Page 1

prĂŠsente

Flat e u r ville,

le villag e d es Ca rrĂŠs-rond s par

Laurent God ard


Présentation

L’Histoire

Projet Flateurville, visiteur

vers

une

appropriation

du

Flateurville, vers un reseau social de carré rond

Flateurville, vers une prise de conscience citoyenne

Flateurville, vers un monde plus sage

Description d’un lieux Flateur type

Le Hangar de Marcel

Les Lieux Flateurs

La Piscine Municipale et Mairie de Flateurville

L’Usine de Flateurville La Cabane du Drapeau La Tour HLM de Flateurville

Les Tableaux

Conception et confection du cahier: Amy J Hilton


Flateurville c’est artistique: pour devenir un flateur, il suffit de réveiller sa créative zone, de se mettre à dessiner, à écrire, à danser, à jouer de la musique. Flateurville c’est collectif: toi, vous, nous, eux, on peut tous émigrer à Flateurville. Quiconque visite un site Flateurville devient automatiquement citoyen de Flateruville. Flateurville c’est politique: c’est l’alliance des villageois pour combattre les maux d’aujourd’hui, la drogue, la violence, la corruption. Flateurville c’est l’avenir: parce que chaque jour la construction du village continue au delà des frontières (France, Maroc, New York..), dans des pays, des régions, des quartiers en difficulté, tous reliés par télécrans (Skype video-conference) au service d’un monde plud doux. Tous ces lieux se visitent et racontent l’histoire de Flateurville à partir de peintures, de dessins, d’installations et de films de Laurent Godard.


Flateurville Stylo Ă bille sur papier 42 cm x 28 cm 2007


Presentation Bienvenue à Flateurville est un village imaginaire que Laurent Godard, artiste plasticien, peintre, vidéaste, conteur, s’amuse à créer à partir de lieux glanés au fil de ses expériences, ses installations, ses rencontres et ses voyages. Flateurville est une création polymorphe itinérante et évolutive où les peintures, les dessins, les installations et les films coexistent pour nous raconter l’histoire des habitants de la commune. Flateurville est un concentré de tout ce qui va mal sur cette terre mais où les adultes sont invités, si ce n’est pas encore fait, à réveiller l’artiste qui est en eux et les enfants encouragés à ne pas le laisser s’endormir. Entre fiction et réalité, cette histoire gravite et évolue sans limite autour d’un scénario déterminé et se dissémine par fragments dans différents lieux investis dans le détail par l’artiste. Dans chacun des lieux flateurs, tous organisés de façon identique, la scénographie avec le mobilier et les objets quotidiens des personnages, place le visiteur au coeur de la fiction, dans l’univers rêvé mais concret du village.


.

« C’est la frontière entre la fiction et la réalité tout le temps. C’est l’histoire d’un monde à la fois réel et virtuel où tout le monde est artiste. » Réel parce qu’il est constitué d’une multitude de lieux existants qui supportent l’histoire et qu’il est habité par de vrais être humains: les Flateurs, les Carré-ronds, qui apportent chacun leur couleur artistique, leur compétence et leur réflexion autour de l’écriture d’un manifeste, celui de la « Révolution Flateuse », la révolution de la sagesse. Virtuel car tous ces lieux disséminés dans le monde entier, intégrés dans la fiction, reliés par télécrans interposés (Skype, vidéo-conférence), constituent Flateurville.


Drapeau flateur = Symbole de la Révolution Flateuse = Révolution de la Sagesse

Le Navire de la créative zone

Télécran dans chaque lieu Flateur Vidéoconférence Skype


L’Histoire Flateurville est une commune grise comme abandonnée par la vie, dirigée par une Shériff despotique. P’tit Louis, un adolescent boutonneux,
 mal dans ses baskets, médiocre à l’école, surprotégé par son entourage 
familial bourgeois, s’ennuie à mourir.
 Il tombe amoureux de Susan, une femme peintre du même âge que sa mère qui revient au village après 25 ans d’absence. Avec ses deux nouveau amis, deux autres exclus: Jean-Baptiste, le fils du curé, et Mouss, un petit gitan, P’tit Louis l’aide à s’installer. Susan, témoin de la mauvaise tournure qu’a pris la commune depuis l’arrivée de la Sheriff, retrouve son ex petit ami de l’époque, Marcel, une figure locale à la dérive. Tout juste sorti de prison sevré malgré lui de la Fleur Bleue, Marcel se voit confier par la Sheriff le rôle d’employé municipal, guardien de la piscine abandonnée de la 
commune (la Piscine Molitor, Paris). Mais c’est dans son vieux hangar miteux 
 (Xème arrondissement, Paris) condamné à la destruction par la municipalité que Marcel va secrètement se réfugier. En tentant d’ouvrir un coffre fort dérobé avant son entrée en prison et en luttant pour ne pas replonger dans la Fleur Bleue, l’alcool et la drogue locale, Marcel grave accidentellement à la disqueuse, un personnage très simple en 9 points. Ce premier portrait lui fait alors prendre conscience de toutes ces années gâchées à ne rien faire de bien. Il décide de changer et de consacrer la plus grande partie de ses jours et ses nuits à sa «créative zone». Il devient carré rond, droiture du carré, douceur du rond. Nuit après nuit, il transforme son hangar désaffecté et toujours condamné, en un lieu de vie, confortable et propre pour l’accueil, le confort et le bonheur de sa fille, Lorette.


Les Flateurvillois constatent de plus en plus nombreux que le hangar n’est finalement pas si malfamé et commencent à y organiser secrètement une fête parallèle à celle orchestrée par la municipalité autour du défilé militaire et la publicité outrancière de la fleur bleue. Le Hangar de Marcel devient alors le nouveau lieu clandestin de création, de rencontre, et de détente des jeunes et des moins jeunes, qui refusent de plus en plus nombreux les règles un peu rudes de la Sheriff. Cette dernière découvre le pot aux roses et accélère la destruction du Hangar. Marcel, soutenu par un grand nombre, nouvel artiste de son état, n’accepte pas cette decision injuste de détruire le hangar et va se réfugier chez son frère aîné dans la Cabane du Drapeau (Ile de Ré, France). C’est là qu’ils décident ensemble de lancer la rébellion contre la Sheriff et de l’organiser autour de la réflexion et l’écriture d’un MANIFESTE: «… à Flateurville, tout le monde est artiste. Chacun peut apporter sa couleur artistique et ses compétences..». Le drapeau carré rond (fabriqué à l’Usine: Essaouira, Maroc) devient l’emblème de leur combat mais aussi le signe de ralliement, discret et élégant, de tous les gens motivés à améliorer les choses dans la commune. La piscine abandonnée devient le nouveau QG de la révolution. Susan et Marcel vont faire renaître, malgré eux, la couleur et les différentes expressions artistiques à Flateurville et donner envie aux uns et aux autres d’ouvrir la fenêtre artistique qui sommeille en eux et de participer en masse à la fête parallèle qui va consister à court-circuiter gentiment le défilé militaire et faire rentrer les militaires dans la danse. La Révolution marche. Portrait 9 Points Graveur sur tôle 120 cm x 90 cm 2007

Flateuse

est

en


Projet

FLATEURVILLE,

VERS

UNE

APPROPRIATION

DU

VISITEUR

Chaque nouveau lieu Flateur est intégré par l’artiste dans la fiction via le scénario qui se retrouve alors enrichi d’un ou plusieurs nouveaux personnages qui apportent un regard nouveau sur la commune. L’espace des salles de je(ux) est conçu comme le décor quotidien de ses personnages. Laurent met en place un dispositif qui va attirer les visiteurs curieux, ceux qui aimeraient comprendre ou en savoir davantage. Tout le mode d’emploi, la stratégie, le mode de fonctionnement est là, accroché sur les murs, posé au sol, à disposition du visiteur comme un puzzle géant. Le visiteur est immergé dans l’intimité concrète des personnages fictifs des lieux. La mise en scène évolutive de l’espace et la galerie de portraits sans cesse renouvelés entraînent automatiquement le spectateur dans la fiction. Les salles de je(ux) se vivent et s’offrent aux spectateurs en vue d’une réelle appropriation. En entrant dans ces lieux, ils deviennent des amis du village, des citoyens du village ou des Flateurs.

Marcel Laque sur tôle 100 cm x 100 cm 2009


FLATEURVILLE

:

VERS

UN

RESEAU

SOCIAL

DE

CARRE

ROND

A Flateurville, le visiteur peut être ou devenir: - un ami du village. Il passe dans un lieu Flateur par hasard où il est invité pour la première fois. - un citoyen flateurvillois. Il demande la citoyenneté flateurvilloise et reçoit sa carte d’identité qui lui permettra d’être informé des différents événements flateurs. - un flateur. Il participe à la réflexion et à l’écriture du manifeste et au développement du village et du réseau. Il a accès au village tout entier et peut se rendre en résidence dans les différents lieux flateurs. Il met son savoir, ses compétences et sa couleur artistique au service d’un village meilleur contre le mal évident. Le flateur est discret et élégant. Il porte une série de signes distinctifs dans sa tenue vestimentaire, dans son comportement, dans sa gestuel. Les flateurs se rassemblent notamment autour d’un signe de reconnaissance simple et universel, le carré et le rond côte à côte, droiture du carré, douceur du rond. Tu ne les vois pas du premier coup d’oeil mais dès que tu en vois un, tu en vois partout.

« ... Tu ne les vois pas du premier coup que tu en vois un, tu en vois partout.»


d’oeil mais dès


Portrait de Laurent Godard par Jean-Charles Valienne Tirage monte sous DiasecŽ Plexiglas sur plaque et chassis d’aluminium

150 cm x 100 cm 2010


FLATEURVILLE

:

VERS

UNE

PRISE

DE

CONSCIENCE

CITOYENNE

Flateurville est un concentré de tout ce qui va mal mais chacun est invité à réveiller l’artiste qui est en lui. Si notre village de tous les jours, avec nos parents, nos amis, nos enfants, leur salle de classe, leur cour de récréation, leur terrain de sport, était un concentré de tout ce qui va mal, un concentré de toutes les formes de misère, d’injustices, de violence et de haine, comment réagirions-nous? Ne serait-il pas évident de se regrouper avec quelques parents, quelques complices locaux pour combattre, se préserver, protéger les siens de l’inacceptable? Comment organiserions-nous la résistance? Flateurville est une invitation à la réflexion, un outil de travail, une zone de ralliement possible pour tous ceux qui veulent un monde plus doux, plus équitable, plus droit, pour tous ceux qui veulent combattre le mal évident que trop d’intérêts en jeu, trop de lobbies empêchent d’éradiquer. Flateurville, c’est tenter d’avoir une vision globale de la terre qui nous accueille, c’est élargir son champ de vision au delà des frontières, c’est un retour au source, un retour sur soi-même, sur son état d’être humain mortel, une prise de conscience quotidienne de son passage furtif sur la terre. Flateurville c’est penser aux générations futures, à l’héritage qu’on va laisser à nos enfants. Flateurville c’est respecter les différences, les traditions, les coutumes locales mais se battre pour que chacun ait accès au minimum acceptable. Flateurville, c’est combattre les « pecnocrates » dont l’action est parfois désastreuse pour les gens des alentours qui en sont victimes. Flateurville, c’est s’aider les uns et les autres à renouncer aux addictions; c’est s’epauler dans l’adversité et prôner la moderation. Flateurville c’est l’extrême centre, l’équilibre pour tous.

2329 nouveaux citoyens à Flateurville .


Ganvié, Bénin.


FLATEURVILLE : VERS UN MONDE

PLUS

SAGE

Comment ce projet artistique peut-il rendre le village meilleur ? En attirant les pecnocrates dans un lieu flateur par le biais d’un projet artistique, d’une exposition, d’une projection, d’un concert, d’un événement festif, le flateur tentera de l’aider à reveiller l’artiste qui sommeille en lui. Un pecnocrate repenti ne peut plus se comporter de la même façon à partir du moment où il devient artiste. Un voyou, même le pire, n’est pas condamné à l’être pour sa vie toute entière. Il a le droit à un moment ou un autre de changer et de devenir lui aussi « carré rond ». L’artiste qui est en lui peut l’aider à changer. En continuant la construction du village et de l’extension à d’autres lieux, à Paris et ailleurs, dans des pays, des régions, des quartiers en difficulté d’une manière ou d’une autre où le collectif de carré rond trouverait naturellement un sens. A Flateurville, c’est où tu veux quand tu veux, j’y vais quand je veux mais avec toi c’est mieux. Il n’y a pas d’obligation de résultat, ça ne mange pas de pain mais le jeu en vaut la chandelle.


Description d’un lieu Flateur type Laurent Godard et son équipe de Flateurs identifient des lieux abandonnés disséminés aux quatre coins du monde et s’organisent pour y être invités et occupants légitimes. Tous les lieux flateurs sont connectes les uns aux autres en vidéoconférence via Skype.

Le Hangar de Marcel, 24 cour des Petites Ecuries à Paris, est un prototype de lieu Flateur, un modèle d’organisation pour toutes les autres salles de je(ux).

Plan du Hangar de Marcel, 600 m²: prototype de lieu Flateur.


Chaque lieu Flateur est aménagé selon un principe bien établi et une organisation identique:

Lieu

de

vie

Les lieux flateurs sont des résidences d’accueil pour les flateurs du monde entier. Les femmes et les enfants peuvent y vivre dans le confort et la sécurité. (électricité, eau, sanitaire, linge propre, chambres à coucher, potager, cuisine, connexion internet, infirmerie, bloc opératoire, atelier, garage, salle de classe).

Lieu

de

création

Chaque lieu flateur est une « créative zone » susceptible un grand nombre d’artistes.

de satisfaire

(atelier de peinture, sculpture, photo, caméras video, tables de montage, théâtre, instruments de musique, danse).

Lieu

d’exposition

Chaque lieu flateur est un lieu d’exposition permanente pour les flateurs chargés de la gestion des lieux mais aussi temporaire pour les différents flateurs qui viennent créer sur place.

Lieu

de

récéption

Chaque lieu est organisé pour accueillir un événement festif ou autre. Les spectateurs peuvent alors découvrir les différents projets artistiques élaborés sur place.

Lieu d’un

de réflexion manifeste

et

d’écriture

Le lieu flateur est également une zone de réflexion et d’écriture du « Manifeste de la Sagesse » fantasme d’un monde plus doux pour les générations futures.


Zone de vie Zone de création Zone d’exposition Zone de récéption


Le Hangar de Marcel Paris, France


Le Hangar de Marcel Paris, France


Lieu Flateur Hangar de Marcel Location 24 cour des Petites Ecuries 75010 Paris, France Date d’occupation 2006 - 2012 Exposition Chaque jeudi soir ou sur rendez-vous Programmation www.flateurblog.com


Les Lieux Flateurs

Le Chateau de la Fleur Bleue Bourgogne, France La Tour HLM New York, USA

Le Hangar de Marcel Paris, France

L’Usine Essaouira, Maroc

Imprimerie de Flateruville, Imprimeur de ce joli cahier Point 44 Champigny-sur-Marne, France


Chez Susan Bourgogne, France

La Maison Close Restaurant LapĂŠrouse Paris, France

Chez Georges Bourgogne, France

Piscine Municipale et Mairie de Flateurville Paris, France

La Cabane du Drapeau Ile de RĂŠ, France


La Piscine Municipale et Mairie de Flateurville Paris, France


Piscine Municipale et Mairie de Flateuville

Paris, France


Lieu Flateur Piscine Municipale et Mairie de Flateurville Location La Piscine Molitor 8 avenue de la Porte Molitor 75016 Paris, France Date d’occupation 2009 - 2012 Exposition Sur rendez-vous

La Piscine Molitor a pris tout de suite une dimension majeure dans la commune en devenant la Piscine Municipale du village et le symbole de l’ouverture artistique.

La Sheriff de Flateurville confie à Marcelin Martin, le mauvais bougre du village, fraichement sorti de prison, le poste de gardien de la piscine de Flateurville. Marcel va accidentellement ouvrir sa fenêtre artistique et ranimer l’artiste caché en lui. Métamorphosé, il commence à regarder différemment ce qui se passe dans le village et organise, secrètement dans la piscine, la résistance, avec tous ceux qui veulent bien l’entendre.


Zone de vie Zone de création Zone d’exposition Zone de récéption Zone de réflexion et écriture du

manifeste


Par sa forme de paquebot, la Piscine Molitor devient, dans la plus grande discrétion, le navire de la sagesse et de la créative zone, nouveau QG de la « Révolution flateuse » au service d’un monde meilleur. 500 cabines, 500 artistes, 500 corps de métiers. Toutes les compétences sont réunies pour sauver le village de la torpeur dans laquelle l’autorité de la Sheriff l’a plongé.


L’Usine Essaouira, Maroc


L’Usine Essaouira, Maroc


Lieu Flateur Usine Une ancienne tannerie de plus de 5000 m2, c’est le dernier batiment face à la mer à la sortie Nord d’Essaouira. Ce lieu est abandonné, fermé depuis une quinzaine d’années. A Flateurville, l’Usine du Drapeau située dans les mauvais quartiers, en périphérie de la commune est un des lieux phares clandestin de l’organisation de la fête de village parallèle à celle proposée par la Shériff et l’équipe municipale. Comme son nom l’indique c’est ici que la bande des carré rond fabrique ses drapeaux qui devraient rapidement flotter sur le village tout entier.

Location Quartier Industriel Avenue A Essaouira, Maroc Date d’occupation 2007 - 2012 Exposition Sur rendez-vous


Mohamed SHIRIJA Guide artistique Usine de Flateurville Quartier Industriel Avenue A, Essaouira 06.26.50.58.97

www.flateurville.com


La Cabane du Drapeau Les Portes en Ré, Ile de Ré France


La Cabane du Drapeau Les Portes en Ré, Ile de Ré, France


Lieu Flateur Cabane du Drapeau Situé en Charente Maritime, sur l’Ile de Ré, cette impressionante ferme osteicole a été dessinée et construite il y a une trentaine d’années par Monsieur Jean Paul Giraudeau. Son activité s’est arrêtée il y a plus de 20 ans.

Location Route de la Levée Verte 17880 Les Portes en Ré Ile de Ré, France Date d’occupation 2010 - 2012 Exposition Saison d’été ou sur rendez-vous

Dans le fiction, après la destruction de son hangar, Marcel, nouvel artiste de son état, n’accepte pas cette injustice et va se réfugier chez son frère, Lucien, eleveur d’huître à l’autre bout du village, bon consommateur de fleurs bleues. Secret de famille, réconciliation, les deux frères décident ensemble la naissance du drapeau carré rond, signe de ralliement pour tous les gens motivés à changer quelque chose dans le village. C’est la qu’ils evoquent egalement la nécessité de mettre en place la réflexion et l’écriture d’un manifeste pour les aides à conduire la Révolution Flateuse. Un pour tous, tous pour tous, tout le monde a le droit à son carré rond... ou son rond carré.


La Tour HLM New York, USA


La Tour HLM New York, USA


Lieu Flateur Tour HLM Location 178 Mott Street New York NY, USA Date d’occupation 2007 - 2012 Exposition Sur rendez-vous


Les Tableaux

Laurent Godard appelle « créative zone » l’espace mental dans lequel s’enclenche toute action artistique. Il habite en permanence la sienne sans chercher à comprendre ce qu’elle produit. Dans chaque « lieu flateur », il fait, il crée et expose tout, tableaux achevés ou en devenir. Par cette transparence, cette mise en avant de la construction d’un travail et son goût de la recupération, l’artiste rend palpable, ultra concret et accessible l’acte créatif, invitant chacun à l’expérimenter.

Un artiste qui peint, écrit, met en scène et joue: son oeuvre qui résulte de la rencontre entre la peinture, l’écriture, les images et l’espace soulève au dela de l’accumulation de signes, la question du passage d’un matériau à un autre et de la frontière entre chacun. Si la peinture de l’artiste existe aussi bien seule qu’en parallèle d’une ou plusieurs narrations, c’est qu’elle multiplie des visages, des personnages qui, par leurs ressemblances et différences, se complètent et constituent une meute dans laquelle se reflète par bribes l’identité de chacun.


Susan Dripping laque et huile sur toile 180 cm x 180 cm 2008


Photo classe Dripping laque sur bois 220cm x 110 cm 2007


Baron Molitor de Flateurville Laque sur tapis 280 cm x 170 cm 2011


Petit Louis Huile sur toile 130 cm x 97 cm 2005


Marcel Huile sur toile 130 cm x 97 cm 2005


Mouss, Petit Louis et Jean-Baptiste Laque sur contraplaquĂŠ marine 233 cm x 122 cm 2010


Remerciements Mylene et Dominique Romano Jean-Paul et Solange Giradeau Jean-Claude et Moon Blanchelande Carine Burkel Pauline Godard Aglaya Regissura Valerie Izard Jerome Montembault Olivia Fabart Sara Anneda Pierre Guenard Alessandro Zenari Alfred Cohen Etienne Druhile Stephan Martin Marc Roger Ludovic Le Guyer Christophe Fougle Amy Hilton Thomas Godard Bettina Sion Anne-Sylvie Vassenaix Etienne Druhile Martine Duhamel Angelina Medori Nicolas Laugero Antoine Bataille Marie-Noel Bataille Dominique Choupin Carolin Aim Jean-Charles Valienne Eric Bousscasse Marc Vila Fred Monin Gabriel Humeau Isabelle Randriana Anne Marie Nivol Mauban Martin Sebastian Bazin Christian Le Cruerer de Curly Jean-Marc Heissat Guillame Mary Yann Chapotel James Honey Franc Randriana David Benhaim Monsieur Lemps Carla Diamond Sandra Bash Emmanuelle Rappeneau Laura Mokaesh Jean-Luc Rousseau Alexandre Phong Laurent et Fabienne Jugeau Pierre M Blandine Brika Alexandre Messina Kidimo Alban Gueran Surville et toute l’Equipe de Flateurs Photographie Jean-Charles Valienne Anne-Laure Pardijon Jerome Montembault Ludovic Le Guyader Carine Burkel Marc Roger Alessandro Zenari

Edition janvier 2012 www.flateurville.com www.flateurblog.com

Flateurville  

Flateurville, le village des Carré-ronds par Laurent Godard

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you