Bien vivre en Valais 2018-2019

Page 470

La densification est une thématique importante depuis la révision de la LAT. Comment densifier de manière qualitative ? Nous nous sommes toujours battus pour une LAT qualitative et non pas quantitative. Il ne s’agit pas raser des villages pour y mettre des tours et du béton partout, mais plutôt de restaurer et requalifier certains bâtiments comme d’anciennes granges par exemple ou de créer des petites annexes au sein de zones villas. Afin que la population prenne conscience de cela, une exposition, organisée par le service de l’aménagement du territoire, circule actuellement dans le canton. Un livre avec différents exemples de densification est également sorti. Il faut que les gens comprennent que densifier ce n’est pas construire la ville partout, c’est mieux construire la ville en réfléchissant notamment à l’urbanisme, chose que font de plus en plus les villes. La densification répond également à l’évolution des comportements puisque les jeunes recherchent la densité tout comme les couples proches de la retraite encore actifs ou encore les familles recomposées.

Complexe immobilier Axa à Sion. © KCi

Ligne THT Chatelard-Batiaz. © KCi

468

© Pedro Neto

Comment la SIA Valais s’engage-t-elle dans la promotion de la culture du bâti ? C’est l’un des thèmes importants de la SIA au niveau suisse. La SIA Valais participe notamment aux Journées européennes du patrimoine, dont l’objectif est d’éveiller l’intérêt de la population pour les biens culturels et leur conservation. Deux événements sont prévus en 2018 : la visite des ponts d’Alexandre Sarrasin, pionnier des ouvrages d’art en Valais (26.05.2018) et celle des réalisations de Jean Suter, célèbre architecte sédunois des années 1950 (22.09.2018). Les gens sont surtout sensibles au patrimoine du Moyen-Age où aux vestiges romains mais ils ont encore des difficultés à s’assimiler au patrimoine des objets plus récents datant du XIXe ou XXe siècle. Il est de notre devoir, en tant qu’association professionnelle, de montrer que ce patrimoine fait partie de notre histoire, qu’il est fragile et qu’il faut le sauvegarder. Nous participons également aux journées SIA de l’architecture et de l’ingénierie contemporaines qui ont lieu tous les deux ans. La prochaine édition se tiendra les 9-10 et 16-17 juin 2018. A cette occasion, les membres de la SIA ouvrent leurs portes et invitent un large public à découvrir leurs dernières réalisations. La SIA Valais s’est engagée en faveur de la 3e correction du Rhône en 2015. Quelle implication concrète pour le territoire alors que les travaux sont en cours ? Cette 3e correction du Rhône est une chance. Elle va avoir une incidence directe sur le territoire et la manière d’y vivre. Cela va permettre à la population de se réapproprier les berges tout en se protégeant des crues. En même temps, c’est toute la plaine du Rhône qui va être repensée du point de vue de l’urbanisme. La SIA prévoit justement un groupe de travail afin d’étudier l’urbanisme en plaine. Alors que dans la plupart des grandes agglomérations les villes se développent de manière concentrique, en Valais cela est impossible compte tenu du Rhône, ce qui contribue au développement d’une « VilleVallée ». Un phénomène d’autant plus intéressant à étudier que l’on attend plus de 30 000 habitants supplémentaires en Valais à l’horizon. Malgré le mode de vie urbain de la majorité des Valaisans, la campagne ne va pas mourir. L’agriculture, avec moins d’exploitants certes, est innovante et créative, et évolue parfois avec l’appui de l’ingénieur agronome. Cela sans compter la viticulture sur le coteau qui produit des vins à grande valeur ajoutée, sur des parcelles en terrasse qui font partie du patrimoine bâti de notre canton (ex : projets de remise en état de murs en pierres sèches menées par des ingénieurs en génie rural et ou en génie civil de la SIA).


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.