Page 1

NC-80-08-398-FR-C

C O M M I S S I O N EUROPÉENNE

Une initiative de l’Union Européenne

Créativité et innovation Les meilleures pratiques des programmes de l’UE Plus d’informations à propos de l’année : http://create2009.europa.eu

Créativité et innovation Les meilleures pratiques des programmes de l’UE


Commission européenne Créativité et innovation - Les meilleures pratiques des programmes de l’UE Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes 2009 — 76 p. — 21 x 29,7 cm ISBN 978-92-79-10448-0

Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions que vous vous posez sur l’Union européenne. Un numéro unique gratuit (*):

00 800 6 7 8 9 10 11 (*) Certains opérateurs de téléphonie mobile ne permettent pas l’accès aux numéros 00 800 ou peuvent facturer ces appels.

Comment vous procurer les publications de l’Union européenne? Publications payantes: De nombreuses autres informations sur l’Union européenne sont disponibles sur l’internet via le serveur Europa (http://europa.eu). Une fiche bibliographique figure à la fin de l’ouvrage. Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 2009 ISBN 978-92-79-10448-0 © Communautés européennes, 2009 Reproduction autorisée, moyennant mention de la source Printed in France

• sur le site de l’EU Bookshop: http://bookshop.europa.eu; • chez votre libraire, en lui donnant le titre, le nom de l’éditeur et/ou le numéro ISBN; • en contactant directement un de nos agents de vente. Vous obtiendrez leurs coordonnées en consultant le site: http://bookshop.europa.eu ou par télécopie au numéro suivant: +352 2929-42758.

Publications gratuites: • sur le site de l’EU Bookshop: http://bookshop.europa.eu; • auprès des représentations ou délégations de la Commission européenne. Vous obtiendrez leurs coordonnées en consultant le site: http://ec.europa.eu ou par télécopie au numéro suivant: +352 2929-42758.


TABLE DES MATIÈRES DG EAC - Education et formation Leonardo da Vinci Une approche interdisciplinaire au service de la réintégration des personnes défavorisées . ................................................................................................................................ 4 De nouveaux réseaux pour aider les jeunes à forger leur avenir .............................................................................................................................................................. 6 L’apprentissage par la nouvelle technologie portable dans le système d’enseignement et de formation ...................................................... 8 Des outils de formation au service des PME pour la protection de leur capital intellectuel . .................................................................................... 10 L’artisanat enrichi par des méthodes de formation innovantes ........ 12 Les langues mobiles : un format maintes fois primé .............................................. 14

Comenius Un secteur négligé de l’éducation bénéficie d’un programme de formation innovant ................................................................................... Soutenir l’apprentissage préscolaire des enfants de communautés linguistiques minoritaires ....................................................................... Un journal lycéen dans la formation «école-entreprise » à travers l’Europe ................................................................................................................................................................... La dimension européenne stimule l’amélioration des écoles ............... Les technologies au service de la coopération européenne entre écoles techniques ............................................................................................................................................

16 18 20 22 24

Ján Figel’,

Commissaire européen à l’éducation, la formation, la Culture et la Jeunesse

Un nouveau programme de master : des intéressantes perspectives d’emploi .................................................................................... 26 Un curriculum portant sur l’enseignement de l’innovation ...................... 28

Grundtvig Des capacités de communication renforcées pour aider une main-d’œuvre mobile . ............................................................................................................... La promotion de l’égalité entre femmes et hommes : pour une société encore plus démocratique ...................................................................... De nouvelles perspectives concernant l’intégration des immigrants . ........................................................................................................................... Élargir ses horizons grâce à des études artisanales .................................................. Partager la mémoire et la culture à travers les arts ...................................................

30 32 34 36 38

Tempus Un master européen portant sur la réhabilitation des cités historiques islamistes .................................................................................................................... 40 Le processus de Bologne au service de la modernisation des universités en Bosnie Herzégovine dans le domaine de la coopération entreprise-université ....................................................................................... 42

DG EAC - Culture L’holocauste racontée à travers la musique, la littérature et les arts visuels . ................................................................................................................................................................... L’utilisation des nouvelles technologies pour développer l’innovation créative au théâtre . ................................................................................................................. La céramique : un microcosme de changement culturel .............................. Une rencontre entre la culture et la technologie pour une meilleure compréhension du passé .....................................................................................

44 46 48 50

DG EAC - Jeunesse Le pouvoir des jeux dans le travail avec les jeunes ................................................... 52 La musique : outil de promotion de la diversité et de la compréhension interculturelle .................................................................................................. 54 Le théâtre populaire au service de la rénovation des quartiers difficiles ................................................................................................................................................... 56

DG EAC - Société civile La promotion du dialogue interculturel grâce à un réseau de villes jumelées ....................................................................................................................... 58 Le rôle des médias participatifs en Europe et leur contribution au processus de démocratie participative et au développement de la citoyenneté européenne ...................................................................................................................... 60 La création artistique : vecteur d’intégration au service du handicap .............................................................................................................................................. 62

DG REGIO Le son et la musique au service de la création d’entreprises et du développement économique d’une région . ............................................................. 64

DG EMPL Intégration des traditions culinaires locales dans le tourisme international ......................................................................................................................................... 66

DG ENTERPRISE Une coopération inter régionale au service du développement de l’innovation ........................................................................................................................................................................... 68

DG INFSO Les trésors du cinéma sauvegardés par les grandes archives européennes sont enfin disponibles sur la toile . .......................................................... 70

DG RTD De nouvelles manières de promouvoir l’entrepreneuriat axé sur la connaissance .............................................................................................................................................. 72

Sites internet

74

La qualité essentielle pour trouver des solutions à des situations telle la crise financière et économique apparue à la fin de l’année 2008 est sans aucun doute la créativité. La créativité nous est nécessaire pour trouver les meilleures réponses. Bien sur, la créativité n’est pas seulement utile lors de situations de crise. Les capacités de créativité et d’innovation apportent des bénéfices durables pour l’économie, la société, l’entreprise et les individus. L’innovation et la créativité sont les piliers fondamentaux pour une croissance économique soutenable et sociale. L’année 2009 a été désignée “Année européenne de la créativité et de l’innovation”, mettant ainsi l’accent sur la créativité et les capacités d’innovation de l’Europe. L’objectif de cette année européenne 2009 est de mettre en évidence la nécessité vitale de la créativité et de l’innovation, non seulement pour la prospérité économique de l’Europe, mais également pour le bien-être social et individuel. En permettant la rencontre entre des intervenants de milieu très différents – les gouvernements, les écoles, les universités, le monde de l’entreprise, la recherche, le monde de l’art, les ONGs et bien d’autres – l’année 2009 crée un lieu unique pour l’émergence d’idées nouvelles, tant au niveau européen que national, régional et local. J’ose espérer que les effets de synergie créés au cours de l’année nous surprendrons tous, de manière positive ! En arrivant au moment précis où l’Union européenne réfléchit sur son orientation stratégique pour la décennie à venir, l’année arrive à point nommé pour souligner l’importance de la créativité et de l’innovation. Par cela, nous voulons préciser, affiner et accentuer de manière significative l’approche d’une société basée sur la connaissance telle que proposée dans la “Stratégie de Lisbonne pour la croissance et l’emploi” – le cadre général de nos actions durant cette décennie. Les projets présentés dans cette courte brochure sont des exemples de bonnes pratiques de promotion de la créativité et de l’innovation. Ils ont été sélectionnés par un panel d’experts indépendants à partir de nombreux programmes de la Commission européenne. J’espère que ces projets seront une source d’inspiration pour le lecteur parcourant cette brochure sous le signe du slogan de l’année : “ Imaginer. Créer. Innover.“

Créativité et innovation Les meilleures pratiques des programmes de l’UE

Erasmus


Une approche interdisciplinaire au service de la réintégration des personnes défavorisées Le projet «Retour social », soutenu par le programme Leonardo, s’inscrit dans la volonté de développer de nouvelles approches destinées à appréhender la réintégration sociale de personnes défavorisées en s’appuyant sur des démarches locales et individualisées.

Un programme de réhabilitation et d’inclusion sociale associant tous les acteurs Le concept de personnes défavorisées regroupe un ensemble de profils comme les personnes au chômage ayant des problèmes de santé, des personnes subissant un chômage de longue durée, des immigrants, des personnes se trouvant dans des situations difficiles.

4

Le caractère innovant du projet « retour social » réside dans une approche holistique multidisciplinaire adaptée aux besoins de chaque personne concernée dans son environnement quotidien. Pour ce faire, une coopération réelle de l’ensemble des services d’aide à la réintégration sociale est développée. Les services de santé, les services sociaux, les soutiens en matière psychologique, les agences de l’emploi, les centres de formation et d’autres structures spécialisées se sont concertés au niveau local pour apporter des réponses et des outils adaptés à la situation de chaque personne concernée en s‘appuyant sur une analyse globale permettant d’identifier les obstacles rencontrés par l’individu dans son processus de réintégration. L’ensemble du processus s’appuie sur des coordinateurs en charge de chaque parcours de réinsertion.


Nom du projet : Social Return Programme : Leonardo da Vinci

Promoteur

Organisation : SN Rehabilitation Centre Adresse : Þórsstíg 4 600 Akureyri Pays : Islande Nom : Soffía GISLADOTTIR Tel : +354 545 810 Fax : +354 552 4804 E-mail : soffia.gisladottir@fel.stjr.is Pays partenaires : Islande, Italie, Lettonie, Pays-Bas, Finlande

L’expérimentation de l’approche a concerné 73 personnes sur 5 pays pilotes (Slovénie, Islande, Lituanie, Pays-Bas, Italie). La conférence finale a permis d’apprécier un taux de réinsertion se

situant entre 50 et 75%. Tout l’enjeu réside désormais dans la possibilité d’envisager une généralisation d’un tel programme en capitalisant sur l’expérience acquise et en associant l’ensemble des décideurs institutionnels qui ne devraient pas être insensibles à ce nouveau modèle économique de réinsertion sociale.

DG EAC - Education et formation

Des résultats probants méritant un développement à plus grande échelle


De nouveaux réseaux pour aider les jeunes à forger leur avenir Les jeunes avec un niveau d’instruction faible souffrent souvent d’une estime de soi fragile. Cre’actor est un projet de trois ans dont le but est d’aider les jeunes à prendre confiance et à jouer un rôle actif dans la société en créant leur propre entreprise. L’approche innovante du projet a produit quelques résultats créatifs.

De nouveaux réseaux pour soutenir le démarrage d’entreprises La première phase du projet consistait à évaluer la capacité de jeunes à faible niveau d’instruction, en particulier ceux âgés de moins de 26 ans, de créer leur propre entreprise. Une recherche spécialement mise en place consistait à demander l’avis d’acteur clés, tels que les autorités publiques, les organisations financières et les syndicats. Les conclusions étaient d’un optimisme prudent. Les facteurs de réussite clés ont été identifiés, mais il a été décidé que même si les projets échouaient, les jeunes concernés bénéficieraient de

6

la formation et du soutien proposés. La recherche a également identifié les systèmes d’assistance déjà en place dans les cinq pays partenaires pour soutenir le démarrage d’entreprises. La phase préparatoire finale consistait à identifier les organisations dans les pays partenaires qui pourraient former un réseau pour offrir des conseils en matière de formation et soutenir le développement de structures d’assistance. Au total, 304 organisations ont rejoint le réseau, c’est-à-dire plus de 60 organisations dans chaque pays partenaire.

Une nouvelle méthodologie pour la formation et le soutien Sur la base de cette recherche, les partenaires ont mis au point une méthodologie pour guider les jeunes à travers toutes les étapes du processus de lancement. En consultation avec les organisations du réseau, 10 programmes ont été conçus,


Nom du projet : Cre’Actor : Interactive Network formation firm creation by non-qualified young people Programme : Leonardo da Vinci

Promoteur

Organisation : MEDEF - Franche-Comté Adresse : 191, rue de Belfort - BP 80969 25022 Besançon Pays : France Nom : Valérie BRENOT Tel : +33 3 81 47 79 14 Fax : +33 3 81 47 79 19 E-mail : formation@medef-franche-comte.com Pays partenaires : France, Espagne, Italie, Suisse, Pologne

15 jeunes ont été recrutés pour rejoindre le projet en tant que «  cré-acteurs  »  : des acteurs créatifs qui construisent leur avenir. Ils ont réussi en lançant 10  nouvelles entreprises, certains d’entre eux travaillant ensemble. Des témoignages sur le site Web montrent leur enthousiasme pour le projet et leur motivation.

Et après… ? Tous les acteurs impliqués dans le projet Cre’actor, les jeunes, les organisations du réseau et les partenaires, ont donné leur avis sur l’évolution du projet et des modifications ont été apportées en réponse à ces commentaires. Ainsi, le projet a mis au point une nouvelle méthodologie qui a été testée auprès des utilisateurs et qui peut être appliquée dans d’autres pays de l’Europe. Il a également établi de nouveaux réseaux en créant un modèle pour une coopération innovante entre organisations.

DG EAC - Education et formation

chacun offrant le soutien et les conseils les plus appropriés pour chaque phase du processus. Les programmes comprennent des ateliers, des logiciels de simulation, des documents, des questionnaires, des livres et des sites Web utiles et un réseau d’autres « cré-acteurs » permettant de partager les expériences. De plus, les organisations du réseau offrent un encadrement aux participants.


L’apprentissage par la nouvelle technologie portable dans le système d’enseignement et de formation Les nouvelles idées et inventions deviennent des innovations seulement lorsqu’elles sont adoptées et utilisées par le marché. Un certain nombre de projets d’apprentissage via des outils portables – et financés par la Communauté européenne ont préparé le terrain : il est temps maintenant d’incorporer l’apprentissage par la nouvelle technologie portable dans le système d’enseignement et de formation ordinaire.

De nouveaux outils d’apprentissage Ce ne sont pas les technologies avec des qualités pédagogiques inhérentes qui ont du succès dans l’enseignement à distance, mais les technologies qui sont généralement disponibles aux citoyens. Selon les estimations, d’ici 2010, 3 milliards de personnes posséderont un téléphone portable dans le monde et en Europe, presque 100 % des jeunes âgés de 16 à 24 ans disposent d’un outil

8

portable. Les assistants personnels, les smartphones et les autres téléphones portables sont des outils essentiels pour transmettre le contenu didactique aux étudiants et aux adultes dans le cadre de l’enseignement supérieur et de la formation continue. Pour la mise en place d’un tel système, deux évolutions clés sont nécessaires. La messagerie mobile doit faire partie des outils administratifs standard dans les instituts d’enseignement et de formation et le contenu didactique doit être adapté aux assistants personnels et aux smartphones.

Lancement de l’apprentissage mobile Les partenaires de ce projet Leonardo da Vinci intitulé « Intégration de l’apprentissage mobile dans l’enseignement ordinaire  » (Incorporating mobile learning into mainstream education) sont bien


Nom du projet : Incorporating mobile learning into mainstream education Programme : Leonardo da Vinci

Promoteur

Organisation : LM Ericsson Adresse : Adelphi Centre, Upper George’s Street, Dun Laoghaire Dublin Pays : Irlande Nom : Judy NIX Tel : +353 1 236 2606 Fax : +353 1 236 2555 E-mail : judy.nix@ericsson.com Pays partenaires : Irlande, France, Hongrie, Norvège

Les partenaires ont créé un programme pour lancer l’apprentissage mobile. Un outil central est le ‘Guide de l’apprentissage mobile’, un manuel pratique et utile. Il couvre l’utilisation de dispositifs mobiles dans l’administration scolaire, par exemple, l’utilisation de SMS pour coordonner les cours, les conférences et d’autres événements. Ce guide analyse également l’utilisation de SMS et d’autres technologies sans fil dans l’enseignement et l’apprentissage. Il définit des objectifs réalistes qui faciliteront l’adoption de l’apprentissage mobile dans l’enseignement ordinaire et il présente des exemples d’initiatives réussies dans ce domaine.

Modèles pratiques pour l’avenir Le projet a également mis au point deux autres produits dans le but de montrer les résultats qui peuvent être atteints et d’offrir des modèles concrets sur lesquels baser de nouvelles initiatives. Le premier est une gamme de 20 guides de cours académiques disponibles sur un grand nombre de dispositifs mobiles, qui offrent aux étudiants des conseils sur différentes parties du programme scolaire qui s’avèrent souvent difficiles. Le second est composé de dix modules complets pouvant être utilisés dans les cours pour tous, avec une évaluation complète et une accréditation à la fin. L’ensemble du programme a été promu lors d’un grand nombre de conférences internationales et il est disponible en ligne.

DG EAC - Education et formation

placés pour encourager ce lancement, en réunissant l’expérience des institutions et des réseaux d’apprentissage à distance et le savoir-faire des entreprises qui produisent des logiciels pour les dispositifs de communication mobile.


Des outils de formation au service des PME pour la protection de leur capital intellectuel Soutenu par le projet Leonardo, le projet MAC–SIIM (« Multi Actors Cooperation » - « Sustainable SMEs through Informal IPR Management training ») offre un réseau pan européen de ressources centrées sur les droits de propriété intellectuelle et sur la protection du capital intellectuel et du savoir développé par les entreprises.

Le Capital intellectuel élément de la croissance des entreprises Depuis plusieurs années, le capital intellectuel est devenu l’un des éléments essentiels du développement des entreprises et notamment des Petites et Moyennes Entreprises (PME). Cette notion (également connue sous l’appellation «connaissance tacite») regroupe tant la com-

10

posante humaine de l’organisation, comme les employés et toute autre personne contribuant par son savoir faire, que l’ensemble de la propriété intellectuelle. Ce capital intellectuel correspond à la possession par l’organisation d’expertises, d’expériences, de technologies, de processus particuliers, de compétences individuelles, qui représentent des synergies pour l’organisation et l’avantage concurrentiel de l’entreprise. La capacité de mettre à profit le savoir des employés reste une condition essentielle à la réussite des organisations et, ce capital intellectuel est un facteur précieux et important pour le développement à long terme de l’entreprise.


Nom du projet : Multi-Actor Cooperation for Sustainable SMEs through Informal IPR Management Training (MAC-SSIIM) Programme : Leonardo da Vinci

Promoteur

Organisation : Seinäjoki University of Applied Sciences/SCResearch Adresse : P.O.Box 44 62101 Lapua Pays : Finlande Nom : Juha VANSKA Tel : +358 20 124 5280 Fax : +358 20 124 5281 E-mail : juha.vanska@seamk.fi Pays partenaires : Finlande, Pologne, Hongrie, Portugal, France

Le projet MAC–SIIM a pour objet de développer la prise de conscience de l’importance du capital intellectuel et de sa protection, de développer un outil de formation à la gestion de la propriété intellectuelle pour les PME, de faciliter l’apprentissage au travers d’études de cas s’appuyant sur des bonnes pratiques et de disséminer ces bonnes pratiques. Le projet comprend des cultures d’entreprise diverses et variées en associant 17 partenaires de 5 pays (Finlande, Pologne, Hongrie, Portugal et France).

Cinq thématiques de formation sont proposées : (1) capital intellectuel et gestion de la connaissance, (2) partenariats stratégiques et développement de réseaux commerciaux dans une économie fondée sur la connaissance, (3) gestion de l’innovation, (4) gestion du changement et organisation apprenante, (5) Protection du savoir faire. La formation proposée par le projet comprend 1 CD ROM sur les cinq thèmes (en cinq langues), 2 DVD portant sur des interviews de PME (comprenant des bonnes pratiques et des vidéos clips avec des sous titres en 5 langues), 1 CD ROM en 5 langues, des séminaires de formation, une plateforme de formation à distance ainsi qu’un site WEB proposant des newsletters électroniques régulières.

DG EAC - Education et formation

Des outils de formation s’appuyant sur des études de cas réelles et proposant une approche en matière d’elearning


L’artisanat enrichi par des méthodes de formation innovantes Les professions artisanales sont profondément ancrées dans l’héritage culturel européen, qu’il faut à tout prix préserver et entretenir. Or, dans un environnement commercial concurrentiel, les entreprises artisanales doivent développer des approches créatives et innovantes pour le développement, la fabrication et le marketing de produits.

Transformer un secteur traditionnel La plupart des entreprises artisanales sont de petite taille et se fondent sur l’expérience et le savoir-faire pratique de l’artisan. Plusieurs études ont montré que le secteur est dominé par des approches traditionnelles et un manque de compétences commerciales. La nouvelle génération d’artisans peut s’impliquer dans un développement actif du secteur en adoptant de nouvelles manières de penser et en acquérant de nouvelles compétences entrepreneuriales pour contribuer

12

à rendre l’Europe plus concurrentielle et plus dynamique dans ce domaine. Le projet Leonardo, « e-Craft Idea Tutor  » (tuteur d’idées pour l’e-artisanat) vise à réformer les méthodes de travail traditionnelles grâce à un concept de formation innovant. Son objectif est de faire prendre conscience aux artisans du potentiel du marché, non seulement dans leur pays, mais partout en Europe. Le projet propose une approche créative en ce qui concerne les différents aspects du secteur, tout en contribuant à mettre au point de nouvelles méthodes de développement et de fabrication de produits, y compris la coopération avec d’autres commerces. Par ailleurs, le projet a pour but de développer les compétences des artisans en matière de marketing grâce à la connaissance de la demande et des tendances du marché et grâce à la confiance dans la valeur culturelle et sociale du métier.


Nom du projet : e-Craft Idea Tutor - creative learning environment for craft sector (e-CIT) Programme : Leonardo da Vinci

Promoteur

Organisation : Western Finland Design Centre Muova Adresse : Wolffintie 36 A 65200 Vaasam Pays : Finlande Nom : Tanja ORAVIITA Tel : +358 6 3576332 Fax: +358 6 312 8664 E-mail : tanja.oraviita@taik.fi Pays partenaires : Finlande, France, Irlande, Portugal, Estonie, Slovénie

En réponse à l’une des priorités du programme Leonardo visant à mettre en place un contenu d’apprentissage en elearning pertinent et innovant, ce projet a créé un environnement de formation en ligne unique en son genre. La formation se fonde sur une approche pédagogique constructive, qui permet aux étudiants d’apprendre en travaillant. Ils adoptent donc un rôle actif en matière de recueil d’informations et dans d’autres domaines, plutôt que de recevoir une certaine quantité d’informations dans des situations déterminées. Les tâches requièrent une approche créative pour la résolution de problèmes.

L’environnement d’apprentissage se présente sous forme d’un jeu, dans le cadre duquel l’apprenant doit réaliser une série de tâches dans une ville virtuelle appelée Craftopolis. Les tâches portent sur neuf aspects de la gestion d’une entreprise artisanale et chaque aspect d’une tâche revêt trois niveaux de difficulté. Le format de jeu s’est avéré très motivant pour les participants. La structure modulaire permet la mise en place d’un cours flexible et adaptable à différents besoins institutionnels et didactiques en Europe et aux besoins spécifiques d’une classe ou d’un étudiant. Étant donné que le contenu est accessible en ligne, l’apprenant bénéficie d’une certaine flexibilité dans la mesure où il peut rattraper la matière qu’il a manquée ou accéder aux formations à distance. Le contenu du cours ne se limite pas à un métier déterminé et peut donc être utilisé dans d’autres domaines de la formation professionnelle.

DG EAC - Education et formation

Les institutions de formation ont besoin de nouvelles méthodes et de nouveau matériel de formation


Les langues mobiles : un format maintes fois primé Il ne fait aucun doute que les professionnels du secteur du transport international ont besoin de connaissances linguistiques. Or, il existe un manque de matériel de formation sur mesure, en particulier pour l’auto-apprentissage. Le projet ‘Truck Speak’ maintes fois primé a mis au point un programme d’apprentissage utile et convivial dont le format est en cours d’adaptation pour d’autres secteurs.

Une approche adaptée à l’utilisateur Ce programme Leonardo vise des professionnels spécifiques : les chauffeurs de camion et les responsables avec qui ils travaillent, à savoir le personnel de transport, le personnel logistique, la police de transport et les autorités portuaires. Le contenu des cours se fonde sur les besoins pratiques quotidiens des chauffeurs de camion et a été développé en consultation avec des chauffeurs de chaque pays partenaire.

14

Le format du cours a également été spécialement adapté à l’utilisation sur la route. Des cartes d’apprentissage bilingues permettent un accès instantané à des mots et à des expressions clés. De plus, un CD audio permet aux chauffeurs d’écouter et de répéter les leçons en cours de route ou pendant leur période de repos dans la cabine. Une transcription du CD avec des exercices supplémentaires est proposée pour offrir une gamme plus complète de matériel pouvant être utilisé dans un environnement de formation. Un cours linguistique basé sur le même principe a également été créé pour une utilisation en ligne. Le projet vise non seulement à former les chauffeurs grâce à un principe de connaissances basées sur les besoins quotidiens, il peut également être utilisé afin d’augmenter l’employabilité, la mobilité de l’emploi et le développement personnel.


Nom du projet : Truck Speak - Vocational Language Training for Truck Drivers Programme : Leonardo da Vinci

Promoteur

Organisation : Canterbury Christ Church University Adresse : Centre for Enterprise and Business development, Hall Place Enterprise Centre, Harbledown CT2 9AG Canterbury Pays : Royaume-Uni Nom : Pam TIPPING Tel : +44 (0)1227 782655 Fax : +44 (0) 1227 786501 E-mail : pam.tipping@canterbury.ac.uk Pays partenaires : Royaume-Uni, France, Pays-Bas, Belgique, Bulgarie, Espagne, Pologne

Le matériel, avec son approche conviviale, est très apprécié par le public. Les cartes d’apprentissage ont été commercialisées dans un grand nombre de pays partenaires. Eurotunnel a commandé 8 000 jeux de cartes sur mesure et les a distribués à des chauffeurs de camion dans toute l’Europe, le VDAB (Service flamand de l’emploi et de la formation) a acheté 4 500 jeux de cartes qui seront employés dans le cadre de leur formation des chauffeurs. Le cours audio a été utilisé dans le contexte d’une formation professionnelle aux Pays-Bas, en Belgique et au Royaume-Uni, le cours en ligne est utilisé en Belgique et une version sur mesure a été mise au point pour une grande entreprise de transport au Royaume-Uni. Dans l’ensemble, il a

été estimé que ‘Truck Speak’ a bénéficié à environ 14 000 conducteurs et professionnels du secteur des transports en Europe. En reconnaissance de son succès, le projet a reçu le label européen pour les initiatives innovantes en matière de langues et deux prix européens des langues, un aux Pays-Bas et un au Royaume-Uni. La méthodologie adoptée pour créer la base de données du contenu linguistique permettra la création de pas moins de 45  combinaisons linguistiques, l’ajout de nouvelles langues étant un processus simple. Le modèle peut être adapté à d’autres secteurs. Par conséquent, des cartes d’apprentissage ont été développées pour la police et différents organes ont également manifesté leur intérêt de développer des solutions similaires pour leur secteur spécifique.

DG EAC - Education et formation

Une formule primée avec un grand potentiel de diffusion


Un secteur négligé de l’éducation bénéficie d’un programme de formation innovant Les écoles primaires à niveaux multiples, souvent situées dans les zones rurales, ne figurent pas sur la liste des priorités de la politique d’enseignement scolaire. Ce projet répond aux besoins des enseignants de ces écoles grâce au développement d’un programme de formation pratique qui utilise les technologies de l’information et de la communication et Internet comme plateforme de communication.

Le défi des écoles à niveaux multiples MUSE (acronyme anglais de Multi-grade school education : enseignement scolaire à niveaux multiples) est un projet Comenius qui se fonde sur une base solide de recherches réalisées dans les quatre pays partenaires,  c’est-à-dire en Grèce, en Finlande, en Espagne et au Royaume-Uni. Une évaluation des besoins a été effectuée par les institutions nationales de formation des enseignants dans chaque pays. Même si la situation varie en fonction du pays, un grand nombre de caractéristiques communes ont été identifiées. Les écoles à niveaux multiples sont habituellement situées dans des zones rurales mal desservies qui ne disposent généralement pas des ressources

16

humaines nécessaires. Souvent, les enseignants sont jeunes et inexpérimentés et ils ont rarement suivi une formation pour enseigner dans des classes d’âge mixte. Or, il s’agit là d’une tâche professionnelle exigeante. L’étude a confirmé la nécessité de proposer des formations pratiques et de créer un système de soutien permanent aux enseignants susceptibles de se sentir démotivés et insuffisamment valorisés. Afin de répondre aux besoins spécifiques des différents pays, le cours de formation doit être modulaire et flexible. Pour la mise en place du cours, le projet MUSE a adopté une approche axée sur l’utilisateur, étant donné qu’il ne pouvait pas tenir compte des différents programmes scolaires nationaux. Des institutions nationales de formation ont analysé quotidiennement les besoins de formation des enseignants. Les enseignants ont contribué à la mise en place du cours grâce à la transmission régulière d’observations et le programme de formation a été développé en deux étapes, de sorte que les commentaires ont pu être intégrés dans le contenu.


Nom du projet : MUSE (Multigrade School Education) Programme : Comenius

Promoteur

Organisation : University of Aegean Adresse : Dimokratias 1 85100 Rodhes Pays : Grèce Nom : Costas TSOLAKIDIS Tel : +30 22410 99240 Fax : +30 22410 99244 E-mail : tsolak@aegean.gr Pays partenaires : Grèce, Finlande, Espagne, Royaume-Uni

L’utilisation d’Internet en tant que plateforme de communication pour la formation constitue une innovation importante du projet. Il s’agit là d’un aspect essentiel en raison de l’emplacement rural et isolé de la plupart des écoles. Outre la formation sur des questions didactiques et pédagogiques, le cours offre une introduction à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication en classe et propose des bonnes pratiques pour l’utilisation d’Internet et d’applications multimédias. L’ensemble du matériel de formation a été mis en ligne sur le site Web de MUSE. Ce dernier a offert aux enseignants une plateforme qui leur a permis d’obtenir des conseils d’autres formateurs des institutions nationales et de participer aux séminaires de formation. Un espace de travail en ligne a permis aux enseignants de partager leur travail, leurs idées

et leurs expériences entre collègues. La création de ce réseau d’enseignants pour des classes à niveaux multiples a également amélioré les projets interdisciplinaires qui sont particulièrement importants dans les classes à niveaux multiples, car les enseignants ont pu s’appuyer sur une vaste gamme de connaissances. Outre les objectifs à court terme visant à améliorer la qualité de l’enseignement dans les écoles à niveaux multiples, le projet a montré le rôle de ces écoles en ce qui concerne l’offre de possibilités d’apprentissage à la communauté locale grâce aux ressources relevant du domaine des technologies de l’information et de la communication. Le projet a également servi de vecteur du changement en contribuant à améliorer le statut de ces écoles dans les programmes d’éducation régionaux et nationaux, car il a mis l’accent sur l’importance d’investir dans les technologies de l’information et de la communication, ainsi que dans les formations.

DG EAC - Education et formation

Les technologies de l’information et Internet : une plateforme de communication à fort potentiel


Soutenir l’apprentissage préscolaire des enfants de communautés linguistiques minoritaires Ce projet soutenu au titre du programme Comenius a travaillé sur la problématique liée à l’enseignement et à l’apprentissage pour des enfants provenant de communautés linguistiques minoritaires et démarrant leur scolarisation.

Une création de supports pédagogiques s’appuyant sur des expériences concrètes En prenant appui sur des exemples concrets venant d’Estonie et de Slovaquie, ce projet a aussi associé des partenaires de Hongrie, des Pays Bas et d’Italie. Le projet a réalisé un compendium d’outils de formation (comprenant divers supports pédagogiques, y compris des jeux multiculturels)

18

ainsi qu’un module de formation à destination des enseignants (comprenant 12 journées de formation intensive sur l’ensemble de ces problématiques). Les productions réalisées mettent l’accent sur la nécessité d’apporter une plus grande inclusion au sein de la classe de la langue minoritaire et de la culture des enfants concernés. Elles insistent aussi sur la nécessité de renforcer le lien entre l’école, la famille et la communauté. Elles favorisent la diversité culturelle et apportent aussi des stratégies d’enseignement pour l’acquisition de cette seconde langue indispensable à ces jeunes enfants tout au long de leur scolarisation et de leur processus d’apprentissage.


Nom du projet : Effective teaching and learning for minority-language children in pre-school Programme : Comenius

Promoteur

Organisation : International Step by Step Association Adresse : Keizergracht 62-64 1015-CS Pays : Pays-Bas Nom : Liana GHENT Tel : +36 1 354 3923 Fax : +36 1 354 3925 E-mail : sklaus@issa.nl Pays partenaires : Pays-Bas, Hongrie, Estonie, Slovaquie, Italie

Les enseignants des filières préscolaires sont le public-cible principal et l’objet est de pouvoir leur apporter le soutien pédagogique nécessaire à une prise en considération des démarches à mettre en place pour favoriser l’intégration de ces jeunes enfants ayant à apprendre immédiatement un autre langue en plus de leur langue maternelle minoritaire.

Une telle expérience est très importante pour l’intégration des futures générations de migrants en Europe. La prise en compte de la diversité culturelle et de la nécessité de soutenir l’intégration de ces jeunes enfants dans l’apprentissage de leur deuxième langue représente un défi pour l’ensemble des écoles appelées à accueillir cette population.

DG EAC - Education et formation

La diversité culturelle et l’intégration au centre de l’enseignement préscolaire


Un journal lycéen dans la formation «école-entreprise » à travers l’Europe La coopération éducation entreprise est au cœur de l’agenda européen au travers des forums «entreprise-enseignement supérieur» et «entreprise–école» initiés par la Direction Générale Education et Culture. L’importance de soutenir ces coopérations sous des formes diverses et variées, s’appuyant sur des initiatives institutionnelles ou spontanées, n’est plus à démontrer.

Un réseau de 22 écoles de même identité professionnelle centré sur les métiers du bijou dans 11 pays européens Ce projet Comenius s’attache à développer des mécanismes de coopération entre les écoles et le monde de l’entreprise où l’entreprise et le monde professionnel sont considérés comme des espaces de pédagogie pluridisciplinaire pour le lycéen. Dans ce contexte, l’apprentissage des

20

savoirs fondamentaux « écrire, lire et communiquer » se renforce à travers des objectifs communs et des activités transnationales. Ces actions s’appuient sur un réseau composé de 22 écoles de même identité professionnelle (métiers du bijou) dans 11 pays européens. Les activités développées sont renforcées par la collaboration d’entreprises et d’intervenants professionnels partenaires des différentes écoles impliquées dans le projet.

Des actions diverses et variées adaptées au contexte local En partenariat avec le réseau constitué, le projet propose une série d’activités comprenant notamment l’organisation d’une exposition itinérante européenne, l’intervention de professionnels dans les curriculums, la réalisation de reportages


Nom du projet : Un journal lycéen dans la formation «école-entreprise» à travers l’Europe Programme : Comenius

Promoteur

Organisation : Lycée professionnel Jean Guéhenno Adresse : rue des sables 18200 Saint-Amand Montrond Pays : France Nom : Jean-Pierre MARCADIER Tel : +33 2 48 96 67 74 Fax : +33 6 87 05 25 53 E-mail : jp.marcadier@wanadoo.fr Pays partenaires : France, Belgique, Portugal, Royaume-Uni

Un Journal des lycéens bijoutiers Le projet s’appuie sur un moyen de diffusion innovant et performant, à savoir le journal lycéen Le Mur. Avec plus de 140 éditions publiées depuis sa naissance, des milliers d’interviews et de reportages, des actions et des projets pédagogiques à travers toute l’Europe, une équipe constituée de

plus d’une centaine de lycéens bijoutiers chaque année, Le Mur est considéré comme l’un des journaux lycéens les plus anciens et plus reconnus de France. A travers une pédagogie de projet permanente, l’objectif fondamental du Mur est de créer un lien entre les apprentissages professionnels des métiers du bijou et l’éducation culturelle et citoyenne. Aujourd’hui, Le Mur est devenu un lien de communication et un moyen d’expression entre les lycéens bijoutiers des 22 écoles du réseau européen.

DG EAC - Education et formation

européens, l’organisation d’un concours de création, l’organisation de conférences ou encore le développement d’enquêtes spécifiques.


La dimension européenne stimule l’amélioration des écoles Les écoles dans les grandes villes souffrent souvent de désavantages sociaux ou d’autres inconvénients et paradoxalement, les communautés qui y vivent sont souvent les plus démunies et les moins bien servies de la ville. Ce projet vise à améliorer les écoles situées dans ces zones urbaines grâce à de nouvelles initiatives et de nouvelles perspectives d’avenir.

Un nouveau programme scolaire et de nouvelles ressources élargissent les horizons des élèves LEADERS (acronyme de Leaders in Europe aiming to develop evaluation and review in schools : leaders en Europe visant à développer les évaluations dans les écoles) est un projet Comenius de partenariat scolaire qui réunit trois écoles primaires en Irlande, au Royaume-Uni et en Estonie.

22

Son objectif est d’améliorer de nombreux aspects de la vie scolaire au niveau de l’infrastructure et du programme scolaire et d’améliorer de manière générale la vie des élèves, des parents et de la communauté scolaire dans son ensemble. Les horizons des élèves ont été élargis grâce à l’intégration de nouveaux sujets dans le programme scolaire : les arts, les technologies de l’information et de la communication et la sensibilisation à l’environnement. Des initiatives communes avec des musées locaux, des sites historiques et des entreprises ont également été organisées. Les nouvelles ressources ont été partagées avec les écoles partenaires, ce qui a permis d’enrichir et de diversifier le matériel d’apprentissage pour créer ainsi une nouvelle perspective internationale et renforcer la conscience interculturelle. Cet aspect s’est avéré


Nom du projet : LEADERS - Leaders in Europe Aiming to Develop, Evaluate and Review their Schools Programme : Comenius

Promoteur

Organisation : Mater Dei Primary School Adresse : Basin Lane, James Street Dublin 8 Pays : Irlande Nom : Mary LYNCH Tel : +353 1 4548461 Fax : +353 1 4548461 E-mail : marycam@indigo.ie / brendaot@eircom.net Pays partenaires : Irlande, Royaume-Uni, Estonie

Les infrastructures scolaires ont également été améliorées, le projet a permis de créer un nouveau centre holistique pour les parents et la communauté locale de Dublin et une nouvelle école pour le partenaire en Estonie.

Redorer le blason des écoles pour encourager l’amélioration Toutes ces activités ont permis d’augmenter l’attrait des écoles auprès des communautés locales et des autorités scolaires nationales et locales. Les médias locaux et nationaux se sont également intéressés au projet et à ses résultats, ce qui a permis de redynamiser le moral des écoles et d’encourager la poursuite des améliorations.

DG EAC - Education et formation

particulièrement utile pour l’école de Dublin, où 100 des 250 élèves étaient d’origine étrangère ou demandeurs d’asile et où l’intégration et la compréhension interculturelle revêtent une importance fondamentale.


Les technologies au service de la coopération européenne entre écoles techniques Ce projet de partenariat scolaire Comenius a pour objet de concevoir et réaliser un projet technologique avec des écoles techniques de Belgique, de république tchèque, d’Italie, d’Allemagne, de France, de Pologne et de Norvège. Au travers d’une réalisation concrète, enseignants et élèves apprennent à se connaître, comparent leur système éducatif respectif et construisent ensemble un projet industriel innovant.

Un automate programmable industriel destiné à tester et à emballer des CDs Le challenge consistait à concevoir et réaliser un automate programmable industriel destiné à

24

tester la qualité des CDs et à l’emballage de ces derniers en respectant les standards éducatifs et industriels. Le système comprend des caméras et des capteurs techniques sophistiqués et l’ensemble des élèves sont appelés à utiliser leurs connaissances techniques dans l’élaboration de cet outil. De plus, chaque école est appelée à réaliser une partie de cet outil faisant de l’outil final une réalisation véritablement européenne s’appuyant sur une coopération réelle entre enseignants et élèves de 7 pays.


Nom du projet : Innovative technologies Programme : Comenius

Promoteur

Organisation : Gemeentelijke Secundaire School Munsterbilzen Adresse : Appelboomgaardstraat 2 3740 Munsterbilzen Pays : Belgique Nom : Mathieu CLAESEN Tel : 0032 89 418385 Fax : 0032 89 502246 E-mail : m.claesen@skynet.be Pays partenaires : Belgique, République tchèque , Italie, Allemagne, Pologne, Norvège

Au travers de ce projet industriel les différents protagonistes ont pu découvrir leur système éducatif respectif. Ils ont développé de nouvelles approches de travail collaboratif. Ce projet industriel européen a largement favorisé la dimension

interculturelle au niveau des différents élèves qui ont pu participer concrètement à la réalisation de l’outil. La coopération internationale s’est trouvée renforcée et a permis un réel échange d’expériences et de savoir faire entre l’ensemble des écoles techniques.

DG EAC - Education et formation

Une coopération européenne s’articulant autour d’un projet industriel


Un nouveau programme de master : des intéressantes perspectives d’emploi La séparation des sciences humaines et des technologies dans l’enseignement supérieur a empêché le développement d’un secteur qui développe le contenu pour les nouveaux médias. Ce projet vise à former un nouveau type de professionnels dans un domaine émergent et passionnant.

Le potentiel de la communication de l’héritage culturel de l’Europe Le développement du contenu est l’un des facteurs clés pour l’établissement d’une société de l’information et de la connaissance, telle que définie par la stratégie de Lisbonne de l’UE. Il existe un écart entre l’évolution rapide des technologies et le rythme plus lent de la production de contenu pour les médias émergents.

26

EuroMACHS (European heritage, digital media and the information society : L’héritage européen, les médias numériques et la société de l’information) est un projet Socrates qui a identifié un domaine important de développement potentiel : l’héritage culturel européen.

C’est un point commun important des États membres de l’UE qui met aussi en évidence la richesse liée à cette diversité. L’héritage culturel européen offre un vaste répertoire de contenu. En effet, les nouveaux médias peuvent offrir de nouvelles méthodes d’exploitation, de présentation et d’interprétation à l’aide de sites Web, de bases de données, de jeux informatiques, de DVD, de CD-ROM et des technologies de la communication mobile. Afin de combiner le contenu et les nouvelles technologies, il est nécessaire de disposer d’un nouveau type de professionnels.

Un programme de formation de type master qui développe une nouvelle combinaison de compétences EuroMACHS a mis en place un master de deux ans qui combine les sciences humaines et les technologies, deux domaines qui sont généralement séparés dans l’enseignement supérieur. Le programme vise les diplômés qui souhaitent


Nom du projet : European Heritage, Digital Media and the Information Society: a European Master Programme Programme : Erasmus CD

Promoteur

Organisation : University of Coimbra Adresse : IHTI Faculdade de Letras Largo da Porta Férrea 3004-530 Coimbra Pays : Portugal Nom : Joaquim RAMOS DE CARVALHO Tel : +351 239 859 900 Fax : +351 239 859917 E-mail : joaquim.carvalho@gmail.com Pays partenaires : Portugal, Allemagne, Finlande, Italie

Mobility a key feature of studies Le programme de master a été développé par un consortium d’universités européennes doté d’un savoir-faire spécialisé. L’expérience pratique constitue un facteur essentiel du programme et des méthodologies axées sur la gestion de projets sont utilisées. La mobilité est au cœur du programme : des échanges de personnel entre universités sont organisés au cours du premier semestre et les étudiants se rendent dans les universités partenaires pendant le deuxième semestre. Au cours du troisième et quatrième semestre, les étudiants retournent dans leur université d’origine où ils appliquent les connaissances acquises et travaillent sur des projets, ainsi que sur leur mémoire de fin d’étude.

DG EAC - Education et formation

développer de nouvelles compétences qui leur permettront de créer, de développer, de planifier et de gérer des projets complexes pour le secteur multimédia, les institutions culturelles et les agences gouvernementales. L’objectif est de donner aux étudiants un aperçu de l’histoire et de la culture de l’Europe et un sentiment de diversité locale, régionale et nationale, tout en développant leurs connaissances sur les principales périodes européennes qui structurent notre héritage commun. Le programme offre une vue d’ensemble des possibilités technologiques pour la communication et les compétences spécifiques nécessaires pour la création de contenu destiné aux nouveaux médias. Il développe également les compétences des élèves dans le domaine de la gestion des projets, de la finance, de l’établissement de budgets et du marketing.


Un curriculum portant sur l’enseignement de l’innovation Si l’Union européenne veut atteindre les objectifs de la stratégie de Lisbonne en matière de croissance et d’emploi, elle doit encourager l’émergence d’une culture d’entreprenariat et d’innovation tant au niveau des entreprises qu’au niveau de son enseignement au sein des établissements d’enseignement supérieur en Europe.

28

Bulgarie, la Norvège et la Serbie ont participé à ce programme intensif de 11 jours en juillet 2007, soutenu au titre du programme Erasmus.

Un nouveau curriculum testé par 34 étudiants de 8 pays pendant un séminaire intensif de 11 jours

L’objectif de ce programme intensif était de tester et de valider un curriculum de formation dans le domaine de l’innovation et de l’entreprenariat, de travailler sur des études de cas (appliquées au domaine de la forêt et de l’environnement) et de développer des supports de formation susceptibles d’être réutilisés, transférés et adaptés.

L’innovation est désormais une condition de compétitivité pour les entreprises. Préparer les jeunes diplômés à cette réalité est essentiel. 34 étudiants venant de pays comme la Finlande, l’Autriche, l’Estonie, la Roumanie, la Slovénie, la

Un tel programme intensif a aussi permis de renforcer la coopération internationale entre les 9 universités partenaires et de renforcer la dimension interculturelle au niveau de l’ensemble des participants.


Nom du projet : INNO-FOREST: Integrating Innovation and Entrepreneurship Research in Higher Forestry Education Programme : Erasmus IP

Promoteur

Organisation : Savonia University of Applied Sciences Adresse : P.O. Box 72 74100 Iisalmi Pays : Finlande Nom : Miika KAJANUS Tel : +358 44 785 6812 Fax : +358 17 255 6644 E-mail : miika.kajanus@savonia.fi Pays partenaires : Finlande, Autriche, Bulgarie, Estonie, Hongrie, Italie, Lituanie, Norvège, Slovénie, Slovaquie, Roumanie, Serbie, Monténégro

Destiné aux étudiants des filières forestières et de l’environnement, ce programme intensif a allié enseignement théorique et l’implication des étudiants dans des situations réelles de conception innovante. Chaque étudiant avait pour mission de préparer une étude de cas réelle auprès d’une

entreprise pour analyser et évaluer la stratégie d’innovation de l’entreprise. Ces enseignements ont ainsi permis d’expérimenter, enrichir et diffuser les théories, concepts et outils qui pourront constituer la future ossature d’un curriculum de formation dédié à l’innovation pour l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur en Europe.

DG EAC - Education et formation

Une approche pédagogique innovante s’appuyant sur des études de cas relatives aux entreprises sylvicoles


Des capacités de communication renforcées pour aider une main-d’œuvre mobile Avec la mobilité croissante des travailleurs en Europe, les institutions locales ont besoin d’employés disposant d’une expertise et de compétences nouvelles dans le domaine de la communication interculturelle. En effet, certains clients auxquels ils sont confrontés risquent de ne pas partager la même langue maternelle ou les mêmes horizons culturels. SPICES offre un programme de formation innovant destiné à répondre à ce problème.

Une nouvelle approche aux problèmes de communication interculturelle L’objectif de SPICES (acronyme anglais de Social Promotion of Intercultural Communication

30

Expertise and Skills : promotion sociale de l’expertise et des connaissances en matière de communication interculturelle) est de proposer une méthodologie permettant d’évaluer les besoins de communication, ainsi que le matériel servant à l’apprentissage des compétences nécessaires. Le projet vise n’importe quel type d’institution qui est régulièrement en contact avec des travailleurs issus d’autres pays  : les conseils locaux, les hôpitaux, les écoles, les universités, les services d’immigration et les centres juridiques. Il est destiné aux formateurs de ces institutions et leur permettra de développer le savoir-faire et les compétences d’autres employés qui sont en contact direct avec les travailleurs mobiles.


Nom du projet : SPICES - Social Promotion of Intercultural Communication Expertise and Skills Programme : Grundtvig

Promoteur

Organisation : Università degli studi di Perugia - dip. Scienze Umane e della Formazione Adresse : via degli Offici 14 06123 Perugia Pays : Italie Nom : Gabriella Brigitte KLEIN Tel : +39 075 585 4929 Fax : +39 075 585 4914 E-mail : gabriella.klein@tiscali.it Pays partenaires : Italie, Allemagne, Malte, Bulgarie, Slovénie, Espagne

Des outils destinés aux formateurs SPICES propose aux formateurs des outils analytiques permettant d’identifier les besoins de communication dans leur institution. Le projet propose également une nouvelle méthodologie pour former les employés en petits groupes, en

faisant appel à une méthode de résolution de problèmes, à des simulations et à des jeux de rôle. Il offre une série complète d’outils, y compris, des livres, des DVD, des ressources en ligne, etc., que les formateurs peuvent utiliser comme modèle et adapter à leur propre contexte. La méthodologie et le matériel ont été développés en tenant compte de la recherche et des cours qui existent déjà. Les formateurs sont encouragés à explorer le matériel de formation existant qui est applicable à leur propre institution. De cette manière, le projet évite les répétitions inutiles et offre de nouvelles méthodes pour gérer ce problème qui revêt une importance croissante.

DG EAC - Education et formation

L’approche repose sur une analyse des besoins de différentes institutions réalisée spécialement pour le projet. Des témoignages écrits et oraux et des enregistrements audio/vidéo d’interactions concrètes ont été rassemblés et analysés. À partir de cela, une méthodologie générale a été développée afin d’identifier les problèmes réels et potentiels.


La promotion de l’égalité entre femmes et hommes : pour une société encore plus démocratique L’égalité femme-homme devient une priorité politique clé dans l’ensemble des pays européens et des pays en développement. Elle présente de plus en plus un double aspect : elle garantit un développement durable de notre société et favorise aussi la démocratie.

Un projet visant à promouvoir les valeurs européennes de l’égalité des genres Ce projet, soutenu au titre du programme Grundtvig, regroupe 9 partenaires de 7 pays (Lituanie, Autriche, Bulgarie, république tchèque, Finlande, Roumanie et Royaume Uni). Il a pour objet de promouvoir les valeurs européennes

32

relatives à l’égalité des genres et à la démocratie. Il s’adresse aux décideurs politiques, aux formateurs d’adultes et aux responsables d’ONG qui ont la capacité d’influer et d’améliorer les politiques en faveur de la parité à un niveau local, régional et national en prenant en compte tout particulièrement les besoins des personnes souffrant d’une telle discrimination. Ce projet contribuera aussi à l’élargissement de l’Union européenne en permettant un échange de bonnes pratiques entre les pays de l’ouest (qui ont entamé ce processus il ya environ vingt ans) et les anciens pays de l’Est (chez qui les politiques d’égalité des genres restent encore à un niveau essentiellement conceptuel).


Nom du projet : WO-MEN : Gender Equality Creates Democracy Programme : Grundtvig

Promoteur

Organisation : Social Innovation Fund Adresse : Savanoriu 1 44255 Kaunas Pays : Lithuania Nom : Liudmila MECAJEVA Tel : + 370 37 206575 Fax : + 370 37 208331 E-mail : L.mecajeva@lpf.lt Pays partenaires : Lituanie, Autriche, Bulgarie, Republique Tchèque, Finlande, Roumanie, Royaume-Uni

Les activités principales ont pour objet de stimuler la demande pour des formations dans ce domaine ainsi que développer des partenariats entre organisations de la société civile et décideurs politiques à tous niveaux. Le projet a réalisé une analyse comparative de la situation dans les sept pays du partenariat. Un guide de bonnes pratiques sur la mise en œuvre de mesures innovantes pour favoriser la

promotion de l’égalité femme homme a aussi été produit. De plus, le projet a réalisé une enquête sur les indicateurs quantitatifs et qualitatifs portant sur cette égalité/inégalité des genres. Une analyse des besoins en formation des décideurs, responsables d’ONG et organisations d’éducation des adultes a aussi été menée. Cela s’est concrétisé par la réalisation d’un curriculum de formation accessible sur CD ROM et qui a été testé lors d’un séminaire de formation transnational. Enfin un séminaire international (en 2004) et une conférence finale (en 2006) ont permis de présenter les résultats de ce projet.

DG EAC - Education et formation

Des productions variées au service de la promotion de l’égalité des genres


De nouvelles perspectives concernant l’intégration des immigrants En 2008, année européenne du dialogue interculturel, la Commission européenne a souligné l’importance de la compréhension interculturelle. Pour les professionnels qui travaillent directement ou indirectement avec des immigrants, l’éducation interculturelle est essentielle. Ils doivent développer des capacités et des stratégies de communication applicables indépendamment de la culture.

La prise en compte du point de vue de l’immigrant Immigration professionals experience integration in Turkey (expérience d’intégration de professionnels de l’immigration en Turquie) est un projet de partenariat éducatif Grundtvig. Il vise les décideurs politiques, les éducateurs, le personnel des centres d’accueil et d’autres services sociaux, c’est-à-dire toutes les personnes qui travaillent étroitement avec des immigrants, en particulier ceux qui se trouvent en phase initiale

34

d’intégration. L’objectif du projet est de sensibiliser les pro-fessionnels aux questions interculturelles, tout en les encourageant à saisir l’importance de l’analyse du processus d’intégration du point de vue de l’immigrant. Dans la plupart des situations au cours de ce processus, le locuteur natif/ professionnel a le contrôle ; il lui incombe donc de réaliser un effort positif afin de comprendre les problèmes, les besoins, les souhaits et les horizons sociaux et culturels de l’immigrant.

La compréhension grâce à l’expérience directe Le projet a réuni des partenaires de six pays pour mettre au point une nouvelle méthode permettant de lancer le processus de changement du point de vue. Il a été décidé de créer une simulation de certaines expériences faites par les immigrants. Pour ce faire, les partenaires ont organisé un cours d’introduction spécial en Turquie, avec le turc comme langue de communication principale.


Nom du projet : Immigration Professional Experience Integration Programme in Turkey Programme : Grundtvig

Promoteur

Organisation : ROC Tilburg Adresse : Apenijnenweg 4 5022 DV, Tilburg Pays : Pays-Bas Nom : Noureddine ERRADI Tel : +31 1 35397266 Fax : +31 1 35397081 E-mail : Noureddine.erradi@chello.be Pays partenaires : Pays-Bas, Turquie, Norvège, Finlande, Suède, Islande, Italie, Espagne

Vers une nouvelle méthodologie L’expérience a été une leçon positive pour tous les participants. L’un d’entre eux a déclaré : «  Il faut ressentir la détresse de … ne pas savoir

que faire ou que dire. » Un autre participant a commenté : « Je sais désormais qu’il ne suffit pas de changer d’attitude, mais qu’il faut aussi changer de méthodologie. » Pour étendre le processus de réflexion à un plus grand groupe de professionnels, les résultats ont été présentés lors d’une conférence internationale sur les bonnes pratiques. Un réseau européen de spécialistes a été établi grâce au site Web du projet pour diffuser et encourager davantage les nouvelles approches pédagogiques.

DG EAC - Education et formation

Pendant ce cours, les professionnels se sont mis à la place de leurs clients afin d’obtenir un aperçu direct de la perception du processus d’intégration du point de vue des immigrants. Le cours prévoyait un entretien d’admission, des leçons sur la langue, la culture et les coutumes turques, ainsi qu’un test final. Le cours a été enregistré sur vidéo et les réflexions des participants ont été consignées dans un livre disponible en ligne.


Élargir ses horizons grâce à des études artisanales En découvrant l’artisanat local d’un pays, les adultes acquièrent de nouvelles compétences, bénéficient de nouvelles perspectives de travail et élargissent leurs horizons aux peuples et à la culture d’autres pays européens.

Traditions et savoir-faire local dans un contexte européen Le projet Grundtvig intitulé « Alternative jobs using creativeness  » (des emplois alternatifs qui favorisent la créativité) réunit plusieurs approches dans un concept original. Il sensibilise les intéressés aux valeurs historiques et culturelles, en encourageant les étudiants à découvrir le travail artisanal, ses origines, ses techniques, ainsi que les artisans locaux. Il favorise également une compréhension interculturelle en permettant aux étudiants de comparer leurs propres traditions locales avec celles d’autres pays européens, de prendre contact avec des personnes qui partagent les mêmes idées et de découvrir directement d’autres cultures. Enfin, en appre-

36

nant comment fabriquer des objets dans leur métier, les étudiants acquièrent un savoir-faire qu’ils peuvent utiliser pour créer de nouvelles opportunités de travail.

L’acquisition de nouvelles compétences et le partage des connaissances La durée du projet est de trois ans. Au cours de la première année, les apprenants qui assistent aux cours d’artisanat dans un institut de formation réalisent un projet de recherche sur leur propre culture et son artisanat. Ils visitent des ateliers et des studios, font passer des entretiens à des artisans et observent les techniques, les outils et le matériel utilisés. Cette recherche, ainsi que les documents, les photos, les enregistrements audio et vidéo associés, sont gravés sur un CD-ROM et publiés sur le site Web du projet et dans diverses brochures. Cela permet aux apprenants de pays partenaires qui participent au projet d’échanger leurs résultats et de comparer les différentes cultures et leurs traditions.


Nom du projet : Alternative jobs using creativeness Programme : Grundtvig

Promoteur

Organisation : CTP Partinico Scuola Secondaria di 1° grado «G.B.Grassi Privitera» Adresse : Via P.Principe Umberto, 305 90047 Pays : Italie Nom : Liliana NARO Tel : +390918902616 Fax : +390918902616 E-mail : pamm10600p@istruzione.it Pays partenaires : Italie, Allemagne, Lituanie, Espagne, Suède

La dimension européenne offre de nouvelles opportunités aux apprenants La dimension internationale du projet bénéficie aux étudiants et aux enseignants. Outre l’échange d’informations et de recherches, de petits groupes

de chaque établissement partenaire se rendent dans l’une des autres institutions partenaires en Allemagne, en Hongrie, en Italie, en Lituanie, en Espagne ou en Suède. Le contact direct avec des personnes de toute l’Europe qui partagent les mêmes idées permet aux apprenants de découvrir directement les autres cultures et traditions et renforce le sentiment de citoyenneté européenne. La langue de communication est l’anglais, un avantage supplémentaire du projet est donc que les étudiants apprennent et pratiquent cette langue. Un autre objectif du projet est le maintien de contacts entre les individus et les institutions qui participent au projet, même lorsque ce dernier se termine, ainsi que l’apparition de nouvelles opportunités de mobilité découlant de ces contacts.

DG EAC - Education et formation

Au cours de la deuxième et de la troisième année, les apprenants choisissent un atelier ou un studio local et suivent une formation sous la supervision d’un artisan. Ils apprennent ainsi à fabriquer leurs propres objets, d’abord à l’aide des procédés et des matériaux locaux et ensuite en utilisant des méthodes et des matières d’autres pays. Ils présentent l’ensemble des objets créés lors d’une exposition finale ouverte aux familles, aux autorités locales, aux moyens de communication de masse locaux et au grand public.


Partager la mémoire et la culture à travers les arts Le projet Memento est un projet de création artistique soutenu au titre des partenariats d’apprentissage Grundvig. Le projet célèbre la diversité culturelle dans un certain nombre de sites et en développant des projets artistiques qui ont pour objet d’étudier et d’explorer les habitudes locales des habitants, leur origine ethnique et de proposer un certain nombre d’approches créatives au niveau de l’ensemble des partenaires.

La création artistique au service de la diversité culturelle Associant des établissements et organismes de formation de 6 pays, ce projet permet de valoriser les diversités culturelles au niveau du Royaume Uni, de la Belgique, de l’Estonie, de la Grèce, de la Pologne et de l’Espagne.

38

L’originalité de ce projet réside dans l’association de différents publics comme des artistes, des apprenants de tout âge ainsi que des organismes de formation d’éducation des adultes, y compris des universités du 3e âge. Six réunions du projet se sont tenues dans chacun des pays partenaire et cela a permis à chaque partenaire de mieux découvrir les pratiques de ses collègues, ainsi que de visiter un certain nombre d’établissements de formation des adultes. Pendant le mois de mars 2008, les résultats de l’ensemble de ces projets locaux ont fait l’objet d’une exposition en Belgique. Des créations artistiques textiles, des dessins, des peintures, des sculptures, des films d’animations, des créations graphiques, des photos ainsi que des livres constituent les réalisations majeures de ce projet de coopération.


Nom du projet : Memento, sharing memories and cultures through arts Programme : Grundtvig

Promoteur

Organisation : OVSG, the Education Secretariat of the Cities and Municipalities of the Flemish Community Adresse : Ravensteingalerij 3 bus 7 1000 Brussels Pays : Belgique Nom : Philippe VANDERSCHAEGHE Tel : +32 2 506 41 72 Fax : +32 2 502 12 64 E-mail : philippe.vanderschaeghe@ovsg.be Pays partenaires : Belgique, Royaume-Uni, Estonie, Espagne, Pologne

De nouvelles approches pédagogiques et le développement de nouvelles stratégies pour stimuler la demande de formation des adultes peuvent aussi être considérées comme des résultats probants de ce projet. L’une des particularités réside dans l’intégration d’apprenants venant de

groupes minoritaires à travers les arts, la culture et l’apport des technologies de l’information. L’exhibition proposée en Belgique permet aussi de valoriser le travail réalisé par l’ensemble des partenaires du projet et de s’assurer que la richesse des créations ne reste pas limitée à ses seuls créateurs. Enfin, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication et l’intégration des médias numériques ont aussi été encouragées tout au long de ce projet et représente une part essentielle de celui-ci.

DG EAC - Education et formation

Un apport des technologies de l’information et de la communication essentiel à la valorisation et la dissémination du projet


Un master européen portant sur la réhabilitation des cités historiques islamistes Les cités historiques du monde islamique représentent un héritage culturel sans précédent. Elles ont connu ces deux siècles derniers des transformations importantes et bien qu’un grand nombre d’entre elles aient survécu comme cités authentiques elles risquent néanmoins de perdre leur base économique ainsi que leur identité culturelle.

Un projet visant à promouvoir l’identité et l’héritage culturels des cités historiques islamistes L’objet de ce projet soutenu au titre du programme TEMPUS est de promouvoir au travers de la création d’un Master européen la prise de conscience relative à la signification et à l’importance des cités historiques islamistes comme une source d’identité et d’héritage.

40

Associant des universités d’Allemagne, d’Italie, de la République tchèque, de la Syrie et de la Jordanie, le projet se propose de développer des méthodes et stratégies pour la réhabilitation de ces cités en tenant compte du cadre tant social qu’institutionnel de ces cités et la participation active des autorités locales de ces dernières.

Un master européen proposé par une université syrienne et associant des étudiants européens Le Master “Réhabilitation des cités historiques islamistes” a été créé par l’université d’Alep en Syrie et est ouvert depuis Septembre 2007. Il compte 16 inscrits. Le projet a permis l’équipement d’une bibliothèque de plus de 500 ouvrages en anglais. Le projet et les coopérations développées ont permis de proposer deux


Nom du projet : Rehabilitation of Historic Islamic Cities Programme : Tempus

Promoteur

Organisation : Brandenburg University of Technology Adresse : Konrad-Wachsmann Allee 8 03046 Cottbus Pays : Allemagne Nom : Baller INKEN Tel : +49 355 69 4215 Fax : +49 355 69 4214 E-mail : mandy.karzenburg@tu-cottbus.de Pays partenaires : Allemagne, Syrie, Jordanie, République tchèque

Un exposition a aussi été réalisée dans le cadre de ce projet et a ainsi permis de présenter les centres historiques d’Alep, du Caire, de Tashkent et d’Alger afin de mettre en évidence les similarités, différences et potentiels de ces cités islamistes.

DG EAC - Education et formation

études de cas concrètes. La première a eu lieu en Syrie à Salt avec 22 étudiants venant de Syrie, Jordanie, Italie, Allemagne et République tchèque. La deuxième s’est déroulée en Italie avec 16 étudiants syriens du Master et 6 étudiants allemands.


Le processus de Bologne au service de la modernisation des universités en Bosnie-Herzégovine dans le domaine de la coopération entreprise-université La déclaration de Bologne a été le déclencheur d’un processus de réforme de grande ampleur des établissements d’enseignement supérieur européens et d’autres pays associés à ce processus. Dans ce contexte, la dimension liée à la coopération entreprise université prend toute son importance et s’inscrit aussi dans les démarches entreprises pour la mise en place de systèmes d’assurance qualité comprenant l’évaluation des programmes d’étude et des institutions.

42

Un processus d’assurance qualité dans le domaine de la coopération entreprise – université au bénéfice des universités de Bosnie-Herzégovine Soutenu au titre du programme TEMPUS, ce projet a associé 4 universités de Bosnie-Herzégovine en partenariat avec deux établissements d’enseignement supérieur belge et polonais. Une approche permettant de développer une procé-


Nom du projet : Quality Management Procedure for promoting University-Enterprise Cooperation Programme : Tempus

Promoteur

Organisation : Katholieke Hogeschool Sint-Lieven Adresse : Gebroeders Desmetstraat 1 9000 Gent Pays : Belgique Nom : Geert DE LEPELEER Tel : +32/(0)9/265 86 45 Fax : + 32/(0)9/265 86 46 E-mail : euro@kahosl.be

dure d’assurance qualité axée sur l’implication de l’industrie et de la société dans la définition des programmes et curriculums au sein des instances de gouvernance des universités concernées a été mis en place. Une telle démarche s’inscrit dans la volonté de contribuer à l’intégration de la BosnieHerzégovine dans l’Union Européenne.

Des actions pragmatiques et un transfert de savoir-faire au bénéfice des universités de Bosnie-Herzégovine Après une formation des universités de BosnieHerzégovine dans le domaine de la gestion de la qualité assurée par les universités belge

et polonaise, ces dernières ont mis en place une procédure permettant d’établir un comité d’orientation au sein de l’université, associant les acteurs majeurs tant au sein de l’université qu’à l’extérieur où les entreprises et les représentants de la société civile ont été sollicités. Une enquête auprès des jeunes diplômés et des entreprises a aussi permis d’identifier les domaines de changement et d’amélioration à mettre en place. Cet effet de retour structurel s’inscrit dans la volonté de développer des structures de management performantes au sein des quatre universités de Bosnie-Herzégovine mais aussi d’offrir aux diplômés de ces établissements une plus grande employabilité.

DG EAC - Education et formation

Pays partenaires : Belgique, Bosnie-Herzegovine, Pologne


L’holocauste racontée à travers la musique, la littérature et les arts visuels Le projet «Entendez notre voix » utilise les arts pour une meilleure prise de conscience et compréhension de l’holocauste. Des artistes ont travaillé avec plus de 700 jeunes à Londres, Prague et Nüremberg. L’objet était de relier l’héritage du passé partagé par ces jeunes avec leur expérience actuelle de la xénophobie et du racisme en apportant une réponse artistique dans la création d’un libretto comprenant poèmes, journaux intimes, et lettres écrites par des enfants pendant l’holocauste.

44

Une approche pédagogique innovante associant pleinement enseignants, artistes et élèves

Les élèves ont visité des sites historiques de l’holocauste, des musées et on rencontré les survivants de l’holocauste qui ont raconté leur expérience et on apporté leur point de vue personnel à cette initiative. Des expositions ont eu lieu dans les trois villes où plus de 500 élèves ont présenté leur création pour partager leur analyse et perception de sujets comme le racisme et la persécution. Des ateliers de travail ont été animés par des artistes pour préparer la structure et la composition du spectacle musical (libretto) final. D’autres étudiants se sont concentrés sur la réalisation d’un film sur le sujet qui a servi d’arrière plan au spectacle musical final organisé.

Ce projet, soutenu par le programme Culture 2000, a commencé à l’automne 2005. Les enseignants ont bénéficié d’un pack pédagogique permettant d’enseigner l’holocauste à travers la musique, la littérature et les arts visuels.

La première représentation musicale a eu lieu à Londres le 15 juillet 2006 et fut suivie par plusieurs représentations à Prague et Nüremberg avec près de 175 jeunes qui ont eu le privilège et l’opportunité de présenter leur spectacle


Nom du projet : Hear Our Voice Programme : Culture

Promoteur

Organisation : Hackney Music Development Trust Adresse : Technology Learning Centre, 1 Reading Lane E8 1GQ London Pays : Royaume-Uni Nom : Tertia SEFTON-GREEN Tel : +44 20 8820 7410/+44 20 8829 9458 Fax : +44 20 8820 7118 E-mail : tertia.sefton-green@hmdt.org.uk Pays partenaires : Royaume-Uni, Allemagne, République Tchèque

Les enfants d’aujourd’hui prêtent leurs voix aux enfants de l’holocauste La créativité de ce projet réside dans la production de supports pédagogiques de qualité (CD, DVD de la représentation musicale, film documentaire, livres, articles, …) qui ont permis d’enseigner l’histoire de l’holocauste différemment en mettant en perspective cette

période de l’histoire avec leur expérience actuelle de la xénophobie et du racisme. Le spectacle musical a permis à des enfants d’aujourd’hui de prêter leurs voix aux enfants de l’holocauste et cela a largement contribué à ce devoir de mémoire incombant aux jeunes générations n’ayant pas connu ces événements. Au travers de ce projet , les pensées et les mots des enfants de l’holocauste (mots plein d’espoir pour le futur) ont permis de guider les jeunes impliqués dans cette initiative sur le chemin de l’ouverture, de l’écoute et de l’amitié.

DG EAC - Culture

dans d’autres pays et de partager ainsi leur héritage culturel et contribuer à une meilleure compréhension de l’holocauste.


L’utilisation des nouvelles technologies pour développer l’innovation créative au théâtre Le développement de nouveaux langages dramatiques et les nouvelles relations avec le public représentent un défi qui est souvent débattu dans les cercles artistiques européens. Le projet ETUDE (acronyme anglais de Electronic theatre in virtual dramatic environments : le théâtre électronique dans les environnements virtuels dramatiques) soutenu au titre du programme Culture 2000 a joué un rôle pionnier, en créant une série de représentations innovantes à l’aide d’outils et de concepts nouveaux et en diffusant les résultats à d’autres professionnels du secteur.

Des ateliers internationaux expérimentaux Le projet ETUDE était un partenariat d’un an entre des laboratoires médias en République tchèque, en France, en Allemagne et en Slovénie qui encourageait la mobilité des artistes et des opérateurs culturels entre les anciens et les nouveaux États membres de l’UE.

46

Son objectif était d’ouvrir la voie à de nouvelles formes de créativité, d’élargir l’éventail de possibilités artistiques et d’explorer de nouveaux aspects dramatiques du théâtre électronique en combinant des vrais acteurs et des acteurs virtuels dans un environnement multimédia. Les représentations ont été développées dans une série d’ateliers internationaux pour explorer les possibilités d’échange entre des environnements ‘réels’ interactifs et des environnements virtuels tridimensionnels. Des nouvelles interfaces et des nouveaux outils électroniques ont permis aux partenaires de faire des expériences en matière d’interaction entre acteurs virtuels et réels. L’intégration de techniques de récit complexes pour les acteurs virtuels constituait une innovation importante. L’accent a été mis sur les réponses comportementales et émotionnelles de ces interprètes virtuels.


Nom du projet : «ETUDE» (Electronic Theatre in Virtual Dramatic Environments) Programme : Culture

Promoteur

Organisation : CIANT Adresse : Imrychova 882 143 00 Prague Pays : République tchèque Nom : Pavel SMETANA Tel : +420 296330965 Fax : +420 296330967 E-mail : smetana@ciant.cz Pays partenaires : République tchèque, France, Allemagne, Slovenie

Une série de représentations visaient les artistes, les concepteurs interactifs, les curateurs, les producteurs et les éducateurs. L’objectif des représentations était de susciter un intérêt pour les nouvelles techniques, les nouveaux outils et les nouvelles approches et de constituer un prototype pour de nouvelles formes d’expression artistique.

Des rapports, des solutions logicielles, des démonstrations sur ordinateur, des documents vidéo et un DVD ont permis d’assurer la diffusion parmi les spectateurs et de transmettre des informations et des idées à leur organisation et à un public plus large d’artistes et d’organisations culturelles et éducatives, ainsi qu’aux personnes privées.

DG EAC - Culture

Les représentations encouragent la diffusion


La céramique : un microcosme de changement culturel L’histoire de la céramique est le fruit d’interactions entre la créativité artistique individuelle, les nouvelles technologies et les styles de vie en évolution. La céramique illustre également les tendances stylistiques internationales dans le monde de l’art et en représente les adaptations locales.

La technologie numérique vient enrichir une exposition internationale Dans le cadre du projet People and Potteries (Les gens et la poterie) soutenu au titre du programme Culture 2000, six musées européens de la céramique de premier plan se sont regroupés afin d’illustrer l’histoire de 150 années de changement, tout en retraçant l’impact de l’innovation culturelle et des échanges artistiques en Europe. Le principal objectif du projet était d’organiser une exposition itinérante entre les musées partenaires pendant une période de deux ans.

48

Chaque musée a choisi 40 pièces de sa collection pour représenter la nouveauté des formes, des styles, des matériaux, des techniques et des utilisations, et ce afin d’exposer une gamme complète d’objets  allant des pièces de vaisselle à la poterie artisanale ainsi que des produits de grand distribution. Les objets montrent l’impact de l’industrialisation sur le secteur de la céramique, depuis la roue du potier jusqu’à la conception assistée par ordinateur. Ils illustrent également les développements stylistiques qui se sont produits du néo-classicisme au post-modernisme. Une caractéristique innovante de l’exposition était le kiosque numérique haute technologie qui permettait aux visiteurs d’examiner et de manipuler des pièces virtuelles dans un environnement numérique interactif. Il proposait des informations multidimensionnelles de haute qualité sur les différents objets et établissait des liens avec d’autres éléments provenant de collec-


Nom du projet : People and Potteries Programme : Culture

Promoteur

Organisation : Europäisches Industriemuseum für Porzellan Adresse : Werner-Schürer-Platz, 1 95100 Selb Pays : Germany Nom : Wilhelm SIEMEN Tel: +49 9287 918 000 Fax: +49 9287 918 00 30 E-mail: wilhelm.siemen@porzellanikon.org Pays partenaires : Allemagne, France, Royaume-Uni, Hongrie, Italie

De nouvelles perspectives pour l’avenir de la céramique Le site Web a été étendu à l’aide de trois autres composants. Chacun d’entre eux a été mis au point par un partenaire différent : une base de données comportant des informations sur les artistes en céramique et les studios ou fabricants pour lesquels ils ont travaillé  ; une bibliographie en ligne comprenant tous les livres et les articles

pertinents relatifs à la céramique et un dictionnaire de termes en rapport avec la céramique dans 6 langues destiné à faciliter la communication entre les spécialistes européens. Le projet s’est terminé par un symposium sur l’avenir de la céramique en Europe qui a réuni des chercheurs, des universitaires, des pédagogues, des artistes et des industriels. Il s’est concentré sur les évolutions innovantes et les tendances dans le domaine de la céramique au cours des 150  dernières années. En outre, il a abordé la question de l’adaptation des traditions dans le but de répondre aux besoins de l’avenir, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles perspectives et à une nouvelle ère de la céramique.

DG EAC - Culture

tions d’autres musées, tout en les replaçant dans un contexte de changement artistique, social et économique plus vaste. La plupart des objets de l’exposition virtuelle étaient également disponibles sur le site Web du projet, permettant ainsi un accès à un public international.


Une rencontre entre la culture et la technologie pour une meilleure compréhension du passé Un intérêt de plus en plus marqué est porté à l’héritage industriel de l’Europe. En effet, plusieurs musées se consacrent à ce sujet. Ce projet fait sortir l’Histoire des musées pour la placer dans notre environnement.

Le textile, un élément clé de l’héritage industriel européen C’est la production de textiles qui a lancé la révolution industrielle au XVIIIe siècle. Des communautés d’industries et de travailleurs du secteur des services se sont développées autour des usines, ce qui a permis de diffuser l’influence de la technologie au-delà des usines et de façonner le paysage social et urbain.

50

L’objectif de ce projet est de placer les musées des textiles dans ce contexte élargi. Le projet MORITZ (acronyme de Mobile round-tour in European textile industry centres : tour mobile des centres européens consacrés au secteur du textile) est financé dans le cadre du programme Culture 2000. Il se fonde sur un partenariat avec de grands musées industriels, y compris certains musées consacrés au secteur du textile, qui représente un volet essentiel du passé économique de l’Europe. Ces musées sont reliés grâce à un réseau, la Route Européenne du Patrimoine Industriel.


Nom du projet : MORITZ: Mobile round tour in European textile-industry centres Programme : Culture

Promoteur

Organisation : Nordwolle - Nordwestdeutsches Museum für IndustrieKultur (und Hochschule Bremen, M2C) Adresse : Flughafenallee 10 28199 Bremen Pays : Allemagne Nom : Martin KOPLIN Tel : +49 421 59055402 Fax : +49 421 59055484 E-mail : mkoplin@informatik.hs-bremen.de Pays partenaires : Allemagne, Pologne, Lettonie, Royaume-Uni

Le projet MORITZ a développé des applications pour des téléphones mobiles (de type assistants personnels – PDA) qui enrichissent les visiteurs du musée et les guident à travers les sites industriels à proximité. Le contenu multimédia est transféré à l’assistant personnel alors que les visiteurs découvrent des monuments industriels et d’autres sites d’intérêt historique. Le projet a mis au point trois circuits, accompagnés de sources plus traditionnelles d’informations, telles que les présentations vidéo et les livres.

Le projet vise l’ensemble des membres de la Route Européenne du Patrimoine Industriel, ainsi que d’autres institutions et musées consacrés au patrimoine industriel européen. Les concepts culturels et techniques du projet peuvent être transférés à d’autres sites du réseau existant de musées consacrés au secteur du textile. Les concepts peuvent être adaptés par d’autres musées, plus particulièrement par des musées en plein air.

DG EAC - Culture

Les nouvelles technologies mettent en lumière les anciennes technologies


Le pouvoir des jeux dans le travail avec les jeunes Les jeux ont un pouvoir unique en tant qu’outil d’apprentissage, en particulier chez les jeunes. Le projet intitulé ‘E-games: empowering youth work’ (les jeux électroniques : renforcer le travail avec les jeunes), soutenu par le programme Jeunesse, s’appuie sur ce pouvoir des jeux et offre des outils didactiques innovants qui traitent de sujets clés.

Apprendre en jouant Les jeux constituent un aspect essentiel pour notre développement social et mental. En effet, tout au long de la vie, ils représentent des outils d’apprentissage puissants. Lorsque les jeunes sont engagés activement dans le processus d’apprentissage, ils apprennent et retiennent plus. L’outil ludique est profitable à un apprentissage efficace dans l’éducation non formelle et ils revêtent un rôle important dans la formation des jeunes. Or, les recherches réalisées dans le cadre de ce projet montrent que moins de 10 % des jeux utilisés dans le travail avec les jeunes font appel à des dispositifs multimédias en ligne ou

52

hors ligne ou à des utilisations de téléphones mobiles , même si ces appareils sont très appréciés par les jeunes. Les jeux électroniques sont plus flexibles et interactifs que les jeux d’apprentissage traditionnels. Les éléments multimédias peuvent incorporer le monde réel et intégrer des expériences de la vie réelle dans les jeux. Il s’agit là d’un aspect particulièrement important de l’éducation non formelle. Les jeux électroniques peuvent également renforcer les relations sociales des jeunes, même s’il ne s’agit pas nécessairement d’interactions présentielles.

Une gamme complète de ressources pour les jeunes Le projet a saisi l’occasion pour promouvoir l’utilisation des jeux électroniques dans la formation des jeunes, en développant une gamme complète de ressources innovantes destinées aux formateurs et à d’autres membres des centres de


Nom du programme : E-games: Empowering youth work Programme : Jeunesse

Promoteur

Organisation : Student Computer Art Society Adresse : 10 Narodno sabranie sq 1000 Sofia Pays : Bulgarie Nom : Rosen PETKOV Tel : +359 2 9870293 Fax : +359 2 9877477 E-mail : rosen@scas.acad.bg Pays partenaires : Bulgarie, Autriche, Belgique, Espagne, Slovénie, Italie, Allemagne, Grèce, Malte

Le projet a également mis au point une méthodologie pour l’utilisation des jeux électroniques dans la formation des jeunes. Elle a été retenue dans un manuel en ligne comprenant des informations pratiques et théoriques. Le manuel propose également un guide pour la création de

jeux électroniques. Ce dernier permet aux formateurs de s’appuyer sur les jeux proposés par le projet afin de les adapter à leurs propres besoins ou de développer de nouveaux jeux. Le site Web offre une liste de ressources utiles, une bibliographie, un glossaire et un forum. Afin de diffuser les résultats du projet, trois séminaires de formation ont été organisés autour des sujets suivants : le rôle des médias modernes et des jeux, le rôle des médias modernes et des moyens de communication et le rôle des jeux électroniques dans la formation des jeunes. Du matériel publicitaire (des affiches, des dépliants, des signets, etc.) et un CD-ROM comprenant les jeux électroniques ont également été élaborés.

DG EAC - Jeunesse

jeunesse et des autorités locales. Le programme est composé de 20 nouveaux jeux électroniques articulés autour de quatre sujets clés pour la formation des jeunes  : les droits de l’homme, l’apprentissage interculturel, la gestion de projets pour les jeunes et l’information des jeunes. Ils ont été conçus pour aider les jeunes à acquérir des connaissances pratiques et à susciter une réflexion analytique sur des sujets tels que la tolérance, le racisme et les droits de l’homme.


La musique : outil de promotion de la diversité et de la compréhension interculturelle Le projet « la chanson de chacun  » est une initiative soutenue par le programme Jeunesse et la fondation européenne pour la culture dans 5 pays du Sud Est de l’Europe (Chypre, Macédonie, Bulgarie, Grèce et Serbie). L’objectif principal est de promouvoir le rôle de la musique comme outil de compréhension interculturelle, en explorant l’héritage culturel diversifié et partagé dans cinq pays. Un objectif du projet était aussi de former les organisations de la jeunesse et les musiciens à l’apprentissage interculturel.

Une diversité d’activités ayant impliqué plus de 6500 personnes Le projet a proposé un éventail d’actions sur l’ensemble des cinq pays. Après une formation approfondie des différents responsables à la dimension interculturelle, le projet a proposé une série d’événements dans chaque pays.

54

Le projet « la chanson de chacun  » a permis l’organisation d’un festival interculturel en Bulgarie (les projets développés ayant pour objectif de favoriser le dialogue entre les différents groupes ethniques), d’un concert à Chypre associant les deux communautés de Nicosie dans la zone neutre (et associant des chanteurs et chansons des différentes cultures), d’échanges internationaux de jeunes en Grèce et en Macédonie axés sur l’échange interculturel, d’un festival de danses en Macédonie ou encore d’un camp artistique en Serbie. Au total plus de 6500 personnes ont participé à ces événements et ce projet a fortement contribué à développer la coopération transfrontalière entre les cinq pays et à promouvoir la diversité et le respect de la culture de chacun.


Nom du programme : Everybody’s song, music as a tool for the promotion of diversity and intercultural understanding Programme : Jeunesse

Promoteur

Organisation : Cyprus Neuroscience and Technology Institute

(CNTI, in the process of being renamed Future Worlds Center)

Adresse : 5 Promitheos, office 9 1065 Nicosia Pays : Chypre Nom : Reinhard ECKERT Tel : +357 22 87 38 20 Fax : +357 22 87 38 21 E-mail : reinhard@tech4peace.org / rein.ecke@gmx.at Pays partenaires : Chypre, Bulgarie, Macédoine, Grèce, Serbie

Le DVD réalisé et le site WEB du projet en sept langues permettent d’apprécier la richesse des productions réalisées. De plus, ce projet a permis

de renforcer les coopérations entre les différentes organisations de la jeunesse de ces pays et a proposé des approches innovantes pour véhiculer et promouvoir les valeurs de dimension interculturelle nécessaires au développement européen et à l’intégration européenne.

DG EAC - Jeunesse

Des résultats encourageants et une coopération renforcée au niveau des acteurs de la jeunesse dans cette région du Sud Est de l’Europe


Le théâtre populaire au service de la rénovation des quartiers difficiles Le projet (“Nel ventre del Serpente” – dans le ventre du serpent) a pour objet de réfléchir aux moyens de dynamiser la situation d’un quartier de Rome (le district de Corviale situé en périphérie de Rome) qui souffre de problèmes d’urbanisme depuis plusieurs années liés à une difficulté d’accès aux espaces publics.

IUne implication des habitants du quartier pour apporter des solutions à leur problème d’urbanisme Ce projet, soutenu dans le cadre du Programme Jeunesse en action, a réalisé une analyse des problèmes sociaux et collectifs. Les habitants de ce district ont été encouragés à être acteurs de ce processus de rénovation en utilisant la créativité offerte par le théâtre. Des pièces de théâtre ont été conçues et ont associé et impliqué directement les habitants

56

du quartier (y compris les jeunes). Le choix d’une mobilisation des habitants via la création de pièces de théâtre est lié au souci de stimuler la créativité des habitants du district et de renforcer aussi le sentiment d’appartenance à la collectivité.

Un complexe de 1200 appartements regroupant 6 500 habitants au centre de ce projet Le “Nuovo Cordiale” est un complexe immobilier regroupant plus de 1200 appartements logeant 6500 personnes. Si le design de cette zone d’habitation reste intéressant, il n’en demeure pas moins que le rapport avec le territoire et l’accès aux espaces publics reste un problème délicat. Les projets de théâtre se sont déroulés dans le bâtiment lui-même et les zones les plus abandonnées ont été choisies afin de valoriser au mieux cet espace.


Nom du programme : NEL VENTRE DEL SERPENTE La città-Corviale in un’esperienza teatrale di progettazione urbana Programme: Programme Jeunesse en action

Promoteur

Organisation : Gruppo informale CANC Adresse : Viale della Primavera 27 00172 Roma Pays : Italie Nom : Michele RISPOLI Tel : 00393488990437 E-mail : micheleresidui@gmail.com

Les jeunes du quartier ont été pleinement associés et un DVD a été produit pour diffuser l’ensemble du travail réalisé. La démarche adoptée s’appuyait sur la méthodologie du théâtre de l’opprimé, ou théâtre forum qui est une technique de théâtre mise au point dans les années 1960 par l’homme de théâtre brésilien Augusto Boal, dans les favelas de São Paulo.

Ils vont ensuite la jouer sur les lieux de vie de la communauté à qui est destiné le message. À la fin de la scène - dont la conclusion est en général catastrophique - le meneur de jeu propose de rejouer le tout et convie les membres du public à intervenir à des moments clé où ils pensent pouvoir dire ou faire quelque chose qui infléchirait le cours des événements.

Dans cette méthode, les comédiens improvisent puis fixent une fable de 15 à 20 minutes sur des thèmes illustrant des situations d’oppression ou des sujets problématiques de la réalité sociale, économique et/ou sanitaire d’une communauté.

Cette technique de théâtre participative a permis la conscientisation et l’information des populations du district concerné.

DG EAC - Jeunesse

Pays partenaires : Italie


La promotion du dialogue interculturel grâce à un réseau de villes jumelées Le jumelage des villes constitue un aspect important du programme ‘L’Europe pour les citoyens’ dont le but est de promouvoir la citoyenneté active européenne. Le projet IDEA (acronyme de Intercultural dialogue exchange activities : activités d’échange et de dialogue interculturel) vise à redéfinir et à encourager le dialogue interculturel, en utilisant comme point de départ le réseau existant de villes jumelées.

Le partenariat vise les établissements secondaires en tant que vecteurs du changement pour les jeunes Le projet reposait sur un partenariat de huit villes jumelées en République tchèque, en Italie et en Pologne. L’objectif était de créer une structure coopérative servant de modèle pour encour-

58

ager le dialogue interculturel et d’appliquer cette expérience à un réseau plus large de villes jumelées en Europe afin d’établir ainsi un réseau permanent centré sur ce sujet. L’accent a été mis sur l’importance du dialogue interculturel pour les jeunes et sur le rôle des établissements secondaires dans la promotion de ce dialogue. Les échanges et les autres formes de mobilité pour les jeunes organisés par les écoles peuvent contribuer à motiver les étudiants et à réduire le taux d’abandon des études et d’échec scolaire. Grâce aux différents aspects du programme scolaire, les écoles peuvent jouer un rôle actif en ce qui concerne la diffusion des valeurs européennes et la perception de l’Union européenne.


Nom du projet : IDEA- Intercultural Dialogue Exchange Activities Programme : Société civile

Promoteur

Organisation : ANCI (Associazione Nazionale Comuni d’Italia) Lazio Adresse : Via dei Prefetti, 41 00186 Roma Pays : Italie Nom : Francesco CHIUCCHIURLOTTO Tel : +39 0668 808441 Fax : +39 0761 400978 E-mail : ancilazio@libero.it Pays partenaires: Italie, République tchèque, Pologne

Les partenaires ont coopéré afin d’organiser deux conférences internationales au cours desquelles ils ont échangé leurs expériences et les meilleures pratiques en ce qui concerne le rôle des établissements secondaires dans la promotion du dialogue interculturel. Les conférences ont débouché sur un rapport qui constitue l’outil de base pour la diffusion et le point de départ du débat sur l’amélioration de la coopération entre partenaires. Les conférences

ont suscité l’intérêt de la presse et de la télévision locales. Le rapport, un DVD et des documents imprimés ont été distribués aux mairies, aux écoles, aux chambres de commerce, aux centres de voyages pour les jeunes, aux centres sportifs et aux autres agences clés des villes jumelées. Lors de ces conférences, un nouveau réseau IDEA qui met l’accent sur le dialogue interculturel a été officiellement lancé. Depuis lors, de nouveaux partenaires d’autres pays, en particulier d’États membres ayant récemment adhéré à l’Union européenne, ont rejoint le réseau.

DG EAC - Société civile

Des conférences permettent le lancement d’un nouveau réseau


Le rôle des médias participatifs en Europe et leur contribution au processus de démocratie participative et au développement de la citoyenneté européenne Favoriser la prise de conscience de chacun quant à la liberté de parole dans une société démocratique, tels sont les objectifs et rôles de grand nombre de médias participatifs. Jusque récemment, la participation de ces médias est intervenue quasiment exclusivement dans la sphère collective. Désormais, c’est devenu un phénomène largement répandu de par l’augmentation de sites en ligne, qui encourage les lecteurs à participer au travers d’outils comme les blogs ou encore via d’autres outils. Une conférence regroupant plus de 110 participants de 15 pays a proposé d’aborder cette thématique pendant 3 journées d’échanges.

60

Spécialistes des médias, chercheurs, décideurs politiques ont réfléchi et échangé sur le rôle des médias participatifs (Radio collective, TV, Sites Web 2.0, …) en Europe et aux enjeux pour le futur.

50 ateliers de travail organisés par les participants eux mêmes Plus de 50 ateliers de travail ont été développés et animés par les participants eux-mêmes. Ils ont permis des échanges fructueux. La thématique principale résidait dans le rôle et la mission des médias participatifs à contribuer à la participation politique et au développement de la citoyenneté européenne active avec pour objectif de proposer


Nom du projet : Civilmedia07 - UnConference: Participation 2.0 Programme : Société civile

Promoteur

Organisation : Radiofabrik - Freier Rundfunk Salzburg Adresse : Josef-Preis-Allee 16 5020 Salzburg Pays : Autriche Nom : Eva SCHMIDHUBER Tel : +43 662 842961 24 Fax : +43 662 842961 158 E-mail : e.schmidhuber@radiofabrik.at Pays partenaires: Autriche, Hongrie, Allemagne

Des résultats encourageants et un réel processus de démocratie participative Les modèles économiques du Web 2.0 sontils en contradiction avec les aspects sociétaux

actuels ? Quelles nouvelles compétences sont requises, tant au niveau des médias qu’au niveau de chaque citoyen pour jouer pleinement ce rôle de démocratie participative  ? Tels sont les résultats de cette conférence qui a aussi permis de faire le point sur la nouvelle génération de technologies Web 2.0 et de renforcer les liens entre l’ensemble des organisations ayant participé à cet évènement. La prochaine conférence prévue en 2008 qui portera sur le dialogue interculturel et les médias participatifs permettra de poursuivre dans cette voie.

DG EAC - Société civile

de nouveaux modèles d’action future à développer. L’implication directe des citoyens et de la société civile dans la stimulation du processus d’intégration européenne et du concept de citoyenneté active a aussi été au centre des débats.


La création artistique : vecteur d’intégration au service du handicap Ce projet soutenu au titre du programme citoyenneté avait pour objectif d’organiser un atelier international de création artistique pour des personnes handicapées tant physiques que mentales. La finalité recherchée était de favoriser la tolérance entre les personnes sans handicap et celles vivant avec un handicap quel qu’il soit.

52 personnes handicapées de 4 pays participent à un atelier international de création artistique Les participants à cet atelier international de création artistique - qui s’est tenu en septembre

62

2007 dans une ferme expérimentale en Hongrie étaient des personnes présentant des déficiences auditives, visuelles et aussi physiques de même que certaines déficiences mentales. Les créations réalisées concernaient des poteries, des peintures, des céramiques de l’art verrier, … et l’ensemble des personnes handicapées ont pu profiter de cette expérience collective. Les méthodes de thérapie par l’art et aussi par les animaux (de par la localisation de cet atelier dans une ferme expérimentale) ont aussi été des éléments forts de cet événement.


Nom du projet : International artistic workshop for people with disabilities, with the participation of 4 EU countries Programme : Société civile

Promoteur

Organisation : Harmonia Haza Adresse : Maros u.27 1237 Budapest Pays : Hongrie Nom : Csaba TOTH Tel : 0036 06209 506000 Fax : 0036 13866 972 E-mail : toth.csaba@harmoniabudapest.hu Pays partenaires : Hongrie, Roumanie, Autriche, Slovaquie

Les créations artistiques développées lors de cet atelier international seront aussi exposées pendant 2 mois dans les trois autres pays associés

à ce projet à savoir l’Autriche, la Slovaquie et la Roumanie. D’autres expositions dans d’autres pays pourront aussi être envisagées. De plus, la dimension interculturelle de cet événement représente un élément fort de ce projet.

DG EAC - Société civile

Une exposition itinérante dans les trois autres pays associés au projet


Le son et la musique au service de la création d’entreprises et du développement économique d’une région La recherche appliquée dans les technologies de l’information combinant l’art, le design et la technologie représente un potentiel important en matière d’innovation pouvant conduire à la création de nouvelles activités et de nouvelles entreprises. Le projet studio Sonic, soutenu par le Fonds européen de développement régional en coopération avec la région Norbotten en Suède, a développé un savoir-faire en matière de recherche appliquée dans le domaine du son et de la musique favorisant ainsi un environnement stimulant en matière d’entreprenariat au sein de cette région.

La recherche au service du développement économique Le Studio Sonic est une composante de l’institut interactif, lui-même appartenant à l’institut

64

suédois des sciences informatiques. L’objectif de Studio Sonic était de contribuer au développement économique d’une région (autour de la ville de Pitea dans le Nord de la Suède) dans le domaine des technologies du son et de la musique numérique en développant des nouvelles activités de recherche susceptibles de générer des prototypes commercialisables et de créer de nouvelles entreprises à forte valeur ajoutée technologique. L’un des succès les plus notoires concerne le projet DigiWall qui est un jeu combinant les caractéristiques d’un mur d’escalade (avec capteurs spécifiques permettant la production de sons et de lumières) avec un jeu informatique pilotant le processus. Ce jeu a permis la création d’une nouvelle entreprise.


Nom du projet : Sonic Studio: sound from the north inspiring regional businesses (DG REGIO) Programme : Les Fonds Structurels

Promoteur

Organisation : The Interactive Institute Adresse: Acusticum 4, SE-941 28 Piteå Pays : Suède Nom : Katarina DELSING Tel : 0046 911 930 11 Fax : 0046 911 930 29 E-mail : katarina.delsing@tii.se Pays partenaires : Aucun, projet régional suédois

Le projet Studio Sonic a fortement contribué au développement régional en amplifiant la recherche dans un nouveau champ interdisciplinaire. Cela a permis d’attirer des chercheurs de haut niveau dans cette région périphérique. Le projet a aussi permis la création d’emplois dans de nouvelles entreprises mais aussi dans des entreprises existantes par le développement de nouvelles activités.

Les coopérations développées entre les autorités régionales et locales et le milieu universitaire et de la recherche sont à la base du succès d’un tel projet. L’enjeu résidera désormais dans la pérennisation d’une telle initiative en privilégiant notamment la coopération multi-acteurs et en s’appuyant sur le savoir- faire des structures existantes.

DG REGIO

Une coopération multi acteurs au service du développement régional


Intégration des traditions culinaires locales dans le tourisme international La tradition gastronomique de l’Algarve s’appuie sur des produits et des méthodes de production de la région qui constituent un aspect important de la culture et de l’identité locales. L’objectif de ce projet et de combiner le savoir-faire traditionnel et les compétences modernes relatives au secteur de la restauration.

La production alimentaire locale traditionnelle en danger Malgré l’attrait de la gastronomie locale en Algarve, la production est limitée à de petites entreprises locales dirigées par des travailleurs ruraux plus âgés. Avec la croissance rapide du tourisme international, ces entreprises disparaissent, tout comme l’expérience et le savoir-faire sur lesquels elles s’appuient.

66

Les nouveaux hôtels et restaurants accueillent une clientèle internationale qui ne connaît pas la gastronomie traditionnelle locale et n’y porte pas beaucoup d’intérêt. La nourriture est généralement fournie par des entreprises alimentaires internationales. Cette situation met les entreprises traditionnelles sous pression. Les travailleurs n’ont pas les compétences en gestion et le savoir-faire commercial nécessaires pour survivre dans un environnement concurrentiel composé de grandes entreprises et de chaînes internationales. De plus, il existe des problèmes de conformité aux nouvelles normes industrielles - l’hygiène et la qualité  - et un manque de compétences dans le domaine de l’innovation, de la conception et du marketing.


Nom du projet : RITA DP (DG EMPL) Programme: EQUAL

Promoteur

Organisation : Qualigénese - Investigação e Formação, L.da (QUALIGÉNESE) Adresse : Sítio da Bordeira, Caixa postal 301 - B P-8000-700-SANTA BÁRBARA DE NEXE Faro Pays : Portugal Nom : David José Pereira Gago Tel : +351 28980 3773 Fax : +351 28980 3775 E-mail: davidgago@qualigenese.pt or linoviegas@qualigenese.pt Pays partenaires : France, Italie, Suède

Afin de préserver les traditions et le savoir-faire local, le projet RITA DP vise à trouver de nouvelles manières de partager les connaissances avec une nouvelle génération d’étudiants en restauration et en technologie alimentaire. Une plateforme intergénérationnelle a été développée. Il s’agit d’une méthodologie d’apprentissage qui permet aux étudiants et aux travailleurs plus âgés d’échanger des connaissances et de bénéficier mutuellement du processus.

La méthodologie a servi de base pour un nouveau cours en génie alimentaire dispensé à l’Université d’Algarve. Les étudiants sont en contact direct avec les artisans plus âgés et étudient les processus de production traditionnels. Ainsi, les étudiants apprennent à apprécier la valeur de leur héritage culinaire local. Grâce aux connaissances acquises en matière de production et de gestion, ils peuvent contribuer à promouvoir la gastronomie et les produits de la région dans un nombre plus élevé d’établissements. Le projet permet aux travailleurs plus âgés de mieux comprendre les opportunités commerciales de leurs entreprises. Ainsi, l’industrie de la production alimentaire traditionnelle peut survivre et évoluer afin de satisfaire les nouvelles exigences.

DG EMPL

Un nouvelle formation bénéfique aux artisans et aux étudiants


Une coopération interrégionale au service du développement de l’innovation À deux ans de l’échéance de la stratégie de Lisbonne lancée en 2000, l’Union n’a pas encore atteint son objectif de faire de l’Europe « l’économie la plus compétitive du monde fondée sur le savoir». L’écart avec d’autres grandes économies comme les Etats-Unis est encore présent et de nouveaux pays émergents accroissent très rapidement leurs capacités en matière de recherche et d’innovation. Pourtant, les différents acteurs politiques, économiques et scientifiques se disent convaincus que ce n’est qu’en innovant plus que l’Europe pourra conserver un niveau de performance économique parmi les plus élevés du monde. Le projet CIRCUS, soutenu par la Direction Générale Entreprise a pour objet précisément d’analyser les facteurs déterminants suscitant le développement de l’innovation et de recommander des lignes d’actions politiques.

68

Une approche holistique concernant l’ensemble des acteurs potentiellement innovants au sein de la société Le consortium du projet regroupait des partenaires des pays baltes, de la Lombardie, de Berlin et de la région d’Öresund au Danemark. La première action du projet a consisté dans un processus qualitatif de collecte de données via un processus complexe d’interviews et d’études de cas couvrant l’ensemble des régions concernées. Près de 300 interviews et études de cas ont été menés auprès de l’ensemble des « innovateurs potentiels », des élèves d’écoles aux laboratoires avancés de recherche en passant par les entreprises innovantes comme d’autres acteurs de la société civile. Cette collecte d’information a fait l’objet d’une analyse approfondie par chaque région afin d’identifier les facteurs influant, les obstacles et


Name of project: Innovation C.I.R.C.U.S. (DG ENTR) Programme: Sixth Framework Programme, Research and Innovation

Promoter

Organisation: EuroCenter, Danish Agency for Science, Technology and Innovation Address: Bredgade 40, 1260 Copenhagen K Country: Denmark Name: Niels Vinther Tel: 0045 3544 6286 Fax: 0045 3544 6245 E-mail: nivi@fi.dk Partner countries: Denmark, Estonia, Latvia, Lithuania, Germany, Italy, Poland

65000 personnes participent aux semaines de l’innovation organisées dans les 4 régions partenaires Chaque région partenaire a organisé une semaine de l’innovation. Ces événements se sont tenus de septembre à décembre 2007 avec une thématique spécifique par région : les enfants et l’école comme potentiel d’innovation à Riga, l’innovation dans le développement urbain à Berlin, l’innovation dans la vie quotidienne à Milan et l’éducation des enfants et des jeunes pour une société de l’innovation à Copenhague.

Ces événements ont généré des effets induits au niveau de chaque région qui a ainsi pu développer un plan d’actions pour les années à venir sur base de l’expérience acquise au sein du projet CIRCUS.

Des recommandations concrètes ont émané de ces consultations Le projet a ainsi pu formuler une série de recommandations politiques comprenant notamment l’importance à donner à l’innovation dans les systèmes éducatifs. Le développement d’approches inter disciplinaires a aussi été évoqué de même que la nécessité de pouvoir développer de nouvelles plateformes d’information et de dialogue sur l’innovation.

DG ENTERPRISE

les recommandations potentielles susceptibles d’être émises.


© Robinet aviatore, 1911, Cineteca del Friuli.

Les trésors du cinéma sauvegardés par les grandes archives européennes sont enfin disponibles sur la toile Retrouvez l’enfance du cinéma ! Un art hésitant, souvent turbulent. Un art libre qui a révolutionné le siècle dernier et qui aujourd’hui encore émerveille. Depuis un siècle, amateurs, collectionneurs et archives ont recueilli des films miraculés du temps : parcelles de pellicule rongées par l’humidité  et la chaleur, décomposées ou en cendres, découvertes à temps ou trop tard...

Soutenu par la Direction Générale Société de l’Information, Europa Film Treasures est une nouvelle fenêtre sur ce travail minutieux et passionné. En liaison avec les ayant-droits (lorsqu’ils sont connus) et les déposants, un site internet permet au grand public de découvrir quelques exemples de ces films précieux venus du monde entier, mais sauvegardés en Europe.

Les plus grandes cinémathèques européennes s’associent pour préserver et promouvoir le patrimoine cinématographique

Grâce à Internet et aux archives européennes, enfin quelque chose de nouveau au cinéma !

Europa Film Treasures est basé sur un partenariat avec les plus prestigieux fonds d’archives et cinémathèques  en Europe. Tels des explorateurs du temps passé, ces cinémathèques ont tout mis en œuvre pour retrouver, restaurer, conserver et montrer ces fragiles trouvailles qui sommeillent aux quatre coins de l’Europe.

70

Le site WEB (en cinq langues) permet d’accéder aux vidéos en streaming, sans possibilité de téléchargement. Tous les genres – et toutes les époques - sont à l’affiche ! De la comédie à la science-fiction, du western à l’animation, …. Europa Film Treasures est à travers le profil de chaque archive qui en est le conservateur, un plongeon dans le patrimoine en mouvement de l’histoire culturelle et politique de l’Europe.


Nom du projet : Treasures from European Film Archives (DG INFSO) Programme: MEDIA

Promoteur

Organisation : Lobster Films Adresse : 13, rue Lacharrière 75011 Paris Pays : France Nom : Serge Bromberg Tel : 0033 (0)1 43 38 69 69 (contact Pascaline Peretti) Fax : 0033 (0) 1 43 57 26 05 E-mail : treasures@lobsterfilms.com Pays partenaires :

Allemagne, Autriche, Croatie, Danemark, Ecosse, Espagne, Finlande, Grande-Bretagne, Hongrie, Irlande, Italie, Luxembourg, Macédoine, Pays-Bas, Republique tchèque, Russie, Serbie, Suède, Suisse

Le site sera régulièrement enrichi de nouvelles contributions : films, documents, entretiens, programmation. Il est même prévu un espace pédagogique qui offrira des outils à la fois pédagogiques et ludiques, adaptés au jeune public. Certains films seront « labellisés » et identifiés pour la jeunesse avec des axes d’approche adap-

in, 1934, Lobster

et Hector Hopp

Films.

tés aux différentes tranches d’âge. Des kits pédagogiques en cinq langues seront développés et destinés aux instituteurs, professeurs et animateurs de centre de loisirs afin de permettre une activité pédagogique dans un cadre scolaire ou de loisirs. Ce site permet d’aller à la rencontre des archives européennes, car sans elles, ce cinéma n’existerait plus. Cela permet de rendre accessible au plus grand nombre la diffusion du patrimoine historique cinématographique européen que constituent ces oeuvres fascinantes.

© Europa Film Treasure - Lobs

ter Films. Tous droits réservés.

DG INFSO

Chaque film comprend trois éléments, permettant d’accéder à la fiche du film, à son histoire et de le visionner. Des options de tri multicritères sont aussi offertes (par cinémathèque, par période, par nationalité du film, par genre, par réalisateur, …).

© La

thony Gross Joie de Vivre, An


De nouvelles manières de promouvoir l’entrepreneuriat axé sur la connaissance L’entrepreneuriat axé sur les connaissances constitue un facteur de croissance dans la société européenne de la connaissance. Cette étude utilise de nouvelles approches et de nouvelles données afin d’examiner les caractéristiques d’un entrepreneuriat réussi et d’établir des recommandations stratégiques pour sa mise en œuvre.

Un vecteur pour la commercialisation de la recherche Les grands investissements dans la production de la connaissance n’entraînent pas automatiquement une croissance économique, car des barrières peuvent empêcher la conversion de la recherche en savoir commercialisable. L’entrepreneuriat axé sur la connaissance constitue une méthode efficace pour éliminer ces barrières. L’encouragement de l’entrepreneuriat axé sur la connaissance permet de traduire dans

72

les faits certaines priorités de la stratégie de Lisbonne qui visent la création de croissance et de prospérité dans les pays de l’UE. Le projet KEINS (acronyme de Knowledge-intensive entrepreneurship: innovations, networks and systems : entrepreneuriat axé sur les connaissances : innovations, réseaux et systèmes) est financé dans le cadre du Programme de projets spécifiques de recherche de la DG Recherche. Son objectif est de discuter des concepts actuels de l’entrepreneuriat axé sur la connaissance et de les perfectionner, d’analyser la relation entre l’entrepreneuriat axé sur la connaissance et l’innovation dans divers contextes sectoriels et nationaux, de définir le rôle des réseaux dans le soutien de l’entrepreneuriat axé sur la connaissance et d’établir des recommandations stratégiques pour une mise en œuvre aussi efficace que possible.


Nom du projet : Knowledge-based Entrepreneurship: Innovation, Networks and Systems (KEINS) (DG RTD) Programme : FP6 Priority 7 - Citizens and Governance in a Knowledge-based Society

Promoteur

Organisation : KITeS-Università «Luigi Bocconi» Adresse : Via G. Roentgen, 1 20136 Milano Pays : Italie Nom : Franco Malerba Tel : +39(0)2 58363391 Fax : +39(0)2 58363399 E-mail : franco.malerba@unibocconi.it Pays partenaires : Allemagne, Royaume-Uni, France, Suède, Portugal, Pologne

L’originalité et la nouveauté du projet résident dans l’approfondissement de la recherche relative à l’entrepreneuriat axé sur la connaissance, autant d’un point de vue empirique que méthodologique. Le projet s’est appuyé sur des ressources d’information de toute l’Europe, mais a également créé de nouvelles ressources. Une réussite importante a été de réunir des aspects qualitatifs et quantitatifs de l’entrepreneuriat axé sur la connaissance pour une analyse comparative. Le projet a également permis de combler de grandes lacunes dans la littérature relative au contexte dans lequel opèrent les entrepreneurs, ce qui représente un point important pour les décideurs politiques.

L’étude souligne le rôle principal que jouent les systèmes d’information, le savoir, les réseaux et les institutions pour encourager l’entrepreneuriat axé sur la connaissance. Son objectif est de dépasser le stéréotype de l’entrepreneur individualiste et acharné qui crée des entreprises florissantes tout seul. L’étude analyse trois types d’entrepreneuriats (start-up, entreprise et université) et tient compte des structures et des systèmes sous-jacents. Avant le projet KEINS, peu d’études ont exploré l’impact de tels réseaux sur l’entrepreneuriat axé sur la connaissance ou les nombreuses facettes de leurs interactions ou chevauchements. Le projet a produit et publié différents articles et les résultats ont été diffusés lors d’un grand nombre de conférences. Il a également créé deux bases de données pouvant être utilisées par les chercheurs.

DG RTD

Les clés du succès de l’entrepreneuriat axé sur la connaissance


Sites internet

4

www.social-return.net

6

www.creactor.org

8

www.ericsson.com/mlearning3

10

www.mac-ssiim.com

12

www.muova.fi/e-cit

14

www.truckspeak.com

16

www.ea.gr/ep/muse

18

www.issa.nl/program_equal_access.html#minority

20

www.le-mur.fr

22

no website available

24

www.innovative-technologies.org

26

www.euromachs.net

28

www.inno-forest.org

30

www.trainingspices.net

32

www.gender-equality.webinfo.lt

34

www.newcomersinturkey.com

36

www.handcraft-partnership.org

38

www.memento-europe.eu

40

www.yu.edu.jo

42

http://project.kahosl.be/quality

44

www.hmdt.org.uk/inschool_hov_intro.html

46

no website available

48

pnp.ceramic2000.org

50

www.m2c-bremen.com/nordwolle/moritz.php

52

www.youth-egames.org

54

www.everybodys-song.net

56

no website available

58

no website available

60

www.civilmedia.eu

62

www.harmoniart.eu

64

www.tii.se/sonic

66

www.tradicionalidades.com

68

no website available

70

www.europafilmtreasures.eu

72

www.cespri.unibocconi.it/folder.php?vedi=1922&tbn=albero&id_folder=1913

Créativité et innovation Les meilleures pratiques des programmes de l’UE

pages


Commission européenne Créativité et innovation - Les meilleures pratiques des programmes de l’UE Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes 2009 — 76 p. — 21 x 29,7 cm ISBN 978-92-79-10448-0 doi : 10.2766/61263

Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions que vous vous posez sur l’Union européenne. Un numéro unique gratuit (*):

00 800 6 7 8 9 10 11 (*) Certains opérateurs de téléphonie mobile ne permettent pas l’accès aux numéros 00 800 ou peuvent facturer ces appels.

Comment vous procurer les publications de l’Union européenne? Publications payantes: De nombreuses autres informations sur l’Union européenne sont disponibles sur l’internet via le serveur Europa (http://europa.eu). Une fiche bibliographique figure à la fin de l’ouvrage. Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 2009 ISBN 978-92-79-10448-0 © Communautés européennes, 2009 Reproduction autorisée, moyennant mention de la source Printed in France

• sur le site de l’EU Bookshop: http://bookshop.europa.eu; • chez votre libraire, en lui donnant le titre, le nom de l’éditeur et/ou le numéro ISBN; • en contactant directement un de nos agents de vente. Vous obtiendrez leurs coordonnées en consultant le site: http://bookshop.europa.eu ou par télécopie au numéro suivant: +352 2929-42758.

Publications gratuites: • sur le site de l’EU Bookshop: http://bookshop.europa.eu; • auprès des représentations ou délégations de la Commission européenne. Vous obtiendrez leurs coordonnées en consultant le site: http://ec.europa.eu ou par télécopie au numéro suivant: +352 2929-42758.


NC-80-08-398-FR-C

C O M M I S S I O N EUROPÉENNE

Une initiative de l’Union Européenne

Créativité et innovation Les meilleures pratiques des programmes de l’UE Plus d’informations à propos de l’année : http://create2009.europa.eu

Créativité et innovation Les meilleures pratiques des programmes de l’UE

Brochure présentant des exemples de bonnes pratiques de promotion de créativité et innovation  

brochure présentant des exemples de bonnes pratiques de promotion de créativité et innovation - Publication de la Commission Européenne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you