Page 1

ROLAND AUZET

ANDRÉ WILMS

MARCIA BARCELLOS

ALAIN PLATEL

A VAULX JAZZ

CLAIRE TRUCHE

TRANSVERSALES

WEEK-END ÇA VA...

Cultures urbaines et d’ailleurs / Grand Lyon, Villefranche/Saône, Région…

© Bruno Pin

MENSUEL GRATUIT - N°201 MARS 2014


© Nandit Desainb

l’invité du mois Chaque mois 491 offre une carte blanche à un acteur ou une actrice de la vie culturelle

Auzet

Roland

Il n’a pas perdu ses moyens. Il est dans un état de conscience. Tout en étant conscient il ne sais pas articuler. Il a les yeux ouverts. Il est de face. Il est conscient. Il a toute la largeur. Il est élastique. Il est large, il a de la largeur. Il a toute la largeur pour tout utiliser. Il n’a pas d’endormissement. Le fait est qu’il est conscient. Il est réveillé. Il articule avec tout, il a toute la largeur. Il ne peut pas articuler avec la parole, il ne sait pas parler. Il ne peut pas parler, il a tous les autres moyens. Il ne commence pas à un point, il va tout attraper au vol, il attrapera tout au vol. Il est totalement réveillé. Il a plusieurs moyens. Il est de face. Il fait barrage. Il est un sac. L’articulation du parlé, il ne le parle pas, il ne sait pas parler. Il est large. Il est poussé, il a toute la largeur de la poussée pour arriver à ses fins tous azimuts. Il a une importante masse de réponses… » Christophe Tarkos – Ecrits

Roland Auzet est un compositeur, percussionniste et metteur en scène international, il se définit comme un « écrivain de plateau ». Il est directeur général et artistique du Théâtre de la Renaissance d’Oullins depuis juin 2011

Persuadé que les poètes, musiciens et autres artistes de scènes parlent du Monde avec une justesse absolue, je propose de répondre à l’exercice du « portrait » à travers eux , de la manière suivante... Nous serons loin de l’éternel « ma vie, mon œuvre », rédigé avec plus ou moins de talent ou de malice. Se raconter, c'est une idée que des amis ont pour vous quelquefois. L’intérieur, la vérité, la réalité ! La vie d’un artiste, est composée des choses les plus différentes, les plus imprévues, les plus contraires, les plus disparates; elle est souvent exaltante, voire brutale, avec plus ou moins de suite, sans chaîne, pleine, idéologique, illogique et contradictoire. Alors... Qui êtes-vous Roland Auzet ? « Il agissait avec beaucoup de gravité, aimait le changement, était aussi bon dans le rythme simple que dans les effets compliqués ; mais il renonçait à tous les petits trucs ; il s’en tenait à sa seule intuition. Il n’avait rien du mystique ni du lansquenet éméché, c’était un musicien à l’état pur ; il ne dédaignait même pas les succès à la mode ». Günter Grass – Le Tambour Parlez-nous du Monde : « Il y a quelque chose qui va, qui va et qui va et qui dure et qui dure. Quelque chose n’arrête pas de continuer, qui va aller encore et qui dure Quelque chose qui peut continuer comme ça. Qui ne veut pas s’arrêter et qui va durer, je ne sais pas combien de temps, qui va continuer à tourner, comme si de rien n’était, que rien n’arrête, qui prend de la place… Cela continue. C’est incroyable. Ca va durer. Ca peut durer encore comme ça… » Christophe Tarkos – Écrits

Quel est le sens de votre travail : « C’est important de penser, penser comme ça, penser parce que penser a un sens, il y a là et il y à penser, penser comme ça, tout seul, en l’air, c’est important de penser, penser comme ça. Important de penser, penser comme ça, posé en l’air. » Christophe Tarkos – Écrits Quel est selon vous le sens de la vie : « Je vis parce qu’il est agréable de vivre. Je sais pourquoi je vis. Je vis parce que cela me fait plaisir. J’ai bien vu que c’est agréable d’être vivant, qu’il y a des plaisirs. Si je suis en vie, c’est que je trouve qu’il est agréable de vivre, ainsi j’ai décidé de vivre. La vie me donne des plaisirs souvent. Il y a des bonnes choses en ce moment pendant que je vis. J’ai vu que c’est souvent agréable. » Christophe Tarkos – Écrits Ce qui est important pour vous : « Le serrage de main. Le serrage de main est de se serrer la main. On ne fait pas le serrage de main. On se donne une poignée. Nous nous sommes serrés la main. Nous ne nous serrons pas les mains, nous ne nous faisons pas un serrage de main, nous nous donnons une poignée de main. Nous nous poignons les mains, les mains se serrent. On en a le droit. Tue-moi tue-moi ne me laisse pas crever de rien, ne me laisse pas mourir sans que personne ne me touche, ne me laisse pas finir à cause de rien je ne suis pas rien. » Christophe Tarkos – Écrits Quelle est votre vision de l’Art dans le paysage culturel actuel ? « Il est conscient. Il est totalement réveillé. Cela est incompréhensible. Il est en pleine conscience. Il est conscient. Il est réveillé. Ce n’est pas parce qu’il est endormi qu’il ne peut pas parler. Il n’est pas endormi. Il est totalement conscient. Il a tous ses moyens avec lui.

RÉDACTEUR EN CHEF BRUNO PIN MAQUETTE ET INFOGRAPHIE JEAN-MARC CLEYET-MARREL - Tél : 04 78 39 89 27 e mail : jmcleyetmarrel@wanadoo.fr

BP 24 - 69910 Villié-Morgon Tél : 04 74 04 25 71 - 06 82 37 53 38 Email : 491@wanadoo.fr - Site : www.491.fr

SECRÉTAIRE DE RÉDACTION FRÉDÉRIQUE MATAGRIN RÉDACTION ANNE HUGUET - ÉTIENNE FAYE - CHRISTOPHE JACQUET - DAVID GILBAUD Ce numéro contient un cahier 2 pages : A VAULX JAZZ

À un ami artiste, que lui diriez-vous ? « J’aime ce qui existe plus que ce qui n’existe pas. Je t’aime. Je t’aime toi. J’ai besoin de toi. J’aime ce qui existe. Je t’aime toi. Tu es là. Je m’enfonce. Tu es vivant. Je t’aime. J’ai besoin de ce qui vit. J’aime d’amour. Je ne sais plus ce que tu es. Je m’enfonce. J’ai le vertige. C’est toi que j’aime. Tu es. J’aime ce qui est. » Christophe Tarkos – Écrits Sinon ? « Certains prétendent que. Certains prétendent que. Certains prétendent que. Certains prétendent que. Dieu existe. Dieu existe. Il existe un Dieu. un Dieu, un Dieu est. un Dieu, le Dieu, les Dieux. De Dieu, sans article, dieu, sans article, comme une majuscule, Dieu, au féminin, la Dieu. Comme nom, Dieu, comme prénom, Dieu. En français, le Dieu Dieu. Nom, prénom, et profession, le Dieu Dieu Dieu. Certains prétendent que Dieu existe. La formule détend. » Christophe Tarkos – Écrits Le livre de chevet actuel : Retour à Reims de Didier Eribon. Un ouvrage sur les rapports sociaux de classes, sur la honte de ses origines, la haine à l'égard de sa famille, sur les jugements et les catégories de pensées des dominants. Le dernier spectacle vu : Einstein on the Beach de Philipp Glass au théâtre du Châtelet à Paris. Le dernier ou bien le premier opéra qui ouvre et ferme définitivement la question de la fin de l’opéra comme le prédisent certains. Actualité : Conception, écriture musicale et mise en scène de STEVE FIVE, KING DIFFERENT, jeu de miroir entre Steve Jobs et Henry V, opéra multimédia avec Oxmo Puccino, Thibault Vinçon, Michael Slattery, le madrigal du Studio de l’Opéra de Lyon, l’Orchestre de l’Opéra de Lyon (Biennale Musique en scène)

PUBLICITÉ Tél : 04 74 04 25 71- Portable : 06 82 37 53 38 IMPRESSION IPS Reyrieux ...491 est édité par 491 Sarl de presse au capital de 305€ - BP 24 - 69910 Villié-Morgon ISSN : 1268-9149 - SIRET : 40325001600021 DIRECTEUR DE PUBLICATION BRUNO PIN © 491 2014. Tous droits de reproduction réservés. ...491 est édité sans aucune subvention - 32000 exemplaires

/ MARS 2014 / N°201 / 3


© Mario del Curto

spectacles vivants

« Je n’ai point de mélodie pour m’apaiser. » Cette phrase d’Elias Canetti, André Wilms pourrait en faire sa devise. Lui qui se veut juste un « haut-parleur », n’en peut plus de la « soupe psychologique » au théâtre, de cette tendance à « ouvrir le tiroir aux sentiments ». Il s’en tient à sa ligne. Une présence en pointillés, modelée autour de sa voix rocailleuse de (gros) fumeur. C’est pourtant la musique qui vient soulager ses tourments d’acteur. Car André Wilms en a marre du métier. On l’entend souvent promettre « le théâtre c’est comme les cigarettes, demain, j’arrête ». Pour aller pêcher le bar au large de la pointe du Raz, où il vit désormais. Dans sa vie, le comédien a claqué la porte à plusieurs reprises. La première fois, il quitte l’Alsace natale à dix-sept ans. Etre né à Strasbourg est une « injustice ». Il veut aller à New York, il atterrit à Toulouse. Fait machino puis figurant au théâtre du Grenier. Des débuts gravés dans sa mémoire. Dans une mise en scène du Misanthrope de Molière, il doit porter tous les soirs le chihuahua de Célimène. Résultat : « J’ai commencé ce métier en me faisant pisser dessus. » Depuis, le théâtre le lasse à intervalles réguliers. André Wilms aura travaillé avec les plus grands, Michel Deutsch, Jean-Pierre Vincent, Bernard Sobel…, et manqué les occasions de s’installer. Deux rencontres décident son parcours. La première, il la provoque. Après des années de disette, il monte à Paris, en 1975, et aborde Klaus-Michael Grüber. Le metteur en scène allemand, qui adapte Faust à la Pitié-Salpêtrière, devient instantanément son « père de théâtre ». Sans référence, il lui donne un rôle… muet. André Wilms séduit par sa manière d’occuper le plateau. Grüber lui apprend tout. A se dépouiller, surtout. « Il disait qu’il fallait faire subir une cure d’amaigrissement aux acteurs. L’idéal c’est l’opacité de Robert Mitchum, ou la simplicité magistrale de Buster Keaton. » De là vient ce jeu à l’économie. Cette façon de tailler les mots par saccades.

André Wilms

soigne ses plaies en musique Portrait par Christophe Jacquet

Le monsieur Le Quesnoy de La Vie est un long fleuve tranquille a trouvé son bonheur au cinéma, chez Aki Kaurismäki. Au théâtre, qui est toute sa vie, c’est plus difficile. Cet éternel insatisfait place ses espoirs dans le théâtre musical. Fin mars, à Oullins, deux pièces lui mettent du baume au cœur, dont l’immanquable Max Black.

6 / MARS 2014 / N°201 /

La seconde rencontre intervient au début des années 90. Elle va le convertir au théâtre musical. « J’en avais assez du théâtre dialogué, explique-t-il. Je vivais entre Paris et Berlin, j’étais fasciné par Pina Bausch ou Frank Castorf. Je trouvais la scène française archi plan-plan, je me demandais pourquoi il n’y avait pas de punks au théâtre. » Le dramaturge Heiner Müller lui en présente un, en quelque sorte. Issu du free jazz et du rock, le compositeur Heiner Goebbels a travaillé avec des orchestres, pour la radio. Là, il saute le pas et conçoit ses propres spectacles. Müller lui dit « en France il y a un gars qui saura à peu près parler sur ta musique ». Le lien est fait. André Wilms accoste un nouveau monde. « L’œuvre d’art a changé et Goebbels est déjà dans l’avenir. Je découvre les samplers, les hackers, toute cette technologie qui amène le piratage, le zapping. » De Newtons Casino à When the Mountain change its clothing, Heiner Goebbels remixe la littérature savante, la recompose par collages pour en faire une matière sonore. Effervescente. Ensemble, ils créent trois pièces, dont Max Black, qui depuis quinze ans fait le tour du monde. Heiner Goebbels l’a écrite pour son acteur, porte-voix désormais éreinté par des problèmes pulmonaires. Qu’importe. Blouse blanche et lunettes noires, André Wilms incarne un savant, genre alchimiste, en son laboratoire dément. Il mesure la fuite du temps à travers une suite d’expériences proches du merveilleux. Derrière son bureau bazar, il sort des sons d’un clavier trafiqué comme il triture les écrits de Paul Valéry ou Ludwig Wittgenstein. Tout ce qu’il fait génère lumière ou musique. Avec Max Black, Wilms touche son rêve du bout de la langue : devenir instrumentiste et « travailler le texte comme une partition ». L’effacement, André Wilms y a pris goût. À Oullins, il ne vient pas qu’avec Max Black, mais aussi Momo, sa propre mise en scène d’un conte pour enfants. Sur un thème de Pascal Dusapin, quatre musiciens endossent le récit d’un petit garçon peinant à trouver sa place dans le cirque familial. Au théâtre, Wilms a un peu vécu les mêmes déboires. Le comédien a fini par se laisser faire. Après tout, comme il le dit, « c’est le texte qui joue pour nous ». Max Black les 21 et 22 mars au théâtre de la Renaissance, à Oullins Momo le 28 mars au théâtre de la Renaissance, à Oullins


spectacles vivants

tauberbach

uppercut sonore et esthétique Par Anne Huguet

On adore, on déteste, ses pièces troublent ou encore énervent. A contrario on se précipite pour voir ses spectacles que l’on attend toujours avec une certaine excitation. Revoilà donc Alain Platel, le génial chorégraphe flamand, avec tauberbach nouvel objet visuel obligatoirement surprenant, radical voire même dérangeant. On connaît le bonhomme avec ses obsessions, la fragilité humaine, la folie, les corps en desêtre, la physicalité des émotions… et Bach. Bach déjà croisé avec Pitié ! (2008) ou Iets op Bach (1998) qui s’invite une nouvelle fois sur scène. Dans une version étrange et dissonante, d’aucuns parlent même de cacophonie. Cette fois-ci ni orchestre baroque ni musique jouée live, on sait pourtant l’importance de la musique dans nombreuses de ses pièces « C’est la crise pour tout le monde !, sourit-il. En fait, cela faisait longtemps que j’avais envie d’utiliser cette musique comme un point de départ d’une production. Lorsque je l’ai découvert, j’ai été fasciné par ce cd, Tauber Bach, projet singulier d’un artiste polonais Artur Zmijewski qui a travaillé avec des gens sourds et leur a demandé de chanter Bach « comme ils l’entendaient » accompagnés d’un orchestre baroque. C’est un son extraordinaire et très perturbant qui, certes, met mal à l’aise et en même temps si on a le courage de l’écouter vraiment, on découvre un côté émotionnel très fort que moi j’associe pleinement à la musique de Bach. J’ai le sentiment qu’il y a un lien entre ce qui

se passe sur scène et le son qu’on entend. Je crois que la bande-son est le 7e personnage à part entière ». Ils sont donc six sur scène, une petite équipe quand on s’appelle Platel, cinq danseurs et une comédienne (Elsie de Brauw) pour revisiter, raconter (et danser) l’histoire de cette femme schizophrène qui vit dans un dépotoir, près de Rio de Janeiro, depuis plus de 20 ans. « On a beaucoup utilisé, pendant les répétitions, le documentaire de Marcos Pradro sur cette femme Estamira, raconte-t’il. Je m’aperçois aujourd’hui qu’elle est bien là. C’est l’histoire d’une femme d’une soixantaine d’années qui a décidé de vivre sur une décharge près de Rio. Ce qui m’intéresse et me touche chez elle ce sont tous ses commentaires sur l’état du monde, c’est ce choix de vivre à cet endroit. Outre l’histoire, ce qui m’importe c’est la lecture qu’en ont les spectateurs avec leurs émotions, leurs expériences et leurs vécus. Je crois aussi que les gens avec lesquels je travaille sont très conscients de ce qui se passe dans le monde, ils ont eux aussi envie de faire des commentaires. » Occasion, on se doute, pour Alain Platel de disséquer une fois de plus l’âme humaine et de se questionner sur la survie dans de telles conditions, la solitude, la dignité, la déchéance, les démons qui vous guettent, la folie évidemment. « Did you hear the storm ? It was inside me » (entendez-vous la tempête ? c’était à l’intérieur de moi). Estamira parle beaucoup, en portugais, en anglais et surtout dans une langue inventée (la langue PTG), des bribes de phrases dont on ne comprend pas tout. Il s’est aussi interrogé, semble-t-il, sur des notions bien plus abstraites telles que danser et jouer et surtout il continue d’expérimenter autour du corps et du mouvement. « Depuis Vsprs, je crois que je poursuis des recherches autour d’un langage physique qui peut,

pour certains, sembler assez extrême. Et bizarrement je pense qu’il y a peu de différence entre un ballet classique et notre travail. Nous cherchons tous les deux à donner une « physicalité » aux émotions, même si le style est très différent. J’ai envie d’entrer dans l’inconscient des gens ou quelque chose comme ça. Comment exprimer par le cœur ce qui se passe dans notre tête ? » Il avoue surtout ne pas vouloir intellectualiser la danse, ni avoir envie de danse formelle. On le sait la danse (« bâtarde ») du Flamand est toujours intense, faite de pics d’adrénaline, de drames, de tension, de spasmes mais encore pleine de sensualité. Les corps se touchent, s'électrisent, s’érotisent même, oui ils se tordent, convulsent, se défient et se battent ou encore se rencontrent et s’enlacent. « Je n’ai jamais pensé à faire ni de la danse, ni du théâtre. Moi ce qui me plaît c’est de travailler avec des gens qui aiment bouger. [….] J’ai envie d’utiliser tous les comportements (et matériaux) possibles pour exprimer quelque chose de sentimental. » On aurait pu aussi longuement vous parler d’émotion ou d’expérience, deux éléments récurrents dans le discours d’Alain Platel, homme plutôt de la sensation qui cherche à créer des électrochocs, à bousculer, à troubler, à émouvoir sans doute. Il veut que les gens se reconnaissent dans ses personnages extrêmes et tellement humains. Et surtout il y a toujours de l’espoir chez Platel même dans les pires scénarios, quand tout va mal. Il voit même ça comme une forme de rébellion. « Lust For life… cette pièce en parle très fort ». 2e édition « La Maison Sens Dessous Dessus », Maison de la Danse, 28 et 29 mars + MC2 Grenoble, 1er et 2 avril

/ MARS 2014 / N°201 / 7


© Karl Biscuit

spectacles vivants

Marcia Barcellos Les Chants de l’Umaï

Par Anne Huguet

Depuis 20 ans, Système Castafiore ose des spectacles décalés et oniriques souvent peuplés de monstres gentils, de tribus imaginaires et de paysages fantasmagoriques. Aux manettes de ce collectif inventif, le duo Karl Biscuit (metteur en scène et faiseur de sons) et Marcia Barcellos (danseuse-chorégraphe, également chanteuse) s’amuse sans relâche à réinventer le monde ou en tout cas à se pencher vers d’autres possibles, entre imagination folle, SF et poésie énigmatique. « Ce qu’on cherche ? Mettre en jeu des personnages à figure humaine pour parler de l’homme et du monde de façon poétique et, en même temps, sans pathos… Il y a, dans nos pièces, une dimension visuelle très forte et du spectaculaire avec différents niveaux de lecture, humour compris », synthétise l’un de ses deux maîtres d’œuvres, Marcia Barcellos. La « patte Castafiore » ? Un invraisemblable mélange de danses, de chants étranges, de collages sonores, de lumières savantes, de vidéos futuristes et de costumes délirants qui forment comme un kaléidoscope et vous dépaysent instantanément. Après avoir sorti le grand jeu à l’Opéra de Lyon avec Atvakhabar Rhapsodies ou voyage «fantasmatique» aux confins du monde, les revoilà avec Les Chants de L’Umaï, performance solo de Marcia Barcellos. « C’est une forme opératique qui conjugue chant et danse, détaille-t-elle. Avec une dramaturgie et un dispositif scénique pour porter tout cela. Le thème : une sorte de passé lointain réinventé ou de mythologie préhistorique qui tourne autour de la féminité. Umaï est un mot de l’ancien mongol qui veut dire matrice. À travers cette forme on a créé différents personnages de femmes qui forment comme une mythologie de l’origine du monde. Chaque tableau est précédé d’un chant, inventé dans une langue mystérieuse, qui annonce la

8 / MARS 2014 / N°201 /

scène suivante, un peu comme dans le chœur grec. On embarque le spectateur dans une forme de poème épique assez contemplatif, mais avec une grande liberté d’interprétation ».

“l’espace mental se dilate et on part en voyage, un voyage doux et sensible” Il y a donc 5 tableaux, 5 chants et 5 personnages différents : on imagine bien sûr une sorte de bestiaire car on connaît le goût des Castafiore pour les corps transformés en créatures fabuleuses avec force accessoires et costumes intrigants. « Il existe un lien très fort entre la gestuelle et le costume, développe Marcia, impliquée à 100% jusque dans les costumes. C’est parfois un accessoire qui va complètement transformer la morphologie ou un élément qui va jouer avec la lumière. […] Le costume participe à cette lecture de l’homme dans les temps, dans les lieux… Ça s’inscrit dans une tradition qui n’est pas nouvelle : recherche d’Oskar Schlemmer, époque Bauhaus, autour du corps, des volumes et du costume ; il y a le masque dans la Commedia dell’arte et les danses traditionnelles chinoises, les manches très longues dans la tradition asiatique ou coréenne. Oui,

j’aime les éventails, les capes, les accessoires, les robes ! Car tout ça est riche en fantaisie et en rêve ». C’est aussi elle qui signe les chants de la pièce (il y en a 5), tous dans une langue imaginaire aux sonorités bizarres et inaccessibles. « Je me suis inspirée de chants anciens et traditionnels. J’ai enregistré des mélopées avec une note de référence -le chant modal fonctionne autour d’une note-, il y a ensuite un motif rigoureux qui se fait autour de cette note avec des variations dans la voix. À partir de ces enregistrements, Karl a écrit toute la partition de l’orchestration, mais de manière polyphonique avec des accords, des percussions, des cordes… J’ai ensuite réappris à chanter avec l’accompagnement parce que j’entendais, du coup, des harmonies qui n’étaient pas inscrites au départ ». Captivant et d’un autre temps. Et quand elle ne chante pas, elle danse, travail de bras sensuel, de ralentis somptueux et de mouvements fluides d’une simplicité étonnante. « Chaque danse évoque un personnage différent, une mythologie autour du personnage de la femme qui peut être torturé, fort ou doux… explique-t-elle. Plutôt expressionniste sur le premier tableau, plus animale lorsque je porte cette sorte de bec sur le front. Il y a dans le travail autour de voiles, bien sûr, une allusion à Loie Fuller. D’autres danses sont plus rituelles. J’incarne aussi une guerrière qui manipule un bâton à la manière Shaolin ». Un dernier conseil : oubliez le quotidien et entrez dans cet entre-deux étrange, entre fantastique et utopie : « l’espace mental se dilate et on part en voyage, un voyage doux et sensible… et on en sort heureux ! » Dans le cadre du temps fort Drôle de Dames à la Scène Nationale de Mâcon, 12 mars


spectacles vivants

AIR

Le Roman : dans nos vie

Par Étienne Faye

© Jean-Luc Paillé

© Lacovelli - Zayed - Spot the Difference

Le roman, dont les augures annoncent régulièrement la disparition, se porte mieux que jamais. Qu'est-ce qui nous intéresse dans le roman, pourquoi écrit-on, pourquoi lit-on des œuvres de fiction ? Ce questionnement qui traverse le monde intellectuel depuis longtemps n'est pas anodin, puisqu'il a déjà produit ses révolutions, comme celle du « nouveau roman » de Nathalie Sarraute, Claude Simon et consorts. Les Assises internationales du roman proposent de réfléchir sur les problématiques intemporelles de la fiction, et ses implications dans le monde contemporain globalisé, avec des auteurs venus des quatre coins de la planète. Ce qu'ont de fascinant les existences ordinaires de personnages d'aujourd'hui, ou, au contraire, celles d'hommes illustres, comment reconstituer une époque historique, quelle place à la biographie, à l'imaginaire, à l'engagement politique, à la science, à la réalité... la diversité folle de l'offre éditoriale permet toutes les interrogations.

Asciano Celestini

L'Italien Asciano Celestini sera présent le 22 mai, autour d'une table opportunément ronde avec le Français Christian Oster et l'Angolais Valter Hugo Mãe, sur les vies ordinaires. Lutte des classes, chez Notab/lia, est en effet une petite galerie de personnages d'un immeuble romain on ne peut plus commun. Nicola et son petit frère Salvatore, Patrizia et Marinella sont des petites gens, peut-être, mais plutôt carrément drôles, avec leur « bouche pourrie », leurs obsessions sexuelles de môme pré pubère, la fascination pour les vieilles putes, leurs petits boulots, tous à peu près le même, au centre d'appel. Et tant que le récit truculent, plein de surprises, se construit tel un puzzle lentement agencé, apparaissent aussi crûment que sous le feu d'un soleil italien le fantôme du fascisme, la cohabitation intime et quotidienne des deux grandes histoires, celles des victimes et des bourreaux. L'oncle des gamins, sur son fauteuil, devenu inutile, raconte les histoires anciennes, témoin calcifié de l'histoire de la famille. Lutte des classe, comme son titre le dit, c'est aussi les vies bouleversées par l'exode rural, puis par la tertiarisation du prolétariat, avec les « bombes à retardement » que sont les contrats à durée déterminée...

Martin Caparros

Dans Living aussi, de Martin Caparros (Buchet-Chastel), les événements du monde influent directement dans le quotidien des habitants. Et pour cause, l'Argentin sera un des invités de la table ronde cherchant à déterminer si la littérature a encore un rôle politique, le 24 mai, avec Patrick McGuiness (GB/Grasset), Christos Chryssopoulos (Grèce/Actes Sud), Boubacar Boris Diop (Sénégal/Zulma). Le style est tout d'abord imprécis, ou plutôt cherche, entre virgules, à préciser une pensée, en la nuançant : « Je ne l'ai pas connu. À vrai dire je l'ai connu, mais... », si bien qu'on n'est jamais vraiment certain de la valeur de ce qu'on lit. Mais il y a un récit, et un personnage, Nito, auxquels on s'attache. On se sent comme dans un discours, qui nous serait directement adressé, avec cette faconde de l'intellectuel, entre vocabulaire grossier, populaire, et discussion d'ordre philosophique, sur le monde et sur l'Argentine, avec des phrases qui saillent sous la langue. « La violence est la sage-femme », nous dit-il, et l'on comprend assez clairement où ce récit de vie nous mène. Enfin, la dernière partie de Living est jubilatoire, une série de prophéties morbides qui, ensemble, nous font naviguer entre un terrifiant sentiment de vérité révélée, et le déploiement libérateur du rire. Du 19 au 25 mai à la Villa Gillet

/ MARS 2014 / N°201 / 9


© Romain Etienne

spectacles vivants

L’Homme de boue

Et toi

Interview par Étienne Faye

Ça va ? La question est banale, quotidienne, et ce n'est pas qu'on attende vraiment de réponse, on espère un « oui ça va », ou un « pas trop mal en ce moment ». C'est vrai, quoi, ils sont pénibles, les gens qui se plaignent tout le temps. La réponse des Subsistances à la crise et à la sinistrose, c'est un week-end de spectacles et de fête, le festival Ça va ? Et cela tombe bien, Cathy Bouvard et Guy Walter fêtent également leurs dix années de collaboration à la direction de cette institution unique en Europe. Alors pas moyen de pleurer, puisque les artistes invités et l'équipe des Subsistances se proposent généreusement, et, il faut le dire, à un prix modique, de nous rendre le sourire. Joyeuse rencontre, au coin d'une bière glacée rassérénante, de fin de journée, avec Cathy Bouvard.

10 / MARS 2014 / N°201 /

Ça va ? Oui et vous ? Très bien. Vous avez programmé un de vos fameux week-end de spectacles vivants, pouvez-vous nous en toucher deux mots ? C'est sur le bonheur. Nous avons bien conscience de la mauvaise ambiance actuelle, et nous avons décidé de répondre par de l'optimisme. En commençant par celui de Romina Paula, c'est une écrivaine, comédienne et metteuse en scène de théâtre argentine, une très jeune femme puisqu'elle n'a que 25 ans, avec beaucoup de talent. Elle se demande ce qu'est l'état de bonheur au niveau intime, cela sera émouvant, à l'instar des autres artistes argentins, elle possède un sens étonnant de l'acteur et de la dramaturgie. Roser Montlló Guberna, une ancienne danseuse de très haut vol, et Brigitte Seth, de la compagnie Toujours Après Minuit, avec leur côté ancienne mode, extraordinaire, présentent une pièce très physique, Coûte que côute, qui se présente comme le prologue d'une pièce à venir, Esmerate (que nous montreront la saison prochaine). Et il y aura du cirque, avec la Scabreuse de Nathan Israël. L'Homme de boue, avec les textes de Claude-Louis Combet, est un solo de jonglerie avec la glaise. On dirait une sculpture d'Ousmane Sow qui chercherait à atteindre le ciel. Enfin Le Big Danse Theater viendra faire sa troisième création aux Subsistances. Les Français aiment beaucoup les Américains qui créent des pièces européennes, mais avec eux, ce n'est pas du tout le cas, ils sont tellement américains. Ils viennent avec Alan Smithee directed this play. Vous connaissez Alan Smithee ? C'est la signature des cinéastes hollywoodiens qui ne voulaient pas que leur nom figure au générique de leur film, parce qu'ils n'avaient pas eu le final cut, par exemple...

Vous dirigez cet endroit depuis dix ans, maintenant. Allez-vous fêter cela ? Nous adorons faire des fêtes, nous en organisons le plus souvent possible. Mais cette fois, ce que nous voulions, avec Guy Walter, c'est faire revenir des spectacles ou des performances qui nous ont marquées. Par exemple, Steven Cohen reviendra avec le Chandelier. Il est habillé d'une robe en cristal, une sorte de chandelier à breloques, il fend la foule des spectateurs dans un silence immense, puis il disparaît. Ensuite, le même personnage de Drag Queen, d'un raffinement extrême, est projeté sur grand écran, en train de traverser un ghetto, et les femmes se jettent sur lui, les hommes l'invectivent. C'est un moment d'une intensité rare. Nous avons donc choisi cinq événements, dont Lili coq à Boche de Gilles Pastor et la chorégraphie dans des grands tubes d'eau, Noustube#7, tellement spectaculaires, de Jorg Müller... Au bout de dix ans, que diriez-vous de l'identité des Subsistances ? Qu'elle est en construction, en mouvement, c'est toujours un projet, les Subsistances, nous renouvelons sans cesse nos idées, nos envies, avec cette obsession, ce questionnement, comment le monde peut être expliqué par les artistes. Ici, c'est une plateforme de création et d'expérimentation en direct, pas une simple chambre de résonance. Mais bien sûr, il nous semble essentiel de proposer aux jeunes Lyonnais de se familiariser avec cette grammaire contemporaine des Arts du spectacle vivant. Du 27 au 30 mars aux Subsistances


© Laurence Fragnol

spectacles vivants

Au plus près du monde

Transversales Par Étienne Faye

C'est déjà la quatrième édition des Transversales, événement organisé par le Théâtre Théo Argence. Un événement, car Anne Courel, directrice des lieux, ne veut pas l'appeler un festival, malgré la diversité des pièces présentées, de théâtre ou de danse, du 21 au 28 mars : « c'est un temps lié à une question », dit-elle. Elle ajoute dans ce langage sincère qui la caractérise, « pour de vrai, l'avis des autres m’intéresse, et c'est pourquoi je préfère parler de question, plutôt que de fil rouge ou de thème ». Le questionnement qui traverse ces journées de mars, cette fois, c'est celui de « l'enraciné déraciné », « qu'est-ce qui se passe, au niveau de l'intime, quand on n'est pas vraiment d'ici mais qu'on est franchement là ? », interroge-t-elle, presque sans ingénuité. Autrement dit, le Théâtre Théo Argence, qui se veut être une maison commune où spectateurs et artistes peuvent se retrouver autour d'un verre, sur le coin d'une table ronde, dans le Hall « Côté cour », s'intéresse à ces personnalités qu'on a un peu trop tendance à fondre dans de fantasques statistiques, objets des fantasmes de politique intérieure les plus dangereux, les immigrés. Les Chibanis esseulés, au coin d'un PMU sifflant, café crème bu, jetant parfois

un œil distrait sur un journal, rêvant à on ne sait quelle vie, laissant passer son temps ; les deux rigolards, sur le banc d'une place d'un quartier populaire, cet été, leurs sourires édentés, les pardessus gris, les petites baskets blanches... Ces personnages fantomatiques glissant sur le paysage urbain, que l'on n'aperçoit que si l'on s'arrête un instant, l'auteur et metteur en scène Nasser Djemaï les connaît bien, ils sont de sa famille. Quelles sont les histoires de ces hommes, pères de familles discrets, aux mains calleuses, mutiques mémoires d'une industrie, française, en berne, c'est le thème des Invisibles, le 21 mars. François Berreur met en scène Elizabeth Mazev dans une pièce dont elle est l'autrice, Les Tribulations d'une étrangère d'origine. Il y est question d'un fantasme de patrie, du désir chimérique d'un retour, des notes lyriques et nostalgiques d'une chanson bulgare, pour une enfant française née d'un père et d'une mère immigrés, c'est en clôture du festival, le 28 mars, juste avant le bal. Entretemps, Philippe Delaigue, metteur en scène de la Compagnie de la Fédération, nous présentera son Cahier d'histoires, troisième volet de cet ambitieux projet de théâtre au Lycée. Cette fois, il a passé commande à quatre écrivains d'Afrique subsaharienne, et il en assurera une mise en scène avec Maurice Papy Mbwiti. L'amour, la mort, le rêve d'ailleurs, la politique, ces mots si grands qu'ils ne veulent rien dire, prennent sens, sans doute, dans ce qu'ils ont d'universel et de différents, selon qu'on les pense depuis un endroit et qu'on les joue dans un autre... à voir le 25 mars, en journée. Un temps de questionnement appelé Transversales mériterait peut-être moins son nom s'il ne présentait d'autres genres de spectacles que le théâtre. Le danseur François Veyrune, de la compagnie 47.49, chorégraphie le dialogue du corps avec ses désirs, les rapprochements, et aussi les flous dans le genre, tels qu'une certaine engeance manifestante, tartufferie et homophobe, n'aura guère envie d'aller y voir, et justifiant, à mon sens, d'autant plus la discussion on ne peut plus transversale entre le masculin et le féminin. Au plus près du monde, montré le 25 mars, en soirée, est un spectacle en plusieurs tableaux, pour une danseuse (la magnétique Leïla Pasquier), et deux danseurs (Sylvère Lamotte et Jérémy Kouyoumdjian), parcouru de la poésie d'Antoine Choplin. « Je voudrais que ces spectacles soient des prétextes à se parler », nous répète Anne Courel, persuadée que les artistes, nomades par nature, peuvent fonder leur acte à partir de la rencontre avec les habitants. Du 21 au 28 mars à Théo Argence

© Michel Corbou

Dominique Valadié, reine des Gens Par Christophe Jacquet

Parfois, un acteur éclaire une représentation sans faire grand-chose. Pour André Wilms, un peu spécialiste en la matière (lire par ailleurs), « cette fameuse présence, cette aura, est toujours un mystère ». Si l’on en croit le complice d’Aki Kaurismäki, « travailler cette présence consiste surtout à faire la chasse aux clichés ». Ce travail, Dominique Valadié l’accomplit dans la nouvelle pièce montée par Alain Françon. L’actrice, depuis trente ans, est de tous les spectacles ou presque de l’ancien directeur du théâtre de la Colline. Ici, elle se tient en marge d’une distribution masculine, perdue sur le chemin d’un pays en guerre. Est-ce le rôle qui lui veut ça ? Pas seulement. Quand Françon retrouve son auteur fétiche, l’écrivain anglais Edward Bond, les deux n’y vont pas de main morte avec la noirceur. Après Café, Naître et Le Crime du XXIe siècle, avant Innocence, Les Gens ponctue la « Quinte de Paris », un cycle avec lequel Bond explore la déliquescence de la société. Il examine le vieux projet de Margaret Thatcher (« There is no such thing as society ») et pousse loin le bouchon de l’humain abandonné à sa propre nature. Les Gens confronte des personnages autistes. Sur un mont pelé, trois hommes, tueurs présumés,

Les Gens

pataugent dans la boue. L’un, blessé, un peu cadavre, ne sait pas comment mourir. L’autre tourne en boucle, ressasse la même nuit d’épouvante. Le dernier, un jeune soldat, tente de recoller les morceaux de sa mémoire brisée. Dans leur égarement, ils se jaugent, se défient sans jamais se lier. Autour d’eux papillonne une femme. En haillons, elle parcourt la lande et convoite les vêtements des morts, pour les repriser et les revendre. Et, peut-être, s’en tirer. Seule dans le présent, le concret, Dominique Valadié attire l’attention par son étrangeté. Cette note légère mais tenace qu’elle imprime tranche avec les atermoiements de ses partenaires. Elle la soulage d’un texte haché, complaisamment sinistre. Du 26 février au 8 mars au TNP

/ MARS 2014 / N°201 / 11


spectacles vivants

Dans la tête de

Claire Truche

Interview par Étienne Faye

Le plaisir de revoir Claire Truche et, surtout, un de ses spectacles, pourrait se résumer au sourire qui me vient à la lecture des titres qu'elle imagine. Un chacal des chameaux, La geste des manchots, dans le passé, ou, cette fois, Bulles ou à quoi je pense et dans quel sens. C'est tout elle. Comme, d'ailleurs, cette façon qu'elle a d'écrire toujours ses spectacles à partir d'expériences et de rencontres, avec son exigence et son imagination pétillante. Pétillante, autant que son regard cerclé de bleu au moment de me raconter le tourbillon dans lequel elle est plongée, depuis quelques mois. Car, en plus d'une pièce, présentée dans le cadre de sa résidence au long court et de son association avec la compagnie Françoise Maimone, elle s'apprête également à prendre la direction du Théâtre Astrée, sur le campus de la Doua, de l'Université Lyon 1, à Villeurbanne. Cela se fera concrètement en septembre, alors qu'elle se préoccupe, comme il se doit, dores et déjà, de la prochaine programmation. Petit entretien amical au coin d'une table de café. Quelle est l'idée de Bulles ou à quoi je pense dans quel sens ? C'est un spectacle écrit à partir d'une série d'entretiens réalisés de septembre à décembre 2011 sur le campus de la Doua, avec les étudiants de l'INSERM, l'institut des neurosciences. Nous leur avons demandé comment ils pensaient penser, comment ils s'imaginaient le processus qui se produit dans leur tête quand s'y forme une pensée... Rémy Rauzier, Christophe Merviel et moi-même avons ensuite écrit des textes, inspirés, bien sûr, de ce que nous avions entendu, et que Jean-François Cavro a Bulles ou à quoi je pense et dans quel sens

12 / MARS 2014 / N°201 /

mis en musique. Ce sont des pensées qui fusent, se bousculent, sans forcément avoir de rapport, mais qui sont parfois récurrentes, et j'ai imaginé une scénographie comme une immense boîte crânienne artisanale.

« J'aime bien une idée d'Henri Laborie, il croit que si on savait comment fonctionne le cerveau, on saurait désamorcer les rapports de force entre nous » Pourquoi vous intéressez-vous au cerveau ? Parce qu'il n'y a pas de terrain plus proche de nous, c'est nous, en quelque sorte, et c'est pourtant une des dernières Terre Incognita. Ce sera également le sujet de la conférence spectaculaire de Gaëtan Sanchez, doctorant à l'INSERM, qui a réfléchi sur ce qui se passe dans nos

méninges de spectateurs et de comédiens à l'instant où le noir se fait dans un Théâtre : les connections entre nous, qui se forment alors que nous ne faisons rien, encore. J'aime bien une idée d'Henri Laborie, il croit que si on savait comment fonctionne le cerveau, on saurait désamorcer les rapports de force entre nous. Appelez ça mon utopie, mais je crois que, de la même façon que le AAA influence les esprits aujourd'hui, ou plutôt l'absence de triple A, un autre genre de propagande, plus positive et intéressante, le cerveau en tiendrait compte aussi. Vous allez diriger un Théâtre au plein cœur de la Doua, un campus scientifique... C'est passionnant, ce rapport que l'on peut développer entre les artistes et les scientifiques, comment ils peuvent s'entendre. Au moment où je cours les organismes de tutelle pour que le Théâtre Astrée bénéficie des subventions nécessaires à son fonctionnement, cette démarche de collaboration coïncide avec les volontés affichées des pouvoirs publics. Le Ministère de la Culture et la conférence des directeurs d'Université ont signé une convention, cet été, et le Président de la Région Monsieur Queyranne s'est plusieurs fois prononcé pour cette collaboration. C'est que mon intérêt pour les sciences, qui ne date pas de ma venue à Astrée, est peut-être dans l'air du temps ? La science est partout, et je crois utile de dire aux gens comment tout fonctionne. En tous cas, je projette une pièce sur les mathématiques, et j'aimerais développer encore mes liens avec le Planétarium, par exemple. Du 17 au 20 mars au Théâtre Astrée, le 17 avril au Centre Culturel Charlie Chaplin


spectacles vivants

Lambeaux © Suzanne Guillemin

Par Étienne Faye

C’est entre deux guerres. Lorsqu’une mère, probablement atteinte d’un syndrome bien connu aujourd’hui, la dépression postpartum, tente de se suicider, on l’interne. Le père, paysan de l’Ain, taiseux et bourru comme un paysan de l’Ain, abandonne ses quatre enfants et les confie à des familles d’accueil. Charles Juliet est le petit dernier, il n’a qu’un mois quand il est arraché à sa mère et il ne la reverra plus. Il faut croire qu’il garde mémoire de ce déchirement. Comme s’il y avait une scène primordiale, fondatrice, la seconde naissance de Charles Juliet. Cinquante ans plus tard, le poète écrit enfin la lettre qu’il rêve d’écrire, depuis l’adolescence, alors qu’elle était déjà décédée, et qu’il a toujours voulu appeler Lambeaux. Le décor est une mer émeraude de petites fermes en carton au-dessus de laquelle sont projetées des images dont la géométrie rappelle le paysage rural de l’Ain, les champs et les prés. Sur un frêle esquif, une chaise, émerge au milieu des faîtes de toits le visage maternel d’Anne de Boissy. La comédienne des Trois-Huit incarne, dans un même souffle, la voix interne et tendre de l’auteur et la femme meurtrie. Plus bel hommage ne saurait lui être rendu que celui de Charles Juliet lorsqu’il affirme que “le visage et le corps de ma mère sont aujourd’hui, dans mon imaginaire, ceux d’Anne de Boissy”. C’est dire la justesse, la sensibilité palpable de la comédienne dans le rôle de cette femme valeureuse, émouvante. La mise en scène de Sylvie Mongin-Algan, tout en discrétion, souligne le jeu remué, grave, vivant d’Anne de Boissy, évite les fioritures, les effets. Si bien que le spectateur est invité à l’écoute. Au fond de soi, la poésie de Charles Juliet, toute d’amour et de douleur, tremble. Du 19 au 22 mars au TNP

Cirque Pagnozoo © Pascal Pochard

Par Anne Huguet

Emmène-moi

Vieille famille circassienne, à l’instar des Zingaro et Plume, les Pagnozoo continuent, eux aussi, envers et contre tout à défendre l’idée d’un cirque, ici équestre, authentique et fantaisiste. Depuis 30 ans, cette tribu familiale réunie autour de la figure tutélaire du père (et colosse), Jacques Pagnot, n’a de cesse de faire tourner ses étalons et autres fougueux destriers sur fond de musique rock, swing et jazz. Chez Pagnozoo, on débarque toujours avec son chapiteau (400 places dorénavant), ses chevaux et sa vie de bohème où tout le monde met la main à la pâte pour orchestrer un show entre cirque, cabaret et rêve. Avec Emmène-Moi, 9 étalons et 6 acrobates-voltigeurs donnent tout pour vous transporter, une heure durant, dans un ailleurs fait de bruits de sabots, de claquements de fouets, de cavalcades folles, de halètements et de musiques entrainantes. Un spectacle qui trouve son inspiration dans les tempêtes et tous ces aléas du quotidien qui perturbent ou bouleversent nos vies. Les éléments se déchaînent, les prouesses s’enchaînent, de croupes en croupes avec sauts périlleux et voltiges vertigineuses à fond de train, on boit du champagne au galop, on danse pieds-nus sur ces corps puissants tout en mouvements. Il y a ce délicat pas de deux qui se joue entre un cheval blanc et une boxeuse aérienne. Des voiles s’élèvent, de l’eau jaillit, des plumes tombent du ciel, il y a aussi du burlesque et du cocasse, de l’artisanal, des chandelles, de la sueur, de la poésie et des tableaux qui se succèdent sur un rythme effréné comme au meilleur du cirque traditionnel. Sous chapiteau, Saint-Priest, 11 au 16 mars

/ MARS 2014 / N°201 / 13


« Musiques en scène » : nébuleuse artistique Par Christophe Jacquet

Depuis vingt ans qu’elle existe, la manifestation du Grame, centre national de création musicale, n’a cessé d’ouvrir la musique contemporaine aux quatre vents. Devenue biennale en 2002, « Musiques en scène » a croisé Pierre Boulez, Henri Dutilleux ou Peter Eötvös avec les arts numériques sous toutes leurs formes. L’expérience d’hybridation déplace le son des salles de concert aux théâtres, aux musées et centres d’art, aux écoles et aux cafés. Et sur le réseau. Pour James Giroudon, directeur du Grame, « l’état numérique du matériau facilite ces correspondances ». Il libère « autant un univers de tensions que de fusion au sens d’un art total ». La biennale en a toujours été le témoin. Il y a deux ans, elle en concevait des « états seconds ». Un thème d’où émergeait Cassandre, l’opéra parlé de Michael Jarell.

© Atelier Demoulin

À l’improviste

CHRONIQUE

Du 5 au 29 mars, la 7e édition de la biennale s’avance sous des auspices plus radieux. « Musiques en scène » a la tête dans les nuages. Du moins dans le nuage flottant sur Internet, ce cloud computing devenu, d’après Damien Pousset, directeur artistique de la biennale, « le trait distinctif de notre époque ». Une « véritable peau médiatique » qui « épouse intimement chaque facette de notre vie ». Le programme - concerts, expositions, pièces de théâtre et de danse privilégie des œuvres donnant les premières images poétiques de ce phénomène qu’est la création à distance et en réseau. Le 29 mars notamment, aux Subsistances, Xavier Garcia entend jouer son concerto électronique avec Heiner Goebbels les spectateurs et l’aide de leurs smartphones. La part du lion cette année est offerte à Heiner Goebbels. La biennale consacre au compositeur allemand une large rétrospective. Du Chant des guerres que j’ai vues à Genko An 69006, en passant par les extraordinaires Max Black (lire page 6) et Stifters Dinge (du 13 au 15 mars au TNP), l’agent provocateur du théâtre musical bâtit des mondes où, selon Damien Pousset, le spectateur est libre de « faire naître ce qui se donne à entendre et à voir ». Musiques en scène, du 5 au 30 mars

Tétu et Corti par David Gilbaud © Ghislain Mirat

prépare son numéro de l’été 2014 Spécial guide des festivals qui sera disponible le 2 juin pour tout renseignement et envoi d’information dès maintenant Contact : 491 Tél. : 04 74 04 25 71 06 82 37 53 38 Email : 491@wanadoo.fr et ah491@wanadoo.fr

Bernard Tétu

14 / MARS 2014 / N°201 /

Cette année commence avec une très bonne nouvelle dans le monde de la musique classique lyonnaise. Deux ensembles phares de la musique vocale de Lyon se rapprochent pour continuer à nous offrir des découvertes dans le répertoire de pièces vocales du XIXe et XXe siècle. C’est le Chœur Britten dirigée par Nicole Corti et les Chœurs et Solistes de Lyon dirigés par Bernard Tétu qui ont eu cette belle idée avec quelques projets épatants à la clés. Outre l’envie de rassembler « leurs énergies pour proposer un projet artistique ambitieux », l’envie de toucher les lieux dits « empêchés », les deux ensembles interviendront en milieu psychiatrique pour les Chœurs et Solistes de Lyon et en milieu carcéral pour le Chœur Britten. En ce qui concerne plus immédiatement le public, Ouïe le Jeudi ! s’inaugure en février. L’idée « un jeudi par mois, chaque ensemble créera, en alternance, un espace de partage fondé sur la découverte des enjeux de la réalisation musicale » Après un premier acte en février avec la violoncelliste Anne Gastinel, chaque mois les Archives résonneront des voix. Prochain rendez-vous le 8 mars pour la journée de la femme avec le Chœur Britten sous la direction de Nicole Corti, le 3 avril pour Le Requiem de Fauré piloté par Bernard Tétu.


MUSIQUE

De Iggy à Zorn

A Vaulx Jazz éclate les styles Par Bruno Pin

Medeski, Martin & Wood

On avait su quelques noms, puis les choses se sont confirmées, Thierry Serrano, boss d’A Vaulx Jazz, va une nouvelle fois satisfaire les curieux et les amateurs de grand écart jazzistique. Il s’est amusé à poser quelques bâtons de dynamite dans la programmation histoire de rendre cette 27e édition mémorable. En discutant avec lui il y a peu de cette édition nous sommes inévitablement venus à parler d’Iggy Pop et de son toujours torride Fun House, de notre impression, de ce jour où nous avions posé le vinyl sur la platine, une bombe dans la petite chambre d’adolescent (je me demande même si la première fissure n’est pas apparue ce jour-là dans le petit plafond de cette dite chambre). Le temps n’efface pas ce genre de choc, nous fûmes sûrement nombreux... Aujourd’hui Fun House fait encore des ravages, parlez-en à Lionel Martin, saxophoniste de son état, que le disque renversa littéralement et qui nous offre avec Bunktilt la chance inouïe de réentendre Steve Mackay (The Stooges). C’est lui le saxo brûlant/hurlant de ce disque mythique (il a rejoint depuis 2003 Les Stooges) Lionel Martin est intarissable sur la découverte de ce disque et de sa rencontre avec Steve Mackay (grand bonhomme d’une rare gentillesse). Un sacré moment de saxophones et de fureur garanti. Voilà A Vaulx jazz c’est ça, les rencontres et non des moindres. Une qui attire particulièrement mon attention c’est celle du trio Medeski, Martin & Wood qui invite le fabuleux guitariste Nels Clive (pour mémoire Coward un cd paru il y a quelques années, il était également guitariste dans le groupe Wilco).

Autre rive du jazz, et je me ferai un plaisir d'argumenter sans fatigue et reprendre Denis Plassard (491/Octobre 2012) « Le genre de musique qui ne s’écoute pas de loin : arrêtez tout, coupez la lumière et surtout votre téléphone. Plongez dedans sans filet.» Hommage à John Zorn avec quelques titres très masadiens car Thierry Serano voulait offrir le saxophoniste new-yorkais aux spectateurs du festival, mais voilà Zorn l’homme caméléon qui produit plus que de raison, joue partout, vient de fêter ses soixante ans, indisponible à cette période, alors l’ombre de Zorn planera le 27 mars. Une soirée du tonnerre avec la venue de Bill Frisell en trio, un grand moment de guitare et d’improvisation en perspective. D'autres concerts où l’on pourra aussi entendre l’éternel Larry Coryell dans une nouvelle mouture Miles Smiles avec Wallace Roney à la trompette, une autre consacrée au flamenco avec la venue du génial contrebassiste Renaud Garcia-Fons. Léandre débarque et c’est toujours un grand et beau moment de musique. La violoncelliste rencontre le trio Théo Ceccaldi et fait valser les cordes de violoncelles (ils seront deux pour l’occasion), de guitare et de violon. Musique improvisée pleine de joie, de bruits et de voix, Joëlle Léandre excelle toujours dans ce genre de performance. À signaler que ce concert (1er mars) fait partie de la longue liste de concerts hors les murs et souvent gratuits. A Vaulx Jazz du 22 février au 29 mars Précision Bunktilt sera aussi en concert le 21 mars au Moulin de Brainans, le 28 mars à la Cave à Musique Le 27 mars à l'Amphithéâtre de l'Opéra, Lionel Martin, Jean-François Baez et Mario Stantchev

/ MARS 2014 / N°201 / 15


© Terrasson

vues de concerts

CHRONIQUE Cette nouvelle chronique va vous balader dans l’univers de la musique, concerts et perspectives de déhanchement des corps. Je voulais choisir un angle d’attaque, une ligne à suivre (« Toujours sur la lign’ blanch’ » disait Alain B), alors ni une ni deux, je vous la fais en français dans le texte.

▲ Pigalle ■ Il y a Michel Cloup au Sonic le 14 mars (voir 491 de février) mais il y aussi Claire Diterzi au Théâtre de Mâcon le même soir, alors il faut faire des choix, deux styles différents, mais si on gratte un peu, sûrement pas mal de parallèle dans l’exigence.

© Roses

▲ La nuit du Slam

■ Pigalle comme le quartier, bouchers comme les garçons et revoilà 30 ans après François Hadji-Lazaro sur le devant de la scène. Remettant le couvert avec un nouvel album qui paraîtra bientôt (?) chez Saucissong Rds (toujours gourmand ce François) après un retentissant retour en 2010 avec une compilation intitulé Neuf et occasion et une belle tournée. On attend de voir les énergumènes nous parler de l’air du temps, des beaux penchants néo-conservateurs qui nous polluent l’espace : des immigrés, du climat social, des fachos, du réchauffement climatique, avec cette pointe d’accent celtique mâtiné de punk-rock, et évidemment réécouter Dans la salle du bar tabac de la rue des Martyrs. Musique sans frontières et textes hyper réalistes au programme. Rendez-vous au Marché Gare le 20 mars pour un bon pogo. ■ C’est du verbe, du mot, ce sont des chasseurs de rimes, des poètes d’aujourd’hui, ils sont La Tribut du Verbe et vont du 6 au 22 mars pendant le festival Nuit du Slam laisser libre cours à leur imagination et les textes vont fleurir, exploser, explorer la langue « Ils la font revenir dans le chaudron de l’époque, la relevant de diverses sauces, tantôt piquantes, tantôt sucrées, toujours riches en saveurs.» Jouer avec les mots, improviser, la piste est ouverte, la scène est offerte. Apprendre la Beatbox avec Fafapunk Boum et assister à la grande Nuit du Slam le 22 mars au Clacson

© Richard Dumas

▲ Pierre Perret

■ « dans ma vie j'ai connu des aimables et des tordus des belles filles des garçons sans la moindre inhibition et ma foi tous étaient convaincus qu'la seule chose qui comptait c'est le cul » On ne s’énerve pas, on ne rapplique pas avec des banderoles catho ou réac de droite et bien pensante, ce texte est seulement extrait d’une chanson de Pierre Perret intitulé le cul et voilà. Le bonhomme malicieux et poète vient parsemer de ses rimes hautes en couleur et en image la chanson française depuis des lustres. Au Radiant le 22 mars. ■ Les Têtes Raides ont les aime parce que depuis trente années ils parcourent l’Hexagone avec des textes à fleur de peau. Toujours un grand moment de musique live avec Christian et ses (nouveaux) amis, le dernier album sous le bras Les Terriens, les Têtes viennent donner corps à leur musique avec ce nouveau virage plus guitare électrique et une autre aventure pour Christian Olivier puisque ne reste de l’historique équipe plus que lui et le guitariste Serge Bégout. Alors changement de cap ? Pas vraiment, mais le groupe continue sa route, et outre les chansons récentes nous pourrions entendre quelques classiques du groupes avec des arrangements différents. Au Radiant le 25 mars

▲ Les Têtes Raides

■ « Y'a de la rumba dans l'air » comme chantait Alain S. avec les Paris Combo, nouvelle mouture ou l’air de faire et refaire du neuf avec de l’ancien, nostalgie et gaieté au répertoire. Un album qui sort aujourd’hui (nous sommes le 6 février) dix ans d’absence discographique (les temps changent) et Belle du Berry enchantera ses aficionados. Un concert que l’on rêverait en thé dansant (non, je déconne) le 25 mars au Kao. © Francois Berthier

▲ Paris Combo

▲ La Maison Tellier

16 / MARS 2014 / N°201 /

■ Enfin, nous allons pouvoir entendre et voir La Maison Tellier, groupe français sur fond de musique américaine. Une belle réussite pour le rock français, un succès d’estime et peut-être une plus large reconnaissance du public avec leur nouvel album Beauté pour tous, une musique décomplexée et citoyenne. Avec un titre comme Un bon Français en ouverture, le groupe se positionne et l’art de dire s’entend « J’entends déjà sur la plaine, le vol noir de jais / Toujours les corbeaux reviennent/ Signé un bon Français.» Le groupe affirme avec ce disque un tournant, une écriture en français, une maturité des textes et toujours un sens de l’orchestration : leurs références : Ennio Morricone et un beau soupçon de Calexico en filigrane. Guitares tendues et cuivres, une rythmique rock aux mélodies toujours élégantes. Un folk à la française envouté par la voix d’Helmut Tellier à découvrir le 28 mars à L’Épicerie Moderne


mot[s]

Chaque mois deux artistes choisissent un mot afin de vous livrer un texte court et une image autour de ce choix.

Franck Thilliez est auteur de roman policier

TERRILS Voilà l’endroit où j’ai grandi. À dix ans, j’usais mes fonds de culotte sur ces montagnes noires. Le charbon, c’est le sang et la sueur des mineurs, c’est leur appel au secours mais aussi leur fierté. Aujourd’hui, le bassin minier est grêlé de ces monstres immobiles, ces amas de schiste mort arraché au ventre de la Terre. Mais certains visages blessés peuvent être beau, radieux, et dégager une force peu commune. C’est mon fils, là, plongé dans le contrejour de ce beau soleil d’été, qui semble regarder vers le lointain, son appareil photo dans la main droite. J’ai voulu l’amener tout là-haut, sur le plus grand terril d’Europe, pour qu’il contemple à la fois le passé et l’avenir. Qu’il prenne la mesure de ce qu’a été cette région, et de ce vers quoi elle tend. Par beau temps, on devine Lille, sur l’horizon. Quant au Louvre-Lens, on pourrait presque y atterrir d’un coup de toboggan géant : il est à tout juste quelques kilomètres. J’ai voulu cette photo sombre mais elle est finalement pleine d’espoir et de lumière. Au noir du charbon se mêlent le vert, le jaune et le rouge des fleurs qui conquierent ses pentes abruptes. En tendant l’oreille, on entendrait même les grenouilles et les grillons ! La vie pousse partout, même sur la mort. Cette région, c’est la mienne. Et j’y vis encore.

© Illustration Françoiz Breut

Franck Thilliez sera présent à Quai du Polar du 4 au 6 avril dernier livre Puzzle (Fleuve noir)

Françoiz Breut est chanteuse, parfois même auteure-compositrice, et illustratrice.

FIFRELIN & CO Choisir un mot, un seul et pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ? J’ai joué récemment au jeu du dictionnaire et c’est en entendant certains mots étranges que je suis tombée par hasard sur « saperlipopette ». Il a une sonorité amusante, il fait claquer la langue. Je pense à une salopette, ou j’imagine un pompier épris d’une certaine Popette sauvée des flammes. « Saperlipopette !», on peut le crier sur tous les toits, sans rougir, avec d’autres aussi étranges que, cadédiou, ventrebleu, boudiou, ventresaint-gris, la barbe, crotte, bien plus beaux que d’autres vilains vocables. Dans un autre registre "Fifrelin" est un mot souvent employé par un ami dans notre travail, il sonne joliment à nos oreilles. Une image nous vient en tête: un barde en collant vert se promène avec sa flûte de pan dans les bois, c'est un ami de Robin des bois. Là, je m'éloigne du sujet, car « fifrelin » est une chose qui ne compte pas, une bagatelle, je le voyais plutôt comme un cousin de « chouïa » ou de poil, une petite quantité. - « Pourrais-tu mettre un fifrelin de tambourin sur le do majeur ? » Non ! Là mon ami se trompe, il voulait dire : - « Rajouterais-tu un chouïa de tambourin sur ce passage ....? » Les mots nous invitent à la tromperie, c'est justement ce qui est amusant, tous les mots peuvent nous emmener plus loin que leur signification propre. Quand j'étais adolescente, je m'étais acheté un dictionnaire électronique, j'avais peur des mots inconnus. Aujourd'hui, je prends les choses à la légère. Les mots sont mes amis, ceux que je ne connais pas, je leur invente des significations, c'est plus drôle. www.francoizbreut.be Dernier album : La Chirurgie des Sentiments En concert. Festival Les Chants de Mars, Salle des Rancy, 29 mars

/ MARS 2014 / N°201 / 17


agenda

Pour avril, envoyez vos infos avant le 18 mars à 491@wanadoo.fr et ah491@wanadoo.fr A Vaulx Jazz : THÉO CECCALDI invite JOËLLE LÉANDRE Planétarium à 20h30. Gratuit MICHAEL GIRA - ULAN BATOR’S BUNUEL PROJECT Abattoirs à 20h30. 13€ - 10€ MAZTEK - NIVEAU ZERO - JOHNFAUSTUS BABOUK etc. Espace 1000 à 21h. 10€ - 7€, http://assoppgc.jimdo.com PUNISH YOURSELF - LE PRINCE HARRY Cave à Musique à 21h. 13€ - 9€ ARTÚS - SUPER PARQUET LaPéniche à 21h. 10€ - 6€ NASSER - DEAD HIPPIES Moulin de Brainans à 20h30. 15€ - 10€ MARDI 4 MARS A Vaulx Jazz : BRAD MEHLDAU TRIO Auditorium de Lyon à 20h. 46€ - 8€ AN CAFÉ Salle du Kao à 19h. 29€ - 27€ HOLY TWO Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit MERCREDI 5 MARS SYLVAIN POHU Périscope à 21h. 8€ - 6€ A Vaulx Jazz : MAZALDA TURBO Espace Frachon à 17h. gratuit JEUDI 6 MARS AS ANIMALS - HOLY TWO Marché Gare à 20h30. 16€ - 12€ LES MARQUISES - AGATHE MAX Périscope à 20h30. 2€ NOA MOON Salle du Kao à 20h. 25€ - 20€ 22 LONG RIFLES - HOME TAPING Kraspek Myzik à 20h30. 6€ DJ ROSEMARY MARTINS Toï Toï Le Zinc à 20h30. Gratuit 2PLY Tannerie à 19h. Gratuit

SAMEDI 8 MARS SON OF - SEUL Kraspek Myzik à 20h30. 6€ TALE OF U - OUTBAK Le Sucre 23h/5h30. 17€ - 13€ GIORGOS KLOUNTZOS CHRYSIDIS Jazz Club Lyon St-Georges à 20h45. 10€ SWORDPLAY & PIERRE THE MOTIONLESS Périscope à 21h. 10€ - 8€

www.491.fr

SAMEDI 1ER MARS NESS - LAURENT STUART Kraspek Myzik à 20h30. 6€ ULRICH GUTMAIR Lavoir Public à 20h. Prix libre DJ MOULINEX Restaurant Quai des Arts Lyon 1er à 22h. Gratuit LONDON GRAMMAR Transbordeur à 20h. 28€ - 25€ TR\\ER - TRUSS 2b2 TESSELA Club Transbo à 23h30. 15€ - 12€ JACK AND THE GIANT BEAN - NAZCA Toï Toï Le Zinc à 20h30. 7€ DISIZ - Salle du Kao à 20hh. 25€ - 22€ AUDIOMATIC - AROSSE - SUSPECT ONE TAJMAHAL - SOOFA etc. Salle du Kao 23h/6h. 16,8€ KIFTÉLÉLÉ - BALINKA 6e Continent à 21h. 5€ - 3€ SCUBA - EIDN Le Sucre 23h/5h30. 15€ - 11€ LJC SOUL JAZZ QUINTET Périscope à 21h. Gratuit ANDRÉ MANOUKIAN QUARTET Toboggan à 20h30. 25€, 06 67 11 31 14

VENDREDI 7 MARS JOE BONAMASSA Amphi 3000 Cité Internationale à 20h. 73€/51€ SHAKAPONK Transbordeur à 20h. 29€ DJ FLORE - UZUL - SELEKTA KABOK - THE THUGS Club Transbo 23h30/5h. 10€ - 7€ ZEE JARGONAUTS - OS DRONGOS Toï Toï Le Zinc à 20h30. 6€ MOUNAM & THE SOUL FUNK SOLDIERS DJ PROFESSEUR FRED Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit SLAMARILLA SESSIONS 6e Continent à 21h. 5€ - 3€ KURSED - DENVER IS NOT THE LAST Marquise à 20h. IMPERIAL TIGER ORCHESTRA Périscope à 21h. 10€ - 8€ MICHAEL MAYER - NOMA Le Sucre 23h/5h30. 17€ - 13€ OYSTER RELUCTANCE Kraspek Myzik à 20h30. 6€ A Vaulx Jazz : IMPERIAL ORPHEON Carré de Soie à 20h30. 5€ CATS ON TREES - SAINT-MICHEL Cave à Musique à 21h. 12€ - 8€ LA MINE DE RIEN Tannerie à 19h. 8€ - 5€ SENTINEL Le Fil à 20h. Gratuit

18 / MARS 2014 / N°201 /

CHAM - B.O.B. FAMILY - ORIGINAL DJEKILL DJ KRISTOFER etc. Salle du Kao 23h/5h. 20€ - 18€ MARC HOULE - ANTON’X + CARTE BLANCHE À HADRA Transbordeur dès 23h. 20€ Electrochoc#9 : SLAMBOREE - ALICE FRANCIS DIRTY HONKERS - LITTLE TUNE - GREGOS Salle de l’Isle - Isle-d’Abeau à 20h30. 26€ - 20€ AL’TARBA feat. DJ NIXON - BLAKE WORRELL Cave à Musique à 21h. 11€ - 7€ VALY MO - RISE & FOOL - ALPHAAT - CATKRAFT etc. LaPéniche à 21h. 8€ - 5€ COTTON CLAW - DJ FLY - BATTLE POLYMIX Moulin de Brainans à 20h30. 14€ - 12€ DIMANCHE 9 MARS ENSEMBLE MADJNOUN - NAVID Kraspek Myzik à 18h. 6€ 69 (EX-SLOY) - RANK Sonic à 20h. 12€ - 8€ BRIZZ GLASS & PIERRE-ALEXIS LAVERGNE Musée d’Art Moderne de St-Étienne à 16h. 6.2€ - 4.6€, sur réserv. LUNDI 10 MARS SAINT OCTOBRE - SCHVÉDANNE Périscope à 21h. Gratuit MARDI 11 MARS THE NOTWIST - JEL Épicerie Moderne à 20h30. 16€ - 12€ PASCAL PARISOT Espace culturel Jean Carmet à 15h. 8€ - 6,5€ MERCREDI 12 MARS BEN GUYOT TRIO - WILL VINSON Périscope à 21h. 12€ - 10€ CHARLIE & THE SOAP OPERA - O.K. PRESS Ninkasi Kafé à 20h30. Gratuit A Vaulx Jazz : IMMIGRANTS Salle E. Piaf à 14h30. gratuit JEUDI 13 MARS HOKINS - RUST’IN Kraspek Myzik à 20h30. 6€ DARAN - Marché Gare à 20h. 20€ JAZZ ROOM Jazz Club Lyon St-Georges à 19h30. Gratuit LE GRAND BAL DU GROLEKTIF Salle du Kao à 20h. 15€ - 10€ CELKILT - GARLIC BREAD Club Transbo à 20h30. 18€ A Vaulx Jazz : JUNKYARDCREW Espace Carco à 12h. 5€ DISCO-PUNK MOTHEFUCKERS Toï Toï Le Zinc à 20h30. Gratuit BRISA ROCHÉ & CIE LE DÉRAILLEUR Le Fil à 20h30. 19€ - 8€ PSYKDLIK SOUND SYSTEM Tannerie à 19h. Gratuit JAM SESSION Cave à Musique à 21h. prix libre VENDREDI 14 MARS MICHEL CLOUP DUO - O Sonic à 21h. 12€ - 8€ LEGENDARY TIGER MAN Marché Gare à 20h30. 16€ - 12€ FUNCTION - NORMAN Le Sucre 23h/5h. 15€ - 11€ AÏSSI 6e Continent à 21h. 5€ - 3€ BROKEN BOW Toï Toï Le Zinc à 20h30. 6€ Electrochoc#9 : KADEBOSTANY - DOCTOR FLAKE feat. MISCELLANEOUS La Cordonnerie à Romans/Isère à 20h30. 12€ - 8€ CLAIRE DITERZI Mâcon Scène Nationale à 20h30. 24€ - 14€ PLAKE TOURNANTE - 6KTRICE ET SAMSARA UNSALENOIR - HORUS QA etc. Tannerie à 20h30. 5€ SAMEDI 15 MARS A Vaulx Jazz : LA TRAVIATA SONG BOOK Centre Culturel Charlie Chaplin à 20h. 10€ - 5€ A Vaulx Jazz : AKA MOON - SNAP Périscope à 21h. 12€ - 10€ VINCENT PÉRIER 4TET Jazz Club Lyon St-Georges à 20h45. 10€ AKA MOON - SNAP Périscope à 21h. 12€ - 10€

SMALLPEOPLE - ANTON ZAP - KOSME Le Sucre 23h/5h3. 14€ - 10€ LA GREUL 6e Continent à 21h. 5€ - 3€ TRAD’OSPHÈRE Boulangerie du Prado à 20h30. Gratuit CHAPEL HILL Toï Toï Le Zinc à 20h30. 6€ CUCA ROSETA Épicerie Moderne à 20h30. 20€ - 16€ LES DOIGTS DE CARMEN LA P’TITE BANDE DIATOS + Bal Folk Salle des Fêtes de Corbas, Pl. Ch. Jocteur à 20h30. 15€ - 7€, 0 4 78 30 55 77 Electrochoc#9 : THE YOUNG GODS - JACKSON AND HIS COMPUTERBAND - DEAD HIPPIES ABSTRAXION - DJ PONE vs ARNAUD REBOTINI etc. Le Fil 21h/4h. 26€ - 20€ BRAND NEW HATE - THE CAVEMEN FIVE - KLLIMOR Cave à Musique à 21h. 8€ - 4€ WASHINGTON DEAD CATS - THE SPUNYBOYS Tannerie à 20h30. 16€ - 13€ WE INSIST ! - FAT SUPPER - GARMONBOZIA LaPéniche à 21h. 8€ - 5€ FATALS PICARDS - THE RISING SUN Moulin de Brainans à 20h30. 25€ - 22€ DMANCHE 16 MARS CLAUDE VONSTROKE - J. PHLIP Le Sucre 15h/22h. 14€ NUEVA ESENCIA Périscope à 18h. 8€ PETER ALEXANDRE Kraspek Myzik à 20h30. 6€ MARDI 18 MARS THOMAS B. - PEAU Marché Gare à 20h30. 18€ - 16€ HOMEBOY SANDMAN Périscope à 21h. 8€


agenda

A Vaulx Jazz : PABLO - SANDRA NKAKE Centre Culturel Charlie Chaplin à 20h30. 24€ - 10€ A Vaulx Jazz : ANNE QUILLIER Université Lyon 3 à 12h. gratuit LOS TANGUERAS Espace Albert Camus à 12h30. 10€ - 7€ SOPHIE ALOUR TRIO Th. Bourg-en-Bresse à 20h30. 24€ - 10€ Jazz à Montbrison : YARON HERMAN TRIO Théâtre des Pénitents à 20h30. 19€ - 16,2€ MERCREDI 19 MARS MATT ELLIOTT - LES MARQUISES Marché Gare à 20h30. 16€ - 12€ JOOKLO DUO Périscope à 21h. 6€ DISCLOSURE Transbordeur à 20h. 23€ A Vaulx Jazz : CT4C Planétarium à 20h30. Gratuit CULTS - NADINE SHAH Épicerie Moderne à 20h30. 14€ - 10€ JEUDI 20 MARS SAVAGES - A DEAD FOREST INDEX Club Transbo à 20h. 15€ PIGALLE - PAN Marché Gare à 20h30. 19€ - 15€ SPOO - Périscope à 21h. 8€ - 6€ BLUE VELVET BAND Jazz Club Lyon St-Georges à 19h30. Gratuit OBLAST - JAYSPER - EMIZENCE - LOHAN Marquise à 23h. Prix libre AAH ! Les Déferlantes : OLIVIER BELISLE & MAYA KAMATY A Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ CHARLOTTE&MAGON - ALGARADE Kraspek Myzik à 20h30. 6€ A Vaulx Jazz : MILES SMILES - CRAIG TABORN POLYMORPHIE Centre Culturel Charlie Chaplin à 20h30. 24€ - 10€ JABBERWOCKY Salle du Kao à 20h30. 22€ - 18€ SUNSHADOWS Abattoirs à 20h30. Gratuit DJ NICE GIRL EDDIE Tannerie à 19h. Gratuit Jazz à Montbrison : DON BYRON NEW GOSPEL QUINTET Th. des Pénitents-Montbrison à 20h30. 20€ - 17 € VENDREDI 21 MARS AAH ! Les Déferlantes : BENOÎT PARADIS TRIO & GENEVIÈVE MORISSETTE A Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ NAZIHA AZZOUZ / AL-ANDALUSSIYYAT Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€ A Vaulx Jazz : LA VELLE - NAPOLEON MADDOX Centre Culturel Charlie Chaplin à 20h30. 24€ - 10€ A Vaulx Jazz : SORG & NAPOLEON MADDOX Périscope à minuit. Gratuit JAMES T. COTTON - MZKBX Le Sucre 23h/5h. 12€ - 8€ FOES AND DARLING - STRANGE MILK Marquise à 20h. Prix libre DIALEK - 6e Continent à 21h. 5€ - 3€ INDOCHINE - Halle Tony Garnier à 20h. 4€ CHIL BUMP - DJ SUSPECT - MAMBO CHICK Ninkasi Kafé à 21h. Gratuit CHLOÉ LACAN - ELSA GELLY Espace culturel Jean Carmet à 20h30. 17€ - 10€ BACK ROADS - Y. BLUES jack jack- 20h30 - 12€ - 10€ Jazz à Montbrison : KELLYLEE EVANS Le Fil à 20h30. 23€ - 17€ GIRLS IN HAWAII Cave à Musique à 21h. 22€ - 18€ BHALE BACCE SOUND SYSTEM feat. MARINA P. Tannerie à 20h30. 10€ - 8€ BUNKTILT feat. STEVE MACKAY Moulin de Brainans à 20h30. 14€ - 10€ SAMEDI 22 MARS NAZIHA AZZOUZ / AL-ANDALUSSIYYAT Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€

AAH ! Les Déferlantes : PHILIBERT A Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ TATIE CHARBY etc Lavoir Public à 20h. Prix libre STÉPHANE MILLEREY / NORBERT PIGNOL Agend’arts à 20h. 12€ - 7€ PIERRE PERRET Radiant-Bellevue à 20h30. 45€ - 35€ LION ROOTS SOUND SYSTEM - JAH MARNYAH BROTHER JOE PILGRM - BREDDA SOUND Salle des Fêtes de Caluire 22h/6h. 12€ - 8€, 04 78 98 80 80 JEAN COHEN / GÉRARD MAIMONE Périscope à 21h. 10€ - 8€ NORM TALLEY - KAL ACÉ - MUSH Le Sucre 23h/5h30. 12€ - 8€ LYON JAZZ COLLECTIF invite BERNARD JEAN Jazz Club Lyon St-Georges à 20h45. 10€ A Vaulx Jazz : ZOMBIE ZOMBIE - MAGNETIC ENSEMBLE Centre Culturel Charlie Chaplin à 20h30. 13€ - 5€ ZET’LA - 6e Continent à 21h. 5€ - 3€ HAYCE LEMSI - Club Transbo à 20h. 20€ La nuit du Slam : LA TRIBUT DU VERBE etc. Clacson dès 18h. Prix libre BIG BAND JAZZ DE VILLEFRANCHE Auditorium de Villefranche à 20h30. 16€ - 13€, 04 74 60 3195 MATHIS - CHEBECK - NADEDJA - NEVROZ etc. MJC St Rambert à 20h. 8€ WINSTON MCANUFF & FIXI Musée Gallo-Romain de St-Romain-en-Gal à 20h. 6€ - 4€, 04 74 53 7401 AS DE TRÈFLE - BARRIO POPULO Abattoirs à 20h30. 14€ - 11€ Z3BRA TRIO - LE CRI DE LA CAROTTE Le Fil à 21h. Gratuit GRIEFJOY - THE POPOPOPOVS Cave à Musique à 21h. 13€ - 9€ LA POSITION DU TIREUR COUCHÉ - FINAL SQUEAK LaPéniche à 21h. 8€ - 5€ LA RUE KÉTANOU - MAGGY BOLLE Moulin de Brainans à 20h30. 28€ - 23€ DIMANCHE 23 MARS STÉPHANE MILLEREY / NORBERT PIGNOL Agend’arts à 18h. 12€ - 7€ M’A-T-IL DY Kraspek Myzik à 20h30. 6€ SIZZLA & THE FIREHOUSE CREW Salle du Kao à 20h. 26€ - 24€ BIG BAND JAZZ DE VILLEFRANCHE Auditorium de Villefranche à 17h. 16€ - 13€, 04 74 60 3195 Jazz à Montbrison : DANIEL ZIMMERMAN QUARTET « BONE MACHINE » Le Fil à 18h. 12€ - 10.2€ TRYO - CHATOFORT Théâtre Le Rhône, Bourg-lès-Valence à 19h45. 30€ à 27€, 04 75 43 3888 LUNDI 24 MARS ALOA INPUT - FARA DEL OURYA Kraspek Myzik à 20h30. 6€ MARDI 25 MARS TÊTES RAIDES Radiant-Bellevue à 20h30. 27€ - 22€ MARGAUX AVRIL - NOURITH - SIRIUS PLAN Transbordeur à 20h. 25€ PARIS COMBO Salle du Kao à 20h30. 25€ - 20€ A Vaulx Jazz : ROBERT GLASPER ESPERIMENT GRAND PIANORAMAX Centre Culturel Charlie Chaplin à 20h30. 24€ - 10€ H-BURNS - Z-STAR Train-Théâtre à 20h30. 15,5€ - 13,5€ Jazz à Montbrison / A Vaulx Jazz : GIOVANNI MIRABASSI TRIO invite… MANUEL DE CANDINHO / KIM ALVES / JENIFER SOLIDADE Théâtre des Pénitents à 20h30. 19€ - 16,2€ MERCREDI 26 MARS MARIO STANTCHEV & INVITÉS Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit

CONTROL VOLTAGE#7 Kraspek Myzik à 20h30. Gratuit DOCTOR FLAKE feat. MISCELLANEOUS Marquise à 20h30. 11,8€ Les Chants de Mars#8 : IAROSS - BERYL B. Salle des Rancy à 20h. 11€ - 9€ CORNEILLE Transbordeur à 20h. 27€ FAUVE - Radiant-Bellevue à 20h. 23€ TAGADA JONES - ANDREAS & NICOLAS - R.A.B Salle du Kao à 20h. 22€ - 18€ PEPPERMINT - KCIDY - CRITICAL Ninkasi Kafé à 20h30. Gratuit CHEVEU - POIL Marché Gare à 20h30. 14€ - 10€ A Vaulx Jazz : BUNKTILT - GIOVANNI MIRABASSI Centre Culturel Charlie Chaplin à 20h30. 24€ - 10€ DANAKIL - Le Fil à 21h. 25€ - 21€ Jazz à Montbrison : HEAVY FINGERS & JAMM Théâtre des Pénitents à 15h30. 8€ - 6,8€ JEUDI 27 MARS Les Chants de Mars#8 : DAISY LAMBERT - MAX LAVÉGIE Salle Léo Ferré à 20h30. Gratuit BENJAMIN CLEMENTINE Le Sucre à 20h30. 25€ CORBIER A Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ TRIO ORIGINES [MARTIN / BAEZ / STANTCHEV] Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€ A Vaulx Jazz : BILL FRISELL - MEDESSKI, MARTIN & WOOD + NELS CLINE Centre Culturel Charlie Chaplin à 20h30. 24€ - 10€ FREEDOM SONG Périscope à 21h. 10€ - 8€ DAPHNÉ Centre culturel d’Écully à 20h30. 10€ - 8€ NORA FRIES - Tannerie à 19h. Gratuit VENDREDI 28 MARS SHARON KRAUS - L’ÉTRANGLEUSE Kraspek Myzik à 20h30. 6€ MARIO STANTCHEV & INVITÉS Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit NEW BULGARIAN TRIO [STANTCHEV / KARAMFILOV / YOTSOV] Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€ CORBIER A Thou Bout d’Chant à 20h30. 13€ - 9€ ELECTRIC CITIZENS - JECK Marquise à 20h DUO TTC - 6e Continent à 21h. 5€ - 3€ MOKA Jazz Club Lyon St-Georges à 20h30. 10€ JOY ORBISON - GERD JANSON - PERRINE Le Sucre 23h/5h. 17€ - 13€ A Vaulx Jazz : HIDDEN ORCHESTRA Périscope à minuit. Gratuit DJ DEEP - POLAR INERTIA - OPTAMYSTIK etc. Salle du Kao 23h30/5h. 18€ - 15€ MADEMOISELLE K Club Transbo à 20h30. 18€ SIR JEAN / JO COCCO - ALPHA PETULAY MONOLOCO SYSTEM Toï Toï Le Zinc à 20h30. 7€ A Vaulx Jazz : C.J. CHENIER - FOLK BLUES REVUE Centre Culturel Charlie Chaplin à 20h30. 24€ - 10€ Les Chants de Mars#8 : LA MAISON TELLIER - PAN Épicerie Moderne à 20h30. 16€ - 12€ Les Chants de Mars#8 : DUO COQUETTE De l’Autre Côté du Pont à 20h30 OOPS ! DARLING - LES EFFFES jack jack- 20h30 12€ - 10€LA RUMEUR - PSYKICK LYRIKAH Abattoirs à 20h30. 14€ - 11€ BUNKTILT & STEVE MACKAY - CHROMB ! Cave à Musique à 21h. 7€ - 3€ POWERSOLO - SCREAMIN MONKEYS PAUL DUTERCHE LaPéniche à 21h. 10€ - 6€ BEN L’ONLCE SOUL Le Fil à 20h30. 28€ - 22€

TRIO EXPRESSION Jazz Club Lyon St-Georges à 20h45. 10€ GIANMARIA TESTA Le Sou à 20h30. 20€ - 10€ HENRI DÈS - Zenith à 19h. 32€ GUTS + MAMBO CHICK - SAPERLIPOPETTE LITTLE BIG MAN etc. - Le Fil à 21h. 8€ SIDILARSEN - INSIDE DAWN Cave à Musique à 21h. 12€ - 8€ TEK YOUR GOD - 11 LOUDER - TA GUEULE Tannerie à 20h30. 10€ - 5€ DIMANCHE 30 MARS LE RÉVEIL DES TROPIQUES feat. ANDREW DYMOND Kraspek Myzik à 20h30. 6€ HENRI DÈS Amphi 3000 Cité Internationale à 17h. 32€ ROHFF - Transbordeur à 19h. 39€ LUNDI 31 MARS WATAIN - DEGIAL - Salle du Kao à 19h30. 25€ - 23€

FESTIVALS À VAULX JAZZ (27E) C.C. Charlie Chaplin (+ Hors les Murs) Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18/19. www.avaulxjazz.com In (15 au 23/03) & Off, apéros jazz, Jazz & Cinéma (Pathé-Carré de Soie, 17-25/03), jeune public, expo - INSTANTS DE JAZZ, (10/03 - 5/04), master-class etc. 20 au 29 mars à 20h30. 24€ - 8€, pass/70€ à 28€ FESTIVAL LES NUITS DU LOUP (5E) Salle des Fêtes - Pl. Fleuri Lancelin - Marcy L’Étoile 06 08 05 1852 www.nuitsduloup.fr 21 au 29 mars à 20h, di à 18h. 15€ - 8€, 3J/36€ - 24€ GAËT - 21/03 - SOUL CONCEPT - 22/03 LE NEW LYRIQUE BOYS BAND - 23/03 GOSPEL’S WORDS - 25/03 - SUR LES MAINS - 26/03

SONDÖRGÖ - 27/03 - ÉLÉPHANT - 28/03 THE CHOUQUETTES - 29/03 + Scènes Ouvertes - 22 au 29/03 AAH! LES DÉFERLANTES (5E) Train-Théâtre à Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55 Festival de chanson francophone. Apéros-chansons (gratuit, 19h) & afters (23h) + concerts décentralisés (A Thou Bout d’Chant …), jeune public (Lila Khaled) 18 au 22 mars à 20h30. 19,5€/16€ à gratuit MARIE-JO THÉRIO - KLÔ PELGAG - 18/03 THIERRY ROMANENS - PAULE ANDRÉE CASSIDY - 19/03 GENEVIÈVE MORISSETTE + OLIVIER BÉLISLE + BENOÎT PARADIS TRIO - 19/03 à 15h ZACHARY RICHARD - DAMIEN ROBITAILLE - 20/03 MAYA KAMATY - DAVY SICARD - 21/03 VIEUX FARKA TOURÉ - GASANDJI - 22/03 + Artistes en Découvertes : GENEVIÈVE MORISSETTE - 20/03 OLIVIER BÉLISLE - 21/03 BENOÎT PARADIS TRIO - 22/03 + Quelle francophonie pour demain ? Lycée E. Loubet Valence, 17/03 à 17h30

CLASSIQUE SAMEDI 8 MARS ANNE GASTINEL / CHŒUR BRITTEN, dir. Nicole Corti - Les Archives LUNDI 10 MARS QUATUOR WASSILY École 3A Lyon-Vaise à 18h. Gratuit, 04 72 19 26 61 VENDREDI 14 MARS ONL / CHŒURS ET SOLISTES DE LYON-BERNARD TÉTU CHŒUR BRITTEN / CHŒUR ÉOLE / CHŒUR ARPÈGE / CHŒUR VOCALISE / CHŒUR POLYPHÈME / CHŒUR ULTREÏA / MAÎTRISE DU CRR DE LYON, dir. Yutaka Sado Carl Orff Auditorium de Lyon à 20h. 56€ - 13€

SAMEDI 29 MARS MARIO STANTCHEV invite… LAURENT BLUMENTHAL / STOYAN YANKULOV Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. 16€ - 10€ NINA FLEURY - BLACK LILYS - PEGGY QUEEN THE CHUPS Marquise à 19h45. 6€ - 4,5€ Les Chants de Mars#8 : FRANÇOIZ BREUT + FINALE TREMPLIN ET EN PLUS ELLES CHANTENT Salle des Rancy à 17h30 et 20h30. 13€ - 10€ CANAMO - 6e Continent à 21h. 5€ - 3€ ALBION - SACHA MAMBO Le Sucre 23h/5h30. 8€ ÈVE RISSER Périscope à 21h. 10€ - 8€ A Vaulx Jazz : DORANTES Y GARCIA-FONS LA ESCUCHA INTERIOR Centre Culturel Charlie Chaplin à 20h30. 24€ - 10€

/ MARS 2014 / N°201 / 19


agenda VENDREDI 21 MARS ORCHESTRE À VENTS DU CNSMD LYON & EMMANUEL FRANÇOIS, dir. Philippe Bernold Gounod, Françaix, Martin Musée des Beaux-Arts à 18h30. Gratuit Salle Varèse à 20h. Gratuit MUSIQUE DE CHAMBRE, Conservatoire de Lyon Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit ENSEMBLE CÉLADON, dir. Paulin Bündgen Église ND du Rosaire St-Fons à 20h30. 13€ - 10€, 04 78 67 68 29 ALINE ZYLBERJCH Centre Culturel de Rencontre d’Ambronay à 19h. Gratuit, 04 74 38 7400 SAMEDI 22 MARS ENSEMBLE DE RELECTURE ET CRÉATION, dir. Carlos Molina + KARL NINERAIILES Mozart Le Galet Espace Culturel à 20h30. 25€ - 12€ ENSEMBLE VOCAL DE LYON, dir. Gut Cornut Temple des Terreaux Lyon 1er à 18h. 18€, 06 30 36 23 33 DIMANCHE 23 MARS VINCENT WARNIER - Hændel, Bach, Couperin… Auditorium de Lyon à 16h. 16€ - 8€ MARDI 25 MARS ORCHESTRE PHILHARMONIA DE LONDRES, dir. Esa-Pekka Salonen - Moussorgski, Chostakovitch Auditorium de Lyon à 20h. 56€ - 13€ SAMEDI 15 MARS ONL / CHŒURS ET SOLISTES DE LYON-BERNARD TÉTU CHŒUR BRITTEN / CHŒUR ÉOLE / CHŒUR ARPÈGE / CHŒUR VOCALISE / CHŒUR POLYPHÈME / CHŒUR ULTREÏA / MAÎTRISE DU CRR DE LYON, dir. Yutaka Sado Carl Orff Auditorium de Lyon à 18h. 56€ - 13€ DIMANCHE 16 MARS ORCHESTRE ET CHŒURS DE L’OPÉRA DE LYON & JEAN-PHILIPPE COCHENET, dir. Kazushi Ono Britten, Ravel Lyon à 16h. 50€ - 10€ ONL / CHŒURS ET SOLISTES DE LYON-BERNARD TÉTU CHŒUR BRITTEN / CHŒUR ÉOLE / CHŒUR ARPÈGE / CHŒUR VOCALISE / CHŒUR POLYPHÈME / CHŒUR ULTREÏA / MAÎTRISE DU CRR DE LYON, dir. Yutaka Sado Carl Orff Auditorium de Lyon à 16h. 56€ - 13€ MARDI 18 MARS DAVID CASSAN / HINAOKAWA Amphithéâtre-Darasse à 20h. Gratuit ENSEMBLE CAPELLA SANCTAE CRUCIS, dir. Tiago Simas Freire Amphithéâtre Uni-Lyon II Lyon 7e à 18h. Gratuit JEANNE MAISONHAUTE Bach Karavan Théâtre à 20h. 10€, 2J/24€ MERCREDI 19 MARS SOIRÉE DÉCOUVERTE JEUNES CHAMBRISTES DU CNSMD LYON Salle Rameau à 20h. 35€ - 18€, 04 78 38 0909 MUSIQUE DE CHAMBRE, Conservatoire de Lyon Amphithéâtre Opéra de Lyon à 12h30. Gratuit JEUDI 20 MARS BACH COLLEGIUM JAPAN, dir. Masaaki Suzuki Bach Chapelle de la Trinité à 20h. 95€ - 40€ RACHA ARODAKY / ÉRIC ASTOUL / ANTOINE DE GROLÉE Bach, Hændel, Schubert, Chopin… Amphithéâtre Opéra de Lyon à 20h30. Prix libre

JEUDI 27 MARS MUSIQUE DE CHAMBRE, CNSMD Lyon Théâtre Kantor ENS Lyon 7e à 18h. Gratuit VENDREDI 28 MARS ADAM LALOUM Schubert Salle Rameau à 20h30. 37€ - 5€, 04 78 47 8756 JÉRÔME KUS / FLORIAN CAROUBI Salle Varèse à 18h et 20h. Gratuit RAFAL BLECHACZ Mozart, Beethoven, Chopin Auditorium de Lyon à 20h. 46€ - 8€ SAMEDI 29 MARS JARDIN DE LA CHAPELLE OPUS 6 Chapelle de la Trinité à 14h30. Gratuit sur réserv. ORCHESTRE SYMPHONIQUE LYON / VILLEURBANNE, dir. Laurent Pillot Hommage à John Barry Radiant-Bellevue à 20h30. 32€ - 20€

FESTIVALS CLASSIQUE BIENNALE MUSIQUES EN SCÈNE 2014 20 lieux Lyon & environs + Villefranche, Bourg-en-Bresse, etc. - 04 72 07 43 18. www.bmes-lyon.fr 60 rdvs, 600 artistes, 50 compositeurs. Concerts, opéras, danse, films, expos & installations + Journée Cumulus (29/03 de 11h à 22h) Invité 2014 : Heiner Goebbels / Thème : Le Cloud 5 au 29 mars. 35€ à gratuit Les Subsistances - 04 78 39 10 02 ENSEMBLE ORCHESTRAL CONTEMPORAIN 7 mars à 20h. 10€ - 8€ ENSEMBLE MOSAÏK BERLIN / ENSEMBLE CHAMPDACTION ANVERS 8 mars à 20h. 10€ - 8€ FANTAISIES, CNSMD de Lyon Purcell, Hersant, Giner... 12 mars à 20h. Gratuit Les Célestins 04 72 77 40 00 CHANTS DES GUERRES QUE J’AI VUES, Ensemble Orchestral Contemporain, dir. Pierre-André Valade Heiner Goebbels 11 au 15 mars à 20h. 35€ - 9€ Auditorium de Lyon - 04 78 95 95 95 ONL & CAROLIN WIDMANN, dir. Jonathan Stockhammer Goebbels, Saariaho… 20 mars à 20h. 16€ - 8€ ONL / ANNE GASTINEL & INVITÉS, dir. Eivind Gullberg Jensen Debussy, Takemitsu 27 mars à 20h. 36€ - 8€ Musée des Moulages KASPER T. TOEPLITZ / HÉLÈNE BRESCHAND 26 mars à 20h. 10€ ENSEMBLE OP.CIT, dir. Guillaume Bourgogne 28 mars à 20h. 10€ Théâtre de la Croix-Rousse - 04 72 07 49 49 ORCHESTRE DU CNSMD DE LYON & LAURA MIKOLA, dir. Pascal Rophé + CONCERT DE TÉLÉPHONES PORTABLES Goebbels, Harvey, Adès, Sighicelli 29 mars à 20h. 10€ ENSATT THREADS, Ruben Reniers / Annapaola Leso 15 mars à 20h. 10€ ANNE GASTINEL & CHŒUR BRITTEN, dir. Nicole Corti 19 mars à 20h. 20€ - 12€ Musées Gadagne CAMILLE HOITENGA / MARGARET LANCASTER 29 mars à 17h. Gratuit sur réserv.

20 / MARS 2014 / N°201 /

TNP, Villeurbanne - 04 78 03 30 00 I WENT TO THE HOUSE BUT DID NOT ENTER, Hilliard Ensemble Conception, MS : Heiner Goebbels 6 au 8 mars à 20h. 24€ - 8€ STIFTERS DINGE - Conception, MS : Heiner Goebbels 13 au 15 mars à 20h. 24€ - 8€ Théâtre de la Renaissance - 04 72 39 74 91 STEVE FIVE (KING DIFFERENT) de Fabrice Melquiot, Orchestre de l’Opéra de Lyon / Chanteurs du Studio de l’Opéra / Oxmo Puccino & Michael Slattery, dir. Philip Forget Conception, MS : Roland Auzet 14 au 18 mars à 20h. 30€ - 15€ + Lecture-rencontre FABRICE MELQUIOT Libraire Passages, 10 mars à 19h30 MAX BLACK, André Wilms Conception, MS : Heiner Goebbels 21 et 22 mars à 20h. 20€ - 8€ Théâtre de Vienne - 04 74 85 00 05 CHANTS DES SPHÈRES de Machaut, Ensemble Musica Nova, dir. Lucien Kandel 28 mars à 20h30. 20€ - 10€ Théâtre de Villefranche - 04 74 68 02 89 CHANTS DES SPHÈRES de Machaut, Ensemble Musica Nova, dir. Lucien Candel 21 mars à 20h30. 24€ - 15€

OPÉRA SPECTACLES MUSICAUX OPÉRA DE LYON Pl. de la Comédie - Lyon 1er - 04 69 85 5454 LE COMTE ORY de Rossini, Orchestre et Chœurs de l’Opéra de Lyon, dir. Stefano Montanari MS : Laurent Pelly Jusqu’au 5 mars à 20h, di. à 16h. 94€ - 10€ CÉLESTINS, THÉÂTRE DE LYON 4, rue Charles Dullin - Lyon 2e - 04 72 77 4000 SCÉNOGRAPHIES D’EDWARD HOPPER de Claude Esteban, Paris Mozart Orchestra, dir. Claire Gibault et Claudia Stavisky 24 mars à 20h. 18€ - 5€ THÉÂTRE DES MARRONNIERS 7, rue des Marronniers - Lyon 2e - 04 78 37 98 17 LA PROVINCE DES ROIS IMMOLÉS [OU LA LÉGENDE DE LA DESTRUCTION DE KESH], Cie Café-Crème & Louis Soret MS : Sam Cannarozzi 12 au 24 mars à 20h30, di. à 17h, lu. à 19h. 15€- 8€ AUDITORIUM DE LYON 149, rue Garibaldi - Lyon 3e - 04 78 95 95 95 TROIS CONTES d’après Perrault et Ravel, Percussions Claviers de Lyon 1er mars à 15h. 15€ - 3€ HALLE TONY GARNIER 20, pl. Antonin Perrin - Lyon 7e ROBIN DES BOIS « NE RENONCEZ JAMAIS » MS : Michel Laprise 26 au 30 mars à 20h30, sa. à 15h30 et 21h, di. à 14h. 80€ à 35€ LE KARAVAN THÉÂTRE 50, rue de la République - Chassieu - 04 78 90 88 21 PETITE SUITE CHROMATIQUE, Jeanne Maisonhaute 18 mars à 19h. 5€ THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE 7, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 91 MOMO de Leigh Sauerwein / Dusapin MS : André Wilms 28 mars à 19h. 20€ - 8€ L’ÉPICERIE MODERNE Pl. René Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70 T’AS VU C’QUE T’ÉCOUTES ?!, Sapritch 26 mars à 14h30. 10€ - 5€ THÉÂTRE DE VILLEFRANCHE Pl. de la Sous-Préfecture - Villefranche 04 74 68 02 89 CROQUEFER ET TULIPATAN d’après Offenbach, Les Brigands, dir. Christophe Grapperon MS : Jean-Philippe Salério 19 mars à 19h30. 32€ - 21€ MÂCON SCÈNE NATIONALE 1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99 EMMA LA CLOWN ET SON ORCHESTRE 8 mars à 20h30. 24€ - 14€ + Emma la clown et moi de Dominique Tieri (docu, 2011) - 8 et 25 mars à 19h 80 000 000 DE VUES, Nathalie Negro / Alexandros Markéas / Eli Commins 28 mars à 20h30. 24€ - 14€ ZÉNITH SAINT-ÉTIENNE Rue Scheurer Kestner - St-Étienne MICHAEL GREGORIO EN CONCERTS 26 mars à 20h30. 45€ - 40€ THÉÂTRE DES PÉNITENTS Pl. des Pénitents - Montbrison - 04 77 96 39 16 Jazz à Montbrison / A Vaulx Jazz : LA ESCUCHA INTERIOR Mus : Julien Lallier / Chor : Karine Gonzales 28 mars à 20h30. 20€ - 17€

L'ARC, SCÈNE NATIONALE LE CREUSOT Esplanade François Mitterrand - Le Creusot 03 85 55 13 11 OBSTINÉS, Cie E.V.E.R. Conception : Camille Rocailleux 20 mars à 20h30. 20€ - 15€ MOULIN DE BRAINANS Lieu-dit le Moulin- Brainans - 03 84 37 50 40 PATRICE KALLA « Conte & Soul » 28 mars à 20h. 4€ DÔME THEÂTRE 135, pl. de l’Europe - Albertville - 04 79 10 44 80 KIOSK, Odyssée Ensemble & Cie MS : Bruno Fontaine / Mus : JP Vanbeselaere 1er mars à 20h30. 25€ - 16€

HUMOUR COMÉDIE KRASPEK MYZIK 20, Mtée St-Sébastien - Lyon 1er - 04 69 60 49 29 CIE SCHMÜRZ (théâtre impro) 22 mars à 20h30. Gratuit SALLE RAMEAU 29, rue de la Martinière - Lyon 1er BEST OF, Gustave Parking - 15 mars à 20h30. 22€ BOURSE DU TRAVAIL 205, Pl. Guichard - Lyon 3e 8e MONDIAL DE L’IMPRO, Et Cie & invités (Québec, Suisse, Belgique) 13 et 14 mars à 20h30. 22€, 2J/32,5€ ÉPISODE 4, SELLIG 15 mars à 20h30. 28€ JE (RE)PAPOTE AVEC VOUS, Mimie Mathy 25 et 26 mars à 20h. 50€ à 39€ SANS TAMBOUR… , Gad Elmaleh 27 au 29 mars à 20h30. 62€ à 54€ AGEND’ARTS 4, rue Belfort - Lyon 4e - 0951 62 58 77 ON Y VA, Gérard Dubuis 1er et 2 mars à 20h, di. à 18h. 9€ - 4€ MAMZELLE AMANDINE 8 et 9 mars à 20h, di. à 18h. 9€ - 4€ MARTINE BILLOT 15 et 16 mars à 20h, di. à 18h. 9€ - 4€ ESPACE GERSON 1, pl. Gerson - Lyon 5e - 04 78 27 96 99 DÉCOUVERTE JEUNES TALENTS Lu. à 20h30. 5€ BAZAR, Et Compagnie Ma. à 20h30. 15€ - 5€ APÉRO THÉRAPIE de Dominic Palandri Jusqu’au 14 mars à 20h30, sa. à 19h et 21h. 15€ - 11€ CÉDRIC CHARTIER 19 au 29 mars à à 20h30, sa. à 19h et 21h. 15€ - 11€ THÉÂTRE DU GAI SAVOIR 94, rue des Charmettes - Lyon 6e - 04 78 24 34 31 JUMBLE CRAFT, Cie Le Cri du Chameau 7 et 21 mars à 20h30. 12€ - 9€ PORTRAIT CHINOIS, Cie Le Cri du Chameau 22 mars à 20h30. 12€ - 9€ TRANSBORDEUR 3, bd. Stalingrad - Villeurbanne - 04 78 93 08 33 MATCH D’IMPRO. LYON vs SUISSE avec La LILY 16 mars à 16h. 22€ - 18€ LEVEZ-VOUS, Fabrice Eboué 27 mars à 20h. 31€ ESPACE BAUDELAIRE 83, av. de l’Europe - Rillieux-la-Pape 04 37 85 01 50 CRISE DE FOI, Sophia Aram Espace 140, 291 rue d’Athènes, 29 mars à 20h30. 20€ - 12€ LE SÉMAPHORE, THÉÂTRE D’IRIGNY Centre Culturel Champvillard - Rue de Boutan Irigny - 04 72 30 47 90 DEMAISON S’ÉVADE, François Xavier Demaison 20 et 21 mars à 20h30. 28€ - 14€ SALLE DE L’ISLE Av. du Bourg -L' Isle d’Abeau - 04 74 80 71 85 LE COMTE DE BOUDERBALA 25 mars à 20h30. 21€ - 15€ CAVE À MUSIQUE 119, rue Boullay - Mâcon - 03 85 21 96 69 LES AIGUISÉS, Cie CéTACé 14 mars à 20h. 12€ - 8€ MÂCON SCÈNE NATIONALE 1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99 LA CONFÉRENCE, Emma La Clown / Catherine Dolto 25 mars à 20h30. 24€ - 14€ + Emma la clown et moi de Dominique Tieri (docu,2011) - 8 et 25 mars à 19h ZENITH SAINT-ÉTIENNE Rue Scheurer Kestner - St-Étienne LE COMTE DE BOUDERBALA 22 mars à 20h30. 35€

SPECTACLES TRANSDISCIPLINAIRES PERFORMANCES LE LAVOIR PUBLIC 4, imp. Flesselles - Lyon 1er - 09 50 85 76 13 ENSEMBLE, Pablo Cortès, Roberto Caviedes et Benjamin Gibert 25 mars à 20h. 10€ - 8€ LES SUBSISTANCES 8 bis, quai St-Vincent - Lyon 1er - 04 78 39 10 02 15e WEEK_END DE CRÉATION « ÇA VA ? » « 10 ans du bonheur ! » 4J de création pour tous. Cirque, danse, théâtre, musique. Performances, formes courtes, installations, pique-nique géant, workshops, leçons autour du bonheur etc. 27 au 30 mars. 8€, pass/24€ CÔUTE QUE COÛTE, Brigitte Seth & Roser Montiló Guberna + ARAUCARIAS, Romina Paul / Collectif Bonheur 27 au 30 mars, je. ve. à 19h30, sa. à 18h, di. à 17h45 ALAN SMITHEE DIRECTED THIS PLAY, Big Dance Theater 27 au 30 mars, je. ve. à 21h45, sa. à 17h45, di. à 16h15 L’HOMME DE BOUE, Nathan Israël & La Scabreuse 27 au 30 mars, je. ve. à 21h30, sa. à 21h, di. à 16h LA CONFÉRENCE SUR LA JUBILATION, Camille Boitel & Cie L’Immédiat 30 mars à 15h30 LE CABARET CALAMITEUX, Camille Boitel & Cie L’Immédiat 27 au 30 mars, je. ve. à 19h15, sa. à 20h, di. à 19h30 MISS DOLLY, Marcel Et Ses Drôles de Femmes 29 et 30 mars, sa. à 15h, di. à 17h45 DUELLE, Cie Corlao 29 et 30 mars, sa. à 16h30, di. à 15h30 + JÖRG MÜLLER (Noustube#7) / GILLES PASTOR (Lily, coq à boches) / MARIE VIALLE (Triomphe du Temps) / STEVEN COHEN (Chandelier) / ALAIN BUFFARD (Eat) etc. C.C.O. 39, rue Courteline - Villeurbanne - 04 78 68 09 44. www.theatrealites.org Festival Théât’Réalités 2014 Autour du Rapport Homme/Nature Balade poétique à Miribel-Jonage - 15 mars RDV Citoyen « Ça chauffe ! » - 18 mars à 19h Balade urbaine avec CIE ENTRE CHIEN ET LOUP & Fabrice Jünger + SOIRÉE « Ça chauffe ! » avec CIE LE CORRIDOR &TNP - 22 mars TOÏ TOÏ LE ZINC 17/19, rue Marcel Dutertre - Villeurbanne 04 37 48 90 15 PAPYPRINCESS ET AUTRES-SANS-DOUTES, Semelle de Vent & Lily Kamikaz 5 mars à 20h30. Prix libre ET TOI, TU CHERCHES ?, Cie Chtinguelah & Duo Pingos Da Chuva 12 mars à 20h30. Prix libre THÉÂTRE THÉO ARGENCE Pl. Ferdinand Buisson - St-Priest - 04 78 20 02 50 Les Transversales#4 21 au 28 mars. 18€ à gratuit « Enraciné(e)s / Déraciné(e)s » ON EN CROIRAIT PAS SES YEUX ! de Sébastien Joanniez, Cie Arnica MS : Émilie Flacher + Soirée anticipation : LA FRANCE-ALGÉRIE DE DEMAIN 21 mars à 18h30. Gratuit INVISIBLES Texte & - MS : Nasser Djemaï 21 mars à 20h30


agenda CARINA SALVADO Château de St-Priest à 19h30 CAHIER D’HISTOIRES#3, Cie La Fédération MS : Philippe Delaigue Textes : Julien Mabiala-Bissila, Gutav akakpo, Papa Diouf, José Plyha 25 mars en journée AU PLUS PRÈS DU MONDE, Cie 47.49 Chor : François Veyrunes 25 mars à 20h30 LES TRIBULATIONS D’UNE ÉTRANGÈRE D’ORIGINE d'Élisabeth Mazev, Cie Les Intempestifs MS : François Berreur 28 mars à 20h30 LA PREMIATA SOUND SYSTEM, Les Barbarins Fourchus 28 mars à 22h + Impromptus Dansés - 25 mars à 18h30 + Impromptus Théâtraux - 28 mars à 18h30 RAMDAM 16, ch. des Santons - Ste Foy-lès-Lyon 04 78 59 62 62 UTOPIA OF THE PRESENT - VARIATIONS, Oded Littman + COLLECTIF BEN RETOUR 28 mars à 19h30. 5€ à gratuit ESPACE DES ARTS 5 bis, av. Nicéphore Niepce - Chalon/Saône 03 85 42 52 12 Le Rendez-vous des Piccolis 10 au 21 mars. 9€ à 4,5€ + Théâtre Piccolo + Auditorium ET SI J’ÉTAIS MOI, Act2 - Cie Catherine Dreyfus 11/03 ORIPEAUX, L’Atelier Bonnetaille / Charlotte Pareja - 11-12/03 LA BELLE ESCAMPETTE, Claire Monot / Anaïs Pin 12-13/03 LA PEUR DU LOUP, Cie Nathalie Pernette - 12/03 SUPER (HAMLET), La Cordonnerie - 14/03 NOMADES SI J’VEUX !, Bouffou Théâtre à la Coque - 12-13+19-20/03

ARTS DU CIRQUE CLOWNS SOUS CHAPITEAU Av. Pierre Mendès France (en face du Complexe Sportif) - St-Priest - 04 72 04 81 18 EMMÈNE-MOI, Cirque Pagnozoo MS : Clair Arthur 11 au 16 mars, ma. sa. à 20h, me. ve. à 15h et 20h, di. à 17h. 14€ - 10€ THÉÂTRE JEAN MARAIS 53, rue Carnot - St-Fons - 04 78 67 68 29 PSS PSS, Baccalà Clown MS : Louis Spagna 28 mars à 20h30. 13€ - 6€ LA MOUCHE, THÉÂTRE SAINT- GENIS-LAVAL 8, rue des Écoles - St-Genis-Laval - 04 78 86 82 28 PSS PSS, Baccalà Clown MS : Louis Spagna 26 mars à 19h30. 16€ - 9€ MÂCON SCÈNE NATIONALE 1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99 HORIZONTALE / VERTICALE Conception : Claire Ruffin / Mélissa Von Vepy 18 mars à 20h30. 24€ - 14€

THÉÂTRE MARRIONNETTES ESPACE 44 44, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 78 39 79 71 TITUS ANDRONICUS de Shakespeare, La Grenade / Grain Théâtral MS : Thibault Duperron-Seillac Jusqu’au 2 mars à 20h30, di. à 16h. 15€ - 10€ MME MARGUERITE de Roberto Athayde, Cie Anca Théâtre 4 au 8 mars à 20h30, di. à 16h. 15€ - 10€ LE PROCÈS DU LOUP, Cie Anca Théâtre 4 au 9 mars à 14h30, sa. di. à 16h. 10€ - 8€ MON MEC EST PARTI AVEC UNE POUPÉE Textes & MS : Sandrine Bauer 20 au 30 mars à 20h30, di. à 16h. 15€ - 10€ LE LAVOIR PUBLIC 4, imp. Flesselles - Lyon 1er - 09 50 85 76 13 LONDRES NORD d’après Will Self MS : Fanny Chiressi 19 au 21 mars à 20h. 8€ DANS LA VILLE BASSE… d’après Pessoa, Stéphane Bernard et Jean-Louis Delorme 31 mars au 2 av à 20h. 10€ - 8€ LES CLOCHARDS CÉLESTES 51, rue des Tables Claudiennes - Lyon 1er 04 78 28 34 43 L’AMANT de Harold Pinter, Cie Ostinato MS : Olivier Maurin 25 mars au 5 av à 20h, di. à 17h et lu. à 19h. 15€ - 8€

THÉÂTRE INSTANT T 35, rue Imbert Colomès - Lyon 1er - 04 78 39 45 83 ARRÊT DE JEU de Claude Monteil MS : Laurent Charpentier 20 au 29 mars à 20h30. 11€ CÉLESTINS, THÉÂTRE DE LYON 4, rue Charles Dullin - Lyon 2e - 04 72 77 40 00 COSMOS. UN JOUR JE VOUS RACONTERAI UNE AUTRE AVENTURE EXTRAORDINAIRE d’après Gombrovicz, Cie Haut et Court MS : Joris Mathieu Jusqu’au 1er mars à 20h. 35€ - 9€ SAVOIR-VIVRE de Pierre Desproges MS : Michel Didym, Catherine Matisse 18 au 28 mars à 20h30, di. à 16h30. 21€ - 12€ LES REVENANTS d’après Henrik Ibsen MS : Thomas Ostermeier 18 au 22 mars à 20h. 35€ - 9€ AGEND’ARTS 4, rue Belfort - Lyon 4e - 09 51 62 58 77 LA MARÉE NE RIGOLE PLUS !, Cie du Coq à l’Âne 11 au 14 mars à 17h. 9€ - 4€ CIE LES UNS LES AUTRES 20 et 21 mars à 20h. 9€ - 4€ LES AVENTURES DE JEAN FOUTRE LA BITE d’après Aragon, Jean-Marc Avocat 27 au 30 mars à 20h, di. à 18h. 9€ - 4€

THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE Pl. Joannès Ambre - Lyon 4e - 04 72 07 49 49 LA BONNE ÂME DU SE-TCHOUAN de Brecht MS : Jean Bellorini Jusqu’au 2 mars à 20h, sa. à 19h30, di. à 15h. 30€ - 5€ UNE FAILLE : HAUT, BAS, FRAGILE [Saison 1, 8 Épisodes] de Sophie Mauer MS : Mathieu Bauer 18 au 22 mars à 19h, sa. à 16h. 26€ - 5€ MAISON DES PASSAGES 44, rue St-Georges - Lyon 5e - 06 95 00 49 98 LA KABYLIE CONTÉE, Nadia Larbiouene Di. à 15h jusqu’au 27 av, di. à 15h. 10€ - 7€ NOVECENTO PIANISTE d’Alessandro Baricco, Cie Novecento 8 mars à 20h30. 10€ OÚ ON VA PAPA ? de Jean-Louis Fournier, Cie Novecento - MS : Franck Adrien 8 mars à 17h. 10€ MUSÉES GADAGNE 1, pl. du Petit Collège - Lyon 5e - 04 37 23 60 46 BOUH !, Cie Les Voisins MS : Paul Olbrich & Éva Noell 13 et 14 mars à 16h15. 10€ - 8€ THÉÂTRE DU POINT DU JOUR 7, rue des Aqueducs - Lyon 5e - 04 72 38 72 50 THÉÂTRE PERMANENT - MS : Gwenael Morin ma. au sa. à 20h. 5€ OTHELLO de Skakespeare - Jusqu’au 8 mars LEAR de Shakespeare - 8 au 28 mars L’ÉLYSÉE 14, rue Basse Combalot - Lyon 7e - 04 78 58 88 25 MASSACRE À PARIS de Christopher Marlowe, Cie Le Menteur Volontaire & Conservatoire de Lyon MS : Laurent Brethome 10 au 15 mars à 19h30. 12€ - 10€ LE MARCHAND DE VENISE d’après Shakespeare, Le Monstrueux Théâtre Bam MS : Yann Ducruet 20 au 29 mars à 19h30. 12€ - 10€ ACTE 2 THÉÂTRE 32, quai Arloing - Lyon 9e - 04 78 83 21 71 PETITS CRIMES CONJUGAUX d’Éric Emmanuel Schmitt, La Cie du Vers Sot MS : Karine Dufaut 6 au 9 mars à 20h, di. à 17h. 15€ - 13€ MOLIÈRE … FOREVER, Cie Théâtre Volodia MS : Gérard Guipont 20 au 22 mars à 20h, di. à 18h. 15€ - 13€ TNG 23, rue de Bourgogne - Lyon 9e - 04 72 53 15 15 QUAND ON PARLE DU LOUP…, Théâtre Nouvelle Génération / CDN Lyon MS : Nino D’Introna 15 au 22 mars à 20h, di. à 16h, ma. à 19h30. 17€ - 9€

EL CID ! d’après Corneille, Agence de Voyages Imaginaires-Cie Philippe Car MS : Philippe Car 26 et 29 mars à 20h, me. à 19h30. 17€ - 9€ THÉÂTRE ASTRÉE Campus de la Doua - 6, av. G. Berger Villeurbanne - 04 72 44 79 45 BULLES… OU À QUOI JE PENSE ET DANS QUEL SENS …, Nième Cie Conception, MS : Claire Truche / Christophe Mirabel 17 au 20 mars à 20h30, me. je. à 19h30. 12€ - 6€ THÉÂTRE DE L’IRIS 331, av. de Préssensé - Villeurbanne - 04 78 68 86 49 TARTUFFE de Molière - MS : Philippe Clément Espace Tonkin, 25 au 29 mars à 20h. 17€ - 6€ TNP 8, pl. Lazare-Goujon - Villeurbanne - 04 78 03 30 00 BRITANNICUS de Racine MS : Jean-Louis Martinelli Jusqu’au 2 mars à 20h, di. à 16h. 24€ - 8€ LES GENS d’Edward Bond, Théâtre des Nuages de Neige MS : Alain Françon Jusqu’au 8 mars à 20h, di. à 16h. 24€ - 8€ CENDRILLON, Cie Louis Brouillard Texte & MS : Joël Pommerat 13 au 22 mars à 20h, di. à 16h. 24€ - 8€ LAMBEAUX d’après Charles Juliet, Les Trois-Huit + Rencontre-débat avec Charles Juliet MS : Sylvie Mongin-Algan 19 au 22 mars à 19h30. 24€ - 8€ MON CŒUR PAREIL À UNE FLAMME RENVERSÉE d’Apollinaire par Clément Morinière 24 et 31 mars, 7 av à 19h. 11€ - 8€ UN GRAND SINGE À L’ACADÉMIE d’après Franz Kafka MS : Jade Duviquet 25 au 29 mars à 20h. 24€ - 8€ LE TOBOGGAN 14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 14 HOLD ON, Le Laabo MS : Anne Astolfe 20 mars à 20h30. 17€ - 9€ ESPACE BAUDELAIRE 83, av. de l’Europe - Rillieux-la-Pape 04 37 85 01 50 VOYAGE SUR Pl. d’Alain Reynaud, Les Nouveaux Nez & Cie MS : Alain Simon 20 mars à 20h30. 15€ - 8€ LE POLARIS Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55 LA NUIT, LA FOLLE NUIT DES POÈTES (Lectures, expo, concert…) L’ÉTOURDISSEMENT de Joël Egloff, Cie Sens Inversé LA TENTATION D’EXISTER d’après Christophe Tarkos et K. Mazzu, Christian Mazzuchini CONCERTO POUR DEUX CLOWNS, Les Rois Vagabonds SLASH/GORDON Textes : Claire Rengade, Sylvain Levey, Marie DIlasser etc. + JEAN-PAUL DETRÉ 22 mars à 18h30. 18€ - 11€ (+12€ dîner) ESPACE JEAN POPEREN 135, rue de la République - Meyzieu 04 72 45 18 51 EVA PERÓN [UNE ROBE DE PRÉSIDENTE SINON RIEN] de Copi, Cie Les Désaxés Théâtre MS : Lionel Armand 28 et 29 mars à 20h30. 16€ - 13€ ESPACE ALBERT CAMUS 1, rue Maryse Bastié - Bron - 04 72 14 63 40 DANS LE VENT DES MOTS, Cie Graine de Malice 26 mars à 10h, 14h30 et 1-h. 8€ - 5€ DE PEIGNE ET DE MISÈRE, Fred Pellerin 26 mars à 20h30. 18€ - 12€ JACK JACK - MJC BRON Place Gaillard Romanet - Bron - 04 78 26 87 25 Théâtre d’improvisation Détente Public fête ses 5 ans ! 29 mars 19h. 8€ - 6€ THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE 7, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 91 INCENDIES de Daniil Harms MS : François Sarhan 26 mars à 20h. 20€ - 8€ MAISON DU PEUPLE 4, pl. Jean Jaurès - Pierre Bénite - 04 78 86 62 90 LES FIGUES SE CUEILLENT LE MATIN, Cécile Marocco MS : Élisabeth Diamantidis 7 mars à 19h30. 14€ - 12€ THÉÂTRE DE L’ATRIUM 35, av. du 8 Mai - Tassin - 04 78 34 70 07 LYS MARTAGON de Sylvain Levey, Les Veilleurs MS : Émilie Le Roux 18 mars à 14h30. 15€ - 8€ ICI UN HOMME, Théâtre Détours & Simon Grangeat MS : Catherine Perrocheau 20 mars à 20h30. 15€ - 8€

L’AQUEDUC 1, ch. de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03 CYRANO PROJECT d’après Edmond Rostand, Jérôme Sauvion 21 mars à 20h30. 16€ - 12€ THÉÂTRE DE VILLEFRANCHE Pl. de la Sous-Préfecture - Villefranche 04 74 68 02 89 HÄNSEL ET GRETEL d’après Les Frères Grimm, La Cordonnerie Conception, MS : Métilde Wéyergans et Samuel Hercule 29 mars à 15h. 14,5€ - 10,5€ THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE 11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00 DOM JUAN OU LE FESTIN DE PIERRE d’après Molière, Plateforme Locus Solus MS : Thierry Bordereau 25 au 27 mars à 20h30, me. à 19h, je. à 14h. 24€ - 10€ MÂCON SCÈNE NATIONALE 1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99 LA FAUSSE SUIVANTE de Marivaux MS : Nadia Vonderheyden 21 mars à 20h30. 24€ - 14€ ESPACE DES ARTS 5 bis, av. Nicéphore Niepce - Chalon/Saône 03 85 42 52 12 MORT D’UN COMMIS VOYAGEUR d’Arthur Miller MS : Claudia Stavisky 20 et 21 mars à 20h. 23€ - 9€ L'ARC, SCÈNE NATIONALE LE CREUSOT Esplanade François Mitterrand - Le Creusot 03 85 55 13 11 UN JOUR JE VOUS RACONTERAI UNE AUTRE AVENTURE EXTARORDINAIRE… COSMOS d’après Gombrovocz, Cie Haut et Court MS : Joris Mathieu 12 mars à 20h30. 20€ - 15€ TOURS ET DÉTOURS - MS : Émilie Valantin 13 mars à 19h30. 10€ - 8€ EN TRAVAUX, Le Préau - CDN de Basse-Normandie-Vire Texte & MS : Pauline Sales 25 mars à 20h30. 20€ - 15€ THÉÂTRE JEAN VILAR 12, rue de la République - Bourgoin-Jallieu 04 74 28 05 73 SAINTE DANS L’INCENDIE, Théâtre de l’Incendie Texte & MS : Laurent Fréchuret LIEU SURPRISE, 25 au 27 mars à 20h30, ma. à 14h30. 16€ - 8€ THÉÂTRE DU VELLEIN Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85 TRILOGIE LA FABRIQUE IMAGINAIRE Texte, conception & MS : Ève Bonfanti, Yves Hunstad 17 au 21 mars à 20h30. 18€ - 12€ LA TRAGÉDIE COMIQUE - 17 mars DU VENT… DES FANTÔMES - 19 et 20 mars AU BORD DE L’EAU - 21 mars LES SAISONS DE ROSEMARIE de Dominique Richard, Cie Les Passeurs MS : Lucile Jourdan 26 mars à 18h30. 8€ - 6€

THÉÂTRE DE VIENNE 4, rue Chantelouve - Vienne - 04 74 85 00 05 ARCHIPELS de Samuel Gallet, Cie AnteprimA MS : Antonella Amirante 21 et 22 mars à 19h30. 9€ - 5€ LA COMÉDIE DE VALENCE Pl. Charles Huguenel - Valence - 04 75 78 41 70 CENDRILLON Texte & MS : Joël Pommerat 27 au 29 mars à 18h. 21€ - 2€ + Projection à Lux Scène Nationale. PINOCCHIO (10) + LA VIEILLE ET LA BÊTE (11) de Florent Trochel - 26 mars à 18h LA FABRIQUE / LA COMÉDIE 78, av. Maurice-Faure - Valence - 04 75 78 41 70 TUPP’ de Nasser Djemaï, Cie des Lumas MS : Angélique Clairand 18 au 22 mars à 20h. 12€ - 8€ + Comédie Itinérante, 26 mars au 24 av à 20h. 12€ - 2€ CENTRE CULTUREL LE SOU 19, rue Romain Rolland - La Talaudière 04 77 53 03 37 ZAZIE ET MAX, Cie 36/37 26 mars à 15h. 5€ ESPACE CUTUREL LA BUIRE Pl. Joseph Lanet - L’Horme - 04 77 22 12 09 LE SIGNAL DU PROMENEUR, Raoul Collectif 2 mars à 20h30. 12€- 5€

/ MARS 2014 / N°201 / 21


agenda

Cie Café Crème / Sam Cannarozzi / Louis Soret

12 au 24 avril 2014 Réservations 04 78 37 98 17

Théâtre des Marronniers www.theatre-des-marronniers.com

LECTURES RENCONTRES CONFÉRENCES 16E PRINTEMPS DES POÈTES Lyon & agglo. Thème : « Au cœur des Arts » Performances musicales, vidéo, numériques, lectures, cabaret poétique etc. 8 au 15 mars PAOLA PIGANI / MICKAEL GLÜCK / CHARLES JULIET / HAKIM BAH / JAQUES REDA etc. DANSEZ LE POÈME, Paul Éluard/José Montalvo Pl. de la Croix-Rousse, 9 mars à 11h AMPHITHÉÂTRE DE L’OPÉRA Pl. de la Comédie - Lyon 1er - 04 69 85 5454 COMMENT VA LE MONDE AVEC TOI ? Carte blanche à LAURE MORALI & TITI ROBIN avec MICHEL VÉZINA 15 mars à 20h30. 8€ - 5€ LE LAVOIR PUBLIC 4, imp. Flesselles - Lyon 1er - 0950 85 7613 Les Lectroniques#4 : Le rendez-vous de la Poésie numérique - 12 au 14 mars SANS FAUST, Terence Meunier et Julien Bal 12/03 à 20h Jacques Donguy + Pierre Gonzales iz Ner 13/03 à 20h Cécile Portier + Pascale Barret 14/03 à 20h

Identité / Identités. Autour de la littérature de Berta Maré, Maalouf et Leïla Sebbar (Colloque) - 28 mars DANS LA VILLE BASSE… d’après Pessoa, Stéphane Bernard et Jean-Louis Delorme 31 mars au 2 av à 20h. 10€ - 8€ LES SUBSISTANCES 8 bis, quai St-Vincent - Lyon 1er - 04 78 39 10 02 L’ÉCRITURE CONTEMPORAINE POUR LA VIOLE DE GAMBE 12 mars à 18h. Gratuit AUDITORIUM DE LYON 149, rue Garibaldi - Lyon 3e - 04 78 95 95 95 Du Trocadéro à l’Auditorium, histoire d’un orgue. Rôle et avenir des orgues de salle 22 mars 10h/17h. Gratuit THÉÂTRE DES MARRONNIERS 7, rue des Marronniers - Lyon 2e - 04 78 37 98 17 Les Apéritives [Alison Cosson, Perrine Gérard, Marilyn Mattei, Pauline Noblecourt, Samuel Pivot, Guillaume Poix] M. en voix : Dominique Laidet 25 mars à 18h30. Gratuit sur réserv. AGEND’ARTS 4, rue Belfort - Lyon 4e - 0951 62 58 77 SEFSAF. Comédien, poète, chanteur… + Projection Acte Public 18 mars à 19h. 5€ à gratuit MUSÉE GALLO-ROMAIN 17, rue Cléberg - Lyon 5e - 04 72 38 49 30 Histoire du parfum 29 mars à 15h. Gratuit MUSÉES GADAGNE 1, pl. du Petit Collège - Lyon 5e - 04 37 23 6046 La Scène artistique lyonnaise en 1914 15 mars à 14h30. Gratuit sur réserv. La Révolution française : un drame et une libération pour Lyon 19 mars à 18h. Gratuit sur réserv. Maladies infectieuses et peinture 26 mars à 14h. 4€ - 3€ 1814/2014, Bicentenaire de la campagne de France : Lyon une ville au cœur des combats (colloque) 21 et 22 mars 9h30/17h30. Sur réserv. académie.napoleon@hotmail.fr ENS Amphithéâtre Charles Mérieux - 45, allée d’Italie Lyon 7e - 04 72 69 0500 BENOÎT MIRIBEL / PHILIPPE MONCORGÉ. La sécurité alimentaire en question 4 mars à 18h30. NTH8 / NOUVEAU THÉÂTRE DU 8E 22, rue Cmdt Pégout - Lyon 8e - 04 78 78 33 30 ESPACES CRITIQUES, Vincent Bady & invité(e)s 31 mars à 19h. Gratuit MÉDIATHÈQUE DE VAISE Pl. Valmy - Lyon 9e - 04 72 85 66 20/22 Autour de Steve V (King Different) avec Roland Auzet et Oxmo Puccino 6 mars à 19h. Gratuit CAFÉTÉRIA DU CROUS Campus de la Doua - Bât. Astrée - 6, av. G. Berger Villeurbanne - 04 72 44 79 45 Le bricolage est-il une résilience négligeable ou indispensable ? 31 mai à 18h30. Gratuit PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 12 Histoire de la matière interstellaire. 27 mars à 20h. Gratuit LA FERME DU VINATIER CH Le Vinatier - 95, bd Pinel - Bron 04 37 91 51 11 Les dix mots font la fête ! Slam, chanson, théâtre, expo… 22 mars 10h/18h. Gratuit MAISON DU PEUPLE 4, pl. Jean Jaurès - Pierre Bénite - 04 78 86 62 90 Jack, Théorie des ensembles. Marionnettes au comptoir 21 mars à 19h30. Gratuit MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE Rte Départementale 502 - St-Romain-en-Gal 04 74 53 74 01 Les campagnes gallo-romaines entre Lyon et Vienne 19 mars à 18h15. Gratuit L’huile d’olive dans l’Antiquité 21 mars à 19h. Gratuit Panoramas européen des vins élaborés en terre cuite 28 mars à 19h. 6€ THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE 11, Pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00 Autour du théâtre d’ombres contemporain : des origines à nos jours. 5 mars à 19h. Gratuit

22 / MARS 2014 / N°201 /

CINÉMA CINÉ-CONCERT 4E FESTIVAL ÉCRANS MIXTES 10 lieux dt CNP Terreaux + Lavoir Public. Projections courts et longs métrages, documentaires, conférences. L’homosexualité féminine au cinéma, - 8/03 + Marathon Féministe - 8/03, divers lieux 5 au 11 mars, toutes infos : festival-em.org I AM DIVINE de Jeffrey Schwartz (docu, 13) Comœdia, 5 mars à 20h30 BAMBI de Sébastien Lifshitz (Fr, 13) + Rencontre Marie-Pierre Pruvot Institut Lumière, 11 mars à 20h30 CNP Terreaux : SPÉCIAL DEREK JARMAN - 9/03 SOIRÉE KENNETH ANGER - 10/03 + LES FRÈRES LUMIÈRE Lavoir Public, 6 mars à 20h AUDITORIUM DE LYON 149, rue Garibaldi - Lyon 3e - 04 78 95 95 95 MONTE LÀ-DESSUS ! de Fred C. Newmeyer / Sam Taylor (EU, 23) / PAUL GOUSSOT 8 mars à 18h. 16€ - 8€ MJC DU VIEUX LYON / SALLE LÉO FERRÉ 5 pl. St-Jean - Lyon 5e - 04 78 42 48 71 ECRAN OUVERT. PROJECTIONS MUTINES avec Festival Les Inattendus, Collectif Item 20 mars à 20h. Gratuit CINÉ- TOBOGGAN 14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 3000/12 DE L’EXPÉRIENCE DES CHOSES, HEINER GOEBBELS de Marc Perroud (docu, 09) 18 mars à 20h30. 5,8€ - 4.3€ PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 12 SÉANCES D’ASTRONOMIE. Une immersion totale au cœur de l’Univers sous un dôme-écran géant Me. à 14h et 15h30, sa. à 11h, 14h et 15h30, di. vacances scolaires à 11h, 14h, 15h30 et 17h. 8€ - 6€ SALLE DE L’ISLE Av. du Bourg -L' Isle-d’Abeau - 04 74 80 71 85 HANSEL & GRETEL d’après les Frères Grimm, Cie La Cordonnerie (ciné-spectacle) Conception, MS : Samuel Hercule et Métilde Weyergans 19 mars à 18h30. 8€ - 6€ LE SÉMAPHORE, THÉÂTRE D’IRIGNY Centre Culturel Champvillard - Rue de Boutan Irigny - 04 72 30 47 90 LA GRANDE ÉVASION de Jean Renoir, (37) 18 mars à 20h. 5€, infos/06 60 18 8931 THÉÂTRE DE GIVORS 2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50 LA VAGUE (DIE WELLE) de Denis Gansel (All, 2008) + Débat 5 mars à 20h30. 3€ LES AVENTURES DU PRINCE AHMED de Lotte Reininger (All, 1926) / CIE INTERMEZZO 29 mars à 15h. 3€

DANSE LES SUBSISTANCES 8 bis, quai St-Vincent - Lyon 1er - 04 78 39 10 02 LES YEUX OUVERTS + TROIS DÉCENNIES D’AMOUR CERNÉ, CCN de Tours Chor : Thomas Lebrun Jusqu’au 1er mars à 20h. 8€ MAISON DE LA DANSE 8, av. Jean Mermoz - Lyon 8e - 04 72 78 18 00 PANORAMA, Cie DCA Chor, MS : Philippe Découflé 18 au 21 mars à 20h30, me. à 19h30. 42€ - 22€ Festival Sens Dessus Dessous. Le printemps de la création à Lyon 25 au 29 mars MOVEMENT C Conception : Ulf Langheinrich 25 et 26 mars à 20h45. 29€ - 17€ JE SUIS UN AUTRE - Chor : Catherine Gaudet 25 et 26 mars à 19h30. 10€ JAPAN - Chor : Simon Tanguy 25 et 26 mars à 22h. 10€ TAUBERBACH, Les Ballets C de la B Alain Platel / Münchner Kammerspiele Concept, MS : Alain Platel 28 et 29 mars à 20h30. 29€ - 17€ PLANITES, Aerites Dance Cy Chor : Patricia Apergi 28 et 29 mars à 19h30. 10€ CIRCONFÉRENCE, Nicolas Hubert et Michel Mandel Cie Épiderme 29 mars à 16h30. 10€ DEBOUT ! Chor : Raphaëlle Delaunay 29 mars à 17h30. 10€

RADIANT-BELLEVUE 1, rue Jean Moulin - Caluire - 04 72 10 22 19 BOXE BOXE, CCN de Créteil et du Val-de-Marne Cie Käfig & Quatuor Debussy Chor : Mourad Merzouki 19 au 21 mars à 20h30. 32€ - 20€ THÉÂTRE ASTRÉE Campus de la Doua - 6, av. G. Berger - Villeurbanne 04 72 44 79 45 Chaos Danse #12 25 mars au 12 av à 20h30. 12€ à gratuit JEUNE BALLET DU CNSMD LYON Chor : Merce Cunningham, Shlomi Tuizer Edmond Russo, Jiříi Kylián, Julien Ficely 25 mars à 20h30 NI PERDUE, NI RETROUVÉE de Daniel Keene, Cie Wejna Chor : Sylvie Pabiot 27 mars à 20h30 DANS LE SOLEIL ET L’ACIER, Cie Div’Art’Collectif Abi / Abo 28 mars à 20h30 RAMDAM 16, ch. des Santons - Ste Foy-lès-Lyon 04 78 59 62 62 CLAN’KS, Cie Als - Chor : Cécile Laloy 20 mars à 19h30. 5€ à gratuit ESPACE ALBERT CAMUS 1, rue Maryse Bastié - Bron - 04 72 14 63 40 YO GEE TI, CCN de Créteil et du Val-de-Marne / Cie Käfig - Chor : Mourad Merzouki 31 mars et 1er av à 20h30. 18€ - 10€ PÔLE PIK 2, rue Paul Pic - Bron - 04 78 21 48 74 04 72 14 63 40 CIE SWAGGERS / Marion Motin 5 mars à 14h THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX 8, bd Laurent Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68 LA PREUVE PAR L’AUTRE, Cie Malka Chor : Anne Nguyen, Bouba Landrille Tchouda, Farid Berki 28 mars à 20h. 18€ - 8€ MAISON DU PEUPLE 4, pl. Jean Jaurès - Pierre Bénite - 04 78 86 62 90 CERCLE !, Cie Anou Skan - Dir. art : Sophie Tabakov 29 mars à 20h30. 14€ - 12€ THÉÂTRE DE GIVORS 2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50 MON CŒUR EST UN CHÂTEAU Chor : Fred Bendongué 20 et 21 mars à 20h30. 10€ - 5€ MÂCON SCÈNE NATIONALE 1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99 EXQUISES, Cie Lanabel 12 mars à 12h30 et 19h. 17€ - 6€ LES CHANTS DE L’UMAÏ, Système Castafiore Conception : Marcia Barcellos et Karl Biscuit 12 mars à 20h30. 24€ - 14€ ESPACE DES ARTS 5 bis, av. Nicéphore Niepce - Chalon/Saône 03 85 42 52 12 ITMOI (IN THE MIND OF IGOR) Chor : Akram Khan 25 mars à 20h. 27€ - 13€ LA RAMPE 15, av. du 8 Mai 45 - Échirolles - 04 76 40 05 05 LA PREUVE PAR L’AUTRE, Cie Malka Chor : Bouba Landrille Tchouda 18 mars à 20h. 21€ - 9€ ZERO IN ON - Chor : Cayetano Soto + NIGHT BOX - Chor : Wen Wei Wang + HARRY - Chor : Barak Marshall, BJM - Les Ballets Jazz de Montréal 25 et 26 mars à 20h. 30€ - 10€ DÔME THEÂTRE 135, pl. de l’Europe - Albertville - 04 79 10 44 80 ZERO IN ON - Chor : Cayetano Soto + NIGHT BOX - Chor : Wen Wei Wang + HARRY - Chor : Barak Marshall, BJM - Les Ballets Jazz de Montréal 20 mars à 20h30. 29€ - 12€ ESPACE ÉPHÉMÈRE / SALLE JEAN DASTÉ Pl. du Gal Valluy - Rive-de-Gier - 04 77 83 07 32 FENG SHUI, Cie Metamorphoz Chor : Mohamed Rouabah 29 mars à 20h30. 7€

EXPOSITIONS BIBLIOTHÈQUE DU 1ER 7, rue St Polycarpe - Lyon 1er - 04 78 27 45 55 À VARTAN. Donation Frédéric-Vartan Terzian Jusqu’au 24 av, ma. au ve. 13h/19h, ma. me. 10h/12h, sa. 13h/17h ARCHIPEL, CENTRE DE CULTURE URBAINE 21, Pl. des Terreaux - Lyon 1er - 04 78 30 61 04 SUR LES MURS Jusqu’au 9 mars, ma. au di. 13h/19h. Gratuit

ATELIER-GALERIE VELOURS ROYAL 20, rue Royale - Lyon 1er - 06 86 74 6374 BIRGIT KRAUSE / JULIETTE MONTIER Planètes / BlackLabs 21 au 28 mars tlj 14h/20h BF 15 11, quai de la Pêcherie - Lyon 1er - 04 78 28 66 63 UNFOLDING. ANNE-SOPHIE BOSC, GÉRALDINE KOUZAN, ROMAIN BOULAY, JULIEN MIJANGOS Jusqu’au 22 mars, me. au sa. 14h/19h CAUE DU RHÔNE 6 bis, quai St-Vincent - Lyon 1er - 04 72 07 44 55 IUAN-HAU CHIANG - Time-passing Through-Travel 6 au 29 mars, lu. au ve. 8h30/12h30 13h30/17h, sa. 14h/19h. Gratuit + Performance dansée MAËLISS BOZON 7 mars à 18h + 29 mars à 17h GALERIE-ATELIER 28 28, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 78 28 07 72 PIERRE BENDINE-BOUCAR - Florilège Jusqu’au 15 mars, me. au sa. 14h30/19h30 me. au sa. 14h30/19h30 ANNE-MARIE ET ROLAND PALLADE ART CONTEMPORAIN 35, rue Burdeau - Lyon 1er - 09 50 45 85 75 06 72 53 70 34 DENIS RIVIÈRE Jusqu’au 15 mars, me. au sa. 14h/19h GALERIE FRANÇOISE SOUCHAUD 35, rue Burdeau - Lyon 1er - 06 87 95 17 98 MOHAMED LEKLETI - La Religion du Trait Jusqu’au 15 mars, me. au ve. 15h/19h, sa. 14h30/19h30 MARION TIVITAL - Constructions du silence 20 mars au 17 mai, me. au ve. 15h/19h, sa. 14h30/19h30 GALERIE LE RÉVERBÈRE 38, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 72 00 06 72 BERNARD PLOSSU - De l’Atlantique à la Méditerranée / du Portugal à la Grèce Jusqu’au 12 av, me. au sa. 14h/19h GALERIE POME TURBIL 48, rue Burdeau - Lyon 1er - 06 11 37 91 53 ANNE MOREAU - La force de Chevarache Jusqu’au 15 mars, me. au sa. 15h/19h MIREILLE FULPIUS 20 mars au 10 mai, me. au sa. 15h/19h GALERIE PHOTOSTAGE 1, rue Camille Jordan - Lyon 1er - 09 52 50 96 81 ANTOINE BARBOT - We are beautiful Jusqu’au 29 mars, ma. au ve. 10h/16h GALERIE REGARD SUD 1/3, rue des Pierres Plantées - Lyon 1er 04 78 27 44 67 ALDO SOARES - Carnac, autour de Guillevic Jusqu’au 15 mars, ma. au sa. 14h/19h ITEM L’ATELIER 3, imp. Fernand Rey - Lyon 1er - 04 78 72 18 40 MICHEL DEWEVER-PLANA - L’Autre Guerre Jusqu’au 26 mars, lu. au ve. 10h/17h, sa. 14h/18h LE BLEU DU CIEL 12, rue des Fantasques - Lyon 1er - 04 72 07 84 31 KARIM KAL & ANDRÉ GAMET Souvenirs d’en France, hier et aujourd’hui Jusqu’au 5 avr, me. au sa. 14h30/19h30 MAPRA 9, rue Paul Chenavard - Lyon 1er - 04 78 29 53 13 BOÎTE(S). Expo collective La Friche Lamartine, techniques diverses 13 au 29 mars, ma. au sa. 14h30/18h30 + me. je. ve. 10h/12h30 MUSÉE DES BEAUX-ARTS 20, pl. des Terreaux - Lyon 1er - 04 72 10 17 40 TONY GARNIER ET L’EXPOSITION INTERNATIONALE URBAINE DE LYON DE 1914 Jusqu’au 17 mars, me. au lu. 10h/18h, ve. 10h30/18h. 7€ - 4€ + Visite en résonance « Lyon 1914 » avec Musée Gadagne 12 et 26 mars à 15h (+3€) + Focus « Soies en Fleurs » avec Musée Gadagne 15 mars à 11h. 13€ - 5€


agenda FONDATION BULLUKIAN 26, pl. Bellecour - Lyon 2e - 04 72 52 93 94 JULIE LEGRAND - La convergence des atomes Jusqu’au 15 mars, ma. au sa. 13h/19h GALLERIE GILBERT RIOU 1, pl. d’Ainay/Angle rue Vaubecour - Lyon 2e 04 26 64 12 54 ARTHUR METZ / ALEX ÉGÉA Jusqu’au 15 mars, ma. au sa. 14h/19h30 GALERIE HOUG 43, rue Auguste Comte - Lyon 2e - 04 78 42 98 50 PATRICE MORTIER Jusqu’au 30 mars, ma. au ve. 10h/19h, sa. 11h/13h - 15h/19h MUSÉE DE L’IMPRIMERIE 13, rue de la Poulaillerie - Lyon 2e - 04 78 37 65 98 EDUARD OV Á EK Jusqu’au 16 mars, me. au di. 10h30/18h. 5€ à gratuit GALERIE DOMI NOSTRAE 39, crs de la Liberté - Lyon 3e - 04 78 95 48 67 VANIA COMORETTI - Visible 12 mars au 19 av, me. sa. 14h/19h, je. ve. 17h/19h GALERIE VRAIS RÊVES 6, rue Dumenge - Lyon 4e - 04 78 30 65 42 LUC EWEN - Lost memories Jusqu’au 15 mars, me. au sa. 15h/19h BÉNÉDICTE REVERCHON À travers les yeux d’une libellule 22 mars au 10 mai, me. au sa. 15h/19h MUSÉES GADAGNE 1, pl. du Petit Collège - Lyon 5e - 04 78 42 03 61 MUSÉE D’HISTOIRE DE LYON & MUSÉE DES MARIONNETTES DU MONDE COLLECTIONS PERMANENTES Me. au di. 11h/18h30. 8€ à gratuit - 26ans + Visite « Les Clés de la Ville de Lyon » 2 mars à 15h (+3€) + Voyage en Marionnettie - 9 mars à 15h (+3€) + Focus « Soies en Fleurs » avec Musée Beaux-Arts de Lyon - 15 mars à 14h. 13€ - 5€ + Visite « Cap sur les Marionnettes » 16 mars à 11h15 (+3€) + Gadagne, ensemble Renaissance 16 mars à 15h (+3€) + L’œuvre à la loupe. La face cachée des collections - 23 mars à 15h (+3€) + Incontrôlables. À la rencontre de la marionnette qui ose tout - 30 mars à 16h (+3€)

JEAN-BAPTISTE BARRIÈRE - Jardin des Songes 6 au 29 mars, me. au di. 11h/18h30. Gratuit LYON, CENTRE DU MONDE ! Exposition internationale et urbaine de 1914 Jusqu’au 27 av, me. au di. 11h/18h30. 7€ - 5€ + Visite-Expo, je. à 16h et sa. 11h15 (+3€) + Balades Urbaines « Édouard Herriot : changer le paysage de la Ville durablement » Bourse du Travail/pl. Guichard, 16 mars à 15h (5€) + Balades Urbaines « Lyon, fleuron de la Cité moderne du 20e siècle » Ninkasi Gerland, 16 mars à 15h (+5€) + Balades Urbaines « Grange-Blanche : un hôpital pavillonnaire au service de l’hygiénisme » 5, pl. d’Arsonval Lyon 8e, 15 et 16 mars à 15h (5€) + Balades Urbaines « Les Capucins en verticales » Pl. des Terreaux, Lyon 1er, 15 et 16 mars à 15h (5€) + Balades Urbaines « D’hier à aujourd’hui, les rives de la Saône » Pavillon Rives de Saône, Lyon 2e, 15 et 16 mars à 15h (5€) + Balades Urbaines « L’Art en ville : regards urbains » Pl. Maréchal Lyautey, Lyon 6e, 16 mars à 15h (5€) MUSÉE GALLO-ROMAIN 17, rue Cléberg - Lyon 5e - 04 72 38 49 30 COLLECTIONS PERMANENTES Plus de cinq siècles de découvertes Ma. au di. 10h/18h. 4€ - 2,5€ + Les Clés du Musée, pour comprendre Lugdunum 2 mars à 15h (+2€) + Le Poématon, Cie Chiloé + La Famille Bonameur, Cie Songes - 30 mars 15h/17h30 COSMÉTIQUES ET PARFUMS. Objets inédits. 1er mars au 31 mars, ma. au di 10h/18h + Les Secrets des Dieux - Je. à 15h (+2€) + « Journée de La femme » avec L’Atelier du Griffon 8 mars 14h30/18h + Sous le signe d’Apollon. Hygiène du corps et de la beauté chez les Romains 9 mars 14h30/18h + Parcours conté : Beautés du Ciel 22 mars 14h/16h MAC LYON [MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN] Cité Internationale - 81, quai Ch. de Gaulle Lyon 6e - 04 72 69 17 17 MOTOPOÉTIQUE (42 artistes et 200 œuvres) Jusqu’au 20 av, me. au di. 12h/19h. 6€ - 4€

« LISTEN PROFUNDLY ». FELDMAN / LANGHEINRICH / GOEBBELS 6 mars au 20 avr, me. au di. 12h/19h. 6€ - 4€ CENTRE D’HISTOIRE DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION 14, av. Berthelot - Lyon 7e - 04 78 72 23 11 20 ANS DU CHRD - Collections permanentes : nouveau parcours, nouvelle scénographie Me. au di. 10h/18h. 6€ à gratuit POUR VOUS MESDAMES ! LA MODE EN TEMPS DE GUERRE Jusqu’au 13 av, me. au di. 10h/18h. 5€ - 3€ GALERIE ROGER TATOR 36, rue d’Anvers - Lyon 7e - 04 78 58 83 12 COHABITATION#2 : BEAT LIPPERT & PAULINE BASTARD 7 mars au 6 mai, lu. au ve. 14h/19h MÉDIATHÈQUE DU BACHUT 2, pl. du 11 Novembre 1918 - Lyon 8e 04 78 78 12 76 MAGALI JEANNINGROS & AURÉLIEN BERTINI L’Autre moitié du ciel LA FEMME AU TEMPS DE MAO Jusqu’au 8 mars, ma. je. 13h/19h, ve. 12h/19h, me. 10h/19h, sa. 10h/18h SNAP 4, rue de la Thibaudière - Lyon 7e - 06 74 84 67 06 PERRINE LACROIX. Mauer Jusqu’au 1er mars, me. au sa. 14h/9h L’ATTRAPE-COULEURS Mairie annexe - 5, pl. Henri Barbusse - Lyon 9e 04 72 19 73 86 ZOÉ BENOIT - Archisony#5 Jusqu’au 15 mars, me. ve. 13h/18h, sa. di. 14h/18h LE RIZE 23/25, rue Valentin-Haüy - Villeurbanne 04 37 57 17 17 CULTES. LES RELIGIONS DANS LA VILLE / Bruno Amsellem et Fabien Collini Jusqu’au 24 mai, ma. au sa. 12h/19h, je. 17h/21h. Gratuit M.L.I.S. F. MITTERRAND 247, crs Émile Zola - Villeurbanne - 04 78 68 04 04 GUERRILLA GIRLS Jusqu’au 15 mars, ma. au ve. 14h/19h, sa. 14h/18h LE POLARIS Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55 RICHARD VESSAUD / MARIE BOURGET / CLARA CUZIN Jusqu’au 7 mars, ma. au ve. 9h-19h

PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 12 HISTOIRE D’UNIVERS, DU BIG BAND AU GRAIN DE SABLE. Expo permanente Me. 13h30/17h, sa. di. + vacances scolaires 11h/17h. 6€ - 4€ EXPLORE MARS Jusqu’au 4 août, me. 13h30/17h, sa. di. + vacances scolaires 11h/17h. 6€ - 4€ LA FERME DU VINATIER CH Le Vinatier - 95, bd Pinel - Bron - 04 37 91 51 11 LES TOILES ET TEINTES 26 mars au 25 av, ma. au ve. 14h/17h ARTOTHÈQUE / MÉDIATHÈQUE DE SAINT-PRIEST Pl. Charles Ottina - St-Priest - 04 78 21 79 14 NARRATION D’UNE ŒUVRE CONTEMPORAINE. Photographies d’une interprétation collective par Kevin Buy - 4 mars au 26 av, ma. 14h/19h, je. 11j/17h, sa. 13h/17h ESPACE ARTS PLASTIQUES MADELEINE-LAMBERT 12, rue Eugène Peloux - Vénissieux - 04 72 21 44 44 ERNESTO SATORI Jusqu’au 22 mars, me. au sa. 14h30/18h CENTRE D’ARTS PLASTIQUES Espace Léon Blum - Rue de la Rochette - St-Fons 04 72 09 20 27 DES NOUVELLES DE LA KULA (expo collective) Jusqu’au 19 av, ma. au sa. 14h/18h L’ÉPICERIE MODERNE Pl. René Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70 JEAN-LUC NAVETTE - Une Ode à la nuit… Jusqu’au 30 mars, ma. au ve. 10h/12h - 14h/17h + soirs de concerts L’AQUEDUC 1, ch. de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03 ALETH PAULE-DE ROMEMONT 18 mars au 3 av, lu. au ve. 14h/19h, ma. je. ve. 10h/12h, me. 10h/12h30 MAISON DU FLEUVE RHÔNE 1, pl. de la Liberté - Givors - 04 78 73 70 37 IDÉES BARGES - Jusqu’en juil 14, me. sa. di. 14h/18h. - 5€ à gratuit -16ans LE TRENTE ESPACE SAINT GERMAIN Auditorium - 30, av. Gal Leclerc - Vienne DOROTHEA LANGE - Migrant Farmers Jusqu’au 7 mars, ma. ve. 13h/18h, me. sa. 10h/18h

MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE Rte Départementale 502 - St-Romain-en-Gal 04 74 53 74 01 COLLECTIONS PERMANENTES Ma. au di. 10h/18h. 4€ - 2,5€, je. free + Visite Découvertes, les objets « phare » Di. et je. à 15h. (+2€) LES IROQUOIENS DU SAINT-LAURENT, PEUPLE DU MAÏS Jusqu’15 avr, ma. au di. 10h/18h. 6€ - 4,5€ à gratuit le je. + Les Grandes thématiques de l’exposition Di. Je. à 16h30 (+2€) + Mama Khan, le chant de la terre Lakota, Cie Barraca Suivre 13 mars à 10h30 et 15h MONASTÈRE ROYAL DU BROU Église & musée - 63, bd du Brou - Bourg-en-Bresse 04 74 22 83 83 COLLECTIONS PERMANENTES (peintures, sculptures, mobilier, etc.) Tlj 9h/12h30-14h/17h. 7,5€ à gratuit + « Le siècle des Lumières » 2 mars à 15h + « La Faïence de Meillonnas » 9 mars à 14h30 BÉATRICE CASADESUS, AUX PORTES DE L’INFINI Jusqu’au 27 av, tlj 9h/12h-14h/17h. 7,5€ à gratuit (1/10=>31/03) CITÉ DU DESIGN 3, rue Javelin Pagnon - St-Étienne - 04 77 49 74 70 HISTOIRES DES FORMES DE DEMAIN [Collection de Design du Musée d’Art Moderne) Jusqu’au 16 mars 2014, ma. au di. 11h/18h. 5.6€ - 2€ MUSÉE D’ART MODERNE Rue Fernand Léger (La Terrasse) St-Priest-en-Jarez - 04 77 79 52 52 JOËL SHAPIRO / PETER HALLEY / JEUNES CRÉATEURS À NEW YORK L’Art Américain des années 1960 à nos jours Jusqu’au 18 mai, me. à lu. 10h/18h sf jrs fériés. 5€ - 4€ L'ARC, SCÈNE NATIONALE LE CREUSOT Esplanade François Mitterrand - Le Creusot 03 85 55 13 11 PLANTU Cartooning for Peace. Dessins pour la paix Jusqu’au 7 mai, ma. au sa. 13h30/19h, sa. 14h30/18h

LIEUX DE CONCERTS 6e Continent - 51, rue St-Michel - Lyon 7e - 04 37 28 98 71 Abattoirs - Route de L’Isle d’Abeau - Bourgoin - 04 74 19 14 20 Agend’Arts - 4, rue Belfort Lyon 4e Allégro - Place de la République - Miribel - 04 78 55 80 20 Aqueduc : chemin de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03 À Thou Bout d'Chant - 2, rue de Thou - Lyon 1er - 04 72 98 28 22 Amphithéâtre Astrée - 6,av. Gaston Berger - Villeurbanne - 04 72 43 19 11 Bar L’Absynthe - 22, rue de Flesselles - Lyon 1er - 06 76 72 14 26 Bastringue - 14, rue Laurencin - Lyon 2e Bistro Fait Sa Brocante - 3, rue Dumenge - Lyon 4e - 04 72 07 93 47 Boulangerie du Prado - 69, rue Sébastien Gryphe - Lyon 7e - 06 21 21 41 33 Boulevardier - 5, rue de la Fromagerie - Lyon 1er - 04 78 28 48 22 Bourse du Travail - Place Guichard - Lyon 3e C.C.O. - 39, rue Courteline - Villeurbanne - 04 78 93 41 44 Café du Bout du Monde Brotteaux - 120, rue Bugeaud - Lyon 6e - 04 72 74 44 82 Carré 30 - 12, rue Pizay - Lyon 1er - 04 78 39 74 61 Casa Musicale - 1, ch. de Fontenay - Lyon St-Rambert - Vergoin - 06 14 02 81 40 Cave à Musique - 119, rue Boulay - Mâcon - 03 85 21 96 69 Caveau du Chien à 3 Pattes - Croix-Rouge - Belleville - 04 74 66 14 61 Centre Charlie Chaplin - Place de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18 Centre Culturel d’Écully - 21, avenue Edouard Aynard - Écully - 04 78 33 64 33 Chapelle de la Trinité - 31, rue de la Bourse - Lyon 1er - 04 78 38 09 09 Citron - 20, rue St-Georges - Lyon 5e - 04 78 37 63 97 Clacson - 10, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 93 Clef de Voûte - 1, place Chardonnet - Lyon 1er - 04 78 28 51 95 Cocotte Minute - 4, rue Belfort - Lyon 4e - 04 72 00 96 412 Crescent Jazz Club - 83, rue Rambuteau - Mâcon - 03.85.39.08.45 De l’Autre Côté du Pont - 25, cours Gambetta - Lyon 7e - 04 78 95 14 93 Double Mixte - 19, Avenue Gaston Berger - Villeurbanne - 04.72.44.60.17 DV1 - 6, rue Violi - Lyon 1er - 06 61 64 43 69 Épicerie Moderne - Ctre Léonard de Vinci - pl. R. Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70 Espace Albert Camus - 1, rue M. Bastié - Bron - 04 72 14 63 40 Espace Baudelaire - 83, av. de l’Europe - Rillieux-la-Pape - 04 37 85 01 50 Espace Double Mixte - La Doua - 43, bld du 11 Nov. 1918 - Villeurbanne - 04 72 44 60 19 Espace Jean Carmet - Bld du Pilat - Mornant - 04 78 44 03 12 Espace Culturel Saint-Genis-Laval - 8, rue des Écoles - St-Genis-Laval - 04 78 86 82 28 Espace des Arts - 5 bis, av. Nicéphore Niepce - Châlon-sur-Saône - 03 85 42 52 12 Espace St-Germain - 30, av. Général Leclerc - Vienne Espace Tonkin - 1, av. Salvador Allende - Villeurbanne - 04 78 93 11 38 Fée Verte - 4, rue Pizay - Lyon 1er - 04 78 28 32 35 Fnac Bellecour - 85, rue de la République - Lyon 2e - 04 72 40 49 49 Fnac Part-Dieu - 17, rue du Docteur Bouchut - Lyon 3e - 04 78 71 87 00

Grrrnd Zero Gerland - 40, rue Pré-Gaudry - Lyon 7e Hall C - Plaine Achille - St-étienne - 04 77 48 76 16 Halle Tony Garnier - 20, place Antonin Perrin - Lyon 7e - 04 72 76 85 85 Hot Club de Lyon - 26, rue Lanterne - Lyon 1er - 04 78 39 54 74 Îlo Café d’Expression - RN 89 - Rte de Lyon - St-Genis l’Argentière - 04 74 72 26 12 Jack Jack / Mjc Aragon - Place Gaillard Romanet - Bron - 04 78 26 87 25 Jazz Club Lyon St-Georges - 4, Rue St-Georges - Lyon 5e 04 78 03 88 71 Jazz Du Bout du Monde - 3, rue d’Austerlitz - Lyon 4e - 04 72 98 39 08 Johnny’s Kitchen - 48, rue St-Georges - Lyon 5e - 04 78 37 94 13 Karavan Théâtre - 60, rue de la République - Chassieu - 04 78 90 88 21 Kraspek Myzik - 20, montée St-Sébastien - Lyon 1er - 04 69 60 49 29 Kotopo - 14, rue René Leynaud - Lyon 1er - 04 72 07 75 49 L’Apéro Rock - 31, rue Ste-Geneviève - Lyon 6e - 06 63 95 09 94 L’Atrium - 35, avenue du 8 mai 1945 - Tassin-la-Demi-Lune - 04 78 34 70 07 L’Atribut - 122, rue Marietton - Lyon 9e - 04 72 29 10 66 LaPéniche - 52, quai St-Cosme - Chalon/Saône - 03 85 94 05 78 Le 13 Espace d’Interventions - 13, rue Leynaud - Lyon 1er - 06 03 94 23 14 Le Fil - 20/22, bld Thiers - St-Étienne - 04 77 34 46 40 Le Galet, Espace culturel - rue du Collège - Reyrieux - 04 74 08 92 81 Le Rize - 23/25, rue Valentin-Haüy - Villeurbanne - 04 37 57 17 17 Le Sou - 19, rue Romain Rolland - La Talaudière - 04 77 53 03 37 Le Sucre - 50, quai Rambaud -Lyon 2e Les Trois Gaules - 10, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 72 87 08 25 Les Valseuses - 1, rue Chappet - Lyon 1er L'Impromptu Kafé - 7 place Colbert - Lyon 1er - 06 61 18 67 24 / 06 17 52 45 75 Luminier - 50, rue de la République - Chassieu - 04 78 90 88 21 Lyon’s Hall - 21, rue Joannes Carret - Lyon 9e - 06 61 43 45 35 Mâcon Scène Nationale - 1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99 Marché Gare - 34, rue Casimir Périer - Lyon 2e - 04 78 38 49 69 Marquise - Quai Augagneur - Lyon 3e - 04 72 61 92 92 Médiathèque de Vaise - Place Valmy - Lyon 9e - 04 72 85 66 20 MJC Le Cadran - 15, chemin de Feyzin - Vénissieux - 04 72 50 00 69 Mjc de Chazelles - rue Joanny-Désage - Chazelles/Lyon - 04 77 54 29 21 Mjc Jean Cocteau - 23, rue du 8 Mai - St-Priest - 04 78 20 07 89 Mjc Ô Totem - 11, av. G. Leclerc - Rillieux - 04 78 88 94 88 Mjc de Ste Foy-lès-Lyon - 112, av. Foch - Ste-Foy-lès-Lyon 04 78 59 66 71 Mjc de Tassin - 16, av. de Lauterbourg - Tassin - 04 78 34 28 78 Moulin de Brainans - Poligny - 03 84 37 50 40 Nakamal - 36, av. Joannès Masset / Angle rue L. Loucheur - Lyon 9e - 04 78 47 20 16 Nec - St Priest-en-Jarez - 04 77 74 41 81 Ninkasi / Kafé / Kao - 267, rue Marcel Mérieux - Lyon 7e- 04 72 76 89 00 Nouveau Théâtre Beaulieu - 28, bld de la Palle - St-Étienne - 04 77 46 31 66

Opéra National de Lyon - 1, place de la Comédie - Lyon 1er 04 72 00 45 45 Palais des spectacles - Bld Jules Janin - St-Étienne - 04 77 49 47 81 Péniche Loupika - 47, Quai Rambaud - Lyon 2e - 04 72 41 75 24 Périscope - 13, rue Delandine - Lyon 2e - 04 78 42 63 59 Plateforme - Face au 4, quai Augagneur - Lyon 3e - 04 37 40 13 93 Polaris - Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55 Pub des Capucins - 5, place des Capucins Lyon 1er - 06 76 37 63 67 Radiant-Bellevue - 1 rue Jean Moulin - Caluire - 04 72 10 22 19 Salle 3000 - Cité Internationale - 50, quai Charles de Gaulle - Lyon 6e Salle Aristide Briand - Jardin des Plantes - Av. Antoine Pinay - St-Chamond - 04 77 31 04 41 Salle Genton - 21, rue Genton - Lyon 8e - 04 37 90 55 93 Salle des Iris - montée des Roches - Francheville - 04 78 59 66 66 Salle Jean Carmet - Mornant - 04 78 44 05 17 Salle Jeanne d'Arc - 16, rue Jean-Claude Tissot - St-Étienne - 04 77 25 01 13 Salle Léo Ferré/MJC Vieux Lyon - 5, place St-Jean - Lyon 5e - 04 78 42 48 71 Salle Molière - 18-20, quai de Bondy - Lyon 5e Salle Rameau - 29, rue de la Martinière - Lyon 1er Salle des Rancy - 249, rue Vendôme - Lyon 3e - 04 78 60 64 01 Salle Varèse - CNSMD - 3, quai Chauveau - Lyon 9e - 04 72 19 26 59 Sémaphore - Chemin de Boutan - Irigny - 04 72 30 47 90 Sirius - face 21, quai Augagneur - Lyon 3e - 04 78 71 78 71 Sonic - Péniche Mascaret, face au 4, quai des Étroits - Lyon 5e - 04 78 38 27 40 Soucoupe - 4, rue Mourguet - Lyon 5e - 04 78 38 31 25 Subsitances - 8, quai St-Vincent - Lyon 1er - 04 78 39 10 02 Tannerie - 123, place de la Vinaigrerie - Bourg-en-Bresse 04 74 21 04 55 Théâtre Antique Vienne - rue Pipet - Vienne - 0892 702 007 Théâtre Astrée - Campus de la Doua - 6, av. G. Berger Villeurbanne - 04 72 44 79 45 / 04 72 43 19 11 Théâtre des Pénitents - Place des Pénitents - Montbrison - 04 77 96 39 16 Théâtre de Vénissieux - 8, bld. Laurent-Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68 Théâtre de Villefranche - Pl. de la Sous-Préfecture Villefranche - 04 74 68 02 89 Théâtre du Vellein - Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85 Théâtre Jean Marais - 53, rue Carnot - Saint-Fons 04 78 67 68 29 Théâtre Jean-Vilar - 12, rue de la République - Bourgoin-Jallieu - 04 74 28 05 73 Théâtre Théo Argence - Pl. Ferdinand Buisson - Saint-Priest - 04 78 20 02 50 Toboggan - 14, avenue Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 00 Toï Toï le Zinc - 17/19, rue Marcel Dutartre - Villeurbanne - 04 37 48 90 15/06 87 15 52 82 Train Théâtre - 1, rue Aragon - Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55 Transbordeur - 3, bld Stalingrad - Villeurbanne - 04 72 43 09 99 Trokson - 110, montée de la Grande Côte - Lyon 1er - 04 78 28 52 43 Zenith - St-Étienne - Rue Scheurer Kestner - St-Étienne

/ MARS 2014 / N°201 / 23


491 MARS 14 N°201  

MENSUEL CULTUREL GRATUIT - LYON