Issuu on Google+

LES 11 RENDEZ-VOUS

qu’il ne fallait pas rater  N°128 - Mars 2013

EXCLUSIF

NAJAT

Vallaud Belkacem

nous reçoit au ministère

Numéro spécial

TOP 50 DES FEMMES D’INFLUENCE


Édito Mars 2013

Prima Donna

A

ssis à la terrasse d’un café ensoleillé du petit village berbère où je me sens de plus en plus chez moi, j’apprends que la lauréate du Top 50 femmes est Najat Vallaud-Belkacem, la ravissante berbère. J’en parle évidemment à mes amis marocains. On aurait bien fêté la nouvelle au Dom Perignon mais ici, on dit préférer le thé à la menthe. La première fois que j’ai rencontré Najat, c’était il y a une douzaine d’années, un soir de 8 décembre dans une boutique de Montchat. La star politique du coin était là aussi. Elle s’appelait Martine Roure. J’avais écrit un petit papier dans Lyon People pour dire tout le mal que je pensais de celle-ci et tout le bien que je pensais de celle-là. Elle promettait beaucoup. Elle a tenu. Si, à l’instar de son ex-mentor Gérard Collomb, elle se débarrasse des scories d’une idéologie socialiste bécassonne qui montre avant chaque élection son cynisme et après, son manque de lucidité et de clairvoyance, elle pourrait faire une belle carrière. A moins que nos édiles masculins et parfois cacochymes, lui savonnent la planche. On peut compter sur eux. PS : J’aimerais bien comprendre pourquoi Nora Berra n’est pas mieux classée

Justin Calixte Lyonpeople.com n°128 - Mars 2013 Sur une idée originale de Marc Engelhard et Nicolas Winckler Charte graphique : Directeur de la publication Nicolas Winckler nicolas@lyonpeople.com Rédacteur en chef Marc Polisson marco@lyonpeople.com Journaliste Benjamin Solly benjamin@lyonpeople.com Conseillère éditoriale Françoise Petit francoise.petit@lyonpeople.com Graphistes Maquettistes Valérie Barranco & Olivier Matagrin pao@lyonpeople.com Webmaster Fabrice Schiff webmaster@lyonpeople.com. Ont collaboré à ce numéro Jean-Marc Requien, Yves Espaignet, Jean-Alain Fontlupt, Christian Mure, Catherine Lagrange, Nadine Fageol, Françoise Petit, Agnès Guillaume, Christelle Bardet, Amandine Combe & Laurette. Photographes Fabrice Schiff, Saby Maviel, val-fpg. Chef de Publicité Elodie Aguettant elodie@lyonpeople.com 06 11 19 04 43 Assistante commerciale Vérane Letord-Vaché verane@lyonpeople.com Agence Coyote Publiciz Bruce Mathieu bruce@lyonpeople.com 06 15 55 20 52 Supplément gratuit du www.lyonpeople.com. Impression Chirat. Ne peut être vendu. Ne pas jeter sur la voie publique. La reproduction des textes, dessins et photographies publiés dans ce numéro sont la propriété exclusive de Lyonpeople, une marque de Jetpeople.com SARL au capital de 178 030 €. RCS Lyon 493 132 252. Elle se réserve tous droits de reproduction dans le monde entier. Dépôt légal à parution. ISSN : 19527772. Abonnement pour 1 an = 49€. 100 000 lecteurs tous les mois Etude Médiamétrie - 05/2005

Lyonpeople est certifié par l’OJD BP 6171 - 69469 Lyon Cedex 06 Tél. : 04.72.82.97.78 Fax : 04.72.43.92.05

Ce magazine comporte les encartages de Bo Concept, Le Lyon Vert Miniscope & Serge Magner.


Sommaire Mars 2013

NEWS

Restaurant Spécialités Italiennes

10 La vie lyonnaise 12 La vie politique 14 La vie économique 16 La vie culturelle 18 La vie gastronomique 20 Brèves de comptoir 24 Courir pour elles Page 20

EN COUVERTURE TOP 50

Sib ue t Ta ble au  : Pa ul

des femmes d’influence ~ 27 à 60

STYLE

Page 62

62

Julien Mathon

64

Aurélie Cottendin

66

Cuisines Bernollin

68

Boulangerie Taffin

69

Shopping

VU ! Mois par moi

Les 11 soirées qu’il

70

CAFFE

MILANO MERCIERE & MARRONNIERS

ne fallait pas manquer 72 Page 88

ET AUSSI...

90

Carnet Mondain

OUVERTURE 7/7 Midi et soir 44, rue Mercière - Lyon 2 Tél. 04 72 41 74 63 9, rue des Marronniers - Lyon 2 Tél. 04 72 41 88 78

+ d’infos sur www.lyonpeople.com


NEWS LA VIE LYONNAISE / par Marc Polisson & Benjamin Solly AGRESSION DU COUPLE CONAN

GILLES BUNA à 3000 E/MOIS ?

Mehdi Mazouz faiblement condamné

« Ça m’a fait beaucoup rire »

La sortie de Collomb sur les 3 000 euros mensuels, qui visait indirectement Gilles Buna pour justifier le cumul des mandats, a été prise avec humour par le principal intéressé. « J’ai été pétrifié d’apprendre que j’avais frôlé le seuil de pauvreté », s’amuse l’adjoint à l’Urbanisme. L’homme précise toutefois avoir été élu conseiller général bien avant d’avoir pris ses fonctions d’adjoint à la Ville de Lyon. « Je me suis fait communiquer son intervention et je le remercie de ne pas m’avoir cité directement. Cela m’a beaucoup fait rire. » Jamais à court de bon mot, Gilles Buna y va même de sa proposition : « Vous pourriez lancer un appel aux dons via votre magazine », nous souffle-t-il. Un Bunathon ? « Non, un Collomb-Buna-thon. » Sacré Gilles !

4 ans de prison dont 18 mois avec sursis, c’est la peine bien légère dont a écopé l’un des trois agresseurs à s’être introduit au domicile croix-roussien du commissaire-priseur dans la nuit du 8 décembre 2008. Les trois individus avaient saucissonné Loic Conan et son épouse Aline afin de piller leur appartement en toute tranquillité. Ils ont pu repartir avec de l’argent liquide, des objets d’art et des bijoux. Confondus par son ADN, Mehdi Mazouz n’a jamais livré le nom de ses complices et s’en tire avec quelques mois de prison (si l’on soustrait les 7 mois de détention provisoire et les remises de peine). Pas cher payé.

HOLD-UP À LA BIJOUTERIE CARTIER

5 ans de prison pour Walid Belghazi Le braquage de la succursale lyonnaise de la célèbre maison de joaillerie parisienne en novembre 2009 s’inscrivait dans une (trop) longue série d’agressions dont furent également victimes Loubet ainsi que Beaumont et Finet. Comme dans la mésaventure du couple Conan, les caïds de banlieue n’ont jamais été retrouvés. La police judiciaire estimait sans doute que régler son compte à l’un des siens – Michel Neyret en l’occurrence – était plus important que de leur faire la chasse. Les 5 braqueurs ont donc pu s’en donner à cœur joie, en toute impunité, puisque seul un individu (chez qui le butin évalué à 350 000 euros a été retrouvé) était jugé. En l’absence de ses complices, Walid Belghasi en a pris pour 5 ans.

CONCOURS FACEBOOK François Gaillard démasqué « Qui est ce skieur mystère ? » Postée sur la page Facebook de Lyon People, en parallèle du concours des photos de vacances, cette intrigante devinette aura eu le mérite de vous faire dévaler plein pot les pentes de votre imagination fertile. Au petit jeu des réponses les plus loufoques, alors que des internautes évoquent Gérard Collomb, Michou Pakoglou ou Monseigneur Barbarin… notre confrère Alexis André s’est surpassé : « Bernard Rivalta au moment précis où il a eu l’idée d’Atoubus, c’était en 1988 à Villard de Lans !! » ou encore « C’est clairement Christopher Lloyd alias Juge DeMort dans Roger Rabbit. Les puristes auront remarqué qu’il n’a que 4 doigts à la main droite » mais aussi « Thierry Frémont (sic) qui fête la fin du tournage de Francis Heaulme au Festival de l’Alpe d’Huez ? ». A force de persévérance – et avec le précieux concours de quelques indices disséminés ici et là - le journaliste d’investigation de Lyon Mag poste enfin ce commentaire définitif : « Allez, préparez les éditions Larousse Deluxe et mon poids en bonbon, j’ai trouvé. C’est François Gaillard ». Bonne pioche ! Le surfeur fou est en effet le futur directeur général de l’Office de Tourisme de Lyon, photographié à Courchevel en 1994. Il avait alors 19 ans…

« Gérard Collomb a décliné notre invitation alors qu’il a assassiné le quartier Grolée. Normalement, CHARLES MILLON l’assassin revient Vers un come-back toujours sur les lieux aux régionales de 2015 ? Le think-tank « Passionnément Rhônede son crime.» Alpes » a vu le jour en fin d’année 2012. Gerard Angel dans « La Revue de Presse », une comédie axée sur l’actualité lyonnaise dans la tradition des chansonniers et de Guignol. Prochaine représentation dimanche 31 mars à 16h30 Comédie Odéon - 6, rue Grolée Lyon Cordeliers - Tel 04 20 10 04 23

10

Lyonpeople / Mars 2013

Parmi ses administrateurs et fondateurs, d’anciens compagnons de route de Charles Millon dont le notaire Pierre Bazaille, Denys Aguettant, Olivier de Seyssel, les maires Denis Broliquier et Jean-Jacques David et son directeur de cabinet Cyril Bouvat. Préparent-ils le retour de l’ancien Président de Rhône-Alpes pour les régionales de 2015 ? La suite dans la rubrique « Politique » du wwww.lyonpeople.com

NORA ET GÉGÉ

lancent la Comédie Odéon Ils ne pouvaient rêver meilleure publicité. L’altercation sur scène de Gérard Collomb et de Nora Berra a créé le buzz autour de l’inauguration du « plus beau café-théâtre de France ». Chacun des deux protagonistes a parfaitement tenu son rôle : Nora en (pseudo) victime effarouchée et Gégé, en voie de Fréchisation. A noter que Laurent Argelier, l’animateur à l’origine de l’esclandre, a tenté de sauver la situation en refusant de céder son micro à l’ancienne secrétaire d’Etat furibonde. Mais c’était sans compter sur la fougue de cette dernière qui a carrément pris d’assaut le pupitre. En coulisses, Elodie Humeau et Erick Roux de Bézieux orchestraient auprès des journalistes le SAV d’un coup de com’ parfaitement maitrisé.

«Si Francois Hollande pédale, Gerard Collomb, lui, a perdu les pédales. » Nora Berra, lors de l’inauguration de la comédie Odéon, accusant Gégé de l’avoir traitée de «bon coup». Ce qui, de source sûre, ne s’est pas produit.

MICHEL LE FAOU le remplacera à l’urbanisme

L’information n’est pas un scoop. Non, Gilles Buna ne rempilera pas sur les listes de Gérard Collomb en 2014. « Je suis comme le pape, mon état de santé ne m’autorise pas à briguer un autre mandat », nous lance-t-il, drapé dans son humour délicieux. Gilles Buna n’a pas agi en reversant la table. Sa succession, il l’a préparée. Minutieusement. Michel Idé, son conseiller technique qui a vu défiler quatre maires, de Francisque à Gérard, a été remplacé par Anne Canova. Un choix estampillé Buna, qui désigne lui-même son successeur. « Michel Le Faou prendra ma suite. Il est calme et a une bonne connaissance technique des dossiers. » L’actuel président de la SACVL a en effet fait ses classes. « Il ne fera pas d’ombre à Collomb », ajoute-t-il. Mais Le Faou reste un second choix. « Collomb ne voulait pas que je parte », confie Buna. « Mais il prend tout le lit. »


LYON 9 - 65 rue du souvenir – 04 72 85 66 82 VAULX-EN-VELIN - 1 rue Jean Marie Merle - 04 78 79 31 39 VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE - 1050 rue Ampère - 04 74 65 81 60

www.groupe-delorme.com


NEWS LA VIE POLITIQUE / par Benjamin Solly

CES FEMMES POLITIQUES qui font Lyon ! Les baronnes Alexandrine Pesson, maire du 5 , rempilera-telle en 2014 alors que le conseiller général Thomas Rudigoz gravit chaque jour un peu plus la colline qui prie? Il faudra plus d’un cierge à Fourvière pour faire plier frère Gégé… La question ne se pose pas pour Dominique Nachury. La députée de la 4e circonscription du Rhône souhaite figurer sur les listes municipales de la droite. Une candidature fléchée qui doit l’emmener vers un poste de future conseillère métropolitaine. Quid d’Evelyne Haguenauer et de Nadine Gelas ? Cette dernière assure vouloir repartir avec Collomb, mais « pas à n’importe quel prix. » L’adjointe aux anciens combattants est, elle, de toutes les manifestations. Un signal envoyé à ceux qui voudraient la voir à la retraite. A droite, l’ancienne maire du 6ème Nicole Chevassus a annoncé son retrait de la vie politique. Tout comme Elsa Muchada, conseiller délégué du 6ème. Pas certain non plus que Martine Roure souhaite rempiler à la Ville. ème

12

« Le poète a toujours raison », chante l’ami Ferrat qui, citant Aragon, assure que « la femme est l’avenir de l’homme. » Chez Lyon People, on veut croire qu’elles sont l’avenir de Lyon et de son agglomération. Tour d’horizon des femmes qui compteront (ou pas) lors des élections locales de 2014. Photographe : Fabrice Schiff février. Toutes deux vice-présidentes du Grand Lyon, Karine Dognin-Sauze et la radicale Sandrine Frih, très appréciée pour sa fidélité et sa spontanéité, devraient également être confirmées.

Les flingueuses Nathalie Perrin-Gilbert veut faire mordre la poussière à Gégé lors des prochaines municipales. La maire socialiste du 1er aura-t-elle d’ici-là rejoint les Verts, comme le veut l’insistante rumeur ? Nora Berra figure également au peloton d’exécution, et ne manque jamais une occasion de flinguer le maire de Lyon. Son dernier cheval de bataille : la misogynie présumée de l’édile lyonnais. Fabienne Lévy regarde du côté de Strasbourg. L’électron libre des Radicaux se verrait bien sur la liste UDI des prochaines européennes, de préférence à une place éligible. La socialiste Elisabeth Brissy-Queyranne tentera, elle, de déloger sa « camarade » Annie Guillemot de la mairie de Bron en 2014.

Les valeurs sûres

Les paritaires

Marie-Odile Fondeur, Thérèse Rabatel… Les adjointes de Gérard Collomb ont fait le job pendant ce second mandat. Aucune raison qu’elles ne fassent pas partie de la 3e édition de l’exécutif municipal si le maire est réélu. La ministre Najat Vallaud-Belkacem pourrait bien également rempiler à la Ville (lire page 30). « Avec le maire de Lyon, nous avons décidé de prendre le temps de la réflexion », confiait-elle après avoir quitté son mandat de conseillère municipale en

On ne peut pas dire qu’elles aient brillé durant ce mandat mais leur féminité leur vaudra sans doute de rempiler. Laurence Balas, Inès de Lavernée, Laure Dagorne, Blandine Reynaud, Jeanne d’Anglejean et consorts, élues du groupe municipal Ensemble pour Lyon (UMP et apparentés), menées par Michel Havard, ont déjà fait savoir leur soutien à leur champion. Idem pour les adjointes divers droite du 6ème Catherine Moullin et Laurence Croizier.

Lyonpeople / Mars 2013

Même question du côté de l’écologiste Françoise Rivoire et de la communiste Nicole Gay. Cautions écolo-cocos de Gégé, toujours prêtes à avaler des couleuvres, les deux adjointes devraient encore se retrouver en bonne place à l’heure du souper. Avec peut-être le fauteuil de maire du 7ème pour la première. Quant à Anne-Sophie Condemine, ses protecteurs s’emploient à assurer son avenir politique. A contrario, sans protection depuis le retrait de sa délégation d’adjoint aux évènements après la désastreuse Fête des Lumières de 2005, l’écologiste Pascale BonnielChalier devrait rejoindre les listes vertes au premier tour des municipales.

Les espoirs Nombreux sont ceux qui rêvent de voir Cécile Michaux sur les listes du maire de Lyon en 2014 ! La secrétaire fédérale du PS du Rhône, élevée à l’école de l’eurodéputée Sylvie Guillaume dont elle est l’assistante parlementaire, est une snipeuse de premier ordre. Idem pour l’UMP Emmanuelle Haziza contre Jean-Paul Bret à Villeurbanne. La jeune avocate a déjà fait ses classes au conseil municipal et lors des législatives de juin 2012. Anne Brugnera, qui a récupéré la délégation à la Jeunesse et à la Vie associative de Najat, devrait également confirmer les espoirs placés en elle par Collomb. Infatigable et toujours de bonne humeur, Marie Guyon (UMP) sera sans doute récompensée de ses efforts sur la colline qui travaille. Protégée de Christine Boutin, Anne-Claire Pech (PCD) pourrait également monter en grade dans le 6ème arrondissement.


Fauteuil 740, design J-A Motte, 1957 à partir de 1040 € en tissu.

Suivez-nous sur Facebook

7, rue Servient, 69003 Lyon, L on, angle Cours de la Liberté, face Préfecture Ly Tél. 04 37 42 09 05 Ouvert le lundi de 14h à 19 19h, h, du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et 14h à 19h, samedi sans interruption


NEWS LA VIE ÉCONOMIQUE / par Yves Espaignet

www.lyon-actueco.com

INNOROBO

Catherine Simon est la cheville ouvrière d’Innorobo

Catherine Simon invite les robots à Lyon

L’audace et l’excellence restent les moteurs des organisateurs d’Innorobo, le salon international de la robotique de Lyon. Avec cette troisième édition (du 19 au 21 mars) s’affirment de nouvelles ambitions comme le souligne Catherine Simon, présidentfondateur Innoecho. Elle consacre toute son énergie à en faire : « le rendez-vous référent en Europe des industries de la robotique. De plus en plus de pays sont représentés à chaque édition. Avec les asiatiques et les américains se constate désormais une forte participation européenne ».

NEWS/01

E

tre aux côtés de Bruno Bonnell(1) dans l’amorce de ce virage stratégique que constitue l’essor de la robotique en France, demande d’avoir une personnalité forte et chaleureuse mais avant tout une grande capacité d’adaptation pour analyser les effets de ces nouvelles technologies sur le quotidien des personnes. Dans son étude présentée au Robot World de Séoul, elle prévoit une multiplication par 3 et ce, dans un délai de moins de cinq ans, du marché mondial (4,3 milliards de dollars). Cette expertise lui permet d’analyser les évolutions rapides de cette industrie innovante : « les jeunes entreprises technologiques doivent se préoccuper des applications pour le grand public, de leurs usages. Elles doivent concevoir un « business model » qui autorise les levées de fonds ». L’un des atouts d’Innorobo est de favoriser ces réflexions. Le conseil, c’est justement la force de Catherine Simon. Cette diplômée de l’EM Lyon a multiplié les postes à responsabilité dans des grands groupes français, a participé à l’aventure d’Atari-Infogrames avec Bruno

Photographe : Fabrice Schiff Bonnell. Elle a même trouvé le temps de compléter sa formation à la prestigieuse INSEAD de Fontainebleau. Mais parler d’elle n’est pas sa préoccupation, sa volonté est de sensibiliser aux enjeux d’avenir. Elle rappelle les orientations développées, allant de la robotique d’aide et d’assistance aux personnes âgées avec notamment la conception d’humanoïdes à celle des services professionnels comme la gestion des traitements agricoles. Catherine Simon souligne l’excellence acquise dans le cadre du développement durable « pour la gestion de l’énergie, via des capteurs disposés dans la ville et la maison ». L’évolution porte désormais sur la définition de vastes systèmes robotisés aux missions multiples. En cela, Rhône-Alpes est bien placée pour constituer une véritable filière industrielle innovante puisque tous les domaines, depuis la mécanique de précision, en passant par l’électronique, la conception de logiciels jusqu’à celui du design, existent à SaintEtienne, Grenoble et Lyon. L’ARDI (Agence Régionale du Développement de l’Informatique) a recensé un

premier cercle de 50 entreprises et un ensemble de 1500 pouvant être impliquées. « C’est tout l’intérêt du rendez-vous de Lyon de faire se rencontrer des acteurs aussi divers qui vont découvrir des synergies d’actions et de projets » affirme-t-elle en conclusion de sa démonstration. Reste que le nerf de l’essor de la robotique est comme toujours l’obtention de moyens financiers. Aussi à l’attendue convention d’affaires s’ajoute le premier « appel à Start-Ups robotiques ». Un comité d’investisseurs internationaux reconnus comme Dimitry Grishin (Grishin Robotics) ou François-Xavier Meyer (Seb Alliance) élira les entreprises « les plus prometteuses de la robotique ». Souvent celles qui détermineront notre quotidien et favoriseront un renouveau industriel. Bruno Bonnell, PDG de Robopolis (robotique de services) et président du syndicat professionnel Synorobo.

(1) 

FOIRE DE LYON NEWS/02

L’ÉVÉNEMENT

Biovision, les sciences au service de la vie Les sciences au service du citoyen, telle est la priorité affichée par Biovision. Ce virage affirmé par le président du « forum mondial des sciences de la vie », Didier Hoch, se retrouve dans l’analyse d’Angela Sirigu, directrice du centre de neuroscience cognitive de Lyon : « c’est une préoccupation forte des chercheurs de voir les résultats de la recherche fondamentale se traduire en applications thérapeutiques ». Elle interviendra dans les rencontres scientifiques thématiques sur ses travaux sur la « plasticité du cerveau » et les avancées constatées dans la reconstitution des connexions nerveuses (application pour les greffes de main). Pour ses recherches sur le traitement de l’autisme, elle a obtenu le prix Marcel Dassault en octobre dernier. En cela, les études menées par les équipes d’Angela Sirigu font comprendre cette nouvelle révolution dans les sciences de la vie qu’est « la biologie des systèmes » visant à appréhender la totalité du fonctionnement. L’outil de la pluridisciplinarité est déterminant pour modéliser le système étudié. Biovision (du 24 au 26 mars à la Cité internationale) recouvre tous les domaines de la biologie et plusieurs projets novateurs concernant la santé, la nutrition et l’environnement seront récompensés.

14

Lyonpeople / Mars 2013

Le grand public enjeu de la 95ème édition Tout est pensé et réalisé pour que la Foire de Lyon reste le grand rendez-vous commercial et ludique des familles de la métropole lyonnaise. Elle se déroulera du 22 mars au 1er avril à Eurexpo. La directrice de l’événement, Véronique Szkudlarek, a cherché un thème attractif pour cette 95ème édition avec une découverte inédite de New-York (exposition sur 3 000 m2). Elle a tenu compte également de la conjoncture difficile en proposant un tarif d’entrée en baisse de 25% (7,50 euros) : « nous avons souhaité une foire généreuse et anticrise ». L’objectif premier est de maintenir le seuil des 200 000 visiteurs.

Télex

Séminaires Business Events fêtera son 10ème anniversaire en se tenant pour la première fois au Double Mixte de Villeurbanne les 21 et 22 mars. Plus de 2500 professionnels sont attendus. Ce sera le « printemps » de la formule du salon élargi au Sud-Est de la France avec ses deux réunions professionnelles « workshops » « Meeting Sud » et « Montagnes et lacs » qui suivront le rendez-vous lyonnais créé par Yves Rioton.


NEWS LA VIE CULTURELLE / par Jean-Alain Fonlupt

NEWS/01

MUSICHALL’INO

Le Music Hall est de retour ! Il s’affiche aujourd’hui au générique des émissions de télé les plus populaires comme sur les plus prestigieuses scènes de spectacle. Ici, l’artiste impose sa présence et sa singularité, le virtuel s’efface devant la performance, la proximité du spectacle vivant laisse à distance la froideur des écrans, bref, l’émotion prend corps et le partage a du talent !

C

Photographes : Martine Cousson, Eric Ganat & DR

Partager tous les talents ! ’est ce qu’a bien compris le «Club Hervé Spectacles» dans sa volonté d’apporter son enthousiaste contribution à l’aide et la promotion de l’art et des artistes. Une «mission» qui ne pouvait s’épanouir sans cette généreuse vigilance à la vie des autres et leurs destins parfois chahutés, qu’il concrétise en s’impliquant dans l’action humanitaire et l’attention sociale. Comme pour grandir un créateur se nourrit de convictions, le Club choisit des artistes porteurs de valeurs essentielles à leur bouillonnement créatif. Soutenu par quelque 55 partenaires et mécènes, géré, animé, «habité» par de très nombreux bénévoles, boosté par une belle dynamique amicale, le Club Hervé se développe et s’engage, sous la houlette de son président Hervé de Saint Laumer, dans la production et la diffusion de rendez-vous avec toutes les disciplines de l’entertainment. L’association concocte, entre autres chaque année, « Trampolino », un concours de chanson et d’humour dédié aux jeunes artistes, tremplin effectif

pour certains vers le succès, et, « Musichall’Ino », un concept original de spectacle ouvert à la variété (au sens noble du terme) des domaines. L’affiche du prochain Musichall’Ino, accueilli au nouveau Radiant-Bellevue de Caluire, illustre parfaitement cet excitant mélange des styles. Le duo franco-germanique «Swing for Two», formé par J.Pierre Bertrand et Frank Muschalle, arrange à sa manière sur deux pianos et avec une incroyable virtuosité, les standards du Boogie Woogie et du Blues. Ils sont accompagnés de Michel Denis à la batterie, de Gilles Chevaucherie à la contrebasse et de Jelly Germain et son fils Osiris (7 ans) aux claquettes. Lauréat du «Trampolino 2011», la voix de Guilhem en écho à la guitare de Samuel pour «3 Minutes sur Mer» nous embarque sur la vague à la fois grave et tendre de leur musique. Jeanne Plante, également récompensée au «Trampolino 2011», livre, entre chanson et humour,

NEWS/02

«Bad Boys and Pretty Girls»

16

Lyonpeople / Mars 2013

Les 22 et 23 mars au Radiant-Bellevue de Caluire à 20h. Spécial jeune public le 23 mars à 14 h 30 www.club-herve-spectacles.com.

BALLET IGOR MOÏSSEÏEV ! «Eblouissant folklore»

ROCK THE BALLET 2

Oubliez les chorégraphies «kitschounettes» pour sylphides en diadème et princes callipyges, le nouveau spectacle dansé de Rasta Thomas et de sa femme Adrienne bouscule joyeusement les conventions ! Certes, ils sont tout deux issus de la prestigieuse Kirov Academy de Washington, certes ils ont l’un comme l’autre interprété les rôles titres des ballets classiques de référence, certes ils ont dansé avec les plus grandes étoiles et reçus de prestigieuses récompenses… mais soucieux de faire partager leur passion pour le mouvement, ils ont décidé de s’adresser à tous ceux qui n’ont encore jamais franchi les portes d’un opéra. Et plutôt que de faire des concessions à leur superbe technique, ils l’adaptent avec virtuosité à l’exigence des rythmes et des tubes d’aujourd’hui. Et le résultat électrise les salles du monde entier ! Accompagnés de leur incroyable troupe de Bad Boys et Pretty Girls of Dance, ils évoluent sur les musiques de Coldplay, Kanye West, Alicia Keys, Maroon 5, Outkast, Justin Timberlake, Michael Jackson, Queen ou Aerosmith… et abordent dans une enthousiasmante profusion des genres, danse classique, jazz, hip hop, acrobatie, arts martiaux ! Terriblement efficace ! Les 20 et 21 mars à l’Amphi 3000.

ironie et confidence, quelques-uns de ses charmants délires. Le clown moderne J.-Pierre Fatus, mène à lui tout seul, comme à l’Olympia ou au Crazy Horse, un cirque flamboyant ! Réginald et Myriam, les Black Fingers, fabuleux «ombromanistes» habitués du «Plus Grand Cabaret du Monde», projettent à quatre mains sur l’écran de notre imagination leurs images éphémères et mystérieuses. Mime, magicien et même «clowneur» à ses heures, Kaki, après Bobino ou les premières parties de Gad Elmaleh ou Rod Stewart, viendra nous cueillir, ébahis par son univers poétique et absurde. Etonnant ! Une «parenthèse enchantée» pour s’émerveiller de la multiplicité des talents et de la prodigieuse invention de la nouvelle génération de nos artistes de Music Hall.

Danse encore mais registre différent. Le Ballet Moïsseïev, ambassadeur officiel de la culture russe, invite au voyage dans la multitude des danses populaires des régions de l’ex URSS et d’ailleurs. La jeunesse et les prouesses des 70 interprètes illustrent avec une joyeuse énergie les rythmes moldaves, belarus, ukrainiens, tatars, tziganes, argentins, aragonais… dans un foisonnement de couleurs et de costumes. Quatorze ballets éblouissants qui transcendent les clichés du folklore et vous feraient regretter de n’être pas né entre l’Oural et la Baltique ! Du 14 au 17 mars - Halle Tony Garnier

Télex

L’ESPRIT ET LE FLOW Eve Bonfanti et Yves Hunstad jouent une pièce en train de s’écrire «Au bord de l’eau». Un pied dans l’absurde l’autre dans la philosophie, ils réconcilient le fou rire et l’esprit avec le spectateur pour partenaire de jeux. Célestins du 26 mars au 6 avril. Pour ses 10 ans, le Festival Hip Hop l’Original, invite Public Enemy, Keny Arkana, Kery James, Oxmo Puccino, MF Doom, le Pockemon Crew… Du 28 mars au 1er avril 2013 Transbo, Sucrière, Radiant


NEWS LA VIE GASTRONOMIQUE / en partenariat avec le Guide Lyon Gourmand

ESPACE CARNOT

Le come-back de Roger Jaloux

U

avons une entrée et un plat du jour qui changent dans notre menu du midi pour ne pas lasser nos clients fidèles. Le samedi midi, nous préparons un plat du monde qui change chaque semaine comme la paëlla, le couscous et la bouillabaisse ». Lors de notre repas, j’ai choisi les petits pots d’escargots aux croûtons dorés en entrée suivis d’un aïoli à la provençale comme je les aime. Les gaufres (croustillantes à souhait) chocolat et Chantilly nous ont fait fondre de plaisir ... On retrouve la cuisine de Un décor contemporain et chaleureux signé Flo Egasse Paul Bocuse avec les œufs pochés en meurette, la Lorgues : « Venant du show-business, il m’a demandé de quenelle de brochet sauce américaine et champignons de Paris, la salade César dans sa vraie tradition (romaine, venir lui enseigner les bases de la cuisine car il démarrait anchois, poulet, parmesan, œufs, croûtons), le pâté en sans rien connaître. Je lui ai conseillé de commencer par les croûte maison au ris de veau et pistache, les rognons de écrevisses, les cèpes et les ravioles qui sont faciles à cuisiner. veau à la Dijonnaise. « Tout est fait Complètement désintéressé, je descendais un jour et demi à maison à l’ancienne. Les sauces sont deux jours par semaine pour lui apprendre. Il ne l’a jamais les mêmes que chez Bocuse. J’aime oublié et me reçoit comme un roi... C’est un personnage cette maison. Je voudrais la monter extraordinaire ». Son meilleur souvenir (plus récent) fut encore et encore. On a une très belle la venue de Paul Bocuse à l’Espace Carnot avec son clientèle qui arrive : le meilleur est épouse Raymonde et sa fille Françoise. Le salut amical à venir... » confie-t-il. Roger Jaloux et familial du maître à son ancien élève. a été habitué lors de ses voyages dans le monde entier avec Bocuse à préparer des repas de 100-150L’ESPACE CARNOT 200 couverts avec Roger Vergé 4, place Carnot – Lyon 2 – Tél 04 72 41 98 40 et Lenôtre. Il est donc paré pour les 250-300 couverts servis chaque Ouvert tous les jours de 7h à 1h du matin jour avec la terrasse sur la place Carnot du 1er mars au 30 octobre. Menus du midi à 17,40 euros (entrée + plat du jour ou plat du jour + dessert) et 21 euros (Entrée + plat Son meilleur souvenir de ses 40 ans du jour + dessert) passés comme chef de Paul Bocuse Petits pots d’escargots fut sa rencontre il y a vingt ans avec Menu Lyonnais à 24,50 euros. Menu Espace Carnot aux croutons dorés Bruno qui est le roi de la truffe à à 36 euros

ne brasserie néoclassique avec du mobilier contemporain. En clin d’œil à Roger Jaloux (MOF 1976), trois toques de Meilleur Ouvrier de France astucieusement reconverties en luminaires trônent audessus du bar tenu par Jonathan (27 ans), le fils d’André et Martine Chapot. C’est le père de Martine qui a harponné Roger Jaloux au marché Saint Antoine : « “Mes enfants ont acheté une brasserie. Peux-tu venir quinze jours-un mois pour les aider à se mettre en route ?” Lorsque j’ai vu l’état de la cuisine : j’ai tout fait refaire à neuf. Et je me suis attaché à cette affaire comme si c’était la mienne. J’aime tellement mon métier et je veux tellement la perfection... Compagnon du Tour de France, j’aime enseigner mon savoir-faire aux jeunes. Pendant 40 ans chez Paul Bocuse après avoir été l’un de ses premiers apprentis avec Marguin et Orsi, j’ai toujours été le premier arrivé et le dernier parti. C’était une autre époque. » Couverture du magazine américain Bon Appétit (septembre 1981) devant le loup en croûte, Roger Jaloux nous fait entrer dans la légende de Monsieur Paul... « Ils étaient mes second parents : j’ai passé plus de temps avec eux qu’avec mes enfants et mes parents. Pas question de raccrocher, j’adore être ici avec des patrons qui travaillent. Tous les jours, nous Roger Jaloux entouré de Martine et André Chapot

Thibaut Gaudin, Œufs pochés en meurette, l’atout sourire de Rose lard, croûtons et Fond champignons

18

Lyonpeople / Mars 2013

Le ton est donné dès l’entrée encadrée par des vitrines de bouteilles de champagne Mumm et de côtes-rôties dans un décor flambant neuf signé Flo Egasse, le jeune décorateur qui monte. Texte : Christian Mure - Photographe : Fabrice Schiff


NEWS BRÈVES DE COMPTOIR / par Marc Polisson

NICOLAS LE BEC

SUR LE WEB DE LYON PEOPLE Retrouvez ces articles dans leur intégralité au rayon « Gastronomie »

Des nouvelles de Shanghai Exclusif. Disparu dans les rizières chinoises depuis son exil forcé d’août 2012, le chef déchu est toujours à Shanghai où les rumeurs sur son compte courent à la vitesse grand V.

LE MOODY’S OBTIENT SON TRIPLE A Ouvert en janvier par les deux associés Nicolas Degache et Gabriel Giorda, le Moody’s se prête admirablement aux afterworks musicaux et aux brunchs. Le bar peut même être privatisé sur demande. Cahier des charges respecté. Triple A décerné haut la main !

Photographe : Fabrice Schiff NEWS/01

P

arti à la sauvette en laissant derrière lui un champ de ruines et un trou de 4 millions d’euros dans les caisses de la Rue Le Bec, Nicolas avait précipitamment rallié la Chine dont est originaire son épouse. Et depuis l’été, des nouvelles contradictoires nous parvenaient. Toutes plus farfelues et rigolotes les unes que les autres. On a d’abord entendu dire qu’il s’était d’emblée fâché avec son employeur, un restaurateur chinois, dont il tenait les cuisines (ce qui était tout à fait crédible quand on connait l’odieux personnage). Puis qu’ayant « bouffé » ses maigres économies (puisqu’il est parti une main devant, une main derrière), il s’était retrouvé complétement fauché au point de faire la manche sur le bund. Désespéré, il aurait même envisagé de se jeter dans la Huangpu River… Mais les écologistes du cru ont déclenché une vague de protestation. Alors que les adeptes du Le Bec bashing s’en donnaient à cœur joie, les plus optimistes

et ses rares amis affirmaient en revanche que les projets du chef avec des industriels du papier avançaient dans le bon sens, alors même que des « très bien informés » prétendaient au contraire que Le Bec était sur le point de rallier Saint Barth faute d’avoir réussi à faire casquer ses partenaires chinois. Nous avons donc décidé de démêler le vrai du faux. Selon des informations toutes fraîches (et dignes de foi), Nicolas est bien avancé dans son projet de complexe de restauration sis dans l’ancienne concession française de Shanghai. La Villa Le Bec – nom à confirmer – devrait voir le jour au printemps avec un premier bistro de cuisine française. Les travaux (de grande ampleur) vont se poursuivre jusqu’en décembre 2013, date à laquelle le second restaurant (gastronomique) ouvrira dans le même bâtiment. C’est une société thaïlandaise qui financerait la globalité des investissements.

VICTORIA HALL INAUGURATION DU CIGAR CLUB Samuel et Ludovic Campus ne manquent pas d’idée pour animer leur bel hôtel particulier qui héberge désormais les amateurs de Havane. Qui ont pu découvrir un cognac d’exception grâce à la maison Louis XIII.

NEWS/02

JEAN TERRET Sa nouvelle vie après Taittinger Il formait avec Alain Lorieux un duo inimitable pour représenter la célèbre maison de champagne. A 53 ans, l’ami Jean ne compte pas buller. Il a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure. Après avoir visité pendant 20 ans tout ce que le Sud-Est de la France compte de restaurants gastronomiques et de bars branchés, Jean Terret s’apprête à passer de l’autre côté du comptoir. Fin février, il a rejoint le Lavandou où il a racheté Le Pavillon Thaï, quai Gabriel Péri, qu’il va convertir en restaurant traditionnel avec l’adjonction d’un bar à vins, en terrasse, et vue imprenable sur la grande bleue. Au piano, on retrouvera le chef Stéphane Faucher, 37 ans. Les travaux ont déjà démarré et Le Repair devrait ouvrir ses portes aux alentours du 20 avril 2013.

TELEX BIBENDUM

CHANTECLER CROIX-ROUSSE BY PÉPINE Un temps pressentis à la Confluence, le patron de l’Imprévu et son fils Mika ont finalement posé leurs valises à la Croix-Rousse, où ils ont repris la célèbre brasserie du boulevard, entièrement décorée par Flo Egasse.

Jean Terret et son remplaçant Guy Cartellier à la Chandeleur du Sofitel

Daniel & Denise Saint-Jean reçoit son Bib’ Michelin. Le restaurant du col tricolore Joseph Viola, ouvert en lieu et place de La Mâchonnerie en septembre 2012, a été distingué par « Le Guide des bonnes petites tables » de Michelin. *** L’Effervescence du chef Christophe Hubert (rue Claudia), un ex compagnon de Mathieu Viannay, décroche quant à lui son premier macaron. *** JC du Café Juliette a racheté Le Fil à la patte, rue Mercière. *** François Perret est le nouvel agent général Rhône-Alpes de Segafredo. Alain Barge, ambassadeur de la marque, l’a coopté. *** Au Sofitel, Christian Lherm, le nouveau chef des Trois Dômes décroche sa première étoile.

20

Lyonpeople / Mars 2013

LES SALINS JEAN-CHRISTOPHE LAROSE À LA RESCOUSSE Le sort va-t-il enfin de cesser de s’acharner sur l’ancien paquebot de Nicolas Le Bec ? Pour Lyon People, Jean-Christophe Larose patron du groupe de construction Cardinal lève en exclusivité le voile sur ses ambitions pour relancer Les Salins.


NEWS BRÈVES DE COMPTOIR / par Marc Polisson

GREEN IS BETTER

NEWS/01

Nicolas Puydebois se met au vert !

Rassurez-vous, la doublure de Grégory Coupet, qui a également officié au RC Strasbourg et au Nîmes Olympique n’a pas renié ses premières amours pour rejoindre l’ASSE ! Photographe : Fabrice Schiff

BIO EXPRESS • Né le 28 février 1981 à Bron Olympique Lyonnais 2002 – 2003- 2004 – 2005 RC Strasbourg 2005 – 2006 – 2007 -2008 Nîmes Olympique 2008 – 2009 – 2010

N

icolas Puydebois a entamé une discrète reconversion du côté du quartier de l’Industrie à Vaise. Il est l’heureux gérant du « Green is better », un concept de bar à salades, pâtes et soupes ouvert depuis le 29 janvier. « J’ai trouvé ce concept de franchise, qui existe déjà rue Servient et avenue de Thiers, très intéressant », confie-t-il. Un espace dédié au manger vite et sain ! « L’offre s’adapte parfaitement à l’envie du moment, à savoir manger sainement et rapidement », explique-til. Dans ce secteur de Lyon dédié au tertiaire, Nicolas

ne pouvait pas rêver meilleur emplacement. Et avec un tarif défiant toute concurrence (entre 8 et 10 euros pour un repas complet), l’affaire devrait faire florès. Nicolas a déjà prévu d’ouvrir sa deuxième franchise mi-avril au 33 de la rue Sergent Berthet. Une affaire de famille, puisque ses deux collaborateurs, Lucie et Victor, ne sont autres que la cousine de son épouse Virginie et le fils de son meilleur ami. Une autre famille pourrait bien rapidement investir les lieux, celle de l’OL. « Avec le nom du bar, cela risque d’être compliqué », s’esclaffe-

t-il. Il est vrai que le vert n’est pas en odeur de sainteté du côté de Gerland. « J’aurai peut-être Bafé Gomis, qui porte parfois de chaussures vertes en championnat », continue-t-il, chambreur. BS Green is better - Saladbar, Soupbar, Pastabar 25, rue Joannes Carret - Lyon 9 Ouvert du lundi au vendredi de 11h30 à 15h.

NEWS/02

BURGER & WINE Les aristos du burger

Issus de la banque et de la grande distribution, Bruno et Philippe de Ménonville ont lâché l’attachécase pour le tablier. Les deux frères montent en 2012 Burger & Wine, avec l’ambition de réconcilier les foudres et les buns. A l’heure où Lyon croûle sous l’offre « burgers », leur concept, savoureusement différent, se démarque radicalement du fast-food. Du burger façon Mère Richard à celui au foie gras, les deux frangins veulent « apporter un peu de France dans les recettes américaines. » Pari réussi, soutenu par une exigence de qualité entre « home made » et circuits courts. La carte des vins est équilibrée, avec un petit coup de cœur pour le Syrah-Grenache australien cosigné par Michel Chapoutier. Le tout dans un espace « factory » de 300 m2 aménagé par le décorateur d’intérieur Stéphane Revol épaulé par le designer Flo Egasse. A découvrir d’urgence. Burger & Wine Quai Antoine Riboud - Lyon Confluence - 04 78 62 08 27 Horaires d’ouverture : du lundi au mercredi de 10h30 à 14h30 du jeudi au samedi de 10h30 à 23h30 - Dimanche fermé.

Petit-déjeuner Sauvez la Nuit

Décalé pour ne pas interférer avec la signature de la charte de la vie nocturne, le petit-déjeuner de l’UMIH Nuit et Sauvez La Nuit organisé en partenariat avec notre magazine est reporté au mardi 12 mars à 9h au Sofitel Bellecour. Rendez-vous au bar du 8ème étage.

22

Lyonpeople / Mars 2013

INAUGURATION DU CHARLES BOURSE C’est officiel, le Hall de la Bourse est devenu le Charles Bourse, endroit cosy où il fait bon boire un verre et se détendre. L’établissement a fait peau neuve sous la férule de Didier Dantzikian. Une décoration plus chaleureuse et plus chic habille désormais les murs. Petit frère du Charles de la rue Mercière, ce pub aura d’ici quelques mois une petite sœur à Miami, qui sera un lieu chic à la française. Charles Bourse 37, rue de la Bourse - Lyon 2ème - 04 78 03 59 63. Ouvert du lundi au jeudi de 11h à 3h, le vendredi de 11h à 4h et le samedi de 16h à 4h.

ANTHOUARD TRANSFORMÉ EN HÔTEL Nous vous avions présenté cette belle demeure dans notre édition consacrée au patrimoine d’Ecully (Lyon People de Juin 2011). Propriété de la famille Soulier avant d’accueillir les bureaux de plusieurs agences de publicité (dont celle de Jean-Marc Requien), elle va connaître une troisième vie en tant qu’hôtel de charme.


NEWS PEOPLE STORY / par Amandine Combe

COURIR POUR ELLES Plus qu’une association, une philosophie

C

haque année, 3 temps forts ponctuent son agenda : la Journée internationale des droits des femmes, la course dans le Domaine de Lacroix Laval et Octobre Rose, mois international contre les cancers féminins. Le 8 mars lors de la Journée internationale des droits des femmes, un flashmob est organisé par l’association, avec une chorégraphie à apprendre en live sur le site. « L’activité physique reste le meilleur moyen de prévention avant, pendant et après un cancer ! » assure Sophie et ce message est le fil conducteur de tous les évènements crées par « Courir

« Une petite association qui fait de grandes choses », voilà comment Sophie Moreau, présidente de « Courir pour elles » définit l’association qu’elle a créée en 2009. Et de grands desseins, elle n’en manque pas. Comme de récolter des fonds pour d’autres structures ayant à cœur le bien-être des femmes atteintes ou guéries d’un cancer.

pour Elles ». La musique choisie cette année est « Waka Waka » de Shakira. Dimanche 26 mai, au domaine de Lacroix Laval pour la 4ème édition consécutive, 7000 femmes sont attendues en tenue de jogging afin de récolter des fonds pour La ligue 69, Europa Donna, Activ’ra et Ademas 69. Ces associations aident depuis plusieurs années les femmes malades ou en voie de guérison à s’accepter, elle, leur corps, la maladie et ses inconvénients, mais aussi à exprimer leur émotion par le biais de l’art avec l’Art Thérapie. Les APA soit Activités Physiques Adaptées permettent aux femmes

malades de rester en action malgré leur maladie, avec le sport comme aide à l’acceptation et la guérison. En 2012, ce sont 50 000 euros qui ont été reversés. Sur 15 euros de frais d’inscription réglés par les participantes, 9,09 euros sont reversés, le solde finançant les frais d’organisation des évènements. La course se déroule en deux temps : en préambule, échauffement musculaire commun. Le départ de la course chronométrée (10 kms) a lieu dans un premier temps, suivi par la course allure libre (5 kms), ouverte aux coureuses et aux marcheuses. L’organisation de l’évènement est rendu possible grâce aux bénévoles ainsi qu’aux institutions et entreprises qui soutiennent ce projet comme les Hospices Civils de Lyon, Sanofi, Roche, Boiron, bioMérieux... Et le message est de plus en plus entendu. Certaines sociétés - comme Distriborg n’hésitent pas à organiser des séances d’entrainement communes. Afin de faciliter la venue des femmes un jour comme celui de la fête des Mères, toute une organisation a été mise en place. Un véritable village s’articule autour de la course avec une garderie disponible pour les coureuses avec plusieurs activités au menu pour les enfants. Dans le village, des stands avec des professionnels de la santé, des kinés, ostéopathes, nutritionnistes… sont installés afin d’aider ou informer les femmes sur les bienfaits du sport, tout cela autour d’un grand pique-nique. Pour finir l’année, « Courir pour elles » organise une marche solidaire associée au Ruban de l’Espoir durant le mois international de sensibilisation du grand public sur le cancer du sein. Alors n’hésitez pas, homme ou femme, jeune ou moins jeune, à participer à ces évènements. Ce sont des moments conviviaux, familiaux, qui ne visent pas à faire du pathos mais à soutenir les femmes en traitement. Une formidable initiative que notre magazine a l’honneur d’accompagner chaque année. Inscriptions sur le site internet www.courirpourelles.com.

24

Lyonpeople / Mars 2013


EN COUVERTURE

TOP 50

FEMMES D’INFLUENCE

MILLESIME 2013 Najat Vallaud-Belkacem Sondage Communicantes Dany Morsilli Le classement Les espoirs

p. 28 à 32 p. 34 et 35 p. 36 p. 38 à 58 p. 60

«Yes !» Dix ans après son arrivée à Lyon, NVB monte sur la première marche du TOP 50.

Le jury 2013 après un déjeuner bien arrosé au LEI (Villeurbanne). De g à d : Catherine Lagrange, Nadine Fageol, Françoise Petit et Agnès Guillaume. Absente sur la photo : Christelle Bardet

Mars 2013 / Lyonpeople

27


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

NAJAT VALLAUD-BELKACEM

Une ascension fulgurante 28

Lyonpeople / Mars 2013


Arrivée à Lyon dans les valises de Caroline Collomb qu’elle a connue sur les bancs de Sciences Po, la jeune native de Beni Chiker au Maroc est désormais la caution souriante de François Hollande et Jean-Marc Ayrault. Notre équipe est allée la rencontrer à Paris dans le prestigieux hôtel particulier qui accueille le ministère des droits de la femme. Texte : Catherine Lagrange - Photos : Saby Maviel

Mars 2013 / Lyonpeople

29


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

C

e jour-là, à deux pas de l’Assemblée Nationale, l’hôtel de Broglie sert de décor au tournage de «Génération Mitterrand». Pour les besoins de son film, Nicolas Castro a planté sa caméra dans le superbe hôtel particulier XVIIIème du 35, rue Saint Dominique qui abrite depuis mai dernier le ministère des Droits des Femmes. Le réalisateur l’a transformé en ENA pour y raconter l’histoire d’une étudiante, jouée par Laetitia Casta que l’on suit de l’élection de François Mitterrand en mai 81 jusqu’à la présidentielle d’avril 2002. L’occasion, pour Najat Vallaud-Belkacem, la maîtresse des lieux, d’observer la scène et de s’offrir quelques instants de divertissement... Du haut de ses 35 ans, la benjamine du gouvernement Ayrault n’a vécu ni mai 81, ni les années Mitterrand. « Je n’ai pas connu l’enthousiasme débordant de ces années-là, mais j’ai le sentiment aujourd’hui qu’elles font partie de ma culture de gauche » confie-t-elle. Le film se termine en 2002 avec l’échec de Lionel Jospin et l’accession de JeanMarie Le Pen au second tour de la présidentielle. C’est précisément cet épisode qui a décidé Najat à s’engager. Elle avait 25 ans. « Je me suis sentie un peu responsable, comme beaucoup de gens, de ce qui était en train de se produire, je me suis dit qu’il fallait que je m’investisse en politique. Je suis rentrée au PS ». Le début d’une ascension fulgurante. On connaît la suite. Une de ses

camarades de Sciences Po, une certaine Caroline Collomb la présente à son maire de Lyon de mari. Elle enchaîne les mandats locaux, au Conseil régional, à la mairie de Lyon, au Conseil général avant la révélation nationale de 2007 où elle assure la fonction de porteparole de la candidate Ségolène Royal. La belle a le sens du verbe, le sourire télégénique, de l’ambition. Cinq ans plus tard, c’est François Hollande qui vient la chercher au même poste pour cette fois-ci atteindre l’Elysée. Son engagement et son parcours sans faute seront récompensés par une double responsabilité gouvernementale, à la tête du ministère des Droits des Femmes, ainsi que du porte-parolat du gouvernement.

Lourdes charges « Il y a une charge émotionnelle extrêmement forte autour de ce ministère des Droits des Femmes qui avait disparu pendant 26 ans, des attentes incroyables, et une envie d’aller très vite sur des chantiers qui sont restés en souffrance pendant des années, comme l’égalité professionnelle, les violences faîtes aux femmes, la parité » explique Najat. Mais c’est le porteparolat qui lui donne le plus de fil à retordre. « Ce sont des responsabilités énormes, on n’a pas le droit à l’erreur, on est attendu au tournant », reconnaît-elle, « contrairement au ministère, les choses peuvent être remises en cause tous les jours. C’est pour cette raison

que les porte-parole ne durent généralement pas très longtemps. C’est une fonction qui tourne rapidement ». En attendant, Najat vient de démissionner du conseil municipal de Lyon et du Grand Lyon, pour ne conserver que son mandat de conseillère générale de Montchat. Des relations devenues trop tendues avec Gérard Collomb ? Une vie parisienne trop prenante? Non! « Une façon d’anticiper la fusion du Conseil général et du Grand Lyon » assure-t-elle. Une manière aussi de se montrer exemplaire au moment où elle devra défendre la loi sur le non cumul des mandats devant l’assemblée nationale. Pas question pour autant d’abandonner Lyon ni de renoncer aux municipales de 2014: « Je n’ai pas le moindre doute sur le fait que ma vraie vie et ma vie politique sont sur ce territoire. Lyon est toujours ma terre de prédilection et d’élection. Etre ministre est une parenthèse, c’est exceptionnel, ça ne dure qu’un temps ». Elle revient d’ailleurs sur ses terres tous les dix jours, à l’occasion de déplacements officiels, ou pour retrouver les siens. Najat a conservé à Lyon son vrai cercle d’amis, sa famille et son appartement de la rue Royale. « Je suis restée profondément lyonnaise. Les moments de détente, c’est plutôt à Lyon qu’à Paris » confie madame la ministre, « et sur mon canton je continue à voir les associations, les habitants, les élus, ça m’est très utile. Je continue à porter les dossiers lyonnais comme ministre, c’est aussi une façon d’avoir

« Lyon est toujours ma terre de prédilection et d’élection»

La cour intérieure de l’hôtel de Broglie. Les deux grandes fenêtres rideaux fermés sont celles du bureau de Najat.

Notre consœur Catherine Lagrange interroge Najat sous le regard de son conseiller presse.

30

Lyonpeople / Mars 2013

NVB entend bien participer aux élections municipales de 2014. Gérard Collomb sera content de l’apprendre.


13, rue Emile Zola - 69002 Lyon - TĂŠl. 04 78 37 43 77 - www.nagabbo.com


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE un retour régulier sur l’action du gouvernement et être en mesure de porter des messages sur certains sujets auprès de mes collègues ». Au milieu de tout ça, difficile pour une jeune mère de famille de voir grandir ses enfants. C’est au lit, qu’elle embrasse tous les soirs ses jumeaux de quatre ans. Et c’est souvent Boris, son mari, conseiller auprès du ministre Arnaud Montebourg qui se rend disponible. Entre deux prises, Laetitia Casta vient saluer Najat VallaudBelkacem. Les deux jeunes femmes ont le même âge. Elles partagent la même grâce. Une complicité s’instaure d’office. « Je vais essayer, comme chaque fois que je rencontre des femmes qui ont un impact sur le public, de la sensibiliser, de l’enrôler, sur la question des violences faites aux femmes, ou sur un autre sujet qui la toucherait particulièrement et qu’elle veut s’y impliquer, elle est la bienvenue ». Nul doute qu’elle a décroché là une nouvelle ambassadrice.

Boris Vallaud est le conseiller technique d’Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif

Entre deux scènes, Laetitia Casta est venue embrasser son hôte

Le bureau de Najat

Le porche de l’hôtel de Broglie reconverti en Ecole Nationale d’Administration pour les besoins du film « Génération Mitterrand »

L’égalité professionnelle homme-femme sous la plume facétieuse de Chereau

32

Lyonpeople / Mars 2013

L’entrée de l’hôtel, rue Saint Dominique. Construit en 1752 par Pierre Mouret pour les ducs de Broglie, il est classé Monument Historique


58, rue du Pdt E.HERRIOT - Lyon 2 - 04 78 37 74 44

16, rue Emile ZOLA - Lyon 2 - 04 78 37 31 17

www.catherinelafon.fr


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

Pour ne pas faire de jaloux, les communicants indépendants de sexe masculin solliciteront vos suffrages en juillet. Publication des résultats dans notre édition de septembre avec le TOP 100 des hommes d’influence.

QUELLE EST LA MEILLEURE COMMUNICANTE ? Un sondage qui fait le buzz

S

incèrement il y en a certaines qui sont dans des entreprises et qui sont bien plus plus influentes ! Il faudrait renouveler le panel qui me semble pour partie has been. La vraie question : le métier d’attachée de presse a-t-il encore un sens ? L’influence passe par un métier beaucoup plus étendu aujourd’hui qui sans doute est moins visible qui est celui de relations publiques qui intègre les RP, le digital et le conseil éditorial. En tous les cas c’est ce que nous demandent aujourd’hui nos clients. Moi qui pratique ce métier depuis plus de 20 ans, je vois vraiment une évolution nette de cette notion d’influence et elle dépasse largement celle de connaître tel ou tel élu ou personnalité. Elle demande une approche multimédia et réseaux qui donnent à notre fonction un vrai sens et une vraie dynamique. » François-Pierre Salamand, le 2 février 2013

« François-Pierre est courageux ou inconscient ! Non, il est simplement audacieux. Alors, ne vous trompez pas en votant, place à la jeunesse, à la créativité et à la sensorialité. Exit les éléphants de la com lyonnaise ! »

Les 20 attachées de presse indépendantes que nous avons sélectionnées pour notre sondage ont vu leur joli minois sous les feux de la rampe pendant tout le mois de février (ce qui ne les change guère des lampes à bronzer sous lesquelles elles réfléchissent posément aux problématiques de leurs clients). Notre initiative a été largement commentée et appréciée de façon diverse sur les réseaux sociaux. Au-delà de l’objet ludique d’un tel sondage, il nous a semblé intéressant de mesurer la taille de leur réseau et le volume de leur carnet d’adresses à l’heure du numérique. L’attachée de presse qui a obtenu le plus de votes est celle qui a mobilisé le plus efficacement son réseau. C’est exactement ce que recherchent les entreprises en faisant appel à leurs services et en les rémunérant. Soit dit en passant. Par Marc Polisson

y’a bien des concours pour la plus belle vache au concours agricole, alors pourquoi pas ? J’espère qu’elles resteront toutes amies ! »

34

Lyonpeople / Mars 2013

Jeanne Guillou, le 2 février 2013

Anne-Sophie Lady, le 2 février 2013

« Merci à Lyon People de me compter parmi les professionnels de la communication, un peu moins pour le choix de la photo!! Trêve de plaisanterie, je partage les propos de mon confrère et ami François Pierre Salamand qui souligne la professionnalisation du métier des relations médias. Aujourd’hui, le métier ne se résume pas à l’animation d’un réseau en participant à des cocktails et des soirées. La confiance des clients ne s’obtient plus par le nombre de contacts inscrits dans son agenda même électronique mais par une réflexion, la maîtrise des techniques digitales, le ROI, et beaucoup de travail. Je salue cette sympathique initiative et j’espère que la prochaine sélection incarnera un peu plus la modernité. Vu mon grand âge, je peux me permettre cette remarque ! »

« Je suis une de ces femmes. Je ne suis pas décérébrée, enfin je crois ! L’image du carton sur la tête m’interpelle, c’est certain. Les commentaires que je lis et que je reçois aussi. Mais oui je gagne ma vie depuis 30 ans en faisant de la com’ et en cherchant à redonner du sens à l’économie et aux entreprises! Et bénévolement, je m’attache depuis son origine à développer « Entrepreneurs d’avenir ». Et je partage toujours avec bonheur mon temps pour des initiatives autour de l’éducation des enfants dans le monde, ce qui devrait faire avancer ces petits d’hommes et progresser l’humanité ! Ces médias sociaux, ces réseaux, je m’en sers professionnellement, c’est certain. Mais pas que ! Et là, je crois, mesdames, messieurs, que tous ensemble nous avons une bonne occasion de partage. Coryne Nicq, le 3 février 2013

Sophie Monet, le 2 février 2013

François-Nicolas d’Alincourt, le 15 février 2013

« Ce qui est triste, c’est que ces femmes ne décident pas de se retirer de ce concours !! Pourquoi pas le concours de la femme qui a le plus d’amis politiques ? Et celle qui a le plus de shoes, le meilleur soin de peau ? Remarque

élimination qui ne peut être que totalement arbitraire et injuste et donc inacceptable psychologiquement. »

« J’imagine que ça leur fait de la pub, mais il y a des façons plus constructives de le faire (mais elles n’ont pas eu le choix, je pense). Je pense aux futures éliminées qui peut-être ont des problèmes (la crise, passage à vide) et qui vont encore plus perdre confiance en elles-mêmes après avoir été éliminées. Surtout qu’il s’agit d’une

« Pas dit que le sondage en ligne lancé par Lyon People pour élire la meilleure communicante de Lyon lui attirera les faveurs des intéressées. En effet, certaines se ramassent lourdement. Elles pourront toujours dire que les gagnantes ont fait voter leurs parents, leurs collaborateurs, leurs clients, leurs amants. » Jacques Simonet dans InterMédia, le 13 février 2013


DANY, NATHALIE ET MARIE. LE TIERCÉ GAGNANT Elles ont tout donné dans la dernière ligne droite et nous ont offert un final époustouflant. Bravo à nos 20 communicantes pour leur participation… ou leur fair-play. Merci aux internautes ayant animé ce sondage qui a généré près de 70 000 suffrages. La remise du maillot jaune à Dany aura lieu courant mars.

1

2

Dany Morsilly La Sphère des Possiblese

13922 votes

3

Nathalie Pradines Bonne Réponse

4

12779 votes

5

Coryne Nicq Agence Coryne Nicq

7

5111 votes

2928 votes

12

13

1473 votes

17

14

1371 votes

18

509 votes Laetitia Pepino Pack Event Organisation

364 votes Sophie Monet Agence Sophie Monet

11

1117 votes

Sophie Renard Eliott & Markus

20

353 votes

Anne-Sophie Jouvinroux Negroni & Associés

16

915 votes

Olivia Cuir Esprit des sens

Florence Verney-Carron Groupe Communiquez

1873 votes

Sylvie Perret Agence Sylvie Perret

15

19

3018 votes

1880 votes

Carole Dufour Agence Idées en Tête

Marie-France Llop Prisme International

Christelle Cimetière Agence EMC

10

2377 votes

Laurence Renaudin Agence Laurence Renaudin

Cécile Verget Alchimistes & Co

4430 votes

9

2821 votes

Sophie Turion Agence Sophie Turion

10205 votes

6

Gaëlle Viegas Media Sport Promotion

8

Marie Gaudel Agence Clair de Lune

257 votes Isabelle Dejeux Nouveau Monde DDB

891 votes Nathalie Cayuela Agence Kaelia

Sondage en ligne du 1er au 28 février 2013 sur le site de Lyon People. 10 votes étaient autorisés par adresse IP. Nombre de votants : 12 666. Nombre de suffrages exprimés : 68 594. Résultats détaillés sur www.lyonpeople.com / Dernière minute. Mars 2013 / Lyonpeople

35


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

LE SONDAGE DE TOUS LES POSSIBLES Dany Morsilli number one ! La directrice de l’agence « La Sphère des Possibles » a remporté le premier concours Lyon People dédié aux communicantes lyonnaises. Texte : Benjamin Solly - Photos : Pascal Muradian & Saby Maviel

A

u terme d’un véritable marathon, Dani Morsilli aura donc coiffé au poteau les dix-neuf autres concurrentes. Avec un sprint final d’anthologie face à Nathalie Pradines ! En effet, il aura fallu attendre les dernières secondes du concours pour que la primo-lauréate confirme sa victoire. « Ce sondage a été une formidable façon de dynamiser la communication Lyonnaise. Il a contribué à fédérer l’ensemble de mon équipe qui a souhaité relever ce défi. » Personne n’a ménagé ses efforts. « Chacun de mes collaborateurs a sollicité son réseau en France et à l’étranger pour obtenir les résultats les plus concluants », explique Dany. Une mobilisation « worldwide », payante au final. « Je suis ravie que Lyon People puisse profiter désormais d’une toute nouvelle notoriété internationale. Finalement dans ce sondage nous sommes gagnant-gagnant. » Née en 1962, Dany Morsilli, autodidacte, a débuté sa carrière professionnelle en tant qu’agent commercial dans l’automobile et dans l’immobilier à la suite d’études de comptabilité. Après diverses expériences, notamment dans l’évènementiel, elle crée en 1992 Lyon Scène Productions, une société de prestations artistiques et techniques, alors sous-traitante de nombreuses agences de communication et d’évènementiel régionales et parisiennes. A force de travail, elle a su imposer sa marque de fabrique, le « cousu main » et donner une âme à chacune des créations de l’entreprise. Férue de danse et toujours dans une démarche de

création, elle établit en 1993 le seul centre de formation de danse de la région, habilité par le ministère de la culture pour la formation du diplôme d’Etat. Aujourd’hui, l’école compte 500 élèves et 10 employés permanents. Souhaitant se développer et proposer de nouvelles perspectives à ses clients, amis et partenaires, elle crée, en 2008, La Sphère des Possibles, illustrant le développement de l’entreprise vers la communication et le tourisme d’affaires. Cherchant un lieu décalé et atypique, doté d’une âme, elle décide d’installer son siège social dans d’anciens locaux industriels de 1500 m2 à Villeurbanne. Pour plus d’efficacité, de réactivité, et de maîtrise des coûts, elle a fait le choix dès le début d’intégrer toute sa chaîne de production : un studio multimédia, un atelier de stockage du matériel technique et du mobilier scénique ainsi qu’un atelier de fabrication de décors. Au fil des années, son parc de matériel et de mobilier prend de l’ampleur. Elle acquiert un nouvel espace de 1700m2 à Villeurbanne-SaintJean, à proximité du périphérique. La Sphère des Possibles emploie aujourd’hui 9 personnes et se charge de la globalité de la mise en œuvre

36

Lyonpeople / Mars 2013

des projets de communication, d’événement et de tourisme d’affaires, de la conception à la réalisation. S’entourant depuis 21 ans d’une équipe d’amis, rejoints par de nombreux talents créatifs dans tous les domaines de la communication, Dany a su fédérer une véritable tribu de spécialistes. A 50 ans, cette maman de trois enfants et grand-mère d’un petit garçon est membre ou invitée de nombreux clubs et mouvements patronaux : club-partenaire GEVIL, AURA, OSEO Excellence, Club des Entrepreneurs des aéroports de Lyon, Club export de la CCI, Aidelec, le Cobaty… Dany porte aujourd’hui trois grands projets. Le premier est d’étendre son pôle communication. Trois pistes s’ouvrent : prendre des parts dans une agence de communication existante, racheter une entreprise du domaine ou encore créer une filiale spécialisée dans la communication en capitalisant sur une équipe complémentaire et en recrutant un nouveau talent. L’équipe actuelle devra également être renforcée par un directeur artistique et un chef de projet supplémentaire. Pour les deux autres, à l’international, Dany reste discrète. Pour l’instant.


HUGO BOSS

HABILLEUR OFFICIEL

15, rue Président Edouard-Herriot - 69001 Lyon Tél. : 04 78 29 32 32 - Fax : 04 78 27 47 43 www.moreteau.com


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

1

NAJAT VALLAUD-BELKACEM Ministre des Droits des Femmes

En décembre dernier, elle a reçu le prix de la révélation politique de l’année. La benjamine du gouvernement Hollande a trouvé la lumière. Reconnaissons-lui une belle télégénie, sourire angélique, discours fluide et incisif. Lyon semble aujourd’hui sa ville de prédilection. Madame le ministre a annoncé quitter ses attributions à la Ville et au Grand Lyon et ne conserver que son mandat de conseiller général dans le 3e arrondissement. Pour être incollable sur l’astre montant, lire l’article de notre consoeur et « Raison de plus » un livre où elle raconte son parcours.

3

CAROLINE COLLOMB Chargée de mission à la Région Rhône-Alpes

2

OL FEMININ Equipe féminine de l’OL

NEW Auteur d’un triplé historique, Ligue des Champions, championnat et coupe nationale, l’équipe féminine de l’Olympique Lyonnais a réalisé une saison exceptionnelle. Une invincibilité qui impressionne. Pour preuve, onze lyonnaises étaient de la sélection tricolore pour les JO de Londres. Petit focus sur « la » capitaine Sonia Bompastor, 33 ans, milieu de terrain défensif, la défenseure Wendie Renard qui a reçu le Lion d’Or 2013 (elle succède à sa coéquipière Camille Alily) et enfin la dernière recrue japonaise Shinobu Ohno au poste d’attaquante. Pas influentes mais exemplaires.

4

DOMINIQUE HERVIEU Directrice de la Maison de la Danse

5

MARIE-ODILE FONDEUR Directrice Générale du SIRHA

Les années s’enchaînent et Caroline Collomb reste fidèle à son engagement pour orchestrer une vie harmonieuse autour de ses filles Clémence et Camille, son travail de chargée de mission à la Région Rhône-Alpes et ses obligations de première Dame de Lyon. Il y a quelques années de cela, c’est elle qui présentait son amie, une certaine Najat Belkacem, étudiante à Sciences Po Paris, à son mari maire de Lyon. C’est dire si cette femme a de l’influence, même si les liens se sont bien distendus depuis. 38

Lyonpeople / Mars 2013

© Stéphane Rambaud

Premier pas de deux réussi avec le public lyonnais pour Dominique Hervieu. Sa première Biennale a connu un joli taux de remplissage et une belle couverture médiatique. La ministre de la culture en personne est venue saluer l’esprit festif et fédératif du défilé. L’ère post Guy Darmet est en marche… Laissons un peu de temps au temps pour que cette femme, ex-directrice du Théâtre de Chaillot, imprégnée de mouvements, audacieuse et opiniâtre, trouve ses marques.

Cette année, le Sirha a soufflé ses trente bougies. Autant dire qu’il y a eu du pain sur la planche pour sa Directrice Générale Marie-Odile Fondeur. Des tendances par ci, des innovations par là, le tout saupoudré de concours et de solutions pratiques. Cette addict du travail est aussi adjointe au maire de Lyon. Très souvent en déplacement, cette sœur sportive et musicienne se détend en dévorant les ouvrages. Elle a d’ailleurs écrit « Le bonheur est dans la cuisine ».


Deux adresses sur Lyon

2, rue de Sèze • 69006 Lyon • Morand OUVERTURE PROCHAINE : 23, rue Auguste Comte • 69002 Lyon •

A. Poncet


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

© Patrice Normand

Elle a décroché le Prix Médicis avec « Féérie générale » devant des écrivains chevronnés comme Philippe Djian, elle, la parfaite inconnue, vivant à Lyon mais d’origine clermontoise. L’écriture est féroce, livrée en vrac et rien n’est facile pour le lecteur un rien désarçonné. L’auteure propose une satire enjouée d’une société sous l’emprise des réseaux sociaux. A 44 ans, c’est son quatrième roman depuis 1995. Quid de la discrétion en 2013 pour cette jeune femme qui parcourait hier la ville incognito ?

NEW

9

7

CARMEN-MARIA VEGA Chanteuse

NEW

Aussi à l’aise chez Nagui que sur les scènes rock où elle avoue se sentir comme chez elle, « La menteuse » ne laisse personne indifférent. Née au Guatemala, Carmen-Maria Vega est arrivée à Lyon pour ses 9 mois. Quelques années passent et la « lolita déjantée » se fait remarquer lors de la scène découverte locale « A Thou Bout d’Chant ». Aujourd’hui, « Du chaos naissent les étoiles » tourne en boucle sur les lecteurs. Le ton reste cruel et drôle, les confessions magnifiques... Attention petit gabarit mais immense talent.

SYLVIE NEGRIER Directrice du Centre Léon Bérard

© Jérôme Céa

Le professeur Sylvie Négrier a succédé à Thierry Philip au poste de directeur du Centre Léon Bérard. Cette mère de trois enfants est la première femme à diriger un centre de lutte contre le cancer. Elle a travaillé aux côtés du professeur Jean-Louis NEW Touraine à l’Hôpital Edouard-Herriot. Elle rejoint le CLB en 1990 en tant que médecin spécialiste des Centres de lutte contre le cancer (CLCC). Elle est nommée professeur des universités - Praticien Hospitalier en 2004. Elle a indiqué vouloir œuvrer dans la continuité. 40

Lyonpeople / Mars 2013

8

MURIEL PERNIN Dirigeant des Atelières

© 1200-planche-com

6

EMMANUELLE PIREYRE Ecrivain

NEW

D’une agence de communication Villeurbannaise à la tête d’un atelier de confection de lingerie haut de gamme, il fallait oser. Cette quinqua l’a fait en octobre dernier avec une poignée d’ex ouvrières de Lejaby. Ironie de l’histoire, la société est aujourd’hui le premier client des Atelières. La sulfureuse Zahia Dehar, reconvertie dans la lingerie leur a également passé commande. Muriel Pernin, dont le sort des femmes et des petites mains lui tient à cœur, a trouvé du grain à moudre…

10

SOPHIE DEFFOREY CREPET PDG d’Aquasourça Sophie Defforey, native de Lyon, est à la tête d’Aquasourça, une société d’investissement pour PME et PMI. Cette mère de quatre enfants, héritière de l’empire Carrefour, se promène dans le monde de l’entreprise comme un poisson dans l’eau. Son secret ? Sa proximité avec ses collaborateurs. Le 8 février dernier a eu lieu l’inauguration du café-théâtre la Comédie Odéon dont elle est le principal investisseur. Discrète, la dame préfère les coulisses à la scène.


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

11

12

NORA BERRA Député européen

L’ex conseillère municipale de Neuville-sur-Saône devenue secrétaire d’Etat au nom de la diversité voulue par Nicolas Sarkozy est aujourd’hui député européen et conseillère municipale de Lyon. Belle femme, elle ne fait pas un secret de son ambition politique. Elle sait rebondir et martèle à qui veut l’entendre puiser son énergie sur le terrain. En novembre 2011, elle lance, à Lyon, un club de réflexion : Esprit Neuf dont elle est la présidente. Il faudra compter sur elle pour les échéances à venir… Gérard Collomb ne risque pas d’oublier cette femme qui l’accuse de misogynie.

13

ANNE-MARIE BAEZNER Directrice de Destination Lyon

CATHERINE DE KERSAUZON Présidente de la Cour Régionale des Comptes Le nouveau président de la Cour régionale des Comptes Rhône-Alpes Auvergne est une femme. Agrégée d’histoire, cette Parisienne diplômée de l’ENA a occupé différents postes de conseiller au ministère des Finances (Commerce extérieur). En 2005, elle est nommée présidente de la Chambre NEW Régionale des Comptes des Pays de la Loire où elle siégeait encore avant sa nomination rhônalpine. Elle succède à Michel-Pierre Prat et se trouve à la tête d’une administration forte de 40 magistrats, 40 assistants et 40 personnels divers.

14

SYLVIE RAMOND Directrice du Musée des Beaux-Arts Si la Dame n’est pas en noir, on gardera en mémoire la très belle exposition consacrée à Pierre Soulages en partenariat avec la Villa Médicis. Depuis 8 ans, Sylvie Ramond ne lâche rien, ni sa sempiternelle discrétion sur sa vie privée, ni sa volonté d’enrichir les collections via des opérations de mécénat notamment en direction des chefs d’entreprise. On l’annonce au Louvre mais elle ne pipe mot. Respectons son silence, saluons son efficacité et courrons au Musée des Beaux-Arts sis dans l’abbaye bénédictine des Dames de Saint-Pierre. amicitiae.

15 A la tête d’Eurexpo, son professionnalisme la conduit à un cumul des postes. Le dernier en date lui va comme un gant. Anne-Marie Baezner est la nouvelle directrice de « Destination Lyon » au sein du Groupe GL Events. Ses protégés : Lyon-Eurexpo, le Centre de congrès de la Cité internationale, la Sucrière et le château de Saint-Priest. Sa mission : que les organisateurs de salons choisissent la capitale des Gaules. Rappelons que le Progrès lui a décerné le prix de la femme qui fait bouger Lyon en 2011. 42

Lyonpeople / Mars 2013

NATHALIE GOUBEYRE Dirigeante de KOTO Parfums Forte du succès des parfums Kimmidoll, la créatrice de KOTO Parfums, Nathalie Gourbeyre (diplômée d’Esmod) a choisi de développer une gamme de make-up, 100% made in France, pour les plus jeunes, autour de 3 héroïnes : NEW Lili, Mimi et Niki. Rappelons que la société lyonnaise créée en 2011, spécialisée dans le développement de parfum sous licence est présente dans 40 pays et vise les USA pour 2013 ou 2014. Pas influente mais exemplaire.


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

16

NAJET JOAUDI Secrétaire particulière du maire de Lyon

17

18

JOSIANNE BEAUD Directrice régionale de la SNCF

DOMINIQUE NACHURY Député du Rhône

NEW

Son recul dans le classement n’est dû à aucun fait d’arme. La secrétaire particulière de Gérard Collomb est toujours à son poste et remplit sa mission avec autant de loyauté et de professionnalisme qu’à ses débuts. « C’est son job » me diriez-vous et vous auriez raison. Reste qu’en termes d’influence, cette femme de l’ombre délivre toujours ou non le précieux sésame pour avoir audience avec le maire de Lyon.

19

Aucun défi n’impressionne cette Savoyarde qui a su s’imposer dans un monde macho. Il en faut du caractère, de l’énergie et de la ténacité pour gérer au quotidien le maillage SNCF de la région Rhône-Alpes. Passionnée par les challenges, affrontant la difficulté comme un cheminement pour réussir, Josiane Beaud a de quoi satisfaire son envie « d’engagement personnel pour offrir un service public efficace ». La circulation pour le moins « compliquée » à Lyon lui apporte de l’eau à son moulin…

SIDONIE MÉRIEUX Dirigeante d’HER Value

Dans la vie professionnelle, cette femme doublement diplômée de l’EM Lyon et de l’IAE a fondé HeR Value, une société de conseil en recrutement spécialisée dans NEW la chasse de têtes d’administratrices. Il n’est rien de mieux que de montrer l’exemple. Elle a donc rejoint à la demande de Jean-Michel Aulas, le conseil d’administration ultra masculin de l’Olympique Lyonnais Group. A la ville, cette belle blonde est l’épouse d’Alexandre Mérieux, l’héritier de la dynastie. 44

Lyonpeople / Mars 2013

20

En juin dernier, elle a été élue député dans une circonscription très convoitée, la 4ème, autrefois occupée par Raymond Barre et Dominique Perben. À ce titre, elle est membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation et membre de la délégation de l’Assemblée nationale aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes. Un beau résultat pour cette femme d’action qui a grandi à Aix-les-Bains et dont l’entrée en politique date de 1995.

DANIÈLE CHUZEVILLE Présidente du Conseil général

Parcours sans faute et prévisible pour la vice-présidente du département en charge des collèges et de l’enseignement artistique. Depuis le 21 janvier, Danielle Chuzeville est la première femme présidente du Conseil général du Rhône, suite à la démission de Michel Mercier qui continue de manœuvrer en coulisses. Cette élue d’Amplepuis depuis 2008, retraitée de l’éducation nationale a fait savoir qu’elle ne se représenterait pas en 2015.

NEW


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

21

NATHALIE CHAIZE Styliste

Classée n°1 du Top 2012, Nathalie Chaize s’inscrit durablement dans notre classement. Elle a reçu des mains de François Turcas (Président de la CGPME) l’insigne d’officier de la Légion d’Honneur. Notre lyonnaise peut ranger le symbole à côté de celui oh combien mérité du Trophée de Femmes Chefs d’Entreprises 2012 catégorie export. 27 ans que la styliste parent les élégantes de Lyon et des grandes capitales. La relève se dessine, sa fille Paloma, major de sa promotion à l’Esmod Paris, lance une ligne de dessous chics.

23

VÉRONIQUE GARNODIER

22

CÉLINE MELON-SIBILLE Dirigeante d’Arty

Son bébé « Design en ville », parcours urbain et automnal dédié au design, a fait des petits en 2012. Bienvenue à « Design tour ». Désormais quatre villes sont entrées dans la danse et célèbrent cet événement à la fois culturel et commercial, professionnel et grand public. Parallèlement, Céline Melon, dont la plastique ne laisse personne indifférent, poursuit son ambition de rapprocher l’art contemporain et le monde de l’entreprise grâce à sa société baptisée Arty, L’amour de l’art.

24

PDG de Charlott’ Lingerie

MARIE RIGAUD Directrice du Printemps de Pérouges

16 ans pour transformer une idée en tendance et revêtir un C.A de 33 millions d’euros en 2011. La patronne de Charlott’Lingerie a fait fortune en vendant des dessous à domicile façon Tupperware. Si l’absence de boutique est le secret de sa rentabilité, sa décision d’augmenter les commissions des 3 500 conseillères a de quoi booster les énergies. De l’énergie, cette adepte du vélo n’en manque pas et n’hésite pas à pédaler pour recruter ses vendeuses. Aujourd’hui, « l’executive woman » est présente dans 10 pays et s’attaque à la vente en ligne.

Si la directrice du Printemps de Pérouges a fait parler d’elle pour s’être mise en scène sur les affiches de son festival le Printemps de Pérouges, elle a gagné ses galons en 15 années de présence attestant un beau brin de succès. Les grands lui ont donné le La et notamment Al Jarreau. Celle qui aime à dire qu’elle est née le jour de la femme (8 mars 1972) est aujourd’hui mariée avec Arnaud Bernollin et maman de Quitterie. Après le passage remarqué de Nathalie Dessay salle 3000, Roberto Alagna est annoncé le 6 mai.

25

CLAUDIA STAVISKY Directrice du Théâtre des Célestins

Elle dirige le théâtre des Célestins depuis 2000. Il lui a fallu du tempérament pour s’imposer dans un milieu d’hommes. Si son arrivée a fait couler beaucoup d’encre, aujourd’hui, l’encre des critiques se noircit d’éloges. Directrice et metteur en scène, cette femme d’audace ne ménage pas sa peine pour hisser la création aux sommets du spectacle vivant. Le 26 février dernier, elle a reçu les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur des mains de François Hollande à l’Elysée. 48

Lyonpeople / Mars 2013


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

26

CLAIRE SADDY Présidente de Supplément Dame Cette quadra est sans conteste le fleuron des femmes d’influence. Elle collectionne les casquettes et fait avancer le schmilblick. Diplômée d’un DESS gestion de l’emploi (Paris Sorbonne), Claire Saddy a créé Tipi Formation et Conseil. En juillet 2010, elle fonde avec 10 complices lyonnaises l’association Supplément dame, réseau de femmes d’influence au service de l’entrepreneuriat féminin. Elle préside aussi l’Incubateur Rhône-Alpes Pionnières, écrit des romans et poupoune son fils Antoine.

27

ISABELLE SCHWARTZ Directrice adjointe Communication Région Rhône-Alpes Titulaire d’un doctorat en sciences politiques, Isabelle débute sa carrière comme assistante parlementaire auprès d’Hubert Dubedout, député-maire de Grenoble avant de passer par les cases journaliste (Dijon) et communicante (à Moscou). Gérard Collomb l’intègre dans son équipe communication au début de son premier mandat. Elle rejoint ensuite l’équipe de Jean-Jack Queyranne en tant que directrice adjointe de la communication au conseil régional.

28

SONIA EZGULIAN Ecrivain Cuisinier

Ce bout de femme ultra vitaminée, gourmande nomade a déjà croqué plusieurs tranches de vies, journaliste à Paris Match, aux fourneaux de son restaurant lyonnais l’Oxalis, auteur de nombreux ouvrages sur la cuisine évidemment et plein de projets éditoriaux qui mijotent à ce jour. Puis sonne l’heure de l’ouverture de sa boîte à malice : les Sardines Filantes. Un clic pour la suivre dans ses petits festins : cours de cuisine, biennale de la sardine… Pas influente mais exemplaire.

29

PATRICIA HOUG Directrice de la Sucrière

On l’avait découverte dans « l’ombre » de son galeriste de mari Olivier Houg, on la redécouvre dans la lumière de la Sucrière dont Olivier Ginon lui a offert la direction en 2011. 6500 m2 d’aire de jeu pour propulser ce lieu emblématique au cœur de Lyon entre art et événements. L’exposition « L’art contemporain raconté aux enfants » a connu un joli brin de succès à contrario de celle « WallArtFair » qui n’aura pas marqué les annales. Rappelons que Patricia Houg est aussi à l’initiative de DocksArtFair. 50

Lyonpeople / Mars 2013

30

NEW

BLANDINE PEILLON Dirigeante de Jours de Printemps

Fondatrice de Charlestown, dirigeante de Jours de Printemps, cette femme avisée dans le monde de l’entreprenariat a repris le flambeau de Jean BrunetLecomte à la tête de la Fondation Emergences. Sur tous les fronts, elle est également viceprésidente et co-créatrice de l’association SAPRA (Services A la Personne RhôneAlpes), elle préside le dispositif « Activ’entreprendre » du MEDEF à Lyon. Généreuse, elle a ouvert l’agence Jolie Siam au Vietnam, pays où elle adopté deux enfants et créé une ONG qui aide les jeunes défavorisés.

NEW


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

31

32

Les Brazier, c’est surtout une histoire de famille avec une aïeule, première femme triplement étoilée. Afin de conserver et promouvoir l’œuvre culinaire de sa grandmère, la mythique Mère Brazier, Jacotte a créé l’association « Les amis d’Eugénie Brazier ». NEW Le but est de soutenir financièrement des jeunes filles ayant une vocation pour les métiers de la restauration. L’association décerne également un prix littéraire pour un ouvrage écrit par une femme ou sur la cuisine des femmes.

Son physique gracile et son visage avenant cachent une liberté de parole bien ancrée. Madame le maire du 1er arrondissement, é g a l e m e n t c o n s e i l l è r e municipale n’en finit pas de jeter du poil à gratter sur la vie politique locale. Les sujets d’irritation de Gérard Collomb envers cette élue sont pléthores. Cet été, on devrait connaître sa décision de quitter ou non le PS où elle a fait ses gammes. Le cas échéant, sous quelle bannière volera l’oiseau difficile à mettre en cage, en 2014 ?

JACOTTE BRAZIER Présidente des Amis d’Eugénie Brazier

33

ISABELLE BERNARD Présidente du club de supporters OL Ang’elles

NATHALIE PERRIN GIBERT Maire du 1er arrondissement

34

SOPHIE MOREAU Présidente de Courir pour elles

NEW

35

MARIA PRIVAT SAVIGNY Directrice du Musée Gadagne

En mai fais ce qu’il te plaît mais n’oublie pas de participer le dimanche 26 à la 4e édition « Courir pour Elles » au parc de Lacroix-Laval. La présidente de l’association ne cesse de répéter que le cancer touche 1 femme sur 8 et que l’activité physique reste le moyen de prévention. Nous, on adhère et on lui fait un maximum de publicité : www.courirpourelles.com

Spécialiste en ingénierie événementielle, cette femme élégante et indépendante d’esprit, apporte ses compétences et son réseau à Elyséa Travel France, son employeur parisien qui vise un développement avec la Chine. Dans un autre registre, aux antipodes, elle est présidente du club de supporters de l’équipe de football féminine de l’OL. Les résultats brillants sur le terrain offre un terreau de choix à « cette Gardienne de choix » créatrice de OL Ang’elles. 52

Lyonpeople / Mars 2013

Aucun risque que les Musées Gadagne tombent dans l’oubli. La directrice et conservateur en chef du patrimoine ne ménage pas sa peine et celle de son équipe pour faire grimper les chiffres du compteur des visiteurs. L’institution culturelle est de toutes les manifestations et fait feu de tout bois. Gadagne est aujourd’hui omniprésent, au risque de conduire le public à l’indigestion… Maria-Anne Priva-Savigny vit son métier à 100% voire à 100 à l’heure et ces qualités ne peuvent lui être reprochées.


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

36

FLORENCE POIVEY Présidente du Prisme L’élection de cette femme à la présidence du Prisme, un club créé par Roger Caille qui regroupe un noyau de dirigeants en exercice, est un joli pied de nez au très traditionnel Cercle de l’Union où les femmes sont toujours persona non grata. Cette autodidacte qui transforme en bonus tout ce qu’elle entreprend force le respect et devient ainsi un modèle pour les générations futures. Oui, une femme peut être sur tous les fronts, mère, épouse et patron d’une PME au CA florissant.

37

ANNE-SOPHIE PANZERI PDG de Maviflex

Celle à qui on doit le concept de Trocathlon ne fait pas de figure de style quand elle annonce accorder une grande place aux valeurs familiales et humaines. Madame le PDG de Maviflex a fait du développement durable son cheval de bataille. Il y aurait beaucoup à écrire sur cette femme née en 66, boulimique et très engagée dans la vie. Citons sa présidence de la délégation lyonnaise des Femmes chefs d’entreprise, son engagement au Medef, sa direction de PIL (peinture industrielle lyonnaise) ou encore la création de la Star Up : Green on Lyon.

38

SANDRINE FRIH Vice-présidente du Grand Lyon Sandrine Frih s’est fait un nom et un visage en tant qu’assistante de Thierry Braillard, adjoint aux sports à la Ville de Lyon. Aujourd’hui, la femme de terrain vole de ses propres ailes en politique. Elle est conseillère du 7e arrondissement, conseillère municipale et vice-présidente du Grand Lyon appartenance Radical de gauche. Rien ne la prédisposait à cette entrée en politique, si ce n’est ses trois années en droit des affaires. Heureuse élue et heureuse maman de trois enfants qui garde toujours un pied dans les starting-blocks.

39

54

40

ISABELLE GLEIZE Directrice du Village des Créateurs

CAROLINE AUCLAIR Directrice des relations institutionnelles Groupe Cardinal

Exit Esmod, depuis de longues saisons et de longues années (2003), cette femme férue de mode est la directrice du Village des Créateurs, une pépinière de talents lovée au cœur du passage Thiaffait. Cette ancienne Nancéenne a débuté à Paris dans la finance avant de faire littéralement de Lyon son port d’attache suite à la mutation de son époux (1986) au point d’être conseillère municipale, 2e adjointe au maire du 1er arrondissement.

Après une première année dantesque, selon ses dires, la directrice des relations institutionnelles du Groupe Cardinal se sent aujourd’hui très à l’aise dans le monde de l’immobilier. Notre ex-consoeur déploie désormais ses charmes au-delà de l’agglomération. Toulouse, Strasbourg et Nice (entre autres villes) n’auront bientôt plus de secrets pour cette femme qui vient de réussir l’implantation de l’Hôtel Mama Shelter à Marseille. Son carnet d’adresses reste le vatou de celle qui vient d’être élue administrateur du RSI.

Lyonpeople / Mars 2013


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

41

JEANINE PALOULIAN Présidente du Club de la Presse

Pour le pitch, nous laisserons la parole à Françoise Petit qui connaît et apprécie cette femme avec qui elle partage les rênes du Club de la Presse. Notre consœur est viceprésidente et Jeanine Paloulian présidente. « C’est une femme de terrain, intègre, très active et exigeante dont la vie professionnelle s’appuie sur deux axes, la politique et la religion. Côté privé, elle aime se ressourcer à Montbrison dans sa maison aux 3 500 livres et quelques bouteilles de Condrieu ».

43

MAELLE ARNAUD Programmatrice Festival Lumière

NEW

Qui est la dynamique responsable de la programmation du Festival Lumière ? Pure littéraire, diplômée de Khâgne, elle se présente en 2001 à l’Institut Lumière et est recrutée comme assistante à la communication. 6 mois plus tard, le « patron » lui propose le poste vacant à la programmation. Aujourd’hui, la jeune femme, au physique longiligne, se move comme un poisson dans l’eau. Etre le bras armé de Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes est une belle reconnaissance, pas toujours facile à (sup) porter. 56

Lyonpeople / Mars 2013

42

NATHALIE GATEAU Directrice Mécénat APICIL

Bien que Nathalie Gateau soit régulièrement présente dans les pages de Lyon People, on sait très peu de choses de cette ex diplômée de l’Efap, entre autre. Depuis de longues années, son nom est attaché NEW à celui d’Apicil. L’ex directrice de la communication a été promue en 2012 directrice mécénat social et prévention. A ce titre, elle dirige une trentaine de personnes et fait rimer mutualité avec solidarité.

44

45

Maman d’un petit garçon, Annelore avec sa coquetterie dans l’orthographe est aussi la « maman » des Kodeshi, petites poupées japonaises très « girlys », aujourd’hui connues dans le monde entier. Les Lyonnais ont découvert cette Lyonnaise via son projet présenté lors de la Fêtes des Lumières 2012 dans la Cour de l’Hôtel de Ville. Cette illustratrice jeunesse, formée au dessin textile, donne vie depuis 10 ans à ses personnages et son univers japonisant. Aujourd’hui, les produits dérivés se comptent par dizaines et la presse lui fait les cocons doux.

Elle va diriger les cuisines de la future brasserie Bocuse, la Maison Winckler, avenue des Frères Lumière. Pour ceux qui l’ignorent encore, la brésilienne arrivée en France en 2002 pour suivre la formation à l’Institut Bocuse attire les propositions comme les caméras. Elle a d’ailleurs brillé au Top Chef 2012 sur M6. Son nom est également associé aux établissements l’Endroit dont elle a été le chef exécutif. Les études de médecine sont désormais bien loin pour la jeune femme qui vibre pour les pianos de cuisine.

ANNE-LORE PAROT Illustratrice

NEW

TABATA BONARDI Cuisinière

NEW


bar restaurant terrasse

TERRASSE OUVERTE TOUTE L�ANNÉE

o capot

51, montée des Forts 69300 Caluire et Cuire

04 78 72 97 17 O Capot

Ouvert à midi du mardi au dimanche inclus le soir du mercredi au samedi inclus

Restaurant • Apéritif dinatoire • Salle privative • Repas de groupes


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

46

SYLVIE BLESGAGNAIRE Directrice de cabinet du président du SYTRAL

47

culinaire

ODILE MATÉI Journaliste

48

BERYL MAILLARD Consul de Saint-Domingue

Après un voyage en tant responsable du service presse et des relations publiques du Conseil Régional auprès de JeanJack Queyranne, Sylvie Blès-Gagnaire a repris du service en 2008 au Sytral en tant que directrice du cabinet du Président, l’incontournable Bernard Rivalta. Un retour donc pour celle qui a déjà occupé le poste de directrice de la communication. Cette femme de tête et de réseau sait choisir sa voie.

La Région Rhône-Alpes et celle Auvergne n’ont plus de secrets pour la présentatrice de l’émission culinaire diffusée le dimanche sur France 3 « Goûtez Voir ». Les saisons s’enchaînent, mais la journaliste garde l’amour intact de faire connaître les artisans du goût qui truffent notre territoire. Marraine de nombreux salons gastronomiques, cette femme de passion est toujours heureuse d’apporter son obole à ses amis, chefs étoilés ou pas. Le secret de sa longévité ? Etre la même à l’écran comme dans la vie.

NEW

49

CLAIRE ROCH Dirigeante de Metylos

Ni son nom ni son visage ne vous parlent, en revanche ses produits feutrés s’invitent dans votre intérieur et vous en redemandez. La presse se déchaîne. Claire et Fabrice Roch ont créé en 2010 Metylos, une société surfant sur la déco éco-design. Tous les objets sont 100% français et marient méthode industrielle et savoirfaire artisanaux. En résumé, cette femme démontre par A + B que l’aventure économique bleu/ blanc/rouge est possible. Pas influente NEW mais exemplaire.

58

Lyonpeople / Mars 2013

50

Voilà une personnalité résolument lyonnaise sur qui le temps ne semble pas avoir d’emprise. Depuis combien d’années est-elle la pétillante ambassadrice du grand producteur de canne à sucre ? Le Consul de SaintDomingue éclaire les soirées mondaines de sa bonne humeur et de son énergie à nul pareil. Si son bronzage permanent fait sourire ou jaser, cette femme incontestablement est une ardente « défenseur » de la Ville. Rendez-vous Madame en 2014…

EVELYNE HAGUENAUER Adjointe au maire de Lyon

Dans un contexte de crise économique et sociale, son sourire et son caractère enjoué donnent du baume au cœur. L’adjointe au maire de Lyon, déléguée à la Mémoire et aux Anciens combattants est une femme comblée en public comme dans le privé. A pondérer depuis la disparition de sa maman. Cette femme de cœur sait afficher ses convictions lors des échéances politiques. L’élue du 7e arrondissement aura bientôt l’occasion de s’exprimer.


EN COUVERTURE TOP 50 FEMMES D’INFLUENCE

LES ESPOIRS 2013 Par Nadine Fageol - Photos : Fabrice Schiff

MARJORIE FENESTRE Fine bouche Il se dit dans le landerneau que les journalistes détestent les blogeurs ! Faux, pour preuve Marjorie Fenestre a retenu toute notre attention car elle fait partie de la génération montante de ces gens de com qui s’imposent sur le net. Un BTS de tourisme renforcé d’un master en marketing et gestion des entreprises, cette moitié normande, moitié lyonnaise fait ses armes à la fondation Paul Bocuse en tant que stagiaire. Avant d’attaquer la remontée de la filière gastronomique au rayon marketing de La Vie Claire. Puis elle se jette dans le grand bain, en auto-entrepreneur développant l’image des chefs sur les réseaux sociaux « je suis un petit artisan de communication ; je puise ma force dans la proximité ». Rédactrice pour Art-Gastronomie, un jour en Savoie, le lendemain à Paris, progressivement elle instaure le dialogue avec le grand public en relatant ses escapades gourmandes à la première personne sur son blog « faim de Lyon ». Avec quelques offensives comme la dégustation à l’aveugle des galettes des rois lyonnaises. Avec pour objectif de découvrir de nouvelles saveurs, à 28 ans la belle s’affûte le palais à vive allure, il va être des lors d’autant plus intéressant de suivre le parcours de cette fine mouche aimant à picorer.

ALICE REYNAUD Du piment dans l’événementiel À force de pérégrinations à droite et à gauche, elle s’est construite un réseau arty people comme nul autre. Au départ, une passionnée de création d’événements à caractère culturel qui n’hésite pas à créer l’association Quidam qu’elle ne lâchera pas même lorsque l’opportunité se présentera d’intégrer les services commerciaux d’A Nous Lyon puis de Lyon Mag avant de retourner à ses premières amours en prenant la direction du bureau lyonnais d’Arachnée Productions. Licenciée, Alice Reynaud fait évoluer l’association en société et Quidam de devenir l’agence Vinaigrette. La vinaigrette sert à donner de l’expression à une salade à travers ses différents ingrédients. « Je m’entoure de gens compétents selon le projet que l’on me propose ou que j’initie » dans une volonté de mixer les genres. C’est ainsi qu’on la retrouve dans nombre d’événements à caractères foodingues, en co-production avec. La Fédération (ex Les Gens) dans l’aventure des soirées d’Alimentation Générale, puis à l’animation du Sucre sur le toit de la Sucrière durant la dernière Biennale d’art contemporain ou les après-midi « Je peux pas j’ai piscine » durant les Nuits Sonores. Un sens de la formule assumée et une capacité évidente à rebondir dans la nouveauté pour celle qui vient de signer l’élégante charte graphique de Séminaires Business. « Quelque soit le secteur d’activité, il faut se différencier de plus en plus afin de marquer les esprits. Pour moi, l’événement doit raconter une histoire ». Séminaires, après-midi festive, il faut désormais compter avec une Alice Raynaud qui vous crée du lien dans une approche toute pimentée. 60

Lyonpeople / Mars 2013


TRENDY HOMME 26, rue de la Charité - Lyon 2 Tél. 04 78 42 29 64

Hugo Boss Ralph Lauren Bikkembergs Woolrich Corneliani

ACCESSOIRES & CHAUSSURES Hugo Boss Bikkembergs D o l c e & G a bb a n a

©


STYLE

ECO

Dans le salon du F&G, Julien fait feu de tout bois.

JULIEN MATHON Une tête bien fête

L

« a vie est tout de même une chose bien curieuse… pour qui sait observer entre minuit et 3h du matin. » Julien a-t-il lu Jacques Prévert ? « Moi, c’est plutôt Durkheim », s’amuse-t-il. Fils d’un autodidacte d’origine corse et d’une lyonnaise issue de la bourgeoisie, il s’est nourri de cette ambivalence. Son insularité, il la porte jusque dans son ADN. « Je suis fidèle en amitié, exigent et perfectionniste. » Il n’en reste pas moins un pur lyonnais, attaché à la politesse et au savoir-vivre. « Si je dois résumer les qualités intrinsèques au relationnel, je dirais bien comprendre et bien parler. Le ‘bien comprendre’ je le dois à mon psy de père, le ‘bien parler’ à mes études juridiques. » Julien s’épanouit auprès d’un professeur qui lui donne le goût de la rhétorique. « Marc Olivier, l’actuel doyen de la faculté catholique de Lyon fut pour moi une rencontre déterminante », reconnait-il. L’homme fait sa première incursion nocturne en 2006. Des expériences réussies à l’aKGB, au Bloc, au Yes et au Life confirment son goût pour l’évènementiel. Tout sauf un coup d’essai pour celui qui, déjà au lycée, s’occupait de l’association Asie Expo. Un continent qu’il adore, le Japon en particulier, et dont il applique les préceptes moraux à travers la pratique du kendo ou du karaté. Fort de ses bases solides, il ne se laisse pas happer par ses succès et privilégie ses études. « J’ai vu des mecs autour

62

Lyonpeople / Mars 2013

A 28 ans, ce Lyonnais pur jus s’est fait un nom en posant sa patte sur les nuits de la capitale des Gaules. Depuis les salons du F&G, Julien Mathon a dévoilé à Lyon People les contours de sa personnalité charismatique et ses ambitions débordantes. Par Benjamin Solly - Photo : Fabrice Schiff

de moi arrêter. C’est une connerie monumentale. » Sur les bancs de la fac, Julien laisse toutefois transpirer son appétit pour la communication. « J’ai pris conscience en préparant le concours national de la magistrature que j’étais plus attiré par les plaidoiries que par la profession de juriste. » Jean-Louis Manoa lui ouvre alors les portes des Planches. Il devient responsable évènementiel du lieu entre 2009 et 2010. « Un tremplin », confesse–t-il. Julien intègre alors un cercle différent. Festif certes, mais plus tourné vers le monde de l’entreprise. C’est au contact de la clientèle que nait son premier projet professionnel. « J’ai créé en 2011 “I ❤ mon permis” avec Alexandre Duperray, un service qui propose des solutions de transport avec les véhicules des particuliers. » A cet instant, il lâche l’évènementiel pour se concentrer sur l’entreprise. « J’ai pris conscience de l’intérêt pratique que représente un bon niveau d’étude. Je n’aurais pas pu passer les attestations nécessaires à la création d’une société de transport sans un bac +5 en droit. » Soucieux de se perfectionner dans ce domaine de compétence, il reprend un master 2 en droit des transports. Et retrouve les Planches en 2012. Le lieu a changé de direction. « J’ai été heureux de rencontrer Artur Reversade qui m’a séduit par son

ambition et sa formidable capacité de travail. » Il emmène dans l’aventure son ami Flavien Iglesias. Les trois mousquetaires préparent une nouvelle saison des Planches pleine de surprises. « Mon crédo, c’est de permettre à ces lieux exceptionnels d’être en synergie avec leur environnement. » Un impératif qu’il applique au F&G, qui cartonne rue de la République, mais également au club Victor Hugo. « J’aime ce milieu sportif, qui véhicule des valeurs saines, à mi chemin entre le festif et l’entreprise. » Parallèlement, il se rapproche du pool jeunes de la CGPME, mené par Julien Ploton. Un timing parfait pour la naissance de sa nouvelle société, née un constat logique. « Les agences de com’ ne communiquent avec leurs clients que par des moyens dématérialisés. Nous voulons déplacer des spécialistes directement dans les entreprises. Cette agence sera également tournée vers l’international, avec une forte spécialisation sur les produits anglophones. » Un projet qu’il porte avec Francois Pierre, l’actuel directeur de la stratégie et de la communication au F&G. Chez Julien, le révélateur du rapport humain prévaut. « J’observe beaucoup, mais je ne juge jamais. » Du Prévert dans le texte !


Boutique Strellson - 5, rue de l’Ancienne Préfecture - Lyon 2ème


STYLE

AUTO

CONDUITE SOUS L’INFLUENCE DE L’ALCOOL Quelques règles de procédure à respecter Tout d’abord, l’appareil de mesure de l’alcoolémie doit être clairement identifié. En l’absence de toute mention relative au type et au modèle sur le procès-verbal, la procédure peut être nulle et le contrevenant relaxé. En outre, cet éthylomètre doit être homologué et faire l’objet d’une vérification annuelle par un laboratoire agréé. Le défaut de mention de cette vérification annuelle sur le procès-verbal vicie la procédure. Enfin, les juges exigent qu’un essai préalable de l’appareil soit effectué et mentionné sur la procédure. En l’absence d’une telle mention, les juges n’hésitent pas à relaxer le prévenu du chef de prévention. La vérification de l’appareil entre les deux souffles : l’article L 234-5 du Code de la route impose expressément qu’en cas de second contrôle du souffle du prévenu, à sa demande ou opéré d’office par l’agent opérant, il soit procédé à une vérification du bon fonctionnement de l’appareil entre les deux souffles. De la même manière, un délai de trente minutes doit être respecté entre l’interception

et la première mesure : les forces de l’ordre doivent désormais attendre trente minutes entre « l’arrestation » et le contrôle par éthylomètre. A défaut, elles doivent s’assurer que le contrevenant n’a ni bu, ni mangé, ni fumé pendant les trente minutes précédant le contrôle. Attention, cette dernière mention peut figurer d’office sur le procès-verbal signé par le contrevenant au moment de sa verbalisation. La notification du taux d’alcool au contrevenant doit être immédiate : la jurisprudence sanctionne les procédures comportant un retard dans la notification immédiate du taux d’alcoolémie. Concernant l’éventuelle prise de sang, il faut retenir que le recours à l’éthylomètre ou à la prise de sang relève de l’opportunité de choix de l’agent ou du médecin opérant. En cas de refus, l’usager commet l’infraction prévue à l’article L.234-8 du Code de la route sanctionnant le refus de se soumettre aux vérifications de l’imprégnation d’alcoolémie. De plus, si aucun taux ne peut être retenu au motif que le contrevenant refuse

LA CRÈME DE L’AUTOMOBILE S’EXPOSE À GENÈVE Du 7 au 17 mars 2013 se tient la 83e édition du salon de l’automobile de Genève. Un rendez-vous incontournable pour les passionnés de belles mécaniques. Cette année, le salon sera le théâtre du lancement de deux grosses nouveautés françaises : les versions de série des SUV citadins Peugeot 2008 et Renault Captur. Cette édition 2013 marquera également les débuts de la nouvelle marque Chinoise Qoros. Nous pourrons aussi y découvrir les supercars Mc Laren P1, Porsche 918 Spyder et la très attendue Ferrari F458 spider. Dans le Top 5 mondial des salons dédiés à l’automobile avec, entre autres, Francfort et Detroit, Genève a cette année augmenté sa jauge d’exposition de 5 000 m2.

64

Lyonpeople / Mars 2013

S’il n’est nullement question de souscrire à la conduite sous l’emprise de l’alcool dont les dangers sont évidents, il n’en demeure pas moins que les tribunaux ont, au fil de leurs décisions, érigé une jurisprudence qui impose le respect d’un certain nombre de règles de procédure. A défaut, de les respecter, l’ensemble de la procédure peut être viciée. Quelques exemples… le contrôle, il est en général prévenu de conduite en état d’ivresse manifeste dont les conséquences sont identiques à la conduite sous l’emprise de l’alcool. En cas de prélèvement sanguin, la procédure à suivre reste contraignante pour les autorités. Elle fait l’objet régulièrement de contestations devant les tribunaux. En la matière, les nullités de procédure les plus souvent retenues sont le défaut d’analyse du second flacon, l’absence ou la perte du second flacon, l’absence de notification du taux au prévenu, l’absence de précision de la méthode retenue ou encore les résultats non signés par le second biologiste. Cela étant, il convient de retenir que chaque nullité soulevée n’est pas automatiquement reconnue par les tribunaux, lesquels conservent leur pouvoir souverain d’appréciation. Me Aurélie Cottendin 19, place Tolozan - Lyon 1 Tél 04.37.45.42.45 - Fax 04.78.62.72.40

LES RADARS FLEURISSENT dans le Rhône Le printemps aura été cette année bien précoce. 5 nouveaux appareils de contrôle de vitesse ont fleuri entre janvier et février 2013 sur les routes du Rhône. Deux radars de vitesse ont été installés, l’un sur la rocade est au niveau de Chassieu, l’autre à proximité de Joux au niveau du col du Pain Bouchain. Deux radars de passage à niveaux flashent désormais sur la D386 à hauteur de Condrieu, et sur la D385 à Civrieux d’Azergues. Dernier né du contrôle de vitesse, un radar-tronçon a été mis en place entre le tunnel de Violay et l’échangeur de Tarare-ouest sur l’A89. En 2012, 20 radars avaient déjà été installés dans le Rhône.


STYLE

GASTRO

Le show-room Bernollin

Alain Le Cossec, Arnaud Bernollin et Florent Boivin

LES CUISINES BERNOLLIN invitent l’Institut Paul Bocuse

Deux chefs pour le prix d’un ! Pour le grand retour des déjeuners Bernollin en 2013, Arnaud a mis les petits plats dans les grands. Enseignants à l’Institut Paul Bocuse, les chefs Florent Boivin et Alain Le Cossec ont officié secondés par leurs étudiants, l’italienne Giancinta Trivero et le brésilien Ricardo Avila. Fidèle au poste, Jean Burdy (Pernod-Mumm) était accompagné de la responsable développement de Mumm Agnès Jones. Un déjeuner aux bulles et les langues se délient ! Parmi les nouveautés de nos convives et hôte, Arnaud Bernollin inaugurera son nouveau siège social d’Anse en juin. Photos © Saby Maviel - Mandrake Studio

Cuisines Bernollin - 27, rue du 3 septembre 1944 - Anse - Tél. 04 74 67 04 08 Cuisines Bernollin - 5, place Puvis de Chavannes - Lyon 6ème - Tél. 04 78 93 00 61

U

n col tricolore, ça va. Deux cols tricolores, bonjour le régal ! Pour leur première dans le show-room Bernollin, Florent Boivin et Alain Le Cossec ont marqué de leur empreinte le déjeuner en servant un menu gastronomique aux invités. Un maquereau en boîte revisité pour la mise en bouche, suivi d’un millefeuille de jarret de veau aux blettes, sorte de précis génial et substantifique du traditionnel pot-au-feu. Bluffant. Une sole inspirée d’une grenobloise pour suivre et une tarte citron meringuée au cœur coulant d’agrumes pour terminer. Effet garanti. Le spectacle valait autant dans l’assiette qu’en cuisine, où les chefs ont guidé avec bienveillance chacun des gestes de leurs élèves. Dans l’esprit de M. Paul, les maîtres de l’institut Bocuse ont transmis leur art royal avec tact et talent à leurs jeunes apprentis. Superbe. Agnès Jones, Alain Le Cossec, Arnaud Bernollin, Florent Boivin, Jean Burdy, Giancinta Trivero & Ricardo Avila

Maquereau et betterave revisités

66

Lyonpeople / Mars 2013

Millefeuille de jarret de veau aux blettes

Sole inspirée d’une grenobloise

Tarte au citron meringuée


STYLE

GASTRO

Corentin Taffin, son épouse Suh Yeon et Jean-Paul Taffin

BOULANGERIE PÂTISSERIE TAFFIN

Comme toutes les perles, la boulangerie-pâtisserie Taffin niche dans un écrin contemporain situé dans le quartier des Brotteaux. Par Benjamin Solly - Photos © Fabrice Schiff

Au bonheur des gourmets

L

’essentiel est invisible pour les yeux. La maxime s’adapte précisément à Corentin Taffin. Agé de 27 ans, ce Petit Prince de la pâtisserie a découvert son violon d’Ingres bien loin de sa terre natale. « En 2007, je suis parti un an en Australie pour parfaire ma maîtrise de l’anglais, alors que je continuais des études de commerce. Inexplicablement, c’est là-bas que j’ai découvert la pâtisserie française. » A son retour, Corentin a la foi des nouveaux convertis. Elle le guide sur la voie de la professionnalisation. Dès 2008, il rejoint Paris et le centre européen des professions culinaires (CEPROC). Il passe son BEP alimentation option pâtisserie, puis se spécialise via un brevet technique des métiers (BTM). Le parcours, qui s’étend habituellement sur quatre ans, est bouclé en trois ans. Promis à l’attaché-case, Corentin enfile avec gourmandise le tablier. Il apprend le métier à la Pâtisserie de l’Eglise, dans le 20ème arrondissement de Paris. La Maison Demoncy-Vergne, fondée en 1887, lui met le pied à l’étrier. Mais Corentin est gourmand. Et vise plus haut. En 2012, il intègre l’Ecole Nationale Supérieure de Pâtisserie (ENSP) d’Alain Ducasse et rejoint le Château de Montbarnier à Yssingeaux en Haute-Loire. Surdiplômé dans sa spécialité, il monte son affaire dans la foulée. En mai 2012, la boulangerie-

Kastanèa, gâteau au marron

pâtisserie Taffin s’installe à l’angle des rues Bugeaud et Ney. « Il y a une réelle demande pour la pâtisserie dans ce quartier », explique-t-il. Ses parents aident l’apprenti devenu entrepreneur. Spécialisé dans la menuiserie et l’ébénisterie, son père Jean-Paul abandonne le ciseau à bois pour le tiroir-caisse, épaulé dans la tâche par son épouse Chantal. Une affaire de famille d’autant plus savoureuse que c’est la fiancée de Corentin, SuhYeon, qui s’occupe de la partie boulangerie. Son artisanat, le patron l’envisage à travers « la minutie et la concentration. » Déconstruire les grands classiques de la pâtisserie pour imposer sa patte. Sa tarte au citron en collerette de meringue et son Tiramisu griotte revisité font des merveilles. Le millefeuille est également très apprécié de sa clientèle. Sa carte évolue tous les trois mois, avec au moins quatre nouveautés proposées par trimestre. « Attention, je ne vais pas sortir un fraisier au mois de décembre », prévient-il. Comme les grands chefs cuisiniers, Corentin travaille en priorité les produits de saison pour ses créations, portions ou entremets. Il faudra donc attendre cet été pour pouvoir goûter la fameuse tarte mangue-framboise, spécialité de Corentin. Côté macarons, les appareils à la ganache ou à la confiture sont faits maison. Et avec sept pains

Tiramisu griotte

Tarte au citron

spéciaux proposés, des baguettes et flûtes « tradition », la boulangerie tourne à plein. Elle se décline même sur les produits type traiteur, comme les petits fours salés, ou le déjeuner, avec une gamme de sandwichs surmesure préparée quotidiennement. Mais à l’approche de Pâques, c’est le chocolat qui devrait se tailler la part du lion dans les vitrines de la boutique. Les moules sont prêts. Cloches, lapins, poules et poissons devraient ravir petits et grands. La chasse aux œufs est ouverte ! Mais l’ambition de Corentin ne s’arrête pas la où le calendrier liturgique commence. Le jeune patron va dupliquer dès 2014 son modèle lyonnais à Séoul en Corée du Sud, pays d’origine de sa fiancée. « Nous avons déjà le local », se réjouit-il. Un projet à deux pour une ambition privée et professionnelle commune. On ne voit décidément bien qu’avec le cœur.

Boulangerie Pâtisserie Taffin 67, rue Ney (angle rue Bugeaud) - Lyon 6 09 83 03 59 13 Ouvert du mardi au samedi de 7h à 19h30 Ouvert le dimanche de 7h30 à 13h

Millefeuille

Mars 2013 / Lyonpeople

67


STYLE

SHOPPING

Pour les femmes d’influence...

Piaget

Chaumet

Bague Possession : Alliance bandeau en or blanc 18k, sertie de 47 diamants taille brillant (env. 0,35 ct).

Bagues empilables en or gris et diamants de la collection « Joséphine Aigrette »

Prix : 2 950 € Existe aussi en platine Prix : 3 700 €


Prix : 6 500 €
 et 3 500 €


MAIER JOAILLIER 101, rue du Président E. Herriot - Lyon 2 - 04 72 04 90 50 - www.maier.fr

Messika Chic & Élégance sont les mots clés pour cette nouvelle collection signée Salvatore Ferragamo Prix en boutique CATHERINE LAFON HERRIOT 58, rue du Président E. Herriot Lyon 2 - 04 78 37 74 44 CATHERINE LAFON ZOLA 16, rue Emile Zola Lyon 2 - 04 78 37 31 17 www.catherinelafon.fr

Chino de luxe « made in Italy » La marque Turinoise PT01 a élu domicile au Dressing Sport ! Le célèbre pantalon chino rendu célèbre grâce à on originalité, son côté classique subtilement revisité, élégant, à ses détails couture et à sa coupe travaillée, ne laissera pas insensible nos hommes branchés ! DRESSING SPORT 6, rue Jean de Tournes – Lyon 2 04 78 37 09 44 www.le-dressing.com

68

Lyonpeople / Mars 2013

Bangle Move, or et diamant, A partir de 13 000 € (3 tailles de poignet disponibles) BEAUMONT & FINET 100, rue du Président E. Herriot Lyon 2 - 04 78 28 17 77 www.beaumont-finet.com

MAIER JOAILLIER 101, rue du Président E. Herriot Lyon 2 - 04 72 04 90 50 www.maier.fr

Un printemps coloré tout en légèreté ! Veste Poncho réversible Léon & Harper : 189 € Robe Sessun : 85 € BY JUNE 32, cours Franklin Roosevelt - Lyon 6 – 04 78 41 88 81


ICEO restaurant paquebot

Au printemps, avec notre nouvelle carte, le dépaysement est garanti

« Cette fois, mon cœur, c’est le grand voyage, Nous ne savons pas quand nous reviendrons ; Serons-nous plus fiers, plus fous ou plus sages ? Qu’importe, mon cœur, puisque nous partons » Jean de la Ville de Mirmont

Ouvert midi et soir - Fermé le samedi midi et dimanche

147, avenue Jean Jaurès - Lyon 7 tél. 04 72 73 00 00


PEOPLE EVENTS

CHRONIQUE

Mois par moi Les jolies sorties et belles rencontres de Françoise Petit Photographes : Theophyl Lhermitte & Robert Saintclair

01

La Halle Tony Garnier transformée en festival des zygomatiques sous l’égide du first trublion de l’hexagone ! Pour applaudir Laurent Gerra, Gérard Collomb, maire normal accompagnait en toute parité sa femme Caroline. En habit d’Hollande, plus frais que nature, le chouchou des français saluait les copains raccord avec sa philosophie : faites l’humour pas la tête. Voyage au bout de l’envers du décor politique : récital de rires et chansons cultes via les voix de Gainsbourg, Lama, Ferrat ou Reggiani… Du grand beau Gerra, skieur, rieur, seigneur dans la vie. Et de la vie il y en eut dans une rue pavée de bonnes imitations.

L’adresse chérie de « Lolo » chez Chabert c’est avec Xavier qui cuisine le cardon, ordonne le canon et met la cervelle de canut en mode QI. Ambiance al dente de fin de tournée, communion de saveurs partagées par son producteur Gilbert Coullier, son frère Lumière Thierry Frémaux, son eldorado lyonnais Jean-Pierre Pommier. La planète mars de Laurent Gerra est aussi dense que celle de février avec en bonus un rôle-titre sur la première marche de « L’Escalier de fer » un téléfilm adapté d’un roman de Simenon pour France 3.

02 Le Club de la Presse occupe le terrain de l’actualité en invitant d’incontournables personnalités comme en février, Michel Mercier et David Kimelfeld puis dans un autre registre le très attachant primat des Gaules, Monseigneur Philippe Barbarin. Ce jour-là en plein boom de la démission du Pape Benoit XVI, notre Cardinal attira une kyrielle de confrères. Le Club de la Presse sous la houlette efficace de Jeanine Paloulian va s’installer d’ici quelques semaines dans de nouveaux locaux sur la Presqu’île. En attendant, les déjeuners ont trouvé refuge gourmand à la Cuvée chez Jean-Paul Borgeot ou au Potager des Halles chez Franck Delhoum. Alliant bonne chère et chers invités, les midis du Club animés par Maurice Fusier ont le parfum du renouveau.

70

Lyonpeople / Mars 2013

03 Dix ans après sa mort, un hommage est rendu à Hubert Gaillard peu enclin dans sa vie d’artiste à se soucier de sa notoriété. Sa carrière débute par une production cubiste pour se terminer dans la réalité et le trompe-l’œil. La rétrospective de son œuvre est initiée par Dan Poncet qui s’est inspirée de l’esprit du peintre lyonnais dont la côte ne cesse de monter. Hubert Gaillard admirait et recherchait aussi les techniques des incontournables du XVIIème siècle tels Caravage, Rembrandt, Vermeer ou Zurbaran. La galerie Art et Evasion propose de renouer avec ce talent lors d’une exposition vente à l’hôtel Marron de Meillonnas, Espace d’Art Contemporain à Bourg en Bresse. (19 au 24 mars, nocturne vendredi 22 mars)


Restaurant

Comme en Provence C&BH

Charme

&

Business

H otel & SpaLyon ****

N

ous saurons vous faire lâcher prise par un art de vivre et de recevoir, notre esprit maison de famille, où la gastronomie est à l’honneur et où vous pourrez vous détendre dans notre Spa 5 Mondes.

S itué

sur les bords de Saône à Collonges au Mont d'or,

Comme en Provence, élégante bastide du XIX e siècle, vous accueille dans un cadre d'exception 7 jours sur 7 midis et soirs sauf le dimanche soir. Vous retrouverez dans un lieu privilégié et rare toutes les saveurs de la méditerranée grâce à une cuisine simple, légère, fraîche aux milles parfums du Sud.

Un menu express à midi en semaine 12h/13h30

Nous réalisons vos événements privés & professionnels

M arie-N oëlle et Jérôme P ipon 133, route du Mont Verdun 69760 Limonest Tel. 04 78 35 94 97 contact@cbhlyon.com www.cbhlyon.com

Menu

.

.

.

du lundi au dimanche 19h30/21h30 Fermé le dimanche soir

Formule midi

.

22 euros (hors boisson)

28, rue de la Plage 69660 Collonges au Mont D'Or www.commeenprovence.com

Tél. 04 72 27 82 91


PEOPLE EVENTS

VU !

11

Les Événements +

de photos sur lyonpeople.com

qu’il ne fallait pas manquer Textes : Marc Polisson, Benjamin Solly & Amandine Combe Photographes : Fabrice Schiff & DR

01

TROPHÉE DES AUDACIEUSES Lancement au Printemps La soirée de lancement de la 3ème édition du Trophée des Audacieuses, a réuni plus de 160 invités au Printemps de Lyon, le 21 février 2013, autour d’un buffet concocté par la maison Pignol. Audacieuses et partenaires étaient rassemblées autour des quatre organisatrices de cette manifestation «golf et business» au féminin : Christelle Champion, Brigitte Honegger, Bertille Bourbon-Toutut et Frédérique Bernard-Sablière. Ce rendez-vous unique de golf et networking aura lieu le jeudi 30 mai 2013 au Golf du Gouverneur de Monthieux. Golfeuses (compétition sur 18 trous) et non golfeuses (initiation au golf ), à vos agendas pour une journée unique au féminin !

www.tropheedesaudacieuses.fr 06 78 02 47 60

RHÔNE-ALPES PIONNIÈRES Inauguration de l’Incubateur

02

L’incubateur 100% féminin, imaginé par Claire Saddy, présidente de l’association Rhône-Alpes Pionnières a été officiellement inauguré mercredi 13 février 2013, dans le but d’encourager l’entrepreneuriat féminin et l’innovation. Les femmes sont soutenues et guidées aux différentes étapes de réalisation de leur projet, passant de la formalisation du projet et accompagnement technique à la consolidation de l’entreprise. L’accompagnement de professionnels permet de pousser au maximum la créativité des créatrices, afin de les aider à se différencier dans les secteurs porteurs des services et de l’innovation sociétale.

72

Lyonpeople / Mars 2013

CATHERINE LESAFFRE Vernissage chez LCL

03

Poursuivant la politique d’expositions engagée il y a huit ans, LCL recevait en présence de Marie-Andrée Dontenville récemment chargée de la Communication, et de Pascal Pétris directeur des agences de Lyon, de nombreuses personnalités venues honorer le talent de Catherine Lesaffre. On reconnaissait Lara Rolland présidente de l’Hivernal et Maxime Signaire son président d’honneur, Rolland Ehret avocat, Arlette Dissard représentant l’association des Amis de la Fondation Renaud, Georges Pignat animateur sur Radio Canut, Thérèse Mouquod, Mathilde Guyaud, les peintres Danielle Lassia, Chantal Hayette, Danielle Perge, Danielle Dehoux-Grafmeyer, Macha Belsky, André Llamas, etc…


ALLIANS-IMMO.FR le

P L AT I N U M

lyon

3 ème P réfecture

Une adresse unique à Lyon Appartements haut de gamme Du T4 au T5 traversant de 150 m2 Garages sécurisés

Vic tor ia

v

Brochures et contact : Julia Matchoukaeva : 06 47 00 02 67 julia.matchoukaeva@allians-immo.com & Oxana Tadevosyan : 06 62 02 85 81

allians-immo - 208, rue Garibaldi - 69003 Lyon - 04 78 23 15 30


PEOPLE EVENTS

04

Stade de Gerland

EUROPA LEAGUE

Les tribunes VIP d’OL - Tottenham Il flottait comme un doux parfum de Ligue des Champions, jeudi 21 février à Gerland pour le match retour des 16ème de finale de l’Europa League. Un stade de Gerland plein comme un œuf, une corbeille présidentielle remplie de personnalités politiques et sportives, tout était réuni pour une soirée d’anthologie. Jusqu’au coup de poignard survenu à la 90ème minute. L’OL quitte la compétition européenne sur un nul (1 -1) après avoir été défait 2 buts à 1 au match aller à Londres. Texte : Marc Polisson - Photographe : Fabrice Schiff

Benoit Soury, PDG de La Vie Claire et Eric Pelen (La Vie Claire)

L’horloger Jean-Louis Maier et Karine Fontaine (Sotheby’s Realty)

Les invités de MDA en loge centrale

Sonia Bompastor et Camille Abily (OL Féminin)

Maitre André Soulier, Michel Platini, Anne Revillon, Nadine Gravier et Daniel Levy, président de Tottenham

Nico (Lyon People) et Sébastien Leguillou (Moreteau)

Lyonpeople / Mars 2013

Thierry Philip, vice-président du Grand Lyon et Carlos Heyaca (Luis)

Didier Deschamps et Eric Roy

Gérard Houiller, Michel Platini et Jean-Michel Aulas, président de l’OL

Denis de Bénazé (IDRAC) et Loïc Bocqueret (Cup Service)

Richard Drevet (Hyundai) et Marc Fraysse (Cofely GDF Suez)

Claude Meyrier (Meyrier) et Jean-François Kung (Villa Cécile & Hôtel du port d’Yvoire)

Jean-François Carenco, préfet du Rhône, Claude Bartelone, président de l’Assemblée Nationale et Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon

74

Edouard Gaudemet (Vinci) et Jean-Louis Campora (AS Monaco)


VILLEURBANNE

LIQUIDATION TOTALE AVANT CESSATION D’ACTIVITÉ

LIQUIDATION TOTALE

DELPOL Homme/Femme VILLEURBANNE 30, cours Émile Zola, 69100 VILLEURBANNE - 04 78 24 58 27

Métro Charpennes

CONVERSE UNISA ELIZABETH STUART US POLO FRED PERRY

DOC MARTENS NEW BALANCE SUPERGA SEBAGO PANTOFOLA D’ORO

TRIVER GEOX BETULA L. PADOVAN Etc...

Chaussures à partir de :

20€

30€

40€

etc...

Par autorisation préfectorale n° 6913L002 du 30/01/2013. Voir conditions en magasin.


PEOPLE EVENTS

5

Cordeliers

INAUGURATION DE LA COMÉDIE ODÉON Tapis rouge pour soirée de gala

Les flashs qui crépitent au passage des 300 invités en smokings et robes de soirée… Il régnait comme un petit air de Cannes vendredi 8 février rue Grôlée pour l’inauguration du « plus beau café théâtre de France. », dont Lyon People était partenaire. Porté sur les fonts baptismaux par son parrain Laurent Gerra et codirigé par le trio Stéphane Casez, Marion Gervais, Philippe Giangreco, la Comédie Odéon n’aurait pu rêver meilleur lancement. Un Gérard Collomb en grande forme, Laurent Gerra, Patrick Timsit et Bruno Gaccio jouant les VIP du rire au micro de Laurent Argelier, et quelques futures perles de la scène comique, comme Alex Ramirès ou les Toi zé Moi. Au gouvernail de la communication, Philippe Vorburger a déjà trouvé son rythme de croisière. La soirée a ravi les 300 happy few lyonnais et parisiens triés sur le volet et sur leur 31, chose trop rare sur le circuit des soirées lyonnaises. Merci à tous ceux qui ont joué le jeu de l’élégance, quant aux autres vous ne les verrez pas, ils ont été zappés. Jubilatoire ! Texte : Benjamin Solly - Photographes : Fabrice Schiff & Saby Maviel

Stéphane Casez, Christelle Bardet et Philippe Giangreco, Laurent Gerra et Françoise Petit

Mario Gurrieri entouré de Nico et Marco (Lyon People)

76

Lyonpeople / Mars 2013

Marion Gervais, Stéphane Casez, Philippe Giangreco, Patrick Timsit, Bruno Gaccio et Sophie Defforey

Marie-Claude et Roland Bernard, vice-président du Grand Lyon

Christophe et Nicole Marguin, Sylvia et Albert Constantin

Valérie et Eric Giraud (Chez Antonin)

Maître Nathalie Lardet-Fleurier, Maître Dominique Bremens, Cathy et Fred Berthod (33 Cité)

Jean Borges, Sophie Rochas (Le Printemps) et son époux Mathieu

Stéphane Casez, Patrick Timsit, Philippe Giangreco et Denis Broliquier, maire du 2ème


Pauline et Albert Dray (Café du Pond)

Sophie Defforey, l’horloger Jean-Louis Maier et Karine Fontaine (Sotheby’s Realty)

Jean-Patrice et Isabelle Bernard

Stéphane Cazez et Nora Berra, député européen

Elodie Humeau et Erick Roux de Bezieux (Syntagme)

Axelle, Philippe Giangreco et Thierry Bonnet (Temps libre)

Sophie Defforey, Jean-Christophe Larose (Groupe Cardinal), Caroline et Stéphane Cazez

Philippe Montanay, Jean-François Savoye, Philippe Rejany et Guillaume Guttin

Philippe Vorburger (Comédie Odéon) et Béryl Maillard, consul de Saint Domingue

Jean-Claude et Delphine Lavorel

Marie Rigaud entourée de Patricia et Gilles Demange

La photographe Patricia Faure et Isabelle Salomon (Région Rhône-Alpes)

Laurent Argelier et Laurent Gerra

Benjamin Solly (Lyon People) et son épouse Juliette

Gamel, les photographes Saby et Val, Foucher

Marlène et Emmanuel Auton (Rouge Tendance)

Albert Dray (Café du Pond), Elisabeth et JeanJack Queyranne, président du Conseil Régional

Mars 2013 / Lyonpeople

77


PEOPLE EVENTS

6

Double Mixte

8EME FÊTE DE L’ENTREPRISE

Le capitaine Turcas fixe le cap Organisée par le groupe Progrès et la CGPME du Rhône, la 8ème Fête de l’Entreprise a récompensé une dizaine de patrons rhodaniens lundi 28 janvier. Sous l’égide paternelle de François Turcas, les patrons lyonnais qui opposent l’ambition et le dynamisme à la morosité ambiante se sont vus distinguer dans le cadre des trophées régionaux de l’entreprise. Truculent Turcas ! Dans l’espace immense de la salle du Double Mixte, le président de la CGPME du Rhône est chez lui. Face à lui, 2 500 invités. L’estrade, à l’américaine, avance sur les premiers rangs telle la proue d’un navire. Le patron des patrons fait mouche. Etre « les premiers acteurs de notre destin » souffle-t-il aux entrepreneurs conquis, considérer les banques « comme des amies et non des ennemies », continue-t-il. Avec sa trinité entrepreneuriale chevillée au corps : « optimisme, innovation, international. » La salle chauffée à blanc, les trophées régionaux de l’entreprise, animés par Anne Glemarec (Euronews) et Franck Viart (Le Progrès), peuvent alors commencer.

Les parrains et les lauréats de la 8ème fête de l’entreprise

Texte : Benjamin Solly - Photographe : Fabrice Schiff

Jean-François Carenco, préfet du Rhône et Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon

Mathilde Billon et Christelle Cimetière (EMC)

Philippe Liucci (Ivanhoé) et Sophie Turion (Agence Sophie Turion)

Jean-Jack Queyranne, président du Conseil régional

Jean-François Carenco, préfet du Rhône et François Turcas

Le consul Américain Mark Andrew Schapiro et Béryl Maillard, consul de St Domingue

Franck Morize (CGPME) et Jacques Maureau (Ordre des experts comptables)

78

Lyonpeople / Mars 2013

Elie Cohen


Le palmarès 2013 TROPHÉE DE L’INNOVATION Remis par Olivier Faure (directeur Orange centre-est) - Lauréat : Doran International TROPHÉE DE L’ENVIRONNEMENT Remis par Christian Missirian (directeur EDF Commerce Rhône-Alpes) Lauréat : Clauger TROPHÉE DE LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DE L’ENTREPRISE Remis par Jean-Paul Babey (directeur général d’Alpis) - Lauréat : Chazal

Armelle Bourden (Orange), Philippe Buisson (Doran International) et Olivier Faure (Orange)

Christian Missirian (EDF) et Frédéric Minssieux (Clauger)

Pascal Marche (Chazal) et Jean-Paul Babey (Alptis)

Gérard Soula (Adocia) et Jean-Jack Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes

Eric Chetail (Cerise & Potiron) et Claude Blanchet (Caisse des dépôts)

Olivier Delorme (Groupe Delorme), Brice Chambard et Christophe Labare (Obiz Concept)

TROPHÉE DE L’INTERNATIONAL Remis par Jean-Jack Queyranne (président de la Région Rhône-Alpes) Lauréat : Adocia TROPHÉE DU « MADE IN RHÔNE-ALPES » Remis par Josiane Beaud (directrice régionale SNCF) - Lauréat : Visiativ TROPHÉE DE LA TRANSMISSION D’ENTREPRISE Remis par Claude Blanchet (directeur régional Caisse des dépôts) - Lauréat : Cerise et Potiron TROPHÉE DE LA TPE DE L’ANNÉE Remis par Jean-Marc Jaumouillé (directeur des pratiques professionnelles de Fiducial) Lauréat : PME Centrale TROPHÉE DU MEILLEUR ESPOIR Remis par Ali Hannas (directeur général de l’IDRAC) - Lauréat : Verycook TROPHÉE COUP DE CŒUR Remis par Olivier Delorme (président du groupe Delorme automobiles) Lauréat : Obiz Concept TROPHÉE DU CHEF D’ENTREPRISE DE L’ANNÉE Remis par Christophe Gruy (président du groupe Maïa) Lauréat : Yves Poivey, président d’Eras TROPHÉE DE LA FEMME CHEF D’ENTREPRISE DE L’ANNÉE Remis par Jean-Luc Duflot (LCL) - Lauréate : Nathalie Chaize

Jean-Marc Jaumouille (Fiducial) et Gaëtan de Sainte Marie (PME Centrale)

Jean-Luc Duflot (LCL), Nathalie Chaize et Benoit Desteract (LCL)

Alexandre Carre (Verycook) et Ali Hannas (Idrac)

Yves Poivey (Eras) et Christophe Gruy (Maïa)

Mars 2013 / Lyonpeople

79


PEOPLE EVENTS

7

Bellecour

CHANDELEUR 2013

Tempête de neige au Sofitel La chandeleur constitue l’un des évènements phares du palace lyonnais dirigé par Silvio Iacovino qui met chaque année les petites poêles dans les grandes pour renouveler cette soirée conviviale autour de la crêpe. Pour la première fois dans le rôle du « crêpier », le chef Christian Lherm a décliné ses galettes dans tous les sens avec la complicité de la maison de champagne Taittinger. Et alors qu’un épais tapis de neige artificielle recouvrait les moquettes du Sofitel, grosse ambiance au ski shop photo de notre ami Saby Maviel. Photographe : Fabrice Schiff

Jean-François Mermet et Michel Havard

Marie-Odile Fondeur, adjointe au Commerce et Nadine Gelas vice-présidente du Grand Lyon

Maître Richard Brumm, adjoint aux Finances, son épouse Dominique et Eric Vernusse (Banque Rhône-Alpes)

Gérard Herrbach, consul du Grand-Duché de Luxembourg et son épouse Marie-Christine

Geneviève Watine, Marc Bechet (CRT) et Anne-Sophie Condemine, adjointe à l’Emploi

Maurice Fusier (France Info), son épouse Marie-Christine et leur fille Mathilde

Christophe Thevenon (Cofely Services) et Olivier Bernardeau (Olympique Lyonnais)

DJ Pat Angeli

Renaud et Catherine Condamin (Baccarat)

Elie Cunat (Groupe Gauduel) et Sonia Philippot (Jeito Bijoux)

André-Claude Canova et Nico (Lyon People)

Silvio Iacovino, directeur général Sofitel Lyon Bellecour et ses enfants Chiara, Frédérica et Stefano

80

Lyonpeople / Mars 2013

Sculpture de glace


PEOPLE EVENTS

8 Le bureau du Club et les élus

Station de métro - Gare d’Oullins

ANNUAIRE DU CLUB DE LA PRESSE 2013 En voiture !

Le Club de la Presse de Lyon a composté son ticket gagnant avec Jeanine Paloulian, une présidente parfaite ce soir-là dans son rôle de chef de gare d’Oullins... C’est effet dans les entrailles de la future station de métro que fut présenté l’annuaire du Club et ses grandes lignes. En partenariat avec le Sytral et l’agrément de Bernard Rivalta sur les rails d’une belle année 2013, un parterre de journalistes et communicants se dépaysait dans ce lieu insolite pour fêter les énergies d’une dream team composée de Françoise Petit, Maurice Fusier, Frédéric Poignard, Jocelyne Vidal, Stéphane Rabut, François Chignac et Cie. Photographe : Fabrice Schiff

Fabrice, Françoise Petit (Lyon People) et Jean-Jacques Billon (Coz Magazine)

Sophie Renard (Agence Eliott & Markus) et Thierry Vitoz (Université Lyon III)

Jeanine Paloulian, présidente du Club de la Presse et Roland Bernard, vice-président du Grand Lyon

Gérard Joanin, son épouse Jocelyne, Alain Chagnard et Jacques Rizand, compagnons de la Fourme de Montbrisson

Jean-Louis Ubaud, conseiller général d’Oullins et Gilles Vesco, vice-président du Grand Lyon

Alexandrine Montemont et Véronique Hasselweiler (Vatel)

Bernard Rivalta, président du Sytral et Jean-Claude Lassalle (Le Progrès)

Florence Verney-Carron et Marie-Charlotte Chevalier (Communiquez)

Marco (Lyon People) et Olivier Veys (Petit Tom Vert)

Jean-François Bourrec (Brainstorming) et Coryne Nicq (Entrepreneurs d’Avenir)

Anna Pacitto, Sylvie Antoina, Sylvie Segaud et Sylvie Bles – Gagnaire (Sytral)

82

Lyonpeople / Mars 2013


Sophie Turion et Denis Roussillat (France Telecom Orange)

Elsa Rigaud et sa sœur Marie Rigaud-Bernollin (Printemps de Pérouges)

Clémentine Delignieres et Damien Odet (Acti)

Caroline Girardon (20 Minutes), Jean-Luc Boujon (Europe 1) et Jocelyne Meggiolaro (Club de la presse)

Marie-José Gherardi (Le Progrès), Pierre-Yves Margain (cabinet du maire de Lyon), Jeanine Paloulian, présidente du Club de la Presse, Josiane Beaud, directrice régionale de la SNCF et Jean-Claude Lassalle (Le Progrès)

Sophie Suc (Kem One), Frédéric Llop (France 3) et son épouse Marie-France (Prisme Consulting)

Maurice Fusier (France Info) et Emilie Nora (Europe 1)

François-Nicolas d’Alincourt et Charlotte Verborg

Jean-Christophe Galeazzi (RCF), Emmanuelle Bouchet (Cap’Ophea Conseil) et Gérard Angel (Les Potins d’Angèle)

Denis Broliquier, maire du 2ème et François-Noël Buffet, sénateur-maire d’Oullins

Mars 2013 / Lyonpeople

83


PEOPLE EVENTS

9

Confluence

Inauguration du

MILKYWAY Face aux prisons de Saint-Paul et Saint-Joseph, en cours de réhabilitation, le Milky Way pose son empreinte sur le cours Suchet, à l’initiative de Didier Caudard-Breille (DCB International). Et s’inscrit plus largement dans la seconde phase de rénovation de la Confluence voulue par Gérard Collomb. L’immeuble « banal et obsolète », selon les propres termes du président de DCB International, qui hébergeait jadis le siège du Groupe Candia, a fait peau neuve. Labellisé PEQABBC (Performance énergétique et qualité associée, bâtiment basse consommation), le MilkyWay développe une surface utile totale de 4 366 m2 et dispose de 120 places de parking. Si la structure du bâti a été conservée, le cabinet d’architecte AFFA a modernisé son aspect extérieur en l’habillant d’un coffrage en verre émaillé très efficace esthétiquement. Réhabilité par DCB International et revendu à ANF Immobilier, le Milky Way se veut être « une vitrine de ce nouveau quartier de Confluence », explique Bruno Keller, président du groupe acquéreur de l’ensemble du bâtiment. Texte : Benjamin Solly - Photographe : Fabrice Schiff

Cyrille Beignon et Mickaelle Buccio (ANF Immobilier)

Bernard Roland, Nadine Gelas et Jean-Luc Da Passano, tous trois vice-présidents du Grand Lyon

84

Lyonpeople / Mars 2013

Valérie Melon (Brice Robert), Marie CaudardBreille (DCB International) et Blandine Brochier (Partition France)

Gilles Buna, Bruno Keller, Gérard Collomb, Bernard Roland et Didier Caudard-Breille

Pierre-Olivier Schwenninger (Groupama) et Nicolas de Barjac (DTZ)

Damien Poyet (AFAA Architecture), Sébastien Nida (ANF Immobilier) et Pierrick Pouillon (Intégrale)

Julien Rollet (DCB International) et son épouse Cécile (Real Blue Property Management)

Laurent Petijean (Alstom), Didier Caudard-Breille (DCB International) et Patrice Houdu (Alstom)

Jérôme Brugger (Partition France) et Laura Dussert-Rosset (DCB International)

Corinne Buisson (BNP Paribas) et Patrice Garel-Galais (Office notarial de Chasselay) Didier Caudard-Breille, son épouse Marie et l’équipe de DCB International


PEOPLE EVENTS

10

Hôtel de Ville

LYON A DU GOÛT Les lauréats en vitrine

A l’occasion du SIRHA, un parcours gourmand était organisé à travers les rues de Lyon dont les vitrines s’étaient mises au diapason de cette manifestation gourmande. Ils sont 33 binômes (constitués d’un commerçant et d’un métier de bouche) à avoir participé au concours. La remise des prix a été organisée dans les salons de l’Hôtel de Ville où furent récompensées les plus belles créations. Texte : Valérie Barranco - Photographe : val-fpg La vitrine de Pal Zileri & le chef Tabata Bonardi

La vitrine de Côté Maison & le chef Sébastien Bouillet

VOTE DU JURY 1ER prix. Côté Maison & le chef Sébastien Bouillet 2EME prix. Pal Zileri & le chef Tabata Bonardi 3EME prix. Nicolas Fafiotte & le chef Joseph Viola.

86

VOTE DU PUBLIC 1ER prix. Village Market & Little Petit Gateau 2EME prix. Le Printemps, le traiteur Pignol & l’école ESMOD 3EME prix. Côté Maison & le chef Sébastien Bouillet.

La vitrine de Nicolas Fafiotte & le chef Joseph Viola

La vitrine du Printemps, le traiteur Pignol & l’école ESMOD

Gilles Taraquois (Pal Zileri) et le chocolatier Sébastien Bouillet

Les organisateurs : Nathalie Rivoire (Lyon Grand Tour), Géraldine (Lagardère), Romain Bombail (WelcoMm), Marie-Odile Fondeur (adjointe au maire de Lyon), Laurence Renaudin (Agence Laurence Renaudin) et Djamila Calla (Lagardère Métropole)

Jean-Paul Pignol, Christel Reynaud (Le Progrès) et Christophe Girardet (Victor & Compagnie)

Nico (Lyon People) et Marion Sansavini (Arrivetz)

Alain Boix (Directeur de l’école ESMOD) et Sophie Rochas (Printemps)

L’équipe de Village Market et Little Petit Gateau remporte le prix du grand public

Amalia Juarez (Institut Paul Bocuse), Cyril Bosviel (Chef au Royal - Institut Paul Bocuse) et Géraldine Derycke (Institut Paul Bocuse)

Camille Vautier (Sofitel Lyon Bellecour) et Stéphanie Catimel

Sébastien Bouillet, Brigitte Bichard (Directrice des achats du groupe Côté Maison) - élus 1er prix du Jury - et Marie-Odile Fondeur

Une partie du jury

Isaure Chemain (Lagardère) et Christelle Four

Lyonpeople / Mars 2013

Lucas Florentin (Nos bons plats chez vous) a également participé au projet


FRANCK HERNANDEZ

FLEURISTE

Les compositions florales des plus belles maisons lyonnaises Livraison hebdomadaire

120, rue de Saint Cyr, Lyon 9. Tél. 04 72 53 93 21 16, quai Arloing, Lyon 9. Tél. 04 72 85 09 74 15, Boulevard des Brotteaux, Lyon 6. Tél. 04 78 24 05 04 Kiosque «Le Temps d’Un Week End», Place de Collonges Au Mont d’Or, 69660 Collonges Au Mont d’Or


PEOPLE EVENTS

11

Brotteaux

Grand opening

À L’HORLOGE C’était la soirée à ne pas manquer ce mercredi 6 février ! L’Horloge nouvelle formule fêtait son inauguration festive aux sons de Mademoiselle Eva... Le nouveau boss des lieux, Maxime Lavorel, avait convié amis et noctambules pour retourner les Brotteaux. Pari tenu ! Toute la ville était là pour saluer son professionnalisme et celui de son équipe, et les encourager dans cette nouvelle aventure qui nous promet de bons moments. A la bonne heure ! Texte : Valérie Barranco - Photographe : val-fpg

34 bis bd des Brotteaux – Lyon 6 - Tél. 04 37 24 30 15 Mademoiselle Eva, Maxime Lavorel et son équipe, Johann, Scarlett, Marine, Aurélie et Flavien

DJ Melle Eva

Flavien, le Chef de l’Horloge

Dalil Merad (DcomMedia), Fabrice (Lyon People), Stéphanie Allaix (Opéra de Lyon) et Bruce Mathieu (Coyote Publiciz)

Benjamin Lavorel, Thomas Fort, Maxime Lavorel et Fabrice Reynard

88

Ludo (Corona) et Damien (Red Bull)

Joséphine et Margaux

Mylène et Greg Chaniol

Carole et Laura

Bouly (Riva Café) et Guillaume (Café de la Cathédrale-Lyon 5), fils d’un mec sympa

Jean-Pierre Cabusel (Le Boudoir) et Maxime Lavorel (L’Horloge)

Solène, Olivier, Caroline, Max et Laetitia

Jean-Jacques David, maire du 6e et Gilles Vesco, vice-président du Grand Lyon

Benjamin Lavorel, Guy Bardel (Rhône Service Hôtellerie) et Alex

6Ko (Habana Café), Anastasia (Original Lanyards), Angelina et Paulo

Jonathan (Espace Carnot) et Sissi (La Pêcherie)

Lyonpeople / Mars 2013


CARNET MONDAIN

Médaille de la Ville de Lyon Les acteurs de la cité à l’honneur

Mariages 02/02/2013 - Emilie Beynet et Fabrice Henaut (ci-dessus)

Naissances

A un an des élections municipales, Gérard Collomb a mis les petits plats dans les grands pour sa cérémonie de remise de décorations. Les critères d’attribution de la médaille d’honneur de la Ville de Lyon sont rappelés dans son discours d’introduction. Il est fait mention « d’un attachement profond à Lyon », « d’un sens aigu des responsabilités », et « enfin d’actions porteuses et fédératrices ». Et de conclure en présentant la cérémonie du jour comme « une façon de vous exprimer notre gratitude ». Le sénateur-maire et ses adjoints n’ont oublié personne ! C’est sur leur proposition que 13 Lyonnais se sont vu remettre la précieuse médaille gravée par le MOF Nicolas Salagnac. Texte : Marc Polisson - Photographes : Fabrice Schiff & Marco

28/01/2013 – Séraphine chez Delphine et Benjamin Levenq

Disparitions Dans nos intentions de prière Madame Linda Rinaudo, l’architecte François-Régis Cottin, Madame Hannelore Haguenauer,

Distinctions Daniel Paillasseur a reçu les insignes de chevalier dans l’Ordre National du Mérite au cours d’une cérémonie tenue dans les locaux de Korloff, avenue Foch. *** Claudia Stavisky a reçu les insignes de chevalier de la Légion d’Honneur des mains de François Hollande au palais de l’Elysée. La directrice du Théâtre des Célestins était accompagnée de Gérard Collomb et Jean-Jack Queyranne.

Michel Brochier, créateur du plan d’Actions sur sites (Pass)

Yvonne Fournand, secrétaire générale de l’Eveil de Lyon

Françoise Piessat-Guinand, présidente de l’association Une Souris Verte

Christiane Le Bihan, présidente du comité de Lyon des Blouses roses

Paul Boucaud-Maître, président de Voisin, représenté par son fils Alain

Père Jean-Bernard Plessy, supérieur de l’Institution des Chartreux

Michel Loude, écrivain, auteur de biographies

Mourad Merzouki, chorégraphe, fondateur de la compagnie Käfig

Nominations BANQUE RHÔNE-ALPES Âgé de 51 ans, Eric Lesage est titulaire d’une Maîtrise de Droit Privé et diplômé de l’IAE de Lille. Il rejoint la banque Rhône-Alpes après une longue carrière auprès du Crédit du Nord pour assurer les fonctions de vice-président du Directoire de la banque Rhône-Alpes aux côtés du président du Directoire Bruno Deschamps. Le nouvel entrant aura sous sa responsabilité directe le réseau d’exploitation de la banque, qui comprend 83 agences dont 9 centres d’affaires, un centre de gestion sous mandat ainsi qu’un service de banque privé. DESCOURS ET CABAUD Suite au décès d’Hubert Baguenault de Puchesse, Hubert de Courcy a été nommé président du conseil d’administration de Descours et Cabaud Associés. Renaud Baguenault de Puchesse devient administrateur.

90

Lyonpeople / Mars 2013



Lyon people Mars 2013