__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 448

Aujourd’hui où en est-on et quelles sont les étapes clés à venir ? La construction de l’autoroute bat son plein. La liaison entre Loèche et Gampel a été inaugurée en automne 2016. Les travaux d’excavation du tunnel de Riedberg à Gampel ont récemment repris, quant à la construction de la tranchée couverte à Rarogne, elle a débuté en mars 2018. Sa réalisation dans la nappe phréatique est complexe et durera six ans environ. Au sud de Viège, le tunnel d’Eyholz qui fait partie du contournement de la ville a été inauguré en avril 2018. Il assure la continuité de l’autoroute existante Brigue-Viège jusqu’à Staldbach et à la Vallée de Viège. D’autres ouvrages sont en cours de construction dans le Haut-Valais. En ce qui concerne la traversée du bois de Finges, les oppositions sont en cours de traitement. Nous sommes en attente de l’autorisation de construire. Autre chantier phare, la 3e correction du Rhône. Pouvez-vous nous rappeler les enjeux pour le Valais ? L’enjeu principal est la sécurisation durable de la plaine, de ses habitants et infrastructures. Il faut savoir que les dégâts potentiels en cas de crue du Rhône dépassent les CHF 10 milliards. La priorité consiste donc à protéger les personnes les plus gravement menacées, celles habitant au pied de digues, grâce à des mesures anticipées mais aussi les centres urbains et industriels denses, grâce à des mesures dites prioritaires. Au-delà de cet aspect sécuritaire, il s’agit également de rendre le Rhône plus convivial et plus vivant. Nous allons en quelque sorte le restituer à la population. Rhône 3 sera également un plus pour l’économie puisque le Valais offrira des sites sécurisés, de quoi encourager les entreprises à s’y installer. 446

La 3e correction du Rhône offre l’opportunité de prendre en compte les besoins futurs en termes de territoire, paysage, loisirs et mobilité. Plusieurs ouvrages franchissant le Rhône doivent être transformés pour permettre ces travaux. C’est notamment le cas du pont de St-Triphon. © AF Toscano SA

Comment avance le chantier et quels sont les défis rencontrés ? Les travaux avancent selon la planification. Plusieurs secteurs de digues ont déjà été renforcés à Port-Valais, Vouvry, Collombey et Sion. A Viège, qui est le plus gros chantier en cours, la sécurisation des zones proches de la Lonza est terminée et le reste des travaux prendra fin en 2021. A Fully, Massongex et Sion, des travaux de renforcement vont débuter. Les études et demandes de mises à l’enquête suivent leur cours. Le principal défi d’un chantier de cette ampleur concerne le financement. La majeure partie est assurée par la subvention de la Confédération, puis par le fonds cantonal validé par le peuple. Il s’agit à présent d’établir la participation des communes ainsi que de tiers. Un projet de loi a été établi et mis en consultation l’an dernier. Il a été débattu en première lecture par le Grand Conseil en mars 2018.

Profile for Bien Vivre

Bien vivre en Valais 2018-2019  

AGENDA - PERSONNALITÉS - EXCELLENCE - GASTRONOMIE - TOURISME - SANTÈ & THERMALISME - ARCHITECTURE & CONSTRUCTION

Bien vivre en Valais 2018-2019  

AGENDA - PERSONNALITÉS - EXCELLENCE - GASTRONOMIE - TOURISME - SANTÈ & THERMALISME - ARCHITECTURE & CONSTRUCTION

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded