Atout Carpe Magazine N°2

Page 1

TOUT CARPE MAGAZINE N°2 Sept-Oct-Nov

Le mag gratuit et sans pub consacré aux carpistes

REFLEXIONS - DECOUVERTES - SENSATIONS

• En rivière ? Tout est possible, tout est réalisable _ • Etang de Menneroy • Carpe Elite • Sebastien Mounier • Découverte de la Charente • A Deux • Le canal du Midi • Comportement et biotope de dame Carpe • GOO

En exclusivité: Dossier Complet sur le projet XXL du Lac du Grand Fontenay « Un poisson de sport a trop de valeur pour n'être pêché qu'une seule fois » (in A Handbook of Fresh Water Fishing, 1 939)


Bonjour, Pour commencer, j'espère que le numéro 2 vous séduira autant ou voir plus que le premier qui etait un proto à mon gout. Je commence à maîtriser l'outil qui reste assez complexe pour faire un véritable travail de pro. Etant seul à la réalisation, merci pour votre indulgence, hélas quelques fautes.... peuvent apparaitre pendant la lecture mais on a essayé de faire le max avec Aurélie. Comme dans le n°1 , pas de pub qui remplit le mag inutilement et bien entend toujours gratuit. La réalisation du deuxième numéro m'a appris certaines choses lors de mes recherches d'articles. Certains auteurs ne sont pas intéressés pour participer car je ne rémunère pas et aussi que le mag n'est pas publié en presse c'est moins "classe". Le partage a un prix? Une mentalité bien frenchy? Heureusement qu'il reste des personnes qui pratiquent cette pêche avec des valeurs comme le partage et qui contribuent à ce mag pour le plaisir et non pour chercher une pseudo reconnaissance ou se faire mousser.... Vous allez pouvoir lire l'article de Cédric sur le comportement alimentaire... de la Carpe, un conseil: préparez le Paracétamol et soyez sobre. Un article sur l'entreprise Carpe Elite, un site VPC qui a été créé récemment par Omar Di Fabio. Je trouve cela courageux de nos jours de se lancer dans ce genre de défi, de créer son entreprise avec toutes les charges que l'Etat prèlève!!! Je lui souhaite bonne chance dans cette aventure ainsi que l'énorme projet à découvrir concernant le Lac du Grand Fontenay avec William et son équipe. Ceux qui souhaitent participer au prochain numéro, contactez moi par Facebook ou par email: atout.carpe@gmail.com Bonne lecture.


SOMMAIRE 5 Reflexion

29 Rencontre

8 Entreprise & Team

31 Découverte

1 2 Découverte

35 Récit

1 8 Comprendre

37 Récit

26 Récit

42 Compétition

•A Deux...

•Carpe Elite

•En rivière tout est possible, tout est réalisable... •Comportement et biotope de Dame Carpe

•Dans l'antre du barrage

•Sebastien Mounier

•A la découverte de la Charente •Peche dans un étang compliqué

•Pêche de fous entre amis de 96h00

•GR Carpe Centre


SOMMAIRE 44 Au bord de l'eau

68 Recettes

46 Technique

69 Récit

49 Récit

75 Team

52 Projet

79 Photos

•Etang de Menneroy

•Un amorcage consequent peut prédire d'une belle pêche •GOO !!!

•Le Lac du Grand Fontenay, Histoire d'une Renaissance

•La pêche oui, mais avec un bon repas

•Peche du Canal du Midi en période estivale •Les Fisherman Of Sirens •Luc Petit


A

U E D

. . . X.

P

ourquoi ce titre ? Que veut dire ce titre ? Je vais vous présenter ma vision de la carpe à l’heure actuelle. Je ne pêche plus qu’à deux !!! Mais à deux quoi bon dieu ??? A deux cannes bien sûr. Depuis quelques saisons maintenant, fini les pêches à quatre cannes, je ne pratique plus qu’à deux cannes partout et tout le temps (lac de barrage, rivière etc_). Pourquoi ce choix ?

Moins de.....

Pour le gain de temps d’une part, pour des sessions courtes, je suis vite arrivé, vite reparti, sa simplifie la vie pour une pêche entre deux journées de boulots.

Pour la discrétion surtout, moins de fil dans l’eau, moins de pression de pêche. Cela me permet aussi de pêcher des postes moins tape à l’ œil, que la plupart ne pêchent pas car pas la place de mettre leur rod pod quatre cannes pointées vers le ciel. La discrétion est de plus en plus importante, il n’y a plus d’eau vraiment sauvage.

5


Economie

Et surtout en ce temps de crise hollandescque, ou tout le monde a la corde au cou, cette façon de pêcher permet un gain d’argent au niveau des appâts d’une part, dix kilos de billes pour deux cannes ne donnera pas le même résultat qu’avec quatre. Cela permet de bien poudrer comme on dit sur deux spots plutôt que sur quatre. Pouvoir aussi et ça c’est pour les jeunes qui aiment et veulent du beau matos. Se faire plaisir en achetant que deux ensembles, ça ruinera moins que quatre.

La presse et le net...

Quand on voit partout dans les magazines et sur les réseaux sociaux, certains avec du matos haut de gamme ça en fait saliver plus d’un jeune, qui à cause de son petit budget ne peut assouvir son désir de matos haut de gamme . En n’achetant que deux ensembles cannes/moulins, ça lui évite des soucis avec son banquier, et ça c’est pour moi le plus important certains se mettent dans de beaux draps à dépenser toutes leurs économies et se mettent sur la paille. La pêche n’est que plaisir et passion, il ne faut pas que cela devienne une drogue dure avec toutes les dérives que ca implique de ne pas pouvoir s’acheter le matos rêvé et de pouvoir réaliser ses rêves grâce à un crédit.

6


Mais revenons à notre sujet principal maintenant, une fois au bord de l’eau pour certains n’avoir que deux cannes posent des problèmes, ils sont toujours tentés d’en mettre une là et une autre par là, mais à seulement deux cannes ce n'est pas possible. Il faut bien choisir ses spots ce qui pour ma part me fait beaucoup réfléchir sur le positionnement de mes deux lignes et cela me permet de bien meilleures pêches que les autres. Et je suis passé à cette approche à mon retour de la Foret d’Orient, ou là bas pour trouver quatre spots, il fallait passer beaucoup beaucoup de temps sur l’eau et là on retrouve le problème de la discrétion dû aux nombreuses sorties en zod.

On divise?

Un autre point important quand tu as divisé tes chances par deux, en choisissant de ne pêcher qu’à deux cannes, tu deviens moins fainéant pour retendre tes lignes. Combien de nous après la troisieme brème, reposent la canne sur leur rod pod en se disant il en reste encore trois qui pêchent ? Moi si je fais cela, je divise encore par deux mes chances de capture. Cela m'a valu de sacrées surprises de rester courageux et motivé jusqu'à la fin. Voilà ! Le but de mon article était de vous faire part de ma vision de la pêche. Tenter l’expérience et vous verrez, vous gagnerez du temps, de l’argent, mais pas moins de fish. A bientôt.

Arnaud Colas

7


Presentation

B

Carpe ELITE

onjour à tous, je m'appelle Omar Di Fabio gérant de CarpeElite.com un site né en avril 201 5 et différent des autres car certes chez nous vous pouvez trouver SHIMANO, WICHWOOD,ENTERPRISETACKLE,ADVANCE,CARPSOUNDER,L A MAISON DU PLOMBS mais aussi des marques différentes telles que MECCANICA VADESE,FEED UP,CRAZY HORSE et aussi les marques dont nous sommes les distributeurs exclusifs en France, DIAMONDBAITS,CARP ZONE et d'autres marques qu'on teste avec la team (1 2 personnes). Ma priorité est de faire au maximum la différence en proposant de nouveaux goûts, parfums, farines, additifs, bdl, marques... pour prendre plus de plaisirs et surtout pour traquer mes cyprinidés préférés.

Diamonbaits

Je vous présente la gamme d’appâts Diamondbaits , nous l’avons sélectionnée pour sa qualité, ses parfums étonnants et pour son respect pour la nature car ces appâts sont bio et eco-compatible, Les Diamondbaits : une ligne de produits pour le self-made avec des farines, additifs, huiles, aromes, hydrolyse de très haute qualité et naturelle. Quand aux bouillettes tous les ingrédients sélectionnés répondent aux critères d'admissibilité de l'éco-compatibilité et peuvent être utilisés avec confiance sans nuire à l'environnement qui nous entoure.

Accessoires...

Carp-Zone une marque fantastique de filaments, tresses, tresses à bdl, carryall, Biwy, tapis de réceptions, appâts... où la qualité et la résistance sont les mots dominants, une équipe dynamique de passionnés en recherchant des nouveautés en permanence.

8


Marchal Maxime Field Tester Carpe-Elite

Diamondbaits la découverte de nouveaux appâts Depuis des années de nombreuses firmes nous bombardent de bouilettes soit disant miracles et à des prix exorbitants. Malheureusement nous n' avons pas tous de gros budgets.

En ce qui me concerne, je recherchais avant tout une gamme d'appât complète variée et cent pour cent naturelle à des prix raisonnables. Avec la firme Diamondbaits qui à déjà fait ses preuves en Italie j'ai pû pratiquer ma passion avec une grande confiance en mes appâts et ce qui m'a permis de me concentrer entièrement sur ma pêche. Ces appâts répondent à toutes les situations. J'ai la chance de pouvoir pêcher une multitude d'endroits, rivières, étangs et lacs. Les appâts Diamondbaits m'ont permis de faire du poisson presque partout, cela dit il n'existe pas de produits miracles mais avec des bouillettes de qualité la pêche devient plus simple. Mon montage fétiche et passe partout composé d'une tresse gainée, dénudée entre l'hameçon et la chevrotine d'un aligneur pour donner plus d’agressivité au montage et d'un ring ring pour une présentation naturelle de l'appât tout simple mais hyper efficace. Boillies Gourmet Fish base Bird food ,farine et arôme de poissons sélectionnés pour accentuer le goût piquant de cette bouillette, le tout assaisonné avec un mélange d'épices douces pour augmenter la traçabilité aquatique. Pop up HD2.0 Le mélange est en fait composé de fruits secs et de farine de poisson déshydraté de la plus haute qualité.

9


Franck Hluszko. Field tester Carpe-Elite Carpiste depuis 25 ans. Ayant une préférence sur les plans d'eaux techniques et grands lacs. Amorçage préféré : micros particules. Technique préférée : leurré et décollé. Montage préféré : claw-rig. Pêche avec les appâts DiamondBait pour la haute qualité des ingrédients utilisés ainsi que leurs diversités dans leurs compositions. De plus les appâts DiamondBait ont une très haute traçabilité. En effet, c'est une gamme très complète en farine, Dips-Spray, Hook Bait, Huiles essentielles, bouillettes d'amorçage, Popup aux parfums subtiles. Diamond Bait est une gamme d'appât avec lesquels vous pourrez pêcher tout au long de l'année. M.P.R miel, paprika, rhum Bouillettes de couleur rouge, paprika doux , bird food d'un fort goût de biscuit grillé, miel déshydraté et partiellement liquide. Bouillettes avec un goût nettement doux, contrairement au fort goût et piquant de rhum introduit pour accélérer la fuite des arômes.

10


Nicolas. Testeur CARP-ZONE

BELLE CARPE À 5 MÈTRES DU BORD

Pécheur depuis tout petit, mon premier poisson pris à l’hameçon un carpeau ! Une révélation puisque je pratique la pêche de la carpe depuis 25 ans. Parisien d’origine, la pêche en fleuve me donne toujours autant d’émotions. Mon approche à la pêche: faire différent ! Un cassant, un herbier, un arbre immergé ou une bande de cailloux, c’est pourquoi la bordure attire souvent mes montages.

Testeur officiel CARP-ZONE, depuis peu j’ai enfin trouvé des appâts différents (la gamme No Flavour), des accessoires de qualités et des personnes qui sont vaccinées au mucus !

MON MONTAGE PRÉFÉRÉ !

Carp-zone est une marque avec une idéologie à l’image de ma pêche : Faire la différence. Il était donc normal que notre collaboration se passe à merveille ! Bon produit, bonne approche et un peu de différence = réussite !

11


? Tout En rivièsribe le est pos lisab,leto…ut est réa

P

CECCHET Lionel

endant de nombreuses années, alors que ma semaine de travail s’achevait, la question du choix de l’eau vers laquelle se tourner ne se posait même pas_Quand on a Cassien à 40km de son domicile, à quoi bon aller chercher son bonheur ailleurs ? Mais le bonheur ne dure généralement qu’un temps, et la fin de la PDN m’a poussé à revenir vers des lieux plus tranquilles, plus accueillants, où de belles surprises m’attendaient_

Le paradis est ailleurs...

Il y a plus de 20 ans aujourd’hui, l’ère de la pêche de la carpe à l’aide des techniques dites « modernes » débuta dans le Var. St Cassien ouvra alors la voie de la PDN en France. Malheureusement, il est temps aujourd’hui de dire « mais ça_c’était avant ». Mal encadrée par des autorités absentes sur le terrain, la pêche de nuit dans le département 83 est désormais morte un peu partout, victime de son succès. Jugez-en par vous-même : Le carpiste est désormais malvenu à Cassien si on en juge les « ils sont encore là ? » _alors qu’il fait plus que jour ! Il se dit actuellement que vous ne pouvez même plus y dormir sans tente, et sans pêcher. Un comble quand on sait que sur des parcs naturels ultra protégés tels le Mercantour et d’autres, la mini tente des randonneurs est tolérée si elle est repliée à l’aube. Pas anticarpiste le Var ?

12


Sur Carcès, les weekends, seuls jours de pêche de nuit tolérés, deviennent de véritables enduros pour les carpistes désireux de faire « nocturne » en toute légalité. Le trapan, a été vidé de ses carpes il y a quelques années, et on a bien veillé alors d’éviter tout rempoissonnement de carpes afin de ne plus nous y voir. Le Revest va disparaitre. Des petites flaques telles que celle où j’ai eu la chance de prendre Stéphy et Olive il y a 1 0 ans sont désormais « Natura 2000 », et on veille bien à n’y voir aucune voiture garée la nuit tombée ; des petits barrages ont été vidangés et il faudra du temps pour qu’ils se reconstruisent halieutiquement parlant, si jamais on y introduit des carpes un jour.

Pour ce plan d’eau près de Carros dans le 06 à 20km de chez moi, les portes s’ouvrent à 8h30 du matin pour se refermer le soir vers 20h_au risque de rentrer chez soi à pied. Dans un tel contexte, inutile de vous dire que je prends sans aucun doute mes derniers permis de ma vie de carpiste. Voilà pourquoi le choix de se tourner vers la tranquillité de la rivière s’imposait à moi. Ceci dit, la pêche de nuit n’y est pas légale, non plus. La FD du Var ne va pas se compliquer la vie et se moque bien des carpistes, le principal étant que certains y prennent leur permis _

OLIVE, À L’ÉPOQUE OÙ CE PLAN D’EAU N’ÉTAIT PRATIQUEMENT PAS PÊCHÉ.

13


Direction l'eau courante!

J’ai dû attendre que ma fille sache nager pour me diriger vers la rivière en belle saison, car sur celle visée, tomber de la berge vous envoie directement dans 2m d’eau ; c’est un aspect à ne pas négliger. Lou a pû très vite apprécier la différence entre une salade « supermarché », et un bon barbecue-tomate-salade fraiche ! Bien sûr, les feux sont interdits ici aussi, mais le principal est de veiller à la végétation, de ne pas se faire prendre, et de laisser les lieux bien propres. En s’y prenant correctement, tout se passe sans aucun problème et dans le respect total de la nature. Placer ses lignes le soir, pouvoir s’endormir sous le chant des oiseaux sans avoir la hantise d’être réveillé avec une lampe torche dans les yeux devient une manne très rare dans la région PACA ; Franchement, dans quel pays vivons-nous ? En rivière, avec Lou, il n’est pas rare de visionner un petit « Harry Potter » ou « Narnia » sur lecteur DVD avant que le marchand de sable passe_et quand le film est interrompu par le cri d’un « Fox » _c’est encore mieux ! Au petit matin, le café (le vrai !), peut fumer sans avoir à se cacher. Il ne reste qu’à attendre que Lou « émerge »_pour la séance photo ! Ma photographe ne cesse de s’améliorer !

LA RIVIÈRE ET SES BARBECUES INFERNAUX !

Des avantages météorologiques certains en été Outre les avantages liés à la pêche de nuit, je dois avouer qu’il est très agréable en période estivale de se tenir sous une végétation épaisse, plutôt que sur des berges comme Cassien où la chaleur est parfois suffocante. De plus, l’eau de notre rivière fétiche peine à dépasser 21 °c, même au plus chaud de l’été, ce qui provoque un effet « CLIM » non négligeable aux abords de l’eau. L’aspect « tout est possible » reste bien sûr palpable chaque fois que nos cannes pêchent en eau courante, et je dois avouer qu’il était très agréable tout au long de l’été de se demander ce qui allait être découvert dans l’épuisette !

14


Des inconvénients aussi... Bien sûr, lorsque l’on a pris des habitudes de « grands espaces », et souvent pas les moins jolis comme Cassien, se retrouver avec si peu d’eau devant soi peut être très vite frustrant. Pêcher des rivières étroites peut rendre la pêche monotone, car les « possibilités » où les angles de pêche manquent ; certains collègues ne comprenaient pas que je puisse insister sur le secteur pratiquement chaque weekend durant 4 mois, sachant que mes cannes pouvaient difficilement être placées différemment. Dans ce genre de pêche, ce n’est pas le pêcheur qui bouge, mais le poisson ; le pêcheur doit concentrer tous ses efforts pour faire bouger le poisson vers lui_ Les seuls changements de configuration de pêche à attendre se produisent lors des grosses crues qui peuvent effectivement changer complètement la donne.

D AN S U N G NAGEAIT 8K 1 E D IR CETTE CU QUELQUES TEM PS LAC IL Y A

L’Automne dernier, d’immenses arbres furent emportés, et la tenue composée de gros troncs d’arbres morts et couchés sur la bordure d’en face que j’affectionnais fût transformée en « un billard sans saveur ». L’aspect « paysage » est également plus restreint lorsqu’on a les mêmes arbres en face toute la journée ; il est indéniable qu’avec 200Ha devant soi et de temps à autre un saut ou deux, le plaisir n’est pas le même. L’aspect combat est également nettement moins attrayant sur des rivières de faible largeur. En effet, il est largement écourté puisque le premier objectif est d’empêcher le poisson de s’enrouler autour d’un obstacle. Quand on a des nuits à un voir deux départs, il est logique « d’assurer le coup » au détriment du plaisir ; le nier serait se voiler la face. Même si je prends du plaisir à pêcher en rivière, les combats ne peuvent être comparables avec ceux effectués en bateau à 80m du bord, et dans une eau limpide, telle qu’au bras Nord de Cassien !

15


Technique Payante

N’ayant pas la chance d’habiter à proximité des deux principales rivières de la région, les amorçages préalables me ruineraient en gasoil. Ma stratégie consiste à trouver un poste à proximité d’une tenue et de l’amorcer chaque weekend, ce, à mon arrivée, mais également à mon départ du poste. La rivière étant étroite, une simple louche spécialement conçue pour lancer les graines au coup me permet d’espacer en arrivant deux kilos de tiger cuite en arrivant, et la même quantité est relancée en fin de we. Les bouillettes que j’utilise en rivière sont des « Superspices RTB 25mm » riches en Robin Red car elles font mouche sur n’importe quelle rivière. Le diamètre 25 me permet de limiter la capture de gros chevesnes très représentés sur le bief. Ceci dit, quand les grosses carpes sont de la partie, on ne les voit pas trop ! A chaque capture, deux poignées de billes sont relancées_Les poissons sont gros mais peu nombreux, mieux vaut ne pas les gaver.

LES FAMEUSES PASSE-PARTOUT MA LOULOU FIERE DE SA PRISE. METS TA CASQUETTE DROITE LOL ! « 25MM SUPERSPICE RTB »

Coté montage, j’utilise plutôt le nylon en corps de ligne pour éviter les bagnères, avec 7 ou 8m de tête de ligne 50/1 00 Tortue Trident. Il ne faut pas oublier que les montages vont être déposés non loin des obstacles, et mieux vaut être bien armé. Des plombs de 1 40g se libérant facilement en cas de casse, et des hameçons numéro 6 Hayabusa conviennent parfaitement. L’utilisation de back lead « maison » est de mise pour deux raisons ; d’une part, sur ce genre de rivière de faible largeur, LES « BACK LEAD » AU mieux vaut éviter que le poisson détecte les lignes en circulant, et d’autre part, cela évite les grosses MEILLEUR PRIX ! galères lors des combats de nuit. Le back permet également de limiter le « bagnèrage » au printemps en cas de plus fort courant, en les plaquant au fond_

16


Que de surprises...et pas que des bonnes!

La première surprise en me tournant vers cette rivière où je n’avais plus pêché depuis plus de 1 5ans, je l’ai eue quand Sébastien m’annonça des poids bien plus élevés que ce que j’avais pû connaitre par le passé. Ce fût très vite vérifié dès notre première sortie sur le poste qu’il affectionne, avec deux miroirs de 20,4kg et 1 9kg et 3 autres poissons plus modestes. Mon envie logique de voir ce que pouvait renfermer ce bief était décuplée et je me suis rapidement trouvé un poste afin de ne pas perturber le sien, et, qui sait, trouver de nouvelles beautés. D’autres curiosités ne manquèrent pas au fil des semaines. En effet, je m’interrogeais sur le fait qu’il manquait tantôt une pectorale, tantôt une ventrale sur plusieures des carpes capturées. Ce fût d’ailleurs le cas de cette massive 24kg extirpée par miracle d’un énorme tronc autour duquel elle tenta plusieurs fois de s’enrouler. Je ne dois ce poisson qu’au fait d’avoir eu le départ à 9h00 du matin. De nuit, les choses se seraient largement compliquées. Après avoir capturé plus de 25 miroirs pour une seule commune de 8kg, une enquête s’imposait : pourquoi autant de miroirs dont certaines abîmées, et si peu de communes ? La réponse ne tarda pas : j’ai clairement identifié plusieures carpes mutilées avec l’aide d’autres passionnés.

La faute à qui?

A l’ouverture des vannes du barrage ? Non, les carpes n’y survivraient pas_mais plutôt aux crétins qui s’amusent à prélever des carpes du lac pour les basculer sous l’ouvrage, dans le seul but de « se préparer des pêches faciles » quand la difficulté des lacs se fera trop forte pour les mauvais pêcheurs qu’ils sont sans aucun doute_Si ces décérébrés pouvaient comprendre qu’à la première crue importante, ces poissons dévaleront sur des secteurs de rivières où ils ne les reverront sans doute jamais ! Laisser les poissons là où on les capture semble être une tâche insurmontable pour certains carpeux.

CE MÂLE DE 24KG, A PERDU UNE VENTRALE, ET NAGEAIT EN D’AUTRES LIEUX 2 ANS PLUS TÔT…

17


le eflexion sur r et n o si en no t r e Compreh le biotope de et t en em t r c o mp o e ée dame carp ér éf r p e n g a p com

L

Besoin en glucides

es glucides sont diversement représentés dans la bio flore aquatique: la cellulose est la base architecturale, l’amidon la forme de stockage. Certains cyprinidés herbivores ont la capacité de les digérer et d’en profiter. La carpe, omnivore à tendance carnivore, consomme occasionnellement des végétaux aquatiques. La carpe n’a pas l’équipement enzymatique nécessaire à la digestion de la cellulose. En revanche, elle possède des amylases qui autorisent la digestion de l’amidon qui sera, par conséquent, le glucide de choix. Expérimentalement, la forme la mieux utilisée est l’amidon alpha. Les chaînes plus courtes nécessitent moins de digestion et de fragmentation et représentent une forme de glucides utile dans l’alimentation de la carpe. La quantité de glucides dans la ration doit prendre en compte leur coefficient d’assimilation. Ce coefficient est faible, inférieur à celui des lipides et des protéines (75 à 95% suivant la source de protéines). Lorsque les températures élevées le permettent, les glucides absorbés au niveau intestinal sont stockés dans le foie ou les muscles sous forme de glycogène (forme animal du stockage glucidique) ou de triglycérides dans le foie, les muscles ou dans la cavité cœlomique. Le stockage sous forme de glycogène ne se fait qu’avec un rendement de 1 ,2%. On démontre des variations de stockage des glucides en fonction de l’alimentation distribuée : Le régime alimentaire influe sur la quantité de glycogène stocké par la Carpe.

18


Besoin en protéines La Carpe présente un régime omnivore à tendance carnivore. Les proies capturées sont constituées principalement de protéines. Parallèlement, la Carpe possède les enzymes nécessaires à leur digestion. Chez les poissons, les protéines sont utilisées à des fins énergétiques. Les besoins sont importants et très variables selon les espèces et leur biologie. Dans le milieu naturel, le bactérioplancton, le phytoplancton et le zooplancton sont des apports azotés primordiaux. La carpe peut présenter, en fonction de la richesse du biotope, un bilan azoté positif, négatif ou équilibré. L’alimentation complémentaire a pour but de maintenir ce bilan au dessus de l’équilibre afin de permettre une synthèse tissulaire correcte et donc une croissance continue. L’excrétion de l’azote se fait sous trois formes : l’urée, l’ammoniac sous forme moléculaire et sous forme ionisée : les ions ammonium NH4+. Chez les poissons, l’ammoniac, synthétisé au niveau du foie, représente la principale forme d’excrétion de l’azote. Chez la Carpe, il représenterait entre 5 et 40% de l’excrétion azotée . L’ammoniac est excrété par plusieurs voies : diffusion branchiale passive de la forme NH3, diffusion branchiale passive de la forme ionisée, échange actif au niveau des canaux ioniques des branchies où les ions subissent un échange avec des ions sodium, dans les conditions normales, la diffusion passive de l’ammoniac couvre la totalité de l’excrétion de l’ammoniac. L’échange actif ammonium-sodium présente une importance variable selon les espèces de poissons . L’excrétion sous forme d’urée est la voie d’excrétion principale chez la Carpe. L’ensemble de ces processus intervient aussi dans l’osmo-régulation. i Il s’avère que les besoins en protéines de la carpe varient en fonction de la qualité de la ration distribuée et principalement de sa valeur énergétique. En effet, on a démontré que les performances des carpes sont améliorées lorsque, pour un taux de protéines constant, on passe d’une teneur en lipides du régime de 5% à 1 5%.

19


En outre, on démontre que l’adjonction de lipides à la ration permet d’abaisser les besoins en protéines. Donc, pour un niveau énergétique supérieur, l’absorption protéique et l’anabolisme protéique sont améliorés.On a déterminé, par la suite, le RPC optimal pour la croissance. Leurs travaux ont porté sur des juvéniles pesant 4,2g. Expérimentalement, le rapport optimal est 41 ,5% de protéines et 5% de lipides, au même niveau que le rapport 32,5% protéines et 5% lipides.

Besoins en lipides

Les lipides constituent la source d’énergie principale pour la carpe. les matières grasses présentent le meilleur rendement entre énergie brute et énergie métabolisable : 85%. Lorsque le régime de la carpe est carencé en protéines, le poisson consomme volontairement des lipides afin de maintenir son activité et de couvrir les besoins en relation avec cette dernière. Les taux de lipides tolérés dans les rations des carpes communes vont de 5% à 20%, l’important étant surtout le rapport protéines/lipides. Certains ne peuvent être synthétisés par la carpe: les acides gras essentiels. Chez la carpe, il s’agit de l’acide linoléique et de l’acide linolénique.

Besoins en vitamines et minéraux

Les vitamines et sels minéraux sont des composants alimentaires que l'on doit surveiller car des carences peuvent conduire rapidement à une réduction de la croissance. Comparativement aux mammifères, les poissons ont des besoins supérieurs en vitamines. Cependant, les besoins précis ne sont pas déterminés pour toutes les vitamines: A,D,E,K,Thiamine,Riboflavine,Pirydoxine,Acide pantothénique,Niacine,Acide folique,B1 2,Biotine,Acide ascorbique, Inositol,Choline. Besoins minimaux en vitamines pour la croissance de jeunes carpes, acide ascorbique ou vitamine C, la qualité de l’eau peuvent induire une baisse du taux de vitamine C dans le foie et une diminution de l’activité de la gluconolactone oxydase (enzyme responsable de la synthèse de la vitamine C),la vitamine E, ou a-tocophérol. Le rôle de cette vitamine est primordial dans la protection des lipides contre l’autooxydation. Les besoins en vitamine E seront, par conséquent, dépendants du taux de lipides dans la ration. En effet, pour un régime contenant un taux de méthyl-linoléate de 5%, le gain de poids se stabilise pour un taux de a-tocophérol de 30 mg/1 00g de régime.

20


Les aliments de la Carpe dans son biotope

Dans son milieu naturel, la Carpe consomme des aliments variés. Les proies ingérées diffèrent en fonction de l’âge du poisson, de la saison et des autres environnementaux.

Aliments consommés de la larve au juvénile:

En milieu naturel, les larves de carpe subissent des pertes importantes dues à la prédation. Dans un premier temps, la bouche n’est pas perforée et l’alimentation se fait par absorption de réserves vitellines. Conventionnellement, le stade larvaire s’arrête lorsque le jeune poisson présente une morphologie identique à l’adulte, c’est à dire dès ouverture de l’orifice buccal, apparition des branchies et gonflement de la vessie natatoire. Les bactéries sont consommées par la carpe à tout âge de manière passive. Pourtant, cette alimentation constitue une source de protéines importante. La consommation se fait à l’occasion d’un filtrage au niveau des branchies au cours duquel des particules organiques inertes sont ingérées. Les bactéries recouvrant ces détritus sont avalées. En outre, le bactérioplancton (ensemble des bactéries présentes dans le milieu aquatique) sert de nourriture à la suite de la pyramide alimentaire (phytoplancton, zooplancton, faune benthique) qui, à son tour, constitue la nourriture de la carpe. Les protozoaires constituent une microfaune de faible diamètre, disponible en grande quantité. Ils représentent une source de nourriture incontournable pour la larve de carpe après l’éclosion. Le phytoplancton regroupe des centaines d’espèces dont la densité varie, dans le milieu naturel, en fonction de la qualité des eaux. La teneur en oxygène, le pH, la salinité, la profondeur, par exemple, sont des facteurs limitants au développement de certaines espèces. (Daphnia longispina et Bosmina longirostris), larves de copépodes « nauplius », rotifères. Quant aux espèces de grandes tailles, ce sont des représentants de la famille des cladocères (Daphnia magna et Daphnia pulex) et des copépodes adultes.

21


Les algues planctoniques constituent principalement la source de nourriture du zooplancton et de certains invertébrés benthiques. Au cours du filtrage de l’eau respiratoire, la larve de Carpe ingère aussi des particules phytoplanctoniques. Le zooplancton regroupe aussi de multiples espèces de différents calibres et qui se nourrissent de phytoplancton, de bactérioplancton, de protozoaires et de zooplancton de petite taille pour les plus grandes espèces. La larve de Carpe se nourrit dans les premiers jours des espèces les plus petites fixées sur les végétaux et immobiles. Dès que l’alevin est en mesure de chasser, il s’alimente par prédation aux dépends des formes plus volumineuses. Les petites espèces (moins de 1 ,5mm) regroupent certaines espèces de cladocères.

Aliments de la carpe adulte Sont activement recherchés: fourmis mouches daphnies vers moustiques

Les aliments végétaux

La carpe présente une forte activité de pâture. En effet, les plantes aquatiques occupent une grande partie du régime alimentaire quotidien. Elles sont ingérées soit volontairement,soit au cours de la consommation d’éléments animaux fixés sur ces dernières.

22


Les aliments végétaux peuvent se diviser en plusieurs catégories : les plantes aquatiques, enracinées aux fonds (Elodea, Callitriche, Myriophyllum, Ceratophyllum, Ludwigia, Hottonia), les plantes de surface, aux racines libres flottantes (Lemna, Riccia, Azolla), les algues filamenteuses (Cladophora, Vaucheria). Parallèlement à ces aliments végétaux d’origine aquatique, la carpe peut être amenée à consommer des fruits tombés d’un arbre surplombant le plan d’eau tels que des abricots, des pommes, des cerises, des prunes. La carpe peut consommer, suite à l’amorçage des pêcheurs, des céréales telles que blé, avoine, riz, maïs, orge, mais aussi soja, pois, chènevis, haricot.

Les variations des habitudes alimentaires Variations saisonnières du régime alimentaire de la Carpe

Le régime alimentaire de la Carpe varie physiologiquement avec les saisons.. Le rythme alimentaire réduit en saison hivernale conduit la Carpe à se tourner vers la nourriture la plus accessible. L’eau froide interdit tout développement des planctons. En revanche, la faune benthique est très développée (chironomes et tubifex). Le zooplancton se restreint à des éléments isolés du type Daphnia. Avec le réchauffement progressif des couches supérieures des eaux et l’allongement de la photopériode, l’équilibre de la faune varie. En effet, les phytoplanctons et zooplanctons se développent massivement. Parallèlement, les éléments benthiques se maintiennent quantitativement. Le régime de la Carpe s’oriente alors vers la planctophagie : consommation de grands crustacés de type Daphnia dont la démographie a explosé. Certaines années, lorsque la température reste basse, les modifications de la faune tardent à intervenir et le régime à base d’éléments benthique peut persister jusqu’au mois de mai. En été, la tendance climatique amorcée au printemps persiste. Les fortes températures modifient la solubilité de l’oxygène dans les différentes couches du plan d’eau. Les carpes présentent plusieurs tropismes qui vont les guider vers les eaux tempérées, riche en oxygène et riche en alimentation (respectivement thermotropisme, branchiotropisme et trophotropisme). A cette saison, les zones de bordures et peuplées d’herbiers correspondent précisément aux exigences des carpes. En effet, la saturation en oxygène dissout est de 3 à 4mg/L . La faune subit un bouleversement au profit des organismes associés à la végétation (zoopériphyton) et aux dépends du plancton.

23


Les aliments consommés sont des gastéropodes (limna, physa), des copépodes (Macrocyclopes), des oligochètes (Lumbiculus variegatus).on a constaté que les carpes choisissaient les plantes aquatiques molles aux dépends des plantes dures. Ainsi, leur comportement alimentaire les guidera vers les joncs, Potamot et Glycérine flottante et les éloignera des Carex et Typha. Lorsque les températures baissent et que la photopériode décroît, le régime est transitionnel. Il passe des habitudes estivales aux habitudes hivernales plus ou moins brutalement suivant la courbe de températures. La carpe subit un pic dans son alimentation afin de constituer des réserves graisseuses en vue de la période froide. C’est pourquoi, toute alimentation est bonne à prendre.

Variations journalières du régime alimentaire Les variations journalières du régime alimentaire de la Carpe sont assimilables à un rythme alimentaire. En effet, la carpe se nourrit à l’aube et à la tombée de la nuit, la carpe se nourrit d’une part entre 1 9h et 22h30 et d’autre part entre 4h30 et 7h. Il ne s’agit que de deux périodes principales. En effet, de nombreux pêcheurs capturent des carpes en pleine journée. Dans des milieux fluviatiles la densité en micro-organismes subit deux pics à l’aube et au crépuscule. En outre, les larves de chironomes présentent un rythme nocturne. L’activité alimentaire semble synchronisée sur le rythme circadien. Dans la pratique, les carpes deviennent actives quelques heures avant la distribution de l’alimentation. Si cette distribution est décalée de quelques heures, sous lumière artificielle, la période d’activité se décale d’autant sur un délai de 3 jours maximum . L’augmentation de la fréquence de la prise alimentaire en été peut s’expliquer par l’augmentation de la température et donc de l’efficacité digestive, associée à une raréfaction des proie.

Variations du régime alimentaire de la carpe en fonction de l'age

Entre le stade larvaire et le stade adulte, le régime de la Carpe va évoluer en fonction des besoins du poisson. L’alevin se nourrit exclusivement de plancton de petite taille. Dès que sa taille le permet, la Carpe s’oriente vers des organismes de plus gros calibre qu’elle trouve principalement sur le benthos ou entre deux eaux. Préférentiellement, la faune benthique monopolisera le régime de la Carpe. Pourtant, lorsque ce-dernier n’est plus disponible, le zooplancton de grosse taille sera la nourriture choisie .

24


Enfin, plus la Carpe vieillit, plus sa préférence pour les organismes benthiques sera grande. Les très vieilles carpes conserve un régime constant durant une grande partie de l’année : écrevisses, dressènes, anodontes, gastéropodes divers, petits poissons.

Autres facteurs influencant le régime de la carpe - Le sexe : en été, il est reconnu que les femelles se nourrissent plus que les mâles. - La profondeur des fonds de l’habitat : une faible profondeur modifiera la solubilité de l’oxygène et subira des variations thermiques plus fréquentes et brutales. Les habitudes alimentaires seront instables. - La nature des fonds : dans les gravières, les carpes orientent leur régime vers des organismes benthiques (crustacés et mollusques) alors que dans des étangs vaseux, la consommation de chironomes sera énormes. - L’accessibilité de la nourriture : sur un plan d’eau pêché, l’amorce peut constituer une nourriture facile et modifier temporairement ou à plus long terme le comportement alimentaire .

Conclusion Connaitre nos compagnes de jeu a une importance capitale pour nos resultat. J'espère que cette lecture vous aura appris beaucoup sur dame carpe à vous de vous en servir pour les leurrer les trouver et les comprendre

Bonne peche à tous Cedric Cappaert 25


re Dans l'’ant du BARRAGE

M

LES ZODIACS SONT CHARGÉS ET HOP DIRECTION UN POSTE QUE J’AFFECTIONNE PARTICULIÈREMENT.

e voilà en vacances et donc en direction d’un grand lac de barrage pour une session de 5 jours. Après 6 heures de route, me voilà enfin arrivé sur les berges de cette magnifique étendue d’eau serpentant au milieu des montagnes. Je fais donc un repérage des lieux puis je passe voir les postes libres. La journée passe très vite avec l’installation et la nuit tombe assez vite je suis paré pour toutes éventualités Pour cette première nuit le moral est au beau fixe car c’est plutôt bien parti avec 4 départs et combats en zod au milieu de l’obscurité. Le pied..!! Mon amorçage à l’air de payer TOUT EST EN PLACE ÇA PÊCHE

26


Changement de stratégie

A partir de la deuxième nuit le lac monte à vitesse grand V, il charrie branches et troncs en surface et avec ça!! La fraie se fait sentir_.. les carpes frayent plus bas dans une hanse du lac comme quoi rien n’est jamais acquis dans la pêche, juste 3 départs pendant les 48heures suivant. Les carpes se sont calmées net mais l’essentiel est d’avoir touché la première nuit et d’être au bord de l’eau, malgré tout il me reste deux nuits pour espérer toucher une belle qui nage dans ce lieu magique__. Dernier préparatif avant de poser les montages pour cette dernière nuit mais je le sens bien tout est reposé et j’ai modifié la stratégie pour voir ce que ça pouvais apporter de plus. J’essaie un montage avec deux billes flottantes de 1 0 cm vont t’elles porter ses fruits?

27


Avec quoi?

Pour parler montage et stratégie : une tête de ligne en dressen X en 70 centièmes avec un clip plomb, en guise de plomb un caillou avec un élastique et en bas de ligne montage combi 40lbs et un hameçon N°2 superstrong : du simple et du solide tout ce qu’il faut à mon goût dans ces lieux encombrés. Pour l’amorçage se sera une pêche au spot avec 200 gr de bille scopex squid coupé en deux et trempées dans du liquide de foie et quelques pelles de graines viendront agrémenter le tout (tiger et chènevis mélanger)

.

Le Dernier Coucher de soleil de cette session promettant une bonne nuit. Pour cette dernière nuit, la cerise sur le gâteau tant espérée est arrivée ; j’ai la chance de poser cette grosse mémère bien grasse sur mon tapis. La session se termine plutôt bien, il est maintenant temps de plier et de rejoindre la mise à l’eau pour quitter ce superbe lac, mais je reviendrais bientôt _

LAMBERT Nicolas

28


n o i t a t n e Pres

B

onjour à tous, je me présente, Sébastien Mounier 35 ans originaire du département de la Loire, je pêche depuis mon plus jeune âge. J’ai commencé à pêcher les poissons chats dans un plan d’eau près de chez moi

avec une petite canne et quelques asticots. Un jour je pêchais, j’ai vu un carpiste prendre une carpe sur les bons anciens détecteurs Optonic, et la je suis resté bouche bée, j’étais en admiration !!! C’est alors que tout doucement j’ai commencé à m’équiper pour pêcher la carpe dans les petits plans d’eau de ma région. Cette période reste pour moi exceptionnelle du point de vue de la découverte de la pêche à la carpe moderne_ Un jour, je suis rentré chez un détaillant de pêche pour acheter quelques petites bricoles, et de fil en aiguille, nous avons sympathisé et il m’a beaucoup appris sur cette pêche et nous sommes devenu amis_. Depuis Gérard Casagrande propriétaire du magasin Top Loisirs Pêche à Bonson me sponsorise et me suit dans la compétition et mes longues sessions ainsi que la superbe marque Starbaits qui m’aide dans ma passion_

Le plastique c'est...

Je pêche du mois de Janvier au mois de décembre, que ce soit en étangs, lacs ou rivières, je réponds présent et essaye de m’adapter à la saison et à l’alimentation des poissons _ Je pêche beaucoup avec des montages tricheurs (le plastique c’est fantastique) ce qui m’a permis de prendre pas mal de carpes et quelques beaux spécimens, surtout quand les carpes nous boudent, cela peut nous sauver du capot. Pour moi la pêche reste avant tout un plaisir et une passion ou je reste des heures à l’affut_. J’apprends tous les jours au bord de l’eau et j’accorde de l’importance à observer l’eau et le comportement des poissons car nous avons tous beaucoup à apprendre sur leur milieu de vie.

29


Les appats

Pour en revenir aux appâts flottants, j’en utilise plusieurs sortes, et sur différents montages avec des faux maïs, les dumbells et beaucoup de sortes de billes flottantes. Petite astuce pour choisir la couleur de départ : regarder, en fonction du substrat et de la couleur de l'eau, quelle est celle qui se détache le plus il ne faut pas hésiter à varier les présentations. En tout cas, les appâts flottants ont sauvé bien des capots et continueront de prendre des centaines de carpes...

Les montages

Personnellement j’aime bien 2 sortes de montage pour pêcher en flottante : -Le d-rig classique, esché d’une bille ou d’un dumbells ou en tricheur... Le montage 360 est aussi très bien Ma première impression positive passée, il en résulte une multitude de confusions qui ont éveillé des doutes chez la plupart des passionnés que nous sommes. Pour finir, hésitez pas a pêcher avec des leurres artificiels si vous êtes réticent, vous risquez d’avoir des belles surprises et pourquoi pas la carpe de votre vie.

MOUNIER Sebastien

30


ertee la Charente v u o c e d a l d A

V

oila déjà trois ans que j’ai emménagé dans ce beau département qu’est la Charente. J’ai commencé par tremper les lignes sur les fameux lacs de hautes Charentes qui sont d’ailleurs très complexe de pêche avec des poissons de taille moyenne mais d’une vivacité incroyable mais la n’est pas le sujet du moment je préfère parler d’une rivière sublime ou depuis mon arrivée je n’ai point encore tremper les cannes donc décision prise objectif 201 5 découvrir cette rivière et ces sujets.

31


Observation

Et c'est parti pour une journée de repérage sur les bords de la Charente tellement d’endroits intéressants à pêcher je ne sais plus où donner de la tête donc il va bien falloir un moment donné porter son choix quelque part,chose faite quand je trouve un endroit avec une grosse nappe de nénuphars je me dis dans mon esprit que forcement les carpes doivent passer par ici et encore plus quand je vois sur la bordure des anodontes plus grosses que ma main. Allez c'est parti je sors la canne à sonder (eh oui difficile de se promener avec le zod) sondage rapide vu la topographie qui ressemble à un canal une petite plate forme de chaque côté de la berge avec une cassure qui tombe à pic dans quatre mètres d’eau. Bon allez je vais tester, premier amorçage premier spot obligatoire les nénuphars où je vais déverser un kilo de choco range de chez SO CARPE mélangé à deux kilos de graines mélangées pois et tiger nuts sur la berge d’en face un kilo de choco range mais réparti sur une grande longueur histoire de faire fouiller un peu les poissons et bien sur le milieu de la rivière ne sera pas oublié. En bas des cassures elles se verront arrosées de choco range aussi,et cela tous les trois jours.

32


Vendredi arrive enfin le week-end mais famille oblige le temps de pêche est très court donc ça sera une arrivée tardive sur le poste pour un départ très tôt alors il reste à espérer que le poisson soit réceptif à l’amorçage. Première canne eschée d’une choco range 1 4mm avec un faux grain de maïs phosphorescent et un stick sur une base fruitée afin d’être sûr que l'hameçon soit opérationnel dans les nénuphars les autres cannes sont également eschées de choco range en 1 4mm une canne rejoint la berge d’en face sur cette petite plateforme et les deux autres dans le milieu de la rivière à des distances différentes pour voir le passage du poisson.

Classique mais solide

Coté montage rien d'exceptionnel si ce n’est du solide, un nylon en 38/1 00, une arrachée en 60/1 00 de 1 5m un leadcore camou en 25LBS ,clip plomb avec un plomb de 1 30g, pour le bas de ligne une tresse gaînée de 20 cm en 25lbs, un hameçon taille 2, un aligneur, tout ça distribué par SO CARPE ça va permettre de tester tout ce petit matériel..

Le combat

20H 30 tout est tendu, plus qu'à attendre les touches cela ne tarde pas, première touche sur la berge en face un joli chevenne ,allez on relance et une dizaine de billes par dessus ,petit repas et hop dans le duvet. A peine le temps de finir une partie de candy crush ,la canne qui est dans les nénuphars démarre, prise de contact le poisson est vivace et procure un combat intense j’avais oublié la sensation des carpes de rivières. Après environ 1 5 minutes de bataille, elle rejoint l’épuisette,quelle joie ma première carpe de Charente. Direction la pesée, elle avoisine les 1 2kgs, il reste la petite séance photo souvenir et retour à l’eau.

33


Le reste de la nuit sera calme hormis des chevennes (pas de tout repos la pêche en rivière) ,5H30 il est l’heure de plier bagages mais avant de quitter le poste j’arrose les spots avec un kilo de billes toujours les CHOCO RANGE. Je reprends l’amorçage pour retourner pêcher vendredi prochain,toujours le même festin tous les trois jours graines et billes.

La semaine suivante

Vendredi arrive enfin donc direction la pêche, à mon arrivée il y a déjà de l’activité ,20h tout est tendu à peine une heure de pêche et déjà le premier run sur la berge d’en face je prends contact et là RIEN la déception je retends la canne mais avec un stick ce coup ci, 23H encore une touche mais ce coup là ce sera un chevenne pfffff. Dur de retendre précisément sur la plate-forme en face en pleine nuit, les carpes n’arrêtent pas de sauter sur le coup je suis plutôt confiant, mais hélas je ne devais pas être sur la plate-forme car aucune touche. Heureusement au petit matin la canne qui pêche les nénuphars se met à dérouler et c'est un combat musclé qui attend ma petite 1 0pied 3 livres. Après m’avoir donné du fil à retordre la belle rejoint l’épuisette,comme la dernière fois elle avoisine les 1 2kgs à croire qu’elles sont calibrées à ce poids là.

Il est l’heure de quitter le poste mais ce coup ci je vais chercher un autre spot sur la Charente afin de voir si quelques poissons un peu plus gras s'y promènent mais quel régal de retrouver les plaisirs de la rivière avec des carpes vierges de piqûres et ultras combatives, toutes les sensations qui font ce pourquoi j’ aime tellement cette pêche.

Bonne déroule à tous et toutes. Karime Caulier 34


s un Pêche danmpliqué étang co

U

ne après-midi de repérage autour de l'étang de 8 hectares qui se trouve à 5 minutes de chez moi (du coté de Lens Pas de Calais), je me baladais autour de l'étang avec ma canne pour pouvoir faire un sondage et un repérage visuel. J'ai discuté avec des pêcheurs locaux qui m’ont confirmé que les pêches étaient compliquées dans ce plan d'eau, le fait d'entendre ça, cela me motivait d'avantage à tendre mes lignes. Impatient! Après cette après-midi de repérage me voilà parti pour une session de 24 heures au bord de l'eau à un endroit stratégique bien choisi. J'ai pû voir pendant mon sondage la présence d'herbier, d'une cassure et d'un plateau.

Classique mais piquant

J'ai décidé de poser une canne sur un fond constant dans environ 3 mètres d'eau avec présence d'herbier j'ai donc mis ma ligne dans une trouée avec une pop up, l'autre canne est posée sur un plateau un peu vaseux à environ 1 m50 d'eau à la bouillette au foie et la troisième à la bouillette épicée cannes posées au pied de la cassure avec un fond composé de cailloux et sableux.

35


Le fond est sans obstacles importants et vaseux, j'ai choisi des bas de lignes basiques, un bas de ligne en tresse souple de 1 5 cm environ ce qui permet une aisance de déplacement de l'appât dans l'eau et l'appât ne s'enfonce pas dans la vase. ME VOILÀ INSTALLÉ. UNE PÊCHE COMPLIQUÉE COMMENCE.

Une canne, un stick

Sur les montages je mets des hameçons extrêmement piquants qui pénètrent sans problème dans la lèvre du poisson et un plomb de 92grammes ainsi qu'un arraché de 8m en tresse 28centieme et un leadcore. Au niveau des appâts j'ai choisi une bouillette épicée une à la bouillette au foie et une pop up de couleur flash pour jouer sur la curiosité du poisson.. J'ai choisi un amorçage conçu de pellet boosté au foie et une autre partie boosté aux épices et de chènevis sur une large zone le tout complété de bouillettes (épice et au foie) avec lesquelles je pêche. Chaque bas de ligne est lancé avec un stick de pellet boosté. Une commune de 11 kg 500 pour la nuit elle n’a pas résisté au gout de la pop up face à l'herbier. Une grosse mémère de 23kg qui me rend visite pour le final. Elle n'a pas résisté au gout épice qui était sur le plateau.

Lefebvre Jeremy

36


6h00 9 e d s i m a e s entr u o f e d e h C PE

N

ous décidons de faire une pêche en rivière sur la Marne avec mon ami Dimitri qui me contacte par téléphone. Nous étions motivés pour rendre visite à ce site sauvage d'une quarantaine de mètres de large avec des obstacles tels que branches immergées, nénuphars, herbiers. En arrivant chez lui, autour d'un café bien mérité après 1 h30 de trajet pour aller à sa rencontre, nous mettons en place notre stratégie de pêche. Nous décidons de faire deux nuits sur un poste, et deux autres nuits sur un autre poste.

Amorcage maison

En arrivant sur notre premier emplacement, nous décidons de pêcher avec deux cannes chacun sur une zone de pêche bien précise, que Dimitri a pû amorcer une semaine auparavant avec des billes que nous avons élaborées ensemble, à base d'un arôme mûre et d'une huile essentielle de poivre noir. Après discussion, il est décidé que je pêcherai avec mes deux cannes en amont et lui en aval de la rivière pour ce premier 48h00. Nous commençons donc par sonder le poste de chacun, pour moi nous trouvons une profondeur de 2.80m en bordure sur ma droite, avec un haut fond à 1 .60m; je décide de mettre une canne à cet endroit, et la seconde sera placée en bordure des nénuphars à une quarantaine de mètres sur ma gauche. .

37


Mon ami Dimitri, après une recherche bien approfondie sur sa zone, décide de mettre une canne en pleine eau proche d'un tas de branches immergées à 80m de notre berge, dans une profondeur de 2.20m, et pour sa deuxième canne, il opte plus pour une pêche à une vingtaine de mètres de la bordure de la berge opposée, dans une trouée de nénuphars. La confiance est là pour la suite des opérations.

Ca commence mal, on change.

Pour cette pêche nous utilisons une arrachée en leadcore de 45 lbs, une tresse de 35 lbs en corps de ligne et pour le bas de ligne des hameçons fort de fer numéro 4. Après avoir fini de placer nos cannes, nous décidons de boire un café bien mérité, dans l’espoir de fêter les moments à venir avec Dimitri; au bout de 1 0 minutes de pêche, un départ violent se fait ressentir sur ma canne placée sur le haut fond, je prends contact immédiatement et la carpe me fait un gros latéral dans les branches de bordure, ce qui se termine par une décroche_ quelle déception pour ce poisson manqué! Après cette décroche, je replace ma canne dans les mêmes conditions, et 1 h30 plus tard, elle redémarre; cette fois-ci la carpe est bien piquée et après une lutte acharnée, elle se décroche à nouveau dans les nénuphars à une dizaine de mètres de l’épuisette_ manque de chance_ hameçons trop petits?? Nous décidons alors de ramener nos montages pour les équiper d’hameçons Fox fort de fer numéro 2. Une bonne heure se passe, nous sommes dans le doute et soudain un départ se produit sur ma canne dans les nénuphars; un combat de malade et après plus de 20 minutes d'acharnement une belle des eaux est mise au sec pour un poids de 20.8kg, une commune avec des couleurs magnifiques_ à ce moment là, nous sommes heureux de cette belle prise.

38


Un quart d'heure plus tard, un départ surgit sur la canne de Dimitri en pleine eau, un combat de fou commence et le poisson ne veut pas venir, mais Dimitri tient bon et finit par mettre au sec une commune de 1 7kg000. Après la séance photo et les bras un peu fatigués, il est l'heure de faire à manger avec un petit barbecue pour reprendre un peu de force entre amis, et après ce bon repas, vers 20h30, nous regardons l'eau comme deux enfants en extase devant cette nature à couper le souffle. Dans l’eau c’est le calme plat, plus d’activité sur le poste, la nuit se passe sans un départ ainsi que la journée suivante.

On déménage

Nous voyons pour changer de poste et nous partons sur une zone en amont à une distance de 800m plus loin. En arrivant sur le poste, on constate rapidement une forte activité par des fouilles et quelques marsouinages. Nous nous installons rapidement en regroupant nos quatre cannes, mais toujours deux pour moi et deux pour Dimitri. Je place mes deux cannes sur la bordure d'en face vers des arbres immergés et Dimitri en place une sur la berge opposée, à une centaine de mètres des miennes et l'autre à 35m de notre berge. Nous optons pour un amorçage différent avec nos billes mûres maison en 24 mm et 20 mm, quelques billes coupées en deux, arrosées d'un nappage mûre de chez Rod sur un petit lit de pellet anchois, sardines_ 1 5h30 départ sur une des cannes de Dimitri et là une belle commune se laisse séduire et finit dans le triangle magique pour un poids de 20.2 kg Le temps passe, il est 20h00 et là une de mes cannes s'emballe, j'entame le combat et je me rends compte que c’est du lourd_ elle se tanke dans les branches de bordure, je n'y crois plus,

39


Dimitri me demande si j'ai toujours le contact mais ce n’est plus le cas_ mais surprise, elle finit par se libérer et quel soulagement pour nous_ nous finissons par la mettre sur le tapis. Je n'en reviens pas, une belle commune à nouveau, d'un poids de 20.00kg tout rond.

Bipbippp...

Les départs s'enchaînent, une commune de 9.00kg pour Dimitri, suivi d’un doublé_ Nous étions comme des fous, pour moi une commune de 1 9.3kg et une miroir de 1 4.00kg pour Dimitri.

La nuit se passe, plus un bip ne retentit. Dès le lendemain matin, nous procédons alors à un rappel d'appâts sur les cannes avec une centaine de billes par canne, mais plus rien n'y fait, Madame carpe a décidé de fermer la bouche.

40


La dernière nuit s'annonce difficile, mais contre toute attente, à 23h30 Dimitri entend un bip sur sa canne puis plus rien_ 1 0minutes plus tard, la canne démarre et une commune de 1 2.00kg nous rejoint, il est aux anges. Nous entendons au même moment des sauts de carpes à une cinquantaine de mètres, ce qui annonce le retour des poissons.

A 4h00 du matin, Dimitri enregistre un doublé, je l'aide avec une de ses cannes et épuise une miroir de 1 5.00kg et Dimitri une commune de 1 6.00kg.

Et puis plus rien, cette pêche se terminera comme ça, avec des souvenirs plein la tête et des moments gravés à jamais dans nos mémoires, que de bons souvenirs partagés avec mon ami Dimitri.

Christophe POUTHIER

41


tion a t n e s E r P

Bonjour à tous, je viens vous présenter le G.R Carpe Centre (Groupement Régional Carpe Centre), nous faisons partie du G.N Carpe (Groupement National Carpe) depuis plus de 11 ans. Il y a environ 7 ans, c’est M. Eric FOURNIER qui a pris la présidence du G.R.Carpe Centre et nous avons depuis, pû organiser dans notre belle région de nombreuses manifestations de pêche. Chaque année ou presque, nous faisons les qualifications du Championnat de France Sénior sur différents lieux de pêche, rivières et plans d’eau dans les différents départements de la Région. Les qualifications se déroulent sur 2 manches, une manche plan d’eau qui dure minimum 48h et une manche rivière minimum 72h, à la fin de chaque manche nous faisons un classement. Et à l’issue de ces deux manches un classement final est fait avec les 2 précédents pour connaître les équipes qui participeront à la finale du championnat de France.

Photo de M. GUGLIELMI Jean François et M.BATAILLE Mickaël avec le plus gros poisson des qualifs 2015, 17.320 Kg Les finales des championnats de France Sénior sont organisées tous les ans dans les régions qui souhaitent les accueillir. C’est pour cela qu’en 201 2 et en 201 4 nous avons eu le plaisir d’accueillir la finale du Championnat de France Sénior.

42


En 201 2 deux équipes de la région Centre ont terminé sur le podium, en 2ème et 3ème place, et nous avons aussi gagné le titre de Champion de France par équipe. En 201 4 nous avons terminé 2ème par équipe (ce qui est très bien aussi).

Toutes les équipes participant à la Finale des Championnats de France 2014 en Région Centre Mais il n’y a pas que les qualifs et finales dans la vie du GR, non, nous avons aussi eu le privilège et la joie de faire en 2011 la Coupe des Clubs, cette compétition regroupe tous les clubs de France (ceux qui veulent bien sûr y participer). Cette Coupe s’est déroulée sur la Lac de Rillé (37) et ce fut une très belle compétition. Et enfin depuis 3 ans, nous avons créée la Coupe du Centre, une compétition conviviale qui nous permet de nous retrouver et d’accueillir de nouveaux pêcheurs. Elle se déroule tous les ans aux alentours du 1 4 juillet sur le Cher à Savonnières (37), venez donc y participer et nous découvrir.

Toutes les équipes de la Coupe du Centre 2014 avec nos Champions en titre M. BEAUGENDRE Loïc et M. DELEPINE Marcel Et voilà j’espère que vous nous connaissez un peu mieux et que l’on pourra se retrouver sur notre Facebook (GR Carpe Centre) ou bien même au bord de l’eau lors de nos différentes manifestations.

A bientôt Lucie FOURNIER (Secrétaire GR Centre)

43


e d g n E ta

oy r e n Men

L'

étang de Menneroy qui a ouvert ses portes en 2009 est une ancienne gravière situé sur la commune de Bray en Val dans le Loiret (45). Sur une superficie totale de 1 7,5 hectares avec des profondeurs comprises entre 2 et 6,50 mètres chaque pêcheur peut s'adonner à sa passion. En effet que vous soyez pêcheur au coup, au carnassier ou bien carpiste les gardes privés de l'association de la coquille saint Jacques qui gèrent l'étang vous accueilleront dans un cadre superbe et bien entretenu. Des tables, poubelles sont disponibles tout autour du plan d'eau. Des toilettes sèches sont aussi disponibles à l'entrée du site. Plusieurs espèces de poissons sont présentes dans le plan d'eau: carpes, carpes koi, amours blancs, esturgeons, truites, tanches, gardon (spécimen de 2kg), black-bass, sandres, brochet et perche hantent les profondeurs du lieu. Pour la saison 201 4-201 5 un rempoissonnement de 5T a été réalisé.

44


Reglementations:

Pêche aux leurres autorisée aux détenteurs de la carte annuelle, 2 cannes aux carnassiers par pêcheur par jour, prises limitées à 2 carnassiers par jour par pêcheur (brochet, sandres, truites, black bass) . Les tailles des prises sont 60cm pour le brochet, 50cm pour les sandres et 30cm pour les black bass. Pour la pêche à la carpe, batterie de 4 cannes, tapis de réception OBLIGATOIRE, tête de ligne en tresse INTERDITE, bateau amorçeur barque ou float tube INTERDIT. Il y a 1 6 postes à carpes répartis autour du plan d'eau repérables grâce aux bornes situées au sol. Les carpes, esturgeons et amours blancs sont en no-kill avec remise à l'eau après la traditionnelle photo. Le bruit, l'état d'ébriété ainsi que l'éclairage abusif ne sont pas tolérés et peuvent conduire à des sanctions (exclusion de l'étang).

Tarifs & Forum: • 3€ la ligne / jour Nuit carpe: • 1 5€ la nuit • 25€ les 2 nuits • 40€ les 3 nuits ensuite le tarif est de 1 0€ par nuit supplémentaire • Carte 1 0 nuits à 1 20€ • Carte annuelle 40€ pour les habitants de la commune et 50€ pour les personnes extérieures à la commune. Venez nous rejoindre sur le forum dédié à l'étang: http://lacoquille.forumactif.org/

A bientot au bord de l'eau

45


Un amorçage conséquent peutprédire une belle pêche

QUAND ADOPTER UN AMORCAGE MASSIF Selon moi, plusieurs facteurs entrent en jeu pour mettre en place un amorçage massif : • Mettre les carpes en confiance dans les étangs surpêchés. • Provoquer une concurrence alimentaire quand le plan d’eau bénéficie d’une grande quantité de nourriture. • Post après fraie, les carpes sont à la recherche de nourriture conséquente, afin de compenser la perte d’énergie accumulée. • Pendant les fortes chaleurs, l’eau perd en oxygène et la carpe s’alimente donc beaucoup moins. Si celle-ci est suivie d’un temps fort pluvieux durant plusieurs jours, les carpes peuvent rentrer dans une frénésie alimentaire. Alors, un amorçage lourd peut être bonifiant. • La période automnale est très bonne pour les gros amorçages, les carpes font le plein de nourriture, afin de passer la période hivernale.

UN 48H APRES LA FRAIE Parti pour 48H de pêche sur un plan d’eau public de 8 hectares, où celleci s’annonce relativement difficile, vu la forte pression de pêche remarquée à mon arrivée.

46


Peu de postes libres, mon choix s’est orienté sur un poste en pleine eau, où l’accès en voiture est proscrit_ Après de nombreux voyages afin de ramener le matériel au poste, c’est parti pour l’installation du campement_ Place au sondage du poste avec ma canne à marker, afin de délimiter une zone propre dans le but d’y poser mes 4 cannes. Durant le sondage j’ai découvert une zone propre et sablonneuse se situant à environ 80m. Mais j’ai pu également constater de nombreux obstacles comprenant de très gros herbiers et d’énormes plaques de tuffeaus. Après avoir minutieusement observé le poste, je commence un tout premier amorçage conséquent composé d’un mélange de 5 kilos de graines (Chènevis, noix tigré et mixed particules) enrobé d’un Liquid XL Krill, ce mélange sera accompagné de 3 kg de bouillettes « The Crave » produits de chez DYNAMITE BAITS. Côté esche, deux cannes seront eschées avec des noix tigrées équilibrées et les deux autres cannes en bonhomme de neige (billes de 1 5mm et une pop-up de 1 0mm « The Crave ». Ne reste plus qu’à placer mes cannes qui seront clipées grâce au piquet distance pour une pêche plus précise.

Après seulement 3 heures de pêche, un premier poisson sur le tapis, une magnifique commune de 14kg prise à la noix tigrée équilibrée.

J’effectuerai après chaque touche un rappel avec 2kg de graines et 1kg de bouillettes étalées sur ma zone afin d’y garder le poisson.

La première nuit j’enregistre deux départs qui malheureusement se solderont par une décroche et une casse dans les plaques de tuffeau, je réamorce toute ma zone avec 5 kilos de mon mélange de graines et 3 kilos de billes.

47


Une matinée vraiment calme, malgré les poissons très actifs sur la zone_Dans l’après-midi les poissons se manifestent avec deux touches en peu de temps, une sublime miroir de 1 9kg ainsi qu’une petite miroir de 6kg8 prises à la noix tigrée équilibrée. Après avoir lourdement amorcé en début de soirée, les poissons sont de plus en plus actifs sur la zone, je pense que cela annonce une très bonne nuit. L’amorçage massif commence à être bénéfique j’enregistre pour cette deuxième nuit, 7 départs, une casse et une décroche, dont 5 poissons entre 5kg et 1 3kg5. En cette dernière matinée, un amorçage conséquent s’impose vu la réactivité des poissons la nuit dernière. L’amorçage au spomb à peine fini, un détecteur s’emballe et une jolie miroir de 11 kg750 fini dans les mailles de l’épuisette. Petit rappel au spomb !Les départs s’enchainent et en à peine 3 heures, 6 départs, 4 poissons finissent sur le tapis et 3 décroches. Mon approche s’est révélée bénéfique, en 48 heures de pêche 20 départs pour 1 3 poissons, malgré la forte pression de pêche. Je peux constater que l’amorçage massif a fait la différence car sur le reste du plan d’eau très peu de poissons de sortis.

David Châlons

48


! ! ! O GO

N

ous sommes le 27 septembre, je retrouve Benoit et Pierre-Nicolas pour la seule partie de pêche de l’année, ensemble, autant vous dire que l'on est remontés à bloc. Nous nous retrouvons sur une gravière du 41 et d'après les renseignements, qui ne sont pas bons d'ailleurs, les poissons ne sont pas actifs et ne s'alimentent pas. Il faut donc très peu amorcer et à la bille. Têtu comme je suis, je fais le contraire. Après un repérage et un sondage méticuleux du poste, mes 4 lignes sont tendues pour midi.

Vers 10H

Je pêche avec les spicy salmon de chez STARBAITS en 1 5 et 20 mm avec sur chaque canne au moins une trentaines de billes d’amorcages, plus du maïs ou du chenevis sur 3 spots qui sont à différentes distances et différents substrats : pierres, vase, sable. La quatrème canne est en bordure à la farine et à la graine. Je décide de laisser tendu jusqu'au lendemain matin et mes collègues font de même. Samedi matin, la pluie a fait son apparition et le vent est toujours au sud ouest. Par contre le moral est dans les chaussettes car aucun détecteur n'a osé donner de la voix, même pas un BIP... Le petit déj se passe tout d'abord dans le silence et chacun réfléchit dans son coin. Mais vers 1 0h un de mes DELKIM s'emballe sur le spot le plus près de l'autre berge, sur le fond dur. C’est le spot le moins amorcé. Wooouuh, délivrance !!! Le combat est rude, la mémère ne veut pas se rendre.

49


Changement de tactique

Ca faisait longtemps que mes SHOGUN n'avaient pas travaillées. Je vous l'assure, ça fait bien plaisir de retrouver enfin ce contact et de sentir le mucus car c'est dans la filasse : c’est une très jolie et grosse commune. Du coup, branle-bas de combat, tout le monde change de tactique : on va écouter les conseils et pêcher « Light ». Ce sera bouillette de 1 5mm toujours spicy salmon en simple ou en doublé et sur la troisième ligne une moitié de spicy combinée avec une moitié de pineapple. L’amorçage sera coordonné à l’esche : fil soluble avec bouillettes et d’un stick composé de bouillettes broyées au KRUSHA et le GOO power smoke pineapple pour mouiller ma méthode. Je m'entête pour la quatrième canne, celle du bord, à la graine et à la farine, mais trempées dans le GOO bait smoke pineapple. Tout est tendu au bateau amorceur et trois quart d’heure après c'est reparti : contact et épuisage pour une deuxième commune. Encore une fois très jolie. La ligne est remise à l'eau, placée chirurgicalement au même endroit et nous nous préparons pour le repas du midi. Le moral est au beau fixe et il reste encore une journée et demie de pêche. 1 4h : la centrale de Benoit s'excite, il court, ferre et............ pendu ! on retient notre souffle car le poisson ne veut pas se rendre et en plus nous avons des spectateurs : il ne faut pas se louper.

50


Après un beau combat, le poisson est vaincu et là nos visages s'illuminent : la carpe est énorme. Benoit pose ses yeux sur elle et lâche un "ben merde alors" il vient d'exploser son ancien record et de passer la barre des 20 kilos avec cette belle miroir de 20 kilos tout rond. Nous sommes tout excités, c'était l'heure du café mais finalement ce sera un bon verre de l'amitié pour fêter ça. Le reste de la journée sera calme pour la pêche par contre la pluie redouble de puissance, il nous faut tout mettre à l'abri. Le soir arrive et vers 22h un départ se produit sur une de mes cannes, le poisson se rendra sans trop de résistance. Mais dans l'histoire Pierre-Nicolas se sent oublié, tout rentrera dans l'ordre vers 4h du mat quand un violent départ sur ses cannes nous sortira du sommeil. Carton plein pour le week end, tout était au rendez vous : la convivialité, le partage, la bonne humeur et le stress aussi. Le seul absent aura été le soleil mais ce n’est pas grave. Il est temps de plier et de se dire au revoir avant de rejoindre nos épouses pour un bon repas chaud pendant lequel nos exploits et nos mérites auront une grande place. C'est promis il y aura d'autres pêches très bientôt et je pense que le GOO sera de nouveau avec nous.

Matthieu Lestage

51


Le Lac du Grand Fontenay, histoire d’une renaissance.

T

out a commencé à l’automne 201 3 où nous prenons la décision d’acquérir un plan d’eau en vue de créer un centre privé de pêche sportive.

Finalement, et après de nombreuses visites infructueuses, notre choix se porte sur une ancienne gravière de 22 hectares d’eau, située à la limite de l’île de France et de la région centre, sur la commune de Fontenay sur Loing (4521 0). Séduits par la situation géographique, le potentiel et le cadre, nous décidons alors de franchir le cap. Anciennement connu sous le nom « Etang des îles », ce plan d’eau, déjà exploité auparavant en centre de pêche, avait connu ses heures de gloire entre 2004 et 201 2. « L’Etang des îles » était réputé pour sa quantité impressionnante de grosses carpes de plus de 20kg et la rapidité de croissance des poissons, due à une nourriture naturelle abondante (gastéropode escargots, écrevisses, anodonte, dreissènes, gammares, porte-bois, vers de vase, daphnies_) Mais, suite à des problèmes de gestion, il était resté dans une situation de quasi abandon depuis et l’état des lieux du plan d’eau à notre arrivée n’est pas réjouissant : - les abords du lacs sont jonchés de détritus - des centaines d’arbres morts ou malades tombés à terre et dans l’eau et plein d’autres menaçant d’une chute à tout moment (photo 1 )

52


Photo 1 (attention, peupliers fragiles !)

Photo 2 (des toilettes qui font rêver !)

- une infrastructure dans un état lamentable (chalets, douche, sanitaires, réseaux, pontons_) (photo 2) - certaines digues affaissées par l’érosion avec des risques de perte de poissons considérables en cas de crues - un cheptel de carpes vieux au comportement peu mordeur - une recrudescence des silures - et surtout un stade qui semble eutrophe avancé avec forte suspicion de la présence de cyanobactéries et tout ce que cela peu engendrer (envasement, manque d’oxygène, apparition de maladies_) Bref, une situation dégradée où des investissements considérables sont nécessaires. Un véritable challenge à relever.

Comme dans toute bonne entreprise, le plus important étant d’être bien entouré, nous décidons alors de faire appel aux personnes les plus habilitées sur la gestion de l’eau et des milieux aquatiques, le Muséum National d’Histoire Naturel de Paris (CNRS), département régulations, développement et diversité moléculaire.

Plusieurs séries d’analyses d’eau et de matière sont alors initiées. Les premiers résultats tombent en avril 201 5. Les dosages de chlorophylle montrent une concentration très importante de 1 05 µg / L. Un volume de 500 mL de l’échantillon a alors été concentré sur un filtre 20 µm puis observé au microscope afin de déterminer les genres ou espèces de microalgues présentes. Un comptage du phytoplancton a été réalisé sur lame de 400 individus.

53


Nous sommes en présence d’une cyanobactérie appelée Planktothrix agardhii qui est présente à hauteur de 97% du phytoplancton. (photo 3)

Photo 3: Présence de Planktothrix agardhii

Nos suspicions se révèlent être exactes Mais d’où viennent ces cyanobactéries ?? Nous apprenons alors que plusieurs facteurs favorisent la mauvaise qualité d’un milieu aquatique. : - les éléments nutritifs : azote et phosphore (associés à la lumière, ces éléments permettent un développement important de la biomasse et par conséquent des cyanobactéries) - la température de l’eau : la saison préférée de prolifération d’algues commence au printemps lorsque l’eau dépasse les 1 5 degrés - de grandes quantités de matières organiques associé à un manque d’oxygène - un manque d’agitation du milieu - la turbidité : une turbidité élevée favorise le développement de certaines cyanobactéries. Dans un milieu aquatique, le taux d’oxygène peut fortement être affecté par une prolifération d’algues ou des réactions chimiques liées au lessivage de polluants organiques. L’oxygène ainsi consommé n’est plus accessible (pour les organismes bénéfiques que représentent les poissons et autres plantes aquatiques). Au fur et à mesure que le taux d’oxygène diminue, ces organismes éprouvent de plus en plus de difficultés à survivre et tendent à disparaître.

54


De nouvelles analyses nous montre un taux de phosphore assez élevé dans l’eau et les sédiments. C’est ce phosphore qui servirait de base au développement des cyanobactéries. Nous nous lançons alors dans l’analyse des bassins en amont pour trouver l’origine de cette arrivée de phosphore. Le plan d’eau est alimenté par 2 arrivées d’eau d’étang en amont, par des sources et la nappe phréatique profonde du Loing. Les analyses des 2 arrivées d’eau d’étang amont sont bonnes. Les eaux de source et des infiltrations de nappes phréatiques étant filtrées, l’origine du taux de phosphore élevé ne peut venir que des crues successives de la rivière Le LOING. Maintenant que nous avons identifié la source du problème du phénomène d’eutrophisation, il faut agir. Toujours sur les conseils du Muséum National d’Histoire Naturel de Paris (CNRS), nous décidons de mettre en place un système d’oxygénation par microbullage. Ajouter de l'aération (diffusion par le fond) d’un milieu aquatique, reste la meilleure façon de contrôler la qualité de l'eau (photo 4). Il est très important de ne pas sous-estimer l'importance de l'aération. L'eau circulant du fond vers la surface par des plaques de diffusion, oxygène l'ensemble de la pièce d'eau. L’installation d’un système d'aération dans un plan d’eau permet la circulation de l’ensemble des volumes d’eau afin de : - Stopper la stratification thermique et permet un mélange d’eau pour toute la masse d'eau; - D’augmenter l’oxygène dans toute la colonne d'eau ; - Stopper la prolifération des cyanobactéries ; - Réduire significativement la présence de nutriments (azote et phosphore) par : • Création d'une couche aérobie au-dessus de la couche de sédiment permettant au phosphore de rester lié à des minéraux tels que le fer et le manganèse dans le sédiment, et réduit sa lixiviation dans le lac • Apport d'oxygène favorisant la transformation de l'ammoniac toxique pour les autres formes d'azote - D’améliorer la turbidité (transparence de l’eau), grâce à l’élimination de la chlorophylle ; - Permet l’évacuation des gaz toxiques présents dans les zones d’anoxies ; - Accélérer la décomposition des matières organiques dans le fond de l’étang.

55


Photo 4: Aération du milieu aquatique

Nous décidons de faire appel à Benjamin COUTURIER de la société PROBUL Ci-dessous un exemple de traitement réalisé par la société PROBUL par microbullage de fond. (photo 5)

Photo 5: Exemple de traitement d’un plan d’eau par microbullage

56


Mais afin que ce système soit optimisé, l’installation des appareils de microbullage doit se faire dans des profondeurs importantes, idéalement aux alentours des 5 à 6 mètres d’eau. La profondeur de la gravière étant d’environ 3m à 3,5m, il nous fallait trouver un système pour creuser 8 fosses plus profondes afin de pouvoir y installer l’appareillage. Et pour creuser une fosse sur un plan d’eau déjà en eau, il n’y avait pas beaucoup de solutions_.C’est alors que je me suis rappelé du désensablage du Mont Saint Michel par l’utilisation de pelleteuses flottantes. Il ne nous a alors pas fallu longtemps pour trouver des spécialistes du secteur, ils ne sont que 3 ou 4 en France ! Notre choix s’est porté sur l’entreprise MOUGIN. L’utilisation de la pelleteuse flottante était idéale car elle permettait de résoudre plusieurs de nos problèmes : - réalisation de fosses entre 5 et 6 mètres afin de pouvoir y installer les appareillages (photo 6) - enlèvements des arbres et des encombrants immergés lourds (photo 7) - mise en place de nappes de graviers, galets, afin de créer de nouveaux spots de pêche en pleine haut. (photo 8) Les travaux sur l’eau ont donc eu lieu dernière semaine de juin 201 5. Je remercie encore Hugues et Kenzy pour leur gentillesse et le travail admirable qu’ils ont pu effectuer. Photo 9. Cette semaine restera inoubliable

Photo 6: Création de fosses

57


Photo 7: Ratissage et enlèvement des encombrants

Photo 8: Mise en place de galets en pleine eau

Photo 9: L’équipe Big Float Entreprise Mougin

Parallèlement à ces travaux sur l’eau, nous attaquons les travaux sur berge. Les nettoyages et les pêche de régulation des silures vont bon train (un grand merci aux pêcheurs venus donner un coup de main).

58


A ce jour (mi aout 201 5), près de 1 30 silures ont été sortis afin d’assurer une régulation efficace. Les plus gros sujets attrapés atteignent les 2.1 5m pour 90kg. (Bravo Rémy Saulnier). (photo 1 0)

Photo 10: Les pêches de régulation des silures vont bon train

Une fois les fosses créées, l’appareillage de micro bullage a pû être mis en place. (photo 11 ) A la mise en route, nous avons pû assister à des remontées de méthane terrible (odeurs putrides). (photo 1 2).

Photo 11: Installation des appareils de micro bullage

59


Photo 12: Mise en route des appareils de micro bullage

Nous avons sur place une grosse pelleteuse terrestre KOMATSU (photo 1 3) pour tous les gros travaux sur berge ainsi qu’une minipelle YANMAR (photo 1 4) pour les travaux de finition (photos 1 6 et 1 7). Des frayères ont été créées (photo 1 5), les digues affaissées ont été consolidées, de nouveaux postes ouverts. A ce titre, l’étang des iles proposait 27 postes de pêche. Au grand Fontenay, nous ne proposerons que 1 9 postes afin d’augmenter le confort de pêche.

Photo 13: Grosse pelle Komatsu Photo 14: Mini pelle Yanmar

60


Photo 15: création de frayères

Les appareils de micro bullage sont en fonctionnement depuis début juillet 201 5 et nous commençons déjà à voir les premiers effets. L’eau est moins verte malgré les fortes chaleurs, le comportement du poisson change et les carpes sont de plus en plus mordeuses. Passons désormais à la deuxième étape de traitement de l’eau, l’introduction de bactéries aérobies. Ces bactéries sont là pour consommer les déchets organiques (vases). Elles sont présentes naturellement dans un milieu oxygéné mais ne survivent pas en milieu eutrophe. Le micro bullage étant en fonctionnement depuis plus d’un mois, une couche aérobie s’est formée sur le fond de l’étang, les bactéries pourront alors survivre et se développer. Nous introduisons près d’1 tonne de bactéries. (photos 1 8-1 9) Un traitement similaire a été mené sur le plan d’eau de Beaune (Côte d’or). L’épaisseur des vases a été divisée par deux en 2 traitements (1 traitement annuel), passant de 70cm d’épaisseur moyenne à 35cm.

Photos 16 et 17: Travaux de finition

61


Photos 18-19: Introduction des bactéries aérobies consommatrices des vases

Les travaux ont bien avancé mais il reste énormément de travail avant l’ouverture prévue pour début 201 6. Il nous reste beaucoup de travaux et notamment : - élagage (une société de bois énergie va intervenir prochainement) - sécurisation du site (mise en place de clôture, caméras) - rénovation des bâtiments, sanitaires, douches et autres Des empoissonnements conséquents sont prévus cet hiver. Des commandes ont déjà été passées depuis plusieurs mois pour de très beaux poissons vierges et jeunes au fort potentiel de grossissement. On trouve notamment près de 250 carpes spéciales (fully, tarte aux pommes, linéaires, koi), 400 carpes classiques (communes, communes dorées, cuir, miroirs) dont de tres gros sujets, quelques gros esturgeons (beluga sup 50kg), black bass, amours blancs et argentés, gros brochets (sup 1 mètre)_..venant compléter un cheptel carpe restant estimé à 300 poissons. Des empoissonnements complémentaires seront réalisés chaque année. Le Lac du Grand Fontenay proposera des postes simples et doubles classiques avec électricité en option, des postes cabane, des postes chalet tout confort. Nous essayons d’assurer un service wifi tout autour du plan d’eau par fibre optique (étude technique en cours). Le plan d’eau sera ouvert toute l’année. Service de restauration légère sur place, magasin de pêche d’appoint et distribution d’appâts de pêche en collaboration avec www.rouletesbouillettes.com. Le site internet est en cours de construction et devrait être mis en ligne à partir de fin septembre 201 5.

www.lacdugrandfontenay.com

Différentes formules seront proposées du 24h classique au pass pêche permettant de réduire considérablement le prix de revient de la journée de pêche. Des coffrets cadeaux seront proposés.

62


Photo aérienne du plan d’eau juillet 2015 à la mise en place des aérateurs d’eau

Vue d’une partie du grand bassin

Vue des berges du Loing qui bordent le plan d’eau

Vue du petit bassin

63


Exclusif: postes carpe/silure/esturgeon 2016 et Bathymétrie

POSTE 1 : LE CHALET. GOURMANDE.

POSTE 2: LE HAUT FOND.

POSTE 4: LA PASSE.

POSTE 6: LA FRAYÈRE. FLÈCHES.

POSTE 1 7: LA PETITE POINTE.

POSTE 1 1 : LES

POSTE 1 3: L ÎLE.

POSTE 1 5: LA RECULÉE.

POSTE 1 9: LE GRAND LARGE.

POSTE 8: LE PONT.

POSTE 1 0: LA DIGUE.

POSTE 1 2: ENTRE DEUX EAUX.

1 4: LA TRAVERSE. POINTE.

POSTE 5: LA SAUVAGEONNE.

POSTE 7: LES GRADINS.

POSTE 9: LA TABLE DE PIERRE.

POSTE 3: LA

POSTE

POSTE 1 6: LA GRANDE

POSTE1 8: LA COCHONNE.

64


Les instigateurs du projet William Neyrial

Ancien pilote de l’armée de l’Air recyclé dans la promotion immobilière depuis 2008 et pêcheur depuis toujours. « J’ai appris à pêcher avec mon grand père sur les bords de l’Allier et de l’Alagnon en haute Loire. Il était un spécialiste de la truite (mouche et toc). Il m’a transmis le virus et je pratique depuis mon plus jeune âge toutes techniques de pêche. Je pêche énormément la carpe depuis les années 1 995. J’ai beaucoup exercé sur le lac de Castelnau Lassou (Cabanac), La Ramade, Le Salagou, Villeneuve de la Raho, Bellebouche, le Barrage des Fades_.mais aussi en rivière dans la Loire, la Saône et le Rhône, et dans une multitude de gravières. J’ai quelques très gros poissons à mon actif. Je fais parti de la team RTB (roule tes bouillettes.com) depuis 4 ans et j’ai remporté divers enduros réputés aux côtés de mon frère de pêche Vincent Champrobert (comme les open de Chalon sur Saône). Vincent va devenir le gardien du Grand Fontenay.

Vincent Champrobert

Conducteur d’engins (agricole, terrassement, poids lourds), Vincent est l’homme de la situation. « Nous nous sommes rencontrés avec William au Lycée Agricole de Marmilhat à l’age de 1 6/1 7ans et avons toujours pêché ensemble depuis. Je pêche exclusivement la carpe partout en France et je suis le président du No Kill Carp 43. Je fais parti de la team RTB (roule tes bouillettes.com) depuis 4 ans et j’ai remporté divers enduros réputés aux côtés de William (comme les open de Chalon sur Saône).

65


Guillaume Clausier et Luis Simoes Les associés de William Neyrial dans la promotion immobilière.

Guillaume est le savant gestionnaire. Toujours la tête sur les épaules, il est le spécialiste de l’optimisation et la raison de l’équipe. Luis est l’artisan fou. Constamment branché sur le 220v il est capable de travailler sur sa pelleteuse 24 h non stop. Rien ne l’arrête. Guillaume et Luis ne sont pas pêcheurs mais ont été séduits par le projet du Grand Fontenay. « Nous cherchions depuis quelque temps à nous diversifier de l’immobilier. Nous pensons que le tourisme vert et le loisir sont des créneaux de choix porteurs dans notre belle France. Et William est tellement convaincant quand un projet lui tient à cœur que nous avons décidé de franchir le cap ! ».

Chantal et Claude Neyrial Les parents de William, Chantal est retraitée de l’éducation nationale. Claude est salarié Altadis, bientôt à la retraite. « Nous avons décidé de suivre le projet le Grand Fontenay ; le duo William et Vincent ne peut que fonctionner. William et Vincent ont une très bonne réputation dans le domaine de la pêche et connaissent beaucoup de monde. Vincent est un garçon en or, manuel, gentil, honnête et un passionné comme on en rencontre peu. Le projet ne peut que fonctionner ».

Gregory Arshen

Professeur de langue, Grégory est un passionné de pêche depuis toujours. Spécialiste de la pêche aux leurres notamment des gros carnassiers. Greg sera là pour nous épauler sur le marketing et les relations avec nos compatriotes pêcheurs étrangers.

66


Pour Conclure Les travaux vont continuer sur le lac du Grand fontenay jusqu'à son ouverture début 201 6. La date précise sera communiquée sur le site internet qui devrait être en ligne fin septembre 201 5, si tout va bien. Un système de réservation en ligne sera mis en place avec possibilité de selectionner ou non certaines options.

Des coffrets cadeaux seront également proposés en séjour pêche (utile pour les cadeaux de fin d année!). L'objectif du grand Fontenay est très clair : devenir une des références de la pêche sportive privée en France en proposant un service complet et une pêche de qualité. Le lac sera destiné aux vrais techniciens et pêcheurs expérimentés respectueux des poissons et de l environnement. On vous attend en 2016, ouverture des réservations fin septembre 2015!

67


La pêche oui, mais avec un bon repas

Pendant une session le plus dur je pense, c'est le fait de ne pas manger de bonnes choses, quand je parle de bonnes choses je ne parle pas de boites de conserves. Moi personellement je ne mange pas de conserves, mais je fais à manger, et même vous Messieurs vous pouvez manger bien pour pas très cher, et quelque chose de consistant et de très bon : voici deux recettes très simples et délicieuses. Le croque monsieur à la poele : Pour ça il vous faut : - Pain de mie - Fromage a croque monsieur - Du jambon - Un peu de beurre de cuisson - Une poele Mettre la poele à chauffer, ajouter une noisette de beurre, et mettez deux tranches préalablement beurrés, laissez chauffer quelques minutes pour faire dorer. Mettez une tranche de fromage et une tranche jambon sur l'une des deux tranches, puis mettre la deuxième tranche sur l'autre et sortez du feu. Voila un repas simple, bon, et qui vous cale. Deuxième recette un peu plus compliquée mais toute aussi bonne. L'escalope à la crème avec des pâtes Il vous faut : - Une belle escalope de poulet ou de dinde selon votre préférence - Des pâtes aux oeufs frais ou riz - Crème fraiche épaisse - Des champignons de paris ou lardons - Un peu de beurre Mettez vos pâtes à cuire dans une casserole avec de l'eau. Au bout de 6 minutes enlevez les du feu et mettez y la poele avec du beurre, ainsi que l'escalope. Enlevez l'escalope et mettez les champignons ou les lardons, ou les deux si cela vous dit ! Ajoutez ainsi la crème et l'escalope. Egouttez les pâtes, ajoutez votre sauce et son accompagnement dans la casserole avec un peu de sel et de poivre et Bon appetit !!

Nanis Thiebault

68


Pêche du canal du midi en periode estivale

P

our ce premier article que j’ai l’occasion d’écrire pour Atout Carpe, je vais vous parler d’une pêche que j’affectionne énormément, c’est la pêche en canal de petit gabarit avec une forte circulation de bateaux de tourisme. Pour certains le Canal du Midi ne présente aucun intérêt car il n’y aurait pas de poissons intéressants, pour d’autres c’est un canal qui regorge de beaux spécimens et il ne faut pas en parler, pour moi c’est une pêche agréable où l’observation et la compréhension de l’environnement sont essentielles pour cibler les spécimens intéressants et surtout je pense que le canal appartient à tout le monde, alors pourquoi garder jalousement ses secrets qui pourraient être partagés pour le plaisir de tous les pêcheurs qui voudraient y tendre leurs lignes.

La recherche de Hot Spot

Avant toute chose, où s’installer ? Où poser ses montages et quels genres de montages ? Pourquoi ici et pas ailleurs ? Quels appâts utiliser ? Faut il amorcer avant ou pas ? Tant de questions qui vont traverser votre esprit et qui vous suivront tout au long de votre périple sur ce canal. Ce n’est pas un mode d’emploi que je vous livre ici, ce sont mes impressions, mon ressenti, mes analyses et mes conclusions sur les sessions nombreuses que j’ai pû faire sur ce canal.

Où s'installer ?

Avant toutes autres choses c’est la question qu’il faut se poser, pour ma part je privilégie les endroits où l’aspect du canal change, là où la linéarité des berges n’est plus et où l’écosystème autour du canal est le plus diversifié.

69


J’évite donc les longues lignes droites arborées uniquement de platanes centenaires et avec les berges bien rectilignes, en effet ces zones sont souvent pauvres en nourriture naturelle autre que celle qui se trouve déjà dans le canal, et les fonds sont souvent recouverts de feuilles de platanes mortes et en décomposition qui créent un genre de compost peu propice au développement ou à la tenue de corbicules ou de crevettes d’eau douce. Je préfère rechercher des postes où la garrigue borde le canal avec des mûriers, des figuiers, des zones où les berges sont en pentes raides et si possible avec au moins une berge sauvage sans chemin de halage. En effet ça me permet de trouver des arbres fruitiers d’où tombent souvent des figues ou des mûres sauvages voire même parfois des pruniers sauvages ou des petits chênes. Ici le vent souffle fort très souvent et nombreux sont les fruits ou graines qui tombent de ces arbustes et cela constitue en dessous de ces derniers une belle zone d’alimentation pour les poissons, il suffit que là dessous, le fond du canal soit propre et vous obtenez la combinaison qui représente pour moi un hot spot. Un petit sondage à l’aide d’un plomb vous confirmera ou non la propreté du fond sur cette zone. ON VOIT ICI UN FIGUIER CERTES PETIT QUI A CHAQUE COUP DE VENT LAISSERA TOMBER DES FRUITS BIEN MURS QUE PERSONNE NE PEUT ALLER RAMASSER PUISQUE LA BERGE EST INACCESSIBLE

70


VOUS POUVEZ VOIR ICI QUE NOMBREUX SONT LES FRUITS TROP MURS PRÊTS A TOMBER A LA MOINDRE RAFALE DE VENT.

Je vous parlais de berge en pente raide et de zones de garrigue, pourquoi ? Tout simplement parce que en cas de pluie la pente raide de cette zone de garrigue fait dégringoler pas mal de nourriture naturelle dans l’eau tels des escargots, des petits insectes _ De plus si la berge s’effrite avec la pluie et s’effondre dans le canal cela donnera souvent des zones de cailloux accueillantes pour les corbicules, des zones de fouilles propres pour les carpes et propres pour y déposer vos montages. Encore une fois ici un sondage vous confirmera ce qui se trouve au fond. Avant de passer des heures à gratter avec mon plomb je préfère m’aider de ce que je vois en dehors de l’eau.

71


On voit sur cette photo un ancien effondrement de la berge avec en plus un figuier juste à coté, il n’en faut pas plus pour me donner envie de sonder cette zone et d’y déposer un montage. Vous pouvez voir sur le coin en bas à gauche un amas de cailloux de taille petits à moyens qui constitue l’ensemble du fond dans cette zone juste au pied de la berge. Ce ne sont heureusement pas les seules zones qui m’intéressent, nombreux sont les poissons que j’ai pu piquer à coté des herbiers qui sont nombreux en bordure du canal, les berges sans l’ombre des platanes étant plus propices à laisser passer le soleil, la photosynthèse permet un meilleur développement de ces herbiers et un bon réservoir de nourriture pour les carpes et autres. Déposer mon montage à coté de ces herbiers et non pas devant ou derrière me permet de toucher de jolis poissons en évitant les départs directs dans l’herbier.

Le vent et la circulation des bateaux troublent l’eau mais on peut apercevoir le genre d’herbier que j’affectionne.

Les montages, les appâts et l'amorcage

Je ne m’étendrais pas sur le sujet des montages car là-dessus on a chacun nos préférences, je préfère un montage classique et efficace, voire au plus compliqué un D-rig. Je privilégie l’efficacité à la complexité. Le montage et la présentation que j’utilise seront le plus souvent un bonhomme de neige décollé de 3 à 5 centimètres avec un stick bien fourni, je n’hésite pas à faire des gros sticks ou des gros sacs solubles de mix et de morceau de billes. Le but étant de faire une belle tache de nourriture bien attirante.

72


J’utilise sous les arbres fruitiers des billes fruitées ou des billes scopex ainsi que des graines, alors que près des herbiers je privilégie les billes carnées ainsi que squid et krill accompagné de quelques pellets. J’essaye de me rapprocher avec mes appâts de ce que les carpes viennent chercher dans ces zones. Encore une fois attention !!! Ce ne sont que les conclusions de ce que j’ai pu observer ou tirer de mes expériences, certains y trouveront à contredire, sûrement avec des arguments qui tiendront la route mais c’est ce qui fonctionne ici pour moi et qui ne fonctionnera peut-être pas dans le nord de la France sur un canal de grand gabarit. Je n’amorce plus mes spots à l’ avance. J’ai déjà eu comme tout le monde la mauvaise surprise de trouver un autre pécheur installé sur mes amorçages et je l’ai mal accepté. Je pense que si un bon repérage est fait à l’avance et que vous avez trouvé les zones d’alimentations des carpes le travail est déjà fait par la nature et vous n’aurez qu’a y déposer vos montages avec des appâts bien attirant.

Alors pourquoi ici et pas ailleurs?

Pour ce dernier point on en revient à un mot que j’ai cité précédemment, la PHOTOSYNTHESE elle est essentielle à toute vie sur terre et dans l’eau, c’est là ou elle peut faire son travail que le plus de vie se développe et perdure, c’est donc la que je cherche ce que je viens chercher au bord de ce canal.

ICI LE DÉPART D’UN TUNNEL D’OMBRE ENCOMBRÉ DE FEUILLES MORTES ET DE BRANCHES EN DÉCOMPOSITION. QUI MÊME SI IL PARAIT ACCUEILLANT NE M’ATTIRE PAS BEAUCOUP.

73


UNE SEULE BERGE ACCESSIBLE, DES BERGES ABIMÉES ET DE LA GARRIGUE SAUVAGE EN FACE AVEC QUELQUES ARBRES FRUITIERS, VOILA LE COIN QUI N’ATTIRE PAS LES PÉCHEURS ET QUI POURTANT M’AURA OFFERT QUELQUES BELLES PRISES ET TRES RÉGULIÈREMENT.

UN GROS FIGUIER AVEC DES MURES A SES PIEDS, HOT SPOT ???

74


Quelques poissons pris en été sur des zones de nourriture naturelle

Pour finir je vous redis encore que ce récit n’est pas un mode d’emploi infaillible mais une retranscription de mes conclusions. Que le meilleur moyen de savoir si vos impressions et vos analyses sont justes est d’aller poser vos lignes et d’essayer de comprendre ce canal. D’utiliser toujours des backleads pour éviter deux choses, la première est la circulation des bateaux de tourismes, je rappellerai donc aussi qu’il est d’usage d’être et de rester courtois avec les autres usagers du canal, car les eaux appartiennent à tout le monde il ne faut pas l’oublier. La seconde raison de l’utilisation des backleads est que comme je vous le disais plus haut, le vent est légion ici et de couler vos lignes le plus tôt possible évitera la résonance du vent au travers de vos lignes. Je suis heureux d’avoir pu vous faire partager ma passion avec ces quelques lignes et je suis à la disposition de toutes et tous sur Facebook (pseudo: pecheur de Bordures) pour ceux qui voudraient éventuellement me poser d’autres questions ou qui voudraient tout simplement échanger, partager et souvent rigoler aussi car la pêche c’est aussi ça avant tout, de bons moments avec des bonnes personnes.

Olivier Garcia

75


LES FISHERMEN

OF SIRENS

S

portif à la base, le représentant des Fishermen of Sirens a dû se retirer des compétitions footballistiques à cause d'une méchante blessure dont il garde encore quelques stigmates. Du coup, Davy décide de s'orienter vers sa deuxième passion plus assidûment. Vous l'aurez compris, il s'agit bien de la pêche. Sa qualité de fédérateur, fait qu'il décide fin d'année 2008 de créer Fishermen of Sirens avec une bande de copains issue principalement du monde carpiste.

Pourquoi ce nom de team?

Ce côté mystique et légendaire les a séduits. La pêche n'est pas une science infuse et elle regorge de plein de petits secrets. Il faut parfois attendre que le ciel gronde, s'assombrit où que les éléments se déchaînent pour pouvoir capturer la belle des lieux. C'est pourquoi ces pêcheurs comparent leurs chers cyprinidés à des sirènes. De plus d'après les légendes, ces femmes aux queues-de-poisson symbolisent l'autodestruction du désir. Auquel une imagination pervertie ne présente qu'un rêve insensé, au lieu d'un objet réel et d'une action réalisable. Il faut comme Ulysse s'accrocher à la dure réalité du mât, qui est au centre du navire, qui est l'axe vital de l'esprit, pour fuir les illusions de la passion.

76


Les Actions

N'avez-vous par marre de découvrir des déchets en tous genres au bord des berges. Eux aussi ! C'est pourquoi, chaque année ils participent à différents mouvements. "Surfrider" en 201 0, "Opération Loire Propre" en 201 3, Nettoyage d'un parcours public en 201 4. Pour 201 2, l'action était de prêter main-forte à "Loiret Nature Environnement" pour le maintien d'une frayère dans la Loire. Il y a bien aussi la participation aux enduros organisés par cette belle association qui est "Les Moulinets de l'Espoir". Des dons ont donc pu être versés à "La Cabat", à "Vaincre le Mélanome", à "Leucémie Espoir 1 8" ou bien encore "Vaincre la Mucoviscidose" etc ...

Les Salons Bien souvent visiteurs, c'est en qualité d'exposant que ces pêcheurs de sirènes ont répondu présent au salon de la carpe de Bourges 201 5. La pêche à la carpe n'est pas qu'un business, c'est aussi un mode de vie. Ils ont donc voulu montrer par leur présence à cet événement que leur passion c'est aussi un esprit de camaraderie, de plaisir et de respect.

77


Les Evenements Par année, cette équipe dynamique se doit d'organiser des événements afin de lier le virtuel du web à celui de la réalité. Bien entendu, c'est au bord de l'eau que cela se déroule. Cela va de la sortie carnassier aux leurres à l'enduro carpe. Et si il y a classement, il n'est que secondaire car le but est surtout de passer de superbes moments tous ensemble. Logiquement pour 201 5, une rencontre carpiste assez original devrait voir le jour.

Le Forum Très rapidement, leur forum éclot en mars 2009. Réseau social très en vogue à l'époque mais qui à ce jour peine depuis l'effervescence du grand géant "Facebook". Pourtant sur leur espace, les dialogues sont très constructifs où chaque sujet trouve sa place. Quelques adeptes continuent encore de partager leurs expériences et leurs exploits par des récits. Ces membres issues de différentes catégories : pêcheurs lambda, boss d'une marque, testeurs, vendeurs, consultants, membres d'associations, administrateurs d'un autre forum, etc, n'ont pas le melon. Et c'est en toute simplicité et avec respect que les échanges se font. Voici le lien web au cas où vous voudriez y jeter un coup d’œil ou pourquoi pas vous y inscrire : http://fishermeofsirens.forumactif.com. Vous serez bien entendu les bienvenus.

78


PHOTOS

A l'ancienne: Street Fishing en Loire

La Brenne pays des milles étangs dans le département de l'Indre. Voilà le symbole en arrivant à Neuillay-les Bois en venant de Chateauroux.

79


THE END

MerciĂ t o usl e saut e urs : Lionel Cecchet

Nicolas Lambert David Chalons Etang de Menneroy Cedric Cappaert Olivier Garcia La Team Fishermen of Sirens Le Lac du Grand Fontenay Nanis Thiebault GR Carpe Centre Arnaud Colas Sebastien Mounier Matthieu Lestage Carpe Elite Karime Caulier Jeremy Lefebvre Christophe Pouthier Luc Petit