Page 1

Muzej na prostem Outdoor museum Freilichtmuseum Museo all`aperto Musée en plein air

entre les Alpes et l’Adriatique

Le Chemin de la Paix

Trdnjava Fortress Festung Fortezza Forteresse

Le front de la Soča 1915–1917

Kostnica Ossuary Beinhaus Ossario Ossuaire Informacijski center »Pot miru« Visitor centre »The Walk of Peace« Besucherzentrum »Weg des Friedens« Centro visitatori »Il Sentiero della pace« Centre de visiteurs »Chemin de la Paix«

Dans la période de la Première Guerre mondiale, le front de la Soča fut une partie du front du sud-ouest s’étendant sur une longueur totale de 600 kilomètres, passant du col de Stelvio jusqu’à la triple frontière suisse-italienne-autrichienne, à travers le Tyrol, les Dolomites, les Alpes Carniques et Juliennes, la haute vallée de la Soča, la région de Gorica et le Karst jusqu’à la mer Adriatique.

(1)

Spominska cerkev Memorial church Gedenkkirche Chiesa commemorativa Eglise commémorative

(3)

Spomenik Monument Denkmal Monumento Monument

(2)

Vojaško pokopališče Military cemetery Soldatenfriedhof Cimitero militare Cimetière militaire

(4)

Pot miru Walk of Peace Weg des Friedens Sentiero della pace Chemin de la Paix

(5) (8)

Vrh Peak Gipfel Picco Sommet Jama Cave Höhle Grotta Grotte

(7)

L'homme c

almes-toi

......................................................................................

En 29 mois de combats entre l’Italie et l’Autriche-Hongrie, se sont succédées 12 batailles de la Soča, dont onze menées par

(6)

Muzej Museum Museum Museo Musée

Offre

Les combats le long de la Soča se sont enchaînés de mai 1915 à octobre 1917. Cette guerre fut une suite de combats en montagne – certains affrontements décisifs se sont même déroulés aux endroits élevés au-delà de 2.000 mètres d’altitude – et sur sol rocheux, ce qui n’a fait que rendre les conditions de bataille encore plus sévères. Après une période d’incertitude, les affrontements et les mouvements des débuts, la ligne du front s’est stabilisée et les combats de position ont suivi.

les Italiens et une, celle décisive, par les soldats de l’Empire austro-hongrois et d’Allemagne. L’armée commune austro-hongroise et allemande a surpris les unités italiennes par une nouvelle méthode de combats dans la 12e bataille de la Soča. La conséquence en fut le mouvement du front de la Soča vers la rivière Piave en Italie. La 12e bataille de la Soča s’est inscrite dans l’histoire sous divers noms : la bataille de Kobarid, le miracle de Kobarid, ou l’échec de Kobarid dans les sources italiennes... Outre la ligne du front, est également important le rôle de l’arrière, avec ses dépôts, ses voies de transport, ses téléphériques, ses aéroports et ses hôpitaux. La guerre a lourdement affecté la population locale qui a dû quitter le foyer et partir en émigration, pour retrouver à son retour, des maisons démolies et un paysage dégradé. Les combats de la Soča ont fait périr environ 300.000 soldats.

(9)

Naravna znamenitost Natural heritage Natursehenswürdigkeit Monumento naturale Patrimoine naturel

(10)

Kulturna znamenitost Cultural heritage Kultursehenswürdigkeit Monumento culturale Patrimoine culturel

(11)

Turistični informacijski center Tourist information centre Touristisches Informationszentrum Informazioni turistiche Centre d'informations touristiques

(12)

Le Chemin de la paix entre les Alpes et l‘Adriatique

(13)

(14)

Visites guidées

......................................................................................

Souvenirs Bibliothèque d´histoire Exposition interactive Le Chemin de la Paix

(20)

......................................................................................

(15) (18)

(16) (19)

www.potmiru.si

.............................................................................................

Centre de visiteurs « Chemin de la Paix » Gregorčičeva 8, 5222 Kobarid Slovénie  00386 (0)5 389 01 67  www.potmiru.si  info@potmiru.si .............................................................................................

Le Chemin de la Paix entre les Alpes et l’Adriatique, Le Front de la Soča 1915 – 1917, editeur: RDO Smaragdna pot, préparation du contenu: Fondation de «Chemin de la Paix à Posočje» traduit par: Milena Jančar, photographie: Fundacija Poti miru v Posočju, TIC Kanal, Mestna občina Nova Gorica, Občina Miren Kostanjevica, Lucijan Trošt, Jožef Člekovič, Mitja Madon, préparation à impression: Matic Leban, conception: Markacija, réalisation de la carte: Kartografija d.o.o., Ljubljana, impression: Gorenjski tisk, tirage: 10.000, 2012.

(17)

Le Chemin de la paix relie les régions et les gens ainsi que les patrimoines culturel et naturel le long de l’ancien front de la Soča. Il nous fait penser à tous ceux qui ont souffert pendant la Première Guerre mondiale, et nous rappelle la raison pour laquelle les guerres ne doivent plus se reproduire. Et surtout, il sensibilise à la valeur de la paix et aux opportunités de développement commun.

Le front a laissé de nombreux vestiges qui sont conservés et entretenus de manière exemplaire grâce aux efforts de diverses institutions et associations. Les cimetières militaires, les cavernes, les tranchées, les ossuaires, les chapelles, les monuments, les musées en plein air et les autres monuments constituent un important patrimoine matériel et non-matériel de l’histoire européenne. De par leurs témoignages, expériences et récits, ils sont aujourd’hui le pilastre du Chemin de la paix entre les Alpes Juliennes et l’Adriatique. Le Chemin est uniformément balisé, approprié pour les amateurs de randonnées et de cyclisme. Les monuments les plus importants sont également accessibles en voiture ou en autocar. Le Chemin de la paix est le bon choix pour tous ceux désireux de passer leur temps libre de manière active, de vivre l’expérience des magnifiques vues et des beautés de la nature, de connaître l’histoire et la culture, de rencontrer les habitants locaux, vivre la vie actuelle et déguster les savoureux plats locaux. Les visites guidées par des guides locaux sont recommandées.


7. Le musée en plein air de Mrzli vrh

La forteresse a pris son aspect actuel à  l’époque de l’Empire austro-hongrois, dans les années 1881-1882. Durant le front de la Soča, elle abrite des postes de commandement et des unités de soutien, elle sert également d’infirmerie. Nonobstant les canonnades italiennes, elle reste intacte. Son aspect et sa finalité évoluent au cours de l’histoire. A ce jour, la forteresse de Kluže renferme un musée proposant une exposition permanente.

11. Globočak A l’époque du front de la Soča,  Globočak est l’un des plus importants sommets fortifiés italiens dans la chaine de Kolovrat, offrant une bonne vue sur la vallée de la Soča et sur le plateau de Banjška planota. Les sentiers de randonnée bien aménagés passent devant de nombreux vestiges.

La montagne est entrelacée de nom-  breuses tranchées et cavernes des deux parties combattantes. L’autel de Sainte Vierge Marie érigé par les soldats hongrois, est conservé dans l’une des cavernes. Le sentier-circuit du musée passe devant les pâturages alpins de Pretovč et Lapoč.

12. Korada

 Aménagé sur le site de l’ancienne pre-

mière ligne de défense austro-hongroise, sur le versant du mont Ravelnik dans le bassin de Bovec. Un sentier-circuit relie les tranchées, dégagées et restaurées, avec les boyaux de communication, les fortins, les cavernes, les nids de mitrailleuses et les baraques reconstituées.

Svinjak. Une tranchée relie deux postes d’artillerie, la cuisine, le poste d’observation, deux aires de repos et un abri. Cet endroit offre une belle vue sur le bassin de Bovec, le mont Rombon et sur d’autres montagnes environnantes.

8. L’église commémorative du Saint-Esprit  à Javorca

Le musée se trouve dans la zone du  Parc national de Triglav et de pâturages alpins encore en activité. La première ligne de défense italienne dans la chaîne de montagnes de Krn, bien fortifiée, décèle l’organisation de la défense italienne, tout en proposant des plaisirs de randonnée en pleine nature intacte.

17. Krompirjeva jama (la grotte de patates)

6. Le musée en plein air transfrontalier de Kolovrat  Kolovrat représente une partie de la troisième ligne de défense italienne. Il comprend

des postes de commandement et d’observation, des postes de mitrailleuses et d’artillerie, des cavernes, ainsi qu’un réseau de tranchées. L’arête du mont Kolovrat offre une vue extraordinaire sur la vallée de la Soča, sur le Frioul jusqu’à la mer, sur les montagnes environnantes et sur tout le champ de bataille du front de la Soča.

 Cette grotte naturelle karstique donna

tic Brda Grajska cesta 10, SI - 5212 Dobrovo v Brdih  00386 (0)5 395 95 94  tic@obcina-brda.si  www.brda.si

en plein air. Au sommet de Vodice se trouve un mausolée érigé en l’honneur du général italien Maurizio Ferrante Gonzaga. Il souhaitait être enterré à l’endroit où mouraient ses soldats pendant la Première Guerre mondiale. Le début de la Deuxième Guerre mondiale met en suspend les travaux du mausolée qui n’a jamais été fini, le général n’y fut donc jamais enterré.

10. Le musée en plein air de Mengore

tic Temnica Temnica 10, SI - 5296 Kostanjevica na Krasu  00386 (0)5 308 00 40  info.temnica@siol.net  www.potimirunakrasu.info

tic Ajdovščina Cesta IV. Prekomorske 61a, SI - 5270 Ajdovščina  00386 (0)5 365 91 40  tic.ajdovscina@siol.net  www.tic-ajdovscina.si

18. La haute vallée de la Vipava

Cette zone représente le noyau de l’an-  cienne défense austro-hongroise de la tête de pont de Tolmin. Le sentier-circuit passe devant des cavernes, monuments, restes de baraques en pierre, réservoir d’eau et devant le monument érigé sur le site de l’ancien cimetière militaire. Au sommet de Mengore se dresse l’église du Saint Nom de Marie.

Cette zone constituait l’arrière-pays  assurant l’approvisionnement des unités austro-hongroises, et fut de ce fait bombardée maintes fois. A ce jour, on y retrouve des vestiges de fortifications, de positions militaires et de cimetière. Parmi les plus importants figurent la ligne de défense Predmeja, Otlica, Zagolič, Col, Sanabor, le versant de Nanos avec des vestiges particulièrement bien visibles de fortifications, de murailles et de retenues d’eau.

19. Le musée militaire à Vipava  Le musée militaire aménagé dans la caserne de Vipava présente une partie du champ de

bataille de la première ligne de combat, l’infirmerie destinée aux blessés graves, l’atelier polyvalent, l’aire de travail et de séjour du commandant de bataillon, l’abri, la caverne et le boyau de communication avec le poste de garde, ainsi que divers objets exposés.

Collections privées de la Première Guerre mondiale

tic Vipava Glavni trg 1, SI - 5271 Vipava  00386 (0)5 368 70 41  tic.vipava@siol.net  www.vipavska-dolina.si

tic Idrija Vodnikova 3, SI - 5280 Idrija  00386 (0)5 374 39 16  ticidrija@icra.si  www.idrija-turizem.si

 Grâce à sa position stratégique au-dessus de la Soča, le pic dominant Gorizia fut une  importante tête de pont sur la rive droite de la rivière. Lors de la 6e bataille de la Soča, en

Va avec moi à une visite guidée!

Cimetières militaires de la Première Guerre mondiale

Mlekarna Planika d.o.o. Kobarid Gregorčičeva 32 SI-5222 Kobarid Tél. : +386 (0)5 3841 000

info@mlekarna-planika.si www.mlekarna-planika.si

Le riche patrimoine culturel de la Haute Valée de la Soča est regroupé dans l’exposition permanente du Musée de Tolmin qu’abrite le Château Coronini en plein centre de Tolmin. Depuis des milliers d’années, ces lieux sont le carrefour de différentes cultures, ethnies, familles et intérêts. Les objets exposés dans le musée, trouvés au site archéologique Vrh gradu sur le plateau de Šentviška planota, démontrent la présence de l’armée romaine. Un des châteaux importants, le centre administratif et militaire de la zone, fut celui de Kozlov rob. Sa maquette est une présentation claire de l’aspect du château au début du 17e siècle. Grâce à sa position stratégique, ce bâtiment fut intégré dans le système de défense de l’armée austro-hongroise du temps du front de la Soča.

Présentation du château autour de l’an 1610. Essai de reconstitution Dessin : Igor Sapač

Téléphone:+386 (0) 5 38 11 360 Télécopieur:+386 (0) 5 38 11 361 muzej@tol-muzej.si www.tol-muzej.si

Renseignements Cerkljanski muzej, Bevkova 12, SI 5282 Cerkno tel. + 386 5 37 23 180, fax. + 386 5 37 23 181 e-mail: info@muzej-idrija-cerkno.si, http://www.muzej-idrija-cerkno.si

Du 1er avril au 30 septembre, tous les jours de 9h à 18h Du 1er octobre au 31 octobre, tous les jours de 9h à 16h Du 1er novembre au 31 mars, visites sur réservation pour les groupes en cas de beau temps

 Ils sont le lieu du dernier repos de nom-

breux soldats de différentes nationalités qui ont combattu dix-neuf mois le long de la Soča et y ont trouvé la mort. Leurs tombeaux dans divers cimetières entre la source et l’embouchure de la Soča sont un éternel souvenir et avertissement que ces évènements ne doivent jamais se répéter.

Le musée »OD PLANINE DO PLANIKE« appartient à la Fromagerie Planika qui développe ses savoureux produits à partir de la tradition fromagère de la vallée de la Soča connue depuis plusieurs siècles. Le patrimoine des prés et des pâturages alpins est présenté dans une exposition ethnologique, dans un film documentaire et par un mazot reconstitué muni de l’ensembledes outils utilisés dans la transformation du lait en fromage. La boutique vous propose le célèbre fromage Tolminc et d’autres produits laitiers ainsi que des produits typiques de l’artisanat local.

Tolminski muzej Mestni trg 4 SI-5220 Tolmin

tic Štanjel Štanjel 42/c, SI - 6222 Štanjel  00386 (0)5 769 00 56  tic.stanjel@komen.si  www.kras-carso.com

août 1916, l’armée italienne assiège Sabotin, ce qui permet l’occupation de Gorizia. La montagne est entrelacée de systèmes de tranchées et de cavernes que les armées austrohongroise et italienne construisirent pour fortifier leurs positions. Grâce à sa situation, Sabotin est un excellent point de vue et une destination cycliste très intéressante. La vue englobe le mont Sveta Gora, Škabrijel, la vallée de la Vipava, le Karst, la plaine de Frioul, Goriška brda et les Alpes Juliennes. La riche histoire de ce lieu et son patrimoine naturel en font un lieu d’excursion très important de la région de Gorica.

ColleCtion etHnoloGiQUe HiStoRiQUe

tic Cerkno Močnikova 2, SI - 5282 Cerkno  00386 (0)5 373 46 45  info@turizem-cerkno.si  www.turizem-cerkno.si

14. Le parc de la paix de Sabotin

Nombreux habitants des entourages du  front de la Soča sont d’ardents collectionneurs de vestiges dudit front et ont patiemment complété leurs collections au fil des années pour les présenter au sein de leurs maisons, en valorisant ainsi l’intérêt et la richesse. Outre les objets intéressants, ils ont également réuni les témoignages de la tradition orale qu’ils racontent avec ardeur personnelle.

kobariški muzej Gregorčičeva 10, SI-5222 Kobarid, Slovénie Tel.: +386 (0)5 3890000, Fax: +386 (0)5 3890002, E-mail: kobariski.muzej@siol.net http://www.kobariski-muzej.si

tic Nova Gorica Delpinova 18 b, SI - 5000 Nova Gorica  00386 (0)5 330 46 00  tzticng@siol.net  www.novagorica-turizem.com

abri à environ cinq cent soldats austro-hongrois au cours de la Première Guerre mondiale. Elle servait également de dépôt de provisions, notamment de pommes de terre, d’où son nom. La grotte fut équipée d’un périscope, d’un réservoir d’eau, d’une cuisine, d’un standard téléphonique, d’un dépôt de munitions, d’une salle de commandement et de sanitaires.

 Cette zone, comportant de nombreuses cavernes et tranchées, est aménagée en musée

Le musée de Kobarid propose aux visiteurs la plus ample narration du front de la Soča, de la guerre de montagne dans les Alpes Juliennes et de la 12e bataille de la Soča, bataille de Kobarid (Caporetto, Karfreit). Ces récits sont complétés par des expositions thématiques annuelles. Les maquettes de la Haute Vallée de la Soča et de Krn, de nombreuses cartes et photos, des pièces d'exposition et le film de 20 minutes racontent de manière complète cette célèbre bataille. Celle-ci a marqué certains personnages connus au niveau mondial, tels que Ernest Hemingway et Erwin Rommel. Des guides expérimentés guident les visiteurs au musée, sur le chemin historique de Kobarid et sur l'ancien champ de bataille.

tic Kanal Pionirska ulica 2, SI - 5213 Kanal  00386 (0)5 398 12 13  tic.kanal@siol.net  www.tic-kanal.si

corps d’armée austro-hongrois, l’archiduc Joseph, et avait à la fois la fonction de poteau indicateur, indiquant la distance jusqu’à Lokvica et Kostanjevica. Le trône de Borojević (la chaise de pierre de l’Empereur – de Borojević) fut nommé selon le commandant de la 5e armée austro-hongroise Svetozar Borojević von Bojna.

5. L’ossuaire italien L’ossuaire est construit autour de  l’église St. Antoine, sur la colline dominant Kobarid. 7.014 dépouilles mortelles de soldats italiens connus ou inconnus, morts pendant la Première Guerre mondiale, y furent transférées des cimetières militaires de la région. L’ossuaire fut inauguré par Benito Mussolini en septembre 1938. Des ossuaires similaires se trouvent à Oslavje et à Sredipolje.

tic Tolmin Petra Skalarja 4, SI - 5220 Tolmin  00386 (0)5 380 04 80  info@lto-sotocje.si  www.dolina-soce.com

13. Le musée en plein air de Vodice

Ce lieu du dernier repos d’envi-  ron 1.000 soldats allemands tués aux champs de bataille de la Soča lors de la 12e bataille, est construit à l’endroit d’un ancien cimetière militaire. Artificieusement bâti, il est constitué d’une muraille en pierre et de la partie principale du monument, la chapelle qui abrite le tombeau du soldat inconnu.

tic Kobarid Trg svobode 16, SI - 5222 Kobarid  00386 (0)5 380 04 90  info.kobarid@lto-sotocje.si  www.dolina-soce.com

 Le monument – poteau indicateur fut construit en l’honneur du commandant du 7e

Située dans l’environnement extraordinaire des Alpes Juliennes, cette église peut se vanter du Label du patrimoine européen. Elle fut érigée par les soldats austro-hongrois, à l’époque du front de la Soča, en mémoire de leurs compagnons morts au combat. Leurs noms sont marqués au fer sur des plaques de chêne qui s’ouvrent comme les pages d’un livre aux murs de l’église. Les soldats de différentes religions y venaient le dimanche pour assister à la messe et oublier la guerre durant quelques brefs instants.

9. L’ossuaire allemand

4. Le musée en plein air de Zaprikraj

tic Bovec Trg golobarskih žrtev 8, SI - 5230 Bovec  00386 (0)5 389 64 44  info@bovec.si  www.bovec.si

Ce monument commémoratif des  défenseurs de la terre slovène est conçu sous forme de tour de sept étages, de forteresse qui relie le passé et le présent. La collection du musée va symboliser un voyage à travers le temps. L’initiative de la construction du monument vient de l’organisation patriotique TIGR.

16. Monument – poteau indicateur et trône de Borojević

8

 Čelo présente la fortification de l’artillerie austro-hongroise sur le versant du mont

15. Cerje

L’armée italienne fortifie ce sommet stratégique et l’utilise en tant que postes d’observation et postes d’artillerie. Sainte Gertrude ( Jedrt, Gendrca) qui annonce le travail printanier dans les champs est la protectrice de l’église située au-dessous du sommet de Korada. La première mention de l’église date de l’an 1523; elle fut détruite pendant la Première Guerre mondiale pour être reconstituée plus tard. 

2. Le musée en plein air de Ravelnik

3. Le musée en plein air de Čelo

Le musée est ouvert au public tout au long de l'année.

Tolminski puntarji, Les rebelles de Tolmin Sculpteur : Stojan Batič

1. La forteresse de Kluže

20. Le monument au cimetière de la Première Guerre mondiale à Črniče  Environ 450 soldats de différentes nationalités sont enterrés dans ce cimetière, pour la

plupart morts sur le front qui faisait rage à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Črniče.

Informacijski center »Pot miru« Gregorčičeva ul. 8, SI - 5222 Kobarid  00386 (0)5 389 01 67  info@potmiru.si  www.potmiru.si

L’Hôpital des partisans Franja, symbole d’humanisme et de camaraderie, est un lieu de mémoire doté d’une grande valeur symbolique. Se trouvant dans l’étroite gorge de Pasica à Dolenji Novaki près de Cerkno, l’hôpital fut opérationnel de décembre 1943 à mai 1945. Il prit le nom de la doctoresse Franja Bojc Bidovec qui devint en outre sa directrice aussitôt après sa fondation. 578 blessés de différentes nationalités y furent soignés. L’Hôpital des partisans Franja est un monument culturel d’intérêt national, inscrit sur la Liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO, et porte le Label du patrimoine européen. Après l´inondation survenue en septembre 2007 qui l’eut presque entièrement détruit, le monument fut complètement reconstruit et depuis le mois de mai 2010 il est de nouveau ouvert aux visiteurs.

Le Chemin de la Paix  

Le Chemin de la paix relie les regions et les gens ainsi que les patrimoines culturel et naturel le long de l'ancien front de la Soča.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you