Issuu on Google+

RĂŠglementation Enfants Adultes Loisirs

Guide des associations et des ĂŠtablissements


sommaire

Réglementation

6 6 10

Charte du handicap en Nouvelle-Calédonie Faire des droits des personnes handicapées, une réalité ! n

n

Leurs avis 12 Interview : Sylvie Robineau, membre du gouvernement de Nouvelle-Calédonie en charge de la santé n Qu'est ce que le groupement d’intérêt public (GIP-UPH) ? n Interview : Marie-Claire Pham, directrice du GIP UPH Interview : Stéphanie Vigier, présidente du Collectif Handicaps n

n

12 18 20 24

Zoom sur 28 n

28

La maison du polyhandicap ouvrira ses portes en août !

Les enfants 31 32 35 36 40

Comment faire reconnaître le handicap de mon enfant ? n Quel accueil pour mon enfant avant l’âge de 3 ans ? n Quelle scolarité pour mon enfant handicapé ? Interview : Agathe Milie, accompagnatrice de vie du GIP UPH n

n

Les adultes 45 46 49 52 52 55 61 64

Comment être reconnu handicapé ? n Quels sont mes droits ? n Faciliter l’accès aux soins n 1-La prise en charge n 2-Les prestations n 3-Où me faire soigner ? n Emploi : droits et démarches Interview : Mireille Cassin, responsable du bureau des publics prioritaires à la province Sud n Interview croisée n Logement, quelles sont les aides possibles ? n Le point sur les transports adaptés n

n

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

70 74 78 80 d

i

c

a

p


n Collectif Handicaps Toutes les associations classées par types de handicap et services proposés Interview : Sophie Deschamps, Présidente de l’association Autism’espoir n Interview : Constance Baldovi, coordonatrice AVHNC n Si on faisait un repas dans le noir n Rose Welepa, athlète handisport n

n

84 87

102 110 114 136

Les établissements 139 Les établissements spécialisés Interview : Laurence Manac’h, directrice du Foyer de vie La Séviane n Les établissements non spécialisés n

n

140 142 156

Loisirs 167 n

Loisirs, sport et sorties

Manifestations 175 n

Les dates à ne pas manquer

Remerciements 176 ISSN Dépôt légal : 1638-8453 Handicap mag est publié par ACP (Agence calédonienne de publications), www.acp.nc Directeur de publication : Claude Dahan Coordination : Sandrine Chopot Rédaction : Sandrine Chopot, Maya Bergoin-Denoual Photographies : Damien

l

e

g

u

i

d

e

Chaillot, Fred Payet (photo de couverture), Olivier Oswald, les associations calédoniennes Correction : Point virgule Création graphique et maquette : Ductus pacific Régie publicitaire : ACP, 16 rue d’Austerlitz BP 4763 98847 Nouméa cédex Tel : 24 35 20 acp@lagoon.nc Impression : Artypo

d

u

h

a

n

d

Réglementation Enfants Adultes Loisirs

Guide des associations et des établissements

i

c

a

p

sommaire

Les associations 83


réglementation 6

Charte du handicap en Nouvelle-Calédonie mesures concrètes, dans son domaine La Charte du handicap de Nouvellede compétence, pour répondre aux Calédonie affirme l’appartenance de la personne en situation de handicap à attentes et aux besoins de la personne en situation de handicap dans sa vie cette communauté humaine. quotidienne : la santé, l’éducation et Cette Charte est un documentla formation professionnelle, l’emploi, cadre qui propose aux collectivités la mobilité et transport, l’accès aux publiques, privées, aux institutions lieux publics, le logement, la vie à religieuses, coutumières, aux domicile, la vie affective et familiale, associations et à l’ensemble des l’information, la culture, le sport, le citoyens calédoniens, au-delà des obligations légales, de manifester leur loisir et les vacances. Les signataires de cette charte engagement à donner à la personne reconnaissent que la personne en en situation de handicap sa place en situation de handicap doit partager les Nouvelle-Calédonie. mêmes droits que ses concitoyens. La Charte invite chacun à prendre des

Préambule • « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » Article premier de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen

• « L’Union reconnaît et respecte le droit des personnes handicapées à bénéficier des mesures visant à assurer leur autonomie,

l

e

g

u

leur intégrité sociale et professionnelle et leur participation à la vie de la communauté. » Article 26 de la Charte des droits

i

d

e

d

u

fondamentaux de l’Union européenne • « Le handicapé a essentiellement droit au respect de sa dignité humaine. Le handicapé,

h

a

n

d

i

c

a

p


I

Droits fondamentaux Article 1 Les personnes en situation de handicap ont le droit à une vie pleine et entière dans la jouissance de leurs potentialités, quelles que soient l’origine, la nature et la gravité de leurs déficiences. Article 2 Les personnes en situation de handicap doivent être protégées contre tout risque de maltraitance ou de négligences physiques et morales. Article 3 Les personnes en situation de handicap doivent être préservées de toute appréhension liée au risque d’un internement abusif ou inapproprié en institution. Article 4 Les personnes en situation de handicap ont le droit de bénéficier d’une représentation légale et d’une assistance pour la défense de leurs droits. Article 5 Les personnes en situation de handicap ont le droit d’être impliquées dans toute décision qui concerne leur avenir ; les souhaits de chacun doivent

quelles que soient l’origine, la nature et la gravité de ses troubles et déficiences, a les mêmes droits fondamentaux que ses concitoyens du même âge, ce qui implique en ordre

principal celui de jouir d’une vie décente, aussi normale et épanouie que possible. » Article 3 de la Déclaration des droits des personnes handicapées des Nations unies

l

e

e

g

u

i

d

d

u

h

être autant que possible pris en compte et respectés. Article 6 Les personnes en situation de handicap ont le droit d’être consultées et de participer au développement et à la gestion de tous les dispositifs ou services qui concernent leur bien-être. Article 7 Les personnes en situation de handicap ont le droit d’accéder à toute information contenue dans leur dossier personnel, médical, psychologique psychiatrique éducatif et scolaire. Article 8 Les personnes en situation de handicap ont le droit à un traitement équitable quel que soit leur lieu de résidence.

CHAPITRE

• « Il est aujourd’hui nécessaire de poser les bases d’une citoyenneté de la NouvelleCalédonie, permettant au peuple d’origine de constituer avec les hommes

a

n

II

Santé Article 9 Les personnes en situation de handicap ont le droit de bénéficier d’une couverture sociale. Article 10 Les personnes en situation de handicap ont le droit de bénéficier de diagnostics cliniques précis, sincères et accessibles. Article 11 Les personnes en situation de handicap ont le droit de bénéficier des

d

i

c

a

p

et les femmes qui y vivent une communauté humaine affirmant son destin commun. » Article 4 du préambule de l’accord de Nouméa

réglementation

CHAPITRE

7


réglementation 8

conseils, des soins, des techniques et du matériel spécialisé que nécessite leur santé physique et mentale.

CHAPITRE

III

Éducation et formation Article 12 Les personnes en situation de handicap ont le droit de bénéficier d’une éducation intégrée et adaptée dans les lieux accessibles. Article 13 Les personnes en situation de handicap ont le droit de bénéficier d’une formation professionnelle appropriée.

CHAPITRE

IV

Emploi et autonomie Article 14 Lorsque la nature de leur handicap le permet, les personnes en situation de handicap ont le droit d’accéder à un emploi qui prenne en compte les souhaits et les capacités de l’individu sans discrimination.

Article 15 Les personnes en situation de handicap ont le droit de bénéficier de ressources suffisantes qui leur permettent de se nourrir, de s’habiller, de se loger, et qui répondent aux besoins essentiels de la vie courante. Article 16 Les personnes en situation de handicap ont le droit de bénéficier des équipements, de l’assistance et des soutiens nécessaires pour mener une vie autonome et productive, dans la dignité. Article 17 Les personnes en situation de handicap ont le droit de bénéficier d’un accès égal aux commodités, aux services et aux activités offertes par les collectivités.

CHAPITRE

V

Transport et mobilité Article 18 Les personnes en situation de handicap ont le droit d’accéder aux

Vers une nouvelle prise en charge du handicap toute personne handicapée a les mêmes droits que les autres citoyens Après l’adoption en 2007, à l’occasion des états généraux du handicap, de la Charte du handicap, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a adopté, en 2008, deux avant-projets de lois du pays destinés à mettre en application le principe qui veut que « toute

l

personne handicapée ait les mêmes droits que les autres citoyens ». Enfin, plusieurs dispositifs d’applications concrètes ont été adoptés au congrès en janvier 2009. Le dispositif est désormais complet. l’emploi des personnes en situation de handicap Le texte institue l’obligation d’embauche pour

e

g

u

i

d

e

d

u

les entreprises de plus de vingt salariés dans la proportion de 2,5 % de l’effectif (extensible ultérieurement jusqu’à 6 %). À titre d’exemple, cette obligation représente un demi-poste pour une structure de 20 salariés. Les contrats établis entre le salarié handicapé et l’employeur n’ont rien de particulier, mais sont soumis au droit du

h

a

n

d

i

c

a

p


CHAPITRE

CHAPITRE

Article 23 Les personnes en situation de handicap ont le droit de participer aux activités de loisirs, culturelles ou sportives et de s’en voir faciliter l’accès.

VI

Logement Article 20 Les personnes en situation de handicap ont le droit de bénéficier d’un logement accessible et adapté.

CHAPITRE

CHAPITRE

l

e

g

u

i

d

e

VII

adapté ou des centres d’aide ; • soit payer une contribution pour le nombre de salariés non employés.

personnes en perte d’autonomie. Il s’agit de prendre en compte la singularité de chaque cas pour mettre en œuvre un accompagnement personnalisé (hébergement, accueil de jour, transport, aide à domicile, scolarité, etc.) Enfin, le texte propose la gratuité totale des services pour les enfants en situation de handicap.

Aides en faveur des personnes en situation de handicap et des personnes en perte d’autonomie Pour la première fois, grâce à ce texte, la Nouvelle-Calédonie reconnaît des droits aux handicapés et aux

d

u

h

a

IX

Mesure d’application de la présente Charte Article 24 Les collectivités et organismes signataires s’engagent, chacun dans leur domaine de compétence, à prendre les mesures de nature à renforcer le respect de ces droits.

Vie affective et familiale Article 21 Les personnes en situation de handicap ont le droit à une vie familiale et, le cas échéant, à une famille d’accueil. Article 22 Les personnes en situation de handicap ont le droit à une vie affective et sexuelle.

travail général. Toute embauche doit faire l’objet d’une déclaration à la Direction du travail et de l’emploi (DTE). Les entreprises de plus de vingt salariés qui ne respectent pas l’obligation d’embauche peuvent toutefois s’acquitter de leur obligation selon deux autres procédés : • soit passer des contrats de fourniture, sous-traitance ou prestations de services avec des structures d’emploi

VIII

Culture, sport et loisirs

n

d

i

c

a

p

réglementation

transports en commun et de disposer de leur liberté de mouvement. Article 19 Les personnes en situation de handicap ont le droit de bénéficier d’un moyen de transport adapté, collectif ou individuel.

9


réglementation 10

Faire des droits des personnes handicapées, une réalité ! En Octobre 2012, une délégation de la NouvelleCalédonie, composée de la responsable du Conseil du Handicap et de la Dépendance, du collaborateur du membre du gouvernement en charge, notamment, du handicap, et du président du Collectif Handicaps s’est rendue à Seoul, en Corée du Sud, pour participer aux travaux de réflexion pour la mise en place d’une stratégie en faveur des personnes handicapées pour la prochaine décennie. (et l’Australie) à la Fédération de Russie, pour une population de 4,1 milliards de personnes, soit les deux-tiers de la population mondiale, ce qui en fait la plus importante des institutions de l’ONU. Pendant une semaine, les parties présentes ont contribué

La Commission économique et sociale Asie-Pacifique (CESAP) est la branche de développement de L’ONU pour la région Asie-Pacifique. Composée de 53 états membres et 9 membres associés dont la Nouvelle-Calédonie, sa zone géographique s’étend de la Turquie à Kiribati, de la Nouvelle-Zélande

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


réglementation

© DR

la participation des personnes handicapées à la vie politique et aux prises de décision, l’amélioration de l’accessibilité, la formation et l’emploi.

à l’élaboration de la stratégie d’Incheon (du nom du quartier de Séoul où se tenait la réunion). Le leitmotif était : « Make the rights real » : Faisons des droits -des personnes handicapées- une réalité. Les réflexions s’appuient sur la Convention des droits des personnes handicapées adoptée à l’ONU le 13 décembre 2006 ainsi que sur diverses consultations au niveau régional et d’une enquête 20112012 de la CESAP. La stratégie d’Incheon définit des objectifs opérationnels pour « faire des droits des personnes handicapées une réalité ». Parmi les 10 objectifs, on retiendra notamment la réduction de la pauvreté,

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

Pour ce qui concerne la NouvelleCalédonie, les 10 objectifs déclinés dans la stratégie d’Incheon serviront de référence lors de l’élaboration du schéma territorial du handicap. Ce schéma, très attendu par les institutions et les associations, permettra de définir une politique du handicap pour les prochaines années. En participant activement aux travaux de la CESAP, la Nouvelle-Calédonie s’inscrit résolument dans une politique de coopération régionale.

d

i

c

a

p

11


leurs avis

« Nous devons donner les moyens aux personnes différentes de prendre leur place dans la société » La situation de la personne handicapée en NouvelleCalédonie a-t-elle évolué ? Où en est-on de l’insertion professionnelle des personnes handicapées ? Quels sont les freins à l’embauche d’un travailleur handicapé ? Quelles sont les formations proposées ? Autant de questions auxquelles Sylvie Robineau a accepté de répondre. Rencontre. syndicats patronaux ont fait Trois ans après part de leur réel intérêt pour la l’application de la loi du pays du question. Il y a clairement une prise 7 janvier 2009, relative à l’emploi de conscience de la problématique des personnes en situation de handicap, où en est-on aujourd’hui « handicap ». Pour autant, les chiffres nous en Nouvelle-Calédonie ? prouvent que la loi n’a pas déclenSylvie robineAu Je dirais que les ché une embauche massive de mentalités évoluent. Certains

HAndi mAg

12

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


membre du travailleurs handicapés. également déduire de gouvernement de La loi est très récente et leur contribution les sa mise en application, prestations du centre Nouvelle-Calédonie comme toutes les lois, chargée de la santé, d’aide par le travail ou demande un certain de l’atelier protégé. de la protection temps d’adaptation de Pour l’instant, la sociale, de la part des entreprises. plupart des entreprises la solidarité, Seules les entreprises s’acquittent de leur du handicap, de plus de 20 salariés, obligation en payant la et de la formation au nombre de 562 contribution mais on professionnelle. (public et privé confonpeut penser qu’elles dus), sont concernées seront de plus en plus par l’obligation d’emploi. Avant nombreuses, progressivement, à 2009, l’embauche de travailleurs recruter pour s’acquitter de leur handicapés était une priorité et obligation. l’engagement des entreprises se limitait à une simple déclaration À votre avis, pourquoi l’insertion annuelle à la direction du travail. des handicapés n’est-elle La loi de janvier 2007 crée une toujours pas optimale en obligation aux entreprises, soit entreprise ? de recruter des travailleurs S. r. Les entreprises ont du mal à handicapés, soit de contribuer recruter pour deux raisons : financièrement au fonds d’insertion - la première est due à une méconprofessionnelle. Elles peuvent naissance du monde du handicap.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

leurs avis

Sylvie Robineau,

13


leurs avis

Beaucoup de personnes associent handicap et incapacité, et notamment incapacité à travailler. Or ce qui doit être mis en avant chez une personne handicapée, ce sont ses compétences, pas son handicap ; - la seconde difficulté est qu’il n’y a pas toujours cohérence entre les besoins des entreprises et le profil des travailleurs handicapés. De nombreuses entreprises ont fait remonter ce problème, alors qu’elles manifestent une véritable volonté de recrutement.

En utilisant cette disposition, les collectivités pourront répondre plus facilement à l’obligation d’emploi.

Qu’en est-il de la fonction publique ? S. r. Les collectivités publiques sont confrontées aux mêmes problématiques que les entreprises privées. Cependant, une disposition particulière a été prévue dans les textes réglementaires. Les personnes en situation de handicap sont dispensées du concours d’entrée à la fonction publique. Ce concours était un véritable obstacle à l’intégration des travailleurs handicapés dans la fonction publique.

14

l

e

g

u

Quelles sont aujourd’hui les formations proposées en Nouvelle-Calédonie aux travailleurs handicapés ? S. r. Proposer une formation aux travailleurs handicapés n’a pas vraiment de sens car, dans l’absolu, il y a autant de demandes que de travailleurs. Le problème récurrent des travailleurs handicapés est le manque de qualification. En Nouvelle-Calédonie, cette problématique concerne aussi le reste de la population dite « valide ». à moins qu’on nous fasse remonter une demande de formation précise (et là, je tiens à signaler qu’une ligne budgétaire de 20 millions est inscrite chaque année à la formation professionnelle), rien n’empêche une personne handicapée de s’inscrire à une des nombreuses formations prévues tout au long de l’année par les différents organismes de formation.

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


de handicap en corrélation avec les moyens dont dispose la NouvelleCalédonie. Ce schéma devrait être prêt au courant de l’année 2014.

Quel type d’accompagnement à l’emploi trouve-t-on aujourd’hui sur le Territoire ? S. r. L’accompagnement à l’emploi est organisé par les provinces. Les différentes agences pour l’emploi sont la clé du lien entre les travailleurs handicapés à la recherche d’emploi et les entreprises qui doivent recruter.

Un message ? Les lois du pays ont été une avancée formidable pour les personnes en situation de handicap car elles leur ont donné des droits. Elles ont permis à la NouvelleCalédonie de sortir d’une politique d’assistanat et de restaurer la dignité des personnes en situation de handicap en leur permettant Pouvez-vous nous rappeler ce d’être actrices de leur destin. qu’est le schéma du handicap ? Quand doit-il se mettre en place ? Pas moins de 6 000 personnes bénéficient actuellement d’une S. r. Le schéma du handicap est allocation et/ou d’un plan d’accoml’outil nécessaire et très attendu pagnement personnalisé. par les associations et les Autre conséquence, le secteur a institutions à l’élaboration d’une créé environ 700 emplois dans politique cohérente en matière de l’accompagnement à domicile, prise en charge du handicap en notamment. Aujourd’hui, nous Nouvelle-Calédonie. avons assez de recul pour envisaDe 2010 à aujourd’hui, nous avons ger un toilettage des lois qui est recensé toutes les personnes en prévu pour la fin d’année 2013. situation de handicap pour leur Cependant, jamais une loi ne sera donner des droits. Nous avons donc assez forte pour résoudre les un tableau clair de la population et problèmes d’indifférence, voire de ses besoins. Les données recueilde discrimination. Les mentalités lies par les commissions comme la doivent évoluer et les personnes Commission de reconnaissance du dites « valides » doivent changer handicap et de la dépendance et leur regard sur les personnes la Commission pour les enfants et handicapées. Si on veut une les jeunes en situation de handicap société plus inclusive, nous devons serviront de base à une réflexion donner les moyens aux personnes menée par le Conseil du handicap « différentes » de prendre leur et de la dépendance avec tous les place dans notre société. partenaires concernés. L’objectif est donc de répondre au mieux aux besoins des personnes en situation

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

HAndi mAg S. r.

n

d

i

c

a

p

leurs avis

Les formations ne sont pas fermées aux personnes handicapées.

15


Communiqué du Gouvernement En 2009, la Nouvelle-Calédonie a créé un régime d’aides en faveur des personnes en situation de handicap et des personnes en perte d’autonomie. Ce régime d’aides vise à: • apporter des réponses personnalisées pour minimiser ou atténuer les conséquences du handicap, • aider financièrement les personnes concernées, • accompagner la structuration d’un secteur d’activité et favoriser la création d’une offre de service de qualité. A ce jour, plus de 3 000 personnes bénéficient d’une aide financière du régime handicap et dépendance. • 15% sont des enfants en situation de handicap • 85% des adultes handicapés ou des personnes âgées en perte d’autonomie Le coût des aides du régime handicap et dépendance devrait avoisiner les 4,9 Milliards en 2013. On notera que depuis la mise en œuvre de la loi, la CRHD examine chaque année

16

30% de nouveaux dossiers de demande de reconnaissance de handicap. Ainsi, début 2013, le nombre de personnes handicapées ou dépendantes est de 6 700 adultes et 1 000 enfants. Au niveau de l’emploi, c’est un secteur dynamique et créateur d’emplois : on dénombre actuellement 720 emplois dédiés au handicap et à la perte d’autonomie. La Nouvelle-Calédonie souhaite s’impliquer davantage au niveau régional. Elle a participé au meeting intergouvernemental de la région Asie-Pacifique Sud qui a eu lieu à Séoul, en Corée du Sud, au mois d’octobre 2012, ainsi qu’à une réunion du Forum des Iles du Pacifique en juin 2013. Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie avait soutenu financièrement les Etats Généraux organisés par le Collectif


Maison Gabriel Poedi

Handicap en 2007. De la même façon, il a soutenu les Etats Généraux de décembre 2012 qui ont dressé le bilan des cinq années écoulées ainsi que la venue du Forum du Pacifique du Handicap qui a eu lieu à Nouméa en avril 2013.

Enfin, Le Gouvernement de la NouvelleCalédonie tient à féliciter les sportifs calédoniens qui ont porté fièrement les couleurs de la Nouvelle-Calédonie en participant aux jeux olympiques de Londres.

17


Le GIP-UPH

Qu’est-ce-que le groupement d’intérêt public (GIP-UPH) ? Organisme territorial au service de l’accompagnement de vie des personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie, le GIP-UPH est régi par les dispositions de l’article 54-2 de la loi organique modifiée n°99-209 du 19 mars 1999, de l’article 9-2 de la loi 99-210 modifiée du 19 mars 1999 et par la convention constitutive du 9 mars 2010. n

n

✔ ✔

Qui peut adhérer au GIP-UPH ?

n

Les centres communaux d’action sociale (CCAS) ainsi que toute association active dans le domaine du handicap et de la perte d’autonomie.

Création : mars 2010

Comment fonctionne le GIP-UPH ?

n

Le GIP UPH fonctionne comme un conseil d’administration et une assemblée générale.

Qui sont les membres du GIP UPH ?

Le GIP-UPH est constitué de membres fondateurs et de membres adhérents. ✔ La Nouvelle-Calédonie ✔ La Province nord ✔ La Province sud ✔ La Province des Iles Loyautés ✔ L’Institut de formation des professions sanitaires et sociales de Nouvelle-Calédonie (IFPSS NC) n

La Fédération handicap Nord (FHAN) Le centre communal d’action sociale du Mont-Dore

n

GIP-UPH : 30 route de la baie des Dames Ducos - 98 800 Nouméa Tél. : 41 49 00 - Fax : 23 68 09 Email : gipuph@lagoon.nc secretariat@uph.nc Site Internet : www.unionpourlehandicap.nc Présidente : Caroline Machoro Directrice : Marie-Claire Pham Directrice adjointe : Monique Chauzu Secrétaire de direction : Nathalie Thierry

Les membres adhérents sont :

Le Collectif handicap ✔ L’Asamad (association pour le service d’aide au maintien à domicile) ✔ L’APAHL (association des parents et amis des handicapés de Lifou) ✔

18

l

e

g

Missions du GIP-UPH

Le GIP-UPH a pour objet d’apporter

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


n

Prestations d’accompagnement de vie :

l’aide au maintien à domicile et de lutte contre l’isolement ; ✔ l’aide à la scolarisation des enfants à besoins éducatifs particuliers ; ✔ l’aide à l’accès aux activités de loisirs des enfants à besoins éducatifs particuliers ou plus largement des personnes en situation de handicap et des personnes en perte d’autonomie.

n

Les modes de prise en charge financière

La prise en charge financière relève soit du régime d’aides soit des particuliers ou des structures collectives privées ou publiques. L’accompagnement de vie financé par le régime d’aides dans le cadre d’un PAP (plan d’accompagnement personnalisé) : ✔ Le GIP-UPH répond aux demandes d’accompagnement de vie de tout

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

parent d’enfant en situation de handicap ou de toute personne adulte handicapée ou personne âgée en perte d’autonomie ayant reçu un accord de prise en charge totale ou partielle du régime d’aides, sur décision du Conseil du handicap et de la dépendance. ✔ L’accompagnement de vie hors cadre PAP est financé par les particuliers ou les structures collectives privées ou publiques.

Le GIP-UPH répond :

n

Aux demandes qui lui sont adressées pour les enfants en situation de handicap ou les personnes adultes en situation de handicap ou en perte d’autonomie ayant besoin : – soit d’un accompagnement ponctuel (ex : journée pédagogique, absence momentanée de la famille…) ; – soit d’un accompagnement non encore sollicité ou non intégré dans le PAP, tel l’accompagnement en garderie, les loisirs, l’isolement… ; – aux demandes qui lui sont adressées pour des personnes en situation de dépendance temporaire (ex : immobilisation d’une personne en raison d’un plâtrage, sortie d’hôpital…) ; – aux demandes qui lui sont adressées pour des personnes ayant une maladie handicapante (ex surveillance de personnes après une crise d’épilepsie ou d’asthme…) ; – aux demandes qui lui sont adressées pour la prise en charge de personnes dépendantes par des structures collectives publiques ou privées (ex centres aérés, maisons de retraite, services sociaux provinciaux ou communaux…). Le coût de la prestation est facturé aux différents intéressés selon une tarification établie par une délibération du conseil d’administration du GIP UPH. ✔

d

i

c

a

p

le GIP-UPH

un concours à la mise en œuvre du régime d’aides en faveur des personnes en situation de handicap et des personnes en perte d’autonomie créé en Nouvelle-Calédonie par la loi du pays n°2009-2 du 7 janvier 2009 et ses textes d’application. Le GIP-UPH intervient sur l’ensemble du Territoire dans le champ de l’accompagnement de vie des personnes à travers : ✔ l’instauration d’une démarche qualité, notamment en participant au développement de la qualification des personnels accompagnants de vie ; ✔ la mise en œuvre ou la participation à toute réflexion, étude, recherche en matière de handicap et de perte d’autonomie ; ✔ la réflexion multi-partenariale prévue sous forme d’ateliers thématiques délocalisés dans les trois provinces.

19


leurs avis

« Le groupement a créé un classeur pour favoriser la communication de l’enfant » Très impliquée dans le GIP-UPH, Marie-Claire Pham rappelle les grandes missions menées en 2012 par le groupement et en particulier la mise en place d’autoformations proposées à la médiathèque et la création d’outils pédagogiques pour favoriser le développement des enfants en situation de handicap. d’accompagnement de vie. Dans le cadre de la démarche qualité, le groupement a entrepris les démarches nécessaires pour être reconnu formateur auprès de la Direction de la formation professionnelle continue (DFPC) en modifiant notamment sa convention constitutive pour y inclure la mission de formation en matière d’accompagnement de vie. Dans l’attente, il a assuré une formation auprès des

HAndicAp mAg Quels sont les actions du groupement menées en 2012 ? mArie-clAire pHAm Les missions du groupement se sont traduites par la poursuite des actions initiées en 2011 mais aussi par des actions innovantes dans les domaines tels que : des opérations dans le cadre de la démarche qualité, actions partenariales, aide à la mise en place du dispositif handicap et dépendance, prestations

20

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


leurs avis

© DAMIEN CHAILLOT

Marie-Claire stagiaires du GSMA Des activités ont été de Koumac. Au niveau Pham, présidente mises en place à la interne, le GIP-UPH médiathèque à la rendu Collectif continue ses efforts trée 2012. Pouvez-vous handicaps concernant la formation nous en parler ? de son personnel au m-c. p. Le GIP-UPH a métier d’accompagnatrice de vie développé des activités d’autofor(AV). Ainsi en 2012, 27 AV ont pu mation proposées à la médiathèque obtenir leur diplôme ACDV tandis qui ont été mises en place fin que l’ensemble du personnel AV, soit 2011 pour un fonctionnement 116 personnes, ont pu bénéficier effectif à la rentrée 2012. La d’une série de formations continues fréquentation de la médiathèque dans divers domaines de connaispar le personnel AV sur leur temps sance du handicap. En partenariat de non-affectation à hauteur de avec les associations œuvrant dans 39 heures hebdomadaires, a permis le domaine du handicap et de la de convertir ce temps en démarche dépendance, nous avons également qualité. Ainsi la médiathèque a proposé aux enseignants ou aux accueilli en 2012, les AV 1238 fois équipes d’enseignants, sur la base en nombre de passages en temps du volontariat, de réaliser une d’autoformation pour un total de action de sensibilisation sous forme 5416 heures. Parmi les activités d’animation ludique par niveaux, proposées, les personnels AV ont soit au sein d’une classe soit au créé dans le cadre des ateliers sein de l’école. d’animation divers jeux de société

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

21


leurs avis

© DAMIEN CHAILLOT

22

les deux selon les consignes de l’enseignant). C’est l’accompagnatrice de vie qui doit verbaliser les phrases élaborées par l’enfant à haute voix. Ce classeur est inspiré de la méthodologie d’apprentissage PECS (Pictures Exchange Communication System (Système de communication par échange d’images). Il permet à des personnes ayant une incapacité à la parole de pouvoir communiquer d’une manière fonctionnelle et Le groupement a créé un classeur pour favoriser la communication de autonome. Chaque classeur est unique et adapté à l’accompal’enfant. Comment fonctionne-t-il ? gnement de l’enfant en tenant m-c. p. En effet, un groupe de travail compte à la fois de ses difficultés constitué en interne a élaboré un d’apprentissage mais également classeur de communication pour quand cela est possible - des outils les enfants. Les pictogrammes mis en place par des professionsont « scratchés » sur des feuilles nels tel que l’orthophoniste par cartonnées et sont classés par exemple. Aujourd’hui, plusieurs catégories (actions, parties du actions ont été mises en place corps, couleurs…). L’enfant auprès d’enfants qui ne communiconstruit sa phrase en sélectionquaient pas ou peu verbalement. Le nant les pictogrammes et en les succès rencontré a permis d’envisapositionnant sur la bande velcro ger de nouvelles perspectives. du support « phrase type ». Les pictogrammes peuvent représenter les choses en utilisant des photos, des images, des symboles. Chaque image est nommée (écriture en lettres capitales ou cursives ou

avec pour objectif la stimulation, l’éveil… au bénéfice des enfants et adultes accompagnés. En 2013, un partenariat sera proposé aux structures d’accueil des personnes âgées pour des animations les mercredis après-midi. Par ailleurs, il faut savoir que la médiathèque est accessible, aux heures d’ouverture des bureaux, à toute personne qui souhaite s’informer sur le handicap.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


leurs avis 24

«Nous devons tous rester mobilisés » ! Missions du Collectif handicaps, faits marquants de l’année 2012, perspectives 2013…Tour d’horizon avec Stéphanie Vigier. HAndicAp mAg Pouvez-vous nous rappeler les missions du Collectif handicaps ? StépHAnie vigier Le Collectif s’est créé en 2004 dans le but d’instaurer un cadre juridique en faveur des personnes handicapées, ce qui n’existait pas en Nouvelle-Calédonie. Depuis, des lois ont été votées en 2009, mais il faut encore compléter ce cadre et continuer à défendre et promouvoir les droits des personnes handicapées. C’est la mission principale du Collectif handicaps.

l

e

g

Quels ont été les grands temps forts de l’année 2012 ? S. v. Nous avons organisé en décembre 2012 une semaine de réflexion autour de thèmes importants qui avaient déjà été abordés en 2007, au moment des états généraux du handicap : l’accès aux loisirs, aux sports et à la culture, la dépendance, la formation et l’insertion professionnelle, l’éducation, mais aussi la gouvernance et les relations institutions-associations. Ces journées de réflexion ont débouché sur un bilan de ce qui s’est passé (ou non) depuis 2007 et

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


présidente du Collectif handicaps

Le Collectif handicaps a participé à la conférence de la Commission économique et

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

© FRED PAyET

sociale Asie-Pacifique (CESAP) à Séoul en octobre-novembre 2012 ? Quelles en étaient les grandes lignes ? S. v. La Commission économique et sociale Asie-Pacifique (CESAP-ONU) a proposé un plan décennal en faveur des personnes handicapées (stratégie d’Incheon) composé de 10 objectifs, 26 buts et 46 indicateurs de progrès. Nous souhaiterions que les politiques publiques de la NouvelleCalédonie puissent s’aligner sur

des propositions que nous devons à présent défendre auprès des élus. Ces propositions pourront également servir lors de l’élaboration du schéma du handicap. Nous avons aussi envoyé des représentants à Séoul pour participer à la commission économique et sociale Asie-Pacifique de l’ONU qui travaillait sur la prise en compte des personnes handicapées.

d

i

c

a

p

leurs avis

Stéphanie Vigier,

25


leurs avis

© FRED PAyET

26

Quels sont les grands rendezvous de l’année 2013 ? S. v. Du 8 au 12 avril a eu lieu le colloque annuel du Pacific Disability Forum, organisation régionale qui rassemble les associations Le Conseil du handicap et de de personnes handicapées de la la dépendance (CHD) vient de région et travaille sur l’inclusion des vous confier la vice-présidence problématiques liées au handicap de la commission emploi et dans les programmes de dévelopformation des travailleurs pement. à côté de cet événement, handicapés. Pouvez-vous nous l’année 2013 sera consacrée à un en parler ? travail de fond sur des dossiers S. v. Cette commission est essenqu’il faut faire avancer, en lien tielle pour nous. La loi de 2009 sur l’obligation d’emploi des travailleurs avec le Conseil du handicap et de la dépendance : développer des handicapés a eu des résultats moyens pour favoriser l’insertion décevants, puisqu’elle n’a pas fait évoluer la situation. Les employeurs professionnelle, mettre en place un schéma du handicap, améliorer les trouvent donc plus facile de payer lois existantes. une contribution ou des pénalités plutôt que d’embaucher des perUn message à faire passer ? sonnes en situation de handicap. La commission va donc devoir identifier S. v. Restons mobilisés : les sur le terrain les obstacles qui personnes en situation de handicap contribuent à les exclure de l’emploi et leurs familles subissent encore de et proposer des mesures concrètes nombreuses situations d’exclusion pour permettre aux travailleurs et de discrimination. Rien n’est handicapés de se former et de simple ni acquis, il faut toujours s’insérer professionnellement. C’est rester vigilant. essentiel, car le travail est un outil essentiel de l’insertion sociale.

ces critères qui permettront mieux prendre en compte les besoins des personnes handicapées dans notre pays.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


zoom sur

La maison du polyhandicap ouvrira ses portes en août ! Moment très attendu, que l’ouverture de la maison du polyhandicap à Nouville ! C’est l’APEH-NC qui s’est positionnée pour en assumer la tutelle en attendant la constitution du GIP qui devra la gérer. Elle portera le nom de Gabriel Poëdi, fondateur de l’APEH et premier porteur du projet. La Maison Gabriel Poëdi (MGP) est un établissement spécialisé, entièrement dédié à l’accueil de jeunes polyhandicapés âgés de 6 à 26 ans. Cette structure de dimension territoriale a été financée par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et par l’état. Elle disposera de 40 places dont 30 en hébergement. Cet accueil s’appuiera sur une prise en charge médicale, paramédicale, occupationnelle et éducative essentiellement tournée vers

28

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


d’un meilleur épanouissement de

zoom sur

l’autonomie maximale, l’insertion

© DR

Un futur logo haut en couleurs Ce logo a été réalisé par l’équipe des stagiaires du dispositif de formation et d’insertion professionnel spécialisé de l’APEHNC. Ces stagiaires sont en situation de handicap physique lourd mais ont des capacités à apprendre et à utiliser l’outil informatique. Ils réalisent, entre autres, tout en apprenant, des outils de communication. Pour cela, ils sont

accompagnés dans leur travail par une équipe éducative (AMP, éducateur) qui est à leur côté pour compenser leurs difficultés et un intervenant en informatique. Ce logo a été choisi par le comité de pilotage de la MGP parmi quatre propositions différentes. à travers ce projet, les stagiaires veulent montrer que, malgré leur handicap

dans la vie de la cité, la communication et l’ouverture aux autres. Des collaborations fortes avec les institutions, les partenaires sociaux, les associations et les familles contribueront au renforcement de la prise en charge dans le sens

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

lourd, ils sont en capacité de produire, de manière accompagnée, un véritable travail de professionnel en espérant qu’un jour, ils puissent être reconnus et rémunérés pour leur travail au sein d’un CAT spécifique à leur handicap inexistant encore en Nouvelle-Calédonie.

l’individu et du groupe accueilli. La MGP, établissement pilote, entend s’inscrire dans une démarche qualité, innovante dans notre pays. renseignements

APEHNC au 25 16 13 ou au 25 18 10

d

i

c

a

p

29


enfants l

e

n Comment faire reconnaitre le handicap de mon enfant ?

32

n Quel accueil pour mon enfant avant l’âge de 3 ans

35

n Quelle scolarité pour mon enfant handicapé ?

36

n Interview Agathe Milie, accompagatrice de vie du GIP UPH

40

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

31


enfants

Comment f aire reconnaitre le handicap de mon enfant ? n

La demande peut être faite :

enfant est scolarisé, remplis par l’établissement d’accueil ; ✔ d’une photo d’identité ; ✔ d’un extrait d’acte de naissance ou d’une photocopie du livret de famille.

au secrétariat de la commission pour les enfants et les jeunes handicapés de Nouvelle-Calédonie (CEJH-NC) ; ✔ au dispensaire de votre commune de résidence ; ✔ auprès de l’assistante sociale de votre résidence.

Le secrétariat de la commission qui instruit les dossiers de demande de reconnaissance de handicap des enfants (CEJH-NC) se situe au n Le dossier de votre enfant est composé : service de la protection sociale de ✔ d’un feuillet de demande de la Direction des Affaires sanitaires et sociales de Nouvelle-Calédonie, reconnaissance de la situation de Immeuble Galéria,7 bis rue de la handicap de l’enfant, plus, le cas République à Nouméa (heures échéant, d’une demande de plan d’ouverture au public 7 h 30-11 h 30). d’accompagnement personnalisé ; ✔ d’un feuillet de renseignements La CEJH-NC est compétente pour sociaux (qui sera rempli avec l’assis- les enfants de la naissance à 18 ans, et au-delà de 18 ans pour les tante sociale de votre secteur) ; ✔ d’un feuillet de renseignements jeunes poursuivant leur scolarité. médicaux rempli par le médecin qui n La CEJH-NC exerce notamment les suit l’enfant ; ✔ de feuillets de renseignements missions suivantes : ✔ elle fixe le taux d’incapacité et scolaires et psychologiques si votre

32

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


Saisine directe

Famille

equipe technique ceJH notification

commission ceJH Si pAp, retour de la demande d’aide

conseil du handicap cHd mise en oeuvre des aides

enfants

circuit d’une demande

© DR

délivre une carte de reconnaissance de handicap si le taux est supérieur ou égal à 50 % ; ✔ elle se prononce, au regard des besoins particuliers des enfants, sur les mesures de prises en charge éducatives ou rééducatives, et/ ou d’aménagement aux conditions de passation des épreuves, des examens ou concours de l’enseignement scolaire et de l’enseignement supérieur, qu’elle juge nécessaires ; ✔ elle se prononce sur les admissions des élèves du premier degré dans les classes (CLIS) ou dispositifs d’intégration scolaire ; ✔ elle valide, le cas échéant, le plan d’accompagnement personnalisé. Elle recommande, sur la base de celui-ci, les modalités d’intervention, les dispositions ou les orientations, qui paraissent les plus appropriés, en particulier l’orientation vers les établissements spécialisés relevant du champ médico-social ;

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

elle instruit et adresse au Conseil du handicap et de la dépendance, les demandes d’aides correspondantes, en application de la loi du pays 2009-2. Tél. : 24 37 23

n

Les voies de recours

Les parents peuvent faire un recours gracieux des décisions de la CEJH-NC dans un délai d’un mois après réception de la notification. Un second recours peut être fait auprès de la commission de recours des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie de la Nouvelle-Calédonie (CRPHPA-NC). Ce recours doit être réalisé dans un délai de deux mois après réception de la dernière notification de la CEJH-NC qui a statué sur le recours gracieux. la crpHpA-nc remplace l’ancienne CRPH depuis le 09/01/2012

d

i

c

a

p

33


enfants

© DR

Quel accueil pour mon enfant avant l’âge de 3 ans ? handicapés de moins de trois ans. Pour obtenir la liste des garderies et des crèches, vous pouvez vous adresser :

Le dispositif d’action médicosociale précoce de Nouvelle-Calédonie accompagne, guide et informe les familles des enfants de 0 à 6 ans en situation de handicap. CHT - DAMSP BP J5 - 98 849 Nouméa Cedex Tél. : 25 42 66

n

Une seule structure agréée, la Maison du petit enfant, créée par la Croix-Rouge et installée au 32 rue de Sébastopol (voir les établissements accueillant des enfants, des adolescents ou des adultes handicapés) propose un accueil spécialisé aux enfants reconnus handicapés.

(SPAPH) Imm. Galliéni 2e étage - Avenue Galliéni - Nouméa Tél. : 24 25 90

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

Pour la province Nord

n

Direction provinciale des affaires sanitaires et sociales et des problèmes de société

Des garderies ou des crèches privées, après accord avec les parents, peuvent aussi accueillir des enfants

l

Pour la province Sud

Direction provinciale des actions sanitaires et sociales Service des structures et associations des personnes âgées et handicapées

(DPASS-PS) Hôtel de la Province nord - Koné Tél. : 47 72 30

d

i

c

a

p

35


enfants

Quelle scolarité pour mon enfant handicapé ? soit réalisée à temps complet ou partiel, elle passe par une adaptation des conditions d’accueil dans le cadre du projet personnalisé de scolarisation permettant de prendre en compte les besoins éducatifs particuliers de chaque élève en situation de handicap.

Comme pour n’importe quel enfant, il faut s’adresser à l’établissement du quartier (au directeur de l’école maternelle ou primaire, au principal du collège). Quand il s’agit de la première inscription dans un établissement, il faut décrire simplement les difficultés de l’enfant pour étudier quelles adaptations seraient nécessaires à sa scolarité. n

Scolarisation au sein d’un dispositif collectif Elle consiste à inclure dans un établissement scolaire ordinaire une classe/un dispositif accueillant un nombre donné d’élèves en situation de handicap. Dans les écoles élémentaires, les classes d’intégration scolaire (CLIS) accueillent des élèves présentant un handicap mental, auditif, visuel

n

Il existe deux modes de scolarisation

Scolarisation individualisée Elle consiste à scolariser un ou des élèves en situation de handicap dans une classe ordinaire. à tous les niveaux d’enseignement, la scolarisation en milieu ordinaire est recherchée prioritairement. Qu’elle

n

36

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


enfants

© DR

d’orientation selon la situation de votre enfant : ✔ une classe ordinaire avec l’élaboration d’un projet personnalisé d’éducation et de scolarisation aménagée (PPESA) élaboré en équipe éducative*; votre enfant sera scolarisé dans un établissement avec toutes les adaptations (besoins particuliers, aménagement d’emploi du temps, accessibilité...) décrites dans le projet ; ✔ dans un dispositif collectif d’intégration (CLIS) pour le primaire et ULIS pour le secondaire. Ces classes/dispositifs ont un effectif réduit. Sur proposition de la CCEP, la CEJH oriente les élèves vers les CLIS (primaire) La CCEP (Commission de circonsLa CSD/ASH oriente et affecte cription de l’enseignement primaire) dans le secondaire les élèves que pour les enfants scolarisés en la CEJH a reconnus en situation de maternelle et primaire, et la CSD/ handicap ; ✔ un établissement spécialisé. ASH (Commission du second degré de l’adaptation scolaire et de la Ces établissements accueillent des scolarisation des élèves handicapés) * Équipe éducative réunit la direction pour les jeunes scolarisés en d’une école, l’équipe pédagogique, collège, lycée. Ces commissions les intervenant sconcernés par l’enfant peuvent proposer trois types et la famille

ou moteur, pouvant tirer profit d’une scolarisation en milieu scolaire ordinaire. Les élèves reçoivent un enseignement adapté au sein de la CLIS et partagent certaines activités avec les autres élèves dans les classes ordinaires. Dans le secondaire, les unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) apportent une réponse adaptée aux besoins de certains élèves en situation de handicap. Elles constituent un dispositif collectif au sein duquel les élèves se voient proposer une organisation pédagogique adaptée à leurs besoins spécifiques et permettant la mise en œuvre de leurs projets personnalisés.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

37


enfants

enfants handicapés ne tirant pas ou plus bénéfice d’une scolarisation ordinaire et leur proposent à la fois une prise en charge éducative, médicale et sociale. Sur proposition de la CCEP ou de la CSD/ASH, la CEJH oriente les élèves vers les établissements ou structures spécialisées. La famille fait une demande de plan d’accompagnement personnalisé (PAP) auprès de la CEJH pour cette aide qui correspond à un accueil de jour. (cf. « Comment faire reconnaître

Heures d’ouverture : Du lundi au vendredi de 7 h 30 à 11 h 30 et de 12 h 15 à 16 h

Les aides

n

Les aides prévues dans le régime handicap et dépendance (accordées par le Conseil du handicap et de la dépendance (CHD) ✔ Taux de handicap minimum 50 % : ✔ hébergement (établissement spécialisé accueillant les enfants 24h sur 24) ; ✔ accueil de jour (établissements / le handicap de mon enfant ? »). structures spécialisés accueillant les enfants en journée) ; n Pour plus de renseignements, ✔ accompagnement de vie ; ✔ transport adapté ; n Pour l’enseignement primaire ✔ aide aux frais supplémentaires Les directions provinciales de l’enseignement : (taux de handicap minimum ✔ Province sud : la DES direction 67 %). Il n’est demandé aucune particide l’éducation Sud : 2, rue Galliéni pation financière aux familles sur Nouméa Tél. : 24 60 60 les aides accordées par le Conseil ✔ Province nord : la DEFIJ (Direction de handicap et de la dépendance (CHD). de l’enseignement de la formation ✔

professionnelle, de l’insertion sociale et de la jeunesse. Hôtel de la Province nord à Koné : Tél. : 47 72 27 - Fax : 47 71 31

n

Province Iles Loyauté : la DEPIL (Direction de l’enseignement de la Province des Iles Loyauté) : Email : p-trotro@loyalty.nc ✔

n

Pour l’enseignement secondaire :

Le vice-rectorat 22 rue J-B Dezarnaulds BP G4 - 98848 Nouméa Tél. : 26 61 00.

38

l

e

Les prestations familiales :

la majoration du complément familial. Pour l’enfant, reconnu handicapé à partir de 67 %, si les parents bénéficient des compléments 1 et 2 des allocations familiales Cafat ou fonctionnaires, ou si les parents bénéficient des allocations familiales de solidarité, alors le montant des allocations peut être majoré (sous conditions de ressources).

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


enfants

«J’accompagne un enfant autiste, de son entrée à la sortie de l’école » Rencontre avec Agathe Milie, accompagnatrice de vie du GIP UPH (Union pour le handicap), qui nous parle de son métier avec passion. HAndicAp mAg Vous êtes accompagnatrice de vie ; pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre métier au quotidien ? AgAtHe milie Le personnel accompagnateur de vie (ou ACDV) au sein du GIP-UPH a quatre missions principales : l’aide au maintien à domicile, aux activités de loisir, à la scolarisation et enfin la lutte contre l’isolement. Pour ma part, je travaille cette année dans une école primaire : j’accompagne un enfant autiste, élève de CM1, de son entrée à sa sortie de l’établissement. Le principal

40

l

e

g

besoin de ce jeune garçon, c’est d’être stimulé constamment, car les personnes atteintes d’autisme connaissent souvent des difficultés pour se concentrer. Mais c’est une profession dont le quotidien peut énormément varier selon le type de handicap éprouvé par la personne accompagnée. J’ai par exemple assisté un jeune handicapé moteur qui était beaucoup plus attentif, mais qui avait plutôt besoin d’un soutien physique : pour écrire, se déplacer, etc. Dans tous les cas, je dirais que le plus important est la communication : avec la personne

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


enfants © DAMIEN CHAILLOT

Agathe Milie, handicapée, avec ses proches, ainsi qu’avec le personnel médical et/ou enseignant.

Accompagnatrice enfants et adolescents, de vie du GIP UPH quand j’ai intégré le

GIP-UPH, (anciennement l’ADAV). Après plusieurs contrats à durée déterminée, on m’a proposé de signer un contrat à durée indéterminée et de suivre une formation métier à l’ETFPA de Nouville. à l’issue d’une année de cours et de stages, j’ai obtenu mon diplôme en février 2013, et j’ai repris l’accompagnement de vie dès la rentrée scolaire.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ? A. m. Cela fait plusieurs années que je travaille dans le milieu du handicap. Étant originaire de Lifou, j’ai débuté avec un contrat RIL (Revenu pour l’insertion des Loyauté) ; je n’avais pas de diplôme ni d’expérience dans ce domaine. J’ai travaillé avec des adultes, des personnes âgées... puis avec des

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

Quels ont été les apports de cette formation ? A. m. Comme les dix autres ACDV

d

i

c

a

p

41


enfants

© DAMIEN CHAILLOT

« Avec toutes ces années passées dans le monde du handicap, je suis certaine qu’il s’agit là de ma vocation ! »

de ma promotion, j’ai le sentiment d’avoir réellement consolidé mes connaissances lors de cette session de formation. Nous avons effectué quatre stages d’un mois qui nous ont permis d’appliquer directement nos nouveaux acquis. Par exemple, lorsque je m’occupais de personnes âgées auparavant, je ne connaissais pas toutes les techniques ergonomiques qui permettent la manipulation et le transport sans se blesser, etc. Par ailleurs, je n’avais encore jamais travaillé avec des enfants autistes, et je pense que je n’aurais pas été aussi efficace avant la formation : on nous a donné beaucoup d’informations et de conseils sur la gestion des différents types de handicap. Sur le terrain, je pense que je suis aujourd’hui plus performante et sûre de moi.

handicap, je suis certaine qu’il s’agit là de ma vocation ! J’aime autant travailler avec les plus jeunes qu’avec les plus âgés ; je pense donc poursuivre, du moins pendant quelques années, mon travail avec le GIP-UPH. Plus tard, j’aimerais si possible retourner m’installer à Lifou pour y créer ma propre structure d’aide à domicile, selon les besoins locaux. Car même s’il est vrai que les personnes handicapées sont beaucoup plus entourées à Lifou qu’à Nouméa, les familles ont parfois besoin d’être soulagées de quelques contraintes, comme le ménage, la toilette... agir dans ces conditions, c’est mon idéal !

Avez-vous d’autres projets d’avenir dans ce domaine ? A. m. Avec toutes ces années passées dans le monde du

42

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


n Quels sont mes droits ? n Faciliter l’accès aux soins 1-La prise en charge 2-Les prestations 3-Où me faire soigner ?

46 49 52 52 55 61

n Emploi : droits et démarches

adultes

n Comment être reconnu handicapé ?

64

n Interview : Mireille Cassin, responsable du bureau des publics prioritaires à la province Sud

70 74

n Interview croisée n Logement quelles sont les aides possibles ? n Le point sur les transports adaptés l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

78 80

45


adultes

Comment être reconnu handicapé ? Lorsque le dossier est complet, le Il faut déposer une demande secrétariat de la commission vous auprès de la Commission de informe par courrier d’un rendezreconnaissance du handicap et de vous avec l’équipe technique comla dépendance (CRHD). posée d’un médecin, d’un assistant Cette commission, dont le secrésocial et d’un psychologue. tariat est installé au service de la ✔ Si vous allez en consultation à protection sociale de la Direction des affaires sanitaires et sociales la demande de la CRHD, celle-ci de la Nouvelle-Calédonie, est sera directement prise en charge. chargée d’instruire votre demande Vous n’avez donc aucune somme à de reconnaissance de personne débourser. ✔ Si vous habitez en brousse ou handicapée ou du statut de travailleur handicapé, d’élaborer le dans les îles, cette visite aura lieu plan d’accompagnement persondans le dispensaire le plus proche nalisé et d’instruire les demandes de votre domicile. adressées au conseil du handicap. Service de la protection sociale/CRHD : Imm. Galéria, 7 bis rue de la République - BP N4 98851 Nouméa Tél. : 24 37 24 - Fax : 24 22 04

Un formulaire peut être retiré au secrétariat de la CRHD, au dispensaire ou à la permanence de l’assistante sociale de votre quartier, puis retourné complet.

46

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


notification de la décision crHd

recours gracieux devant la crHd

nouvelle décision crHd

recours devant la crpH

décision de la crpH

recours devant le tribunal administratif

décision du tribunal administratif

1 mois

2 mois

3 mois

adultes

les voies de recours

En cas de désaccord avec la décision de la CRHD* des voies de recours sont possibles. Le schéma ci-dessous les détaille.

* CRPH : Commission de recours des personnes handicapées © DR

« troubles visuels » ; la durée de validité de la décision ; ✔ la procédure de recours (voir la rubrique suivante « les voies de recours ») ; ✔ l’orientation en établissement d’accueil ou d’hébergement, la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, le plan d’accompagnement personnalisé, des recommandations.

✔ Si vous habitez à Nouméa, Païta, Dumbéa : la visite aura lieu dans les locaux de la CRHD à la Dass, au service de la protection sociale.

Le médecin présentera votre demande devant la CRHD qui rendra une décision. Celle-ci vous sera adressée par courrier recommandé. Elle comporte, suivant la demande que vous avez formulée : ✔ le taux d’invalidité ; ✔ les mentions particulières : « besoin d’accès prioritaire », « besoin d’accompagnement »,

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

47


nn La carte d’invalidité

nn La perte d’autonomie

Si votre taux d’invalidité (il indique votre degré de handicap) est supérieur ou égal à 50 %, cette carte vous est délivrée. Ce document atteste que vous êtes reconnu handicapé. Conservez-le et n’oubliez pas de faire le nécessaire pour renouveler cette carte six mois avant la fin de sa validité.

Le degré d’autonomie est évalué sur une échelle de 1 à 6, le niveau 1 correspondant aux situations des personnes les plus dépendantes. Les aides sont accessibles aux personnes dont l’autonomie est comprise entre les niveaux 1 et 4. La perte d’autonomie ne donne pas lieu à la délivrance d’une carte.

nn L’allocation

adultes

Quels sont mes droits ?

nn L’allocation chômage

pour les personnes handicapées

(voir la rubrique Emploi)

nn La carte Elle est attribuée par le conseil de stationnement du handicap et versée par la Cafat. Le montant varie selon que Il existe une carte de stationnement la personne est en capacité, ou permettant l’accès aux places de non, de travail. L’allocation pour les parking avec le sigle handicapé. personnes handicapées est accorCette carte de stationnement est dée à partir de 67 %. C’est une attribuée par une commission. ✔ la mairie de Nouméa : 16 rue allocation différentielle qui peut compléter les ressources d’une Général Mangin - Tél. : 27 31 15 personne à hauteur de 50 000 francs mensuels en cas de capacité nn La carte grise de travail (et si la personne est Si vous possédez une carte d’invainscrite en tant que demandeur lidité, vous pouvez être exonéré de d’emploi) et à hauteur de 90 000 la taxe communale à l’achat d’un francs si la personne n’est pas en véhicule. ✔ la Direction des infrastructures, capacité de travail.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

49


adultes

comment lire votre carte d’invalidité? Numéro d’enregistrement du dossier à la CRHD

Les mentions : • besoin d’accès prioritaire ; • besoin d’accompagnement ; • troubles visuels.

bénéficiaire

La date indiquée dans cette case est celle de la commission au cours de laquelle le taux d’invalidité a été accordé

ou de son représentant légal

Le chiffre indique votre degré de handicap (50 à 100 %), calculé d’après un barème publié par arrêté du gouvernement

(50 à 100 %) ission

ent de la Comm

Signature du présid

nn Le Fonds d’action sanitaire, sociale et familiale de la Cafat (FASSF)

de la topographie et des transports terrestres (DITTT) : 1 bis, rue Edouard-Unger - Vallée du Tir BP A2 - 98848 Nouméa Cedex Tél. : 28 03 00

nn Les impôts

sur le revenu

Si votre taux d’invalidité est égal ou supérieur à 80 %, vous pouvez bénéficier d’une demi-part supplémentaire dans le calcul de votre impôt. ✔ la Direction des services fiscaux : 13, rue de la somme - Tél. : 25 75 00

nn L’exonération de droits et taxes

Elle s’applique à tout bien importé contribuant à l’éducation, l’emploi et la promotion sociale d’une personne handicapée. Cela concerne les appareillages (prothèses, orthèses…), les matériels ou véhicules adaptés. ✔ Direction régionale des douanes : 4 rue Félix Russeil - Centre-Ville BP 13 - 98845 Nouméa Cedex Tél. : 26 53 85 / Fax : 27 64 97

50

Apposez ici votre signature

l

e

g

u

Le Fonds d’action sanitaire, sociale et familiale de la Cafat peut accorder - après enquête d’une assistante sociale - des aides sociales aux assurés Cafat (ou à leurs ayants droit) pour les frais : ✔ de demi-pension/cantine (IME, ACH, CAT) ; ✔ de centre de loisirs avec ou sans hébergement ; ✔ de garderie thérapeutique ; ✔ de soins voire d’hébergement au Foyer Paul Reznik (dans l’attente de la mise en place de l’aide à l’hébergement du CHD) ; ✔ de changes (si pas de prise en charge du CHD, de l’aide médicale, des mutuelles) ; ✔ médicaux médicalement justifiés, mais dont le remboursement n’est pas total ou n’est pas possible par l’assurance maladie et les couvertures santé complémentaires.

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adultes

Faciliter l’accès aux soins 1- La prise en charge Elle sera accordée si vos revenus ne dépassent pas le Smag (97 750 F CFP) par personne. Ce plafond est majoré de 20 % par personne à votre charge.

Si vous n’avez pas de couverture Cafat ou pas de mutuelle. Vous pouvez contacter l’aide médicale : n Soit directement au service de l’aide médicale de votre province : ✔

Îles : centre administratif de Maré - Tél. : 45 49 24 Nord : centre administratif de Koné - Tél. : 47 71 96 Sud : 28, rue GeorgesClemenceau - Tél. : 27 90 70

n

carte A : aide médicale totale si vous n’avez pas de couverture sociale ; ✔ carte B : aide médicale partielle si vous avez une couverture sociale Cafat ; ✔ carte C : carte ancien combattant, volontaire FFL, veuve de guerre et leurs ayants droit jusqu’à leur majorité ; ✔ carte M : femme enceinte non couverte par un organisme de couverture sociale.

Soit l’agent aide médicale au dispensaire (province des Îles) ou lors des permanences à la mairie.

n

n

Il y a 4 catégories de cartes :

Pièces à fournir pour une demande de carte :

carte d’identité ; certificat de résidence (mairie) ; ✔ justificatif de ressources (relevé bancaire).

✔ ✔

52

l

e

g

Par ailleurs en cas de soins particulièrement coûteux, l’aide médicale

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adultes

© DR

peut intervenir. Si vous êtes salarié, fonctionnaire, travailleur indépendant, ou ayant droit (conjoint, concubin, enfant, ascendant) d’une personne relevant de l’une de ces catégories, vous pouvez avoir droit aux prestations du Ruamm. Vous avez droit aux prestations en nature (remboursement de frais médicaux) pendant un mois, trois mois ou six mois (de date à date ou mois civils), si vous - ou la personne ouvrant les droits - justifiez à la date des soins, d’un certain nombre d’heures de travail salarié ou d’un salaire minimum. Vos droits peuvent être également ouverts pour un an,

Attention En règle générale, l’aide médicale ne vous permet d’accéder qu’aux services publics (hôpitaux, dispensaires...). Chaque province a limité l’accès au secteur libéral et a instauré une participation du malade au coût des soins. Toutefois les personnes bénéficiant de l’aide sociale aux personnes handicapées sont exonérées de cette participation financière.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

on parle alors de droits annualisés (sauf travailleurs indépendants). n Concrètement, vous êtes assuré pendant un mois, trois mois ou six mois, si vous - ou la personne ouvrant les droits - avez travaillé de date à date ou mois civils : 84 heures, 252 heures ou 504 heures ou si le montant de votre salaire déclaré à la Cafat a été au moins égal à un demi SMG, 1,5 SMG, 3 SMG du secteur d’activité considéré. n Vous êtes assuré un an, si le montant de votre salaire déclaré - ou celui de la personne ouvrant les droits - a été au moins égal à 1,5 SMG par trimestre, et pendant quatre trimestres consécutifs (sauf travailleurs indépendants). n Si vous êtes travailleur indépendant, vous devez être à jour de vos cotisations au moment des soins. n Les enfants et petits-enfants à charge peuvent bénéficier des prestations Ruamm sans condition de scolarité jusqu’à 18 ans et jusqu’à 21 ans pour les jeunes scolarisés ou reconnus inaptes au travail.

d

i

c

a

p

53


2- Les prestations

adultes

Faciliter l’accès aux soins n 40 % : Optique, examens n 60 % : Actes de spécialité ou de radiologiques et de laboratoire, chirurgie de coefficient supérieur à consultations et visites médicales, 4 et inférieur à 80 (hors hospitalisafrais de rééducation effectués tion) et les transports sanitaires non par un masseur-kinésithérapeute urgents après accord du médecin(maladies respiratoires, entorses, conseil de la Cafat. lombalgies chroniques invalidantes), n 70 % : Hospitalisation du 1er au produits pharmaceutiques, soins, prothèses et radios dentaires, 12e jour inclus. honoraires de sages-femmes, n 80 % : Contraceptifs hormonaux transports non urgents en rapport avec une consultation ou un examen et dispositif intra-utérin. de radiologie). n 100 % : Hospitalisation à partir n 50 % : Orthophonie, orthoptie, du 13e jour ou dès le 1er jour en cas frais en rapport avec une affection d’intervention chirurgicale lourde, reconnue par le contrôle médical de frais en rapport avec une longue la Cafat comme maladie longue et maladie au sens de la réglementacoûteuse. tion ou un accident du travail, frais

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

55


adultes

travailleurs indépendants, option « Prestations espèces ») ✔ Si vous êtes atteint d’une incapacité partielle de travail reconnue par le contrôle médical de la Cafat d’au moins 2/3 de votre capacité de travail, vous pouvez bénéficier d’une pension d’invalidité de : n Groupe I, si vous êtes reconnu Les autres prestations Cafat capable d’exercer une activité professionnelle ; n Indemnités journalières ou n Groupe II, si vous êtes reconnu mensuelles en cas de maladie incapable d’exercer une activité (salariés du secteur privé et professionnelle ; travailleurs indépendants, option « Prestations espèces ») n Groupe III, si vous êtes reconnu ✔ Si vous êtes salarié ou assimilé, incapable d’exercer une activité vous pouvez bénéficier d’indemnités professionnelle et dans l’obligation d’avoir recours à l’assistance d’une égales à 50 % de la perte de tierce-personne pour effectuer les salaire dans la limite du plafond de actes ordinaires de la vie. cotisations jusqu’à deux enfants à charge ou à 66 %, à compter du ✔ Si vous êtes salarié ou assimilé, 3e enfant à charge ✔ Si vous êtes travailleur indépenla pension d’invalidité est égale à : dant, vous pouvez bénéficier d’indemnités égales à 50 % de votre revenu professionnel moyen des 3 dernières années dans la limite des plafonds Vous ne pourrez pas bénéficier des annuels de cotisations corresponprestations en nature pendant votre dants jusqu’à deux enfants à charge premier mois d’activité : e ou à 66 %, à compter du 3 enfant à c’est ce que l’on appelle un « délai charge. Cette indemnité peut être de carence ». Ce délai de carence ne perçue au maximum pendant 3 ans, s’applique pas aux apprentis, stagiaires de la formation professionnelle, VCAT, si l’arrêt de travail est en rapport fonctionnaires, ainsi qu’aux travailleurs avec une longue maladie ou durant indépendants. 12 mois sur une période de 3 ans, si Si vous ne relevez d’aucune de ces l’arrêt de travail n’est pas en rapport catégories et ne bénéficiez pas de l’aide avec une longue maladie, après avis médicale gratuite, la Cafat peut vous du médecin-conseil de la Cafat. proposer sous certaines conditions la

relatifs à la grossesse ou à l’accouchement, sauf ceux pris en charge au taux normal, actes de spécialité ou de chirurgie de coefficient supérieur ou égal à 80, transports urgents médicalement justifiés, gros appareillage (orthoprothèse), évacuation sanitaire.

À savoir…

n

souscription à l’assurance volontaire, avec trois mois de délai de carence.

La pension d’invalidité

(salariés du secteur privé et

56

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adultes

© DR

Groupe I : 30 % du salaire soumis à cotisation pendant les 12 mois ayant précédé l’interruption de travail suivie d’invalidité, dans la limite du plafond de prestations ; n Groupe II : 50 % du salaire soumis à cotisation pendant les 12 mois ayant précédé l’interruption de travail suivie d’invalidité, dans la limite du plafond de prestations ; n Groupe III : 50 % du salaire soumis à cotisation pendant les 12 mois ayant précédé l’interruption de travail suivie d’invalidité, dans la limite du plafond de prestations, majorée du SMG.

n

années dans la limite du plafond de prestations ; n Groupe III : 50 % de votre revenu professionnel moyen des 3 dernières années dans la limite du plafond de prestations, majorée du SMG. Le versement de la pension d’invalidité prend fin à vos 60 ans. La pension d’invalidité ouvre droit à la prise en charge à 100 % des frais médicaux. n Indemnités journalières de repos maternité

(salariées ou assimilées et travailleuses indépendantes, option « Prestations espèces ») ✔ Si vous êtes travailleur ✔ Si vous êtes salariée ou assimiindépendant, cotisant à l’option lée, vous pouvez bénéficier pendant « Prestations espèces », la pension 16 semaines d’indemnités calculées d’invalidité est égale à : sur la base du salaire précédant la suspension de votre travail dans la n Groupe I : 30 % de votre revenu professionnel moyen des 3 dernières limite du plafond de prestations. années, dans la limite du plafond de ✔ Si vous cotisez à l’option prestations ; « Prestations espèces » en qualité de travailleuse indépendante, vous n Groupe II : 50 % de votre revenu professionnel moyen des 3 dernières pouvez bénéficier d’indemnités

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

57


adultes © DR

58

égales à votre revenu professionnel moyen des 3 dernières années dans la limite du plafond de prestations pendant 16 semaines. Le versement débute dans le mois précédant la date présumée de l’accouchement n Le capital-décès (salariés du secteur privé et travailleurs indépendants, option « Prestations espèces », en activité à la date du décès). En cas de décès et quelle qu’en soit la cause, votre famille bénéficie d’un capital égal à trois fois le dernier salaire soumis à cotisations, si vous êtes salarié ou assimilé ou d’un capital égal au quart de votre revenu professionnel des 3 dernières années dans la limite des plafonds annuels de cotisations correspondants, si vous êtes un travailleur indépendant cotisant à l’option « Prestations espèces ». Le capital est majoré de 15 % par enfant à charge dans la limite de 100 %. Le capital-décès, sauf décision contraire, est présumé

l

e

g

u

souscrit au profit de votre conjoint survivant. En l’absence de conjoint survivant, la demande d’attribution du capital-décès devra être accompagnée d’un acte notarié ou d’un certificat d’hérédité établissant les qualités héréditaires de vos ayants droit. n

La rente accident du travail

En cas d’accident du travail, vous bénéficiez d’une prise en charge à 100 % de vos frais médicaux liés à l’accident et des indemnités journalières d’arrêt du travail. En cas d’incompatibilité de votre état avec l’emploi précédemment occupé, vous pouvez bénéficier d’une mesure de reclassement professionnel. Enfin, si votre état de santé entraîne une incapacité permanente totale ou partielle de travailler, une rente vous sera attribuée. Si vous résidez en commune, adressez-vous au conseiller emploi de votre commune.

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


3- Où me faire soigner ? nn Province Sud SAMU :

15 Standard : .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 66 66 ✔ Le centre hospitalier territorial Gaston-Bourret ✔

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..

HÔPITAL GASTON-BOURRET

Chirurgie orthopédique et traumatologie .. .. .. .. .. .. . 25 67 01 Chirurgie viscérale et thoracique .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 67 08 Cardiologie .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 67 14 Médecine interne . .. .. .. .. .. . 25 67 32 Neurologie .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 67 45 O.R.L. . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 67 53 Ophtalmologie .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 67 49

✔ ✔ ✔ ✔ ✔

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

Gynécologie .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 67 53 Néonatologie .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 67 36 Néphrologie/hémodialyse

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 ✔

67 41

Pédiatrie .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 67 59

Si votre problème est lié à l’alcool, un accueil particulier est organisé au : ✔

Centre de soins en addictologie :

1 rue Galliéni - BP P4 - 98851 Nouméa Cedex .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 24 01 66

n

HÔPITAL DE MAGENTA

✔ ✔

Comment consulter un médecin du CHT ? (Consultations externes) Il faut prendre rendez-vous au secrétariat du service concerné. En cas d’hospitalisation, demandez le guide d’accueil.

Pneumologie . .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 67 75

n

adultes

Faciliter l’accès aux soins

a

nn Province Nord ✔

Centre Paula Thavoavianon :

médecine, chirurgie, maternité Koumac .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 42 65 00 ✔

Centre hospitalier de la côte Est :

médecine, chirurgie, maternité Poindimié . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 42 71 44 .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..

n

d

i

c

a

p

Fax : 42 71 46

61


adultes

nn Centres dentaires

Si vous avez besoin de consulter un psychologue ou un psychiatre du secteur public :

Génie - BP 818 - 98 800 Nouméa .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 27

nn À Nouméa

pour les petits (0-12 ans) ✔ Le centre médico-psychologique de Magenta : 48 rue Gervolino .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25

✔ ✔

24 55

pour les adolescents ✔ Le Casado : 18 rue Jean-Baptiste Dezarnaulds .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 52 33

90 39 Boulari : 84 rue Antoine-Griscelli .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 43 51 13 Bourail : 17 rue Duvergier 44 12 26 Koné et Pouembout : 295 avenue de Teari .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 36 47

nn Pharmacies mutualistes ✔

Normandie : 12 rte du Sud .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .

pour les adultes ✔ Le CMP : 3 rue Galliéni

✔ .. . 27

52 56

BP 108 - 98850 Koumac

1 rue Lacave-Laplagne

76 56 antenne médico-psychologique : 60 34

nn Qui paye ? ✔ La prise en charge sera différente selon votre caisse de protection sociale. Si vous n’avez pas de couverture sociale, et que vous êtes hospitalisé, adressez-vous aux assistantes sociales du CHT. ✔ Mutuelle des fonctionnaires (Soins gratuits pour les assurés de la Mutuelle).

Province Sud :

CM Boulari .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 43 53 77 CM Bourail .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 44 11 64 CM Dumbéa .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 41 80 08 CM Île des Pins .. .. .. .. .. .. .. . 46 11 15 CM La Foa . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 44 32 14 CM Païta . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 35 31 18 CM Thio .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 44 52 22 CM yaté .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 46 41 35 CHT Nouméa .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 66 66

✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔

n

Province Nord :

CM Arama .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 64 93 CM Belep .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 75 80 CM Bondé . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 64 93 CM Canala .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 75 60 CM Hienghène .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 75 00 CM Houailou .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 75 40

Centre-ville : 29 rue GeorgesClémenceau .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 26 29 73 Trianon : 1 rue Lacave-Laplagne

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 26

✔ ✔

27 64 Boulari . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 43 51 13

l

e

g

u

41 47

n

nn Centres médicaux

.. .. .. .. . 28

nn Circonscriptions médicales; dispensaires et hôpitaux

BP 24 - 98822 Poindimié

43 63 78 32 17

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47

antenne médico-psychologique :

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 42

Pouembout :

nn Centre d’accueil occasionnel des assurés de l’intérieur et des Îles

nn En province Nord

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 42

62

Nouméa : 28 rue Olry - Vallée-du-

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔

n ✔ ✔ ✔ ✔ ✔

longue maladie. Tarifs réduits pour les assurés Cafat.

CM Kaala Gomen . .. .. .. .. .. . 47 75 70 CM Koné . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 72 50 CM Kouaoua . .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 75 50 CM Koumac .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 63 70 CM Népoui .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 74 40 CM Ouégoa . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 74 80 CM Poindimié . .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 72 33 CM Ponérihouen .. .. .. .. .. .. . 47 75 30 CM Pouebo . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 74 90 CM Poum .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 74 70 CM Poya .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 74 30 CM Touho .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 75 10 CM Voh .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 74 60

✔ SMIT (visite de reprise du travail) : 2 rue Martial-Danton 98800 Nouméa .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 35 23 52 • Visites d’embauche des salariés • Visites périodiques annuelles • Visites de reprise du travail ✔ Mutuelle du Nickel : 2ter rue Berthelot - Doniambo .. .. .. .. .. . 26 60 40 ✔ Opticiens mutualistes : • 2 ter rue Berthelot - Doniambo .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 26 60 46

Province des Îles :

CM Wé (Lifou) . .. .. .. .. .. .. .. .. . 45 12 12 CM Chepenehe (Lifou) .. .. . 45 12 79 CM Tadine (Maré) . .. .. .. .. .. . 45 41 01 CM La Roche (Maré) . .. .. .. . 45 42 12 CM Ouloup (Ouvéa) . .. .. .. .. . 45 71 10

Heures d’ouverture : du lundi au jeudi de 7 h 30 à 11 h 30 et de 13 h à 17 h, fermeture à 16 h 30 le vendredi • 12 route de l’Anse Vata - Quartier Latin .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 13 00 Heures d’ouverture : du lundi au vendredi 8 h - 17 h 30 en continu

nn Autres centres médicaux ✔

Cafat Centre du Receiving :

adultes

Rue Henri-Dunant .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 26

Cabinet d’ophtalmologie : Pointe de Doniambo (face à Magéco)

02 10 ou 26 02 10

ou le centre de Rivière Salée rue Eugène-Levesque . .. .. .. .. .. .. .. . 43 23 40 ✔

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 26

Médecine générale (ou spécialisée pour le Receiving), dentistes, soins infirmiers, laboratoire (Receiving) et radiologie échographique. Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 7 h 30 à 11 h 30 et de 12 h à 17 h sauf laboratoire et radiologie (au Receiving) : 7 h

Cabinets dentaires : (ouverts aux seuls mutualistes SLN, sauf à Kouaoua et Thio)

✔ ✔

Gratuité pour les retraités Cafat et leurs ayants droit, enfants d’âge préscolaire (jusqu’à 5 ans et 9 mois), accidentés du travail, assurés en

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

60 44

Heures d’ouverture : du lundi au jeudi de 7 h 30 à 11 h 30 et de 13 h à 17 h, fermeture à 16 h 30 le vendredi

n

d

Doniambo . .. .. .. 26 60 41 et 26 60 42 Mutuelle du Nickel de Thio : .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 44 51 56 Mutuelle du Nickel de Kouaoua : .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 42 45 75

i

c

a

p

63


adultes

Emploi : droits et démarches nn La reconnaissance du travailleur handicapé

la rupture du contrat de travail, être physiquement apte à l’exercice d’un emploi, ne pas avoir quitté volontairement son emploi…) et bénéficient des droits pendant 420 jours quel que soit leur taux de handicap.

Cette reconnaissance est une décision de la CRHD. (Voir « Comment être reconnu handicapé ? »). Selon vos capacités professionnelles et votre handicap, il peut vous être accordé la qualité de travailleur handicapé (TH). Les entreprises de 20 salariés ou plus sont assujetties à l’obligation d’emploi des handicapés (2,5 % de l’effectif de l’entreprise).

Renseignements sur vos droits aux allocations chômage, Cafat .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 25 58 13

nn La recherche d’un emploi, d’une formation n Si vous désirez être conseillé

nn Les allocations

pour une orientation professionnelle, être accompagné dans vos démarches d’emploi ou de formation, adressez-vous à :

chômage

Les personnes reconnues « travailleur handicapé » par la CRHD, doivent répondre aux mêmes conditions d’admission que les assurés Cafat (9 mois de cotisation au régime chômage, 1521 ou 1072 ou 960 heures effectuées en NouvelleCalédonie selon le secteur d’activité au cours des 12 mois qui précèdent

64

l

e

g

u

n ✔

Province Sud : Nouméa : « Bureau des publics

prioritaires » de la Direction de l’économie, de la formation et de l’emploi de la Province sud : 30 route de la baie des Dames, Ducos

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adultes

© DR

centre - BP 7955 Nouméa Cedex .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..

23 28 55

Koumac : bât. à côté de la BCI

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .

47 19 91

Poindimié : bât. à côté de la mairie .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 42 42 42 ✔

n Si vous résidez en commune,

adressez-vous au conseiller emploi de votre commune. ✔ Commune de La Foa : à l’antenne de la Province sud . .. .. .. .. . 44 31 70 ✔ Commune du Mont-Dore : .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . ✔

✔ ✔ ✔

✔ ✔

✔ ✔

nn Pour une orientation professionnelle :

35 33 58

Province Nord - CAP emploi

Koné : imm. Henriot, BP 47

e

g

u

i

d

e

d

u

n Vous pouvez joindre aussi le ser-

vice IOPA de l’IDC-NC (l’Institut pour le développement des compétences en Nouvelle-Calédonie) 1 rue de la Somme à Nouméa .. .. .. .. .. .. .. . 05 07 09 (numéro gratuit) n Services provinciaux. Embaucher un demandeur d’emploi handicapé. « L’insertion professionnelle des personnes handicapées n’est pas seulement un devoir social, mais c’est en plus un véritable

41 90 21

n

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .

Province des Îles, Epefip Lifou : .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 45 10 98 Maré : .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 45 49 40 Ouvéa : .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 45 52 50

41 20 88

Commune de Dumbéa : Maison du temps libre .. .. .. .. .. .. .. .. . 41 67 17 Commune de Thio : .. .. .. .. . 41 18 31 Commune de Bourail : . .. . 44 24 42 Île des Pins : Mairie annexe de Vao : .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 46 11 07 Commune de Païta : . .. .. .. . 35 21 17 Commune de yaté : le matin

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .

l

Antenne de Plum - le mardi matin

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . ✔

n

47 26 65

h

a

n

d

i

c

a

p

65


adultes

les accompagne dans l’élaboration d’un projet professionnel, en prenant notamment en charge des formations (Délibération n°240 du 06.12.60). n Aménagement des postes de travail (Délibération n° 433 du

investissement économique. » Objectif : favoriser l’insertion ou la réinsertion dans la vie active des personnes handicapées. nn Aides des provinces

(Délibération no 61 du 12.09.96) n Contrat type de formation La Province sud peut vous accorder cette aide spécifique dans la limite des crédits disponibles. Vous bénéficiez pendant une période de 3 mois à 1 an d’une formation au poste de travail (le salaire et les charges sociales sont supportés par la province).

N'oubliez pas Les services emploi de la province Sud et de la province Nord disposent chacun d’un service spécialisé chargé du cas des demandeurs d’emploi travailleurs handicapés. Ces services ont pour missions : • le placement des travailleurs handicapés ; • le conseil en matière de formation et d’orientation professionnelle ; • la gestion de mesures d’aide à l’emploi. Ils travaillent avec l’ensemble des organismes et associations pouvant contribuer à l’emploi des personnes handicapées.

nn Aides de la cafat à ses assurés

La Cafat intervient pour favoriser la réorientation des personnes victimes d’accident du travail ou de maladies professionnelles et

66

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adultes

© DR

03.11.93). La caisse a la possibilité d’accorder aux entreprises des subventions ou avances pour l’aménagement de postes destinés aux travailleurs handicapés.

✔ du salaire conventionnel de référence (contrats : d’insertion professionnelle, à période d’adaptation, de qualification).

n Le contrat d’insertion

professionnelle Contrat à durée déterminée de six mois à un an qui s’adresse au jeune diplômé de moins de 26 ans à la recherche d’un premier emploi. L’entreprise bénéficie d’une exonération des cotisations Cafat patronales pour l’embauche d’un travailleur handicapé.

nn Aides du conseil

du handicap

Le conseil du handicap peut financer les adaptations de poste ou d’un lieu de travail d’une personne handicapée. nn Aides a l’emploi n Contrats et salaires

n Contrat de qualification

Pour le contrat d’apprentissage entre le maître d’apprentissage et la personne handicapée apprentie. Le salaire mensuel brut est établi sur la base : ✔ du salaire minimum agricole garanti (Smag) (contrat type de formation, contrat d’apprentissage) ;

Concerne les personnes qui recherchent un emploi et qui souhaitent se former en même temps. Le temps de travail s’effectue en alternance en entreprise et dans un organisme agréé. L’objectif est l’obtention d’un diplôme, d’un titre ou d’une qualification reconnue.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

67


© DR

adultes

En savoir plus

L’employeur est exonéré des charges Cafat patronales et salariales sur la première moitié du contrat et bénéficie d’une aide financière à la formation.

Il convient de s’adresser aux services provinciaux : • Province Sud : bureau des publics prioritaires - Tél. : 23 22 81 ou 23 28 54 ou 23 28 55 • Province Nord : Cap emploi Tél. : 47 26 65 • Province Îles : Epefip Tél. : 45 10 98

n Le contrat à période

d’adaptation Signature dès le départ d’un contrat à durée indéterminée comportant une action de formation de 15 jours à 4 mois dans le cas de l’embauche d’un travailleur handicapé. L’entreprise est exonérée des cotisations Cafat patronales hors CRE pendant la période d’adaptation, elle rémunère le salarié à 80 % du SMG et bénéficie d’une aide financière à la formation.

Vous pouvez bénéficier d’une prime pour l’aménagement et les équipements nécessaires à l’accueil de l’apprenti handicapé. n Le contrat à temps plein

ou à mi-temps est signé : • pour le contrat type de formation entre l’entreprise d’accueil, la personne handicapée et la province : • pour les contrats d’insertion professionnelle, à période d’adaptation, de qualification, entre l’employeur, la personne handicapée et la Nouvelle-Calédonie.

n Le contrat d’apprentissage

(Délibération n° 278 du 24.02.88) La Nouvelle-Calédonie a prévu des dispositions particulières pour faciliter l’apprentissage des jeunes handicapés (par exemple, des dérogations d’âge ou de durée de formation).

68

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adultes

« Je recommanderais aux entreprises d’aller au-delà de certaines craintes » Le service de l’emploi et de la formation (SEF) de la province sud abrite un bureau dédié aux travailleurs handicapés. Précisions avec Mireille Cassin, sa responsable. Quelles sont les nouveautés au sein de votre service, depuis notre dernière interview en 2011 ? mireille cASSin : Notre domaine de compétences s’est élargi à un nouveau public : nous recevons aujourd’hui les personnes orientées par le dispositif d’insertion par le logement et l’emploi de la Direction du logement. Mais notre organisation concernant l’accompagnement des travailleurs handicapés reste inchangée : nos conseillères

HAndicAp mAg :

70

l

e

g

u

poursuivent l’accueil dans les mêmes conditions, et à l’aide des mêmes outils. Depuis 2011, nous avons toutefois mis l’accent sur la communication en direction des entreprises. En partenariat avec le SMIT, nous organisons deux fois par an des « petits-déjeuners employeurs » auxquels nous invitons les entreprises soumises à obligation d’emploi (de plus de vingt salariés) afin de les informer sur le statut de travailleur handicapé, sur les conditions

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adultes © DAMIEN CHAILLOT

Mireille Cassin,

responsable du d’accompagnement, et évoquer vos persbureau des publics pectives pour cette etc. D’autre part, nous insistons de plus en plus prioritaires année ? sur le volet formation, m. c. En 2012, pas moins à la Direction avec les demandeurs de 445 demandeurs de l’économie, d’emploi peu ou non d’emploi se sont de la formation qualifiés. Il me paraît adressés à notre service, et de l’emploi enfin important de parmi lesquels une majode la province Sud rappeler que nous rité de femmes, et une ne nous limitons pas minorité de jeunes. Nous aux placements : nous pouvons avons réalisé 79 placements : apporter une aide au niveau des 14 contrats à durée déterminée, démarches liées à l’emploi, ainsi 3 contrats à durée indéterminée, et qu’à la formation externe, ou même 62 mesures d’aide à l’emploi. Nous un suivi, une médiation après sommes particulièrement satisfaits l’embauche. de notre collaboration avec le CFPPA du Mont-Dore, qui a pour la première fois en 2012 ouvert une Pouvez-vous nous dresser section de formation comprenant un bilan de vos avancées,

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

71


adultes

© DAMIEN CHAILLOT

« Aux travailleurs handicapés, je dirais d’essayer de prendre conscience de leurs aptitudes »

des places réservées aux travailleurs handicapés : l’initiative a été concluante et sera renouvelée cette année. Quant aux « petits-déjeuners », ils ont véritablement facilité la prise de contact par les entreprises. L’année dernière, ces rencontres ont directement généré sept offres d’emploi pour seize entreprises participantes, ce qui est très encourageant. Au vu de ce succès, nous avons prévu d’inviter une quarantaine d’entreprises à ces rendez-vous d’information en 2013.

l’absentéisme : ce travers n’est évidemment pas plus répandu chez les travailleurs handicapés que dans le monde du travail en général. Nous remarquons aussi que lorsque l’intégration est réussie, l’entreprise bénéficie d’une valorisation globale, que Quel conseil aimeriez-vous ce soit au niveau de son image, donner aux entreprises, ainsi qu’aux travailleurs handicapés ? ou bien en interne, au sein de l’équipe. Aux travailleurs handicam. c. Aux entreprises, je recompés, je dirais d’essayer de prendre manderais surtout d’aller au-delà conscience de leurs aptitudes : il de certaines craintes, compréfaut bien se rendre compte que ce hensibles mais généralement n’est pas le handicap qui permet infondées, qui disparaissent d’obtenir un poste, mais avant tout très vite une fois qu’elles osent des compétences et des capacités franchir le pas. Par exemple, réelles. les employeurs potentiels nous font souvent part de leur peur de

72

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adultes

« Employer un travailleur handicapé apporte beaucoup à une entreprise » Le handicap parlons-en ! Si les travailleurs handicapés ne sont pas une cible de choix pour certaines entreprises, ce n’est pas le cas pour la Mutuelle du Nickel qui n’a pas hésité à recruter au sein de ses équipes, Hélène Halahigano, comme agent d’accueil à mi-temps. s’occuper de toutes les démarches HAndicAp mAg : Hélène Halahigano liées à cette offre d’emploi et de est travailleuse handicapée. superviser l’intégration de cette Quelles ont été les conditions de son arrivée à la Mutuelle du personne. Ce poste lui est d’ailleurs rattaché hiérarchiquement. Nickel ? Après une année de contrat à gilleS delieux : Hélène occupe le poste d’agent d’accueil à mi-temps durée déterminée très concluante, il a été décidé d’un commun depuis le mois d’octobre 2011. accord de l’embaucher, ce qu’elle Dès le départ j’avais demandé a immédiatement accepté. à Nadine, ma secrétaire, de

74

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


Gilles Delieux, directeur de la Mutuelle du Nickel, Nadine Paita, secrétaire de direction, et Hélène Halahigano (à gauche sur la photo), agent d’accueil

Pour le recrutement, nous avons fait appel à la Direction de l’économie, de la formation et de l’emploi. Nous leur avons communiqué nos besoins, la caractérisation des missions qui incomberaient à la personne retenue. Une conseillère a présélectionné cinq candidats avec lesquels nous avons réalisé des entretiens, avant de porter notre choix sur Hélène, du fait de son expérience significative sur un poste similaire. Par la suite, nous avons beaucoup apprécié le suivi effectué par la conseillère, qui nous a recontactés plusieurs fois pour savoir comment s’effectuait l’intégration, et proposé de bénéficier d’un appui en cas de nécessité.

nAdine pAitA :

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

adultes

Interview croisée,

© MUTUELLE DU NICKEL

Hélène HAlAHigAno :

à cette époque, j’avais déjà un emploi, mais mes employeurs ne pouvaient me proposer que des contrats à durée déterminée. J’ai donc commencé une recherche d’emploi par mes propres moyens, car j’avais quelques diplômes. Ensuite, j’ai décidé de m’adresser au bureau des publics prioritaires qui m’a beaucoup aidée, et que je n’ai pas hésité à joindre lors de mes débuts à la Mutuelle pour leur poser quelques questions et les informer de mes impressions. Le bilan de cette embauche semble être positif ! gilleS delieux : Tout à fait, nous sommes très satisfaits de cette

d

i

c

a

p

75


adultes

© MUTUELLE DU NICKEL

collaboration, car nous avons mis du temps à trouver la bonne personne. Avant l’arrivée d’Hélène, nous avons en effet essuyé quelques échecs, dus aux difficultés d’adaptation de la personne, ou aux réticences de nos équipes. Cette fois-ci, le succès est total, l’intégration est réussie dans les deux sens. De plus, malgré un handicap moteur non négligeable, Hélène se montre pleine d’allant, prend des initiatives et s’acquitte de ses tâches avec brio... que demander de plus ?

temps. Par ailleurs, mon travail à la Mutuelle est plus complet, ce qui me convient mieux, et les rapports humains y sont très enrichissants. Pour finir, quels conseils donneriez-vous aux entreprises, ainsi qu’aux travailleurs handicapés ? gilleS delieux : Qu’il faut oser ! Ma seule appréhension était liée à l’harmonie des équipes : elle n’a plus lieu d’être. Je dirais qu’employer un travailleur handicapé apporte généralement beaucoup à une entreprise, car ce sont souvent des personnes pour qui l’obtention d’un poste signifie beaucoup, et qui sont par conséquent très consciencieuses.

Je confirme : Hélène est très polyvalente et ses collègues apprécient à juste titre sa disponibilité. Il est évident que pour sa part, son investissement est la preuve de son bien-être au travail.

nAdine pAitA :

Je pense que le plus important est d’être motivé, et de le montrer. Il ne faut surtout pas se dire qu’en tant que travailleur handicapé, on a besoin d’être assisté, mais plutôt se rendre compte qu’il est assez facile d’être autonome.

Hélène HAlAHigAno :

Hélène HAlAHigAno : Cette embauche m’a en effet beaucoup apporté, à commencer par la stabilité que je recherchais après avoir accumulé des contrats PPIC et à durée déterminée pendant un certain

76

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adultes

Logement quelles sont les aides possibles ? nn Pour la Province Sud

nn Pour la province Nord

D’une manière générale, pour toute information sur les aides à l’habitat et l’accession au logement en province Sud, adressez-vous à :

n Le Fonds social de l’habitat

Koné : Immeuble Auguste Henriot BP 642 Tél. : 47 35 28 - Fax : 47 35 29 .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . N° vert : 05 10 15

n La Maison de l’habitat

12, rue Paul-Doumer - BP 5015 98847 Nouméa Cedex .. .. .. .. .. .. ..

n La mairie de votre commune n La cellule habitat social de la

Tél. : 24 06 99 - Fax : 24 07 46

Province nord

mh@maisonhabitat.asso.nc

• Koné .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 84 20 • Koumac .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 42 64 55 • Touho .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 42 60 60 • Houaïlou . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 47 23 30 Elle finance des opérations de construction et d’autoconstruction avec le concours de la Direction de l’aménagement provincial

Nouvelle-Calédonie (SIC)

15 rue Guynemer - Mont Coffyn BP 412 . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 28 23 16 n Le Fonds social de l’habitat

Nouméa : 1 rue de la Somme Centre-Ville . .. .. .. .. .. .. Tél. : 26 60 00

78

Fax : 26 60 09

l

e

Vert : 05 01 00

n Association Renouveau Teasoa :

n La Société immobilière de

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..

.. . N°

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adultes

© DR

de la DPASS. Adressez-vous à : • Dass Nord - BP 41 Koné .. . 47 72 30

n au FSH ou à la Cafat, si vous êtes

nn Pour la province

nn Pour un hébergement

n La Direction de l’équipement et

n au CCAS et à l’assistante sociale

affilié à la Cafat.

des Îles

d’urgence

de votre secteur ;

de l’aménagement

BP 50 Wé Lifou .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 45 52 00 qui vous fera connaître les opérations en cours.

n à l’association SOS Logement :

21 rue Dumont-D’Urville - Vallée du Tir .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 23 83 89

nn Pour une aide au

paiement de votre loyer

n la Dass de votre province qui

appréciera votre situation, si vous êtes bénéficiaire de l’allocation aux handicapés ou si vous disposez de faibles ressources ;

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

79


adultes

Le point sur les transports adaptés 9 passagers dont 3 en fauteuil roulant grâce à sa rampe à l’arrière. • Les frais de participation pour un aller simple sont : • Nouméa - Transport ponctuel : 250 F CFP Par carte d’abonnement : 200 F CFP • Koutio & Boulari - Transport ponctuel : 300 F CFP Par carte d’abonnement 250 F CFP

Différents services de transports existent, renseignez-vous auprès de la CRHD. nn Handicar

Handicar est un service de transport adapté à la disposition des handicapés de Nouméa et de son agglomération. Sur réservation, il vous permettra de vous rendre à votre travail, chez votre médecin ou tout simplement d’aller voir des amis ou un concert... n l’Association calédonienne des handicapés (ACH) .. .. 27 60 65 • Horaires de fonctionnement : du lundi au vendredi de 8 h à 16 h 30 ce minibus peut contenir

80

l

e

g

u

nn Transporteur spécialisé

de Nouméa

Sous condition de ressources, les personnes à mobilité réduite peuvent se voir octroyer, par le Centre Communal d’Action Sociale de la Ville de Nouméa, une aide

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adultes

© DR

nn Ambulances

au transport avec un transporteur spécialisé ou la prise en charge d’une carte de bus mensuelle. n Informations au C.C.A.S. : 20 rue Galliéni à Nouméa .. .. 27 07 86

Des compagnies d’ambulances proposent un service de transport adapté. n Ambulance Alizés Portes de fer - 56 rue Bénébig BP 14677 - 98803 Nouméa Cedex

nn Cap Mobilité

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..

81 route du bassin de Koé - 98835 Dumbéa .. .. .. .. .. .. .. .. 70 20 30 / 43 08 43 Emails : paimanmv@canl.nc/ dumbea12@hotmail.fr • Conventionné Cafat, Cap Mobilité est prestataire de transport pour les personnes bénéficiant d’un plan d’accompagnement personnalisé (PAP) et d’un projet d’accueil individualisé (PAI). Des navettes sont assurées jusqu’à l’aéroport de Tontouta, ainsi qu’à chaque arrivée de bateaux de croisière sur commande de Nouméa Discovery. • Tarifs : de 800 à 5000 francs selon le nombre de passagers et la distance à parcourir.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

25 33 99 - Fax : 27 26 28

• Effectuer la réservation 48 h à l’avance. • Coût du transport sur Nouméa : aller : 1260 francs de 0 à 10 km, 1890 francs de 11 à 20 km, 3175 francs de 21 à 40 km • aller-retour : doubler les tarifs. n Ambulance Saint-Jacques

Trianon, 13 rue du cdt Rivière BP 1872 .. .. .. 25 27 27 - Fax : 25 20 76 Email : ambul.stjacques@canl.nc • Effectuer la réservation 48 h à l’avance. • Tarifs actuellement à l’étude.

n

d

i

c

a

p

81


n Handicap intellectuel et handicap mental

95

n Interview : Sophie Deschamps, Présidente de l’association Autism’espoir n Handicap auditif n Handicap visuel n Interview : Constance Baldovi, coordonatrice d'AVHNC n Si on faisait un repas dans le noir n Maladies neurodégénératives et apparentes n Enfants précoces n Associations provinciales ou locales n Associations sportives n Rose Welepa, athlète handisport l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

102 106 108 110 114 116 118 120 131 136

associations

n Handicap physique ou polyhandicap

84 87

n Collectif Handicaps

83


associations

CoLLeCtif Handicaps Adresse postale : BP 3739 - 98846 Nouméa Cedex Adresse : 41avenue du 18 Juin - Magenta - Bât P1 - 98800 Nouméa Tél. : 93 31 01 - 78 73 45 Frédéric Patane (78 73 45/famille. patane@mls.nc ) collectif-handicaps@telenet.nc Site : www.collectif-handicaps.nc

Présidente : Stéphanie Vigier (APEHNC) Vice-président : Pierre Demene (France Alzheimer)

Trésorier : André Martin (AHMD) Trésorier adjoint : Richard Fournier (AVH)

Secrétaire : Philippe Roux (Handijob) Secrétaire adjoint : Frédéric Patane (ASEAD)

nnn Création

Créé officiellement en avril 2004, le Collectif Handicaps rassemble aujourd’hui plus de 20 associations: l’AHMD (Association des

84

l

e

g

u

handicapés du Mont-Dore), Dumbéa Handicap, l’Acapa (Association calédonienne des personnes âgées), l’Association des parkinsoniens, l’APAHL (Association des parents et amis des handicapés de Lifou), l’ACSMS La Séviane (gestionnaire du Foyer du Mont-Dore), l’ACH (Association calédonienne des handicapés), l’APEH NC (Association des parents d’enfants handicapés de la Nouvelle-Calédonie), l’APS (Association pour la surdité), l’Asead (Association de soutien aux enfants et adolescents déficients), l’ASH (Association solidarité handicapés), Autism’espoir, l’AVH (Association Valentin Haüy), CCD (communication, culture et dynamisation), Handicap Iaai, Handijob, l’AGTNC (Association de gestion des tutelles de Nouvelle-Calédonie, l’ACPEDA (Association calédonienne des parents d’enfants en difficultés d’apprentissage du langage écrit et oral , la ligue Handisport et de

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations

© DR

d’administration du CHS, du CHT, de la Mutuelle des fonctionnaires et de l’Asea NC. En 2007 s’est ouvert un nouveau chantier : celui des états généraux du handicap en NouvelleCalédonie qui a eu pour objectif nnn But de mobiliser et rassembler tous les Calédoniens : les personnes Le premier objet du collectif était handicapées, leurs familles, d’obtenir la mise en place d’un les associations, les élus et les cadre juridique glo bal et équitable représentants des institutions, mais en faveur des personnes handicaaussi tous les citoyens et toutes les pées. En 2005, le collectif a ainsi forces vives de Nouvelle-Calédonie. rédigé une charte en faveur des Il s’agissait de réfléchir ensemble droits des personnes handicapées, aux moyens qui doivent permettre qui a été signée par le gouverneaux personnes handicapées de jouir ment, le congrès, le CES et le Sénat pleinement de leur citoyenneté coutumier le 14 mai 2007. et de formuler des propositions La Province nord l’a également concrètes qui assureraient enfin adoptée, ainsi que l’Association aux personnes en situation de française des maires de Nouvellehandicap une pleine inclusion dans Calédonie et les communes notre société. qu’elle représente, les conseils

sport adapté, France Alzheimer, Solidarité Sida et l’Uafam NC (Union des amis et familles de malades et handicapés mentaux de Nouvelle-Calédonie).

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

85


associations 86

À la suite des états généraux, le Collectif Handicaps a travaillé avec le gouvernement sur l’élaboration de lois du pays en faveur des personnes handicapées et la création d’un Conseil du handicap et de la dépendance. Votés en décembre 2008 et janvier 2009, ces textes juridiques sont applicables depuis 2010.

l’éducation spécialisée autour du thème «éducation et handicap» afin de faire le point sur la politique de scolarisation et d’éducation des jeunes handicapés et de formuler des propositions pour l’avenir. Depuis août 2010, date à laquelle les lois du pays ont été effectivement mises en œuvre, le Collectif mène un travail important dans la mise en application des politiques du handicap en Nouvelle-Calédonie. Depuis 2009, l’objet du Collectif En effet, quatre membres du Handicaps s’est élargi et il s’est Collectif Handicaps siègent au sein donné pour missions : ✔ d’être un interlocuteur privilégié du Conseil du handicap et de la dépendance, commission exécutive, des pouvoirs publics pour toute qui traite de toutes les questions question générale, éthique et/ou sur la politique du handicap en juridique touchant au handicap et à Nouvelle-Calédonie. Il s’évertue la dépendance ; ✔ d’accompagner la mise en œuvre également à impulser une politique d’accompagnement à l’emploi pour du cadre juridique existant ; ✔ de représenter les associations les travailleurs handicapés et il milite à chaque instant pour une de personnes handicapées et inclusion scolaire. dépendantes, membres du Collectif Handicaps, au sein du Conseil du À l’échelle de la région handicap et de la dépendance et Pacifique, le Collectif Handicaps dans toute autre commission ou est membre du Pacific Disability structure, après accord du conseil Forum (PDF). Cette organisation d’administration ; ✔ d’assurer une mission d’informanon gouvernementale, financée essentiellement par l’Australie et la tion, de vigilance et de prospective en matière de politique du handicap. Nouvelle-Zélande, soutient les associations de personnes handicapées du Pacifique afin qu’elles puissent Outre le suivi de la mise en faire valoir leurs droits auprès de œuvre du cadre juridique et la leur gouvernement sur la base de représentation des associations la Convention de l’ONU de 2006 au sein du Conseil du handicap relative aux droits de la personne et de la dépendance, le Collectif Handicaps a également pour projet handicapée. en 2010 d’organiser des assises de l’intégration scolaire et de

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


ACH Association calédonienne des handicapés Adresse : 22 rue du Mont Té - Montravel BP 1886 - 98845 Nouméa Tél. : 27 60 65 - Fax : 28 75 36 Email : ach@ach.asso.nc

ou sportives, susceptibles d’apporter un soutien matériel ou moral aux personnes handicapées. Enfin, elle propose un service de transport adapté : le Handicar.

Président : Michel Julia Vice-Présidents : Christian Benebig

nnn Lieux

et Emmanuel Heasala

n ACH de Montravel : Cajeda

(centre d’accueil spécialisé) - CADL (centre d’animations, de détente et de loisirs) - Handicar 22, rue du Mont Té - BP 1886 98845 Nouméa ✔ Heures et périodes d’ouverture : du lundi au vendredi, de 6 h 30 à 16 h. Fermetures trimestrielles de 15 jours en juin et septembre, fermeture annuelle de décembre à janvier.

nnn Création

En 1979, l’ACH voit le jour grâce à la volonté des parents d’enfants handicapés. Cette association a pour but de promouvoir différentes activités susceptibles d’apporter un soutien matériel et moral aux handicapés. Elle œuvre pour la dignité des personnes handicapées dépendantes. L’ACH gère des établissements appropriés pour la prise en charge éducative, sanitaire, médicale et paramédicale des enfants, adolescents et adultes (polyhandicapés). D’autre part, elle assure la promotion de diverses activités culturelles

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

associations

Handicap physique ou polyhandicap

n ACH de Nouville : Foyer de vie Paul Reznik. 8, rue Juliette-Bernard BP 1886 - 98845 Nouméa ✔ Heures et périodes d’ouverture : 24h/24 h, tous les jours de l’année.

d

i

c

a

p

87


associations

© APEH NC

Handicap physique ou polyhandicap

APeH NC Association des parents d’enfants handicapés de Nouvelle-Calédonie nnn Création

Créée en 1996 par Gabriel Poëdi, l’APEH NC accueille dans son établissement des enfants et des jeunes polyhandicapés, ainsi que de jeunes adultes handicapés moteurs et IMC. Elle tente d’établir des liens entre les parents, d’apporter aux familles l’appui moral indispensable, mais aussi de faire valoir les droits des personnes handicapées et de leur famille. Elle est un des membres fondateurs du Collectif Handicaps dont elle assume la présidence.

Antenne calédonienne du groupe Polyhandicap France Siège social : 23 rue Albert 1er - Vallée des Colons - 98800 Nouméa Tél./Fax : 25 16 13 Email : catherinepoedi@mls.nc Site Internet : www.apehnc.org Présidente : Catherine Poëdi Établissement : Les SAJ, voir rubrique « Établissements spécialisés »

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

89


associations

© APEH NC

90

nnn But

de Koutio par la mise à disposition d’un personnel salarié et contribue L’APEH NC contribue à l’éducation, directement à la formation pré-proà l’épanouissement et à l’insertion fessionnelle de jeunes handicapés sociale des enfants handicapés de moteurs grâce à un dispositif de plusieurs manières : formation pour l’insertion profesn grâce au SAJ (service d’accueil sionnelle spécialisée ( Defips) ; de jour), d’une capacité de 15 places, situé à l’entrée des tours n en partenariat avec d’autres de Magenta et qui regroupe trois associations, l’APEH NC a contribué services destinés à des jeunes à créer le Collectif Handicaps qui polyhandicapés ou IMC ; développe une réflexion éthique et juridique autour des droits et de la n grâce aux nombreuses activités place des personnes handicapées en inclusion des jeunes qu’elle dans notre société. accueille (partenariat avec la FOL pour les loisirs de vacances, avec le Enfin , elle est porteuse de la REX , le Centre d’art , la Maison du création de la Maison Gabriel Poëdi, livre, etc.) ; structure dédiée au polyhandicap n l’association s’efforce de avec hébergement et d’une capacité défendre les droits des enfants de 40 places dont 30 en internat ; handicapés auprès des organismes et institutions concernés en matière construite à Nouville, à côté du CHS, elle ouvrira ses portes en août 2013. de scolarité, d’accès aux soins, à Dans l’attente de la création du GIP l’emploi, au logement, aux loisirs et qui dirigera cette structure, c’est aux pratiques artistiques, sportives l’APEH NC qui en est le et culturelles ; n elle est partenaire de l’ULIS PMR gestionnaire.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations

© AFM NC

Handicap physique ou polyhandicap

AfM NC Association française contre la Myopathie en Nouvelle-Calédonie maladies neuromusculaires et génétiques en Nouvelle-Calédonie.

Adresse : 198 Route Territoriale, 1 Lotissement Giozzi - Tonghoué BP 644 - 98835 Dumbéa Tél. : 82 44 46

nnn But n recenser les malades, leur

Présidente : Giozzi Françoise Vice-président : Racape Robert Secrétaire : Bussei Marie-Jeanne Secrétaire adjointe : Lakafia M. Assomption Trésorière : Bourgine Christelle Trésorière adjointe : Bussei Karine Email : secretafm.nc@gmail.com

appoter un soutien tant au niveau social, matériel, que médical et psychologique ; n pouvoir partager des moments avec d’autres personnes atteintes de maladie neuromusculaires permet de rompre l’isolement, de s’ouvrir aux autres et de se sentir compris, car dans la maladie, l’on est tous égaux ; n participer à des journées de la famille, à des journées de partage ;

nnn Création

Cette association créée en mai 1998 œuvre dans le domaine des

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

93


© AFM NC

associations

de mobiliser le corps médical dans son ensemble afin de travailler en commun pour faire avancer les dépistages, les suivis et les prises en charge. Elle vise également à communiquer, par le biais de visioconférences, avec la métropole et l’Australie pour l’avancée des recherches sur les maladies génétiques.

n pouvoir être entendu quand on en

a besoin, tant sur le plan psychologique qu’au niveau des politiques locales ; n être épaulé lors de démarches administratives ; n pouvoir aussi être aidé financièrement pour le complément d’acquisition de matériel non pris en charge. Par ses actions, l’AFM NC essaie

Handicap physique ou polyhandicap

AGt NC Association pour la gestion des tutelles en Nouvelle-Calédonie Directrice : Isabelle Lestringant Tél. : 91 27 29 Heures d’ouverture : du mardi au vendredi, de 8 h à 11 h. Sur rendez-vous : le lundi et tous les après-midi.

Adresse : Immeuble Le Central 1 27 rue de Sébastopol - BP 226 98845 Nouméa Cedex Tél. : 23 15 75 - Fax : 23 15 80 Email : direction@agtnc.com Président : Philippe Hervieux

94

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations

© ASEAD

Handicap intellectuel et handicap mental

ASeAD Association pour le soutien des enfants et adolescents déficients n promouvoir toutes activités cultu-

Adresse : 17 rue du 18 juin - BP 16052 98804 Nouméa Cedex Tél. /Fax : 24 00 54 - Mob. 77 26 54 Présidente : Dominique Triballi Membre fondatrice : Michèle Weimann Email : asead@canl.nc

relles, de loisirs, sportives ou autres en vue d’un meilleur développement physique, intellectuel et moral ; n créer et gérer les établissements appropriés tendant à l’éducation, la rééducation, l’adaptation, la mise au travail, l’intégration professionnelle nnn Création et l’hébergement ; Créée le 29 avril 1989 n organiser et gérer des services communs pour le compte des nnn But sections adhérentes et des établissements créés par l’association ou n sensibiliser les pouvoirs publics ; n défendre les intérêts des enfants, les sections ; adolescents et adultes déficients n apporter aux familles l’appui en vue de favoriser leur plein moral et matériel indispensable épanouissement et leur intégration et développer entre elles l’esprit professionnelle et sociale ; d’entraide et de solidarité.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

95


associations

© AIRAIN

96

Handicap intellectuel et handicap mental

AiRAiN Association d’insertion de réadaptation et d’aide de l’île Nou cadeaux d’anniversaire, camps thérapeutiques...); n proposer des services au sein du CHS (gestion de la cafétéria) ; n permettre aux patients d’assister Présidente : Sophie Phélut aux manifestations culturelles Membres : Personnel du CHS proposées par la ville (expositions, spectacles...) ; n aider partiellement et ponctuellennn Création ment les patients d’un point de vue financier dans un but de réinsertion Créée en 1992 (cautions, loyers, service de restaunnn But ration, avance de frais de transport, photos pour pièce d’identité...) ; n contribuer à l’amélioration du quotidien des patients du CHS et n depuis avril 2007, l’Airain aider à la réinsertion ; favorise la réinsertion par le biais d’une aide à l’accès à un logement n contribuer à l’animation du CHS associatif (l’Airain est bailleur) (fêtes de fin d’année, kermesse...) ; avec mise en place d’un étayage n soutenir des projets pluridisciplinaire. de service (ateliers divers, Adresse : CHS Albert-Bousquet - Nouville BP 120 - 98845 Nouméa Cedex Tél. : 79 96 86 - Fax : 24 36 66 - Email : airain@chs.nc

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


UAfAM NC Union des amis et familles de malades et handicapés mentaux de Nouvelle-Calédonie structures destinées aux malades et handicapés mentaux, notamment des maisons familiales, et participe à la gestion de structures de réinsertion socio-professionnelle, de rééducation, de foyers ou appartements, de centres d’accueil de jour, de centres d’aide par le travail, de centres de vacances, de services d’accompagnennn But ment à la vie sociale et tous services ou structures appropriés. n L’Uafam NC représente les malades et handicapés mentaux et n L’Uafam NC aide à la gestion de leurs familles et défend leurs intérêts la vie des malades et handicapés matériels et moraux, afin de favoriser mentaux et à la protection de leurs leur plein épanouissement et leur biens, en participant à l’adminisintégration professionnelle et sociale. tration d’associations tutélaires et en impulsant ou en soutenant la n Elle est membre des instances création de nouvelles associations consultatives auprès des pouvoirs spécialisées dans l’accompagnepublics et participe ainsi aux ment de la personne. réflexions menées par la politique de santé mentale du territoire. n Elle participe à la promotion de n En 2001, l’Uafam NC a créé toutes activités culturelles, de loisirs, l’Association tutélaire de Nouvellesportives ou autres pour le meilleur Calédonie (ATNC). développement physique et moral n En 2003, l’Uafam NC a ouvert des malades et handicapés mentaux. la Maison familiale Les Niaoulis, première structure de ce type en n Elle accueille, écoute, conseille Nouvelle-Calédonie. et accompagne les familles. n Elle crée, gère et organise des Adresse : 10 rue des Niaoulis - Rivière salée 2e secteur BP 5097 98847 Nouméa Cedex Tél. : 43 45 95 - Mob. : 78 99 45 Fax : 43 45 81 Email : uafam@lagoon.nc Site internet : en cours de construction

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

associations

Handicap intellectuel et handicap mental

97


associations 98

Handicap intellectuel et handicap mental

HANDijob Association pour l’aide à l’inclusion socioprofessionnelle des jeunes en situation de handicap intellectuel Adresse : BP 1382 - 98830 Dumbéa Tél. : 93 52 71 Président : Philippe Roux Email : handijob.nc@gmail.com

nnn Création

décembre 2010 nnn But

Handijob a pour mission de favoriser l’inclusion socioprofessionnelle du jeune en situation de handicap intellectuel par l’entretien des acquis, le développement de compétences professionnelles, l’épanouissement de la personne et l’amélioration de son autonomie. Elle s’adresse à tout jeune du territoire, en situation de handicap intellectuel, pour lequel un projet réaliste d’inclusion socioprofessionnelle peut être mis en œuvre : il s’agit d’élaborer et suivre un projet éducatif personnalisé, adapté aux besoins du jeune, et dont la finalité est le développement de l’autonomie en vue de l’accès au monde du travail.

professionnelle afin d’assurer la continuité du suivi et du développement des compétences professionnelles dans le domaine de leur choix ; n des jeunes sortis du système scolaire : un temps de formation supplémentaire, un accompagnement complémentaire vers le monde du travail, en partenariat avec le SEF, une adaptation du poste de travail ; n des jeunes employés : un suivi personnalisé en entreprise, des formations pour les employeurs, des informations à destination des collègues, la pérennisation de l’emploi, l’aide à la reconversion professionnelle.

Le dispositif Handijob n la formation en milieu protégé :

« Le traiteur » - De la commande à la prestation de service, en passant par la production ; une petite entreprise où l’on apprend à répondre aux exigences du monde du travail ; n l’accompagnement vers l’emploi : organisation et suivi de stages en entreprise ; des temps de regrounnn Ses actions concernent pement à visée éducative et/ou pédagogique. n des jeunes en fin de scolarité : partenariat avec les ULIS-TFC à visée

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations

© AUTISM'ESPOIR

Handicap intellectuel et handicap mental

Autism’espoir Adresse postale : BP18462 - 98857 Nouméa Cedex Adresse permanence : 19 rue Jenner Vallée du Génie - Nouméa L’adresse va changer en 2013 Tél. : 26 40 40 Email : autismespoir@lagoon.nc sites.google.com/site/autismespoir/ Présidente : Sophie Deschamps 1re vice-présidente : Valérie Kasarherou

nnn Création

Créée en 2003 nnn But n fournir de l’information, de

l’entraide et du soutien moral aux familles ayant à leur charge un

enfant, un adolescent ou un adulte atteint du syndrome autistique ou de troubles apparentés ; n faire connaître le syndrome autistique et favoriser ses prises en charge éducatives ; n favoriser l’accès à la pratique sportive des enfants et adolescents atteints d’autisme par le biais des clubs sportifs ; n favoriser la mise en place de structures d’accueil et de prise en charge des enfants et adolescents souffrant de troubles autistiques ou apparentés ; n participer à la gestion des structures d’accueil ; n acquisition d’un terrain pour le centre aéré en 2013.

Handicap intellectuel et handicap mental

APei Association des Parents d’enfants inadaptés Adresse : 2 rue Montcalm - Faubourg Blanchot - BP 2066 98846 Nouméa cedex - Tél : 27 49 49

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

99


publireportage

L'âge d'or NC, ou comment rendre la vie plus facile En situation de handicap ou de dépendance, enfant comme adulte, il n’est pas toujours aisé d’envisager le quotidien avec sérénité. Pourtant, des solutions existent. Installé depuis plus d’un an et demi au Quartier Latin, l’Âge d’Or NC est entièrement dédié à l’accompagnement de vie, proposant une large gamme de services pour répondre au plus près aux besoins de chacun. Fort de son expérience dans ce domaine et de son équipe pluridisciplinaire, l’Âge d’Or NC a su en trois années diversifier ses offres, notamment à destination des personnes fragilisées. Son but : rendre les gestes simples accessibles à tous.

régulière. Par le biais d’un contrat de mandat, l’Âge d’Or NC prend en charge la sélection et le recrutement de l’accompagnatrice de vie, de toutes les démarches administratives liées à cette embauche (contrat, fiche de paie...) et de la gestion du salarié. Autre avantage : une déduction fiscale est possible jusqu’à 1 320 000 F CFP.

Des services pour le maintien à domicile Depuis l’assistance à l’hygiène (aide à la toilette, au Enfin, les bénéficiaires des plans d’accompagnement lever, au coucher et aux changes) à l’aide aux repas personnalisé (PAP) mis en place après une recon(composition, préparation, prise), le panel offert naissance à la CRHD, peuvent avoir recours à l’Âge à l’Âge d’Or NC est complet, et ce, aussi bien pour d’Or NC pour organiser les interventions à domicile. une courte ou une longue durée, de jour comme de Ces plans peuvent être intégralement pris en charge nuit. L’accompagnement se décline à la demande : dans le cadre du régime d’aide mis en œuvre par le pour les promenades, les travaux ménagers, les gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. courses, les rendez-vous médicaux ou administratifs. Des services plus spécifiques sont également Créer du lien proposés comme l’aide administrative, la livraison Parce que préserver le lien social est essentiel, l’Âge de courses, la découverte informatique ou l’entred’Or NC accompagne les personnes dites « fratien de sépultures. Toutefois, participer à préserver giles ». Dans le cadre des PAP, un accompagnement une certaine autonomie reste le maître mot de l’Âge des enfants handicapés en centre de loisirs peut d’Or : « Il ne s’agit de "faire à la place de", mais bien également être assuré par nos services pendant les d’accompagner pour maintenir toutes les capacités vacances scolaires. Une manière efficace de travailler des personnes », explique Elisabeth de Pontlevoye, à l’intégration de l’enfant tout en stimulant son éveil. gérante de l’Âge d’Or NC, qui a à cœur de conjuguer Par ailleurs, un carnet de liaison constituant un gage la qualité des prestations à la proximité. de qualité et de transparence, garantit la communication entre la famille et les autres intervenants, médiUne prise en charge sur mesure caux notamment. Outre cette présence rassurante, Personnaliser au maximum ces services en adaptant depuis plusieurs années, l’Âge d’Or NC propose un chaque intervention aux besoins, aux goûts, à la perservice de téléassistance afin de ne plus se sentir seul sonnalité et aux finances de chacun est une exigence à et isolé. 24 h sur 24, 7 j sur 7, vous êtes reliés à une l’Âge d’Or NC. Trois formules sont possibles. plate-forme téléphonique qui organise les interventions adéquates en cas de besoin • Le service prestataire n’impose ainsi aucun engagement dans la durée, l’intervention se faisant au gré des N’hésitez à contacter l’Âge d’Or NC à leur bureau du besoins. Cependant, la prise en charge des mutuelles Quartier Latin pour être conseillé et ainsi choisir au reste souvent partielle. mieux vos services d’aide à la personne. Sur simple demande, l’Âge d’Or NC peut également venir à votre • Le service mandataire, lui, connaît un vif succès rencontre. auprès des personnes nécessitant une présence

13, rue du Dr Guégan - Quartier Latin - BP 3141 - 98846 Nouméa Cedex •Tél. 241 242 Mob 75 34 56 - Ouvert de 7h30 à 16h30 ou sur RVD • Email direction@agedornc.nc


associations 102

« La reconnaissance s’avère plus difficile lorsqu’on vit loin de Nouméa » Depuis dix ans, l’association « Autism’espoir » œuvre au quotidien pour améliorer les conditions de vie des autistes et de leurs familles en permettant à ces derniers l’accès à des soins adaptés, à une éducation dédiée dans le but de favoriser leur degré d’autonomie. Revue de détails. HAndicAp mAg Votre association exisxte depuis 2003. Quels sont vos constats concernant la reconnaissance de l’autisme en Nouvelle-Calédonie ? SopHie deScHAmpS Je dirais qu’elle a fait du chemin, mais qu’elle peut, et doit encore progresser. Nous organisons donc régulièrement des actions en ce sens, comme par exemple notre Journée annuelle de sensibilisation, qui a lieu chaque fin d’année. Il est très encourageant de noter qu’une fois informée, la grande majorité du public se montre très compréhensive envers les personnes

l

e

g

u

autistes. Toutefois, la reconnaissance s’avère plus difficile lorsqu’on vit loin de Nouméa, car les structures adaptées y sont concentrées. Du point de vue scientifique, les avancées sont permanentes, c’est pourquoi nous sommes partenaires d’Autisme France depuis quatre ans : cela nous permet de nous tenir constamment informés, et de relayer les actualités au niveau local. Quelles ont été vos réussites majeures depuis 2011 ? S. d. La plus importante est la mise en place d’un centre aéré adapté

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


aux troubles du comporteson univers en évoquant Présidente ment et qui fonctionne sur des épisodes douloureux le principe de la mixité, ce de l’association ou comiques de leur vie qui s’avère très bénéfique quotidienne, et offre ainsi Autism’espoir à tous les enfants, autistes au grand public l’occasion ou non. de se familiariser avec cette Au niveau interne, nous avons adopté pathologie souvent incomprise. Tout la méthode Tomatis, basée sur la le monde peut le consulter sur notre rééducation de l’écoute. Plusieurs site Internet (https://sites.google. enfants et quelques parents ont com/site/autismespoir) ; il a d’ores pu bénéficier de cette méthode à et déjà rencontré un grand succès... domicile : les retours ont été très jusqu’au Québec ! Nous projetons positifs, et nous souhaitons pourune opération de diffusion dans les suivre l’expérience cette année. En établissements scolaires, dont les ce qui concerne notre collaboration modalités restent à définir. avec d’autres organismes, nous nous félicitons que le projet du centre Quels sont vos projets pour autisme de la DPASS, auquel nous la suite ? avons participé activement depuis S. d. Notre objectif principal est le trois ans, soit bouclé : le centre développement du centre aéré, ouvrira ses portes début 2014. Enfin, que nous souhaitons étendre avec nous sommes évidemment extrêmel’acquisition d’un terrain en pleine ment satisfaits du docu-fiction « y’a nature. Nous projetons également finalement quelqu’un là-dedans », d’entreprendre une réflexion que nous avons co-produit avec d’envergure sur le devenir de nos NCPremière. Ce document de treize enfants et adolescents autistes : minutes, réalisé par Joël Kasarhérou, quelles solutions et quel accompamet en scène ses deux enfants, dont gnement pourrions-nous mettre en l’aîné, Hadrien, est autiste. Son place ? En bref... nous avons encore jeune frère nous invite à entrer dans bien du pain sur la planche !

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

associations

© DAMIEN CHAILLOT

Sophie Deschamps,

a

p

103


associations 104

Handicap intellectuel et handicap mental

Association moi je teD n la formation et l’information

Adresse : 4, rue Adolphe Unger, Vallée des Colons Adresse postale : BP 18344 98807 - Nouméa Tél. : 86 71 12 / 96 37 68 Email : moi.je.ted2@gmail.com

notamment en promouvant l’information des parents sur l’autisme et les prises en charge de ce handicap ; en proposant des formations aux stratégies éducatives spécifiquement adaptées Présidente : Laurence Kerdoncuff à l’autisme ; en agissant pour Trésorière : Valérie Blustenne l’information des professionnels responsables de la prise en charge des personnes avec autisme dans nnn Création le domaine de l’enseignement, le domaine social et socio-éducatif et 29 décembre 2010 le domaine médical ; n favoriser la scolarisation dans nnn But les structures les mieux adaptées, sans préjugé lié au trouble Trois axes de priorité : autistique, en aidant les familles n l’entraide et le partage dans leurs démarches et en faisant notamment en assurant, dès connaître aux écoles accueillantes l’annonce du handicap ou plus tard, des moyens compensateurs du un soutien moral et pratique aux handicap autistique. familles d’enfant, adolescent ou adulte avec des troubles envahissants du développement (dont l’autisme) par des contacts réguliers nnn Actions 2011 et par l’échange d’informations ; n Formations par EDI Formation en proposant aux parents un lieu avec 2 sessions ouvertes en 2011 d’écoute active par des entretiens aux familles et professionnels : ✔ « Stratégies éducatives et individuels à la demande, dans un cadre déontologique (respect autisme », du 4 au 8 avril 2011 et du du rythme des personnes, non11 au 15 juillet 2011 ✔ «ABA et autisme» du 24 au 28 jugement, objectivité, garantie de confidentialité…) ; octobre 2011.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations

© MOI JE TED

pluriannuel 2011-2015 de MOI JE TED : offre de formation pour les accompagnatrices de vie (AV) qui sont le pilier de la vie quotidienne des enfants ; et plus largement offre de formation pour tous profesnnn Actions 2012 sionnels concernés par l’accueil d’enfants TED, selon les priorités n ouverture de la structure éducaà définir avec les employeurs et tive expérimentale MOI JE TED où sont mis en oeuvre des programmes les attentes recensées auprès des stagiaires 2012 : individualisés et les méthodes ✔ acte 2 des formations 2011 éducatives ABA, TEACCH, PECS adaptées aux enfants avec TED ; et 2012 : approfondissement et ✔ une nouvelle session de pratique, ✔ évaluation et programme éducaformation « Stratégies éducatives et autisme » avec EDI Formation tif individualisé : indispensable pour connaître le niveau de difficulté des autistes et élaborer des intervennnn Projets 2013 tions partant des besoins propres à chaque enfant, n réouverture 2013 de la structure ✔ PECS système de communication éducative MOI JE TED pour continuité de prise en charge par échange d’images : nécessaire qualitative des enfants et formation à beaucoup d’enfants comme continue de son équipe pour montée solution alternative à l’absence en compétence ; de langage, voire comme pré-requis au langage. n poursuite du plan de formation

Indispensables pour connaître l’autisme, les autistes, leur comportement et comment les prendre en charge efficacement.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

105


associations

Handicap auditif

APS Association pour la surdité n défendre les intérêts des

Adresse : 3 rue du commandant Babo (dans les locaux de la société Transam) BP 1093 - 98805 Nouméa (Nouville) Tél. /Fax : 23 65 16 - Mob. : 79 09 29 Email : contact@aps.nc ou secretariat@aps.nc Site Internet : www.aps.nc

enfants, adolescents et adultes déficients auditifs en vue de favoriser leur plein épanouissement et leur intégration professionnelle et sociale. nnn Activités

Président : Frédéric Mouledou Vice-présidente : Alexandra Jourdel

Cours de LSF et LPC (langage parlé complet). Accompagnement scolaire : suivi des enfants sourds par des éducateurs spécialisés et codeuses en LPC. à ce jour l’association dispose de 2 codeuses LPC. Organisation de « café-signes » pour les entendants et malentendants. Accompagnement pour le passage du permis de conduire. Ateliers d’animation

nnn Création

Créée le 25 août 1998 nnn But n sensibiliser les pouvoirs publics

au problème de la surdité ;

106

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations

© APS

pendant les vacances scolaires pour les enfants scolarisés. n activités 2013 ✔ animation autour de la journée mondiale des sourds le 29/09/2013 ;

✔ participation à la transcalédonienne 2013 ; ✔ participation à la journée extraordinaire de la CCAS de Nouméa le 6/11/2013.

Handicap auditif

CCD Communication, culture et dynamisation pour le soutien des personnes sourdes nnn But n aider les personnes sourdes

6 rue Lamartine - Baie de l’Orphelinat BP 8447 - 98807 Nouméa Cedex Tél. : 76 41 97 - 77 21 61 Email : ccd@lagoon.nc Présidente : Cathy Gopoea

dans le cadre scolaire ou hors scolaire, en vue d’une meilleure intégration sociale, culturelle et professionnelle ; n promouvoir la langue des signes française et calédonienne.

nnn Création

Créée le 9 décembre 1999, JONC du 21 décembre 1999.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

107


associations

Handicap visuel

AVH-NC Association Valentin Haüy Centre occupationnel pour personnes déficientes visuelles et siège de l’association. Adresse : 38 rue Taragnat - VDC - BP 3739 - 98846 Nouméa Cedex Tél. /Fax : 24 11 15 Email : avhnc@lagoon.nc Président : Fournier Richard Heures d’ouverture : du lundi au jeudi de 7 h 30 à 16 h 30 - Vendredi 7 h 30 à 15 h 30

nnn Création

En 1979 par Emma Meyer. Bernadette Brizard est à l’origine de l’ouverture du centre de l’AVH rue Taragnat, en 1999.

108

l

e

g

u

nnn But n assister les personnes aveugles

et malvoyantes dans leurs démarches administratives, les sortir de leur isolement et les faire participer à diverses activités ; n unir et seconder les personnes et les oeuvres qui s’occupent des personnes aveugles et mal voyantes ; n étudier, propager et appliquer tout ce qui concourt à l’insertion sociale et culturelle des personnes aveugles. Le centre occupationnel de l’AVH propose un ensemble d’activités en général gratuites pour ses adhérents : ✔ un soutien technique et psychologique pour les démarches

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations

© AVH

administratives de tous ordres (reconnaissance du handicap, insertion scolaire, insertion professionnelle...), des conseils, de la vente de matériel adapté, etc. ; ✔ des après-midi de rencontres pour les personnes âgées déficientes visuelles, mais aussi pour les enfants hors périodes scolaires, des sorties sur Nouméa ou en dehors.

pour maintenir le lien social et une aide dans la gestion du courrier des personnes qui ne peuvent pas sortir de chez elles ; n l’AVH dispose d’un minibus pouvant transporter les adhérents qui résident sur Nouméa ou le Grand Nouméa moyennant un abonnement annuel ; n un bulletin trimestriel en agrandi est édité, réalisé par une personne déficiente visuelle (Christiane Larthomas) et distribué gratuitement ; nnn Activités ✔ un atelier de travail du cuir ouvert à toute personne adhérente à n cours de braille, d’informatique l’association. adaptée ; ✔ La bibliothèque sonore de n cours de français et d’anglais ; Valentin Haüy : des bénévoles n cours de cuisine, encadrés par enregistrent des livres sur cassettes. une éducatrice spécialisée pour Pour devenir donneur de voix, il viser à une plus grande autonomie ; suffit d'enregistrer des livres chez n activités sportives : judo, kayak, soi à son propre rythme. Les titres piscine ; enregistrés répondent à la demande n groupe de parole avec une des adhérents et même l’envoi par psychologue une fois par semaine ; la poste est gratuits. n visites à domicile mises en place

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

109


associations 110

Changeons notre regard ! A travers l’exposition itinérante « Le Droit d’Etrevue », la galerie Label Image située au quartier Latin, met en lumière durant tout le mois de juin, une série de portraits photographiques de personnes aveugles et malvoyantes. Un projet initié par l’Association Valentin Haüy Nouvelle-Calédonie (AVHNC) en collaboration avec le photographe Frédéric Payet. Pour Handicap Mag, Constance Baldovi, coordonatrice AVHNC a bien voulu répondre à nos questions. Pouvez-vous revenir sur la genèse de cette exposition ?

avons travaillé ensemble pour les détails (faire apparaître les lieux de naissance pour bien montrer que cela peut toucher tout le monde, mettre en braille les prénoms, lieux de naissance et signifier si la personne et mal ou non-voyante etc…). Pour cette exposition nous avons reçu des financements de la part de la Province sud et du Lions Club Nouméa doyen.

HAndicAp mAg’

conStAnce bAldovi

Cette exposition est née d’une rencontre fortuite avec le photographe Frédéric Payet qui nous a exposé son projet de portraits auquel l’association a tout de suite adhéré, puis nous

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


« L’idée de faire une exposition photo avec des portraits serrés de ces personnes aveugles m’est venue comme une évidence. Je voulais par ces visuels faire ressortir leurs autres sens au

l

e

g

u

i

d

e

travers de mon regard. D’où mon choix pour des tirages d’1m sur 1m ! En effet, cette taille leur donne une «dimension» où leur regard nous captive et nous donne l’impression, le temps

d

u

h

a

n

d

i

c

d’une fraction de seconde qu’ils nous voient. Ce format et cette grandeur de portraits nous absorbent totalement et nous permettent de les regarder au plus profond de leur âme. »

a

p

associations

Le mot du photographe

111


© DR

associations

Constance Baldovi

est d’interpeller les Quels sont les objectifs (à gauche), visiteurs. On va voir les de cette exposition ? avec l'équipe déficients visuels de c. b. Cette exposition pourra d'AVH manière différente sans être amenée à tourner sur leurs lunettes ni leur cane l’ensemble du Territoire. blanche. Nous espérons que cette L’objectif est de permettre non exposition va permettre de faire seulement de faire connaître notre association et ses actions, mais aussi changer le regard des personnes sur la cécité, un handicap qui ne se voit de sensibiliser la population calédopas toujours. nienne à la déficience visuelle. Cela permettra à nos membres « d’être vus » pour ce handicap qui sait se faire si discret parfois aux yeux extérieurs. Pour permettre un véritable échange et une participation active de nos membres déficients visuels, lors des vernissages, environ cinq d’entre eux seront présents pour Une exposition qui a débuté au centre échanger avec le public et également culturel du Mont-Dore du 13 au 24 mai puis du 27 au 07 juin avec quelques présenter leurs « slams » qui parlent œuvres sélectionnées pour la semaine du handicap et de leur vie au Handicapable. D’autres contacts ont été quotidien. Enfin, afin de sensibiliser pris avec la Maison du livre, le Centre et de marquer le public, une mise d’Art, le Art Café, la Mairie de Nouméa, en situation sera proposée sur place le CCAS de Dumbéa, la mairie de Païta, avec des lunettes de sensibilisation. le gouvernement ainsi que la Province

Une exposition itinérante

nord et la Province des îles… Tous se montrent enthousiasmés par le projet, reste à définir des dates !

Une exposition qui peut choquer ? c. b. Je ne pense pas. L’objectif

112

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations 114

Si on faisait un repas dans le noir L’Association Valentin Haüy de Nouvelle-Calédonie (AVHNC), en partenariat avec différents restaurants, se propose d’accueillir des personnes voyantes pour des « repas dans le noir », afin de les sensibiliser à la déficience visuelle, le tout de manière ludique. Aujourd’hui encore, le handicap visuel est très méconnu sur le territoire de la NouvelleCalédonie. Pour cette raison, l’équipe de l’AVHNC a initié un projet qui répond à la fois au besoin de communiquer sur la mal voyance et la cécité, tout en permettant à l’association de récolter des fonds pour pouvoir s’auto-financer sur différents projets, et ce sur du long terme. « En effet, nous souhaitons pouvoir renouveler de façon pérenne ce projet (au moins une fois par an) », souligne Constance Baldovi, coordinatrice AVHNC.

l

e

g

u

nnn Un moment d’échange

Les adhérents de l’association seront aussi acteurs lors de ces repas. En effet, pour le temps du dessert/café, un moment d’échange sera prévu afin que les « voyants » qui sont

Les objectifs n sensibiliser le grand public au handicap visuel ;

n récolter des fonds afin de soutenir les projets de notre association et la faire connaître ; n partager une expérience sensorielle unique i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


nnn Un repas sous lunettes

Les personnes seront dirigées à l’étage ou dans une pièce du restaurant, où il y a de la lumière. Une présentation du travail de l’Association Valentin Haüy sera faite par la coordonatrice qui se chargera ensuite d’expliquer le

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

déroulement du repas. « Certaines personnes peuvent ressentir une forme « d’oppression » et paniquer du fait d’être dans le noir. Dans ce cas-là, il suffit simplement d’enlever ses lunettes et de sortir pour reprendre son calme », explique Constance Baldovi. Une fois toutes les explications données, les personnes se rendront à leur table. Elles seront installées par les serveurs. L’entrée, le plat et le dessert seront servis sous lunettes avec la possibilité pour celles et ceux qui le souhaitent de les retirer pour le temps du dessert. Pour le temps du café, les adhérents de l’association viendront s’installer aux tables afin d’échanger sur cette expérience, le tout en ramenant une douce lumière pour ne pas être ébloui. « Cela sera également le temps de découvrir « visuellement » son voisin de table lorsque nous mélangerons les personnes », conclut Constance Baldovi. La lumière reprendra doucement sa place pour le départ.

d

i

c

a

p

associations

venus vivre cette expérience puissent discuter de ce qu’ils ont ressenti avec des personnes qui vivent ce handicap au quotidien. Pour pouvoir mener à bien ce projet, l’AVHNC s’est muni de lunettes de sensibilisation pour permettre aux personnes de se mettre en situation d’aveugle. « Contrairement aux restaurants dans le noir en France et dans d’autres pays où ce sont des personnes non voyantes qui effectuent les services, nous garderons ici les serveurs des restaurants, nos adhérents n’étant pas en capacité d’effectuer cette tâche » précise t-elle.

115


associations

Maladies neurodégénératives et apparentes

APNC Association des parkinsoniens en Nouvelle-Calédonie Adresse : BP 13174 - 98897 Nouméa n établir un lien avec un Cedex - Tél. : 76 12 92 groupement ou une fédération Email : apnc.parkinson@gmail.com d’associations françaises actives Site internet : www.apnc.nc pour ce qui concerne les objectifs de Présidente fondatrice : Ghislaine Nekirai l’association. BP 44 - 98877 Népoui lenord@hotmail.fr - Tél. : 84 38 85 Heures d’ouverture : permanences le nnn Activités jeudi matin de 9 h 30 à 11 h 30 au local n réunion mensuelle le dernier situé aux Cerisiers bleus, 28 rue du samedi du mois à 14 h 30 ; même Commandant-Rivière - Faubourg Blanchot lieu – salle de jeu – ; Nouméa (accès par le hall) n participation à des manifesta-

tions publiques, interviews, journée mondiale le 11 avril, etc. ; n présentation de la maladie de Parkinson aux personnes en formation professionnelle (soignants ou accompagnateurs de vie) ; n soutien aux malades et aux familles : visites, accompagnement, coups de téléphone, sorties distractives, échanges d’information, etc. ;

Président : Daniel Vermorel carodan@mls.nc - Tél. : 98 38 75

nnn Création

JONC du 4 juillet 2006 nnn Objectifs

de l’association

Grâce à une subvention de l’état en 2012 l’association a mis en place une activité hebdomadaire de gymnastique adaptée basée sur la méthode Parkinson Move ainsi qu’une séance de Taïchi.

n rassembler toutes les personnes

concernées par la maladie de Parkinson, atteintes ou non ; n informer et faire connaître au plus grand nombre les problèmes liés à la maladie ;

116

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations

s

© DR

Maladies neurodégénératives et apparentes

Association france Alzheimer Nouvelle-Calédonie Second vice-président : François Rabah Ben Aissa - Tél. : 28 25 24 Secrétaire : André Mian Tél. : 87 64 33 Secrétaire adjoint : François Georges Kacirek - Tél. : 27 33 73 Trésorier : Suzanne Arsapin Tél. : 86 19 48

Adresse : Résidence Les Cerisiers Bleus 28 rue du Cdt Rivière - BP 624 98845 Nouméa Cedex Tél./Fax : 27 40 05 - Gsm : 78 19 05 Email : francealzheimer-nc@lagoon.nc Site Internet : www.alzheimer.nc Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 15 h à 17 h. Président : Pierre Demene Tél. : 25 36 21 / 78 19 05 Vice-présidente : Claudine Barp Tél. : 43 84 20 / 76 28 01

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

nnn Création

Créée le 8 août 2002

i

c

a

p

117


associations

Enfants précoces

Moaicaa AeiP NC

Adresse : 14 rue Franz-Liszt 98800 Nouméa Permanence téléphonique : 99 60 71 Site Internet : http://www.eip.nc

Créée en septembre 2012, l’association Moaicaa est née de la rencontre de parents d’EIP. Devant le nombre croissant de familles, la décision de créer une association pour les EIP de Nouvelle Calédonie s’est imposée naturellement. Moaicaa est d’abord un lieu d’écoute et de partage d’expériences nnn Les EIP

On parle d’enfant intellectuellement précoce ou EIP à partir d’un niveau de QI de 125.

118

l

e

g

u

Contrairement à l’idée reçue, les enfants EIP ne réussissent pas tous à l’école. Beaucoup échouent, plus d’un tiers d’entre eux n’atteindront jamais le bac. La particularité essentielle des EIP réside dans leur fonctionnement intellectuel. Ils ont une pensée en arborescence et non linéaire. Les EIP représentent approximativement 3 % de la population et sont présents dans tous les milieux socioculturels et toutes les ethnies. Les EIP rencontrent souvent des difficultés liées à leur très grande sensibilité et à la perception aigüe de ce qui les entoure. Ces caractéristiques particulières peuvent parfois devenir des handicaps. Le syndrome de dyssynchronie interne et/ou sociale est un décalage entre le développement intellectuel et le développement psychomoteur qui engendre des problèmes : n d’écriture ; n de relation sociale avec les autres, enfants et adultes ;

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations

© DR

n de comportement en classe ; n de confiance en soi ; n un décalage dans le développe-

n Groupe de parole, partage des

ment intellectuel et affectif. Les problèmes liés à cette précocité touchent beaucoup d’enfants (1 à 2 par classe en moyenne) et ne sont nullement exceptionnels. Seul un test de QI effectué par un psychologue compétent et informé sur cette particularité permet de poser le diagnostic.Les problèmes sont globalement récurrents et les familles sont souvent isolées face à cela.

les enfants, les parents et les adultes intellectuellement précoces. n Organisation d’activités pour les enfants. n Permanence téléphonique

expériences. n Espace de rencontres pour

• Vous vous posez des questions à propos d’un enfant, de vousmême ? • Vous vous posez des questions sur la précocité ? • Vous souhaitez plus d’informations sur le sujet ? • Vous êtes enseignant et vous souhaitez un complément d’information ? • Vous êtes parent /enfant /adulte et vous souhaitez rencontrer d’autres personnes dans la même situation ? • Vous souhaitez adhérer ? N’hésitez pas à nous contacter !

nnn Objectifs de l’association

Sensibilisation et information sur les EIP auprès des personnes et des institutions. n Organisation de réunions et de conférences sur le sujet. n Groupe de réflexion sur des sujets liés.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

119


associations

© AIRAIN

Associations provinciales ou locales

ACAPA Association Calédonienne d’Aide aux Personnes Âgées Grand Nouméa, à surmonter leurs problèmes moraux et financiers ; n assistance aux démarches administratives, visites chez le médecin, aide aux courses, etc. n l’Acapa aide également les personnes âgées à sortir de leur isolement, en étant surtout une Présidente : Claude Etuve maison d’animation : Directrice : Joëlle Campot n cours de danse tahitienne, country, théâtre, chant, gym adaptée, qi gong ; nnn Création n tables de jeux le lundi, suivies d’un goûter ; pique-nique une fois L’Acapa a été créée le 23 décembre par mois, restaurant, cinéma, etc. ; 1975 ; elle est constituée sous le régime de la loi de juillet 1901. n ateliers de travaux manuels et couture. Adresse : 2 bis rue Montcalm - Faubourg Blanchot - BP 3728 - 98846 Nouméa Cedex Tél. : 28 18 00 et 84 90 01 / Fax : 28 99 28 Email : acapanoumea@lagoon.nc et acapadirectrice@lagoon.nc

nnn But

n aider les personnes âgées de

60 ans et plus, résidant sur le

120

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


Association Dumbéa Handicap Adresse : BP 2159 - 98830 Dumbéa Tél. : 76 72 45 Site Internet : dumbea.handicap@yahoo.fr Présidente : Mireille Leu Présidente d’honneur : Jacqueline Jeanson

n organisation d’un pique-nique à

la plage de Plum le 20 octobre ; n célébration de la Journée internationale du handicap le 3 décembre (repas et animation) ; n Noël des enfants handicapés le 11 décembre.

nnn Création

L’association travaille en partenariat, entre autres, avec le CCAS de la ville de Dumbéa et le service social du FSH. Ainsi, un atelier d’artthérapie a été mis en place par la ville et a été proposé aux membres de l’association. La mairie de Dumbéa met à disposition de l’association une salle de réunion située dans le quartier de Jacarandas 2 tous les lundis.

Premier trimestre 2010 nnn But n assister et aider les personnes

handicapées dans la vie quotidienne, notamment lors des démarches administratives ; n permettre aux jeunes handicapés une intégration scolaire et sociale. Favoriser l’insertion sportive des jeunes avec les autres clubs ; n promouvoir les transports adaptés aux personnes handicapées.

Le bureau de l’Association se réunie une fois/mois. Les réunions d’adhérents se tiennent une matinée par/mois à la Maison de quartier de Jacarandas 2.

Cette année, l’association a centré ses activités sur la lutte contre l’isolement et la création de liens entre les personnes handicapées de la commune :

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

associations

Associations provinciales ou locales

121


associations

Associations provinciales ou locales

AHMD Association des Handicapés du Mont-Dore loisirs et aux centres sportifs.

Adresse : 378 rue des Sources - La Coulée BP 65 Boulari - 98810 Mont-Dore Email : marda@lagoon.nc Tél./Fax : 43 42 77 - 82 89 34 Président : André Martin

nnn Réalisations n suivi des dossiers CHD pour

l’obtention des prestations sociales ; n suivi des dossiers pour le recrutement des travailleurs handicapés ; n participation active à la journée «Handi capable» de la mairie ; n participation active au sein du Collectif Handicaps ; n Noël des handicapés au MontDore ; n participation à la commission d’accessibilité de la mairie ; n réunion mensuelle décentralisée

nnn But n mieux vivre sa situation de

handicapé sur le Mont-Dore ; n faciliter toutes les procédures

administratives ; n intégrer les handicapés dans les écoles et le marché du travail ; n faciliter le transport des handicapés au Mont-Dore ; n favoriser l’accès à la culture, aux

Associations provinciales ou locales

AHPN Association des handicapés de la province Nord nnn But n mise en place d’une activité de

Adresse : BP 450 - 98850 Koumac Tél. : 47 68 94 Président : Léonard Pito Vice-président : Dr Lefevre Patrick (Hôpital de Koumac)

122

l

e

g

u

rééducation fonctionnelle à Koumac (convention avec un kinésithérapeute) ;

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


AHX Association des handicapés de Xaracuu n accompagner les démarches à faire auprès des organismes compétents pour la constitution des dossiers de reconnaissance de handicap et des dossiers de renouvellement de cartes d’invalidité ; n aider, en collaboration avec l’assistante sociale, aux demandes d’aide financière auprès de la Province nord pour les personnes les plus démunies.

Adresse : Lotissement n°116 - BP 23 FSH - 98813 Canala Tél. : 42 31 68 Président : David Caco

nnn Création

Créée en 1998 nnn But n organiser des rencontres de personnes invalides de la commune de Canala autour de manifestations culturelles, sportives et autres ;

n soutien matériel aux handicapés

✔ passer le permis de conduire et aux familles qui en font la (frais du permis et prise en charge demande (habitat, scolarité, du bras d’action du véhicule pour équipement) ; l’adapter au handicap). Prise en charge de certains frais en relation n soutien logistique et financier avec les soins médicaux non pris en aux handicapés qui désirent faire : ✔ activité sportive (fauteuil adapté), charge par les organismes sociaux ✔ activité artistique (sculpture, etc.), (transport, etc.).

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

associations

Associations provinciales ou locales

123


associations

© ALLIAGE

Associations provinciales ou locales

ALLiAGe

nnn But

Tél. : 47 34 00 Fax : 47 34 01 Email : f.alliage@lagoon.nc Adresse postale : BP1018 - 98860 Koné Adresse : Immeuble Henriot - Koné Président : Guy CHARLES Direction : Maya WAMO

Proposer un service d’aide aux personnes âgées ou handicapées sur l’ensemble de la province Nord.

Associations provinciales ou locales

APAHL Association des parents et amis de handicapés de Lifou handicap. Elle est présente sur les trois îles. Elle prend en charge les enfants, les adolescents, les adultes et les personnes âgées. Elle est porteuse d’un projet de structure d’accueil de jour, qui pourrait voir le jour en 2013. Quatre dispositifs seraient alors mis en place : un accueil de type IME pour une dizaine d’enfants et de jeunes ; un accueil en demi-journée pour les enfants qui sont scolarisés ; un accueil le mercredi et le samedi pour les enfants non scolarisés et enfin, un dispositif d’insertion dans la vie socioprofessionnelle pour les jeunes comprenant des stages et des formations.

Adresse : Oanono - 98820 Lifou Tél. : 45 45 60 et 86 68 97 Email : lifouapahl@gmail.com Présidente : Reine Hue À Maré : Président : Trimari Siaze (Mebuet) Adresse : BP 299 Tél. : 94.63.18 À Ouvéa : Madame Houmbouy Tribu de Hnimèè Tél. : 45 10 02 et 84 13 14

nnn Activités

L’Apahl s’occupe de l’accompagnement, du transport de vie à l’école et de l’aide à domicile. Elle organise une journée et des sorties en l’honneur des personnes en situation de

124

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


ASH Association Solidarité Handicapés en situation de handicap, de 18 à 60 ans. Au-delà de cet âge limite, une évaluation personnalisée jugera de la pertinence de l’orientation au sein de l’établissement. Les bénéficiaires doivent témoigner d’une autonomie dans leur mobilité (avec ou sans appareillage) et pouvoir subvenir à la gestion de leurs besoins vitaux : alimentation, hygiène, orientation, déplacement. Une assistance peut néanmoins être envisagée dès lors que celle-ci n’est pas contraignante au sein de l’accompagnement d’un groupe ; n le « Service d’aide, de formation et d’insertion professionnelle » (Safip) : les personnes handicapées sont orientées vers le Safip par la CRHD. Deux voies peuvent s’offrir à elles : l’insertion vers un travail protégé et la formation, et l’insertion vers un milieu professionnel ordinaire. Dans le premier cas, la formation s’effectue selon deux modes : la formation dite « face à face » en regroupement selon un programme « premier piveau d’employabilité », et la formation en stage sur le terrain. Dans le second cas, la personne est placée en stage d’insertion professionnelle, accompagnée par des évaluations successives, et est susceptible d’accéder finalement à une embauche.

Adresse : route du stade - BP 672 98880 La Foa Tél. : 43 84 63 ou Tél./Fax : 43 90 63 Email : ihandi@hotmail.com Présidente : Arlette Rosemina Directrice : Sabrina Latoupie

nnn Création

Créée le 18 mai 1999. nnn But

L’association « ASH » a pour mission la lutte contre l’isolement social des personnes handicap��es et l’aide à l’intégration sociale et professionnelle dans un environnement social, qui conduit à faciliter l’accueil de ces mêmes personnes. L’ASH cherche également à créer des espaces-temps souples et des conditions d’accueil et d’accompagnement permettant le bien-être des personnes handicapées : n le « Centre d’accompagnement de jour » : ce service est composé de quatre centres, situés à Thio, Boulouparis, La Foa, et Bourail. Ils fonctionnent sur une ouverture de 4 jours : lundi-mardi-jeudi-vendredi. Chaque centre effectue l’accueil de 8 h à 15 h. La population bénéficiaire est composée d’hommes et femmes

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

associations

Associations provinciales ou locales

127


associations

Associations provinciales ou locales

ASH D’iAAi Association solidarité aux personnes en situation de handicap d’ouvéa handicapées d’Ouvéa : établir des liens entre les familles ayant un proche handicapé, apporter aux familles un soutien moral, gérer tout type d’établissement susceptible d’accueillir des enfants, des adolescents ou des adultes handicapés, sensibiliser les pouvoirs publics et les citoyens, rechercher toutes les activités et les bonnes idées pour améliorer la situation des handicapés.

Adresse : tribu de Hnyimaha 98 814 Ouvéa Tél. : 84 13 14 (Maleta Huombouy, secrétaire) et 76 27 30 (Christiane Homene, employée) Présidente : Maka Houmbouy

nnn Création Décembre 2007 nnn Activités :

Solidarité aux personnes

Associations provinciales ou locales

AVA Accompagnement vers l’Autonomie et des personnes en perte d’autonomie, qui nécessitent l’aide d’une tierce personne pour préserver leur autonomie. En particulier, AVA concourt à : n assurer une aide à la scolarisation des enfants à besoins éducatifs particuliers ; n assurer une aide au maintien à domicile et rompre l’isolement ; n relayer les familles dans la prise en charge de leur membre en situation de handicap ou de perte d’autonomie.

BP10465 - 98805 Nouméa Tél. : 24 79 09 / Fax : 24 79 10 Email : asso.ava@mls.nc Directrice : Murielle Andréoli-Bron

nnn Création

Créée le 22 novembre 2011 nnn But

L’association AVA intervient, sur toute la province Sud, dans l’accompagnement de vie des personnes en situation de handicap

128

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


Associations provinciales ou locales

Association fleur de Vie notamment par la mise en œuvre de prestations de personnels qualifiés en direction de ces personnes, que ce soit à leur domicile ou dans leurs différents milieux de vie, y compris Présidente : Randa Eyre dans le cadre scolaire.

Adresse : 177 avenue de Koniambo BP 1942 - 98800 Koné Tél. : 47 29 40 / Fax : 47 29 03 Email : fleurdevie@canl.nc

Secrétaire : Victoria Cawa Secrétaire adjointe : Rose Aramoto Trésorière : Madeleine Burupie Directeur : Jean-François Hamon Responsables pédagogiques : Denise Homboe et Valérie Delafosse Secrétaire : Florence Goromeran

L’association Fleur de Vie est conventionnée par la Cafat. En février 2013, elle emploie 69 personnes, dont 64 auxiliaires de vie sociale et scolaire qui travaillent sur l’ensemble du territoire de la province Nord.

nnn Création

L’association Fleur de Vie offre des prestations d’accompagnement de vie à : n 30 enfants et adolescents handicapés à titre individuel ; n 66 enfants et adolescents en classes collectives adaptées ; n 20 adultes ; n 21 personnes de plus de 60 ans.

21 décembre 2010 nnn But

Les services à la personne et, plus spécifiquement, l’accompagnement de vie en faveur des enfants, des adultes et des personnes âgées en situation de handicap ou en situation de perte d’autonomie. Ses moyens d’action se traduisent

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

associations

© AVA

Equipe de l'association AVA fête de l'ASAMAD

i

c

a

p

129


associations

© HALTE

130

Associations provinciales ou locales

Association HALte Ses missions consistent à faire découvrir et faciliter l’accès au monde de la culture à des personnes à mobilité réduite. Adresse : 28 rue Ronsard - Portes de Fer Elle est gérée par et pour des personnes en situation de handicap, 98800 Nouméa Tél. : 71.00.66 et constitue le moyen d’établir des Email : halte.culture@gmail.com partenariats avec des établissements culturels (Maison du livre, Président : Jérôme Caneva Centre d’Art, etc.). En 2013, l’association ambitionne nnn Création de mettre en place au moins deux sorties culturelles par mois. Créée en 2009 Dès à présent, HALTE ouvre ses nnn But adhésions à tout jeune adulte isolé en situation de handicap L’association HALTE (Handicap art physique important : contacter littérature théâtre exposition) a directement l’association pour plus été créée en faveur d’un groupe d’informations. de jeunes adultes en situation de handicap et faisant partie de l’APEH-NC.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


Association Calédonienne de Sport Adapté nnn Création août 1989

Adresse : BP 9191 - 98807 Nouméa Sud Tél./Fax : 43 60 15 et 82 08 17 Email : ass.sport.adapte@lagoon.nc

nnn But

Association sportive pour personnes déficientes intellectuelles, qui a pour slogan : « à chacun son défi ».

Présidente : Maria Innaurato Trésorière : Roselyne Clause Secrétaire : Luigi Innaurato

nnn Activités

athlétisme, natation, pétanque.

Associations sportives

Association club handisport de Lifou But

Adresse : BP 946 - 98 820 Lifou Tél. : 45 06 06 Président : John Bowen

Permettre aux personnes en situation de handicap de participer à des activités sportives pour s’épanouir malgré leur handicap. Athlétisme, basket, foot, pétanque sont proposés.

Associations sportives

Handi Club Calédonien nnn Création

Président : José Marques : 81 28 01 Contacts : Olivier Deniaud : 75 14 92 Pierre Fairbank : 77 71 05

associations

Associations sportives

Créé en 1990. nnn Activités

Sports pratiqués : athlétisme, handbike

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

131


associations

Associations sportives

Association de rugby-fauteuil ou Quad-Rugby du Caillou Adresse : Grand Nouméa - 8, rue Hinathéa 98835 Dumbéa Tél. : 83 11 18 Email : oesterlinalex@lagoon.nc Site : http://quadrugby.lagoon.nc

nnn Création

Créée le 20 mars 2003 par un groupe de personnes passionnées par ce sport d’exception, l’association de Quad-Rugby du Caillou propose une activité nouvelle en Nouvelle-Calédonie et permet à une catégorie de handicapés graves, privés de tout sport d’équipe jusqu’à présent, de pratiquer un sport.

limitation physique aux membres supérieurs (tétraplégie, dystrophie musculaire, ataxie, nanisme, amputation...). Dans le cadre de compétition, seuls les athlètes souffrant de paralysie et/ou limitations des membres supérieurs sont admis. Une classification est octroyée au joueur, selon son niveau de lésion et son habileté fonctionnelle de façon à permettre à tous de jouer et d’équilibrer les équipes. nnn Quel équipement ?

Les fauteuils de rugby sont très sûrs. Fabriqués avec un cadre très solide, ils sont équipés de deux roulettes anti-bascule, de pare-chocs et de protège-roues efficaces. Le joueur est maintenu au ventre par une large ceinture. Les jambes et les pieds sont efficacement protégés par les pare-chocs. Même si, à la

nnn Qui peut jouer ?

L’association est ouverte à tous, mais le Quad-Rugby, appelé aussi rugby-fauteuil, est principalement destiné aux personnes qui ont une

132

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations

© FRED PAyET

nnn Où pratiquer

suite d’une collision très énergique, un fauteuil se renverse accidentellement, il est quasi impossible de se blesser. Le règlement international du Quad-Rugby est très exigeant en ce qui concerne la sécurité des joueurs et la fabrication des fauteuils.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

le Quad-Rugby ?

Il est possible de s’entraîner le vendredi de 16 h à 18 h à la salle omnisports de Boulari.

d

i

c

a

p

133


associations 134

Associations sportives

LCSAH Ligue Calédonienne de sport adapté et Handisport demande des instances fédérales, des actions de formation, des rencontres nationales ou internationales, des colloques,etc. ;

Adresse : Stade de Magenta - 2 rue Maurice-Herzog - 98800 Nouméa Tél./Fax : 28 92 90 Email : liguehandisport@gmail.com

n étudier tout en continuant son

Présidente : PATANE Patricia

sport. C’est une des actions importantes de la ligue : aider les jeunes à rechercher un établissement qui leur permet d’allier les études et le sport ;

La LCSAH est adhérente à deux fédérations nationales : la Fédération française du sport adapté (déficience intellectuelle) et à la Fédération française de handisport (déficience physique).

n formation d’animateurs sportifs.

La ligue organise la formation d’animateurs sportifs bénévoles. La formation est dispensée par des membres de la ligue ayant un diplôme national ou fédéral et est validée par la délivrance d’une attestation de stage ou de formation.

nnn But n la mission de la ligue est avant

tout d’animer la vie sportive fédérale en Nouvelle-Calédonie. Elle représente les associations et les comités des groupements sportifs auprès des différentes instances sportives, publiques, de la fédération française handisport et la fédération française du sport adapté. La ligue organise, à la

l

e

g

nnn En 2012 n nombre d’associations sportives

membres de la ligue (affiliée à une des deux fédérations) : 10 n nombre de licenciés : 300

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


associations

© LCSAH

✔ Association calédonienne niveau en 2012 : 8 dont 2 en Elite, de sport adapté (ACSA). Maria Innaurato - Tél. : 43 60 15 / 82 08 17 n encadrement : 1 chargé de ✔ Cercle des nageurs calédomission, 6 entraîneurs bénévoles et animateurs sportifs bénévoles ; niens (CNC). Patricia Patane n affiliations : Fédération française Tél. : 26 35 18 / 26 21 61 handisport et la Fédération française ✔ Association Valentin HAUY du sport adapté ; Tél. : 24 11 15 ✔ École de voile (Côte blanche) n partenariats : la LCSAH travaille en partenariat avec le CTOS (Comité Serge Tesini - Tél. : 78 94 92 ✔ Club handisport adapté Nord territorial olympique et sportif), les partenaires administratifs de Koumac. Thierry Jarraud Nouvelle-Calédonie (directions des Tél. : 47 62 86 ✔ Association Solidarité handisports des provinces, la DJS de la Nouvelle-Calédonie), ainsi que ses cap - La Foa - Tél. : 43 84 63 ✔ Club handisport de Lifou fédérations. M. Goerges Bowen ou Thierry Cibone - Tél. : 97 15 00 nnn Quels sports ? ✔ Union sportive des handicapés du Mont-Dore - Tél. : 43 57 00 L’athlétisme, le basket, l’escrime, le ✔ CBR Dumbéa. Alexander handbike, la natation, le tennis de table et la voile. Oesterlin - Tél. : 83 11 18 ✔ Club d’Ouvéa

n nombre de sportifs de haut

nnn Où pratiquer ?

95 60 04 ou le 86 78 26

Handi club calédonien (HCC) M. Pierre Fairbank - Tél. : 77 71 05 ✔

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

135


associations

« Le sport m’a permis de rencontrer du monde, de voyager. C’est ma seconde famille » Rose Welepa, 27 ans, est déficiente visuelle. Sélectionnée aux Jeux paralympiques de Londres en 2012, la jeune sportive a été finaliste au javelot (8e) et 11e au poids (catégorie F12 malvoyante). Rencontre. HAndicAp mAg Quel souvenir gardes-tu de ces Jeux paralympiques ? roSe WelepA C’était un moment magique et grandiose. J’en garde un excellent souvenir et surtout beaucoup de bonheur. Les stades étaient pleins. Ce qui était réconfortant c’est de voir que les visiteurs payaient pour voir du sport et non pas des personnes handicapées. La communication était un peu difficile car je ne parle pas bien l’anglais.

F12-13, j’ai battu mon record avec un jet à 24,29 mètres. J’ai terminé 8e. En lancer de poids, j’ai fini 13e de la finale et j’ai aussi battu mon record avec un lancer à 9,89 mètres. Le niveau était très élevé. La finale a été remportée par l’italienne Assunta Legnante avec un lancer à 16,74 mètres, record du monde. Il faut dire que c’est une ancienne athlète de haut niveau qui a fait les jeux de Athènes en valide ! Pour l’heure, je viens de battre le record de France au lancer de poids lors du dernier meeting international d’athlétisme handisport et sport

Quels ont été tes résultats ? r. W. Pour le javelot, en catégorie

136

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


adapté le 6 avril dernier à Nouméa, avec un lancer à 10 mètres.

finaliste au javelot (8e) et 11e au poids (catégorie F12 malvoyante) aux Jeux paralympiques de Londres en 2012

Quels sont tes projets sportifs ? r. W. Le Brésil en 2016 (rires) ! Je vais me préparer pour les championnats du monde d’athlétisme prévus à Lyon en juillet prochain et les mini-jeux prévus à Wallis-et-Futuna en septembre 2013.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

Tu es aussi bénévole à la Ligue calédonienne de sport adapté et handisport. Peux tu nous en parler ?

Tout à fait. Le mercredi après-midi, je m’occupe d’un groupe de personnes handicapées. Je les entraîne au lancer de poids et javelot. Au sein de la ligue, j’ai suivi une formation pour être initiateur. Je suis également guide pour une non-voyante qui fait le 100 mètres en compétition.

Ta journée type d’entraînement ? r. W. Je suis un programme spécifique préparé par Olivier Deniaud, mon entraîneur. Je m’entraîne tous les jours, pendant 2 heures, au stade de Magenta, au javelot et lancer de poids. Je fais également du renforcement musculaire.

associations

© DAMIEN CHAILLOT

Rose Welepa,

r. W.

Un message ? r. W. Il ne faut pas désespérer ! Le sport m’a permis de rencontrer du monde, de voyager. C’est ma seconde famille.

d

i

c

a

p

137


n Interview : Laurence Manac’h, directrice du Foyer de vie La Séviane n Établissements non spécialisés l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

142 156

établissements

140

n Établissements spécialisés

139


établissements 140

Établissements spécialisés

foyeR de vie de La Séviane sociale) a pour mission d’assurer l’hébergement, la prise en charge et l’accompagnement des personnes accueillies.

Adresse : 476, rue des roches noires Lot. Bon - Mont-Dore BP 5034 - 98875 Plum - Mont-Dore Tél. : 43 77 70 - Fax : 43 77 74 Email : seviane@canl.nc Gestionnaire : Association de coopération sociale et médico-sociale du CHS AlbertBousquet (ACSMS) Directrice du foyer : Laurence Manac’h Email : seviane-dir@canl.nc Président de l’ACSMS : Joël Murgues BP120 - 98845 Nouméa Cedex

nnn Activités

Des activités éducatives sont proposées et évoluent en fonction des capacités, des besoins et des désirs des individus et du groupe. Elles ne sont pas obligatoires, et sont orientées sur les thèmes du ✔ Capacité d’accueil : 18 places sport, de la culture, de l’expression, permanentes + 1 accueil temporaire du jeu et de la vie en communauté. Certaines activités sont animées par Heures et périodes d’ouverture : des intervenants extérieurs mais 24h/24 et 365 jours par an. sont toujours accompagnées par au moins un membre de l’équipe nnn Création du foyer éducative. L’activité est un support à l’échange, La Séviane est un foyer de vie créé à la découverte de soi, de l’autre en 2003 sous l’impulsion de la bien plus que la réalisation d’un Province sud et des clubs Kiwanis bel objet, d’un geste parfait. Le de la commune du Mont-Dore. Sa mission est d’assurer l’hébergement choix des activités est bien souvent proposé par l’équipe éducative en à temps plein et la prise en charge essayant de concilier l’intérêt et le quotidienne d’adultes handicapés désir de chacun. intellectuels. Une équipe éducative Les activités à l’extérieur du (éducateurs spécialisés, moniteurs foyer facilitent l’intégration éducateurs, auxiliaires de vie

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


établissements

© LA SÉVIANE

autonomie de vie réduite, justifiant d’une surveillance constante, de soins courants et d’une assistance socio-éducative spécifique et nnn Admission quotidienne ; Chaque admission au foyer se fait n ne pas présenter des troubles après la commission du PAP délivré incompatibles avec une vie par la CRHD et l’accord financier communautaire ; du CHD. Les personnes, hommes n être dans l’incapacité d’exercer et femmes, accueillies dans cette une activité professionnelle en structure doivent : milieu ordinaire ; n présenter un retard mental n être âgées de 20 ans et plus ; sévère ou profond pouvant être n être orphelins ou avoir des associé à d’autres atteintes du psyparents qui ne peuvent plus, chisme ayant entraîné une réduction définitivement ou temporairement, des capacités d’activité et une assurer la prise en charge.

sociale : spectacles, salons, foires, expositions…

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

141


établissements 142

« Notre capacité d’accueil n’a cessé de croître et d’évoluer » A la direction du Foyer de vie « La Séviane » depuis 2011, Laurence Manac’h revient sur la création de l’établissement, son évolution en centre d’hébergement permanent, sur les actions phares mises en place et les perspectives proches. HAndicAp mAg La Séviane a ouvert ses portes en décembre 2003. Pouvez-vous nous détailler les conditions de sa création, et de votre arrivée à la direction ? lAurence mAnAc’H L’année 2003 a été celle du Handicap dans tous les pays de l’Union européenne : l’ouverture du foyer de vie était donc particulièrement de circonstance ! Le premier « résident » a été accueilli dès janvier 2004, et l’inauguration officielle de la structure a eu lieu quelques mois plus tard. Dans un premier temps, la gestion du foyer a été

l

e

g

confiée à une association ayant pour titre « La Séviane-Kiwanis », puis, à partir de novembre 2007, un organisme a été spécialement créé : l’Association de coopération sociale et médico-sociale du Centre hospitalier Albert-Bousquet (ACSMS). Pour ma part, je travaille au foyer depuis 2006 en tant qu’éducatrice spécialisée. J’étais la plus ancienne et la plus qualifiée lorsqu’en 2011, le dernier directeur a été rappelé à ses fonctions au CHS : on m’a donc proposé de lui succéder. En tant que directrice, mes missions sont principalement

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


directrice d’assurer l’encadrement établissement d’héberdu Foyer de vie gement permanent technique et administratif, La Séviane ainsi que la coordination accueillant des entre les diverses parties personnes déficientes prenantes, afin d’offrir à tous les intellectuelles ou malades menconditions de vie ou de travail les tales. La création de La Séviane plus favorables. émane donc de réels besoins des personnes en situation de handicap, mais également de leurs La plupart des associations familles, qui peuvent parfois se œuvrant dans le domaine du trouver fatiguées, démunies face handicap n’assurent qu’un aux différentes pathologies, ou accueil partiel. Pourquoi la encore inquiètes face au devenir Séviane a-t-elle choisi de de la personne à charge. Notre s’orienter vers l’hébergement capacité d’accueil n’a cessé de permanent ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? croître et d’évoluer en fonction des différentes pathologies des l. m. à la date de l’ouverture « résidents » : La Séviane s’est du foyer, il n’existait aucun

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

établissements

© DAMIEN CHAILLOT

Laurence Manac’h,

a

p

143


© DAMIEN CHAILLOT

établissements 144

demande, le foyer permet à des « résidentes » qui travaillent au CAT de bénéficier d’un hébergement adapté. à l’origine, le foyer n’avait pas pour mission d’héberger des personnes ayant la possibilité de travailler en milieu protégé. Aujourd’hui, face à un besoin grandissant d’hébergement pour ce type de public, La Séviane tente de mettre en place des logements supervisés à plus grande échelle. Les organismes décideurs répondent favorablement aux diverses problématiques et réalités de terrain ; ce projet pourrait donc aboutir en 2014.

toujours adaptée aux nécessités du terrain. Certes, l’hébergement permanent comporte quelques difficultés, notamment au niveau de l’organisation de l’équipe éducative (amplitude horaire, grande diversité des prises en charge personnalisées, etc.) ; il faut aussi savoir concilier intimité et sociabilité. Mais ses avantages sont multiples : la personne accueillie bénéficie tout d’abord d’un suivi éducatif, médical et social de qualité. Par ailleurs, il permet de soulager l’entourage tout en conservant un lien familial le plus fort possible ; ou bien de trouver une famille de substitut pour les « résidents » qui n’en ont malheureusement plus. Pouvez-vous dresser un bilan rapide de vos dernières avancées, et évoquer vos perspectives proches ? l. m. Depuis 2012, pour satisfaire à une nouvelle

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


AeeD Atelier éducatif à expressions diversifiées Adresse : 22 rue du Mont Té (sur la route du Parc forestier) - 98800 Nouméa Tél. : 27 60 65 - Fax : 28 75 36 Association gestionnaire : ACH (Association calédonienne des handicapés) BP 1886 - 98845 Nouméa Affiliation : APF (Association des paralysés de France)

Fermeture trimestrielle : 2 semaines en juin et en septembre.

nnn Création du foyer

Créé en 1999 pour répondre à une urgence d’accueil de personnes handicapées n’étant pas scolarisables, ni en possibilité d’insertion professionnelle.

Président : Michel Julia Directeur : Guy Aupetit ✔

nnn But

Population accueillie : Jeunes adoles-

Apprendre de manière ludique et au rythme de chaque personne handicapée accueillie dans l’atelier, et dynamiser ces personnes handicapées par un accompagnement éducatif personnalisé. Les matinées sont réservées aux créations manuelles comme la peinture, le sable coloré, la mosaïque ou à un atelier de restauration de petit mobilier… Les après-midi, des activités sont pratiquées comme les percussions, le chant, les jeux, les sports adaptés… Toutes ces différentes activités visent à la valorisation de la personne handicapée.

cents, adultes handicapés physiques pouvant présenter une déficience intellectuelle, non scolarisables et ayant des difficultés empêchant une insertion professionnelle à court, moyen et long terme. ✔ Capacité d’accueil : 6 places pour les personnes à partir de 18 ans ✔ Conditions d’admission : Sur orientation de la CEJH-NC (commission pour les enfants et les jeunes handicapés) ou CRHD. ✔ Heures et périodes d’ouverture : du lundi au vendredi de 6 h 30 à 16 h Le mercredi de 6 h 30 à 15 h Fermeture annuelle de mi-décembre à début février

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

établissements

Établissements spécialisés

147


établissements 148

Établissements spécialisés

CAjeDA Centre d’accueil de jour pour enfants dépourvus d’autonomie Heures et périodes d’ouverture : du lundi au jeudi de 6 h 30 à 16 h - Le mercredi de 6 h 30 à 15 h - le vendredi de 6 h 30 à 13 h 00. Fermeture annuelle de mi-décembre à début février.

Adresse : 22 rue du Mont Té sur la route de Parc forestier - 98800 Nouméa Tél. : 27 60 65 - Email : ach@ach.asso.nc Président : Michel Julia Direction : Guy Aupetit Association gestionnaire : ACH (Association calédonienne des handicapés) - BP1886 - 98845 Nouméa Tél. : 27 60 65 - Fax : 28 75 36 Affiliation : APF (Association des paralysés de France) ✔

nnn Création du Cajeda

Créé en 1980, le Cajeda pour enfants dépourvus d’autonomie est réparti en deux unités : l’unité éducative pour enfants polyhandicapés et l’atelier éducatif à expressions diversifiées. Il répond à une demande croissante d’accueil de jour pour ces enfants et jeunes adultes ne pouvant pas s’insérer ni dans le milieu scolaire ni en milieu professionnel.

Population accueillie :

• enfants polyhandicapés âgés de 5 à 18 ans et non scolarisables ; • jeunes adultes handicapés âgés de 16 à 21 ans ne pouvant plus poursuivre un cursus scolaire ni prétendre à une insertion professionnelle. ✔

nnn Activités

Capacité d’accueil :

• unité éducative pour enfants polyhandicapés (5 - 18 ans) : 20 places ; • atelier éducatif à expressions diversifiées (16 - 21 ans) : 6 places. ✔

Condition d’admission :

• 1/ sur orientation de la CEJH-NC (pour les mineurs handicapés) ou de la CRHD (pour les majeurs) ; • 2/ inscription au CAJEDA : période d’observation renouvelable si besoin avant inscription définitive.

l

e

g

u

Dépourvus d’autonomie, ces enfants (poly)handicapés sont pris en charge par une équipe pluridisciplinaire (auxiliaires de vie, aide médico-psychologique, éducatrice spécialisée, moniteur(trice), éducateur(trice), orthophoniste, médecins spécialistes, psychomotricienne, kinésithérapeute, ergothérapeute…). Diverses activités éducatives ainsi que des prises en charge sanitaires médicales et paramédicales sont pratiquées en fonction des capacités et besoins de chaque enfant.

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


établissements

© FPAD

Établissements spécialisés

fPAD foyer pilote d’activités dirigées de l’APei Depuis 2005, une extension a été décidée par le bureau afin de pouvoir accueillir les jeunes handicapés lourds de l’IMPRO et du CAT. ✔ Capacité d’accueil : Le foyer compte actuellement 31 personnes Affiliation : Unapei - BP 2066 - 98845 Nouméa -Tél. /Fax : 28 39 49 (20-54 ans) Email : fpad.apei@canl.nc ✔ Conditions d’admission : La procédure d’admission est définie suivant Direction : Chantal Galaud les critères du CRHD accepté pour l’APEI et la Province sud. ✔ Population accueillie : Adultes ✔ Heures et périodes d’ouverture : du déficients intellectuels lourds lundi au vendredi de 7 h 15 à 16 h. et vieillissants pour lesquels les Mercredi : 7 h 15 - 12 h ateliers de production du CAT ne sont pas adaptés et qui ne nécessitent pas la prise en charge par une nnn Création du centre structure psychiatrique. Créé en avril 2004. Adresse : 1er étage de l’immeuble de l’APEI - 2, rue Montcalm - Faubourg Blanchot Tél. : 28.45.92

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

149


Le matin, activités thérapeutiques (gym adaptée, piscine, kiné-relaxation, séances de contes...) et les après-midi, activités manuelles (poterie, mosaïque, chorale...).En fonction de la fatigabilité du groupe et des contraintes extérieures, l’emploi du temps des jeunes peut être assoupli. Le bien-être de la personne handicapée est au centre des préoccupations du FPAD. Dans cette optique, une salle de relaxation (concept snozelen) a été mise en place depuis 2010. Deux nouveaux projets devraient voir le jour : l’installation d’un spapool et la création d’une salle de gymnastique. nnn Encadrement

La personne handicapée intellectuelle est au centre des préoccupations de l’équipe éducative, composée d’un éducateur spécialisé, de trois monitrices éducatrices, quatre auxiliaires de vie et d’intervenants extérieurs pour la gymnastique et la relaxation. L’objectif du FPAD est d’œuvrer pour le bien-être, l’accompagnement en favorisant la participation active. nnn Animations 2013 n Fête des mamans le 24 mai n Journée festive le 6 septembre n Camp de vacances du 28 au 31

octobre n Fête de Noël début décembre © FPAD

établissements 150

nnn Activités

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


CAt Centre d’aide par le travail Directeur du CAT : Manuel Lecercle ✔ Fermetures annuelles : une semaine Adresse : 75 et 77 rue Georges-Lèques - fin décembre, une semaine en juillet Tina sur Mer 98846 Nouméa Cedex ou en septembre, les jours fériés. Tél. : 43 63 25 - Fax : 43 26 87 Mobilis : 93 71 88 nnn Création Emails : cat.apei@canl.nc ; cat.apei. Le CAT a été créé en 1986, c’est poléduc@canl.nc ; cat.apei.savaip@ un établissement médico-social à canl.nc caractère économique qui accueille Association gestionnaire : APEI les travailleurs handicapés adultes (Association des parents et amis de qui n’ont pas la possibilité de personnes handicapées intellectuelles) s’insérer dans un milieu professionBP 2066 - 98845 Nouméa nel ordinaire. Il se compose d’un Tél./Fax : 28 49 39 - E-mail : apei@canl.nc service de suivi en entreprises et Affiliation : Unapei d’un ensemble d’ateliers (6) dans Président : poste vacant un environnement de travail adapté

dans lequel le travailleur handicapé s’affirme par le travail et progresse vers plus d’autonomie sociale et professionnelle et un épanouissement individuel. La vocation du CAT est aussi de faire que ces adultes deviennent des « professionnels » ayant acquis la connaissance d’un métier en travaillant au CAT au sein des ateliers, soit en équipes en chantiers extérieurs ou bien en suivant des stages de formation encadrés par les personnels des centres de formation professionnelle du territoire ou de la Province sud. 70 travailleurs sont accueillis en moyenne, à l’année, dans les ateliers du CAT.

Population accueillie : adultes déficients intellectuels moyens et légers. ✔ Capacité d’accueil : 100 places dont 70 au sein des ateliers. ✔ Condition d’admission : orientation par la Commission de reconnaissance du handicap et de la dépendance (CRHD). ✔ Liste d’attente : inférieure à 10 personnes ✔ Heures et périodes d’ouverture : lundi, jeudi, vendredi de 7 h 30 à 16 h mardi de 7 h 30 à 15 h 30 mercredi de 7 h 30 à 13 h ✔ Fermeture hebdomadaire : samedi et dimanche. ✔

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

établissements

Établissements spécialisés

151


établissements © DR

152

L’atelier agriculture élève et vend des poulets, produit des fruits et des légumes, entretient des espaces verts et des jardins de particuliers ou pour des collectivités locales. L’atelier bâtiment fabrique et installe des dalles en béton, réalise le débarras de chantiers, et des chantiers de maçonnerie, etc. nnn Comment fonctionne Les ateliers financent la paie et les le centre ? activités de loisirs et culturelles de leurs travailleurs ainsi que des Des entreprises privées, des serprojets de séjours ou de voyages. vices publics, des clients font appel Le CAT est un outil essentiel aux ateliers et services du CAT pour des contrats de sous-traitance, ou la d’accueil et de suivi des travailleurs handicapés adultes qui iront en mise à disposition de travailleurs. milieu ordinaire ou qui devront La lingerie entretient les linges des rester au sein de ses ateliers travailleurs, de foyers d’accueil, adaptés. de la garderie municipale, de la maternité de Magenta et de divers nnn Encadrement autres clients privés, sociétés ou particuliers. 18 personnes travaillent à la prise La cuisine fournit les repas du FPAD en charge des travailleurs et au et du CAT qui sont les 2 établissefonctionnement quotidien du centre. ments de l’APEI. Chaque atelier est encadré par un ou L’atelier de conditionnement réalise deux moniteurs techniques d’atelier des travaux de « lottage », de mise pour la partie d’apprentissage sous plis, de fabrication d’embaltechnique de leur activité. lages pour des sociétés commerChaque travailleur est suivi et accomciales, des administrations. pagné, en lien avec sa famille pour la L’atelier menuiserie commercialise conception et la mise en œuvre d’un les produits du bois qu’il produit. projet individualisé global.

Le Savaip, service d’accession vers l’autonomie et l’intégration professionnelle prend en charge et suit une quinzaine de travailleurs placés en entreprises jusqu’à l’obtention d’un CDI. Depuis trois ans, une vingtaine de travailleurs ont obtenu un contrat à durée indéterminé.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


iMe institut médico-éducatif 2 rue Montcalm - Faubourg Blanchot 98800 Nouméa Tél. : 27 49 49 / Fax : 28 91 69 E-mail : ime.apei@canl.nc direction. ime@canl.nc Présidente : Jacqueline Bernut Direction : Dominique Molé Association gestionnaire : APEI (Association des parents et amis de personnes handicapées intellectuelles) Présidente APEI : Jacqueline Bernut Affiliation : Unapei - BP2066 - 98845 Nouméa Tél. : 28 39 49 - Fax : 28 91 69

handicap de la Nouvelle-Calédonie) pour les enfants de moins de 12 ans et pour les plus de 16 ans par la commission de reconnaissance du handicap et de la dépendance (CRHD) ou par la CSDAIS (Commission du second degré de l’adaptation et de l’intégration scolaire). ✔ Heures et périodes d’ouverture : lundi au vendredi de 7 h 15 à 16 h 15 - Le mercredi de 7 h 15 à 11 h 30 ✔ Fermeture annuelle : 5 semaines en décembre et janvier, 1 semaine en juin et 1 semaine en septembre (en fonction du calendrier scolaire). ✔

Population accueillie :

• enfants et adolescents âgés de 6 à 20 ans sans trouble de la mobilité ; • handicapés intellectuels dont les parents résident en province Sud. ✔ Capacité d’accueil : 100 places maximum. ✔ Conditions d’admission : Orientation par la CEJH-NC (Commission pour les enfants et jeunes en situation de

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

Caractéristiques particulières :

• accueil d’un petit groupe d’enfants autistes dans l’attente de l’ouverture d’une structure spécialisée (prévue en 2014) ; • transport des enfants effectué en partie par la structure. L’IME, inauguré en 1968, comprend deux sections : n L’Institut médico-pédagogique (IMP) : de 6 à 15 ans. L’IMP

d

i

c

a

p

établissements

Établissements spécialisés

153


établissements 154

est divisé en trois parties, celle des petits, celle des moyens (3 groupes de moyens dont un groupe pré-IMPRO) et celle composée du groupe d’enfants à besoins particuliers (enfants autistes). Activités proposées en IMP : les activités sensorielles ont une large place et de nombreux exercices permettent aux enfants d’appréhender la réalité extérieure en utilisant leurs sens (vue, ouïe, odorat, toucher, goût). L’expression orale et les activités psychomotrices sont également très présentes. Les petits apprennent à se découvrir et à découvrir leur environnement. Le but est d’aider les enfants à acquérir une autonomie matérielle, affective et sociale, à faire l’apprentissage du quotidien au sein d’un groupe et à intégrer les règles élémentaires de la vie. En plus des activités pour la section

des petits, les moyens bénéficient d’une socialisation plus poussée et d’un apprentissage continu de la vie en communauté. Les travaux manuels sont plus importants : participation aux travaux de cuisine, de jardinage, etc. Les enfants ont accès à la création artistique, vecteur d’épanouissement, au travers de la peinture, du dessin, de la poterie, de la confection de poupées et de la réalisation de bibelots divers. Des activités corporelles, telles que le mime et l’apprentissage du rythme, apportent un épanouissement supplémentaire. Initiation à l’écriture, à la lecture et aux mathématiques dispensée par des instituteurs spécialisés. L’IMP est une étape transitoire primordiale pour les enfants avant d’être insérés à l’IMPRO. n L’Institut médico-pédagogique (IMP) pro : de14 à 20 ans

Établissements spécialisés

L’atelier protégé Population accueillie : personnes handicapées quel que soit le type de handicap, ayant une capacité de travail au moins égale à un tiers de la normale. ✔ Capacité d’accueil : 15 à 18 personnes par an. ✔ Condition d’admission : Orientation par la CRHD et présentée par le service emploi formation (espace handicapés).

Adresse : 1 rue Alfred-Edighoffer Montagne coupée - BP 2506 98846 Nouméa Tél. : 28 85 36 / 78 49 43 - Fax : 28 85 36 Email : atprha@lagoon.nc Association gestionnaire : L’atelier - 1 rue Alfred-Edighoffer - Montagne coupée 98800 Nouméa Tél. /Fax : 28 85 36 Président : René Juvigny Direction : Tuporo Tamaku

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


Types d’ateliers : menuiserie maçonnerie - ferraillage - dépotage des containers

pouvoir les insérer dans le monde du travail. à ce jour, une seule entreprise loue nos services pour la mise en pack de bouteilles, pour le dépotage de containers et la manipulation de « big bag ». Les particuliers peuvent également faire appel aux services de l’Atelier protégé pour la réalisation ou la rénovation de meubles en bois. L’Atelier protégé travaille en collaboration avec le service spécialisé pour personnes handicapées de l’Agence pour l’emploi.

nnn Création du centre :

L’atelier protégé, créé en 1993 sur l’initiative de la mission handicap, accueille aujourd’hui 15 à 18 personnes sur l’année, qui sont employées en contrat à durée déterminée (CDD). Les personnes handicapées, ou parfois les cas sociaux importants, qui intègrent l’atelier, bénéficient tout d’abord d’une formation pratique, dispensée par le personnel d’encadrement. Puis elles sont initiées au fonctionnement d’une entreprise et perçoivent durant cette période un salaire minimum garanti (SMG). L’objectif est ensuite de

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

nnn Encadrement :

Trois personnes, en plus du responsable de l’atelier, assurent l’encadrement et la formation.

d

i

c

a

p

établissements

La journée extra-ordinaire, place des Cocotiers, à Nouméa.

© DR

155


établissements 156

Établissements spécialisés

La maison du petit enfant ce projet novateur, de qualité pour le bien-être des jeunes enfants et des parents. Chez l’enfant, tout est activité, il apprend à grandir dans un environnement serein.

Adresse : 32 rue de Sébastopol (en face de la bibliothèque Bernheim) Tél. : 27 23 40 - Fax : 27 84 21 Email : croix-rouge@mls.nc Site Internet : http://www.croix-rouge.nc mpe.crf@mls.nc Président de la Croix-Rouge : Jacqueline JOHNSTON Directrice : Amélie LEFBVRE

nnn Création du centre

Créée en 1956 par la Croix-Rouge, dans un esprit d’aide humanitaire, la Maison de la petite enfance s’est vue déménager et grandir au fil des années. Dotée d’un espace privilégié et d’une équipe de 26 personnes professionnelles partagées en cinq sections, les enfants reçoivent une attention particulière dans ce lieu d’éveil, de prévention et de protection. Une centaine d’enfants de 3 mois à 3 ans (6 ans pour les enfants porteurs de handicap) sont accueillis chaque jour en crèche collective, sauf les samedis, dimanches et jours fériés. L’accueil peut se faire à mi-temps, temps partiel ou à temps plein. En moyenne, une douzaine d’enfants porteurs d’un handicap sont accueillis dans la structure avec la collaboration de différents partenaires locaux. La Croix-Rouge offre des conditions optimales, avec

l

e

g

Population accueillie : toute

population.

u

Capacité d’accueil : 100 enfants.

✔ Conditions d’admission : Carnet de santé (vaccinations obligatoires au calendrier calédonien exigées) et certificat médical d’aptitude à la collectivité. ✔ Heures d’ouverture : 6 h 45 à 17 h 45.

La délégation calédonienne de la Croix-Rouge française, participe également à la reprise d’activités des adultes en situation de handicap. Ainsi, l’antenne du MontDore de la Croix-Rouge française, accueille parmi ses volontaires une jeune femme handicapée, MarieJosée, pensionnaire du foyer de vie de La Séviane. Cette intégration est un symbole fort d’échange et de partage. Bénévole à la vestiboutique de Boulari, Marie-Josée ne manquerait sous aucun prétexte ce rendez-vous où elle se rend seule en bus depuis son foyer : « Ici, je suis bien et ça me donne de l’occupation ». Son éducatrice souligne combien cette

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


insertion professionnelle et sociale a donné à Marie-Josée la fierté de travailler, de rendre service à « d’autres personnes qui ont besoin » et « d’aider les bénévoles » dans leurs tâches et l’a aidée sur le plan personnel à gagner en

sociabilité et en indépendance. Cette expérience l’a fait grandir dans tous les sens du terme. Rappelons-le si nécessaire, bel et bien fidèle à ses principes fondamentaux, la Croix-Rouge française agit pour tous.

Établissements spécialisés

SAj Les services d’accueil de jour de l’APeHNC 6 accueils en roulement Périodes d’ouverture : tous les jours ouvrables de 7 h 30 à 16 h

Adresse : Entrée des tours de Magenta rue du 18 Juin Boutique n°38 - 98800 Nouméa Tél. : 25 18 10 / Fax : 25 18 05 Email : catherinepoedi@mls.nc ou apehnc@yahoo.fr Gestionnaire : Association des parents d’enfants handicapés (APEHNC) Coordinatrice administrative : Jeannine Vigier Coordinatrice éducative : Vanessa Grac Capacité d’accueil : de 15 places fixes +

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

nnn Création :

Ouvert depuis avril 2009 dans des locaux loués à la SIC, les SAJ ont été créés par l’association et sur subventions publiques pour faire face aux nombreuses demandes de prise en charge de jeunes polyhandicapés

d

i

c

a

p

établissements

La journée extra-ordinaire, place des Cocotiers, à Nouméa.

© DR

157


établissements 158

La journée extra-ordinaire, place des Cocotiers, à Nouméa.

ou de jeunes porteurs d’un lourd handicap moteur et/ou sensorimoteur. La création de cet établissement a permis à l’association de développer et de regrouper deux services déjà existants : le SADAI (service d’animation à domicile et d’aide à l’intégration) qui ne disposait que d’un petit bureau et d’un bus, et le DEFIPS (dispositif de formation et d’insertion professionnelle spécialisé) accueilli jusqu’alors à la cyber-base de la FOL, et de créer un troisième service d’accueil de jeunes adultes polyhandicapés (l’AJJAP) pour lesquels aucune prise en charge n’existait jusque-là.Pour encadrer ces trois services aux activités et fonctionnements très différents, les SAJ disposent de 12 personnes salariées (moniteur éducateur, animateur socioéducatif, auxiliaires faisant fonction d’AMP) dont trois personnels PPIC, et travaillent sur des missions ponctuelles avec des intervenants professionnels extérieurs : psychomotricien, art-thérapeute, psychologue, kinésithérapeute, orthophoniste… nnn Missions :

Les SAJ offrent un cadre d’accueil

l

e

g

u

résolument urbain à ses usagers, tant par la disposition de son site au milieu des tours de Magenta que par le choix de nombre de ses activités ouvertes au maximum sur les activités de la ville que sur l’inclusion en milieu ordinaire. Ainsi le SADAI travaille en partenariat étroit avec l’école et offre des temps d’accueil complémentaires aux jeunes scolarisés, le DEFIPS travaille avec plusieurs lieux urbains dédiés aux activités artistiques (Centre d’art, Maison du livre, REX…), l’AJJAP organise en étroit partenariat avec la FOL les activités d’été de ses jeunes et à l’année fréquente le foyer Soleil. Les SAJ assurent un accueil respec-tueux de l’épanouissement de chacun et de ses besoins en matière d’éducation et d’apprentissages divers. ✔ Conditions d’admission : Elle se fait sur proposition d’orientation des commissions et en fonction des places disponibles. L’accueil peut être partiel en fonction du plan de vie de chacun. Les SAJ sont réservés à des enfants, adolescents et jeunes adultes (jusqu’à 35 ans à ce jour) porteurs d’un polyhandicap, IMC ou handicapés sensori-moteurs sévères. Cet accueil ne propose pas d’hébergement.

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


établissements

© DR

Établissements non spécialisés

foL fédération des œuvres laïques Adresse : BP 300 - Nouméa Tél. : 27 21 40 - Fax : 27 88 01 E-mail : folnc.handicap@canl.nc Présidente : Dominique Solia Directeur : Pascal Hebert Coordinatrice handicap : poste vacant

n secteur culture, depuis 2000, la

FOL accueille des enfants handicapés. Au total, 60 enfants, dont les handicaps sont différents, sont accueillis et intégrés au sein des différentes sessions, un personnel formé les encadre et leur apporte toute l’attention demandée. Outre les camps de nnn Création du centre vacances organisés toute l’année, la FOL organise les mercredis récréatifs La FOL a soufflé ses 50 bougies en articulés autour d’activités ludiques : 2007, elle emploie une dizaine de sport, danse, photo, musique, vidéo, personnes sur deux secteurs : arts plastiques... Elle peut accueillir n secteur jeunesse et insertion, jeunes et jeunes adultes (de 17 à plus vacances et formation avec une de 30 ans) avec un handicap moteur. base rue Taragnat, où se déroulent La FOL possède des partenariats forts des stages jeune public autour du multimédia. Des centres de vacances avec l’ensemble des associations liées au handicap, notamment avec sont organisés toute l’année et des l’APEH. activités sélectionnées en fonction du souhait et du besoin des enfants ✔ Population accueillie : Toutes de 4 à 11 ans. Les activités, de la découverte de la nature à pied, à VTT, ✔ Capacité d’accueil : En période d’été en canoë kayak, à la navigation, aux jusqu’à 2 000 enfants. ✔ Conditions d’admission : à partir de 3 arts plastiques, sont encadrées par un personnel formé et performant ; ans et scolarisé - 4 ans.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

159


établissements 160

Établissements non spécialisés

SCoUtS et GUiDeS de Nouvelle-Calédonie responsables. Notre mouvement a fait le choix d’une relation éducative où l’on favorise dès le plus jeune âge la rencontre et le partage entre personnes valides et celles en situation de handicap. Faire le choix de l’intégration, c’est accepter de changer son regard, c’est accepter d’aller à la rencontre de l’autre afin de passer de « qu’est-ce qu’il a ? » à « qui est-il ? ». Le mouvement Scouts et Guides de NouvelleCalédonie (Mouvement des Scouts et Guides de France) reconnaît ainsi le scoutisme comme un droit fondamental fait à chacun. L’intégration d’enfants et de jeunes en situation de handicap est un choix éducatif, il ne s’agit pas d’une option facultative mais d’un engagement de tous.

Mouvement des Scouts et Guides de France Adresse : 12 rue Engler - Montagne coupée - BP 1057 - 98845 Nouméa Cedex Tél./Fax : 28 14 00 Email : sgnc@mls.nc Site Internet : www.sgdf.fr

L’association des Scouts et Guides de France en Nouvelle-Calédonie contribue à l’éducation des enfants et des jeunes adultes, et à leur engagement dans la vie sociale selon les principes et les méthodes du scoutisme. Être scout ou guide est une proposition faite à tout enfant ou jeune dans le respect de son caractère, sa santé, ses capacités, ses difficultés, ses compétences et ses centres d’intérêt. Le projet éducatif du scoutisme, visant l’épanouissement du jeune pour le développement de tous ses potentiels, est un formidable levier pour l’éducation des enfants en situation de handicap. Vivre la rencontre. Le scoutisme est l’autre école, l’école de la vie ! Elle permet aux enfants et aux jeunes de devenir des adultes citoyens et

l

e

g

Population accueillie : Toutes populations confondues de tous milieux, origines, croyances. ✔ Capacité d’accueil : 24 personnes par groupe. ✔ Conditions d’admission : Aucune. ✔ Heures d’ouverture : 8 h 30 à 17 h au bureau, tous les jours de la semaine.

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


établissements

© LES VILLAGES DE MAGENTA

Établissements non spécialisés

LeS ViLLAGeS de magenta ses axes prioritaires sont : favoriser le lien social afin d’améliorer le quotidien et d’apporter une dynamique dans ce quartier pluriethnique et multiculturel, organiser les loisirs des temps libres des enfants, assurer les formations des équipes d’animateurs et de directeurs. Très vite, l’organisation des activités de loisirs pendant les vacances est devenue la priorité de l’association. nnn Création de Les centres et colonies organisés à l’association cet effet sur Nouméa, dans toutes Créés en février 1997, par la volonté les îles, la Grande Terre, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, ont rencontré de quelques résidents d’un des plus un franc succès grâce à la qualité anciens lotissements de la SIC, et au sérieux de l’ensemble de Les Villages de Magenta est une l’organisation. association de quartier et d’éducaLes nombreuses actions menées en tion populaire de type loi 1901. parallèle sur l’animation du quartier, nnn Ses activités (équipes sportives, groupes de Située face à l’aéroport de Magenta, danses, journées « mains vertes »,

Adresse : 5 rue Cécile-Peronnet Le Village de Magenta BP 14522 Magenta - 98803 - Nouméa Cedex Tél. : 25 40 54 - Fax : 25 40 34 Email : alvm@mls.nc Site internet : www.lesvillagesdemagenta.asso.nc Présidente : Frédérique Moatti-Dutertre Coordinatrice générale : Nadine Fontenelle

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

161


établissements 162

ont obtenu un agrément du ministère « raton laveur » (entretien du de la Jeunesse et des Sports pour village), fête des voisins, concours assurer les formations Bafa/BAFD d’illumination de Noël, organisation d’une course hors stade : Les Foulées (brevets d’aptitude aux fonctions d’animateurs et de directeurs d’ACM des Villages... se sont démarquées (accueils collectifs de mineurs) ainsi puis axées principalement sur que les formations PSC1 (premiers l’environnement, le patrimoine et secours) et BSB (brevet de surveilla citoyenneté. Des projets sont en lants de baignade). cours pour développer des activités Depuis juin 2006, la coordinatrice sous forme de séjours éducatifs générale, Nadine Fontenelle est comme, par exemple le programme «ambassadeurs de l’environnement», élue au conseil national de l’UFCV, administratrice et membre de la comsous le label Jean-Michel Cousteau. mission «adhérents» en charge des adhésions et de la vie associative. Depuis 2002, Les Villages de Magenta sont adhérents/partenaires L’association a également développé de l’UFCV (Union française des un partenariat avec la mairie de centres de vacances), une des plus Nouméa : sous forme de délégation importantes associations métrode service public, elle accueille politaines d’éducation populaire : sur ses centres à toutes les organisation de centres de loisirs vacances, de 20 à 60 enfants de et colonies de vacances pour près quartiers dits « défavorisés » (prise de 500 000 enfants, organisation en charge financière importante de vacances adaptées pour plus par la commune) et organise des de 7000 enfants et jeunes adultes mercredis après midi et pédagohandicapés, formations aux métiers giques de toutes les écoles du de l’animation et formations professecteur Magenta-Aérodrome. à sionnelles, animations territoriales, chaque vacances, ce sont environ action d’insertion notamment auprès 120 enfants par semaine qui sont de jeunes délinquants et de femmes accueillis aux villages, en partenariat en prison... Ce partenariat permet avec la mairie de Nouméa. à l’association de se situer dans un réseau d’acteurs sociaux aussi bien L’association accueille des enfants métropolitains que d’ultramarins, handicapés dans de bonnes de bénéficier de documentations et conditions de préparation grâce à supports pédagogiques, d’être sans son concept « intégration active », cesse informés de l’évolution de la concept original qui met en place un vie des associations dites «d’éducaprogramme personnalisé impliquant tion populaire»… tous les acteurs de l’intégration : le jeune, sa famille, son équipe En 2004, Les Villages de Magenta

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


établissements

© LES VILLAGES DE MAGENTA

pédagogique scolaire et de loisirs (instituteur, éducateur, auxiliaire de vie, organisateur, animateurs, directeurs de centre…) sans oublier le groupe intégrant, les autres enfants ! Selon leur autonomie, ils pourront suivre les activités proposées et profiter pleinement des séjours. 150 enfants sont accueillis dans deux écoles de Nouméa.

Public accueilli : Enfants et jeunes de tous milieux sociaux, culturels et ethniques, de 3 ans (scolarisés) à 18 ans. ✔ Conditions d’admission : Certificat médical de moins de 3 mois précisant : aptitude à la vie en collectivité, à la pratique d’activités physiques, sportives et nautiques, vaccinations à jour.

Tarifs :

L’association accueille 160 enfants tous les mercredis dans 3 écoles de Dumbéa sous convention de partenariat avec la commune et une centaine de plus seront accueillis à la rentrée 2014 à Dumbéa sur mer. L’association assure le transport, les déjeuners, goûters, animation par un encadrement sérieux et compétent.

• cotisation de 1500 F par an et par famille ; • des aides sont possibles : boursiers Province sud, bons Cafat, JPA, CCAS ; • prise en charge de comités d’entreprise, clubs de service, facilités de paiement (voir sur place) ; • conditions particulières pour les camps et séjours à l’étranger. En 2012, l’association a accueilli plus ✔ Horaires d’ouverture : 8 h à 16 h du de 4000 enfants, encadrés par plus mardi au jeudi, lundi de 10 h à 16 h, de 100 animateurs et une vingtaine vendredi de 8 h à 15 h (horaires de directeurs. spécifiques pendant les vacances).

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

163


établissements 164

Établissements non spécialisés

Le Centre d’Accueil de jour edouard trubert troubles apparentés, au niveau des difficultés cognitives et psycho-comportementales.

Directrice : Catherine PERESSON Annie Thubert, responsable de l’accueil de jour Cité Pierre Lenquette - 44 rue du Docteur Collard - à Montravel (dans le même bâtiment que le commissariat) Courrier à adresser : 32 rue de Sébastopol BP 130 Nouméa cédex Tél. / Fax : 27 82 48 Email : caj.alzheimer@mls.nc Internet : http://www.croix-rouge.nc

nnn Il offre au malade : n une prolongation de la vie à

domicile et en famille ; n une sollicitation des facultés restantes ; n un maintien de l’autonomie ; n un lieu de vie sociale ; n un projet de vie individualisé.

Le Centre d’accueil de jour Edouard Trubert est un établissement géré par la Croix-Rouge française - Délégation de NouvelleCalédonie - depuis le 21 février 2008. Il a pour mission de recevoir, à la journée ou à la demi-journée, des personnes âgées souffrant de maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés, vivant à domicile. C’est un centre à vocation sociale. Véritable structure d’accompagnement du malade et de sa famille, l’encadrement est assuré par une équipe professionnelle formée à la prise en charge des manifestations de la maladie d’Alzeheimer ou

l

e

g

nnn Il permet à sa famille : n de sortir de son isolement ; n d’avoir des moments de répit ; n de se ressourcer sans

culpabiliser ; n de trouver un lieu d’écoute, de parole et de soutien. Il permet au malade et à sa famille de se préparer à une «séparation» en douceur dans l’éventualité d’une entrée en institution. Agréé pour recevoir 15 personnes par jour. Il est ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 16 h.

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


nn

La FOL

En partenariat avec l’APEH-NC, elle organise chaque année, pour les vacances scolaires des centres de loisirs accessibles aux jeunes en situation de handicap. Au total, 70 enfants/jeunes/adultes porteurs de handicap pourront profiter en 2013 des mêmes loisirs que leurs camarades valides. Il est prévu entre 50 et 60 animateurs et/ou auxiliaires de vie pour leur permettre de s’épanouir dans les meilleures conditions. Au programmes : 1. VAC-HAND’DUO réunit autour de loisirs de jeunes adultes issus de la maison de quartier de l’Artigues et des jeunes adultes en situation de handicap lourd (18 ans et plus).

au CAP de Poé pendant les vacances d’avril et celles d’octobre

3. BIENVENUE DANS MA BULLE regroupe 10 enfants ayant des troubles envahissant du développement de 3 à 12 ans et 10 enfants valides de 6 à 12 ans. Ateliers et loisirs pendant toutes les vacances scolaires à l’exception de décembre. Tél. : 27 21 40 Courriel : folnc@canl.nc

Les bouchons d’amour

nn

C'est une association créée par Jean-Marie Bigard en 2001. Pour sensibiliser à la préservation de l’environnement tout en récoltant des fonds qui iront à la Fédération handisport ainsi qu’aux personnes en situation de handicap (financement de chaises roulantes...). En partenariat avec l’Association pour la sauvegarde de la nature néo-calédonienne (ASNNC).

2. VAC’ADOS : 10 jeunes en situation de handicap (âgés de 12 à 17 ans) et 15 jeunes valides passeront des vacances en camps (avec accompagnement spécifique) et découvriront les activités nautiques. Deux camps de 6 jours

l

e

g

u

i

d

e

d

loisirs

© OLIVIER OSWALD

Handicapable, au Mont Dore.

u

h

a

n

d

i

c

a

p

167


loisirs Centre d’action sociale de la ville de Nouméa (CCAS)

Toute l’année, collecte un maximum de bouchons en plastique (eau, soda et lait). Le 6 juillet aura lieu la pesée de tous les bouchons récoltés après le tournoi de Street-ball au 6e km. La tonne de bouchons est rachetée environ 24 000 CFP !

nn

✔ Tél. : 27.07.86 20 avenue Galliéni - Nouméa Site Internet : www.noumea.nc (rubrique solidarités)

Le service autonomie et lien social du CCAS de la ville de Nouméa nn L’association développe 4 axes d’intervention en Ethnic Music Espoir direction des publics en situation de handicap : Elle met en place durant les vacances • l’autonomie dans la vie quotidienne d’été uniquement des ateliers artistiques, des spectacles et tout autre et le maintien à domicile : il s’agit de faciliter le maintien à domicile pour projet culturel, en facilitant l’accès aux préserver l’autonomie. Les professionpersonnes en situation de handicap. nels du service vont donc accompaAu programme : musique, danse, relaxation, séances de rire, baignades... gner ce public dans les démarches ✔ rue des wagonnets - 98800 Dumbéa de la vie quotidienne, l’aider dans les Tél. : 98 10 51 ou 80 38 64 actes quotidiens et, si nécessaire, Courriel : ethnicmusic@mls.nc attribuer des aides sociales pour préserver son indépendance financière ;

168

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


loisirs © OLIVIER OSWALD

Handicapable, au Mont Dore.

• le soutien aux aidants familiaux : pour permettre à l’entourage d’assurer dans les meilleures conditions possibles la prise en charge de leur proche porteur d’un handicap, des actions sont proposées par des professionnels pour soutenir et soulager l’aidant familial ; • bien vivre son corps et son handicap : un programme d’animations est proposé afin de privilégier le lien social et ainsi favoriser l’insertion sociale dans la ville ; • des actions de solidarité entre générations sont proposées et seront amenées à se développer. L’équipe pluridisciplinaire du service est à l’écoute des Nouméens et de leurs familles pour permettre aux personnes porteuses d’un handicap d’être accompagnées pour accéder à l’autonomie ou la préserver.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

nn

Le CCAS de Nouméa

Le CCAS de Nouméa dans le cadre de l’initiative “Bien vivre son corps et son handicap” a mis en place deux ateliers par semaine. Réservation obligatoire auprès de Nathalie Brinon au 27 07 86. 1. L’atelier DO IN : Gym douce et auto massage.

Quand ? Le lundi de 10 h 30 à 11 h 30 Où ? Maison commune de Tuband Nombre de places par semaine : 15 2. L’atelier Informatique Quand ? Mardi de 9 h à 10 h 30 Où ? Cyberbase SVP Vallée du Tir Nombre de places par semaine : 8

Le C.C.A.S. du Mont-Dore

nn

Le CCAS du Mont-Dore organise plusieurs ateliers accessibles par simple inscription auprès du CCAS :

d

i

c

a

p

169


loisirs

1. Gymnastique douce Quand ? de mars à novembre tous les

et s’occupe des formalités de réservation.

mercredis de 9 h 30 à 11 h

Tél : 71 00 66 Courriel : halte.culture@gmail.com

Où ? salle omnisport stade BOEWA 2. Percussions Quand ? de mars à novembre tous les lundis de 9 h 30 à 11 h Où ? Pôle artistique

nn

3. Accès à la piscine (Se munir de sa carte CRHD)

Il propose deux ateliers ouverts aux personnes en situation de handicap.

Toute l’année, les mardi de 14 h à 15 h Piscine de Boulari

1. Atelier d’arts plastiques Quand ? Le jeudi de 13 h 30 à 16 h 30 ✔ Contacter Dominique Berton au 77 70 96

2. Atelier théâtre

La médiathèque de Rivière-Salée

nn

Elle organise un atelier “Et si on partageait ?” : accueil de publics handicapés pour des séances de contes, des spectacles musicaux, des lectures à voix haute.

nn

Contacter Célia Chabut au 74 72 12

nn

L’APAHL

(Association des parents et amis des handicapés de Lifou) prévoit trois sorties pour les personnes en situation de handicap de chaque district de Lifou (une sortie par trimestre).

4, rue Raphaël Ménard - RivièreSalée - Tél. : 41 54 02 Le jeudi matin de 9 h à 11 h (9 séances, d’avril à décembre).

✔ Renseignements auprès de Hue Reine : Tél. : 45 45 60 / 86 68 97

La Halte

Le nouveau bureau de l’association HALTE (Handicap arts littérature théâtre exposition) créée en 2009 pour faciliter l’accès à la culture aux personnes à mobilité réduite ambitionne pour l’année à venir d’organiser au moins deux sorties culturelles par mois. L’association trouve des accompagnateurs volontaires, un transport adapté pouvant se déplacer le soir

170

Le Centre d’Art

l

e

g

Cap mobilité Cap Mobilité est une nouvelle société de transport équipée pour les personnes à mobilité réduite TPMR/TRP sur Nouméa et sa banlieue. Disponible 7/7 sur réservation. Tél. : 70 20 30 Courriel : thierry.jouanneau@yahoo.fr / dumbea12@hotmail.fr

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


loisirs Š OLIVIER OSWALD

Handicapable, au Mont Dore.

l

e

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

171


loisirs

La Ligue calédonienne de sport adapté et handisport (LCSAH)

nn

nn

Elle regroupe une dizaine d’associations réparties sur tout le territoire. Elle permet à tous ses licenciés - ils étaient 320 en 2012, un chiffre en constante progression - de pratiquer un ou plusieurs sports parmi les 12 disciplines proposées : athlétisme, handibasket, handitir, Quad rugby, natation, pétanque, voile, escrime, tennis de table... La ligue dispose de 4 tiralos (fauteuil roulant de baignade pour les personnes handicapées) et de 2 joélettes (fauteuil roulant tout terrain à une roue, parfait pour les grandes virées, tracté par des personnes valides comme un brancard) qu’elle met gratuitement à la disposition de chacun. Il suffit d’appeler pour la réserver.

La salle Fitness Club organise des ateliers gym et danse (mardi et jeudi de 15 h 15 à 18 h 30) et boxe (mercredi de 14h à 16h) pour les personnes en situation de handicap (pas d’accessibilité pour les chaises roulantes). Romuald Ruiz, 3172 route de la Corniche - Mont-Dore Sud. Tél. : 43 09 69.

L’association des Vélos du coeur

nn

Présidée par Philippe Thépinier, elle s’est équipée d’un tandem baptisé « le Vélo du partage » spécialement conçu pour permettre aux personnes handicapées de profiter d’une sortie vélo. ✔

Stade de Magenta - 2 rue Maurice Herzog - 98800 Nouméa. Tél. : 28 92 90 liguehandisport@gmail.com Site Internet : http://lcsah.laggon.nc

172

l

e

g

u

Au Mont-Dore

Tél : 81 49 11 ou 77 79 87

Association Valentin Hauÿ

nn

Les personnes non-voyantes ou mal-voyantes peuvent se tourner vers

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


l’AVH (Association Valentin Hauÿ) pour participer à des activités adaptées à leur handicap. L’association propose des cours en braille, une bibliothèque sonore et braille, des ateliers musicothérapie, équithérapie, cuisine, tai chi, yoga, potager, et des cours de français. Par le biais des bénévoles accompagnants de l’association, elles peuvent également faire du sport (piscine, kayak, va’a, athlétisme, marche, judo, randonnées) et participer à des sorties culturelles (théâtre, concerts, expositions).

bétonnées, notamment pour faciliter l’accés des parents en fauteuil souhaitant accompagner leur(s) enfant(s).

L’Association pour la surdité (APS)

nn

Elle prévoit d’organiser un camp de vacances pour les enfants sourds uniquement (immersion langagière), de mettre en place des ateliers pendant les vacances scolaires ainsi qu’un atelier de musicothérapie conduit par un professionnel spécialisé en musique pour sourds (vibrations, didjeridoo). Enfin, elle propose des cours d’initiation à l’informatique. Comme en 2012, des rencontres “Café signes” sont organisées chaque mois pour permettre à tous les participants (sourds, malentendants et entendants) de communiquer en LSF (langue des signes française).

✔ AVH. 38 rue Taragnat - VDC Tél. : 24 11 15

Le parc de l’Orphelinat

nn

Face au rond-point de l’ancre, le parc a inauguré en novembre dernier un nouvel espace de jeux adapté aux enfants en situation de handicap. Il est également équipé d’une rampe d’accès ainsi que des allées

l

e

g

u

i

d

e

d

loisirs

© OLIVIER OSWALD

Handicapable, au Mont Dore.

u

h

a

n

d

i

Renseignements au 23 65 16

c

a

p

173


6 juillet Tournoi de Street-ball organisé par la mairie de Nouméa en collaboration avec l’AS 6e Km et handisport basket. A la fin de la journée, aura lieu la pesée des bouchons en plastique pour l’opération des “Bouchons de l’amour”.

i

Jeudi 21 novembre Mini Jeux de l’Avenir organisés par le service des sports de la province Sud, en collaboration avec l’USEP (Union sportive des écoles publiques) ouverts aux enfants de 7 à 13 ans, handicapés et scolarisés.

Journée des personnes sourdes

Après-midi dansante au Pop Light organisé par le C.C.A.S. de Nouméa. Réservation obligatoire auprès de Nathalie Brinon au 27 07 86

u

Après-midi dansante au Pop Light organisé par le C.C.A.S. de Nouméa. Réservation obligatoire auprès de Nathalie Brinon au 27 07 86

28 septembre

Jeudi 18 juillet

g

Championnat du monde de natation sport adapté à la piscine de Dumbéa.

Après-midi dansante au Pop Light organisé par le C.C.A.S. de Nouméa. Réservation obligatoire auprès de Nathalie Brinon au 27 07 86

Transcalédonienne en Province sud organisée par l’association Défi Santé. L’année dernière, une centaine de personne en situation de handicap ont participé à cette course.

e

Jeudi 21 novembre

Jeudi 19 septembre

Du 6 au 7 juillet

l

Du 19 août au 23 août

d

e

Du 1er au 8 décembre

6 novembre

Semaine du Handicap à Nouméa dont la journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre.

Journée Extra-Ordinaire organisée par le C.C.A.S. de Nouméa.

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

manifestations

Evénements 2013, quelques dates à retenir

175


remerciements

 Les Agrumes de Méaré Mme Akinaga Méaré - Rte municipal 3 98880 La Foa Tél. 44 31 35

  Clinique Vétérinaire de Sainte-Marie 6 rue Henri Schmidt - Vallée des Colons Tél. 28 47 71

  Alimentation Dominique 585 Rte du Mont Mou - 98 890 Païta Tél. 84 96 51

  Cotton 65 Mme Pinpin Patricia. 22 rue Auer - ZI Ducos - Tél. 23 65 65

  Alimentation Tavan RT1 Lot B2 - 98 890 Païta Tél. 41 90 39

  Elocean Nautique BP 1087 - 98 870 Bourail - Tél. 44 13 60   Entreprise Roes Mr Roes. BP 136 - 98860 Koné Tél. 47 22 14

  Alizée location Lifou Waihmene - Lifou - Tél. 45 07 67

  Fou Rire Mme Picot. 94 rue Auguste Bénébig Vallée des Colons Tél. 28 64 28

  Anita boutique sarl BP 168 - 98 870 Bourail - Tél. 44 21 69   Apis Diffusion Mr Leclercq. 452 RT1 98880 La Foa - Tél. 46 65 49

  GAPCE Hoïa Mr Creugnet Jean. BP 34 - 98 822 Poindimié - Tél. 42 72 64

  A Tout Bou’Chou 2 243 rue Iékawé - PK6 - Tél. 44 20 34

  Garage auto-évolution 4 rue Claude Bernard - ZI Ducos Tél. 24 88 11

  Après la pluie sarl 127 prom Roger Laroque - Anse Vata Tél. 27 79 32

  Garage DR sarl 17 rue Réaumur - Ducos - Tél. 25 35 89

  Au passage sarl RT1 - 98 870 Bourail - Tél. 44 10 18

  Géophysical Mme Cécile Savin. 12 bis rue de Tourville Quartier Latin - Tél. 27 12 15

  Audiva 37 bis rue Gervolino - Magenta Tél. 89 70 94 - 92 30 16

  J7 Rénovation 8 rue Bichat - Quartier Latin Tél. 28 28 93

  Boucherie Au Veau Gras 200 rue Simone Dremon - Bourail Tél. 44 12 67

  Kinésithérapie du Centre - Houaïlou Mme Vidie Brigitte. BP 385 - 98 816 Houaïlou - Tél. 42 48 42

  Boucherie Durand Mr Lacrose. RT1 - 98880 La foa Tél. 44 32 57

  Laboratoire d’analyses de biologie

médicale de Bourail

Rue Lacroix - Village - Tél. 44 16 17

  BRS Soudures 8 rue Seguin - ZI Ducos - Tél. 25 12 10

  Laboratoire d’analyses du PK7 Mme Sauvé. 302 rue Jacques Iékawé Tél. 41 84 00

  Cabinet medical de Houaïlou Mr Nonnon Jean-Louis. BP 4 98 846 Houaïlou - Tél. 42 36 00

  La Lukatine Sarl Mr Piquet. Rte Territoriale 1 La Foa - Tél. 44 37 49

  Caledobio Groupe Laboratoire du quartier Latin, Mont-Dore, Païta, Central et Kenu-In - 31 rue Eugène Porcheron - Quartier Latin - Tél. 27 58 34

176

l

e

g

  Menuiserie Beneytou 4 rue Fulton - Ducos - Tél. 28 39 64

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p


  Pharmacie de Magenta Plage 55 rue Roger Gervolino - Aérodrome Tél. 28 88 60

  Ô Tip Top Pizza BP 594 - 98 870 Bourail - Tél. 77 38 33

  Pharmacie du Val Plaisance BP 8283 - 98 807 Nouméa - Tél. 26 16 91

  Pharmacie du 7ème KM BP 3425 - 98 846 Nouméa - Tél. 41 91 19

  Profils Pacifique Mr Bouvier. BP 852 - Bourail - Tél. 79 79 51

  Pharmacie de la Baie 35 rue Jules Garnier - BDC - Tél. 26 16 05   Pharmacie Belle-Vie Centre commercial Belle-Vie - Tél. 43 03 35   Pharmacie de Boulouparis RT1 Lot 12A - Boulouparis - Tél. 43 46 86   Pharmacie la Corniche 3101 Rte de la Corniche du Mont-Dore Mont-Dore - Tél. 43 25 00

  Ent. Pierre F Lot 116 - rue Ernest Darnaud - Mont-Dore Tél. 43 05 00   Reprex sarl M Laurent Cassier. 21 rue Réamur ZI Ducos - Tél. 25 23 33   La restauration bouraillaise M Vidoire Cédric. BP 55 - 98 870 Bourail Tél. 44 12 67

  Pharlacie Dock 31 56 rue Auer - ZI Ducos - Tél. 26 11 25

  Mr Robelin Arnold BP 27 - 98 870 Bourail - Tél. 44 11 51

  Pharmacie de Houaïlou BP 31 - 98 806 Houaïlou - Tél. 42 50 50

  La Roulotte chez Christiane BP 118 - 98 822 Poindimié - Tél. 75 64 30

  Pharmacie des Isles BP 434 - 98 845 Nouméa - Magenta Tél. 25 43 46

  SARL Pascaud M Pascaud. BP 417 - 98845 Nouméa cedex Tél. 25 29 12

  Pharmacie du Kaducée : 4 rue Félix Trombe - Koutio - Tél. 41 00 25

  Sellerie Barbou M Barbou Roger. 19 rue Lavoisier ZI Ducos - Tél. 28 29 62

  Pharmacie de Koné M Francis Lauga. BP 111 - Koné Tél. 47 21 62

  Snack le Motu 204 rue Simone Drémon - Bourail Tél. 44 21 41

  Pharmacie de Koutio BP 3426 - Nouméa - Centre Kenu-In

  SPAB Auto Center BP 592 - 98 870 Bourail - Tél. 44 11 41

Tél. 41 64 00

  Pharmacie du Lagon BP 88 - 98 845 Nouméa - Faubourg Blanchot - Tél. 27 44 26

  Station Mobil Brunet Centre Cial Mercier - RT1 - Boulouparis

Tél. 35 19 61

  Pharmacie du Mont-Dore BP 742 - 98 810 Mont-Dore - Ctre cial Casino - Tél. 43 34 23

l

e

  Station Shell Victoire BP 2675 - Nouméa - Tél. 77 36 61

  Pharmacie de l’Océan BP 15017 - 98 804 Nouméa - Tél. 28 81 28

  Supermarché Tranduc RT1 - Boulouparis - Tél. 43 09 21

  Pharmacie de Ouémo 99 rte Arnold Daly - Ouémo - Tél. 25 27 07

  Tricot Rayé 33 rue Auer - ZI Ducos - Tél. 27 17 36

g

u

i

d

e

d

u

h

a

n

d

i

c

a

p

remerciements

  Mme Perronnet Eliane BP 782 - Bourail - Tél. 77 35 24

177


xport auton

3


xport autonome_A4+debords 05/02/13 11:26 Page1

Nouvelle-Calédonie Trafic maritime 2012: 5.390.670 Tonnes

PREMIER PORT FRANÇAIS d’outre-mer

34 , a v e nue J a m e s Cook - B P 1 4 - 9 8 8 4 5 No u m é a C e d e x - N o u v e l l e - C a l é d o n i e Tél : (687) 25 50 00 - Fax : (687) 27 54 90 - Email : panc@noumeaport.nc

solaris

PORT autonome


BU REA U D ES TR AVA ILLE URS HANDI CAP É S

L’emploi, SEF facile !

UN SERVICE SPÉCIFIQUE

POUR RÉUSSIR LE RECRUTEMENT DE VOS PERSONNELS HANDICAPÉS INFORMATIONS, SOUTIEN TECHNIQUE, AIDE AU RECRUTEMENT, les conseillers du Service Emploi Formation sont à votre disposition pour faciliter l’embauche de vos collaborateurs handicapés.

SERVICE GRATUIT – ACCUEIL DE 7 H 30 À 11 H CONTACT : 23 28 55 OU sef.handi@province-sud.nc Bureau des travailleurs handicapés - Service Emploi Formation 30, route de la Baie des Dames - Ducos le Centre


Handicap mag 2013