Issuu on Google+

Rapport annuel

CARNET DE BORD

C mplice Une année d’instants

, hez MMA s. on vence… c ti ni a on p c u c il, e , accu nos préoc e d r u Proximité oe est au c le client

Édition 2007


Som m aire 04-09 Préface les faits Le mot du président, iffres clés marquants et les ch de l’année 2007. cœur 10-25 Le client au llaboration co Grâce à l’étroite ts, les entre équipes et agen du client innovations au profit n’ont pas manqué. nos équipes 26-37 Plus proches de Toutes ! Place à la profusion mobilisées nt les intelligences so teindre dans un même but : at nos Ambitions 2010. nos 38-44 Plus loin avec partenaires véa Fleet, Covéa, mais aussi Co A… Covéa Risks, FIDELI comptes 45-58 Structures et

Document édité par la Communication interne et événementielle de MMA 14, boulevard Marie et Alexandre Oyon 72030 Le Mans Cedex 09 Tél. : 02 43 41 72 72 Parution : juin 2008


Une année d’instants

complices

Édition 2007 3


P R É FAC E

Rapport annuel 2007 MMA

seul. e, marche t i v r e h c r autres.» «Pour ma e avec les h c r a m , n i er lo Pour march africain) (Proverbe

Thierry Derez,

4

président de MMA


Rapport annuel 2007 MMA

P R É FAC E

Introduction

ommé président de MMA le 22 juin 2007, j’ai été sensible à la confiance témoignée par le conseil d’administration, l’assemblée générale, les équipes et bien sûr Jean-Claude Seys. Mon action s’inscrit dans la continuité de ce qu’il a réalisé. Parmi ces réalisations, la fusion de MMA et AZUR a marqué l’année 2007. Grâce à elle, le nouvel ensemble dispose sous la marque MMA d’atouts bien plus puissants et efficaces que les deux sociétés séparées. Cette opération témoigne d’une conviction : celle qu’une compagnie d’assurances avec agents généraux a toute sa place dans le futur. La taille de MMA, ses ressources lui donnent les moyens de poursuivre sa stratégie de croissance. À une condition : continuer de mettre l’accent sur la compétitivité. Complétant la relation avec les assurés et la qualité du service, c’est une orientation vitale. Un autre axe stratégique consiste à poursuivre le redéploiement sur de nouveaux vecteurs de croissance. Il s’agit de la Vie, de la Santé, de l’Entreprise, où déjà nous avons fortement investi en organisation, en ressources et en communication, et allons continuer de le faire. Rendue là encore possible par la fusion, cette ambition bénéficie d’un autre rapprochement : celui au sein de Covéa. En respectant l’identité des enseignes, Covéa les fait bénéficier d’économies

N

d’échelle considérables, que ce soit en réassurance, en achats ou encore en pilotage et gestion des sinistres. MMA en profite directement au même titre que les autres enseignes, dans une approche globale où ce qui sert à l’un sans desservir les autres est entrepris. Au final, chacun y trouve son compte. Souple, pragmatique, ce modèle se traduit en coopérations plus ou moins intégrées selon les intérêts en jeu. Chaque enseigne fait bénéficier les deux autres de sa puissance dans certains domaines et profite de la leur dans d’autres. Exemple : pour la seule réparation auto, l’économie commune est de 37 M€. Pour autant, nous préservons ce qui mérite de l’être, notamment les marques, les réseaux commerciaux et les systèmes d’information spécifiques. La force de cette stratégie a été reconnue par l’agence de notation Standard & Poor’s. En relevant en 2007 de A – à A les notes de solidité financière et de contrepartie de MMA, elle a souligné, en lui donnant une portée internationale, une amélioration rendue possible par sa fusion et son appartenance à Covéa. Une stratégie appelée à porter pleinement ses fruits en 2008, comme l’indiquent les excellents résultats commerciaux du début d’année.

Thierry Derez, président de MMA

5


P R É FAC E

Les dates clés MMA

2007

Rapport annuel 2007 MMA

Un agenda bien rempli pour une année qui a su être zen !

JANVIER

FÉVRIER

MARS

Début des négociations statuts 2009

AVRIL

MAI

JUIN Un nouvel

L 1 J 1 J 1 D1 M 1 Espace V 1 le nouveau n M 2 Fusio tionnelle V 2 V 2 L 2 M 2 Master S 2 siège, opéra t oi M 3 MMA-AZUR S 3 S 3 M3 J 3 Auto v à D 3 Novaxis VI, presque J 4 D4 D4 M 4 Première V 4 le hjoaurtr res L 4 est D5 L 5 L 5 J 5 journée as”S 5 C M 5 achevé MiseLen ét6at de vendre M6 M6 V 6 “zéro trac D 6 Le Mans M6 de tous les7agents de la M7 M7 S 7 L 7 Caution J 7 nouvellM e M M A ( pr od uit s à J 8 J 8 D8 M 8 devient V 8 destinM ation8des particuliers J ss9 V 9 RÉUNION V 9 L 9 M 9 Covéa Caution S 9 et profe ionnels). Paris de 180 S 10 M 10 J 10 D 10 594Vagence10 s supplémentaires S 10 àexpert IRD, s arborent S dés11 D 11 communs à GMF, D 11 M 11 V 11 ormais les trois 15 juin L 11 ration mig la12 boules.D Cett12 e mise en état Début deM L 12 MAAF et MMA, L 12 J 12 S 12 iculiers de vendrLe a 13 ntrats de part co s mobilisé toute de M 13 en présence de M 13 V 13 D 13 M 13 e lentrepr dans le systèm UR ise cou AZ ra nt 20 06 M 14 M 14 Thierry Derez et M 14Après l IARD, la S 14 L 14 J 14 Fin prévue formation MMA. in d’ M 15 J 15 Michel Gougnard J 15fusion des activitésD 15 M 15 V 15bre 2007 à la mi-décem M 16 V 16 V 16 Vie dAZUR, de et L 16Mise en état M 16 S 16 Vie ne ien sac Al l de vendre M 17 S 17 S 17 MMA est M 17 J 17 D 17 de agents J 18 D 18 D 18 engagée. Un objectif :M 18des produitsV 18 L 18 V 19 Les sites de L 19 L 19 être opérationnels J 19Entreprise S 19 M 19 S 20 Strasbourg M 20 M 20 au 1er janvier 2008V 20sur mesure D 20 M 20 D 21 et de ChartresM 21 M 21 S 21 L 21 J 21 emblées sont aux L 22 J 22 J 22 D 22 M 22 V 22 Ass s MMA M 23 couleurs MMA V 23 V 23 L 23 M 23 S 23 générale M 24 S 24 S 24 M 24 J 24 D 24 ierryreDelaires zde A LI DE J 25Le 2 janvier, FIDédé25 D 25 M 25 V 25 L 25Th le V 26Assistance asisustccan Mce26 L 26 J 26 S 26 M 26prJeenand-Claude Seys S 27à MondlaialprAs Jchar27 M 27Distribution V 27 D 27 M 27 à la présidence de ge en e is ns da ns o iti b D 28de l’activité asVsist28 M 28des am S 28 L 28 J 28 MMA. L assemblée ance 0 01 -2 07 L 29de MMA S 29 J 29 20 D 29 M 29 V 29 générale MMA onVie M 30 V 30 L 30 M 30 S 30 approutuvetilaonfunesille insti M 31 S 31 J 31 des activités Vie

Lancementt du proje ps Vie Printem

6

AZUR-MMA


ents g A e vendr treprise e Rapport annuel 2007 MMA d t n R n éta oduits E ex-AZU e e s r Mi les p es agentsensemble r u po és. L poser l’ rise de la u g é l dé t pro s Entrep e MMA n e v peu roduit vergenc des p e de con gamm

P R É FAC E

JUILLET

AOÛT

SEPTEMBRE

D1 L 2 M3 M4 J 5 V 6 S 7 Fusion de activité D 8 lGrand L 9 d AZURPublic M 10Courtage avec M 11Covéa Risks. J 12La fusion Courtage V 13s achève avec réunion des S 14laactivités D 15Particuliers et L 16Professionnels. M 17Les gammes de M 18produits sont J 19toutes commerciaau premier V 20lisables S 21trimestre 2008 D 22 L 23 M 24 M 25 J 26 V 27 S 28 D 29 L 30 M 31

M1 J 2 V 3 S 4 D5 L 6 M7 M8 J 9 V 10 S 11 D 12 L 13 M 14 M 15 J 16 V 17 S 18 D 19 L 20 M 21 M 22 J 23 V 24 S 25 D 26 L 27

Bonus Auto S 1 Le L 1 J 1 S 1 Ouverture Double Effet ! D2 M 2 Réussir ensemble, V 2 D 2 de l’Espace L 3 Lancement de la M 3 c´est parti ! S 3 L 3 Master IRD M 4 nouvelle offre J 4 D4 M 4 de Chartres DAS Tranquillité M5 V 5 L 5 M5 Route J 6 S 6 M6 J 6 V 7 D7 M7 V 7 S 8 L 8 J 8 S 8 M D9 M 9 eMA classé V 9 D9 2 à L 10 M 10C la S 10 L 10 o r b e il M 11 J 11long te le D 11 M 11 r m e d e M 12 V 12Mieux Vivre L 12 M 12 J 13 S 13Votre Argent M 13 J 13 V 14 D 14 M 14 V 14 S 15 ´ L 15 un nouveau J 15 Syndicat S 15 D 16 M 16 RDV colla- V 16 unique D 16 L 17 M 17 borateur/ S 17 pour les L 17 M 18 J 18 manager D 18 agents MMAM 18 M 19 V 19 est né. Il L 19 M 19 J 20 S 20 s’appelle M 20 J 20 Itinéraire V 21 D 21 M 21 V 21 s e d x S 22 L 22 J 22 S 22 Lancement d une e pri rs des reçu l o l a ” s s k D 23 M 23 11 Covéa Ris Vns 23 D 23 grande campagne de ciale commer s par é s o / i i n 3 t a 1 a org ls 24 l Internet mobile L 24 M 24 meilleures rel uScou24 eiL rtage s cons r u e d “ r u e s MonMobile ec SFR pour Noël av M 25 J 25prix Baromètr rançD des as lM 25 i a is25 t a r o ier p t 26 M 26 MMA FinanceV 26 le Syndicat f LAdore.com 26 u prem d rneM e n g li l’Inte n à e é e i s d J 27 lance S 27 26/11 Mi usiM 27dé J 27 vement m l V o c T c x eb . w e dore V 28 sa D 28 gratuit MonMobM V 28 eA28 iles l a naming v ti e F d : n o Man S 29 L 29 mobile Je eo29 Ss 29 ratuito pél’a ade du t s mièrd e u r a P nouve D 30 M 30 27/11 e avecVle30 D uto 30 de l’a c n l a a r v F i M 31 en Fest age du

M 29 J 30 V 31

V A C A N C E S

OCTOBRE

NOVEMBRE

DÉCEMBRE

création de la isque multir MMAe Pros d l auto

Mon Mé obile Ador

Démarr 1 1 / 9 2

7


Les chiffres clés 2007

Chiffre d’affaires combiné du groupe

Rapport annuel 2007 MMA

Répartition du chiffre d’affaires (France) * Epargne et hors èpargne

* Par rèseau

5 720 M€ 5 160 M€ 6 000 5 000 4 000 3 000 2 000 1 000

71 % Hors épargne

63 % Agences

29 % Épargne

32 % Courtage

0

5 % MMA Conseil 2006

2007

Répartition du portefeuille par marché (hors épargne) * En montant

En 2007 1 935 points de vente 8

* En nombre

43,7 % Particuliers

90,4 % Particuliers

7,2 % Professionnels

4,3 % Professionnels

49,1 % Entreprise

5,3 % Entreprise


Rapport annuel 2007 MMA

P R É FAC E

Parts de marché et taux de pénétration * Auto 2007 5,2 %

5,1 %

* MRH 2007 5,1 %

5,4 %

Résultat net combiné * 239,7 M€

252,5 M€

300 250 200 150 100 50 0 2006

Part de marché

1 935 points de vente 3 180 000 clients 1 424 000 clients multi-équipés 16 000 personnes au service de MMA

* Hors plus-value de cession de la participation dans Écureuil Assurances

Taux de pénétration

Marge de solvabilité 275 %

2007

DONNÉES CLÉS DE MMA

Fonds propres combinés

288 %

2,68 Mds€

300

3

250

2,5

200

2

150

1,5

100

1

50

0,5

3,33 Mds€

0

0 2006

2007

2006

2007

; M€ : millions d’euros ros Mds€ : milliards d’eu

9


Rapport annuel 2007 MMA

Illustration par Philippe Geluck

P R É FAC E

10


CHAPITRE I

Le

clients

clients

nts

clients

P R É FAC E

clients

Rapport annuel 2007 MMA

client

au cœur Placer le client au cœur de ses préoccupations, c’est d’abord lui offrir des produits et services parfaitement adaptés à ses besoins. Tel est le but de l’innovation : réunir tous les ingrédients pour conquérir et fidéliser les assurés. Cette innovation, c’est ensemble, à travers la complicité des équipes et avec les agents généraux, qu’on la crée. En 2007, même si les énergies se sont focalisées sur les opérations de fusion, malgré tout, les nouveautés au profit du client n’ont pas manqué. Avec, au final, une notoriété de MMA au sommet ! En résumé, c’est : Au plus près des besoins P. 12 Beau palmarès pour la Vie P. 13 AIS MMA élargit le service clients Un interlocuteur unique P. 17 En contact régulier P. 18 De l’expertise en Entreprise P. 19

P. 17

Multicanal : une opportunité pour MMA et son réseau P. 22 Anticiper les évolutions P. 22 Être connu et proche à la fois P. 23 Solidarité : des actions 11 concrètes P. 25


CLIENTS

E R B M E T P E S

it le pet r e t u Rajo qui fait plus ce. féren f i d la

AGNE E LA CAMPFET ! D T R A P É EF TOP D O DOUBLE TÉLÉ AUT

D

ans un contexte de concurrence toujours plus vive, créativité et réactivité sont deux conditions essentielles du succès. Leur impact est surtout efficace lorsqu’elles s’expriment sur un territoire déjà bien défriché, avec une parfaite complicité des équipes concernées – commercial, marketing, informatique, communication, organisation… Une illustration ? Le lancement du bonus auto Double Effet en dix jours ! Dans une conjoncture difficile, les directions Marketing et Technique décident fin août de réagir. Comment ? En capitalisant sur le territoire MMA. Partant du superbonus et de l’offre santé Double Effet, elles mettent rapidement au point une nouvelle offre. Ses avantages : la possibilité d’aller deux fois plus vite au bonus 50 et de le conserver définitivement. Tous les conducteurs sont récompensés ! Grâce au travail avec les directions Informatique, du Réseau et de la Communication, le top départ de la campagne est donné le 3 septembre !

ION BRICAT A F E D S NTE SECRET LÉCHA L A S IT PRODU E R F F O D’UNE ATIVE ET CRÉ

Au plus près des besoins Inventivité, réactivité, complicité… et une excellente connaissance des évolutions du marché ! Autant d’ingrédients caractérisant toutes les innovations de l’année. Révolution dans son domaine, l’assurance santé Double Effet permet à l’assuré d’être remboursé jusqu’à 50 % de ses versements en cas d’absence ou de faibles dépenses de santé. Pour 2007, près de 87 % des souscripteurs percevront un remboursement ! Dans certaines agglomérations, cette formule a représenté jusqu’à 20 % des souscriptions, et en ligne, 40 % des ventes. Plus d’un tiers des acheteurs d’assurance santé Double Effet sont des nouveaux

12

Partir des grands classiques e t les réinvente r.

Rapport annuel 2007 MMA


de l'or

CLIENTS

pour le bonus auto Dou ble Effet dans la catégo rie produit grand public no n vie des Argus d’or de l’ass urance.

Miser sur la complémentarité des savoir-faire, jouer la complicité des talents…

Communiquer, donner envie, fidéliser.

clients MMA ! Plus largement, le chiffre d’affaires Santé a augmenté de 7,7 %, conformément aux objectifs des Ambitions 2010, avec un maintien des marges. Cette innovation et ces résultats illustrent la volonté et la capacité de MMA de développer l’activité Santé. Si 92 % des foyers bénéficient d’une complémentaire, leur maturité croissante dans ce domaine rend le marché porteur pour une offre innovante. Celle que lancera MMA en octobre 2008 le sera sur les garanties comme sur les services associés ! Dans la continuité de MMA Pro, MMA Agri et MMA Associations, MMA Pros de l’auto a vu le jour en septembre. Dédiée aux professionnels de l’auto, cette offre est le fruit d’un projet transverse combinant les expertises des équipes sur le marché des professionnels. Des garanties innovantes la caractérisent : rééquipement à neuf, pertes d’exploitation y compris après accident, maladie, protection juridique et fiscale… La direction centrale Entreprise Agents (DCEA) a mis à profit 2007 pour renforcer son soutien logistique et technique aux agents. En janvier 2008, elle a initié un projet de gamme cible simplifiée, avec comme objectif la souplesse et l’adaptabilité de la souscription comme de la gestion, en fonction de la diversité des risques, des tailles et des entreprises. En regroupant différents produits, cette gamme offrira plus de cohérence. Lancement prévu en 2010. Avec son organisation simplifiée, sa politique tarifaire attractive, son système d’information rénové, ce projet va renforcer la dynamique de la DCEA en résolvant l’équation «vendre plus, investir plus, consommer moins» ! Depuis la création en 1967 de la protection juridique (PJ), la DAS n’a cessé d’ouvrir de nouvelles voies. En 2007, elle est

la première société à proposer dans son contrat PJ professionnels une garantie «aides et subventions» : elle offre aux entreprises la recherche de subventions, la constitution des dossiers de dépôt et le suivi. Sur le marché des dommages et pertes pécuniaires, sa progression s’est aussi faite sur des garanties originales, notamment sur la casse et le vol de vélos pour Mondovélo, des appareils embarqués pour Norauto, le vol, la casse et l’utilisation frauduleuse des téléphones portables pour Bouygues, les écrans plasma pour Carrefour, la récupération de données pour Cdiscount, etc. Réactivité ç également puisque la DAS a été laa première société française à régulariser avec GRL gestion une convention pour diffuser la nouvelle garantie des risques locatifs. Elle distribue ainsi ce produit depuis juin 2007 et a constitué en quelques mois un portefeuille de plus de 100 000 logements.

Beau palmarès pour la Vie Innovation également en Vie, avec le lancement de services haut de gamme dans les multisupports, services qui permettent d’accéder aux marchés financiers avec sérénité et maîtrise. Avec 4,40 % en 2007, MMA a servi à ses clients un super taux. Par ailleurs, malgré de complexes opérations de fusion des sociétés, des réseaux, des process, des outils et des offres menées en cours d’année (voir p. 28 & 29), l’activité s’est alignée sur celle du marché (retrait de 3,5 % du chiffre d’affaires après la forte progression de 2006, le marché étant en recul de 4 %). La collecte a atteint 1,530 Md€ et les encours ont progressé de près de 6 %, pour atteindre 15,6 Mds€.

13


CLIENTS

Rapport annuel 2007 MMA

A M M o brav D’année en année, MMA ne cesse de progresser et d’amasser les prix ! En 2007, deux distinctions au palmarès des meilleures sicav de La Tribune, quatre trophées du Revenu dont deux d’or (Adif Optimum, MMA Multisupports), un autre trophée d’or pour récompenser la «meilleure gamme actions internationales sur trois ans catégorie assureurs» et la 2e place à la Corbeille «long terme» de Mieux Vivre Votre Argent – un classement de référence du fait de son large périmètre : il prend en compte les q ans, tous réseaux confondus. meilleures ggestions d’actifs sur cinq Début 2008, de nouveaux prix sont venus compléter le palmarès. MMA Asie a été élu, comme en 2007, «meilleur fonds actions Asie Pacifique hors Japon sur cinq ans», et MMA Immobilier, «meilleur fonds actions immobilières européennes sur trois ans» aux Lipper Fund Awards. Le Revenu a remis quatre nouveaux trophées, dont deux d’or. MMA Finance monte sur la 2e marche du podium de l’Alpha League Table pour sa capacité à créer un supplément de performance dans sa gestion actions par rapport à la rémunération normale des risques pris. Ces résultats témoignent de l’excellente expertise de MMA Finance dans la gestion d’actifs. Un savoir-faire qui s’accompagne d’un développement permanent des services destinés à apporter la meilleure information aux clients et aux agents, afin de leur permettre de réagir au plus vite. Le site mma.finance.fr s’est ainsi q enrichi de nouvelles fonctionnalités en 2007 : une webTV qui permet aux clients de mieux décrypter les marchés financiers eet un outil d’aide à la décision avec un simulateur permettant de tester son profil d’investisseur puis d’être aiguillé vers un choix de supports adaptés. Ces services s’ajoutent aux nombreuses informations en ligne sur les supports et au service d’alertes de cours.

14

WebTV MMA Finance

2

RENDEZ-VOUS MENSUELS : un journal des marchés et l’interview exclusive d’un expert MMA Finance.


Rapport annuel 2007 MMA

CLIENTS

France

La famille MMA, ce so nt 16 000 personnes, sa agents et collaborateurs lariés, d’agents, qui travaillent en toute complicité.

15

CHRISTIAN BAUDON , DIRECTEUR GÉNÉ RAL MMA

«Il faut nous singulariser pour être plus attractifs !»

Fin de la fusion IARD, la ncement de la fusion Vi e… Chez MMA, l’année ambitieux. À présent, da 2007 s’est traduite par ns le cadre des Ambitio la réalisation d’objectifs ns 2010, l’heure est à rentable. Éclairage de la relance de la dynam Christian Baudon. ique de développemen t Co mp te

tenu du rés exceptionnel de 112,9 M€ult at la cession de nos parts lié à Écureuil Assurances IAdans notre résultat atteint en RD, 366,4 M€. Sans cette 2007 value, notre résultat co plusaprès impôt s’établit à 230urant Pour un exercice marqu M€. la réalisation de la fusioné par et la mise en œuvre Vie fusion IARD, c’est un résde la encourageant. Au regardultat l’objectif de nos Ambit de 2010 (résultat courant ions impôt de 350 M€ alorsaprès l’impact fiscal sera beaucoque plus fort), c’est insuffisant. up Pour atteindre cet objectif, stratégie consiste à Vendrenotre Investir plus, Consomplus, moins (VIC). Vendre plu mer il n’y a pas de dynamiqus, car performance sans croiss e de Une première illustrati ance. notre capacité à vendre on de été donnée par le «départ plus a lancé» du début de l’année 2008. capacité que, jour après Une nous devons renforcer. jour,

«Dans le cadre d’une complicité au sein de la famille MMA, la responsabilisation de chacun doit contribuer à augmenter notre compétitivité et nos résultats.»

ces investissements porte tout ce qui nous permet dent sur singulariser pour être nous attractifs. L’objectif est do plus fidéliser nos clients uble : accroître le nombre. Ex et en d’investissement, notre emple développement multicanal, qu i va

quel que soit le canal uti Consommer moins est lelisé. sième volet du VIC. Sel troiconduite que l’automo on la biliste adopte, un véhicule peut réa des performances identi liser avec moins d’essence : ques pour nous l’idée à suivre c’est . Pour cela, nous devons simplifier fonctionnements en suppri nos mant Miche les tâches inutiles et redondan l Gougnard, Mais si le but est d’augm tes. directeur général délégué notre efficacité opérationnenter Covéa AIS cela ne se traduit pas toujou elle, e me ille ur dépenser moins : ce sont là rs par moyen pour notions différentes. Si c’est deux qu’une entrefaire davantage, on peut dép pour prise améliore sa ens er plus, mais pas pour fonctio compétitivité est d’investir à la fois dans la uniquement pour investir nner, ! recherche d’in

Réactions à chaud

Doper notre compéti

Une autre nécessité est d’intivité plus. Pourquoi ? Parce vestir dans un univers très concurque, tiel, il nous faut en perma renaméliorer notre compét nence C’est l’un des buts de itivité. développement comm notre de nous donner les moercial financiers d’investir. Qu yens gisse d’innovation ou d’o’il s’autils,

groupes de travail réunis des représentants de tou sent qui se rendent compte, dans leur famille MMA : ces 16 000te la travail, des tâches inutiles. La sonnes, salariés de la compagper- sérénité née de leur certitude agents et leurs collabora nie, que l’emploi n’est pas en jeu, la sont toutes concernées.teurs, libération de temps pour d’autres autre action consiste à rég Une tâches plus utiles et plus intéresquestion des anciens conler la santes, dans le domaine comet outils informatiques qu trats mercial notamment, permettent sont dédiés. Leur migrai leur de libérer cette parole. vers une seule génératio tion De tout cela que ressort-il ? contrats, la dernière, bie n de Une plus grande complicité se traduira par d’importn sûr, entre tous les acteurs de la faantes mille MMA. To économies. us nous mes complices, car tous somPlus largement, la grand nous pour consommer moins e idée partageons les mêmes objectifs. est de À chacun d’être pleineme donner la parole à tous les nt laborateurs pour qu’ils fas col- responsable pour qu’ensemble, sen t da ns un climat de confiance profiter l’entreprise de savoir. Chaque jour, ce son leur partagée, nous soyons fiers t eux d’atteindre ces ob jectifs.

maintenir l’agent généra centre de la relation client,l au l’association de l’Internet par téléphone et de tous ses mo , du de contact avec nous. Ceyens nécessite des offres, des pro qui et des outils adaptés, ave cess suivi continu de chaque c un client,

L

Donner la parole à tous les collaborateurs

Dans notre chantier de sim cation, plus de cent propo plifisont en cours d’instructiositions n. Les

Patrick Grosjean

directeur général délég, ué Ressources

S

’il rev ien t au ma nag er de donner l’impulsion, la complicité de tous les acteurs de l’entreprise est indisnov ations et dans l’efficacité des ressources liorer l’effica pensable pour amépar le déploiement d’o cité du travail. Chacun utils perfor- doit être en mants. Cela nécessite bien sûr des poste, les mesure de prendre, à son décisions nécessaires pou leviers financiers. D’où l’im r pour pouvoir investir, de ma portance, éviter les tâches inutiles ou redonintenir des dantes et de dynamiques de croissance proposer, le cas échéant, ciale et de rentabilité fort commer- de meilleures façons de faire. 15 es.


CLIENTS

Rapport annuel 2007 MMA

1,5

le t s e ’ Allô, c 096 096 ? 0 825

MILLION D’EUROS environ d’indemnités versées en 2007 aux assurés MMA.

1 600

SALARIÉS au service des assurés chez AIS MMA.

AIS ’ d S Les 4 ion nisat

em d’ind pétences, e l y t S om té, c ), i l a u (q s… les ative initi rité avec e s a Solid x, Sveltes e c u n a rése ûts, Scie o des c nistres ! i des s 16

e c a p s E

ité le oir vis v a s i, è Apr urd’hu o j u a u platea y a des il ’ u q voir fil. j’ai pu out du b u a s e bout sourir ire au r u o s end. Et le a s’ent ç , l fi du s. équipe s o v à Bravo l, ardina m G r ie m Did u saga présid

ent d

master

24 h sur 24, 7 j sur 7, des gestionnaires au service du client.

100

NOUVEAUX EMPLOIS répartis sur les deux nouveaux Espace Master.


Rapport annuel 2007 MMA

t Agen r ent e. e m e l Ch g rè sinistr e l pour de mon pignan i c r er Me plaire P de exem las,

CLIENTS

o Nic

AIS MMA élargit le service clients Depuis janvier 2006, Covéa AIS met en œuvre la politique d’indemnisation et de service des adhérents de Covéa (MMA, MAAF Assurances, GMF) et de leurs différents partenaires (Assurances Banques Populaires, Carma, Lybernet Assurances, Novéa…). Parce qu’elle représente plus de 20 % des parts de marché, cette «complicité» se traduit par une amélioration de la qualité de service aux clients et de la productivité. d compétences ét La mutualisation des ressources ett des estt ainsi le moteur de la performance de Covéa AIS : échange d’expertises, partage de bases de données, perfectionnement des modèles et procédures, achats groupés, réseaux communs, etc. (voir p. 40 & 41). Pour autant, les activités Sinistres des enseignes relèvent de chacune d’elles. En ce qui concerne MMA, la fusion complète avec AZUR au sein d’AIS MMA a été réalisée selon le programme établi en 2007. Aujourd’hui, ce sont 1 600 collaborateurs qui sont au service des clients pour prendre en charge leurs sinistres. Bâtie entre tous les acteurs, cette nouvelle complicité favorise celle qui s’est développée avec les agents et les clients, pour un service élargi. L’adhésion massive des agents au concept Espace Master a d’ailleurs conduit à l’ouverture de deux nouvelles plates-formes à Chartres, l’une pour l’Auto en mai, t pour l’IRD en décembre, dé b ce qui porte leur nombre à l’autre sept. Un investissement qui démontre une fois de plus le mariage par AIS MMA de la qualité de service et de la compétitivité. À terme, ces deux plates-formes compteront plus de 100 emplois. À noter aussi : de nombreux collaborateurs du site de Chartres se sont engagés au sein d’Espace Master,

témoignant ainsi de leur confiance envers AIS pour sa capacité à déployer des solutions performantes pour les clients et les agents généraux MMA (voir aussi p. 22 & 23).

Un interlocuteur unique Ces plates-formes Espace Master concrétisent également une volonté d’AIS MMA, et plus largement de Covéa AIS : le rapprochement entre deux métiers complémentaires, la prise en charge des sinistres et l’assistance. Partant du point de vue que le client attend un interlocuteur unique, le parcours de l’assuré est jalonné depuis la souscription de son contrat jusqu’au service qui lui est rendu. Dès sa signature, le client reçoit de son agent un document présentant Espace Master et la façon de procéder pour le contacter et y déclarer un sinistre. Un petit mémo au format carte de visite lui permet de conserver sur lui le numéro de téléphone de la plate-forme. Un interlocuteur est joignable 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. En cas de sinistre, le téléacteur Espace Master dûment formé le rassure, l’informe et le conseille. Par téléphone, le client obtient rapidement tous les renseignements sur la prise en charge de son sinistre, le professionnel à choisir pour effectuer des travaux, le passage de l’expert, etc. Certaines phases d’assistance, comme le remorquage ou le prêt de véhicule, peuvent également être enclenchées dès cet appel. En cas de sinistre complexe (corporel, vol total, sinistre à l’étranger…), l’assuré est immédiatement orienté vers un gestionnaire spécialisé. En IRD, avec le gré à gré, lorsque cela s’avère possible, le sinistre est même valorisé à distance, et un règlement est proposé !

17


CLIENTS

Rapport annuel 2007 MMA

4.04.07

D

e plus en plus exigeants, les clients sont aussi de plus en plus volatils… Ils n’hésitent pas à comparer leurs garanties avec d’autres offres – et à les souscrire si elles leur semblent meilleures ! Ils sont, en outre, constamment sollicités par une concurrence souvent agressive. Comment les fidéliser ? Par la qualité de l’offre et des services, bien sûr. Mais aussi par des actions spécifiques. Leur but : maintenir avec chaque client un contact régulier, susceptible de renforcer sa confiance, son attachement à une marque qui, en plus de répondre à ses besoins, s’intéresse à lui et le comble – une approche étendue, au-delà du client réel, au client potentiel !

ZÉRO TRACAS

Une journée nationale de zen attitude

Quelques jours après la publication par MMA d’une étude sur les 20 tracas les plus fréquents des Français, ceux-ci sont invités, avec humour, à passer une journée zen. Positivons pour mieux profiter de la vie !

En contact régulier Exemple, en 2007, l’opération Mon Mobile Adoré. Tout en jouant sur les trois lettres de la marque, cette initiative sans comparaison illustre l’engagement de MMA en tant que «facilitateur de services à valeur ajoutée». Ce service gratuit permet au possesseur d’un téléphone mobile compatible d’accéder en un seul clic à ses sites Internet mobiles favoris parmi les 150 sélectionnés, classés par thèmes : Pratique, Actualité/Éco, Moteurs de recherche, Musique, Sport… En complément, le «fil infos» permet de suivre l’actualité en temps réel et tout l’univers culturel de proximité s’ouvre au mobinaute à travers le service exclusif «week-end zéro tracas». Grâce à Mon Mobile Adoré, ce qui était jusqu’alors réservé aux utilisateurs avertis devient accessible au plus grand nombre, avec une agrégation de contenus et de services gratuits à valeur ajoutée sans équivalent sur le marché ! Une démonstration

18

Pause détente Dans l’espace zen mobile qui se déplace dans Paris, je m’offre un massage relaxant.


Rapport annuel 2007 MMA

CLIENTS

magistrale de la formidable capacité d’innovation de MMA et de sa volonté de simplifier le quotidien de chacun. Autre illustration, la «journée 0 tracas» organisée le 4 avril, avec le lancement d’un site Internet associé, quatre films TV, des spots radio, des annonces dans la presse, un tirage au sort – et le rappel qu’avec MMA le zéro tracas, c’est 365 jours dans l’année !

De l’expertise en Entreprise

Le temps s’arrête… Je m’initie au tai-chi avec l’aide des agents zen. Tout le monde respire, opération zéro stress.

Pour renforcer sa dynamique et atteindre ses objectifs, MMA Entreprise mise à la fois sur la proximité et sur la valorisation de l’expertise. D’où la mise en œuvre des délégations régionales Entreprise (DRE) et de leurs équipes de professionnels en appui des agents ; d’où, aussi, le déploiement d’un parcours de formation dédié afin d’augmenter le nombre d’agents spécialistes en Entreprise. Ce savoir-faire doit s’appuyer sur le faire-savoir au travers d’un plan média ambitieux poursuivi en 2008. Une campagne pour ancrer la marque MMA Entreprise et les agents MMA comme acteurs essentiels du marché.

UN R CI SE I I IS OR GL FAV

Un “agent zen” me donne le mode d’emploi de la journée ! Et comme plus d’un Français sur deux ayant entendu parler de cette journée, j’ai tout de suite envie de prendre la vie du bon côté…

Cet investissement est complété par des actions marketing vers les entreprises des secteurs industrie, commerce, services et BTP second œuvre enrichies d’opérations adaptées aux cibles plus spécifiques choisies par les régions. Les DRE bénéficient de l’accompagnement de trois coachs. Animateurs techniques de la direction centrale Entreprise agents (DCEA) au service des DRE, ceux-ci épaulent leurs équipes d’ingénieurs, de souscripteurs et d’inspecteurs. Leur complicité prend la forme d’une «task force» : elle contribue à booster les performances. Informations pratiques, business, stratégie… Ainsi facilités, les échanges entre les acteurs de l’Entreprise renforcent les compétences de chacun. L’attractivité passe également par la politique de prix. C’est pourquoi la DCEA a formalisé une stratégie tarifaire offensive, avec, par exemple, la possibilité donnée aux agents d’intervenir à hauteur de 15 % sur le tarif du produit multirisque à destination des entreprises de 5 à 50 salariés (MMA PME) – une approche qui renforce l’autonomie des DRE et des agents eux-mêmes.

19


CLIENTS

Rapport annuel 2007 MMA

20.04.07

ce len Va de nt ra au st re un ns da r ne jeu dé t ti pe , 0 0 8H ntre avec des prospects Entreprise Renco

Le petit déjeuner Entreprise réunit des chefs d’entreprise et professionnels indépendants, clients ou prospects, autour de thèmes qui sont au coeur de leurs préoccupations. Avec son inspecteur Entreprise, l’agent MMA organise la réunion. 20


Rapport annuel 2007 MMA

CLIENTS

Wilfried Piquet,

expert responsabilité civile Entreprise, notre intervenant de la journée. Chaque fois, c’est un expert d’une entité MMA Entreprise.

Les petits déjeuners Entreprise, cela plaît

aux agents et aux clients : 20 % des devis réalisés à leur suite se concrétisent !

21


CLIENTS

Rapport annuel 2007 MMA

!!

?

...

L Lq

e renforcement des liens avec le client, on l’a vu, passe par l’utilisation de tous les moyens pour le contacter et entretenir la relation. Cette richesse trouve sa pleine expression dans la stratégie «multicanal» de MMA. Celle-ci répond à une tendance générale, le client devenant lui-même multicanal : elle permet de conserver de l’avance par rapport à l’évolution prévisible des modes de consommation.

Multicanal : une opportunité pour MMA et son réseau Fort de son réseau d’agents généraux au plus proche des clients et des prospects en région, MMA utilise aussi les possibilités du téléphone et du Web. Depuis plusieurs années, cette orientation lui permet de profiter pleinement de l’expansion de l’Internet – selon de récentes études, 16 millions de Français disposent d’un accès è à haut h t débit ett plus l d de 60% 60 % d’ d’entre t eux ont désormais confiance dans l’achat en ligne. U Un positionl ffort grâce â à lla créativité é i i é de mma.fr. nement d’ d’autant plus Proposant la vente en ligne dès 2001, le site crée du business pour les agences, soit en dirigeant les internautes vers elles, soit en leur rattachant les contrats souscrits en ligne. Sur le comparateur de prix Assurland, MMA innove également. À partir de ce site, l’internaute peut, depuis 2007, souscrire en ligne. La volonté d’aller dans ce sens le plus loin possible et à court terme a conduit à lancer le projet «Multicanal intégré». Pourquoi intégré ? Parce que le but est de créer un processus ininterrompu intégrant le téléphone, l’Internet et l’agence – ce qu’un client a commencé avec un canal, il pourra le poursuivre

22

10 % des affaires nouvelles ont été

initiées «on line» en 2007.

avec un autre. Dans le big bang relationnel engendré par les nouvelles technologies, ce qui apparaît comme une contrainte à certains doit devenir une opportunité : celle de créer un modèle unique, permettant de faire face à la déferlante de la bancassurance en augmentant l’activité grâce à l’Internet et en jouant sur la valeur ajoutée de l’agent général.

Anticiper les évolutions De la dématérialisation des courriers à l’archivage g électronique,, la gestion électronique des documents (GED) aallège les tâches de gestion quotidienne en facilitant l’accès à l’information. Résultat : une plus grande réactivité pour le client et une réduction des coûts pour MMA. Lancé en 2005, ce projet réunit, là encore, différentes directions, notamment AIS MMA, la direction des Systèmes d’information et la direction des Ressources humaines. Leur complicité se traduit par une bonne avancée du chantier : début 2008, un bilan très positif du pilote poursuivi tout au long de 2007 sur la gestion en «corporel auto léger» a été présenté et un nouveau pilote lancé à Espace Master Lyon. Avec l’objectif d’un arrimage au socle MMA en 2008, condition de mise en œuvre des projets de déploiement. Les avantages du procédé sont nombreux : plus grande transparence, meilleure fluidité, gain de temps dans la démarche commerciale, vision globale du client et du contrat, échanges ultrarapides et contacts renforcés entre équipes MMA et agents généraux… L’évolution est d’autant plus appréciable qu’elle supprime les contraintes de lieu, en particulier pour les agents gérant plusieurs points de vente.

Et hop, poubelle ! Plus d’archives papier. On gagne du temps, et aussi de la place.


Ces archives vont bientôt disparaître !

Rapport annuel 2007 MMA

CLIENTS

ON LIdNlae déclaration des A quanres sur Internet ? sinist ! Simple, intuitif Bientôtque, son projet sera et ludi ionnaire… révolut

Dorénavant, je scanne les pièces justificatives lors de la souscription !

GED

Autre point essentiel, la facilité d’utilisation. Tout en étant automatisés, l’archivage électronique et la disponibilité partagée s’accompagnent d’une logique de classement piloté selon une approche commune décidée en concertation avec les utilisateurs eux-mêmes – car dans ce type de projet, chez MMA, leur complicité est toujours primordiale ! À noter encore : le mariage entre les exigences technologiques et ergonomiques. Le projet GED tel qu’il a été développé chez MMA ne soulage pas seulement les collaborateurs de certaines tâches fastidieuses : il améliore également le confort du poste de travail – un aspect suivi de près par les Ressources humaines avec les médecins du travail.

Être connu et proche à la fois

MULTICANAL ige obl es s u u l no chniq ie a n e t ca ipl ulti nos l mult m r I e e l ct n. ns nta epe ibutio o t, r c à e tr rne d s e i t s d nt (In de e poi ients s ts d t e l l n c i o e s erm ce c le one, p p e v s a ph san ou s i a télé ) et n n con . te… s ven iser la lients enu c m v i s t e p no ain td d’o de son Proch ! s ia s. e méd ntaire lign s n e ce e m e plé ent com : la v cap

e g è i s mma

Alors que les investissements publicitaires des banques et des assureurs continuent de croître davantage que le marché (14 % en 2007 après 29 % en 2006), l’offensive MMA en 2007 lui a permis une nouvelle fois d’occuper le terrain tout au long de l’année. Déclinées selon le plan d’action marketing et commercial, mais aussi l’actualité, ses campagnes TV, radio, affiches et Internet capitalisent sur des codes efficaces, donnant des repères appréciables au public, confronté à des changements permanents dans son environnement. Ce qui se traduit par une mémorisation publicitaire de nouveau en hausse en 2007. Résultat : une notoriété et une image de marque toujours au top ! Le baromètre Ipsos réalisé fin 2007 place MMA en tête des assureurs préférés des Français. Portée par les performances de ses innovations, de ses agents généraux et de sa publicité,

23


CLIENTS

Rapport annuel 2007 MMA

Sur le site mythique des 24 Heures du Mans, le futur stade qui portera haut les couleurs de MMA !

le logo !

MMA est montée

sur la 2e marche du podium lors de l’enquête Argus/Ifop 2008.

cette image est confirmée par l’enquête Argus-Ifop de mars 2008. Sur dix items, la marque occupe six premières places : elle est la plus sympathique, la plus proche, celle qui facilite le plus la vie, qui propose les prix les plus compétitifs, la plus inventive, et celle dont le discours est le plus clair. En notoriété spontanée, MMA se situe en 4e position, largement au-dessus de son taux de pénétration sur le marché. Autre innovation, MMA associera sa marque au nouveau stade du Mans.. Cette opération, dite de naming, est une grande première en France. Avec MMArena, le nouveau stade du Mans, MMA bénéficiera d’une forte visibilité issue des retombées médiatiques et de l’audience du stade, d’une capacité de 25 000 places et dans lequel se dérouleront à partir de 2010 plus de 100 événements sportifs et culturels chaque année.

24

Les efforts de communication de MMA s’étendent depuis plusieurs années à la lutte contre l’insécurité routière. Ils ont encore été accentués en 2007. À ses versions Internet, blog et mobile, zerotracas.com ajoute désormais la webTV, ce qui permet d’utiliser le pouvoir pédagogique de l’image. Dédié principalement aux jeunes conducteurs, le site a attiré, en 2007, près de 716 000 visiteurs. Menée pour la première fois avec la Prévention routière et Norauto, la campagne «Zou le Tatou» a sensibilisé petits et grands à la nécessité de bien attacher les enfants en voiture (80 % d’entre eux ne le sont pas !). En raison de son succès, l’opération est reconduite en 2008 avec la distribution dans les écoles de 100 000 kits d’information ludiques, avec notamment un CD du conte

Priorité à la sécurité : MMA et zerotracas.com se sont associés au lancement d’un Code de la route pour les nuls.


Rapport annuel 2007 MMA

CLIENTS

SOLIDARITÉ Une nouvelle Maison des Quatre près de Chartres. Comme les précédentes, elle marie l’humain et l’économique en accueillant quatre traumatisés crâniens sous un même toit.

et de la chanson «Zou le Tatou», ainsi que de nombreuses animations sur le site www.zouletatou.fr. À Paris, l’opération «Vélo zéro tracas» a accompagné le succès du Vélib : la distribution de gilets réfléchissants, de casques et de fichesconseils aux utilisateurs a été très bien accueillie par des cyclistes qui, souvent, ne se sentent pas en sécurité dans les rues de la capitale.

Solidarité : des actions concrètes Valeur fondamentale de MMA, la solidarité mise en œuvre chaque jour par ses équipes dans leurs activités est la mission première de sa fondation. Placée sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation MMA a, depuis sa création en 1983, soutenu plus de 800 projets en faveur

des personnes handicapées à la suite d’un accident. À p vont travers les 49 dossiers retenus en 2007,, 500 personnes bénéficier directement de son appui financier dans les domaines du sport, des loisirs, de la communication et de l’insertion. L’intégralité des fonds donnés par MMA et des donateurs privés sera reversée. Enfin, une nouvelle initiative en matière de solidarité a été prise à la fin de l’année 2007 avec le lancement de l’association MMA Solidarité. Sa mission est d’apporter une aide financière aux clients MMA victimes d’un risque non assurable qui les confronterait à de graves difficultés matérielles ou financières. Sa commission d’attribution comprend des agents généraux, des clients et des responsables de MMA.

25


Rapport annuel 2007 MMA

Illustration par Philippe Geluck

P R É FAC E

26


CHAPITRE 2

Plus

proches

équipes

équipes

pes

équipes

P R É FAC E

équipes

Rapport annuel 2007 MMA

de nos

equipes

La fusion de 2007 a mobilisé toutes les énergies. Après cette étape, 2008 sera une année charnière : celle de la profusion ! Ce qui se traduit pour MMA par une nouvelle mobilisation, cette fois de toutes les intelligences de l’entreprise maintenant unifiée et de ses réseaux, pour vendre plus, pour consommer moins, pour investir plus. Trois leviers stratégiques pour atteindre les Ambitions 2010 en développement, en rentabilité, en compétitivité et en dynamique. Une orientation fédératrice pour les équipes, qui donne plus de sens à leur engagement ! En résumé, c ’est : Après la f usio Des objec n, la profusion P. 28 tifs ambitie ux P. 30 Préparer les réseaux du futur P Des résea . 31 ux unifiés d ’experts et de par tenaires P. 32 Une entrep rise mobilisé e et unifiée P.

34

La DSI au service de ses clie nts P. 35 Des outils pour comm uniquer P. 3 Une dynam 5 ique de co m pétences P Un accom . 37 pagnement personnalisé P27 . 37


ÉQUIPES

F

ruit du travail de 2006, la mise en état de vendre agents (MEVA) du 2 janvier 2007 a été un plein succès. Intenses, les travaux se sont poursuivis durant une année : du 2 janvier 2007 au 7 janvier 2008, toutes les gammes de produits de tous les réseaux ont été unifiées. Dès le 2 janvier 2007, les agents généraux disposaient sur les marchés des particuliers et des professionnels d’une gamme unique, d’un poste de travail identique, de structures régionales communes. Une MEVA étendue en avril au marché des entreprises pour les produits non délégués, en juillet pour les produits délégués. Ce même mois, la gamme de convergence en courtage pour les particuliers, professionnels et groupements de santé était lancée. En parallèle, la migration des portefeuilles dans les systèmes d’information cibles a été menée à bien sur les portefeuilles les plus volumineux que constituent l’auto et l’habitation, selon le programme prévu, grâce à la forte mobilisation de toutes les directions. La migration des autres portefeuilles devrait s’achever début 2009. Dans cette mobilisation générale, la contribution déterminante des agents généraux est à souligner. Pour se familiariser avec les nouveaux produits et process, ceux rejoignant MMA ainsi que leurs collaborateurs ont suivi jusqu’à vingt jours de formation. Près de 30 % de leur temps a parfois été dédié aux opérations nécessaires à la constitution du nouveau réseau, avec malgré tout une continuité de la vente durant les travaux ! Au 31 décembre 2007, ce nouveau réseau de 1 935 points de vente pour 1 577 agents était constitué et en ordre de marche – voire, plutôt, de course au regard des records de vente du début d’année 2008 (voir ci-après) !

28

Rapport annuel 2007 MMA

Après la fusion, la profusion L’engagement de toutes les équipes a ainsi permis de passer ensemble, dans des conditions globalement très bonnes, le cap difficile d’une fusion éclair. Un élan collectif a été pris : dès le 2 janvier 2008, ses effets se sont fait sentir dans le succès remarquable du «départ lancé». Car tel était le nouveau challenge : démarrer l’année pied au plancher ! Des moyens inédits, une visibilité maximale, une motivation sans faille de tous, équipes internes et réseau… Tout a été mis en œuvre pour porter au plus loin les capacités de mobilisation de MMA. La performance était au rendez-vous : en résultats commerciaux, les deux premiers mois de l’année 2008 ont été propulsés à des niveaux record ! Cette réussite a été rendue possible par l’efficacité des opérations mises en œuvre. Le Festival de l’auto, notamment, a multiplié les offres attractives durant deux mois, avec en exergue le bonus Double Effet mais aussi les garanties «zéro tracas». Promotion spectaculaire, «la série spéciale à un euro de plus pour la première année» a porté ses coups. Et les deux mois gratuits en affaire nouvelle, quelle que soit la formule, ont décidé les plus hésitants. Combinées aux offres en direction des professionnels, ces opérations ont pleinement atteint leur cible. La démonstration est faite, la dynamique lancée : la profusion donnera le rythme de 2008. Ce nouvel élan concerne aussi la Vie. Dans la foulée de l’IARD, le rapprochement opérationnel des activités Vie a été mené en 2007. Votée par l’assemblée générale du 22 juin, la fusion des quatre sociétés d’origine (MMA Vie Mutuelle, MMA Vie SA, AZUR Vie, Alsacienne Vie Mutuelle) est devenue

90

À PLUS DE 90 %, ils ont choisi de s’unir : un seul syndicat, le Sagamm, rassemble aujourd’hui l’ensemble des agents généraux MMA.


Rapport annuel 2007 MMA

22 JUIN

Rapport annuelP 2007 R É FMMA ACE

PASSAGE DE TÉMOIN ENTRE JEAN-CLAUDE SEYS ET THIERRY DEREZ LORS DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

29


rent abil ité

Rapport annuel 2007 MMA

cl ie nt

ÉQUIPES

é vit i t éti p m co

e iqu m a dyn

LES QUADR ANTS

Démultiplier le piloter ensem s quadrants pour b un vecteur d le. Ceux-ci sont e fédérateur d croissance, un outil on direction, ch nant à chaque aq salarié, com ue manager, chaque me autant d e b fertiles, des objectifs co ranches déclinés en 4 mm axes : rentab uns client, dynam ilité, ique, compé titivité.

30

officielle le 22 septembre suivant, avec effet rétroactif au 1er janvier 2007. Son nom : MMA Vie SA. Sur ce marché d’avenir, MMA affiche de fortes ambitions. Ses arguments pour les soutenir ne manquent p pas : tout d’abord le réseau unifié des agents généraux, auquel viennent s’ajouter les conseillers de MMA Conseil et d’AZUR Prévoyance réunis i ) au sein du nouveau réseau MMA Cap (voir pages suivantes). Le rapprochement des équipes s’est fait sous le signe de la confiance : leur complicité a permis, malgré la multiplicité des sites et les différences de systèmes d’information, systèmes comptables, méthodes et pratiques, de réussir la fusion des réseaux, la mise en état de vendre, l’arrêté des comptes de fin d’année, etc. Un top départ pour repartir aussitôt en conquête !

Des objectifs ambitieux Dans la dynamique du «départ lancé», le plan d’action commercial (PAC) de 2008 affiche des objectifs ambitieux. Induisant une relation personnalisée avec les agents, il s’appuie sur le plein partage des ambitions. Un esprit dans lequel de nouveaux outils sont mis à leur disposition, telle la boussole d’objectifs : personnalisable, elle précise pour chaque marché le nombre d’affaires nouvelles à atteindre. À noter encore, parmi d’autres innovations, le programme intégral de communication avec le client, pour plus de simplicité et plus de personnalisation, ainsi que le business plan 360° – une démarche structurée pour plus d’efficacité encore autour des priorités de l’agent, et matérialisée par un outil dédié.

Le réseau 2010 devra s’adapter aux nouveaux besoins et comportements d’une clientèle vieillissante mais active.


Rapport annuel 2007 MMA

ÉQUIPES

Acteur de sa consommation, Le client de demain sera aussi plus sensible aux questions environnementales…

… féru de nouvelle s technologies pour s’informer et se divertir…

Comme il se doit, des opérations attractives sont programmées tout au long de l’année, avec de multiples actions, animations et incitations afin d’aider les agents généraux à mieux cibler leurs clients, à mieux répondre à leurs besoins – et même à en anticiper l’évolution –, ou encore à toujours mieux maîtriser leurs savoir-faire. À souligner, également, la plus forte implication du management régional pour lancer le PAC 2008 et renforcer davantage la complicité des équipes locales de MMA, notamment les inspecteurs, avec les agents généraux et leurs collaborateurs.

Préparer les réseaux du futur … et ravi de pouvoir acheter sans se déplacer !

=

T N E I L C E L R U T U F DU

Le partage des ambitions avec les agents généraux passe par une «Stratégie réseau 2010» spécifique. Son rôle est de définir ce que q doivent devenir les relations entre les agences et MMA à l’horizon 2010 et pour la décennie suivante, sur la base d’un pilotage en partenariat, d’un fonctionnement commun et du recours aux nouvelles technologies. Associant tous les acteurs concernés, des chantiers ont déjà été lancés dans ces domaines. Les défis à relever sont identifiés, les opportunités à saisir nombreuses. De nouveaux modèles seront formalisés fin 2008. Cette concertation doit permettre de conserver une longueur d’avance sur les concurrents en donnant plus que jamais la priorité au business et aux résultats – avec, au cœur de l’action commune, le client du XXIe siècle, ses nouveaux comportements, ses futurs besoins, ses préoccupations ! En assurances de personnes, la fusion des réseaux salariés MMA Conseil et AZUR Prévoyance a donné naissance à

31


ÉQUIPES

MMA Cap (MMA Conseil en assurances de personnes). Sur ce marché, un réseau salarié fort et une approche spécifique du courtage et des conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) sont deux éléments déterminants pour prendre une place importante. Par sa dimension (8e réseau Vie en France), MMA Cap constitue un renfort indispensable aux agences, aux côtés d’AZUR Patrimoine et du Courtage Assurances de personnes, pour atteindre la taille critique. Une force profitable à tous, puisqu’elle permet de donner plus de visibilité et de notoriété à la marque MMA dans ce domaine des assurances de personnes. Cette fusion a en outre été mise à profit pour doter le nouveau réseau des meilleurs atouts de réussite : une organisation particulièrement efficace, avec 42 équipes réparties dans 25 agglomérations se partageant le territoire en 6 zones commerciales ; une méthode de vente étoffée et commune ; une gamme plus complète en épargne, en prévoyance, en santé et en banque. Pour prendre d’emblée le cap sur le succès ! Dans une approche «multicanal», les ambitions s’étendent Li à tous les apporteurs. La direction centrale Courtage et Lignes spécialisées a formalisé ses propres objectifs à l’horizon 2010. Pour Covéa Risks, ils sont au nombre de six : être reconnu comme l’un des trois premiers acteurs du marché Entreprise sur l’ensemble de ses segments ; travailler avec tous les grands courtiers et les courtiers moyens identifiés comme partenaires ; être systématiquement consulté pour les entreprises en deçà du CAC 40 et se développer sur les PME-PMI ; privilégier l’innovation ; être présent sur les appels d’offres complexes ; équilibrer le chiffre d’affaires entre les courtiers (voir aussi p. 42 & 43).

32

Rapport annuel 2007 MMA

Des réseaux unifiés d’experts et de partenaires Les réseaux d’experts et de partenaires constituent des atouts stratégiques pour offrir aux assurés une qualité de service optimale à un prix compétitif. La mutualisation des forces au sein de Covéa AIS s’étend à ses réseaux. Ceux des 4 000 réparateurs et 370 experts libéraux en auto étaient déjà unifiés au 1er janvier 2007, ainsi que le réseau des 100 épavistes et celui des 435 médecins, dont 58 spécialistes en corporel grave. Les autres réseaux ont été intégrés en cours d’année : en avril, les réseaux d’experts auto et d’avocats et avoués ; en juin, le réseau d’experts IRD ; en fin d’année, ceux de fournisseurs de réparation en nature mobilière et immobilière. Enfin, un nouvel outil unique, tant par sa fiabilité que par sa puissance, APM (pour auxiliaires prestataires mandataires), a été déployé en cours d’année. Complémentarité et unification des réseaux d’experts et de partenaires sont les gages d’une qualité de service optimale pour Covéa AIS.


Rapport annuel 2007 MMA

P R É FAC E

En 2007, les opérations de fusion ont mobilisé nos équipes et nos réseaux. Grâce à leur engagement, cette étape essentielle a été franchie avec succès. Le travail était d’autant plus considérable que nous devions aller vite, mais aussi jusqu’au bout. Notre objectif était de pousser le plus loin possible l’unication des équipes, des offres, des services, des process et des outils an de proter pleinement de l’effet de taille. En janvier 2008, avec la fusion commerciale des activités Vie, nous avons tourné une page. Certaines opérations de fusion seront poursuivies cette année, mais une avancée essentielle a d’ores et déjà été accomplie. MMA est prête à relever de nouveaux dés. Ces dés sont d’abord ceux de la croissance, de la productivité et, plus largement, de la performance. Nous n’avons pas attendu le 7 janvier pour nous y préparer. Dès n 2006 et début 2007, nous avons lancé de grands projets transverses qui préparent l’avenir. Ces projets sont de plusieurs ordres. J’évoquerai d’abord ceux qui rassemblent les hommes autour d’une approche commune du succès. Tel est le propos de «Réussir ensemble» : alors que la fusion nous a focalisés sur les actes, ces ateliers de libre parole renouent avec l’expression et l’écoute. «Simplier MMA» permet aux managers et experts de terrain, en entreprise et en agences, de contribuer plus fortement aux ambitions de MMA en identiant tout ce qui peut être simplié dans nos process. Avec MM@cadémie, nous nous dotons d’un lieu de rencontre, ouvert à tous, pour travailler sur les perspectives d’avenir. Cela prend la forme de réexions, d’études, de missions ou encore de formations. D’autres projets relèvent de la construction industrielle de MMA. DEFFIS (dématérialisation des ux nanciers intermédiaires et sociétés) vise à reconstruire notre système de recouvrement. Nous travaillons aussi sur l’évolution de notre système clients et de notre socle de pilotage. Comme nous l’avions fait pour les particuliers, nous élaborons un système d’information performant pour le marché des entreprises et les offres sur mesure, avec les premières livraisons en 2008. Collaboratif, il doit être souple, mais aussi extrêmement rigoureux sur la connaissance des risques, leur description, leur évolution, leur souscription. Il vise l’amélioration de la dynamique du dialogue entre experts de la compagnie, agents, voire clients. Enn, la montée en puissance de la GED se poursuit an de faciliter la gestion de toutes les données. Une troisième série de projets est de nature économique. Les trajectoires économiques adoptées par chaque direction à l’horizon 2010, avec des objectifs chiffrés et des plans de transformation adaptés, nous donnent plus de visibilité. Même résultat pour la GPEC, qui nous aidera à mieux prévoir nos besoins en ressources. Enn, deux projets plus prospectifs : «Multicanal intégré» prend en compte l’impact des technologies de l’information sur nos métiers et la relation avec nos clients an que nous nous y adaptions, mais aussi que nous le transformions en opportunité pour renforcer notre modèle d’entreprise ; «Stratégie réseau 2010» ouvre un dialogue approfondi avec les agents sur notre stratégie. Avec toujours en perspective l’objectif d’accroître nos performances pour faire toujours plus la différence !

Les projets transverses bénécient de la mise en commun de nos expertises et des talents diversiés de nos équipes en 2007, mais aussi de la rapidité avec laquelle nous avons réalisé cette fusion. Aujourd’hui, nous sommes en mesure d’y consacrer toute l’énergie nécessaire tout en nous engageant plus avant sur la voie de la performance commerciale et opérationnelle. Christian Baudon, directeur général MMA

Comme Covéa AIS, MMA invente le futur. Cette culture de l’anticipation qui caractérise le groupe Covéa nous permet de progresser ensemble pour créer de nouveaux modèles tant dans les relations entre les compagnies et les agents que dans la gestion de la sinistralité. Des modèles que notre dimension nous permet de déployer pour renforcer notre avance. Michel Gougnard, directeur général délégué Covéa AIS

33


ÉQUIPES

Rapport annuel 2007 MMA

…?

Une entreprise mobilisée et unifiée Dans le cadre du dispositif de communication et d’échange avec les collaborateurs de la direction centrale de l’Organisation ((DCO), ) les opérations p Contact menées dès novembre 2006 et en 2007 pour l’IARD et la Vie ont permis d’évaluer les ressentis face à la fusion. D’une durée d’environ deux heures, chaque réunion a rassemblé cinq ou six personnes s’exprimant librement sur leurs interrogations et celles de leurs collègues. Rédigé par les participants, le compte rendu, adressé aux directeurs DCO et, pour les sujets la concernant, à la DRH, a permis d’apporter à chaque question une réponse, accessible à tous en ligne sur Cet@noo, l’intranet DCO. Aide précieuse pour le management de proximité, ces opérations ont été menées sur tous les sites accueillant des collaborateurs DCO, les participants d’autres services venant enrichir des échanges très spontanés (discrétion assurée par l’anonymat). Cette opération illustre l’une des missions essentielles de la DCO, qui consiste à mener des actions multisites et multiactivités afin de favoriser les échanges entre les équipes et de cimenter leur complicité. Un objectif partagé par la direction des Systèmes d’information (DSI). En 2007, la DSI a relié les sites de Paris, de Chartres, de Strasbourg et du Mans par une «architecture de visiophonie en réseau» : 35 salles équipées permettant des visioconférences à quatre salles et plus. Leur organisation est facilitée par un annuaire et un système de réservation central simplifiant les manipulations par le démarrage et l’arrêt automatique des connexions. Une assistance dédiée,

80%

S ON I N s des RÉU des oncerné 20 % de . s ont c orateurs pour de ires , b colla GERS plémenta A m MAN ches co sujets. o appr s mêmes le sur

20%

S RIÉ sont A L e SA O s été des C nt a D de l és et o ivement, t im expr és atten es sur t nn écou 5 perso DCO. 1 1 a soit de l 0 9 les 5

Operation Contact … e us d rdés, l p Avec ets abo ont suj ssions ! 0 0 2 iscu riches d s le rès t é e t é aum

l Guil

34

libre e d ent nnant ! , m o » o Un me passi Contact l paro éunion « xprimée s e nts ar À m me sui angeme j’ai h je es c tion et ses l r su ganisa épon s r r o s ’ e d u l uestion mon n e t ob de s q s à me olution ssibilité po l’év sur é et les ation. e m delin vit r i A t o f c a de

!!

!!

En pet it co de 5 ou 6 p mité ersonne il était s, t de s’ex rès facile prime autoce r, sans nsure. Christ ophe


Rapport annuel 2007 MMA

Waouh

nous ét porte ions les -paro de no le s col lègu es. Pierr e

avec des spécialistes de la visiophonie, a été mise en place. Chaque jour, plus de 50 visioconférences sont ainsi organisées. En 2008, le débit des liaisons sera augmenté – et en majorité décuplé !

La DSI au service de ses clients

e

tin

Mar

Le challenge de la DSI est de conduire les programmes d’investissement portant l’innovation et l’ambition de l’entreprise tout en garantissant la qualité de fonctionnement de l’informatique au quotidien. Le partage des enjeux et la collaboration avec les «directions métiers», tant sur l’alignement stratégique du SI – c’est la gouvernance du SI à travers la démarche AVP (avant-projet) pour éclairer la direction générale sur les investissements proposés – que sur la conduite même des projets, permettent la réussite de plans toujours ambitieux et rythmés. D’autre part, la DSI a engagé en mars 2007 son plan de transformation visant à unifier les activités et mobiliser les équipes dans sa dimension multisite. Cela s’est traduit par une nouvelle organisation basée sur cinq principes directeurs : - mettre en place une direction regroupant toutes les activités garantes du fonctionnement ; - renforcer l’accompagnement des directions métiers dans la conduite de leurs projets ; - conforter la démarche d’instruction des investissements pour instaurer une réelle gouvernance du SI ; - mieux garantir la conduite des projets systèmes d’information, notamment dans les délais et les budgets, par une organisation dédiée à cette activité ;

ÉQUIPES

Plus de 500 projets livrés en 2007 par la DSI, soit près de 160 000 jours/homme ! - développer la performance de la DSI par un programme spécifique animé par une structure dédiée.

Des outils pour communiquer En communication interne, l’intranet atout(s).net contribue fortement à la complicité des équipes. Depuis 2007, sa page d’accueil s’affiche dès l’ouverture du poste de travail. Qu’ils soient sur l’un des quatre grands sites de Chartres, du Mans, de Paris, de Strasbourg ou en région, les collaborateurs découvrent «l’actu» du jour : celle-ci les concerne directement, à travers la vie de leur site, les récompenses, le lancement d’un produit, d’une campagne… Avec «le mag», leur intérêt est dirigé sur un événement, une équipe, un chiffre, une phrase emblématique ou un dossier. Ce coup d’œil complice doit beaucoup à une autre complicité : celle des équipes de la DSI. Malgré la fusion et leur mobilisation au service des métiers, elles ont fourni les efforts nécessaires pour permettre l’affichage immédiat d’atout(s).net. Plus largement, la complicité s’étend à l’ensemble des directions centrales. Parfaitement reconnus, les chargés de communication bénéficient de leur soutien actif pour obtenir toutes les informations à partager au sein de MMA.

L’information en continu, c’est aussi sur P9, l’intranet agents, avec en moyenne 3 flashs info par semaine.

35


ÉQUIPES

Rapport annuel 2007 MMA

PARI S

STRASBO URG

en attente HD

S MAN E L

CHARTRES

6,9%

C’EST LA PROPORTION de la masse salariale investie dans la formation des équipes.

ES RENC É F N CO VISIO 0 5 E USSI US D NT RÉ L E M P E N C AVE PLEI . MMA A , R TISITE U L O U J M E R PA RIS ISÉES ENTREP N E A N U G R E O R RI D’ÊT SON PA

36

variete

LES TERRITOIRES DE MMA sont vastes et variés : la mobilité professionnelle y est l’occasion d’un voyage enrichissant, d’une aventure humaine passionnante.

cilitent a f s ie g des hnolo ronique lles tec t e v c u le o é n Les estion férence g n o la c io : is v ite le multis s’ajoute à la intes de lieu. nts ntra docume primer les co p pour su


Rapport annuel 2007 MMA

ÉQUIPES

Itinéraire : parcours, chemin à suivre pour aller d’un lieu à un autre. Autrement dit, un tremplin pour l’avenir.

Une dynamique de compétences La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est la démarche choisie par MMA pour anticiper et préparer ses ressources aux évolutions du marché de l’assurance et des entreprises. Dans le contexte particulier de la fusion, cette approche a apporté un éclairage important à la direction générale pour que la trajectoire économique, déclinée par direction centrale et par site, réponde aux objectifs de rationalisation, de compétitivité et de rentabilité de l’organisation, tout en capitalisant sur les ressources et compétences présentes sur les quatre sites principaux et en donnant de lla visibilité sur leur contribution. Grâce à cette vision pour chaque site des perspectives de l’emploi, la GPEC va permettre, dans la dynamique des Ambitions 2010, d’orienter les mobilités, mais aussi les recrutements, vers les secteurs où, malgré cette mobilité, les compétences manqueront. La démarche garantira ainsi une bonne adéquation dans le temps des besoins et des ressources, afin d’anticiper les mesures d’accompagnement nécessaires au succès des évolutions. En parallèle, la DRH poursuit d’autres chantiers majeurs, notamment la finalisation de la négociation du nouveau statut des salariés du Groupe, avec les travaux de communication et de mise en œuvre adaptés, et la rénovation des tableaux de pilotage. Les Ressources humaines continuent aussi de renforcer leur présence auprès du management. Cette volonté répond à une demande des managers eux-mêmes. À noter, également, l’évolution de l’entretien entre managers

et collaborateurs à la suite d’un long travail mené en commun par les intéressés eux-mêmes. Baptisée «Itinéraire», la nouvelle formule est plus souple, plus simple aussi. L’échange, l’écoute, la réflexion sont les trois axes de ce moment privilégié de dialogue en deux temps : d’abord, faire le point sur le bilan et les objectifs du collaborateur ; ensuite, aborder les compétences et perspectives.

Un accompagnement personnalisé Côté formation, les programmes liés à la fusion ont, pour l’essentiel, quasiment tous été menés tambour battant en 2007, dans une ambiance à la fois de mobilisation et de convivialité.. Place, désormais, au renforcement de la professionnalisation des collaborateurs, avec en 2008 un volume d’heures de formation aussii él élevéé que celui de l’année précédente : 239 000 heures. Les principales orientations de ce plan 2008 portent sur l’achèvement des formations printemps liées à la fusion des activités Vie, et surtout sur l’accompagnement des multiples projets des différentes directions. Parmi ceux-ci, la gestion électronique des documents (voir p. 22 & 23), le système d’information Entreprise, le nouvel entretien Itinéraire… Autre priorité : mettre l’accent sur les actions tournées vers le développement et l’efficacité personnels. Le volume des formations «communication» et «management» est ainsi porté de 26 900 heures en 2007 à 44 500 en 2008. Une progression qui témoigne du souci d’accompagner chaque collaborateur dans son parcours personnel, à son poste ou vers de nouvelles fonctions.

37


Illustration par Philippe Geluck

Rapport annuel 2007 MMA

38


loin partenaires Plus

partenaires

partenaires

Rapport annuel 2007 MMA

res

partenaires es partenair

CHAPITRE 3 P R É FAC E

MMA VIE SA

avec nos

* en millio ns d’euros

Au sein de Covéa, MMA bénéficie d’une complicité élargie avec deux autres grandes marques de l’assurance : MAAF Assurances et GMF. Dans un esprit mutualiste, les synergies entre ces trois partenaires permettent à chacun de conserver son identité tout en maîtrisant mieux ses coûts et en amplifiant ses forces et ses expertises dans de nombreux domaines. Parmi ceux-ci, la gestion des sinistres avec Covéa AIS, les assurances de flottes avec Covéa Fleet, le courtage IARD avec Covéa Risks, la caution avec Covéa Caution ou encore l’assistance avec FIDELIA.

’est : c , é m u s é r En e P.40 dibilité fort é r c e n P.42 u : Covéa es courtiers d s è r p u a s .43 Des action ormances P rf e p t e n io e P.44 Innovat al de banqu in ig or le è od Un m

39


PA R T E N A I R E S

Rapport annuel 2007 MMA

S

ociété de groupe d’assurance mutuelle (SGAM), Covéa réunit MMA, MAAF Assurances et GMF autour des valeurs mutualistes, au premier rang desquelles la solidarité, et d’engagements communs : la primauté de chaque mutuelle ; leur parité, avec un même nombre de représentants au conseil d’administration ; la pérennité de leurs liens, seule capable de permettre une construction durable.

Covéa : une crédibilité forte L’objectif de Covéa est la mise en commun des compétences, moyens techniques et ressources humaines à travers différents partenariats permettant à chaque enseigne de réaliser d’importantes économies (réassurance, logistique, achats…), d’optimiser sa productivité, de renforcer la qualité de ses services (gestion des sinistres),,d’enrichir d’enrichir son offre en devenant un acteur majeu majeur sur des marchés spécifiques (flottes automobiles, entreprise…) ou d’innover en créant de nouvelles activités (MA Banque). Des partenariats enrichis en 2007 par le développement de Covéa Finance, société de gestion d’actifs créée en octobre 2006, et la mise en place d’un programme de coopérations en matière informatique. Portée par la direction Informatique Covéa, cette stratégie permet de renforcer et d’anticiper les synergies métiers, à travers, notamment, la construction d’architectures communes interopérables, le développement et l’exploitation de briques communes, la conduite d’études d’opportunité et le partage des bonnes pratiques dans l’intérêt de chaque marque. Réunies au sein de Covéa, MMA, MAAF Assurances et GMF constituent un ensemble d’un poids très significatif, doté sur le marché d’une forte crédibilité.

40

s synergies, le e is r vo a f nisation partage «Notre orga ´échelle, mais aussi le s d tera les économie es pratiques. Covéa pro des meilleur n élan en 2008.» de so t de Covéa, n e id s é r p e c z, vi 07. Thierry Dere urance, 30 novembre 20 l’ass L´Argus de


P R É FAC E

S nard sur Covéa AI ug Go el ch Mi de Intervention enseignes les sinistres des us to de n io st ge arge la la concrétisation pour prendre en ch ent des forces à em ch Né en janvier 2006 ro té pp ra du 07 20 démontré lefcaci AIS est passé en ernance commune a uv go la du Groupe, Covéa e, èr . si té oi bili de cr cacité et de lisi enant son rythme de lalliance. Pr ansversalité, def tr de s ce dans nos en t ig an ex vr restants œu nciliant les % 5 co s if le it , os re sp op di pr un d piloter leur enseigne Leurs missions : s travaillent pour IRD et corporel. el ri 95 % de nos équipe té ma , to te au el ats, répara urs rformance : matéri rs, experts, avoc eu ss ni ur fo trois pôles de pe de x s réseau rès. mmunes ; gérer no périences de prog les politiques co ter toutes les ex lo pi ; 07 20 is pu de et autres, uniés ader dans son n seulement le le no S AI a vé Co de qui fait us aurions pu ent ainsi sur ce tique commune, no li po de e èr ti ma Ces missions port loin référence. En Nous allons plus , mais aussi une de nos enseignes. s ue domaine en France iq at pr tégrons es in ur nom, nous choisir les meille lettres de notre s oi tr s le nous contenter de t en im er lexpr mmune pour apport tre métier. Comme de plus ns une approche co en réinventant no da es ic rv que notre Se é s’impose s ce it le t an iv et in t n ag io c im at u is en d mn r, o de clé r tu er le fu La p lAssistance, lIn une donnée ntre rôle est dinvent ivre. e e su tr m No us m . no o ré de su c as ns l ye s e à les mo en plu S démo une réponse global concurrents aient Covéa AI e façon portance de nos . im s oyer sans que nos l è pl dé re c nt de c mo u et s hé rm rc pe de s du ma taille nous enter d incipaux assureur uveaux agents peut l’augm t en améliorant, n itiée avec les pr on massive des no ’o in si u n hé q so ad ai l ar r mp pa co 07 e Un tou nnaires orcée en 20 e nificative ig qualité, en gestio s centralisée, renf de n s io ce è st er r ge mm t nt, le servic e co un a de : s s is nd fo h forces un ic ; r n er s e st Ma teur n ates-formes Espace sûr ; des accéléra et même e ts. Telle est aussi généraux MMA aux pl notre taille, bien ; e ls is ti rt ou pe ex c en l e x mm et ttons au lien tataires co nts, lEDI ue nous me . q onique des docume . et réseaux de pres n tr pe io ec ou t él Gr n le ic io v st ns n ge da eur la co linstar de la de MMA FIDELIA un assist de performance, à re au sein v stion comme davoir avec u ge , ts la oe is sur ou de at n ce e es en tr ll au que d nt à la fo fre âce à lexce e gr t t r o ar éc p l e s à distance, ainsi ag if nt t ser dava é de l’of Nos objec s 4 S : us entendons creu é, la qualit quipes. it e nous appelons no À partir de là, no qu iv t ce s – ce c u en u je ét d mp de o co r de la p quatre surfaces ent des é , dinitiatives et des sinistres sur panouissem osjean accueil, de délais l’é d ; il t é ta e ét ck ri co to n, no io e r mnisat e notr > le Style dinde uiper et accroîtr Patrick G chaque contact, citer à plus séq in de l rs , lo nt , ie ur cl jo le à re pour déliser notamment, de mett client est les réseaux, an, ec av té ri stre, alors que le da ni li si So un d > la t ; en em gl rè du ciales du moment ées et de proter s campagnes commer le r su ir nos bases de donn nd en bo s re on spos pour sfait du service, marges dont nous di alyse précise des disponible et sati an l r pa sser dune e pa ss de pa ue i ûts, ce qu Cela impliq co . s ce de an e ss ss ai te nn el co Sv s on > la dont nous av lopper une nouvelle mble des événements stralité et de déve ni si la décortiquant lense de n io st ge (PAPO) ; t de sinistres à la rformance observée logique de règlemen pe la à ée ar mp co mance attendue s larges bases notion : la perfor exploitation de no l – n  en s re st sini nous permettre > la Science des nos efforts – va er is al tu mu à té capaci iser la nos coûts et préc de données, notre s pour maîtriser er vi e le ux ea de leurs uv no ée quanti reuv didentier de ui la p – la connaissance ct pa r im rt u fo i cel s. à nt s o ie s re us ues et des cl ue j a sq ri q réalité des sinist s t de ué a ne  s o us pl ch s e nt j sera une approche fait eme uccè S v I i s A paramètres favori s n c a So pa e mas Cové premiers s Es ont cité. ux de i e s a le c u r, m i ni ve r q ent années à x, fo eff pour 2008 et les tesment, ppem érau son ux ne je ag a n en mp o l s co e l no ac é e p nt tr e d so no g Tels s év ux us proposons ents nou . nt a au d enseigne, à qui no site s ag ur un prot commun po rer héra s e S, c AI d u a d vé a relevant de chaque s, Co a é n de s opre on itio te r u en de la compétence pr se c amb . Cet r s le je s e u o les deux derniers l n po l. uil sur ana ter tefe Mas ultic iser por l m a s t c r n e fo eu ppem de l ous 41 velo de n é t d e m per nt le e m m nota


PA R T E N A I R E S

Rapport annuel 2007 MMA

1

no

sur le marché de biens et de responsabilité

L

a direction centrale Courtage et Lignes spécialisées de MMA couvre les activités de Covéa Risks, de Covéa Fleet, de Covéa Caution et de certaines lignes spécialisées communes aux réseaux agents et courtage : programmes internationaux, prévention et protection, professions du droit et du chiffre, participation aux pools de marchés (Assuratome, Assurpol, Gareat, etc.), La Réunion Aérienne et La Réunion Spatiale… En 2007, cet ensemble a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 1,5 Md€. Ces activités sont menées avec des réseaux différents : le courtage exclusivement pour Covéa Risks ; les agents, le courtage et les réseaux salariés de MMA, MAAF Assurances, la SMABTP et L’Auxiliaire du BTP pour Covéa Fleet ; les agents et le courtage pour Covéa Caution.

10

MILLIONS de sociétaires

42

12

MILLIARDS D’EUROS de chiffre d’affaires combiné

3 000

POINTS DE VENTE au service des sociétaires

Covea en chiffres Née en 2003, Covéa réunit aujourd’hui 3 mutuelles : GMF, MAAF Assurances et MMA. Elle est la première société de groupe d’assurance mutuelle (SGAM) à avoir vu le jour.

Des actions auprès des courtiers En courtage, l’année a été marquée par une croissance forte, en raison de l’augmentation de l’activité et de l’apport des portefeuilles d’AZUR. Autre fait marquant, l’intégration de Covéa Caution (auparavant Le Mans Caution) dans le périmètre de la direction. Ce rapprochement permet une communication commune en direction des courtiers. Une opération importante a ainsi été menée en 2007, avec la distribution d’un document commercial unique, baptisé «Puissance 3», pour les trois enseignes Covéa Risks, Covéa Fleet et Covéa Caution. La présence commune aux salons et congrès, mais aussi la complémentarité des offres, à travers notamment une solution dédiée aux logisticiens, combinant les compétences de Covéa Risks et Covéa Fleet, renforcent la reconnaissance globale de

+ de

24 000 SALARIÉS dont 20 000 en France

1

no

en auto


Rapport annuel 2007 MMA

PA R T E N A I R E S

DE COVÉA RISKS NT BRAVO AUX ÉQUIPES NTE PORTA A V O N N I E OFFR NT D’UNE E M E C N A L TÉ ! POUR LE T BIEN MÉRI I A T É R O ’ D RGUS IENNES. L’A SUR LES ÉOL

l’activité par le courtage et les clients. Une reconnaissance concrétisée par la remise, par le Syndicat français des assureurs conseils, du prix des «meilleures relations commerciales» à Covéa Risks pour sa nouvelle gamme Grand Public – obtenue dans un contexte de fusion, cette distinction démontre la qualité des équipes !

Innovation et performances

EDI coesmmdee Échang s Donnéematiques. Infor

Le chiffre d’affaires de Covéa Risks a atteint en 2007 quelque 655 M€, contre 510,8 M€ en 2006. Les actions majeures de l’année ont porté sur quatre axes. Les deux premiers sont la qualité du portefeuille et l’identification des familles de courtiers (grands courtiers internationaux, courtiers spécialisés, courtiers généralistes réguliers), afin de mieux travailler en partenariat. Troisième axe, le développement des outils, en particulier l’EDI : dans ce domaine, Covéa Risks est membre de

la commission dédiée de la Fédération française des sociétés d’assurances, dont le but est de faciliter la communication des systèmes d’information des compagnies avec ceux des courtiers afin de supprimer les doubles saisies. L’innovation e, et sa qualité a également été distinguée : est le quatrième axe, Covéa Risks a reçu en 2007 l’Argus d’or en «innovation produit entreprises» pour son offre globale sur les éoliennes. Covéa Fleet a porté son chiffre d’affaires de 572,9 M€ en 2006 à 667 M€ en 2007. Premier assureur des flottes automobiles et marchandises transportées en France, il a maintenu son avance sur ses concurrents en confirmant notamment le succès de son offre Auto Fleet, dédiée aux flottes jusqu’à 40 véhicules. Deux nouvelles offres ont été mises sur le marché : Mission Fleet, pour les collaborateurs en mission, et Transport Fleet, solution complète pour les transporteurs, dont le lancement s’annonce prometteur.

43


PA R T E N A I R E S

Rapport annuel 2007 MMA

l´Europe e d e l l e h c ´é à l Complicité FIDELIA, déjà assisteur de GMF et MMA, deviendra également celui de la MAAF en 2009. Elle compte déjà 10 millions d’assurés sereins !

Spécialiste des garanties financières, Covéa Caution délivre des cautions aux constructeurs de maisons individuelles, d’autres sur les maniements de fonds, et des cautions fournisseurs concernant surtout les concessionnaires automobiles. En 2007, son chiffre d’affaires hors taxes a atteint 11,545 M€, en léger retrait par rapport à 2006 (– 1,80 %) du fait du recul du marché de l’immobilier. L’activité «maniement de fonds» a progressé de 4,5 %, notamment dans le secteur des agents immobiliers et administrateurs de biens, des intermédiaires en assurances et des écoles de conduite. Également en progression, les cautions «fournisseurs» confortent la politique de diversification et de répartition des risques. Grâce à sa rigueur dans la prévention et la surveillance des engagements, la sinistralité a été très faible. Ainsi, malgré la légère baisse du chiffre d’affaires, le résultat technique est le double de celui de 2006.

44

iance uropean All E ( o c p a r ovéa u eignes de C Au sein d´E s n e s le ), y utres ompan Partners C ations à d´a nt r é p o o c s r u ielleme étendent le urs essent e r u s s ´a d s), groupes o (Pays-Ba de), k e r u E : s e (Suè mutualist LF Group ), e n g a m e pagne). ll Gothaer (A (Suisse) et Caser (Es iliar Swiss Mob

Un modèle original de banque Née en 2005 du partenariat entre MAAF Assurances, MMA et Banques Populaires, MA Banque est un modèle original de banque adapté aux systèmes de distribution de l’assurance. Par ses taux et ses services, cette offre bancaire s’est d’emblée positionnée parmi les meilleures du marché. La relation personnalisée du client avec l’agent général, interlocuteur pérenne, représente un autre atout. La gamme de produits porte sur des offres d’épargne et de crédit, avec des avantages spécifiques pour les clients qui sont également assurés par MMA – alignement de la durée de la garantie valeur à neuf sur celle du crédit auto par exemple. Une étape décisive sera franchie dans le courant de l’année 2008 avec le lancement de la banque au quotidien, qui proposera notamment les services compte courant et carte bancaire.


Rapport annuel 2007 MMA

P R É FAC E

STRUCTURES ET COMPTES Une annee d’instants complices

45


Périmètre MMA 2 00 7-

Rapport annuel 2007 MMA

Les taux indiqués sous le nom de la société sont les pourcentages d’intérêts retenus pour les comptes contributifs du groupe MMA.

MMA IARD Mutuelles Assurances

MMA Vie utuelles Assurances M

Le Mans Conseil 100 %

SAIM 65,3 %

MMA Coopérations 66 %

Covéa Risks 91,8 %

Catalogne Participations et ses filiales 100 %

GECI 100 %

MMA Vie (SA) 66 %

Covéa Fleet 57,5 %

Covéa MAB 46,1 %

DAS (SA) 66,1 %

La Réassurance intercontinentale 100 %

MA Banque 15,7 %

MMA IARD (SA) 66 %

Covéa Groupe 49,5 %

GMF Vie 21,4 %

MMA Gestion 33 %

La Sauvegarde 33 %

MMA Finance 100 % Financière du Bourg d’Anguy 99,9 % Le Mans Finance 99,9 % MMA Participations 100 % Prifinance 62 % MMA SA 100 % SC Holding/ Santéclair 24,4 %

Novéa Assurances 28,3 % Protect BTP 5%

Bankeo 19,7 %

Lybernet Assurances 57,3 %

EFFI Invest 21,5 %

Carma 50 %

AZUR Patrimoine 66,0 %

Carma Vie 50 %

Covéa Finance 16,3 %

Le Mans Participations 100 % MMA Rep 98,3 %

France 46

Covéa Caution 100 %


STRUCTURES ET COMPTES

Le Finistère

DAS uelles t u M s e c n a r Assu

Immobilière des MMA 66 %

Covéa Lux (Luxembourg) 90,0 %

Le Mans International Holding (Pays-Bas) 100 %

MDM Kellermann 66 %

Medical Insurance Company (Irlande) 35 %

MMA Holdings (G-B) 100 %

Boulogne Ailes MDM 100 %

Caser (Espagne) 10 %

MMA Insurance plc (G-B) 100 %

Lyon MDM 100 % Lille Rihour MDM 100 % Le Mans 37, rue Chanzy MDM 100 %

Gateway Insurance Company Ltd. (G-B) 100 % Swinton Holdings (G-B) 100 %

SCI Califimmo 66 %

Sociétés consolidées

Sociétés combinées

Rapport annuel 2007 MMA

SCI Londres Athènes 66 % SCI Dalle 2 33 %

Étranger 47


Rapport annuel 2007 MMA

Comptes contributifs résumés

Bilan

2006

2007

Actif Actifs incorporels Placements Provisions techniques à charge des réassureurs Créances et autres actifs Comptes de régularisation Total

344,3 22 044,5 1 001,4 1 876,6 879,9 26 146,7

355,7 26 903,6 982,0 2 180,3 1 046,9 31 468,5

Passif Capitaux propres de l’ensemble (hors résultat) dont intérêts minoritaires Passif subordonné et provisions pour risques et charges Provisions techniques Dettes Comptes de régularisation Résultat net contributif Total

2 435,7 384,0 174,4 21 057,1 1 981,6 258,1 + 239,8 26 146,7

2 960,0 685,1 214,9 25 399,1 2 227,6 300,5 + 366,4 31 468,5

en millions d’euros

48


Rapport annuel 2007 MMA

STRUCTURES ET COMPTES

Compte de résultat Cotisations acquises Charges des prestations Charges d’acquisition et de gestion Solde financier Solde de réassurance • Résultat activités assurances • Résultat activités bancaires • Résultat autres activités • Résultat de l’exploitation courante • Résultat exceptionnel et impôts • Dotation aux amortissements des écarts d’acquisition • Quote-part dans les sociétés mises en équivalence et dans le résultat des entreprises cédées • Résultat net contributif : dont part Groupe dont part minoritaire

2006

2007

5 160,2 - 4 621,2 - 1 173,8 1 239,0 - 238,0 + 366,3 + 0,0 + 52,1 + 418,4 - 188,4 - 26,5

5 720,0 - 5 143,4 - 1 286,2 1 378,9 - 182,3 + 486,9 + 0,0 + 70,8 + 557,7 - 187,8 - 29,6

+ 36,3 + 239,8 + 209,6 + 30,2

+ 26,1 + 366,4 + 317,1 + 49,3

1 386,4 3 815,8 275,2

1 545,9 4 445,4 287,6

7 023 2 545 9 568

7 180 3 375 10 555

4 760,2 83,7 314,3 2,0 4 843,9 316,3 5 160,2

5 266,2 72,9 370,2 10,7 5 339,1 380,9 5 720,0

Marge de solvabilité Montant minimum réglementaire Marge de solvabilité Taux de couverture y compris plus-values latentes (%)

Effectif Effectif France Effectif hors France Total au 31 décembre de l’exercice

Chiffre d’affaires Affaires directes France Acceptations France Affaires directes étranger Acceptations étranger Total France Total étranger Chiffre d’affaires mondial

en millions d’euros

49


Rapport annuel 2007 MMA

Comptes résumés MMA IARD SAM

MMA IARD SA

Bilan

2006

2007

Bilan

2006

2007

Actif Actifs incorporels Placements Provisions techniques à charge des réassureurs Créances et autres actifs Comptes de régularisation Total

0,3 2 318,7 405,0 332,7 29,7 3 086,4

0,2 2 037,6 371,7 247,5 26,3 2 683,3

Actif Actifs incorporels Placements Provisions techniques à charge des réassureurs Créances et autres actifs Comptes de régularisation Total

92,8 4 897,5 442,3 982,2 218,5 6 633,3

113,2 4 540,7 382,6 1 097,1 201,5 6 335,1

Passif Capitaux propres Passif subordonné et provisions pour risques et charges Provisions techniques Dettes Comptes de régularisation Résultat net Total

822,0 58,4 1 699,9 460,9 3,8 + 41,4 3 086,4

855,0 79,9 1 184,9 422,4 3,5 + 137,6 2 683,3

Passif Capitaux propres Passif subordonné et provisions pour risques et charges Provisions techniques Dettes Comptes de régularisation Résultat net Total

760,8 94,5 4 862,5 765,6 64,7 + 85,2 6 633,3

818,8 93,3 4 526,0 752,8 54,1 + 90,1 6 335,1

2 402,1 - 1 780,5 - 3,9 - 624,2 282,0 - 135,6 + 139,9 - 54,7 + 85,2

2 204,3 - 1 570,5 - 4,2 - 580,0 214,9 - 140,1 + 124,4 - 34,3 + 90,1

425,0 1 366,4 321,6

405,8 1 297,6 319,8

5 320

5 365

2 396,7 5,4 2 402,1

2 189,2 15,1 2 204,3

Compte de résultat Cotisations acquises Charges des prestations Participation aux résultats Charges d’acquisition et de gestion Solde financier Solde de réassurance • Résultat technique • Résultat non technique • Résultat net

Compte de résultat 401,3 - 314,3 - 6,1 - 83,2 51,7 - 24,3 + 25,1 + 16,3 + 41,4

149,8 - 132,5 - 0,8 - 23,1 88,0 - 5,3 + 76,1 + 61,5 + 137,6

128,8 1 072,5 832,7

50,7 1 199,3 2 364,8

Marge de solvabilité Montant minimum réglementaire Marge de solvabilité Taux de couverture selon réglementation (%)

Marge de solvabilité

Effectif Effectif au 31 décembre de l’exercice

435

422

Effectif au 31 décembre de l’exercice

Chiffre d’affaires 113,1 288,2 401,3 0,0 401,3 en millions d’euros

50

Montant minimum réglementaire Marge de solvabilité Taux de couverture selon réglementation (%)

Effectif

Chiffre d’affaires Affaires directes France Acceptations France Total France Total étranger Chiffre d’affaires mondial

Cotisations acquises Charges des prestations Participation aux résultats Charges d’acquisition et de gestion Solde financier Solde de réassurance • Résultat technique • Résultat non technique • Résultat net

105,9 44,0 149,9 - 0,1 149,8

Affaires directes France Acceptations France Chiffre d’affaires mondial

en millions d’euros


Rapport annuel 2007 MMA

STRUCTURES ET COMPTES

MMA Vie SAM Bilan

2006

2007

Actif Actifs incorporels Placements Provisions techniques à charge des réassureurs Créances et autres actifs Comptes de régularisation Total

5,7 12 683,1 2,0 109,7 348,0 13 148,5

0,2 847,5 0,0 25,5 8,4 881,6

Passif Capitaux propres Passif subordonné et provisions pour risques et charges Provisions techniques Dettes Comptes de régularisation Résultat net Total

1 140,4 21,2 11 582,8 257,5 106,8 + 39,8 13 148,5

846,0 5,2 1,2 16,6 0,1 + 12,5 881,6

Compte de résultat Cotisations acquises Charges des prestations Participation aux résultats Charges d’acquisition et de gestion Solde financier Solde de réassurance • Résultat technique • Résultat non technique • Résultat net

1 071,7 - 1 051,8 - 495,1 - 138,6 654,1 - 6,1 + 34,2 + 5,6 + 39,8

0,8 - 0,3 - 0,1 - 0,3 0,1 - 0,2 0,0 + 12,5 + 12,5

436,9 2 490,2 569,9

2,2 860,1 NS

2007

Actif Actifs incorporels Placements Provisions techniques à charge des réassureurs Créances et autres actifs Comptes de régularisation Total

41,1 1 006,2 0,0 19,2 20,3 1 086,8

44,6 17 285,9 2,9 221,0 480,0 18 034,4

Passif Capitaux propres Passif subordonné et provisions pour risques et charges Provisions techniques Dettes Comptes de régularisation Résultat net Total

156,4 48,0 843,1 32,6 3,2 + 3,5 1 086,8

912,0 66,8 16 373,8 514,8 131,9 + 35,1 18 034,4

81,8 - 73,9 - 31,0 - 11,6 41,2 0,0 + 6,5 - 3,0 + 3,5

1 567,8 - 1 396,3 - 715,2 - 201,7 776,9 - 3,3 + 28,2 + 6,9 + 35,1

33,0 225,2 681,7

623,0 2 250,9 361,3

47

762

81,8 0,0 81,8

1 567,8 0,0 1 567,8

Cotisations acquises Charges des prestations Participation aux résultats Charges d’acquisition et de gestion Solde financier Solde de réassurance • Résultat technique • Résultat non technique • Résultat net

Montant minimum réglementaire Marge de solvabilité Taux de couverture selon réglementation (%)

Effectif 634

0

Chiffre d’affaires Affaires directes France Acceptations France Chiffre d’affaires mondial

2006

Marge de solvabilité

Effectif Effectif au 31 décembre de l’exercice

Bilan

Compte de résultat

Marge de solvabilité Montant minimum réglementaire Marge de solvabilité Taux de couverture selon réglementation (%)

MMA Vie SA

Effectif au 31 décembre de l’exercice

Chiffre d’affaires 1 071,7 0,0 1 071,7

0,1 0,7 0,8

Affaires directes France Acceptations France Chiffre d’affaires mondial

en millions d’euros en millions d’euros

51


Rapport annuel 2007 MMA

Comptes résumés Covéa Fleet

Covéa Risks

Bilan

2006

2007

Bilan

2006

2007

Actif Actifs incorporels Placements Provisions techniques à charge des réassureurs Créances et autres actifs Comptes de régularisation Total

66,1 876,5 69,7 97,4 30,0 1 139,7

67,3 1 188,9 92,8 115,3 41,2 1 505,5

Actif Actifs incorporels Placements Provisions techniques à charge des réassureurs Créances et autres actifs Comptes de régularisation Total

31,0 565,9 507,5 147,0 33,7 1 285,1

31,0 1 389,3 114,9 147,0 47,8 1 730,0

Passif Capitaux propres Passif subordonné et provisions pour risques et charges Provisions techniques Dettes Comptes de régularisation Résultat net Total

181,1 0,8 785,1 145,5 19,1 + 8,1 1 139,7

217,2 37,2 1 104,4 120,3 16,9 9,5 1 505,5

Passif Capitaux propres Passif subordonné et provisions pour risques et charges Provisions techniques Dettes Comptes de régularisation Résultat net Total

140,3 0,8 957,8 171,8 11,7 + 2,7 1 285,1

196,7 1,5 1 398,1 112,4 15,2 + 6,1 1 730,0

513,8 - 376,5 0,0 - 116,4 13,5 - 32,1 + 2,3 + 0,4 + 2,7

654,3 - 509,7 - 0,1 - 149,6 46,2 - 39,5 + 1,6 + 4,5 + 6,1

53,5 112,0 209,2

116,4 182,5 156,7

0

0

498,4 15,4 513,8

636,9 17,4 654,3

Compte de résultat Cotisations acquises Charges des prestations Participation aux résultats Charges d’acquisition et de gestion Solde financier Solde de réassurance • Résultat technique • Résultat non technique • Résultat net

Compte de résultat 536,4 - 379,8 - 3,9 - 149,1 23,3 - 12,9 + 14,0 - 5,9 + 8,1

667,0 - 466,0 - 6,6 - 188,8 36,7 - 27,6 + 14,7 - 5,2 + 9,5

91,2 127,3 139,6

111,5 180,7 162,0

Marge de solvabilité Montant minimum réglementaire Marge de solvabilité Taux de couverture selon réglementation (%)

Marge de solvabilité

Effectif Effectif au 31 décembre de l’exercice

Montant minimum réglementaire Marge de solvabilité Taux de couverture selon réglementation (%)

Effectif 0

0

Chiffre d’affaires Affaires directes France Acceptations France Chiffre d’affaires mondial

Cotisations acquises Charges des prestations Participation aux résultats Charges d’acquisition et de gestion Solde financier Solde de réassurance • Résultat technique • Résultat non technique • Résultat net

Effectif au 31 décembre de l’exercice

Chiffre d’affaires 533,0 3,4 536,4

663,8 3,2 667,0

Affaires directes France Acceptations France Chiffre d’affaires mondial

en millions d’euros

52

en millions d’euros


Rapport annuel 2007 MMA

STRUCTURES ET COMPTES

DAS (SA) Bilan

Covéa Caution

2006

2007

Actif Actifs incorporels Placements Provisions techniques à charge des réassureurs Créances et autres actifs Comptes de régularisation Total

3,5 118,8 3,1 39,3 12,9 177,6

3,5 131,0 2,6 40,7 16,0 193,8

Actif Actifs incorporels Placements Provisions techniques à charge des réassureurs Créances et autres actifs Comptes de régularisation Total

Passif Capitaux propres Passif subordonné et provisions pour risques et charges Provisions techniques Dettes Comptes de régularisation Résultat net Total

61,2 0,8 72,6 32,8 4,5 + 5,7 177,6

65,1 0,3 90,1 29,5 2,4 + 6,4 193,8

Passif Capitaux propres Passif subordonné et provisions pour risques et charges Provisions techniques Dettes Comptes de régularisation Résultat net Total

Compte de résultat

Bilan

2006

2007

0,0 27,4 15,2 1,8 1,0 45,4

0,0 30,8 13,7 1,5 0,9 46,9

7,2 0,2 31,0 5,5 0,2 + 1,3 45,4

8,3 0,1 30,7 4,1 0,3 + 3,4 46,9

11,8 - 5,9 0,0 - 1,6 0,5 - 2,7 + 2,1 - 0,8 + 1,3

11,7 - 2,5 0,0 - 1,7 0,7 - 4,0 + 4,2 - 0,8 + 3,4

1,3 8,4 648,5

1,1 11,7 1 101,2

0

0

11,8 0,0 11,8

11,7 0,0 11,7

Compte de résultat

Cotisations acquises Charges des prestations Participation aux résultats Charges d’acquisition et de gestion Solde financier Solde de réassurance • Résultat technique • Résultat non technique • Résultat net

79,6 - 42,7 - 0,2 - 24,8 2,6 - 4,9 + 9,6 - 3,9 + 5,7

92,1 - 52,7 - 0,5 - 26,7 2,6 - 4,9 + 9,9 - 3,5 + 6,4

13,7 71,9 525,8

16,3 76,1 468,0

Marge de solvabilité

Cotisations acquises Charges des prestations Participation aux résultats Charges d’acquisition et de gestion Solde financier Solde de réassurance • Résultat technique • Résultat non technique • Résultat net

Marge de solvabilité

Montant minimum réglementaire Marge de solvabilité Taux de couverture selon réglementation (%)

Effectif

Montant minimum réglementaire Marge de solvabilité Taux de couverture selon réglementation (%)

Effectif

Effectif au 31 décembre de l’exercice

121

123

Chiffre d’affaires

Effectif au 31 décembre de l’exercice

Chiffre d’affaires

Affaires directes France Acceptations France Chiffre d’affaires mondial

76,8 2,8 79,6 en millions d’euros

88,1 4,0 92,1

Affaires directes France Acceptations France Chiffre d’affaires mondial

en millions d’euros

53


Rapport annuel 2007 MMA

Comité de direction opérationnel MMA au 31 décembre 2007

54

Thierry Derez

Richard Ellero

président

directeur central Opérations

Christian Baudon

Pascal Guéniot

directeur général

directeur central Finances

Martial Stambouli

Denis Guyard

directeur général Vie

directeur central Épargne et Patrimoine

Patrick Grosjean

François Hecker

directeur général délégué Ressources

directeur central Santé

Michel Gougnard

Olivier Jarry

directeur général délégué AIS

directeur central Technique IARD Grand Public

Jean-Pierre Milanesi

Pascale Leclercq

conseiller du président

directeur Planification stratégique

Christophe Bardet

Bruno Odoux

directeur central Marketing et Développement

directeur central Entreprise agents

Thierry Bernard

Jean-Claude Saussaye

directeur central Réseau agents

directeur central Systèmes d’information

Gilles Berthomé

Gérald Tourrette

directeur central AIS

directeur central Ressources humaines et Logistique

Bernard Durand

Yves Vidis

directeur central Courtage et Lignes spécialisées

directeur central Administration Réseau agents


STRUCTURES ET COMPTES

Conseils d’administration MMA IARD et MMA Vie Assurances Mutuelles

( au 31 décembre 2007 )

MMA IARD et MMA Vie (SA)

Thierry Derez, Président

Thierry Derez, Président

Jean-Claude Seys, Vice-président et administrateur délégué

Jean-Claude Seys, Vice-président et administrateur délégué

Guy Bacquet

Alain Elie

Mario Colaiacovo

Didier Gardinal

Covéa Ré,

Philippe Rapicault

représentée par Marie-Hélène Roncoroni

Rémy Vergès Didier Gardinal ASSURANCES MUTUELLES DE FRANCE, Christophe Guettier

représentée par Xavier Dejaiffe

Philippe Rapicault

AZUR-GMF Mutuelles d’Assurances Associées, représentée par Michel Michaud

Michel Roux Covéa Ré, Médéric Assurances,

représentée par Marie-Hélène Roncoroni

représentée par Guillaume Sarkozy

DAS Assurances Mutuelles, SMABTP,

représentée par Guy Bacquet

représentée par Alain Sionneau

Fidélia Assistance, Erwan GALÈS,

représentée par Jean-Louis Wagner

administrateur IARD élu par les salariés

La Cérès, Denis BARRÉ,

représentée par Christian Delahaigue

administrateur Vie élu par les salariés

Médéric Assurances, représentée par Guillaume Sarkozy

MMA Coopérations, représentée par Michel Roux

MMA IARD Assurances Mutuelles, représentée par Christophe Guettier

MMA Vie Assurances Mutuelles, représentée par Mario Colaiacovo

SMABTP, représentée par Alain Sionneau

Erwan GALÈS, administrateur IARD Denis BARRÉ, administrateur Vie

55


Rapport annuel 2007 MMA

Organigramme MMA au 31 décembre 2007

Relations extérieures

Thierry Derez

Françoise Ickowicz

Président

Direction de la Planification stratégique MM@cadémie

Christian Baudon Directeur général

Pascale Leclercq

Christian Baudon Directeur général délégué Assurances

DC Marketing et Développement

DC Réseau agents Thierry Bernard

Christophe Bardet

DC Administration Réseau agents

DC Entreprise agents

DC Épargne et Banque

Yves Vidis

Bruno Odoux

Denis Guyard

Adjoint : Jacques Sicamois

DC Technique IARD Grand Public

DC Santé François Hecker

Olivier Jarry Adjoint : Olivier Berthe

Marque et Communication externe : Stéphane Daeschner Relations clients : Béatrice Savouré Marché des particuliers : Nathalie Bohère Marché des pros et Prospective : Jean-Yves Barré Distribution multicanal : Thierry Crahes

56

Animation des ventes : Gonzague Degruson Réseau : Jean-Michel Foxonet Soutien à la performance : Bruno Orcel DAS : Jean-Pierre Bonnargent

Gestion des relations contractuelles agents : Maryline Gauvain Relations financières agents et Gestion des agences vacantes : Patricia Texier Affaires juridiques/ Contentieux agents et courtiers : Michel Huetz Évolution du contractuel agents : Bruno Fresnais Veille et Études juridiques et fiscales : Astrid Clercq Chargé de mission : Marcel Quere

Opérations Entreprise : Philippe Vasseur Offres et Organisation : Corinne Weckenmann Sécurisation : Franck Taillepied Actuariat et Pilotage : Philippe Lefeuvre

Direction Technique Épargne Banque : Joëlle Hue Direction Développement Épargne Banque : Pierre Pelosi

Produits et Services : Olivier Berthe Résultats et Pilotage : Joël Decosse Cellule Animation technique : Philippe Dubois Actuariat produits : Hervé Ganachaud

Partenariat santé et Coordination autres directions : Jean-François Pluchet Adjoint : Rémi Dupé Technique : Bertrand Manien Gestion : Guy Freyburger Interface gestion informatique : Jean-Michel Bregeras Interface directions supports et Pilotage : Sylvie Bresson


Rapport annuel 2007 MMA

STRUCTURES ET COMPTES

Conseiller Réassurance Contrôle des risques Richard Rey

Performances/Projets/Plans Monique Poggi

DC Courtage et Lignes spécialisées Bernard Durand Covéa Risks : Bernard Durand Covéa Fleet : Christian Robin Lignes spécialisées : Sorin Floret

Patrick Grosjean

Michel Gougnard

Directeur général délégué Ressources

Directeur général délégué AIS

DC Ressources humaines et Logistique

DC Opérations Richard Ellero

DC Systèmes d’information

DC Finances

DC AIS

Pascal Guéniot

Gilles Berthomé

Stratégie financière : Jean-Michel Pescheux Gestion et Comptabilité : Thierry Spagnolo Immobilier : Claude Pletinckx Inspection générale et Reporting : Bertrand Lefebvre Réassurance : Claude Le Bozec MMA Finance : Yves Glaser

Pôle Auto : Patrick Hubert Pôle IRD : Laurent-Olivier Chamayou Pôle Performance corpo & env. juridique : Philippe Hingray Pôle Performance matériel Auto : Bertrand Guérinon Pôle Performance matériel IRD : François Josse Pôle Construction : Didier Delechat

Jean-Claude Saussaye

Adjoint : Patrick Vincent

Gérald Tourrette Ressources humaines et Affaires sociales : Bernard Robinet Achats : Jacques Boulay Logistique : Gérard Kerain Communication interne et événementielle : Monique Gallienne

Opérations clientèle et Assistance centralisée : Yann Calarco Encaissement Recouvrement clientèle : Jean-Marc Bernard Organisation et Accompagnement de la transition : Annie Karl

Programme de transformation : Jean-Michel Fuchs Technologies/ Fonctionnement des SI Jérôme Bruneau Gestion/Performance Jean-Michel Ledure Décision Investissements Méthodes/Organisation : Denise Fernandes Maîtrise d’ouvrage des SI : Pierre Castillon Projets/Évolutions SI : Éric Feron

57


Rapport annuel 2007 MMA

Comité de direction générale Covéa 07 ) ( au 31 décembre 20

Jean-Claude Seys

Thierry Derez

Président-directeur général Covéa

Vice-président Covéa, président MMA, président-directeur général GMF et MAAF

Didier Bazzocchi

Sophie Beuvaden

Étienne Couturier

Christian Baudon

Patrice Forget

Michel Gougnard

Directeur général délégué Santé Covéa*

Directeur général délégué Finances Covéa, GMF et MAAF

Directeur général délégué Assurances MAAF

Directeur général MMA

Directeur général délégué groupe GMF

Directeur général délégué Covéa AIS

Patrick Grosjean

Martial Stambouli

Jean Fleury

Laurent Tollié

Jean-Jacques Vouhé

Directeur général délégué Informatique Covéa et Ressources MMA

Directeur général délégué Vie et Banque Covéa

Directeur général délégué Secrétariat général Covéa

Directeur général délégué Assurances GMF

Directeur général délégué Combinaison des comptes, Protection juridique Covéa et Ressources MAAF

MMA MAAF GMF

Covéa

Assistance

FIDELIA SA Directeur général Bernard Barrère

FIDELIA SA Directeur général Bernard Barrère

Juridique Fiscal

Vie sociale

Contrôle général et Risk Management

Vie sociale groupe Corinne Coué

Contrôle général et Risk Management Bertrand Lefebvre

Vie sociale Françoise Stoki

Contrôle général Patrick Dupuis Risk Management Alain Delorme

Juridique Christophe Coville Fiscal Philippe Haon

Partenariats Bruno Seydoux

Vie sociale Nicole Gaufichon

Risk Management Patrick Renaut

Juridique Patrick Austry Fiscal Philippe Haon

Partenariats Robert Perramant

Vie sociale Jean-Pierre Buiatti

Contrôle général et Risk Management Edmond Morin

Juridique Jean-Pierre Buiatti Fiscal Philippe Haon

Partenariats Bruno Orcel

Partenariats

Réassurance Acceptations

Partenariats Corinne Coué

International

International Dominique Salvy

Réassurance Acceptations Jean-Marie Meckler

* Janvier 2008

58


Rapport annuel 2007 MMA

ANNEXES

Vos notes

59


ANNEXES

60

Rapport annuel 2007 MMA


Rapport annuel 2007 MMA

ANNEXES

61


ANNEXES

62

Rapport annuel 2007 MMA


Conception et réalisation : Tél. : 01 55 34 46 00. Réf. : RAMM007 Fabrication : MMA Crédits photos : Vincent Bourdon, Christiane Lalmanach, Pascal Lebeau, François Moura, Julia Plicot. Corbis / Bloom image, M. Bolton, S. Jarratt, F. Lanting, Murtin, Pinto/Zefa, G. Salter, M. Thomsen, S. Van, W. Whitehurst, A. Woolfitt, T. Gill ; Fotolia / Aglaya, Arkna, Ashley Design, S. Coburn, J. Delahaye, J. Derusse, M. Dietrich, Fatman73, Fotolia VIII, Fotolia IX, Fotolia X, Frog974, Irum, Kwest, LéoniePhoto, T. Lykova, Lifallibioni, V. Mach, R. Mackenzie, Neb, pgm, Saniphoto, A. Santini, Seb-compiègne, Seen, V. Vecteur, Vphoto. Illustration : Philippe Geluck, François Saint-Rémy.


MMA IARD MMA IARD SA arie 14, boulevard M n et Alexandre Oyo Cedex 9 72030 Le Mans 2 72 tél. 02 43 41 7 www.mma.fr

M

MMA VIE MMA VIE SA arie 14, boulevard M n et Alexandre Oyo Cedex 9 72030 Le Mans 2 72 tél. 02 43 41 7 www.mma.fr DAS publique 34, place de la RéCedex 2 72045 Le Mans 4 00 tél. 02 43 47 5 www.ladas.fr Covéa Risks l’Europe 19-21, allées de dex 92616 Clichy Ce 0 00 tél. 01 57 64 3 .fr www.covea-risks Covéa Fleet ampion 160, rue Henri Ch Cedex 01 72035 Le Mans 7 00 tél. 02 43 47 5.fr www.covea-fleet Covéa Caution publique 34, place de la RéCedex 2 72013 Le Mans 2 72 tél. 02 43 41 7on.fr www.covea-cauti

Ae 422-1 Juin 2008

N O P Q R S T U V W XY Z


Rapport Annuel MMA