Issuu on Google+


Samedi 14 AVRIL

13:45

16:00

DARLING SUNSHINE

LA PLAGE COURTS SUR PATTES BILLY LIAR

14:00

18:00 LE JARDINIER QUI VOULAIT ÊTRE ROI 15:00

NOWHERE BOY ONE + ONE

LES NLES AVENTURES DE CAPELITO

UN AMOUR PAS COMME LES AUTRES

15:45

LA SOLITUDE DU COURREUR DE FOND

20:00

20:30

22:00

Ouverture

TRANSPOTTING DON’T THINK

Soirée Hommage

SAMEDI SOIR & DIMANCHE MATIN

en sa présence

22:30

21:30

Andrew MACDONALD

Avant-Première

28 JOURS PLUS TARD 28 SEMAINES PLUS TARD

2è me partie de soirée

THE DEEP BLUE SEA Film de Terence DAVIS avec Rachel Weisz

LES CORPS SAUVAGES

Dimanche 15 AVRIL

10:30

Lundi 16 AVRIL

14h30

19:30

LES CHAUSSONS ROUGES LE PRIX D’UN HOMME THE LAST WALTZ

UN GOÛT DE MIEL

COLONEL BLIMP

CONTROL

20:00

14:00

> maladrerie saint lazare

UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT 14:30

BARRY PURVES / Michel ocelot 16:00

LE NARCISSE NOIR COURTS SUR PATTES

Mardi 17 AVRIL

17:00

MUSIC LIVE 18:00

MORGAN NEVER LET ME GO ONE + ONE

BARRY PURVES & Michel ocelot en leur présence

UNE VIE MOINS ORDINAIRE VANILLA PERFORMANCE

18h30

21:00

ANDREW MACDONALD présente les films

un amour pas comme les autres

the making of an english man

+ 19h30

colonel blimp

THE MAKING OF AN ENGLISHMAN

22:00

19:00

JOE STRUMMER PETITS MEURTRES ENTRE AMIS

UN DIMANCHE COMME LES AUTRES

Rencontre

version remasterisée

09:00

18:00

21:15

20:30

WALLACE ET GROMIT

SUNSHINE & ORANGES LE NARCISSE NOIR PROGR. courts Free N°2

GOOG MORNING ENGLAND

Avant-Première

19:30

22:00

ROCK’N LOVE DARLING

TRAINSPOTTING GLASTONBURY DON’T THINK

14:00

INDIAN PALACE COLONEL BLIMP LES CHAUSSONS ROUGES MORGAN NEVER LET ME GO 16:00

20:00

LA CLINIQUE DE L’AMOUR ! en présence de

Artus DE PENGUERN & de l’équipe du film

BILLY LE MENTEUR UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

UN GOÛT DE MIEL

LAST DAYS

09:00

14:30

20:15

20:30

ATELIER DECOUVERTE DU CINÉMA D’ANIMATION

LE PRIX D’UN HOMME

09:30

COURTS SUR PATTES

16:00

Soirée de clôture Avant-Première

10:00

BILLY LE MENTEUR

CHICKEN RUN

LE JARDINIER QUI VOULAIT ÊTRE ROI 13:45

UN AMOUR PAS COMME LES AUTRES

20:30

LE PRÉNOM

18:00

LES CORPS SAUVAGES PROGR. courts Free N°1

LE PRÉNOM

de Matthieu DE LAPORTE & Alexandre De La PATELLIÈre

en présence de

de l’équipe du film

18:30

FESTI-COURT

Tarifs // plein 6€ • Réduit 4,50€ • Scolaire 3,00€ • PASS 4 places 15€ • PASS ROCK‘n’roll + GOOD MORNING ENGLAND : 7€ • PASS soirée Festi-Courts suivie du film LE PRENOM : 7€

• pASS ROCK 5 PLACES 10€

*Sous-titrage assuré en salle par le Festival & FILMS SONT PRÉSENTÉS EN VERSION ORIGINALE Réservation aux caisses de Cinespace / Projections à CINESPACE • Place de la Gare SNCF • Beauvais Programmation sous réserve de modification indépendante du Festival

PROGRAMME SCOLAIRE EXPO / ATELIERS / RENCONTRES / FILMS SUR DEMANDE au 03 44 45 9000 Notre environnement est fragile, préservons-le - N’imprimez cette page que si vous en avez vraiment besoin.

4


So british ! Une

semaine

FESTIVAL DU FILM 2012

Pour sa 22ème édition, le Festival du Film

des

la création dans notre département,

de Beauvais – Régions d’Europe a choisi

avant-premières, des masters class et des

le Conseil général de l’Oise œuvre

de se consacrer au cinéma britannique.

débats, avec des acteurs, des techniciens,

pour le soutien des initiatives locales

Foisonnante, écclectique, tour à tour

des réalisateurs. Le festival du cinéma de

et artistiques. Il est ainsi heureux de

drôle, provocante ou surprenante, la

Beauvais cultive encore et toujours les

renouveler sa participation pour la

programmation nous invite à poser un

passions, la passion de l’image, la passion

diffusion du 7ème art à l’occasion de

autre regard sur les cinéastes d’Outre-

de l’engagement, et la passion du rêve.

cette nouvelle édition du festival du

Manche.

Coup de projecteur, pour ce festival 2012,

film de Beauvais.

sur le cinéma britannique.

pour

des

projections,

d’expo-

Typically British

Attaché au rôle de la culture et de

sitions,

de

rétrospectives,

Du 14 au 17 avril, ce festival vous invite

Hommages

est

à découvrir ou redécouvrir la richesse

premières et rétrospective… C’est à

l’histoire du «  struggle for life  » d’un

et la diversité du cinéma européen.

un

cinéma national dans un contexte in-

Sous l’égide d’un grand producteur

sommes invités, entre rires et émotion.

ternational de domination par le cinéma

britannique, Andrew Macdonald, devenu

Rock’n’roll et films d’animations sont

américain. Le cinéma britannique a dû

incontournable du cinéma britannique

les fils conducteurs de ces quatre

sans cesse s’adapter pour survivre, et a

de ces 15 dernières années, ce festival

journées au cœur de la Grande-Bre-

produit, peut-être de ce fait, d’immenses

vous transportera en Grande Bretagne.

tagne du 7ème art.

chef-d’œuvre, que nous aurons plaisir à

Les cinéphiles passionnés ou néophytes

Curieux ou amateurs d’humour anglais,

revoir… De « La solitude du coureur de

pourront voir ou revoir de grands films

passionnés des salles obscures, laissez

fond  » à « If  », l’humanisme, le réalisme

du cinéaste Danny Boyle, suivre des

vous tenter.

du cinéma britannique ne se sont jamais

conférences sur le rôle du rock dans

Rendez-vous dès le 14 avril au Cinespace.

démentis. Ken Loach, Mike Leigh, entre

les bandes originales et connaître les

autres,

secrets des films d’animation de ce pays

L’histoire

du

cinéma

britannique

poursuivent la quête de leurs

aînés.

vaste

et tour

rencontres, d’horizon

avant-

que

nous

voisin.

Cette année encore le plateau des invités est exceptionnel  : Andrew Macdonald,

Le Conseil général tient à saluer le

petit-fils d’Emeric Pressburger,

Michel

professionnalisme du Cinespace qui a su

Ocelot qui rendra hommage à Barry

ancrer durablement ce festival du film

Purves, réalisateur de films d’animations,

dans le paysage culturel départemental

en sa présence.

à travers une programmation riche, de

Que la fête commence !, dans une ambiance

qualité et accessible à tous les Isariens.

rock, qui « colle » si bien au cinéma de nos voisins d’outre-manche !

Claude GEWERC

Président du Conseil régional de Picardie

Yves ROME

Sénateur & Président du Conseil Général de l’Oise

Caroline CAYEUX Sénateur & Maire de Beauvais


soirée d’ouverture > sam. 14 •

20:30

RENCONTRE

andrew macdonald /

producteur

soirée d’ouverture en sa présence

Après la disparition des réalisateurs les plus innovants, en meurtres entre amis, puis Trainspotting (BAFTA Award du 1989, le cinéma britannique est au plus bas. Les années meilleur scénario et une nomination aux Oscars), puis Une Vie Moins 90 voient l’éclosion de nouveaux talents comme Ordinaire et La Plage. Autant dire des films d’un style décapant et Danny Boyle avec deux films qui rompent tous les original remarqués dans le monde entier. codes conventionnels, dans un élan de seconde Toutes des réalisations du troisième personnage de cette dream team du ciNouvelle Vague britannique : Trainspotting néma anglais : Danny Boyle. Trois amis depuis leurs audacieux et risqués débuts et Petits meurtres entre amis. qui ont fait souffler une tempête de nouveauté (7 films en commun désormais) en Instantanément cultes, le public y découvre Ewan Macgregor, jeune acteur écossais alors inconnu. Un coup de poing inattendu dans la morosité ambiante, grâce à un producteur qui n’a pas froid aux yeux : Andrew Macdonald.

Grande-Bretagne. C’est avec sa première société, Figment films fondée en 1993, qu’Andrew Macdonald produit ces premiers films et marque de sa griffe le cinéma anglais et international. En 1997 il fonde DNA Films avec Duncan Kenworthy qui produit Quatre Mariages et un Enterrement (le film le plus rentable

de toute l’histoire du cinéma anglais), Love Actually, Coup de Foudre à Né en 1966 en Ecosse, il est le frère aîné de Kevin Macdonald, réalisateur Notting Hill... Nouveau sursaut de cinéma anglais grâce à la résurgence de la oscarisé pour le documentaire oscarisé Un jour en Septembre, aux comédie so British. films sélectionnés dans de nombreux festivals comme Le dernier roi d’écosse ou Marley en compétition à la Berlinale 2012. Petit-fils DNA réunit le soutien du Conseil du Cinéma britannique et de Fox Searchlight, la ligne d’Emeric Pressburger, hongrois devenu anglais, éminent cinéaste aux éditoriale du studio américain 20th Century Fox, avec qui un accord financier important multiples chefs-d’œuvre signés avec Michael Powell. est passé. Andrew Macdonald ne se contente pas de produire les films, donc d’en trouver Après des études en Écosse et sur les conseils de son grand-père, il les financements en gagnant succès et confiance. Il s’investit dans la création en travaillant commence stagiaire à Hollywood dans les années 80, il revient en étroitement avec réalisateurs et scénaristes sur les projets tournés sur le sol anglais. Il y tient même Ecosse un an plus tard pour travailler dans diverses sociétés de s’il pourrait faire de substantielles économies en tournant à l’étranger. production. Dans les années 90, il rencontre John Hodge au Festival Star du cinéma britannique, il est l’un des producteurs les plus efficaces en terme de scores au top d’Edimbourg et convainc le médecin d’opter pour l’écriture de du box office, qui rivalisent largement avec les productions hollywoodiennes. scénario. Il écrit leurs deux premiers grands succès Petits

+

2e Partie de soirée

ère

i prem antv ’a l de suivie

e sea u l b eep s

the dtenrence davie eisz el w rach• 1H39 • VOST c e av 012 A • 2 de

US G. B. /

Dans les années 50 à Londres, la superbe femme d’un juge succombe à un amour passionnel interdit. Défiant les conventions, elle fuit avec son amour de jeunesse, un pilote de la Royal Air Force. sortie nationale le 20 JUIN 2012


productions

rétrospective

trainspotting

petits meurtres entre amis

une vie moins ordinaire

G. B. • 1994 • 1H35 • Int. -12 ans

R.-U. • 1995 • 1H33 • Int. -16 ans

G. B. / USA • 1997 • 1H45

De Danny Boyle / Avec Ewan McGregor

De Danny Boyle / Avec Ewan McGregor

De Danny Boyle / Avec Ewan McGregor

Trois amis recherchent un nouveau colocataire. Très exigeants, le seul à passer l’examen est une perle : Hugo. Tellement discret qu’il meurt en silence, quelques heures seulement après avoir emménagé. Avec le corps se trouve une valise pleine de billets qui va transformer une longue amitié en cauchemar.

la plage

D’après le roman de Irvine Welsh adapté par John Hodge

Cameron DIaz

Les aventures comiques de Mark Renton, junkie d’Edimbourg, qui va tenter de se séparer de sa bande de copains, losers, menteurs, psychopathes et voleurs. Au fil de ses tentatives de décrocher, il pose un regard lucide sur sa condition de drogué et sur la déchéance de son groupe d’amis.

Robert vient d’être licencié, sa petite amie le quitte et de surcroît personne ne veut croire au roman qu’il veut écrire. Alors, pour se détendre, il enlève la fille de son patron et part en cavale avec elle sur les bras.

sunshine

G.B. / USA • 1999 • 1H59 • VOST De Danny Boyle / Avec L. DiCaprio, V. Ledoyen

never let me go

G. B. / USA • 2007 • 1H40 • Avertissement

USA • 2010 • 1H43

De Danny Boyle / Avec Cillian Murphy

De Mark Romanek / Avec Keira Knightley

En l’an 2057, le soleil s’est éteint et une équipe de cosmonautes fait route pour faire exploser une bombe à sa surface afin de le ranimer.

Deux pensionnaires d’une école en apparence idyllique, coupée du monde où seuls comptent éducation et bien-être, découvrent un secret qui va bouleverser leur vie.

D’après Auprès de moi toujours, écrit par Kazuo Ishiguro

Dans un hôtel miteux de Bangkok, un jeune américain rencontre un couple de Français. Une nuit, un homme fait irruption dans sa chambre et évoque une île secrète, paradisiaque, où il aurait vécu plusieurs années. Le lendemain, on retrouve une carte de l’île et le cadavre du fou délirant...

«ON A RIEN VU DE PLUS NOVATEUR DEPUIS ALIEN.» Première «un conte métaphysique aussi passionnant que visuellement impressionnant» 20 minutes

«Un film profondément humain, d’une portée philosophique rare.» Brazil «la perfection absolue de l’interprétation, les actrices sont éblouissantes, illumine ce film.» CRITIKAT

UVO éUD CIN RVI AL S T i U N

+

14 > sam.

• 22:30

2 films + kit de survie*= 7€

28 jours plus tard

28 semaines plus tard

G.B. / USA • 2002 • 1H52 • Int. -16 ans

G. B. / Esp. • 2007 • 1H31 • Int. -12 ans

De Danny Boyle / Avec Cillian Murphy

De Juan Carlos Fresnadillo / Avec Robert Carlyle

Un commando de défenseurs des animaux se rend dans un laboratoire afin d’y délivrer des chimpanzés. Ils ignorent qu’ils sont porteurs d’un virus hypercontagieux. 28 Jours plus tard, le mal s’est répandu à une vitesse fulgurante et Londres n’est plus qu’une ville fantôme. C’est dans ce contexte que Jim sort d’un profond coma...

À Londres la reconstruction commence, et les forces américaines d’occupation ayant déclaré que l’infection a été définitivement vaincue. Mais tout n’est pas terminé... « Entre deux crises cardiaques, on salue bien bas la virtuosité du réalisateur...» le parisien «le meilleur film de zombies depuis 30 ans.» Première

*1 boisson 40cl offerte


Emeric pressburger CYCLE RENCONTRE

the making of an englishman

colonel blimp De MichAel Powell & emeric pressburger G.B. • 1953 • 2H43 • VOST copie restaurée numérique (grâce à Martin Scorsese)

DE Kevin Macdonald G.B. • Collection Institut Lumière • 1995 • 51 mn • VOST

Documentaire de Kevin Macdonald, petit-fils cinéaste de Emeric Pressburger, sur la vie de son grand-père avec de nombreux témoignages dont celui de Bertrand Tavernier, spécialiste de l’œuvre du couple insolite Powell / Pressburger qu’il a bien connu.

> dim. 15 • 18:00 Films présentés par Andrew MACDONALD

incontournables

rétrospective pressburger

Petit-fils du cinéaste et producteur du film, discussion avec le public

9

le narcisse noir

Deux officiers, un britannique et un allemand, se lient d’amitié pendant la 1ère Guerre Mondiale. Vient le nazisme. L’allemand cherche refuge auprès de son ami.Low, un dessinateur humoriste néo-zélandais invente le vaillant colonel pour ridiculiser les élites pensantes. Blimp est le produit type de l’establishment militaire aux déclarations contradictoires, un rien snob, inutile face au danger hitlérien...Un anti-héros satirique loin des films de propagande à l’affiche à cette période où l’armée est adulée. Humour, émotion, et conception de la guerre qui déplurent à Winston Churchill qui tenta d’empêcher la sortie du film. D’où le slogan à sa sortie était «Allez voir le film interdit». Emeric Pressburger a toujours gardé une préférence pour ce film. Hongrois ayant aussi fui le nazisme, ce film conte son expérience tout en retraçant aussi plusieurs décennies de l’histoire britannique.

les chaussons rouges

G. B. • 1947 • 1H40

USA • 1948 • 2H14

Avec Deborah Kerr, Flora Robson, Jean Simmons

D’après le conte de Hans Christian Andersen

une question de vie ou de mort HONG. - USA • 1943 • 1H44 Avec David Niven

Avec Moira Shearer et Marius Goring

Une congrégation des Sœurs s’installe au Népal, dans l’ancien harem qu’un seigneur local Les nonnes, isolées, se retrouvent face à leurs démons intérieurs exacerbés par la solitude. Pour certaines, c’est le retour du désir, pour d’autres l’angoisse de céder à ses pulsions. Mais toutes sont sujettes à un brusque retour du passé. Si le film parle du choc entre deux cultures, deux mondes, il reste le récit d’un choc, d’un conflit, purement intérieur.

Un directeur de danse approché par une jeune ambitieuse, l’interroge : « Pourquoi voulez-vous danser ? », cette dernière de répondre du tac au tac : « Pourquoi voulez-vous vivre ?». Un film dont Martin Scorsese dit qu’il bâtit «un mystère fait de créativité et d’obsession», un film où l’artiste est tiraillé entre la vie réelle et l’art.

Une œuvre fantasque sur le grand passage entre la vie et la mort. Inattendu, drôle, décalé. Un pilote qui s’est écrasé au sol ne répond pas à l’appel au paradis, l’administration s’inquiète d’une éventuelle erreur et demande à un noble français (mort décapité, forcément) de se rendre sur Terre afin de convaincre l’aviateur d’accepter sa destinée.

tique (décors) & meilleur photographie,

OSCAR de la meilleure Direction

Prix du meilleur film européen

golden globe de la meilleure photo-

Artistique (décors)

OSCARs de la meilleure Direction Artis-

graphie


music LIVE master class

R O c k ’ n ’ ciné > M aladrerie saint la z are

> dim. 15 •

V ivien V illani • compositeur, musicologue et professeur de cinéma est aux commandes pour dÉVOILER les secrets des Bandes Originales des films des plus grands cinéastes hollywoodiens

Cette conférence sera l’occasion d’explorer ces différents mécanismes d’intégration des chansons, en particulier concernant le répertoire rock (The Rolling Stones, The Doors, Pink Floyd, Tom Waits…), à travers certaines œuvres de Martin Scorsese, Francis Ford Coppola ou Paul Schrader. Chez certains réalisateurs du Nouvel Hollywood, les chansons à texte sont intimement intégrées au récit filmique. L’interaction existe aussi bien au niveau purement musical, que dans le rapport entre les paroles et l’histoire du film : les chanteurs peuvent devenir des narrateurs extérieurs qui commentent les événements en prenant du recul ; ils révèlent parfois aussi les pensées des personnages.

live

l e g r o upe S W I N GI N G D IC E assure l ’ i n t erpr é t a t i o n d ’ e x t ra i t s s o n o res

17:00


[ DÉCOUVERTE ]

Rock’n’ciné cycle + avant-première

good morning england

De richard curtis • avec bill nighy, rhys ifans, kenneth brannagh G. B. / Fr. / All. • 2009 • VOST • 2H15

Renvoyé du lycée, John est confié à son parrain, patron excentrique d’une radio pirate qui émet depuis un bateau avec son équipage de DJ’s. Le gouvernement cherche à réduire au silence les voix dissidentes de Radio rock.. « Il y a un plaisir de carnaval à s’embarquer dans ce trip déjanté qui brave non seulement la loi mais les règles de la bienséance et du bon goût. » Le JDD

JOe strummer : the future is unwritten De julien temple • avec bono, john cusack, johnny depp G. B. / Irl. • 2007 • VOST • 2H03

En tant que leader du groupe punk Clash à partir de 1977, Joe Strummer a profondément marqué la musique. Un portrait sans complaisance de la légende du rock témoin de son temps. « Le choix judicieux de laisser Strummer commenter sa vie en voix off donne immédiatement des frissons. Un documentaire fouillé et prenant qui brille également par son objectivité. Indispensable. » Mr Cinema

nowhere boy

cOntrol

De anton corbijn • avec sam riley, samantha morton G. B. / USA / Jap. / Aus. • 2007 • 1H59

La vie de Ian Curtis, leader du groupe mythique de rock anglais Joy Division. Tiraillé entre sa vie de famille, sa gloire naissante et son amour pour une autre femme, Ian Curtis s’est suicidé le 18 mai 1980, à la veille de la première tournée américaine du groupe qui s’annonçait triomphale. Ian Curtis a changé le rock. « On est saisi par la beauté spectrale, la gravité lapidaire des paroles écrites par Ian Curtis, poète fiévreux (...) C’est Sam Riley, 27 ans, qui offre ses traits à Curtis. Plus qu’une interprétation, une véritable incarnation. » Figaroscope

glastonbury

De julien temple • avec Babyshambles, Björk, Blur, Massive Attack... G. B. / Fr. / All. • 2007 • 2H15

En 1970, un fermier ouvre sa ferme de 150 hectares à 1 500 personnes. Toutes ont payé pour assister à des concerts donnés par une poignée de stars folk et pop. Le festival de Glastonbury est né. Le festival de musique le plus ancien du monde s’impose comme l’événement incontournable des fans de rock. « En un peu plus de deux heures étourdissantes, sans tabous (...) et sans temps morts, Julien Temple enterre la concurrence et signe le film de référence sur le sujet. » tÉLÉRAMA

last days

incontournables

rock’n’roll

de gus van sant • Avec Michael Pitt, Asia Argento USA • 2005 • 1H37

9

John Lennon a grandi dans à l’ombre des secrets de famille. Elévé par sa tante, sa mère réapparaît quand il a 17 ans. Tourmenté il trouve enfin sa voie grâce à la musique. « Nowhere Boy est davantage un film qui raconte le chaos affectif d’un Lennon ado qu’une préhistoire des Beatles à Liverpool. Et c’est là toute la force de ce biopic qui ne déçoit pas les fans des Fab Four. » Le Parisien

Blake fléchit sous le poids de la célébrité et se réfugie dans une maison au milieu des bois. « Poème noir et compulsif, dérive envoûtante, Last Days est aussi une évocation étrangement concrète. Les sens du spectateur, hypnotisés, sortent à vif de cette épopée immobile. » Première « En silence, loin du fracas du show-biz, l’image de cette épave qui abandonne son enveloppe corporelle est bouleversante. » figaroscope


D e 1 9 6 8 à 2 0 1 2 : une sélection de films pour le grand écran

Retour sur le souffle contestataire du genre des 60’s, époque où l’utopie sociale ouvre des horizons infinis, des concerts live vus par leurs plus grands fans (Scorsese, Julien Temple), des films sur les leaders de groupe angoissés, d’autres hurlant la révolte, la mort, l’amour, la dérision, la liberté...

VANILLA PERFORMANCE

ONE + ONE

De Nicolas Roeg & Donald Cammell G. B. • 1970 • 1H46

de Jean-Luc godard G. B. • 1968 • 1H44

Avant de mettre en scène David Bowie dans L’homme qui venait d’ailleurs, le cinéaste insaisissable, filme pour la première ère fois Mick Jagger au cinéma... En fréquentant une popstar déchue, un criminel découvre le paradis du rock et l’enfer de la drogue et perd le contrôle. L’état d’esprit est celle du swinging London une éblouissante réflexion sur les apparences et les faux-semblants. Trop provoquant à son goût, la Warner avait refusé de sortir le film...

Jean-Luc Godard filme l’évolution des Rolling Stones à leur apogée. Il suit la création de la chanson Sympathy for the devil, une chanson symbolique du contexte occidental : révolutionnaire et symbolique. En dépassant les limites du genre par un montage original, il restitue les réalités de la composition de la musique rock et permet ainsi d’approcher la musique en pleine création., montrant les liens entre création artistique et utopie sociale.

don’t think

the last waltz

Projection numérique exclusive du film sorti le 23.03.12 DE adam smith • G. b. • 2012 • 1H25

de martin scorsese USA • 1978 • 1H57

En 2011, à Fuji Rock Festival au Japon, les Chemical Brothers ont joué devant 50.000 fans. Jeux de lumières, l’ambiance sonore et les effets électros de ce concert inédit, captés par 21 caméras, transportent dans un voyage psychédélique. Au dessus de vous les lumières fusent à travers des armées de robots jouets, des balles de peinture explosent à la figure de clowns psychotiques. Une immersion totale !

Le dernier concert du groupe de rock The Band en novembre 1976, dans la salle du Winterland Ballroom de San Francisco. Sur scène, de nombreux invités de prestige ayant côtoyé ce groupe des années 60/70 parmi lesquels Bob Dylan, mentor de la formation, mais également Neil Young, Muddy Waters ou encore Eric Clapton. Le concert est entrecoupé d’interviews des membres du groupe réalisées par Martin Scorsese.

2 comédies

ROCK’N’LOVE

ciné-

prem

duo avan t-

Une pop star américaine, et une jeune rockeuse britannique indé, doivent se produire dans le même festival rock: T in the Park, en Écosse. Alors que tout les oppose et qu’ils ne se supportent pas, ils se retrouvent menottés l’un à l’autre. Comment vivre le festival ainsi enchaînés - voir leur conjoint, dormir, se laver… et surtout, comment assurer leur concert alors qu’ils ne peuvent pas se séparer? Malgré tout, petit à petit, Adam semble commencer à apprécier la situation…

ière

De david mckenzie / avec Luke Treadaway, Natalia Tena • G. B. • 2012 • 1H20

ROCK’n’love + good morning england


animation RENCONTRE cycle

barry PURVES

> dim. 15 • 14:30 AU PROGRAMME

Barry Purves consacre sa vie depuis plus de 30 ans à l’animation

 un florilège de son savoir faire

Maître anglais reconnu internationalement dans l’art d’animer des 5’ • 1989 • 35mm • VOSTF • G.B marionnettes (animation en image par image), il a commencé à Will, un acteur fauché, seul sur une scène vide, travailler comme régisseur ou acteur dans des théâtres anglais, passe une audition capitale devant un metteur passe trois ans au studio Aardman. En 1989, il crée sa propre en scène débordé qui semble l’ignorer. Will réussit société Bare Boards avec laquelle il produit ses films en gapourtant à retenir son attention... rantissant sa liberté de création. A la fois auteur, réalisateur et animateur, ses films ont gagné plus de soixante prix internaSCREEN PLAY 11’ • 1992 • 35mm • VOSTF • G.B tionaux et ont été nominés aux OSCARS et aux BAFTA (Césars Un vieil homme japonais se remémore avec émotion sa anglais). Après avoir contribué à plusieurs films, dont le dernier King Kong jeunesse passionnée et tragique. Un film dont la narration de Peter Jackson, il se consacre à l’enseignement, à des ateliers, à l’écriture utilise les règles du Kabuki et du Bunraku. (2 ouvrages sur les techniques d’animation image par image) et au théâtre 11’ • 1995 • 35mm • VOSTF • G.B en tant que designer. L’artiste et son univers ont conquis Tim Burton qui lui La tension qui règne lors de la guerre de Troie rend la relation entre propose de travailler avec lui sur le film Mars Attacks. Depuis, son Achille et son amant Patrocle de plus en plus complexe.  statut lui permet de diriger des ateliers d’animation dans les principaux studios états-uniens allant de DreamWorks à Pixar.  • • • •

NEXT

ACHILLES

rigoletto

30’

2001

35mm

VF G.B

Adaptation de l’opéra Rigoletto de Verdi, où l’on suit le bouffon du Duc de Le Maître célébré de par le monde, est au Festival de Beauvais Milan dans sa vengeance après l’enlèvement de sa fille. pour rencontrer les amoureux du cinéma artisanal et créatif ! C’est un grand 14’40 / 2011 / 35mm • muet • Fr. honneur auquel s’associe par sa Voluptueusement, un homme ailé vole dans le ciel. Tout à coup, il tombe. Revenu présence, l’un de ses grands à lui après cette chute brutale, il s’aperçoit qu’il a perdu des plumes. Au sol, les admirateurs français : Michel magnifiques plumes suscitent la convoitise d’étranges créatures qui les dévorent... Ocelot, le père de AZUR &

PLUME

AZMAR, Kirikou, Princes et Princesses...

AARDMAN

exclu festival LES STUDIOS

le mystère du lapin gArou

TCHAIKOVSKY 14’ • 2011 • DVD • Rus.

chicken run

le jardinier qui voulait être roi

De nick park • G. B. • 2005 • 1H25 à partir de 7 ans

De p. lord & n. park • g. B. / USA / Fr. • 2000 • 1H24 à partir de 6 ans

film collectif • 2012 • 1H05 à partir de 3 ans

A quelques jours du Grand Concours Annuel de Légumes, les affaires de Wallace et Gromit n’ont jamais été aussi florissantes, et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, si un lapingarou géant ne venait soudain s’attaquer aux sacro-saints potagers de la ville...

La poule Ginger rêve de grand espace et de liberté. Chaque jour, elle essaie sans succès de s’évader de la basse-cour. Ses espoirs prennent vie lorsqu’un «coq-boy libre et solitaire», Rocky, atterrit chez elles. Mais sai-t-il vraiment voler?

Programme composé de 2 courts métrages d’animation : L’Histoire du chapeau à plume de geai et La raison & la chance

12


avant-premières rencontres soirées

R E N C O N T R E AV E C L es équipes de films

> Lun. 16 •

20:30 quand GREY’S ANATOMY devient une comédie aux intrigues dignes de DALLAS, Le tout ambiance VERY BAD TRIP... Artus de penguern et les acteurs (helena noguerra, bruno sAlomone...) viennent à beauvais pour dévoiler en avant-première nationale leur

LA CLINIQUE DE L’AMOUR!

Fr / 2012 / 1H32

De Artus de penguern / avec helena noguerra, artus de penguern, bruno salomone... sortie nationale JUIN 2012

Artus de Penguern vient du Stand-Up, il démarre avec un one man show dont le succès l’émmène sur les planches du Splendid. Il se lance dans la réalisation, son court surréaliste sur un crustacé dans une cuisine quatre étoiles qui tente de s’échapper avant de passer à la casserole, Le Homard (primé au Festival de Beauvais), projeté avant le film Ridicule de Patrice Leconte est très remarqué. des ilnarrateurs qui commentent les événements en métrage prenantGrégoire du recul ; ilsMoulin révèlent Mais ne s’en tientextérieurs pas aux petits succès et tourne son premier long contre l’Humanité, en 2001. Comédie déjantée où il tient le rôle principal, ce premier parfois aussi les pensées qui dessort personnages. film est nominé aux Césars comme Meilleure première oeuvre et est acheté par Universal pour en faire un remake US. La réalisation n’empêche par Artus de Penguern de poursuivre sa carrière d’acteur, il joue dans de nombreux films (Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, ou récemment avec Valérie Lemercier dans Agathe Cléry de Etienne Chatilliez). Depuis peu il démontre ses talents humoristiques dans sa chronique Ça Suffit sur France Inter, tous les mercredis dans l’émisson Comme On Nous Parle de Pascale Clark. Amour interdit, héritage, manipulations : La Clinique de l’Amour! est une comédie délirante (mais élégante) pour tous les publics !

> MAR. 17 •

20:30 Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner sa sœur,.. En attendant Fr / 2012 / 1H49 l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse on De alexandre de la patellière & le presse de questions sur sa future matthieu delaporte / avec patrick paternité... Mais quand on demande à bruel, charles berling, guillaume de Vincent s’il a déjà choisi un prénom tonquédec, judith el zein... pour l’enfant, sa réponse plonge la famille dans le chaos.

le prénom

Adaptation de la pièce de théâtre à succès éponyme,. Le choix des prénoms attribués aux nouveaux-nés a toujours été un sujet sensible, provoquant désaccords familiaux et des avis d’amis pas toujours très flatteurs. Le réalisateur en a particulièrement fait les frais : « Nous avons donné à nos enfants des prénoms assez originaux. À l’occasion de vacances en famille, on a pu remarquer combien cela provoquait des réactions épidermiques, même dans un univers policé comme le nôtre ! ».


free cinema ciné CLASSIQUES

la nouvelle vague britannique Londres,1956. Selon un journal «on dirait que toutes les barbes, Duffle coats, Les Chemins de la Haute Ville jeans et coiffures à la garçonne convergent» vers South Bank pour y voir (1958), immense succès de Jack Clayton les films du Free Cinéma. Des films révolutionnaires par rapport au malgré qu’il soit classé X, avec son héros ouvrier cinéma de l’époque, se revendiquant d’une liberté nouvelle. Selon communiste et son traitement très cru d’images le critique et cinéaste Linday Anderson, qui élabore le manifeste liées au sexe et à la luttre ouvrière. du cinéma documentariste sous le nom de Free Cinéma, le Un modèle suivi par Karel Reisz dans Samedi cinéma britannique des années 50 se caractérise par son Soir et Dimanche Matin (1960, classé X en autosatisfaction et son «humanisme tiède». GB), par Tony Ridchardson dans La Solitude du Les «documentaires fictionnels» du Cinéma Libre instaurent Coureur de fond (1962) et Lindsay Anderson dans de nouvelles règles bafouant celles des productions classiques, Le Prix d’un Homme (1963). De même que Clayton, en rompant la règle tacite d’exclure tout sujet tabou (sexe, pauvreté, misère des John Schlesinger garde ses distances par rapport aux autres banlieues ouvrières, adultère...). Il s’affranchit de toute forme de contrainte membres du groupe mais il utilise parfois des structures analogues économique, commerciale ou politique et fait exploser le carcan de l’estaaux leurs. Tous les films de ces cinéastes étaient tournés à moindre blishment politically so correct. coût, avec un minimum de matériel, caméras légères, en décors Contestataire, il redistribue les cartes de la création en y injectant la naturels et sans maquillage. Mais avec des acteurs incontournables. liberté de faire, de penser, d’innover. Un mouvement qui Rock (ébranle, Un dépouillement réaliste innovant, une volonté de renouveau qui bouleverse) le cinéma, comme des jeunes l’ont fait avec les règles de se démarque de «l’ancien monde» encore sous le choc des ravages la musique à cette même période des swinging sixties (y compris au causés par la guerre et qui vise à exalter «la poésie du quotidien» (Lindsay cinéma :  4 garçons dans le vent, 1964, de Richard Anderson). Ils  racontent le prolétariat, lui donnent la parole pour la première Lester avec les Beatles). fois, avec un point de vue humaniste. Certains s’inspirent de romans ou de Cette Nouvelle Vague britannique est conduite par un pièces de théâtre, comme Corps Sauvages de John Osborne (qui inaugure groupe de critiques devenus réalisateurs ayant étroitement en 1956 l’époque du «jeune homme en colère» et du héros rebelle) ou Un goût collaboré à Séquence, la revue cinéma influente qu’ils de miel de Shelagh Delaney adaptés par Ridchardson. fondent en 1947 à Oxford, puis à Sight and Sound. Parmi If de Lindsay Anderson (1968) qui découvre Malcolm MacDwell, ponctue la vague. eux Lindsay Anderson, Karel Reisz, Tony Ridchardson et L’énergie novatrice du free cinéma s’estompe dans les années 70 après avoir définitiveGavin Lambert. Ils concentrent leur attention sur les ment marqué le cinéma britannique. Son humanisme, sa quête de vérité dérangeante, sont centres indistriels du Nord de la Grande-Bretagne. toujours notoires dans les films de contemporains tels Ken Loach, de Mike Leigh, de Terence Le film initiateur de cette Nouvelle Vague est Davies ou encore de Pawel Pawlikowski.

exclu festival

inédit en france

+ Introduction

13

PAR PHILIPPE PILARD Auteur et réalisateur de films, il est aussi spécialiste du Cinéma Britannique. A enseigné à l’Institut Charles V de l’Université Paris VII, ainsi qu’à Paris-X Nanterre, et donné des conférences au Royaume-Uni, en Irlande et aux Etats-Unis. - Co-fondateur de l’Agence du court-métrage à Paris. Auteur de nombreux ouvrages et documentaires sur les plus grands cinéastes anglais il écrit une Histoire du cinéma Britannique Paru en 2010 chez Nouveau Monde Editions. > sam. 14 • 17:30

UN AMOUR PAS COMME LES AUTRES A kind of loving De John Schlesinger / Avec Alan Bates 1962 • 1H52

Slogan de l’affiche anglaise à la sortie du film «Un amour sans retour» ! Où le cinéaste qui prenait ses distances avec le mouvement libéré des codes, emploie une structure filmique identique. Il met aussi le prolétariat au cœur de l’action. Une ouvrière tombe enceinte, le père par devoir l’épouse et sombre dans l’alcool.

billy le menteur De John Schlesinger / Avec Julie Christie 1963 • 1H38

Quelque chose change qui annonce la fin de la Nouvelle Vague Anglaise. Le héros rêve d’être artiste à Londres et courtise le comique Dany Boon (!). L’héroïne quitte aussi le Nord de l’Angleterre, terre privilégiée du Free Cinéma. Portrait d’une jeunesse (dés)enchantée.


sélection festival cycle

free free cinéma cinema

Un dimanche comme les autres SUNDAY BLOODY SUNDAY

darling

DE Karel Reisz • 1966 • 1H37 Avec Vanessa Redgrave et David Warner

De John Schlesinger • 1971 • 1H50

Avec Julie Christie

Avec Murray Head, Glenda Jackson, Peter Finch

Oscar de la Meilleure Actrice

Une divorcée et un homme se partagent les faveurs du même amoureux. Crise économique des années 70 en toile de fond, dans un Londres brumeux, ce film est l’un des premiers à parler de liberté deS mœurs et d’homosexualité. Victimes de leurs difficultés amoureuses,  le désir des protagonistes fait craquer le corset victorien, sans jamais être perçus comme marginaux.

Avec son quatrième film, Schlesinger impressionne Hollywood à un point tel que trois récompenses majeures seront attribuées à son film lors de la cérémonie des Oscars de 1966. Julie Christie remporte un Oscar pour le rôle-titre et devient par la même occasion une star ! En top modèle ambitieuse en quête d’amour et de réussite.

les corps sauvages look back in anger De Tony Richardson • 1959• 1H39

morgan

De John Schlesinger • 1965 • 2H07

le goût du miel a taste of honey De Tony Richardson • 1961 • 1H57

Un artiste ouvrier sombre dans la folie. Reisz s’éloigne doucement des préoccupations du free cinema. Le film est peuplé de personnages excentriques, obsessionnel et totalement en décalage avec leur environnement. Reisz offre sa figure la plus réussie, obsédé par l’amour entre une aristocrate et un ouvrier.

le prix d’un homme THE SPORTING LIFE De Lindsay Anderson • 1963 • 2H14

Avec Richard Burton, Claire Boom

Avec Robert Stephens, Rita Tushingham

Avec Richard Harris, Rachel Roberts

Un écorché vif, instable et agressif. Sa vie dans une petite ville du nord est d’une monotonie exaspérante, entre foyer étouffant, vente de bonbons sur les marchés et un club de jazz. Refusant l’absurdité de son existence, ses colères subites frappent ceux qui l’entourent.

Un premier rôle féminin fondateur  qui apporte un changement dans un monde du cinéma encore très phallocrate (y compris du Free cinéma). Une collégienne mise dehors par sa mère, a une aventure amoureuse. Tombée enceinte, et abandonnée par sa mère, elle rencontre un jeune homosexuel qui lui propose de vivre avec lui.

Un critique de l’époque remarque « C’est un véritable coup de poing. Je n’ai jamais vu de film anglais exprimer aussi bien la violence et la capacité de souffrance inhérente au caractère anglais ». Le film jette à la figure du spectateur la présencede Richard Harris qui fut souvent comparé à Marlo Brando. Le récit de la vie d’un rugbyman machiste et brutal, berné par un délire de toute puissance. 1er long-métrage du cinéaste.

Programmes 1 & 2 • Tous les jours sauf Noël • Lindsay Anderson • Doc •1957 • 33 min

24h de vie des travailleurs du marché de Covent Garden. Grand prix au Festival de Venise.

• Wakefield Express •

Lindsay Anderson • Doc • 1952 • 30 min

La vie quotidienne d’une petite ville.

la solitude du coureur de fond

samedi soir & dimanche matin

THE loneliness of the LONG distance runner

SATURDAY NIGHT AND SUNDAY MORNING

De Lindsay Anderson • Doc •1953 •12 min

De Tony Richardson / Avec Tom Courtenay, Michael Redgrave • 1962 • 1H40

De Karel Reisz / Avec S. A. Field, Albert Finney 1960 • 2H13

Une vision singulière et cynique sur l’industrie du loisir de masse et du public qui s’y prête.

Le film ouvre brutalement des brèches dans les conventions : adultère, alcoolisme, avortement... le héros rebelle n’est pas jugé mais finira-t-il comme ses parents assis à regarder la télévision ? En bref, changera-t-il la société ? A quoi sert la rébellion ? Les auteurs n’épargnent aucune critique.

• We are the Lambeth Boys •

En maison de redressement, un détenu révèle un talent pour le cross. Quand il court il rêve, pense à sa vie, aux douleurs familiales et joies amoureuses. Une course l’oppose à de jeunes privilégiés d’une école voisine. Rebelle, il refuse de jouer le jeu de l’institution…

• un endroit de rêve •

Karel Reisz • Doc • 1958 • 53 min

Observation anticonformiste, pour montrer les classes laborieuses.

• momma don’t allow •

Karel Reisz & Tony Richardson • Doc •1956 • 22 min

9 samedis soirs dans un jazz club de Londres.


> mar. 17 •

courts-métrages

18:30

compétition inédits

VOTEZ POUR É L I R E VOT R E CO UR T - M É T R AG E PR É F É R É DE L A S É L EC T ION EUROPÉ E N N E 2 01 1 / 2012

LONG DISTANCE INFORMATION

de Douglas HART / R-.U. / 7’

Quand un piéton new-yorkais croise une poule lors de sa promenade du matin, on se demande lequel des deux est le plus citadin.

PLUME

fado do homem crescido

Un homme, assis dans une taverne après avoir déjeuné avec un vieil ami, se souvient d’anecdotes de son enfance à Lisbonne.

HOW TO RAISE THE MOON

finale

A travers un espace temps condensé, les objets inanimés prennent vie. C’est alors que Sleep le renard et Death le lapin se disputent la vie d’une femme endormie.

délibération

de Pedro BRITO / Port. / 7’

Un être ailé, une chute, une rencontre, une vie changée à jamais...

de Anja STRUCK / All., Dan. / 9’

+ bonus

de Grant ORCHARD / R-.U. / 7’

Alex et son père sont séparés géographiquement et émotionellement. Le jour de Noël, à la tombée de la nuit, Alex appelle ses parents.

de Barry PURVES / R-.U., Fr. / 15’

COMPULSION

THE PUB

A morning stroll

de Joseph PIERCE / R-.U. / 6’

Un jour dans la vie d’un pub du nord de Londres.

de Andrew McVICAR / R-.U. / 13’

La première blessure est toujours la plus profonde.

HAND OF GOD

action commerciale

de Rune Erikson / Norv. / 1’30

de Pascal JAUBERT / Fr / 10’

Stéphane, jeune VRP, débarque chez ce qu’il pense être un client mais la maison est déserte.

Oubliez la création du monde en sept jours, voici la plus grande fierté de Dieu.

APNÉE

de Simonyi BALAZS / Hong / 7’

Deux hommes dans la nuit attendent le grand coup...

NOISE

de Przemyslaw Adamski / Pol / 7’

de Flora MOLINIÉ / Fr / 3’30

Dans le huis clos d’une salle de bain, une jeune femme happée dans l’engrenage du quotidien tente de trouver la sérénité.

Les bruits qui s’immiscent dans l’appartement du protagoniste font l’objet de son interprétation, générant des images aléatoires qui entrent en interaction. 

Prix du Crédit Agricole Brie-Picardie

Remise des prix sur scène aux réalisateurs élus par le public La polyclinique de l’amour de Artus DE PENGUERN / 7’

John le chirurgien aime Priscilla qui est mariée à Mickael, le directeur de la clinique. Ses avances insistantes porteront-elles leurs fruits, ou cachent-elles un autre dessein?

prix du Public

2500 €

prix du Jury Jeune

1500 €

prix d’Honneur du Festival

500 €


ciné seniors

sunshine and Oranges

INDIAN PALACE

DE jim loach Avec emily watson, hugo weaving G. B. • 2011 • 1h40 • VOST

avec Bill Nighy, Judy dench,, maggie smith . G. B. • 2012 • 2H05 • VOST

L’histoire véridique de Margaret Humphreys, une travailleuse sociale britannique qui a découvert en 1987 que le gouvernement avait déporté des milliers d’enfants sous la charge des services de protection de la jeunesse du Royaume-Uni en Australie.

> lun. 16 •

L’Angleterre n’est plus faite pour les seniors, même la retraite se délocalise! Plusieurs retraités britanniques coupent toutes leurs attaches et partent s’établir en Inde, dans ce qu’ils croient être un palace au meilleur prix. Bien moins luxueux que la publicité ne le laissait entendre, cet hôtel délabré au charme indéfinissable va bouleverser leurs vies de façon inattendue.

18:00

> lun. 16 •

14:00

Le XXII E Festival du Film de Beauvais – Oise Régions d’Europe o r g a n i s é pa r l’a s s o c i at i o n Les Amis du Cinéma

e n c o l l a b o r at i o n av ec Beauvais Cinéma • Cinespace av ec l e s o u t i e n d e

l a Vi l le de Beauvais • le Conseil Général de l’Oise • le Conseil Régional de Picardie e n pa r t e n a r i at av ec

le Crédit Agricole Brie-Picardie • NRJ

Nous adressons nos remerciements à ceux qui ont permis au XXIIE Festival d’exister

Patrick Clavelou & Jean-Marc Quintana, Eric Vervoitte, Garage Renault-Gueudet, Yves Binet, Francis Fildard, Eric Warocquier, AXA, Xavier et Philippe Marty, Restaurant La Baie d’Halong, Christelle et Hoang Ta, Restaurant Le Kiosque, l’Hôtel Chenal, Pierre Robert, CMS, Claude Marchand, Nicolas Covelli, SEP, Jean-Marc Huard, Eric Leroy, Olivier Taboureux, Gaumont, Françoise Dauvergne, Anne-Dominique Maupin, Pathé, Henri Demoulin, Warner, Danièle Thuilier, Diaphana, Tamasa, ADRC Rodolphe Lerambert, GCIA, Dominique Augey, Xavier Mahé, Charles Costa, Monsieur Meuble, Gilles & Jérôme Debonte, Gratia TP, Laurent Gratia, les Transports Roberge, Laurent Brailly, Gibert-Joseph, Conservatoire Eustache du Caurroy, Jean-Philippe Dambreville, Lamia Dezailles, Médiathèque de Beauvais, Jean-Pierre Frommer, Gibert Jeune - L’univers du livre, Maison de la Presse, Anne - Elodie Duflot, L’observateur de Beauvais, Oise Hebdo, CROUS Picardie, Dominique Semren, Université de Picardie Jules Verne - antenne de Beauvais, Agnès Houel, Le Cinéma Domino de Méru, Roland Bizet, Théâtre du Beauvaisis, Martine Legrand, pascal debloffe, Office du Tourisme de Beauvais, Aurélie Huqueleux, Jean-Louis Capitaine, AME Média, Julien Guedj, Tout en images, Jean-Claude Saint-Pol, Ville de Méru, Philippe Peyroutet, Nathalie Ravier, Ciné Digital Service, Jean-Noël Fagot, La Bibliothèque du film, la Cinémathèque Française, AFCAE, L’agence du Court-Métrage, France 3 Picardie, Danielle Deroubaix, les services techniques de la ville de Beauvais l’Université Tous Âges de Beauvais - Michèle Cornille, Matthieu Charbonnier, L’Inspection Académique de l’Oise - Nicole Mennessier, la ménagerie, Francisco Baudet, Ciné Rural 60, Véronique Viner-Flèche, Vivien Villani avec l’aide des bénévoles, des équipes du Festival et du Cinespace Benoit Traën, Alexandre, Nicolas, Sébastien, Kamel, Jean-Pierre, Serge Schiffrin, Philippe Bréart, frédéric dagmey, Laurence Sagot & le groupe Swinging Dice Et pour leur soutien amical Jacques Doridam, Pascal Louchet, Alain Garel, Patrick Brouiller, Christophe Carrière Association Les Amis du Cinéma • BP 40230 / 60002 Beauvais Cedex / 03 44 45 90 00 Président Elie Le Port • Vice-président François Bonnal Directrice du Festival • Marie-Jeanne Gomet • Régie technique Fabrice Jamet • Coordination & Relations Pubiques Joana Dos Reis Relations presse Astrid Gavard • Création Graphique Guillaume Geynet / geynetg@hotmail.fr • Impression Imprimerie Houdeville Publicité Atout Communication Du 15 octobre au 15 novembre 2011

1950€*

de réduction sur ce salon Stressless® Arion/Orion

GUEUDET RCS Pau 351 150 859

Distributeur automobile

D é c o u v re z d ' a u t re s o f f re s e xc e p t i o n n e l l e s d a n s vo t re m a g a s i n e t s u r w w w. s t re s s l e s s . f r

Fabriqué en Norvège

*Soit 5166€ au lieu de 7116€ (prix public conseillé TTC au 15/11/2010) pour le salon Stressless® Arion / Orion en cuir Batick Black présentée ci-dessus composée d’un canapé Arion 2 places dossier haut (L.143/H.97-107/P.87cm) et de 2 ensembles fauteuil (L.76/H.96-106/P.74cm) et pouf (L.53 /H.41/P.37cm) Orion ; les pieds des canapés Arion sont en forme d’arc en métal et ceux des fauteuils Orion sont en bois teinté Wenge. Matières visibles de nos canapés, fauteuils et poufs en cuir Batick : cuir de vachette, tannage au chrome, fleur corrigée, pigmenté. Boiserie hêtre lamellé collé teinté Wenge, vernis aminorésine. Renseignez-vous auprès de votre revendeur pour connaître le délai de livraison de votre commande. Offre non cumulable, valable chez les concessionnaires participants à l’opération : www.stressless.fr ou n° azur 0810 84 85 80 .

Meubles & Décoration 25 route des Alouettes - Melan

avant-premières

de John Madden


La culture déborde, le nouveau Télérama aussi

LE S MÉTIER S D U R Ê V E

14 / 20 AVRIL 2012 > ÉDUCATION À L’IMAGE JEUNE PUBLIC

exposition

décor & marionnettes entrée libre

atelierS d’initiation

à l’animation de marionnettes en collaboration avec la ménagerie de Toulouse

FILMS d’animation

Photos : Jean-Baptiste Mondino pour Télérama

Conception affiche : Jean-Baptiste Mondino - 

à partir de 3 ans

Plus de débordements sur telerama.fr

Groupes scolaires réservation obligatoire

>03 44 45 90 00 / beauvaiscinema@wanadoo.fr cinespace • place de la gare sncf 60000 Beauvais


Catalogue XXIIe Festival Du Film De Beauvais Oise_2012