Issuu on Google+

Numéro5, Eté 2011

entre. PROS le magazine des clients BigMat Pillaud Materiaux

Solution :

Equatio : le système BBC de Rector

Comprendre :

La récupération des eaux de pluie avec SEBICO

Interview :

Nicolas Girard, patron de l'entreprise E.C.T

Actus :

L'équipe cycliste BigMat s'invite à Brasles

v I S I T E U S I N E P L AC O A VAU J O U RS

" Le domaine des superlatifs"


l'édito

entre. pros

le magazine des clients BigMat Pillaud Materiaux

Gérard Pillaud

Directeur de la publication

Président de BigMat Pillaud Matériaux

Gérard Pillaud

Directeur de rédaction Vincent Chauvelin

Photographie

Vincent Chauvelin et divers banque d'images

Secrétaire de rédaction Sophie Boishu

Ont participé à ce numéro

Gérard Pillaud, Vincent Chauvelin, Laurent Perieteanu, Marc Magré, Gilles Senez...

Imprimeur

Alliance Impression

Publicité

Service communication 03 23 69 51 82

s.communication@pillaud-materiaux.fr Publication gratuite de BigMat Pillaud Matériaux à l'attention de sa clientèle professionnelle. La reproduction même partielle des articles, visuels et illustrations publiées dans ce magazine est formellement interdite.

Des nouvelles solutions pour de nouvelles opportunites

L

'été arrive après un printemps bénéfique à l'activité de la filière Bâtiment. Si la météo fut défavorable pour l'agriculture,elle restera comme ayant été propice aux travaux de gros oeuvre. Après deux années marquées par une crise profonde, 2011 apporte son lot de nouvelles ambitions. La fin d'année devrait être porteuse pour le second oeuvre, l'innovation des industriels sera de plus en plus profonde et apportera stabilité, ouverture de nouveaux marchés et mise en place de nouveaux procédés. La performance énergétique est de plus en plus présente dans le quotidien de chacun. Notre activité est au coeur de cette thématique, il faudra donc être capable d'apporter des réponses pertinentes dans les mois et les années à venir. C'est pourquoi BigMat Pillaud s'engage aujourd'hui dans la formation des équipes, l'évolution du plan de vente et l'accompagnement de nos clients avec ambition et sens du service. Entre.Pros entre aussi dans une nouvelle étape de son développement. Vous avez entre les mains, le cinquième numéro que nous avons voulu encore plus riche. Plus de photos, des articles de qualité, un référentiel avec la mise en avant de nos solutions de transport et toujours le plein de rencontres. En vous adressant Entre.Pros, notre volonté est de vous mettre au centre de ce que nous pourrions appeler la "communauté BigMat Pillaud". A l'époque des réseaux sociaux, il est souhaitable de s'intéresser à ces nouveaux outils de communication, tout en ayant à l'esprit l'importance d'équilibrer l'information avec des outils plus conventionnels. Entre.Pros comme son nom l'indique est un rapprochement de deux entités, le négoce et l'artisan, autour de notions de performances et de professionnalisme. Notre discours est volontairement de partager ce que nous sommes, découvrir qui vous êtes, apporter une actualité fiable, enrichissante et éclairante. Je vous souhaite une bonne lecture et pour ce numéro d'été, de bonnes vacances, avec qui sait, le numéro 5 d'Entre.Pros parmi les mots fléchés...


Sommaire ete 2011

numéro5 entre.pros

Visite d'usine Visite de la plus grande usine de fabrication de plaques de plâtre d'Europe : PlacoVaujours

Page16

Projet Du nouveau pour l'agence de Chauny : Show-room Menuiserie & Carrelage

Comprendre Apprendre Bien comprendre

Page 6

Récupération des eaux de pluie avec Sebico

Découvrir Découverte

Page 30

Arnaud Quesnel, Responsable Logistique

Solutions Nouvelles

Page 11

Equatiole système à adopter avec Rector

S'informer Actus Pillaud

Page 38

BigMat Auber s'invite à Brasles

Page36

Connaître Entretiens

Page 26

Nicolas Girard, Entreprise ECT

A Suivre Actus Pillaud

Page 42

Week-end au Mans avec Louis Rossi


Solutions, systèmes et produits entre.pros


Sebico

Tout comprendre sur la récupération des eaux de pluie entre.pros

F a c e a l a h a u s s e d u p r i x d e l ’ e a u e t s a p o t e n t i e l l e r a r e t e , l a r e c u p e r at i o n d e l ’ e a u d e p l u i e d e v i e n t u n e s o u r c e d ' e c o n o m i e d e s r e s s o u r c e s n o n n e g l i g e a b l e . D e s m e s u r e s f i s c a l e s i n c i t at i v e s p e r m e t t e n t s e l o n l ’ i n s t a l l at i o n d e r e a l i s e r j u s q u ’ a 5 0 % d ’ e c o n o m i e s s u r s a f a c t u r e d ’ e a u . L a r e c u p e r at i o n p e r m e t d e d i s p o s e r d ’ u n e e a u g r at u i t e , p o u r t o u s l e s u s a g e s n o n c o r p o r e l s e t n o n a l i m e n t a i r e s : a r r o s a g e d u j a r d i n , l a v a g e d e v o i t u r e e t d e s o l , a l i m e n t at i o n d e s W C , d u l a v e - l i n g e . . . L e p r i n c i p e e n e s t r e l at i v e m e n t s i m p l e . R e v u e d e d e t a i l a v e c S E B I C O e t s o n p a c k ' e a u s t o c k a g e .

Textes :

Vincent Chauvelin, source MEDDAD Visuels Sebico et Fotolia


Bien comprendre... p.7

L

'installation d'une cuve de récupération d'eaux de pluie est une alternative intéressante aux puits. La qualité de l'eau de pluie issue d'une citerne est généralement plus sûre que celle provenant de la nappe phréatique sous votre logement. L'eau de pluie est idéale pour l'arrosage et plus encore ... De plus l'installation d'une telle cuve est une opération « civique » dans la mesure où elle fera office de rétention d'eau pendant les gros orages et participera à la limitation des inondations. Si les citernes d'eau de pluie sont devenues obligatoires pour les constructions neuves en Belgique, la technique est encore confidentielle en France ... il faut dire que cela représente un manque à gagner pour les agences de distribution de l'eau (qui sont des sociétés puissantes, devenues pour certaines des multinationales) ainsi que pour les sociétés de traitement de l'eau (qui sont souvent les mêmes). L'eau distribuée en France augmente de manière forte et continue : + 38% entre 1995 et 2005 et la même augmentation est prévue pour la période 2005-2015. Par ailleurs, l'ineluctable changement climatique va entraîner des étés de plus en plus secs. Avoir une source d'approvisionnement alternative va donc représenter un avantage financier de plus en plus important et seule une citerne de taille suffisante vous permettra de stocker de l'eau avant les sécheresses estivales.

En France, la pluie produit environ 500 milliards de mètres cubes d'eau gratuite et contrairement aux idées reçues, il pleut à peu près la même quantité d'eau partout (même si la sécheresse actuelle peut en faire douter). La moyenne des précipitations annuelle est de 800mm par an. L'installation d'une cuve de récupération d'eau de pluie peut permettre en fonction de certains critères de récupérer jusqu'à 80% de l'eau d'un toit et couvrir ainsi 30 à 50% des besoins d'un particulier. La conception de l’installation de récupération d’eau pluviale doit être pensée par rapport au projet architectural lui-même, afin de profiter des opportunités que celui-ci offre et tenir compte des contraintes qu’il engendre. La conception de l’installation doit également être cohérente avec la démarche globale de la gestion de l’eau sur le site qui aura été définie en programmation. Cela pourra se traduire par son insertion dans une logique d’économie d’eau, voire de logique de recyclage. Enfin, la conception devra se baser sur une étude préalable détaillée d’évaluation des besoins (tenant compte des usages visés, du nombre " Reticences des autorites sanitaires "

d’usagers et du mode d’occupation du bâtiment) et des ressources disponibles (prenant en compte la pluviométrie locale via la station météo la plus proche et les variations au moins au niveau mensuel). Le budget le plus important d’un dispositif de récupération des eaux de pluie est celui consacré à l’achat de la cuve d'eau de pluie. Les fabricants sont nombreux et le choix très varié. Alors, pour cibler vos besoins, déterminez tout d’abord à quoi vous destinez cette eau tombée du ciel : usages extérieurs (arrosage du jardin, des plantes… ), utilisation domestique (wc, lavelinge, salle de bains… ), eau potable, ou les trois à la fois. Il est évident que le coût,les contraintes et les modes de stockage diffèreront selon l’utilisation retenue.

Notez que, d’un point de vue réglementaire, si l’utilisation extérieure ne pose aucun problème les autorités sanitaires sont en revanche très réticentes à l’introduction de l’eau de pluie dans les logements. Dans un avis récent, le Conseil supérieur d’hygiène publique de France, autorité du ministère de la Santé compétente sur ce sujet, considère que « pour les usages alimentaires (boisson, préparation des aliments, lavage de la vaisselle) et les usages d’hygiène corporelle (lavabo, douche, bain, lavage du linge), l’utilisation d’une eau potable est obligatoire. La récupération et l'utilisation d'eau de pluie collectée en aval de toitures est acceptable pour des usages non alimentaires et non liés à l'hygiène corporelle, dès lors que ces usages n'impliquent pas de création d’un double réseau à l’intérieur des bâtiments ; c'est-à-dire via un système de collecte à l'extérieur des bâtiments et pour des usages extérieurs. » Utilisation d’eau potable obligatoire certes, mais l’interdiction d’employer l’eau de pluie n’est pas explicitement mentionnée. Notez qu’un système de double réseau ne s’improvise pas : il faut rendre impossible tout phénomène de retour d’eau pluviale dans le réseau d’eau potable. En cas de rupture de charge, un surpresseur avec disconnection doit donc venir s’interposer entre le réseau public et le réseau privé. Comme vous pouvez le constater, le phénomène de la récupération des eaux de pluie en est à ses prémisses. En page suivante, vous trouverez un point complet à partir des éléments collectés sur le site du ministère de l'écologie et du développement durable. numero 5 ete 2011

entre.pros


Bien comprendre p.8

L

a récupération et l’utilisation des eaux de pluie pour certains usages et sous certaines conditions techniques doivent être favorisées. Pour cela, un crédit d’impôt a été voté dans le cadre de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006. Le stockage des eaux de pluie dans une citerne pour arroser son jardin est une pratique ancienne qui a été souvent abandonnée et est remise à l’honneur. La récupération d’eau de pluie permet aux usagers de faire des économies et de préserver la ressource en eau. La récupération des eaux de pluie présente par ailleurs un intérêt en limitant les impacts des rejets d’eau pluvial en milieu urbain, face notamment à la croissance de l’imperméabilisation des sols et aux problèmes d’inondation qui peuvent en découler. L’intérêt de la collecte et du stockage des eaux de pluie est modeste pour les usages domestiques et une réutilisation mal contrôlée dans une habitation peut poser des problèmes sanitaires. En effet, les eaux de pluies récupérées, ruisselées en aval des toitures, ne respectent pas les limites de qualité réglementaires définies pour l’eau potable et peuvent contenir des micro-organismes pathogènes. A partir du moment où il y a un double réseau, il y a risque de méprise, et il convient de prévenir ces

risques par un affichage clair, voire des robinets nécessitant une clé spéciale.

La réglementation

Les modalités d’utilisation de l’eau de pluie sont explicitées dans l’arrêté du 21 août 2008, publié au JO n°0201 du 29 août 2008

Pour quoi faire ?

L’eau de pluie collectée à l’aval de toitures inaccessibles peut être utilisée pour des usages domestiques extérieurs au bâtiment, pour l’évacuation des excrétas et le lavage des sols à l’intérieur des bâtiment et, à titre expérimental et sous conditions, pour le lavage du linge. Les usages professionnels et industriels de l’eau de pluie sont autorisés, à l’exception de ceux qui requièrent l’emploi d’eau destinée à la consommation humaine telle que définie à l’article R.1321-1 du code de la santé publique, dans le respect des réglementations spécifiques en vigueur et notamment le règlement (CE) n° 852/2004 du 29 avril 2004 du Parlement Européen et du Conseil relatif à l’hygiène des denrées alimentaires.

Où ?

Dans les bâtiments à usage d’habitation ou assimilés, la présence de robinets de soutirage d’eaux distribuant chacun des eaux de qualité différentes est interdite dans la même pièce, à l’exception des caves, sous-sols et autres pièces annexes à l’habitation. Parce que l’utilisation de l’eau de pluie peut augmenter la probabilité de

contamination sanitaire (Rappel : les eaux de pluies récupérées, ruisselées en aval des toitures, ne respectent pas les limites de qualité réglementaires définies pour l’eau potable et peuvent contenir des micro-organismes pathogènes), l’utilisation d’eau de pluie est interdite à l’intérieur : . des établissements de santé et des établissements, sociaux et médicaux-sociaux, d’hébergement de personnes âgées ; . des cabinets médicaux, des cabinets dentaires, des laboratoires d’analyses de biologie médicale et des établissements de transfusion sanguine; . des crèches, des écoles maternelles et élémentaires.

Comment ?

Parce que les eaux de pluies ne respectent pas les limites de qualité réglementaires définies pour l’eau potable, tout raccordement, qu’il soit temporaire ou permanent, du réseau d’eau de pluie avec le réseau de distribution d’eau destinée à la consommation humaine est interdit. Néanmoins, pour satisfaire les besoins lorsque le réservoir de stockage d’eau de pluie est vide, l’appoint en eau du système de distribution d’eau de pluie depuis le réseau de distribution d’eau destinée à la consommation humaine est assuré par un système de disconnexion par surverse totale installé de manière permanente.


Signalisation

Les canalisations de distribution d’eau de pluie, à l’intérieur des bâtiments, sont repérées de façon explicite par un pictogramme « eau non potable », à tous les points suivants : entrée et sortie de vannes et des appareils, aux passages de cloisons et de murs.A proximité immédiate de chaque point de soutirage doit être implantée une plaque de signalisation qui comporte la mention " eau non potable " et un pictogramme explicite.

Entretien

Les équipements de récupération de l’eau de pluie doivent être entretenus régulièrement, notamment, par l’évacuation des refus de filtration ; Le propriétaire vérifie régulièrement : . la propreté des équipements de récupération des eaux de pluie ; . l’existence de la signalisation des réseaux et des points de soutirage ; . le bon fonctionnement du système de disconnexion.Le propriétaire établit et tient à jour, un carnet sanitaire et informe les occupants du bâtiment des modalités de fonctionnement des équipements.

Obligation de déclaration

Les eaux récupérées et utilisées à l’intérieur du bâtiment qui sont renvoyées vers les égouts sont soumises à la taxe d’assainissement. Le

propriétaire fait une déclaration d’usage en mairie, telle que prévue à l’article R 2224-19-4 du code général des collectivités territoriales.

Activité soumise à un contrôle

Afin de prévenir les risques de contamination du réseau d’eau public (puisque les eaux de pluies récupérées, ruisselées en aval des toitures peuvent contenir des microorganismes pathogènes), l’article 57 de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006 (art. L. 2224-12 du code général des collectivités territoriales) dispose que le règlement de service prévoit la possibilité pour les agents du service d’eau, en cas d’utilisation d’une ressource en eau différente de celle provenant du réseau public de distribution, d���accéder aux propriétés privées pour procéder au contrôle des installations intérieures de distribution d’eau potable et des ouvrages de prélèvement, puits et forages, ce contrôle étant à la charge de l’abonné. En cas de risque de contamination de l’eau provenant du réseau public, le service enjoint à l’abonné de mettre en œuvre les mesures de protection nécessaires. Si les mesures n’ont pas été mises en œuvre, le service peut procéder à la fermeture du branchement (lire le décret n° 2008-652 du 2 juillet 2008).

aquatiques du 30 décembre 2006 a introduit un crédit d’impôt relatif au coût des équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales payés entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2012. Le crédit d’impôt est de 25 % du montant des équipements éligibles. Pour une même résidence principale, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder, pour la période du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2009, la somme de 8 000 euros pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et de 16 000 euros pour un couple marié soumis à imposition commune.

Pour en savoir plus :

Arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments

Code des impôts

Arrêté du 3 octobre 2008 pris pour l’application de l’article 200 quater du code général des impôts relatif aux dépenses d’équipements de l’habitation principale et modifiant l’article 18 bis de l’annexe IV à ce code Guide de bonne pratique « Règles et bonnes pratiques à l’attention des installateurs ». (document DHUP QC2)

Crédit d’impôt

L’article 49 de la loi sur l’eau et les milieux

numero 5 ete 2011

entre.pros


Solutions Nouvelles p.11

Rector

[Equatio], le système qui valide l'approche BBC entre.pros

Il y a 4 sources principales de deperditions thermiques au niveau des planchers. Pour chacune d'elles, RECTOR offre plusieurs possibilites de traitement. En dosant de facon astucieuse l'effort d'isolation sur chaque type de deperdition, on trouvera la combinaison la plus performante sur le plan thermique et economique. Avec un large eventail de combinaisons de solutions speciales BBC de RECTOR, le plancher est LA variable d'ajustement la plus pertinente pour atteindre la valeur necessaire pour l'obtention du label. Trouver la meilleure solution a la problematique BBC ne peut se faire uniquement en developpant des composants plus performants. La reponse de rector s'appelle equatio.

Textes :

É

quatio, c'est l'approche systémique RECTOR des déperditions des planchers : trouver le bon équilibre en dosant l'effort sur chaque déperdition en tenant compte de leur interdépendance. Les réglementations thermiques RT2000 et RT2005 ont conduit à l’apparition des rupteurs thermiques de plancher d’étage et à une amélioration importante des isolations surfaciques des planchers bas (Up). Au niveau de performance actuel, pousser plus loin le niveau d’isolation surfacique n’est plus aussi rentable que par le passé. Aujourd’hui, la principale réserve d’amélioration se situe dans les déperditions linéiques des planchers bas, tant en périphérie qu’en sous face de planchers (ponts thermiques surpoutres et sur refends) : c’est dans ce domaine que RECTOR a développé ses dernières innovations. La généralisation des maisons BBC impose une isolation haute performance aux constructeurs de maisons individuelles. Lorsque l’on conçoit une construction Basse Consommation, le niveau de déperditions thermiques du bâti doit être significativement réduit par rapport à la Réglementation Thermique 2005. Le traitement des déperditions thermiques au niveau des planchers devient la variable d’ajustement la plus pertinente pour

Vincent Chauvelin et Rector Visuels : Banque d'images Rector "Ces elements etant concus en emboitement, seule l’association des differents composants originaux du systeme EQUATIO vous offre une garantie de resultat pour le plancher dans sa globalite. "

atteindre l’objectif du label BBC. Pour atteindre ce niveau au meilleur coût, Rector propose aux professionnels du bâtiment le Système EQUATIO, une approche globale et systémique des traitements de chaque source de déperdition. En effet, il existe 4 sources principales de déperditions thermiques au niveau des planchers :

• les ponts thermiques en périphérie de plancher d’étage, • les ponts thermiques en périphérie de plancher bas, • les déperditions surfaciques de plancher bas, • les ponts thermiques en sous-face de plancher sur poutres et refends. Pour chacune de ces sources de déperditions thermiques, Rector propose plusieurs possibilités de traitements. En dosant de façon pertinente l’effort d’isolation sur chaque type de déperdition, on obtiendra la

combinaison la plus performante sur le plan thermique et économique. Les composants de EQUATIO étant conçus en emboîtement, seule l’association des différents composants originaux du système EQUATIO offre une garantie de résultat pour le plancher dans sa globalité. L’étude des composants a particulièrement porté sur leur complémentarité. Le résultat est une performance de plancher supérieure à la somme des parties qui le constituent. Exemples de solutions certifiées et brevetées :

• RectoSten, • ThermoLight, • RectoLight, • ThermoMax, • PrimoLight VS. • ThermoSten, • ThermoRefend, • ThermoPoutre. Vous trouverez en pages suivantes, les visuels vous permettant d'approfondir votre approche des produits englobés dans le système équatio. Pour les plus connectés et pour en comprendre davantage cliquez sur http://www. rector. fr/fr/rector-bbc-2 , vous découvrirez les fiches techniques en pdf et bien plus encore.

numero 5 ete 2011

entre.pros


Solutions Nouvelles p.12

Trouver la meilleure solution à la problématique BBC ne peut se faire uniquement en développant des composants plus performants. La reponse se trouvera par une approche systemique des traitements de chaque source de deperdition.

La solution equatio Rector pour sous sol ou vide sanitaire

La solution equatio Rector pour plancher d'etage ou intermediaire

+

+

=

numero 5 ete 2011

entre.pros

=


Solutions Nouvelles p.13

entre.pros

En bref:

Industriel spécialiste de la fabrication d'éléments de plancher en béton précontraint et béton armé,murs et éléments de structure, RECTOR conçoit, produit et commercialise des systèmes toujours plus innovants destinés aux professionnels du bâtiment. Le siège social de RECTOR est basé à Mulhouse. Créée en 1953, la société et la marque RECTOR

La solution equatio Rector pour plancher sur vide sanitaire

Nouveau

enregistrent une expansion régulière. Portée par le succès de son produit phare, la poutrelle en béton précontraint, la société est devenue l'un des acteurs majeurs du marché de la fabrication de matériaux en béton. La gamme RECTOR connaît un véritable succès et, aujourd'hui, plus de 6 millions de personnes sont "portées" par des planchers de fabrication RECTOR. Cette réussite, RECTOR la doit essentiellement à son souci constant d'anticiper les besoins du marché, en réunissant les compétences humaines à la tradition de qualité, mais aussi à la confiance de ses clients qui utilisent depuis des années ses produits. Choisir RECTOR, c'est disposer des compétences et des atouts d'une PMI alliée à la puissance d'un groupe. Avec son actionnaire familial, le Groupe Rector Lesage, et ses partenaires producteurs et distributeurs, c'est toute la puissance logistique d'un groupe de 160 millions d'Euros de chiffre d'affaires, détenant 25 % du marché français et disposant d'un effectif de près de 700 personnes, qui est à l 'écoute de son marché. RECTOR se positionne ainsi comme un interlocuteur privilégié mettant ses hommes, son sens de l'innovation (12% du CA sont réinvestis chaque année en recherches et développements industriels), ses procédés et ses brevets internationaux à la disposition de la réussite de ses clients.

Tout sur Rector sur : www.rector.fr numero 5 ete 2011

entre.pros


Dossier Entre.Pros

Usine Placo de Vaujours entre.pros


U s i n e P l ac o d e Vau j o u rs

- La puissance industrielle au service des Pros entre.pros

Textes et Photos :

Vincent Chauvelin


Visite d'usine p.17

entre.pros

Une histoire, un site industriel pionnier, des investissements durables dans un ecosysteme gere durablement par placo. C'est ce que nous vous invitons a decouvrir dans ce dossier exclusif entre.pros. vous decouvrirez les secrets de fabrication de la ligne de production "v5", les robots automatises AGV et l'architecture impressionnante du site placo de vaujours.

A

u départ, il y a cette idée de faire un article sur la plus grande usine de plaque de plâtre d’Europe. Puis, rapidement, le souvenir du gamin que j’étais, fasciné par cet immense espace quasi lunaire, planté sur le bord de la RN3, se demandant avec perplexité ce qui pouvait bien se tramer derrière les imposants bâtiments et sous l’épaisse fumée blanche dessinant des nuages épais. Voilà, des dizaines d’années plus tard, ma curiosité allait pouvoir se combler, l’imagination se transformer en réalité, en faits précis. La première chose à dire quand on parle de « Vaujours », c’est justement qu’il y aurait trop à dire, qu’un dossier dans Entre.Pros ne suffirait pas à expliquer le fonctionnement d’un site couvrant 42 Ha de la commune de Vaujours, 40 % de la production de Placo en France, des investissements constant depuis des années dont un de 150 millions d’euros pour la construction - selon les normes mondiales les plus poussées de la ligne V5. Alors bien que choisir, c’est se priver, nous allons vous expliquer dans ce dossier, le fonctionnement de cette chaîne de fabrication de plaque de plâtre, surnommée « V5 », ce qui s’accommoderait assez bien avec le nom d’un prototype espion d’un James Bond, et dont les qualités et les performances dépassent tout ce qui existe pour le moment sur notre territoire.

Vaujours est une commune à la frontière des départements de la Seine et Marne et de la Seine Saint Denis. Peu connue du commun des mortels, elle a pourtant une particularité, c'est son emplacement. Elle est situé sur une zone géologique riche en gypse naturel, matière première du plâtre, ressource innofensive et recyclable à l'infini. C'est la raison pour laquelle en 1920, les sociétés Lambert, Pollet et Chausson (reprises depuis par BPB puis Saint Gobain) se lancent dans l'exploitation puis, dès 1926 dans la fabrication de plâtre. Il faut attendre 1947 et la fondation de la société Placoplâtre, et l'utilisation d'un brevet américain dans le cadre du plan Marshall pour voir le lancement de la première plaque de plâtre en France sur la chaine "V1". Vous comprendrez que la chaîne "V5" que nous avons visité est la cinquième génération de lignes de production sur le site de Vaujours. Depuis, la fameuse "V1", le site de Vaujours et les carrières alentours ont considérablement évolué, fabricant et recyclant tous les produits de la filière plâtre (carreaux de plâtre, plaques techniques, doublages isolants...). Afin de voir les dernières évolutions, la société Placo représentée par Eric Gamelin, chef de Région, nous a gentiment invité à visiter la fameuse "V5", résultat d'un investissement de centaines de milliers d'Euros dans le cadre d'une conception HQE. Détail de la visite dans les pages suivantes...

entre.pros

Quelques chiffres :

150m/minutes

C'est la vitesse de la chaîne "V5", la plus rapide du groupe Placo

40%

C'est la part de l'usine de Vaujours dans la production totale de Placo.

plus de 500

C'est le nombre de collaborateurs sur le site Placo de Vaujours.

35 000

C'est le nombre d'arbres plantés sur la carrière à ciel ouvert de CoubronVaujours dans le cadre de la valorisation de l'écosystème.

numero 5 ete 2011

entre.pros


Dossier Visite d'usine p.18

Parcours complet au pays du platre C'est donc en début de matinée que l'équipe d'Entre.Pros a rendez-vous au centre de formation de l'usine de Vaujours. Cet espace entièrement dédié à la formation, à l'exposition des techniques et des matériaux fabriqués par Placo est le point de départ de la matinée de découverte de la "V5". Après une courte visite de l'espace intérieur avec Eric Gamelin, nous sommes accompagné par Mr Michel Draucourt, ancien ouvrier de l'usine qui après les pré-requis sur la sécurité - casque, chaussures de sécurité et gilet réflechissantnous invite à débuter notre visite. Retour sur les points essentiels de cette matinée.

Le carton en tension. . . 9h45, nous sommes à l'intérieur de la "V5". Un long couloir se dresse devant nous. Il fait penser à un élément de décor d'un film de Kubrick. Sa longueur, la lumière vive et les lignes au sol nous montrent que nous entrons dans un site industriel. Et toujours pas un bruit. Après une cinquantaine de mètres, la porte battante permettant l'accès au début de la ligne s'ouvre et les premiers grondements de l'activité mécanique nous parviennent aux oreilles. Notre petit groupe se rapproche pour voir le début du process de fabrication. De grandes bobines de carton d'environ 11 Km (voir ci dessus) formant l'épiderme de la plaque de plâtre sont stockées puis automatiquement imbriquées dans des bras qui vont dérouler deux bobines en continu. L'une passera sous le mélangeur, l'autre au dessus, ce qui viendra refermer la bande de plâtre.

10h : Cuisson Malaxage Jogging Premier contact avec la matière

Origine de la chaîne de fabrication.

9h30 : Début de chaine Où il est histoire de carton Partis du centre de formation, nous empruntons le chemin menant au début de notre parcours. Nous passons d'abord à côté des bâtiments techniques où sont réunis ingénieurs et collaborateurs supervisant la qualité et les process de l'usine. Nous arrivons enfin devant l'entrée du bâtiment de la ligne V5. Le bâtiment est digne de tous les superlatifs concernant sa conception, la discrétion et la douceur de ses lignes montrent un parti pris architectural inhabituel dans le domaine industriel qui mérite d'être souligné. Il faut ajouter que la construction s'étend sur 700 mètres de long et une hauteur pouvant aller jusqu'à 16 mètres, le tout à 30 mètres du bord d'une rue pavillionnaire. La démarche HQE qui a prévalu lors de la création de la ligne de production se voit avant même de rentrer dans le bâtiment. Arbres et haies paysagères, couleurs neutres, pas de bruits à l'extérieur et visibilité des éléments de sécurité sont autant de critères sensibles que nous avons pu observer avant notre entrée dans le bâtiment.

numero 5 ete 2011

entre.pros

Très rapidement, nous arrivons au moment clé de la réalisation d'une plâque de plâtre. Nous n'avons pas pu photographier ce passage - vous comprendrez que le secret industriel l'oblige - mais nous allons nous efforcer de vous décrire cette étape essentielle avec précision et clarté. Tout d'abord, il faut savoir qu'avant que le produit plâtre soit "aspergé" sur l'enveloppe de carton, la matière première - le gypse- est envoyé dans un broyeur cuiseur. Il y est broyé pour atteindre une granulométrie très fine, inférieure au 1/10 de mm. Un courant d'air chaud emporte alors les particules vers le haut du four en les cuisant à 150°C, tandis que les plus grosses particules restent en bas jusqu'à ce qu'elles soient suffisament fines pour être entrainées. Nous arrivons ensuite au moment clé, celui de la préparation. Le plâtre est mélangé dans un malaxeur avec de l'eau et plusieurs additifs : de l'amidon pour améliorer la liaison entre plâtre et le carton, des Une perspective qui en dit long sur la retardateurs visant longueur de la chaine ! à modifier le


Dossier visite d'usine p.19

e mid u h : ore re enc ar heu e r t pla Km p e d de à 9 Ban lancée

ées tre séchoduction : a l p e d r s plaque nts de p Larges rniers mome s de dans le

Aux carrefours de la production. temps de prise ainsi que des adjuvants qui permettront de réaliser des plaques standards jusqu'aux produits plus techniques. L'opération dure approximativement 4 secondes. Le plâtre est donc être projeté sur la feuille de carton inférieure, puis la feuille supérieure vient refermer le moule ainsi constitué. Il faut noter que le plâtre est à ce moment chaud et presque liquide, ce qui démontre une grande résistance et solidité de la feuille de carto, lancée à 150 m/mn soit environ 9 km/heure (une allure d'un jogger). Un panneau lumineux indique d'ailleurs la vitesse et les informations relatives à la production en cours au moment où se forme le moule. Nous avons passé le moment clé et nous prenons de l'altitude en empruntant une passerelle 5 mètres au dessus de la ligne. Nous sommes dans les premiers instants du séchage de la ligne V5. Sa longueur de 300 mètres en fait la plus longue du groupe Placo en France. Vous comprendrez qu'il y a une corrélation entre la longueur d'une ligne et la production totale. Résultat, 75% de capacité de production supplémentaire à la clé et une fiabilité mécanique des produits accrues. Mais revenons sur la passerelle. A ce stade, les plaques sont encore humides et nous sommes en présence d'une bande de plâtre pas complètement solidifiée de presque 200 mètres de long !!!

10h15 : Coupe en règle

Comment couper net à 9 Km/h Nous parvenons à un autre secteur clé de la ligne V5. A cet endroit, le plâtre contenu dans l'enveloppe de carton n'est donc pas solide à 100%, mais il peut être découpé une première fois avant de passer à l'étape du séchage. Le procédé est simple, deux lames - situées pour l'une sur les parties inférieures et supérieures de la bande de plâtre pivotent à la même vitesse que la plaque sur le tapis lancé et se faisant, elles opèrent une double coupe résultant par une séparation nette. la bande de plâtre ainsi constituée à la dimension lui permettant de se déplacer dans les séchoirs. Le séchage est l'opération par laquelle on va extraire l'eau contenue en excédent. Nous avons vu que le produit plâtre "primitif" aspergeant la bande de carton en début de production contenait de l'eau en assez grande quantité. Pour promouvoir les qualités mécaniques de la plaque de plâtre, la circulation d'un courant d'air chaud de manière homogène est impérative. L'opération va durer environ quarante minutes durant lesquelles, l'hygrométrie va se réguler dans les plaques afin de fournir un produit quasi fini. En effet, à cet étape, des plaques trop chargées en eau ne supporteraient pas les contraintes de stockage, et ne passeraient pas les prélèvements du laboratoire et du contrôle de la qualité. Il faut noter que l'énergie produisant l'air chaud est le gaz. Pour confirmer que l'usine Placo de Vaujours est l'usine des

La coupe superlatifs, il faut comprendre que Placo est le deuxième consommateur privé de gaz pour GDF en France. C'est dire les quantités colossales employées sur le site de Vaujours (Cela comprend bien entendu l'ensemble des activités plâtre du site). L'eau extraite devient de la vapeur d'eau, projetée dans des canalisations menant à la fameuse cheminée de la V5, dont la fumée blanche semble produire des nuages sur la nationale 3.

La cheminée extrait la vapeur d'eau ( ici à l'intérieur du site)

La vapeur d'eau s'échappe en fumée blanche ( ici à l'extérieur du site)

numero 5 ete 2011

entre.pros


Dossier visite d'usine p.20

Avant dernière étape avant sciage et palettisation

10h30 : Resciage et banderolage Proche du produit fini

Dernière étape, le sciage aux dimensions définitives

L'étape du séchage réalisée, les plaques sont désormais des produits quasi finis. Les propriétés mécaniques ont été figées par l'opération de séchage. Nous avons commencé par une ligne droite de 300 mètres, puis la circulation change littéralement de cap pendant les opération de séchage et revient, en parallèle, en direction du point de départ de la production. Une cinquantaine de mètres avant d'atteindre l'origine de fabrication, un virage à 90° et les plaques arrivent par trois bandes d'environ 5 mètres de long et de 120 cm de largeur. Les bandes passent par dessus la ligne via une passerelle automotrice, où elle vont ensuite être recoupées à la longueur précise par des scies circulaires très rapides. Par la suite, elles sont réunies deux par deux grâce à la banderole. Il faut souligner que depuis le tout début de la chaine et jusqu'à présent, seulement 6 opérateurs interviennent !!

..........................

10h45 : Palettisation, Stockage et Transport ou le royaume du futur Maintenant, nous entrons dans un domaine futuriste. Les plaques sont en fin de production. Elles sont empilées par 50 ou 100 pièces jusqu'au bout d'une ligne ou un appareil étonnant (voir notre double page en p. 24-25), l'AGV va récupérer les plaques et les conduire automatiquement dans les cellules de stockage formant la partie Est de la V5. Le transport interne est donc assuré par les AGV (chariots automatiques électriques sans conducteur), entièrement dirigés par un système Wifi. Cet investissement dans des appareils autonomes s'explique par une réflexion sur les règles élémentaires de la logistique et des conditions de sécurité des personnes sur un site industriel. Dans le même temps, des chariots électriques remplacent les chariots au GPL pour le chargement des camions. Pourquoi ses précautions ? Tout simplement parce qu'un site comme la V5 est un environnement où 50% des gens qui circulent ne sont que de passage !! Il faut aussi avouer que le ballet des AGV, le silence et la précision de ces machines amènent une sérénité dans les flux, l'impact sur la casse et le stress des caristes doivent aussi être évoqués. Les AGV vont donc acheminer les produits jusque dans une "gare", où les attend un transporteur autonome à bandes pour un déchargement automatique des plaques. Ensuite, des caristes disposent les palettes à travers les cellules de

numero 5 ete 2011

entre.pros

stockage en fonction de leurs rotations respectives. Enfin, la boucle est bouclée quand les transporteurs viennent prendre la marchandise. 500 camions par jour peuvent venir et s'approvisionner sur le site de Vaujours, chacun subissant les contrôles de sécurité d'usage. Le système logistique permet à chaque transporteur de connaître à tout moment son niveau de chargement et le temps qui lui reste avant de repartir à destination par exemple de... BigMat Pillaud.

La gare de chargement, 100% fluide


Dossier Visite d'usine p.21

l'Esprit industriel Placo en photos La visite de l'usine Placo de Vaujours et l'article qui en a découlé n'aurait été possible sans le partenariat unissant l'industriel à BigMat Pillaud. C'est pourquoi nous souhaiterions remercier les personnes ayant rendu possible cette visite. Eric Gamelin, responsable régional des ventes et Michel Draucourt. Le dossier ne s'achève pas avec l'article, car il eut été impossible de reproduire et détailler l'impression laissée par la "V5". Pour rester dans l'ambiance, voici un portfolio pour comprendre et saisir l'esprit industriel incomparable de l'usine de Vaujours. Enfin, un zoom sur les fameux AGV vous permettra de voir le fameux appareil autonome lors de l'étape final du cycle de production de la plaque de plâtre.

numero 5 ete 2011

entre.pros


Dossier Visite d'usine p.22

numero 5 ete 2011

entre.pros


Dossier Visite d'usine p.23

numero 5 ete 2011

entre.pros


Dossier Visite d'usine p.24

l' AGV, machine intelligente L'AGV (chariot sans conducteur) est un véhicule innovant permettant le transport et l'acheminement des plaques de plâtre dans un circuit préétablit. Les véhicules sont pilotés via le Wifi et le logiciel Actéos de la sortie des chaînes de production jusqu'à leur mise en stock. C'est donc l'ensemble de la partie logistique aval qui est prise en charge via ce système, qui, tel le cyclope possède un oeil (mais le sien tourne à 360°) lui permettant de suivre son parcours et d'éviter les obstacles. Zoom sur le début du circuit logistique de l'AGV matricule V5.17 au sortir de la production.

L'AGV V5.17 se colle au quai, son calage est réglé au centimètre près !

Une deuxième pile de plaques vient s'ajouter à la première, délicatement posée, elles sont étiquetées, la traçabilité assurée.

Tandis que le V5.05 passe devant le .17 afin de rejoindre sa file, les deux piles se dirigent vers l'AGV via des bandes latérales automotrices. L'opération est lente mais assurée pour placer convenablement les produits sur le chariot.

L'AGV V5.17 prend le relais désormais avec ses propres bandes latérales, positionner et équilibrer la charge avant de marquer son départ. numero 5 ete 2011

entre.pros

Le chariot s'éloigne du quai et emprunte un chemin paramétré, géolocalisable avec le logiciel supervisant le parc AGV.


Dossier Visite d'usine p.25

On voit bien que les palettes sont placées au centimètre. Les rouleaux permettant d'acheminer les piles s'actionnent et s'arrêtent au moment voulu avec une grande précision.

Les plaques sont suivies à l'étiquette. Traçabilité optimale.

Le matricule V5.17 effectue son déplacement vers les cellules de stockage. Le tout en silence, avec la plus grande sécurité pour les hommes et les matériaux. Arrivé à la gare, l'AGV fera la même opération mais dans un sens inverse en donnant son contenu. Il sera alors bon pour être stocké, plus ou moins durablement en fonction de la rotation du produit. Pendant ce temps, le V5.17 aura effectué d'autres voyages. numero 5 ete 2011

entre.pros


entre. pros

le magazine des clients BigMat Pillaud Materiaux

Abonnez vous ou abonnez un camarade artisan ! -------------------Abonnez vous et recevez, directement dans votre entreprise le magazine Entre.Pros. 3 fois par an, vous pourrez ainsi faire le plein de reportages, actus et conseils pour comprendre les enjeux du bâtiment. Vous découvrirez les solutions, les usines des industriels de BigMat Pillaud et connaîtrez davantage le fonction de votre négociant en matériaux. En plus, au Verso, vous bénéficierez de nos "Bons Plans", les meilleurs offres promotionnelles du moment dans vos agences BigMat !

Bulletin d'abonnement à découper ou à photocopier et à renvoyez dûment complété à l'adresse suivante : BigMat Pillaud, Service Communication, 72 ter avenue de Château Thierry, 02 400, Brasles.

Civilité: ................................................................................................. Nom : ................................................................................................... Prénom : ............................................................................................... Votre téléphone : ..................................................................................... Votre adresse complète : ............................................................................ .......................................................................................................... .......................................................................................................... Votre email : .......................................................................................... Le nom de votre société : ...........................................................................

Magatzuinite Gra

Le Pleisn!! d'info


Rencontres et Entretiens

entre.pros


Entretiens p.28

ECT Nicolas Girard - Le goût du travail bien fait entre.pros

Comme pour chaque entretien realise pour entre.pros, il y a tout d'abord l'envie de rencontrer l'autre, echanger et decouvrir. peu importe que l'entreprise soit grosse ou petite, l'important c'est d'apprendre et de mieux connaitre un client artisan sur ce qu'il a de plus intime, c'est a dire son entreprise. Dans ce numero d'ete, nous sommes partis du cote de lizy sur ourcq rencontrer nicolas girard, patron d'ect. Bien que le temps fut compte, l'entrepreneur a su nous parler avec authenticite de son metier, de son entreprise, des bonheurs et inconvenients du quotidien. Tour d'horizon d'un jeune patron dynamique.

Textes et Photos :

Vincent Chauvelin

numero 5 ete 2011

entre.pros

Nicolas Girard devant ses bureaux à Lizy sur Ourcq.


Entretiens p.29

N

ous sommes le Jeudi 9 juin, il est midi. Le RDV a été pris pendant l'heure du déjeuner faute à un planning trop chargé pour Nicolas Girard. Il va donc falloir faire vite et bien !! Je viens accompagné de Marc Magré, le responsable de l'agence de Lizy qui est en charge du compte ECT. Nous sommes accueilli par la femme de Nicolas. Elle s'occupe à temps partiel de la comptabilité de l'entreprise et nous propose un verre en attendant Nicolas. L'esprit convivial est bien présent. Pour que l'interview soit détendue et fluide, nous avons décidé de la faire au Restaurant et de nous livrer à un petit jeu de Questions-Réponses d'usage dont voici le résultat.

Entre.Pros :

C'est plutôt la course en ce moment Nicolas !

Nicolas Girard : En effet,

si le beau temps n'aide pas les agriculteurs, il faut avouer que pour nous couvreurs, le climat est favorable.Travailler la toiture avec ces conditions est idéal pour remplir nos carnets de commandes !

Entre.Pros : Vous êtes donc couvreur, pourriez-

vous expliquer succintement votre parcours pour vos collègues lecteurs d'Entre.Pros. Nous pourrions commencer par exemple par l'explication des initiales E.C.T. Que veulent-elles dire ?

Nicolas Girard avec Louis Rossi au Grand Prix de France Moto.

Nicolas Girard : (En souriant) E.C.T sont les

initiales de Entreprise de Couverture Traditionnelle. Rien de très original me direz-vous, cependant si l'on revient sur mon parcours professionnel vous allez voir que c'est tout à fait logique. En fait, je suis issu d'une famille de couvreur-zingueur sur plusieurs générations. La saga commence avec mon arrière-grand père, des oncles et mon père font partie de cette histoire familiale commune.

Entre.Pros : E.C.T est donc une entreprise de générations comme on en voit très souvent dans le bâtiment transmise de père en fils !

Nicolas Girard : Et bien, c'est plus subtil que

cela. En réalité, si nous sommes de la même corporation, chaque membre de la famille a créé sa propre entité. E.C.T, c'est l'entreprise de Nicolas Girard, à savoir ma pomme !! Mon père avait sa structure, mes oncles également. C'est d'ailleurs à travers eux et leur société que j'ai débuté dans la profession de couvreur-zingueur. Même si je suis originaire de la région de Dormans, j'ai depuis pas mal bourlingué. Ma qualification première est un CAP de mécanique agricole. Cela reste bien loin de mon activité actuelle. C'est en travaillant dans la société de mes oncles la SOCOTRA ( Société de Couverture

" C'est la raison pour laquelle je crois fortement en la specialisation. Je me dois d'apporter autre chose qu'un prix a mon client final. "

Traditionnelle), que ceux-ci m'ont mis le pied à l'étrier et m'ont lancé dans la toiture !!

Entre.Pros : On voit la filiation entre E.C.T et SOCOTRA !!

Nicolas Girard : N'est ce pas ! Il y avait derrière cette volonté de filiation, de faire perdurer une espèce de tradition familiale.

Entre.Pros :

Vous nous parliez de CouvreurZingueur, SOCOTRA était-elle une entreprise qui travaillait sur Paris ?

Nicolas Girard :

Tout à fait. Quand vous travaillez sur des immeubles haussmaniens Avenue Montaigne, je peux vous assurer que cela vous détermine pour la vie. Sens du travail bien fait, du beau produit et de la technique, j'ai acquis toutes mes bases de travail à la SOCOTRA. Le façonnage, le travail du cuivre, du zinc et d'un tas d'autres matières font de mon métier un authentique savoir-faire.

Entre.Pros :

Justement, parlons technique, savoir-faire et chantier. Votre métier est une spécialité, comment envisagez vous votre développement et votre approche particulière ?

Nicolas Girard : La spécialisation est créatrice

de valeur et permet de pouvoir parler avec précision de son domaine de compétences. Moi, je valorise et tente de tirer vers le haut mon métier, mon travail et mes employés. Et je considère davantage la personne qui permet à mon entreprise de croître. C'est la raison pour laquelle je crois fortement en la spécialisation. Je me dois d'apporter autre chose qu'un prix à mon client final. Je dois le rassurer, m'engager sur une qualité de chantier, sur une sécurité des travaux. Je suis même partisan des estimations avant travaux payantes remboursables si le client engage son projet. C'est une chose que de faire un devis avec une ligne indiquant des quantités de fournitures et de main d'oeuvre que le

numero 5 ete 2011

entre.pros


Entretiens p.30

La rosace, le marque de fabrique du zingueur.

Nicolas Girard (suite) :

que particulier ne comprend pas, que l'accompagner, se déplacer avec lui site et répondre à toutes interrogations ! !

le de sur ses

Entre.Pros : Et votre fournisseur BigMat dans tout cela, quel rôle joue t'il ?

Nicolas Girard : Je suis d'autant plus à entre.pros

Quelques réalisations :

l'aise que Marc est devant moi. BigMat, c'est mon premier fournisseur. Il allie plusieurs avantages. La proximité en distance, car entre le siège de mon entreprise et le dépôt de Lizy, seulement 3 minutes nous sépare. Et j'ajoute que mon périmètre de travail se trouve 30 Km autour de Lizy. Ensuite, la proximité de service, une demande particulière, une livraison urgente, un "mouton à cinq pattes", une étude ou un appui technique, Marc et son équipe sont à mon écoute et d'une réactivité exemplaire. Nous sommes une entreprise locale et on a vraiment l'impression que BigMat Pillaud joue le même jeu que nous, qu'il y a une ressemblance évidente. Et puis enfin, il y a cette proximité humaine. Nous avons des métiers difficiles, usants et parfois "prise de tête" et chez BigMat Pillaud, il y a toujours un temps pour cette écoute pas toujours connectée à notre métier, mais davantage à nous en tant qu'homme.

Entre.Pros :

Cela se manifeste comme l'opportunité que vous avez eu de partir au Grand Prix de France Moto GP avec Marc Magré fou de Moto comme vous, et de rencontrer Louis Rossi dont nous sommes un des sponsors ?

Nicolas Girard :

Oui, et je remercie évidemment l'entreprise pour ça. Ce fut un week-end grandiose, tant au niveau du

numero 5 ete 2011

entre.pros

temps, de l'ambiance que de l'accueil réservé par la famille de Louis. La relation avec BigMat Pillaud s'exprime aussi à travers de cela.

Entre.Pros :

Vous parliez de vos difficultés, je suppose qu'elles sont administratives et sûrement liées à votre taille d'entreprise trop grande pour ne pas avoir trop de tâches annexes à gérer et trop petite encore pour avoir une équipe administrative à temps complet pour s'occuper intégralement de ces dossiers ?

Nicolas Girard : C'est exactement cela,

mon épouse gère à temps partiel l'administratif, j'ai un comptable à l'extérieur de la structure. Mais, il y a trop de papiers, de contrats, et de déclarations... Cela me bouffe une partie si importante de mon temps qu'il est difficile d'aller en congés. D'ailleurs, en prendre est devenu problématique. Entre les bulletins de salaire, les assurances, les camions et j'en passe, il est vrai que on se demande parfois - mais pas longtemps pourquoi on n'est pas resté salarié.

Entre.Pros : même ?

Pas de regrets tout de

Nicolas Girard :

Aucun, j'aime mon métier, j'apprécie mes gars, j'ai un carnet de commandes convenable. Mes clients sont satisfaits. Ils m'ont, pour la plupart, connu à travers le bouche à oreille. Et (grands éclats de rire) j'ai un super fournisseur, BigMat Pillaud ! ! !

Entre.Pros : Nicolas

Merci pour cet entretien

Nicolas Girard : entretien, Vincent.

Merci pour cet


Entretiens p.32

Temoignage BigMat Arnaud Quesnel,Responsable Logistique

flux entrants en appui avec les remontées terrain des responsables d’agences et d’Arnaud Quesnel. En plus, de notre activité principale, nous affrêtons des transporteurs pour les produits de carrelage qui sont fabriqués en Italie et en Espagne, ajoute Arnaud Quesnel. Cela permet une plus grande souplesse du stock et une amélioration significative des conditions commerciales sur des produits pondéreux. Le site de la Logistique stocke et gère presque toutes les familles de produits du plan de vente Pillaud. Charpente, Couverture, Isolation, Cloison ou Velux. . . A titre d’exemple, 102 camions de bois de charpente sont passés par «la loge» en 2010. «Les évolutions futures liées au déménagement sont envisagées sur la menuiserie, l’outillage et toute offre complémentaire de produits permettant d’améliorer le service aux agences et par conséquent à leur client» ajoute Arnaud pour conclure l’entretien.

Mardi, 14 Juin, Brasles. Nous sommes sur la base logistique du groupe Pillaud Matériaux. La pluie battante des 3 derniers jours rend difficile le travail des magasiniers avec un sol gorgé d’eau par endroit. Le Responsable Logistique Arnaud Quesnel nous reçoit dans le «chalet», le bureau administratif de la logistique. Présent, depuis Octobre 2001 en qualité d’assistant. En 2006, il devient adjoint au responsable et en 2008 devient responsable. Un parcours de près de 10 ans avec une évolution qui permet à notre interlocuteur de nous décrire pour Entre.Pros le domaine dans lequel il évolue. Une discussion enrichissante avec pour horizon le déménagement sur le site de Epaux-Bézu pour la fin 2011.. La mission d’Arnaud consiste mener à bien les flux logistiques des navettes (Une navette dans notre langage correspond à une livraison effectuée de la plateforme Logistique Pillaud jusqu’aux agences. La navette est d’une régularité bi-hebdomadaire pour chaque site soit 22 navettes par semaine). «La logistique est un service groupe», nous dit Arnaud, «il n’y a pas à proprement parlé de Chiffre d’affaires généré par la Logistique, son aspect est donc quasiexclusivement orienté dans le service aux agences commerciales pour la pertinence de l’offre à leur client. En résumé, on ne fait pas de CA mais on aide à générer des ventes», nous confesse t-il. Une partie importante du travail du Responsable de la «Loge» est d’être à l’écoute du business terrain. De la même manière, la relation avec le service référencement du siège de BigMat Pillaud

numero 5 ete 2011

entre.pros

doit être suffisamment fort. On obtient ainsi l’addition des forces de l’aval et de l’amont. « La logistique, c’est le maillon d’une grande chaine de valeur pour le client final» ajoute Arnaud. Pour exemple, il existe une opération annuelle organisée par BigMat -le BigMarket- relayée en interne par le service Référencement avec le concours des agences et de la logistique qui permet d’acheter de gros volumes. S’il n’y avait pas la logistique ce type d’opération serait difficilement faisable. «Les flux entrants de la logistique ne sont pourtant pas une caverne d’Ali Baba, il ne suffit pas de crier «Sésame» et voir la caverne s’ouvrir à tout et dans des quantités non maîtrisées» nous dit Philippe Duvergne, le Directeur des Flux de marchandises du Groupe Pillaud Matériaux. qui gère les stocks de marchandises des points de vente. Son rôle est de superviser et de contrôler les

La pluie s’est arrêtée et le premier tour de la navette est rentré. Il est midi et un nouveau tour est prévu dans l’après midi. C ’est le flux et reflux régulier d’une activité qui apporte tout son sens au terme : Service !

entre.pros

Quelques chiffres :

9

C'est le nombe de collaborateurs de la logistique (1 Responsable, 1 adjoint logistique, 4 Magasiniers et 3 chauffeurs).

4000 m2

C'est la superficie de a logistique actuelle sur le site de Brasles.

2+4

C'est l'addition des remorques et des tracteurs effectuant les navettes vers les agences Pillaud.


Entretiens p.33

Le futur site logistique BigMat Pillaud Matériaux

o u c o m m e n t d e v e l o p p e r s o n e n e r g i e p o u r g a r a n t i r u n s e r v i c e o p t i m a l a u x a g e n c e s B i g M at P i l l a u d

La nouvelle Plateforme Logistique occupera une surface de 3600 mproduits clos couverts composée de deux zones dont une surface pour séparer les poussiéreux. Un auventde chargement couvert de 900 m pour le bois de charpente sera associé à un espace couvert et déchargement de 1440 m . Le tout sur un terrain de 28 000 m ²

²

²

².

Principe d'une journée à la logistique Tout d'abord, il faut comprendre que la logistique travaille toujours en décalé puisqu’il s’agit de préparation de marchandises. C’est à dire que le lundi, on travaille les navettes du mardi et ainsi de suite... Le site de la logistique ouvre à 7h30. Cependant, les chauffeurs partent pour les premières navettes dès 6h30 afin d’arriver à l’ouverture des agences commerciales. Le responsable Logistique édite dés l’ouverture les commandes navettes faites par les agences, ensuite, les magasiniers rassemblent les marchandises sur des zones de préparation (intérieures pour les produits sensibles aux intempéries et extérieures) car les chargements ne se font pas sur les semi directement. Cette étape a pour but de bien contrôler les préparations en vue de leur départ. Le matin, il y a également un gros travail de réception des livraisons de nos fournisseurs. L’après midi, le travail se concentre autour des chargements de navette et des réceptions de marchandises des flux inter-agences (Rétrocessions) qui permettent de pouvoir utiliser l’entraide des stocks. Par exemple, si un client X veut un produit Y sur le site de La Ferté mais momentanément indisponible sur cette agence. La marchandise étant en revanche présente sur l’agence de Chauny, la logistique va faire la passerelle entre les deux dépôts pour livrer la marchandise dans le timing le plus serré possible.

numero 5 ete 2011

entre.pros


Actus, Tendances, Salons, Etc... entre.pros


Actus Pillaud p.36

"Le projet de modification du showroom de Chauny a pour but de redonner du souffle, une pointe de modernité et une circulation facile et aisée tout en privilégiant la vision la plus large possible sur les produits carrelage et menuiserie dés l'entrée de l'agence".

"Un bureau d'accueil intégré au showroom permettra aux clients d'etre pris en main par un conseil expert. Une zone avec les promotions du moment sera située dans le parcours des clients". numero 5 ete 2011

entre.pros


Actus Pillaud p.37

BigMat Chauny

Du nouveau dans les tuyaux BigMat Pillaud Chauny, pilotée par Gilles Senez, se caractérise depuis toujours par son dynamisme, l'enthousiasme des collaborateurs de l'agence et un goût prononcé pour le contact et le service aux clients. L'espace Show-room Menuiserie & Carrelage en revanche ne reflétait pas jusqu'à présent, l'ambiance de ce dépôt. C'est la raison pour laquelle la direction du groupe a souhaité mettre les atouts du dépôt en avant en restructurant un espace trop peu attractif en une vraie surface dédiée à la prescription et à la vente de produits Menuiserie & Carrelage.

A

u départ d'un projet de cette envergure, il faut une bonne raison. Dans le cas de l'agence de Chauny, il y en avait plusieurs... La durée depuis les derniers travaux d'agencement, la nécessité de proposer un environnement en rapport avec la qualité des produits proposés et l'envie d'une équipe tout entière de voir le point de vente changer. A la demande Gilles Senez, Vincent Chauvelin, Le Responsable Marketing et Communication du groupe Pillaud, s'est déplacé dans le courant du mois de Mars afin d'échanger sur les volontés et les désirs d'évolution de la partie ShowRoom. Associé à Fred Deparis, les trois hommes ont pu discuter et aboutir à une optique de travail. Ce qui semblait impératif était de conserver un maximum de présentoirs sur la partie Carrelage, augmenter la visibilité de la Menuiserie en accordant une place privilégiée à l'accueil des clients. Vincent Chauvelin, ayant travaillé sur des projets d'architecture commerciale dans des grandes enseignes savait dés lors comment envisager la direction à privilégier pour un embellissement de cette nature. Tout d'abord, respecter le rapport entre les univers Carrelage et Menuiserie en identifiant pour chacun un espace propre articulé autour d'un bureau où le conseiller expert viendrait graviter autour. Ensuite, trouver par quelques astuces le moyen de produire de la modernité d'un espace ancien à moindre coût sans désorienter la clientèle de l'agence. Enfin,

conserver l'ensemble des produits existants auparavant, tout en donnant une impression de clarté et de visibilité de l'offre. Ce qui se manifeste comme on le voit sur les planches graphiques cicontre par un travail sur l'emplacement des éléments de grande hauteur sur le mural du show-room et les parties plus basses en avant. Le travail de fond débute alors ! Il faut mesurer chaque espace, chaque zone et aussi chaque mobilier dans les trois dimensions pour restituer un volume qui permettra aussi bien à la direction du groupe, qu'aux collaborateurs de l'agence ou des entreprises intervenantes pendant les travaux d'y voir clair. Il n'est pas inutile de rappeler qu'à ce moment là, le projet a davantage l'allure d'un croquis et de papiers griffonnés que d'une véritable surface pensée pour et autour du Client. Vient ensuite la modélisation. Vincent Chauvelin utilise le logiciel Sketchup, parfait pour dessiner des esquisses au rendu réaliste, conservant les proportions et donnant des perspectives en 3D, véritablement efficace pour discuter et améliorer le projet. Après un travail de fourmi à concevoir les mobiliers, à imaginer plusieurs scenari de circulation des personnes, de positionnement des espaces Menuiserie & Carrelage et les replacer dans la surface du show-room, le projet est prêt. Vincent Chauvelin vient présenter le projet à Gilles Senez courant Avril. Tout est Ok. La direction du groupe valide aussi les élements constitutifs du dossier. Le feu vert du projet d'aménagement du Show-room de BigMat Chauny est lancé. La suite dans le prochain numéro d'Entre.Pros. numero 5 ete 2011

entre.pros


numero 5 ete 2011

entre.pros


Actus Pillaud p.39

BigMat Auber 93

- L'équipe cycliste en visite chez BigMat Pillaud entre.pros

Textes et Photos :

Vincent Chauvelin L'agence de Brasles a eu l'honneur de partager un moment de convivialite avec les 8 coureurs de l'equipe de BigMat Auber presente lors du tour de Picardie 2011. Emmenes par le directeur sportif adjoint, Stephan Gaudry, les coureurs apres avoir animes la deuxieme etape arrivant a chateau-thierry ont pris sur leur recuperation pour echanger et prendre le verre de champagne de l'amitie. Jus de fruits frais pour les coureurs bien evidemmement !

C

e samedi 14 mai, vers 16h15, quelques nuages et un vent tournant ne peuvent empêcher les badauds de se promener le long de l'agence de Brasles. Deux raisons à cela. D'une part, la course cycliste du Tour de Picardie (organisée par A.S.O, grand vizir du Tour de France), passe deux fois le long de l'avenue de Château-Thierry, à quelques hectomètres à peine de l'arrivée. Et puis, ils ont vu durant la dernière échappée, le véhicule de l'équipe BigMat Auber klaxonner devant le dépôt de Brasles, le bras du directeur sportif sortir de la vitre et adresser un salut aux spectateurs. Il faut dire que parmi les trois hommes échappés, Nicolas Bazin de BigMat auber anime la course en se glissant avec deux acolytes pour une aventure qui va tenir jusqu'à 5 km de l'arrivée. Arrivée remportée au sprint par le coureur Pro de l'équipe Vacansoleil, Romain Feuillu, tandis que le sprinter de l'équipe BigMat Mathieu Drujeon s'emparait d'une très belle 3 ème place devant le Chaunois Fabien Bacquet 4ème. Après tout se passe très vite pour l'équipe. Les mécanos partent directement vers l'hôtel afin de nettoyer, réparer et régler la mécanique précise de vélos dont le prix moyen est de plus de 6000 euros. Viennent ensuite, les diverses sollicitations extra-sportives avec les organisateurs et les journalistes. C'est aussi l'occasion pour les coureurs n'intervenant pas auprès des médias de sacrifier aux séances de

dédicace auprès du nombreux public de l'arrivée de la course au centre de ChâteauThierry. Enfin, l'ensemble du pool (Camionnettes, véhicules de course, Car Pulmmann) a pu rejoidre le parking du BigMat de Brasles. Là-bas, l'équipe du point de vente, Gérard Pillaud ont accueilli l'équipe après leur 166,5 km de course à 44,5 Km par heure. Quelques clients artisans ont alors pu échanger et discuter un verre de champagne à la main, trinquer avec le personnel suiveur tandis que les coureurs se posaient en se réhydratant et en se rassasiant de gros sandwiches. En outre, les présents ont pu repartir avec un bidon BigMat. Les minutes qu'ils ont pu nous consacrer à raconter leur course, parler bicyclette ou encore montrer leur attachement à leur sponsor BigMat ont vraiment plu aux présents. D'autant que sur une course de trois jours comme le Tour de Picardie, le timing entre les phases de course et les périodes de repos doivent être privilégiées et respectées, notamment pour une étape de transition comme celle du samedi 14 Mai. Ne restait plus qu'à réaliser la photo officielle avec Gérard Pillaud et après la visite du car Pulmann où les cyclistes commencent leurs soins, l'équipe a pris la route vers leur hotel pour un repos complet en vue de l'étape du lendemain tandis que les mécanos oeuvraient sur le matériel. De l'aveu des personnes ayant vécu ce petit épisode , l'expérience sera à renouveler l'année prochaine.

entre.pros

Quelques chiffres :

8

C'est le nombe de coureurs BigMat Auber ayant participé à cette édition du tour de Picardie.

166,5 Km

C'est la longueur de l'étape menant de Villiers Saint Paul à Château-Thierry. Etape agrémentée de 3 côtes au classement de la montagne et deux sprints au classement par points.

44,4 Km/Heure

C'est la vitesse moyenne horaire de l'étape remportée au sprint par le coureur de l'équipe Vacansoleil, Romain Feillu.Le premier coureur BigMat est Mathieu Drugeon à la 3° place.

numero 5 ete 2011

entre.pros


Actus Pillaud p.40

Retour sur la journée en images

entre.pros

En bref:

La Structure du Cyclisme Municipal d'Aubervilliers (C.M.A. 93) est la source de ce qu'est BigMat Auber. Cette entité est unique au monde du fait de son histoire et de sa philosophie. Elle peut être comparée à la politique des centres de formation des grands clubs de Football tels l'AJ Auxerre ou le FC Nantes Atlantique. Tout un concept sportif est en place, de l'école de cyclisme au secteur professionnel, cas encore une fois unique en son genre dans le monde du cyclisme.

Le C.M.A. est une association de type "loi 1901". Les dirigeants du C.M.A. comparent volontiers leur club à "une pyramide dont la base est constituée par l'école et les amateurs, et le sommet par les coureurs professionnels" ( Jean Sivy, ex-Président du CMA Cyclisme). Cette pyramide met en avant la structure sportive particulière du club. Elle montre bien les différents échelons à gravir pour atteindre l'objectif ultime : l'équipe professionnelle. L'équipe professionnelle est née en 1994 de la volonté d'une ville populaire de la banlieue parisienne et relayée par de nombreux sponsors. C'est la première fois qu'un club amateur et sa structure accèdent au cyclisme professionnel. Tout un concept sportif est en place, de l'école de cyclisme au secteur professionnel. En effet, à l'heure actuelle, le C.M.A. est le seul club amateur capable de former un jeune coureur dans son école de cyclisme et de lui faire franchir toutes les étapes jusqu'à son intégration en équipe professionnelle. Le club est donc une véritable passerelle pour les amateurs qui rêvent de professionnalisme, passerelle renforcée par la création future d'un centre de formation. Ce club a été parmi les tout premiers à prendre ses responsabilités en signant la charte contre le dopage. Les différentes équipes font preuve d'une éthique exemplaire en prenant des mesures draconiennes pour faire respecter cette charte.

Tout BigMat Auber : www.auber93.com

numero 5 ete 2011

entre.pros


Actus Pillaud p.41

"Une etape de transition marquee par un sprint massif ou deux coureurs bigmat se sont hisses aux troisieme et quatrieme places, tandis qu'un autre avait anime toute la journee en se placant dans une echapee. "

numero 5 ete 2011

entre.pros


Actus Pillaud p.42

Bain de foule pour Louis Rossi devant un public de passionné

Louis à l'attaque d'une courbe

Le regard porté sur les prochaines difficultés du circuit Bugatti, Louis finira première motoprivée

Séance d'interview dans les stands Louis

numero 5 ete 2011

entre.pros

Les escort girls font partie du paysage d


du monde mécanique, ce qui n'est pas pour déplaire à Louis

Actus Pillaud p.43

Louis Rossi

Participant aux Championnats du monde 125 cm3

BigMat Pillaud partenaire d'un motard plein d'ambitions

Depuis cette année, BigMat Pillaud a décidé de rejoindre les autres partenaires de Louis Rossi, jeune coureur moto 150 cm 3, séduit par sa motivation et son envie. A l'occasion du grand Prix de France où près de 180.000 spectateurs avaient rejoint le Mans et son circuit Bugatti, Marc Magré, responsable de l'agence de Lizy a convié deux clients passionnés de moto à le rejoindre pour un week-end parfait. Une organisation magistrale, idéalement appuyée par un soleil radieux, a encore prouvé que ce week-end de courses est un des rendez-vous majeurs et incontournables du sport français.. Retour sur la course de Louis dans le détail... Incontournable, tel avait été le sentiment des partenaires et amis de Louis qui sont venus quasiment tous l’entourer et le soutenir durant ces trois journées… Un grand prix national, revêt toujours une importance particulière… Les pilotes et leur team ont à coeur de donner le meilleur d’eux-mêmes et les milliers de supporters entendent bien vibrer pour leur pilote favori… Dans le camp Louis Rossi, émotion, suspense et adrénaline n’ont pas manqué !!!

Vendredi 13 mai : 9h15 : c’est parti ! Louis sort de son box, il est en piste. Les regards ont à peine le temps de se fixer sur les écrans qu’il est déjà de retour. Nouveau départ, et à nouveau retour immédiat : séance terminée sur casse moteur. 13h15 : la moto est prête, quelques tours de rodage avant un premier passage au stand. Louis repart, mais la moto, dont la carburation a été réglée très riche pour éviter toute casse, manque cruellement de puissance et les réglages du châssis accusent la séance de retard... 22ème.

Samedi 14 mai 9h15 : dernière séance d’essais avant les qualifications. Le chat noir confirme sa présence… Trois tours… et Louis est de nouveau en panne. L’équipe qui a travaillé toute la nuit avec acharnement s’interroge : la moto sera encore une fois démontée et scrutée intégralement. Et enfin, une heure avant la séance qualificative, le coupable sera identifié : le ''power jet'' ! 13h00 : Séance qualificative... la tension est à son comble. Louis va devoir affronter cette

épreuve sans avoir roulé, ou presque, et sans aucun réglage ! Il gère au mieux sa séance et obtient la 17ème position sur la grille, à seulement 4 dixièmes de la 10ème place ! Soulagement ! Tout le monde respire.

Dimanche 15 mai 10h45 : les pilotes sont sur la grille. Louis arbore une superbe combinaison bleublancrouge, spécialement créée pour le Grand Prix de France par Sébastien Bayet, et un casque aux couleurs du Conseil Général de l’Aisne et de la Région Picardie. Petite interview au micro de Bruno Vandestick, commentateur du Grand Prix. La sirène ordonne l’évacuation de la piste. Dans le stand de Louis, et dans la loge juste au-dessus où se sont regroupés tous ses partenaires, pas une mouche ne se serait risquée à prendre son vol… 15ème au premier tour… 13ème au second. Louis et Alberto Moncayo, qui l'a doublé au 7ème tour, ont Adrian Martin en ligne de mire… 6 tours plus tard, Martin est dépassé. Ils partent maintenant à l’attaque de Simone Grotzkyj qui pointe à 3’’826 devant eux !! Louis s’accroche : pneus usés ou pas, il roule dans les mêmes chronos que les motos d’usine qui le précèdent. À 2 tours de la fin, la jonction est faite ! 13ème à l’issue de cette course - et de nouveau 1ère moto privée. Louis rejoint alors son stand sous les applaudissements de son team et de ses partenaires et amis descendus pour l’y accueillir !

numero 5 ete 2011

entre.pros


Louis Rossi en Grand Prix, Champ


pionnats du Monde Moto 125 cm

3


entre. pros

s n a s i t r a s Le parole ont la

le magazine des clients BigMat Pillaud Materiaux

Nouvelle rubrique ! --------------------

Artisan du bâtiment, passionné par votre métier, vous êtes précurseur dans l'utilisation de nouveaux matériaux, de nouvelles formules ou bien simplement adepte d'un produit en particulier. BigMat Pillaud serait honoré de vous faire participer à sa nouvelle rubrique d'EntrePros : "Le coin des Utilisateurs" !

Le principe est simple, vous utilisez régulièrement un produit ou une solution (Bloc à joints minces, Laine de Roche, Laine de Bois, mortier colle sans poussière...) et vous souhaitez donner votre avis ou votre sentiment sur ledit produit, faire partager votre satisfaction. Alors écrivez nous par mail à s.communication@pillaud-materiaux.fr, nous recueillerons vos avis et les diffuserons dans la rubrique : "Le coin des Utilisateurs" !

Tous les avis sont les bienvenus, alors à vos plumes et certainement à bientôt dans


News p.46

Bigmat

News

Point sur les dernières nouvelles, petites curiosités et innovations du milieu du bâtiment. Au programme de ces news, création de Synerbois, Aéroblue de Placo et le concours "le béton naturellement". Enfin, une nouvelle rubrique fait le point sur les dernières données de conjoncture en notre possession.

Le CSTB et FCBA s’associent pour accompagner l’offre Synerbois Le Centre scientifique et technique du bâtiment et l’Institut technologique Forêt, Cellulose, Bois-Construction, Ameublement viennent de renouveler leur accord de partenariat pour soutenir la filière bois-construction avec la proposition d’une offre d’expertise baptisée Synerbois. L’accord cadre signé pour 3 ans entre le CSTB et FCBA a pour

objectif de renforcer leurs missions d’accompagnement et d’innovation dans le domaine de la construction et de l’usage du bois dans la construction. En associant leurs compétences, les deux organismes souhaitent proposer aux professionnels du secteur une offre de prestations d’expertise globale visant à faire émerger des produits et procédés innovants de construction-bois, sous la marque Synerbois. Dans le cadre de leur accord, ils mèneront des travaux en matière de recherche, expertise, normalisation et valorisation.

L’efficacité énergétique d’un bâtiment est directement liée à la maîtrise des flux d’air. La réglementation thermique RT 2012 va désormais exiger un contrôle de la perméabilité à l’air avant la livraison du bâtiment. Le résultat du test devra être inférieure ou égale à 0,6 m3/(h.m2) de surface chauffée en maison individuelle et inférieure ou égale à 1 m3/(h.m2) en logement collectif. Placoplatre, spécialiste de l’aménagement intérieur et de l’isolation, propose un procédé innovant : Aéroblue®, le premier revêtement technique intérieur projeté, à base de gypse, capable de réduire de façon simple, efficace et pérenne les fuites d’air parasites des murs et de leurs liaisons avec les menuiseries et les plafonds. Facile, sa mise en oeuvre par projection est particulièrement confortable, accessible à tous, et répond parfaitement aux exigences et aux délais de chantiers..

L’innovation BioSac by Calcia distinguée pour son caractère environnemental

Comme chaque année depuis 1987, le Prix « Entreprises & Environnement », organisé par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement, en partenariat avec l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise d’Énergie), le crédit coopératif et l’association Orée, récompense les bonnes pratiques et réalisations respectueuses de l’environnement. Présélectionné parmi 90 dossiers, BioSac by Calcia s’est vu décerner par Michèle Papalardo, Déléguée interministérielle et Commissaire Générale au Développement Durable, et par François Moisan, Directeur exécutif Stratégie Recherche et International de l'ADEME, une mention spéciale du Jury dans la catégorie « Ecoproduit pour le développement durable »… un prix remis à David Guglielmetti, Directeur Marketing de Ciments Calcia, le 30 novembre dernier, à l’occasion du salon Pollutec. Premier sac de ciment entièrement biodégradable et compostable, développé en collaboration par les groupes Barbier, Limagrain, Mondi et Ciments Calcia, BioSac by Calcia s’avère une solution concrète pour tous les artisans et entreprises du bâtiment, confrontés à la problématique et à l’enjeu de la gestion des déchets de chantier.

numero 5 ete 2011

entre.pros

Aéroblue !


Conjoncture p.47

La conjoncture Dans cette nouvelle rubrique, nous portons à votre connaissance des éléments chiffrés ou documentés sur les fluctuations de marché, de conjoncture ou sur des indices. Ces données sont destinées à vous éclairer, vous apporter une vision ou une connaissance avec les dernières indications en notre possession sur le secteur du bâtiment où vous évoluez !!

Très nette reprise des mises en chantier

En trois mois, le paysage de la construction neuve, et plus précisément celui des mises en chantier, s’est largement modifié. A la fin novembre 2010 (date des dernières données disponibles pour la conjoncture du 4ème trimestre 2010), les mises en chantier s’établissaient à 337 670 (en cumul sur 12 mois). A la fin février 2011, ce ne sont pas moins de 375 143 logements commencés qui étaient comptabilisés, soit une hausse de 11 % sur trois mois et 16 % en glissement sur 12 mois.

On assiste à une progression presque homogène entre les différents indices de référence. Cette augmentation sensible devrait s'accentuer au cours de l'année 2011.

Comme le montre les graphiques, le cours des principaux métaux utilisés dans la construction ont fortement variés à la hausse en 2010, tendance qui se confirme pour le moment.

Demographie des entreprises du BTP

Défaillances : - 4 %

En octobre 2010, 1 129 défaillances d’entreprises ont été enregistrées. En cumul sur un an, les défaillances s’établissent à 14 432 soit une baisse de 4 % en glissement annuel sur 12 mois.

Créations : + 4 %

En février 2011, 7 398 entreprises ont été créées dans le secteur de la construction (y compris auto-entrepreneurs). En cumul sur un an, le total de créations s’établit à 93 155 soit une hausse de 4 % en glissement annuel sur 12 mois.

numero 5 ete 2011

entre.pros


Tout ce qu'il faut savoir sur BigMat Pillaud...

entre.pros


La flotte de camions BigMat 24 camions equipes de grues 7 camions benne - grue 5 camions Benne grue 19 Tonnes Grue Palfinger Chassis : Mercedes - DAF - Renault Trucks 2 roues Motrices

2 camions Benne grue 26 Tonnes Grue Palfinger Chassis : Mercedes - DAF - Renault Trucks 4 roues Motrices


17 camions plateau - grue 5 camions Plateau grue 19 Tonnes Grue Palfinger Chassis : Mercedes - DAF - Renault Trucks 2 roues Motrices

7 camions Plateau grue 26 Tonnes Grue Palfinger Chassis : Mercedes - DAF - Renault Trucks 4 roues Motrices

5 camions Plateau grue 32 Tonnes Grue Palfinger Chassis : Mercedes - DAF - Renault Trucks 4 roues Motrices


LES AGENCES BIGMAT PILLAUD UN RESEAU DE PROXIMITE PERFORMANT

Château-Thierry

Agence de Château-Thierry / Brasles Responsable : Christelle Jourdain

Chauny

Agence de Chauny Responsable : Gilles Senez

Reims - Bétheny

Agence de Reims / Bétheny Responsable : Serge Costa

Romilly sur Seine

Agence de Romilly sur Seine Responsable : David Collet

Fère en Tardenois

Agence de Fère en Tardenois Responsable : Jean-Marc Chopin

Dormans

Agence de Dormans Responsable : Anne-Marie Vieillard

La Ferté ss Jouarre

Agence de La Ferté ss Jouarre Responsable : Jannick Le Floch

Troyes

Agence de Troyes / Pont Ste Marie Responsable : Nelson Das Neves

Soissons

Agence de Soissons Responsable : Patrice Choquart

Epernay

Agence de Epernay / Magenta Responsable : Richard Grosperrin

Lizy sur Ourcq

Agence de Lizy sur Ourcq Responsable : Marc Magré

Bar sur Aube

Agence de Bar sur Aube Responsable : Eric Maldémé


La Logistique BigMat Pillaud ACCOMPAGNE NOS AGENCES POUR MIEUX VOUS SERVIR



Entre:Pros