__MAIN_TEXT__

Page 1

Portfolio

®

Arrête ton cinéma! marque déposée.

© Contenus soumis aux droits d’auteurs.


Sommaire Synopsis..........................................................................................................................................................01 Note d’intention.............................................................................................................................................03 Les épisodes...................................................................................................................................................06 Épisode 1 - Et si on allait au cinéma lorsque tout va mal?..............................................................07 Épisode 2 - C’est quoi le cinéma au juste?...........................................................................................11 Épisode 3 - Le cinéma français va t-il si bien?...................................................................................15 Épisode 4 - Ca intéresse qui le court-métrage aujourd’hui?............................................................19 Épisode 5 - C’est quoi être metteur en scène de cinéma?.................................................................23 Épisode 6 - Le cinéma d’auteur a t-il un public restreint parce qu’il est ennuyeux?.....................27 Épisode 7 - Ça a vraiment un sens le cinéma militant?....................................................................31 Épisode 8 - Quel avenir pour le cinéma?............................................................................................35 Épisode 9 - Que reste-t-il de la comédie musicale?...........................................................................39 Épisode 10 - Peut-on faire du cinéma sans argent ?..........................................................................43 Épisode 11 - Le festival de Cannes renie-t-il la dimension populaire du cinéma ?............................47 Hors-série 1 - Peut-on faire du cinéma sans argent ? (Sur les routes du cinéma indépendant)........52 Hors-série 2 - Quel avenir pour le cinéma ? (Un an après) - Retour à l’Eden...............................56 Hors-série 3 - Quel avenir pour le cinéma ? - Dernier chapitre.....................................................60 L’expérience sonore - Le documentaire est-il vraiment du cinéma ? ............................................64 Générique.......................................................................................................................................................68 Musique originale.........................................................................................................................................74 Curriculum vitæ du réalisateur....................................................................................................................76 Equipe ............................................................................................................................................................77 Presse..............................................................................................................................................................79


Synopsis Arrête ton cinéma! est une série documentaire. Chaque numéro soulève une problèmatique sur le septième art. Pour tenter d’y apporter une réponse je fais, avec ma petite équipe, une suite de rencontres. Chaque épisode débute par un film que je regarde et qui soulève une question sur le cinéma. Le septième art s’interroge donc sur lui-même et le jeune cinéaste en herbe que je suis va tenter de trouver les réponses à ces questions. Les épisodes suivent toujours le même découpage en deux séquences. La première se déroule aux alentours d’un lieu choisi pour son lien avec la problématique en question. Avec ma petite bande, j’y rencontre au hasard de notre errance des personnes souvent non spécialistes sur le sujet puis des professionnels du milieu cinématographique, artistique ou culturel présents à cet endroit. Dans la seconde, je m’entretiens avec une personnalité du cinéma que je considère comme potentiellement “spécialiste” sur ce que nous recherchons. Nos vadrouilles n’ont jamais pour but de promouvoir un lieu mais plutôt de le questionner. Ainsi, nos déambulations sont toujours en rapport avec la question soulevée par le film que jai visionné. Il ne s‘agit donc pas de faire un reportage sur un milieu mais de filmer une errance.

1


Arrête ton cinéma! privilégie pertinence et intelligence à une quelconque volonté de pur divertissement. Ma démarche consiste à proposer une série documentaire artisanale et non formatée. Je joue au naif lors de mes errances, j’use d’un ton volontairement candide, paraissant parfois burlesque ou impertinent, mais ma démarche est militante; en tant que cinéphile passioné, je cherche à faire le portrait de cet art et d’en dessiner sa place aujourd’hui dans nos vies. Mon approche est donc sociologique car en parlant de cinéma je parle de la vie et mes errances constituent ainsi une mosaique de la société, vue à travers ma passion.

2


Note d’intention de l’auteur-réalisateur.

Aborder un désir de cinéma à travers une errance

Arrête ton cinéma! est tout autant une série documentaire sur le cinéma et la société que, sur nous, jeunes cinéastes au travail, dans notre tentative de fabrication de cinéma. Comment faire du cinéma aujourd’hui lorsqu’on est jeune et indépendant ? C’est de là que vient en partie le titre de ma série. Comme si la fameuse expression s’adressait à tous ceux qui s’imaginent que le septième art est uniquement celui des grands moyens et des starlettes. Mon premier parti-pris est de faire une série documentaire dans laquelle nous sommes les personnages des films que nous tentons de faire, avec nos propres moyens. Je viens d’un milieu qui n’a jamais accordé d’attention à l’art. Je me suis intéressé par moi-même au cinéma, avant de le redécouvrir lors de mes études ; un milieu où la culture est au centre de toutes les préoccupations. Les visions parfois tranchées et stéréotypées auxquelles je me suis personnellement confronté sont aussi à l’origine de cette série. J’ai envie de jouer avec elles dans mes entretiens. Je pars d’une démarche militante : en tant que cinéphile, je veux montrer le cinéma comme faisant partie intégrante du quotidien de tous, par les références, les pratiques, les attentes ou les analyses que

chacun peut avoir à son sujet. Aujourd’hui, je m’interroge sur ma passion et par conséquent sur moi-même. Les errances dans cette série sont aussi une recherche de sens pour moi à travers mes rencontres. François Truffaut, face à un slogan publicitaire dans les années 1970 (« Quand on aime la vie, on va au cinéma ! ») y répondait que « C’est quand on aime pas la vie qu’on va au cinéma ! ». La réponse de Truffaut soulevait un questionnement qui me touche. Que recherche t-on en allant au cinéma ? Pouvons- nous avancer que la cinéphilie serait la maladie de ceux qui n’aiment pas leur vie comme le laissait penser Truffaut ? Cette problématique est la mienne à présent, je la place au cœur de ma série.

Aborder le septième art par une approche artisanale

Les idées préconçues auxquelles j’ai personnellement fait face lorsque j’ai eu envie de faire du cinéma sont au centre de ma série documentaire. Le septième art est souvent perçu comme un monde inaccessible et vouloir en faire comme un signe de prétention ou de déconnexion par rapport aux réalités de la vie. Vouloir être cinéaste m’a longtemps enfermé dans une image oisive et velléitaire. J’ai envie de déconstruire ces visions en nous montrant, mon équipe et moi, au travail et en impliquant le

3


spectateur dans notre tentative de cinéma. En l’intégrant à notre bande, nous lui montrons le septième art dans sa réalité la plus commune: loin des paillettes et des tapis rouges. Ma démarche consiste à proposer une série non formatée au risque de paraître artisanale. Il s’agit d’une approche sociologique, autant sur ces multiples rencontres que sur les jeunes cinéastes en herbe que nous sommes. Notre histoire est le fil conducteur des différentes rencontres, c’est notre errance que le spectateur suit et par elle que se construisent les dialogues. L’amateurisme de nos personnages est assumé dans mon film, il lui apporte toute son esthétique. Aborder le cinéma dans sa dimension sociale Le cinéma est aujourd’hui encore la pratique culturelle dominante des français.

C’est une occasion de rencontres, un lieu de sociabilisation, aller voir un film en salle reste faire l’expérience de « voir ensemble ». De là émerge l’idée de ma série, envisager le cinéma en tant qu’objet social. Mes errances ont ainsi un but essentiellement sociologique : dessiner une image de la s ociété à travers le cinéma, et vice-versa. Le cinéma me donne envie de récolter des histoires et de les raconter. Ce qui m’intéresse de comprendre, c’est la raison pour laquelle aller au cinéma reste la pratique culturelle favorite des français en dépit de toutes les possibilités nouvelles de découvrir les films. La recherche est collective : l’enjeu est de partir d’idées reçues, celles auxquelles j’ai pu me confronter par exemple, pour les étudier et en révéler les fondements et les limites. Et si j’insiste autant sur la nécessité du microtrottoir dans cette série, c’est parce que je suis persuadé que tous les avis sont au final éclairants.

4


Je suis un passionné sans limites, certes gauche, car je joue un peu à l’idiot; pourtant, j’aime faire progressivement évoluer le traitement de mon questionnement, d’où ce désir de procéder crescendo allant vers des individus susceptibles d’être de plus en plus documentés sur ma problématique. Cette structure me semble la plus pertinente : partir de la parole d’une personne rencontrée au hasard d’une errance et glisser vers celle d’acteurs du milieu cinématographique, artistique ou culturel, laissant ainsi au spectateur la liberté de faire son propre montage.

ter ces rencontres et ce qu’elles révèlent de la vie. Ma recherche, de prime abord cinéphilique, n’est finalement qu’un prétexte pour filmer l’existence. Une errance donc, sur les chemins du cinéma, des chemins que je souhaite suivre et ce, tel un artisan, en me tenant à distance des conventions pour mieux jouer avec elles.

Jonathan Trullard

Je propose une série d’errances et de rencontres, j’ai comme ambition de cap-

5


Les épisodes Épisode 1 - Et si on allait au cinéma lorsque tout va mal? Épisode 2 - C’est quoi le cinéma au juste? Épisode 3 - Le cinéma français va t-il si bien? Épisode 4 - Ca intéresse qui le court-métrage aujourd’hui? Épisode 5 - C’est quoi être metteur en scène de cinéma? Épisode 6 - Le cinéma d’auteur a t-il un public restreint parce qu’il est ennuyeux? Épisode 7 - Ça a vraiment un sens le cinéma militant? Épisode 8 - Quel avenir pour le cinéma? Épisode 9 - Que reste-t-il de la comédie musicale? Épisode 10 - Peut-on faire du cinéma sans argent ? Épisode 11 - Le festival de Cannes renie-t-il la dimension populaire du cinéma? Hors-série 1 - Peut-on faire du cinéma sans argent ? (Sur les routes du cinéma indépendant) Hors-série 2 - Quel avenir pour le cinéma ? (Un an après) - Retour à l’Eden... Hors-série 3 - Quel avenir pour le cinéma ? (Dernier chapitre) L’expérience sonore - Le documentaire est-il vraiment du cinéma ?

6


Épisode 1 Et si on allait au cinéma lorsque tout va mal ?

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/87657515

7


Synopsis Jonathan et sa petite équipe partent pour leur toute première enquête, se demandant ce qui motive les spectateurs à se rendre encore au cinéma en cette période de crise. Il y aurait-il un lien entre la dépression économique ou personnelle et la fréquentation des salles ? D’étranges révélations rempliront leur journée.

8


Aperçu de l’épisode

Marc Cerisuelo, ancien critique à Télérama et Positif :

Durée : 19’

Ecriture, réalisation: Jonathan Trullard Image et son : Agnès Maury & Célia John Montage et générique: Jonathan Trullard Musique originale: Rich man’s Money de The Rhythm Hounds

9


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

10


Épisode 2 C’est quoi le cinéma au juste ?

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/87763257

11


Synopsis Jonathan et l’équipe décident de s’interroger sur la nature même de ce qui constitue leur passion en se demandant ce qu’est en véritable le cinéma. Pour cela ils iront glâner leur réponse à l’Institut de l’Image d’Aix-en-Provence avant de s’entretenir avec l’écrivaine et réalisatrice Virginie Despentes.

12


Aperçu de l’épisode

Virginie Despentes, écrivaine et réalisatrice :

Durée : 19’

Ecriture, réalisation: Jonathan Trullard Image et son : Agnès Maury & Célia John Montage et générique: Jonathan Trullard Musique originale: Rich man’s Money de The Rhythm Hounds

13


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

14


Épisode 3 Le cinéma français va-t-il si bien ?

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/87763256

15


Synopsis C’est pour la première fois à Marseille que les amis cinéphiles vont tendre le micro pour enquêter sur le véritable état de santé du cinéma français après les récents succès commerciaux. Les rencontres seront variées avec notamment un surprenant vendeur d’affiches de film, un étrange vidéoclub et une rencontre avec Vassili Maimaris sur les toits de la commission du film PACA.

16


Aperçu de l’épisode

Vassili Meimaris de la commission du film PACA :

Durée : 19’

Ecriture, réalisation: Jonathan Trullard Image et son : Agnès Maury & Célia John Montage et générique: Jonathan Trullard Musique originale: Rich man’s Money de The Rhythm Hounds

17


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

18


Épisode 4

Ça intéresse qui le court-métrage aujourd’hui ?

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/86738917

19


Synopsis La petite équipe repart sur les routes du cinéma, et se lance cette fois dans une drôle d’enquête sur le court-métrage. Du village de Fuveau aux bureaux du festival Tous Courts en passant par une promenade avec le réalisateur Denis Cartet, les enquêteurs cinéphiles auront d’étonnantes révélations sur ce format de cinéma.

20


Aperçu de l’épisode

Denis Cartet, réalisateur et VJ :

Durée : 19’

Ecriture, réalisation: Jonathan Trullard Image et son : Agnès Maury & Célia John Montage et générique: Jonathan Trullard Musique originale: Rich man’s Money de The Rhythm Hounds

21


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

22


Épisode 5

C’est quoi, être metteur en scène de cinéma ?

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/86738913

23


Synopsis En ce début d’automne, Jonathan, Marine et toute l’équipe se lancent dans une nouvelle enquête. Le métier de réalisateur intrigue la petite bande et ils profiteront de cette période de rentrée pour glâner des réponses dans une surprenante école de cinéma, avant de retrouver le cinéaste François Ozon.

24


Aperçu de l’épisode

François Ozon, réalisateur :

Durée : 13’

Ecriture, réalisation et montage: Jonathan Trullard Image: Marine Sahakian & Anne Aylies Son et mixage : Frédéric Buy Photos : Clotilde Bertet Générique: Vladimir Fricero Musique originale: Rich man’s Money de The Rhythm Hounds Régie : Sébastien Mabille

25


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

26


Épisode 6

Le cinéma d’auteur a t-il un public restreint parce qu’il est ennuyeux ?

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/87785426

27


Synopsis Jonathan reprend l’investigation avec sa petite équipe, sur le cinéma d’auteur cette fois. Entre rencontres inattendues, une étrange conversation autour d’un surprenant festival et un entretien avec Olivier Assayas, l’équipe tâchera de découvrir la vérité sur les films d’auteur.

28


Aperçu de l’épisode

Olivier Assayas, réalisateur :

Durée : 13’

Ecriture, réalisation et montage: Jonathan Trullard Image: Marine Sahakian & Laura Mascarello Son et mixage : Frédéric Buy Générique: Mathieu Marie Musique originale: Tim O’Connor, accompagné de Davóg Rynne et Stephen Collier et mixé par Jef Dominguez Régie: Sébastien Mabille

29


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

30


Épisode 7 Ça a vraiment un sens le «cinéma militant» ?

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/87882554

31


Synopsis C’est dans le quartier de l’Estaque à Marseille que Jonathan et son équipe reprennent la route pour une nouvelle enquête, menant cette fois une investigation sur le cinéma militant qui les mènera jusqu’au réalisateur Costa-Gavras.

32


Aperçu de l’épisode

Costa-Gavras, réalisateur :

Durée : 13’

Ecriture, réalisation et montage: Jonathan Trullard Image: Marine Sahakian & Laura Mascarello Son et mixage : Frédéric Buy Etalonnage: Vincent Tesniere Générique: Mathieu Marie Musique originale: Tim O’Connor, accompagné de Davóg Rynne et Stephen Collier et mixé par Jef Dominguez Régie: Sébastien Mabille

33


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

34


Épisode 8

Quel avenir pour le cinéma ?

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/74389258

35


Synopsis C’est en excursion au bord de mer que la petite équipe de cinéphiles a posé bagages pour mener une enquête sur l’avenir du cinéma. Celle-ci sera faîte d’étranges rencontres, jusqu’à une visite inattendue du plus vieux cinéma du monde! Pour connaître la vérité sur l’avenir du septième art, l’investigation les mènera jusqu’à l’actrice et réalisatrice Sandrine Bonnaire

36


Aperçu de l’épisode

Sandrine Bonnaire, actrice et réalisatrice :

Durée : 13’

Ecriture, réalisation et montage: Jonathan Trullard Image: Marine Sahakian & Laura Mascarello Son et mixage : Frédéric Buy Etalonnage: Vincent Tesniere Générique: Mathieu Marie Musique originale: Tim O’Connor, accompagné de Davóg Rynne et Stephen Collier et mixé par Jef Dominguez Régie: Sébastien Mabille

37


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

38


Épisode 9

Que reste-t-il de la comédie musicale ?

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/75407291

39


Synopsis L ’ équipe de cinéastes en herbe se lance dans une curieuse enquête nocturne sur le film musical. Des surprenantes coulisses d’un spectacle chorégraphique à l’intrigante entrevue avec le compositeur Jean-Michel Bernard, la petite bande ne se doute pas des singulières rencontres qu’ils feront sur leur chemin.

40


Aperçu de l’épisode

Jean-Michel Bernard, compositeur :

Durée : 13’

Ecriture, réalisation et montage: Jonathan Trullard Image: Marine Sahakian & Laura Mascarello Son et mixage : Frédéric Buy Etalonnage: Vincent Tesniere Générique: Mathieu Marie Musique originale: Tim O’Connor, accompagné de Davóg Rynne et Stephen Collier et mixé par Jef Dominguez Régie: Sébastien Mabille

41


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

42


Épisode 10 Peut-on faire du cinéma sans argent ?

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/96072470

43


Synopsis La bande d’amis cinéphiles reprend la route et s’embarque cette fois dans les dédales d’un obscur multiplexe marseillais. D’inquiétantes révélations les attendent et l’équipe ira auprès de Claude Lelouch pour tenter de se rassurer sur ce qui les préoccupe avant tout: Peut-on faire du cinéma sans argent ?

44


Aperçu de l’épisode

Nicolas Altmayer, producteur

Claude Lelouch, réalisateur :

Durée : 21’ Ecriture, réalisation et montage: Jonathan Trullard Image: Marine Sahakian & Bastien Labat Son et mixage : Frédéric Buy Montage : Émilie Caldiérion Etalonnage: Anthony Stagliano Habillage vidéo : Vincent Tesniere Générique: Mathieu Marie Affiche : Valérian Jorrot Musique originale: Tim O’Connor, accompagné de Davóg Rynne et Stephen Collier et mixé par Jef Dominguez

45


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

46


Épisode 11

Le festival de Cannes renie-t-il la dimension populaire du cinéma ?

Voir ou revoir cet épisode: https://vimeo.com/103912537

47


Synopsis La bande de cinéphiles part à Cannes pour une bien ambitieuse investigation: connaître la vérité sur son fameux festival et le lien qu’il entretient avec la dimension populaire originelle du 7ème art. Leur séjour les meneront à d’obscures découvertes et ce sera finalement auprès du cinéaste Alain Guiraudie qu’il essaieront de comprendre toute la vérité sur le plus grand festival de cinéma du monde.

48


Aperçu de l’épisode

Pastiche de l’affiche du festival de Cannes 2013

49


Aperçu de l’épisode

Jamel Debbouze, acteur.

Alain Guiraudie, réalisateur :

Durée : 38’ Ecriture, réalisation et montage: Jonathan Trullard Image: Marine Sahakian & Bastien Labat Son : Frédéric Buy Mixage : Manon Médina Assistante Monteuse : Émilie Cardiéron Etalonnage: Alice Rebetez Habillage vidéo : Vincent Tesniere Générique: Mathieu Marie Photos : Célia John Affiche : Valérian Jorrot Musique originale: Tim O’Connor, accompagné de Davóg Rynne et Stephen Collier et mixé par Jef Dominguez

50


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

51


Hors-série 1

Peut-on faire du cinéma sans argent ? Sur les routes du cinéma indépendant.

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/86772084

52


Synopsis C’est sur les routes du cinéma indépendant que la petite bande se lance pour compléter une de leurs récentes enquêtes : «Peut-on faire du cinéma sans argent ?». Accompagnée de Françoise Merville, ancienne chef monteuse pour Mocky et Biette, ils se rendront chez Paul Vecchiali, cinéaste indépendant renommé qui saura éclairer les jeunes cinéastes en herbe sur les zones d’ombres du 7ème art et de ses financements. Mais pour cela, faudra-t-il encore trouver le bon chemin.

53


Aperçu de l’épisode

Paul Vecchiali, cinéaste indépendant :

Durée : 13’

Ecriture, réalisation et montage: Jonathan Trullard Image: Marine Sahakian & Bastien Labat Son et mixage : Frédéric Buy Etalonnage: Vincent Tesniere Générique: Mathieu Marie Musique originale: Tim O’Connor, accompagné de Davóg Rynne et Stephen Collier et mixé par Jef Dominguez

54


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

55


Hors-série 2

Quel avenir pour le cinéma ? (Un an après) Retour à l’Eden...

Voir ou revoir l’épisode : http://vimeo.com/album/2747424/video/90626516

56


Synopsis Un an après leur enquête sur l’avenir du cinéma, la petite bande de cinéphiles retrouve le bord de mer et surtout l’Eden. En effet, l’équipe est au rendez-vous pour la réouverture de la plus vieille salle de cinéma du monde. L’occasion de retrouver celles et ceux qui avaient croisé leur route un an auparavant. L’enquête sur l’avenir du 7ème art se poursuit donc et de bien surprenantes découvertes les attendent une nouvelle fois.

57


Aperçu de l’épisode

Emmanuelle Ferrari, programmatrice artistique de l’Eden théâtre :

Durée : 13’

Ecriture, réalisation et montage: Jonathan Trullard Image: Marine Sahakian & Robin Levet Son et mixage : Frédéric Buy Etalonnage: Vincent Tesniere Générique: Mathieu Marie Musique originale: Tim O’Connor, accompagné de Davóg Rynne et Stephen Collier et mixé par Jef Dominguez

58


Jaquette et intĂŠrieur du DVD

59


Hors-série 3 Quel avenir pour le cinéma ? Dernier chapitre

Voir ou revoir l’épisode :

60


Synopsis Un an après la renaissance de la plus vieille salle de cinéma du monde, je retourne une dernière fois dans la ville Lumière. Accompagné de ma petite équipe, j’y trouve l’occasion parfaite de prolonger un peu mon cinéma. Micro en main, je m’inquiète de l’enfant Eden et de ses parents. Le tournage devient une recherche de sens pour moi et je sais qu’au fond, c’est de l’avenir du mien, de cinéma, dont je m’inquiète.

61


Aperçu de l’épisode

Michel Cornille, président des Lumières de l’Eden*

Durée: 26’ Image: Marine Sahakian & Matthieu Robinet Son: Maxime Cordon Mixage: Thibaut Demoor Etalonnage: Mathilde Fénétrier Générique: Mathieu Marie Musique originale: Tim O’Connor, accompagné de Davóg Rynne et Stephen Collier et mixé par Jef Dominguez (*association en charge de la programmation culturelle du plus vieux cinéma du monde.)

62


Jaquette et intérieur du DVD

HORS-SERIE 3 UN AN APRÈS LA RENAISSANCE DE LA PLUS VIEILLE SALLE DE CINÉMA DU MONDE, JE RETOURNE UNE DERNIÈRE FOIS DANS LA VILLE LUMIÈRE.ACCOMPAGNÉ DE MA PETITE ÉQUIPE,J'Y TROUVE L'OCCASION PARFAITE DE PROLONGER UN PEU MON CINÉMA. MICRO EN MAIN, JE M'INQUIÈTE DE L'ENFANT EDEN ET DE SES PARENTS. LE TOURNAGE DEVIENT UNE RECHERCHE DE SENS POUR MOI ET JE SAIS QU'AU FOND,C'EST DE L'AVENIR DU MIEN, DE CINÉMA, DONT JE M'INQUIÈTE.

RIE HORS-SE

ENIR POUR

3 QUEL AV

ITRE)

IER CHAP

A ? (DERN

LE CINÉM

63


L’expérience sonore Le documentaire est -il vraiment du cinéma ?

Écouter ou Re-écouter l’épisode : http://www.radiogrenouille.com/fidplus/category/arrete-ton-cinema/

64


Synopsis Je tente une curieuse expérience: faire mon cinéma sans caméras. Adrien et moi, nous nous embarquons dans les détours d’un étrange festival de cinéma et tentons d’en savoir plus sur la forme documentaire. De surprenantes révélations nous y attendent et c’est auprès de Jean-Piere Rehm, le délégué général de ce drôle de festival, que je tâche d’y voir plus clair. Et moi, ce dont il s’agit pour moi, c’est encore une fois de faire le mien de cinéma.

65


Contenu de l’expérience

Jean-Pierre Rehm, délégué général du FID :

Durée : 26’42

Ecriture, réalisation et montage: Jonathan Trullard Enregistrement et mixage: Adrien Bukowski Photo : Matthieu Robinet Affiche : Jonathan Trullard Musique originale: Tim O’Connor, accompagné de Davóg Rynne et Stephen Collier et mixé par Jef Dominguez

66


Générique de la série Démarche créative Le générique, conçu image par image, à été réalisé à l’encre de Chine, technique souvent utilisée en bande-dessinée. Les images ont ensuite été colorées et montées par informatique. Au total 221 images ont été crées pour un générique de 30 secondes. Le générique devait respecter la volonté d’un habillage sombre et sobre pour la série, une identité visuelle qui contrasterait ainsi avec la coloration des documen- taires. L’idée était de faire de la série une sorte de boîte à images que l’on ouvrirait pour découvrir des instants de vie aux teintes particulières. L’idée du micro comme symbole d’Arrête ton cinéma! est vite apparu comme une évidence, comme la métaphore parfaite de cette parole donnée au plus grand nombre au cours de l’errance. Cette variété d’individus apparaît dans le générique, le fil entoure en effet chacun sur son passage. Le micro s’enroule au- tour de tous et son chemin souligne l’idée que le 7è art est omniprésent autour de nous et que le cinéma fait parti intégrante de nos vies.

Graphiste Mathieu Marie est graphiste. A 25 ans, il est diplômé de l’Atelier de Conti (Aix-en-Provence). Auto-entrepreneur depuis sa sortie de l’Atelier, Mathieu s’occupe de l’identité visuelle de plusieurs restaurants, associations culturelles et d’Arrête ton cinéma! depuis novembre 2012. 67


Extrait - Storyboard 1

Extrait - Storyboard 2

68


Ebauche à l’encre de Chine 1

Ebauche à l’encre de Chine 2

69


Ebauche à l’encre de Chine 3

Ebauche à l’encre de Chine 4

70


RĂŠsultat

71


72


Musique originale Démarche créative La musique du générique est jouée essentiellement à la guitare, à la flûte et au bodhrán. Le son est folk/rock et répond à la volonté de créer une musique rythmée et rapide, contrastant ainsi avec les instants silencieux souvent mis en valeurs dans la série. Il fallait que la musique puisse évoqué un voyage, comme si l’errance des documentaires s’effectuait dans un esprit de périple, sur les chemins du cinéma.

Auteur - compositeur - interprète Tim O’Connor est auteur-compositeur-interprète et a fait ses débuts à Manchester où il est devenu le chanteur du groupe celtique / roots « Citizen Swing ». Tim a créé une grande diversité de styles musicaux, du celte aux musiques de l’Est, en passant par le roots et l’americana. Tim a joué dans de grands festivals et a aussi travailé avec Michael Mc Goldrick et Arty Mc Glynn (guitariste de Van Morrisson). Durant ces années, Tim a fait de nombreuses interventions radiophoniques pour la BBC et a enregistré 5 albums. www.timoconnor.co.uk

73


Paroles Bird flying out of its cage Verse 1 On a journey to the other side. im just looking for a place to hide,

Chorus you came along and showed me the way now im a bird flying out of its cage you came along and showed me the way now im a bird flying out of its cage Verse 2 Then we drifted to the setting sun i met an outlaw with a silver gun Chorus then you came along and showed me the rage, now im a bird flying out of its

cage you came along and showed me the way now im a bird flying out of its cage

Verse 3 Im dreaming i can fly a lonley teardrop falls from my eye Outro Vagabonds and lovers hiding in the alley, buisnessmen are cowboys running through the valley, diamond studded universe in the endless sun we are all just little ants always on the run... Words and music by Tim O’Connor Copyright 2013

Musique disponible Ă cette adresse: https://soundcloud.com/dav-g-rynne/bird-flying-out-of-its-cage

74


Curriculum Vitae du réalisateur.

CURRICULUM VITAE / JONATHAN TRULLARD 13 lot l'Amiradou 83270 Saint-Cyr sur mer Tel : 06 15 68 24 59

E-mail : Jonathan0887@hotmail.com Age : 27 ans (né le 5 juin 1987) Nationalité: Française Page vimeo : vimeo.com/jonathantrullard

DIPLÔMES ET QUALIFICATIONS: 2012

Licence de cinéma-audiovisuel mention Assez Bien. Aix-Marseille Université

2011 2010

PGCE de français (équivalent britannique du CAPES). Edge Hill University, Ormskirk (Angleterre) Licence de Lettres Modernes parcours FLE mention Assez Bien. Aix- Marseille Université

2009 2008

Maitrise (M1) d’anglais mention Assez Bien. (Erasmus à MIC, Limerick, Irlande), Université de Reims Licence d’anglais LLCE mention Assez Bien. Université de Reims

2005-2007 2005

Hypokhâgne et Khâgne spécialité anglais. Lycée Jean Jaurès, Reims Baccalauréat Scientifique (option théâtre) mention Assez Bien. Lycée de Bazeilles (08)

Langues: • Anglais: lu, écrit, parlé couramment (C2) • Espagnol/Allemand: élémentaire (A2) Informatique: • Word, Excel, PowerPoint, Live Type, Photoshop CS5, Compressor, After Effects, Final Cut Pro 7

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES: Juillet 2014 Auteur-réalisateur du documentaire sonore Le documentaire est-il vraiment du « cinéma » ?, Radio Grenouille ….....................(radiogrenouille.com/fidplus/2014/07/le-documentaire-est-il-vraiment-du-cinema) Depuis 2012 ….......

Auteur, réalisateur et monteur d’Arrête ton cinéma!, série documentaire sur le 7ème art …....n ; nnnnnn (arretetoncinema.com ), produit par l'association Les films à bulles (président et membre fondateur)

Nov 2013 Réalisation de 18 films institutionnels, Les dessous de la prev', série conçue par le Crips Ile de France avec le …......................soutien de l'INPES, Skopia Films (lecrips-idf.net/agir/animatheque/tutoriel-outils/ ) 2012-2013

Réalisateur vidéo au Centre socio-culturel Jean-Paul Coste, Aix-en-Provence

Déc 2011

Membre du Jury Jeune du 29e Festival de courts-métrages Tous-Courts d’Aix-en-Provence

AUTRES EXPERIENCES PROFESSIONNELLES NOTABLES: 2010-2011

Enseignant de français (en formation) à Archbishop Blanch High School (11-18ans), Liverpool (Angleterre) et The Deanery High School (11-18ans), Wigan (Angleterre).

2008-2009

Enseignant de français à Limerick School Project (4-11ans), Limerick (Irlande)

Centres d’intérêts:  Musique, littérature, théâtre, peinture, politique, voyages  Vélo, natation, jogging, tennis de table, badminton Permis de conduire:

 Permis B (dispose d’une voiture)

75


Équipe Jonathan Trullard est auteur, réalisateur et monteur. A 27 ans, il a été étudiant en Hypokhâgne et Khâgne spécialité anglais, et est diplômé d’une maîtrise d’anglais, d’une licence en lettres modernes, d’une licence de cinéma et de l’équivalent britannique du Capes de français (PGCE). Il a également été membre du jury jeune du 29ème festival de court- métrages « Tous - Courts » d’Aix - en - Provence. Marine Sahakian est cadreuse. Elle a 22 ans et est diplômée d’un BTS audiovisuel. Marine s’est spécialisée en prise de vue et conception lumière. Passionnée depuis son plus jeune âge par l’image, ce n’est pas par hasard que le dessin, la peinture, la photographie et le cinéma la touche particulièrement. Elle a participé durant son cursus à des projets audiovisuel en tant que cadreuse, et a réalisé des stages chez Transpalux et Panavision. Matthieu Robinet est cadreur. A 24 ans, il s’est formé aux techniques du cinéma d’abord en BTS Audiovisuel puis en Master où il saisit l’occasion de réaliser ses premiers courtsmétrages. Curieux d’expériences visuelles nouvelles, c’est par la photographie qu’il définit son empreinte, puis par l’image en mouvement. Dans le clip, la fiction ou le documentaire il continue aujourd’hui sa route dans l’audiovisuel, sans jamais cesser d’apprendre.

76


Maxime Cordon est ingénieur du son. Agé de 23ans, il a d’abord validé un BTS Audiovisuel. Ses différentes expériences l’ont ensuite conduit vers un Master spécialité son au SATIS d’ Aubagne. Passionné d’enregistrement et de mixage musical, il s’est également ouvert aux techniques de tournage et de post production cinéma au travers de courts métrages et de stages professionnalisant dans ce domaine. Toujours avide de nouvelles expériences, il s’investit dans plusieurs projets personnels en parallèle à ses études. Mathieu Marie est graphiste. A 25 ans, il est diplômé de l ’ Atelier de Conti (Aix-enProvence). Auto-entrepreneur depuis sa sortie de l’Atelier, Mathieu s’occupe de l’identité visuelle de plusieurs restaurants, associations culturelles et d’Arrête ton cinéma! depuis novembre 2012.

Tim O’Connor est auteur-compositeurinterprète et a fait ses débuts à Manchester où il est devenu le chanteur du groupe celtique / roots « Citizen Swing ». Tim a créé une grande diversité de styles musicaux, du celte aux musiques de l’Est, en passant par le roots et l’americana. Tim a joué dans de grands festivals et a aussi travailé avec Michael Mc Goldrick et Arty mc Glynn guitariste de Van Morrisson). Durant ces années, Tim a fait de nombreuses interventions radiophoniques pour la BBC et a enregistré 5 albums. Ecriture, réalisation et montage : Jonathan Trullard Image : Marine Sahakian & Matthieu Robinet Son : Maxime Cordon Assistante monteuse : Emilie Caldiéron Mixage : Frédéric Buy Etalonnage : Anthony Stagliano Générique : Mathieu Marie Conception graphique: Aurélie de Bonis & Camille Peuvrier

Musique originale: ‘Bird Flying out of its Cage’ de Tim O’Connor accompagné par Davóg Rynne & Stephen Collier et mixé par Jef Dominguez. Produit par Les films à bulles (Association de production de films à caractère culturel, humanitaire ou social, ayant pour but de promouvoir l’épanouissement personnel ou collectif par l’art cinématographique).

77


Presse

«Une série épatante» (Pierre Siankowski, Le Mouv’) «Une impertinente adresse» (La Provence) « Difficile de ne pas sentir le génie » (La Marseillaise) «De l’intelligence et de l’authenticité. Une bouffée d’air frais!» (Ventilo)

78


France 3 Provence Alpes - 16 décembre 2014

Voir ou revoir l’émission : http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/emissions/jt-1213-provence-alpes

79


Canal + - 05 décembre 2014

Voir ou revoir l’émission : http://www.canalplus.fr/c-cinema/c-emissions-cinema-sur-canal/pid6306-le-cercle.html?vid=1177860#

80


La Provence - 04 dĂŠcembre 2014

81


Radio Libertaire - 29 novembre 2014

Ecouter ou réécouter l’émission : http://www.fichesducinema.com/spip/spip.php?rubrique75

82


Ceci Dit (Au bas mot) - 27 octobre 2014 ZOOM / "Arrête ton cinéma", une série documentaire de Jonathan Trullard Gros plan sur une prometteuse série documentaire interrogeant ici et maintenant, sur le terrain, la place du cinéma dans notre quotidien. Un projet méritant d'autant plus d'être relayé que susceptible de prendre fin dans les prochains jours faute de financement et de diffuseur.

Il y a une dizaine de jours, je découvrais parmi les messages privés de la page Facebook du blog une invitation d’un certain Jonathan Trullard à jeter un œil sur le onzième épisode d’une série documentaire consacrée au septième art, ou plus précisément ses marges : « Arrête ton cinéma ». Cet épisode se déroule durant le festival de Cannes 2013, où Jonathan et ses coéquipiers et amis sont allés poser aux badauds et personnalités disponibles cette question : le festival renie-t-il la dimension populaire du cinéma ? Honnêtement, mon réflexe de départ devant le postulat de ce court documentaire de 37 minutes fut de me demander ce qu’entendaient exactement ces jeunes par « populaire ». Accessible à tous, membres du « milieu » du cinéma comme modestes amateurs de films privés d’accréditation ? Dénué de mépris envers les films n’aspirant à rien d’autre que divertir, faire passer un bon moment au public, là où ce festival comme d’autres parmi les plus en vue aurait tendance à privilégier l’art et essai, le cinéma d’auteur destiné prioritairement à la critique ? Avant de comprendre, à mesure qu’ils avancent, que ce qui importe à Jonathan Trullard et cie est rien moins que le potentiel d’accueil d’un événement comme Cannes de sensibilités cinéphiles non concertées. Comment un festival reste-t-il habitable ? Quel est, au-delà de son estimable potentiel glamour, son degré de proximité avec ceux qui n’ont pas tout à fait trouvé leur place dans le cadre ? « Arrête ton cinéma » n’est clairement pas une entreprise à charge contre le milieu, les renseignements que Jonathan m’apportera quant à son parcours et la motivation première de cette série me confortant dans cette intuition, mais une production désargentée volontiers aventureuse, sur le terrain ; une tentative d’élargissement non agressif du cadre. Les moments les plus précieux de cet épisode cannois sont les discussions finalement plus longues que prévues, avec par exemple un musicien anglais qui, même s’il prend volontiers part à la fête, n’en demeure pas moins lucide sur la confusion d’intérêts gouvernant depuis longtemps le festival (people du moment et propositions artistiques marginales font-ils toujours bon ménage?). En guise d’épilogue, un entretien post cannois dans un cinéma de Marseille avec Alain Guiraudie, dont L’Inconnu du lac vient juste d’être célébré comme il se doit, semble apporter à son tour, et peut-être mieux que tout autre témoignage (y compris celui d’une Roseline Bachelot certes pas trop snob) un éclairage sur le potentiel ou non de revisitation du festival. Aussi reconnaissant que critique envers le système, ce dernier, avec son franc-parler coutumier, devient rien moins que la voix synthétisant idéalement la plupart des hypothèses soulevées tout du long. Résulte de l’escapade un docu fluide et attachant, optant à raison pour l’adaptation de son dispositif aux interlocuteurs de fortune plutôt que l’inverse. NB : Cet article doit être pris à la fois comme compte-rendu de ce seul épisode d’une série que je découvre encore et invitation à visiter leur site et, pourquoi pas, contribuer en relayant leur travail à ce qu’elle ne s’arrête pas en si bon chemin. 83


France Bleu Azur - 29 septembre 2014

Ecouter ou réécouter l’émission : http://www.francebleu.fr/economie/france-bleu-azur-reportage-6h15/reportage-06h15-1

84


Nice Matin - 22 septembre 2014

85


Radio Grenouille - Juin - Juillet 2014

Interviews « Ce qu’il reste de la folie»

avec Joris Lachaise,Lauréat du Grand Prix de la compétition national au dernier FID. (Emission du 30 juin 2014) Réécoutez l’émission ici *

« 10 minutes avec... Jonathan Trullard » Réécoutez l’émission ici **

Partenariat «Je tente une curieuse expérience: faire mon cinéma sans caméras. Adrien et moi, nous nous embarquons dans les détours d’un étrange festival de cinéma et tentons d’en savoir plus sur la forme documentaire. De surprenantes révélations nous y attendent et c’est auprès de Jean-Piere Rehm, le délégué général de ce drôle de festival, que je tâche d’y voir plus clair. Et moi, ce dont il s’agit pour moi, c’est encore une fois de faire le mien de cinéma.» Cadre du partenariat : FID 2014 Objets du partenariat : Un documentaire sonore « Le documentaire est-il vraiment du cinéma ? « et un journal de bord quotidien. Date de tournage: Juillet 2014 Diffusion : le dimanche 20 juillet 2014 et rediffusé le vendredi 25 à 9h Durée: 26’42

En savoir plus : http://www.radiogrenouille.com/fidplus/category/arrete-ton-cinema/ * http://www.radiogrenouille.com/fidplus/2014/07/ce-quil-reste-de-la-folie/ **https://soundcloud.com/radio-grenouille/10-minutes-avec-jonathan-trullard

86


La Provence - 28 avril 2014

87


Var Matin - 06 mars 2014

88


L’union - 05 mars 2014

89


Le mouv’ - 07 août 2013

MAGASIN CENTRAL COMMENT VAS-TU LECINÉMA FRANÇAIS ?

PAR PIERRE SIANKOWSKI. DU LUNDI AU VENDREDI À 18H.

EMISSION DU 07/08/2013 REECOUTER CETTE EMISSION

*

Ce soir dans nos rayons : Jean-Pierre Mocky qui projette actuellement son dernier film «Le Renard Jaune» dans son cinéma parisien Le Desperado. Nous aurons également Jonathan Trullard pour sa série web-documentaire «Arrête ton cinéma» qui dresse un état des lieux du cinéma français. La série documentaire «Arrête ton cinéma»

Retrouvez tous les épisodes sur le site officiel : http://www.arretetoncinema.com/ Le Facebook officiel c’est là * http://www.lemouv.fr/diffusion-comment-vas-tu-le-cinema-francais 90


Retrouvez l'ensemble des informations d'

www.arretetoncinema.com

sur

91


Une série documentaire écrite et réalisée par Jonathan Trullard

Affiche de couverture: © Mathieu Marie Conception graphique: Camille Peuvrier

www.arretetoncinema.com 06 15 68 24 59 contacts@arretetoncinema.com

Partenaires :

Profile for arretetoncinema_serie

Portfolio - Arrête ton cinéma ! (série documentaire)  

Portfolio - Arrête ton cinéma ! (série documentaire) © Jonathan Trullard

Portfolio - Arrête ton cinéma ! (série documentaire)  

Portfolio - Arrête ton cinéma ! (série documentaire) © Jonathan Trullard

Advertisement