès de ses petits-enfants mais aussi dans leur passion commune de la petite balle blanche sur beaucoup de greens du pays… Merci à elles deux, et belles et heureuses retraites !

Des changements à la CMA 19… … Ils arrivent à la CMA

Éléonore Péreira Da Fonseca, 27 ans, vient suppléer depuis quelques jours, le départ de Sylvie Fanguin. Orientation et accompagnement des publics, conseils en évolution professionnelle, accompagnement des entreprises sur le volet ressources humaines ne devraient plus, d’ici quelques mois, avoir de secrets pour cette jeune fille, corrézienne et titulaire d’un DUT gestion des entreprises et des administrations, d’une licence professionnelle droit-economiegestion et des masters 1 et 2 responsable et manager des ressources humaines.

Régis Rigaudie, 49 ans, prend en charge, au côté de Nathalie Desmarais, le volet accueil-orientationaccompagnement des créateurs d’entreprises. Dans le cadre du dispositif « Entreprendre : la Régis Rigaudie Région à vos côtés », il contribue depuis déjà plus de trois mois, à la sensibilisation, à la formation, à la préparation des futurs artisans. Régis arrive de la Banque Populaire AURA où il est resté une vingtaine d’années comme conseiller clientèle dont sept ans auprès des professionnels.

Éléonore Péreira De Fonseca

Jean Lalay, 56 ans, occupe depuis le 1er juillet, les fonctions de responsable économie et formation de la CMA. Il vient ainsi occuper à temps plein un poste exercé à temps partagé avec la direction de la compagnie par Jean-François Robert depuis plus de deux années. Avec son arrivée, la CMA 19 retrouve ainsi une organisation et un management conforme à ses besoins. Jean a durant 23 années partagé son temps entre la mairie de Terrasson (directeur service action économique et développement) et l’espace économie et emploi du Terrassonnais (directeur). Il avait auparavant été conseiller en ingénierie de formation à l’ASFO 24 durant six années. Il était consultant les deux années précédant son arrivée…

Jean Lalay

BIENVENUE À EUX TROIS, ET SOUHAITONS LEUR PLEINE INTÉGRATION ET RÉUSSITE DANS LEURS FONCTIONS !

Le prêt « Artisan Corrèze » à 0 % est toujours disponible ! Si vous avez un projet de transmission, de reprise, de Pour rappel, depuis décembre 2018, une convention développement et qu’un financement partiel à 0 % passée entre la CMA 19, la Banque Populaire et la vous intéresse, rien de compliqué ! Vous appelez le pôle Socama Auvergne-Rhône Alpes a permis la mise en entreprises de votre CMA au 05 55 29 95 98. Un chargé place pour trois années du prêt « Artisan Corrèze » sur de développement économique vous renseignera et notre département. vous accompagnera dans le montage de votre dossier Ce prêt dont le montant peut varier de 5 000 € à de prêt et se chargera de la relation avec la BP Aura. 20 000 € (il doit correspondre au cinquième des besoins La réponse sera rapide ! Difficile de faire plus simple financiers d’un projet) intéresse tous les artisans comme procédure ! corréziens qu’ils soient en phases de création, de reprise, de transmission ou de développement… Il existe grâce à la proposition de la BP Aura, le soutien N’HÉSITEZ PAS ! Contactez-nous ! Même, et surtout, de la Socama Aura et l’implication des conseillers ¡ si vous n’êtes pas client BP Aura ! Et si vous êtes déjà client économiques de la CMA 19. de la BP Aura, parlez-en à votre conseiller pro !

18

LE MONDE DES ARTISANS

+


// CORRÈZE

Organisations professionnelles GEAB ET REAB La Capeb Haute-Vienne et la Capeb Corrèze organisaient le 3 septembre une réunion d’information concernant le GEAB et le REAB. Deux formations diplômantes de 400 heures spécifiques aux entreprises du bâtiment. Près de 40 personnes y participaient. Cette formation débutera le 5 novembre. Si elle vous intéresse, contactez-nous soit par téléphone au 0555265991 soit par mail capeb19wanadoo.fr.

Au 1er janvier 2020, du changement chez les professionnels du gaz Modification des règles d’installation gaz avec un nouvel arrêté applicable au 1er janvier 2020. Soyez prêts ! Cette nouvelle réglementation impacte tous les acteurs du gaz (installateurs PG et non PG, bureaux d’études, négoces…) Champ d’application : les installations gaz en bâtiment d’habitation. Les modifications s’appliquent : → à toute nouvelle installation de gaz en immeuble neuf et en immeuble existant ;

C’est dans une ambiance conviviale et chaleureuse que la Capeb 19 a tenu son assemblée générale le 28 juin au Gouffre de la Fage.

→ à tout complément d’une installation de gaz existante ; → à toute modification d’une installation de gaz existante. Les principales évolutions : → nouvelle dénomination des organes de coupure obligatoires ; → création des Sites de production d’énergies ; → modif ication du certif icat de conformité modèle 4, ainsi que des différents modèles de certificats de conformités ; → création d’un passeport technique

de l’installation (CC, notices appareils, attestations entretien…) ; → évolution des règles de pose des terminaux d’appareils étanches… Prochaines formations à la Capeb 19 concernant cette nouvelle réglementation les 03/10, 29/11, 16/12. D’autre part, la Capeb Corrèze propose de nombreuses formations : → pompe à chaleur ; → équipement biomasse vecteur eau et bois ; → générateur photovoltaïque ; → habilitation électrique ; → FEE BAT Renove…

¡

N’HÉSITEZ PAS À NOUS CONTACTER et pour plus de renseignements : 05 55 26 59 91 ou capeb19@wanadoo.fr

¡

L’ADRESSE INTERNET de la plateforme est https://emploi.nouvelleaquitaine. construction/ N’attendez plus, inscrivez-vous !

Une plateforme emploi spécifique au secteur du bâtiment Pour faire face à la problématique de recrutement pour les entreprises de bâtiment, la fédération BTP 19 propose un nouveau service à ces adhérents : une plateforme emploi.

Les entreprises de bâtiment peuvent désormais déposer une offre d’emploi sur le site ; elle pourra ainsi être relayée et l’entreprise recevra en direct des propositions.

Les Coulisses du bâtiment, un chantier ouvert aux scolaires !

fédération BTP 19 a ouvert le chantier de restructuration du bâtiment le 419 pour le pôle universitaire à Tulle. Plus de 200 jeunes collégiens ont

Assemblée générale du BTP

La formation des entreprises de BTP

Vendredi 11 octobre 2019, lors de la 17e édition des Coulisses du bâtiment, la

Notre AG se déroulera le vendredi 29 novembre à Tulle. Les chefs d’entreprise et nos invités pourront échanger autour de l’action Cœur de ville et de la rénovation urbaine. Notre assemblée sera suivie d’un moment convivial autour d’un déjeuner.

Nous organisons des formations techniques, autour des marchés, du social, de la paie, et de la prévention à destination des salariés, mais aussi des chefs d’entreprise. Toutes nos formations sont finançables par Constructys et le Fafcea.

pu le visiter et ainsi découvrir la vie d’un chantier, mais aussi les métiers du bâtiment avec l’aide de nos entrepreneurs et de leurs salariés.

¡

NOTRE CATALOGUE DE FORMATIONS est désormais disponible sur notre site Internet : www.btp19.ffbatiment.fr PLUS DE RENSEIGNEMENTS : secrétariat de la fédération BTP 19 au 0555 215516

LE MONDE DES ARTISANS

19


// CORRÈZE

RUBRIQUE PRATIQUE

Les petites annonces corréziennes

REPRENEURS → Entreprise structurée dans le secteur du bâtiment, recherche entreprise de charpente-couverture à reprendre en Corrèze, avec salariés. Étudie toutes propositions

CÉDANTS → À vendre, bassin de Brive boulangerie-pâtisserie, traiteur avec snacking, et salon de thé, magasin de 55 m² aux normes accessibilité, avec laboratoire, fournil, arrière-boutique de 160 m², bureau et vestiaire de 30 m², et stockage en mezzanine. Idéalement situé sur axe passant, proche commerces et école, avec grande facilité de stationnement dont parking – matériel complet et aux normes – 2 pâtissiers, 3 boulangers et vendeuses – CA Ht au 31/12/2018 de 471 134 € – bonne rentabilité – bail commercial avec loyer de 2 000 €/mois – prix de cession du fonds de commerce de 300 000 € (à débattre). → À vendre, bassin de Brive, cause retraite, entreprise de mécanique générale, avec usinage sur plan, fabrication de pièces suivant modèle, pièces unitaires… – fichier clients de professionnels fidèles (32 ans d’activité) – atelier en bon état d’ensemble de 780 m² (30x26), avec local de stockage, bureaux, vestiaires et parking – sans salarié – CA Ht au 31/12/2018 de 162 093 € – possibilité de bail commercial avec loyer de 1 350 €/mois – prix de cession du fonds de commerce de 105 000 € (à débattre), avec possibilité vente immeuble si souhaité. → À vendre, bassin de Brive, cause retraite, société de taxi – 3 licences avec 1 autorisation Dreal, et places de stationnement aéroport – 2 salariés – matériel comprenant 3 véhicules, 1 minibus 9 places, équipé PMR 3 fauteuils et 1 véhicule 7 places, le tout récent et en bon état – CA HT au 31/12/2018 de 273 357 € – clientèle fidèle de particuliers, professionnels, avec conventionnement assurance maladie – possibilité bail précaire – Prix des parts sociales de 340 000 € (à débattre), avec possibilité vente maison avec garage si souhaité. → À vendre, Pays Vézère Auvezère, pour cause retraite, scierie, implantée depuis près de 40 ans – 2 bâtiments en bon état dont 1 de 700 m² avec scie de tête, et un 2e de 1 800 m², sur un terrain de 17 993 m² – matériel complet, opérationnel et entretenu – clientèle fidèle de professionnels et quelques particuliers – CA HT 30/06/2018 de 425 880 € avec 2 salariés expérimentés – excellente rentabilité – possibilité bail commercial – Prix du fonds de

20

LE MONDE DES ARTISANS

350 000 € (à débattre) avec vente de l’immeuble souhaitée. → URGENT, cause santé, Tulle, salon de coiffure mixte, idéalement situé, dans rue commerçante et passante – salon de 74 m², avec mezzanine salle de repos, toilettes et local de stockage – sans salarié – local entièrement refait dont vitrine, avec matériel complet et en bon état (chauffe-eau neuf de 300 l) – bail « tous commerces » avec loyer très attractif de 400 €mois – prix de cession de 25 000 € (à débattre), voire possibilité cession pas de porte. → À vendre, entre Brive et Tulle, cause santé, salon d’esthétique. Pas de salarié. Local en parfait état de 70 m2, entièrement refait en 2018, avec 2 cabines, dont 1 handicapée, possibilité d’une 3e, toilettes et douche handicapées, vestiaire, onglerie, bureau et accueil. Matériel neuf et complet dont 2 tables électriques. Loyer mensuel très attractif de 250 € TTC. Prix du fond 18 000 € (à débattre). → URGENT, cause santé, à vendre entre Argentat et Tulle, salon de coiffure mixte (possibilité développement domicile) – bonne clientèle tout âge – salon de 20 m², avec salle de repos et local de stockage de 10 m² – sans salarié – bail commercial avec loyer de 300 €/mois comprenant un appartement F5 – prix de cession de 5 000 € (à débattre). → À céder, Pays Vézère Auvézère, cause retraite, imprimerie tous travaux, avec fichier clients professionnels – entreprise familiale depuis 3 générations – atelier de 85 m², avec bureau et parking – sans salarié – CA HT au 31/03/2018 de 69 112 € (possibilité de développement sur numérique) – bail commercial avec loyer de 450 €/mois et 66 € de charges – prix de cession de 45 000 € (à débattre).

OFFRES D'EMPLOI → Boucherie entre Brive et Tulle recrute au poste de boucher/ bouchère en CDI à la suite du départ à la retraite d’un salarié. Vous avez au minimum une formation CAP boucher avec expérience significative en boucherie artisanale de préférence, venez intégrer cette structure familiale. Vous serez en charge de la transformation des viandes, de la préparation des volailles et de la fabrication de la charcuterie classique ainsi que des plats cuisinés vous servirez la clientèle et procéderez aux encaissements. Poste en temps plein, salaire en fonction de l’expérience. Postulez auprès de la chambre de métiers 05 55 29 95 95 ou artisanat@cma-correze.fr (réf. offre BGA/D 190819)

E OFFRES D'APPRENTISSAG → La Boucherie de la gare d’Aubazine, d’Aubazine entreprise artisanale récente et dynamique recherche une personne à former par apprentissage vers un CAP boucher à qui transmettre les savoir-faire et les valeurs d’une maison artisanale qui travaille les viandes locales. Le candidat appréciera de participer à la nouvelle et jeune équipe de cet établissement qui va fonctionner en parallèle d’un service restauration dans un concept novateur et pourtant basé sur la qualité des produits de tradition. Facebook : La Boucherie de la gare d'Aubazine. 06 62 04 71 84 ou andreeymat@sfr.fr → Importante concession de tracteurs et de matériel agricole dont l’établissement siège est à Saint-Bonnet-l’Enfantier (19410) recherche une personne désireuse de se qualifier en apprentissage vers un poste de : magasinier pièces pour matériel agricole. Prendre contact rapidement avec l’entreprise pour débuter en septembre. Contact Mme Palamar Chantal au 05 55 73 72 05 ou rene.marsaleix@orange.fr → Artisan Maçon, Zone Rurale, Haute-Corrèze, recherche pour compléter son équipe une personne désireuse d’apprendre le métier que ce soit vers un CAP ou un BP. La formation se déroule selon le niveau à Tulle ou à Limoges. Téléphonez directement au chef d’entreprise (laisser un message). M. Cheze : 06 83 39 87 29. → Un commerce de détail de fleurs, plantes, graines, entreprise artisanale, recherche son ou sa première apprenti(e) à qui transmettre ses savoir-faire, et cette fleuriste aimerait conduire en alternance une personne motivée par ce secteur d’activité, consciente des contraintes propres à ce métier et qui veuille s’engager jusqu’au CAP. La formation se fera à Voutezac au CDFAA de la Corrèze, près d’Objat. Si vous êtes intéressé(e) prenez contact directement avec Mme Faure : 06 08 67 69 49 camille.faure2@ wanadoo.fr → Un couple de restaurateurs artisans vient de changer de locaux et vont pouvoir accueillir une clientèle bien plus nombreuse, ils vont donc renforcer leurs équipes et pouvoir transmettre leur savoir à davantage de personnes en apprentissage. Notamment à un(e) jeune CAP débutant en : commercialisation et services en hôtel-caférestaurant. Mme Duvalet est prête à étudier d’autres profils comme celui de personnes souhaitant atteindre un BAC PRO. La réputation de l’établissement est soutenue par de nombreux guides. Prenez contact directement par téléphone et/ou en vous présentant à l’entreprise qui se trouve donc sur l’Espace Loisirs Jacques Lagrave à Objat… 05 55 25 50 42 ou latetedelart@wanadoo.fr → Boucherie familiale proche de Tulle, 4 salariés, recrute un(e) boucher(e) en CDI temps plein. Ce poste, qui est à pourvoir immédiatement, s’adresse à une personne formée au métier et avec expérience, capable de travailler en autonomie. Le salaire sera fonction du niveau de compétences. Pour toute information et candidature s’adresser à la chambre de métiers 05 55 29 95 95 artisanat@cma-correze.fr (réf. offre PV/SF190809) → Entreprise installée depuis 12 ans en réparation de machines et de matériels agricoles ainsi que de motoculture dans le midi corrézien, recrute au poste de mécanicien en CDI temps plein. La personne devra être autonome dans l’ensemble des interventions de maintenance préventive et de réparation de matériels agricoles, et motoculture (de l’accueil du client à la restitution du matériel et l’encaissement des prestations). Ceci suppose qualification (CAP, BP ou CQP) et expérience significative en tant que mécanicien réparateur, voire technicien de maintenance. Le salaire s’établira en fonction

de la convention collective et du niveau d’expérience (une prise de participation dans le capital de l’entreprise peut également s’envisager). Pour postuler contacter la chambre de métiers au 05 55 29 95 95 ou artisanat@cma-correze.fr (réf. de l’offre : AMS/ N 190823). → Salon de coiffure de Tulle, solide clientèle, recrute au poste de coiffeur/se en CDI temps plein. La personne devra être titulaire du BP coiffure et avoir la volonté de s’investir dans le métier. Le poste est à pourvoir à partir du 1er octobre. Se présenter à l’Atelier Coiffure, Mme Ageloux : 05 55 20 13 09 → Coiffeur/se – salon près de Juillac – CDD temps plein remplacement à pourvoir au plus vite – 3 mois minimum. Celestyl’ Coiffure, salon mixte situé tout près de Juillac (Chabrignac-19350), recherche un/e coiffeur/se. Qualifications requises : BM avec minimum un an d’expérience ou BP avec une expérience significative en salon. Poste à pourvoir au plus vite : CDD temps plein (35h) sur 3 mois minimum. Contact : Madame Donzeau : 05 55 18 78 54


// VOS DROITS

Évaluez vos

avantages en nature En tant que dirigeant d’entreprise, vous bénéficiez de gratifications comme un véhicule ou un logement de fonction, un téléphone portable, une tablette, etc. Vous avez tout intérêt à bien évaluer ces avantages en nature pour éviter un redressement fiscal ou Urssaf. Samorya Wilson

S

ont considérés comme avantages en nature toutes prestations ou biens de l’entreprise fournis gratuitement au dirigeant pour son usage personnel. Si une retenue est pratiquée sur sa rémunération ou s’il doit verser une redevance, il n’y aura « avantage » que dans la mesure où le montant des sommes prélevées est inférieur à la valeur de la gratification dont il bénéficie.

Estimation des avantages en nature

En principe, toutes les gratifications consenties au dirigeant non salarié sont évaluées sur la base de leur montant réel. Cependant, l’administration fiscale admet que l’utilisation d’outils issus des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) à des fins privées puisse faire l’objet d’une évaluation forfaitaire, soit 10 % du coût d’achat ou du coût d’abonnement. En effet, une évaluation réelle de

l’usage des NTIC est laborieuse car cela se traduirait par la conservation de toutes les factures justifiant du temps passé au titre de l’utilisation privée.

Cas particulier de l’usage du véhicule de société*

L’avantage en nature automobile dont bénéficie un travailleur indépendant se calcule selon son montant réel, en fonction de l’âge du véhicule. Si l’entreprise est propriétaire du véhicule, l’avantage en nature est évalué selon l’équation suivante : → Pour un véhicule de moins de cinq ans : le coût global (soit 20 % du coût d’achat TTC par an + assurance + frais d’entretien) X (le kilométrage parcouru par le salarié en usage personnel / kilométrage total parcouru pendant l’année) + les frais de carburant utilisé pour l’usage privé. → Pour un véhicule de plus de cinq ans : c’est la même formule mais l’amortissement à retenir est de 10 % (et non pas de 20 %).

→ Pour un véhicule loué par l’entreprise (location ou crédit-bail) : le coût global annuel du véhicule est égal au prix de la location annuelle du véhicule + les frais d’assurance + les frais d’entretien TTC.

Traitement social et fiscal des avantages en nature

Les avantages en nature des dirigeants sont assujettis aux cotisations sociales. Par conséquent, ils doivent être déclarés à la Sécurité sociale des indépendants (ex-RSI). Le travailleur non salarié est donc tenu de les intégrer dans sa déclaration sociale des indépendants (DSI). Côté fiscal, leur imposition dépend du statut choisi par le dirigeant. Ils sont donc soit soumis à l’impôt sur le revenu, soit déductibles du résultat de la société (y compris les cotisations sociales associées), si l’entrepreneur a opté pour l’impôt sur les sociétés. * Voir Bulletin fiscal BOI-ANNX-000056-20190419.

L’allocation-chômage pour les indépendants devient réalité

À partir du 1er novembre prochain, les travailleurs indépendants en cessation d’activité auront droit au chômage. Les modalités d’ouverture de ce droit ont été précisé es dans deux décrets du 26 juillet 2019 (n° 2019-796 et n° 2019-797). Les indépendants concernés pourro nt bénéficier d’une l’allocation de 800 € versée pendant six mois, sans avoir à payer de cotisat ion supplémentaire. Pour l’obtenir, ils devront notamment prouver qu’ils sont effectivement à la recherc he d’un emploi et justifier des revenus antérieurs supérieurs ou égaux à 10 000 €/an, au titre de l’activité non salariée. Un travailleur indépendant pourra obtenir plusieurs fois l’allocation-chômage au cours de sa vie professionnelle. Nous reviendrons ultérieurement plus en détail sur le régime

d’indemnisation chômage des TNS.

LE MONDE DES ARTISANS

21


QUESTIONS/RÉPONSES

DEGRÉ DE RUPTURE À ÉVALUER

L’appréciation de la cessation de la relation dépend des dommages et du préjudice causés. Une rupture « brutale » peut ainsi être totale ou partielle.

UN DÉLAI DE PRÉAVIS FIXE

RECOURS PAR MÉDIATION INTERPOSÉE

Précédemment, la durée du préavis était appréciée au cas par cas par le juge ; depuis l’ordonnance du 24 avril, un délai de préavis de 18 mois est instauré, sauf cas de force majeure.

Dans un premier temps, la voie de la médiation peut suffire à obtenir réparation de votre préjudice. En cas d’échec, une action en justice est envisageable.

lecture rapide

Relations commerciales :

comment rompre

Le professionnel à qui vous fournissez des produits ou des services, de façon régulière, ne peut pas rompre vos relations d’affaires du jour au lendemain. Ainsi, l’ordonnance n° 2019-359 du 24 avril 2019 a revu les règles en matière de « rupture brutale » d’une relation commerciale établie. Samorya Wilson Qu’entend-on par « rupture brutale » ?

Lorsque votre partenaire d’affaires décide de mettre soudainement fin à votre relation commerciale alors même que vous lui procurez régulièrement des produits ou des services de manière significative et stable, la rupture pourra être considérée comme « brutale ». L’appréciation de la cessation de la relation dépend aussi des dommages qu’elle vous a causé, par exemple : une diminution significative de votre marge, une augmentation des coûts ou encore une baisse importante du volume des commandes. Vous pouvez aussi vous trouver victime par ricochet, notamment lorsque vous êtes le sous-traitant touché par la rupture brutale des relations commerciales subie par votre donneur d’ordre. À noter que la rupture « brutale » peut être totale ou partielle. C’est le préjudice qu’elle a entraîné pour vous qui sera pris en compte.

dice par la voie de la médiation. Ainsi vous pouvez vous rapprocher de votre chambre de métiers et de l’artisanat qui vous indiquera la marche à suivre et, le cas échéant, vous diriger vers un centre de médiation interentreprises. Vous avez également la faculté de saisir gratuitement le médiateur national des entreprises via Internet. Ce dernier tentera de trouver une solution dans un délai de trois mois. En cas d’échec de la résolution amiable du litige, il vous restera alors à introduire une action devant la juridiction civile ou commerciale compétente2.

partenaire lésé en lui permettant de bénéficier automatiquement d’un certain temps pour réorganiser son activité, l’ordonnance du 24 avril instaure un délai de préavis de 18 mois1. Toutefois, aucun préavis n’est requis en cas de force majeure ou en cas d’inexécution par l’autre partie de ses obligations. L’ordonnance s’applique à tous les contrats et avenants conclus depuis le 26 avril 2019 et à compter du 1er mars 2020 pour les contrats pluriannuels en cours d’exécution.

De quel recours disposent les parties ?

Si vous vous considérez comme victime d’une rupture brutale, dans un premier temps, il convient de tenter d’obtenir réparation de votre préju-

1. Art. L.442-1 al.2 du Code du commerce. 2. Art. L442-4 du Code du commerce.

¡

www.mediateur-des-entreprises.fr POUR CONTACTER VOTRE CMA : 0825 36 36 36 (numéro d’appel commun) - annuairecma.artisanat.fr

Quel est le délai légitime pour rompre une relation commerciale ?

Avant l’ordonnance, la durée du préavis était appréciée au cas par cas par le juge. Afin de sécuriser le

22

© DR CASAS

LE MONDE DES ARTISANS


VECTORHOT/ADOBE STOC

K

// MODE D'EMPLOI

Auto-entrepreneurs

Déduisez vos charges avec le système de débours En principe, l’auto-entrepreneur ne peut pas déduire de son résultat les frais qu’il engage pour réaliser une prestation. Il est imposé uniquement sur son chiffre d’affaires (CA). L’un des moyens pour lui de récupérer les sommes dépensées pour son activité reste le débours. Samorya Wilson Choisir d’appliquer ou non des frais de débours

Vous avez besoin de fournitures diverses pour délivrer votre prestation ou vous déplacer pour réaliser une mission : → vous pouvez décider de prendre en charge les équipements nécessaires au service à effectuer et ensuite les facturer à votre client dans le coût global de votre prestation ; → ou vous pouvez demander à votre client de payer ces frais à part, en faisant établir une facture en son nom. Le premier choix relève de la refacturation alors que le deuxième du débours*. Mais attention : les dépenses inhérentes à votre profession (emprunt, achat de matières premières, loyer, assurances, téléphone, frais de véhicule…) doivent rester à votre charge. Il faut savoir qu’en tant que auto-entrepreneur, vous êtes

imposé sur votre chiffre d’affaires sans prise en compte de vos frais. Opter pour le débours vous permet donc de faire baisser votre CA puisque ce type de frais n’entre pas dans votre volume d’affaires. Par conséquent, il ne fera pas partie de votre base d’imposition et des cotisations sociales.

Informer votre client

Avant de pratiquer un débours, vous devez obtenir un accord écrit du client intitulé « mandat de débours », qui précise la demande de réaliser un achat ainsi que le budget alloué. Cela vous permettra de vous protéger en cas de contestation du client. Pour vous faire rembourser, vous devez mentionner le débours dans la facture globale de votre prestation. Précisément, il convient de décrire, dans chaque ligne, la prestation réalisée et les débours engagés ainsi

que de joindre tous les justificatifs (récépissés de paiement, tickets de caisse…). Le client devra alors procéder au remboursement des frais à l’euro près. Notez qu’il n’est pas possible de réaliser une marge sur les débours.

Enregistrer l’opération pour votre comptabilité

Vous avez intérêt à faire des copies des justificatifs et des factures afin de les garder pour votre comptabilité. En cas de contrôle fiscal, ces pièces serviront à appuyer votre livre des recettes (obligatoire pour l’auto-entrepreneur), dans lequel doit figurer le terme « débours » à côté de la somme correspondante. À la différence du chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur, il n’y a pas de seuil maximum pour les frais de débours. * Art. 267 II du Code général des impôts.

LE MONDE DES ARTISANS

23


BANC D'ESSAI

ILLAUME LE TEST DE GU

Volume utile maxi : 8 / 9 / 10,8 / 12,3 / 13 / 14,8 / 17 m3 Charge utile maxi : 1 175 à 1 725 kg Équipement : planchers ou châssis cabine, en traction, en propulsion, avec motricité renforcée et en 4x4

Motorisations : diesel : 2 298 cm3 de 135 à 180 ch / électrique : 76 ch

PTAC : 3,5 T

Dimensions : 5 048 / 5 548 / 6 198 / 6 848 x 2 020 x 2 303 / 2 496 / 2 749 mm

RENAULT MASTER 2019

Longueur de chargement : 2 583 / 3 083 / 3 733 / 4 383 mm

Au goût du jour

Nouvelle face avant

Utilitaire lourd le plus vendu en France, le Renault Master se heurtait ces derniers temps à de nouveaux concurrents aux dents longues. Pour le remettre dans le vent, les ingénieurs de Renault ont fait évoluer son esthétique, sa cabine de conduite et ses motorisations. De quoi lui donner de nouveaux atouts. Guillaume Geneste

Depuis son lancement, le Master n’avait que très peu évolué esthétiquement et commençait à accuser le poids des ans. Le « nouveau » Master adopte une face avant retravaillée : une calandre plus verticale, un capot plus horizontal et des phares intégrant désormais les feux à jour en forme de C, la signature de toutes les voitures de la marque.

PHOTOS : © RENAULT

Planche de bord modernisée

Nouvelles aides à la conduite

Le Master peut recevoir de nouvelles aides à la conduite comme le système de rétrovision par caméra Rear View Assist, le radar de stationnement AR et AV, l’aide au maintien dans la file en cas de coup de vent latéral, l’alerte de franchissement de ligne ou encore l’alerte de présence dans l’angle mort…

24

LE MONDE DES ARTISANS

La planche de bord est plus flatteuse, même si les plastiques restent quelconques. Elle intègre de nombreux rangements, dont certains inédits, comme la boîte à gant « tiroir », face au passager de droite (10 litres de capacité !). Dommage qu’elle vienne systématiquement cogner les genoux du passager à l’ouverture. Autre option : une tablette extractible face au passager, un espace de travail ultra-pratique.

Aides à la conduite

Restylage réussi

Détails de finition

Boîte à gant tiroir peu pratique À PARTIR D E 26 000 €

HT


Pour accéder à l’ensemble des services d’accompagnement des CMA, rendez-vous sur

Avec le réseau des CMA,

l’artisanat a de l’avenir


TRANSMETTRE

DIDIER MASSY - MASSY ET FILS

« L’APPRENTISSAGE EST L’AVENIR DE NOS MÉTIERS » E

Il y a dix ans, Didier Massy, charpentier à Heugas (Landes), misait sur l’apprentissage pour compenser une pénurie de main-d’œuvre. Un choix payant. Un choix d’avenir.

Marjolaine Biagi

HEUGAS (40)

« Une bonne entreprise doit rimer avec qualité, rentabilité mesurée et formation dévouée. »

n dix ans, l’entreprise de charpente et couverture Massy et fils a formé une trentaine d’apprentis. « L’apprentissage nous a permis de constituer un vivier pour remédier aux difficultés de recrutement rencontrées, explique Didier Massy. Nous travaillons en collaboration avec le lycée de Saint-Paul-lèsDax, qui correspond parfaitement à notre hiérarchie : des CAP comme manœuvres, des bacs pro comme seconds d’équipe, des BTS comme chefs d’équipe sur les chantiers et des licences pour notre bureau d’études. »

Un nouveau souffle

Chaque jeune – jusqu’à cinq par an – est ainsi intégré dans une équipe adaptée, avec des chefs d’équipe préparés. « L’alternance ne doit pas s’inscrire dans une démarche d’entreprise pour faire du bénéfice. Elle demande un réel investissement : il faut être patron, assistant, l’oreille qui écoute. » Au bout de son cycle,

si l’apprenti a fait ses preuves, il est recruté. 60 % des jeunes formés par l’entreprise ont ainsi été gardés. « L’apprentissage nous a permis de régénérer l’entreprise. Aujourd’hui, la moyenne d’âge est de 36 ans. Nous avons deux personnes de moins de 25 ans, dont deux chefs d’équipe. »

Un enjeu capital

Pour son implication, Didier Massy a reçu le Prix du Maître d’apprentissage régional en 2017. Son entreprise a aussi été choisie par la Préfecture des Landes pour une journée de valorisation de l’alternance, à la fin de l’année dernière. L’artisan espère faire des émules. « L’alternance est l’avenir de la jeunesse, du pays ! Il faut retrouver les valeurs liées à la transmission. Mon challenge est de transmettre à des jeunes en manque de repères et de solutions. » D’ici deux ans, l’entreprise se dotera d’un centre d’usinage. Les emplois émaneront, bien entendu, du lycée de Saint-Paul-lès-Dax… maisons-bois-landes.com

EN BINÔME AVEC L’ÉDUCATION NATIONALE Didier Massy déplore le manque d’attractivité des « métiers manuels » auprès des jeunes générations. « Ils sont déconsidérés, affirme-t-il. Mais nous relevons le gant pour les revaloriser grâce à l’apprentissage. » Pour l’artisan, les entreprises et l’Éducation nationale doivent travailler main dans la main. Lui-même s’implique au lycée de Saint-Paul-lès-Dax en participant aux examens, en proposant des chantiers formations et en confiant des travaux aux étudiants. © MASSY ET FILS

26

LE MONDE DES ARTISANS

◀ « Nous devons continuer à transmettre notre savoir », affirme Didier Massy.

+


// SOLUTION

O

PH

IE

TÉ K

IA N

NOUVEAU MARCHÉ

.

-S

L'experte

©

M

BÂTIMENT

Savoir travailler avec un syndic d'immeuble Mandaté par le conseil syndical des copropriétaires, le syndic d’immeuble fait le lien entre les copropriétaires d’un immeuble et les artisans intervenant pour l’entretenir (chauffagistes, plombiers, etc.). Voici quatre conseils pour bien gérer cette situation particulière. Sophie de Courtivron

1

Ne pas perdre de vue le client final

« Les artisans sont appelés par le syndic d’immeuble et oublient parfois que leur client est la copropriété. Demandez un maximum de précisions sur les travaux et rencontrez, sur place, au moins un membre du conseil des copropriétaires ; entretenez ce lien », suggère Audrey Benois, avocate compétente en droit de la copropriété1 (en photo ci-dessus). « Nous avons de plus en plus affaire aux conseils de copropriétaires », constate John Mossot, artisan qui travaille à 99 % pour des syndics2. Pour aller au-devant des copropriétaires, il fréquente les Salons spécialisés3.

2

3

Des délais, mais des acomptes « Au-delà d’un certain seuil, le budget des travaux doit être voté en assemblée générale (AG), rappelle Audrey Benois. Il peut ainsi se passer de huit mois à un an entre le devis et le début des travaux. » Si au cours du chantier le budget voté ne suffit pas, il faut avertir très vite le syndic afin de voter un budget complémentaire. Pour sécuriser son travail, l’artisan peut réclamer un acompte (30 % en général ; jusqu’à 60 %). John Mossot demande 40 % ; « on peut aussi ajouter une facture de situation, par exemple de 30 %, sur l’avancement des travaux, et le solde est versé à la fin. Il faut le mettre sur le devis. »

Des devis pointus

En AG, le syndic d’immeuble présente plusieurs devis aux copropriétaires. La réactivité de l’artisan est essentielle. « Les documents attenants au devis doivent être présentés spontanément », précise Audrey Benois : assurances décennale et responsabilité civile ; attestation de TVA à taux réduit à remplir par le client… « Si l’entreprise n’est pas labellisée RGE, elle peut avoir recours à un sous-traitant qui l’est, et cela doit figurer sur le devis », pointent Cécilia Elespp et Sébastien Sordes, responsables du service juridique de la Capeb Grand Paris. « Il y a des spécificités en matière de TVA quand on est dans le collectif ; par exemple, la fourniture d’une chaudière sera à 20 % et seule la pose sera à taux réduit. Il faut bien ventiler sur le devis les différents taux appliqués. Attention aussi aux mentions obligatoires, notamment le délai de rétractation pour une intervention d’urgence. » La Capeb Grand Paris fournit à ses adhérents « une boîte à outils avec des modèles de devis, conditions générales de vente, factures etc., à jour de la réglementation, ainsi que des préconisations (devoir de conseil…). »

Fidélisez syndics (et propriétaires) 1. www.benois-avocat.fr 2. Green étanchéité, à Pierrefitte-sur-Seine (93) 3. Salon de la copropriété (nov. 2019, porte de Versailles), Salon indépendant de la copropriété de l’Arc…

« Le syndic attend de l’artisan de la lisibilité sur le déroulement de son intervention », pose Éric Barbarit, directeur Métier syndic et gérance location chez Nexity. « C’est du service apporté par l’artisan, que le syndic rétrocède au client. » Et un syndic satisfait fera travailler l’artisan pour ses autres copropriétés…

4

LE MONDE DES ARTISANS

27


TRAIT D’UNION

TISSAGE » SPÉCIAL « SPORT ET APPREN

▼ L’équipe de France de rugby à 15, composée uniquement d'apprentis, lors du match qui l'opposait à la Suisse, à Genève, en juin dernier.

DU SPORT

© ANDSA

IL VA Y AVOIR Pratiquer une activité sportive et se former à un métier constituent, à première vue, deux préoccupations distinctes qui, pourtant, se rejoignent. Santé, esprit collectif, dépassement de soi : de nombreuses actions contribuent à développer ces valeurs communes à la pratique d’un sport et d’un métier. Sylvain Villaume GILLES BOURGUIGNON - CHEF D'ENTREPRISE ET EX-RUGBYMAN PROFESSIONNEL

HYMNE AUX VALEURS

Son nom dira forcément quelque chose aux amateurs de rugby : de 1988 à 1990, Gilles Bourguignon a porté à six reprises le maillot du XV de France, à un poste de deuxième ligne occupé avec l’autorité de son double mètre pour cent bons kilos durant une carrière exemplaire au sein du RC Narbonne. À aujourd’hui 55 ans, l’Audois se trouve à la tête d’une véritable PME de sept boulangeries plus trois points de vente saisonniers, sous différentes enseignes : Le Fournil de Gilles et L’Épi d’ovalie notamment. C’est dire s’il a su, cinq ans avant la fin de sa carrière sportive, travailler à la réussite de sa reconversion, et prouver que l’apprentissage d’un métier n’était pas incompatible avec la pratique d’un sport de haut niveau. Au sein de ses boulangeries, Gilles Bourguignon emploie cent salariés, dont une vingtaine d’apprentis, pour la plupart issus des CFA de Lézignan et de Rivesaltes. Dans ses effectifs, il compte un ancien gymnaste chez qui il dit aujourd’hui retrouver « rigueur, «  équilibre, force mentale », mentale et parmi ses apprentis « un boxeur et un rugbyman », « dont les clubs doivent parfois admettre qu’ils manquent un entraînement. Notre activité, c’est du sept jours sur sept par roulement, donc des week-ends travaillés. Nous devons veiller à établir une planification équilibrée, notamment pour ne dissuader personne de pratiquer un sport. » Pourquoi cette prévention ? Tout simplement « pour les valeurs que jeune », répond-il. « Chez nous, où l’on travaille en équipe, le sport permet d’inculquer à un jeune c’est particulièrement parlant. Tolérance, respect, honnêteté, courage : le sport en est imprégné et le travail le met en pratique. Le sport implique de l’exigence envers soi-même, le goût de l’effort, la volonté de dépassement. Et permet de se construire face au stress, à la peur de l’échec, au regard des autres. Il nous amène à trouver des solutions, en plus de s’épanouir. C’est primordial pour l’équilibre de l’individu. » Parole d’expert !

28

LE MONDE DES ARTISANS


// TRAIT D’UNION

LAURENT FABRE - CONSEILLER PRINCIPAL D’ÉDUCATION

« SPORT ET MÉTIER » DANS LES STARTING-BLOCKS

DR

Le CFA de Rivesaltes, dans les Pyrénées-Orientales, compte 800 élèves et forme à 14 métiers (alimentaire, services, automobile…). Laurent Fabre, le conseiller principal d’éducation depuis 25 ans, y porte, en cette rentrée 2019, le programme « sport et métier », également lancé dans un secteur plus rural, à Mende (Lozère). « C’est une expérimentation, précise-t-il, mais nous sommes convaincus de pouvoir faire des émules, notamment dans des régions encore plus sportives que la nôtre. » Le dispositif est parti d’un constat : l’abandon d’une pratique sportive en club par l’immense majorité des jeunes entrant en apprentissage. « Or, quand on connaît les vertus sociales et éducatives du sport, ce constat a de quoi perturber, explique Laurent Fabre, membre actif de l’Andsa* (lire aussi notre rubrique « Opinion »). De plus, nos apprentis exercent souvent dans de petites entreprises, dans les villages : leur implication dans un club sportif est bonne pour le dynamisme et peut leur offrir de nouvelles opportunités dans les entreprises qui sponsorisent ces clubs. » Des partenariats entre l’établissement et les clubs ont donc été noués : lors de leur semaine au sein du CFA, les jeunes (une cinquantaine à Rivesaltes pour commencer) suivent, après les cours du lundi, du mardi et du jeudi, un programme de récupération, renforcement musculaire, préparation physique. Deux enseignants encadrent l’opération, qui a mobilisé un budget d’environ 3 000 € pour l’achat de matériel. * Association nationale pour le développement du sport dans l'apprentissage.

ROMAIN LARRIGOLE - PROFESSEUR D’EPS

« EMMENER UN JEUNE À L’EMPLOYABILITÉ »

DR

Romain Larrigole enseigne l’éducation physique et sportive (EPS) en CFA depuis maintenant dix ans. Il vient tout juste d’élargir son cursus en consacrant un master 2 à la question du lien entre apprentissage et éducation physique et sportive. « L’enseignement de l’EPS est structuré, à la base, pour le collège et le lycée ; son rapport avec le monde de l’entreprise auquel prépare l’apprentissage n’est pas naturel. Au sein du CFA Henri-Martin de Lézignan-Corbières (Aude), nous proposons, deux heures par semaine, un enseignement de l’EPS plus en lien avec le milieu professionnel. Nous travaillons sur une finalité partagée par tous – enseignants, familles, apprentis, direction de l’établissement, élus de la chambre de métiers et de l’artisanat – : l’employabilité. Car il en est de l’EPS comme des autres matières enseignées : elle doit contribuer à emmener un jeune à l’employabilité. » Un maître mot décliné en deux objectifs : d’abord, former un bon salarié ; ensuite, former un responsable. Dans le premier cas, trois notions sont à l’œuvre : l’engagement, l’adaptation, le relationnel. Dans le second cas, c’est l’autonomie, l’analyse et le management qui sont particulièrement travaillés. « Nous cherchons donc à trouver des activités sportives qui correspondent au mieux aux notions évoquées. Par exemple, en CAP coiffure, course en durée, tennis de table, sport collectif, relais 4 x 50 mètres… », conclut Romain Larrigole.

APPRENDRE À CHUTER L’Association nationale pour le développement du sport dans l'apprentissage (Andsa) est un peu le comité olympique des chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) ! Son credo : encourager les apprentis à démarrer ou reprendre une activité sportive en club, via des partenariats, l’organisation d’événements et, bien entendu, en s’appuyant sur le réseau des CFA des CMA. Mais l’Andsa propose aussi des formations et s’apprête à en tester une nouvelle, en partenariat avec la Fédération française de judo : gérer la chute pour éviter les accidents du travail. Une démarche déjà suivie par des écoles de jockeys, notamment, dont pourront profiter les entreprises artisanales. Tél. : 05 34 48 09 82 - andsa.org

LE MONDE DES ARTISANS

29


OPINION

TISSAGE » SPÉCIAL « SPORT ET APPREN

JOSEPH CALVI

« LE SPORT ENTRETIENT LE GOÛT DE L’EFFORT » À la tête de l’Andsa, Association nationale pour le développement du sport dans l’apprentissage, l’Ariégeois Joseph Calvi encourage les jeunes à pratiquer une activité sportive qui leur sera bénéfique dans leur travail comme dans leur vie de tous les jours.

Propos recueillis par Sylvain Villaume

QUEL EST VOTRE LIEN AVEC LE SPORT ? C’est ma passion ! Plus jeune, j’ai pratiqué le rugby, mais aussi le tennis puis le tennis de table à un assez bon niveau puisqu’avec mon équipe de Foix, nous avons été champions des Pyrénées. Ici, le dimanche après-midi est consacré au rugby : nous allons au stade et, souvent, l’artisan local devient sponsor du club du coin ! Cela crée des liens. Président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Ariège, j’ai initié un partenariat avec les clubs de rugby locaux afin de présenter les métiers de l’artisanat aux joueurs cadets et juniors. Une possibilité pour eux de trouver un apprentissage, pour nous de fixer des jeunes sur le territoire. Connaissant cette action, le président de CMA France, Bernard Stalter, m’a proposé de prendre la présidence de l’Andsa, ce que j’ai accepté avec joie.

EN QUOI EST-IL PARTICULIÈREMENT IMPORTANT DE SENSIBILISER LES APPRENTIS À LA PRATIQUE D’UN SPORT ? Il s’agit d’un enjeu de santé pour ceux qui recherchent simplement le bien-être, un vecteur de loisir pour ceux qui privilégient le plaisir, ou de challenge et de dépassement de soi pour ceux qui se tournent vers la compétition. C’est pourquoi nous travaillons à rendre l’apprentissage compatible avec la pratique d’un sport, malgré

un emploi du temps qui, à première vue, ne le permet pas facilement. C’est l’idée du dispositif « sport et métier » que testent actuellement deux CFA et que nous espérons développer au niveau national (lire également notre rubrique « Trait d’union »). Cinq heures supplémentaires de sport sont proposées au jeune, avec son programme d’apprentissage d’un métier ; cela touchera notamment à la récupération, à la diététique, la préparation physique et mentale, etc.

UN BON SPORTIF FAIT-IL UN BON APPRENTI, ET VICE-VERSA ? En tout cas, nous remarquons dans nos entreprises qu’un jeune doué pour le sport est souvent un excellent apprenti, car le sport entretient le goût de l’effort, la précision du geste, l’esprit collectif… Lors des tournois que nous organisons (une cinquantaine d’événements chaque année réunissant plus de 46 000 apprentis), des jeunes se rencontrent, d’horizons, d’âges et de métiers différents : cela joue un grand rôle dans la relation à l’autre, l’ouverture d’esprit, la mixité, la cohésion sociale. Dans l’autre sens, pratiquer un sport peut permettre à des apprentis d’atteindre le haut niveau. Des exemples existent, comme celui du rugbyman Fabrice Estebanez, ancien international, aujourd’hui entraîneur national, qui a été plombier jusqu’à ses 24 ans. Le mettre en avant peut aussi contribuer à moderniser l’image de l’apprentissage. andsa.org

SON PARCOURS 1988

Création de son entreprise de maçonnerie, basée à Foix, qui compte aujourd’hui trois salariés

2010

Président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Ariège

2016

30

LE MONDE DES ARTISANS

09 © CMA

Président de l’Andsa, fondée en 2006

2017

Président du Fonds national de promotion et de communication de l’artisanat (FNPCA)

2019

L’Andsa est la seule association qui propose une offre de pratique du sport auprès de tous les centres d’apprentissage (artisanat, du bâtiment, de l’industrie, agriculture…)

+


COMMUNIQUEZ DANS

artis ns le monde des

THIERRY JONQUIÈRES directeur de publicité 06 22 69 30 22

thierry.jonquieres@wanadoo.fr e de n i z a ag Le m l’artisanat e nce d e r é f ré ations m r o f n i s De locales t e s e u pratiq Alimentatio n, Bâtiment, S ervices, Production…

CÉDRIC JONQUIÈRES chef de publicité 06 10 34 81 33

cedric.jonquieres@orange.fr


PLUS DE POUVOIR D’ACHAT POUR VOUS ET VOS SALARIÉS

Chèque CESU et e-cesu

Chèque et carte Pass Restaurant

Chèques et carte cadeaux

Des conditions privilégiées grâce au partenariat

PROFITEZ-EN ! Assistance technique Sodexo Pass France

Tél. : 04.37.24.76.96 Votre demande de devis sur :

https://passpart.fr/#/crca-centre-france/bienvenue Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel de Centre France - Société coopérative à capital variable agréée en qualité d’établissement de crédit Siège social : 3, avenue de la Libération – 63045 Clermont-Ferrand Cedex 9 - SIREN 445 200 488 RCS Clermont Ferrand – Société de courtage d’assurance inscrite au Registre des Intermédiaires en Assurance sous le n° 07 023 162.

trepxE Expertise. Réactivité. Compétitivité. zessaP Passez à l’ère Premium.

Expertise. Réactivité. Compétitivité.

r el cevA evuon sel

Avec le réseau RENAULT PRO+ PREMIUM,passez passez à à la supérieure et venez découvrir Avec le réseau RENAULT PRO+ PREMIUM, lavitesse vitesse supérieure et venez découvrir les nouveaux modèles Master et Trafic. les nouveaux modèles Master et Trafic.

atnoc soV

Vos contacts:

Vos contacts:

Maxime POCALY: m.pocaly@faurie.fr - 06.46.86.54.39

MaximeEric POCALY: m.pocaly@faurie.fr - 06.46.86.54.39 LEBAS: e.lebas@faurie.fr - 06.75.05.09.22 Eric LEBAS: e.lebas@faurie.fr 06.75.05.09.22 Nicolas FABREGUE - n.fabregue@faurie.fr - 06.20.61.08.58 Nicolas FABREGUE - n.fabregue@faurie.fr - 06.20.61.08.58

Renault BRIVE - 2 avenue Cyprien Faurie - 05 55 86 74 74 - faurie.fr/renault-brive

Renault BRIVE - 2 avenue Cyprien Faurie - 05 55 86 74 74 - faurie.fr/renault-brive

www.agencecosmic.com - RENAULT S.A.S. RCS NANTERRE B 780 129 987. © Photothèque Renault,Thomas MOTTA,

Passez à l’ère Premium.

Le Monde des Artisans Correze - 132  

Voici le magazine de l'artisanat en Corrèze. Vous retrouverez tous nos événements et l'actualités sur l'artisanat en Nouvelle-Aquitaine.

Le Monde des Artisans Correze - 132  

Voici le magazine de l'artisanat en Corrèze. Vous retrouverez tous nos événements et l'actualités sur l'artisanat en Nouvelle-Aquitaine.

Advertisement