Page 1

République du Niger Ministère du Plan, de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire Direction Générale de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire Direction nationale des ONG ------------------------------------------------------------------

Association EIT TIDDEYE Association Les Cantines Scolaires pour les Enfants du Sahel

MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE CANTINE SCOLAIRE DE BIRTIDEY (Mission de Supervision du 12 au 16 janvier 2014) RAPPORT D’ETAPE

Elaboré par : Ali Abdoulkarim

Janvier 2014


Introduction Du 12 au 16 janvier 2014, Mr Ali Abdoulkarim de la coordination nationale du projet cantine scolaire de l’école nomade de Birtideye, exécuté par l’Association EIT TIDDEYE en partenariat avec les « Cantines Scolaires pour les Enfants du Sahel (CSES)», a effectué une mission de supervision dudit projet. L’objectif de cette mission est de se rendre compte de l’état d’avancement de la mise en œuvre des activités du projet et d’apporter un appui conseil à l’équipe de terrain responsable de l’exécution. I.

Rappel des Généralités sur l’école de Birtidey :

L’école de Birtideye a été créée en 1998 en remplacement d’une ancienne école nomade basée dans la partie septentrionale de la commune de Ngourti au profit de ces mêmes populations. En effet, en 1998 en raison de la sécheresse qui s’est abattue sur ladite commune, les populations nomades se sont déplacées à la recherche de pâturages pour leur cheptel ; à l’époque, l’effectif de l’école était de 30 élèves filles et garçons. Sur la période considérée l’école nomade de Birtideye a enregistré des résultats intéressants qui se sont traduits par l’admission au cycle secondaire (CEG de Nguigmi) d’environs dix (10) enfants. Code : 22-10-72 Effectif actuel : 17 élèves dont 11 au CP, 4 au CE1 et 2 au CE2 Elèves bénévoles : 9 (ce sont des jeunes dont l’âge n’atteint pas 7 ans) mais qui ne sont pas « réguliers » en cours. Il convient de noter que l’effectif de l’école s’est amélioré dès l’ouverture de la cantine avec le recrutement de 04 nouveaux élèves et de 05 « élèves bénévoles ». 4 des anciens élèves ont été admis au cycle supérieur et sont donc scolarisés à présent à Nguigmi et pris en charge par l’association Eit Tiddeye. Inspection d’appartenance : Nguigmi Nombre d’enseignants : 1 homme, contractuel de l’Education Nombre de salles de classe en dur : 1 Nombre de salles de classe en paillote : 0 L’enseignement pratiqué est le système à multigrade par insuffisance d’enseignants et d’élèves. Le directeur de l’école et l’Association des parents d’élèves (APE) organisent des séances de sensibilisation de la population résidente et les autres communautés environnantes pour qu’elles inscrivent leurs enfants au niveau de cette école. L’autre initiative est axée sur l’incitation/motivation des mères des jeunes filles afin qu’elles facilitent et encouragent leur scolarisation. Cela pourrait se traduire par la remise des cadeaux aux mères modèles dans ce domaine ne serait-ce qu’en fin d’année académique par exemple.

II.

ETAT DE MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES DE LA CANTINE


L’exécution des activités programmées a été rendue possible grâce à l’engagement fort de la Présidente de l’association Les Cantines Scolaires pour les Enfants du Sahel, Mme Nicole Miaule-Ponsot, qui a su créer un élan de solidarité exceptionnel autour de cette école en juin 2013 permettant ainsi de mobiliser les ressources nécessaires au financement du projet. 2.1 Les fournitures scolaires

Dans le cadre de l’amélioration des conditions d’étude, l’Association, Les Cantines Scolaires pour les Enfants du Sahel (CSES) a fait don de fournitures scolaires qui ont été réceptionnées le 15 mai 2013 en présence des agents de l’inspection primaire de Nguigmi. Ce sont entre autres :             

10 livres d’histoire CM2 10 livres de lecture CM1 30 cahiers de 100 pages 30 cahiers de 48 pages 30 ardoises Une boite de 50 bics bleus 5 boites de craies blanches 5 boites de craies de couleurs 30 règles 30 crayons à papier 10 trousses de géométrie (compas, équerres, rapporteurs, petites règles, taille crayons, gommes) 30 sacs à dos (10 pour filles, 20 pour garçons) 2 chaises pour le maitre.

Les parents d’élèves, les responsables de l’éducation et les autorités ont salué cette œuvre qui vient en appui aux efforts de l’Etat dans un contexte difficile pour les écoles surtout nomades. 2.2 La cantine scolaire Pour rendre la cantine scolaire fonctionnelle, l’Association CSES via son partenaire local Eit Tiddeye, a livré à l’école des matériels de cuisine et des vivres. Elle a réalisé un magasin de stockage en tôle et un hangar pour réfectoire améliorant du coup les conditions d’études des élèves.

2.2.1 Matériel de cuisine


4 nattes pour le réfectoire 4 fourneaux de cuisine à charbon 2 marmites No 10 2 marmites No 7 6 grands plateau métalliques 6 petits plateaux métalliques 30 gobelets plastiques 30 assiettes métalliques 30 cuillères à soupe 2 très grandes louches et passoire métalliques 2 louches moyennes métalliques 6 petites louches métalliques 6 carafes à eau plastiques 2 poêles à beignets métalliques 4 couteaux 1 coupe- coupe 4 grandes spatules 4 grandes bassines métalliques 2 sauts à eau plastiques 6 bouilloires plastiques 4 sauts pour bouillie plastiques 2 cuves à eau plastiques 6 petits sauts à condiments plastiques 2 paniers sèche vaisselle plastiques 6 tasses à eau plastiques 3 tamis (2 grands et 1 petit) 2 tasses à savon plastiques 25 éponges métalliques 12 éponges plastiques 1 grand mortier + 2 pilons 1 petit mortier + 1 pilon 3 nattes pour séchage de farine 10 sacs charbon 10 ballets 1 carton de savon vaisselle

2.2.2 Les vivres pour la cantine


N° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Nature Riz Mil Macaroni Niébé Farine de blé Sucre Huile Sel iodé Viande pour sauce Lait en poudre Condiments / Ail Gombo, molokhya, tomate,…

Unité Sac de 25 Kg Sac de 100 kg Carton de 24 sachets Sac de 100 kg Sac de 25kg Sac de 50 kg Bidons de 5 litres Sac de 25 kg Chèvre Au kg Lots Lots

Quantité 10 12 4 4 2 2 4 1 12 75

Pour stocker les vivres et les matériels de cuisine, un magasin en tôle de 4mX4 a été réalisé à Birtidey. Un hangar servant de réfectoire aux élèves a été également construit en matériaux locaux. Les condiments viennent d’être acheminés, la cantine est fonctionnelle. Certains aliments, dont les quantités ont été achetées pour une consommation annuelle (par crainte de hausse des prix), restent stockés à Niamey et les quantités nécessaires seront acheminées chaque trimestre. D’autres sacs sont aussi stockés au niveau de Nguigmi. L’ouverture officielle de la cantine est intervenue le 15 janvier 2014, soit le jour de rentrée scolaire (après les vacances de Noel). En effet, le Directeur ayant dû partir en formation, l’école a rouvert avec quelques jours de retard. Cette cantine était plus que vivement attendue par les élèves, leurs parents et le directeur de l’école qui a, pour l’occasion, enregistré douze (12) arrivées, dont 7 « élèves bénévoles ». Fonctionnement de la cantine scolaire : ce sont les femmes du village et mères des enfants qui préparent le repas à tour de rôle, sous la supervision de Haoua Fatouma, la femme du chef, qui est la responsable du stock et du matériel. Le matin, elle sort la quantité de nourriture nécessaire à la préparation du repas, ainsi que le matériel et le soir, après le repas, tout est nettoyé, rangé et enfermé dans le local de stockage.

2.3 Le jardin scolaire Une mission d’identification du site et de la faisabilité du maraichage a été effectuée le 27 septembre 2013. Cette mission conduite par un agent d’agriculture a choisi le bas-fond du


puits comme site de maraichage. Dans ce cadre, un devis a été établi y compris la formation des bénéficiaires (voir annexe). Cependant, ce projet trop ambitieux a été revu. L’association décide finalement de planter des arbres fruitiers et de faire du maraichage pour la diversification alimentaire et la revente. Des semences diverses ont été achetées à cet effet. Les petits matériels de maraichage ainsi que 2 ânes pour tirer l’eau ont été achetés. Une formation en maraîchage sera donnée aux populations et aux élèves avec leur maître. Pour l’instant, le sol étant très sec, la tâche est de préparer le sol au semis, soit de l’enrichir pour l’instant, avec les intrants naturels (engrais d’origine animale). Cela prendre quelques semaines avant de pouvoir procéder au semis. 2.4 La mini ferme avicole scolaire Un hangar a été construit pour servir de poulailler. Dix-neuf (19) poulets ont été achetés dont quinze poules et quatre coqs ; deux coqs ont été tués suite à une agression exercée par les autres coqs. 2.5 Les chèvres de la cantine scolaire Pour améliorer et diversifier l’alimentation des élèves, douze (12) chèvres ont été achetées. La gestion et la sécurisation du troupeau est assurée par le chef du village.


LES DIFFICULTES Dans la mise en œuvre des activités, l’équipe locale rencontre des difficultés qu’elle compte surmonter courageusement. Ces difficultés sont relatives : •

Au Pilotage à distance des activités, ce qui crée un décalage entre les réalités du terrain et les attentes. En effet, la transmission des rapports, des images et des pièces justificatives enregistre des retards dû au faible débit de la connexion internet et la distance entre Niamey et Nguigmi (zone du projet) estimée à plus de 1500 km. En plus de la connexion, il y a le fait que le transport de certains objets acquis à Niamey et Diffa (parce que trop chers à Nguigmi ou simplement indisponibles) occasionne aussi des retards.

La divergence de vue entre le chef du village et les autres villageois qui s’apparente à l’absence de cohésion sociale ;

La faible implication des hommes du village (en dehors du chef) dans la réalisation des activités laissant ainsi toute la charge aux femmes.

Des ressources limitées pour la mise en œuvre des activités.

L'emplacement inapproprié du site de maraichage retenu à côté de l’école ; cela pose la question de l’exhaure de l’eau et son transport jusqu’au site, mais la difficulté est amoindrie avec les 2 ânes achetées. Reste que dans la zone finalement retenue, le sol est très sec.

L’analphabétisme des populations et leur faible capacité à s’approprier la gestion communautaires des activités (jardin, poulailler, magasin communautaire).

RECOMMANDATIONS Elles sont relatives : -

à la poursuite de l’amélioration de la gestion d’ensemble du projet afin de réduire les causes de retard et accroître la capacité de réédition de compte des organes de gestion (magasin communautaire, cantine, activités de maraichage et du poulailler) à la population ;

à la sensibilisation du chef du village, le directeur de l’école, le comité de gestion du magasin coopératif et des populations afin de garantir la transparence dans la gestion des biens communautaires et la cohésion sociale indispensable dans le village ; l’inscription de nouveaux enfants à l’école. A ce sujet, les villages environnants ont pris des engagements pour amener leurs enfants dès l’ouverture de la cantine (en partie concrétisé).

A la structuration des bénéficiaires de la coopérative en un groupement formel et les former en gestion et vie associative ;


à la formation des femmes sur les questions d’hygiène de la cantine ;

positionner plutôt le site maraicher non loin du puits et envisager de recruter à Nguigmi un jardinier qualifié pour qu’il encadre de manière continue pendant 6 à 12 mois les élèves et leurs parents sur le jardinage. Le technicien assurera la supervision à intervalles réguliers afin de préparer le transfert souhaité de cette activité aux bénéficiaires. La charge financière de cette option sera moindre sur le moyen et long terme et sa pérennité plus sûre.


Annexe 1 : Planning de mise en œuvre des activités Période : Novembre – Décembre 2013 Produit / activités Information des autorités et inspection primaire Achat des matériaux de construction hangar et tôle Confection des croisillons métalliques pour magasin en tôle pour stockage Transport des matériaux de construction à Birtidey Construction du hangar pour cantine Construction magasin en tôle pour stockage Achat des ustensiles de cuisine Achat des vivres de la cantine Initiation du maraichage Installation du poulailler Achat des poules Formation des jeunes et des femmes en maraichage et en production avicole Formation de la cuisinière en gestion du stock et en hygiène Mission de suivi des activités Transport des produits achetés à Birtidey

Période S1 S2 S3 S4 S5 S6 S7 S8


Annexe 2 : Devis maraichage

DESIGNATION

I 1.1

INSTALLATION ET REPLI DU CHANTIER Amener et repli de tout le matériel, matériaux et de tout le personnel y compris toutes sujétions. Sous total 1 II FONCAGE PUITS PVC 2.1 Fonçage à sec y compris toutes sujétions 2.2 Fourniture et pose des conduite PVC pleines de 140 mm de diamètre y compris toutes sujétions 2.3 Fonçage dans la nappe y compris toutes sujétions 2.4 Fourniture et pose des conduite PVC crépines de 140 mm de diamètre avec enrobage et bouchon y compris toutes sujétions 2.5 Essai de débit des tous du PVC y compris toutes sujétions

UNITE

QUANTITE

PRIX UNITAI RE

MONTANT

U

1

500 000

500 000 500 000

ml

10

3 000

30 000

ml

10,5

7 500

78.750

ml

20

5 000

100 000

ml

20

10 000

200.000

heure

6

1 500

9 000

Sous total 2 III 3.1

IV 4.1 4.2

V

VI

FOURNITURE DES MOYENS D’EXHAURE Fourniture et pose d’une motopompe de type YAMAHA MT 110 y compris U toutes sujétions Sous total 3 FOURNITURE CONDUITE PVC Fourniture conduite d’aspiration en ml PVC de 50 y compris toutes sujétions Réalisation réseau californien avec diamètre 110 y compris toutes borne ; ml cimentation, coude et Té Sous total 4 CONSTRUCTION DES BASSINS DE DISTRIBUTION Confection de 04 bassins en parpaings U avec fonds bétonnés Sous total 5 CLOTURE DU SITE Fourniture et pose clôture grillagée ml

417.750

1

350 000

350 000 350 000

20

2 000

40 000

50

4500

225.000 265.000

02

50.000

100.000 100.000

100

10.000

1.000.000


VII

avec piquetage y compris toutes sujétions Sous total 6 KITS EN PETITS MATERIELS Kits (dabas, râteau, arrosoir, binette, seau)

1.000.000 kits

10

20.000

Sous total 7 VIII

INTRANTS AGRICOLES Semences améliorées (laitue, chou, lot 2 5000 tomate, carotte, oignon etc.) Engrais minéraux (15-15-15 et URE) sac 2 15.000 Produits phytosanitaire (karaté 0,8 litre 3 7000 ULV) Appareil de traitement ULVA U 1 40.000 Arbres fruitiers (manguier, citronnier, lot 10 4000 goyavier, dattier etc.) Sous total 8 TOTAL TRAVAUX PHYSIQUE Frais de suivi et contrôle des travaux 5% Mesures d’accompagnements (formations et suivi encadrement) TOTAL GENERAL

200.000 200.000 10.000 30.000 21000 40.000 40.000 141.000 2.973.750 148.688 200.000 3.322.438


BUBGET POUR LA FORMATION DES PRODUCTEURS DU SITE MARAICHER DE BIRTIDEY

THEME

UNITE QUANTITE

PRIX UNITAIRE

Préparation du terrain ; Installation et entretien des pépinières Prise en charge formateur jour 2 25 000 Sous total 1  Technique de pré-germination de la pomme de terre ;  Repiquage et plantation Prise en charge formateur jour 2 25 000

MONTANT

• •

I 1.1 II 2.1

3.1

IV 4.1

50 000 50.000

Sous total 2 III

50 000 50 000

Techniques d’irrigation. Techniques de production

Prise en charge formateur Sous total 3 • Fertilisation; • Protection des cultures; • Récolte et conservation

jour

2

25 000

50 000 50 000

Prise en charge formateur Sous total 4 TOTAL Frais de carburant Formateur

jour

2

25 000

50 000 50.000 200.000 100.000

TOTAL GENERAL

300.000

Rapport d'étape de la mise en oeuvre du projet de cantine scolaire de Birtideye - janvier 2014