__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

Concept d’intervention


Table des matières

INTRODUCTION

4 Contexte Missions de la Fondation Addiction Valais Objectif du document

LES PUBLICS CIBLES

8 Les clients et les proches Le réseau socio-sanitaire, les milieux de formation Les entreprises

LES MÉTHODES D’ACCOMPAGNEMENT D’ADDICTION VALAIS 12 Le stepped care modèle Addiction Valais L’approche socio-thérapeutique L’approche motivationnelle Le case management L’interdisciplinarité

CADRES D’INTERVENTION ET PRESTATIONS

18 Préambule Les prestations ambulatoires • La prévention sélective : repérage et intervention brève • Le conseil et l’accompagnement • La réduction des risques • Les évaluations sur mandat • Les prestations des centres de jour • Le job coaching • Le suivi à domicile Les prestations résidentielles Les traitements résidentiels

LE PÔLE FORMATION, INTERVISION ET RECHERCHE CHARTE

26

STEPPED CARE MODÈLE 28 ORGANISATION

2

30

24


3


Introduction

4


Contexte

En Suisse, neuf personnes sur dix consomment de l’alcool, 222 000 personnes ont fumé au moins une fois du cannabis au cours du dernier mois, 50 000 ont consommé au moins une fois de la cocaïne au cours de l’année précédente et 192 000 ont une pratique de jeu excessif 1. La consommation de 2 3 substances psychoactives  ou les conduites addictives  sont considérées comme un facteur inhérent aux sociétés modernes. Les attentes des effets de la consommation varient en fonction du produit (ou comportement) de la personne et du contexte : accroître les performances, la créativité et/ou l’attention du consommateur, atténuer la douleur, modifier des états émotionnels déplaisants, se sentir plus à l’aise avec les autres, ou encore d’autres attentes. Bien que ces conduites peuvent représenter une activité récréative, elles peuvent également évoluer vers l’addiction. Les critères permettant de définir le passage d’un comportement de consommation récréative à faible risque vers un comportement de consommation problématique puis vers une dépendance ou un comportement addictif reposent sur des bases scientifiques4. L’addiction a de multiples répercussions sur la santé physique, sur l’état psychique ainsi que sur la situation socio-professionnelle de la personne. Elle provoque également des effets délétères sur l’entourage. L’abstinence, jugée pendant longtemps comme la clé de voûte du traitement de l’addiction et présentée comme absolue et seule issue possible, n’est plus considérée comme un objectif unique à viser. C’est devenu maintenant un moyen ou une étape vers l’établissement d’un processus de responsabilisation et vers la reconstruction de l’individu (reconstruction de soi et de sa place dans la société) 5.

1 faits-chiffres.addictionsuisse.ch/fr 2 Par substance psychoactive on entend une substance qui, lorsqu’elle est ingérée ou administrée, altère les processus mentaux, comme les fonctions cognitives ou l’affect (who. int/substance_abuse/terminology/fr) 3 Les conduites addictives concernent aussi bien les substances psychoactive que les comportements (liés au jeu excessif, aux écrans et/ou aux jeux vidéo) 4 who.int/substance_abuse/terminology/ definition4/fr/ 5 Soulet M-H. Addictions et société. Actes du colloque des 50 ans du GREA (2014) 6 bag.admin.ch/bag/fr/home/strategie-und-politik/nationale-gesundheitsstrategien/strategie-sucht.html

Les accompagnements dans le champ des addictions ont passablement évolué ces dernières années, en raison de multiples facteurs tels l’évolution des profils des consommateurs, l’apparition d’addictions sans substance (jeux, écrans), la prise en compte des comorbidités psychiques, l’intégration des connaissances scientifiques (neurosciences), le développement de la médicalisation des addictions, l’acceptation de la dimension bio-psycho-sociale, la reconnaissance du client comme acteur de son processus ou encore la reconnaissance de la nécessité d’établir une collaboration interdisciplinaire. Aujourd’hui, ces accompagnements englobent des mesures de conseil et de traitement psychosocial ou médical, en milieu ambulatoire ou résidentiel, des offres de suivi postcure ou encore des traitements avec prescription de produits de substitution. Ils visent à améliorer la qualité de vie du client, sa santé physique et psychique, son insertion professionnelle et sociale. La Stratégie nationale Addictions 2017-2024 6 place la qualité de vie et la santé de la personne au centre de son action. Elle part du principe que l’individu est responsable de ses choix de vie et de son comportement individuel, y compris en matière de santé. Addiction Valais s’inscrit entièrement dans cette stratégie qu’elle met en œuvre par l’intermédiaire de son offre de prestations diversifiée.

5


Active dans les domaines de la prévention sélective et de l’accompagnement des personnes, elle répond, avec ses compétences spécifiques et ressources, à toute demande liée aux addictions. Le Conseil d’Etat du Canton du Valais a défini dans son Ordonnance sur les addictions du 30 mai 2012, le mandat de la Fondation.

6

Pour Addiction Valais, la définition de l’addiction est celle retenue par le Groupement romand d’études des addictions (GREA), à savoir la perte de l’autonomie du sujet par rapport à un produit ou un comportement. Elle se caractérise par la souffrance de la personne et des changements de son rapport au monde. L’addiction résulte d’une interaction entre une personne, des produits et un contexte. Elle ne se résume pas à un problème individuel, mais concerne l’ensemble de la société 9.

Geneviève Thurre, éducatrice – Foyer François-Xavier Bagnoud

La Fondation Addiction Valais est la référence cantonale pour les questions liées aux addictions.

Il comprend notamment : • la coordination des différents établissements et institutions engagés dans le canton en matière d’addiction et • la fourniture de prestations de prévention, de thérapie, d’assistance, de limitation des risques et conséquences pour la société.

Iris Theux, intervenante en addiction – Unité ambulatoire de Martigny

En Valais en 2017, 19% des hommes et 8% des femmes déclarent consommer quotidiennement de l’alcool et 7% des hommes et 6% des femmes présentent une consommation à risque 7 moyen ou élevé  . Concernant la consommation de drogues illégales, 10% des hommes et 3% des femmes de la population valaisanne de 15 à 64 ans rapportent avoir consommé du cannabis au moins une fois au cours de l’année. La prévalence de la consommation au moins une fois dans la vie d’une substance psychotrope illégale autre que le cannabis a été observée à 6% 8.

Missions de la Fondation Addiction Valais


Objectif du document L’offre de prestations d’Addiction Valais, de type sociothérapeutique, s’est adaptée à l’évolution des comportements addictifs, des attentes et besoins de la société. Il en est de même pour les prestations de prévention sélective. Ce document présente de manière complète la palette de prestations qu’offre Addiction Valais sur l’ensemble du territoire valaisan.

7 Un risque moyen à élevé correspond à la consommation d’au moins 4 verres par jour d’une boisson alcoolisée standard ( par exemple une bière de 3 dl ou un verre de vin de 1dl ) pour les hommes, 2 verres pour les femmes. 8 ovs.ch/fr/domaines/etat-de-sante/ dependances/index/ 9 grea.ch/addiction

7


8


Les publics cibles Les diverses prestations d’Addiction Valais sont fournies en langue française et allemande. Elles s’adressent à trois types de publics cibles, à savoir : • les personnes directement touchées par un problème d’addiction et/ou leurs proches • les membres du réseau socio-sanitaire et des milieux de formation • les entreprises publiques ou privées

9


Jovita Biaggi, MSP – Via Gampel

Les clients et les proches 10 Pour une personne qui a une problématique d’addiction, environ quatre personnes sont touchées et peuvent développer des problématiques associées (trouble de l’humeur, trouble anxieux) 11 Le repérage consiste à reconnaître, dans la population, une personne qui exprimerait des signes de vulnérabilité particuliers

Addiction Valais accompagne toute personne confrontée à une problématique de conduite addictive qui le demande ou qui est orientée par un organisme particulier (médecin, tribunal…), que ce soit pour ellemême ou pour un proche. L’organisation géographique des unités ambulatoires garantit une accessibilité aux prestations sur l’ensemble du canton, aussi bien dans les locaux de la Fondation que in situ (hôpital, prison, école…), et cela, sans condition préalable.

10

L’accompagnement intègre le travail 10 avec les proches  . Ces derniers peuvent également bénéficier de prestations spécifiques, indépendamment du fait que le consommateur soit suivi. Des entretiens spécialisés sont proposés et organisés pour des enfants de parents présentant une problématique d’addiction.


Jean Van den Plas, MSP – Villa Flora

Le réseau socio-sanitaire, les milieux de formation Un soutien et conseil spécialisé est offert aux partenaires du réseau socio-sanitaire de la Fondation ainsi qu’au personnel des milieux de formation. L’objectif des interventions auprès de ces acteurs de 1re ligne est de leur permettre d’acquérir des compétences et de l’expérience dans la détection précoce de conduites addictives, afin d’amener les personnes concernées à entrer dans un accompagnement spécialisé, si nécessaire, et/ou de faciliter l’accessibilité à cet accompagnement. Addiction Valais propose ainsi 11 des questionnaires de repérage  accompagnés de formations ad hoc.

Des supervisions ou coachings sont organisés pour les partenaires afin d’échanger et de réfléchir sur des situations concrètes et de trouver des solutions. Des permanences d’Addiction Valais sont assurées directement sur le lieu d’activité de la personne ou sur le site institutionnel (hôpital, prison, casino…) pour rencontrer la personne, évaluer sa situation et l’orienter au besoin.

Les entreprises Les conduites addictives ont des conséquences au sein des entreprises telles qu’absentéisme, perte de rendement professionnel, risque d’accident accru ou dégradation de l’image de l’entreprise. Dans une perspective de coaching et d’apport de connaissances, Addiction Valais forme la direction et les collaborateurs de l’entreprise, apporte un soutien afin que la gestion de ces problèmes s’inscrive dans la politique du personnel des entreprises (identification des problèmes, évaluation, aide et intervention).

11


12


Les méthodes d’accompagnement d’Addiction Valais Soucieuse de répondre aux besoins de l’ensemble de la population valaisanne confrontée à une problématique d’addiction, la Fondation Addiction Valais a développé un modèle d’accompagnement institutionnel qui permet d’adapter systématiquement l’intensité de la prise en charge à des caractéristiques données du client 12 . Ce modèle de type stepped care  intègre l’ensemble des piliers de la Stratégie nationale Addictions. En établissant une complexification graduelle des problématiques, il fournit un guide à l’intervention spécialisée et permet de garantir l’adéquation de l’accompagnement aux besoins du client.

13


Le stepped care modèle Addiction Valais 12 Uchtenhagen Ambros (2015). Stepped Care Models in Addiction Treatment. Textbook of addiction treatment : International perspectives

Le stepped care modèle Addiction Valais© est basé sur cinq catégories de gravité de la problématique de consommation et du comportement associées à un niveau de complexité des risques bio-psycho-sociaux. Il rattache ces catégories à un cadre d’intervention et à un niveau d’intensité des prestations, en tenant compte des besoins et des ressources du client, ainsi que de sa motivation.

Jean Carron, éducateur – Foyer François-Xavier Bagnoud

Partant de la prévention sélective pour se poursuivre par le traitement et se terminer dans le pilier de la réduction des risques, le stepped care modèle Addiction Valais permet : • d’offrir au client le bon accompagnement au bon moment, • d’assurer la cohérence des prestations de la Fondation ainsi que les interventions de ses collaborateurs, • de décrire la complexité des situations rencontrées par les partenaires de la Fondation et de favoriser la compréhension commune de ces situations.

14


Expérience client

Expérience client

ADDICTIONS VALAIS

Expérience client

Prestations

Expérience client

ADDICTIONS VALAIS

1ER CONTACT

Expérience client

Expérience client

Prestations

Addiction Valais individualise le suivi de chaque client en mobilisant ses ressources et celles de son ADDICTIONS VALAIS environnement familial, professionnel et/ou médical. Basé sur des objectifs co-construits avec le client, l’accompagnement tient compte de ses besoins et de ses ressources ainsi que de son parcours de vie. Le soutien du client est articulé autour de son autonomie et de ses choix.

CLIENT

ADDICTIONS VALAIS

ADDICTIONS VALAIS

L’approche socio-thérapeutique offre un accompagnement individualisé à chaque personne prenant en compte sa singularité, ses choix et son rythme.

Expérience client

Expérience client

Prestations

L’approche socio-thérapeutique

ADDICTIONS VALAIS

ADDICTIONS VALAIS

ADDICTIONS VALAIS s’apL’approche socio-thérapeutique puie sur des compétences interdisciplinaires.

Prestations

ÉVALUATION

Prestations Prestations

érience client

PROJET DE QUALITÉ DE VIE

ONS VALAIS

Prestations

Prestations

Au cœur de l’expérience client

Prestations

FEUILLE DE ROUTE ET SUIVI

SORTIE

15


L’approche motivationnelle

Le case management

Addiction Valais place au cœur de l’accompagnement thérapeutique le support au changement, en soutenant la motivation de la personne à vouloir améliorer sa situation. L’enjeu est de rendre le client acteur dans son projet de vie.

L’accompagnement de type case management existe depuis plusieurs années dans le domaine socio-sanitaire. Il améliore la coordination et l’accès à différentes offres thérapeutiques. La complexité des situations rencontrées justifie son utilisation dans le champ du traitement de l’addiction.

Basée sur l’écoute active et une attitude empathique, l’approche motivationnelle 13 propose des principes reconnus dans le cadre de l’accompagnement des problèmes d’addiction. L’entretien motivationnel est une méthode d’intervention qui renforce la motivation à modifier le comportement, permet de soulever et de travailler autour de l’ambivalence que le client rencontre lorsqu’il se situe dans une dynamique de changement. Grâce à sa posture et une méthodologie validée, l’intervenant va soutenir le client dans le renforcement de sa motivation vers un changement de comportement.

Addiction Valais active le principe du case management pour les accompagnements qui nécessitent plusieurs cadres d’intervention (ambulatoire, résidentiel, centre de jour). L’intervenant ambulatoire devient responsable : • d’orienter le client dans l’offre de prestations de la Fondation, • d’indiquer la prestation la plus appropriée, • de poser, d’évaluer et d’adapter régulièrement les objectifs individualisés. Cet accompagnement a pour buts : • de maintenir le client au centre, • d’assurer la continuité et la cohérence des prestations fournies en regard de l’évolution de la situation du client et de l’atteinte de ses objectifs.

13 Miller W et Rollnick S (2006). L’entretien motivationnel. Paris Dunod-Inter-éditions.

16

L’interdisciplinarité L’intégration de multiples perspectives disciplinaires amène un regard global sur la situation et rend efficiente l’évaluation des problèmes complexes. Elle augmente la pertinence de l’intervention. Addiction Valais compte parmi son personnel de multiples compétences professionnelles (assistant social, éducateur social, psychologue, infirmier en psychiatrie). Le réseau socio-sanitaire est sollicité et intégré en fonction des besoins du client.


Françoise Delavy, art-thérapeute – Villa Flora

Clémentine Pelletier, éducatrice – Foyer François-Xavier Bagnoud

17


18


Cadres d’intervention et prestations

19


Préambule La Fondation garantit la diversité des offres thérapeutiques et des cadres d’intervention. La porte d’entrée aux prestations d’Addiction Valais se fait par le biais des unités ambulatoires. Suite à une évaluation de la situation du client et une anamnèse spécialisée, l’intervenant ambulatoire construit avec lui ses objectifs et son plan d’intervention. L’alliance thérapeutique, facteur important dans la qualité de l’accompagnement, est alors créée. Dans son parcours au sein de la Fondation, la personne peut bénéficier de différentes prestations fournies dans divers cadres d’interventions : ambulatoire, centre de jour ou résidentiel.

Anne-Sophie Loye, cadre d’unité – Unité ambulatoire de Sion

20


Les prestations ambulatoires Le secteur ambulatoire est composé de cinq unités réparties sur l’ensemble du canton et du centre de jour de la Villa Flora. En lien avec la Stratégie nationale Addictions 20172024, l’action de ces unités s’inscrit dans la prévention sélective, l’évaluation, le conseil et l’accompagnement, ainsi que dans la réduction des risques.

LA PRÉVENTION SÉLECTIVE : REPÉRAGE ET INTERVENTION BRÈVE Addiction Valais intervient au niveau de la prévention sélective, avant que les symptômes du comportement addictif ne s’aggravent ou ne deviennent chroniques, et ceci dans le but de favoriser l’identification des situations à risque ou problématiques. La Fondation met à disposition des acteurs de 1re ligne (médiateurs scolaires, éducateurs, formateurs en entreprise, responsables des ressources humaines, employeurs, etc.) des questionnaires de repérage accompagnés de formations sur mesure, des compétences spécialisées afin de conseiller et/ou fournir une intervention brève dans les situations problématiques.

LE CONSEIL ET L’ACCOMPAGNEMENT L’accompagnement du client est individualisé en tenant compte de ses ressources et de ses besoins. Les objectifs possibles englobent l’abstinence, la consommation contrôlée, la réduction des risques. Quel que soit l’objectif du client, l’amélioration de sa qualité de vie est centrale.

Selon la situation, des entretiens spécialisés de type motivationnel sont conduits par un ou deux intervenants en ambulatoire. Ils permettent de favoriser un processus de changement en lien avec la motivation et les objectifs du client. Dans une approche systémique, des entretiens avec les membres signifiants de l’environnement du client (famille, employeur…) sont également effectués. Des prestations de groupes thérapeutiques de prévention de la rechute sont régulièrement offertes aux clients accompagnés. Une offre spécialisée (individuelle et/ ou en groupe) existe pour les enfants de parents dépendants.

LA RÉDUCTION DES RISQUES Des prestations sont fournies dans le domaine de la réduction des risques. Elles visent à diminuer les effets négatifs des conduites addictives, à maintenir le client dans un état de santé stable et à favoriser son intégration dans la société. En collaboration avec les partenaires concernés, elles incluent le suivi des traitements de substitution aux opiacés.

LES ÉVALUATIONS SUR MANDAT À la demande des partenaires de la Fondation, des évaluations spécifiques avec le client sont effectuées, afin d’établir un plan d’intervention répondant à ses besoins et à ceux du mandant.

21


LES PRESTATIONS DES CENTRES DE JOUR Les prestations des centres de jour sont fournies : • au Jardin des Berges et à Via Gampel, en lien avec le traitement résidentiel, et/ou • au centre de jour Villa Flora, accessibles sur indication spécialisée à tous les clients de la Fondation.

LE SUIVI À DOMICILE Les objectifs du suivi à domicile sont principalement : • de prévenir la rechute, • de maintenir des acquis, • de soutenir la réalisation du projet de vie et des actes de la vie quotidienne, • de maintenir et favoriser l’autonomie du client. Des prestations spécialisées de suivi à domicile sont proposées soit à des clients accompagnés en ambulatoire (intervention sur le lieu de vie), soit aux clients sortant d’un traitement résidentiel (phase de transition, accompagnement post-résidentiel).

Cyril Grept, MSP en formation – Jardin des Berges

Le centre de jour s’articule autour de prestations thérapeutiques, d’ateliers d’occupation et d’évaluation ainsi que des ateliers de préparation à l’emploi. Les prestations tiennent compte des besoins et des compétences du client. Selon les objectifs fixés, le client travaille notamment sur la structuration de son quotidien, le développement de son autonomie et de ses compétences, le renforcement de son estime de soi.

LE JOB COACHING Des prestations spécifiques de job coaching sont offertes afin d’aider à la réinsertion du client via des stages en entreprise. Partant de l’identification des ressources et des lacunes professionnelles à la solide intégration, le job coaching permet au client d’approcher le marché de l’emploi dans une démarche consciente et exercée autour d’un projet professionnel.

22


Les prestations résidentielles

LES TRAITEMENTS RÉSIDENTIELS Orientés vers l’abstinence, les traitements résidentiels sont dispensés à Via Gampel, au foyer Jardin des Berges et au foyer François-Xavier Bagnoud. Ils sont ciblés sur les besoins spécifiques de chaque client dans un accompagnement individualisé. Le cadre et l’approche thérapeutique comprennent des entretiens individuels, des entretiens de groupe, des entretiens de famille complétés par différents ateliers thérapeutiques et socio-professionnels.

Les capacités et aptitudes personnelles de chaque client ainsi que ses attentes sont en tout temps prises en compte. Le déroulement de la thérapie résidentielle assure, avec des objectifs propres à chaque client, une progression dans l’acquisition de l’autonomie nécessaire, afin de favoriser l’insertion et la réinsertion socio-professionnelle. François-Xavier Bagnoud fournit un traitement dans un espace communautaire soutenant et structuré qui privilégie, au travers de la pédagogie par l’expérience, le travail sur les mécanismes producteurs de l’addiction du client ainsi que la remise en équilibre des fonctions physique, psychique, émotionnelle et spirituelle.

Le traitement du Jardin des Berges, construit autour de différents modules complémentaires, valorise les compétences et les ressources de chaque client. Il prône une ouverture vers la société qui soit progressive et adaptée à sa situation et à son projet de vie. Le traitement de Via Gampel accompagne le processus de changement selon une hiérarchisation des objectifs mis en place comprenant l’apprentissage de la sobriété dans un contexte de contrôle, l’atteinte du sevrage psychologique, la formulation d’une volonté de changement et la mise en place d’une stratégie de changement, élaborée avec le système de référence du client et orientée solution.

Daniel Bumann, MSP en formation – Via Gampel

Les prestations en milieu résidentiel offrent un cadre d’intervention de type modulaire et adaptatif.

23


Le pĂ´le Formation, Intervision et Recherche

24


Addiction Valais fournit via son Pôle Formation, Intervision et Recherche des prestations externes auprès de partenaires (institutions socio-sanitaires ou entreprises privées, milieux de formation, sociétés médicales ou sociales) ou du public (informations, Forum Addictions). Sur demande, des formations générales ou spécifiques dans le domaine des addictions sont élaborées. Ces formations peuvent varier dans leurs thématiques, durées ou formes et sont dispensées dans une visée d’information, de prévention et/ou d’intervention. Des supervisions individuelles ou collectives, ponctuelles ou régulières, viennent compléter l’offre de prestations. Le Pôle Formation, Intervision et Recherche suit de manière continue l’évolution scientifique et sociale dans le champ de compétences de la Fondation. À l’externe, il coopère avec les milieux de la recherche en addiction, ainsi qu’avec le GREA ou le Fachverband Sucht. À l’interne, il assure un transfert des connaissances nécessaires à garantir les bonnes pratiques thérapeutiques, en monitorant l’évolution des profils de la clientèle de la Fondation et en favorisant le développement et le renforcement des compétences professionnelles par le biais de prestations ponctuelles et continues.

25


Charte Valeurs, Missions et Vision

26


27


Réduction du risque

Stepped care modèle Addictio

STRATÉGIE NATIONALE ADDICTIONS

5

28

3 Complexité croissante

Prévention sélective

Traitement

4

2 1

RISQUES ASSOCIÉS

ÉVALUATION

• • • • • •

Comorbidité somatique sévère Comorbidité psychiatrique sévère Précarité financière Exclusion sociale Exclusion familiale Problème judiciaire

Grille DEBA* + IGT*

• • • • • •

Comorbidité somatique grave Comorbidité psychiatrique grave Difficulté financière Isolement familial Isolement social Problème judiciaire

Grille DEBA + IGT*

Le comportement problématique est installé. La perte de contrôle est quasiment quotidienne et les conséquences négatives sont présentes. La personne peine à trouver des ressources.

• • • • • • •

Comorbidité somatique modérée Comorbidité psychiatrique modérée Difficulté financière Rupture familale Rupture sociale Rupture professionnelle Problème judiciaire

Le comportement problématique s'installe. La perte de contrôle est fréquente et l'auto-gestion devient difficile pour la personne.

• • • • • •

Comorbidité somatique légère Comorbidité psychiatrique légère Difficulté dans la gestion financière Tension familiale Perte d'emploi ou difficulté d'insertion Perte du lien social

La problématique d'addiction est sévère mais sans doute secondaire. La personne peut souffrir des symptômes importants liés à la consommation. Les conséquences peuvent être irréversibles. La perte de contrôle est importante, les conséquences négatives sont importantes avec des dommages sur la santé physique et/ou psychique. Souvent, la personne se trouve dans des poly-consommations importantes.

La personne se trouve dans des comportements problématiques, c'est-à-dire chronique, excessif ou inadapté à la situation.

• Comorbidité somatique sur un long court • Comorbidité psychiatrique sur un long court • Difficulté dans la gestion financière • Tension familiale • Perte d'emploi ou difficulté d'insertion • Perte du lien social

Grille DEBA + IGT*

Grille DEBA + IGT*

Grille DEBA


ion Valais © CO - CONSTRUIRE UN PROJET DE QUALITÉ DE VIE

ÉVALUATION ET MOTIVATION PERSONNELLE

PARTENAIRES

MOYENS / OBJECTIFS

• Traitement intégré • Coaching aux équipes socio-éducatives

• Ambulatoire • Suivi à domicile • Traitement sur le lieu de vie

• Institutions socio-sanitaires • Proches • Médecins de 1er recours • Hôpitaux somatiques et psychiatriques • Psychiatres et psychothérapeutes • Autorités judiciaires • Pharmacies

• • • • •

• • • • • •

• • • • •

Ambulatoire Centre de jour Job coaching Traitement résidentiel Suivi à domicile

• Institutions socio-sanitaires • Proches • Médecins de 1er recours • Hôpitaux somatiques et psychiatriques • Psychiatres et psychothérapeutes • Autorités judiciaires • Pharmacies

• Abstinence • Maintien du lien dans le réseau • Traitement de substitution aux opiacés • Education thérapeutique

• • • • • • •

• • • • •

Ambulatoire Centre de jour Job coaching Traitement résidentiel Suivi à domicile

Ambulatoire Centre de jour Job coaching Traitement résidentiel

Entretien individuel Entretien de famille Travail en réseau Evaluation Groupe thérapeutique Réinsertion socioprofessionnelle • Entretien bifocaux Entretien individuel Conseil et accompagnement Entretien de famille Travail en réseau Evaluation Groupe thérapeutique Réinsertion socioprofessionnelle • Entretien bifocaux • • • • • • •

Entretien individuel Conseil et accompagnement Entretien de famille Travail en réseau Evaluation Groupe thérapeutique Réinsertion socioprofessionnelle

• • • •

• • • • •

Entretien individuel Conseil et accompagnement Entretien de famille Travail en réseau Evaluation

• Ambulatoire

• Institutions socio-sanitaires • Tribunal des mineurs • Partenaires CII • Proches • Médecins de 1er recours • Hôpitaux somatiques et psychiatriques • Psychiatres et psychothérapeutes • Autorités judiciaires • Pharmacies

Abstinence Maintien du lien dans le réseau Traitement de substitution aux opiacés Education thérapeutique Réduction des méfaits

• • • • •

Abstinence Consommation contrôlée Maintien du lien dans le réseau Traitement de substitution aux opiacés Education thérapeutique

Abstinence Consommation contrôlée Safezone Maintien du lien dans le réseau

• • • • • • • •

PME Institutions socio-sanitaire Tribunal des mineurs Partenaires CII Proches Médecins de 1er recours Hôpitaux somatiques et psychiatriques Psychothérapeutes

• • • •

• • • • • • •

Ecoles PME Institutions socio-sanitaires Tribunal des mineurs Partenaires CII Proches Médecins de 1er recours

• Abstinence • Consommation contrôlée • Safezone, Mes Choix

approche motivationnelle

CADRE D’INTERVENTION

PRESTATIONS

*Outils développés par le RISQ – IGT : Indice de Gravité de Toxicomanie – DEBA : Détection et Evaluation du Besoin d’Aide

ACCOMPAGNEMENT DE TYPE CASE MANAGEMENT

29


Modalités d’application d • Le projet d’accompagnement est le moyen pour réaliser le projet du client (en fonction de ses ressources, de ses besoins et de son stade de changement)

Consommation, comportement

• Le projet d’accompagnem dans le cadre du Stepped Addiction Valais, sur la ba prestations disponibles e d’intervention

Santé physique

Famill

Complexité des problèmes, projet du client, objectifs Groupe 2

Groupe 1

Acco

Entretiens individuels Entretiens de famille Entretiens de proches Entretiens à distance

Repérage, Intervention brève Evaluation Conseil, accompagnement Conseil hors murs Axe socio-thérapeutique (thérapie et (ré)insertion sociale)

1

Acco

Groupe Addiction Groupe Prendre soin de soi Art-thérapie Musico-thérapie Activation sportive

Image de soi Service Cuisine Créativité Bois

Projet d’accompagnement, co-construit avec le client

Entretiens individuels Entretiens de famille Groupe de parole de la communauté Camps thérapeutiques Retraite solitaire, passage Time out Chant

Jardin écolo aux animaux Entretien et Cuisine et al Sport et mou Bois Vitrail Calligraphie

Axe socio-thérapeutique (thérapie et (ré)insertion sociale) Service Cuisine Bois Technique entretiens extérieurs

Informatique 1ère impression Techniques de recherche d’emploi Job coaching

Français et culture générale Gestion administrative Améliorer ses perspectives professionnelles

Axe de la (ré)insertion professionnelle = Prestation individuelle = Prestation en groupe * Les prestations dans chaque unité sont susceptibles d’être modifiées et/ou complétées.

30

2

3

4

5

CENTRE DE JOUR VILLA FLORA (interface entre l’ambulatoire et le résidentiel)

2

3

4

FXB (espace communautaire, pédagogie par l’e


du Stepped care d’Addiction Valais©* • L’intervenant ambulatoire connaît les prestations offertes au sein d’Addiction Valais, leur articulation dans un cadre d’intervention, et en quoi elles peuvent s’inscrire dans le projet du client

• L’intervenant ambulatoire est le responsable du projet d’accompagnement, de sa coordination, de son développement

ment se construit d care modèle ase des et des cadres

Besoins, ressources

le, relations

Santé psychique

Emploi, ressources

Situation admin. légale

Motivation, stade de changement

Groupe 5

Groupe 4

Groupe 3

Stepped care modèle Addiction Valais©

Co-construction

ompagnement de type case management

Prévention de la rechute Méditation en pleine conscience Groupe de proches Groupe enfants 2

3

4

Accompagnement des enfants Réduction des risques Suivi sur le lieu de vie Programmes spécifiques (SafeZone, Mes Choix)

5

UNITÉS AMBULATOIRES

ompagnement de type case management

ogique et soins x ménage limentation uvement

Entretiens individuels Entretiens de famille Thérapie de groupe Musico-thérapie Art-thérapie

Comprendre par les sens Time out Sport et mouvement Contact avec les chevaux

Entretiens individuels Entretiens de famille Forum Méditation MBSR Dramathérapie Time out

Soins aux animaux Environnement Activation sportive Percussion

e

expérience)

Atelier Vert Conciergerie Cuisine et intendance

3

Job coaching Cuisine

4

JARDIN DES BERGES (modules complémentaires, ouverture vers la société)

3

4

5

VIA GAMPEL (objectifs hiérarchisés, approche systémique)

31


Organisation

32


Via Gampel

Foyer Jardin des Berges

Gampel Sion Sierre

Monthey

Salvan

Viège

Martigny

Villa Flora

Foyer FXB

Centre de compétences - Evaluation - Formation

Centres de jour

Unités résidentielles

Unités ambulatoires

Direction, service centraux et R&D 

33


Direction et service centraux Place du Midi 36 I CP 885 1950 Sion 027 329 89 00 info@addiction-valais.ch addiction-valais.ch facebook.com/addictionvalais

Profile for addiction-valais

Addiction Valais_Concept d'intervention  

Addiction Valais_Concept d'intervention