Bassens Actus n°68

Page 1

6

numĂŠro Avril - Mai - Juin 2017

ctus Redynamiser le centre-bourg !

RENCONTRE

Le service emploi de la ville

FOCUS

Au Kiosque, citoyens !


SOMMAIRE BASSENS ACTUS 68 | Avril Mai Juin 2017

LE MOT DU MAIRE . . . . . . . 3 SOMMAIRE

ECHOS . . . . . . . . . . . . 5 > 6 RENCONTRE

7

De jeunes européens à la rencontre des enfants bassenais

VILLE EN MOUVEMENT . . . 8 & 9 FOCUS . . . . . . . . . . . 10 & 11 Au Kiosque, citoyens !

DECRYPTAGE

Une ville propre et verte

12 & 13

FOCUS . . . . . . . . . . . . . . 14 Présidentielles et législatives 2017

RENCONTRE

15

Le service emploi de la ville

GRAND ANGLE

Renynamiser le centre-Bourg !

17 > 21

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . FOCUS . . . . . . . . . . . 22 & 23

RENCONTRE 7 De jeunes européens à la rencontre des enfants bassenais

Label "Ville Internet" 5 arobases

INSTANTANES . . . . . . 24 > 26 FOCUS . . . . . . . . . . . . . . 27 Et si on parlait de sécurité publique ?

RENCONTRE

Le CMOB Sport Loisirs : la section qui vous veut du bien !

28

CARTE BLANCHE . . . . . . . .29 Bassens dans 10 ans

EXPRESSIONS POLITIQUES . . 30

2

Retrouvez Bassens Actus et l’ensemble des publications de la ville de Bassens sur www.ville-bassens.fr Directeur de publication : Jean-Pierre Turon - Responsable de la rédaction : Benjamin Labro - Conception/Rédaction : service communication, Benjamin Labro, Hélène Dejeans, Marie Merle, Sandra Le Garrec, Sylvie Souleyreau, services municipaux Photographies : Mairie et Denis Garreau Régie publicitaire : AECP CONSEIL, 06 98 75 52 00 Création graphique : Service Communication, Sophie Villattes Impression : Laplante - Tirage 3700 exemplaires - Dépôt légal : 1er trimestre 2017 Contact : Mairie de Bassens 42, av. Jean Jaurès 33530 Bassens - Tél. 05 57 80 81 57 - Fax. 05 57 80 81 58 contact@ville-bassens.fr - www.ville-bassens.fr


LE MOT DU MAIRE Bassenaises, Bassenais, Comme chacun a pu s’en rendre compte, Bassens est en chantier, en particulier le centre-bourg : fruit d’un long travail préparatoire, avec les différentes études qui ont été réalisées et échelonnées sur ces vingt dernières années, et les acquisitions foncières nécessaires effectuées à l’amiable par anticipation et au fur et à mesure des opportunités ces trente dernières années. Les restructurations urbaines nécessitent en effet du temps long et beaucoup d’opiniâtreté, de constance, de vue à long terme. Deux objectifs principaux sont visés : d’une part, la redynamisation commerciale du centre-bourg conditionnée à la réalisation d’un grand espace de stationnement que l’opération du Bousquet a rendu possible avec la création du parking Richet ; d’autre part, une meilleure accessibilité et lisibilité du centre-bourg avec l’amélioration de ses liaisons vers la gare et la place de la Commune de Paris (marché), tout en valorisant l’effet belvédère qui fait son identité. Pendant que le centre-bourg se transforme, le Quartier de l’Avenir se prépare aussi à évoluer avec la réhabilitation de la cité Beauval (bâtiments, espaces publics), du hameau Les Sources (espaces extérieurs), de l’entité Prévert-LafayetteLaffue (réhabilitation, démolition-reconstruction partielle, diversification des logements avec l’introduction d’une mixité que permet l’opération des Lisières Nord sur les terrains Poujat – Bianchin). Parallèlement, le secteur Prévot (vocation économique) devrait aussi évoluer. 2018 verra le début de cette importante mutation. Ce sont des projets d’envergure ; nous avons fait en sorte qu’ils pèsent le moins possible sur le budget d’investissement de la commune. En effet, les baisses de dotation nous obligent à d’importants efforts de gestion. A chaque fois, nous recherchons le soutien de partenaires extérieurs : Bordeaux Métropole pour les aménagements d’urbanisme, les bailleurs pour les logements sociaux, les privés pour les commerces et les logements en accession… C’est le cas pour l’opération du centre-bourg, comme pour celle du Quartier de l’Avenir. Cette qualité de gestion nous a ainsi permis de voter le budget lors du conseil municipal du 23 mars dernier, en préservant des investissements importants sans progression d’un endettement par ailleurs très modéré et sans augmentation d’impôts. Ces différents aménagements font de Bassens une commune résolument tournée vers l’avenir. Bien à vous, Jean-Pierre Turon Maire de Bassens, Conseiller délégué Bordeaux Métropole

3


TBWA\CORPORATE © Alexis / C.Maréchal - Réf. W-0170-001-1611

Je suis prudent et je pense aux autres.

• Je couvre particulièrement les parties de mon corps qui perdent de la chaleur : tête, cou, mains et pieds. • Je me couvre le nez et la bouche pour respirer de l’air moins froid. • Je mets plusieurs couches de vêtements, plus un coupe-vent imperméable. Quand

• Je limite les efforts physiques, comme courir. Je chauffe

je sors je me • Je mets de bonnes couvre suffisamment chaussures pour éviter de garder mon les chutes sur un solafin glissant. • J’évite de sortir le soir corps à la bonne car il fait encore plus froid. température.

• Si j’utilise ma voiture, je prends sans le su de l’eau, une couverture et un téléphone chargé, et m’assuran je me renseigne sur la météo.

UN ENGAGEMENT FLEUVE POUR LA BIODIVERSITÉ

ventilatio

• Je suis encore plus attentif avec les enfants et les personnes âgées, qui ne disent pas quand ils ont froid.

• Je me nourris convenablement, et je ne bois pas d’alcool car cela ne réchauffe pas.

Si je remarque une personne sans abri ou en difficulté dans la rue, j’appelle le « 115 » - Crédit photo : PAT/GPMB

LA MAIRIE VOUS INFORME

Quand je sors je me couvre suffisamment afin de garder mon corps à la bonne température.

Pour plus d’informations :

www.meteo.fr ou 32 50 (0,34e/minute) • www.bison-fute.equipement.gouv.fr • social-sante.gouv.fr • www.santepubliquefran

124 000 hectares d’espaces naturels en gestion 650 hectares de marais maritimes situés sur le domaine public

Vous vous sentez vulnérable de par votre âge ou votre état de santé, vous êtes adult vous souffrez d’une Pour pathologie plus d’informationschronique cardiovasculaire, respiratoire ou endocr ou 32 50 (0,34 /minute) • www.bison-fute.equipement.gouv.fr • social-sante.gouv.fr • www.santepubliquefrance.fr paswww.meteo.fr enregistré sur le registre nominatif de recensement (pour la canicule).

PENSEZ A VOUS INSCRIRE auprès du CCAS : Plate-forme de Services Publics Pour plus 19 avenue Jean Jaurès - d’informations Tél : 05.57.80.81.50 www.meteo.fr ou 32 50 (0,34 /minute) • www.bison-fute.equipement.gouv.fr • social-sante.gouv.fr • www.santepubliquefrance.fr

Sables, Grave à béton, Graviers, Drainants, Granulats décoratifs, Recyclés, Gravats.

Sables, Graviers, Granulats décoratifs, Recyclés.

recyclage

L’ agence tous risques

LA solution granulats de proximité pour tous vos travaux

Partenaire de vos travaux Sables & graves Enduit, Mélange à béton, Assainissement, Remblai.

Sables & graves Enduit, Mélange à béton, Assainissement, Remblai.

Fondation

Fondation Calcaire, Diorite, Calcaire, Matériaux recyclés. Diorite, Matériaux recyclés.

Im

Sig

Aménagement Extérieurs

Dig

Aménagement Matériaux décoratifs, ExtérieurEnrobé à froid en seau : noir & rouge.

Matériaux décoratifs, Enrobé à froid en seau : noir & rouge.

Objet

Particuliers & Professionnels

Textile

Possibilité de de livraison lademande demande Possibilité livraison à à la

05 4233 3327 27 05 56 56 42

covision-grou collectionle

du lundi au vendredi de 8h - 12h / 14h - 16h

Z.I. les Deux Esteys, avenue des Guerlandes du lundi au Bassens vendredi de 7h30 - 12h00 /13h30 - 16h30 Z.I. les Deux Esteys, avenue des Guerlandes - 33530 Pour plus d’informations 33530 Bassens Rejoignez-nous sur Facebook www.meteo.fr ou 32 50 (0,34 /minute) • www.bison-fute.equipement.gouv.fr • social-sante.gouv.fr • www.santepubliquefrance.fr Affiche-A3.indd 1


Sirènes : essais le premier mercredi de chaque mois

A compter du 15 mars, seules certaines mairies équipées d’un dispositif de recueil seront habilitées à réceptionner les demandes de CNI et de passeport. Les Bassenais désirant se faire établir une CNI devront se rendre sur les communes de Cenon, Lormont ou par exemple Bordeaux pour les communes les plus proches. Il est également possible de déposer une demande dans une mairie d’un autre département. Des pré-demandes devront être faites sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisées (ANTS) : à Bassens, un point numérique avec du personnel dédié sera mis à disposition au service état-civil de la mairie le mardi après-midi de 13 h à 18 h. La délivrance des cartes grises et des permis va également progressivement être modifiée et remplacée par des téléprocédures.

Le premier mercredi de chaque mois, trois sirènes retentissent successivement sur la commune entre 11h45 et 12h15. Il s’agit de tests de bon fonctionnement. Ces sirènes doivent être activées pour alerter la population dans les situations de crise. La première, à 11h45 est celle de l’usine Cerexagri, à 12h c’est celle de la mairie, et enfin, à 12h15, la sirène de l’usine Michelin. Cette procédure mensuelle fait partie du Plan Communal de Sauvegarde (PCS) de la ville qui planifie les actions des acteurs communaux de la gestion des risques.

Retrouvez plus d’informations sur le site de la ville : www.ville-bassens.fr

Echanges scolaires primés Les échanges scolaires entre les villes jumelées de Kleinostheim et Bassens ont reçu le premier prix de Basse Franconie (Bavière). C’est pour les organisateurs un grand plaisir et la reconnaissance d’un travail de qualité. Ces échanges qui ont redémarré en 2007 permettent, une année sur deux au mois d’avril, à un groupe d’élèves de CM2 de Bassens de découvrir l’Allemagne. 28 élèves bassenais vont partir à Kleinostheim du 23 au 29 avril 2017 (séjour complet), et en retour, les élèves allemands seront accueillis du 15 au 19 mai. Ouverture au monde, autonomie, goût pour les langues, ces rencontres sont inscrites dans le Projet Educatif Local de la ville.

Ecole du chat Le saviez-vous ? Une chatte peut avoir deux portées par an avec en moyenne quatre ou cinq chatons à chaque fois. Il naît chaque année bien davantage de chats qu’il n’y a de familles souhaitant les adopter. L’association Ecole du Chat Libre de Bordeaux peut apporter son aide à la stérilisation des chats de rue, n’ayant pas de maître (même très sauvages, ou les minettes qui attendent des petits). Les chats sauvages sont ensuite replacés sur leur lieu de vie et nourris par les personnes ayant demandé de l’aide. Dès le printemps, l'association sera débordée d'appels et ne pourra plus répondre à toutes les demandes. N’attendez pas la naissance de chatons ! Par ailleurs, l’association organise deux fois par mois des journées d'adoption pour placer les chats et chatons sociables. Si vous souhaitez faire stériliser un chat errant, contactez l’association : - soit par mail : chatserrants.edc33@gmail.com - soit par téléphone au 06 82 00 91 41 (une petite participation financière aux frais vétérinaires est demandée). Si vous souhaitez adopter un chat, appelez Marie-France au 06 08 60 62 71 (frais d’adoption à prévoir pour les soins vétérinaires réalisés). L’Ecole du Chat Libre de Bordeaux est une association reconnue d’intérêt général, les dons sont déductibles des impôts.

www.ecole-du-chat-bordeaux.com

5

ECHOS

Cartes nationales d’identité et passeports : nouvelles modalités de délivrance


ECHOS

Mineur non accompagné : la sortie de territoire est obligatoire Depuis le mois de janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire (AST) d'un mineur non accompagné par un titulaire de l'autorité parentale est rétablie. Complétée par un adulte titulaire de l’autorité parentale, elle doit être rédigée au moyen d’un formulaire disponible en ligne. Une fois complété et signé, ce formulaire doit être accompagné de la photocopie lisible d'un document officiel justifiant de l'identité du signataire.

Moins de 12 ans : je prends mon vélo, je prends mon casque ! Depuis le 22 mars, le port d’un casque* attaché est obligatoire pour les enfants âgés de moins de 12 ans passagers ou conducteurs d’un vélo. Cette mesure vise à protéger les enfants de blessures graves à la tête et au visage. En cas de non-respect, les adultes transportant ou accompagnant les enfants pourront être sanctionnés par une amende de 135 euros. *Casque conforme à la réglementation CE.

En or et en argent Trois personnalités bien connues du monde associatif bassenais ont récemment été mises à l’honneur en recevant la Médaille de la Jeunesse, des Sports et de l’engagement Associatif du Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Jean-Marie Floret (médaille d’argent) pour son engagement de longue date en faveur du CMOB basket, Andrée Tartas présidente de l’Amicale Laïque pendant de nombreuses années puis de l’AS.BAS. SOL, ainsi que Christian Dubois dont l’investissement dans la vie associative bassenaise remonte à 1973, en particulier auprès des Restos du Cœur et de la FNACA (médailles de bronze tous les deux).

À vos paniers ! Un nouveau commerce vient d’ouvrir ses portes à Bassens. « Le panier de Sophie et Nico » situé 4 avenue Lamartine. Fruits et légumes frais, épicerie et crèmerie : les produits régionaux, de saison et de qualité, sont privilégiés par les deux propriétaires. On peut bien sûr venir faire ses courses, mais on peut aussi se les faire livrer à la maison (gratuitement à partir de 15 euros d’achat). Chaque semaine, 3 paniers de saison sont proposés (de 10 à 20 euros), ainsi que des idées recettes. Une corbeille de fruits à offrir ? C’est possible aussi, sur simple commande. Certains produits sont en dégustation, n’hésitez pas à aller y faire un tour. Infos et paniers de la semaine sur le site Facebook du magasin : Le-Panier-de-Sophie-Nico Ouvert du mardi au samedi de 8h30 à 12h45 et de 15h30 à 19h30, dimanche de 8h à 13h 05 56 23 88 90 / lepanierdesophieetnico@orange.fr

CD Trans : visite du Comité de veille Le comité de veille de Bassens est formé d’habitants, de représentants d’associations bassenaises de l’environnement et d’élus répartis sur l’ensemble du territoire. Ce dispositif de proximité assure une vigilance continue auprès des entreprises de la ZIP pour les questions de sécurité et de respect de l’environnement. C’est à ce titre, au vu des événements récents, et en présence du maire que les membres ont été reçus par la société le 22 février dernier. La quinzaine d’habitants présents a pu constater les mesures supplémentaires de sécurité et notamment la mise en place d’un gardiennage sur site 24h/24 à la suite de l’accident du mois d’avril 2016. CD TRANS est revenu également sur l’incident de la fuite de résiduel de mercaptan (traceur olfactif du gaz de ville très odorant) du mois de février, précisant que deux personnes avaient été mises à pied pour non-respect de la procédure et que celle-ci avait été renforcée depuis. Les habitants et élus du comité de veille ont pu poser de nombreuses questions, visiter l’ensemble du site et insister sur le renforcement des mesures de sécurité. Le comité de veille est à la disposition de tout habitant qui désire avoir plus d’information sur cette visite. Contacts : erick.erb@ville-bassens.fr et

Christian Dubois - Andrée Tartas - Jean-Marie. Floret

6

jacqueline.lacondemine@ville-bassens.fr


Ils s’appellent Lucie, Lucia, Alexander, Ioanna, Delphine et Enrique et travaillent pour la Maison de l’Europe Bordeaux Aquitaine (MEBA) dans le cadre d’un service volontaire européen. Tous les lundis soir de 16h15 à 17h30, de janvier à avril 2017, dans le cadre des Temps d’Accueil Périscolaires (TAP) des deux écoles élémentaires de la ville, ils animent des ateliers visant à mieux connaître l’Europe des citoyens et ses valeurs. 16h15, la sonnerie de l’école retentit. Une petite partie des élèves sort de l’établissement avec les enseignants pour rejoindre leurs parents. Pour les autres, c’est l’heure des ateliers. Mis en place à Bassens depuis la rentrée 2013, ils proposent après l’école et avant l’accueil périscolaire des activités ludiques et de détente mais non dépourvues de sens pour autant. Le Projet Educatif Local dans lequel ils s’insèrent pleinement y veille. Respect des autres, tolérance et ouverture sur le monde sont les maîtres-mots de l’atelier « Les valeurs de l’Europe » proposées par la MEBA. Les équipes sont composées d’un jeune dont le français est la langue maternelle, accompagné de deux autres qui parlent français mais avec l’accent de leur pays.

RENCONTRE

De jeunes européens à la rencontre des enfants bassenais

Tolérance et ouverture vers le monde Delphine est belge, elle a 24 ans et possède un diplôme de sciences politiques avec une spécialité études européennes. Après un passage à Prague, elle a suivi des études complémentaires en sciences de l’éducation à Bordeaux. Elle souhaite maintenant s’insérer dans la vie professionnelle tout en mêlant, grâce à ce service civique, deux sujets qui la passionnent : l’Europe et l’éducation. Alexander, 20 ans, vient d’Allemagne. Marqué par les mouvements antieuropéens et les risques du repli identitaire de chaque nation, il s‘est engagé afin de promouvoir les valeurs de paix et d’amitié entre les peuples auprès du jeune public.

Animateurs pas tout à fait comme les autres Ioanna est grecque, elle a 23 ans. Diplômée en ingénierie des politiques européennes, elle participe à cette action car elle pense « avoir un devoir envers les jeunes générations qui consiste à transmettre les valeurs européennes et surtout celles qui se rapportent au respect d’autrui ». Autour d’activités et de jeux, avec cœur et passion, chacun parle de sa langue, de ses coutumes, de son pays mais aussi des valeurs qui transcendent les frontières et rassemblent les européens. Les enfants questionnent, interpellent, apprennent et s’amusent auprès de ces animateurs pas tout à fait comme les autres. 17h30, c’est la fin de l’atelier. Les enfants sortent de la salle un grand sourire au visage, c’est fun cette Europe-là !

Retrouvez toutes les infos sur le Projet Educatif Local sur le site de la ville, www.ville-bassens.fr, rubrique "Projets Municipaux" ou au 05 57 80 81 57 (Pôle des politiques contractuelles) Retrouvez toutes les infos sur le service volontaire européen sur www.service-civique.gouv.fr ou par téléphone au 3939 (0,15 €/min en moyenne)

7


VILLE EN MOUVEMENT

AMBARÈS

Voirie

2001

Axe République Cailleau Dans la continuité des travaux d'entrée de ville, cette troisième tranche, du cimetière à la rue Jean Mermoz, a pour objectif de poursuivre la restructuration de l’axe Sud/Nord de Lormont à Ambarès durant l’année 2017. Elle concerne la voirie, les trottoirs, les itinéraires de circulation douce, l’enfouissement des réseaux et la réfection de l’éclairage public. La 4 ème tranche de travaux qui concerne le giratoire au niveau de la rue Jean Mermoz et la fin de l’avenue Félix Cailleau jusqu’au carrefour Lamartine devrait être réalisée en 2019, bouclant la restructuration complète de l’axe Lormont/Ambarès et sa liaison avec le centre-bourg et la gare. (voir aussi p.21)

 La première phase : Les travaux concernent l'avenue de la République (à partir du cimetière) et l'avenue Félix Cailleau (jusqu'au giratoire avenue Somme). Déroulement des travaux : Les travaux se concentrent sur la partie haute de l'avenue de la République qui est neutralisée. La rue Paul Bert est fermée au niveau de l'avenue Jean Jaurès. Il est possible de circuler à double sens sur la partie basse de l'avenue de la République. A partir de l’avenue Félix Cailleau jusqu’au carrefour avec la rue Jean Mermoz : circulation alternée par tronçon, au fur et à mesure de l’avancée du chantier. Déviations : Depuis ou vers le centre-bourg : - L'accès aux quartiers du nord de la commune se fait par l'avenue St Exupéry et la rue Lamartine. - L'accès au quartier de la gare, à la Roseraie et à la zone industrialoportuaire, pour les véhicules légers se fait par le giratoire Beaumont en

2019 2017 2014 2015

LORMONT

passant par la rue Lucien Victor Meunier ou la rue de Rome. - L'accès au centre-bourg depuis le quartier de la gare et les lotissements à proximité se fait également par la rue Lucien Victor Meunier ou la rue de Rome.

 La deuxième phase : A l’automne, les travaux seront effectués sur le haut de l’avenue de la république, des abords du cimetière jusqu’à la rue Lucien Victor Meunier avec la réalisation d’un parking de 40 places. Enfin, c’est la réfection de la voirie entre la rue des Sœurs et la rue Jean Mermoz qui devrait être effectuée avant la fin de l’année. (le déroulement est susceptible d’évoluer en fonction des aléas du chantier ; info en temps réel sur www.ville-bassens.fr ou la page facebook Bassens33)

Place Aristide Briand Les travaux de la place Aristide Briand débutés en janvier par la zone limitrophe du talus en relation avec ceux de l’avenue de la République se poursuivront en juillet avec une nouvelle phase plus importante qui visera l’ensemble de la place. (voir aussi page 20)

8


Les revêtements des parkings Nord de la résidence Barbusse et l'emplacement réservé pour le ramassage des conteners enterrés ont été refaits à neuf. Un marquage de places de stationnement a également été fait aux abords de la rue Emile Zola. Ces aménagements ont été réalisés en concertation avec les habitants dans le cadre de la Gestion Urbaine et Sociale de Proximité.

Avenue Victor Hugo Suite à une phase d’expérimentation et à une consultation des riverains, la ville avait confirmé sur cette avenue la fin du stationnement alterné pair/impair remplacé par un stationnement fixe du côté des numéros impairs. Ainsi, au mois de février, les emplacements ont été marqués au sol et des aménagements de sécurité ont été réalisés notamment à la sortie de la résidence « Les Ormes de Vayres ». Quelques portions de trottoirs endommagées ont été rénovées.

Équipements Tribune Séguinaud Le projet comprend la réalisation aux abords du grand terrain synthétique d’une tribune couverte de 100 places, de deux vestiaires joueurs avec douches, d’un vestiaire arbitre avec douche, de plusieurs toilettes et d’un lieu de stockage. Le permis a été déposé et l’achèvement des travaux est prévu pour la fin de l’année.

Plaine des Sports Griffons/Séguinaud La tempête de février a révélé les faiblesses de la fondation des clôtures en brande autour du stade Dubernard. Celles-ci seront reprises dans le cadre de la garantie du chantier.

Quartier Général de panOramas Plusieurs chantiers d’insertion se sont déroulés en fin d’année 2016 autour des modules du quartier général de panOramas qui accueillait également le social LAB, sur le parking Séguinaud. Un module reste sur place ; il deviendra au printemps le quartier général de Cap 33, les animations sportives et culturelles de l’été proposées en lien avec le Conseil Départemental. Un autre module a été déplacé à proximité de l’école Rosa Bonheur pour devenir le Kiosque citoyen (lire en pages 10 et 11).

Zone Industrialo-Portuaire Pose de la première pierre de la Maison des marins Initié par l'association Escale Estuaire de Gironde, le foyer d'accueil pour les marins en escale au port s'apprête à sortir de terre. Le chantier devrait être achevé à l’automne 2017.

9

VILLE EN MOUVEMENT

Parking Barbusse


FOCUS

Au Kiosque, citoyens !

Une référente citoyenneté

Inauguré le jeudi 9 mars, par le Maire, Jean-Pierre Turon, le Kiosque citoyen devient le lieu du bénévolat et de la participation citoyenne à Bassens. Il accueille également le social LAB et abritera bientôt la Maison du projet du quartier de l’Avenir.

Pour coordonner tous ces dispositifs et renforcer le lien entre les citoyens, la ville a recruté Fadila Taleb sur un poste aidé financièrement par l’Etat (voir Bassens Actus n°65). Fadila accompagne les habitants qui désirent s’investir, aider les autres, monter des projets ou bénéficier d’une aide, permettant un décryptage des nombreux dispositifs existant sur le territoire. Elle favorise le dialogue entre les voisins, entre les générations et donne le coup de pouce qui manque parfois pour s’impliquer ou se lancer dans un projet.

Situé au cœur du quartier de l’Avenir, à proximité des écoles Rosa Bonheur et Frédéric Chopin, ce kiosque doit bénéficier à tous les habitants de ce territoire, de Beauval à Prévert / Le Moura / Laffue en passant par Les Sources. Il a pour vocation de développer des projets, pour et par ses habitants, notamment en lien avec le Conseil citoyen. Il accueillera également tous les habitants de la ville, ceux qui s’engagent au quotidien bénévolement (relais citoyens, membres associatifs, bénévoles de la réussite éducative, réseau Mona Lisa…) mais aussi ceux qui ont du temps et qui veulent s’investir dans la vie du territoire. Ce kiosque tendra à évoluer en Maison du projet, c’est-à-dire un espace de concertation où les habitants seront associés au projet de réhabilitation du quartier de l’avenir. A l’origine de ce lieu, il y a la volonté municipale de structurer un projet politique visant à promouvoir les valeurs républicaines, notamment la laïcité et la citoyenneté ainsi que d’autres valeurs qui en découlent : le civisme, la civilité, la solidarité. Pour cela, les élus souhaitent faciliter et conforter le lien social, encourager les contacts, la solidarité entre habitants et valoriser les actions civiques et citoyennes.

Jours et Horaires d’ouverture Matin Mardi Mercredi

10

8h30 - 12h Citoyenneté

Après-midi 14h - 18h sur rdv Social LAB 13h - 17h30 Citoyenneté

Jeudi

13h - 18h Citoyenneté

Vendredi

13h - 18h Citoyenneté


Les acteurs du territoire se mobilisent pour encourager la création d’activités dans les quartiers prioritaires. La dynamique collective des quatre villes (Floirac, Cenon, Lormont, Bassens) du GPV baptisée Social LAB a pour objectif d’accueillir les publics éloignés des institutions, de les écouter, de les informer et de les orienter. Il s’agit également de rendre plus lisible et visible l’action des partenaires de l’accompagnement à la création d’entreprises et d’ouvrir des espaces de rencontre et d’échanges pour faire naître des idées et les transformer en projets durables. Enfin, le social LAB a pour mission de changer les représentations, de développer du lien en donnant la parole aux entrepreneurs et en valorisant leurs parcours. Ebène Hames reçoit chaque mardi après-midi sur rendez-vous au Kiosque citoyen de Bassens. Dispositif financé par l’Union Européenne (FEDER), Caisse des dépôts et consignation (Citéslab), Nouvelle Aquitaine, Gironde, Bordeaux Métropole, Villes membres du GPV, bailleurs sociaux.

Les points d’accueil  Maison du projet – avenue de la Libération – quartier Bois-Fleuri – LORMONT  Forum du Rocher – avenue Clémenceau – quartier Palmer – CENON  Maison des Initiatives – rue Allende – quartier Dravemont – FLOIRAC  Kiosque citoyen – rue Fénelon – quartier de l’Avenir – BASSENS Contact : 06 33 48 16 07 ebene.hames@surlarivedroite.fr

La Maison du projet du quartier de l’Avenir La prise en compte des besoins et de l’expertise d’usage des habitants est une condition indispensable à la réussite des projets de renouvellement urbain. La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 24 février 2014 prévoit l’association des habitants à la définition, la mise en œuvre et l’évaluation des projets de renouvellement urbain au travers de la mise en place, pour chaque projet, d’une maison du projet spécifiquement dédiée à cette concertation. A Bassens, c’est le Kiosque citoyen qui l’abritera et qui permettra à chacun d’obtenir des informations, de faire des remarques et des propositions pendant la phase de projet du renouvellement urbain.

Zoom sur l’état d’avancement des projets du quartier de l’avenir :  Projet Résidence Beauval Le projet qui consiste en une réhabilitation particulièrement ambitieuse et présenté le 9 novembre 2016 aux habitants a fait l’objet de plusieurs modifications. Une nouvelle présentation a été faite le 6 avril 2017. Le permis de construire concernant la réhabilitation des 10 immeubles sera déposé courant avril et le second permis concernant la démolition du bâtiment K situé à l’entrée et sa reconstruction, courant mai.  Projet Prévert / Le Moura / Laffue Quant à l’ensemble Montand-Prévert La Fayette-Laffue, un obstacle bloquant vient d’être levé et le projet présenté les 22 septembre et 14 octobre 2014 modifié et complété le sera à nouveau courant mai. Un premier permis de construire pourrait normalement être déposé avant l’été concernant une première opération tiroir. Une mobilisation des différents partenaires pour entrer dans l’opérationnel est maintenant possible.

11

FOCUS

Objectif, création d’entreprises !


DECRYPTAGE

La gestion de la propreté des espaces verts et de la ville a évolué suite à la mutualisation des compétences avec Bordeaux Métropole. Découvrons par qui et comment sont gérés les espaces publics de la ville...

CE QUI A CHANGÉ Depuis le

1

ER

janvier

2017

Les moyens de la commune et de la métropole bordelaise ont été

MIS EN COMMUN mutualisation des services. du fait

de la

3 AGENTS

bassenais ont donc été transférés au service territorial de la métropole MAIS c'est bien la commune qui reste décisionnaire des

objectifs à atteindre sur son territoire.

Bassens 7 agents gèrent la création et l’entretien des parcs et des jardins ainsi que des espaces rattachés aux équipements communaux : Parc des coteaux, plaine des sports Griffons-Séguinaud, cours des écoles, jardin de la médiathèque....

Bordeaux Métropole

La métropole gère la propreté de la ville et l’entretien des espaces verts metropolitains : voirie et giratoires, bassins Montsouris, Pichon et de Fantaisie, quartier Prévert / Le Moura - Laffue...

L’Esat Cette structure, qui offre aux travailleurs handicapés des activités professionnelles, gère certaines zones pour la ville comme les espaces extérieurs des résidences Beauval, Haut-Bassens, ceux du Centre Médico Social...

ET DONC, QUI FAIT QUOI ? La ville est labellisée Ville Fleurie de France ; elle a obtenu sa première fleur en 2006 et a

2 FLEURS depuis 2013.

12


Au total,

ET L’ÉCOLOGIE DANS TOUT ÇA ?

ZÉRO PHYTO

A partir de cet été, Bassens et les 4 communes du GPV étendent ce plan aux installations sportives et au cimetière à titre expérimental.

À CHAQUE ESPACE, SON ENTRETIEN Le service Environnement de Bassens pratique la

GESTION DIFFÉRENCIÉE des espaces verts

u c t r u s ti q

err

re

l

t n at u

t

sp ec

T

A

sp e

A

ains d

or

s p e ct s oi g n é

e

A

compte plus de

Depuis 6 mois et dans le cadre du plan «Ecophyto» lancé par l’Etat, la commune a abandonné l’utilisation de pesticides dans les espaces verts publics. Depuis, les trottoirs ont donc un aspect moins «net» mais sont entrenus de façon plus respectueuse de l’environnement.

e sp

Il s’agit d’adapter le mode d’entretien des espaces en fonction de leurs usages. Les fréquences d’intervention, ainsi que les moyens humains et matériels, sont adaptés en essayant de maintenir la gestion la plus douce possible, favorisant ainsi la diversité de la faune et la flore.

70

HECTARES

de zones vertes dont

16parcHA 10 15.5 HA Beauval plaine des

DECRYPTAGE

PLAN

Bassens

HA

parc

Panoramis

et

37

sports

HECTARES

de vignes

28.5 autres parcs

HA

LE VÉGÉTAL, L’AFFAIRE DE TOUS Chacun

peut contribuer à l’embellissement de la ville en participant au

CONCOURS des maisons et balcons fleuris

Les habitants peuvent également

entretenir

leurs bouts de trottoir en arrachant les mauvaises herbes par exemple, mais toujours

sans produit chimique, bien sûr !

organisé chaque année.

13


FOCUS

Présidentielles et législatives 2017 En mairie, les services municipaux sont mobilisés. Comme habituellement en période d’élections, il y a beaucoup de choses à mettre en place, selon une règlementation stricte, pour permettre à chacun de voter dans de bonnes conditions. C’est pour cette raison que la ville s’est attelée, dès 2016, à un redécoupage géographique des bureaux de vote. Tout sera fin prêt pour accueillir les électeurs à partir du dimanche 23 avril, 1 er tour des élections présidentielles. Entre le 15 et le 31 décembre, plus de 250 personnes se sont inscrites sur les listes électorales. Un rush des habitants qui a conduit à l’inscription au total de 600 personnes supplémentaires. Du jamais vu depuis de nombreuses années : la modernisation des procédures a permis cette année aux citoyens de faire la démarche directement en ligne, sur internet. Début février, la commune comptait prés de 4 700 inscrits sur les listes.

Une refonte du découpage des bureaux de vote 2017 est une année de refonte des listes électorales. Chaque électeur a reçu dans le courant du mois de mars sa nouvelle carte électorale avec la mention de son bureau de vote. Attention, ceux-ci ont changé ; un redécoupage a été effectué afin de permettre un équilibre entre les différents bureaux de vote (750 électeurs environ par bureau) et d’assurer une fluidité dans le déroulement du scrutin. L’emplacement des bureaux, lui, ne change pas. Les bureaux 1, 2, 3, et 4 seront placés à la salle des fêtes. Les bureaux 5 et 6 se situeront en mairie, salle du Conseil Municipal.

Et si je ne suis pas présent ? Vous pouvez toujours voter par procuration. Il faut pour cela vous présenter au commissariat de police, à la gendarmerie ou au tribunal d'instance de votre domicile ou de votre lieu de travail muni d’un justificatif d'identité (carte nationale d'identité, passeport ou permis de conduire par exemple). Vous remplirez un formulaire (qui peut être téléchargé et complété depuis chez vous) sur la personne qui ira voter à votre place : nom de famille, nom d'usage, prénom(s), adresse et date de naissance.

Des inscriptions closes sauf… Si l’inscription sur les listes électorales est désormais close, quelques personnes peuvent la demander par dérogation et sous certaines conditions : les militaires démobilisés, les fonctionnaires mutés, les Françaises et Français ayant eu 18 ans entre le 1 er janvier 2017 et le scrutin, les Français naturalisés après le 1er janvier. Dans tous ces cas de figure et si vous souhaitez vous inscrire, il est recommandé de vous rapprocher rapidement du service Affaires Générales de la mairie.

14

Les dates clés :  Dimanches 23 avril et 7 mai : 1er et 2ème tour des élections présidentielles (élection du Président de la République pour 5 ans)  Dimanches 11 et 18 juin : 1er et 2ème tour des élections législatives (élection des députés pour 5 ans)


RENCONTRE

Votre interlocuteur de proximité : le service Emploi de la ville Situé au 17 de l’avenue Jean Jaurès, ce bâtiment rassemble au rez-de-chaussée le service emploi de la ville et à l’étage, tous les vendredis matin, une permanence du club d’entreprises. Mouna Mniai, chargée de mission, conseille les Bassenais dans toutes leurs problématiques liées à l’emploi. Elle accompagne également les habitants dans la recherche de formations et dans les démarches visant à faciliter l’accès à un travail.

Bassens Actus - Quels sont les secteurs qui recrutent actuellement à Bassens et à proximité ? Mouna Mniai - « Il y a des opportunités dans le domaine des transports où les entreprises ont régulièrement des difficultés à recruter. Le secteur du service à la personne est également pourvoyeur d’emplois avec notamment des profils d’auxiliaires de vie ou d’aide en service hospitalier . » Certaines personnes sont très éloignées de l’emploi, comment faire pour les aider ? « Effectivement, il y a des Bassenais qui ont des difficultés sociales importantes et parfois, pour permettre à ces personnes de retrouver un emploi, il faut d’abord les aider en amont dans leur vie de tous les jours. Le service Emploi de la ville est en lien permanent avec le CCAS et les conseillères en économie sociale et familiale. Il échange également avec les partenaires disposant de permanence à la plate-forme de services publics : mission locale (emploi des jeunes), ALIFS – aide juridique/ médiation, CARSAT (services sociaux de l’assurance maladie), ateliers de Français Langue Etrangère, écrivain public… Ainsi, c’est une véritable équipe qui peut aider la personne en difficulté et l’accompagner vers la formation ou l’emploi. » Quel est le bilan du service emploi en 2016 ? « Nous avons reçu plus de 100 personnes en entretien individuel. Plus de 50 CV ont été créés. Dans le cadre de

notre accompagnement, 16 personnes ont retrouvé un emploi. 4 personnes ont obtenu un stage ; 5 personnes ont effectué une formation qualifiante. Enfin, nous avons orienté de nombreuses personnes vers nos partenaires. » Pour terminer, quels sont vos objectifs pour 2017 ?

« Avec Marie-Jeanne Farcy, adjointe chargée de la solidarité, nous visons pour cette année un rapprochement plus important entre les demandeurs d’emploi et le tissu industriel de la ville. Il y a des possibilités mais, souvent par appréhension des métiers de l’industrie ou par méconnaissance, les connexions ont des difficultés à se faire. Nous aurons à cœur de rapprocher l’offre et la demande d’emploi, d’orienter également les personnes en reconversion vers ces métiers qui pour certains recrutent. »

Le service Emploi Espace 3E, 17 avenue Jean Jaurès Sans rendez-vous : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h Sur rendez-vous les après-midis (sauf mardi) Tél. 05 57 80 81 50 emploi.ville-bassens.fr

15


FM-PDB-CAMPAGNE 2016-AP 210x130_V1.indd 2

30/09/2016 14:34

ompes unébres de Bassens Liliane DESCOMBES 24 avenue St Exupéry - 33530 Bassens www.fleuriste33lilafleurs.sitew.com

Votre vélo est mal en point ou a besoin d’une nouvelle peinture ?

SPÉCIALISTE DE LA DÉPOLLUTION DES SOLS ET DES NAPPES PHRÉATIQUES, COLAS ENVIRONNEMENT RÉHABILITE LES SITES POLLUÉS EXCAVATION

Dépolluer en toute

EXCAVATION

TRAITEMENTS PHYSIQUES

EXCAVATION

TRAITEMENTS PHYSIQUES

TRAITEMENTS CHIMIQUES

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES

TRAITEMENTS CHIMIQUES TRAITEMENTS CHIMIQUES

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES

transparence EXCAVATION EXCAVATION

EXCAVATION

EXCAVATION

COLAS ENVIRONNEMENT, TRIPLEMENT CERTIFIÉE

TRAITEMENTS PHYSIQUES

PARIS

Tél. : 01 72 76 26 16

TRAITEMENTS PHYSIQUES

TRAITEMENTS PHYSIQUES

TRAITEMENTS PHYSIQUES TRAITEMENTS PHYSIQUES

TRAITEMENTS CHIMIQUES

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES

TRAITEMENTS CHIMIQUES

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES

TRAITEMENT EXCAVATION DE L’AIR

TRAITEMENTS CHIMIQUES

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES

TRAITEMENT EXCAVATION DE L’AIR

LYON

Tél. : 04 37 49 77 77

TRAITEMENT DE L’AIR

TRAITEMENT DE L’AIR EXCAVATION

TRAITEMENT DE L’AIR TRAITEMENT DE L’AIR

TRAITEMENT DE L’AIR EXCAVATION

TRAITEMENTS PHYSIQUES

TRAITEMENTS CHIMIQUES

TRAITEMENTS PHYSIQUES

TRAITEMENTS CHIMIQUES

Tél. : 06 66 54 84 69

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES

TRAITEMENT DE L’AIR

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES

TRAITEMENT DE L’AIR

05 56 38 55 76

IMAGINER > CRÉER > DÉVELOPPER TRAITEMENTS PHYSIQUES

TRAITEMENTS PHYSIQUES

BORDEAUX

TRAITEMENTS CHIMIQUES

LA RÉFÉRENCE DU TRAITEMENT ET DE LA VALORISATION DES DÉCHETS SPÉCIAUX

TRAITEMENTS CHIMIQUES TRAITEMENTS CHIMIQUES

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES

TRAITEMENT DE L’AIR

TRAITEMENTS BIOLOGIQUES TRAITEMENTS BIOLOGIQUES

STRASBOURG

TRAITEMENT DE L’AIR

Innover en respectant l'homme et son environnement, c'est le défi du monde industriel. Gestion globale des déchets : C'est aussi notre objectif. SARP Industries traite, - Location de bennes, bacs, recycle et valorise depuis plus de 30 ans compacteurs ... - Collecte les déchets dangereux et les DASRI. - Tri et valorisation - Balayage de voirie

Nous élaborons des réponses performantes et adaptées aux industriels et aux collectivités.

Tél. : 06 68 98 40 01

www.colas-environnement.com

Décovélo est une auto-entreprise de réparation et rénovation de vélos avec un large choix de peintures, et de vente de vélos d’occasion, créée par Basile FALLOU. Passionné de VTT depuis tout petit, réparant les vélos des copains, il décide en 2015 d’en faire profiter les amoureux de vélo de Carbon-Blanc et les environs afin de leur éviter de pédaler jusqu’à Bordeaux.

Nous vous proposons de nombreux vélos de qualité pour toutes les bourses. Venez donc nous rencontrer à la « maison » ou sur notre site internet www.decovelo33.fr afin d’offrir à votre vélo une seconde route !

Décovelo 10 Rue Montaigne 33560 CARBON-BLANC

SIAP Bd de l’Industrie - Bassens 33565 Carbon-Blanc Tél. 05 57 77 65 50 Fax 05 57 77 65 55

06.32.97.60.39

Prociner Bd de l’industrie 33530 Bassens Tél : 05 57 77 66 66 Fax : 05 57 77 66 67

www.sarpindustries.fr

Insertion Presse SIAP 90x128 - Décembre 2013.indd 1

30/12/2013 15:01:46

Contrôle Technique Automobile Auto Contrôle Lormontais

.Spécial banc 4x4

200 000 tonnes de.Ouvert capacité de stockage 6J/7 ZA docks 200 des 000Maritimes tonnes de.7H/19H grains séchés par an non stop Quai Carriet bat 3A

33310 LORMONT

Union InVivo Union InVivo

59€00

€ Quai de Vial - CS- 30415 Bassens - 33563 BLANC Cedex Quai de Vial Bassens - 33565 CARBON BLANC Cedex Tel.: 05.56.52.82.94 CT à CARBON partir de 59 Tel. 3347 47 00 00 - Fax 7676 Tel. 0505565633 Fax05 05565606062222 www.invivo-group.com www.invivo-group.com acl33@orange.fr

acl-lormont.fr


GRAND ANGLE

Redynamiser le centre-bourg ! Les années 2000 ont vu une transformation profonde du centre-bourg de Bassens avec le renouvellement urbain du Bousquet mais aussi la réalisation ou la réhabilitation complète de nombreux équipements (écoles, Terrasses du Bousquet avec gymnase, plate-forme de services publics, maison de la petite enfance, salle des fêtes…). D’autres transformations moins spectaculaires mais très complémentaires se sont poursuivies ces dernières années avec notamment la réalisation de l’Espace 3E ou l’extension de la médiathèque. Aujourd’hui une deuxième phase de travaux démarre ; elle va façonner durablement le visage du centre-bourg en lui redonnant sa vocation commerciale de proximité originelle tout en garantissant une cohérence urbaine et une réelle accessibilité pour tous les usagers. Une réunion d'information le vendredi 31 mars a permis aux habitants d'en savoir plus sur le projet.

17


GRAND ANGLE

Comment redynamiser le centre-bourg ?

Le rôle de "La Fabrique Métropolitaine" au côté de la ville

Historiquement structurée autour d’un site industriel stratégique et d’un centre ancien, la ville de Bassens a connu une évolution majeure. Aujourd’hui, la ville se situe à une étape clé de sa structuration. Les différentes études commanditées par la Métropole à la demande des élus ont permis de faire un diagnostic précis de la situation commerciale, de services, de logements et d’espaces publics de la commune. Le centre-bourg historique (partie haute) a vu son nombre de commerces progressivement se déplacer vers la place du marché par manque de stationnements de proximité. On note aussi une absence de liaison piétonne claire avec la partie basse rassemblée autour de la place du marché, mais aussi avec le quartier de la gare en devenir. Dès lors, pour permettre cette redynamisation, il convenait d’établir un projet qui s’appuyait sur le regroupement de commerces et professionnels de santé existants, en favorisant le développement de nouvelles activités. Il convenait également de travailler sur la clarification des liaisons routières et des circulations douces tout en développant une offre de logement adaptée et respectueuse de la qualité de vie. Le projet peut aujourd’hui se concrétiser grâce à un programme ambitieux d’acquisition du foncier entrepris dès les années 80 et rendu possible par l’anticipation des élus bassenais.

Sur des secteurs de mutations urbaines et en lien avec les axes de transport public, la Fab est mobilisée, pour conduire des opérations d’aménagement pour la Métropole et au côté des communes. Durant la phase d’études préalables, elle établit l’ensemble des conditions techniques juridiques et financières permettant d’engager l’opération : études environnementales, urbaines et architecturales, investigations techniques, diagnostics fonciers, montage juridique et financier. Durant la phase de réalisation, la Fab pilote le projet d’ensemble jusqu’à son achèvement. Elle s’assure notamment de la réalisation des différentes composantes du programme dans le respect des objectifs de délais, coût et qualité.

Les architectes lauréats :  Agence « Aldebert-Verdier » (architecte également de l’Escale Verte) : îlot commercial et îlot logement république  Agence « l’atelier provisoire » : îlot logement Richet

Le promoteur :  Groupe Demathieu Bard

Les objectifs :  Recréer une dynamique commerciale dans le centre-bourg historique (partie haute autour de l’hôtel de ville) en renforçant le lien avec les commerces de l’avenue Saint-Exupéry et de la place de la Commune de Paris.

1994

2008

 Conforter l’effet « belvédère et lieu de vie » avec la transformation de la place Aristide Briand.  Développer l’offre de logements en maîtrisant les opérations afin de préserver la qualité de vie.  Créer un lien fort entre le quartier de la gare avec ses nouveaux logements (L’Escale Verte) et le Bousquet /centre-bourg.  Relier le centre-bourg à l’axe principal de circulation de la ville (Sud-Nord), en développant les circulations douces.

18

Acquisition progressive du foncier en vue de la redynamisation du centre-bourg

Avant 1980 2017 2016

Hotel de ville

2000 2008 Médiathèque

2009 2013


GRAND ANGLE © AVA David Durand

Un nouvel îlot commercial (2017-2018)

Le projet actuel jouxte le bureau de tabac à côté de la Mairie et occupe l’îlot situé entre l’avenue Jean Jaurès, la rue Paul Bert et la rue Edward Richet. Le bâtiment composé de la maison ancienne dont la façade sera conservée et d’une extension comprendra sur deux niveaux :  Une maison médicale rassemblant un cabinet d’infirmières, un cabinet de kinésithérapeutes, un cabinet de dentistes et un local prévu pour une future activité médicale ou paramédicale,  Un restaurant pouvant accueillir des séminaires, avec salle à la vue panoramique et avec une terrasse.  Une pharmacie et une boulangerie,  Une vingtaine de places de stationnement conservées rue Paul Bert à proximité des commerces,  Une extension du parking Richet. Ce pôle attractif doit permettre de fixer des commerces existants et dans le futur de développer une nouvelle offre commerciale diversifiée à proximité de ce projet.

(Visuel non-contractuel)

Promenade urbaine L'îlot du centre-bourg ne sera plus un bloc mais deviendra un élément de promenade et de circulation douce. Ainsi, il sera possible de cheminer sur le passage qui longe la terrasse extérieure du restaurant vers le parking de la rue Richet dans un espace où le végétal aura toute sa place.

19


La place Aristide Briand GRAND ANGLE

(2017)

Le projet permet de poursuivre l’effet « belvédère » du square de la République et de la salle des fêtes, et de favoriser la liaison piétonne entre la place, le square du jardin public et au-delà le quartier de la gare. L’espace sera partagé entre une partie réservée au stationnement (9 places + 1 place pour Personne à Mobilité Réduite) et une partie dédiée aux piétons avec la création de cheminements en lien avec l’avenue de la République, aménagés pour les personnes à mobilité réduite. Pensée comme un lieu de vie, chacun pourra venir y flâner et profiter d’une vue dégagée sur le fleuve. Le monument aux morts sera mis en valeur par un éclairage public adapté : des mâts filiformes, économiques et esthétiques. La traversée de l’avenue Jean Jaurès sera sécurisée par un large plateau surélevé installé entre la mairie et la place, de même niveau que les trottoirs, toujours dans un souci d’accessibilité maximale.

Un nouveau programme de logements

(2018-2019)

6m aiso n

s ind i

vidu

elle

s

2 petits ensemb les collectif s Parc de l'Europe

Plan masse du projet de logements situé parc de l'Europe

20

Afin d’assurer la pérennité du développement commercial et une maîtrise de l’urbanisation de la commune, le projet du centre-bourg comprend également la création de nouveaux logements à taille humaine en complément de ceux de l’Escale Verte. Deux programmes y verront le jour :  deux petits collectifs rue Jules Verne, en bordure du Parking Richet,  un programme de deux petits collectifs et six maisons individuelles en lisière du parc de l’Europe, entre l’avenue de la République et l’avenue Raoul Bourdieu. Cette offre de logements (environ 68 au total, du T2 au T5) sera diversifiée en terme de surface et d’accès. Il est prévu un panachage entre le locatif social, l’accession abordable à la propriété et l’accession libre. Un travail très important a été fait sur l’intégration paysagère et des places de stationnement dédiées sont prévues pour chacun des îlots.


L’accessibilité et les liaisons (2017) GRAND ANGLE

La restructuration profonde de l’avenue de la République permettra de favoriser une liaison plus directe entre le centre-bourg et la gare pour l’ensemble des modes de déplacement avec la création d’un carrefour à feux en plateau favorisant les échanges.

Commerces

Quartier de la gare

Parc des coteaux

LORMONT

La restructuration comprend le renforcement des deux liaisons piétonnes principales (Ouest-Est) :  centre-bourg / rue Paul Bert / avenue de la République / rue Lucien Victor Meunier / quartier de la Gare,  centre bourg / place Aristide Briand / avenue de la République / jardin public et parc Rozin (accès au Parc des coteaux),  elle permet également un accès lisible du centre-bourg depuis l’axe de circulation principal et structurant de la commune (axe Sud-Nord / Lormont-Ambarès), essentiel dans le projet de revitalisation commerciale.

Réaménagement imminent Le projet de réfection de cette voie comprend un aménagement paysager du secteur en confortant les vues vers les parcs, le fleuve et la zone industrialoportuaire. De nouvelles zones de stationnement sont prévues (avec notamment un parking de 40 places avenue de la République) et la mise en place d’une piste cyclable unidirectionnelle. Il comprend aussi la plantation d’arbres et la création d’un îlot central engazonné dominé par une promenade piétonne. L’enfouissement des réseaux et la mise aux normes de l’éclairage public sont programmés dans cette opération.

21


FOCUS

Apprendre le numérique

Label 5 arobases avec mention « Numérique Educatif » Outils numériques, objets connectés et autres démarches dématérialisées peuplent notre quotidien. Parfois par choix, parfois subis, ces nouveaux modes de communication et de fonctionnement, et leurs évolutions (parfois) rapides, peuvent être déstabilisants. A Bassens, cette question est une des préoccupations majeures des élus depuis 2012. 5 ans plus tard, la ville vient d’obtenir une 5 ème arobase dans le cadre du Label Villes Internet, avec en plus une mention spéciale « numérique éducatif ». Comment réduire la fracture numérique ? En renforcer l’accessibilité pour tous les publics de toutes les générations ? En développer les usages tant créatifs qu’éducatifs ? La première phase du Projet Numérique de Territoire (PNT 2012/2016) avait pour objectif de faire un diagnostic du numérique à Bassens, de développer l’offre numérique sur la commune en mettant en place des actions adaptées aux pratiques des utilisateurs et aux besoins des habitants. Le PNT 2016/2020 est entré dans sa phase opérationnelle, son schéma directeur a été adopté par le conseil municipal au mois de mars 2016 (voir page 23). Le label « Villes Internet » ne s’y est pas trompé en attribuant à la ville au mois de février 2017, non seulement une 5 ème arobase (la plus haute distinction), mais également une mention spéciale « numérique éducatif ». Bassens est la seule commune à avoir obtenu une mention, en 2017, sur tout le territoire de la région Nouvelle Aquitaine. Bien plus qu’un simple label, certes valorisant pour l’action municipale, cette reconnaissance permet l’échange d’expériences avec d’autres acteurs et partenaires, la mise en perspective et l’évaluation des politiques publiques menées.

22

Accompagner les habitants de toutes les générations dans leur utilisation du numérique est un axe majeur du PNT. Les actions déclinées sur le terrain ont tenu compte de cette dimension d’éducation : les plus jeunes peuvent participer à des ateliers d’éducation et de sensibilisation au numérique pendant le temps libéré après l’école, l’Espace Jeunes propose aux adolescents des activités thématiques avec le concours de l’Espace Public Numérique de la ville (EPN). EPN qui propose depuis son ouverture en 2013 des ateliers d'initiation, de découverte et d'approfondissement (bureautique, traitement photo, l'Internet..), des animations numériques tout public (musique assistée par ordinateur, Imprimante 3D, robotique…), conférences et rencontres autour des arts numériques. Plus récemment, les seniors étaient invités à investir le bus numérique : lieu inédit pour poser des questions, découvrir, apprendre… Les actions d’éducation s’accompagnent de la mise en place d’équipements adaptés : les écoles de Bassens sont équipées, entre autres, de classes mobiles (ensemble d’ordinateurs portables), de tableaux blancs interactifs de tablettes…


de celles et ceux qui ne sont pas familiers du maniement de ces nouveaux outils, mais aussi de leurs enjeux et de leurs limites. Il existe aujourd’hui encore de nombreuses personnes exclues du Web, soit totalement, soit partiellement. Certaines le subissent ou le sont par manque d’informations ou d’intérêt. D’autres s’excluent plus ou moins sciemment d’Internet. Nous devons donc être très vigilants à la fracture qui en résulte mais également à ceux pour qui, le plus important est d’être libre de choisir, libre de se connecter et surtout de se déconnecter quand ils le souhaitent. Cette nouvelle récompense collective est un encouragement à poursuivre nos efforts. »

Bassens Actus. – Quelques mots sur le label ? Alexandre Rubio : - « Après les 4@ obtenues en 2015 et confirmées l'an dernier, cette 5ème @ vient récompenser les actions de la ville en matière de démocratisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) et de leurs usages citoyens. Mais elle constitue avant tout, une très belle reconnaissance pour l'implication et le travail de l'ensemble des services municipaux qui mettent en œuvre au quotidien les orientations du Projet Numérique de Territoire. »

Les projets à venir ? « Ils sont nombreux avec notamment l'achèvement du déploiement de la très attendue fibre optique (Internet très haut débit), les évolutions de l'espace famille ou bien encore la modernisation de la salle du conseil municipal qui devrait faciliter le suivi des débats et des délibérations. L’objectif n’est pas de proposer forcément plus, mais mieux, au plus près des besoins, avec pour ambition de faire du numérique, un moyen au service des politiques publiques, du bien vivre ensemble et permettant d’accompagner l’émergence de la Ville de Demain. »

Quels sont les enjeux liés au numérique pour une collectivité ? « L'innovation numérique revêt aujourd'hui une importance capitale pour les collectivités. Il est un formidable levier de développement économique et d'emploi, de modernisation des services publics et de qualité de vie, mais aussi de dynamisme et d'attractivité. Il est au cœur des stratégies d'avenir de notre commune. Cette transition numérique exige un accompagnement

Le numérique s’invite au conseil municipal… Depuis le mois de février 2017, dans un souci de dynamisation et de meilleur lisibilité des sujets par le public, et dans une logique d’amorcer la dématérialisation des séances, la salle du conseil municipal est équipée de 6 écrans qui permettent la diffusion des points abordés en conseil. Deux écrans orientables sont dédiés au public qui pourra également y découvrir des informations, visuels, complémentaires aux sujets traités. En attendant peut-être qu’un jour la ville puisse retransmettre les séances du conseil en « direct live » sur Internet…

Bassens et le label « Villes Internet » 2014 : @@@ (première participation)

Axes prioritaires du schéma directeur du PNT 2016/2020 le le la la la

numérique à l’école service aux habitants relation entre les services et les citoyens couverture numérique gestion électronique, les données et l’archivage

2016 : @@@@

    

2017 : @@@@@ + mention « Numérique Educatif »

Le schéma directeur du PNT 2016/2020 dans son intégralité est en ligne sur le site de la ville : www.ville-bassens.fr

2015 : @@@@

23

FOCUS

Alexandre Rubio, élu délégué aux Affaires Numériques et au Développement Durable :


INSTANTANÉS

13 janv. / Concert dessiné

14 janv. / Michael Lonsdale et Nicolas Celoro

3 fév. / Titi Robin

24

28 et 29 janv. / Arts martiaux


INSTANTANÉS

15 fév. / Atelier Muséum d'Histoire naturelle

16 fév. / Edouard Manceau, illustrateur et écrivain

18 & 19 fév. / Tournoi jeunes - Foot en salle

Fév. / Atelier cuisine

4 mars / Course pédestre

25


26

INSTANTANÉS


Chaque mois, les conseillères en économie sociale et familiale du CCAS organisent un temps convivial de rencontre et d’échanges autour d’un thé ou d’un café aux Terrasses du Bousquet. Au menu : des intervenants extérieurs mais aussi des agents de la municipalité et, bien sûr, des habitants. L’ambiance agréable n’empêche pas de parler de sujets sérieux : mardi 7 mars, les habitants présents avaient fait le déplacement pour évoquer le thème de la sécurité publique.

Un réseau d’acteurs mobilisés La police municipale, la chargée de prévention de la délinquance pour la ville, la police nationale et le délégué à la cohésion police / population ont répondu à toutes les questions que se posent les habitants. Le débat a permis de mieux cerner leurs missions respectives et d’aborder les liens qui, au quotidien, permettent de solutionner les problèmes de sécurité. Si les habitants ne peuvent pas avoir une visibilité directe sur les activités des différents partenaires, c’est l’occasion de les informer que les choses avancent. La police nationale insiste : « Bien souvent, les gens râlent dans leur coin mais ne nous appellent pas. C’est dommage car nous pourrions intervenir plus efficacement. Les signalements localisés nous permettent également d’élucider des affaires ou d’obtenir des moyens supplémentaires ponctuels. »

Avec trois policiers municipaux pour 7000 habitants, la ville de Bassens se classe dans les cinq communes de la Métropole les mieux dotées.

j e d s t i t ’ p L es de l’inf Appelez le 17 ! Et si vous n’osez pas, il y a toujours la possibilité de rencontrer le coordinateur police / population. Policier à la retraite, il tient des permanences à Bassens et fait le lien, en continu, avec les forces de l’ordre et les acteurs du territoire. La question des violences familiales a été évoquée par le CCAS : « Si vous avez des doutes, il ne faut pas hésiter à faire un signalement. Vous pouvez sauver des vies. » De leur côté, les habitants ont évoqué certains mineurs livrés à euxmêmes et qui, parfois, commettent des incivilités : « Ne peut-on pas mettre en cause les parents ? ». La police a rappelé le principe de la responsabilité pénale des mineurs et les différentes procédures qui peuvent s’appliquer, du rappel à la loi à la détention, avec en parallèle la question éducative. Questionnée par les habitants sur les différents secteurs géographiques de la ville, la police a répondu qu’elle peut aller partout à Bassens et qu’elle est globalement respectée. Et les caméras de surveillance ? « Elles sont implantées dans différents lieux de la ville et nous pouvons faire appel aux images lors des enquêtes », a rappelé la police municipale. Il est midi ; les participants rentrent chez eux mieux informés et avec le sentiment de pouvoir jouer leur rôle de citoyen auprès des acteurs de la sécurité publique.

Plus d’informations sur la sécurité publique : Délégué Cohésion Police Population Renseignements : 06 65 09 30 68

27

FOCUS

Et si on parlait de sécurité publique ?


RENCONTRE

Simon : « C’est ma deuxième année ici à Bassens et j’ai également repris en club cette année à Ambarès. Ça nous permet de pratiquer deux fois dans la semaine, et dans une ambiance différente. » Eric : « Je suis le papa de Simon, et je l’ai suivi. Je pratique d’autres sports à côté, le tennis et le vélo, et ça me permet de participer à une activité supplémentaire. »

Quelques mots sur l’ambiance ?

CMOB Sport Loisirs : la section qui vous veut du bien ! Les bonnes résolutions de début d’année datent un peu… Mais peut-être aviez-vous pris celle de pratiquer une activité sportive ? Sage décision. Sauf que parfois le choix peut s’avérer difficile : quelle activité me correspond ? Quand ? Vais-je réussir à m’y astreindre ? Les doutes surgissent au moment de prendre son abonnement et on n’ose pas se lancer. La section CMOB Sport Loisirs EST la section qui vous empêche de vous faire des nœuds au cerveau, tout en faisant du bien à votre corps. Elle propose pas moins de quatre activités, très différentes les unes des autres, pratiquées sans le moindre esprit de compétition. Seule obligation : avoir envie de partager, de bouger et de se faire plaisir. Et c’est exactement pour toutes ces raisons que les nouvelles recrues ont afflué, en particulier pour l’activité volley. Une bonne douzaine de personnes se retrouvent ainsi chaque lundi soir au gymnase Séguinaud, de part et d’autre du filet, pour partager cette activité dans une ambiance détendue, mais pas que, car quand ça joue, ça joue !

Rencontre avec Anthony, 18 ans, Simon, 17 ans et Éric, 55 ans… Bassens Actus - Pourquoi le volley ? Anthony : « J’ai fait du volley quand j’étais plus petit et actuellement j’en fais en club à Ambarès. Quand on a appris, avec Simon, qu’il y avait cette discipline à Bassens, on s’est dit pourquoi pas tester. Cela nous permet d’avoir un deuxième entraînement par semaine. »

28

Simon : « C’est différent de la pratique en club, l’ambiance est très détendue. Il n’y a pas de prérequis de niveau, chacun vient avec ses possibilités. » Eric : « C’est ça, il n’y a pas d’enjeux, pas de coach pour vous crier dessus. Chacun son niveau. » Anthony : « Il y une super ambiance, tout le monde est cool. C’est vraiment du loisir. »

CMOB Sport Loisirs, c’est aussi :  De la gym d’entretien le lundi de 18h30 à 19h30 et le jeudi de 19h à 20h, Domaine Beauval (salle associative) Des séances de gymnastique, de step... Vous ne ménagerez ni vos abdos, ni vos fessiers.  De la danse country le mercredi de 19h à 21h, Domaine Beauval (salle associative). Pour pratiquer avec un groupe sympa, cette danse festive et indémodable !  De la marche découverte le mardi après-midi, rendez-vous à 14h place de la commune de Paris (marché). Pour partir à la découverte d’un lieu en marchant. Destinations variées. Tous niveaux. L’association propose également plusieurs fois par an des sorties ponctuelles d’une journée ou d’un week-end à la découverte d’un site, des rallyes, des temps festifs…

Allez, lancez-vous ! CMOB Sport Loisirs 06 79 62 43 89 ou 05 56 31 52 55 sportloisirs.bassens@free.fr


Et si nous nous projetions en 2027 ? Lorsque l’on y réfléchit, dix ans, c'est peu et beaucoup à la fois. Peu pour imaginer que la ville changera du tout au tout, mais assez pour se dire que les quelques grands projets naissant aujourd’hui auront abouti demain. Venez, je vous emmène dans le Bassens du futur ! Commençons par la partie visible du changement : les travaux ! Le renouvellement urbain sera pratiquement terminé : le quartier Prévert / Le Moura sera transformé, le centre-bourg redynamisé et peut-être même qu’un immense toboggan fera le bonheur des petits et des grands dans le parc Rozin. La place de la mairie, l’Escale Verte et la structure polyvalente des Griffons souffleront déjà leurs 10 bougies. Le Kiosque citoyen, quant à lui, ne désemplira pas et sera désormais devenu trop petit pour accueillir les citoyens désireux de s’investir. Les nombreux bénévoles et les relais citoyens travailleront sur des projets communs avec la municipalité. Entraide et esprit d’équipe seront plus que jamais à l’honneur. Si la ville change physiquement, elle changera aussi virtuellement, c’est certain. L’essor du numérique est déjà en marche, et avec aujourd’hui 5 arobases, on peut espérer en avoir 5 de plus (au moins !) d’ici 10 ans, à condition bien sûr que le barème augmente ! Les robots n’auront peut-être pas encore peuplé notre ville, mais les supports digitaux feront désormais partie de notre quotidien avec autant de tablettes multimédias que de livres disponibles à la médiathèque, des panneaux holographiques dans les rues pour annoncer les actualités de la ville et, enfin, la fibre dans tous les foyers. Bassens sera assurément connectée ! Le développement durable sera un enjeu majeur pour tous. Les grandes orientations du PLU et celles de l’agenda 21 auront porté leurs fruits ; le respect de l’environnement sera ancré dans les comportements et chacun se sentira concerné par le tri de ses déchets et la limitation de ses dépenses énergétiques. Voitures électriques, cyclistes et piétons circuleront en toute amicalité sur les voies. Les toits de l’Espace Garonne et de la mairie seront pourvus de panneaux photovoltaïques, comme ceux d’un nombre de plus en plus important des maisons individuelles. Oui, je vous l’accorde, ce tableau de Bassens dans une décennie est quelque peu naïf mais finalement, ce qui compte, c’est d’avoir des rêves et des envies pour notre ville, n’est-ce pas ?

Et vous, comment voyez-vous notre ville dans 10 ans ? Vos idées nous intéressent ! Sous forme de textes ou de dessins, faites-nous partager votre vision et nous publierons des extraits de vos travaux dans le prochain Bassens Actus.

Groupe Citoyen 21 Avis, préconisations, propositions d’actions en lien avec le développement durable Renseignements : Agenda 21 (mairie), 31 avenue Jean Jaurès, 05 57 80 81 57 - contact@ville-bassens.fr

29

CARTE BLANCHE

Bassens dans 10 ans


EXPRESSIONS POLITIQUES

Parole de la Majorité : « Continuons ensemble pour Bassens » Groupe P.S et apparenté Le premier tour de la présidentielle aura lieu dans quelques jours. Il s’agit d’un moment important dans la respiration démocratique de notre pays, où il nous est donné la possibilité de nous exprimer, tous et toutes, sans aucune autre considération que celle liée à notre condition de citoyen. La question est claire : que voulons-nous concrètement pour demain ? Concrètement pour notre pays, concrètement pour sa place dans l’Europe et dans le monde. Plus concrètement encore pour nos enfants. L’enjeu est bien celui de la prochaine génération. C’est justement parce que cet enjeu dépasse notre seule personne qu’il nous faut voter. Délaisser ce droit difficilement acquis, c’est le meilleur moyen pour qu’il nous soit repris. Or sans droit de vote, il n’y a plus de

démocratie. Pour autant, nous entendons la déception qui peut être la vôtre. Nous entendons votre attente qui est celle d’une action concrète pour l’amélioration de votre quotidien. Plus encore, nous la comprenons parce que cette exigence du « faire » est celle qui caractérise notre engagement d’élus locaux en responsabilités : redynamisation commerciale du centre-bourg, réhabilitation urbaine pour le quartier de l’avenir, soutien aux plus fragiles, culture et sport pour tous… Bien évidemment, toute cette force d’initiative pour les Bassenais ne serait possible sans une gestion saine et prudente de nos finances communales. Elle ne le serait pas non plus sans le travail de nos agents municipaux et de

nos fonctionnaires en général. Ce sont précisément eux qui rendent concrets nos projets d’amélioration du quotidien. Nous en avons besoin, comme nous avons besoin de nos collectivités, contrairement à ceux qui nous chantent sur tous les tons les bienfaits de la rationalisation. Plutôt que d’étouffer les communes en réduisant sans cesse leurs dotations jusqu’à les asphyxier, réaffirmons leur rôle en levant les contraintes financières imposées. C’est un enjeu progressiste auquel nous souhaitons que le prochain Président de la République réponde.

droite, les professionnels de la politique (convoqués devant la justice) et le banquier de chez Rothschild qui courbent l’échine devant les pressions des plus riches (grands patrons et actionnaires). Pour le plus grand bien de tous, exigeons le retrait de la loi de réforme des collectivités territoriales qui a pour effet d’amputer l’intervention des citoyens c’est-à-dire la proximité, la démocratie. 2017 est encore une année où le budget municipal -qui vient d’être voté- va encore permettre la réalisation de grands projets tout en conservant une qualité appréciée par les usagers (familles, enfants, jeunes, séniors) des différents lieux d’accueils (écoles et périscolaires, Centres de loisirs,

culturels, sportifs, espaces de verdure) sans augmenter les impôts locaux. Ce qui est possible à l’échelon local peut l’être au niveau national, si nous rassemblons les forces exigeantes de progrès, d’égalité et de fraternité. N’acceptons pas la liquidation de la sécurité sociale et de tous nos services publics. Non à la suppression de milliers de fonctionnaires (éducation nationale, territoriaux, hospitaliers…). Nous appelons, chaque citoyenne et chaque citoyen à se mêler sans attendre de leur avenir et de celui de leurs enfants.

Pour le Groupe P.S et apparenté Jean-Louis BOUC

Groupe P.C.F-Front de Gauche En cette période « d’avant élections » (présidentielles et législatives), il est à la fois difficile d’imaginer ce que deviendront les communes, demain, c’est-à-dire les services rendus au public (aux citoyens) et en même temps il est aisé de pouvoir exprimer comment il est possible, ensemble et sans s’incliner, d’améliorer le « bien vivre » dans notre pays. Nous ne devons pas nous laisser entraîner vers des replis sur soi. Faut-il, en appeler à plus de colère non maîtrisée, à plus de ruptures et à la fureur ? Non ! Nous savons ce que, historiquement, cela a coûté de vies humaines et de drames ; ne nous laissons pas guider par ce qui nous est imposé à longueur d’antennes, lesquelles prônent : l’extrême

Pour le Groupe P.C.F - Front de gauche Josyane MAESTRO

Parole de l’Opposition : « Bassens l’Alternative » Les finances en berne, la municipalité s'attend à une année 2017 difficile... Baisse des dotations par le gouvernement Valls-Hollande-Macron, augmentation des charges sociales patronales et du FPIC pour la commune ; 2017 est une année "grise" pour les finances communales qui pourraient bien devenir "noire" en fonction du résultat de mai prochain. Le pire est peut être à venir pour la commune, car la démagogie continue de faire des ravages et frappe presque tous les candidats qui s'évertuent à mettre sur le dos des collectivités locales les raisons du déclin des finances de l'Etat. Et même les candidats de "gauche" s'y attellent en proposant la

30

suppression de la taxe d'habitations pour 80 % des contribuables. Quid du financement des communes lorsque que l'on sait que cela représente 36 % de leurs ressources propres. Comment, dans ce contexte, renforcer les effectifs de la police municipale (sujet tabou pour la majorité) mais dont les bassenais ont besoin. Comment financer la vidéo protection dans nos quartiers ? Comment mener les investissements propres de la commune lui permettant de se positionner en promoteur du développement durable sur son territoire ? Comment investir dans les dispositifs de prévention des risques industriels dans un contexte de recrudescence des incidents depuis 2 ans ?

L'opposition restera vigilante en dénonçant les positions démagogues des uns comme des autres. A l'image des critiques subies lors de la démission d'un élu de notre groupe l'an dernier pour motif professionnel, largement moquée de la part de la majorité. Celle-ci vient de connaître sa première démission en ce début d'année. Un effet boomerang qui risque de leur laisser un goût amer... Pour le Groupe Bassens l'Alternative Alex Jeanneteau


ET DE LA VALORISATION aux collectivités. DES DÉCHETS SPÉCIAUX Insertion Presse SIAP 90x128 - Décembre 2013.indd 1

LA RÉFÉRENCE DU TRAITEMENT ET DE LA VALORISATION DES DÉCHETS SPÉCIAUX

30/12/2013 15:01:46

IMAGINER > CRÉER > DÉVELOPPER

Contrôle Technique Innover enAutomobile respectant l'homme et son

IMAGINER > CRÉER > DÉVELOPPER

environnement, c'est le défi du monde industriel. C'est aussi notre objectif. SARP Industries traite, Auto Contrôle Lormontais .Spécial banc 4x4 recycle et valorise depuis plus de 30 ans .Ouvert 6J/7 SIAP Prociner les déchets dangereux et les DASRI. Bd de l’Industrie - Bassens ZA docks des Maritimes . 7H/19H non stop Bd de l’industrie 33565 Carbon-Blanc 33530 Bassens Quai Carriet bat 3A Nous élaborons Tél. 05 57 77 65 50desTélréponses : 05 57 77 66 66 33310 LORMONT Fax 05 57 77 65 55et Faxadaptées : 05 €57 77 66 67 Tel.: 05.56.52.82.94performantes CTwww.sarpindustries.fr à partir de 59€ 00 59 aux industriels et acl33@orange.fr acl-lormont.fr aux collectivités.

Innover en respectant l'homme et son environnement, c'est le défi du monde industriel. C'est aussi notre objectif. SARP Industries traite, recycle et valorise depuis plus de 30 ans les déchets dangereux et les DASRI. Nous élaborons des réponses performantes et adaptées aux industriels et aux collectivités.

Insertion Presse SIAP 90x128 - Décembre 2013.indd 1

SIAP Bd de l’Industrie - Bassens 33565 Carbon-Blanc Tél. 05 57 77 65 50 Fax 05 57 77 65 55

30/12/2013 15:01:4

SIAP Bd de l’Industrie - Bassens 33565 Carbon-Blanc Tél. 05 57 77 65 50 Fax 05 57 77 65 55

Prociner Bd de l’industrie 33530 Bassens Tél : 05 57 77 66 66 Fax : 05 57 77 66 67

Prociner Bd de l’industrie 33530 Bassens Tél : 05 57 77 66 66 Fax : 05 57 77 66 67

www.sarpindustries.fr

www.sarpindustries.fr

Insertion Presse SIAP 90x128 - Décembre 2013.indd 1 Insertion Presse SIAP 90x128 - Décembre 2013.indd 1

Contrôle Technique Automobile

30/12/2013 15:01:46

Contrôle Technique Automobile

ompes unébres de Bassens Auto Contrôle Lormontais ZA docks des Maritimes Quai Carriet bat 3A

33310 LORMONT

Tel.: 05.56.52.82.94

.Spécial banc 4x4 .Ouvert 6J/7 .7H/19H non stop CT à partir de acl33@orange.fr

59€ 59€ 00

30/12/2013 15:01:46

.Spécial banc 4x4 .Ouvert 6J/7 .7H/19H non stop

Auto Contrôle Lormontais ZA docks des Maritimes Quai Carriet bat 3A

33310 LORMONT Liliane

DESCOMBES

Tel.: 05.56.52.82.94

CT à partir de

59€ 59€ 00

24 avenue St Exupéry - 33530 Bassens acl33@orange.fr

acl-lormont.fr

www.fleuriste33lilafleurs.sitew.com

acl-lormont.fr

Bassens Actualités 65.indd 16

18/07/2016 16

Création

Studio

Création Graphique & Prépresse

Impression

Régie Publicitaire

Régie publicitaire officielle du magazine Bassens Actus Contact : Tél. : 06.98.75.52.00 / 03.82.886.886 E-mail : aecpconseil@orange.fr


Rendez-vous BUREAUX 1, 2, 3 ET 4 À la salle des fêtes Avenue Jean Jaurès

BUREAUX 5 ET 6 À l’hôtel de ville 42 avenue Jean Jaurès


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.