Page 1

« L’Amour, ça ne va pas, C’est pas du Saint Laurent, ça n’tombe pas parfaitement, Si je ne trouve pas mon style Ce n’est pas faute d’essayer… Et l’Amour, j’laisse tomber » Extrait de « L’amour » de Carla BRUNI (De l’album « quelqu’un m’a dit » )

Amoureuse du Président ou d’Yves SaintLaurent ???

Bien que je ne sois pas d’accord avec tout ce que fait « Carlita » j’adhère au moins à cette phrase : « l’Amour j’laisse tomber ! »

1


Pré-en-bulle* Je viens d’une génération où les « Walt Disney » étaient des contes de fées dans lesquels les princesses côtoyaient des environnements tantôt menaçants, tantôt paradisiaques. Mais les princes charmants étaient là pour les sauver ! Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…. Ma réalité amoureuse fut comme Walt Disney pour les côtés flippant et trippant mais la fin fut tout autre car le prince charmant ne m’aimait que parfois mais pas toujours… Il y avait comme un rouage dans l’engrenage !!! Alors je rêvais en silence des princes charmants sans jamais oser aller plus loin car je savais que cela deviendrait cauchemardesque à cause de mes parfois ou à cause des leurs (un coup je t’aime, un coup j’t’aime pas !). Alors un jour, pour vivre le rêve jusqu’au bout, mon cerveau a décidé de cloisonner les choses : 2


Parfois, j’étais une princesse. Alors, mon homme devenait un prince charmant, un douze (un et deux, une fusion à deux) aimant, un rouge… Mais d’autres fois, je ne réagissais pas en princesse, alors mon homme devenait un diable, un bleu plein d’amertume qui pouvait être violent, qui voulait des enfants, fonder une famille, que je sois une battante, gagnante dans la société… *Ma bulle c’est mes amis, mes bisounours…une bulle d’amour… Aujourd’hui je n’ai pris aucun des deux chemins… Je ne crois plus au prince charmant. Je n’ai pas d’enfant et me suis marginalisée dans la société…J’ai trouvé un équilibre… En m’affirmant ainsi, je suis devenue rouge à mon tour… Une treize (un et trois, seule et marginale à la lumière du soleil…D’ailleurs, les trios ne me font pas peur car je ne suis pas jalouse, ni haineuse, je ne fais pas de préférence, je respecte tout le monde car chacun doit trouver sa place). Je suis aussi une quatorze (un et quatre. Quatre, c’est la colère car je suis en colère contre les « Walt Disney » et le modèle du couple que nous donne la société…) Aujourd’hui, pour moi, l’amitié c’est vraiment l’expression de l’Amour à 2 ou 3 ou 4, ou plus ! et… plus on est de fous plus il y a 3


de fou rires !!!!! Mais l’Amour est partoo partoo…il faut juste savoir regarder avec l’œil du cœur. J’aime les gens mais j’aime aussi la musique… Je suis une vraie mélomane…. La musique est toujours omniprésente dans ma vie….

Quelques citations que j’aime : « Je n’ai rien fait d’exceptionnel ! Je n’ai fait que mettre côte à côte des notes qui s’aiment… » (Mozart) « Rythm is love » (le rythme c’est de l’amour) Kéziah Jones Pour moi faire des rimes c’est mettre du rythme dans mes textes pour rendre la lecture musicale…une façon de faire l’amour avec les mots…pour soigner les maux que me font les « princes charmants »

4


SOMME D’AIRS* *J’aimerais bien !… alors...Appel d’offre à musiciens (ou DJ)

Pré-en-bulle………………………… ……… p.2 Ma plus belle histoire d’amour………… 1m78 d’amour pur………………………… Grandeur sans décadence……………… L’absence de toi…………………………… Danse avec les loups……………………… Echange équitable………………………..

p.7 p.8 p.10 p.12 p.14 p.16

Illustration I (l’arbre de vie ou grandir)………………

p.18

Je t’aime, un peu, beaucoup, pas si haut l’aimant !………………….. Schizo-envolo-envolé……………………

p.19 p.21

Mais…Les histoires d’amour finissent mal… en général !........................................... p.23 Dans Aime pas de N……………………… p.24 Météo sur moi ……………………………… p.26 Duel avec un matchaud !………………… p.28 Fais la belle et tais-toi ! ………………… p.30 Mesdames………………………………… p.31 Tâches de rouge……………………………. P.34 Oxy-action…Détâchons !……………… p.36 Le Roc Fort…J’adore !............................ p.38 5


Des-airs d’Amour………………………… Sirène si reine…………………………….

p.40 P.42

Illustration II (sirène)………………………………………

p.44

Amoureuse…………………………………

p.45

Illustration III (tabasco)……………………………………

p.47

Cette cigarette…Une amourette !……… p.48 2 l’amour sous tension…………………… p.49 Remerciements……………………………… p.51

6


MA

PLUS BELLE…

HISTOIRE …

D’AMOUR…

A mon p’tit pirate préféré…Cédric… Un douz’aimant… 7


Un mètre 78 d'amour pur ! (20/05/2003) Un…parce que nous commençons la tribu des huns. Mètre…parce qu'avec toi j'aime être. Sept….parce que la vie nous teste. Huit…parce que c'est un amour infini. D'amour pur…parce que, mon amour, tu es pur. Tu es pur mais pas dur, ni trop mûr. Et avec une telle naïveté, on se sent plus léger, léger… C'est ce que je trouve beau : Ne plus vivre la vie comme un fardeau …

Quand tu me taquines, je deviens alors câline. Ce que j’aime en toi, c’est ta façon de sortir le meilleur de moi

Quant à ton rire en cascade… Ado, Ado, Ado-rable, il exprime une joie de vivre Commune, commune, commun-icative 8


J'en suis venue à bégayer, tant tu m'as troublée Et ça te fait rire ! Ainsi tu fais renaître ma joie de vivre !

Ta soif d’amour m’a fait évoluer. Elle m’a appris à aimer. J’étais un porc, un fardeau… Mais l’amour rend fort et beau.

Je suis fière de ce que tu as fait de moi. Une guerrière de la gaîté et de l’émoi 1m78 c’est un petit roi. Un aimant de la vie, c’est tout toi…..

9


Le mythe de Don Juan revisité.....

Grandeur sans Décadence (24/05/2003)

Il est un enfant. Comme tous les enfants, il aime la vie en jouant, aux jeux dangereux de l'Amour des filles, par dizaines, il est pour. A toutes il veut donner de l'amour. L'amour qu’a mal su lui donner sa mère Lui l’assoiffé, en a gardé un goût amer. Il est devenu un fou d'amour. Les filles défilent tous les jours. Faire plaisir, est son unique désir. Toujours plus de filles pour que plus d'étoiles brillent. A chaque pas vers cette foi libertine, les problèmes s'enveniment ! Autour de lui, trop de souffrance Qui touche sa conscience. Alors en lui est montée la colère qui l’a rendu mercenaire. 10


Cette colère est une révolte contre la vie. Ça le rend cynique et impie. il a un Don en Jouant, Don Juan ! Pour cela, je le trouve Grand. Il a su déjouer la colère des vents. Ça, c'est courageux et pas décadent. Envers lui, que les gens cessent d'être sévères, car Don Juan ne mérite pas l'enfer. Et quand il n’aura plus peur de lui-même, S’affirmera vers ce qu’il aime Pour être honnête, sa sincérité doit annoncer d’entrée ce qu’il est il pourra alors espérer le bonheur enfin, Parmi les papillons libertins !

11


L ' ABSENCE DE TOI (6 mars 2005)

La maison semble vide. Un accent sur mes rides. Je pèse, plus que jamais, aujourd'hui, combien ton rire égayait la nuit...

Mais ce soir, il se fait tard. je broie du noir car ton rire est absent. Bon sang, ça se ressent puissance cent!

Le rhum coule dans mes veines pour noyer la peine de cette absence de toi Puisqu’aujourd’hui tu n’es pas là.

Une musique nostalgique accompagne mon humeur tragique. Moi qui aime la solitude, je trouve ton absence rude.

12


Il ne m'aura fallu que le premier jour pour préparer ton retour A présent...j'attends que tu m'offres encore de ton temps.

Je retombe en enfance dévorée d'impatience pour ce retour qui sera plein d'émoi où je pourrai oublier l'absence de toi.

Et, à nouveau, partager ton rire si beau. Et, à nouveau, me sentir exister au travers de tes mots.

A présent, une musique encourageante accompagne mon humeur impatiente de retrouver notre amour tout bas dans la prochaine présence de toi

13


Danse avec les loups ! (07/05/2006)

Là-bas, on t'a méprisé. On t'a manqué de respect. Sans te considérer en humain Où la perfection n’est pas le destin. A présent tu hurles, tu pleures. Tu es seul, face à ta douleur qui peut devenir malsaine si elle se transforme en Haine Prends garde à toi. La Haine ne sert pas. Elle nourrit le malheur. Elle entretien les peurs. Elle abonde dans ta vengeance Une illusion de te faire allégeance. La Haine est synonyme de déboires mais l'Amour, la couleur de l'espoir. L'espoir d'un bonheur retrouvé. Celui d'une harmonie colorée… où les critiques n'effleurent pas Sont des faiblesses de l'autre Moi.

14


Tu gères bien les enfants Tu danses avec eux en chantant Mais même les enfants ont en eux Ce loup qui veille autour de ton feu Eux tu sais les faire pivoter Pas les adultes peu évolués Pourtant l’âge importe peu A chacun son rythme morbleu !

Si tu sais le faire aux enfants Danse avec les adultes vaillamment Il faut d’abord que tu t’affirmes C’est surtout cela qui prime Trouver un média, un moyen D’éliminer tes tracas, tes craintes Faire du ménage dans ta tête Pour que la vie soit une fête Répondre par l'Amour à la Haine reste l'apanage des capitaines. Tout en se protégeant Tout en restant prudent Ce n'est pas facile tous les matins mais tu le peux si tu le veux bien… Retourne en Algérie… Debout ! Et danse avec les loups... 15


Echange équitable ! (19/05/2006) Tu gères mal la pauvreté, Serais capable de tout donner ; Et tu es loin de moi. Alors j'ai peur pour toi. Tu sais les pauvres savent être heureux. On peut être heureux avec bien peu Toi, tu te démunis totalement Et ne leur donne qu’une goutte de néant C’est pas très logique un drôle de trafic ! Crois-moi que c’est un leurre que d’associer le matériel au bonheur. C’est difficile pour toi de le comprendre, on t’a tant gâté sans te comprendre. Pour toi le matériel est compensatoire du manque d’amour qui te rendait noir… Et tu auras été noir également avec ceux, aux envies naïves d’occident on a tous nos sacs de cailloux à porter Toi, le manque d’amour, eux, la pauvreté. A choisir je préfère la pauvreté que la souffrance de se sentir isolé. Ils croient que consommation rime avec La Solution. Ils ne savent pas combien la vie est dure loin des siens. Ils ne savent pas comment les étrangers dans nos pays sont exploités. 16


Ils pensent que l’Eldorado, c’est la consommation à gogo. Croyance naïve sans savoir que le bonheur n’est pas d’avoir… C’est sentir que l’on peut compter pour quelqu’un sur qui s’appuyer Que le bonheur, c’est d’être compris Que le bonheur c’est d’être attendri… Quant aux mendiants Je trouve indécent De les encourager A perdre leur dignité Ils peuvent donner en échange De la joie, un sourire d’ange Un service, une envie de partager S’ils veulent de la monnaie Résister aux désirs de nos enfants C’est aussi les aimer plus calmement En ont-ils vraiment besoin ? On peut s’amuser de trois fois rien Le chantage pour les faire avancer C’est un échange équitable, un respect Une technique infaillible pour les irréductibles !

17


Je ne veux plus de Racine(s) ! Dessin de Cédric et moi quand on était des enfants torturés…

18


Je t’aime, un peu, beaucoup… pas si haut l’aimant ! (12/05/2008) Toi et moi sur des rails, ça plus que déraille… 6 ans que pour toi je sème mais je tire mal ceux que j’aime. Je t’aime pourtant plus que tous… J’envole les autres, toi, tu tousses ! La passion nous dévore. On devient mat-à-mort ! On se provoque, on se cherche ! On se choque, on se flèche ! Notre aimant est animal… Cessons de se faire du mal. Notre interaction est néfaste. Elle nous dévaste. Tu es un oiseau sans aile et je n’étais pas « Elle ». Les oiseaux sont des artistes. Si Silencieux, ils sont autistes. t’exprimer coûte que coûte Pour éliminer le doute t’exprimer pour clarifier La confusion de tes idées 19


Anéantir notre passion… Transformer notre relation vers un lien fraternel qui nous donnera des ailes… Quant à ton intendance, Je passe la main aux instances ! Je ne suis pas qualifiée pour prétendre t’aider Et je manque de temps pour marcher dans le vent Je te laisse trouver un nouveau souffle en gardant un œil sur tes pantoufles… Je ne t’abandonne pas ! Je change nos voies ! J’ai besoin d’un grand frère qui m’apprenne quand me taire, qui m’apprenne à jouer, qui m’apprenne à taquiner. Me taquiner, c’est pas défendu ! Mais ne te fâche plus! Nous nous sommes adorés ! Nous nous sommes mal aimés ! Apprenons à nous aimer différemment. Arrêtons l’illusion d’être des aimants ! Je voudrais être une petite sœur… qui t’aide à te défendre avec des fleurs. Ainsi nous nous aimerons vraiment jusqu’à la fin des temps 20


schizo-en volo-envolé ! (12/10/2010) Tu t’appelais Sofien Tu es schizophrène Ma plus belle histoire C’était avec l’autre toi Celui que j’appelle Cédric ou Mathieu Celui qui ne pique pas mon feu… Sofien est autiste et violent Sofien n’est pas communicant Il me prête des intentions qui ne sont pas miennes Suppose de moi que je suis une chienne Ça le rend malheureux Ça le rend vieux Cédric est charmeur et charmant Joueur et attachant C’est un pître extraordinaire Un taquin hors pair Un petit garçon Très très mignon Toutes ces années, je me suis accrochée A ta plus belle personnalité Espérant de toute mon âme Qu’un jour tu ne sois plus pyromane Il m’aura fallu 10 longues années Pour que ta confiance me soit accordée 21


Aujourd’hui le résultat est spectaculaire Aujourd’hui, c’est une nouvelle ère Sofien s’est soigné Cédric est enfin délivré Entre nous c’est une harmonie délicieuse Une relation unique et lumineuse Pendant 10 ans je mendiais Tes câlins actifs spontanés A présent, j’en ai tout l’temps Je suis au paradis des enfants En cet instant, Je vais mettre de la bonne musique Je vais te servir un verre sur M avec gimmick Je vais te lire ce poème lyrique Encore un moment des plus magiques…

22


LES

HISTOIRES D’AMOUR

FINISSENT MAL

…EN GENERAL…

…Quand La haine engendre la haine !

23


Je m’insurge contre la haine...de Sofien

Dans « Aime » pas de N (15/12/2006) Des nuits et des nuits à tes côtés… De longues nuits sans te toucher car la haine que transpirait ta peau faisait vraiment froid dans l’dos ! Des nuits entières… Sans pouvoir rien y faire. Des nuits de larsen à côtoyer ta haine. Pour l’enfermer dans une boîte, je deviens maladroite. J’insiste et je m’éteins. Tu prends alors ton air hautain ! Laisse-moi trouver une dignité ! Laisse-moi trouver une paix ! Tu ne vois que mes défauts ! Tu ne dégustes pas ce qui est beau ! Laisse-moi ! Oublie-moi ! Abandonne-moi ! Je préfère ça !

24


Ton absence m’a portée, ta haine me soumet. Je tombe alors bien bas, deviens celle que je n’aime pas. Ni garce, ni soumise Telle est ma devise ! que je n’arrive à appliquer que quand tu t’es tiré Alors ne reviens pas. Je n’ai pas besoin de ça. Soigne ta tête et tue la bête ! Gomme le N et mets y des M… Je t’en ai tant écrit ; en vérité, je pense que je l’ai mérité ! Mais Si t’as encore la haine, ce n’est pas la peine Détache le N de tes veines Ne reviens qu’avec un grand M …

25


A l’amant patriarcal de ma psychose…le Bleu d’un fiel dégagé !!!!

Météo sur moi (14/07/2008) Ton moral au beau fixe me déjoue… la vie en rose d'une aurore boréale. Tandis que la pluie qui coulerait sur tes joues me permettrait de te consoler, telle la femme idéale. La température de tes colères traduit les précipitations de ta passion. Cela met du piment dans l'atmosphère. Où le soleil pique après la dépression. Serre-moi fort dans tes bras et mets tes "oh!" sur moi ! A la fois tendre comme les bourgeons du printemps, doux comme la neige de l'hiver, aussi fulgurant que des vents tourbillonnants, tel un cyclone dans une serre. C'était un portrait duel de toi ! Toi qui varie comme la météo. Mais j’ai attrapé froid !!! Trop de coup de froid au chaud !

26


Tu m’tires trop fort vers le Bas mais le Haut n’attend pas ! Je traverse le bouclier de nuages Vers un ciel dégagé pour m’envoler… Ma liberté me rend plus sage elle me permet de me trouver. Tu n’as pas mis tes « oh ! » sur moi Je ne suis pas faite pour toi !………

27


3-zéro…sans tirs aux buts ! m’en fiche pas mal des bleus ! même pas mal !!!! Je n’ai pas subi de violences physiques mais y’avait de quoi passer par une p’tite période féministe !!!

Duel avec un matchaud ! (12/01/2009) Macho Macho T’es pas beau ! T’es tellement chaud Qu’ça fait froid dans l’dos !!!! Tu animes mal, animal… tu nies mal une Annie mal ! Intrusion d’un assoiffé ! Pense à un truc moins osé ! Tu verras …ça va passer ! Sinon, gare aux massages olé ! Tu veux du sexe rapide. Pourtant, t’es pas un bolide ! Donne des massages assassins Donne à Eve un zeste du divin ! Fais-la…des-cons-pressés !!! Fais-la se…relax ! eh ! Fais-la des.stressés.de.la.fesse!!! Ta femme est folle de la messe ? Elle doit être molle de la fesse * Coach-la pour lui muscler les fesses !

* Contrepétrie de Roger Bendis, mon papou- inédite !!!!

28


Sinon elle ne sera pas portée Et tu l’accuseras sans culpabilité Tu iras voir ailleurs sans prendre de bain au lieu de lui tendre la main Tu souffres d’infidélite aigüe Trahison d’un ange déchu !!!!!! Tu cours, tu cours après l’orgasme Tu bourres, tu bourres façon spasmes Plaisir facile ordinaire Désir puéril primaire Quant à tes goûts pour tromper ta femme Tu choisis rarement de la bonne came !!!! Un beau derrière de mégère vulgaire ça comble tes critères !!!!!! Et tu t’en caches, animal… C’est ça aussi qui fait mal… Tu ne sais pas que le manque de sincérité déglingue Eve autant que la pitié !! Quel manque de respect que de se cacher Quelle preuve de lâcheté ! Surtout aux yeux de celle qu’on aime Surtout aux yeux de celle qu’on freine Alors, Adam, s’il te plait, retrouve un peu de dignité… Prendre un bain avant de l’honorer C’est le minimum pour la respecter Pour laver tes taches de macho Accepte que tu ne sois pas beau Sinon une dominatrice te nettoiera le cerveau te dominera par son show pas très chaud…

29


Et encore féministe… !!!

Fais la belle et tais-toi ! (12/01/2009) Quelle aubaine de se sentir moche ! Ça met du plomb dans la caboche ! J’ouvre les yeux plus grands… Vois combien le macho est hilarant ! Incapable de traiter à égalité en égards toutes les femmes présentes dans le noir… Qu’est-ce qu’il espère au juste ? Nous monter les autres contre les unes ? Qu’on entre en compétition pour capter son attention ? Je me fais la belle faute d’être une telle Ça manque d’éducation ! Animaux pour procréation ! Ses hormones le dirigent… Affligeante dictature de la tige ! Aucun contrôle des pulsions animales… Basique instinct primaire du mal Peu d’hommes qui en valent la peine… Le sang pourtant bout dans mes veines ! Je rêvais de rencontrer l’Homme… Celui qui se retient de croquer la pomme… J’ai perdu la foi en son existence ; Peut-être pas assez de patience… Alors pour tuer l’ennui, je suis une belle de nuit… 30


Quand une Eve s’attèle à avoir plus de compassion pour la nature d’Adam…

MESDAMES, (07/04/2010) Mesdames écoutez-moi Ecoutez le fin fond de ma voix Souvent les hommes sont libertins C’est la nature de leur fond coquin La curiosité d’aller voir ailleurs Tel un enfant grandi avant l’heure La polygamie pourquoi pas oui ! Mais la polyandrie est possible aussi Si cela nous dit ! Les hommes suivent leurs instincts Où sexe et sentiments sont distincts Si une mégère vulgaire a un beau derrière Cela peut combler ses critères C’est hormonal chez le mâle Triste condition à l’instinct animal Soyons plus humaines et tendres Attachons-nous à le comprendre Pour qu’il puisse nous entendre

31


Nous aimons être fidèles à nos hommes Nous aimons vivre dans la norme Nos hommes sont souvent infidèles Car ils sont curieux des autres elles Sont attirés par l’inconnu Alors que nous craignons l’inattendu Nous les rendons fou de rage Que nous soyons si sages A notre âge, évitons le conditionnage ! Communiquer apparait indispensable Avec sincérité, les faits sont acceptables Si nous comblons ses besoins de l’autre A son tour il doit combler les nôtres Peu de chance que cela se produise En toute franchise La fidélité parait être un concept qui se meurt Je lui ai laissé faire un tour ailleurs Et suis apparue forte dans son cœur Si Vous n’acceptez pas son batifolage Que Vous le prenez pour un pervers volage Il vous aime malgré tout Vous êtes favorite, c’est beaucoup ! Avec lui vous êtes une nounou Défendez-vous ! et il sera fier de vous ! Cessez de lui faire des reproches Sinon vous ne serez plus proches Au risque qu’il raccroche !

32


Mais il est vrai que certains hommes N’assument pas le désir de croquer la pomme Ils vont aussi tromper moralement nous trahissant ainsi insidieusement Ils vont lâchement se cacher Par peur de nous affronter Ceux-là trichent, nous manquent de respect Sans savoir que le manque de sincérité Nous déglingue autant que la pitié Selon moi rompre pour un adultère n’est ni une raison valable, ni un bon critère La jalousie se cache sous une faiblesse de trop Qui empoisonne soi-même et son alter égo Des millions de façons de rompre existent Quand l’incompatibilité persiste, empêche de combler l’un et l’autre c’est une rupture propre qui doit être nôtre Pour pouvoir évoluer vers quelqu’un d’autre N’acceptons pas la violence de sa part Résistons ! Raisonnons le jobart Ayons le courage de vaincre la peur Protégeons-nous ! Frappons-le au cœur ! Appliquons-nous à ne pas culpabiliser On est souvent deux à fauter Soyons vives et positives Sans être trop naïves Gagnant-gagnant est un bon leitmotiv

33


A Pablo…avec colère !

TACHES DE ROUGE ( 2002) J'étais l'arc-en-ciel changeant. Toi, le rouge éblouissant. Impressionnant, tu l'as été. Avec passion, je t'ai aimé. Pour toi, on était trop différents. On communiquait pas vraiment. Ce que j'ai trouvé drôle C'est qu' j'ai pas trouvé mon rôle Au début, je t'ai résisté et voilà ton désir attisé ! C'est quoi ton problème ? Faut pas qu'on se sème ? C'est quoi ta recette de l'Amour? On se cherche tour à tour ? Comme un chou, j'te cherche… Comme un tabou, tu m'cherches… Comme un fou, tu m’cherches.... les poux dans les mèches ! Pas mon trip les sado-mazo ! C’est un bobo pas beau.

34


Tu jugeais mes différences avec une vilaine transe et moi , trop bêbête, j'encaissais la bête. une bêbête qui encaisse, on la délaisse, puis on la laisse… C'est bien fait pour moi Je voulais pas me passer de toi !

J'étais mal dans ma peau… Tu appuyais ma tête sous l'eau N'as pas entendu mon SOS Intolérance à la détresse

L’ histoire aurait pu se finir bien me quitter comme un humain. Transformer l'amour en amitié car la différence n'est qu'un fait

J'étais l'arc-en-ciel changeant Toi, le rouge éblouissant Mais à présent... Je suis devenue rose cool Et toi un bordeaux qui saoule…

35


A Pablo…la colère est passée…

OXY ACTION … Détâchons ! ( 2009) J'étais l'arc-en-ciel changeant. Toi, le rouge éblouissant. Impressionnant, tu l'as été. Admirative, j’étais bouche bée . J’ai toujours senti, tétanisée Que tu n’aimais pas qui tu croyais que j’étais… je n’étais pas assez affirmée ! je n’ai pas su oser m’imposer… Pour toi, on était trop différents. On ne communiquait pas, c'est évident. Tu jugeais mes différences avec une force intense et moi , trop bêbête, j'encaissais la bête. une bêbête qui encaisse, on la délaisse, puis on la laisse… je ne sais pas me défendre alors je me débats pour prétendre J'étais mal dans ma peau… Ne savais pas affirmer mes crédos. Notre histoire n’est que quiproquo… Un mauvais tour de ma sale vie d’ado. Tu n'as pas su entendre mon appel au secours… Tes convictions te rendaient sourd. 36


Cette histoire aurait pu se finir bien, dans d’autres temps, d’autres chemins En transformant la relation qui était née ; Puisque la différence n'est qu'un fait J'étais l'arc-en-ciel qui fâche Toi, un bon bordeaux qui se tâche Je veux te montrer que tu t’es trompé. Aujourd’hui j’essaie de m’affirmer… Je n’avais pas su le faire avec toi. Finalement, tu ne me connaissais pas. Les apparences sont souvent trompeuses… Une vilaine loi de la vie, l’embrouilleuse… Donner le bénéfice du doute est une sagesse sans nul doute C’est un conseil d’amie que je te donne aujourd’hui. Pour que ta vie te sourie… Pour que ta vie soit plus jolie…. Il est temps de faire la paix ! de tolérer la fragilité… Donner de l’Amour à l’humain c’est se tendre la main !

37


Au 12 aimant de ma psychose…trop fort !

Le Roc fort…j’adore ! (2009) Ne me regarde pas comme ça ! Comprends qu’il y a diversité Tu es fort, tu es beau, soit! Mais considère ma fragilité. J’ai peur de toi Peur que tu ne me blesses Je ne contrôle plus mes pas Mon irrationalité, une détresse… Quand tu les rocks* fort Mes casseroles font trop d’bruit Tu m’apparais tel un mentor Et je retombe au fond du puits Mais tu ne le comprends pas Tes yeux ronds d’étonnement M’observent de tout leur poids L’attention d’un regard au piment Je suis alors transpercée Par une flèche de Cupidon Me voilà toute affolée Face à tes interrogations Panique de perdre mes ailes C’est pour moi un grand tourment Je perds alors mon côté rebelle Deviens un faux semblant D’actions bizarres En discours illogiques Tu me crois jobarde 38


Ça vire en duel tragique * « to rock » en anglais signifie « malmener » Alors monte en toi la colère Initiée par la déception Tu prends ton air sévère Je me dis : « Courage! Fuyons! » Je me fais la belle ! Laissant derrière moi Un chaos accidentel Qui me mets en émoi ! J’analyse ! Je décortique ! Afin d’éviter que ça se reproduise Je refuse une telle panique Ce schéma répétitif m’épuise… Tu es un roc fort Je te trouve très beau Je t’aime bien fort Tu étais mon beau Je t’ai trop idéalisé Je t’ai fait souffrir Je n’ai pas considéré ta fragilité Je préfère nous détruire L’amour exclusif Très peu pour moi L’amitié est aussi un kif C’est ma nouvelle loi

39


Délire psychotique… à Porky

DES-AIRS D'AMOUR (2008)

L'Amour est un verre d'eau fraîche. La vie, un désert de sable rêche parsemée de rares oasis verdoyantes qui ont le parfum des amours vivifiantes

Le sirocco un test de courage Où il faut se couvrir comme un mage. L'humanité, les grains de sable des dunes… Elle s’entache sous la peur de la pleine lune

On devient fou du manque d’amour On ne le voit pas tout autour Il suffit d’ouvrir l’œil du cœur Pour voir l’oasis du bonheur

Dans l’oasis, les poissons rouges sont béatifiques Il n’y a pas de scorpion qui pique Dans l’oasis on s’arrose au soleil Pour ne pas sentir la brûlure du ciel 40


On devient tous alors vermeils Des anges de merveilles Avec des ailes dans le dos Pour faire la la la là-haut

Ne reste pas dans ton coin Ouvre ton cœur vers le mien N’aie plus peur de toi-même Le paradis c’est pour ceux qui s’aiment

Comme toutes les âmes blessées de tendresse, je suis assoiffée. Je recherche les couleurs de l'Amour pour devenir une oasis à mon tour....

41


Pour Suzon…un peu autobiographique également mais c’est du passé ! je contrôle !

Sirène Si Reine ! (10/2011)

Tu as un grand pouvoir de séduction Naturellement tu attires l’attention celle des plus beaux rois mais aussi celle des autres gars Tu penses qu’un roi exige une queue de Paon C’est alors pour toi un grand tourment Peur de perdre tes ailes parfois puisqu’on ne peut pas être toujours la,la,la ! Les gars sont raides dingues de toi mais ta foi t’emporte vers les rois Comme tu as peur de faire souffrir les autres gars tu les rejettes dans un soupir aux aboies Tu vis donc seule pour te protéger Tu n’as pas trouvé le « LA » léger Celui qui t’aide à te construire Au lieu de cela, tu ne peux que fuir Sache que personne n’est roi ou reine Démystifie le mythe de la sirène Sois toi-même sans dramatiser Tu peux donner aux gars de l’amitié Nul n’est indispensable Nul n’est tenu pour responsable Les gars savent rester cool face à une belle poule ! 42


Sache qu’un roi peut être faillible aussi ; que le jour où vous vous taquinerez vos soucis vous serez compatibles, vous serez indestructibles Tu n’as pas le sang bleu d’une reine Tu es unique et libre, citoyenne Tu peux perdre tes ailes parfois C’est une fragilité toute humaine ma foi ! Si tu perds tes ailes, tu peux rallumer l’étincelle en faisant de l’autodérision tout en ayant pour toi-même de la compassion Tu es toujours pleine de compassion pour autrui Ce n’est pas le cas quand il s’agit de ta vie Pourquoi ne pas être pour toi-même aussi La plus douce et tendre des amis

43


SI-REINE…DOIT DEVENIR PAON … (1996)

Sirène : Sirène car j’avais perdue ma voix et ma voie et je pensais être responsable d’avoir fait couler le bateau du douz’aimant (Porky) à cause de mon chant de sirène. Reine : Le douz’aimant est un roi… Paon : Pour séduire une porte toujours fermée dont je n’ai la clef … L’aurai-je un jour cette clef ? Pour que la sirène devienne Reine inconditionnellement…. Aujourd’hui, j’en doute… 44


A Mathias…

Amoureuse (2009) Je craque pour toi… Je craque tout bas Pourquoi tout bas ? Parce que l’autre Moi n’y croit pas Et pourtant ton aimant m’attire inlassablement J’ai envie de tout toi… J’ai envie de t’embrasser là ! Je sens des ailes dans mon dos… J’ai envie qu’il fasse beau ! Je m’en veux incroyablement d’avoir ces sentiments Je m’étais juré pourtant de n’plus croire au prince charmant Mais je te trouve charmant si charmant ! que je me trahis tellement terriblement C’est un duel de Moi à Moi ! C’est si cruel la passionata que je n’en veux pas ! Et pourtant je craque pour toi !

45


Sans désir pour l’engagement Seul un désir de s’amuser un p’tit moment Je ne peux pas oublier ton regard si frais, ta façon de parler si légère… Toi aussi l’Amour a brûlé tes chairs Je me sens proche de toi… J’ai envie de te parler tout bas Cela fait 12 ans que je n’ai eu de tels sentiments Je suis à ta merci… Sur la corde sensible des si ! Mais je n’ai rien à perdre. Je ne serai pas une Phèdre L’amour nous a abattu tous les deux Mais pourquoi se priver de moments heureux Car l’amour reste la vibration Qui offre le plus de satisfaction Si tu ressens la même chose que moi Laisses-toi tenter par cet au-delà la la……

Dommage !…C’était pas réciproque ! Dégage l’Amour… tu piques, tu rocks !

46


Comment faire de beaux rêves après un verre de jus de tomate très très pimenté au Tabasco ? Té pô pôtible !!!! Observez bien : le dentier est dans un verre de glaçon qui fume… Hi ! Hi ! Hi !

L’amour collé à 2 c’est comme le tabasco : Ça pique ! Le dentier est parait-il un tue-l’amour. Quand je serai vieille avec un dentier, je m’amuserai à vous faire la bouille de Popeye comme mon oncle que j’aimais beaucoup et qui est parti malheureux car il a eu le cœur brisé par l’amour ! Va de retro l’amour qui pique ! Même des glaçons peuvent fumer... Je fume ! 47


Cette cigarette … Une amourette ! (12/2008) Cette cigarette comble ce grand vide ; Cette faim d’Amour qui me troue le bide. Cette cigarette me réconforte comme mon doudou qui me rend forte. Cette cigarette me décloue le bec face aux silences émotionnels des blancs-becs ! Cette cigarette, j’en ai besoin pour continuer à voir plus loin Cette cigarette sera ma fin si l’Amour ne se dévoile enfin !

48


Vive le célibat !!

2 l'amour sous tension (12/2009) La graine est bien plantée. Douc’ment, elle veut pousser ; pour dev’nir une belle plante qui ne craint pas qu'il vente. Elle s'épanouît en fleur. Avec la rosée, elle pleure… Pour se faire arroser d'une pluie d'Amour prouvé. Bientôt la passion rend l'âme, Et la belle fleur se fane. C'est un cycle infernal qui s’ répète dans les larmes. D'abord l’ respect disparaît car l’ bonheur qui-était né est devenu normal puis tout à fait banal. Alors les 2 s'énervent, Ils se crachent leur verve. Pour un bonheur perdu, on cesse d'être pêchu ! Le couple s’amuse rarement. Peu d’équilibristes de l’aimant. Comme on fait toujours des bêtises 49


Le couple chavire et s’enlise On est comme on est c’est un fait Imparfait dans l’ pouvoir d’aimer Ça sert à rien de se morfondre : Perte de temps quand on s’effondre La vie peut pas s'arrêter là Besoin d’avancer pas à pas Pour grandir bien plus fort. Enfin libre de son essor Si on remplace la fleur fanée Pour en voir une autre pousser Qui se fanera à son tour C’est être victime de l’amour Je ne serai pas dupée par une telle absurdité Je ne veux plus perdre mon temps A stagner dans mes tourments Je n’ saurais être exclusive J’aime toutes les fleurs aux couleurs vives Pourquoi faire des préférences Soyons égaux dans nos différences Mon cœur est assez grand pour aimer quantité de gens j’veux des amitiés entières pas une moitié éphémère

50


Remerciements… Je remercie ces humains qui m’ont donné joies et tourments Et qui m’ont, souvent malgré eux, aidé à construire mon équilibre… -

Tamaloula ou T’as mal où là ! (JeanYves d’A…, un noble de la rue). Début de ma paralysie face à un humain qui m’idéalise…c’était lourd ! Début donc de mon comportement bipolaire. On avait 10 ans…

-

Frédéric D…(le pirate libertin!). Je découvre mon goût prononcé pour le libertinage, la liberté et la légèreté qui va avec On avait douze ans…

-

Pablo, le mélomane musicien qui m’a brisé le cœur trop longtemps… Un sadique à ses heures. Un sacré roc fort ! On avait 20 ans…

-

David…, le producteur de musique terrorisant…roc fort par excellence ! Début de ma psychose amoureuse…il m’idéalise ; Je me paralyse. Il était partout autour de moi : dans la radio, dans la télé, dans mon radiateur ou mon frigo !!!!! Sa « voix » triste et colérique 51


me hantait : la psychose de faire souffrir un humain !!! j’avais 25 ans… -

Al, l’allumé schizo. En pleine bouffées délirantes je ne savais pas ce qui m’arrivait, je ne savais pas ce qu’était la schizophrénie. Al, pour moi, était tantôt le diable tantôt Porky…période de folie absolue! J’avais 26 ans…

-

Karim,le torturé qui m’a soutenu. j’étais un zombie, une larve ! Karim m’a aidé à commencer à sortir de ma léthargie…à revivre… J’avais 30 ans…

-

Sofiene devenu Cédric, mon schizobisoun’ours -propulseur qui a su arrêter le temps en m’apprenant l’Amour vrai : j’ai rajeuni de 25 ans en 10 ans avec Sofiene!!!!...5 ans d’âge mental …les 2 !!! A 32 ans, j’ai commencé à écrire…c’était le début de la métamorphose….encore seulement chrysalide mais… J’étais retombée en enfance…

-

Mathias qui n’a pas cherché à me connaître vraiment. On ne communique pas avec les gens qui ne 52


peuvent plus rêver ! J’avais l’âge de rêver…J’étais devenue papillon éphémère ! -

Mes amis, enfin : Sofiène, Senouci, Fatima, Suze et Sandrine : merci pour m’aimer vraiment, c'est-à-dire en respectant ma liberté, votre amitié me donne des ailes, me fait briller…. Je n’ai plus d’âge !….je suis devenue luciole !!!

53

Psychose Amoureuse  

Psychose Amoureuse 11 20 test

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you