Page 1

Fiches écosystèmes: ESPACES / ESPECES La Haie et l'escargot 1 - IL ÉTAIT UNE FOIS LA HAIE.....................................................................3 En savoir plus................................................................................................ 3 Idées de séances........................................................................................... 4

2- CLASSIFICATION DES HAIES..................................................................... 5 En savoir plus................................................................................................ 5 Idées de séances........................................................................................... 5

3- L’UTILITÉ DIRECTE DES HAIES POUR L’HOMME......................................... 7 En savoir plus................................................................................................ 7 Idées de séances........................................................................................... 7

4 - LES FONCTIONS INSOUPÇONNÉES DE LA HAIE....................................... 8 En savoir plus................................................................................................ 8 Idées de séances........................................................................................... 9

5- LES AIDES JARDINIER (AUXILIAIRES DES CULTURES)............................... 10 En savoir plus.............................................................................................. 10 Idées de séances......................................................................................... 12

4 - LA HAIE EST UN HÔTEL - RESTAURANT DE PLUSIEURS ÉTAGES................ 15 En savoir plus.............................................................................................. 15 Idées de séances......................................................................................... 15

5 - ZOOM SUR UN HABITANT DE LA HAIE : L’ESCARGOT..............................17 En savoir plus.............................................................................................. 17 Idées de séances......................................................................................... 20

POUR EN SAVOIR PLUS............................................................................. 21 Avec le concours financier de

Fiche réalisée par la SEPANSO Avec le concours de


En milieu urbain, nous avons souvent l’image d’une haie basse composée d’une même variété d’arbuste et plantée autour des maisons pour servir d’écran visuel. Tu vas découvrir que la haie c’est tout autre chose : elle a des fonctions économiques et écologiques très importantes (c’est notamment l’habitat de nombreuses plantes et animaux).

1 - IL ÉTAIT UNE FOIS LA HAIE

En savoir plus L’histoire des haies est liée à celle de l’agriculture et de la domestication des animaux voici son histoire… Néolithique ( - 10000 à –3000 av. JC) : Les hommes deviennent sédentaires et se mettent à cultiver des végétaux et à élever des animaux. Pour se protéger des bêtes fauves, ils édifient des clôtures de bois coupé, des murets ou des levées de terre rapidement colonisées par des essences ligneuses (Prunelliers, ajoncs…). Ils prennent soin également lorsqu’ils ouvrent des clairières de laisser des bandes arborées en ceinture autour du village. Ainsi naît la haie. Epoque romaine : La haie sert également pour se défendre contre ses ennemis ainsi Jules césar citait l’utilisation faite par les Nerviens (peuple installé dans le nord de la Gaule) d’arbustes tressés. Moyen age : La haie vive va succéder à la haie morte (faite de piquets ou de rameaux entrelacés), elle demande moins de travail et constitue un auxiliaire précieux en fournissant du bois de chauffage, des baies et petits fruits, les plantes médicinales…

Haie morte

haie vive

XVIIIe siècle :La révolution française donne un autre sens à la haie. Les vieux privilèges des seigneurs sont abolis. Les terres sont distribuées aux villageois. Les nouveaux propriétaires plantent de nouvelles haies pour délimiter les parcelles. A l’époque contemporaine : Le paysage va se transformer très rapidement à partir des années 60. Les champs deviennent gigantesques, l’homme considère que la haie est inutile, elle gène le passage des gros engins agricoles, elle fait perdre de la place. Plus de la moitié des haies en France sont arrachées, on parle de remembrement. Le fil de fer (inventé en 1870) permet un cloisonnement rapide.

Aujourd’hui Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

2


Beaucoup de personnes ont pris conscience des rôles multiples de la haie même si elles sont encore détruites dans de nombreux endroits

Idées de séances Activité 1 : évolution du paysage Ce paysage de montagne a profondément changé des années 60 à nos jours. • Remet dans le bon ordre l’évolution de ce paysage (numérote de 1 à 4).

Activité 2 : Lecture de paysage •

Compare le paysage en premier plan avec le fond de la photo. Que vois tu ?

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

3


2- CLASSIFICATION DES HAIES

En savoir plus Les haies peuvent se ranger en plusieurs catégories en fonction de leur composition. On distingue principalement les haies basses régulièrement taillée de 0,5 m à 1,5 m de hauteur, elles sont souvent composé d’une seule essence.

Les haies vives construites de plusieurs étages : l’étage supérieur formé d’arbres, des arbustes à l’étage intermédiaire et enfin les bords sont occupés par une foule de plantes herbacées. Il existe parfois au ras du sol, un étage plus discret mais tout aussi important composé principalement de mousses.

Idées de séances A quelle catégorie appartient la haie de l’école ?

• • • •

Reporte sur un graphe de ce type le profil en largeur de ta haie. Mesure la hauteur et la longueur de chaque étage. Reporte ces valeurs sur le graphe, Esquisse le contour de chaque étage de façon à obtenir une vue d’ensemble.

Ta haie comprend : Une couverture de mousses

d’un seul coté

des deux cotés

Une bande herbeuse

d’un seul coté

des deux cotés

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

4


Des buissons

d’un seul coté

des deux cotés

Des arbres Ta haie comprend : 4 étages

3 étages

2 étages

1 étage

Matériel nécessaire : • 1 mètre • papier exemple d’une haie complète comprenant 4 étages

4 3 2 1

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

5


3- L’UTILITÉ DIRECTE DES HAIES POUR L’HOMME

En savoir plus Depuis des siècles l’homme façonne et modèle les paysages. Les haies sont des témoins de ces paysages profondément humanisés. L’utilité directe des haies pour l’homme dans notre société n’est plus la même aujourd’hui qu’il y a cent ans : baies, plantes médicinales, bois de chauffage…sont des avantages devenus secondaires. Des fonctions nouvelles sont apparues notamment l’aspect décoratif et d’écran visuel pour préserver son intimité ou masquer des choses disgracieuses comme des usines, des stations d’épurations, les murs antibruit des autoroutes…

Idées de séances Activité 1 : Les ressources de la haie •

A l’aide des mots listés ci-dessous complète les phrases.

chauffage – confitures – brise-vent La haie va fournir des fruits comme les mures (fruit de la ronce) et les cynorrhodons (fruit de l’églantier) qui vont servir à faire de succulentes…………………. La haie………………… protége le bétail du soleil ou des intempéries. La crise énergétique entraîne un retour de l’utilisation du bois de ……………….

Les cynorrhodons de l’églantier Les fruits sont toujours utilisés. Ils ont une action anti-parasitaire, anti-diarrhéique et servent également médicament à soigner les refroidissements et l’arthrose. Ils contiennent les vitamines B,P,K,E et C (plus que dans une orange).

Panier en osier

Confiture Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

6


Tas de bois Escargot

4 - LES FONCTIONS INSOUPÇONNÉES DE LA HAIE

En savoir plus Sans que nous en ayons conscience, les haies ou les bosquets vont améliorer en permanence nos conditions de vie. La haie brise vent La haie protège de la dérive des traitements provenant des parcelles voisines (effet particulièrement intéressant en agriculture biologique). Le rendement est meilleur car : • l’évapotranspiration est plus faible • le risque de verse est limité • l’érosion éolienne est faible Tableau comparatif concernant l’efficacité d’une haie et d’un mur comme brise vent Haie (haute et semi perméable) • Elle permet le passage de l’air mais en le ralentissant grandement. • La zone protégée est longue de 60 à 100 m.

Mur (hauteur de 2m) Le vent en frappant le mur se comprime, sa vitesse va augmenter, son effet va être plus dévastateur sur les cultures. La zone protégée est longue de 10 m.

La haie comme refuge des auxiliaires des plantations • La haie est un réservoir d’auxiliaires : Les petits carnivores comme les Belettes ou les Renards vont limiter les proliférations de campagnols. • De nombreux insectes vont pouvoir se développer et s’attaquer aux ravageurs des cultures. La haie limite efficacement l’érosion des sols • Sur de terrains sans haies, l’érosion hydraulique emporte la couche superficielle du sol (la plus fertile), les particules bouchent progressivement les drains et colmatent le fond des ruisseaux . Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

7


• •

Le système racinaire des haies consolide les bords des chemins, les talus et les bergs des rivières Les haies retiennent une partie de l’eau de pluie ce qui permet une meilleure alimentation de la nappe phréatique. La haie limite les crues.

La haie permet de lutter contre la pollution • Elle réduit la pollution en limitant le ruissellement des eaux de pluies et donc une partie des engrais non absorbés par les cultures d’être entraînés dans les cours d’eau. • Les haies assurent une protection efficace contre les pots d’échappement et les métaux lourds.

Idées de séances les fonctions de la haie dans les villes •

Entoure les fonctions de la haie qui sont particulièrement importantes pour les habitants des grandes villes.

Ecran visuel

Protège les sols de l’érosion

Haie Filtre antipollution

Abri pour le bétail Filtre antibruit

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

8


Refuge pour les auxiliaires du jardinier

Devinette Indices : 1. Je suis apprécié du public 2. Certains pensent que je porte bonheur. 3. Je suis souvent coloré en rouge. 4. Je mange des pucerons

?

Je suis……………

5- LES AIDES JARDINIER (AUXILIAIRES DES CULTURES)

En savoir plus La haie est un réservoir d’auxiliaires des cultures, ces animaux limitent la prolifération d’espèces qui se nourrissent des plantes. La haie permet de trouver un équilibre entre les espèces, c’est la lutte biologique intégrée qui évite ou limite l’emploi de produits chimiques. Un coup de main aux pollinisateurs Les insectes pollinisateurs sont également des auxiliaires très précieux. Sans eux beaucoup de plantes ne pourraient pas se reproduire, notamment la plupart des végétaux cultivés indispensables à notre vie (céréales, plantes potagères, plantes fourragères, plantes textiles, arbres fruitiers…). Les premières plantes à fleurs étaient probablement fertilisées par du pollen transporté par le vent puis une entente est née entre ces dernières et les insectes. Ils ont évolué conjointement : les plantes ont augmenté leur pouvoir attractif (couleurs, odeurs, nectar et formes) et les insectes leur capacité à exploiter les fleurs (modifications comportementales et anatomiques notamment les pièces buccales). Certains ordres d’insectes (coléoptères, diptères, hyménoptères, lépidoptères) ont une nette préférence pour certaines familles de plantes.

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

9


Les lépidoptères (papillons) Ils se caractérisent par une trompe qui peut s’enrouler. L’intérêt des papillons en tant qu’insectes pollinisateurs est d’avoir des espèces diurnes et nocturnes comme les Sphinx (ils ont un vol stationnaire comparable à celui des oiseaux – mouches). Les papillons recherchent en particulier les fleurs étroites en forme de tube car leur nectar est inaccessibles à d’autres butineurs. Ils butinent beaucoup les fleurs de la famille des astéracées (séneçons, marguerites…).

Les diptères (mouches) Avec les moustiques, les mouches sont les seuls insectes ne possédant que deux ailes). Ils sont léger donc ils peuvent se poser sur les fleurs délicates. Elles jouent un rôle important dans la pollinisation en raison de la grande variété d’espèces et leur présence dans des secteurs géographiques rares en pollinisateurs traditionnelles (papillons et autres). L’appareil buccal est plus ou moins adapté selon l’espèce. Certaines mouches sont essentiellement attirées vers les fleurs par des odeurs particulières, les fleurs simulent des odeurs dégagées par des milieux de pontes : cadavres, fumiers, champignons.

Les coléoptères (scarabées, coccinelles…) Ils se reconnaissent à leur carapace. Comme ils sont un peu lourd ils recherchent des fleurs réunies en une large inflorescence (achillée, Sureau…) ou des fleurs isolées à large corolle (églantier, bouton d’or…). Ils Ils récoltent le pollen avec leurs mandibules et lèche le nectar avec les autres pièces buccales. Le transport du pollen est assuré par des poils fins présents sur le corps.

Les hyménoptères Il existe plus de 8000 espèces en France. Ce groupe comprend les guêpes, les fourmis, les abeilles, les bourdons et les fourmis. Ces dernières jouent un rôle négligeable car elles ont une alimentation variée d’origine animale ou végétale, contrairement aux abeilles et aux guêpes qui butinent presque systématiquement des fleurs. De nombreuses guêpes pollinisent nos plantes même si ce sont les abeilles qui jouent le rôle le plus important. 85 % des espèces d’abeilles présentent des mœurs solitaires. Les abeilles prélèvent le nectar grâce à leur langue.

Ces espèces utilisent l

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

10


Idées de séances Des abris et des couettes pour se reproduire ou passer l’hiver De nombreuses espèces chez les insectes (coccinelles, staphylins, carabes…), les petits mammifères (Hérisson), les amphibiens (Crapaud commun) passent l’hiver sous les feuilles mortes, les souches des plantes vivaces, les tas de bois. Tu peux donner un coup de main à certaines espèces en réalisant de petits aménagements.

Le Hérisson d’Europe Il est souvent victime de la circulation mais aussi de l’arasement des haies et de l’utilisation des poisons anti-limaces. C’est un grand consommateur de vers, de limaces, d’escargots. chambre Ce gîte lui permettra d’hiverner ou de faire (30 cm de long sur 20 à 25 cm de large et environ 20 cm deson haut). nid pour élever ses petits. Des petits trous de 6 cm dans la clôture lui Planches pour protéger de la pluie suffiront pour circuler d’un jardin à l’autre et ainsi de faire des rencontres Herbes sèches – foin Attention ne lui fait pas d’entrée du coté de la rue ! Rondin

Le forficule (Perce-oreille) c’est un insecte inoffensif. C’est un consommateur de pucerons et d’araignées rouges (acariens) Ce gîte est à suspendre aux branches des arbres fruitiers. Il faut au préalable le remplir de paille ou de vieux papiers.

Pot de fleur Fil de fer Morceau de bois

Forficule

Lierre grimpant Contrairement à une idée reçue, le Lierre n’étouffe pas les arbres. Son feuillage dense et permanent protège les oiseaux, les Chauve – souris, les insectes… Sa floraison tardive offre un dernier repas aux abeilles et papillons. Ses fruits son particulièrement recherchés à la fin Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot de l’hiver en période de pénurie.

11


La mouche aux yeux d’or (chrysope) La larve consomme plus de 500 pucerons en deux semaines d’existence

Chrysope Abri à chrysopes (simple boite avec des fentes – remplir de foin)

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

12


L’alimentation des pollinisateurs • •

Observe 3 espèces différentes de fleurs et détermine quel groupe d’insectes les butinent le plus souvent. Retrouve le bon appareil buccal du papillon !

Trompe suceuse

Trompe avec coussinet suceur

Trompe lécheuse suceuse

Les fausses affirmations •

Vrai – faux 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Une abeille au cours de sa vie parcoure plus de 900 kilomètres ! Un papillon ne vit qu’un jour ! Il y a plus de 40000 espèces d’insectes en France ! Les insectes possèdent 8 pattes ! Les bourdons ne piquent pas ! Les Bourdons sont les mâles des abeilles Les papillons ne sont pas des grands migrateurs

1 vrai - 2 faux (plusieurs semaines) – 3 vrai – 4 faux (6 pattes en général) 5 faux (les bourdons sont peu agressifs mais ils possèdent un dard) – 6 faux (le faux bourdon) – 7 faux (certaines espèces peuvent parcourir des milliers de kilomètres). L’art du camouflage •

Où se trouve le syrphe ?

Certains insectes ne disposent pas d’arme pour se défendre. Les syrphes ont adopté les couleurs des guêpes pour tromper leurs ennemis mais ils sont inoffensifs et font partie de la famille des mouches. Les insectes de la famille des hyménoptères c'est-à-dire les guêpes, les abeilles et les fourmis se caractérisent par leur taille très fine, la fameuse « taille de guêpe » • où se cache ce grand consommateur de pucerons (une larve consomme 700 pucerons en 10 jours) ?

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

13


4 - LA HAIE EST UN HÔTEL - RESTAURANT DE PLUSIEURS ÉTAGES.

En savoir plus Certaines espèces vivent que dans un seul étage, elles sont très spécialisées d’autres au contraire en fonction de leurs besoins vont circuler dans toute la haie. Le type de haie qui abrite la plus importante biodiversité est la haie vive.

Idées de séances Les animaux et les plantes de la haie Tu vas partir à la découverte des différentes espèces. Cette activité peut être renouvelée plusieurs fois car en fonction de l’heure ou de la saison tu ne vas pas observer les mêmes espèces. •

Replace sur un dessin grand format de ta haie, les dessins ou les photographies des plantes et animaux (trouve des espèces différentes de plantes et d’animaux pour chaque étage). animaux

plantes

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

14


Les plantations Les jardins actuels sont souvent composés de plantes peu attractives pour la faune, ils sont des gros consommateurs de produits chimiques et d’eau (notamment pour maintenir vert le gazon). Les fameuses « mauvaises herbes » du jardinier servent à nourrir les chenilles des papillons et offrent leur nectar aux adultes • • •

Maintenir un petit coin sauvage et arrêter l’emploi de produits chimiques Planter une haie ou une prairie fleurie. Récolter des graines de plantes sauvages et en planter chez soi.

Pourquoi choisir des essences locales ? Les essences locales permettent d’être en accord avec la flore de la région. Elles sont très attractives pour la faune locale (Par exemple, le Chêne attire 300 espèces d’insectes). Les essences locales offrent une riche palette de formes, de couleurs et de parfums… Certaines espèces rentrent dans la composition de succulentes recettes (Roncier, Sureau noir…). Pourquoi limiter l’utilisation d’essences exotiques ? Certains végétaux sont très toxiques pour les plantes indigènes, les animaux et l’Homme. Le coût d’achat est parfois élevé et le taux de reprise souvent incertain. Des végétaux exotiques ont des capacités de reproduction et de dispersion très importantes et peuvent devenir envahissants dans le milieu naturel. Les haies de Thuyas, Cyprès et Laurier-palme sont des déserts biologiques, sont fades et utilisées par tout le monde. Le Laurier rose Cette jolie plante originaire de méditerranée aurait empoisonné plusieurs dizaines de soldats de Napoléon qui avaient fait des brochettes avec son bois.

Haie de Thuyas : désert biologique Expériences au moyen d’un parapluie japonais, compare la variété d’espèces d’insectes sur un arbuste indigène et un arbuste exotique. Conseils Ne pas enlever les feuilles mortes, elles enrichissent le sol, évitent qu’il ne s’assèche et servent d’abri pour les Hérissons, Grenouilles et Crapauds qui hibernent en dessous.

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

15


Le bois mort abrite toute une faune de petits animaux qui serviront de nourriture aux oiseaux, mammifères…Pour le choix des plantes indigènes, il faut regarder ce qui pousse autour de l’école. Les plantes à fleurs Toutes les espèces de plantes ne présentent pas le même attrait pour les insectes. Tu pourras privilégier les plantes aromatiques, les engrais vert, les plantes indigènes.

La Phacélie fait le régal des abeilles, des bourdons et des papillons. Elle n’est pas bien exigeante et pousse dans tout types de sols. Elle est utilisée en engrais vert.

5 - ZOOM SUR UN HABITANT DE LA HAIE : L’ESCARGOT

En savoir plus Morphologie On connaît surtout l’Escargot petit gris mais il y a de nombreuses espèces aux formes et aux habitats très variées. L’Escargot marche sur son pied, il n’a pas de squelette externe. 2) Coquille 3) Tentacules 4) Bouche

1) Pied

5) Radula (langue)

1. Le pied : L'escargot rampe grâce à son pied musculeux ventral, par des ondes de contraction se propageant de l'arrière vers l'avant à une vitesse constante. Il glisse sur un mucus visqueux sécrété par une glande située sous la lèvre inférieure. 2. La coquille : Elle comporte de fines stries d'accroissement, parallèles à l'ouverture, qui correspondent aux positions occupées successivement par le bord de la coquille durant la croissance de l'animal. L'escargot est capable de la réparer. Lorsqu'il jeûne, l'escargot ferme sa coquille en fabriquant un opercule constitué d'une couche calcaire et d'une couche muqueuse. Cette vie au ralenti se produit aussi dès que la température descend au-dessous de quinze degrés ou en période de sécheresse. La chaleur humide le réveille 3. les tentacules : La tête porte le mufle et quatre tentacules : 2 petits (tentacules tactiles), dirigés vers le bas, explorent le sol et deux autres dressés Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

16


(tentacules oculaires), terminés par les "yeux". L'escargot a une vision rudimentaire mais possède une grande sensibilité olfactive et tactile. 4. La bouche est arquée ; la lèvre supérieure festonnée recouvre une mâchoire en forme de petite lame dure et fixe. 5. La langue râpeuse et mobile : la radula 6. Trois orifices sont visibles : - l'orifice de reproduction et de ponte (sur le coté, à l’arrière de la tête), - l'orifice respiratoire (sur le bourrelet du manteau), Un escargot ne respire pas par la bouche mais par un trou qui conduit l’air à son poumon. - l'anus, que l'apparition d'un petit cordon d'excréments verdâtres, permet de situer exactement (sur le bourrelet du manteau).

Cycle de vie Printemps - L’escargot sort d’hibernation et cherche un partenaire - Reproduction : 1. Pour réveiller son partenaire l’escargot plante son dard entre la tête et la coquille. 2. Chacun reçoit de l’autre un petit sac (spermatophore) contenant les spermatozoïdes. Les deux escargots mâles vont se transformer en femelle et produire des ovules (l’escargot est hermaphrodite). 3. Ponte : 15 à 20 jours plus tard l’escargot creuse un trou pour déposer ses œufs (naissain). 3 semaines plus tard, éclosion des œufs, la coquille est translucide. Les petits escargots attendent qu’elle jaunisse pour sortir de terre (la coquille doit se consolider). Eté - En cas de fortes chaleurs ils vivent au ralenti - Les petits escargots vont rapidement grossir. − Les escargots sortent surtout la nuit ou en journée par temps de pluie. Automne - Ils grossissent pour avoir des réserves pour l’hiver. - Ils rentrent en hibernation lorsque la température descend en dessous de 15°C. − L’escargot s’enterre et sécrète un mucus qui va obturer la coquille. Hiver − Il va vivre au ralenti et puiser dans ses réserves en attendant le printemps.

Les escargot et les limaces Il existe de petites astuces pour limiter la gloutonnerie des escargots et des limaces dans certains secteurs du jardin. L’emploi de produits chimiques entraîne la mort de beaucoup de petits animaux du jardin.

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

17


Installer quelques tuiles pour servir d’abris aux limaces et ainsi les attraper.

Déposer de la cendre, du sable des copeaux de bois ou des granulés de lave.

. Les prédateurs naturels Les escargots et les limaces font partie du régime alimentaire de nombreux animaux, des gros comme des petits. Dans un jardin riche en plantes indigènes les auxiliaires du jardinier vont pouvoir s’installer. L’escargot n’a pas vraiment d’arme pour se défendre, il fait des bulles censées intimider les prédateurs.

Ver luisant Le Ver luisant ou Lampyre anesthésie sa proie puis liquéfie les tissus de sa victime pour les absorber. La femelle émet de la lumière pour attirer le male.

La Grive musicienne Elle s’aide d’un gros caillou (enclume) pour briser les coquilles d’escargot

Le Surmulot ou rat d’égout Un animal qui a su tirer parti des villes.

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

18


Idées de séances Observer les escargots •

fabrique une escargotière pour observer leurs comportements

Aujourd’hui, le ramassage est très réglementé et même interdit dans la plupart des pays européens car un ramassage inconsidéré a mis l’espèce en danger (les français sont très friands d’escargots : 30 000 tonnes par an sont consommées) Réglementation le ramassage dans la nature de spécimens vivants et leur cession à titre gratuit ou onéreux peuvent être soumis à une autorisation ou interdits dans chaque département par un arrêté préfectoral qui fixe, par espèces nommément désignées, l’étendue du territoire concerné, la période d’application de la réglementation ou de l’interdiction, les conditions d’exercice du ramassage et de la cession, ainsi que la qualité des bénéficiaires des autorisations. Toutefois, ces arrêtés préfectoraux ne peuvent déroger aux dispositions suivantes applicables sur l’ensemble du territoire national : Interdiction du ramassage des spécimens vivants d’Helix pomatia et de leur cession à titre gratuit ou onéreux en tout temps lorsque la coquille a un diamètre inférieur à 3 cm ; pendant la période du 1er avril au 30 juin inclus lorsque la coquille a un diamètre égal ou supérieur à 3 cm. 2. Interdiction du ramassage de spécimens vivants à coquille non bordée d’Helix aspersa (Cryptomphalus aspersus) et de leur cession à titre gratuit ou onéreux en tout temps.

La notion d’espèce protégée • •

Travail sur les espèces protégées – les menaces sur ces animaux Trouve t’on d’autres espèces protégées dans l’école ?

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

19


Le cycle de vie de l’escargot •

trouve les bonnes légendes des photos (ponte – accouplement – éclosion – hibernation )

Hiver

Printemps

Automne

été A l’abri du Soleil sous une tuile

POUR EN SAVOIR PLUS Livres ● • • • • • • • •

"L'arbre et la haie" D.Soltner. Collection Sciences et techniques agricoles. L’arbre dans la ville – Didier Larue – Sang de la terre BTJ N° 411 (déc.95) "A la découverte de la haie" PEMF. La collection d’ouvrages sur les arbres et arbustes « le nom de l’arbre » ACTES SUD La collection d’ouvrages sur les plantes « le compagnon végétal » de Bernard Bertrand Ferme de Terran 31160 SENGOUAGNET La Garance voyageuse – revue du monde végétal Guide du maître " La vie des plantes " Collection Tavernier. (1977) BORDAS. "Plaidoyer pour une haie" A. Dumont. Imprimerie de l'ASTARAC. Semences

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

20


Site Internet http://www.biaugerme.com/ www.fermedesaintemarthe.com www.kokopelli.asso.fr

Fiche écosystème : Espace/espèce – la haie et l'escargot

21

4.1 espaces espèces (La haie. escargot)  

Les outils du CREAQ