Page 1

www.bati-architecture.com

Nord - Pas de Calais


Apreva Mutuelle - MAYELLE Architecture

2

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


LEduMOT Président Pierre Coppe Président du CROA

“C’est avec enthousiasme, que le Conseil régional de l’Ordre des architectes du Nord - Pas-de-Calais a souhaité s’associer à l’édition de ce numéro consacré à notre région. Ouvrage de qualité, mettant en exergue l’ensemble des acteurs de la construction, Architectes, Maîtres d’ouvrage, Professionnels du bâtiment qui, au travers de leurs réalisations présentées dans cette édition, partagent tous le même objectif : l’amélioration de notre cadre de vie. A l’heure où la préservation de notre environnement et de ses ressources est devenue une préoccupation majeure, il s’agit de “Construire mieux”. Toutes les réalisations présentées dans cet ouvrage, sont le résultat de la réponse pertinente, innovante, durable, apportée par les architectes et leurs équipes aux attentes de leur maître d’ouvrage. L’entreprise est le maillon indispensable de la chaîne de la construction. Sans elle, rien ne se concrétise. C’est cette collaboration Architecte - Bureaux d’études - Entreprises qui permet de construire mieux. L’architecte, homme de l’art, homme de culture et véritable chef d’orchestre, est au cœur de cet ensemble, sans lequel toute œuvre semblerait bien dissonante. Je vous souhaite d’agréables découvertes au fil de ces pages, qui véhiculent le savoir-faire régional de nos architectes.”

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

3


DS, c’est une équipe de conseillers et un bureau d’études qui, ensemble, donnent vie à votre projet d’aménagement de bureaux et de collectivités. A l’écoute de vos objectifs et de vos contraintes techniques, ils agissent en véritables spécialistes. Passionnés par l’architecture, le design et la décoration, ils sauront vous guider dans vos choix d’ambiances, de mobilier, d’ergonomie, etc...

Espaces de travail, de réunion, de communication, de confidentialité de restauration ou de détente. Nos solutions d’Aménagement s’adaptent à toutes les activités de vos collaborateurs au sein de votre entreprise.


RCS 502 861 974 Bobigny

Directeur de la rédaction : Sacha Klein Directeur de la publication : Jonathan Bensaïd Directeur de l’édition : Mathieu Souffir Responsable PAO, Maquettiste : Virginie Cuvier Directeur commercial : Pascal Frey Responsable administratif : Nathalie Pam Pigiste : Martine Dahan Photographes : Armel Istin Le comité de rédaction remercie vivement les personnes ayant contribués et participés à la réalisation de cet ouvrage. La reproduction même partielle des articles, illustrations parus dans cette revue est interdite pour tous les pays sauf accord préalable de l’éditeur. Les textes, illustrations, dessins et photos publiés engagent la seule responsabilité de leurs auteurs. Les documents reçus et leur envoi impliquent l’accord de l’auteur pour une parution libre de droits. IMPORTANT : Dans l’intérêt commun, il est demandé aux annonceurs ainsi qu’aux architectes et maîtres d’œuvres de s’assurer de l’identité de toute personne collaborant à la revue BATI-ARCHITECTURE, de vérifier l’exactitude de ses données en contactant directement la rédaction au 01 57 42 33 10.

édito

© Armel Istin

13/17 rue du Chemin de Fer 93500 Pantin Tél. 01 57 42 33 10 Fax 01 41 50 37 89 contact@bati-architecture.com www.bati-architecture.com

Bati-architecture est la revue spécialisée dans les métiers de l’architecture et du bâtiment sur le web. Vous trouverez sur ce site des informations relatives à votre profession, des reportages, des appels d’offres, un annuaire dédié aux architectes et aux professionnels du bâtiment. Soucieuse des problèmes d’écologie et de déforestation mondiale, l’équipe de Bati-architecture a décidé pour l’année 2013, de privilégier le support web à sa revue papier. Il sera donc possible de consulter en temps réel les reportages que nous consacrons aux réalisations architecturales ainsi que les professionnels répertoriés dans chaque région. Une mise à jour, beaucoup plus réactive et quasi instantanée, vous permettra d’avoir des informations plus fiables et récentes afin d’alimenter efficacement vos recherches.

La revue BATI-ARCHITECTURE est éditée par ARNJB Architecture.

En attendant de vous compter parmi nos nombreux visiteurs, nous vous souhaitons une excellente lecture et un répertoire de tous les professionnels de cette revue vous attend en dernières pages.

LA RÉDACTION

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

5


Aménagement d’intérieur Rénovation et Décoration

Peinture Isolation Plâtrerie Parquet alité u q e h c r a Notre dém s la

on s accord u o n , o us les Dec on à to Chez Hti n e tt a nde tés. plus gra nt présen o s s u o n i u vous projets q nent de a rm e p i lace souc mis en p s Dans un n o v a nos , nous té de li a u satisfaire q cédure en nous écouvrir une pro d s e -l z e Ven 64. services. 98 10 93 6 0 u a t ns les appelan organiso t e s ivon e à la Nous su étapes, de l’idé ous s jet en v ro p différente e tr o n de v les plus s n o ti réalisatio lu o t les s proposan vos besoins ! sà adaptée

Peinture

intérieure et extérieure

Isolation et Plâtrerie

revêtement de sols et de murs

Aménagement

des plafonds et faux-plafonds

1/8, rés St Rock rue Lalau - Marquette Lez Lille

06 98 10 93 64

Tél : hedistambouli@gmail.com

www.h-deco.fr


Notre savoir-faire à votre service !

et bien d’autres projets en cours...

Maçonnerie Neuf & Rénovation Carrelage • Dallage Travaux Publics

T./F. 00 32 473 57 46 29 Rue Fosse-aux-Chats 61 A 7780 Comines Belgique nicoelodielukaloane@hotmail.com

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

7


Spécialisés dans les travaux de peinture, les traitements façades et enduits, la pose de revêtements de sols et murs, nous vous proposons également un service de conseil en décoration afin de vous accompagner dans la concrétisation de tous vos projets !

Contactez-nous pour toute

8

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

www.hennerez.fr


R

&

RUDY PEINT

P %ŒDPSBUJPO

2 spécialistes à votre service pour rénover, décorer, entretenir et souligner votre image... Professionnels et particuliers, envisagez vos travaux durablement !

demande de devis ! Industriels, architectes, PME, bailleurs sociaux, particuliers, depuis 40 ans nous proposons des solutions sur-mesure pour logements et bâtiment neufs ou rénovation.

AVANT

APRES

Pour l’extérieur ou l’intérieur nos spécialistes vous proposeront un diagnostic complet et répondront à vos demandes spécifiques en matière de décoration et d’environnement.

RP Décoration 39 avenue Boufflets 59130 Lambersart

Hennerez Décoration ZA Chevalement Avenue Lamendin 59286 Roost Warendin

Tél. 03 27 87 51 15

Tél. 03 20 08 36 25 Fax 03 20 08 36 28 rudypeint@wanadoo.fr

Fax 03 27 96 44 19 hennerez-decoration@sfr.fr

www.hennerez.fr

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

9


© Armel Istin

© Armel Istin

sommaire

Architectes Pierre Coppe ............................................................................................................................................................................................................................... p. 12 Lalou Lebec ................................................................................................................................................................................................................................... p. 26 Trace Architectes ................................................................................................................................................................................................................ p. 36 Saison ....................................................................................................................................................................................................................................................... p. 76 Escudié-Fermaut ................................................................................................................................................................................................................. p. 86 Philippe Caucheteux & Sophie Bello ...................................................................................................................................... p. 100 Tao .............................................................................................................................................................................................................................................................. p. 106 Wonk Architectes .......................................................................................................................................................................................................... p. 120 Vincent Delsinne .............................................................................................................................................................................................................. p. 130 Agence Stéphane Duca ................................................................................................................................................................................... p. 142 AAUMA (Sylvain Bague) ................................................................................................................................................................................... p. 152 Olivier Parent .......................................................................................................................................................................................................................... p. 160 Sophie Decoopman ................................................................................................................................................................................................. p. 168 Emmanuel Bourlet ....................................................................................................................................................................................................... p. 180 Artline .................................................................................................................................................................................................................................................... p. 194 Selarl dB-A Architectes ..................................................................................................................................................................................... p. 204 Debrock Agence d’architectrue ....................................................................................................................................................... p. 216 Serge Theret ........................................................................................................................................................................................................................... p. 222 Thadée Ruyant & A.W.A .................................................................................................................................................................................. p. 228 10

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


AB+ Archi ...................................................................................................................................................................................................................................... p. 240 Atelier d’architecture Wallyn/Sézille ........................................................................................................................................... p. 250 M.D. Dermu .............................................................................................................................................................................................................................. p. 266 Jacques Lenain ................................................................................................................................................................................................................. p. 270 ANAA architectes .......................................................................................................................................................................................................... p. 278 Samuel Juzac ....................................................................................................................................................................................................................... p. 288 Archi-Made ................................................................................................................................................................................................................................ p. 296 Architectes d’intérieur Rouge ................................................................................................................................................................................................................................................... p. 322 A Propos de Lieu ........................................................................................................................................................................................................... p. 328 Mayelle Architecture intérieure design ................................................................................................................................. p. 372 Pollux ..................................................................................................................................................................................................................................................... p. 400 DCA .......................................................................................................................................................................................................................................................... p. 416 A1 architecture intérieure ............................................................................................................................................................................... p. 420 Atelier Loison Vermeulen ................................................................................................................................................................................ p. 430 Kaleïde ................................................................................................................................................................................................................................................ p. 436 Coexiste ........................................................................................................................................................................................................................................... p. 440 Forintérieur ................................................................................................................................................................................................................................ p. 446 Répertoire des professionnels

.................................................................................................................................................................................................

p. 453

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

11


Architecte DPLG Ingénierie H.Q.E BP 60393 59337 Tourcoing Cedex Tél. 03 20 28 93 93 Fax 03 20 28 93 94 pc@pierrecoppe.fr www.impact-qe.com

3 EcoCentre “La Tuilerie” à Grisolles (02) Maîtrise d’ouvrage : Valor Aisne ; Maître d’œuvre : ANTEA (Mandataire) / OPUS Environnement (ct) IMPACT / Architecte (ct) ; Plate-forme : VALLET SAUNAL

3 Entreprises Gros œuvre : Dumez Picardie Charpente : Fargeot Étanchéité / Couverture / Bardage bois : Bridault Solutions (voir ENT. Gle BATIMENT p.454) Fermetures / Serrurerie / Menuiseries : STM Cloisons / Plafonds : BMB Électricité : Fauche Plomberie / Sanitaires / Chauffage : Johnsons Controls

12

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

Peintures : EGEPP Espaces verts : Champagne TP Clôtures : Grillages de Pierrefonds Ponts bascules : PRECIA MOLEN Portique radioactivité : @m2c Vidéosurveillance : R2S Signalétique : Lacroix Signalétique


Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

13


Construction 3 Siège international Domyos

3 Entreprises VRD : Colas Nord Picardie Clôtures : Sobanor Espaces verts : Brame Forme sous dallage : Cuzco TP Gros œuvre : Dumez EPS Dallage : Nord Dallage Charpente : Delattre Bardage / Couvertures : Bridault Solutions (voir ENT. Gle BATIMENT p.454)

Cloisons / Plafonds : Stami

14

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

Menuiseries intérieures : BMB Menuiseries extérieures : STM Serrurerie : Delfi Peinture / Revêtements : Rudant Électricité : Satelec CVC / Plomberie / Chauffage : Johnson Controls Sprinklage / Ria : Tyco Ascenseurs : Schindler Éclairage Public / VRD : Citeos (Santerne) Stores / Fenêtres / Volets : Godstore

Carrelage : Brackman Murs mobiles : Proferm Enseignes : DT Signs Direction technique : Nextira One Sonorisation : Equinoxe Eclairage / Vidéo : Geoffrey Crepin Parquet : Envirosport Vidéosurveillance : Anaveo Miroir 2000 ; Panorma ; Dubrulle


Edition Nord - Pas de Calais

15


Construction 3 Bâtiment commercial “Kbane Marquette”

3 Entreprises VRD : Eurovia / Sogea Nord Hydrauliquex Clos couvert : Sogea Nord Fondations spéciales : Botte Fondations Charpente bois : Fargeot Charpente métal / Serrurerie / Menuiseries ext. : Loison Couverture / Bardage : Batimco Fermetures / Portes coupe-feu : Delfi Menuiseries interieures : Tillieux (voir MENUISERIE p.468) Cloisons / Plafonds : Appic Electricité : Develop Elec Plomberie / Chauffage / Sanitaires : Alphaclima Peintures / Revêtements de sols : Rudant Photovoltaïque : Mecosun Enseigne : DT Signs Eolien : Windeo

16

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 SCI MAMANAI 7 logements et bureaux Zéro énergie à Tourcoing (59)

3 Entreprises VRD / Espaces verts : Cuzco TP Gros œuvre : Descamps Lombardo Complexe de façade : Houot Couverture : Coexia Bardages : Coexia Enveloppe Serrurerie / Ferronnerie : Rodrigues Menuiserie extérieure & intérieure : Tillieux (voir MENUISERIE p.468) Plafonds : Stami

Électricité : LME Ventilation : Alphaclima Sols souples : Rudant Peintures : Rudant Isolation thermique : Isosun Carrelage : Brackman Ascenseur : Schindler Façade végétalisée : Jardin Déco Création (voir PAYSAGISTE p.490)

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

17


3 “Les Patiosde l’Alma” à Roubaix (59)

18

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Entreprises VRD / Espaces verts : Cuzco TP Gros œuvre : Descamps Lombardo Charpente : Cian Couverture : Bridault Solutions (voir ENT. Gle BATIMENT p.454) Façades : Allo Façades-Devianne Serrurerie : Debusschère Menuiserie extérieure & intérieure : Vanhénis Verrière : Verrières du Nord

Cloisons / Plafonds : Appic Plomberie / Sanitaires / Chauffage / Ventilation : Alpha Climat Industrie Électricité : Forclum Infra Nord Sols souples / Peintures : Rudant Carrelages / Faïences : Brackman Ascenseur : Thyssenkruppfr Flocage : Proseco

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

19


Construction de vestiaires et locaux associés 3 Complexe sportif du Haut Touquet à Marquette-lez-Lille (59)

20

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Entreprises VRD / Gros œuvre / Charpente : Dumez EPS Charpente bois : Goudalle VRD : Cuzco TP Résine : Sogea Couverture : Bridault Solutions (voir ENT. Gle BATIMENT p.454) Menuiseries / Serrurerie : STM

Cloisons / Plafonds : Appic Electricité : Develop-Elec Plomberie / Chauffage / Sanitaires : Leclerc et Chery Carrelages / Faïences : CRI Peintures / Revêtements de sols : SPDE Ascenseur : Schindler

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

21


Construction 3 4 bâtiments industriels H.q.E

3 Entreprises VRD : Ramery TP Gros œuvre / Charpente : BTGM ; Bardaille Charpente bois : Goudalle Charpente métal : Stapi Carrelages / Faïences : Bardaille Couverture : Bridault Solutions (voir ENT. Gle BATIMENT p.454) Évacuation / Eaux pluviales siphoïde : Fasyde Fermetures / Serrurerie : Exceldoors ; Rodrigues

22

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

Menuiseries : Van Henis Bardage bois : Boissimmo Cloisons / Plafonds : Appic Electricite : Delporte Plomberie / Chauffage / Sanitaires : Delannoy-Dewailly Gaines : Saveto Peintures / Revêtements de sols : Caronor Espaces verts : ISS


23


Construction 3 Siège de la communauté de communes de l’Yser

3 Entreprises VRD : Art Courtois Gros œuvre : Eiffage Construction ; Ets CRC Charpente : Leleu Couverture : Bridault Solutions (voir ENT. Gle BATIMENT p.454) Serrurerie : Deknudt Menuiseries extérieures & intérieures : Billiet Cloison / Plafonds : Motheron Electricite Forts / Faibles : SEGD Plomberie / Sanitaires / Chauffage / Ventilation : Missenart-Quint B (voir activité PLOMBERIE) Sols souples / Peinture / Rvt sol : Rudant et Fils Ascenseur : Otis

24

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


25


Lalou Lebec

Architecte DPLG 19 B rue N. Leblanc 59000 Lille Tél. 03 20 36 21 45 Fax 03 20 24 19 07 laloulebec@nordnet.fr

3 Centre de Services, Lille (59)

L’implantation du Centre de Services sur cette parcelle répond à deux objectifs principaux : L’un consiste à marquer l’un des points d’entrée majeurs de la ZAC Eurasanté depuis l’axe Nord-Sud entre Lille et le Sud de la Métropole. L’autre vise à doter le quartier, dans sa configuration actuelle et en tenant compte de son développement prochain, des services d’hébergement, de commerces et notamment de restauration et des locaux d’activités et de loisirs dont il a besoin. Le bâtiment est donc situé à l’articulation des deux voies structurantes de la ZAC Est, d’une place destinée à devenir un espace public majeur pour le quartier et d’un jardin d’agrément traversant le coeur d’îlot. La volumétrie respecte les alignements sur les rues, le square, et assure le caractère urbain du bâtiment. Il “s’enroule” autour d’un espace d’agrément ( la terrasse haute) en lien avec le bassin paysagé. La façade Ouest du bâtiment accompagne la promenade piétonne dans sa trajectoire oblique le long du bassin paysagé.

26

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

La présence du parking en étage décolle le projet du sol, le rend “fluide” bien que dense. Les différents registres de percements rendent compte de la diversité des fonctions rassemblées dans le bâtiment. Il sont en outre définis par les critères de performances énergétiques et donc l’ensoleillement, les apports solaire, la ventilation naturelle etc. Le traitement des façades est sobre, constitué de cassettes métalliques laquées de tonalité claire et homogène. Les choix architecturaux cherchent à conjuguer l’expression d’une “pièce urbaine” destinée à jouer un rôle primordial dans le plan urbain de la ZAC et l’expression de la mixité des usages des espaces rassemblés dans le bâtiment. A la simplicité du traitement de l’enveloppe ( matière et tonalité constante) répond la diversité des modes d’ouvertures et l’expression finalement distincte de chacune des quatres façades du projet. L’ambition du programme en terme énergétique a également déterminé l’organisation fonctionnelle, la volumétrie et l’ensemble des aspects techniques du bâtiment.


D’une surface hors œuvre brute de près de 14 000m², la compacité du bâtiment est garante du rendement énergétique des différents programmes. L’organisation fonctionnelle est directement liée à l’orientation des façades en fonction de leurs expositions par rapport au soleil et aux vents dominants. Chaque façade reçoit un traitement approprié. Les tailles de baies et les protections solaires sont adaptés aux fonctions et aux objectifs du projet en matière d’économie d’énergie... Le jardin intérieur qui couvre le parc de stationnement situé au dessus des surfaces commerciales est accessible de tous les programmes. Il remplit un rôle en terme de sécurité pour le dégagement des occupants mais aussi bien sùr en terme de confort d’usage.

3 Entreprises Bouchement de catiches : Vitse Gros œuvre : Rabot Dutilleul Constrcution Charpente / Toiture / Etanchéité : Smac Menuiseries alu / Serrurerie : Stm Bardage / Peinture / Sols souples : Cabre Platerie / Plafonds suspendus / Carrelage / Faïence : Sdi / Cri Menuiseries intérieures : Cuppens Chauffage / Ventilation / Plomberie sanit. : Samee (voir PLOMBERIE p.473) Electricité : Dominique Housieaux Ascenseurs : Kone Salles de bain préfabriquées : Arflex

Le traitement des déchets, la gestion de l’eau, ici renvoyée dans un bassin de tamponnement paysager réalisé par la SEM SORELI dans le cadre des aménagements collectifs de la ZAC, le transport sont des thèmes qui, bien que moins directement liés à l’énergie, sont abordés et intégrés à la problématique de ce projet.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

27


3 Pôle Enfance de la Ville de Roubaix (59) Maître d’ouvrage : Ville de Roubaix ; Maître d’ouvrage délégué : SEM de la Ville Renouvelée ; Mission de base / loi MOP + mission certification HQE ; Programme : Centre de la petite enfance ; multi-accueil, halte garderie, PMI - Procédure de certification Certivéa bâtiment tertiaire. Shon totale de 1000m² ; Partenaires : Solener BET HQE, fluides - Khéops BET Electricité - JM Becquart : Economiste - Venacque et Leblanc : Paysagistes ; Coûts des travaux HT : 1 800 000 €

3 Entreprises Charp / Toiture / Etanch : Smac Plâterie / Plafonds suspendus / Carrelage / Faïence : SDI / CRI Gros œuvre / VRD : GDI Ossature bois / Bardage : Boissimo Métallerie / Serrurerie : Nogueira Sermetal Menuiseries int. / Mobilier : Agencement de Boysere Sols souples : Nord Arts Peinture Sols durs / Revet Muraux : Carlstyl Peinture : Gilmant Electricité : DJC Plomberie sanit. : AD Thermic Chauffage / Ventilation : Leclrec et Chery

28

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


La procédure de certification CERTIVEA oriente tous les choix du projet qu’ils soient urbains, architecturaux ou techniques. Le projet prend place à l’angle de l’avenue Kennedy et de la rue Vanhoutte dans le quartier des 3 Ponts à Roubaix. Il se situe à terme entre un jardin public et une place publique ouverte sur l’avenue de Verdun. La parcelle longe la rue Vanhoutte au Nord, elle est bordée à l’Ouest d’une résidence à construire en R+3 et au Sud par une résidence existante en R+4 et par le futur jardin public. Le projet constitué d’un bâtiment en simple rez de chaussée se positionne par son implantation et son traitement architectural dans le prolongement du jardin en articulation entre les deux espaces publics voisins. Il cherche à établir plusieurs formes de continuité entre ces espaces publics : Continuité physique par la présence sur la parcelle d’un passage piéton reliant le jardin à la rue Vanhoutte.

Il s’inscrit en front à rue dans l’alignement du futur programme résidentiel confortant ainsi le plan urbain visant à clarifier le rapport entre le bâti et les voies, et se “désarticule” au sud pour créer une perméabilité entre ses espaces extérieurs privés (les cours) et le jardin public. Cette perméabilité est accentuée par la présence de “pavillons” détachés du corps de bâtiment principal. Ceux ci abritent les préaux, un parking à vélo et forme porche d’entrée au parking privé du personnel. Les accès aux services ; Multi-accueil et jardin d’enfants d’une part et PMI d’autre part se font donc par l’intermédiaire des espaces publics paysagés constitué du passage piéton et du jardin public prolongé sur la parcelle même du projet. Il sont positionnés de sorte à valoriser ces espaces publics et pour limiter les distances entre le Centre Social, la crêche Noyon et le pôle enfance. L’expression du bâtiment est essentiellement produite par la présence dans le paysage des riverains, piétons cheminant sur les trottoirs et dans les espaces publics, des toitures plantées par une végétation intégrale d’environ 80 cm de hauteur inclinée à 9 %.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

29


3 Mozaïk : 40 logements, Wazemmes (59)

Ce projet s’inscrit dans la continuité des propositions formulées lors du concours « site cœur historique de Wazemmes » avec comme objectif principal de reconstituer la notion d’îlot, tout en incarnant l’identité spécifique de ce quartier de Wazemmes faite d’une mosaïque de cultures et de tradition populaire. L’enjeu de cette opération est donc son intégration harmonieuse dans son contexte urbain. Elle est possible grâce à la création d’un ilot creux ménageant des porosités dans son contour en ouvrant des perspectives à l’intérieur. Les séquences du bâtiment proposé permettent d’offrir un front bâti qui dialogue avec l’environnement existant. La morphologie du bâtiment résulte de la division d’un bloc représentant 60% de la surface de l’emprise en 4 bandes de 7 mètres d’épaisseur environ. La mise en quinconce de ces séquences crée des alternances de pleins et de vides, comprenant des logements traversants ouverts sur des jardins intérieurs et des cours extérieures. La morphologie du  bâtiment et la faible épaisseur du bâti permettent une grande diversité d’appartements du T2 au T4 duplex avec un vaste choix de plans permettant à chaque client de profiter d’un appartement unique. L’accès aux logements se fait par une entrée principale constituant parvis côté rue Lafargue. Avec son pavage et sa délimitation par une grille, il donne un accès original et confidentiel au hall central du bâtiment. De nombreux jardins plantés sont accessibles depuis les halls du rdc et depuis les logements. Des jardins de poche et des terrasses privées parachèvent le verdissement de cette opération. L’enveloppe du bâtiment s’inscrit en symbiose avec son environnement : En périphérie de ce bâtiment îlot, l’ensemble des façades en limite avec le domaine public sont revêtues d’une peau en brique pleine d’aspect rustique, une rugosité renforcée par la mise en œuvre d’un joint creux horizontal et par un joint vif vertical. En contraste avec cette matière brute, l’ensemble des façades des intériorités va être lisses grâce à une vêture en bande d’aluminium, qui alterne des séquences verticales d’un aspect gris mat avec des bandes en inox poli brillant. Ce jeu de mosaïque met en scène des fragments de miroirs, qui reflètent depuis chaque appartement, un morceau de nature, de ciel, et des couleurs que prennent suivant les saisons, la végétation des jardins intérieurs et patios.

3 Entreprise Bâtiment : NORPAC

© LightMotiv

30

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


© LightMotiv

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

31


3 Maison relais CHRS, Maubeuge (59) Maître d’ouvrage : PROMOCIL SA HLM ; Mission : Mission de base / loi MOP + OPC ; Programme : Réalisation de 20 logements stables pour personnes démunies ; Partenaires : JM Becquart : Economiste ; Coûts des travaux ht : 1 400 000€ ; Photos : Light Motiv

32

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Il s’agit de la construction d’une “Maison relais” de 20 places destinée à accueillir 20 personnes ( une personne admise par logement) en grandes difficultés sociales. Ces logements leur sont destinés pour une durée indéterminée. Les logements ont une taille réduite de 35m² utiles. Les espaces extérieurs sont collectifs. Le Maître d’Ouvrage Promocil et le futur gestionnaire du site, l’association Accueil et Promotion, ont posé comme base à la réflexion sur le projet deux critères ; Les logements seront individualisés. Le programme devra pouvoir évoluer dans le temps pour que les petites unités d’habitation puissent être transformées en logements de type 2 ou 3. Nous avons ajouté à ces directives une intention en matière d’implantation qui consiste à faire en sorte que ces vingt logements forment un ensemble convivial et propice à des usages diversifiés. Le principe d’implantation repose donc sur la conjonction de ces trois objectifs : Les logements sont groupés par ensemble de quatre unités dont les accès sont distincts. Chacun des cinq groupes de quatre logements ainsi défini peut, à terme, être transformé en couple de logements de type 2 ou 3 ou en logement unique de type 4 avec une orientation toujours favorable ; traversant Est/Ouest ou à double orientation Sud Est ou Sud Ouest. L’implantation des cing groupes de logements est déterminée pour produire des espaces extérieurs diversifiés ; de grande ou de petite taille, minéral ou végétal, ces espaces offrent plusieurs possibilités d’appropriation ; jardin ou terrasse semi-privatif, espace de jeux ou de détente collectif, … Les entrées des logements sont réparties sur le site de sorte à générer des parcours diversifiés. Les plans des logements sont organisés sur une base carrée et leur mode d’occupation varie selon la position de l’entrée et celle des ouvertures sur l’extérieur. Ils sont largement vitrés sur une façade et percés d’une fenêtre sur la façade perpendiculaire. Le projet bien qu’élaboré sur une logique répétitive liée au programme et à ses conditions économiques, échappe à l’image austère et négative qu’elle peut produire (coron, rang.) en proposant un cadre de vie personnalisé et ouvert.

3 Entreprises Gros œuvre : Ets Tommasini Charpente / Bardage : Ets Fosse Couverture / Etanchéité : Ets Dehaene Menuiseries ext. : Ets Tommasini Menuiseries Serrurerie : Ets Closambre Plâtrerie : Ets Eurocloisons Electricité : Ets Jouannot Chauffage / Ventilation / Plomberie sanitaire / VMC : Ets Ecotherm Carrelage : Ets Tommasini Peinture / Sol souple : Ets Sorefi Electricité / Réseaux secs ext. : Ets Forccum VRD : Ets Montaron

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

33


3 16 Maisons individuelles THPE, Maubeuge (59) Maître d’ouvrage : Groupe Sambre Avesnois immobilier SA HLM PROMOCIL ; Maître d’œuvre associés : Cabinet Becquart, Economiste de la construction AGECI, BET VRD ; Programme : 16 Maisons individuelles, rue du foyer - 3 Maisons individuelles, résidences des Anciens ; coût des travaux h.t : 2 091 000 € VRD compris ; Surface : 1 780m² shon réelle

3 Entreprises Gros œuvre : Ets A²GDI Ossature / Charpente / Bardage bois : Sarl Philippe Chabot Couverture étanchéité : Ets Soprema Menuiseries extérieures métallerie serrurerie : Ets Tommasini Menuiserie Menuiseries intérieures : Ets Tommasini Menuiseries Doublage / Cloison / Faux plafond : Ets BBI

34

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

Electricité / VMC : Ets Jouannot et Cie Chauffage gaz sanitaire : Ets ESCV Carrelage / Faïence : Ets Sambre Avesnois Entretien Peinture / Sol souple : Ets Sambre Avesnois Entretien Voirie / Assainissement / Démolition : Montaron Ets Screg Nord picardie Réseau sec / Eclairage public : Ets SNEF Espaces verts : Ets Euroenvironnement


La tornade du mois d’août 2008 a frappé la région maubeugeoise et détruit de nombreux logements ainsi qu’une partie importante des arbres centenaires des remparts de Maubeuge. Des dizaines de logements du parc social géré par la s.a d’HLM Promocil ont été “soufflés” en une nuit. Le programme dont il est question ici s’inscrit dans le cadre de la reconstruction d’une partie d’entre eux. La parcelle située sur les hauteurs de Maubeuge présente une pente accusée de plus de 8% Le projet tire bien entendu parti de cette inclinaison en y opposant les lignes horizontales des murs de clôture et les toitures. A l’exception des deux maisons qui marquent l’angle des rues du Foyer et Bruyère, elles sont toutes orientées au sud du coté des jardins privés. La plupart des maisons, de type 4, disposent d’un séjour en double hauteur. Chacune d’elles possède un garage, attenant à la construction ou un karport situé à proximité. Un cheminement piéton traverse le coeur de l’îlot. Il dessert 4 maisons et une aire de jeux protégée. Les maisons sont réalisées en ossature bois, structures, façades et planchers. Les rez de chaussées reçoivent un parement briques qui se prolonge pour former une partie des murs de clôture des jardins individuels. Les étages sont revêtus d’un bardage en lames d’Epicéa rétifié espacées de 15mm.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

35


Bertrand Peretz Bertrand François GlorieuxFrançois Arnaud Delachapelle CastelainThierry Castelain Peretz Glorieux Arnaud Thierry Delachapelle

69 rue du général Leclerc HEM agence@trace-architectes.com www.tracearchitectes.com 69 rue F-59510 du général Leclerc F-59510 HEM agence@trace-architectes.com www.tracearchitectes.com

Depuis sa création au sa début des années 1980, TRACEl’agence TRACE Depuis création au début des l’agence années 1980, Architectes a réalisé de nombreux de premier ordre en ordre tant en Architectes a réaliséprojets de nombreux projets detant premier France métropolitaine, Guyane et sur le continent nord-afriFrance qu’en métropolitaine, qu’en Guyane et sur le continent nord-africain. Sasaproduction architecturale distingue parse lal’agence grande variété Depuis création desseannées 1980, TRACE Architectes cain.au Sadébut production architecturale distingue par la grande variété domaines abordés: du bâtiment public à vocation ades réalisé de nombreux projets de premier tant public en culturelle, France métropolitaine, des domaines abordés: duordre bâtiment à vocation culturelle, sportive, d’enseignement, de service et dede recherche d’enseignement, service etaux deprogramrecherche aux programqu’en Guyane etsportive, sur le continent nord-africain. mes beaucoup mes plus beaucoup intimes duplus logement et individuel en et individuel en intimescollectif du logement collectif passant par l’hébergement d’accueil spécialisé. Aujourd’hui articupassant par l’hébergement d’accueil spécialisé. Aujourd’hui Sa production architecturale se distingue par la grande variété articudes lée autour de la ses quatre de associés; Bertrand léepersonnalité autour de ladepersonnalité ses quatre associés; Bertrand domaines abordés : du bâtiment public à vocation culturelle, sportive, Peretz, FrançoisPeretz, Glorieux, ArnaudGlorieux, Delachapelle et Delachapelle Thierry Castelain, François Arnaud et Thierry Castelain, d’enseignement, de service et de aux programmes beaucoup plus elle compte un noyau permanent derecherche vingt personnes structuré pour elle compte un noyau permanent de vingt personnes structuré pour intimes du logement collectif et individuel en passant par l’hébergement répondre spécifiquement à des projets à forts deà fonctionnarépondre spécifiquement à desenjeux projets forts enjeux de fonctionnad’accueil spécialisé. Aujourd’hui articulée autour de la personnalité de ses quatre lité, de durabilité écologique et d’exigence architecturale. lité, de durabilité écologique et d’exigence architecturale. associés ; Bertrand Peretz, François Glorieux, Arnaud Delachapelle A l’occasion de chaque projet, l’expérience commun est A l’occasion de chaque projet,enl’expérience en commun et est l’opportunité de débattre et de ré-enrichir les acquis issus des derThierry Castelain, elle compte un noyau vingtissus personnes l’opportunité de débattre et de permanent ré-enrichir lesde acquis des dernières réalisations. Cette démarche, basée sur le questionnement structuré pour nières répondre spécifiquement à des projetssur à le forts enjeux de réalisations. Cette démarche, basée questionnement du projet et la remise en question des « à priori » ades comme fondedudurabilité projet et la remise en et question «architecturale. à priori » a comme fondefonctionnalité, de écologique d’exigence ment une posture professionnelle : celle de prendre plaisir la plaisir dans la ment une posture professionnelle : celle de dans prendre conception d’unconception projet, de d’un prolonger des expériences de travail et de prolonger des expériences de travaildeet A l’occasion de chaque projet, projet, l’expérience en commun est l’opportunité d’édifier des espaces qui communiquent le plaisir du lieuule plaisir du lieuu d’édifiermodernes des espaces modernes qui communiquent

débattre et de ré-enrichir les acquis issus des dernières réalisations. Cette démarche, basée sur le questionnement du projet et la remise en question des “à priori” a comme fondement une posture professionnelle : celle de prendre plaisir dans la conception d’un projet, de prolonger des expériences de travail et d’édifier des espaces modernes qui communiquent le plaisir du lieu.

36

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Construction de 59 logements collectifs 3 Résidence Cœur de Flandre à Bailleul (59) Maîtrise d’ouvrage : Nexity ; Equipe de Maîtrise d’œuvre : TRACE Architectes, HDM Ingénierie SA, GHESQUIERE économiste ; Surface / SHON : 4 610 m² ; Réalisation 2010 ; Coût : 4,1 M € H.T.

© Denis Paillard

© Denis Paillard

© Denis Paillard

Le projet composé de deux immeubles s’implante sur une parcelle située en intérieur d’îlot, accessible depuis la rue du Musée. Depuis cette entrée, la parcelle d’abord évasée se prolonge par une bande d’environ trente mètres de largeur, suivant un fort dénivelé, en direction du nord, offrant une vue imprenable vers la chaîne des Monts des Flandres. Le projet délimite une nouvelle épaisseur bâtie s’inscrivant dans la trame existante d’un dispositif orthonormé quelque peu déformé par les variations du tracé parcellaire. Cette résidence composée de deux bâtiments autonomes, dans un ensemble homogène, est fortement marquée par la présence d’encorbellements, prolongeant l’espace privé des appartements vers l’extérieur par l’alternance de loggias ou de balcons qui mettent en valeur les échappées visuelles sur les Monts des Flandres au travers d’un espace arboré.

3 Entreprises Charpente : Lopes Couverture / Etanchéité : Nord Asphalte Menuiseries ext. / Pvc : Sipa Men Menuiseries int. bois / Plâtrerie / Faux plafonds : Marien Métallerie : Deneuville Plâtrerie / Doublages : Cannata Carrelage : Flandre Sol (voir PEINTURE p.484) Revêtements / Stratifiés / Moquettes : Parqueteurs de France Peinture : Decopub Plomberie : Annaloro

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

37


3 Centre Culturel de Lesquin (59) Maîtrise d’ouvrage : Ville de Lesquin ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes, TESSON Paysagistes, KANJU Scénographes, HDM Ingénierie BET, GHESQUIERE Economistes, AAB Acousticiens ; Programme : Centre Culturel regroupant une Ecole d’Arts (danse et musique), une Médiathèque, un Auditorium et une Salle de Spectacles de 900 places à jauges variables ; Surface / SHON : 4 800m² ; Concours 2010, projet lauréat, études en cours ; Coût : 8,5 M € H.T.

Entrée sur le parvis des Arts

Vue depuis le rond-point Est

Vue depuis le rond-point Ouest

Le Hall : lumière, fluidité, transparence et polyvalence

38

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Le nouvel équipement qualifie la séquence d’entrée de ville en tension entre 2 giratoires routiers en accompagnant le déplacement par un “déroulé” dont la logique de projet répond à la logique urbaine. D’un coté, les stationnements communs au centre culturel et aux commerces, mettent en point de mire le pignon événementiel ou s’annoncent les spectacles. De l’autre côté, en venant du centre ville, les piétons sont accueillis par un miroir d’eau de faible profondeur, qui encadre et met à distance l’équipement. Deux volumes le structurent : bardés de métal tout en sinuosités douces, ils s’accompagnent en se frôlant, séparés par une “faille végétalisée” qui diffuse de la lumière naturelle au cœur des programmes. L’ondulation répond aux directions adoptées par les futures constructions d’un centre commercial et de logements pour constituer des séquences urbaines qualifiés par leur valeur d’usage : une place et des liaisons piétonnes. Sur le parvis, l’enveloppe métallique devient fronton de l’équipement et dégage un auvent généreux et protecteur, qui annonce avec évidence l’entrée principale. Pénétrons à l’intérieur ; le hall que l’on découvre se développe le long de la “faille végétalisée” qui, toute en courbe et en transparence, traversée par les galeries d’accès, constitue des patios et des échappées visuelles vers les activités. La fluidité de ces deux espaces intérieurs et extérieurs assure ainsi le trait d’union entre les différents programmes d’activités offertes par l’équipement : à droite en entrant, l’école d’Arts et l’Auditorium, en face la Médiathèque, à gauche la Salle de Spectacles. Les accès au travers de la faille, parfois très ouffue, entretiennent une atmosphère de théâtralité assumée, soulignée par la magie des effets lumineux colorés nocturnes qui traduisent le moment du spectacle. Le centre culturel est le lieu de l’émotion, son architecture veut en être la traduction, celle d’un plaisir que l’on a envie de faire partager.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

39


3 Le PLUS (Palais de L’univers & des Sciences) à Cappelle la Grande – Dunkerque Grand Littoral (59) Maîtrise d’ouvrage : Communauté Urbaine de Dunkerque Grand Littoral ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : Bâtiment : TRACE Architectes, ETNAP Ingénierie structure & fluides - économie , Muséographie : ASA Architectes muséographes (mandataire équipe), X LARGO Production audiovisuelle, 2LV Muséologie, SEUL SOLEIL Conception lumière, MICOUT Economie, ACOUSTIQUE & ENVIRONNEMENT Acousticien, PLENACOSTE graphisme ; Aménagements extérieurs : TRACE Architectes, Direction Infrastructures de la C.U.D ; Surface / SHON restructuration : 3000m² - extension : 2000m² ; Réalisation 2008 ; Coût : 7,2 M € H.T. compris muséographie.

© Jean-Pierre Duplan

Programme architectural et muséographique Restructuration lourde et extension du Palais de l’Univers. Centre de culture scientifique et technique dédié aux Sciences de la Vie, de la Terre et de l’Univers à vocation scientifique, ludique et pédagogique - Planétarium à imagerie numérique - Exposition permanente “voyage au coeur de l’Univers” - Centre de ressources avec pôle multimédia - Espace d’expositions temporaires - Ateliers de pratiques scientifiques - Observatoire.

40

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

© Denis Paillard


Semblable à une vitrine au devant du bâtiment préexistant inachevé, l’extension modifie radicalement le rapport du palais de l’Univers à l’espace urbain. Jouant sur la curiosité en tant que facteur d’attractivité, elle mêle l’ouverture et le masque. La grande façade vitrée révèle à l’extérieur l’animation de la grande galerie et son dispositif déambulatoire disparaissant au sein de volumes singuliers émergents. La lisibilité de cette organisation engendre une double perception réunissant les échelles monumentale et humaine qui favorise l’intégration urbaine de l’équipement. A la fois dans la ville et déjà ailleurs, une fois franchie l’entrée, la perspective de la grande galerie estompe les échappées visuelles extérieures au travers de multiples refends vitrés colorés.

© Jean-Pierre Duplan

Les volumétries singulières qui traversent ou surplombent la façade vitrée traduisent de manière allégorique le voyage à travers l’espace et le temps proposé par le complexe muséographique (une histoire de l’Univers commencée il y a 14 milliards d’années).

© Denis Paillard

La grande galerie, par exemple, est une nef du moment présent qui s’exprime au travers des ombres colorées momentanées et changeantes des refends vitrés de la façade. Cette instantanéité de la lumière s’oppose à celle sombre et permanente ainsi qu’au caractère oxydé du volume en sustentation du niveau haut. Ce dernier distribue le planétarium et la station d’observation des étoiles. Il est le lieu du voyage dans le passé de l’espace. Ces clins d’œil et d’autres se destinent à qualifier de manière sensitive les ambiances intérieures dans un esprit cohérent avec les expériences sensorielles proposées par les étapes de la muséographie.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

41


© Jean-Pierre Duplan

© Jean-Pierre Duplan

© Denis Paillard

42

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


© Jean-Pierre Duplan

3 Entreprises Peinture intumescente : Lassarat Serrurerie : Olivier Gros œuvre / Charpente métallique : Ecgc Littoral Plâtrerie / Isolation : Module Chauff. / Ventil. / Plomberie sanit. : Roger d’Arras Electricité : Set Tertiaire Revêtement de sols scellés : Thumerel Sols souples / Peintures : Batisol Peinture : DRCP Faux Plafonds : Denis Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

43


Réhabilitation 3 Théâtre de l’Oiseau-Mouche à Roubaix (59) Maîtrise d’ouvrage : Association Art et Education ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes, FLUIDES Ingénierie ; Programme : Réhabilitation du Garage en théâtre de 125 places, salle de répétition, salles d’études et de formation, bibliothèque, restaurant, salle de musique ; Surface / SHON : 2125m² ; Réalisation 2004 ; Coût : 1,4 M € H.T.

… Nous sommes les bâtisseurs de l’éphémère ; nos murs sont de carton, nos labyrinthes de verre… nos vérités de doute, nos réalités de rêve, nous sommes les chatouilleurs de certitudes…”

© François Steindl

© François Steindl

44

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

© François Steindl

© François Steindl


© François Steindl

C’est en ces termes que l’Oiseau-Mouche se présentait lors de l’inauguration de son nouveau lieu de production théâtrale en Novembre 2001.

- Les salles de travail des comédiens se superposent à l’abri d’une carapace en écailles d’acier oxydé qui s’affirme, mystérieuse, sur le carrefour avec la Grand’Rue.

Le théâtre s’installe à cette date sur les restes d’une ancienne fabrique du XIXème, partiellement démolie à l’occasion de la création de la nouvelle avenue des Nations-Unies.

- L’ancienne maison de maître, dont il ne subsiste que l’ordonnancement soigné de l’étage, abrite la direction du théâtre, les loges ainsi qu’une grande salle de répétition installée sous les combles.

Les stigmates de ce percement, les sédiments laissés par les occupations successives, confèrent au lieu une puissance d’évocation que le projet architectural s’est attaché à mettre en scène :

Les vides existants ou créés entre ces trois entités, cour, entre-deux, sous-face, sous-sol, sont investis par le hall d’accès, le foyer et le restaurant, tour à tour, lieux de vie quotidienne pour les comédiens et lieux d’accueil du public. Traces du temps, matières brutes, couleurs, lumières sont les prémices de l’aventure théâtrale…

- Le coeur du théâtre, salle de spectacles et atelier des décors, occupe les anciens ateliers dont les toitures en sheds s’expriment en façade, surplombant le déambulatoire vitré qui joue le rôle de “vitrine” pour les spectacles de la Compagnie.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

45


3 Ecole Jules Ferry à Beuvrages (59) Maîtrise d’ouvrage : Ville de Beuvrages ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes, INGEROP Ingénierie, TECMO économie ; Programme : Ecole primaire de 12 classes ; Surface / SHON : 3 276 m² ; Réalisation 2007 ; Coût : 3,9 M € H.T.

Le projet de reconstruction de l’école Jules Ferry s’inscrit dans la démarche globale du Grand Projet de Ville de Beuvrages et de son projet éducatif.

Proche du centre ville et voisine de quartier Fénelon en cours de restructuration, cette nouvelle école constitue l’un des premiers maillons de cette requalification urbaine voulue par les élus et les habitants de Beuvrages. Située sur le site même de l’école actuelle, rue Georges Mortuaire, elle pose la question de son urbanité et de son image d’équipement public. Dans l’axe des cheminements venant du quartier Fénelon dont la rue G. Mortuaire prolonge naturellement les flux issus du centre ville, l’implantation en recul du bâti confère au paysage de la rue une perception ouverte sur le site de l’école.

Ce projet répond à l’ambition de proposer une architecture contemporaine et située.

Pour cela l’architecture du bâtiment tisse des liens étroits entre un vocabulaire simple fait d’horizontales, de panneaux de remplissage, de larges ensembles vitrés, de toitures mono-pente et de matériaux reconnus dans la région, comme la brique, le métal cuivré, le bois. © François Steindl & TRACE Architectes

L’architecture prend aussi naissance de la spécificité du programme : elle exprime une ouverture sur la ville, une présence affirmée sans “écraser” ses voisins, et des particularités qui lui permettent d’être appropriée par les enfants. Pour cela nous avons proposé d’associer la pétillance de couleurs vives et dorée sur des éléments spécifiques d’architecture : meneaux entre baies, éléments de pare-soleil, éléments de structure et parements de façade.

© François Steindl & TRACE Architectes

46

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Entreprises Réfection sièges cannes : Mussidan Gros œuvre étendu : Moretti Menuiseries int. / Plâtrerie : Tavernier Carrelage / Faïence : Duvivier Sols souples / Peintures : Lecroart Electricité : Satelec Chauff. / Ventil. / Plomb sanit. : Hecfeuille Equipements de cuisine : Hdcv Vrd : Apia

© TRACE Architectes

© François Steindl & TRACE Architectes

© TRACE Architectes

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

47


Construction 3 Ecole passive Anne Frank à Carvin (59) Maîtrise d’ouvrage : Ville de Carvin ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes, HDM Ingénierie, ENERGELIO Ingénierie environnementale, TECMO Economistes, ACAPELLA Acousticiens ; Programme : Construction de la nouvelle école élémentaire et d’un restaurant scolaire en articulation avec l’école maternelle existante conservée, Projet pionnier avec objectif énergétique en bâtiment passif à énergie positive (BEPOS) avec démarche HQE® (démarche de labellisation “passivhaus” en cours) ; Surface / SHON école (hors préaux) : 2 413m² - restaurant scolaire : 521m² ; Réalisation Chantier en cours ; Coût : 5 M € H.T.

3 Entreprises Serrurerie : Olivier Electricité : Satelec Gros œuvre étendu : Baudin Chateauneuf Artois Etanchéité : Sterec Structure bois : Creation Bois Bardeaux bois : Rpmg Carrelage / Faïence : Opigez Faux plafonds : Sapiso Plafonds tendus : Concept Plafonds Peinture : Decaux Sols souples : Gobeaux Chauffage / Plomberie / Ventilation : Samit

48

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


En regard des performances énergétiques attendues, le volume bâti est compact. L’ensemble des classes, espaces thermiquement positifs, est situé sur la périphérie du bâtiment. Un atrium central, véritable cœur de l’école et point de convergence de toutes les circulations, entretient un rapport d’intimité entre les deux niveaux, à la fois par la relation visuelle et par la propagation de la lumière naturelle captée, concentrée et canalisée par des caissons zénithaux. Ses dimensions sont généreuses pour offrir la plus grande polyvalence. Les façades de l’école pourraient être définies comme un mur d’enveloppe continu dans lequel sont pratiqués les percements carrés de différente taille des fenêtres. Cette composition dans l’imaginaire enfantin, fait penser à un jeu de reconnaissance des formes géométriques et de leur échelle. La combinaison de leurs hauteurs permet de conserver une répartition lumineuse équilibrée sur l’ensemble du linéaire de façade. La variation apporte une note inattendue et gaie soutenue par quelques encadrements vivement colorés. Le bois, principal matériau de façade, se présente sous la forme de bardeaux posés en écailles qui animent la façade de la chaleur de leurs multiples nuances plus ou moins foncées. L’oxydation du bois le faisant virer au gris argenté propose un fond neutre sur lequel les appels colorés des fenêtres et des enseignes peuvent s’épanouir. La surface unitaire des cours fait ici l’objet d’un découpage en zones rectangulaires accueillant là une surface en enrobé, là une surface engazonnée. Les zones engazonnées proposent l’alternative douce d’une surface où l’on peut courir et tomber sans se faire mal, où l’on peut s’assoir ou s’allonger sur le sol avec le plaisir de son contact. Les zones d’enrobé sont liaisonnées entre-elles et répondent à la possibilité de “marcher à sec” lorsque les conditions climatiques rendent les pelouses impraticables. Ces zones sont articulées par quatre préaux jouant avec les mêmes géométries que les bâtiments et présentant, avec les panneaux solaires qui constituent leurs toitures, l’image technologique de cette architecture à haute qualité environnementale.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

49


Reconstruction 3 Collège Raymond Devos à Hem (59) Maîtrise d’ouvrage : Conseil Général du Nord ; AMO : Maning ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes mandataires, TESSON Paysagistes, A.S. MOTTE Architecte Intérieur, SECHAUD & BOSSUYT Ingénierie, ENERGELIO Ingénierie environnementale, FOLLIOT Economie ; Programme : Reconstruction des collèges Albert Camus et Elsa Triolet en site partiellement occupé comprenant demi-pension, cuisine de production, salle de sport, salles d’EPS et 6 logements de fonction. Projet répondant à la certification NF Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE basée sur un classement des cibles 1, 4, 5 et 7 en «très performant» et 3, 6, 8, 10 et 14 en «performant» (certifié par CERTIVEA) ; Surface / SHON : 11000m² ; Réalisation 2011 ; Coût : 18 M € H.T.

© Denis Paillard

Tirant profit d’un terrain étroit et profond, le collège s’organise à partir d’un double axes structurant intérieur et extérieur distribuant les différents flux d’échanges et de liaisons et articulant les relations entre espaces. Au sein de cette colonne vertébrale, des jalons, offrant des échappées visuelles latérales vers l’extérieur ou vers l’intérieur, accentuent les relations entre dedans et dehors et offrent un cadre, une échelle intermédiaire entre “l’ouvert” et le “fermé”. Cette réunion des contraires, entre le clos rassurant et les perspectives d’évasion visuelle, entre le cadre structurant et l’ouverture, est d’un certain point de vue la traduction spatiale de l’éducation. Le collège est conçu autour de l’écriture, l’écriture du projet lui-même pour une simplicité de lecture et de pratique des espaces, mais l’écriture comme éléments d’identité et de référents dès la façade sur le parvis, où la “page d’écriture” citant Raymond Devos accueille le collégien. Cette thématique se poursuit dans l’expression des bétons matricés lasurés et des clôtures, par une “relecture de l’écriture” sous forme d’illustration du rythme des mots.

50

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Š Denis Paillard

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

51


© Denis Paillard

© Denis Paillard

52

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

© Denis Paillard


© TRACE Architectes

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

53


© TRACE Architectes

3 Entreprises Gros œuvre étendu : Sogea Caroni / SNB Finitions int. / Equipements sportifs : Cri Spde Chauffage / Ventilation / Plomberie sanit. : Etde Ferroille Equipements de cuisine : Cofrino

54

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Š Denis Paillard

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

55


3 Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles à Roubaix (59) Maîtrise d’ouvrage : Ville de Roubaix, S.E.M Ville Renouvelée ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes, ARCORA Ingénierie structure, SECHAUD & BOSSUYT Ingénierie fluides, FOLLIOT économie ; Programme : Enseignement supérieur et recherche appliquée aux textiles innovants. Travaux en site partiellement occupé de restauration, restructuration, mise aux normes et extension dans les murs par création d’un niveau intermédiaire dans l’ancienne école nationale des arts industriels, bâtiment construit par l’architecte Ch. L. F. Dutert en 1889, classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques ; Surface / SHON : 10 500 m² ; Réalisation 2004 - 2008 ; Coût : 8,9 M € H.T.

© François Steindl

Au démarrage des études de l’hiver 99, la grande architecture romantique de Charles Louis Ferdinand DUTERT imposait encore son faste avec simplicité et évidence. Cette présence emblématique de la vie culturelle de Roubaix à la fin du XIXème siècle restait néanmoins une énigme pour beaucoup. Désaffecté au lendemain de la seconde guerre mondiale, oublié derrière les grilles du jardin qui l’entoure, rongé par l’humidité, le mérule et un départ d’incendie, l’édifice qui abritait l’ancien musée de Roubaix dans la partie sud du site de l’école nationale des Arts Industriels attendait un sauvetage promis par son classement à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1989. La réhabilitation entreprise entre en adéquation avec le départ de la collection d’œuvres d’art pour le musée de “La Piscine” et la volonté de la direction de l’ENSAIT de reconquête des lieux emblématiques. La démarche architecturale présente le double souci de restitution des décors et harmonies d’origine et de la lisibilité des apports modernes dans un rapport de mise en valeur. L’établissement d’un niveau supplémentaire dédié à l’administration vient se glisser dans la hauteur du 1er étage dont les altissimes fenêtres à croisées sont redessinées. La présence sculpturale des kiosques métalliques posés dans la galerie sud fait référence au statut de cette ancienne galerie de sculpture. Les sas thermiques vitrés des entrées mettent “sous vitrine” les anciennes boiseries sculptées. La gaine panoramique de l’ascenseur accentue la monumentalité de l’escalier et révèle la beauté de la structure métallique du couronnement. La cour d’honneur est l’espace central de la composition mais son usage lié aux grandes manifestations exceptionnelles de l’école le réduit couramment à un vide. L’installation d’une structure métallique dont la concavité est habillée d’un tissu tendu apporte une présence textile aux transparences subtiles et constitue un signal symbolique du renouveau de l’école.

56

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


© Anne Jeannin

© Anne Jeannin

© Anne Jeannin

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

57


58

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


© François Steindl

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

59


© François Steindl

3 Entreprises Gros œuvre étendu : Sogea Caroni Peinture intumescente : Lassarat Charpente bois / Menuiseries int. : Van Henis Menuiseries ext. aluminium / Serrurerie : Olivier Couverture : Delporte Traitement mérule : Valmi Plâtrerie : Appic Courants forts faibles / Sercurité Inc : Norelec Plomberie sanit. : Leclerc & Chery Chauffage / Ventilation : Jackson Delbar Carrelage : Bauters (voir DALLAGE p.470) Peinture / Sols souples : Dujardin (voir ENT. Gle BAT. p.454) Ravalement de façades : Srmh VRD : Srtp Sièges neufs : Spiridon N2S

60

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


© François Steindl

© François Steindl

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

61


3 Polytech’Lille à Villeneuve d’Ascq (59) Maîtrise d’ouvrage : Université de Lille 1 ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes, SECHAUD & BOSSUYT Ingénierie, EMPREINTE paysagistes ; Programme : Enseignement supérieur, Recherche, Salles de conférence ; Surface / SHON : 22500m² ; Réalisation 1998 - 2002 ; Coût : 23,9 M € H.T.

De son site aéré et boisé, cadré d’un côté par le viaduc du métro et de l’autre par le boulevard Paul Langevin, Polytech’Lille tire sa singularité vis à vis des écoles voisines. Les deux accès opposés proposent un parking paysagé et deux parvis végétaux dans lesquels prend naissance la grande courbe d’un socle habillé en bardeaux de terre-cuite qui traversant l’établissement, génère un grand hall linéaire. Ce hall monumental articule tous les éléments de programme : il sert de ligne d’appui à l’organisation orthogonale de trois ailes en étage habillées de vêture métallique blanche abritant les salles de cours et les laboratoires. Il réunit également autour d’un même lieu les espaces singuliers et démonstratifs (salle de conférence, amphis, centre de documentation, salle du conseil, relations école/entreprises, cafétéria). Cette organisation lui procure un véritable statut de lieu de vie, identitaire et révélateur des échanges. A ce titre, les circulations horizontales et verticales sont placées en évidence et travaillées avec attention.

© François Steindl

62

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

© François Steindl


© François Steindl

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

63


Les espaces interstitiels entre les trois ailes orthogonales reçoivent une couverture voutée en aluminium fractionnée par de généreuses verrières qui nimbent le grand hall de lumière naturelle. Ces verrières sont l’occasion d’échappées visuelles vers le haut sur les façades blanches des ailes et les passerelles qui les relient et participent à la perception d’unité et d’ouverture sur l’extérieur.

© François Steindl

© François Steindl

64

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


© François Steindl

3 Entreprises Gros œuvre : Groupement Holbat/Miroux Charpente métallique : SMSL Couverture : Sterec Etanchéité : SPAPA Façades : Eurofaçade Menuiseries alu / Serrurerie : Olivier Menuiseries int. bois : Construction Bois Plâtrerie : Cannata Faux plafonds : Dussart Peinture / Sols souples : FAD, Isodal Electricité : Norelec Plomberie / Chauffage : Ferroille Climatisation : Rineaui Equipement audiovisuel : Alsace Audio Visuel Aménagement amphithéâtres : Caulier Rompais Espaces verts : Jarbeau VRD : STR Huys Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

65


Construction 3 Institut de recherche IRCICA-RMN à Villeneuve d’Ascq (59) Maîtrise d’ouvrage : CNRS ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes, SODEG Ingénierie, GHESQUIERE Economie ; Programme : Construction de l’IRCICA, Institut de Recherche sur les Composants pour l’Informatique et la Communication Avancée (avec bureau laboratoire et tour de fibrage) et du RMN (halle de Résonnance Magnétique Nucléaire) ; Surface / SHON : 5000m² ; Réalisation 2006 & 2009 ; Coût : 7 M € H.T.

Inscrite dans une logique d’urbanisme stricte du parc d’activités de la Haute Borne, la volumétrie s’affirme dans une dualité de deux parties distinctes. La première en front du boulevard, orientée nord-ouest, est constituée d’un volume métallique lisse, carrossé, rigoureux et transparent exprimant la rationalité et la modernité de la recherche. La partie sud est constituée d’un volume adossé au premier où s’affirment deux éléments prépondérants : la tour de fibrage et l’espace d’accès. Différent dans sa matière, l’utilisation de vêture en terre cuite évoque “le côté jardin”, naturel, calme, exprimant la sérénité et la convivialité de ce futur campus de recherche. Les ébrasements profonds des ouvertures, ourlées et compartimentées de profils filants, apportent une réponse efficace à l’orientation solaire. Un volume bas transperce l’épaisseur des deux volumes pour s’afficher en façade nord par une large fenêtre qui donne à voir les éléments singuliers du programme. Ceux-ci se distinguent de la logique générale par des formes organiques qui regroupent l’ensemble des fonctions liées au hall ; c’est l’espace de représentation de l’IRCICA partagé avec l’institut de l’IRI réalisé postérieurement et le RMN réalisé en 2009.

© TRACE Architectes

66

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


© François Steindl

© François Steindl

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

67


© François Steindl

68

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Cette dernière implantation est dédiée à l’usage exclusif d’une nouvelle machine à Résonance Magnétique Nucléaire (Spectromètre 900Mhz). L’objectif pour le projet de la halle RMN est de créer un bâtiment à très haute performance énergétique dans le cadre d’un traitement d’air spécifique, et de répondre aux problématiques de résonance magnétique. Pour répondre à l’ensemble de ces contraintes, le choix s’est porté sur l’utilisation du bois dans toutes les composantes du bâtiment : structure, isolation et vêture. Construit en ossature bois massif, il est donc habillé d’un épiderme homogène constitué de bois ajouré qui laisse percevoir une membrane polyester.

© François Steindl

3 Entreprises

© François Steindl

Menuiseries ext. aluminium / Serrurerie : Olivier Courants forts faibles / Sécurité Inc : Norelec Gros œuvre : Holbat Serrurerie / Métallerie : Smi Etanchéité / Couverture : Genty Menuiseries int. bois / Plâtrerie / Faux plafonds : Karpinski Finitions : Cabre Sièges amphithéâtre : Caulier Rompais CVC Plomberie : Crystal Gaz Process : Air Liquide

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

69


3 Entreprises Menuiseries ext. aluminium / Serrurerie : Olivier Courants forts faibles / Sécurité Inc : Norelec Charpente / Serrurerie : Seca Prometal Couverture / Etanchéité / Plomberie / Chauffage / Vmc : Ducrocq Catoire Menuiseries int. : Lefetz Plâtrerie / Isolation / Faux plafonds : Les Platreries Nouvelles Carrelage / Sols souples : C.K Carrelage Peinture / Revêtements muraux : Veret Espaces verts / Vrd : Dezellus

© Jean-Pierre Duplan

© Jean-Pierre Duplan

70

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

© Jean-Pierre Duplan


Construction 3 Hôtel des Services à Bruay la Buissière (59) Maîtrise d’ouvrage : Mairie de Bruay la Buissière ; Conduite d’opération : SEM ARTEX ; Equipe de Maîtrise d’Œuvre : TRACE Architectes mandataire, ROUSSEN SAVARINO architectes associés, HDM Ingénierie, AUTREMENT DIT paysagistes ; Programme : Construction d’un hôtel des services et réaménagement d’un square ; Surface / SHON : 3 200 m² ; Réalisation 2009 ; Coût : 3,90 M € H.T.

Le projet est basé sur la construction d’un hôtel des services connecté à l’hôtel de ville existant, et en offrant un nouvel accès du public au service de la mairie. Le concept est paysager, mais il est aussi celui d’une pratique urbaine : l’idée n’étant pas de dresser un décor mais de construire un environnement participant à la définition et à la pratique du site. Le “parvis vert” est enchâssé entre deux masses végétales fortes qui fonctionnent à la fois en tant que signal urbain et en tant que tampon préservant l’habitat d’une relation trop directe à l’agora constituée. Ce jardin en tant qu’espace de transit trouve ainsi son sens public. Lieu du parcours et de la rencontre, il se mêle étroitement aux masses construites à travers un principe de verticalité : mise en œuvre d’un “jardin du maire” suspendu (dalle haute de l’accueil), végétalisation des façades rue Lherminier et place Cadot. La traversée piétonne Nord Sud mêle quant à elle émotions paysagères et architecturales dans un environnement lumineux de verre et de végétal. Outre sa fonction urbaine, le “parvis vert” énonce dans son tracé les principes d’organisation du bâti : Autant en effet le volume “exécutif” érige la fonction tout en véhiculant transparence et qualité environnementale, autant les espaces “communiquant” se veulent conviviaux, accueillant, dans le prolongement de leur environnement physique et humain. Une architecture de square en somme, sereine et parfois déliée, associant adroitement paysages intérieurs et extérieurs telle la passerelle de verre en surplomb du passage reliant la place à l’esplanade. Le travail des façades poursuit la relation au bâtiment existant et au végétal, par un jeu de renvoi d’images multiples, entre l’Hôtel de ville et l’hôtel des services, entre le lierre de la façade végétalisée, son reflet ou son expression sérigraphiée.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

71


3 Hôtel des Technologies à Dunkerque (59) Maîtrise d’ouvrage : Communauté urbaine de Dunkerque Grand Littoral, S3D, société de développement du dunkerquois ; Equipe de Maîtrise d’œuvre : TRACE Architectes, HDM Ingénierie SA, FOLLIOT Economistes ; Programme : Bâtiment d’activités dédié aux Technologies de l’Information et de la Communication ; Surface / SHON : 3345m² ; Réalisation 2003 - 2004 ; Coût : 3,6 M € H.T.

© TRACE Architectes

Le projet s’inscrit dans la logique du plan Neptune, reconquête de l’espace portuaire, dans un endroit stratégique par sa qualité de situation et sa potentialité à développer de nouvelles activités dans la partie Ouest du quartier de la Citadelle. Tirant parti d’un site qui offre une façade Sud sur le bassin Freycinet et une façade Nord sur la route de l’Ecluse Trystram, il assure un trait d’union entre le port et la ville par une architecture inspirée de l’image maritime. Répondant à une contrainte importante d’emprise au sol limitée, le bâtiment se développe dans le gabarit autorisé pour laisser un RDC d’emprise minimale sur le terrain. Au-dessus, le volume d’étages présente de larges porte-à-faux qui s’élancent vers le bassin. S’inspirant des constructions portuaires et navales, de grandes charpentes métalliques permettent la gestion des débords et porte-à-faux. Les façades privilégient l’ouverture et offrent aux étages des vues lointaines qui assurent la symbiose entre les espaces intérieurs et le paysage maritime. La façade sur le quai respecte l’alignement de celles, voisines parallèles au quai. En revanche la façade urbaine sur le côté opposé s’incline par rapport à la courbe du boulevard, exprimant son appartenance au système urbain. Façade d’entrée, elle propose des polychromies accusant par transparence la profondeur du bâtiment et signant son esprit : c’est un lieu vivant et vivifiant, un lieu technique privilégiant l’ouverture et la découverte.

72

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

© François Steindl


Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

73


© François Steindl

© François Steindl

3 Entreprises Gros œuvre : Dumez EPS Couverture / Etanchéité : Rossi Vêture métallique : Axima Menuiseries alu / Serrurerie : Olivier Cloisons / Doublages / Menuiseries int. : Kiecken (voir MENUISERIE p.469) Serrurerie : Loison Electricité : Satelec Plomberie / Chauffage / Ventilation : Hurseaux Ascenseur : Otis Faux plafonds : Lanusse Peinture / Revêtements de sols : Les Peintures Modernes VRD : Eurovia STR

74

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

75


39 avenue Jean Lebas 59100 Roubaix T. +33 (0)3 20 36 56 69 F. +33 (0)3 20 11 14 49

contact@saisonmenu-architectes.com www.saisonmenu-architectes.com

L’Atelier que nous avons créé est une plate-forme de compétences constituée autour de Luc SAISON, Architecte et Isabelle MENU, Architecte Urbaniste et regroupe actuellement 12 personnes. Notre culture de la gestion du projet est commune et repose sur les mêmes modes opératoires. Cependant, les aspects multifonctionnels de la profession et pluri-disciplinaires de l’architecture nous ont conduit à mener des expériences diversifiées dans des domaines de compétences complémentaires : réhabilitation, programmation, urbanisme... Notre intérêt constant pour la forme du questionnement comme instrumentation et moyen de repousser les certitudes, nous porte naturellement à convoquer d’autres savoirs, comme autant de gisements d’expertises : paysagistes, ingénieurs, graphistes, artistes... ayant pour objectif commun de cibler au plus près la demande et d’y répondre dans les meilleures conditions. Tout projet abordé par l’agence s’initie d’une étude pragmatique sur le contexte pris dans son sens large, qu’il s’agisse du travail à mener sur un existant - la réhabilitation d’un bâtiment - ou d’une réflexion à engager à l’échelle du territoire. Tous les éléments qui qualifient et organisent la spécificité d’un site, son histoire, ses usages sociaux, sa topographie seront analysés et assimilés à un champ d’intensité qui sera interprété dans son ensemble afin d’optimiser, pour chaque projet, le fonctionnement et l’économie pour le transformer en un champ spatial. La créativité ne s’exprime pas uniquement dans l’invention des formes nouvelles, mais dans la reformulation de contraintes existantes : c’est considérer la conception sous la forme d’un “processus ouvert” de l’esquisse à la réalisation. Les échanges constants avec la maîtrise d’ouvrage participent de cette démarche : sans demande, il n’y a pas d’architecture puisqu’elle répond à un principe de réalité, elle doit être opératoire. C’est une manière d’assigner à une opération la mémoire d’une multitude d’informations transformées en sensations, perceptions comme autant de déclencheurs d’émotions. Ces astreintes sont une opportunité d’inventer et d’improviser, mais aussi une exigence salutaire à l’élaboration du projet qui décharge en quelque sorte l’architecture de son auto-représentation. Cette approche de la conception évacue tout à priori formel ou stylistique dans l’élaboration du projet au profit d’une recherche sur les conditions de production de l’espace - espace intrinsèque au bâtiment ou dans sa mise en relation à son environnement - en s’appuyant sur une culture, une mise en oeuvre et un savoir-faire contemporain.

76

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Construction 3 Logements collectifs, Logements étudiants, logements tourisme “Tryptik-Housing” Maître d’ouvrage : Nexity ; Performances énergétiques visées : BBC ; Réalisation 2010 ; SHON : 7 100 m2

Le volume est composé de trois programmes à vocation résidentielle décrivant trois manières différentes d’habiter. Cette opération est intergénérationnelle : elle propose à la fois des logements en accession accueillant des familles, des logements étudiants et une résidence hôtellière orientée vers une occupation de cadres en déplacement pour leur travail. Ainsi, l’ensemble réalise une opération de 200 logements. Les trois corps de bâtiment se disposent en forme de U encadrant un jardin intérieur. Les logements collectifs Le projet se fonde sur une référence à l’origami. Une seconde peau, pliée, vient envelopper les balcons, loggias et coursives. Ces éléments de garde-corps sont composés d’un caillebotis de bois massif, fixé sur une ossature en acier laqué blanc. La résidence étudiante Les ouvertures sont accompagnées par un dispositif de tôle perforée ouvragée et pliée qui assure une rythmique intéressante. Un jeu de déclinaison dans la découpe de cette tôle propose une version contemporaine denos blacons en fer forgé. La résidence tourisme Un jeu de dégradé du noir, gris et blanc et des formats de baies viennent composer graphiquement les façades. Le traitement des entrées Afin d’établir un contraste fort qui mette en valeur les entrées, une couleur intense est mise en œuvre : le pourpre violet. Elle est subtilement parsemée et diffusée au travers des matériaux utilisés pour former la spatialité ds entrées.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

77


Construction 3 Logements collectifs, “Bois Blanc” Maître d’ouvrage : Vinci & Escaut Habitat ; Performances énergétiques visées : BBC ; Réalisation 2011 ; SHON : 7 385 m2

L’ensemble du programme de logements s’intalle dans un îlot situé à Lille, dans le quartier Bois Blanc sur un terrain d’une superficie de 4 712 m2. Le site se trouve à la frontière d’une zone d’habitats constituée d’îlots urbains traditionnels et d’un zone industrielle issue des industries textiles et métallurgiques. Ces 93 logements colectifs à vocation mixte de logements sociaux et de logements privés sont combinés en un ensemble de 5 immeubles qui encadrent un grand jardin commun. Dispositif en damier (jeu plein-vide), élevé en volume et générant cinq plots. L’immeuble est environnemental dans sa volumétrie, les cinq plots sont assemblés de manière à aller chercher, non pas une ou deux façades privilégiées Sud, mais cinq. Les façades sont revêtues d’une finition en enduit extra lisse dans un camaïeu de bleu. Des lames de bois de teinte blanche complètent la façade. En se détachant du volume des logements, ces lames de bois créent le volume des loggias et jouent avec la lumière dessinant des vibrations qui animent la façade. Les balcons sont des espaces qui s’émancipent du volume de base ; ils ondulent différement d’un niveau à l’autre renforçant le principe des strates horizontales.

78

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

79


Construction 3 Logements étudiants Maître d’ouvrage : Vinci Immobilier ; Performances énergétiques visées : BBC ; Réalisation 2011 ; SHON : 5 874 m2

80

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Le projet prévoit la démolition de l’ensemble des constructions existantes sur la parcelle, à l’exception de la façade rue Saint Jean, qui est conservée et traitée dans le cadre du projet architectural. Il est prévu la construction de deux bâtiments : d’une Résidence Etudiantes et d’un Résidence de Jeunes Travailleurs. Ces deux résidences seront complètement indépendantes. Un grand jardin longe la façade sud de la résidence étudiante et un jardin plus petit sépare la résidence de jeunes travailleurs de la parcelle voisine à l’est. Les terrasses accessibles aux habitants ouvrent sur ces deux espaces. Le traitement architectural des deux bâtiments s’appuie sur le volume qui forme une façade-signal sur la rue : une colonne en miroir s’élevant au centre du bâtiment plus bas, s’accordant en échelle avec les bâtiments voisins. Les portes-fenêtres équipées de garde-corps en verre et de jalousies s’alignent verticalement et sont reliées par des lisses horizontales au niveau de l’appui. Le détail épuré de la façade est souligné par les débords de bardage métallique qui cachent les montants des menuiseries, en laissant apparaître uniquement le vitrage. Cette rigueur et cette sobriété dans le traitement des façades serviront de support à l’animation qui sera apporté par les jeux de reflets et de lumières sur les miroirs. Ainsi, les bâtiments révèleront tout leur caractère dans les jeux qu’ils entreprendront avec leur environnement.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

81


Construction 3 Maison individuelle, “Riad” Maître d’ouvrage : Privé ; Réalisation Juillet 2008 ; SHON : 400 m2

Une parcelle en dent creuse, limitée de tous côtés par des ensembles construits de hauteurs importantes et diverses, induit la réalisation d’une maison de ville aux gabarits imposés par l’espace laissé disponible. Cette maison de ville est réalisée en continuité d’un immeuble de logements collectifs dont elle empreinte la forme simplifiée, troublant volontairement la lecture d’une maison. Ce projet interroge le programme de maison en site urbain dense, en se concentrant sur sa capacité à donner toutes les qualités de vues, de lumière, d’accroche sur le paysage urbain en priviliégiant la création d’une certaine intimité. Le patio du second étage creuse le bâti, sur le toit, une vaste terrasse prolonge l’espace de détente. Cette forme de capitalisation des espaces extérieurs, en opérant un repli sur soi, fait référence aux riads marocains. De grandes surfaces libres sont distribuées par un escalier qui relie les différents niveaux. Ce système volontairement efficace permet à terme la réversibilité de ce programme de maison en une série de trois appartements superposés. A l’opposé de la façade sur le boulevard, celle sur la cour se découpe en larges baies fixes qui se combinent de panneaux d’aluminium recevant un ouvrant. Ce dispositif assure la ventilation naturelle des pièces. Depuis la cour, les couleurs intérieures rejaillissent sur la façade, les habitants effectuant leurs gestes quotidiens sont en quelque sorte mis en scène, ce jeu “playtime” est offert à la quiétude de la cour.

82

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


83


Construction 3 Maison à patios en ossature bois, “Intramuros” Maître d’ouvrage : Privé ; Réalisation décembre 2007 ; SHON : 187 m2

La configuration du terrain en une bande étroite et longue, auquel s’ajoute l’application réglementaire des gabarits et un recul de 5 mètres, nous a conduit à occuper la totalité du terrain en réalisant une maison traitée en creux, organisée autour du patio, cour et jardin clos. Ces dispositifs permettent de préserver, d’un geste protecteur, l’intimité des habitants. La perception extérieure des volumes simples est troublée par la présence de clôtures, qui “gomment” l’aspect domestique au profit d’une image totalement abstraite et conceptuelle du projet.

84

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


La maison est une “machine à vivre” organisée autour d’une galerie support d’œuvres, qui traverse l’ensemble construit horizontalement et verticalement, assurant des perspectives multiples et des regards obliques. Toutes les orientations ont été exploitées afin de faire pénétrer la lumière au cœur de la maison, y compris au nord par de larges bow-windows qui cadrent la vue du séjour sur les arbres et le ciel. Le plan d’organisation de l’espace est fluide et simple. D’un côté du patio, l’espace nuit est dédié en rez-de-chaussée aux enfants et l’étage aux parents. De l’autre côté s’organise l’espace de vie collective. La galerie assure les relations à tous les niveaux. La toiture plate reçoit une végétalisation qui accentue le confort thermique, permet la récupération des eaux de pluie et offre une meilleure intégration de ce volume dans le site.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

85


Architecte DPLG 8 bis avenue de la Marne BP 50481 59338 Tourcoing Cedex Tél. 03 20 28 10 00 Fax 03 20 28 10 01 agence@efarchi.com www.efarchi.com

Apprécié pour son écriture Architecturale contemporaine et novatrice, ESCUDIE FERMAUT Architecture conduit, depuis une vingtaine d’années, tous types de projets régionaux et nationaux, publics ou privés : Equipements (dans les domaines de l’Enseignement, du Sport, de la Culture, de la Santé….), Locaux Tertiaires et Commerciaux (Bureaux, Sièges Sociaux, Centres Commerciaux…), Logements Collectifs (Promotion privée et Logement social) ; projets pouvant s’inscrire dans le cadre de programmes neufs, de réhabilitations ou mixtes. Le cabinet, qui compte une trentaine de collaborateurs, est organisé en trois “pôles” : Etudes, Maîtrise d’Oeuvre d’Exécution (M.O.E) et Gestion.

La Conception et les Etudes, de l’esquisse aux dossiers techniques, sont assurées par une équipe d’une vingtaine d’Architectes expérimentés, dont 8 Responsables de Projets et dirigées par 4 Architectes Associés. En complète proximité des études, la Maitrise d’Oeuvre d’Exécution interne, composée d’Ingénieurs et Techniciens expérimentés, dotée d’un secrétariat technique, est un atout majeur de l’agence en réponse aux attentes de ses Maîtres d’ouvrages. La Gestion Financière, Humaine, Juridique et Administrative du cabinet est assurée par le service Gestion sous la responsabilité du Secrétaire Général Associé et de l’Assistante de direction. Un infographiste complète l’équipe et participe également à la conception d’aménagements intérieurs.

86

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

ESCUDIE FERMAUT Architecture dispose des références, compétences et moyens nécessaires au bon déroulement de tous types de projets. Dans le cadre de certaines typologies, l’agence favorise les partenariats avec d’autres cabinets, qu’il s’agisse de la Conception ou de la Maîtrise d’œuvre d’exécution (Stade de Valenciennes, Siège Social des Assurances Verspieren à Wasquehal…).

...

Notre équipe, expérimentée et enthousiaste, est plus que jamais sensible aux enjeux humains, environnementaux et économiques auxquels doit répondre l’Architecture de demain.


Construction 3 Pôle Universitaire de Maubeuge (59) Architecte d’opération : JM Simon ; BET Fluides et Structures : Seca Ingénierie ; BET HQE : Ada Environnement ; BET VRD : Profil Ingénierie ; Economiste : JM Thedrez ; S.H.O.N : 6 578m2 ; Coût estimatif : 10 121 700 euros H.T ; Chantier en cours

De chacune des particularités du site, nous avons voulu faire un atout pour donner une identité forte au projet. La Sambre invoque une réflexion sur l’eau. Les fortifications inspirent l’architecture et le paysage La route nationale appelle un signal fort Le chemin de fer impose une protection acoustique La pente découvre les toitures Le projet architectural se compose de trois entités distinctes : La passerelle en bois reliant les différents accès au site. Le monolithe en acier perforé accueillant le laboratoire matériaux et l’amphithéâtre. Le socle composé de terre cuite et de végétation réunissant les IUT, l’ISTV-CEPPES, la bibliothèque et les locaux enseignants. Le hall d’entrée se situe à la jonction de ces trois entités. Il est accessible depuis le parvis, le parking et la passerelle. Il se développe sur trois niveaux et distribue directement et de manière distincte chacun des espaces. Le projet d’aménagement paysager s’organise en relation étroite avec le bâtiment et engage le dialogue entre l’architecture et le grand paysage des alentours. Ces espaces extérieurs proposent une écriture contemporaine et pragmatique qui répond efficacement au programme, une écriture qui emprunte au vocabulaire militaire voisin les talus, et qui invite la Sambre dans les terres. Une écriture qui structure l’espace et qui génère une organisation lisible et évidente. Le projet s’inscrit dans une démarche de haute qualité Environnementale. Une attention particulière a été apportée aux cibles suivantes : Maîtrise des modes de déplacement doux ; Prévention des risques d’inondation ; Création d’une ambiance acoustique extérieure satisfaisante ; Optimisation des principes bioclimatiques ; Optimisation des performances d’enveloppe ; Optimisation des consommations énergétiques ; Valorisation des énergies renouvelables ; Vérification du Facteur de lumière du Jour L’équipe de maîtrise d’oeuvre s’engage à assurer les délais et les coûts de construction proposés pour la réalisation de ce projet en partenariat avec la maîtrise d’ouvrage.

3 Intervenants Paysagiste : Agence Paysages GRDF ; ERDF ; Eau et Force Eiffage Constructions ; Vmdeligny ; Nord Asphalte ; Setiso ; Horizons ;

Tommasini ; Stami ; Cri ; Sae ; Missenard Quint (voir ENT. Gle BAT. p.455) ; Coexia ; Schindler ; Montaron ; Iss ; Souvignet

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

87


Construction 3 Etablissement scolaire Collège Simone Veil à Cappelle en Pévèle (59) Architecte d’intérieur : Sandrine Marque ; Paysagiste : Autrement Dit ; BET HQE : BIO TOP ; BET Fluides cuisines : CTH ; BET Structure VRD Electricité : Euro-Ingenierie ; Economiste Pilotage Coordination : Guy Folliot ; Bureau de Contrôle : Apave ; Coordonnateur SPS : Cosmos ; SHON : 8 608 m2 ; Coût : 14 724 914 € H.T ; Livraison rentrée 2010

Le nouveau collège de Cappelle en Pévèle est un projet à la fois contemporain et soucieux de respecter les traditions et contraintes locales. Sa conception, emprunte de développement durable, l’intègre naturellement dans son environnement rural. Equipement ouvert sur l’extérieur tout en assurant la sécurité des élèves, c’est un projet rationnel avec un plan facilement lisible et des espaces aisément identifiables qui traduit la limpidité de l’organisation fonctionnelle conçue dans le but de favoriser les échanges, la pédagogie et le cadre de vie.

88

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Note technique Le traitement des eaux de pluie a fait l’objet d’une attention particulière : deux cuves de récupération des eaux de pluies permettent de faire 75% d’économie pour les chasses d’eau  ; une partie de l’eau de pluie est également utilisée pour alimenter un bassin paysager  ; le reste de l’eau de pluie est totalement infiltré sur le site. Des panneaux solaires produisent de l’eau chaude pour la demi-pension et pour les logements de fonction. Les chaudières à condensation et à haut rendement couplées à une isolation thermique très performante permettent de réduire la consommation d’énergie de plus de 25% par rapport à la réglementation en vigueur.

3 Intervenants Gros œuvre étendu : Sogea Caroni Peinture sols souples : Technisol Ferrantelli Chauffage / Plomberie / Ventilation / Paillasse : Delannoy-Dewailly Electricité courant fort & faible : Forclum Appareil élévateur : Thyssenkrupp Equipements de cuisines : Cofrino VRD /Aménagements extérieurs : Eurovia Espaces verts : Jardins 2000

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

89


Construction 3 EHPAD de 61 lits dont une unité d’Alzheimer de 12 chambres, Lomme (59) Bureau de Contrôle : Preventec ; Coordonnateur SPS : Cosmos Sécurité ; BET Fluides : CTH Nord ; BET Cuisine : HDM Ingénierie SA ; SHON : 5 775 m2 ; Coût estimatif : 10 387 625 euros H.T ; Livraison Sept 2011

Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendentes – Lomme (59) Projet débuté en 2006, il présente la particularité de regrouper l’ensemble des fonctions communes au centre de chaque niveau, pour orienter les chambres vers les extérieurs ( orientation Est/Ouest). Une forme courbe a été conçue pour accueillir ces fonctions communes afin de casser la linéarité des circulations. Un jeu de patios et de loggias permet l’apport de lumière naturelle dans ces parties. Les façades sont animées par le positionnement aléatoire des loggias. Le Rez-de-chaussée s’organise autour d’une rue centrale qui accueille les différents fonctions et services communs à l’ensemble du bâtiment (Accueil, restaurant, coiffeur, estaminet,…)

90

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Intervenants Economiste : Cabinet Loison (voir INGENIERIE p.454) Gros œuvre / OPC : Scarna Construction Plomberie / CVC : Imatec / Etde Electricité : ETDE Plâtrerie : SDI VRD / Espaces verts : STPI

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

91


Logements 3 Construction de 28 logements Collectifs à Lille (59) Lieu : Euralille II - Bois Habité ; SHON : 2 036 m2 ; Coût estimatif : 2 596 000 Euros H.T ; Année : 2007

Ce projet est une réponse à un concours de logements à Euralille ayant pour thème le “Bois habité”. Construire un bois habité au centre d’une métropole est un projet rare. Nous y répondons par des idées neuves et simples. Les bases communes issues de la réflexion de notre équipe, constituée d’architectes et de promoteurs, pour ce concours nous ont amenés à affirmer la préexistence du bois sur l’habitat, à créer des transparences, une variété de vues, à traiter les accès aux parkings de façon valorisante. Ce travail propose donc un parcours, mise en condition du site, voyage de-stressant du public vers l’intime.

La réponse pertinente au concept de bois habité passe par le rapport que peut entretenir un logement moderne en ville et les usages qui y sont liés, avec un cadre constitué par une nature recréée.

92

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Entreprises Gros œuvre Sogea ; Aubrun ; Norpac ; Sae ; Nord France ; Ramery ; Scarna ; Dumez ; Rabot Dutilleul ; Holbat ; Demathieu & Bard (voir p265) Etanchéïté Smac ; Soprema ; Nord Asphalte ; Spapa ; Sorec ; Ducrocq & Catoire Menuiseries extérieures Aluminium : Horizons ; Lopes ; Legrand ; Havet ; Concept Alu / Pvc ; Malysse Cloisons - Isolation Normovie ; Karpinski ; S.D.I. ; Becourt ; Cannata ; Icp ; Sobati ; Bbi

Carrelage Faïence Cergnul ; C.R.I. ; Rambour ; Dal ; Windels ; Tradisol Menuiseries intérieures GCM ; Normovie ; Lopes ; Roos ; Legrand ; Becourt ; Smets ; Srcm ; Houze - Vilcot ; Da Silva Revêtements de sols souples et bois / Stratifiés Cabre ; Isodal ; Vfa Sols ; Pvs Tapis (voir PEINTURE p.482) Renov Decoration Ferronnerie - Serrurerie FDM ; Farasse ; Nogueira ; Smt ; Metallerie De Flandres Ascenseurs Otis ; Kone ; Thyssen

Peinture / Revêtements Muraux Vandendriessche ; Gilmant ; Urbain ; Braem ; Renov Decoration Electricité / Chauffage / Ventilation Santerne (voir PLOMBERIE p.474) ; Satrelec ; Avrelec ; Sertec ; Ebf Service ; Ids ; Willem ; Filament 62 ; Flasche Plomberie / Sanitaire Ebf Service ; Beaudeux ; Geph ; Cgp ; Chauff Artois ; Suvelier ; Annaloro ; Desbarbieux Terrassement / Vrd / Espaces Verts Van Eecke ; Eurovia Str ; Euroflandres Tp ; Duthoit

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

93


Construction 3 Siège et Magasin Electro Dépôt à Faches-Thumesnil (59) BET Fluides : Cadetel ; BET VRD : Profil Ingénierie ; Bureau de Contrôle / Coordonnateur SPS : Veritas ; SHON : 5 246 m2 ; Coût estimatif : 3 201 223 euros H.T ; Livré en Mars 2011

Le Bâtiment se décompose en deux parties, une première partie qui accueille le magasin Electro-dépôt Fâches Thumesnil et une seconde partie qui accueille le siège France de la société Electro-Dépôt. La seconde partie s’organise autour d’une allée centrale qui distribue les différents services et lieux communs du siège, sur trois niveau. Cette allée a été pensée comme une rue, elle traverse l’ensemble du bâtiment et invite les employés à la rencontre lors des divers déplacements à l’intérieur des locaux. Le traitement des surface est brut (Béton , Résine), des bancs et des palmiers animent l’allée centrale, ce qui accentue l’idée de rue passante.

94

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

95


3 Intervenants Gros œuvre : Demathieu & Bard (voir p265) Charpente / Couverture / Etanchéité / Bardage : Valeres ; Cibetanche Menuiseries extérieures / Serrurerie : STM Menuiseries intérieures / Cloisons / Faux-plafonds / Cloisons modulaires : Franvime Carrelage / Faïences : C.R.I. Peintures : Vandendriessche Chauffage / Ventilation / Plomberie : CFCI Electricité : Delporte Ascenseur : OTIS

96

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

97


Construction 3 Stade du Hainaut à Valenciennes (59) Bureau de Contrôle : Veritas ; Coordonnateur SPS : Cobat ; Coordonnateur SSI : Ssicoor ; Ingénierie du feu : Efectis ; OPC - BET structure - VRD : Sechaud Bossuyt (S/T JMG AMO) ; BET Fluides : CTH ; SHON : 10 659 m2 ; Coût estimatif : 61 210 205 euros H.T ; Année 2011

Ce stade assume totalement son statut de “stade urbain”. Il participe à la vie et à l’animation de la cité, tout en évitant l’étalement urbain généré par les projets réalisés en périphérie des villes. Ainsi, le stade est parfaitement desservi par les infrastructures de transports en commun, et le tissu urbain absorbe naturellement les places de stationnement nécessaires aux spectateurs les soirs de match. Il aurait fallu sacrifier plusieurs dizaines d’hectares de terres agricoles si le stade avait été réalisé à l’extérieur de la ville. De par sa qualité architecturale, le Stade du Hainaut va apporter une véritable valeur ajoutée au quartier. Les aménagements de cet édifice vont permettre de nouvelles liaisons douces avec le centre ville et les quartiers alentours renforçant ainsi son attractivité. C’est dans cette logique que Valenciennes Métropole s’engage à réaménager l’avenue des Sports.

98

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


quelques

CHIFFRES

85 000 m3 de terrassement. 660 pieux pour les fondations. 14 000 m3 de béton coulé. 1 200 tonnes d’acier. 6 grues. 1 800 tonnes de charpente. 12 kilomètres de gradins. 8 000 : le nombre d’écailles argentées recouvrant le stade. Soit une surface de 8000 m²

200 : le nombre de salariés présents en moyenne sur le chantier.

130 000 : le nombre d’heures de travail pour réaliser le chantier.

15 000 : le nombre d’heures de travail en insertion.

25 mois d’activités pleines (intempéries de 4 mois non compris)

3 Intervenants Charpente / Couverture : Terrell International Acousticien : Lamoureux Paysagiste : Base Spécialiste pelouse : Besl Spécialiste HqE : Tribu Scénographe : Labeyrie Gros œuvre : Sogea Caroni ; Norpac ; Maning Cloisons / Menuiseries int. / Faux plafonds : Victoire Sapiso

Revêt. sols et murs en durs / Revêt. de sols souples / Peinture : Caronor ; MPK ; Delcroix Métallerie : Cabinet Loison (voir INGENIERIE p.454) Sièges spectateurs : Bertele Lots Techniques : Satelec ; MqB VRD / Espaces verts : Ramery TP ; ISS Espaces Verts

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

99


Philippe M. Caucheteux et Sophie Bello Architectes DPLG 99 rue Masséna 59493 Villeneuve d’Ascq Tél. 03 20 41 25 12 Fax 03 20 41 24 72 contact@caucheteux-bello.com

Réhabilitation 3 La troisième vie du Collège Robert Schuman : l’union, l’innovation, le rassemblement, la vitalité, la diversité Maîtrise d’ouvrage : Conseil Général du Nord

La lecture de la désunion et de l’isolement des bâtiments sur le site actuel tant en interne qu’à l’externe nous a conduit à imaginer un projet unificateur qui retisse les liens aujourd’hui absents et à créer une lecture pédagogique des lieux. En harmonie avec l’existant, le registre d’orthogonalité est affirmé, la composition s’appuie sur les alignements présents sur site, un matériau unique de parement est déterminé pour les façades des bâtiments neufs ou à réhabiliter liaisonnant et ré-unifiant l’ensemble : le projet constitue un corps revêtu d’une peau cuivrée.

100

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Entreprises Gros œuvre étendu : Leon Grosse Couverture / Etanchéité / Bardage : Sergeant Equipements de Cuisine : Cofrino Vrd / Espaces verts : Sa Scop Euroflandres Tp Electricité : Cegelec Chauffage / Ventilation / Plomberie / Sanitaire : Delannoy Dewailly

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

101


Renouvellement urbain 3 Résidence étudiante Facotel, Roubaix (59) Maîtrise d’ouvrage : Nexity - George V

La façade urbaine ouverte sur la rue de l’ouest, perceptible depuis la gare de Roubaix, constitue, pour ce quartier de la ville, un fond de scène stratégique, à valoriser pour l’expression du renouvellement urbain. La résidence étudiante s’inscrit dans une vision urbaine proche et lointaine. Sa vibration colorée cadre un nouveau repère dans la ville et démontre que le renouvellement urbain avance vers des nouveaux quartiers. Conçue comme un tableau, elle prolonge l’engagement de la ville dans l’affirmation de la créativité comme moteur du dynamisme urbain et social.

102

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Maison individuelle 3 Maison, région lilloise Maîtrise d’ouvrage : Privé

Les grands objectifs de composition retenus sont les suivants : 1. S’intégrer de manière la plus simple et efficace possible dans le paysage. 2. Composer la parcelle de manière à implanter la maison et la lier au territoire où elle s’implante. Dans le but d’atteindre ces 2 objectifs, ont été mis en place les principes suivants : -  Créer un volume simple dont les matériaux et les couleurs s’intègrent au paysage et qui permette de traiter le dénivelé. Le projet, en respectant les limites de constructibilité et la limite d’implantation, s’oriente au sud, vers les vues lointaines possibles par l’orientation du terrain. La construction composée par un seul volume, développe sa longue façade au Sud, et ouvre l’ensemble du rez de chaussée par de longues baies vitrées, permettant à l’usager de bénéficier de l’orientation favorable du Sud et des vues, se projetant alors un maxima vers l’extérieur depuis l’intérieur. - Structurer la parcelle dans toute sa dimension. L’ensemble du projet est structuré sur une trame de 6 mètres. Cette trame compose les espaces intérieurs et les espaces extérieurs. Le projet se développe sur l’extérieur et permet de tisser des liens entre la construction de l’habitation et les espaces extérieurs de détente et de plantation. Cette façon de tramer le territoire, projette des espaces, tels que des terrasses, des zones de plantation à l’extérieur de l’habitation.

3 Entreprises Vrd : Stpi Ossature Bois / Bardage de façade : Conception Bois Etanchéité : Roussel Plâtrerie : Cloison Nord Menuiserie ext. & int. : Richart Plomberie / Chauffage : Suvelier Electricité : Delberghe Chape : Roberto

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

103


Logement collectif 3 44 Logements sociaux en habitat passif “Vert Ebène” Site Le Bois Habité – Euralille, Lille (59) Maîtrise d’ouvrage : Partenord Habitat ; Maîtrise d’œuvre : Agence Bello-Caucheteux Architectes, BET Thermique : ENERGELIO ; BET Structure Fluides : Khéops ; Démarrage chantier : Février 2010 – Livraison : 2°semestre 2012

Habitat passif et qualité architecturale

Promenons-nous dans le BOIS LILLOIS : Le projet est l’outil architectural correspondant à la spécificité urbaine “verte” du site du Bois habité. Le premier objectif est la maîtrise de l’intimité au cœur de la densité. Le sentiment d’intimité est assuré par la garantie d’être préservé du regard des autres sur sa vie privée. - Premier outil architectural mis en place pour maitriser les vis-à-vis : La construction en quinconce : Il s’agit de concevoir un jeu de décalage entre les constructions mitoyennes en avant/en retrait, pour supprimer les vues latérales. C’est la masse du bâti qui gère l’intimité et crée des “alvéoles” préservées des vues plongeantes, des vues latérales d‘un logement à l’autre. - Deuxième outil architectural pour corriger les vis-à-vis : La présence du végétal (thème fondateur du Bois Habite) : La présence magnifiée du végétal est pensée comme espace bâti, alliant sa qualité d’agrément visuel à ses qualités d’écran de protection visuelle. - Troisième outil architectural pour corriger les vis-à-vis : Le retournement des orientations : des vues et des orientations suppriment les vis à vis et les vues plongeantes, et offrent des jardins suspendus ensoleillés. Le deuxième objectif est la maîtrise de l’ensoleillement au cœur de la densité. La densité urbaine est fréquemment un obstacle à la perméabilité du bâti et du non-bâti à l’ensoleillement. Les travées transversales non construites au-delà du R+1 laissent le soleil du SUD pénétrer en cœur d’ilot et illuminer les séquences de jardins et terrasses. Le troisième objectif est la valorisation du logement urbain vert au cœur de la densité. Le projet est conçu de manière à satisfaire aux exigences du label “Passiv Haus Institut” - représenté en France par “la Maison PASSIVE”. Ce label est délivré aux bâtiments sur la base de leur conception et des calculs thermiques justifiant d’une consommation d’énergie limitée à 15 kWh/an/m². Le site urbain mis en place par la SAEM Euralille est une vitrine architecturale largement médiatisée. Il se veut être fortement innovant en réflexion sur la qualité du logement face aux problématiques environnementales de ce siècle. Y situer, dans le cadre de la réalisation de ces 44 logements sociaux de Partenord, une opération démonstrative est une opportunité à saisir afin d’inciter l’ensemble du monde de la construction à s’investir dans ce type de conception et amorcer après lui une nouvelle pensée constructive du logement.

3 Entreprises Gros œuvre : Ramery Batiment Ossature bois : Laurenge Bardage : Sterec Menuiserie extérieure : Billiet Etanchéité : Sterec Plâtrerie : Drumez

104

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

Peinture : Indigo Chauffage / Ventilation / Plomberie / Sanitaire : Beaudeux Electricite : Sertec Ascenseur : Schindler Serrurerie : Lm Métal VRD / Espaces verts : Ramery Tp


Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

105


Tao Architecte Urbaniste 46 rue Daubenton 59100 Roubaix Tél. 03 20 02 09 16 Fax 03 20 02 15 84 archi.tao@wanadoo.fr

Réutilisation 3 Bâtiment collectif, Armentières (59) Maître d’ouvrage : Partenord Habitat ; SHON : 4 511 m2 ; SHAB : 3 300 m2 ; Montant des Travaux : 3,4 M € H.T. ; Typologie : 16 logts ind. et 32 coll. - 12 T2 19T3 15 T4 2 T5 ; Stationnement : 54 places stationnement ; Phase : ACT ; Équipe : Architecte co-traitant : TAO Architectes ; B.E.T mandataire : Sechaud & Bossuyt ; Économiste : MECA Démarche HQE - Niveau 1 du Référentiel Qualité Environnementale de LMCU.

Le projet consiste en la restructuration de la Résidence le Mahieu, ancien hospice transformé en structure d’accueil pour personnes âgées, et la construction d’un bâtiment neuf après démolition des annexes pour créer 48 logements : - 32 logements collectifs locatifs dans l’existant - 10 logements locatifs et 6 logements individuels en accession en construction neuve.

106

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Entreprises Gros œuvre étendu : Ramery Carrelage / Faïences : Cri Cloisons / Menuiseries int. : Normovie Désamiantage / Démolition : Leporcq Gros œuvre / Rénovation : Dujardin (voir ENT. Gle BAT. p.454) Charpente / Couverture / Etanchéité : Cosanor Menuiseries ext. / Serrurerie : Tmm Menuiseries int. : Maillart Peinture / Sols souples : Indigo Electricité : Gds Electricité Plomberie / Chauffage : Beaudeux Sanitaire

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

107


Reconstruction 3 Écoles Lamartine et Blanche Neige (59) Maître d’ouvrage : Ville de Maubeuge ; SHON : 2 250 m2 ; Montant des Travaux : 3,9 M € H.T. ; Phase : livré ; Équipe Archi mandataire : TAO Architectes ; Archi d’intérieur : AEPURE ; B.E.T : HEXA Ingenierie ; B.E.T HQE : SOLENER ; Économiste : S. BOUTET ; Paysagiste : Autrement Dit ; Démarche HQE - Gestion chantier propre - Récupération des eaux de pluies Toitures végétalisées - Second jour en circulations. Isolation par l’extérieur - Capteur solaire et chaudière à condensation - Ventilation double flux Chaussées réservoirs infiltrantes et noues

Reconstruction de l’école maternelle Blanche Neige et de l’école primaire Lamartine, dans le cadre de l’ANRU du quartier de l’Epinette à Maubeuge. Les constructions s’inscrivent dans un contexte urbain et social en pleine mutation. La ville de Maubeuge a souhaité intégrer le projet dans une démarche de haute qualité environnementale.

3 Entreprises Gros œuvre : Tommasini Construction Charpente bois : Trbc Couverture / Etanchéité : Applicamat Menuiseries ext. / Serrurerie : Horizons Plâtrerie / Isolation / Faux plafonds : Victoire Carrelage / Faïences : C.R.M. Sols souples : S.A.E. Peinture / Revêt. muraux : Caméléon Peinture (voir PEINTURE p.482) Chauffage / Plomberie : Degroote Electricité : Snef Ascenseurs : Schindler Equipements de cuisine : T.H.E VRD / Espaces Verts : Screg Nord Picardie

108

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

109


Construction 3 Centre de formation d’apprentis, Caudry (59) Maître d’ouvrage : Chambre des Métiers et de l’Artisanat du Nord ; SHON : 6 000 m2 ; Montant des Travaux : 13 M € H.T. ; Phase : PRO ; Équipe : Archi mandataire : Letizia Pellegrino - Archi co-traitant : TAO Architectes ; BET Technique : SAUNIER ; Économiste : Guy FOLLIOT ; Démarche HQE - Label BBC ; Limitation de l’impact environnemental, le maintien et le développement des écosystèmes. Géothermie, membrane photovoltaïque, structures bois et béton, traitement des eaux usées par lagunage sur site. Ventilation double-flux, géothermie sur nappe aquifère couplé avec pompe à chaleur. Chauffage et rafraîchissement par le sol.

110

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Cette opération consiste en la construction d’un Centre de Formation d’Apprentis, de salles de formations, d’un Centre de ressources et d’une Antenne économique. L’objectif principal est de privilégier l’intégration de l’établissement au site naturel remarquable et d’inscrire durablement le CFA dans son contexte tant au point de vue qualitatif que fonctionnel.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

111


112

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Entreprises Menuiseries ext. / Serrurerie : Horizons Plâtrerie / Isolation / Faux plafonds : Victoire Appareils élévateurs : Otis Nord-Ouest Lille Gros œuvre étendu : Ramery Peinture / Sols souples : Veret Carrelage / Faïences : CRI Electricité : Santerre CVC : Axima Seitha Géothermie : Sade Cgth Cuisine de colllectivité : HDC VRD / Espaces verts : Jean Lefebvre

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

113


Reconstruction 3 Collège Vauban, Maubeuge (59) Maître d’ouvrage : Conseil Général du Nord ; SHON : 9 800 m2 ; Montant des travaux : 15 M € H.T. ; Phase : AOR Livraison 06.10 ; Équipe : Archi. Mandataire : TAO Architectes ; Archi. co-traitant : Atelier 24 ; Archi. d’intérieur : Sandrine MARQUÉ ; B.E.T technique : BERIM ; B.E.T HQE : SOLENER ; Démarche HQE - Collège Certifié HQE ; Gestion de l’énergie : facteur 4 < 50 kWh par Isolation extérieure ; Menuiserie Bois AluBE + agon ; Ventilation double flux avec récupération ; Chaudière à condensation ; Assainissement par techniques alternatives 0% de rejet : Noues + bassins ; Récupération eau de pluie : WC, Vidoir ménager et arrosage extérieur.

Projet de reconstruction, sur un autre site du Collège Vauban rue de Douzies à Maubeuge. Le site est particulièrement contraint par un relief en fort dénivelé vers l’ouest avec la présence d’une faille au centre de la parcelle. A cette contrainte majeure s’ajoute l’interconnexion avec les voies d’accès et la présence d’habitations sur le côté Est et Sud de la parcelle, dont il faut préserver autant que possible la vue intéressante en direction de la Flamenne. De cet ensemble de contraintes résulte le parti environnemental fort d’un axe structurant Nord-Sud sur lequel les bâtiments viennent se poser et s’enterrer partiellement côté Est.

114

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Entreprises Menuiseries ext. / Serrurerie : Horizons Gros œuvre : Demathieu & Bard (voir p265) Vetûres / Façades : Luc Daniel Plomberie sanitaire : Farasse Fluides Chauffage / Ventilation : Mqb Electricité : Etde Cuisine de colllectivité : Cofrino Appareils Elevateurs : Otis Nord-Ouest Lille

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

115


Construction 3 Halte-garderie, Tourcoing (59) Maître d’ouvrage : Ville de TOURCOING ; SHON : 450 m2 ; Montant des Travaux : 900 000 € H.T. ; Phase : Travaux réceptionnés ; Équipe : Archi mandataire : TAO Architectes ; B.E.T Thermique : KHEOPS ; Économiste : Cabinet GAQUÈRE ; Démarche HQE ; Bâtiment à faible consommation d’énergie ; Cref - 30 %. Construction à ossature bois ; Plancher chauffant basse consommation pour les grands espaces ; VMC Double flux avec récupération de chaleur ; Production de l’eau chaude sanitaire par capteurs solaires vitrés ; Maîtrise des champs électromagnétiques ; Valorisation de la relation avec le parc de jeux des enfants situé à l’arrière du terrain.

3 Entreprises Gros œuvre étendu : Spie Batignoles Nord Electricité : Satelec Chauffage / Ventilation : Synerbat

116

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Projet de construction de la Halte-Garderie Jean Lamarque pour l’accueil de 24 enfants, rue de la Fonderie à Tourcoing. La halte-garderie s’articule entre l’alignement de la rue de la fonderie et la salle de sport pour se prolonger et s’ouvrir sur le jardin privé et le parc public. La halte-garderie est conçue premièrement suivant un registre à destination des enfants : volumétrie à la fois simple et ludique, succession de couleurs vives pour le mobilier et les différents revêtements, continuité dans les espaces, volumes de différentes hauteurs à l’image des “jeux de cubes”.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

117


Construction 3 Centre social et Salle polyvalente, Hem (59) Maître d’ouvrage : VILLE DE HEM ; SHON : 2 085 m2 ; Montant des Travaux : 3 M € H.T. ; Phase : DET ; Équipe : Archi mandataire : TAO Architectes ; BET Structure, fluides : SIRETEC ; BET HQE : BIOTOP ; Économiste : SIB ; Démarche HQE ; Tous les choix constructifs (matériaux, systèmes constructifs) font l’objet d’une analyse afin de réduire les impacts environnementaux. L’alternative “H.Q.E.” n’est recherchée que si elle ne remet pas en cause les caractéristiques techniques. Charte chantier propre. Récupération et Tamponnement des eaux pluviales.

Cette opération consiste en la construction du Centre Social, de la Halte Garderie et de la salle polyvalente sur l’ensemble de parcelles mises à disposition par la ville de Hem. Le projet est organisé autour de plusieurs patios, d’une cour de services et d’espaces verts en relation visuelle avec un futur parc. Cette construction s’inscrit dans le cadre d’une démarche de qualité globale avec une préoccupation particulière pour l’intégration architecturale et la prise en compte des paramètres d’environnement.

3 Entreprises Menuiseries ext. / Serrurerie : Horizons Gros œuvre : Cari Charpente bois : Bsm Couverture / Etanchéité / Bardage : Normand Construction Voiries reseaux divers : Euro Flandres TP Cloisons / Menuiseries int. : Normovie Peinture / Sols souples : Pique et Fils Chauffage / VMC / Plomberie sanit. : Missenard Quint (voir ENT. Gle BAT. p.455) Electricité : Sttn Carrelage / Faïences : Ardeco

118

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

119


12 rue Gosselet 59000 Lille Tél. 09 66 88 52 56 contact@wonkarchitectes.fr www.wonkarchitectes.fr

Réhabilitation & Extension d’une habitation 3 Maison B à Wasquehal (59)



Surface : Réhabilitation : 85m² + Extension : 32m² ; Budget : 83 612.00 € HT ; Maîtrise d’ouvrage : Privée ; Maîtrise d’oeuvre : Thibaud Foucray ; Terminé en 2010

La maison existante est située à Wasquehal, à mi-chemin entre Lille et Roubaix. Son principal atout est un jardin bien exposé planté d’un très beau magnolia. Le projet s’est concentré sur l’extension des espaces de vie et la modification du rez-de-chaussée existant. La maison datant de 1930 était composée d’une accumulation de petites pièces cloisonnées, de couloirs et de portes. La première proposition a été de tout ouvrir : éliminer tout cloisonnement, élargir les fenêtres sur le jardin. L’extension doit permettre de faire entrer le jardin et le ciel dans la maison. Une alternance de larges baies coulissantes et de vitrages fixes constituent sa façade. Une terrasse en bois prolonge le parquet de chêne clair qui recouvre la totalité du sol du rez-de-chaussée. La maison existante a une dalle de rez-de-chaussée légèrement au-dessus du terrain naturel, ce qui procure l’occasion de décoller l’extension et la terrasse du sol. L’agrandissement forme un L, ce qui permet de distinguer la cuisine de la salle à manger. Au bout du L le magnolia est si proche de la maison qu’on a l’impression que l’on peut toucher ses branches depuis la table de la cuisine. Une attention toute particulière a été apportée lors du chantier pour ne pas trop toucher aux racines. L’extension est constituée d’une ossature bois et d’une toiture terrasse revêtue d’un bardage en zinc. L’isolation est faite entre les gitages du plancher et de la couverture. Les murs sont isolés par l’intérieur, mais l’extension étant de plain pied, il n’y a pas de pont thermique. L’électricité et le chauffage, de la maison existante, ont entièrement été remis aux norme s (chaudière gaz à condensation).

3 Entreprises Gros œuvre étendu : Muaro Electricité Courant Fort & Faible : AJ Elec Chauffage / Ventilation / Climatisation / Plomberie : Aqua Watt

120

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


© Wonk Architectes

121

© Wonk Architectes


3 Institut de Formation en Santé, Lomme (59)

Programme : Centre de formation (amphithéâtre, salles de travaux pratiques,

salles de cours, bureaux, etc.) ; Surface : 3 200m² ; Budget : 4 403 420.00 € HT ; Maîtrise d’ouvrage : SCI des Facultés Catholiques de Lille ; Maîtrise d’oeuvre : Wonk Architectes, Projex Ingénierie, Diagobat, Daniel Caucheteux ; Mission : Complète (loi MOP) ; En chantier / Livraison 2012

L’institut de formation en santé est conçu comme un édifice à la fois simple, efficace et contemporain. Le projet allie rigueur et fonctionnalité dans un cadre urbain répondant à un îlot paysager ouvert, protégé, propice aux activités qui doivent s’y dérouler. A cette fin, nous retenons les dispositions suivantes : Une géométrie réglée, calée sur l’angle Nord Ouest de l’ilot libérant un parvis le plus généreux possible. Le projet donne à lire les diverses strates qui le constituent en dialogue avec un coeur d’ilot ouvert. Le parvis fabrique alors une nouvelle pièce urbaine. Il relie la rue et le centre de l’ilot et autorise les échanges entre les différents bâtiments qui le constituent. Ces échanges seront une des caractéristiques de l’identité du nouveau quartier d’Humanicité. La transparence maîtrisée du rez-de-chaussée rassemble le parvis, le hall et la cafétéria en un lieu convivial. Une silhouette singulière s’exprime depuis les différentes perspectives. L’amphithéâtre, le centre de ressource et les salles de travaux pratiques, éléments particuliers du programme sont mis en scène pour distinguer les différentes polarités du projet. Le porte-à-faux de l’amphithéâtre désigne clairement une entrée protégée. Des toitures plantées offrent des espaces calmes en belvédère et dessinent une ligne de ciel découpée.

122

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

© Wonk Architectes

Les matériaux de façades, alternance de verre et de polycarbonate blanc, offrent un jeu subtil de différentes transparences et baignent l’intérieur de lumière naturelle.


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

123


© Wonk Architectes © Wonk Architectes

124

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


© Wonk Architectes © Wonk Architectes

Le centre de ressources

© Wonk Architectes

Plans des niveaux courants

Le hall d’entrée est ouvert sur la ville et le parvis

L’amphithéâtre

3 Entreprises

Stéréograph

VRD Ass Gros œuvre : Holbat Etanchéité / Couverture : Smac Menuiseries ext. / Alu / Serrurerie / Bardage / Isolation ext. : Loison Menuiseries int. : Espace Interieur Cloison / Isolation / Plâtrerie / Faux Plafnds : Stami Chauffage / Ventilation / Climatisation / Plomberie : Coexia Electricité courant fort & faible : Delporte Peinture / Revêtements sols souples / Carrelages / Faïences : Pique et Fils Mandataire Appareils élévateurs : Kone Rails lève malades : Sclessin

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

125


3 Maison des Sports à Lille (59)

© Wonk Architectes

Programme : Equipement public : Pavillons d’accueil à la Citadelle de Lille ; Surface : 700m² ; Budget : 1 200 000.00 € HT ; Maîtrise d’ouvrage : Ville de Lille ; Maîtrise d’oeuvre : Wonk Architectes, Paysages (Mandataire), Osmose, Etienne Poncelet, Ma-Geo, Luc Gaillet, CCB, Arcade ; Mission : Complète (loi MOP) ; Statut / Date : Etudes en cours / Livraison 2014

126

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


La maison des sports est un lieu situé à la convergence des cheminements, des déambulations qui composent l’aménagement de la plaine. La maison des sports est un parvis qui se serait soulevé pour accueillir le public. Elle est arpentée par les riverains, les sportifs, les enfants et les promeneurs mais aussi par les arbres, l’eau, la faune et la flore. Cette volumétrie éclatée et étirée, qui correspond à l’échelle de trois grands pavillons, est suffisamment présente pour être identifiable par tous. Un grand parvis est alors créé vers la ville et le champ de Mars, manifestant ainsi le caractère public et accueillant du nouvel équipement. La maison des sports est avant tout un support à de nouvelles pratiques sportives urbaines et ludiques : on peut monter sur son toit, se laisser rouler ou simplement s’adosser aux douces pentes herbeuses des talus qui longent certaines de ses façades. Nous avons l’occasion de créer une nouvelle place, de nouveaux belvédères. Le programme initial de 500m² est transfiguré et atteint 3000m².

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

127


© Wonk Architectes

Le programme a été réparti en trois entités s’adressant chacune à une facette du parc : • L’accueil des sportifs et des promeneurs est un pavillon en proue, orienté vers la promenade bord à canal, vers le champ de mars. • L’accueil des groupes et des scolaires se loge à l’Est de la plaine, dans un sous-bois. Cet écrin végétal offre un lieu d’intimité propice à l’accueil de ce type de public. • Le bar/restaurant s’adresse plus particulièrement à la plaine des manifestations, à l’ouest. La terrasse au bord de l’eau est une invitation à un moment de détente à l’écart du bouillonnement de la ville, à l’image des estaminets qui occupaient jadis la parcelle dite du “petit paradis”. Un micro-urbanisme est mis en place. Les trois pavillons cadrent le projet à la manière d’une place de village avec sa “mairie” (le bâtiment d’accueil), son école (la salle de classe) et son bar.

128

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

129


Vincent Delsinne Architecte DPLG

Centre Tolède 51/53 rue de l’Alcazar 59000 Lille Tél. 09 61 36 47 31 Fax 03 20 15 21 81 Mob. 06 14 43 52 55 vincent.delsinne@orange.fr www.delsinne.architecte.fr

A la suite d’une pratique professionnelle développée dans différentes agences depuis 1998, de l’étude urbaine et paysagère, à la conception de logements et d’équipements, en passant par le développement de systèmes de façade, Vincent DELSINNE a eu l’opportunité de mener plusieurs projets de la plus grande à la plus petite échelle. Depuis 2004, installé en tant qu’architecte libéral, et aujourd’hui devenu l’ATELIER d’ARCHITECTURE DELSINNE, nous développons des projets dans les régions Nord, Ile de France et les Ardennes, dans les secteurs public et privé. L’évolution progressive de la perception des impacts de l’aménagement sur l’environnement a amené l’atelier à se former et à développer son activité d’étude et de conception avec les principes de la qualité Environnementale dans divers projets. L’agence s’engage vers un mode de vie contemporain écologiquement responsable dans le but de démocratiser l’accès à l’habitat passif et bioclimatique. La démarche met en avant : - l’utilisation de concepts et techniques contemporains en termes de rentabilité, de productivité et d’économie au service d’une réelle interactivité des éléments passifs d’un habitat et de leur convivialité d’utilisation. - l’interprétation des exigences communales dans une vision géo bioclimatique en développant des modèles d’urbanisation directement liés à la géographie du lieu, de son orientation solaire et de la typologie parcellaire. La démarche haute qualité environnementale est au centre de nos préoccupations, ce qui nous amène à mettre en œuvre des propositions adaptées à chaque projet en termes de qualité spatiale, de choix de matériaux, de systèmes structurels.

Copyright photographies JULIEN LANOO PHOTOGRAPHE www.ju-la.be VINCENT DELSINNE ARCHITECTE www.delsinnearchitecte.fr

130

3 Entreprises Gros œuvre : Delbat VRD : Les Jardins de Scarpe Structures bois / Plâtrerie / Menuiseries int. et ext./ Isolation / Etanchéité : Conception Bois Electricité / VMC : Inovelec Plomberie / Ecsaliers : Acti’chauff


Démarche environnementale 3 Maison passive, Neuville en Ferrain (59) BBC Effinergie (Cequami) & Labelisée Passivhaus Equipe : ENERGELIO, Bureau d’études Thermique ; ECO THERMIC HABITAT, Test d’infiltrométrie et Test caméra thermique ; Maître d’ouvrage : Privé ; Surface : 180 m² ; Budget : 375.000 € HT ; Mission complète

Une maison passive consomme 90% d’énergie de chauffage en moins qu’une construction existante. Et 75% de moins qu’une maison nouvellement construite selon la réglementation thermique actuelle (RT2005). Quels que soient son mode de construction et sa situation géographique, une maison passive, avec tout le confort actuel, n’a pas besoin de plus de 15 kWh par m2 et par an de chauffage, que la consommation d’énergie primaire ne doit pas dépasser la valeur de 120 kWh par m2 par an et que l’étanchéité à l’air soit efficace avec un paramètre n50 < 0,6 h-1.

Pour se chauffer, la maison passive utilise toutes les sources de chaleur disponibles (soleil, habitants, etc.). Les fenêtres et l’isolation extrêmement efficace des murs extérieurs, du toit et du sol, permettent de garder la chaleur à l’intérieur. L’air neuf est fourni par une ventilation mécanique contrôlée (VMC double flux) , qui récupère la chaleur de l’air sortant pour réchauffer l’air entrant.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

131


Démarche environnementale, Extension 3 Musée du Feutre, Mouzon (08) Equipe : FLEURY Emmanuel, Architecte du Patrimoine ; Maître d’ouvrage : Ville de Mouzon ; Surface : 110 m² ; Budget : 230.000 € HT ; Mission complète

132

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

133


134

Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais


L’opération porte sur la restructuration d’un entrepôt, jouxtant le bâtiment historique du Musée du Feutre, pour en faire son extension. Le parti d’intervention tend à conserver le caractère industriel de l’entrepôt ; seul l’aspect extérieur des façades est modifié de manière à les intégrer harmonieusement au bâtiment existant.

Le volume intérieur est divisé en deux bandes. Une bande étroite sur deux niveaux qui renferme les bureaux et les parties techniques. Et une bande plus large en double hauteur destinée à recevoir les expositions temporaires du Musée.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

135


3 Edicule sanitaire sur la Place du Marché, Loos (59) Maître d’ouvrage : Ville de Loos ; Surface : 70 m² ; Budget : 173.500 € HT ; Mission complète

136

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Dans le cadre de l’aménagement de la place du marché de la ville de Loos, le projet consiste à l’habillage d’un transformateur existant et d’un local sanitaire, nécessaire au fonctionnement du marché. L’édicule est, avec les arbres existants conservés, le seul élément émergent de cet espace public. Ce petit équipement devient l’élément repère et original du site. Son habillage destiné à résister à toutes tentatives de dégradation, est constitué d’une structure métallique, support de panneaux en caillebotis ajourés.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

137


Démarche environnementale 3 Maison de ville “Fleur de Lille”, Lille (59) Site Fauvet Rail - Rue J.Walter Maître d’ouvrage : SCI Fleur de Lille & Kicken Immobilier Construction ; Surface : 150 m² ; Budget : 250.000 € HT ; Mission de partielle

Le terrain sur lequel s’implante le projet est une ancienne friche industrielle (Fauvet Girel) située entre un quartier d’habitations le Cité des Fleurs au milieu du XXème siècle et la Cité hospitalière de Lille. Afin de restructurer le quartier, deux nouvelles rues sont crées en prolongement de rues existantes.

Le projet des maisons de ville s’inscrit entre ces deux voies nouvelles. Les nouvelles habitations s’étalent sur trois voiries nouvelles transversales. Les maisons de ville privilégient l’espace, la lumière, la clarté des pièces et le plan ouvert.

Elles mettent en avant les qualités du développement durable : matériaux peu consommateurs d’énergie, isolation extérieure, capteur solaire

138

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Entreprises Electricité / VMC : Inovelec Plomberie / Ecs. : Acti’chauff Gros œuvre : Brackman Façade : GBN Plomberie sanitaire : Atout Climat Menuiseries int. et ext. : Menuiserie d’Halluin (voir MENUISERIE p.467) Plâterie : Cloisonnor Peinture : Fonteyne Film Vitrage : Nps Window Tech (voir p.480)

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

139


Aménagement 3 Cabinet dentaire, Roncq (59) Maître d’ouvrage : Privé ; Surface : 147 m² ; Budget : 100.000 € HT ; Mission complète

140

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Entreprises Menuiserie : Maillart Serrurerie : Mag Plomberie : Delporte ElectricitĂŠ : Sev

Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

141


Agence Stéphane Duca Architecte DPLG 88 rue de Marquillies 59000 Lille contact@duca-architecte.fr www.duca-architecte.fr

Construction 3 Plateforme logistique GRT, Montierchaume (36)

3 Entreprises VRD : Techroba Clôture / Portail : Foucret BTP Paysage Espaces verts : ISS Equipement ferroviaire : Brifer Gros œuvre / Génie civil : Boutillet Bureau études / Structure : Soneco Dallage : Eurotech Charpente : Cmbp Panneau béton cellulaire : Bcco Couverture / Désenfumage / Bardage : Cetibam Menuiseries Alu : Dumazert Portes industrielles / Equipement quai : Portland Serrurerie : Loison Porte coupe-feu : Portafeu Electricité / Détection incendie : Ineo Centre Plomberie : Berry Chauffage Chauffage / Entrepôt Pac Gaz VMC : Axima Seitha Menuiseries int. / Faux plafond / Cloison : Lecomte Carrelage / Faïence : Sol Equipement Peinture / Résine : Atb Alarme video : Ineo Engeneering et Systems

142

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

143


Réhabilitation et extension 3 Maison individuelle, Nieppe (59)

3 Entreprises Démolition / Assainissement / Terrassement / Gros œuvre : AMT Bâtiment Aménagements paysagers bassins d’agrément : Acti Paysage Charpente ossatures / Bardages bois : Tendance Bois Etanchéité / Couverture : Michel Lesaicherre Menuiseries ext. Alu / Vitrerie : Altomare Altalu Cloisons / Isolation / Plafonds / Aménagement : ABR Renov (voir MACONNERIE p.457) Electricité / VMC : JC Queniart Plomberie sanit. / Chauffage : Alldis Peinture : Amplitude Peinture (voir PEINTURE p.482)

144

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

145


Construction 3 Maison individuelle, Aix-Noulette (62)

3 Entreprises Démolition / Assainissement / Terrassement / Gros œuvre : AMT Bâtiment Menuiseries ext. Alu / Vitrerie : Altomare Altalu Cloisons / Isolation / Plafonds / Aménagement : ABR Renov (voir MACONNERIE p.457) Terrassement / VRD : Monthuel Ossature bois / Charpente / Bardages : Edwood Construction Couverture / Etanchéité : Bati Etanche Nord Plomberie sanit. / Chauffage : Nhec Electricité : Gew Piscine : O’rizon Portail : Artois Equipement

146

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

147


148

Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

149


Construction 3 Maison individuelle, Vicq (59)

3 Entreprises Charpente / Ossatures / Bardages bois : Tendance Bois Electricité / VMC : JC Queniart Etanchéité / Couverture : C2A Menuiseries ext. alu / Vitrerie : Semit Chape liquide / Plancher chauffant : Residence Concept Cloisons / Isolation / Plafonds : Euro Cloisons Fondations / Gros œuvre : Eiffage Construction Peintures : Daniel Jacquart Fumisterie / Cheminée foyer ouvert : Louis Decottegnie

150

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

151


aauma Sylvain Bague Architecte DESL - Urbaniste 73 rue Gambetta 59830 Cysoing TĂŠl. / fax : 03 20 34 66 26 aauma.sylvainbague@orange.fr

3 Maison individuelle

152

Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais


Construction 3S  ervice ambulatoire à Marconne (62)

3 Entreprises VRD / Amenagements extérieurs : Baude Billet Gros œuvre étendu : Denilith Delmulle Serrurerie : Deligny Peinture : Hennerez Décoration (voir PEINTURE p.485)

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

153


3M  aison individuelle

154

Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

155


3M  aison cubique brique et bois

3M  aison brique et bois à deux pentes

3 Entreprises Gros œuvre étendu : Michel Mars Electricité : Selgir Plomberie : Clainquart Menuiseries extérieures : Menuibat

156

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Extension blanche

3 Extension bois 3 Entreprises Travaux bâtiment : ID Travaux Gros œuvre étendu : Air Bati Couverture : Locufier Verrière : Miroiteries Dubrulle

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

157


3M  aison individuelle

158

Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

159


35 quai des Mines 59300 Valenciennes Tél. 03 27 34 65 15 Fax 03 27 30 10 40 o.parent@atelier-parent.fr

Construction 3 EHPAD de 18 lits, Haspres (59) Construction d’un EHPAD à Haspres ; Lieu : Haspres, Nord ; Maîtrise d’ouvrage : SA du Hainaut ; Maîtrise d’œuvre : ATELIER OLIVIER PARENT ; Coût des travaux : 1 450 000 € HT ; Mission : De base Loi MOP ; Surface : 1 000m² SHON ; Réalisation : Chantier en cours

Le projet consiste en la construction d’un EHPAD de 18 lits. Le bâtiment est situé en bordure de la rue Faidherbe à Haspres, le cadre rural nous a conduit à développer un style architectural qui permet au bâtiment de s’intégrer aussi bien par sa volumétrie que par le choix des matériaux employés. Le bâtiment se divise en deux volumes en rez-de-chaussée permettant la lecture claire de sa fonctionnalité. Un volume circulaire intégrant les pièces de vie et qui permet de par sa forme une vision panoramique depuis le Séjour / Salle à manger. Le volume rectangulaire englobe la totalité des chambres. Le décrochement de la toiture permet l’éclairage naturel de la circulation. A l’articulation de ces deux volumes se trouve l’accès au bâtiment mis en valeur par le percement de la toiture de la rotonde.

3 Entreprises VRD : Sorriaux Travaux Publics Gros œuvre : Delannay Charpente Ossature Bois : Creation Bois Couverture / Zinguerie : Sarl Chabot Serrurerie : Lobel Menuiseries Pvc & Fermetures ext. : Boirama Menuiseries intérieures bois : Devresse Plâtrerie / Cloisons / Doublages / Isolation : Devresse Electricité Générale : Segi Plomberie / Chauffage / Ventilation : Coexia Energies Agence Lammens Carrelage / Faïences murales : Sbp Batiment Revêtements de sols souples PVC : Duvivier Peinture : Lecroart

160

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Construction 3 Immeuble collectif de 41 logements et RDC commercial, Denain (59) Maître d’ouvrage : SA du Hainaut ; SHON totale : 4000 m²

3 Entreprise Entreprise Générale TCE / Gros œuvre : Eiffage Construction

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

161


3 Médiathèque & Maison de la petite enfance, Beuvrages (59) Maître d’ouvrage : Ville de Beuvrages ; SHON projet : 1250 m² ; Coût Travaux HT : 2 500 000 € HT ; Projet en cours.

3 Entreprises Terrassements : Sattam (voir ENT. Gle BAT. p.455) Fondations profondes : Botte Fondations Chauffage / Ventillation / Plomberie : Coexia Energies Electricité générale / Courants forts et faibles : GEW Menuiseries est. alu : PMN CRT Couverture / Etanchéité : Sterec Nord Picardie Faux plafonds : K Aménagement (voir PLATRERIE p.463)

162

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

Cloisons / Plâtrerie / Isolation : Dubois Marcel Ascenseurs / Monte-personnes : Kone Revêtement de sol résine : Tennis & Sols Chape & chape liquide : Piazza Aménagement théâtre de verdure : JMS Payages (voir PAYSAGISTES p.490) Menuiseries int. : Tavernier


Un nouveau centre ville. La Municipalité est en train de métamorphoser le visage du centre ville de Beuvrages. On le déshabille de ces vieilles barres d’immeubles en béton, on lui aménage un parc public. On vient y implanter des immeubles mixtes de commerce et de logements. Immeubles contemporains donnant une richesse et une vraie valeur à ce nouveau centre. Cette transformation est une vraie chance pour Beuvrages qui se hisse à la hauteur de ce que peut attendre d’elle la Métropole. C’est en pensant à toute cette valeur en Eveil que nous avons dessiné notre ensemble Médiathèque- Maison de Petite enfance sur un terrain situé à un angle privilégié : celui créé par l’axe principal d’entrée de ville et la future place urbaine : lieu de flânerie, où l’on viendra se poser pour déambuler et se balader dans le nouveau centre ville de Beuvrages. Nous sommes partis sur la base du terrain initial : un rectangle de 53 m sur 23 m pour y créer notre bâtiment. Une forme simple et pure. Bien entendu, sur cette base de terrain le projet ne peut rentrer dans de bonnes conditions de fonctionnement, d’orientation, d’éclairement naturel et de plus avec un jardin. Mais ce n’est pas parce que le terrain est exigu que le bâtiment doit l’être. Le bâtiment est : - composé d’un socle transparent et protecteur, structuré d’éléments de serrurerie, en métal laqué perforé, placés devant les parois largement vitrées des locaux. Elément permettant à la fois une protection physique du bâtiment tout en laissant une grande transparence visuelle su l’extérieur depuis les locaux. Il a également une fonction de protection solaire durant les surchauffes d’été. - coiffé de deux boites colorées, foncièrement contemporaines, mais tirant leur richesse de la réinterprétation de lignes classiques. Elles viennent à la rencontre du passant. Leurs pignons sont largement vitrés offrant les espaces ludiques à percevoir depuis la ville et une nouvelle perception de la ville depuis ces espaces. Le mobilier se veut drôle, mobile, coloré, composant des espaces changeants, amusants. Depuis la Ville, pour Beuvrages, l’image du projet se veut  un Objet singulier “résolument moderne”, coloré, vivace, vivant et joyeux, transparent, ouvert sur le dedans, mais protégé sur le dehors, s’installant à fleur du domaine public. La ville devient neuve, visible, actuelle, vivante, brillante, à l’adresse de tous.

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

163


3 Mairie annexe, Centre social, Salle de musculation, Maubeuge (59) Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’Aglomeration Maubeuge Val de Sambre ; Maîtrise d’oeuvre : Atelier Olivier PARENT (mandataire), Euro ingenierie Bet. ; Coût prévisionnel des travaux : 2 500 000€ HT ; Mission : De base Loi MOP ; SURFACE : 1 800 m² SHON ; Réalisation : en cours

Le Quartier de l’Epinette est majoritairement constitué d’objets architecturaux isolés : l’école Lamartine, la piscine Tournesol, le collège de l’Epinette, le Gymnase Dulieu, les grands ensembles… Nous avons dès lors opté pour une identification rapide de l’Espace Multi-Accueil qui constitue un nouvel objet architectural. Le mot clé de notre travail est donc la lisibilité. Par définition, un centre multi-accueil est une structure mixte. Il nous a donc paru important de simplifier la lecture des différents services proposés dans cet équipement, et à plus forte raison de signifier la distinction entre 3 entités : la mairie annexe avec l’agence postale, le centre social et la salle de musculation. La volumétrie de l’édifice identifie clairement ces différents pôles à la fois par le choix des textures, par une modénature et une écriture architecturale variée.

164

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


Bati-architecture â&#x20AC;˘ Edition Nord - Pas de Calais

165


Construction 3 EHPAD de 88 lits, Marly (59) Maîtrise d’ouvrage : CYBELE Promotion ; Maîtrise d’oeuvre : Cite Architecte, Atelier Olivier PARENT Ingerop. ; Coût prévisionnel des travaux : 5 400 000€ HT ; Mission : De base Loi MOP ; SURFACE : 4 300 m² SHON ; Réalisation : Livraison en Cours

3 Entreprises Terrassements / VRD / Gros œuvre / Rev. façade / Charpente / Couverture / Etanchéité / Menuiseries ext. / Fermeture / Métallerie / Serrurerie : Demathieu & Bard (voir p265) Menuiseries intérieures / Plâtrerie / Faux Plafonds : Module Carrelage / Faïence : Bauters (voir DALLAGE p.470) Revêtements sols souples : Cabre Electricité / Courants forts et courants faibles : Forclum Aquitaine Limousin Plomberie sanitaire / Chauffage / Désenfumage : Franche Conte Chauffage Ascenseurs : Kone Vrd / Cuisiniste : Thirode

166

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais


3 Maternité Monaco, Valenciennes (59) Maîtrise d’ouvrage : Centre hospitalier de Valenciennes (C.H.V.) ; Maîtrise d’oeuvre / Concepteur-constructeur : Atelier Olivier Parent & Dumez Iosis Bet ; Azimut Bet HQE ; Coût des travaux : 6 300 000€ HT ; Mission : De base Loi MOP ; SURFACE : 5 855 m² SHON ; Réalisation : En cours

En tout premier lieu, le développement du projet se veut en cohérence architecturale avec l’unité de néonatalogie réalisée par notre atelier en 2006. C’est cette notion de continuité et la volonté de créer un espace paisible et fonctionnel qui guident le projet. Celui-ci s’articule autour d’un patio jardin pour apporter confort visuel aux chambres existantes et celles en projet et former une zone d’agrément extérieure. L’extension est traitée en BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION : sur-isolation de l’enveloppe, ventilation double flux et production d’eau chaude sanitaire solaire pour l’ensemble des chambres des unités suite de couche.

3 Entreprise Groupement / Conception / Construction : Dumez EPS

Bati-architecture • Edition Nord - Pas de Calais

167


Retrouvez la suite de cette revue dans l’onglet “Consulter nos revues”

> Nord - Pas de Calais

Part. II

Npdc 2012 parti  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you