Page 1

Information

> Entendez-vous bien ? Informations pour "Entendre mieux. Vivre mieux."


> Une histoire de famille Fondée en 1907 à Vienne par Paula Neuroth, elle-même sourde profonde, Neuroth possède plus d’un siècle d’expérience dans le secteur des aides auditives. Cette entreprise familiale est maintenant dirigée par le 4e générations, Lukas Schinko et Julia Draxler-Schinko. En 2001, la société s’est étendue en Suisse et au Liechtenstein, où elle occupe quelques 200 personnes dans plus de 50 centres auditifs.

> Neuroth – un prestataire de qualité Neuroth offre une vaste gamme d’appareils auditifs de dernière génération signés par les meilleurs fabricants du monde comme Oticon, Phonak et Widex. Neuroth a pour principe de fournir aux déficients auditifs un conseil professionnel optimal adapté à leurs besoins. La gratuité des essais et le suivi continu font partie de la philosophie de cette entreprise familiale.

> Index De l’onde sonore à la perception auditive Page 3 L’oreille et l’audition Page 4 Entendez-vous bien ? Page 6 Pourquoi la pendule ne fait-elle plus tic-tac ? Page 8 Comment est-ce qu’on entend lorsque l’on est malentandant ? Page 10 Pourquoi est-il important de bien entendre? Page 12 Tout entendre à tout âge Page 14 Que signifie une mauvaise audition pour votre santé ? Page 16 Que faire lorsque l’on entend mal ? Page 17 Les oreilles ne se ressemblent pas Page 18 L’homme a deux oreilles Page 20 5 étapes pour mieux entendre Page 22 Guide pour les bien-entendants Page 24 Mieux comprendre Page 26 2


> De l’onde sonore à la perception auditive

Les sons forment une part importante de notre vie quotidienne. Ils nous permettent d’apprécier de belles sonorités. C’est grâce à eux que nous sommes en mesure de communiquer avec notre environnement social. Le son se diffuse à travers l’espace et peut être interprété en tant que vibrations des molécules d’air. L’oreille humaine perçoit ces vibrations sous forme d’oscillations de pression. On appelle «fréquence» le nombre de vibrations effectuées par seconde. Les ondes sonores à haute fréquence se traduisent par des sons aigus, les ondes sonores à basse fréquence par des sons graves. L’oreille est l’organe de l’audition. Elle transforme les ondes sonores acoustiques de sorte que le cerveau puisse les déchiffrer. 3


> L’oreille et l’audition

oreille oreille m oreille pavillon

chaîne des osselets

tympan

canal cochléaire

fenêtre ovale

audition

cochlée

nerf auditif

L’oreille externe L’oreille externe se compose du pavillon auriculaire, du conduit auditif et du tympan. Elle réceptionne et transmet les sons. A l’extrémité du conduit auditif externe se trouve le tympan. Le pavillon auriculaire capte et concentre les ondes sonores dans le conduit externe, où celles-ci frappent le tympan.

L’oreille moyenne L’oreille moyenne est une cavité remplie d’air où se trouve la chaîne des osselets (marteau, enclume, étrier). La chaîne des osselets transmet les vibrations du tympan vers l’oreille interne. 4


externe moyenne interne canal cochléaire

centrale

nerf auditif

cochlée

fenêtre ovale

chaîne des osselets

pavillon

tympan

L’oreille interne L’oreille interne se compose de l’organe de l’équilibre et du limaçon (cochlée). Les mouvements du tympan sont transmis à la cochlée à travers le marteau, enchâssé dans la membrane tympanique, via l’enclume à l’étrier, lui-même relié au limaçon. Dans le conduit cochléaire se forment les «ondes migrantes». Celles-ci constituent différentes fréquences générant des vibrations qui font bouger les cellules ciliées, présentes dans le canal cochléaire. Le mouvement des cellules ciliées entraîne un mécanisme de friction qui a pour effet de transmettre des impulsions électriques du nerf auditif jusqu’au cerveau. Afin de localiser les sons ou de comprendre les mots prononcés dans un environnement bruyant, le cerveau a toujours besoin des signaux provenant des deux oreilles. 5


Entendez-vous bien ? Testez votre capacité auditive ! Même si, au quotidien, nous ne faisons pas attention, notre capacité auditive n’est pas forcément bonne. Nous avons réuni quelques questions à votre intention, qui vous permettront de contrôler par vous-même votre capacité auditive. Si vous répondez par «oui» à une ou plusieurs de ces questions, nous vous recommandons de passer un bilan auditif gratuit dans un centre auditif Neuroth.

1 2 3 4 5 6

Avez-vous l’impression que de nombreuses personnes de votre entourage ne prononcent pas distinctement ? Avez-vous parfois des difficultés à suivre une discussion entre plusieurs personnes ? Vous semble-t-il difficile de comprendre vos interlocuteurs lorsqu’ils se trouvent dans un environnement bruyant ? Devez-vous fournir un effort pour entendre le gazouillis des oiseaux ou le chant des grillons ? Vous est-il déjà arrivé, en tant que piéton, de ne pas avoir entendu une voiture s’approcher ? Les personnes de votre entourage attirent-elles parfois votre attention sur le fait que le volume de votre télévision ou de votre radio est trop élevé ? 6


7


> Pourquoi la pendule ne fait-elle plus tic-tac ? Nous percevons inconsciemment une partie de notre environnement acoustique car le cerveau filtre en permanence nos impressions sensorielles, comme par exemple le tic-tac de la pendule du salon ou le gazouillis des oiseaux. En se concentrant, celui qui possède une ouïe saine, peut entendre ce tic-tac d’horloge et ce pépiement d’oiseaux. Dans notre quotidien, nous ne nous en rendons plus vraiment compte car le filtrage du cerveau en fait abstraction. Le cerveau humain évalue les informations entrantes mais ne les transmet pas toutes à notre conscient afin de ne pas se surcharger en impressions sensorielles. Une fois que le système nerveux central a appris que le tic-tac de l’horloge ne représente ni danger, ni information importante, il ne doit plus y prêter attention en permanence. 8


Les fonctions dont le corps ne fait pas usage pendant une longue période sont désactivées ou réduites à un minimum. C’est ainsi que fonctionnent les mécanismes de filtrage auditif du cerveau. Dans le cas de déficience auditive, pendant de nombreuses années, ces fonctions n’ont plus été sollicitées comme à l’origine. Si, pendant cette période, aucun appareillage n’est fourni, de nombreuses informations acoustiques ne sont plus perçues car l’oreille interne endommagée ne les transmet plus au cerveau. Plus longtemps on renoncera à porter des appareils auditifs, moins les impressions auditives pourront être interprétées. Ceci entraîne une réduction de la capacité du cerveau à filtrer les informations importantes et à atténuer celles qui ne le sont pas. Une baisse de l’audition non traitée est souvent lourde de conséquences. On ne comprend plus qu’un brouhaha indistinct et on évite de ce fait de plus en plus souvent les réunions en société. Le malentendant est souvent considéré à tort comme, «ayant des difficultés à comprendre», voire même comme étant «lent». Les personnes souffrant d’une baisse auditive ont tendance à se renfermer sur elles-mêmes, elles s’isolent, perdent en assurance et dépriment. La réduction de la capacité auditive a également des conséquences physiques. Celles-ci vont des maux de tête aux vertiges, en passant par les coups de fatigue et même jusqu’aux déclenchement désagréable d’acouphènes. 9


> Comment est-ce qu’on entend lorsque l’on est malentendant ? Une perte auditive de l’oreille interne (perte auditive de perception) affecte surtout la perception des hautes fréquences. Les composants aigus du langage tels que les «s», «f», «ch» ou «t» jouent un rôle décisif pour comprendre clairement la parole. C’est pourquoi, dans ces cas de pertes auditives, les gens affirment souvent: «J’entends, mais je ne comprends pas !» Une perte auditive réduit fortement l’intelligibilité de la parole. Les phrases suivantes simulent une image ressemblant à une perte auditive.

Hier, je suis allé visiter le zoo.

Hier, je uis allé vi iter le zoo.

Hier, je uis allé vi i er le zoo. Hie , e u i allé

e

er e zoo.

allé i

r le oo.

La perception sonore des personnes diminue en fonction de l’âge, en particulier dans les aigus. Les syllabes qui passent en dessous du seuil auditif ne peuvent plus être entendues, surtout en milieu bruyant. Source Phonak 10


11


> Pourquoi est-il important de bien entendre ?

Au cours du développement du corps humain, l’oreille est le premier organe sensoriel à être fonctionnel. Dès le quatrième mois de grossesse, l’enfant est en mesure de percevoir des signaux acoustiques dans le ventre de sa mère. Dès ce moment, l’homme entend tous les sons et bruits de son entourage. L’audition est à la base de l’apprentissage du langage, une capacité essentielle nous permettant de communiquer aisément avec notre environnement social. Une bonne audition est également essentielle pour notre développement intellectuel. L’ouïe est le premier «fournisseur actif d’informations» en continu, avant même les yeux. Jusqu’à 90% des signaux nerveux parvenant au cerveau reposent sur des stimulations acoustiques. En cas de baisse de l’audition, le cerveau sera, lui aussi, moins stimulé. La performance diminue progressivement, comme pour un muscle qui n’est guère sollicité. Il faut s’entraîner à bien entendre, ce qui est essentiel pour rester en bonne forme intellectuelle. 12


13


> Tout entendre à tout âge

La technologie des appareillages acoustiques a connu une évolution fulgurante au cours des dernières années. De nos jours, les appareils auditifs sont de vraies petites merveilles technologiques. La technique numérique intégrée surveille l’environnement acoustique et filtre la parole et les sons de manière à les rendre intelligibles. Il est ainsi possible d’écouter de la musique à bas volume tout en communiquant avec plusieurs personnes. Des sons qui, en raison d’une déficience auditive due à l’âge, n’étaient plus perçus pendant des années redeviennent audibles. Pendant les années d’audition réduite, le cerveau a désappris à atténuer les bruits négligeables. Une fois équipée de l’appareillage adéquat, l’oreille interne fournit de nouveau une multitude d’informations acoustiques au cerveau. Les personnes qui, après une baisse auditive non traitée pendant des années, s’équipent de l’appareillage adéquat doivent, dans un premier temps, se réhabituer lentement à entendre. Le cerveau doit de nouveau apprendre à différencier l’important du négligeable. 14


Les appareils auditifs modernes aident le cerveau en réduisant une partie des sons parasites. Ils renforcent principalement les signaux qui sont intéressants pour la personne concernée. Afin de faciliter la communication avec son interlocuteur, le bruit environnant est atténué et le son de la parole sélectivement renforcé. Mais même les appareils auditifs les plus modernes ne sont pas capables de remplacer entièrement le mécanisme de filtrage du cerveau. Plus la période de surdité perdure, plus s’accroît la diminution des mécanismes auditifs de filtrage. On peut bien sûr procéder à une rééducation, en portant les appareils auditifs toute la journée ainsi qu’en adaptant graduellement le réglage du système auditif par l’intervention de l’audioprothésiste. Un équipement binaural a de nombreux avantages : un son plus naturel, une meilleure audition directionnelle et une amélioration de la compréhension en présence de bruit. 15


> Que signifie une mauvaise audition pour votre santé ?

Les effets et conséquences d’une diminution de l’ouïe sont malheureusement souvent sous-estimés par les personnes concernées. Les conséquences physiques, mentales et sociales d’une perte auditive sont fréquentes. Nombreuses sont les personnes qui, confrontées à une baisse de l’audition, se retirent progressivement de la société, ce qui peut conduire à la solitude ou à l’isolement social. De plus, une diminution de l’ouïe non traitée a des effets négatifs sur la, santé physique. Entendre difficilement est synonyme de stress, isolement, fatigue et maux de tête. Dans le pire des cas, il peut y avoir l’apparition de tinnitus (acouphènes). Réagir rapidement et prendre personnellement conscience d’une perte auditive permet d’éviter, sur le long terme, l’isolement social progressif ainsi que des complications de santé. 16


> Que faire lorsque l’on entend mal ?

Si vous avez l’impression de ne plus entendre aussi bien, n’hésitez pas à faire un bilan auditif gratuit et sans engagement dans n’importe quel centre auditif Neuroth. Ce bilan auditif, réalisé à l’aide de la technologie audiologique la plus récente, ne dure que quelques minutes et détermine avec précision votre capacité auditive. S’il en résulte que vous êtes atteint d’une perte auditive, nous vous recommanderons de consulter un médecin ORL. Il examinera votre type de perte auditive et son origine. Si votre médecin spécialiste vous conseille de porter des appareils, votre prochain interlocuteur sera l’un des audioprothésistes Neuroth près de chez vous. Dans les centres auditifs Neuroth, nous avons à coeur de vous conseiller individuellement. Vous bénéficiez d’un grand choix d’appareils auditifs de dernière génération signés par les meilleurs fabricants du monde. Ensemble, nous déterminerons le système auditif qui vous donnera satisfaction. 17


> Les oreilles ne se ressemblent pas

Il existe une vaste gamme d’appareils auditifs permettant de prendre en charge les besoins les plus divers des malentendants.

D’un point de vue technique, on peut les répartir comme suit : Les appareils auditifs entièrement numériques représentent la dernière génération de l’évolution technologique. De minuscules microprocesseurs permettent d’entendre dans une qualité HiFi et offrent une écoute et un port très confortables. Les appareils auditifs programmables numériquement fonctionnent sur la base d’une technologie analogique mais offrent en plus la possibilité d’un réglage numérique. Il en résulte une meilleure possibilité d’adaptation aux besoins du client. 18


De plus, les appareils auditifs diffèrent également par leur taille et leur position dans l’oreille : Les appareils contour d’oreille (CdO) sont puissants. Sur ces modèles, l’électronique est logée dans un boîtier épousant l’arrière du pavillon. Système contour

Système contour ouvert

Les appareils intra-auriculaires sont de plus petit format que les CdO et peuvent être portés directement dans le conduit auditif. Grâce à la position intra-auriculaire, la réception sonore naturelle est quasiment préservée, en toute discrétion.

Les intra-canalaires (Completely-In-Canal, CIC) sont très petits et quasiment invisibles car placés plus profondément dans le conduit auditif. Leur position intra-canalaire profonde permet de préserver la réception sonore naturelle, de manière quasi invisible.

19


> L’homme a deux oreilles L’audition humaine répond au principe de la stéréophonie. Le centre auditif du cerveau dépend de deux «microphones» opérant indépendamment – c’est-à-dire les deux oreilles. Si une seule oreille fonctionne correctement, vous avez des difficultés à suivre les conversations (dans un environnement bruyant) ou à localiser les sons. Pour cette raison, les appareils auditifs doivent équiper les deux oreilles, si le type de perte auditive le requiert. 20


De nombreuses bonnes raisons pour porter des appareils des deux côtés : Une meilleure compréhension de la parole Avec deux oreilles et deux systèmes auditifs, on entend plus précisément qu’avec un seul. La recherche a montré que les personnes qui portent régulièrement deux appareils auditifs comprennent mieux la parole en présence de bruit.

Mieux comprendre en groupe lorsqu’il y a du bruit Dans des situations difficiles, on comprend mieux la parole avec deux appareils qu’avec un seul.

Une meilleure localisation des sons En société, vous arrivez mieux à localiser votre interlocuteur. Dans la rue, vous serez en mesure de définir la provenance d’un véhicule et d’éviter un danger.

Meilleure qualité sonore En utilisant deux appareils auditifs, vous élargissez votre champ auditif de 180 à 360 degrés. Cette audition à 360 degrés vous donne une meilleure sensation stéréophonique et de qualité sonore.

Mieux différencier Avec un seul appareil auditif, la parole se mélange au bruit. Un équipement binaural permet de mieux discerner un grand nombre de nuances sonores.

L’audition reste plus active En cas d’équipement monaural, la performance de l’oreille non assistée continue à se dégrader. En revanche, la personne qui utilise deux appareils stimule ses deux oreilles, ce qui préserve leurs activités et donc leurs performances. 21


> 5 étapes pour mieux entendre

1. Bilan auditif : Le médecin ORL ou un audioprothésiste Neuroth teste votre audition. Lorsqu’une perte auditive est constatée, ils vont collaborer pour vous conseiller un équipement auditif adéquat. 2. Conseil et choix d’appareils auditifs :Votre audioprothésiste Neuroth établit une analyse de vos besoins auditifs à travers une audiométrie tonale et vocale. Ces étapes sont la base pour le choix individualisé de votre appareil. En fonction du modèle, des empreintes de vos oreilles seront nécessaires. 3. Adaptation et essai des appareils auditifs : L’audioprothésiste Neuroth règlera les appareils auditifs avec votre participation. Après une période d’habituation convenable et, si besoin l’essai de différents modèles, vos objectifs d’écoute personnels devraient être atteints. 4. Prise en charge des coûts par les assurances sociales : Selon le degré de perte auditive, les appareils auditifs peuvent être partiellement financés par l’assurance sociale. En cas d’atteinte constatée par l’ORL, une indication de remboursement forfaitaire de l’AI, AVS, SUVA ou de l’assurance militaire vous sera octroyée. Les collaborateurs Neuroth vous aident à franchir les étapes administratives et les formalités de prise en charge. 5. Suivi personnel : Pour garantir une efficacité d’écoute à long terme, la personne équipée chez Neuroth bénéficie du meilleur suivi possible. Les collaborateurs Neuroth se tiennent à votre disposition pour toutes les questions éventuelles et l’entretien continu de l’efficacité de vos aides auditives. 22


23


> Guide pour les bien-entendants

Une personne sur dix souffre d’une perte de l’audition. Chez Neuroth, les appareils auditifs sont de précieux outils qui améliorent énormément la qualité de vie de ces personnes. Le comportement des personnes vivant dans leur entourage s’avère lui aussi important. Comment communique-t-on avec des malentendants ? Il est essentiel de clarifier ce point car une perte auditive limite le nombre d’interlocuteurs. Le contact avec les déficients auditifs est souvent évité car on ignore le comportement correct à adopter.

L’objectif de ce guide est de sensibiliser les bien-entendants aux problèmes de la malentendance, soit : • Illustrer les effets de la perte auditive. • Faciliter le contact avec les personnes de votre entourage souffrant de perte auditive. • Donner ainsi de précieux conseils pour aider activement les porteurs d’appareils. Surtout dans la phase initiale, pour qu’ils puissent profiter des avantages du progrès de la technologie de leurs appareils auditifs. 24


25


> Mieux comprendre Comment communiquer avec des personnes déficientes auditives.

Parler distinctement et naturellement Même si l’intention est bonne, il est en général mauvais et désagréable pour le porteur d’appareils de lui parler spécialement fort. En revanche, il s’avère correct de parler distinctement et relativement lentement en articulant.

Chercher la proximité Une courte distance de communication représente une aide plus efficace pour les porteurs d’appareils.

Maintenir le contact visuel Votre visage devrait toujours rester visible pour votre interlocuteur. Les malentendants tirent des informations importantes de vos mimiques et de la lecture labiale, même inconsciente.

Attirer l’attention En attirant l’attention de votre interlocuteur malentendant avant de lui adresser la parole, vous lui donnez l’occasion de se concentrer suffisamment tôt sur votre personne et vos propos.

Tenir compte de l’environnement Evitez de parler d’une pièce à l’autre ou avec un bruit de fond intense tel que l’aspirateur, la machine à laver, la musique ou la télévision par exemple. 26


Respecter les limites Une audition, même corrigée, connaît, elle aussi, ses limites de performance. Pour cette raison, n’essayez pas de tester les appareils auditifs dans des situations acoustiques difficiles. Votre interlocuteur malentendant doit apprendre progressivement à entendre avec ses aides auditives et ses nouvelles capacités.

Faire preuve de tact Soyez plein de tact pendant la phase d’habituation. La capacité de concentration de votre interlocuteur peut rapidement s’épuiser. Ecouter et comprendre demande beaucoup d’énergie. De ce fait, ne forcez jamais une conversation.

Faites preuve de patience Veillez aux progrès d’écoute et de compréhension de votre interlocuteur. Encouragez-le, mais ne tentez pas d’accélérer le processus d’habituation aux appareils auditifs. Chaque personne a un rythme d’apprentissage qui lui est propre et qu’il faut respecter.

Aider avec les accessoires adaptés Soutenez la personne malentendante à l’aide d’accessoires modernes de chez Neuroth, qui rendent la vie du quotidien plus agréable: réveil vibrant, téléphones spéciaux, casque audio, etc. Soyez un bon interlocuteur, faites preuve de compréhension et de patience. Vous verrez ainsi comment une personne réussira, avec votre aide et celle du savoir-faire actuel de Neuroth, à retrouver une bonne qualité de vie ! 27


Neuroth – 100 ans au service d’une meilleure audition Depuis plus d’un siècle, Neuroth a pour vocation d’améliorer durablement la qualité de vie des personnes souffrant de déficience auditive. Grâce à une technologie à la pointe du progrès ainsi qu’à notre expérience de longue date dans le domaine de l’audioprothèse, nous avons été en mesure d’aider des centaines de milliers de personnes à retrouver une bonne capacité auditive. Pour cette raison et parce que nous portons le maximum de notre attention à évaluer les besoins auditifs individuels, nous sommes l’interlocuteur par excellence pour «Entendre mieux». Neuroth – Centre auditif SA, Siège central Allmendstrasse 11 CH-6312 Steinhausen Tél. +41 41 747 30 59 Fax +41 41 741 30 11 office.sr@neuroth.ch www.neuroth.ch

HEKWB31937/Rév. 1, Octobre 2011

Aime tes oreilles !

Wie_gut_hoeren_Sie_Franz_Oct11