Page 1

www.lyonpeople.com

LES 18 RENDEZ-VOUS

qu’il ne fallait pas rater

N°97 - Mai 2010

SPECIAL FETES OL - BAYERN DINER DE GALA MBM LEODIS AU CARMELINA

AT HOME LES HÉRITIERS DE JEAN COUTY

DISTINCTION ROBERT BATAILLY COMMANDEUR DE LA LÉGION D'HONNEUR LES 10 ANS DES PLANCHES

JEAN-LOUIS MANOA Le viking tient toujours la barre


D É J E UN UNEZ, EZ ,

CARNET DE VOYAGE

La Rochelle Lyon Lyon L y

Toulouse

Aix-Les-bains Nîmes Marseille

PASSEPOR T

www.rougetendance.fr


VOYAG VOYAGEZ E Z À P E T I T P RIX... RIX. . . MENU ER T T O R T E B O L G

9,90

* €

MENU Globe Trotter ENTREE Tartare de tomates et pain nordique grillé ou Beignets de calamars sauce tartare ou Salade grecque ou Salade des Andes au quinoa et pain nordique grillé

PLAT Chili con Carne ou Carpaccio C arpaccio de boeuf servi avec frites et salade ou Lasagnes au pesto ou Tartare de boeuf bo Tartare accompagné de pommes allumettes

DESSERT T Tarte coco chocolat chaud ou Brownie crème anglaise ou Carpaccio d’ananas ou Salade de fruits

ouvert 7j/7 Lyon Part Dieu - 04 72 84 40 40* L y o n 8 ème - 0 4 7 8 0 0 1 5 1 5 * * Offre non cumulable valable le midi du lundi au vendredi, hors jours fériés


.FSDFEFT$MBTTF4-,,0.13&4403 -PZFShQBSUJSEF

%

55$ NPJT

TBOTBQQPSU

.FSDFEFT#FO[-ZPO -ZPO7BJTF  SVF.BSJFUUPO 

MZPONFSDFEFTGS 7nOJTTJFVY  BMMnFEFT4BWPJFT#E-#POOFWBZ 

7JMMFGSBODIFTVS4ByOF "WFOVFEFMµ&VSPQF 

&O -PDBUJPO -POHVF %VSnF &YFNQMF QPVS VOF $MBTTF 4-,  ,0.13&4403 CPtUF NnDBOJRVF  BV QSJY UBSJG SFNJTn EV   QSPQPTnF FO -PDBUJPO -POHVF %VSnF TVS  NPJT BWFD  MPZFST EF  % 55$ IPSTBTTVSBODFT GBDVMUBUJWFT  FU QPVS VO LJMPNnUSBHF DPOUSBDUVFM NBYJNVN EF  LN'SBJTEFEPTTJFS  %55$JODMVTEBOTMFFSMPZFS0GGSFWBMBCMFhDFTDPOEJUJPOTFU FYDMVTJWFNFOUTVSDFWnIJDVMF DPNNBOEn FOUSFMFFUMFFUMJWSnBWBOUMF TPVTSnTFSWFEµBDDFQUBUJPOEVEPTTJFSQBS.FSDFEFT#FO['JOBODJBM4FSWJDFT'SBODF4"° SVFEF$IBQPOWBM#BJMMZ3$47FSTBJMMFT  /03*"4$POTPNNBUJPONJYUFEFMB$MBTTF4-,EF h MLN&NJTTJPOTEF$0EFhHLN


EDITO Mai 2010

Les Verts LYON SOUS LE JOUG DES TALIBANS VERTS

E

n 2001, quand elles font leur entrée au conseil municipal grâce à Gérard Collomb, on a commencé par les regarder avec sympathie, ces vertes marionnettes juchées sur bicyclettes. Puis on a froncé les sourcils quand elles se sont métamorphosées en nains de jardin insupportables et malsains. Depuis 2008, ils sont sortis du bois, flinguant des projets structurants à tout va. Du grand stade au contournement Ouest, on ne compte plus les projets devenus prise de Tête. Gégé, pieds et poings liés, n’est pas à la fête. Lyon, non plus. Le mois dernier, c’est l’étape lyonnaise du mythique Tour Auto qui a failli passer à la trappe. Pensez donc ! Ses organisateurs avaient formulé l’inacceptable dessein de garer leurs véhicules de collection au parc de la Tête d’Or, sur le parking des autocars, pendant une nuit ! Avant d’aller festoyer et dormir à la Cité internationale (avec à la clé, un dîner de gala de 800 couverts et 650 nuitées dans les hôtels envirronnants). Le jour suivant, nous apprenons que notre magazine est lui aussi interdit de Tête d’Or. Pour arroser notre numéro 100 et souffler les bougies de notre dixième anniversaire, nous avions réservé le Chalet du parc, à la rentrée, pour 1 000 invités. Mais c’était sans compter sur le zèle des gardiens de la révolution verte qui, avec le préfet, ont entrepris de vider Lyon de toute substance radio-festive. Triste ville, en vérité, avec une Nuit muselée et un événementiel emburkanisé. A quand le jumelage Lyon-Kaboul ? Marco

Lyonpeople.com n°97 - Mai 2010 Sur une idée originale de Marc Engelhard et Nicolas Winckler

Directeur de la publication Nicolas Winckler nicolas@lyonpeople.com - Rédacteur en chef Marc Polisson marco@lyonpeople.com - Graphiste Maquettiste Elodie Aguettant pao@lyonpeople.com Conseillère éditoriale Françoise Petit francoise.petit@lyonpeople.com Webmaster Fabrice Schiff webmaster@lyonpeople.com. Ont collaboré à ce numéro Christophe Magnette, Julien Smati, Nadine Fageol, Pierre-Anthony Triollet, Ghislain Gerin, Sophie Guivarc'h, Lilou, Jean-Marc Requien, Caroline Auclair, Alain Vollerin, Agnès Guillaume et Yves Espaignet. Photographes Jean-Luc Mège, Fabrice Schiff, Saby Maviel et Lionel Pinar. Chef de Publicité Séverine Ciampi severine@lyonpeople.com 06 11 19 04 43 Attaché commercial Bruce Mathieu bruce@lyonpeople.com Ce numéro comporte le catalogue de Delpol.

100 000 lecteurs tous les mois Etude Médiamétrie - 05/2005

Lyonpeople est certifié par l’OJD BP 6171 - 69469 Lyon Cedex 06 Rédaction Tel 04.72.82.97.78 Publicité Tel 04.72.43.02.47 Fax : 04.72.43.92.05

Supplément gratuit du www.lyonpeople.com. Impression Chirat. Ne peut être vendu. Ne pas jeter sur la voie publique. La reproduction des textes, dessins et photographies publiés dans ce numéro sont la propriété exclusive de Lyonpeople, une marque de Jetpeople.com SARL au capital de 186 420 €. RCS Lyon 493 132 252. Elle se réserve tous droits de reproduction dans le monde entier. Dépôt légal à parution. ISSN : 19527772. Abonnement pour 1 an = 49 €. Abonnement à vie = 399 €.

© LAURA TANGRE

Couverture : © Jean-Luc Mège

H U G O B O S S - A E R O N A U T I C A M I L I TA R E - C H R I S T I A N L A C R O I X D I E S E L - D & G - S M A R T - GA A S T R A - B I K K E M B E R G S - E D W I N H U G O - L A B - PA L Z I L E R I - M O N C L E R - C A R LO P I G N AT E L L I N APAP IJR I - R AL P H LAUR EN - SCAB AL TO D ’ S - B ELSTAFF - MO SCHIN O PA U L S M I T H - S A N TO N I - G É R A R D S É N É - H O GA N - H A C K E T T

46, Bd des Brotteaux - Lyon 6e - Parking Client Tél. 04 78 24 54 93 - www.smart.fr MAI 2010

5


& attachante

www.buenavista.fr

Elle est attirante

Joaillier par amour des femmes Depuis 1836

1 0 0 r u e E d o u a r d H e r r i o t 6 9 0 0 2 L y o n Té l . 0 4 7 8 2 8 1 7 7 7  w w w. b e a u m o n t  f i n e t . c o m Distribue aussi les marques BAUME & MERCIER  BOUCHERON  BREITLING  FRED  GINETTE NY  HERMÈS  MESSIKA  MORGANNE BELLO  ORIS  PIANEGONDA  TIME FOREVER


SOMMAIRE Mai 2010 NEWS 8 La vie lyonnaise 10 La vie juridique 12 La vie économique 14 Brèves de comptoir P. 14

PEOPLE

16 Jean-Louis Manoa 24 Simone et Charles Couty 30 Robert Batailly Pierre-Yves Gas 42 Everest Conseil 44 Comptoir de la caisse 46 Jour de Printemps

40

P. 16

STYLE 48 Point par point 50 Dossier moto 54 Style food 60 Style shopping P. 50

VU !

64 Mois par moi

© LAURA TANGRE

66 Les 18 soirées qu’il ne fallait pas rater !

P. 80 H U G O B O S S - A E R O N A U T I C A M I L I TA R E - C H R I S T I A N L A C R O I X D I E S E L - D & G - S M A R T - GA A S T R A - B I K K E M B E R G S - E D W I N H U G O - L A B - PA L Z I L E R I - M O N C L E R - C A R LO P I G N AT E L L I N APAP IJR I - R AL P H LAUR EN - SCAB AL TO D ’ S - B ELSTAFF - MO SCHIN O PA U L S M I T H - S A N TO N I - G É R A R D S É N É - H O GA N - H A C K E T T

ET AUSSI…

104 J.J Bernachon 106 Carnet mondain

+

P. 104

46, Bd des Brotteaux - Lyon 6e - Parking Client Tél. 04 78 24 54 93 - www.smart.fr

d’infos sur

www.lyonpeople.com MAI 2010

7


NEWS LA VIE LYONNAISE MARC FRAYSSE L’HOMME DE 2014 ?

TLM CONTINUITÉ DANS LA MÉDIOCRITÉ

Jean-Pierre Vacher et son patron Pierre Fanneau, directeur général du Progrès lors de la dernière Fête de l’Entreprise de la CGPME. Désormais, il ne le regarde plus de la même manière…

a chaîne lyonnaise déficitaire restera entre les mains de l'équipe dirigeante actuelle emmenée par JeanPierre Vacher. L'offre de Jean-Michel Aulas n'a pas été retenue. Sur le papier, et dans les coulisses, il se murmurait pourtant que le président de l'OL avait quasiment course gagnée. Son projet nous aurait enfin privés de l'insipide spectacle qui nous est donné à regarder actuellement. Mais c'était faire abstraction du climat social compliqué qui règne au sein du Progrès et de ses satellites. Dans un contexte tendu, le Crédit Mutuel, propriétaire du titre, a retenu la meilleure offre en matière d'emploi, à savoir celle présentée par les salariés, soutenue très officiellement par 14 business men lyonnais qui ont fait pression sur Michel Lucas, le patron du Crédit Mutuel. Selon Les Potins d'Angèle, le préfet et JJQ auraient eux aussi "décroché leur téléphone pour défendre la solution Vacher". Une décision à court terme, car sans profond renouvellement, TLM - qui perd 1 million d'euros par an - est toujours en sursis. Il faudra donc attendre la rentrée de septembre et la nouvelle grille pour juger de la nouvelle orientation que compte prendre la chaîne. Faire du neuf avec de jeunes vieux, voilà le challenge de l'équipe sortante... Le temps joue en faveur du président Aulas qui peut encore patienter. En cas de nouvel échec, il ramassera la chaîne à la petite cuillère...

L

30 ANS D’AMITIÉ POUR LES COIFFEURS DE LA MARINE

E

ric Petit et Gérard Jause Labert, se

sont rencontrés il y a 3 décennies. Eric, alors apprenti chez Gérard, était le coiffeur des marins durant son service militaire. «A 20 ans, cela m’a permis de faire le tour du monde sur le Clémenceau», se félicite Eric. A la fin de ses classes, il débute au Sofitel Lyon en 1975 en tant que coiffeur des «stars». Durant dix ans, il caressera dans le bon sens les tignasses des plus grands, comme Eddy Mitchell, Johnny Hallyday, ou encore Alain Delon et Henry Salvador. Engagé par Carita, il quitte le Sofitel pour Paris en 1985. Retour à Lyon, trois ans plus tard et ouverture de son premier salon. Le dernier en date (le cinquième), qu’il a acheté à Gérard il y a 3 ans, est situé rue Vendôme, à deux pas de la place Lyautey où il a sévi des années. Un salon qui diffère des codes habituels de la coiffure. Aucune photographie de mannequins, de coupes à la mode ou des dernières tendances aux murs de l’affaire. Mais uniquement des clichés de porte-avions, et de leur service militaire. « C’est assez drôle d’avoir ce côté de la navy au sein du salon », nous confie le maître des lieux. Un petit salon marine fréquenté, comme il se doit, par de grands pêcheurs devant l’Eternel. N’est-ce pas Fernand ? PAT Eric Coiffure - 92, rue Vendôme – Lyon 6 - Tél. 04 78 24 24 78 Le Grand Lyon a arrosé officiellement la nouvelle appellation de son eau du robinet, rebaptisée «Grand O de Lyon». Ce qui a beaucoup amusé les frangins orientalistes. ■ ■ ■ Il n’aura pas mis longtemps à rebondir. Jean-François Lanneluc, ex directeur de cabinet de Gérard Collomb, est retourné à Strasbourg pour occuper le poste de DG adjoint des services de la communauté urbaine en charge de la communication et de l'évènementiel (Intermédia 14/04/2010) ■ ■ ■

TELEX

8

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/508

Et si l'action et la pensée du général de Gaulle devenaient la clé de la prochaine élection présidentielle en 2012 ? Telle est la conviction de Marc Fraysse, ancien député du Rhône et ancien délégué national du RPR, qui vient d’écrire un livre sur le sujet. Marc Fraysse s’efforce de démontrer la modernité de la démarche gaullienne à travers quatre grands thèmes - l'Europe, l'écologie, la nouvelle société et l'identité nationale -, illustrés par un dialogue avec des personnalités politiques nationales, gaullistes ou non gaullistes comme Serge Lepeltier, ancien ministre de l'Ecologie et du Développement durable, Dominique Paillé, l'un des conseillers du président de la République, et Yannick Jaffré, jeune professeur agrégé et ancien chevènementiste. Une façon pour Marc Fraysse de revenir de façon très soft sur le devant de la scène politique avant les prochaines échéances. Et ça, ce n’est pas de la littérature ! Préface de Laurent De Gaulle 17 € - Le Cherche Midi Editeur

VOLVO SOUS PAVILLON CHINOIS L’emblématique constructeur suédois a été racheté par un consortium industriel très lié au Parti communiste chinois. Une nouvelle qui n’a pas ravi les deux clientèles bobo et bourgeoise de la marque. La première est très sensibilisée à la question tibétaine et aux droits de l’homme, la seconde aux persécutions endurées par la minorité chrétienne. «Je ne rachèterai certainement pas un véhicule de cette marque !» nous confiait en catimini une jolie quadra lyonnaise à la sortie du gala de bienfaisance MBM.

PRINTEMPS DE PÉROUGES 2010 Marie Rigaud a donné le coup d’envoi de son festival (en)chanté. Du 5 mai au 30 Juin avec

Maurane, Jacques Higelin, Gilbert Montagné, Richard Gotainer, Tri Yann, Calogero... des concerts un peu partout et aussi chez l’habitant, à la ferme ! www.festival-perouges.org

Photos © Fabrice Schiff et DR

Par Marc Polisson


Costume sur Mesure dès 200 € Chemise sur Mesure dès 59 € Mariage et cérémonie 43 rue Juliette Récamier 69006 Lyon www.pernac.com


NEWS LA VIE JURIDIQUE

EN BREF QUATRE AVOCATS LYONNAIS DANS LE GOTHA

PV, RADARS AUTOMATIQUES LES EMPLOYEURS ONT-ILS L’OBLIGATION DE DÉNONCER LEURS SALARIÉS ?

La revue juridique Best Lawyers a répertorié pour la première fois en France, les meilleurs praticiens du droit des affaires par spécialités : un palmarès d’avocats fait par… des avocats. Quatre Lyonnais ont réussi à se faire une place parmi le gotha de la profession : Me Alain Ribeyre et Me Annie David [cabinet Rybère David et associés], spécialité banque et contentieux commercial ; Me Christophe Cochet [Aklea] en fusion acquisition et Me Yves Bizollon [cabinet Bird & Bird], spécialisé dans le domaine de la propriété intellectuelle. En parallèle de ce recensement du gratin des robes noires, dixneuf professionnels ont été élus « avocats de l’année 2010 en France » par leurs pairs. Dans les faits, 849 avocats ont réalisé 24 057 « évaluations », donnant à leurs confrères des notes de 1 à 5. 276 d’entre eux ont, ensuite, voté pour désigner nos défenseurs de l’année. Pour autant, cette distribution de récompenses à tout crin est loin de faire l’unanimité. « Certains » avocats d’affaires jugeant ce classement peu réaliste. Quelques incongruités font également désordre : la présence d’une seule femme et d’un seul lauréat en droit social, sans oublier l’absence totale d’un professionnel en droit des procédures collectives. Tout cela en période de crise économique… Quant aux cabinets, à l’exception de nos « p’tits » Lyonnais, tous, sans exception, sont à Paris ou Neuilly-sur-Seine : le jacobinisme a encore de beaux jours devant lui.

TRAITÉ SUR LES SÛRETÉS PERSONNELLES

Aurélie Cottendin Avocat - Droit routier - 54, cours Lafayette - 69003 Lyon - 04 37 45 42 45 Courriel : ac@cottendinavocat.fr - Site web: www.cottendinavocat.fr 10

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/510

LES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LEUR 31 ! Ils sont trente et un, dont cinq femmes, a avoir récemment prêté serment à la Cour d’Appel de Lyon. Des hommes et des femmes au rôle prépondérant, ce que n’a pas manqué de souligner le président de la compagnie régionale, Jean-François Mallen, en rappelant «qu’en ces temps troublés, la profession s’affirmait toujours plus comme le garant de la sécurité financière». Les prestataires : Sylvain Badina, Yves Baumes, Alexandre Baylac, Yann Berthaud, Sylvain Boccon-Gibod, Alfred Canet, Régis Cara, Paul Chabrillat, Grégory Chauve, Olivier Chetail, Estelle Crépier, Eric Desbat, Thierry Faivre, Olivier Gaudin, Alexis Hartmann, Henri Jardy, Renaud Laurent, Séverine Loubaresse, Guillaume Minard, Fabrice Raberin, Allal Rahali, Pierre-Maxime Rejol, Grégory Rojkoff, Thierry Rolles, Franck Ronze, Julie Roussel, Maud Saccucci, Sandrine Thiebaux, Sandrine Thomas, Nicolas Total et Anne Turck.

Photos © Fotolia et Fabrice Schiff

N

ombreux sont les salariés qui commettent des infractions au code de la route avec un véhicule appartenant à la société qui les emploie. Et nombreux sont les employeurs qui, dans l’ignorance de leurs droits, dénoncent systématiquement le conducteur du véhicule. En effet, certains chefs d’entreprise craignent que les points ne leur soient retirés en cas de non dénonciation. Or, il convient de rappeler que seul l’auteur de l’infraction au code de la route peut voir son permis amputé de quelques points. Concrètement, si l’infraction n’a pas donné lieu à une interception du conducteur, un procès verbal sera directement adressé au titulaire de la carte grise du véhicule, c'est-àdire à la société. Deux options s’offrent alors au gérant de la société : dénoncer le conducteur qui recevra un nouvel avis de contravention à son propre nom ou ne pas le dénoncer. En effet, la chambre criminelle de la Cour de Cassation, dans un arrêt du 4 mai 2004 a clairement rappelé qu’il n’existe absolument aucune obligation légale de dénonciation. Devant ce principe, le législateur a alors imaginé l’article L121-3 du code de la route lequel prévoit que le titulaire de la carte grise d’un véhicule demeure redevable pécuniairement du montant de l’amende même s’il n’a pas commis l’infraction, à moins qu’il soit en mesure de rapporter la preuve qu’il ne pouvait pas être l’auteur de cette infraction. En d’autres termes, un employeur conciliant qui accepte de ne pas dénoncer un salarié indélicat ne pourra échapper au paiement d’une amende. Notez qu’aucune retenue sur salaire par l’employeur n’est autorisée pour le paiement de cette amende. Le tribunal ne pourra prononcer aucune autre sanction à l’encontre de l’employeur qui bénéficie du droit de ne pas dénoncer, même s’il connait l’identité du conducteur. En pratique, l’employeur qui refuse de dénoncer son salarié ou qui ignore l’identité du conducteur, devra adresser, dans un délai de 45 jours, une requête en exonération, accompagnée d’un chèque de consignation à l’Officier du Ministère Public en lettre recommandée avec accusé de réception. Si cette requête est recevable, le tribunal sera saisi et une date d’audience fixée, à laquelle le titulaire de la carte grise sera convoqué. La sempiternelle question de l’identité du conducteur lui sera encore posée. Là encore, aucune obligation de dénonciation. Devant ce silence, l’employeur sera condamné à une amende, en tant que redevable pécuniairement mais aucun point ne sera retiré sur le permis du salarié conducteur qui préservera son capital de points... O Maître Aurélie Cottendin

Entre droits des garanties et des obligations, le droit des sûretés personnelles est en constante ébullition. Les réformes se succèdent : garanties autonomes et cautionnement sont aujourd’hui dispersés dans des textes et codifications multiples. Ce traité se propose de livrer les clefs de l’interprétation de ce droit complexe. À jour des dernières réformes, il donne une vision à la fois complète et pratique du droit positif. Il ne néglige pas pour autant les questions fondamentales et la théorie du droit des sûretés personnelles, indispensables à une pleine compréhension de la matière. Il puise ainsi, tant aux sources de l’actualité la plus récente, qu’à celles de l’histoire, ou du droit comparé des sûretés. Les sûretés personnelles : Anne-Sophie Barthez et Dimitri Houtcieff – édition L.G.D.J / Lextenso éditions


NOVELLA

LYON-VAISE

LYON 9ÈME VAISE 81, rue Marietton 04 37 50 25 90

NOVELLA

Automobiles

Automobiles

LYON VÉNISSIEUX 365, route de Vienne 04 78 77 17 17

VIENNE 27, quai Riondet 04 74 53 05 29


NEWS LA VIE ÉCONOMIQUE Par Yves Espaignet

EXPOSITION UNIVERSELLE DE SHANGAI ELLE VOUS OUVRE LA PORTE DE LA CHINE

Mlle Zheng Xi Yun, jeune enseignante du centre Lyon Chine Education, arrivée il y a 5 ans, a compris l’esprit lyonnais

L’exposition universelle de Shanghai attire tous les regards et Rhône-Alpes affiche ses ambitions. Pour préparer son aventure chinoise, il suffit simplement d’aller au coin de la rue Duguesclin suivre les conseils de Lyon-Chine Education.

"L

orsque vous rendez dans un pays pour rencontrer ses habitants, il est indispensable de parler leur langue mais surtout de comprendre leur esprit » souligne Mlle Zheng Xi Yun, enseignant le mandarin ! En quelques mots, prononcés sur un ton calme mais affirmé, les principes d’action du centre viennent d’être résumés. Ici nul besoin de décor en trompe l’œil, d’équipements ostentatoires, les locaux situés à proximité du Palais de Justice sont fonctionnels et discrets. Ce «look» associatif semble désuet lorsque l’on parle de la Chine, de ses formidables potentialités économiques et des espoirs qu’ils représentent pour les «candidats à l’exportation», pour reprendre un qualificatif cher à la CCI. Pourtant, les plus grandes entreprises lyonnaises font appel à ses services lorsqu’elles veulent former leurs personnels pour partir à la conquête du plus vaste marché asiatique. Du plus grand groupe d’électroménager au laboratoire pharmaceutique international, le « who’s who » des entreprises lyonnaises figure dans les propos de la jeune enseignante chinoise lorsque celle-ci énumère les acteurs économiques partenaires. «Nous proposons des cours personnalisés avec une spécialisation dans le secteur professionnel retenu y compris pour un métier précis ; mais surtout, nous cherchons dans le même temps à faire comprendre notre culture, nos usages. Ainsi, le non n’existe pas, aussi dans une discussion, il faut répondre autrement, par exemple que cela n’est pas possible. Nous sommes très sensibilisés sur cette approche visant à faire connaître la philosophie chinoise». Pourtant le pragmatisme le plus occidental se trouve également au cœur de la démarche pédagogique. Le centre veut répondre à l’étude marketing de l’entreprise partenaire en apportant sa connaissance du marché chinois, des évolutions de sa réglementation. Des accompagnements de délégations sont possibles depuis Lyon ou à partir des agences que le centre a développées à Pékin et Nanning et des relais tissés auprès d’une dizaine d’universités chinoises. Ce qui est le plus étonnant dans son fonctionnement, ce sont les initiatives multiformes allant du cours scolaire au stage le plus pointu avec une équipe ne comprenant que 6 enseignants de langue et un professeur de calligraphie. Preuve pour ceux qui ambitionnent d’ouvrir la porte de la Chine qu’il est indispensable d’allier imagination et rigueur. www.lyonchine.com

CHRISTOPHE THÉVENON LES AMBITIONS LYONNAISES DE COFELY Ces dernières semaines ont vu Cofely Sud-Est « couper des rubans » dans plusieurs grands équipements de chauffage réalisés à SaintEtienne, Yssingeaux et Vaise. Ses compétences dans les énergies renouvelables sont retenues dans les projets du Pôle de la gendarmerie de Sathonay-Camp et la chaufferie de Vaulxen-Velin. La société issue de la fusion de Cofatech Services et Elyo avec la constitution du groupe GDF Suez montre des signes d’une dynamique d’action sur le terrain. Pour Christophe Thévenon, directeur général, l’alliance des savoir-faire constitue un atout dans une stratégie de développement : «Une fusion n’est jamais facile. Elle est réalisée et aujourd’hui nous élargissons nos structures». Ainsi, pour réguler l’approvisionnement en bois des chaufferies dont elle a la gestion, elle va construire des plateformes dont une dans la plaine de l’Ain. Une présence plus affirmée à Lyon Il se montrait prudent en septembre 2009, il se veut confiant en l’avenir en avril 2010 : «Nous étions des précurseurs dans le domaine des économies d’énergie et les orientations du Grenelle de l’environnement ont dégagé des priorités pour les collectivités et les acteurs du secteur privé». La force de son groupe réside dans la capacité à apporter des réponses techniques aux problématiques de sa clientèle en s’appuyant sur l’innovation. C’est à Ecully que les ingénieurs et les chercheurs du laboratoire Cylergie en charge de ces questions travaillent pour GDF Suez. Aujourd’hui, les ambitions se dévoilent toujours avec la prudence qu’il sied à un acteur d’un groupe employant 4200 personnes dans la région lyonnaise. «Il est indispensable d’être plus visible afin de mieux faire comprendre cette réalité» poursuit Christophe Thévenon. Aussi, Cofely va installer son nouveau siège régional à la Confluence. Mais plus significatif de cette volonté est ce propos : « Nous allons participer aux appels d’offres notamment celui du réseau de chaleur de la Ville de Lyon ». L’objectif est d’être le leader.

12

MAI 2010

hasard car si l’INSA est présente en force à Shanghai avec une série de six conférences au Pavillon RhôneAlpes, c’est qu’elle s’est ouverte à la Chine comme l’explique Jean-Marie Reynouard, Directeur en charge de la Recherche à l’école d’ingénieurs de LyonVilleurbanne : «Elle est notre premier partenaire depuis dix ans. En plus des relations avec les universités, nous avons un bureau à Shanghai». Mais le levier de cette synergie stratégique se trouve dans la filière d’études créée à Lyon avec «ASINSA» qui accueille 50% d’élèves ingénieurs chinois : «Nous assurons une formation biculturelle recherchée tant par les entreprises françaises que chinoises». Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/512

Photos © Fabrice Schiff et DR

L’INSA « MONTRE SA SCIENCE À SHANGHAI » Le 13 mai 2010 au Pavillon France, l’INSA de Lyon ouvrira les colloques de l’exposition universelle avec une conférence sur “les enjeux de l’homme numérique au cœur de la société numérique”. «Il s’agit de montrer notre capacité dans un sujet dominant» confie Fabrice Valois, professeur en charge du colloque : «Les nouveaux outils comme l’Iphone et leurs utilisations demandent de construire de nouveaux réseaux en terme de flux et l’INSA est un acteur possédant ce savoir-faire». Avec les relais tissés dans plusieurs universités chinoises, l’INSA a une vision des structures à mettre en œuvre pour répondre aux attentes spécifiques des utilisateurs du numérique en Chine. En effet, rien n’est le fait du


L’avance par la technologie

Gpe Volkswagen France S.A. - RC Soissons B 602 025 538

L’esprit ouvert

Audi A3 Cabriolet, à partir de 29 840 €* (*) Déduction faite du bonus écologique de 500 € (**). Prix TTC conseillé au tarif du 07/12/09 de l’Audi A3 Cabriolet 1.6 TDI 105 ch BVM 5 Attraction neuve, déduction faîte du bonus écologique de 500 €. Modèle présenté : Audi A3 Cabriolet 1.6 TDI 105 ch BVM 5 Attraction Pack Streamline au prix conseillé de 32 460 € TTC (option peinture métallisée incluse, déduction faite du bonus écologique de 500 €) (tarif au 07/12/09). Consommation en cycle urbain / routier / mixte (l/100 km) : 5,2 / 3,9 / 4,3. Émissions massiques cycles urbain / routier / mixte CO2 (g/km) : 137 / 103 / 114. Pack limité à 200 véhicules, disponibles à partir du 7 décembre 2009 chez les Distributeurs Audi participants en France métropolitaine. Offre non cumulable avec d’autres offres en cours, réservée aux clients particuliers, pour toute commande d’une Audi A3 Cabriolet neuve. Avantage client à partir de 880 € TTC valorisé par rapport au prix TTC conseillé, au tarif du 07/12/09 de l’ensemble de ces équipements pris séparément en options sur l’Audi A3 Cabriolet 1.6 TDI 105 ch BVM 5 S line. (Détails et conditions de l’offre disponibles auprès des Distributeurs Audi participants). (**) Dans les conditions du Décret n° 2009 – 1581. Sous réserve de publication et respect des textes officiels, bonus écologique de 500 € attribué par l’État pour l’achat, à compter du 1er janvier 2010, d’un véhicule particulier neuf rejetant jusqu’à 115 g de CO2/km. Gamme Audi A3 Cabriolet : consommations en cycle urbain / routier / mixte (l/100 km) : 5,2–9,9 / 3,9–5,9 / 4,3–7,4. Emissions massiques de CO2 (g/km) : 114–171.

Bouteille Excelsior Rue du Souvenir angle rue Marietton - 69009 LYON - Tél. : 04 72 85 47 47 1050 Rue Ampere ZI de Beligny - 69400 VILLEFRANCHE SUR SAONE - Tél. : 04 74 65 50 59


NEWS BRÈVES DE COMPTOIR Par Marc Polisson

TOQUES BLANCHES LYONNAISES ATOUT CŒUR !

DECOUVERTE GOURMANDE LA TABLE DE SUZANNE "Il faut être honnête avec le client" est le credo d'Arnaud Leclercq venant de reprendre avec succès l'ex Tante Alice remise au goût du jour par Raphael Beringer. Le nom de son restaurant est un hommage à la maman de sa femme Carine, aujourd'hui disparue. Comme Carine est lyonnaise, il se lance à fond dans cette nouvelle aventure. Il faut dire qu'il a quinze ans de métier dans des "Relais Châteaux" quittant Dubaï lors sa dernière expérience professionnelle à l'Hôtel Atlantis pour la brasserie de Michel Rostang dont il a fait l'ouverture pendant un an et demi. Notre chef a également travaillé pour Terre de Truffes de Bruno à Nice... Ce véritable professionnel recherche avant tout l'authenticité du produit comme l'atteste son magnifique pigeon cuit en croûte, foie gras et choux braisé dans son menu carte à 44€ qui donne le choix entre cinq entrées, six viandes ou poissons et quatre desserts. Son menu du midi à 22€ vous permettra d'apprécier son talent proposant lors de notre dernière visite un pâté en croûte de veau et à la châtaigne, suivi d'un filet de daurade à la plancha avec du fenouil et d'un pressé de poire et crumble, glace à la praline de Saint Genix. "L'authenticité revient sur les tables françaises" confie Arnaud Leclercq qui a réussi l'exploit de se hisser depuis son ouverture pourtant récente parmi les bonnes tables d'une ville pourtant riche en très bons restaurants... Christian Mure – Lyon Gourmand Angle rue Auguste Comte et rue des Remparts d'Ainay - Lyon 2ème - Tél. 04 78 37 49 83 - Fermé dimanche soir et lundi. Menus à 22€ (midi du mardi au samedi) et 44€. Service jusqu' à 22h.

HALLES DE LYON Le Chef étoilé Thierry Marx a fait escale à Lyon le 20 avril dans le cadre du Tour de France Gourmand organisé à l'initiative de Philippe Gauvreau (Pavillon La Rotonde). Les deux chefs se sont donnés rendez-vous aux Halles Paul Bocuse pour le marché, préalable indispensable à la confection d’un succulent repas servi à Charbonnières le soir même.

Lorsque que l'on a entre 16 et 18 ans, l'insouciance et la joie de vivre sont un quotidien pour beaucoup d'adolescents. Eux, ils s'appellent Charlotte, Elisa, Halima, Mohamed ou Sinan et sont atteints de cancer. Un quotidien rempli de doute, de lutte mais aussi d'espoir les obligent à vivre autrement, en particulier avec une alimentation protégée. Pour combattre ces contraintes de tous les instants et les adoucir, les Toques Blanches Lyonnaises ont décidé d'organiser des ateliers du goût chez une vingtaine d'entre eux. "Il s'agit de leur redonner et surtout de leur faire redécouvrir le plaisir de manger", insistent les chefs de cuisine. Chez Christophe Marguin, l'infatigable président de l'association qui regroupe une bonne centaine de cuisiniers, pâtissiers ou traiteurs, ces cinq adolescents ont revêtu le tablier de chef pour réaliser ravioles de saumon et tartes au chocolat. Si le maniement de l'économe ou la réalisation d'une pâte sablée est parfois encore délicat pour eux, la découverte de l'envers du décor d'un grand restaurant leur a permis de vivre des moments inoubliables, avant de passer à table à côté des clients. "Une fois encore, il faut savoir faire preuve d'humilité" a remarqué Christophe Marguin pour qui, il n'y a pas plus belle chose que le sourire d'un enfant. Si les cuisiniers savent travailler dans la convivialité et s'amuser, ils savent aussi nous montrer qu'ils ont du cœur. MG Les "Ateliers du goût" se tiennent dans le cadre du projet "Arts à l'hôpital" et visent mensuellement à concilier traitements contre le cancer avec gastronomie. Ils sont réalisés en partenariat entre les Toques Blanches Lyonnaises et l'IHOP (Institut d'hématologie et d'oncologie pédiatrique).

Il est désormais possible de déjeuner sur la bellissime terrasse du Baroc, grâce au partenariat concocté par Benjamin et Wilfried avec le chef de la Maison Lucy, Romain Gourmoud qui a conçu une carte estivale et variée à prix doux : plat du jour : 9€ - entrée-plat ou plat-dessert : 13€ - formule complète à 16€. Service jusqu'à 16h et brunch le dimanche à partir du mois de juin ! Réservation : 04 72 74 40 91 Ses restaurants de Lyon 8ème et de la Part Dieu ne désemplissent pas. Un succès qui s’exporte en région. Après Nîmes, La Rochelle, Marseille, Toulouse, Rouge Tendance s’installe ce mois-ci dans le nouveau casino d’Aix-les-Bains, situé au bord du lac. Le créateur du concept, Emmanuel Auton, prépare également l’ouverture de Saint-Etienne prévue pour juillet. ■ ■ ■ A consommer sans modération, la dernière livraison du guide Lyon Gourmand, concocté par Muriel et Christian Mure, avec Joseph Viola en couverture. ■ ■ ■ Question existentielle pour les people lyonnais : sur quelle plage aller poser son joli postérieur cet été à Ramatuelle depuis l’éviction de Karine Turcas de la direction de La Cabane bambou ? ■ ■ ■ Des Iraniens à l'abordage de la capitainerie du Confluent ? La suite sur www.lyonpeople.com/rumeurs ■ ■ ■

TELEX

14

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/514

Photos © JP Tedog et Fabrice Schiff

LE BON PLAN DEJEUNER AU BAROC


www.slica.peugeot.fr

Consommation mixte (en l/100 km) : de 5,3 à 6,7. Émissions de CO2 (en g/km) : de 139 à 155.

RCZ, L’AUDACE D’UN COUPÉ D’EXCEPTION. Venez la découvrir et l’essayer en point de vente.

NOUVELLE PEUGEOT

RCZ

ÉTATS-UNIS

26, bd Joliot-Curie Vénissieux 04 37 901 800

CHAMPAGNE

15, av. du Gal-de-Gaulle RN 6 04 37 901 810

HIPPODROME 40, av. de Böhlen Vaulx-en-Velin 04 37 901 820

RILLIEUX

Pôle automobile Perica 971, av. de l’Hippodrome 04 37 901 830

OULLINS

La Saulaie 45-57, av. Jean-Jaurès 04 37 901 840

ET LEURS RÉSEAUX D’AGENTS - www.slica.peugeot.fr - contact@slica-v.peugeot.fr


EN COUVERTURE

oa an M is ou n-L Jea LE VIKING TIENT TOUJOURS LA BARRE 2000-2010, une décennie d’innovation pour ce pionnier de la restauration festive qui, depuis son antre de la rue Mercière, a essaimé avec succès à Albigny (Les Planches) puis à Vernaison (Paul’O). « C’est un mec vrai, l’un des derniers ! » assure le critique gastronomique Christian Mure qui lui a donné son surnom de « viking ». Quatre ans après la baignoire, nous sommes allés le taquiner aux Planches qui fêtent leurs dix ans. Déclinés autour de dix thèmes. Par Marc Polisson 16

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/516


MAI 2010

17

Photos Š Fabrice Schiff


EN COUVERTURE Les Planches Comment se présente la saison 2010 ? Vu qu’en 2007, on a eu du très mauvais temps, en 2008 du très mauvais temps, en 2009 du très mauvais temps, je pense donc que 2010 risque d’être également très mauvais au niveau du temps. Je suis optimiste. (Rires). Pour les mardis, on met l’accent sur des buffets de meilleure qualité, on monte en gamme, mais je ne vais pas changer une formule qui marche. Côté déco, on a réalisé quelques travaux d’embellissements du site. Tous les soirs de la semaine sont désormais occupés… Le vendredi est réservé aux jeunes, les Twenty Party vont devenir les Vendredis des Planches. La cible est 18-25 ans. Avec une thématique à chaque fois différente. La programmation sera dévoilée le 7 mai pour la première des vendredis. Les jeudis, thème libre : des gens vont pouvoir investir les Planches, soit pour un anniversaire ou une fête. C’est sur ce créneau que Didier Dantzikian prépare une soirée sur le thème Harley. Comment Les Planches ontelles fait la différence ? Dominique Lafoy a été le premier à avoir dégainé avec les jeudis du Fish, mais ce n’était qu’un apéritif classique. Les Planches ont apporté quelque chose de différent en ciblant une clientèle. Avec ce système, on ne se fait pas que des amis. Aux yeux de certains, la sélection n’est pas logique parce que je ne cible pas une caste d’individus, mais des horizons sociaux différents. On peut aussi bien avoir de l’avocat, du garagiste, du médecin, du restaurateur ou du coiffeur… dans l’esprit du Queen, où l’on croisait de tout, du people, du non people, de l’homosexuel… et ça faisait vraiment de belles soirées.

La gastronomie Lyon mérite-t-elle toujours son statut de capitale de la gastronomie ? Ce n’était pas le cas il y a une quinzaine d’années, mais depuis 10 ans, il y a un vrai renouveau de la cuisine à Lyon. Il y a plein de jeunes qui, après avoir travaillé chez des grands chefs, se sont installés à Lyon. On peut peut-être remercier Monsieur Paul d’avoir ouvert le marché, fermé des années 80 à 95. Maintenant, il y a une multitude de restaurants où l’on peut très bien manger, même de petits bistrots comme Magali & Martin.

18

MAI 2010

Qui sera le Bocuse de demain ? Je pense sincèrement qu’il n’est pas encore né. Pourquoi ne faites-vous pas partie des Toques blanches lyonnaises ? Ça va être le pavé dans la mare… Je pense que chez les Toques Blanches, il y a des gens qui

"L'espérance de vie des usurpateurs est courte "

Georges propose de très bons vins, c’est l’un des meilleurs dégustateurs de beaujolais. Et les cuvées qu’il met chez Bocuse sont tout simplement magnifiques. Avez-vous toujours le pape du Beaujolais nouveau dans le collimateur ? Je pensais qu’assimiler ce vin à une fête de la bière munichoise, c’était un peu galvauder le produit. Mais avec les années, je me suis dit heureusement qu'il y a eu Georges Duboeuf car il a relancé le produit quand les gars du beaujolais étaient en train de mourir. Depuis 4 ou 5 ans, les vignerons du Beaujolais ou de Bourgogne retravaillent bien leurs vignes. Ils ont compris que pour vendre du vin, il fallait qu’il soit bon. Les gens n’avaient rien contre le beaujolais, c’est seulement qu’ils étaient contre le mauvais vin. On a tellement vu de merde dans le beaujolais qu’on en a dégouté le consommateur. Vous êtes fou de côte rôtie, celui de Marcel Guigal ou celui de Stéphane Ogier ? Ogier, parce que c’est un ami. Mais j’ai goûté une mouline d’une dizaine d’années et je me suis régalé. Je n’achète pas de vin chez Guigal, je préfère les petits producteurs, aller sur le terrain. En revanche, je viens de découvrir la Maison Chapoutier, que je connaissais de nom, et qui fait un admirable travail sur ses vignes. Je suis impatient de gouter leurs vins. Une affaire à suivre.

La fête ne le méritent pas. Le minimum c’est d’avoir le CAP de cuisine, d’avoir fait un apprentissage de cuisine et certains ne l’ont même pas. Ça me crispe un peu. Mais il faut tout de même signaler que Christophe Marguin est un grand bonhomme.

Une échappatoire ou un mode de vie ? Se noyer de temps en temps dans la fête est une façon de fuir les problèmes du quotidien, ça fait du bien. Mais je ne suis pas boîte de nuit. Pour moi, la fête c’est un bon repas entre amis, avec du bon vin.

Devrait-il faire le ménage dans sa maison ? Un peu. C’est un grand homme de la communication et il a une aura très forte sur Lyon et sa région. Il devrait mettre une priorité sur les vrais cuisiniers. Je sais que dans nos établissements, Benoit Toussaint est rentré dans les Toques Blanches, mais il a travaillé dans un 3 étoiles à Paris, il a fait des apprentissages avec de grands chefs, et il le mérite vraiment ; Joël, qui est le chef des Planches, est un grand professionnel et mériterait de faire partie aussi des Toques Blanches.

Cinq ans à Saint-Tropez sur la plage du Sun 77 puis Ibiza. Des fêtes mémorables ? A Saint-Tropez, les fêtes mémorables c’était 2 à 3 fois par semaine, des moments magiques. Jean-Pierre Jarrier qui courait en F1 à l’époque était le parrain de ma plage avec Stéphane Collaro. Ils venaient me chercher l’après-midi en hélicoptère, on allait se poser chez Barclay, draguer les filles au dessus des piscines… On faisait baisser les filets pour poser l’hélico sur les terrains de tennis. C’était la belle vie.

Le vin Le Beaujolais que vous préférez, est-ce celui de Marcel Lapierre ou de Georges Duboeuf ? Affectivement, celui de Marcel, je suis le parrain de sa fille. Mais, sans langue de bois, Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/518

A quand remonte la dernière grosse cuite du viking ? L’année dernière pour le closing de l’Amnésia à Ibiza, avec un peu trop de vodka. Mais ça va, on avait un chauffeur et tout ce qu’il fallait… Votre grande spécialité : les omelettes de fin

t

Quels sont les chefs qui émergent aujourd’hui ? Et les usurpateurs ? Les usurpateurs sont tous ceux qui se sont

improvisés chefs, qui ont fait deux stages de cuisine moléculaire et autres, qui sont des apprentis chimistes et surtout pas des cuisiniers. On les connaît tous, ce sont vraiment des bricoleurs. Mais je pense que leur espérance de vie est plutôt courte. Les vrais sont par exemple Philippe Gauvreau, Guy Lassausaie, Mathieu Viannay, Joseph Viola... C’est du solide, du pur et dur, de la vraie cuisine.


lamartina.com

...una Pasi贸n Argentina

Argentina te quiero! 10, rue Jean de Tournes - Lyon 2 - 04 78 37 07 82


EN COUVERTURE t

de soirée dans la maison de Fontaines. Au point de vous faire livrer une palette d’œufs ? (Rires) Comment as-tu su ça ? Quand les irréductibles ne veulent pas partir des Planches, je leur propose d’aller manger un petit morceau chez moi. C’est vrai que ce soir-là, j’ai préparé une omelette avec des girolles. Quatre jours plus tard, un ami qui était là m’a fait livrer une palette d’œufs, pour me remercier. C’est le cadeau le plus surprenant qu’on m’ait fait de toute ma vie.

L’amour Les cuisiniers sont connus pour être des chauds lapins… Manoa serait-il l’exception qui confirme la règle ? Je suis très fidèle, j’ai connu très peu de femmes dans ma vie. Car je n’aime pas qu’on me trompe. C’est ma nature. Je rêve des fois d’être célibataire, d’ailleurs j’ai été célibataire pendant plusieurs mois, quand ma femme m’a lâchement abandonné. Et c’est vrai que pendant cette période j’ai connu plus de femmes que dans toute ma vie. Mais je n’ai pas trouvé satisfaction dans cette boulimie. C’est beaucoup mieux de rester avec une seule personne, de la connaître vraiment et de pouvoir partager beaucoup de choses avec elle. On vous connaît trois grands amours : Mimi, votre complice du Mercière, Corinne, la maman de vos deux enfants puis Pascale qui est non seulement votre muse, mais aussi votre secrétaire particulière… C’est vrai qu’elle s’occupe de beaucoup de choses, et particulièrement de moi. C’est un amour maternant, mais aussi un tout. J’ai trouvé un équilibre total avec Pascale, dans plein de domaines ; et je crois que c’est pour ça que je ne suis pas du tout enclin à aller voir ailleurs. Je vois bien que tout le monde change, «déchange», «rechange» (rires). Pascale est extrêmement tolérante, parce que je ne suis pas facile tous les jours. Je suis très exigeant et parfois je ne suis pas très gentil avec elle, mais elle me connaît jusqu’au plus profond de moimême, c’est pour ça qu’elle accepte beaucoup de choses et surtout mon caractère soupe-aulait.

Les enfants

20

MAI 2010

Que souhaitez-vous leur transmettre ? Beaucoup de choses. J’ai une petite anecdote. J’emmène Paulo acheter une montre, donc on y va, il choisit la montre, 120€. C’était quand même cher, et en sortant il me dit : «Papa, merci je te fais un petit bisou». Je lui réponds : «Non, tu n’as pas de bisou à me faire, parce que depuis que tu es tout petit, tout ce que je dépense pour toi, je le marque, et un jour tu me rendras tout ce que j’ai dépensé pour toi.» Et là, il a marqué un petit temps d’arrêt, et je lui ai expliqué que c’était normal parce que je travaille, et quand il sera grand, il travaillera

alors que moi je ne travaillerai plus. Et là il pourra tout me rembourser. Depuis, il a pris la valeur de l’argent. Des fois je lui donne 20€ et il me répond : « Tu ne crois pas que c’est un peu trop ? », alors qu’avant ce n’était jamais assez. Ça a vraiment été un déclic. J’ai aussi travaillé sur le mensonge, pendant un an ; je lui répétais qu’il ne fallait pas mentir, parce que si tu mens t’es mort, personne ne te fera confiance. J’ai martelé ça pour que ça lui rentre dans la tête. Je ne sais pas si ça va marcher. Je sais qu’il va se forger. Ce que je voudrais c’est qu'il travaille, j’ai été élevé dans le monde du travail, qu’il soit manuel ou intellectuel. Les voyez-vous à la tête de vos établissements ? Je souhaiterais qu’ils choisissent un autre métier, parce que c’est un métier ingrat, contraignant, qui a des satisfactions mais souvent beaucoup de contraintes. C’est très dur. C’est un métier où l’on ne gagne pas forcément beaucoup d’argent. J’ai dit à Paulo récemment que s’il voulait gagner de l’argent, il fallait vendre de l’immobilier ou de la drogue. (Rires). Un métier doit se faire par passion.

L’amitié Dans le milieu des artistes, on connaît vos liens avec Eddy Mitchell, Nathalie Baye… que vous avez connus sur les tournages quand vous leur prépariez à manger. Ça s’est joué en 1981 sur une rencontre avec les producteurs du film «Une semaine de vacances». J’ai fait à manger pour toute l’équipe. Ensuite, j’ai travaillé avec Tavernier, qui affirmait que pour qu’une équipe de cinéma soit bonne, il fallait qu’elle mange bien. Ça s’est enchainé et j’ai continué dans cet univers avec Téchiné, Alain Delon, Galabru, Philippe Noiret… Faîtes-vous encore dans le catering ? J’ai abandonné il y a 7 ou 8 ans. J’ai fait rentrer des copains dans le milieu du cinéma et certains ont essayé de récupérer mon poste. J’ai été très déçu, notamment sur le film «Les voleurs» où j’ai fait tourner Régis Betoul. Il a été un peu ingrat sur ce coup-là. Des «amis» ont essayé de me courtcircuiter. Ils ont proposé quelque chose d’un peu moins cher, et la production a essayé de me tirer des petits sous. Malgré l’appui d’André Téchiné, j’ai décliné leur offre. Vous considérez Patrick Timsit comme votre frère… Comment cette amitié s’exprime-t-elle au quotidien ? On se manque quand on ne s’est pas vu depuis longtemps. On s’appelle, on s’envoie des messages. C’est une amitié très douce et fusionnelle. Peut-être nous considérons-nous comme les frères que l’on n’a jamais eus. Quand je l’ai rencontré, il n’était pas connu donc ça n’a pas été une attirance par rapport à sa célébrité. On partage nos moments intimes, on est parti en vacances ensemble. Je suis un peu comme son psy parce qu’il ne peut pas se confier à tout le monde, il me parle beaucoup. Et c’est un peu le mien aussi, même si mon maître à penser restera à tout jamais Philippe Léotard. Le déjeuner du vendredi aux Planches est devenu un rituel. Qui retrouve-t-on autour de la table ? Robert Biojo, dit le gros Robert, Jean-Baptiste Kaes qui est un fidèle, François Valero, et nos gendarmes préférés Gamel (photo ci-dessus, ndlr) et Foucher, Christophe de l’Auberge de la Tour, Patrick Deschamps, pour une partie du noyau dur. On se retrouve parfois à 20 ou 40 avec Marcel Lapierre, Christian Mure, Elie Cunat, Michel Lopez qui anime le bar extérieur. C’est toujours à la bonne franquette et c’est ce qu’on aime.

t

Marie-Victorine, portrait de sa maman et Louis-Paul, votre copie conforme, tiennent une place énorme dans votre vie… Oui forcément, comme tous les parents. De plus, moi je ne voulais pas d’enfant ; pour moi, l’enfant c’était le truc qui empêchait de tourner en rond, c’était une catastrophe, compliqué et dur. C’était très clair je ne voulais pas d’enfant.

Et puis je me suis rendu compte que c’était quand même magique, formidable. Ça apporte plein de choses, plein de bonheur. Les enfants, c’est vraiment super génial.

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/520


EN COUVERTURE t

Le business

Le Mercière, Le Sun 77, Les Lyonnais, Les Planches, Le Plato, Chez Paul’O… De quel établissement êtes-vous le plus fier ? S’il devait n’en rester qu’un, ce serait Le Mercière. Parce que c’est mon bébé, c’est là où j’ai donné le plus de sueur, dans une période où ce n’était pas facile, dans les années 78. J’ai passé des heures et des heures en cuisine. Je suis très fier de cette affaire. Donc c’est celle que je vendrai en dernier ! C’était ça la question ? (Rires)

personne de sa famille qui lui a ramené cette idée d’Amérique du nord. Pour moi, toute sa «réussite» est basée sur des cendres, car tout ce qu’il a fait, il l’a détruit après. Avec Jean-David Perthuis, ça a également mal tourné ! Et pour cause, c’est un garçon qui est trop avide d’argent ! Quand je me suis associé avec lui, il a mis 15 000€ et je lui ai fait un chèque de 375 000€ quelques années après pour qu’il s’en aille.

Comment sont nés les fameux mardis des L’argent Planches ? Vous êtes connu pour votre générosité. Quand je me suis séparé de Jean-David Perthuis, Flambeur ou économe, le viking ? j’ai voulu l’attaquer sur son propre terrain. La J’ai eu la période tropézienne, où j’ai flambé un seule chose qu’il ait faite dans ce restaurant c'est d'entasser des gens et mal les servir - une politique de la terre brulée, j’ai ramé pendant 2 ans pour redonner confiance aux gens - c’était les Apéroses du mardi. Il avait réussi à réunir la "Les services fiscaux se première année 150 personnes, la sont chargés de dépenser 2e année plus que 50 et enfin la 3e année entre 15 et 20 personnes. mes quelques économies !" Un bide complet. Comme je lui en voulais terriblement, j’ai voulu l’attaquer sur son propre créneau et j’ai voulu faire des mardis qui fonctionnent. Ça à été une revanche. C’est grâce à lui que j’ai fait les Mardis. Avec vos associés en effet, la vie n’a jamais été un long fleuve tranquille... J’ai eu une association à SaintTropez avec Christian Joss qui s’est extrêmement bien passée. Après, je suis très mal tombé, avec un triste individu qui s’appelle Michel Barthod. Ça a été très polluant pour moi, il m’a fait perdre 10 ans de ma vie. On était associés sur le Mercière et on avait acheté à coté ce qui est devenu le Salmon Shop. C’est quelqu’un de très étrange et de très bizarre. Une grosse personnalité avec laquelle vous avez eu du mal à cohabiter ! Ce n’est même pas une question de personnalité, car à l’époque il n’en n’avait pas. Il s’en trouvera une dans l’alcool quelques années plus tard pour tenter de vaincre sa timidité. Même une armée de psychologues n’en serait pas venue à bout. Ça a été une période très noire. C’est pourtant un garçon talentueux ! Je pense sincèrement qu’il n’a pas de talent, il a juste eu la chance de tomber sur un excellent décorateur. Quand le décorateur l’a lâché, on a vu que sa dernière création «Bonsoir Clara» était un pet sur une toile cirée. Les concepts qu’il aurait inventés, nous les avions évoqués ensemble. Pour le saumon, c’est une 22

MAI 2010

peu d’argent. Comme je n’ai jamais eu d’argent étant gosse - j’ai commencé à travailler très jeune à l’âge de 14 ans - je me suis rattrapé à Saint-Tropez où j’ai gagné un peu de sous. Ensuite, les services fiscaux m’ont bien remis à l’ordre et m’ont empêché, toute ma vie durant, de dépenser quoique ce soit. Ils se sont bien chargés de dépenser mes quelques économies. Tout ce que vous touchez se transforme en or. Vous avez dû quand même accumuler un gros pactole… (Rires) Personnellement, je ne sais pas où il est. Avec la restauration, on vit bien, j’ai une belle maison, je fais plaisir à mes amis et à ma famille. Mais à part ça, je n’ai pas de goût effréné pour les week-ends à Courchevel. Pascale y possédait un appartement qu’elle a vendu, parce que je ne supportais pas ce déballage de fric. C'est-à-dire que si on ne dépensait des centaines d’euros à midi sur les pistes, on n’était pas bien vus. Et si on n’avait pas l’accent russe, encore moins bien. Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/522

Etes-vous assujetti à l’ISF ? Non, mais ça va peut-être venir. Quand j’aurais fini de payer tous mes crédits en 2012, il y a des chances que je n’y échappe pas. Je n’ai pas d’économies mais je suis quand même propriétaire des murs au Mercière, aux Planches et chez Paul’O. Ça va représenter une valeur quand tout sera payé.

La politique Est-ce toujours la guerre avec le maire d’Albigny ? C’est très compliqué d’être sur une commune et de ne pas s’entendre avec la mairie. Renseignements pris, c’est une personne qui est désagréable avec tout le monde, pas seulement avec Manoa. Un individu extrêmement complexe et compliqué, qui veut régner en maître absolu sur sa commune et ses électeurs, mais qui n’a rien d’humain, c’est un pur carriériste. On a déniché votre signature pour le comité de soutien de Jean-Jack Queyranne… Le viking aurait-il viré au rouge ? Non, mais je trouve qu’il est bien Jean-Jack Queyranne ! Bon, il est de gauche mais personne n’est parfait. Il est assez ouvert et je pense qu’il a ça en commun avec Gérard Collomb. On a l’impression que ce sont des gens accessibles, près du peuple, pas comme Raymond Barre qui était très distant, on le voyait de loin. J’ai signé pour lui car pour moi il a la stature, le charisme nécessaire pour mener à bien la Région. Quel regard portez-vous sur la politique de Gérard Collomb ? Je trouve que la ville a bien changé, qu’elle est un peu plus libre et ouverte pour les jeunes. On voit toutes ces terrasses qui se sont ouvertes. Ça donne un petit air de fête à Lyon. De plus, il a développé considérablement la Fête des Lumières et les berges du Rhône. Je trouve que cette ville bouge dans le bon sens. Le seul truc qui est dommage c’est qu’on ait perdu les grands salons à Lyon. La TVA à 5,5% pour la restauration. Merci Sarko ? C’était vital pour des tas de commerces, d’entreprises, de restaurants comme nous, parce qu’on allait tous mourir. J’aurais bien aimé qu’on publie les comptes de certains restaurants, pour que les gens voient que c’était très compliqué. La baisse de la TVA, malgré son impopularité, nous a donné une grosse bouffée d’oxygène. Et oui, peut-être qu’il faudrait remercier Monsieur Sarkozy. O Retrouvez cette interview dans son intégralité sur www.lyonpeople.com / Rubrique Les Gens


Parking Saint Antoine Woman : Sartore, Janet et Janet, Mexicana, Alberto Fermani, O l’Autre Chose, Fratelli Rossetti, Lena Milos, The Jacksons, Maloles, Chie Mihara, Yin, Eligio Garbo, Gaia d’Este, Castaner... / Man : J.B Rautureau, Moma, Patrick Cox ... / Kid : Nimal, Maloles ... Accessories : Abaco, Campomaggi, Catherine Parra, Swildens, Charlie Joe, Ambre Babzoé, ceintures Martinica, foulards Philippe Roucou ...


PEOPLE AT HOME

Les héritiers de Jean Couty MAÎTRE DE L’ILE BARBE

Soixante ans de création et la reconnaissance de son vivant ont fait de Jean Couty un artiste majeur du XXe siècle. Le Musée de Fourvière a choisi de mettre en lumière «l’âme du peintre» grâce à une soixantaine d’œuvres peu montrées ou totalement inédites. A l’occasion de cette exposition exceptionnelle, Lyon People a été reçu en exclusivité dans la maison familiale de Saint-Rambert. Madame Couty et son fils Charles-Olivier évoquent leurs souvenirs en toute générosité. Par Agnès Guillaume 24

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/524


MAI 2010

25

Photos © Jean-Luc Mège


PEOPLE AT HOME

P

journalistes et bonheur de parler de son mari. Vingt-cinq années de vie commune, d’estime, de voyages aux quatre coins du monde, de création ininterrompue… Un quart de siècle qui a vu défiler ici des peintres, des critiques d’art, des personnalités politiques, des amis… Des années heureuses bercées par les pleurs, les cris puis les facéties de leur fils unique et chéri, Charly. Entre la mère et le fils, la complicité ne fait aucun doute. Celle-là même qui permet de se taquiner quand la mémoire fait défaut. Si parfois les noms restent tapis dans l’ombre, l’émotion n’est jamais loin. «Mon père a dû peindre environ 2000 toiles et dessins en soixante ans de carrière». Certaines acquisitions viennent compléter la collection déjà très importante, d’autres enfin, vibrent comme de véritables coups de cœur. Charles-Olivier est toujours heureux de montrer au grand public le travail de son père. Reste qu’il choisit avec rigueur les lieux et les modalités «J’aime que les toiles partent et surtout qu’elles reviennent». Jean Couty a eu la chance de profiter d’une reconnaissance de son vivant : «Ses toiles ont été achetées par des musées nationaux. À trente ans, il a reçu le grand Prix Paris Lyon ; en 1950, le Prix de la Critique de Paris le propulse sur le devant de la scène internationale. On ne peut résumer l’œuvre de mon père à ses églises romanes et personnages religieux. Il y a aussi les

chantiers, la couleur, les paysages, les portraits… Depuis sa disparition, j’ai mis de l’ordre dans les documents écrits. Vous verrez à l’atelier. Peu de gens savent, par exemple, qu’il a dessiné le premier billet de la loterie nationale en 1959 et la carte postale des Nations Unies en 1964, après Picasso, Miro et Chagall».

Zita, le labrador noir, ne perd pas une miette de la conversation. Elle ouvre un œil quand la discussion s’anime et que des rires retentissent. «Charles-Olivier est arrivé un jour avec cette boule de poil trouvée dans la campagne environnante, raconte Simone. Je n’ai pas eu le cœur de la confier à la SPA. Déjà sept ans qu’on passe nos journées ensemble, jamais très loin l’une de l’autre». La fidélité est religion chez les Couty. Jean le sera, à ses racines, refusant de s’installer à Paris, également à ses convictions, à sa passion pour la peinture (il parle de feu sacré) et l’architecture (élève de Tony Garnier et diplôme DPLG en 1933). Fidèle aussi à ses amis dont Katia Granoff pour ne citer qu’elle. Après guerre, la célèbre galeriste parisienne deviendra son unique agent. « Je me souviens du jour où il a pris le train pour aller la voir, nous explique Simone. Il avait passé une nuit agitée. Au matin, il m’a confié avoir eu une révélation, un message. À son retour, il a pris ses fusains. Katia l’avait écouté et conforté dans ses

t

ar un jeudi glacial de février, Marco nous donne rendez-vous en début d’après-midi devant la boulangerie de Philippe-Marc Jocteur. Aujourd’hui, «People at home» remonte la Saône et le temps. Simone et Charles-Olivier Couty nous attendent dans la maison familiale. «C’est le frère du grand-père de mon époux, Jean-Baptiste qui a construit la rue principale de Saint-Rambert. Les travaux finis, il l’a tout naturellement appelée Couty». Deux siècles plus tard, quand Gérard Collomb a voulu baptiser une rue en hommage au peintre, il s’est cassé le nez face à l’histoire. La demeure est dissimulée, légèrement à l’écart de la route, protégée de l’agitation urbaine. «Elle est là depuis deux siècles, précise Charles-Olivier. Mes aïeux, maçons de leur état, l’ont construite en pisé de mâchefer. Elle n’est pas prête à rendre les armes, ni l’âme». Plus tard, on saisira le sens de ses paroles. Un jour sans doute, la maison abritera le musée Jean Couty. Pour l’heure, nous sommes un trio de privilégiés. L’accueil est chaleureux. On prend place au salon devant une tarte aux pralines, un café et une coupe de champagne pour les plus téméraires. Le regard est attiré sur les toiles, scrute une photo, s’arrête un instant sur la tapisserie, les napperons brodés puis revient sur Madame Couty. Elle balance entre méfiance face à des

2

1

4 3 1 - Jean Couty dans son atelier à la fin des années 80 2 - Monseigneur Barbarin et Gérard Collomb au vernissage de l’exposition 3 - Charles Couty, son épouse Myriam et leurs filles Candice et Clémence 4 - Une complicité et une tendresse mère-fils qui n’excluent pas la taquinerie

26

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/526


23, avenue du Général de Gaulle 69410 CHAMPAGNE-AU-MONT-D’OR T. 04 78 47 49 80 codischampagne@orange.fr

OUVERTURE EXCEPTIONELLE

JEUDI DE L’ASCENSION

VERRE LAQUÉ GARANTIE 25 ANS

CONSEIL À DOMICILE DÉCORATRICE PROFESSIONNEL

offre valable jusqu’au

30 MAI 2010 INFINITY

à partir de

709€

INFINITY MODULE FAÇADE BOIS ET PORTE DROITE

Exemple de prix pour module façade bois et porte coin carré 180 30 45 Vaste choix de coloris de verre laqué de qualité supérieure anti UV, garantie 25 ans. Structure médium haute densité et panneaux de particules, placage chêne de grande qualité sélectionné à la main pour garantir l’uniformité du meuble. • dimensions de la composition

300

188

45

Un concept remarquable et composable à l’infini. Plus de 120 modules, 25 coloris de verre laqué et de bois qui font sûrement d’Infinity le concept de meubles le plus modulable au monde. Pour atteindre ce degrè de qualité et d’exigence, La Maison Contemporaine vous assure un suivi et un contrôle permanent. Avec notre concept d’aménagement en 3D nous réalisons votre composition en quelques clics.


PEOPLE AT HOME t

choix ». Cette grande dame, conquise par le travail du jeune homme, lui ouvrira son carnet d’adresses : Picasso, Monet, Chagall, Dufy… tous les grands du XXème siècle. Deuxième coupe pour mes acolytes. Pour ma part, je garde l’œil et l’oreille sur le qui-vive, d’autant qu’on apprend comment Simone (de son nom de jeune fille Drevon), infirmière à l’hôpital de Bourgoin, a rencontré Jean lors d’une exposition à la Galerie Verrière… «Il a engagé la conversation. Il faut dire qu’il était très bavard. Un peu plus tard, il m’a proposé une promenade le week-end suivant dans le Beaujolais». La suite leur appartient. Reprenons juste ses termes pour évoquer une rencontre certes humaine, mais surtout spirituelle avec Paul Claudel. «Jean l’avait croisé lors d’un vernissage. Je me souviens de sa déconvenue lors de cette rencontre. D’un côté, une vive émotion. De l’autre, une froideur immense, un salut courtois et rien de plus. L’occasion manquée ne se reproduira pas». Jean Couty fera tout de même sienne la parole de Claudel, «un artiste a Dieu dans la tête et le diable au corps». «Mon père était accessible, humaniste et curieux de nature, renchérit Charles-Olivier. Il aimait le contact, l’échange ». Dans un enregistrement de l’INA, Jean Couty précise : «Je suis à l’écoute du monde et du travail des autres auquel j’ajoute le mien, couleurs, formes et volumes». Tout est dit. À notre demande, Charles-Olivier égrène des souvenirs plus intimes. «Mon père m’a eu à

soixante ans. Il y a évidemment toute une part de sa vie que je n’ai pas connue ou seulement par ouï-dire. La différence d’âge s’est atténuée avec le temps. Je garde une pensée émue du vernissage à l’Auditorium, un an avant sa mort (14 mai 1991. Il repose au cimetière de Saint-Rambert, ndlr). Plus de mille personnes étaient présentes. Les gens et pas des moindres l’appelaient ˝Maître˝».

Clou de la visite. On grimpe au dernier étage de la maison par un vaste escalier où là encore les murs s’imprègnent des toiles de Jean Couty. «Nous n’avons rien touché. L’atelier (30 m2 environ) est tel qu’il était du temps de mon père». À gauche de la porte, le bureau et deux fauteuils où l’artiste recevait ses hôtes : le père Cognard, René Deroudille, le père Jules Monchanin, Suzanne Michet, Jean-Jacques Lerrant, JeanAlbert Carlotti, Napoléon Bullukian, Jean Trichet… À droite, les châssis bien alignés et les chevalets où trônent les dernières productions jamais achevées. On découvre les palettes où des amas de peintures en couches successives attestent d’une création féconde. On en soulève une, elle fait effectivement son poids, pas loin de quatre kilos. Une voix intérieure résonne «Je commence toujours par le dessin, les lignes, le rapport entre noir et blanc. On est dans la construction. La peinture vient ensuite. La couleur est très différente, mystérieuse, rien n’est prémédité, évidemment je connais les rapports,

mais les choses s’effectuent naturellement…». Le regard s’échappe par les fenêtres puis effectue un tour à 180 degrés. Sculptures, missel, affiches, et d’autres objets dont Charles-Olivier ignore l’origine et le pourquoi du comment ils se sont retrouvés là. On s’imprègne du lieu. Ici, tout s’éclaire. La part de solitude prend sens. «Lorsqu’il était dans son atelier, il ne fallait pas le déranger. Il aimait et voulait penser seul. Vers dix ans, j’ai posé pour lui. Il a fallu encore quelques années pour que je m’intéresse de près à son œuvre. Je l’accompagnais à droite et gauche ». On le presse de questions. «Je n’ai pas de talents pour l’architecture ou les pinceaux. L’une de mes filles (Candice et Clémence) a des prédispositions». Charles-Olivier fait partie lui de la race des entrepreneurs. Hit & Sport, sa radio créée avec Laurent Chabbat, ponctue d’ondes positives son emploi du temps. En fin de journée, on prend congé. Sur le chemin du retour, le soleil décline et ses rayons caressent les berges. La lumière si particulière annonce l’arrivée de la nuit. Je me dis que Jean Couty aurait adoré cet instant et j’imagine la conversation que nous aurions pu partager. O Couty - Un pinceau, un cœur Musée d’art religieux de Fourvière Exposition et film à découvrir jusqu’au 18 septembre 2010 8, place de Fourvière – Lyon 5

7

8

6 6 - L’atelier n’a pas bougé depuis la disparition de Couty en 1991 7 - L’étrange sensation que le peintre vient tout juste de reposer ses pinceaux 8 - Des bottins téléphoniques ? Non, sa revue de presse !

28

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/528


*Jusqu'au 30 juin 2010. Fauteuil monobloc en polyéthylène.

Avant-première* dès le 15 mai

Fauteuil Némo pour Indoor et Outdoor existe en noir

990 euros

Designer:

Fabio Novembre

Exclusivement chez la nouvelle dimension du mobilier contemporain

B&B ITALIA - KARTELL - LEOLUX - VITRA - FRITZ HANSEN - KNOLL www.creation-contemporaine.com

17 COURS DE LA LIBERTÉ - QUARTIER PRÉFECTURE - LYON 3ÈME TÈL: 04.78.62.78.34 - CONTACT@CREATION-CONTEMPORAINE.COM


PEOPLE AT HOME

30

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/530


LE CAVEAU DU PATRIARCHE

Photos © Jean-Luc Mège et DR

Robert Batailly

Ils l’ont enfin « épinglé ». C’est son ami Michel Mercier qui a eu le plaisir de décorer Robert Batailly en qualité de Commandeur de la Légion d’Honneur. Figure du radicalisme et de la franc-maçonnerie lyonnaise, élu municipal pendant trente-six ans, ancien maire du 8ème et député européen, à son CV sans équivalent s’ajoute depuis bientôt deux ans, une expérience plus difficile. Qu’il combat avec une once d’ironie et de second degré. Par Christophe Magnette MAI 2010

31


PEOPLE AT HOME

«J

murs. Au rez-de-chaussée, le cercle des intimes, des fidèles : Pradel, Raymond Barre, Joannès Ambre, Herriot, Francisque Collomb et Napoléon Bullukian ; en entrant, sur la gauche, le casque du père de Robert [blessé en 1916] trône sur une borne de la Voie sacrée. Au dessus, Clémenceau veille. Mieux, un dessin du «Tigre» réalisé à seulement dix exemplaires en 1926 fait la fierté de l’ex-député européen. « Ils ont tous des droits sur nous » est-il inscrit. Robert Batailly s’est lui évertué à faire son devoir : être au service des autres. D’ailleurs, le voilà d’attaque, prêt à «remonter». Le pas est lourd et incertain mais pour contempler l’histoire, il faut savoir prendre de la hauteur.

72 ans de parcours commun, qui dit mieux ? A l’étage, les portraits des Maréchaux [Delattre, Joffre, Foch, Lyautey…] cohabitent avec Jean XXIII, Hugo, De Gaulle, Martin Luther King, Pasteur, Berlioz, Jules Verne, Jean Gabin… et Jésus-Christ. Sur un pan de mur, Robert et son épouse Irène du temps où ce philatéliste passionné veillait aux destinées du parc de Miribel-Jonage. Que mériterait Irène ? Une fresque certainement. Leur destin est lié.

Les années en attestent. «Nous nous sommes rencontrés à la petite école de Bourg-de-Thizy en 1938, s’amuse Robert Batailly. Nous avions quatre ans». Ils se découvrent au sein du groupe théâtral de l’Amicale Laïque puis via le sport : lui au cheval d’arçon, elle, en gymnastique harmonique. Certificat d’études en poche, «Bob» entre aux établissements Martin Usine de la Vallée spécialisés dans les teintures et impression sur étoffes. Il apprend la comptabilité et se perfectionne au cours Pigier de Roanne. Il suit également les cours de l’école préparatoire d’Administration de Paris. Chaque samedi, il «descend» entre Rhône et Saône suivre les stages de préparation militaire à la caserne de la Vitriollerie. Ils se marient en 1954 et s’installent chemin Feuillat en avril 1959. 72 ans de parcours commun qui dit mieux ! «J’habite chez le chien de ma femme [Tosca, magnifique beauceron un tantinet agité qui adore manger du canapé…]» aime t-il à plaisanter. L’humour comme viatique au temps qui passe ? Les nouvelles générations doivent en manquer… Homme de bons mots, Robert Batailly est aussi le garant d’un atavisme familial bien ancré : radical nous sommes, radical tu seras. « Mon oncle, maire à Cublize, et mon papa l’étaient. J’ai été encarté dès 1952. Je me revois encore apporter les cartes de radicaux au papa de Jean Auroux [sourire].»

t

’arriiiive !» La voix caverneuse descend du premier étage de la maison. Nul doute possible sur l’appartenance de cet organe. On reconnaît sans peine le timbre de Robert Batailly. On attendra quelques minutes pour entrer dans le saint des saints, la fameuse bâtisse de la rue Feuillat (Lyon 3ème) et son célèbre caveau… Car le quotidien du maître des lieux n’est plus le même depuis un triste jour de Pentecôte 2008. Bientôt deux ans. Amputé de la jambe droite, l’ancien maire du 8ème se déplace difficilement. Et souffre. Les visites quotidiennes des infirmières rythment désormais sa vie. Son apparence a même changé. En témoigne sa barbiche. Simple coquetterie ? «Non, une pucelle [sic] qui en me rasant n’a pas fait montre d’une grande dextérité [rires]. On a trouvé que ça m’allait bien !» On comprend alors cette incongruité architecturale sur le flanc gauche de sa maison : un ascenseur, moins pour s’envoyer en l’air que pour permettre à ce natif de Bourg-de-Thizy, village natal de… Michel Mercier, de pouvoir se mouvoir dans sa demeure. Voilà la porte qui s’ouvre. Notre homme est fatigué : un étage descendu sur une canne. On s’assoit sur les marches : lui se repose, le visiteur contemple. Des portraits à foison, tous du même auteur, Bellionnet, tapissent les

4

1

3

1 - Un salon très littéraire au dessus du caveau bachique 2 - Une saisissante galerie de portraits où cohabitent Jean XXIII et Herriot, Clemenceau et Jésus-Christ 3 - Robert et Irène le jour de leur mariage 4 - Sa convivialité a fait merveille à la mairie du 8ème de 1983 à 1989

2 32

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/532


PEOPLE AT HOME t

Nonobstant les épreuves, les souvenirs demeurent vivaces. Installé dans son salon, dans cette maison «qu’il a agrandie, élargie, surélevée», au milieu de sa bibliothèque au sein de laquelle se côtoient œuvres classiques et ouvrages historiques, ce bon vivant n’occulte rien. En évidence, une photo du président sénégalais, Abdoulaye Wade qui lui a décerné en 2005 la nationalité sénégalaise, à lui le consul Emérite : «Je suis sénégalois !» L’argent ? «J’en ai gagné beaucoup, j’aurais pu être milliardaire. Mais pour cela, il fallait monter à Paris». En 1960, il devient commis-voyageur en Eau-de-Cologne. L’agence de représentation et de distribution prospère régulièrement. La politique ? De 1965 à 1977, le voilà dans les équipes de Louis Pradel siégeant dans la commission municipale des sports, du commerce et de la sécurité.

On a même vu un Premier ministre en exercice dans son caveau… Avec Francisque Collomb, il est élu adjoint au maire à la mairie Centrale délégué au 8ème arrondissement, avant d’en devenir maire en 1983. Estimant sa charge

d’élu trop prégnante il cède à Irène, les rênes [sic] de la direction de l’Agence Générale de Représentation et de Distribution. Avisée en affaires, elle développe l’Agence en diversifiant ses activités, ajoutant notamment grâce à l’aide des deux fils du couple, Christian-Roger et Thierry-Jean, un département alimentaire et la représentation de produits manufacturés. Robert lui, poursuit sa mission de service public. Au Conseil général, son ami Michel Mercier lui confie deux présidences d’importance : la commission départementale du Logement Social et le parc de Miribel-Jonage. Par manque de place, nous passerons sur les anecdotes en tous genres, sur ses p’tites histoires qu’on s’échange en conciliabule, pas piquées des hannetons d’aucuns diraient. C’est peu dire qu’il a dû s’en passer des choses dans le fameux caveau, à l’abri, dans le sous-sol de la maison de la rue Feuillat ! Piqure de rappel pour les non-initiés. Robert Batailly a fait son «outing» depuis belles lurettes, lui qui a découvert la franc-maçonnerie au cours d’un séjour à Alger. Rue Garibaldi, au sein du Grand Orient, sa gouaille et son entregent font merveille. Idem dans son caveau. Pour preuve, en 1977, Joannès Ambre et Charles Hernu y créent une fraternelle qui réunit tout le gratin du microcosme lyonnais : journalistes, politiques de tous poils, le charismatique « Napo

5

8

7 6 34

» Bullukian et même parfois un Premier ministre en exercice : «Raymond Barre est reparti un jour à trois heures du matin, ça n’a pas dû lui arriver très souvent. Quant à Bernard Frangin, il en a pris des cuites ici !», se marre encore le bon Batailly. Le ton change, en revanche, lorsqu’il s’agit de revenir sur l’élection de Gérard Collomb en 2001 à la communauté urbaine. Un coup des «frangins» ? «Non, c’est un homme d’ouverture, il ne faut pas dénaturer ses mérites, ni occulter son savoir-faire.» Une vraie réponse de maçon qui ne doit pas occulter l’amitié indéfectible qu’il porte à l’actuel premier magistrat de la capitale des Gaules : «Il a toujours été présent et a régulièrement pris le soin de s’inquiéter de ma santé. Croyez-moi, il n’était pas obligé de le faire.» L’hommage n’est pas feint d’autant «qu’on en a marre, les uns et les autres, des gouvernances parisiennes». Ses amitiés à droite non plus. «J’ai connu Charles Millon un soir de libation avec Florent Dessus à la Fondation Brillat-Savarin.» Quid de la jeune génération emmenée par Michel Havard ? «Il faudrait qu’il s’affirme davantage !» Aujourd’hui, le monticule de cadavres de bouteilles s'amoncelant en haut de la montée d’escalier du caveau se veut sans équivoque : l’activité perdure. «Oui, mais ce sont mes petits-enfants qui ont pris la suite [rires]» Visiblement, on ne boit pas que les idées… O

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/534

5 - « J’habite chez le chien de ma femme ! » aime-t-il à plaisanter 6 - C’est peu dire qu’il a dû s’en passer des choses dans le fameux caveau, à l’abri des regards, dans le sous-sol de la rue Feuillat ! 7 - Abdoulaye Wade, président du Sénégal dont Robert Batailly est le consul émérite 8 - Robert Batailly a été intronisé dans la célèbre confrérie en 1982


Photos © Fabrice Schiff

Photos © Fabrice Schiff

PEOPLE NEWS

Michel et Joëlle Mercier, Michel Terrot, Nora Berra, Irène et Robert Batailly, Gérard Collomb et Jean-Jack Queyranne

Robert Batailly

COMMANDEUR DE LA LÉGION D’HONNEUR Du (beau) monde au balcon et une fort jolie brochette de personnalités dans les salons de la préfecture pour cravater l’ancien maire du 8ème, une figure de la politique lyonnaise. A ses côtés, son épouse Irène, ses fils Christian et Thierry, accompagnés de leurs enfants. Par Marc Polisson

E

t dans le rôle du parrain, Michel Mercier chargé d’épingler son ami Robert, natif comme lui de Bourg de Thizy. Le discours du ministre de l’Espace rural, président du Conseil général fut très amical. Présent au premier rang, Gérard Collomb, sénateur-maire assemblait mentalement les bons mots qu’il aurait décochés à la place du ministre. Dans sa bouche, le récit de l’incroyable parcours de Robert Batailly aurait sans nul doute pris d’autres courbes, plus amusantes et plus parfumées. A la décharge de Michel Mercier, il faut préciser que l’exercice de défrichage n’avait rien d’aisé. Rien que la simple évocation des faits d’armes, fonctions, et titres du récipiendaire a pris une bonne heure. Tant la vie de ce radical et atypique a été riche, aussi bien en tant que VRP en parfums, qu’élu municipal, que maire du 8ème, que conseiller

36

MAI 2010

général, que président du Parc de MiribelJonage, que consul honoraire du Sénégal, que député au parlement européen… Sans oublier son implication dans une kyrielle d’associations fraternelles, diverses et variées. A se demander ce que nous faisons de nos journées ! Quand Robert Batailly se leva pour adresser ses remerciements, il n’était pas ému mais la taille au dessus, (surtout lorsqu’il dédia sa cravate à son père et à son beau-père, tous deux combattants de Verdun en 1916). Emu, comme un détenu qui retrouve la lumière après de longs mois de captivité. La « détention » de Robert a pris la forme sournoise de la maladie. De celles qui vous coupent de toute vie sociale. «Depuis mai 2008, j’ai passé de longs mois dans les cliniques, d’abord pour une opération à cœur ouvert, puis à cause des complications, je me suis retrouvé amputé Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/536

d’une jambe.» raconte Robert qui, grâce à une prothèse, fait peu à peu le réapprentissage de la marche. Pendant ces longs mois de souffrance et d’immobilité forcée, Robert a eu tout le temps de compter ses amis. Ceux qui ont pris le temps de venir l’embrasser sur son lit d’hôpital. « Merci à ceux qui m’ont donné de leur temps et soutenu pendant ces moments difficiles. Ceux qui m’ont visité comme Gérard Collomb, pendant deux heures un samedi, et avec lequel nous avons refait la république. Le père Payen, avec lequel nous n’avons pas refait le paradis (rires dans l’assistance), mais nous sommes remémorés le souvenir du cardinal Decourtray.» Et de conclure, au bord des larmes, en gratifiant son épouse Irène, qu’il a connue sur les bancs de l’école maternelle (soit 72 ans de parcours commun) d’une belle déclaration d’amour : «Sans toi, rien n’aurait été possible !» O


Le général Xavier de Marnhac, gouverneur militaire de Lyon et Alain Mérieux, président de BioMérieux

Michel Robatel et Bernard Fontanel, président du Medef-Rhône

Le doyen Mornex, le docteur Isabelle Laroyenne et le docteur Bruno Gignoux

Maître François La Phuong et Maître Jean-Marie Chanon, ancien bâtonnier de Lyon

Armand Bahadourian et Jean-Paul Mauduy, président de la CRCI

Robert Vial et Michel Chomarat

Le professeur Jean-Ulysse et Djebabla Lamri, président de l’Association des frères d’armes harkis

Le père Payen, vicaire épiscopal et Maurice Niveau, ancien recteur

Christian Coulon, maire du 8ème et Simone André

Robert Batailly et Alain Mérieux

Jean Etevenaux, président de la Selyre et l’historien Gérard Chauvy

Michel Mercier cravate son ami Robert

t

Au premier rang, Maître René Delorme et madame Cellerier (Ceux de Verdun) « Irène, sans toi, rien n’aurait été possible ! » MAI 2010

37


PEOPLE NEWS Robert Batailly, Commandeur de la Légion d’Honneur

Gabriel Paillasson et Robert Batailly, co-fondateurs de la Cayenne de Lyon (Compagnons du Tour de France)

Yvon Deschamps, président de Grand Lyon Habitat, Evelyne Haguenauer, adjointe au maire de Lyon et Robert Batailly

Le père Renaud de Kermadec, directeur de cabinet du cardinal Barbarin et Guillaume Snaollerts, directeur du protocole au Conseil général

Louis Besson, ancien ministre du Logement et André Laroche, grand dignitaire de la Légion d’Honneur

Joëlle Mercier, Irène Batailly, Michel Mercier, ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire, Robert Batailly et Nora Bera, secrétaire d’Etat chargée des aînés

Michel Touyé et Maître Paul Pérez, directeur de l’école de chant

Jean Colin, président de l’Académie rhodanienne des Lettres et Sylvie Marion, épouse du professeur Marion, présidentfondateur de la Fondation Bulukian

Jacqueline Laville-Benaily (Centre Léon Bérard), Irène Batailly et Joy Corsin

38

MAI 2010

Robert Mazza et son épouse Germaine

Michel Thiers, vice-président honoraire et Jean-Luc Da Passano, vice-président du Conseil général

Irène et Robert Batailly, et leurs fils Christian et Thierry

Eliane Jullian, Marcel Bonniaud et son épouse Renée

Jean Benzoni et Pascal Merlin (Fédération radicale du Rhône)

Philippe Goetzmann, président du Club de l’Ours et Danny Morsilli (La Sphère des Possibles)

Aldo, Mario et Marco

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/538

Roger Aubin, président honoraire du Tribunal de Grande Instance, son épouse Renée et l’écrivain Jean-Jacques Gabut

Denis Broliquier, maire du 2ème et Christian Batailly

Le commissaire divisionnaire Jean-Claude Vullierme et le commissaire Jean-Paul Hendrickx, président des Passagers de l’Histoire


François Royer, adjoint au maire du 2ème et le colonel Jean Dumas

Amédée Thevenet, directeur honoraire de la DDASS et Robert Batailly

Robert Batailly et Michel Mercier, ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement

Sabri Bachtobji, consul général de Tunisie et Samb Cheikh, chancelier du consulat du Sénégal, représentant le Président Wade

Nicole Bargoin et Christian Barthélémy

Le docteur Jean-Pierre Rebattu et Lucien Thibaut, président des Engagés volontaires

Jean Plasse, ancien adjoint au maire de Lyon

Gérard Angel et Robert Batailly

Louis Malegue, président d’Organic, RB, Michel Mercier et Roger Prajoux, ancien maire de Bourg de Thizy

Robert et Irène Batailly, entourés de leurs enfants et petits-enfants Irène félicitant son Robert

Robert Gondian, vice-président de la Société d’Entraide de la Légion d’Honneur

Jacques Biard, président délégué de "Ceux de Verdun"

Dans l’assistance, Jacques Rey, président de la Fédération Française de Gymnastique, Jacques Devillaine, président du Comité Régional de Gymnastique et Philippe Cochet, député-maire de Caluire MAI 2010

39


Photo © Alan Schoenauer

CINÉ VIP

Pierre-Yves Gas NE FAIT PAS QUE DU CINÉMA ! Pierre-Yves Gas ne prend pas seulement la pose sur les marches du Festival de Cannes aux côtés du show-business et de ravissantes jeunes femmes. Au-delà des apparences, car on les sait trompeuses, Pierre-Yves a une vie familiale stable avec sa femme Caroline son fils Louis. Cinéphile de passion et de raison, il ne cesse de développer ses affaires professionnelles. Retour sur un entrepreneur indépendant, très entreprenant…

E

dition, évènementiel, conseil… ses activités sont nombreuses à la tête de sa société Proxi’Com. Mais ce qui fait son actualité du moment, ce sont les CinéVIP. Cette prestation à destination des entreprises, en plein essor depuis 4 ans, repose sur un concept simple : proposer une soirée cinéma multi entreprises pour inviter clients, commerciaux ou fournisseurs, suivie d’un cocktail dinatoire avec DJ. Petit plus novateur : les entreprises peuvent acheter le nombre de places qu’elles souhaitent, et toutes se retrouvent pour une projection privée autour d’un film de qualité. La valeur ajoutée de cette prestation ? Un rendez-vous d’affaires plus original que les traditionnelles RP durant les matchs de foot, rugby, basket, tennis... Plus besoin de privatiser une salle entière pour une seule et unique entreprise (l’agence le propose également). Le succès est au rendez-vous à Lyon mais également dans d’autres villes de province et à Paris. Les dernières CinéVIP comme «This is it de

40

MAI 2010

M.Jackson», «Gainsbourg, Vie héroïque», «Avatar» et «l’Arnacoeur» ont réuni plus de 450 personnes chacune. Plus de 50 entreprises sont fidèles à ces soirées comme le Crédit Agricole, l’agence Brainstorming, SFR, KparK, MTI, Apicil, Noaho, Citroën, Aclina, TNT, Coriolis, Joséphine Production, Nexity, Les Echos, Fontanel, SDA, C’Kleen, l’agence Melbourne, Otor, Alcatraz Information, Agence Take Off, etc… pour ne citer qu’elles. Prochaines soirées : «Sex and the City 2» lundi 31 mai à l'UGC Ciné Cité (100% filles avec Izi Event) et mardi 1er juin au Pathé Vaise, et peut-être les retransmissions des matchs de la Coupe du Monde d’Afrique du Sud en 3D en juin/juillet prochain.

Communication

de proximité. Le succès du Ciné VIP repose sur son savoirfaire et sa connaissance des réseaux locaux de communication. Pierre-Yves a su aussi s’attirer la confiance des plus grands studios de cinéma, 20th Century Fox, Warner, Disney, Paramount, Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/540

Universal, Europa… et des exploitants comme Pathé et UGC. A la tête de Proxi’Com depuis 12 ans, son agence propose des solutions média et hors média de proximité. Solutions média avec Wik Lyon (Bimensuel 20 000 exemplaires OJD, 350 points de diffusion) et Comme au Cinéma Le Mag (mensuel, 300 000 exemplaires dont 150 000 sur Paris). Proxi’Com assure également la régie de quelques médias comme Planète Lyon, Mediamontagne, clubs de L1, etc*… Son activité hors média est centrée autour d’opérations de street marketing dans les salles de cinéma, clubs sportifs et autres. Pierre-Yves ne s’arrête pas là. Il organise de plus en plus de soirées événementielles comme le lancement du site internet de Karim Benzema, du Festival de l’Alpe d’Huez et prépare en cette fin d’année une énorme surprise, pour le moment top secret ! O Ghislain Gerin www.agence-proxicom.com Tel : 04 78 44 88 00 *en collaboration avec Izi Event


vie de jour & de nuit

MARDI ET JEUDI dès 18h00

Bar à Mojitos «CHOISISSEZ VOS FRUITS» Buffet de fruits et légumes offert de 18h à 19h30 La boîte « Boudoir Apéro » offerte pour l’achat d’une bouteille de rosé, champagne… DJ tous les Mardis dès 18h00

CLUBBING mercredi > samedi Dj dès 23h00

RESTAURANT Midi : mardi > vendredi formule à partir de 10,60€ Soir : mardi > samedi

BAR LOUNGE mardi > samedi carte de cocktails dès 19h45

w w w . lGare eb o u d o i r. f r des Brotteaux 13, place Jules Ferry 69006 Lyon 04 72 74 04 41 leboudoir1@wanadoo.fr


PEOPLE ECO

Everest Conseil

DEMAIN, C’EST AUJOURD’HUI !

Parce que l’avenir se prépare aujourd’hui, la cordée d’Everest Conseil, composée de Cyprien Herrgott et de son équipe de consultants, spécialisée dans l’ingénierie fiscale et patrimoniale, s’est lancée un défi de taille : la tenue, le 3 juin prochain, au Hilton, d’une soirée d’information.

P

réparation à la retraite, protection de la famille, création de patrimoine, constitution de capital, défiscalisation, le cabinet Everest Conseil propose un large éventail de produits financiers susceptibles de répondre aux attentes comme aux besoins exprimés par ses clients, particuliers et professionnels. Une démarche personnalisée qui prend en considération les souhaits de chacun. Une philosophie revendiquée par Cyprien Herrgott : «Notre mission consiste à conjuguer deux dimensions, professionnelle et humaine. C’est à la confluence de ces facteurs que nous parvenons à élaborer la solution idoine.» Les attentes ? «Les gens étant plus méfiants et plus exigeants, ils aspirent à des placements sécurisés.» Nul doute, en frappant à la porte d’Everest Conseil, ils ont tapé juste. Car lui et ses sherpas sont adeptes d’une philosophie qui détonne. A l’image du chef de cordée. Autodidacte mais la fibre commerciale chevillée au corps, Cyprien, originaire des environs de La Tour-du-Pin se fait les dents comme vendeur ; avant de se découvrir, en 2003, des talents de consultant. «Un couple d’amis m’a mis le pied à l’étrier et très vite, les opérations de défiscalisation m’ont séduit.» Résultat, trois ans plus tard, il franchit le Rubicon, presque sans le vouloir, « je me suis retrouvé patron sans rien demander » avoue-t-il, et ouvre sa première agence à la Motte-Servolex.

Photo © Saby Maviel

« Donner envie à [nos] clients de franchir un cap » En janvier 2008, il inaugure sa seconde structure à Lyon [Vaise]. Mais désireux de concentrer ses forces sur son entité lyonnaise, il ferme de facto son adresse savoyarde. Voilà pourquoi ce jeune papa de 35 ans est pour le moins singulier : réfléchi, posé, notre homme place l’humain au centre de son action. « Mes consultants ? Ce sont mes gars [sic], ma p’tite famille. Cette philosophie se matérialise au quotidien dans notre manière de commercialiser notre offre. J’insiste pour qu’une proximité s’instaure et qu’un accompagnement sur le long terme nous permette d’être aux côtés de nos clients pour répondre à leurs interrogations, faire face à leurs doutes voire simplement les conseiller. » La défiscalisation, un problème de riche ? « Non, à partir de 2 500 € d’impôts, des solutions adaptées et performantes autorisent d’intéressantes alternatives.» Le 3 juin prochain, au Hilton de la Cité internationale, Cyprien Herrgott endossera son costume de guide pour entraîner dans sa trace ceux et celles qui entendent appréhender l’avenir avec un zeste de sérénité, mâtiné d’une once d’ambition patrimoniale. Une hauteur de vue raisonnable en ces temps économiquement tourmentés ! O Christophe Magnette

42

Everest Conseil 117 bis, rue Marietton – Lyon 9ème everestconseil@orange.fr Réservation au 04 27 11 81 27 MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/542


a

yon de L l a i s n m jo A 25 u B e a u sd orte ux p

e urné o j e n s d’u e soirée p m e Le t ou d’un ption ce d’ex es res d n t î a m u isez enez Dev t organ ivé ou e r lieux ement p nnel : io évén profess riage, Ma i r é e , So , gala , e d r ive Dîne incent aire, née Sémin ssage, i Jour s Vern licitaire b s pu o t o Ph

La Compagnie des Montres

68, rue de la République - LYON 2

ème

- 04 78 37 75 64

www.arthur-montres.com

Création Arianicom

ARTHUR

Château de

Herbelin ©

Newport Chrono

Saint Trys

Contact : Sybille de Brosses 69 480 Anse - Tél. 04 74 67 01 14 - 06 12 57 96 10 contact@chateaudesainttrys.com - www.chateaudesainttrys.com


Au Comptoir De la Caisse

KARIM OMRI, UN ENTREPRENEUR ROCK’N’ROLL

Karim Omri, est un jeune entrepreneur lyonnais qui ne connait pas la crise. Voilà presque un an qu’il a créé son entreprise baptisée Au Comptoir De la Caisse (ACDC). Depuis il n’arrête plus. Décollage d’une success-story ?

L

e marché est fleurissant, les affaires s’emballent… le succès est au rendez-vous. Et il ne fallait pas avoir froid aux yeux pour se lancer en pleine période de récession économique. Flash back sur le parcours de ce jeune entrepreneur lyonnais... Après une formation informatique, Karim intègre un grand groupe national où il restera pendant plus de 10 ans. Il gravit les échelons au fil du temps, puis vient le moment de prendre son envol. Autodidacte, il met à profit son expérience passée pour se lancer en indépendant et créer son entreprise de systèmes de caisses enregistreuses. ACDC voit le jour durant l’automne 2009. La conjoncture ne lui est pas favorable et pourtant, dès le début le succès est au rendez-vous. La clé de cette réussite aussi rapide ? Son réseau et le bouche à

44

MAI 2010

oreilles comme seules armes de communication. Son professionnalisme est reconnu et apprécié. Il faut avouer que Karim ne ménage pas ses efforts. Ses affaires se développent sur Lyon et sa région, le sud et même jusque sur Paris. Les sollicitations vont bon train. Tout va si vite, que de nouveaux bureaux flambant neufs sont prévus au centre d'affaires de Vaise, pour y installer son activité. Les perspectives sont prometteuses, et en ces temps plutôt moroses, Karim Omri envisage de créer des emplois. Car ACDC commercialise également des systèmes de vidéosurveillance et de TPE. La valeur ajoutée de Karim ? Une disponibilité 7 jours sur 7, 24h/24, avec un service après vente et une hotline. C’est aussi un suivi personnalisé grâce à sa formation agréée auprès des commerces : après installation de ses systèmes, Karim assiste Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/544

toujours aux premiers essais pour veiller au bon déroulement des opérations. Les professionnels ne s’y sont pas trompés, et ils sont nombreux à lui avoir déjà accordé leur confiance. Parmi ses références, ACDC compte des boutiques de prêt-à-porter, boulangeries, hôtels, restaurants (Dock 40), restaurants étoilés (Maison Clovis), mais aussi plusieurs Toques Blanches… Karim mène désormais une vie rock’n’roll, empreinte de réussite. Cette nouvelle génération d’entrepreneurs fera, nul ne doute, les beaux jours du business lyonnais. O Ghislain Gerin 51, rue Henri Gorjus Lyon 4 Tel. 09 53 92 40 88 www.acdcaisse.com

Photo © Fabrice Schiff

PEOPLE ECO


LA SCENE Restaurant - Bar - Lounge

L’Italie à table

Terrasse - Restaurant - Lounge – Bar Formule entrée/plat ou plat/dessert 16,90 € Plat du jour 12,50 € Ouvert de 12h00 à 14h30 / Du lundi au vendredi

Cuisine familiale italienne

49 rue de la Bourse 69002 Lyon 04 37 57 92 50 - itavola.fr

La Scène Restaurant | Terrasse | Bar | Lounge Cité Internationale | Face à l’Amphithéâtre Tél 04 78 17 86 84 | Parking P2 | Bus C1, 4, 58 22, quai Charles de Gaulle 69006 LYON


Photo © Fabrice Schiff

PEOPLE ECO

Jours de Printemps

A L’ASSAUT DES ENTREPRISES

Connue et reconnue pour ses services d’aide à la personne, l’agence Jours de Printemps innove et ouvre un pôle dédié aux entreprises. Des prestations uniques sur Lyon à destination des professionnels. Décryptage…

I

mplantée depuis 2008 dans le paysage lyonnais de l’aide à la personne, l’agence Jours de Printemps développe aujourd’hui des services à l’intention des entreprises. Le concept reste jusqu’à présent balbutiant sur Lyon. L’idée est simple, il suffisait d’y penser. Mieux, Blandine Peillon, co-fondatrice de Jours de Printemps, l’a réalisée. Ce pôle de services comprend trois prestations majeures : la conciergerie, l’événementiel et le factotum.

La conciergerie Le concept ? Un espace de conciergerie au sein même de l’entreprise. L’objectif ? Offrir des services quotidiens aux salariés pour leur éviter «toute pollution pendant leur travail». Pressing, cordonnier, plombier, garagiste… et petits tracas en tous genres sont désormais pris en charge par le concierge d’entreprise. Un espace qui s’adapte aux besoins de l’entreprise et de ses salariés, avec des prestations à la carte. La première conciergerie de ce type a vu le jour depuis mars au sein d’Alma Consulting Group à Gorge de Loup. « Le concierge est débordé. 46

MAI 2010

Ça marche fort ! C’est vraiment la facilité d’avoir tout sur place ». Grâce au réseau Jours de Printemps, la dimension opérationnelle des prestations est assurée entre tous les maillons de la chaîne. Et si à Paris ces conciergeries poussent comme des champignons, à Lyon le marché en est à ses prémisses. « Les entreprises pensent à tort que c’est compliqué à mettre en place… ».

L’événementiel Jour de Printemps, propose désormais un service d’hôtes et d’hôtesses pour l’organisation d’évènements professionnels. Séminaires, cocktails, salons… c’est un retour à ses premiers amours pour Blandine qui a fait ses premiers pas dans l’évènementiel. Grâce à un réseau intact et à son expérience dans le domaine, elle assure le suivi vigilant des contrats signés. Un service qui s’inscrit dans une logique de toujours plus de services en interne. Objectif affiché: sous-traiter le moins possible pour certifier la qualité des prestations.

Le Factotum Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/546

Lancé depuis un peu plus d’un an, « l’homme à tout faire », alias le Factotum est le monsieur bricolo des entreprises. Une ampoule à changer, des retouches de peintures, une poignée à remplacer… il est là ! Lors de sa visite une fois par mois dans l’entreprise, tous ces petits travaux lui sont consignés dans un carnet. Près d’une vingtaine de contrats ont dores et déjà été signés, «c’est un carton ! Cette prestation soulage les PME et ce service leur est particulièrement bien adapté». Précurseur du service aux entreprises sur Lyon, Jours de Printemps entend bien être en première ligne sur ce type de prestation. Un marché amené à se développer à l’image de celui de la capitale. Jours de Printemps a sans nul doute de beaux jours devant soi… O Ghislain Gerin Jours de printemps 2, rue de Saint Cyr – Lyon 9ème Tel 04 37 50 32 50 www.joursdeprintemps.com


ESSAI AUTOMOBILE

POINT PAR POINT Mazda 3 2.2L 185 ch

Ce mois-ci, nous recevions Olivier Alamercery, co-gérant d'Orcater. Créée il y a 3 ans, sur Mornant, cette société est spécialisée dans les énergies renouvelables. Olivier et son cousin Serge, travaillent aussi bien avec des professionnels que des particuliers. Solaire thermique, solaire photovoltaïque, pompes à chaleur ou encore récupération des eaux de pluie, n’ont aucun secret pour eux. Oliver roule cool, on ne risque pas de lui retirer des points ! Olivier Alamercery (Co-gérant Orcater)

© JL Mège

Gunther Doll (Groupe Gauduel) et David Raffin (Actua) remettent le trophée « Mini Cup » à Olivier Alamercery (Cogérant Orcater) pour sa quatrième position sur la saison 2010. Temps : 1’15’’7’’’

LE CONSEIL DU MOIS Dans cette version diesel « High power », la Mazda 3 MZR-CD est presque unique sur le marché. Son design, son agrément de conduite et sa polyvalence constituent de véritables atouts susceptibles de convenir à une large clientèle. Olivier a apprécié la ligne dynamique, le beau tableau de bord, et un accoudoir central bien positionné.

Par LE GROUPE GAUDUEL ECLAIRAGE ET VISIBILITE Les feux : il faut contrôler périodiquement leur fonctionnement et plus particulièrement celui des stops. Il ne faut pas hésiter à remplacer une ampoule défectueuse, comme une ampoule dont la luminosité n'est pas parfaite. Il est conseillé par ailleurs, de changer sans tarder les optiques fêlées car l'eau s'infiltre très rapidement et provoque des oxydations préjudiciables. Il est recommandé d'avoir toujours à bord une boîte d'ampoules de rechange.

1 2 Mazda 3 2.2L MZR-CD, 185 ch et 149g/km CO²

Roger-Frederic (Allo-Taxi) 1’ 10’’7’’’

Hervé (Alpes Nettoyage) 1’11’’5’’’

10, allée des Savoies - 69200 Vénissieux - Tél. 04 78 78 30 30 www.mazda-gauduel.com/www.actua-pilotage.com

3

Ann (La boite à info) 1’13’’4’’’


Photos © SMART ANGEL MEDIA

ACTUA éme

10 Edition des 6 Heures Karting de Lyon En position pour le tour de chauffe des karts

Préparation des karts dans les paddocks

2

3 équipes et 130 pilotes s'affrontaient sur la piste compétition d'Actua Kart à St Laurent de Mure ce samedi 27 mars. Ambiance 24h du Mans et convivialité toute lyonnaise. Les passionnés de F1 peuvent enfin réaliser leur rêve. Les rituels ne sont pas oubliés comme la pesée des pilotes, leur rotation, sponsors et présence des média ! 6 heures de passion au volant de la nouvelle flotte de karts 390 cm3 de 16 cv. Pour ceux qui ont manqué le coche, Actua remet ça avec les 24 Heures Karting de Lyon les 5 et 6 juin prochain. A vos inscriptions ! O Julien Smati

Départ des 6 Heures

Comme en compétition auto, Actua s'est doté en exclusivité d'un systéme de pesée des pilotes avec compensation par des plombs apposés sur le kart

Le promoteur immobilier Mario Clémente (au volant) entouré de l'équipe invitante Fluidair Restauration des pilotes en pause

Virage raté et contresens reperé !

Changement de pilote et réglages techniques

Une courte tête dans les dernières secondes

50

MAI 2010

Staff technique Actua

L'heure des trophées

Actua - Chemin de Fournéa - 69720 Saint Laurent de Mure - 04 37 25 90 08 - www.actua-kart.com


concessionnaire exclusif

SAMEDI 5 et DIMANCHE 6 JUIN 2010 L'événement karting à la portée de tous !

Constituez votre équipe, Vivez des moments forts dans une ambiance ludique et conviviale ! avecdelacouleur@orange.fr - 06 17 51 34 44

es atégori Deux c K2 S t SK1 e

GTS Super

Gamme Vespa en show-room du 50 au 300 cm3

www.actua-kart.com Inscriptions et renseignements Actua La Savane - chemin de Fournéa 69720 Saint Laurent de Mure Tél 04 37 25 90 08 - Fax 04 72 48 94 04 - contact@actua-kart.com

189, montée de Choulans - Lyon 5ème Tél. 04 78 25 34 18 - www.piatonlyon.com

0

01 2 N I U J nche 13

ima

et d 2 1 i d e sam

GARAGE RICHARD DREVET 83, rue Louis Becker 69100 Villeurbanne - Tél. 04 78 687 675 - www.richarddrevet.com


STYLE 2 ROUES

CYCLADINE

Photos © SMART ANGEL MEDIA

Réinvente la ville

La ville réinventée par le vélo à assistance électrique, nouveau mode de transport et nouveau mode de vie. Comme pour tous les deux roues, l'histoire commence au bout de l'avenue de Saxe...

A

prés une longue période d'oubli, le vélo revient en force en ville. Les aménagements se multiplient tout comme les raisons de l'adopter. Certaines réticences se font sentir face à des distances trop importantes à parcourir ou des montées quasi impossibles. Personne ne souhaite arriver en sueur au bureau ou pire en retard. Cycladine apporte la solution judicieuse en développant des vélos à assistance électrique haut de gamme. Ainsi chacun peut pratiquer à sa convenance et doser l'effort nécessaire d'un simple coup de manette. Selon l'humeur, la journée sera sport ou confort au guidon. Les terrifiantes montées de la Croix Rousse s'adoucissent en Cycladine. La nouvelle génération de batteries lithium et polymère offre jusqu'à 70 kilométres d'autonomie et une vitesse maximum de 25 kilomètres/ heure. De nature amovible, elle peut se charger à la maison (sans le vélo) en quelques heures.

52

MAI 2010

Cycladine constitue un mode de vie et de déplacement d'avenir très respectueux de l'environnement. Silencieux, écologique et passepartout, il trouve toute sa place en ville où le stationnement et la circulation posent des problèmes majeurs. De plus, les nouvelles zones de stationnement payant prolifèrent. Un moyen de transport très économique, pratique et totalement indépendant de toute contrainte horaire. Le portebagages Cycladine accepte 25 kilos de charge. Des avantages certains sur le piéton empruntant les transports en communs. L'élégance s'impose avec un design inspiré des mythiques modèles hollandais. Certains sont proposés en version pliable ou VTT. Equipé d'un dérailleur Shimano, les rapports passent avec aisance et une simplicité déconcertante. Le débutant devient expert en quelques minutes ! O Julien Smati

Modèle présenté : Rotterdammer, à partir de 1390 Euros Cycladine - 7, avenue Jean-Jaurès – Lyon 7 – 04 78 72 43 36


Photos © SMART ANGEL MEDIA

BMW TRAVEL DAYS

Euro Motos et Recchia Motos chez Actua

L

es concessionnaires lyonnais BMW Motorrad, RECCHIA-MOTOS et EURO-MOTOS, se démarquaient encore cette année en investissant le circuit d'Actua Karting pour l'opération BMW Travel Days. Motards, clients et possesseurs de BMW pouvaient effectuer des essais de l'ensemble de la gamme dans les meilleures conditions. La nouvelle S1000RR, super sportive conçue par les ingénieurs de BMW Motorrad, trouvait toute sa mesure dans les itinéraires concoctés par Raphaël Recchia. L'occasion était trop belle pour ne pas tester les dernières versions des 1200 GS et RT sur les petites routes de campagne. Côté circuit, des courses de kart rassemblaient les pilotes moto du jour avant que le talentueux cascadeur Jean-Pierre Goy n'officie sur la piste devant un public conquis. Doublure moto de James Bond et Batman, il réalisa un spectacle acrobatique de haut niveau démontrant ainsi les capacités extrêmes des modèles BMW. Ambiance festive et décontractée, l'équipe très professionnelle de RECCHIA-MOTOS et EURO-MOTOS veillaient au confort des pilotes du petit déjeuner jusqu'au soir. O Julien Smati

R. Recchia Motos – 58-60, place J.Grandclément – Villeurbanne – 04.78.54.41.80 – www.recchia-motos.com Euro-Motos – 111, avenue Maréchal de Saxe – Lyon 3ème – 04.78.95.21.87 – www.euro-motos.com


STYLE FOOD

I-WAY L’ultra contemporain I-WAY, pensé comme un lieu de vie pour tous, propose au delà de ses simulateurs, un espace détente avec un SPA High Tech et un restaurant aussi chaleureux que gourmand.

D

eux années se sont écoulées depuis l’ouverture de cet ovni technologique qui s’impose aujourd’hui comme un lieu où l’on se plaît à festoyer. Du lancement de produit au défilé de mode, de l’enterrement de vie de garçon aux soirées thématiques, I-WAY en véritable structure caméléon se transforme au gré des désidératas de la clientèle. Prochainement, on y découvrira des DJs en ‘’Before’’ le samedi soir de 19 h à minuit. Première date, le 29 mai avec le lancement du premier EP d’Indiscreet, groupe Electro French Touch du label ElectroLarge. Cet été, déjeuners décontractés et apéros auront lieu sur une terrasse verdoyante et exposée plein sud avec retransmission des matchs de Roland Garros et de la Coupe du Monde. O

I-WAY 4, rue Jean Marcuit – Lyon 9 Tel 04 37 50 28 70 www.i-way.fr.

54

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/554

Photos © DR

Le Before de l’Eté


STYLE FOOD

Photos © Jean-Luc Mège

QUAND LES CUISINES BERNOLLIN ACCUEILLENT

Gilbert Montagné, le 24 juin à la gare TGV de Saint Exupéry «S’il n’y a pas Gilbert Montagné, je divorce !», voilà comment Arnaud Bernollin a honteusement orienté les choix de son épouse Marie, dans la programmation du Printemps de Pérouges (du 5 mai au 30 juin, wwww.festival-perouges.org). Gilbert Montagné, secrétaire national chargé du handicap, nous a donc fait l'honneur de sa présence lors d'un des désormais célèbres déjeuners dans les Cuisines Bernollin, le tout orchestré par le chef Christophe Marguin. «Depuis un an, je m'active à faire bouger tout ce qui est possible ; j'ai toujours pensé que j'avais une mission, utiliser ma notoriété pour faire tomber les préjugés car on a l'impression que les handicapés n'ont pas été prévus au programme». Il s'est attaqué au dossier des auxiliaires de vie pour enfants lourdement handicapés afin de créer un véritable métier et pense «arriver à une solution satisfaisante avant l'été». Autre bataille, favoriser la fabrication de produits utilisables par tous, comprendre intégrant en amont une commande vocale mais encore l'accessibilité des lieux touristiques à tous, tout en rêvant d'une télécommande universelle. «Tant que l'on n'a pas résolu ça, on a rien résolu ». Petit rappel, histoire de mobiliser le public : «On va s’aimer», «Viens danser » si Gilbert Montagné est à l'origine de quelques standards de la variété euphorisant les soirées karaoké, on lui doit l'inoubliable «The Fool», présenté en version acoustique dans son nouvel album « Unplugged ». Il sera donc intéressant au soir du 24 juin de venir pousser la chansonnette sous l'aile de Santiago Calatrava, à Saint-Exupéry.

56

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/556


Les têtes d'affiche du Printemps de Pérouges avec le chef Christophe Marguin

LE MENU : Dos de saumon Salma, pointes d’asperges et pommes de terre nouvelles, émietté de tourteau et crème d’asperge. Dos de bar avec fèves et petits pois en beurre d’Espelette. Ravioles de foie gras, sauce porto. Découverte de la sphère au chocolat Weiss.

Cuisines Bernollin - 27, rue du 3 septembre 1944 - Anse - Tél. 04 74 67 04 08 - Cuisines Bernollin - 5, place Puvis de Chavannes - Lyon 6ème - Tél. 04 78 93 00 61

Photos © Saby Maviel

Un superbe magnum de René Lalou, soit la tête de cuvée de la Maison Mumm, décidemment Jean Burdy ne lésine pas dès qu’il s’agit d’honorer du VIP. En attendant, Christophe Marguin avec l’aide de Youyou, collaborateur depuis 27 ans, peaufine un menu entre deux. Le meilleur du saumon, le cœur, en entrée, tandis qu’un beurre d’Espelette encense délicatement une pièce de bar. Pendant ce temps-là, on décortique la dernière cuisine d’Arnaud Bernollin réalisée en verre trempé à panneaux téléguidés par un «cerveau driver» facilitant l’ouverture. Gilbert Montagné arrive enfin avec Nicole, son «soldat de toutes mes guerres», et Marie Rigaud-Bernollin qui, une fois n’est pas coutume, a délaissé ses joyeuses tenues pour la toilette chicissime. Il y a encore Philippe Bernand et Arnaud Besson, respectivement directeur général et directeur de la communication de l’aéroport Saint-Exupéry souriants, le nuage n’était pas encore passé par là. Attention, Marguin enfile sa toque, la conversation va de la « magnifique » nouvelle maison de Christian Têtedoie à la Colline du Colombier d’Iguerande au sud de la Bourgogne où le chanteur aime se rendre régulièrement dans ces cadoles, cabanes au design roots imaginées par le couple Troisgros, pour le coup réellement inspiré. Finalement, on ne chante pas mais on dévore une goûteuse raviole de foie gras, et devant une sphère de chocolat Weiss qui sous l’effet d’un déluge de chocolat chaud s’ouvre à la manière d’un sucrier pour délivrer son tendre biscuit, on constate que Marguin est drôle jusque dans le dessert. O Nadine Fageol


LE TILIA D’ANDRÉ CHOUVIN Chef aimé de Monsieur Paul Monsieur Paul possède entre autres qualités, la mémoire du cœur. Il se souvient du gone de Tarare, venu apprendre à Collonges la rigueur d’une cuisine typée Bocuse.

D

epuis, André Chouvin connaît le succès grâce à ses tours de table l’installant aussi bien en Europe, aux Etats-Unis, qu’en Australie. Ce chef qui étoilait la gastronomie française du côté de Sydney est de retour au pays. C’est à Joux, soit à 16881,6kms de son dernier restaurant qu’André Chouvin donne l’eau à la bouche ! L’endroit est idéal en ce joli mois de mai, la terrasse accentue le charme du Tilia qui donne sur un château au tilleul planté par Sully. Plus près encore, sonne une douce petite église. André Chouvin est à l’aise dans cette ancienne salle des fêtes pleine de couleurs, les clients ne cessent de le complimenter, quant aux Lyonnais qui boudent l’extra muros, ils ont tort d’attendre l’autoroute qui, en 2012, les déposera au village ! L’histoire d’André Chouvin commence chez Brouilly à Tarare où ses parents of course étaient dans le tissu, sa mère continue la vente de coupons sur les marchés. Le jeune apprenti s’ouvre ensuite à la capitale des gueules. Quand Mitterrand devient Président, il vote pour Jean

58

MAI 2010

Fleury qui opère au Frantel à Lyon, «cuisinier et gestionnaire hors pair toujours soucieux du petit détail». La soupe VGE était déjà à la carte quand il accède au monde Bocuse. La belle aventure auprès d’une star durera deux ans. André travaillera sous d’autres étoiles avec Lorrain et Haeberlin, ce dernier lui propose en 1991 de représenter l’Auberge de l’Ill à Boston. Le Julien sera «awardisé», c’est l’époque où il rencontre Tracey, une australienne qui deviendra sa femme. Le couple filera ensuite le parfait amour au pays des kangourous.

En ouvrant son Café de la Galerie, André Chouvin obtint une étoile. En 2000, il transfère son restaurant à Avoca, au bord de l’océan pour régaler les gastronomes de Sydney. Le mal des saveurs locales, ses quatre enfants qui veulent parler français (Ava, Ashton, Amandine et Tarja), sa femme qui ne dit pas au non à Rhône-Alpes, il n’en fallait pas plus pour renouer avec un terroir. Le patron du Tilia s’exprime maintenant dans

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/558

la passion d’une cuisine classique aux zestes d’audace avec des produits difficiles à travailler ou riment générosité, légèreté et créativité. Terrain et théâtre de saveurs se fondent dans ses tartelettes de grenouilles, ses merveilleux cannellonis de foie gras au chocolat épicé avec pépites de Sauternes (une pincée de cuisine moléculaire) et lait fumé, son rouget zébré tomate basilique, ou son somptueux pigeon en habit de sous-bois au jus de carcasse, frite de polenta etc…. sans oublier la crème brûlée à la graine de Wattle, «pêchée» en Australie. Romain Brunel, directeur de salle, souriant et professionnel à souhait (parfait pour les vins également) orchestre un personnel réduit mais heureux de servir de vrais amateurs de tables rares. Monsieur Paul avait raison, il est vraiment bien ce chef ! O Françoise Petit André Chouvin - Restaurant Le Tilia Place du Plaisir - 69170 Joux 04 74 05 19 46 www.letilia.com

Photos © Fabrice Schiff

STYLE FOOD


e n r o b a C La

PRÊ T -À-PORTER FÉM ININ NIN N

Artiga Biarritz - Nappes jardin, coton et toile enduite

PRÊT-À-PORTER PRÊ T -À-PORTER HOM HOMME ME DÉCO : Côté Table Ta ble - Pomax Po max Bacci Ba cci - Jolipa J o lipa BIJOUX BIJOU X : Clio Blue - Zo Zoéé Bonbon B o nb o n - Le s g gee nnss du sud LIN GE DE TABLE LINGE TAB LE : Sylvie Sylv ie Thiriez Thiri ez PARFUM D’A D’AMBIANCE M B IANCE : Collines Collin es de Provence Les bougies bougi es française françai s e Fermé le lundi - Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 15h à 19h & le dimanche de 10h30 à 12h30 Place Général de Gaulle - Saint Cyr au Mont d’Or - 04 78 43 40 63

PRÊT-À-PORTER 0 -16 ANS ACCESSOIRES : bijoux, sacs,... GRAND CHOIX D’OBJETS : anniversaire, décoration,... CADEAUX DE NAISSANCE : vêtements, peluches, cadeaux personnalisés,... Du mardi au samedi de 10h à 12h15 et de 15h à 19h & le dimanche de 10h30 à 12h30 7, av. Victor Hugo - St Cyr au Mont d’Or 04 78 83 66 08

photo © Jean-Luc Mège

Tro p M hée eil s po leur de l ur Co a G les nc as Te ep tro rra t d no ss e l mi es ’an e e du né t d Po e 2 es nd 00 Vin 9 s

Ouvert tous les jours même le dimanche

Apéro du lundi au samedi Plat du jour à 11 € Menu à partir de 16 €

11, place Maréchal Lyautey - 69006 Lyon - Tél. 04 78 52 39 99 - www.ilovedupond.com- P Morand


STYLE SHOPPING

Shopping N Notre sélection él i d de mai, à retrouver en ce moment en boutique.

ETIQUETA NEGRA En vente chez Smart 46, Bd des Brotteaux, 6e 04 78 24 54 93 www.smart.fr

SESTO 14, cours Franklin Roosevelt, 6e 04 78 65 09 16 Chemise Caliban 155 €

MARIE CANZANO Présente en exlusivité à Lyon et pour la region Rhône-Alpes, l'ensemble de la collection Limited Edition sous forme de tableaux par thème de couleurs, d'echantillons et bien sûr, de tapis en differentes tailles… Limited Edition crée des moquettes et des tapis haut de gamme, chaque pièce peut etre personnalisée. La marque propose un eventail de plus de 200 références. 12 et 13, place Marechal Lyautey, 6e 04 78 24 03 04, www.mariecanzano.com

LILI SHOPPING En vente sur www.lilishopping.com Bracelets en cuir Flowers for Zoé 49 € Sautoir Zoé Bonbon 65 €

60

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/560


WE ARE REPLAY - REPLAY - DESIGUAL - PEPE JEANS MELTIN’POT - FREEMAN T.PORTER

LIQUIDATION TOTALE JUSQU’À -70% À PARTIR DU 12 MAI AVANT CHANGEMENT D’ENSEIGNE 1, rue de l’Ancienne Préfecture - Lyon 2 Tél. 04 78 92 92 55 - Parking St Antoine numéro autorisation 6910 L 047


STYLE SHOPPING

Tentations

Le panier beauté de notre chroniqueuse à tête chercheuse. Par Françoise Petit ROGER&GALLET Coup de fraîcheur, eau évoquant un parfumeur intemporel, pureté des senteurs… Avec ROGER&GALLET, c’est tout un univers qui a su s’inscrire dans les mémoires et sur soi depuis 1862. « Amande persane » est une invitation à voyager au pays enivrant des arômes de fleurs. Cette eau fraîche parfumée se décline en gamme de bain… Une délicate attention pour la fête des mamans douces…

MIXA Vite un peu de régime, du sport et des crèmes… Dernière née chez Mixa : un gel concentré amincissant pour dire non à la peau d’orange, et oui à son jean et son bikini. Texture soyeuse et fraîche aux parfums d’agrumes, ou un gel gainant anti-cellulite au menthol, caféine et thé vert (9,99euros). Test réussi.

ART LIGHT De l’éclat, un teint de porcelaine, une peau de satin, de belles jambes épilées ? Séverine Reynaud fait partie de ces femmes qui prennent en main notre beauté avec les moyens d‘aujourd’hui et l’expérience des professionnels de l’esthétique (en association avec un chirurgien). Son centre ART LIGHT est doté d’un appareil de lumière pulsée dernière génération, alternative à la chirurgie esthétique, pour estomper les rides, les rougeurs ou les taches de soleil. Le procédé est utilisé en complément d’injections d’acide hyaluronique ou de botox, afin d’améliorer la texture de la peau ou de stimuler la production de collagène et d’élastine. L’appareil est aussi adapté à l’épilation durable. Efficacité et conseils assurés. 63, rue du Président Edouard Herriot www.centre-artlight.com - Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 22h sur RDV 04 78 92 90 56

SOLAR EXPERTISE

JEAN-PAUL GAULTIER MA DAME offre des larmes de fragrance à une eau de parfum ultra glam, ultra rock. Tonalité florale, épices à la rose noire sur « effet vinyle », nous voici plongées avec MA DAME dans l’ AME de fête des mères. Au cœur du parfum, le noir et le rose se donnent rendez-vous pour croiser patchouli, musc et bois de cèdre… une heureuse enclave de senteurs à la Gaultier.

SPA MOSAÏC À VONNAS

Vonnas capitalise tous les bien-être grâce à un chef qui étoile son village de A à Z. De la fête des saveurs au festin de soins, la maison Blanc orchestre le meilleur de l’art de vivre. Dernier « plus » du Spa (Trophy 2009), 4 cabines pour se faire dorloter par des esthéticiennes maîtrisant parfaitement les produits Décléor et Carita. Modelages visage et corps, piscine, forfait évasion, relaxe, massages rajeunissants revigorants, efficaces… chez Georges Blanc se combinent avec panache cadre terroir et ambiance hollywodienne, univers ô combien dépaysant à nos portes. www.spamosaic.com ! www.spamosaic.com (chèques cadeaux fête des mères et pères) - 04 74 50 90 48

62

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/562

On attendait les produits solaires pour oublier un trop long hiver. Bonheur avec cette huile haute protection distribuée par spray. Cet été, les produits Solar Expertise de LOREAL nous proposent une gamme d’huiles renouant avec un confort sensuel, une protection optimale et une texture légère résistant à l’eau. C’est bon pour la peau et le moral !


NOUVEAUTÉ MINCEUR À LYON VAISE : Enfin une approche globale pour se sentir bien dans son corps...

Physiomins, Expert Minceur et réseau leader depuis 25 ans, s’installe dans l’ouest lyonnais et apporte des solutions sur mesure à toutes les préoccupations Minceur, Bien-être et Beauté. Situé au 31 Grande Rue de Vaise, le centre établi sur 150 m2 avec ses 6 cabines de soins, son espace boutique et son équipe de professionnelles est pensé pour votre réussite minceur. Produits de qualité, programmes alimentaires et diététiques aux saveurs étudiées pour ne pas se lasser, gestes de soins professionnels et techniques innovantes : tout est mis en œuvre pour une vraie quête de résultats, dans le respect de la personne. Au-delà de l’efficacité minceur et d’un accueil chaleureux, vous bénéficierez gracieusement d’un Check’up Minceur et d’un soin découverte qui vous permettront de vous projeter dans votre future silhouette et de vivre une première expérience sensorielle relaxante et un sentiment de bienêtre totalement inédits.

Pour tout renseignement complémentaire- Physiomins LYON 9 ème : 04 74 01 07 73

(publicité)

Créé et développé depuis 2001, Une consultante, spécifiquement le Concept Cellusonic est aujourd'hui formée à la méthode Cellusonic, présent dans 80 villes en France. établit votre profil en fonction de votre hygiène alimentaire, de vos La technique Cellusonic agit habitudes sportives et de vos en profondeur tout en raffermis- objectifs : Elle prend vos mensurasant la peau. En effet, la machine, tions, vous pèse, examine la qualité de votre peau et vous suggère allie dans une même tête : le nombre de séances néces• Des ultrasons émis à une saires pour obtenir l'objectif souhaité. fréquence très précise. • Un système d'aspiration qui permet de drainer ainsi que de raffermir les zones ciblées. Pas besoin de régime contraignant, une simple hygiène alimentaire associée au fait de boire un peu plus (1,5 litre d'eau par jour) suffisent pour obtenir des résultats. Les effets peuvent, le plus souvent, être visibles dès la 3éme séance : perte de volume, raffermissement et tonicité accrue de la peau, etc... Ventre, cuisses, culotte de cheval, taille, fesses... Que vous soyez un homme ou une femme, l'ergonomie d e l a t ê t e d e l a ntre grignotages intempestifs, grossesse et sédentarité, on a vite machine permet d'intervenir préciséfait de préparer le terrain à une silhouette disgracieuse et aux rondeurs ment là où vous le souhaitez. non désirées... Une fois en place, difficile de les déloger ! Le premier rendez-vous : sur simple Le Concept révolutionnaire et exclusif Cellusonic est enfin là pour appel téléphonique de votre part, répondre à vos attentes et vous accompagner dans le remodelage de l'Institut Cellusonic vous offre votre bilan minceur personnalisé. votre silhouette.

Une silhouette impeccable et re-sculptée grâce à la méthode Cellusonic !

E

Comment contacter l'Institut Cellusonic ? Pour obtenir votre bilan personnalisé offert, un seul numéro :

INSTITUT CELLUSONIC

04 78 38 78 38 ou

Pourquoi choisir le Concept Cellusonic • Votre bilan offert • Suivi personnalisé • Totalement indolore • Une seule séance par semaine


VU ! CHRONIQUE

MOIS PAR

moi

Les jolies sorties et belles rencontres de Françoise Petit.

"N

icolas d’Ambra et Emilie Bouchard ont ouvert un centre de bronzage avec des machines dernière génération et un espace beauté très spécifique. Ici, prendre un hâle tropézien, c’est un avant goût des vacances, une croisière avant l‘heure. Pour inaugurer le lieu, (rue Childebert) champagne et belles filles faisaient pétiller le moral comme en témoigne cette photo.Entourant sensuellement les associés de «Sun7 boulevard» : Shanice (Les Coquines), Sandra Domingo, Mélody (Anagram), Iryna et Amandine Bouchard. (photo 1) Christian Têtedoie à fleur de pierres romaines dirige une brigade de cuisiniers en plongeant sur la ville. Une mince frontière de verre sépare l’assiette des toits de Lyon. Transparence et matériaux bruts se marient à L’Antiquaille avec vue époustouflante et décor hyper contemporain. Christian Têtedoie près de son nouveau navire s’offre aussi un «italien» et pense tajine avec projet d’un resto marocain à son ex adresse des bords de Saône. Son ami Guy Lassausaie ne manque pas d’actualité lui aussi. Depuis quelques jours il est consultant à Osaka au restaurant étoilé «Le pont du ciel» lové dans une tour signée Obayashi. Ce patron nippon sorte de «Bouygues à la japonaise» (12.500 employés) possède son propre musée et a craqué pour le cuisinier de Chasselay. Eric Guilbert, directeur général «Grand Frais» ne pouvait que se réjouir de ces bonnes nouvelles gastronomiques lors d’un déjeuner à l’Antiquaille. (photos 2 et 3)

1

4

Nathalie Bardot «glamourise» les visages qui passent à la télé. Même hors générique, la maquilleuse pomponne les pommettes des belles de mai, de vous et moi. Séance réussie pour une photo Lyonpeople avec une dame de la mode, Sylviane Millet directrice adjointe BCBG Max Azria, la boutique que les femmes adore place des Jacobins. (photo 4)

2

Marie Rigaud-Bernollin sait donner de son moi pour rassembler les voix, les voix des artistes. Avec Maurane qui vient d’ouvrir le coquelicot du «Printemps de Pérouges», elle rassemble de l’émotion comme s’il en «pleurait». C’est avec Gilbert Montagné que la jeune maman de Quitterie va clamer «on va s’aimer» dans le lieu décalé d’un aéroport. Décollage garanti aussi avec Abba Génération, Calogero, ou Higelin au Parc des Oiseaux…. http://www.festival-perouges. org/lesvoix (photo 6)

3 64

5

Photos © DR

Tracey Chouvin est l'épouse d’André Chouvin (lire page 58). Pour s’exprimer, en attendant de «bien parler français», cette australienne peint un univers à elle, paysages naïfs, portraits bruts, Adam et Eve revus et corrigés. Bref plusieurs mondes en mouvement ou intellectualisés sur une palette de couleurs à voir entre deux saveurs au restaurant de son mari. (photo 5)

6 MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/564


Tous les dimanches midi et soir, pour nos gastronomes en herbe, le menu enfant est offert (jusqu’à 12 ans)

Midi & Soir jusqu’à 23h00 - 7/7 Cité internationale - Parking P2 - 69006 Lyon Tél. 04 37 45 45 45


VU ! PEOPLE EVENTS

LES 18 ÉVÉNEMENTS

qu’il ne fallait pas rater + de photos sur

www.lyonpeople.com

ES, KTAILS, BEFORE, AFTER, VERNISSAG RETROUVEZ CHAQUE MOIS LES COC LE. QUI ONT ILLUMINÉ NOTRE CAPITA PETITS FOURS ET BEAUX ATOURS

1

CHALLENGE DE LA FAMILLE MARGUIN GOLF CLUB DE LYON

Pour sa 4ème édition, le trophée de golf de Christophe et de Nicole Marguin a rassemblé une centaine d'amis le jeudi 1er avril 2010 à Villette d’Anton. Cette manifestation organisée en faveur des enfants du Centre Léon Bérard s’est conclue autour d’un gros casse-croûte et d’une vente aux enchères au restaurant des Echets en présence de Thierry Philip et d'Alain Perrin. En jeu, les équipements d’Alain Bernard, de Zinedine Zidane, d’Eric Abidal… Toutes les photos sur www.lyonpeople.com – rubrique Dernière minute

Eric Daveau, Bernard Cadeau et Bruno Cornillon

LES 30 ANS DU GIE ORPI Q BOAT

66

MAI 2010

2

VERNISSAGE DONOMIQ L’EMBARCADERE

Ils étaient nombreux à s’être pressés aux portes de l’Embarcadère pour le dernier vernissage de l’artiste-peintre DonomiQ. Personnalités de la communication, chefs d’entreprise lyonnais, joueurs de l’OL… tous ont répondu présents. Claude Puel, accompagné de Patrick Collot, et de leurs épouses avaient également fait le déplacement pour découvrir les nouvelles créations de l’artiste, qui n’est autre que le speaker officiel du stade de Gerland.

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/566

Photos © Fabrice Schiff

3

30 années que le Groupement d’Intérêt Economiques de l’ORPI Lyon existe. C’est désormais le premier réseau d’agences immobilières de la région lyonnaise. L’Organisation Régionale des Professionnels de l’Immobilier se compose de 46 agences et de plus de 250 professionnels expérimentés. Eric Daveau, président du GIE ORPI de Lyon et Bernard Cadeau, président du réseau national ORPI ont soufflé les bougies de cette réussite au cours de leur soirée annuelle au Q Boat.


OL PEOPLE avec

+

de photos sur

www.lyonpeople.com

4

LIGUE DES CHAMPIONS

LES TRIBUNES VIP D’OL- BAYERN

Mardi 27 avril 2010. Une date qui restera gravée à jamais dans l’histoire de l’OL l’OL qui accédait pour la première fois de son histoire à la demi-finale de la Ligue des Champions. Autant dire que les espaces VIP du stade de Gerland ont été pris d’assaut par les personnalités lyonnaises auxquelles s’étaient jointes des célébrités parisiennes. Une soirée qui restera dans les annales même si l’OL l’OL,, largement dominé par le Bayern de Munich, Munich, n’accèdera pas à la finale jouée le 22 mai au stade Bernabeu. Le saint des saints. Ce sera pour l’an prochain ! MP

Maxime Rousseau et Stéphanie Perret (OL)

Guy Stéphane (Canal +), Mathieu Malkani (OL) et Guy Roux

Jean-Paul Charbit (Solvimo Ecully & Lyon 9) et Georges Amar (Foncia)

Anne Revillon, Andrée Glannaz et sa fille Nathalie Echinard

Claude Echinard, Pierre Glannaz et Jean-Faivre Eric Chetail (Cerise & Potiron), Nathalie d’Ambrosio (OL), Pascale Félix (Cegid) et Laurent Bonnardin (Cours des Halles)

68

MAI 2010

Photos © Fabrice Schiff

Alessandra Sublet et l’horloger Jean-Louis Maier


LIGUE DES CHAMPIONS

www.bmw-gauduel.com

Monsieur Georges (Cerutti – Sofitel)

Thierry Bouchet et Jean-Pierre Bernes

Xavier Tholy, son fils Jules et Serge Manoukian (OL)

Philippe Bettant (Smart), Philippe Gauthier (Accountis) et Bruno Laval (6ème Avenue)

Le comédien Pierre Arditi, Eric Obeuf, directeur du Sofitel, Gilles Pelisson, PDG du groupe Accor et Maitre Bruno Alart

Marie-Sophie et Pierre Botton

Jacques Gerault, préfet du Rhône et Maître André Soulier

Michel Neyret et le réalisateur Olivier Marshall

Ingo Radcke, consul général d’Allemagne, Evelyne Haguenauer, adjointe au maire et Pascal Chopin, directeur régional de JC Decaux

Norbert Dentressangle, son épouse Evelyne et Gilbert Giorgi

Marc Fraysse (Elyo Suez), Guy Mathiolon, président de la CCI de Lyon et Alain Cellérier

Michel Derbesse, Alexandre, Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon et son épouse Caroline

Maitre Frédéric Thiriez, président de la LNF

Hubert et Jean-Paul Michaux

Michel Havard, député du Rhône et Eric Besson, ministre de l’Identité nationale

Claudia, Sophie et Alexandra Braillard


OL PEOPLE avec

Alain Caveglia, Michel Janin-Bailly et Laurent Clamaron, conseiller municipal de Vaulx-en-Velin

Eric Revel, DG de LCI, Barth (OL TV), Gérard Holz (France Télévision) et Olivier Ginon, PDG de GL Events

Josiane Baud, directrice régionale de la SNCF

+

Jean-Marie Messier, Thierry Braillard, adjoint aux sports et Paul Belmondo

Arnaud Gauduel (Ferrari-Maserati) et Francis Lalanne

Christelle Gesler et Bruno Bonnell (Robopolis)

Alexandre et Sidonie Mérieux

Le créateur Alain Mikli

Fabien Ontaniente, réalisateur de « Camping »

Clément Lauriot-Prevost, vice-président Netjets et Mathieu Dechavanne, DG de la Compagnie du Mont Blanc

de photos sur

www.lyonpeople.com

DÎNER DE GALA CHEZ PAUL BOCUSE Tradition respectée la veille de la rencontre avec la réception organisée à Collonges au Mont d’Or chez Paul Bocuse en l’honneur des dirigeants du Bayern de Munich.

Karl-Heinz Rummenigge, Paul Bocuse et Jean-Michel Aulas en compagnie des représentants de l’UEFA

La table de banquet Le comité de gestion de l’OL : Jean-Paul Revillon, Gilbert Giorgi, Serge Manoukian, Jacques Matagrin et Christophe Comparat

70

MAI 2010

www.bmw-gauduel.com

Olivier Blanc, Marco et Marino Faccioli


OUVERTURE C E N T R E C O M M E R C I A L LY O N P A R T - D I E U E X T E N S I O N OXYG E N E


OL PEOPLE avec

Camille Lassalle, maire de St Georges Esperanche, Paul Serres, maire de Mions, Jean-Pierre Rioult, maire de Chasse sur Rhône, Antoine Cataldo-Faure, DG groupe Faure, Raymond Faure, PDG groupe Faure, Thibaut Trapier, son père Pierre, maire de Porte les Valence et Philippe Portal, maire Valencin

Olivier Bernardeau (OL), Xavier et Alicia Gauduel Toujours beaucoup de succès, ce Pierre Manu !

LES « GRANDES GUEULES » AUX QUATRE COINS DU MONDE Au micro d’RMC d’RMC,, Luis Fernandez a reçu Gérard Collomb et Sonny Anderson dans son émission « les Grandes Gueules » réalisée en direct depuis le bar de Sylvain Sylvain,, rue de la charité.

72

MAI 2010

www.bmw-gauduel.com

Laurent Gerra et Elie Cunat, DG de BMW-Gauduel

Yvan Soguet, Gilles Blanchin (Célio), Donomiq, speaker de Gerland et Jean-Laurent Grollé (Grollé Service)


24, rue de Brest - 69002 Lyon 04 78 42 16 51 street.connexion@orange.fr


LES 18 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

+

qu’il ne fallait pas rater

de photos sur

www.lyonpeople.com

Gérard Collomb, président du Grand Lyon

Atterrissage de Clint Eastwood en février 2007

UN NOUVEL ÉCRIN POUR JETS PRIVÉS

Ce 2 avril 2010 marquait le lancement du centenaire de l'aviation à Lyon. Au programme, l’inauguration du bâtiment H8 à l’aéroport Lyon-Bron, en présence de Michel Mercier, de Gérard Collomb, de Guy Mathiolon, et d’Yves Guyon. Le nouveau bâtiment de 3 000 m², financé par un investisseur privé (Demathieu & Bard et Batilease) pour 3,5 millions d'euros pourra héberger 9 avions supplémentaires. Grâce à ses infrastructures parfaitement adaptées au trafic affaires, Lyon-Bron offre un véritable service discret et efficace aux entreprises (GL Events, April…), aux clubs sportifs de la région (OL, ASVEL…) et aux VIP (ministres, comédiens, chanteurs…) comme Tom Cruise ou Clint Eastwood.

Alain Darlay, maire de Chassieu, Annie Guillemot, maire de Bron, Gérard Collomb, Jacques Gerault et Michel Mercier

…devant la plaque du H8

Yves Guyon, président Aéroports de Lyon et Marie-Caudard-Breille (DCB International)

74

MAI 2010

Photo de famille…

Michel Mradan (Oyonnair) et Thierry Schmitt (NCF)

L’entrepôt H8 tout juste inauguré

Deux millions d’euros, le prix de ce Kingair Beechcraft

Christophe Ulrich (Ville de Genas) et Jean-Pierre Choubrac (BCA)

Laurent Vialaron (Ville de Meyzieu), Michel Forissier, maire de Meyzieu et Jean-Pierre Jourdain, maire de St Bonnet de Mure Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/574

Richard Kurfurst (Batilease), René Simon (Demathieu & Bard) et Philippe de Lamarzelle (BLB Constructions)

Photos © Fabrice Schiff

5

AEROPORT LYON BRON


LES 18 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

qu’il ne fallait pas rater

Philippe Liucci (Ivanohé), Sylvie Robert et Geoffroy de Thoisy (GL Events – Equita Lyon)

Paul-Henri et Geneviève Watine en compagnie de Michelle Philippon (Hermès)

6

SAUT HERMÈS GRAND PALAIS PARIS

Les Lyonnais étaient à la fête en ce week-end pascal. Forte de son expertise en matière d’évènementiel équin, Sylvie Robert (directrice du salon Equita Lyon) a monté de toutes pièces le « Saut Hermès » sous les verrières magnifiquement restaurées du Grand Palais. Olivier Ginon et GL Events ont pu exposer l’étendu de leur savoir-faire. Quant à la coordination générale, elle était aux mains de Philippe Liucci (Ivanhoé). De nombreux compatriotes ont fait honneur au dîner de gala et au brunch dominical précédant le spectacle de Bartabas et le concours hippique CSI 5* qui a attiré la crème des cavaliers internationaux. MP

Guillaume et Dominique Fouchère (Graphiti)

Jacotte Ginon

Sylvie Robert (GL Events), la cavalière Luciana Diniz (Portugal), le baron Edouard de Rothschild, président de France Galop et le mannequin Irène Salvador

Le docteur Christine Dubost, Sylvie Robert, Christine Rostagnat, Olivier Roux et Erick Rostagnat (GL Events)

Plus de 1000 invités au brunch dominical préparé par le traiteur Saint-Clair

La première compétition équestre au Grand Palais depuis 1957

76

MAI 2010

Dany Ginon et le Livre d’Or du Saut Hermès

Bertrand Pueche (Président d'Hermès) et l’artiste peintre Philippe Dumas

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/576

Jean Rochefort et Sylvie Robert

Sylvie Robert, directeur du concours et son frère Olivier Ginon, PDG de GL Events, M et Mme Patrick Thomas, gérant d’Hermès, Bruno Guillon, directeur d’Hermès Distribution France

Photos © Saby Maviel et Julien Smati

Dominique Ribot (Equita’Lyon) et Jacques Robert, vice-président FFE


Un avant goût d’ été… À la Brasserie du Hilton Détendez vous et profitez de notre magnifique terrasse! Nous vous accueillons 7j/7 de 07h00 à 22H30 Soirée Barbecue tous les jeudis et vendredis soirs dès le jeudi 6 mai

De p u i s 1 9 2 8 Garant de la tradition des « Mères Lyonnaises » et de leurs célèbres spécialités comme le fond d’artichaut au foie gras, la salade de bœuf, la fameuse Quenelle Mère Abel, le gratin d’écrevisses, le poulet aux morilles, les rognons de veau sauce madère, c'est l'adresse emblêmatique de Lyon où il fait toujours bon « s’attabler »… Une ambiance singulière, d’exception. Un décor rétro chargé d’histoire.

Réservez au 04.78.17.51.00 Service voiturier offert Hilton.fr Hilton Lyon - 70, quai Charles de Gaulle 69006 Lyon

SILK BRASSERIE Nouveau : «LE SILK» La brasserie du SOFITEL Lyon Bellecour Ouvert 7 jours sur 7 LE rendez-vous lyonnais Terrasse de 40 couverts

2 salons de 24 et 56 places privatisables pour vos réunions familiales ou professionnelles !

Ouvert du lundi au samedi à déjeuner et à dîner ( dernière commande 22h30 ). Déjeuner le dimanche.

04 78 37 46 18

LE SILK / Rue Charles Bienner / LYON 2ème Tél : 04 72 41 20 80 / Fax : 04 72 40 05 50

25 rue Guynemer 69002 LYON www.cafecomptoirabel.fr


LES 18 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

Thierry Mouillac, adjoint au maire du 6ème, son fils Victor, l’horloger Jean-Louis Maier et son fils Arthur, Maître Richard Brumm

Maître Richard Brumm, adjoint aux Finances, Patrick Peter, président du Tour Auto, le docteur André Safar et l’horloger Jean-Louis Maier

qu’il ne fallait pas rater

Arnaud Gauduel (Ferrari - Groupe Gauduel) et Bruno Tronel, adjoint au maire du 6ème

Monique et Bruno Tronel, François Lacarelle, Claribel Lovy, Marc Rabineau et Franck Ponsonnet (Diagonale)

Bruno Dufour et Maitre Hugues Ducrot

Michel Bathelot et Jacques Bertoni sur Porsche 914.6

Jacques Bertoni (Porsche Lyon), Xavier Tholy et Eric Giraud (Chez Antonin)

Guy Malher, ancien président de la CCI et son fils Bertrand (Mérial)

7 TOUR AUTO 2010 PARC DE LA TÊTE D’OR

Les Ferrari exposées par le groupe Gauduel ont fait sensation

Les mécaniques sont mises à rude épreuve

Après une journée de course, les concurrents voient enfin le bout du tunnel Succès populaire autour de cet évènement sénior du sport automobile

Intemporelles, les berlinettes Alpine

78

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/578

ce Schiff Photos © Fabri

Grâce à Richard Brumm, adjoint aux Finances de Gérard Collomb, Lyon a eu la chance d’accueillir cette année une étape du Tour Auto 2010, qui fait défiler chaque année sur les routes de France les plus beaux bijoux du sport Automobile. Le grand public s’est déplacé en masse pour assister à cet évènement rarissime qui a également drainé de nombreuses personnalités lyonnaises. A l’exception notable du chat botté de la mairie du 6ème trop occupé à comploter avec les talibans verts qui voulaient faire interdire ce rassemblement. Sans succès. MP


››

LE 3 OCTOBRE 2010 10/21/42 KM D’ENTHOUSIASME 

Le nouvel événement à ne pas manquer ! Amateurs, aficionados, experts, passionnés, dingues, sympathisants, fondus de la course… RUN IN LYON vous promet des sensations fortes. Le 3 octobre 2010, pour la première fois à Lyon, 3 courses : 10 km, 21 km et 42 km sont réunies pour un départ place Bellecour. Objectif : 10 000 coureurs ! Organisé par Oxygène Evénement et Lyon Athlétisme, en partenariat avec la Ville de Lyon, Run In Lyon vous révèlera les plus beaux sites du patrimoine lyonnais. Tous à fond !

Infos et inscriptions sur www.runinlyon.com


LES 18 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

qu’il ne fallait pas rater

Jean-Louis Maier et son nouveau cabriolet BMW acquis aux enchères

Maitre Jean Martinon, Paul Bocuse, Maitre Jean-Claude Anaf et Elie Cunat

8

Audrey Cunat (Mini Maublanc) et Mathilde Di Giovanni (Publicité Truche)

Rémy Sabatier, le couturier Nicolas Fafiotte, Anne Sabatier (Médicis Patrimoine), Frédéric Fass (Restaurant Philippe Gauvreau) et Chrystelle Cimetiere (EMC)

GALA DE BIENFAISANCE MBM ABBAYE DE COLLONGES

+

de photos sur

www.lyonpeople.com

ème

Le tout Lyon s’est retrouvé la 19 avril 2010 chez Paul Bocuse à l’occasion du 5 dîner de gala de l’association MBM présidée par Elie Cunat. Parrainée par Maître Jean-Claude Anaf, cette soirée de gala a pour but de financer les activités des associations Léon Bérard (qui aide les enfants atteints par la leucémie et le cancer) et Geist 21 (qui accompagne les enfants porteurs de trisomie 21 et leur famille). MP

Elie Cunat (BMW Maublanc), Thierry Monneri (Sugar) et Michel Lopez (Korloff)

Christian Gauduel, président du Groupe Gauduel et l’horloger Jean-Louis Maier

80

MAI 2010

Jean-Luc Marcombe (Salengro Automobiles) et Martine Barbaste

Maître Richard Brumm, adjoint aux Finances, son épouse Dominique et Aziz Lamrani, directeur régional de Royal Air Maroc

Albert Dray (Café du Pond) et Guy Mathiolon, président de la CCI de Lyon

Serge Coulas (ATS Studios) et Xavier Gauduel (Maserati-Ferrari Groupe Gauduel)

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/580

Franck Khalifa (BMW Maublanc), Karine et Gilles Taraquois (Pal Zileri)

Pascal Pain (Groupe Artelis) et Fiorello Colatosti (Restaurant Icéo)

Photos © Fabrice Schiff

Anne Sapin, gagnante d’un costume pour homme offert par Pal Zileri

Moritz, Livia, Sophia et Alizée (Agence Glady’s)


Pascale Ponsonnet (Les Planches), Gilles Reinhardt (Paul Bocuse), Jean-Louis Manoa (Les Planches), Christophe Muller (Paul Bocuse) et le docteur Christine Dubost

Xavier Bourit (Moët & Chandon), son épouse Inès (La Boite aux Idées) et Jean-Claude Caro (Le Caro de Lyon)

Christophe Marguin (Les Echets), Marco (Lyon People), Marie Rigaud Bernollin (Printemps de Pérouges) et son époux Arnaud (Cuisines Bernollin)

Myriam et Charles Couty, Philippe et Karine Bernachon

Rachel Pinel (Cofap Patrimoine) en compagnie d’Elie Cunat et de Maitre Jean Martinon

Fernand Galula, Mathieu Bonnet (CNR) et Emmanuel Hamelin

Le peintre Marie Schem, Marc Joly et Béatrice Denis (Carmélina)

Franck Genthon (Ferrari) et Mary-Sophie Lacourt

Ben et Jean-Philippe Merlin (Paul Bocuse)

Marie-José Gherardi (Le Progrès), Paul Genin (Gauduel) et Anne Fleuret-Truche (Publicité Truche)

Chantal et Richard Sansavini (Arrivetz)

Sophie Macia (BMW) et Evelyne Cunat

Maitre Jean Martinon, Elisabeth et Jean-Jack Queyranne, président du Conseil Régional

Gilles Taraquois (Pal Zileri), le couturier Nicolas Fafiotte et ses mannequins Le professeur Christophe Bergeron, Annie-Laure Gillet (Association Trisomie GEIST 21) et les enfants MAI 2010

81


LES 18 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

Christiane Granger (Fréderic Alzra) et Catherine Descours (Sofitel)

qu’il ne fallait pas rater

Dominique Carnac et Valérie Grenier (Papa pique et Maman Coud)

Aude Ravet (Hartford) et Laura Galliano (Agence Hourra)

Isabelle Guglielmone et Sylvie Chanavat

Sophie Sordet et Julie Clément

Chantal Charvet et Florence Debailly

Séverine Ciampi (Lyonpeople) et Christelle Althabe (Peggy Sage)

Virginie Dechenaud, première dauphine de Miss France 2010

9 PLACE DE LA REPUBLIQUE

LE PRINTEMPS A VOS PIEDS

Le Printemps a décidément la recette d’une soirée réussie : une mode incontournable, un zeste de convivialité, une pincée de gourmandise, un soupçon d’animations... Le 1er avril dernier, c’est dans le cadre raffiné du niveau -1 du magasin que la direction du Printemps Lyon, représentée par Alain de Campigneulles et ses équipes, a reçu ses mod’ addict pour une soirée conviviale sur le thème du soulier. Défilé de modèles de l’agence Hourra, cocktail dînatoire et bonne humeur étaient au rendez-vous.

Christiane Tournissoux et Ghislaine Perdrix (Sisley)

+

Photos © Fabrice Schiff

Alain de Campigneulles, Audrey Colliard et Pierre Fontaine (Printemps)

de photos sur

www.lyonpeople.com

Colette Thiebaut et Martine Faye Clémence Vermes et Françoise Pignol

82

MAI 2010

Marie-Chantal Laurat (Conseil Régional), Nathalie Morellet (Cours Legendre) et Fabienne Morellet Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/582

Virginie Dechenaud, Alain de Campigneulles, Didier Volo, Benjamin Peron, Laurence Dumas et Claire


NOUVELLE RENAULT TWINGO GORDINI R.S. LA MODE N’EST PLUS AUX PETITES ANGLAISES.

w w w. r e n a u l t . f r

BE GLORIOUS. BE GORDINI *

Une silhouette bleu Malte dotée des légendaires bandes blanches, une sellerie en cuir noir et bleu et un levier de vitesses avec pommeau siglés Gordini, sans oublier un châssis résolument sport et un moteur développant 133 ch. Avec tout ça, on ne s’étonnera pas que la Nouvelle Twingo Gordini R.S. soit la voiture qu’il faut avoir aujourd’hui. Consommation mixte : 6,8 l/100 km. Émissions CO2 : 160 g/km. * Soyez unique. Soyez Gordini.

CHANGEONS DE VIE CHANGEONS L’AUTOMOBILE

DÉCOUVREZ TOUT L’UNIVERS GORDINI SUR WWW.FACEBOOK.COM/RENAULTGORDINI

LYON EST 52, av. de Böhlen (Sortie Décines-Meyzieu) Vaulx-en-Velin - 04 72 35 30 30 LYON SUD 364, route de Vienne Lyon Vénissieux - 04 78 77 78 77

LYON NORD 4/5, rue St Simon / 93, rue Marietton Lyon 9e Vaise - 04 72 20 72 20 LYON RILLIEUX 110, rue du Companet (av. de l’hippodrome) Rillieux la Pape - 04 72 01 36 36

LYON OUEST 27, Av. des Aqueducs de Beaunant Ste Foy les Lyon - 04 72 39 76 76 Lieu dit Beauversant - CD 42 St Genis Laval - 04 72 66 37 38


LES 18 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

qu’il ne fallait pas rater

Olivier Andreani, directeur des engagements, Simone Glaçon, présidente du conseil de surveillance et Alain Guillaume, directeur du Crédit Mutuel Maréchal Lyautey

Le docteur vétérinaire Béatrice Bessard et Véronique Barral (Erytech Pharma) Isabelle Leang (Crédit Mutuel) et Nico (Lyon People)

+

de photos sur

www.lyonpeople.com

10

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU CRÉDIT MUTUEL MARÉCHAL LYAUTEY

STADE DE GERLAND

En voilà des banquiers qui ont du flair… C’est le lendemain même de la qualification de l’Olympique Lyonnais en demi-finale de la Ligue des Champions que les dirigeants de la caisse de Crédit Mutuel Maréchal Lyautey ont tenu leur assemblée générale au stade de Gerland, privatisé pour l’occasion. Une occasion historique pour quelque 160 sociétaires de découvrir les installations et les coulisses du stade qui accueillait le 27 avril l’équipe du Bayern de Munich. MP

Philippe Boisadam (Sciences U) et Patrice Grosperrin (Crédit Mutuel)

84

MAI 2010

Bruno Tronel, maire adjoint du 6ème et Marc Melgar (Crédit Mutuel)

Jean-Pierre Bessard, président du Crédit Mutuel Lyautey, Hervé Clarreat, Stéphanie Gobert et Olivier Andreani (Crédit Mutuel)

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/584

Photos © Fabrice Schiff

Une soirée organisée par Philippe Vorburger (Mercatocom)


Luc Noailly (Manpower) et Hervé Charreat (Crédit Mutuel) dans les vestiaires de l’équipe pro

Maitre Monique Ducher (Cabinet Ducher) et Michel Billiez (Juritec)

Les sociétaires en tribune présidentielle

Henri Germain (Maison Germain)

Philippe Thomas et Thierry Mouillac, adjoint au maire du 6ème

Marie-Frédérique Petit (Petit Consulting) et Isabelle Noailly (Crédit Mutuel)

Marco (Tartufo), Valérie Asti et Philippe Vorburger (Mercatocom)

Benjamin Rossillon (OL), Francoise Germain (Barclays Bank) et Jean-Marie Hebert (OL)

Marie et Danièle Anres (AMOPA)

Patrice Grosperrin (Crédit Mutuel), Laurent Foucaud (Intequedis) et Ellias Guezzar (Les Délices de Sarah)

Laurent Bianzani (Ermont), Jean-Marc Celdran (Lexus) et Jean-Pierre Bessard (Crédit Mutuel)

Le docteur Jacques Leval, Simone Glaçon (Crédit Mutuel) et Jean Delanoué

Sylvie Eychenne (Mairie de Caluire), Laurent et Laurence Eychenne (Auchan Caluire)

Luc Noailly (Manpower), Jacques Studer (Le Progrès) et Alain Guillaume (Crédit Mutuel)

Mathilde Boffard, Bénédictine Lustin (Birdy Birdy Partners) et Cécile Voutay (Connykillborn)

Stéphane Cheron (Advitek), Stéphanie Gobert (Crédit Mutuel) et Raymond Lamarsalle


LES 18 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

+

qu’il ne fallait pas rater

de photos sur

www.lyonpeople.com

ELECTION DE MISS LYON MONTCHAT 2010

11 PALAIS DE LA MUTUALITE

Jérôme Maleski, 1er adjoint au maire du 3ème, Virginie Dechenaud, 1ère dauphine de Miss France 2010 et Pascal Armata, président du Comité Miss Lyon-Montchat

Preuve de son dynamisme et de sa vitalité, le village de Montchat est l’un des derniers de l’agglomération lyonnaise (avec Caluire) à organiser chaque année l’élection de sa reine de beauté. Pour son dernier lever de rideau, Pascal Armata, président du comité Miss Lyon Montchat, avait choisi le palais de la Mutualité pour accueillir ces délicates têtes couronnées emmenées par la première dauphine de Miss France 2010. Le jury présidé par Jérôme Maleski, premier adjoint au maire du 3ème et le public ont plébiscité Rebecca Desnoyers, élue Miss Montchat 2010. JS

Jean-Claude Zucconi et Andrée Michon (Comité Rhône-Alpes Miss France) et Chantal Ledent (Comité Miss Beaujolais)

Lisa Blancato, Miss Montchat 2009 et la créatrice Julie Vauboin

Anaïs Charlier, 3ème dauphine de Miss Montchat, et Didier Lavroff

Sylviane Panhalleux (FNAIM du Rhône) et Pierre Bosvert (TeamTour), membres du jury

Miss Cheba 2009, Miss Rhône-Alpes 2009, Miss Beaujolais 2010 et Miss Valserine 2010

Au garage Richard Drevet, présentation de la DS3 avec Miss Montchat

Fabrice Bret et Najat Belkacem (Conseil Général), membre du jury et Serge Ciampi (Comité Miss Lyon-Montchat)

Nasser Khabat (Mairie de Tarare), Soraya Benbal (Mairie de l'Arbresle) et Mustapha Ghouila (UMP du Rhône)

Miss Lyon Montchat 2010 : Rebecca Desnoyers, accompagnée par Miss Montchat 2009 Andrée Michon loue les bons et loyaux services de Pascal Armata qui tire sa révérence

86

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/586

Photos © Smart Angel Media

Séverine Ciampi (Lyon People), membre du jury


! U A E V U O N

RBO é n é ra ti o n * T U g re iè rn e d m S o la ri u présent OLERIADE dès à S z e h c ir vr u o c à dé

La nouvelle collection

Les rayonnements d’un appareil de bronzage UV peuvent affecter la peau et les yeux. Ces effets biologiques dépendent de la nature de la peau et de l’intensité du rayonnement ainsi que de la sensibilité des individus.

Christine & Géraldine Créatrices Fleuristes NOUVEAUTÉ AMÉNAGEMENT DE VOS BALCONS ET TERRASSES DÉCORATIONS DE VOS RÉCEPTIONS EN EXTÉRIEUR

OUVERTURE 7J/7 - CB PAR TEL DU MARDI AU DIMANCHE 86,Cours Docteur Long, 69003 LYON Tél. 04 78 54 20 13 lapaillotte-flor@orange.fr


VU ! PEOPLE EVENTS

LES 18 RENDEZ-VOUS

qu’il ne fallait pas rater

Jacques Marchand

Guillaume Suply (Architecte -Champion du Monde de Kayak 2002)

Olivier Belkis, Marcel Nollot et son épouse, Emmanuel Brenan, Françoise Poncin, Nicolas et Florence Martin, Alexandre Nuss, Bruce Coulaux, Florian Nollot, Christian Baud (Papeterie Vizille), Céline Lemeter, Daniel Baud, Emile Brenans

12

LA GRIMPÉE DU MONT THOU

AVEC LES CYCLES VERAN

Les amateurs de la petite reine connaissent bien le 112, quai Pierre Scize qui abrite un magasin centenaire dédié aux cycles, et depuis toujours à l’enseigne Veran. Aux commandes depuis 10 ans, le successeur Nicolas Martin n’hésite pas à se mettre en selle pour faire partager sa passion à ses clients. C’est dans cet esprit qu’était organisée la 3ème grimpée du Mont Thou qui a rassemblé une centaine de coureurs dans l’objectif de pédaler ensemble et de s'oxygéner. www.cyclesveran.fr. NW

Bruno Raymond (Ansys)

Maxime Leridon (AXA)

Olivier Belkis (Cycles Veran)

Bruce Coulaux (Second Face)

Les 3 premiers de la grimpée du Mont Thou : Alexandre, Olivier et Emmanuel (Cycles Veran)

Alexandre Nuss (Cycles Veran)

Florence Martin (Cycles Veran) avec Bruce, vainqueur VTT du Mont Thou

Simon Martin

88

Nicolas, Florence et Simon Martin (Cycles Veran)

Nicolas et Florence Martin avec Roger Michon, doyen de la grimpée

Nicolas Martin et Françoise Poncin (Club AC3F)


04 78 94 09 09 - CRÉDIT PHOTOS : MARINE PALAYER 06 78 69 09 86

EN VENTE CHEZ

DELPOL Enfant

29

DELPOL VAISE 37 BIS RUE DE ST CYR LYON 9ÈME

DELPOL GARIBALDI 55 RUE GARIBALDI LYON 6ÈME

DELPOL LUMIÈRE 42 AVENUE DES FRERES LUMIERE LYON 8ÈME


LES 18 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

qu’il ne fallait pas rater

Le chef Philippe Gauvreau (La Rotonde)

+

de photos sur

www.lyonpeople.com

13

Claude Colly, Olivier et Catherine Delorme (Tartine et Chocolat)

LANCEMENT AUDI R8 SPYDER

ET NOUVELLE A8 PAVILLON DE LA ROTONDE

Deux monstres sacrés posant fièrement sous les pilastres du Pavillon de la Rotonde. Le décor est posé. A l’invitation d’Olivier Delorme, PDG du groupe éponyme, les aficionados de la marque aux anneaux ont pu découvrir la nouvelle A8 et l’Audi R8 Spyder, dont le design reprend le langage des voitures de course classiques. Essais privés dès le lendemain pour les amateurs de sensations fortes. MP

Candice Augugliaro et Ysabelle Leriche (Le Progrès)

Isabelle et Sandrine (Longchamp)

Joëlle-Marie (Jo-Elle)

Hervé Venet (Delorme Automobile) et Fio (Icéo)

90

MAI 2010

Francis Truchot (Saatchi & Saatchi), Albert Rey et Pierre Doucet

Antonella (Canal+ Events) et Vincent Olmeta

Emmanuelle et Stéphanie

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/590

Alain Blouzard (Direction Entreprise), Nicolas Misilo, Olivier Delorme (PDG du Groupe Delorme Automobile) et Pascal Demirdjian (Directeur commercial)

Joachim (Delorme Automobile) et Amandine (Crédit Immobilier de France)

Photos © Lionel Pinar

Serge Barle et Serge Partouche, directeur du casino Lyon Vert


LES 18 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

Hélène Boget (Keops) et Nicolas Farrer (April Ciare)

Cécile Sabat Cimetta (Agenda), Christophe Georges (Roval) et Corinne Fontaine (Agenda)

Virginie Vernier (Galerie Contesse) et Laurent Sabot (Central Immobilier)

qu’il ne fallait pas rater

Le maréchal des logis chef Milène Robert, Vincent Grandjean (L’Embarcadère) et Vreneli Robert (Hôtel Cité Concorde)

Pierre Nallet (AnaHome Immobilier), Nicolas Gagneux (6ème Sens Immobilier), Johan Paul (Pitch Promotion) et Hervé Bal (Editions HB)

L’artiste peintre Adeline Dutel, Franck Avazeri (Goodman) et l’artiste peintre Britt Tamalet

Yann Gaillard de Cologny (Fil Events) et Béryl Maillard, consul de St Domingue

Séverine de Fontgalland (Buenavista) et Naomi Brossette (Naomi K)

Karim Leguet (33 Cité), Stéphane Berger (AnaHome Immobilier), Frédéric Berthod (33 Cité) et Karine Berger

Sophie Laurent et Maitre Alexandre Faure

L’architecte Nathalie Haas et Margot Debreyne (Flowerbox)

+

Aurélie Sitruk (EGO), Frédéric Berthod (33 Cité) et Caroline Scwartz (EGO)

de photos sur

www.lyonpeople.com

Figure de proue de la Cité internationale, le restaurant de Frédéric Berthod et de ses associés Christophe Marguin et Mathieu Viannay était en fête jeudi 29 avril. Soleil et ciel bleu au rendez-vous de l’esplanade de la cité qui accueille la terrasse star du soir. Et avec la chanteuse Chrystel au micro + Philippe au saxo, la température est montée d’un cran ! Tapas offerts et rosé, premiers ingrédients d’une soirée qui, chaque année, fait le plein de quadras en braguette… MP Nathalie Reynaud (ORS) et Cathy Berthod (33 Cité)

92

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/592

Photos © Fabrice Schiff

14 INAUGURATION DE LA TERRASSE DU 33 CITÉ


ZOLA

OUVERTURE 7/7 Midi et soir CAFFE MILANO MERCIERE 44, rue Mercière - Lyon 2 Tél. 04 72 41 74 63 milano.merciere@orange.fr

MILANO

BURBERRY - CELINE - PAUL SMITH TOD’S - HOGAN - MONCLER

CAFFE

16, rue Emile Zola - 69002 Lyon - Tél. 04 78 37 31 17

Ouvert midi et soir sauf le dimanche

© Saby Maviel - Mandrak Studio

Le Théodore

34, cours Franklin Roosevelt - Lyon 6 - Métro Foch - Tél : 04 78 24 08 52


LES 18 RENDEZ-VOUS

VU ! PEOPLE EVENTS

qu’il ne fallait pas rater

Béatrice Denis (Carmelina) et Marco (Lyon People)

Philou, Babasse et Sylvain (Au Petit Varenne)

DÉGUSTATION DE ROSÉ

15 LEODIS AU CARMELINA + Alain Palazot, originaire de Toulouse, nouveau directeur de C10 Léodis Boissons Services, et son équipe ont accueilli leurs clients CHR sur la très chic terrasse du Carmelina de Béatrice Denis et Marc Joly. Une soirée dégustation dédiée au vin rosé produit par Châteaux Sumeire en guise de lancement officieux des soirées terrasse. L’occasion de réunir les professionnels de la restauration pour une découverte des plus belles perles en matière de Cotes de Provence. JS

Irène, Channak et Boe (Restaurant Macao), André Cognard (Léodis)

94

MAI 2010

La collection 2010 de Chateaux Sumeire

L’équipe des restaurants l’Endroit : Ségo, Lilian, Olivier, Sylvain, Jordy et Aurélie

Sophie Senty, Jeanne Peron (Clair de Lune) et Stéphane Castaing (SC Conseils)

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/594

Jean-Charles Ortiz (Restaurant de la Gare), Brunot Rossat (Wengue Lounge) et Fred (Pomme d’Api à Parcieux)

Photos © Smart Angel Média

Nicolas Rebut et Bruno Lipp (Léodis), Alice (Sirops Teisseire) et Olivier Massey (L’Endroit)

de photos sur

www.lyonpeople.com


Xavier Chabert (Rue des Marronniers), Olivier Sumeire et Pascal Frère, directeur général Châteaux Sumeire, Alain Palazot, directeur Léodis, Marc Joly et Béatrice Denis (Carmelina) Eric et Alain Godart (Café de la Paix à Tassin) autour de Thierry Giroud et Nadia Jayet (Léodis)

Marc Joly et Béatrice Denis (Carmelina), Alain Palazot (Léodis) et Olivier Sumeire (Châteaux Sumeire)

L’équipe de la Belle Epoque en compagnie du chef du Carmelina : Christiane, Nathalie, René, Christèle et Gilles

Eddy et Jérémy (Bar la Gaieté) autour de Thibault (La Voile Verte)

Philippe Pellé (Leodis), Laura Lamboglia (Biennales de Lyon) et Christophe Toni (Olympique Lyonnais)

Jean-Charles Ortiz (Restaurant de la Gare), Christian Ly (Fishda) et Philippe Lay (Restaurant Macao)

L’Endroit (Brignais et Civrieux) : Julie, Olivier, Aurélie, Sylvain, Emilie et Marion

Bruno (Wengue Lounge Villefranche) et Philippe (Café des Arts – Mâcon)

Jérôme Guillot (Comptoir de Saint Cyr) et Pascal Frère (Châteaux Sumeire)

Noeline, Yoann, Anthony, Jean-François et David (Restaurant l’Air de Rien) Les équipes de Léodis et de Châteaux Sumeire


LES 18 ÉVÉNEMENTS

VU ! PEOPLE PARTY

qu’il ne fallait pas rater

Catherine Briot (GLI) et Alain Fournier

Bernard Jandard (BJI) et Georges Rollin

Valérie, Albert et Christine

16 THE NEW PLACE TO BE !

TERRASSES DU POND

Colette Sibillia et Fabrice (Café du Pond)

Catherine Ricard (CGPME), Marie-Noëlle Pedrini, Nico (Lyon People) et l’horloger Jean-Louis Maier

Francis et Jean-Jacques

Albert nous avait promis une soirée arrosée à l’occasion de la grande inauguration des Terrasses du Pond, le 7 avril, il a été servi. Et si ce n’est malheureusement pas l’arrivée de l’été que ses inconditionnels amis et clients sont venus fêter, la qualification de l’OL en demi-finale de la Ligue des Champions est tombée à pic pour réchauffer les cœurs et remplir les gosiers. Pour suivre en live l’actualité d’Albert et du café du Pond, rendez-vous sur www.ilovedupond.com. MP

Fabrice Mancini (Dynamic View), Céline Foskolos (Lyon Plage) et Marie Lextrait (Answer Compagny)

Alain Rhodes (AR Cuisine), Nathalie Chanal (Carothèque) et Joël Marchand (Expert & Finance)

Maître Pierre-André Lamouille (Adamas), Maître Stéphane Bernigaud et Maître Mathias Vuillermet (Lamy & Associé)

Lionel Rimaud, Arnaud Menet (Café’In) et David Catarinetti (Tec Hotel)

Sophie Naudin, Fabienne Billat (SMUB pour HY.PR) et Bénédictine Chassagnac Fabrice et ses culotte-girls Chrystelle et Edith

96

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/596

Florence Ortiou et Catherine Catteau

Photos © Fabrice Schiff

Catherine Briot (GLI), Jacky Marguin et Albert (Café du Pond)


5HVWDXUDQW7HUUDVVH

JcZZ[[ZgkZhXZcXZYZhZgk^XZh

7RXWO·pWpOHUHVWDXUDQW

©%$52&E\0DLVRQ/8&<ª YRXVDFFXHLOOHWRXVOHVPLGLVGXOXQGLDXGLPDQFKHLQFOXV VXUODWHUUDVVHGHVRQUHVWDXUDQW

HJ9edi[_bi hZ[jWhb[6hj#Yedi[_bi$Yec ')!X]Zb^cYZhKZgg^ƒgZh +.'+%8]VgWdcc^ƒgZh"aZh"7V^ch i‚a#/%),-&.-(-' [Vm#/%),-&.-(-& lll#gi"XdchZ^ah#Xdb

6XJJHVWLRQVGXMRXU0HQXjODFDUWH

6(59,&(-8648·­+

TXDL6DUUDLO/\RQqPH5pVHUYDWLRQV


LES 18 ÉVÉNEMENTS

VU ! PEOPLE PARTY

qu’il ne fallait pas rater

Isa (Pages Jaunes), Zasa et Virginie (Rythm)

Chloé, Charlotte et Angélique

Le staff de l’Aperiklub

Leslie, Claire et Celine

Jennifer et Tatiana

Marion et Estelle entourant Vieira

Gaëlle, Bruce (Lyon People), Clem et Amande

Axel, DJ Jim54 et Fati (First Revolution)

Myriam et Fadowa

Tamara et Marie-Victoire (Les Planches)

Nico (Francelaser), Fréderic (Light First), Jean-Phi (Ambassade) et Dj Jim54 (résident du First)

Carlo et Valéria

17 FIRST REVOLUTION WHITE DREAMS De superbes créatures immaculées se déhanchant en cadence sur le dancefloor des Brotteaux baigné dans une illumination intemporelle de lasers multicolores. Un show qui a ravi la jeunesse lyonnaise durant les vacances de Pâques. Qui a dit que la nuit lyonnaise n’était plus haute en couleurs ? MP

Anthony, John et Adrian (service top class)

+

Photos © Alain Rico

Juju et Greg

de photos sur

www.lyonpeople.com

98

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/598


Pour prolonger le succès des communications chics et glamours qu’ils ont développées pour la marque Schweppes, Fred & Farid communiquants de renommée internationale ont choisi d’exprimer leur créativité sur le design d’une nouvelle collection de cans 25cl phosphorescentes spéciale nuit. Disponibles en 4 versions : Indian Tonic, Agrum, Lemon et Dark Side.

T I U N E L IA C E P S N O I T I ED Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr


Tous les VENDREDIS, dès 18h30, le B52 organise ses

after work festifs Buffet à volonté offert Danseuses - DJ Live B-52 - A6 direction Paris sortie Techlid n°34 60 chemin de la Bruyère - 69570 Dardilly - T. 04 78 35 06 81 - www.restaurant-b52.com


VENDREDI 14 MAI

VENDREDI 28 MAI Schweppes vous invite à passer une soirée pétillante ! Les festivités débuteront dans une ambiance de folie à l’Apériklub dès 20h et se poursuivront toute la nuit au First...

+ DÉFILÉ + DES CADEAUX À GAGNER + DÉGUSTATIONS PÉTILLANTES + SHOW GIRLS

NOMBREUX CADEAUX À GAGNER

Graphisme : Camille Delbecq Freesh International

SHOW GIRLS

& CLUB / GARE DES BR OTTEAUX 1 3 / 1 4 P l a c e J u l e s F E R R Y 6 9 0 0 6 LY O N - Te l . 0 4 3 7 2 4 1 9 4 6 w w w. a p e r i k l u b - f i r s t . c o m


LES 18 ÉVÉNEMENTS

VU ! PEOPLE PARTY

qu’il ne fallait pas rater

Les mannequins du défilé One Step

+

de photos sur

www.lyonpeople.com

18 APÉROS FRESH B AU BOUDOIR

Sandrine, Marjolaine (One Step), Marie-Sophie et Karen (Reportage Shopping)

Sandrine Pouquine nous prouve en lançant les apéros Fresh B que la fête peut rimer avec santé et plaisir. Un accueil à la hauteur de la convivialité légendaire du Boudoir avec un buffet gourmand constitué de fruits et légumes aussi délicieux que bénéfiques pour notre corps. Les cocktails ne sont pas en reste avec des mojitos fruités de toutes sortes donnant un air de vacances lointaines, le tout sur une magnifique terrasse aménagée au cœur du 6ème arrondissement. JS Les mojitos fruités

Denis Combrichon (TPA), Agnès Viallet et Pascal Petrucci (Le Dressing)

Mohamed Hsaini, Damien Portela et Jean-Pierre Cristofari (Poweo)

La fameuse boite apéro du Boudoir, offerte pour toute bouteille achetée

Yannick Ducol (Drôme Provençale Gourmet), Stéphane Drouilleau et Georges Krikorian (BNP)

Lionel Ferrari-Segato, président groupe Benjamin Delessert et Hervé Ghipponi (GHT Immobilier)

Christophe Bauvey, Richard Drevet, Edmond Avoine et Lionel Carre

Hyundai Richard Drevet : Hida Blaha, Franck Bensamoun, Edouard Avoine, Sandra Miodowski et Réjane Séguin

102

MAI 2010

Nathalie Dombes, Laurence Besacier, Sophie Fabrello, Christine Voiron et Geneviève Bachmann Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/5102

Mouney (Alliancerie Ciré), Sabine (Boudoir), Najete (Lollipops) et Tiffanie

Photos © Smart Angel Média

Tania, Jérôme (Carnets d'Edouard) et Franck Cellier (Franck Cellier Conseils)

Mère et fille : Laurie et Catherine Drevet


SONORISATION

ÉCLAIRAGE VIDÉO SCÈNE ET PODIUM DÉCORATION LOCATION INSTALLATION PRESTATION

LASER

16, rue Félix Jacquier - 69006 Lyon - Tél. 04.72.44.34.34 - Fax. 04.78.17.27.54 - www.eurosono.com


CARNETin

monda

IN MEMORIAM

JEAN-JACQUES BERNACHON A FINI DE LUTTER... Né le 27 octobre 1944, Jean-Jacques Bernachon aimait les arts, la peinture en particulier. Il avait souvent vu son père s'entretenir dans la boutique du cours Vitton avec René Deroudille, le critique d'art. Il aimait les œuvres de Jean Couty, de Jean-Albert Carlotti, mais aussi d'Alain Chevrette. Pas toujours facile d'évoluer à l'ombre, à l'abri d'un grand arbre. Il avait fait sa place et le destin lui avait donné raison, puisque les éditions Glénat avaient publié récemment un des plus beaux livres de leurs collections, à propos de l'aventure de la famille Bernachon dont le design était signé par Alain Vavro, son ami. Jean-Jacques Bernachon se comporta toujours en héritier et en successeur émérite de son père. Les mots de son credo étaient fidélité et solidarité. Il fut apprenti en Hollande dans la ville d'Amsterdam, chez Blooker et Bensdorp. Il avait épousé Françoise Bocuse, le 19 juin 1969. Peut-être l'avait-il rencontrée pendant son séjour dans la brigade du maître de l'auberge de Collonges, Paul Bocuse ? Nous présentons nos sincères condoléances à son épouse Françoise, et à ses enfants Philippe, Stéphanie, Candice, mais aussi à l'ensemble de sa famille, sans oublier Paul et Raymonde Bocuse. Le monde de la gastronomie française est en deuil, car, Jean-Jacques Bernachon faisait rayonner l'image de la pâtisserie de création, et de haute qualité dans le monde entier, où on connaît l'Eventail, le Parfait, le Président, et les divines tuiles aux amandes. Alain Vollerin

Photos © Fabrice Schiff - Jean Luc Mège et Nico

…sans se plaindre jamais. Modeste, discret, retenu, comme il le fut toujours, fidèle à lui même, à sa nature, et à cette haute éducation transmise par son père, le célèbre Maurice Bernachon. La maladie a vaincu son courage.

Les obsèques du chocolatier ont rassemblé plus de 500 amis de la famille en l'église de la Rédemption. Le reportage complet sur www.lyonpeople.com/ Dernière minute

AVEC BOCUSE AU CLUB DES 10 Le club des 10 est une assemblée de chefs et de "grands" des métiers de bouche. Chaque réunion gourmande se déroule dans les maisons mythiques de la ville. Exceptionnellement en 2002, ce rendez-vous de fous de bonne bouffe a eu lieu chez Françoise Petit et Björn Blomberg. Pour l'occasion notre associée et journaliste senior avait revêtu une tenue de suédoise version folklorique et son compagnon avait déplacé deux cuisiniers scandinaves remarquables : Niklas et Benny. Paul Bocuse, Philippe et son père Jean-Jacques Bernachon avaient savouré en famille ce moment ainsi que tout le club (tous ne sont pas sur la photo comme Pierre Orsi, Christophe Marguin et le regretté comte de Saint Laumer) dont Christian Bourillot, Alain Vavro, ou Jean-Paul Lacombe.

104

MAI 2010

Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/5104


monda LES NAISSANCES

002/04/2010 M Manon chez Laure Manaudou et Frédérick Bousquet F

115/04/2010 C Charles chez Laure-Marine Godet eet Marc Polisson (ci-contre)

LES MARIAGES 08/05/2010 Emilie Savel et Alexandre Lacroix Emmanuelle Legin et Alban de Moncuit 13/05/2010 Julie Rodriguez et Marc Mougenot 21/05/2010 Natacha Blanc et Nicolas Dormont 22/05/2010 Julie Gouzy et Olivier du Castel Lyse Eprinchard et Fabrice Matray Estelle Foucault et Serge Cambie Emilie Darnoux et Thomas Colleony Marie Oussar et Fabien Agostini Anne Rachet et Johan Grenier Marine Berthaud et Florian Chauveau 29/05/2010 Marie Auroux et Cédric Fortune Stéphanie Pesavento et Bruno Besson Gaëlle Della Vecchia et Vianney Willem

LES DISPARITIONS Dans nos intentions de prière, Madame Henri Jeannerod, l’abbé Henri Stouder, ancien directeur spirituel de l’Institution des Chartreux, Monsieur Beylat, Monsieur Philippe Jeantet, adjoint au maire du 3ème, le chocolatier Jean-Jacques Bernachon (lire page 104) et Eric Defasy.

DISTINCTIONS PROMOTION DE PÂQUES DE LA LÉGION D’HONNEUR Thierry Cornillet, ancien maire de Montélimar (promu chevalier); Henri Chabert, ancien député et ex 1er adjoint de Michel Noir (promu chevalier), Paul Delorme, viceprésident du Conseil général (promu chevalier), Paul Dini, fondateur de la Comareg et collectionneur de peintures (promu officier) et Dominique Hervieu, future directrice de la Maison de la Danse (promue chevalier). Lors du concert du Luxembourg à la CCI, Gérard Herrbach, consul du Luxembourg et Secrétaire Général du Corps Consulaire de Lyon a été promu au grade de Chevalier de l'Ordre Nationale du Mérite luxembourgeois.

CÉRÉMONIE ANNÉE HENRI IV En cette année où nous commémorons le 400ème anniversaire de la mort d'Henri IV, les royalistes lyonnais font célébrer une messe à Saint Denis. L’occasion de nous rappeler tout ce que ce grand roi a apporté à la France. Vendredi 14 mai 2010 à 19h Eglise Saint-Denis 4, rue Hénon - Lyon 4ème 106

MAI 2010

DISPARITIONS PAUL BERTET-PILON Il s’est battu de longs mois contre elle, mais la maladie a fini par l’emporter. Le journaliste Paul Berthet-Pilon est décédé à l’âge de 61 ans. Derrière son humeur conviviale, Paul Bertet-Pilon a masqué une grande détermination professionnelle. Il démarre sa vie journalistique dans les Alpes mais très Paul Bertet-Pilon, Georges Bosi (Dauphiné Libéré), Jean-Briac Dalibard (Peugeot) et Jacques Poberray (Mensuel Auto le Progrès) sur l’espace Peugeot du GPTL 2008 vite il intègre la rédaction du Progrès à Roanne. L’économie et la vie politique nce Participant à l’essor de Lyon-Matin, Lyon Matin il est nommé à la sont des sujets qu’ils traitent avec aisance. tête de la rédaction grenobloise du Dauphiné pour revenir à Lyon où il participe au rapprochement des rédactions de Lyon-Matin et du Progrès. Passionné par les automobiles, il savait décrire les caractéristiques de chaque nouveau modèle avec un enthousiasme gamin. Mais surtout il s’était imposé comme l’un des meilleurs spécialistes de la vie économique et financière en Rhône-Alpes. Discret sur sa longue maladie, il a poursuivi sa passion du journalisme en écrivant pour Vox. Il répétait souvent : « Je suis débordé, débordé de travail mais j’aime vivre comme cela ». Dans le monde de la presse, il était et restera un « pro » reconnu et un homme apprécié pour sa simplicité. Yves Espaignet

DANIEL CHARRIER Ils étaient 300 à être venus accompagner le patron de la Compagnie Lyonnaise de Cinéma, décédé d’une crise cardiaque à l’âge de 62 ans, dans son dernier voyage. C’est en l’église Saint Maurice, proche de ses bureaux de Monplaisir, que ses amis sont venus entourer son épouse Marie-Hélène et ses filles Maude et Anne-Laure le temps d’une cérémonie sobre et digne, bercée par les accords du Quatuor Debussy et d’un poème de Paul Eluard. Des témoignages de ses proches, on retiendra que Daniel Charrier - dont le parcours a été jalonné de rencontres décisives (Charles Mérieux, Paul Dini, Jean-Pierre Améris…) - était le «le plus affectueux des papas» et «un époux tendre et passionné». Son altruisme, salué de tous, a pris corps au sein de l’association de lutte contre l’illettrisme, Savoir lire, qu’il a créée, « sa grande œuvre humaniste » souligna l’ancien gouverneur du Rotary Club de Lyon. Dans le petit monde du cinéma, le trésorier de l’Institut Lumière était connu pour être « un homme libre et intègre » et « le gentleman de la profession » mais ni Thierry Fremaux, ni Bertrand Tavernier n’étaient là pour en témoigner… Tout comme Georges Képénékian, adjoint à la Culture de Gérard Collomb. Fort heureusement, les présents étaient beaucoup plus nombreux que les absents. Formant une assemblée hétéroclite composée de ses salariés très affectés, d’anciens collaborateurs comme Evelyne Hagguenauer (qui travailla à la CLC trois ans avant son élection sur la liste de Gégé en 2001), de ses grand-frères orientalistes (Fernand Galula…), de ses voisins de Montchat (Serge Ciampi) et de ses copains du Rotary (Pierre-Yves Cerrato, Bruno Dufour, Guy Augis, Richard Brumm…). Beaucoup de représentants des métiers de la télévision (Philippe Vorburger, ancien de TLM, tout comme Stéphane Cayrol ou Sophie de Rocca Serra), du cinéma (Joël Lurraine) et de la radio (Guy Moïse), des journalistes (Agnès Guillaume) et des réalisateurs à qui il mis le pied à l’étrier. Au coude à coude avec Pascale Crozon, Emmanuel Hamelin, Victor Bosch, Jean Flacher, Robert Sivilia, Denis Trouxe, ancien adjoint à la Culture, CJ Begot, Jérôme Chabannes (Piano à Lyon), Roland Fulchiron, Jean-Jacques Lerrant, très recueilli. A l’issue de la cérémonie, le convoi funéraire a rejoint la petite commune de Quincié-en-Beaujolais où le producteur a été inhumé. Requiescat in pace. MP

EVENEMENT CONCERT SOLIDAIRE DE YANNICK NOAH Née en 1988 de l'envie de Marie-Claire et Yannick Noah, l'équipe des Enfants de la Terre participe de façon concrète à une grande œuvre de solidarité. Cette organisation aide les enfants en difficulté en France et à l'étranger grâce à la création de « maisons tendresse » qui leur apportent stabilité, réconfort et soutien. Et c’est chaque année près de 500 enfants qui passent par ces structures. Afin de mobiliser l'opinion publique mais aussi les stars, Yannick Noah et ses amis organisent un grand concert de solidarité en tournée à travers toute la France, pour récolter des fonds. Rendez-vous à l’Astroballe, avec apéritif, dîner, concert et open-bar. Jeudi 27 mai 2010 à partir de 19h30 - L’Astroballe - 40/44, avenue Marcel Cerdan - Villeurbanne Réservations : 06 08 36 38 71 - régis.betoule@orange.fr Postez vos témoignages d'amitié sur www.lyonpeople.com /rubrique les Gens. Pour partager cette page, allez sur www.hy.pr/5106

Photos © Fabrice Schiff et DR

CARNETin


>> série limitée smart fortwo greystyle disponible en version coupé et cabrio

* Une autre idée de la vie.

>> la smart collection printemps-été greystylee à partir de 14 600 € > Équipée des motorisations essence 1.0 l 52 kW (71 ch) mhd ou 1.0 l 62 kW (84 ch) et disponible en version coupé et cabrio > Peinture exclusive gris dark grey mat > Garnitures intérieures exclusives en tissu/cuir Nappa(1) au design ultra dynamique > Jantes alliage peintes gris dark grey mat et volant sport 3 branches en cuir Nappa(1) > Climatisation et radio CD > Disponible à partir de 14 600 € TTC(2), bonus écologique de 500 € déduit(3)

Vos distributeurs agréés smart : >> Ecully, Rond-Point Le Pérollier, 04 72 18 00 18 >> Villefranche-sur-Saône (Mercedes-Benz), 04 74 60 49 49 ou www.smartlyon.fr ou communication@smartlyon.fr

Siret 3885 581 561 00 143

(1) Pour connaître le descriptif des garnitures en cuir, veuillez vous reporter au tarif en vigueur. (2) Prix TTC conseillé clés en main de la smart fortwo greystyle coupé 1.0 l 52 kW (71 ch) mhd au 25/02/2010, déduction faite du bonus écologique de 500 €, chez les Distributeurs participant à l’opération. Consommations de la smart fortwo greystyle (cycle mixte en l/100 km) : 4,5 à 5,2. Emissions de CO2 : 104 à 120 g/km. (3) Selon décret no 2007-1873 dans sa version en vigueur. Série limitée à 170 exemplaires.


REVERSO. CHANGEZ DE CONTINENT EN UNE SECONDE.

GRANDE REVERSO 986 DUODATE. Calibre Jaeger-LeCoultre 986/1000® Créée en 1931 pour les joueurs de polo, la légendaire Reverso abrite un ingénieux système breveté : deux cadrans dos à dos animés par un seul mouvement mécanique indiquent deux fuseaux horaires ajustables par une seule et même couronne. L’inventivité de Jaeger-LeCoultre dans le boîtier réversible redimensionné.

AVIEZ-VOUS DÉJÀ PORTÉ UNE VRAIE MONTRE ?

LYONPEOPLE MAI 2010  

actualités people lyonnaise

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you