Issuu on Google+

Septembre – Octobre 2011

Numéro 4

GÉNÉRATION ENGAGÉE Le Journal des Jeunes Socialistes de Vendée Sommaire Page 1 - Edito. - Retour en image.

Page 2 - Rubrique « En bref ». - Na!onal : Nucléaire civil en France : l’imposture du nucléaire.

Page 3 - Le MJS en ac!on: Universités d’été du PS et du MJS à La Rochelle : échanges, débats, forma!ons, convivialité et rassemblement ! - Rubrique « Agenda ».

Page 4 - Nos campagnes: Parcours d’autonomie : une solu!on pour chaque jeune, un avenir pour la France ! - Le MJS, c’est quoi ?

Edito Les Jeunes Socialistes de Vendée ne se sont pas tournés les pouces cet été ! Nous avons poursuivi nos ac!ons sur le terrain, notamment pour sensibiliser nos concitoyen aux Primaires Citoyennes des 9 et 16 octobre prochain : stand à La Tranche-surMer fin juillet, caravane des Primaires à Saint-Jean-de-Monts fin août... Ce"e élec!on est une première démocra!que pour notre pays. Nous devons mobiliser, rappeler sans cesse que tous les citoyens inscrits sur les listes électorales peuvent venir voter et qu’il n’y a pas besoin d’être adhérent à un par! poli!que quel qu’il soit ! Plus le taux de par!cipa!on sera élevé, plus le candidat qui sor!ra du scru!n sera fort pour se lancer dans la campagne des élec!ons présiden!elles. Le MJS lance parallèlement une nouvelle campagne de communica!on sur son Pacte pour les Jeunes 2012. Après la consulta!on de près de 40 000 jeunes au prin-

temps dernier, trois proposi!ons phare ont retenu leur a"en!on : le parcours d’autonomie (page 4), l’égalité salariale femmehomme et enfin l’a"esta#on d’iden#té pour limiter les contrôles au faciès. Il nous reste moins de sept mois pour convaincre les citoyens et notamment les jeunes de transformer leurs indigna!ons en engagement, de se mobiliser et pourquoi pas de devenir volontaire du #changement à nos côtés ! Romain BOSSIS

Retour en image

Les militants du MJS Vendée avec les anim’ de la caravane des Primaires le mardi 22 août dernier lors de l’étape vendéenne à Saint-Jean de Monts.

Page 1


Septembre – Octobre 2011

En bref Taxe sur les mutuelles : la droite renforce les barrières d’accès aux soins ! L’Assemblée Naonale vient de voter l’alourdissement de la taxaon sur les complémentaires santé, mutuelles ou assureurs privés, qui passe de 3,5% à 7%. L’objecf est clair pour le gouvernement : réduire le déficit de la France au détriment de l’accès aux soins. Nous refusons ce système qui pénalise encore plus les classes populaires ; défendons nous l’égalité d’accès aux soins pour tous et partout sur le territoire et système de protecon sociale basé sur la solidarité naonale. Pac k -aut onomi e 15-30 : la région passe des mots aux actes ! Il se compose de 4 aides spécifiques : le Pass’ Logement, transport, culturesport, et principale nouveauté du disposif, le Pass’ complémentaire-santé. Plus de 120 000 jeunes vendéens vont pouvoir en bénéficier. Faciliter l’accès à leur autonomie, réduire les inégalités sociales entre eux, les aider à préparer leur avenir en toute sérénité, tels sont les objecfs de ce disposif.

Numéro 4

Environnement Nucléaire civil en France : L’imposture de l’atome. Au moment où l'Allemagne annonce une sor!e progressive du nucléaire pour 2022, le gouvernement français fait comme si de rien n'était. Les autorités françaises et notamment Nicolas Sarkozy semblent avoir oublié que le 11 mars dernier, une seconde catastrophe nucléaire a débuté au Japon. Fukushima, voilà un nom que les médias semblent avoir oublié depuis quelques mois, comme si la catastrophe était terminée. Or, au pays du soleil levant, la catastrophe con!nue : évacua!ons par milliers, taux de radioac!vité anormalement élevés, sacrifices quo!dien de travailleurs pour reprendre le contrôle des réacteurs… Face à tout cela, le gouvernement français s'entête à répéter que le nucléaire est sans risques et ferme les yeux sur les mul#ples dangers de ce$e énergie.

Le nucléaire : une énergie polluante Contrairement aux affirma!ons de certains poli!ques, le nucléaire n'est pas une énergie propre et n'a rien d'écologique. Lorsqu’Areva déclare que le nucléaire « ne fait pas de CO2 », c'est faux. En effet, l'énergie nécessaire à l'exploita!on et à l'extrac!on du minerai d'uranium par les filiales du groupe au Niger provient d'une centrale thermique au charbon qui est très polluante. De plus, l’exploita!on de ces mines d'uranium produit plus de CO2 qu'une exploita!on pétrolière et entraîne de graves pollu!ons ; des milliers de tonnes de résidus radioac!fs sont exposés à l’air libre, contaminant l'eau et l'environnement des popula!ons vivant à proximité. Ce%e pollu!on concerne aussi la France : l'usine de retraitement de La Hague reje%e par exemple de grandes quan!tés de gaz radioac!fs, et de nombreuses anciennes mines d'uranium exploitées en France (dont certaines en Vendée) ont laissé des déchets qui contaminent notre environnement et me%ent les popula!ons en danger.

Le nucléaire n’est pas une énergie propre et n’a rien d’écologique L'énergie nucléaire est donc une énergie an#-écologique puisque l'exploita#on de son principal combus#ble produit d'importants gaz à effets de serre, pollue la planète et met en danger la santé des popula#ons. De plus l'uranium, comme le pétrole, cons#tue une ressource fossile et un jour ou l'autre il n'existera plus en quan#tés suffisantes pour assurer son exploita#on.

Page 2

La centrale nucléaire du Tricastin en France.

Des centrales vraiment sûres ? Nos gouvernants nous le martèlent : le nucléaire serait une énergie sûre, bien maîtrisée et les centrales françaises ne pourront jamais faire l'objet d'un accident de type Fukushima (de niveau 7 sur 7). La France connaît pourtant chaque année des incidents nucléaires. L'actualité très récente nous en a d'ailleurs fait part. Le 9 août dernier un incident s'est déroulé à Bugey dans l'Ain où des déchets radioac!fs ont qui"é par erreur la centrale pour se retrouver dans la nature. On se souvient aussi du rejet accidentel d'uranium radioac!f près de la centrale du Tricas!n le 8 juillet 2008. Ces incidents se comptent par centaines chaque année, ils sont le plus souvent peu graves mais il arrive que certains soient plus sérieux. Ce fut le cas en 1980 où la centrale de St-Laurent-les-Eaux dans le Loir-et-Cher a connu un endommagement du cœur du réacteur. Cet accident a été considéré comme étant de niveau 4. A !tre de comparaison l'accident nucléaire de Three Mile Island (aux Etats-Unis) survenu en 1979, considéré comme un des accidents majeurs de l'histoire du nucléaire, a été classé au niveau 5 de l'échelle interna!onale INAS des accidents nucléaires. La France n'est certainement pas à l'abri d'un nouvel accident. En effet le risque zéro en ma!ère nucléaire n'existe pas. De nombreuses centrales françaises sont soumises à un risque sismique, d'autres sont exposées à des risques d'inonda!on, de sécheresses ou de canicules. Que dire encore des risques d'a"entat terroriste, du crash d'un avion sur une centrale, d'une panne ou encore d'une erreur humaine... Bref, même si des efforts sont faits pour améliorer la sécurité de nos centrales, le risque d'un accident est bien réel ; s'il survenait, ses conséquences seraient sans aucun doute catastrophiques, à l'image de ce qui se passe actuellement au Japon.

Le problème insoluble des déchets radioactifs «Le cauchemar du nucléaire», voilà comment Laure Noualhat, journaliste à Libéraon, qualifie les déchets nucléaires dans son livre. En effet la ques#on des déchets radioac#fs est un des problèmes majeurs de l'énergie nucléaire. L'exploita-


Septembre – Octobre 2011

Numéro 4 dants : est-ce acceptable ?

Le pari des énergies vertes

!on des centrales nucléaires produit des déchets en quan!tés très importantes (plusieurs milliers de tonnes) et un grand nombre d'entre eux sont hautement toxiques. Or, depuis quarante ans, aucune solu!on sa!sfaisante n'a été trouvée pour retraiter ces déchets dont la toxicité et la radioacvité perdureront encore pendant des centaines de milliers d'années ; par exemple, le plutonium 239 reste dangereux et radioacf pendant près de 200000 années ! Pour donner une échelle de grandeur et réaliser l'immense période de temps que cela représente, notons que les peintures de la gro"e de Lascaux datent de 17 000 années, l'homme de CroMagnon étant lui apparut il y a 35 000 ans et le genre homo sapiens il y a 200 000 ans... Ces déchets ultra-dangereux et hautement toxiques seront enfouis à plusieurs centaines de mètres sous terre dans des édifices dont on ne sait s’ils endront autant de temps. Le nucléaire est et restera dangereux pendant des milliers de généraons ; l'homme offre aujourd'hui un cadeau empoisonné à ses descen-

Face aux problèmes que pose l'énergie nucléaire, les socialistes s'engagent pour 2012 à garan!r l'indépendance énergé!que de la France, et à sor!r progressivement de la dépendance du nucléaire en développant massivement les énergies renouvelables dans la produc!on d'électricité. Le solaire, l'éolien, l'hydraulique, la géothermie, l'énergie des vagues sont autant de soluons pour passer à un mode de producon d'électricité renouvelable et durable. De plus, l'écologie peut perme"re de relancer l'économie et de lu"er contre le chômage des jeunes par la créaon d'emplois nouveaux non-délocalisables. En changeant nos habitudes, en pariant sur la sobriété énergéque, en faisant la chasse au gaspillage, en améliorant l'efficacité énergéque de nos équipements, et en développant massivement les énergies renouvelables, la sore de l'énergie nucléaire d'ici 2050 est possible. En définive, au lieu de s'appuyer sur le nucléaire dont les principaux problèmes liés à son u!lisa!on ne sont pas réglés et dont les coûts recherche-développement et d'exploita!on sont extrêmement élevés, les énergies vertes se présentent comme un recours crédible à l'atome ; elles éviteront aux généra!ons futures d'avoir à supporter les fardeaux du réchauffement de la planète et de la ges!on des déchets radioac!fs. Simon BRIAUD

Agenda 9 septembre 20h à la fédéraon du PS Vendée (52 rue de Verdun à La Roche -sur-Yon), Assemblée Générale de présenta!on des contribu!ons.

10 septembre Rencontre Interrégionale sur les Primaires à Pornic (44).

15 septembre 1er débat télévisé pour les Primaires ; France télévision - Le Monde à 20h30.

24 septembre Rentrée poli!que de la fédéra!on socialiste de Vendée à Champagné-lesMarais en présence de Daniel VAILLANT.

25 septembre Elec!ons sénatoriales

Le MJS en action

28 septembre

Universités d’été du PS et du MJS à La Rochelle : échanges, débats, formations, convivialité et rassemblement ! Le dernier week-end d’août se tenait comme tous les ans à La Rochelle les Universités d’été du PS et du MJS. Un parfum par!culier ce"e année, à l’approche des Primaires Citoyennes des 9 et 16 octobres prochains et de l’échéance présiden!elle. Cee année, ce sont près de 5000 socialistes qui ont parcipé à cet évènement, dont une dizaine de jeunes militants vendéens. Tout au long du week-end, ils ont eu l’occasion de par!ciper aux dizaines de tables-rondes proposées, aux plénières, débats et autres forma!ons pra!ques et théoriques. Echanger, débare, apprendre, comprendre, s’enrichir mais aussi partager des moments plus conviviaux, c’est d’abord ça les Univer-

2nd débat télévisé pour les Primaires ; Itélé - Europe1 - LCP Le Parisien à 18h.

5 octobre 3ème débat pour les Primaires ; BFMTV RMC - LCP à 20h30.

9 octobre Les six candidats à la Primaires Citoyenne réunis lors de la cérémonie de clôture. d’été de La Rochelle ! Malgré ce qui a pu être dit dans certains médias, c’est une réelle ambiance d’unité et de respect mutuel entre les candidat(e)s qui a régné tout au long du week-end. Au-delà de la comp遁on légime, c’est l’esprit de famille et de rassemblement qui a dominé pendant ces trois journées, en témoigne l’image très symbolique des six candidats main dans la main lors de la cérémonie de clôture.

Page 3

Premier tour des Primaires Citoyennes.

13 octobre Débat d’entre deuxtours des Primaires.

16 octobre Second tour des Primaires Citoyennes.


Septembre – Octobre 2011

Numéro 4

Nos campagnes système éducaf sans qualificaon. - L’allocaon d’autonomie que les étudiants et les jeunes du disposif « Nouvelle Chance » se consacrent pleinement à leurs études sans avoir à cumuler un emploi. - L’allocaon d’inseron pour accompagner les jeunes dans la période de transion entre la fin des études et l’obtenon d’un premier emploi stable.

Parcours d’autonomie : Une solution pour chaque jeune, un avenir pour la France !

Un système juste : - Le montant de l’allocaon sera modulé en foncon des revenus de chaque jeune et de son lieu d’habitaon. - L’ensemble des aides existantes (bourses, APL…) seront mutualisées et la demi part fiscale, qui bénéficie aux parents les plus aisés, sera supprimée afin de dégager de nouvelles rece!es. - Une hausse significave des droits de succession sur les patrimoines importants perme!ra d’obtenir les marges de manœuvres nécessaires.

Une chance pour la France : La France fait face à un avenir incertain : chômage, dee, précarité des jeunes. Notre généraon peut être la soluon à la crise, elle a besoin d’être formée et qu’on lui permee de réussir.

Une réponse adaptée à chaque jeune : - Le disposif « Nouvelle Chance » pour perme!re la reprise d’une formaon à tous ceux qui ont arrêté précocement ou qui!é le

- 1 an de formaon supplémentaire pour une généraon permet une augmentaon de la producvité de 7%. - En perme!ant que 100% d’une généraon soit qualifiée, le chômage des jeunes diminuera ainsi que les dépenses sociales qui l’accompagnent. - Les emplois aujourd’hui occupés par les étudiants seront libérés pour les personnes au chômage et la consommaon accrue des jeunes, du fait du versement de l’allocaon, relancera la crois-

Le MJS, c’est quoi ? Le Mouvement des Jeunes Socialistes est une organisaon polique de jeunesse et d’éducaon populaire. Autonomes du Par Socialiste, présents partout en France et sur tous les fronts, nous construisons nos proposions et définissons nos acons. Le MJS est le mouvement de tous les jeunes qui souhaitent construire un autre avenir à gauche. Réducon du temps de travail, mariage pour les couples homosexuels, droit de vote des étrangers, allocaon d’autonomie, encadrement des loyers, licence globale, VIe République, révoluon fiscale et écologique, toutes ces proposions nous avons parcipé à les construire. A nous de définir les nouveaux droits du XXIe siècle ! D’autres combats dans la société et dans la gauche sont encore devant nous !

R#$%&'( )* +,',/*0&%' 12*'+#3#'0 !

Page 4


Génération Engagée, numéro quatre