Page 1

Retraites :

les contrevérités du PS

Union pour un Mouvement Populaire 55, rue La Boétie 75 384 Paris Cedex 08 Téléphone : 01 40 76 60 00 Internet : www.lemouvementpopulaire.fr


Alors que le Gouvernement s’engage dans un dialogue avec les Français autour de propositions solides, justes et responsables, le PS cherche à parasiter cette discussion en les mystifiant sur le contenu du projet de réforme. Le projet du Gouvernement est pourtant simple : o Son but : sauvegarder et sécuriser le plus juste des systèmes, un système qui concerne tous les Français : les retraites par répartition. o Le moyen d’y arriver : en demander plus à ceux qui peuvent plus. o La première exigence : protéger ceux qui ont des conditions de vie et d’exercice professionnelles difficiles. Proportionnalité dans l’effort, justice dans le résultat, voilà ce qui guide le Gouvernement.

Union pour un Mouvement Populaire 55, rue La Boétie 75 384 Paris Cedex 08 Téléphone : 01 40 76 60 00 Internet : www.lemouvementpopulaire.fr


Le PS nous dit que ces propositions vont aggraver la situation et la vie des salariés et des retraités. Ce n’est pas vrai car aggraver la situation des Français ce serait ne rien faire et laisser s’accumuler les déficits, ou, pire encore, adopter le projet des Socialistes qui consiste en une avalanche d’impôts et qui conduirait notre pays à la faillite en quelques années. Le PS nous dit que sur le plan financier, cette réforme est inefficace. C’est faux ! Elle ramène le système à l’équilibre en 2018 alors que le projet socialiste ne comble pas la moitié des déficits ! Le PS nous dit que ce sont les seuls salariés qui porteront sur leurs épaules le poids de cette réforme. Ce n’est pas vrai : l’Etat, mais aussi les ménages les plus aisés, comme les revenus du capital, supporteront plus de la moitié du coût de la réforme ! Le PS nous dit que le Gouvernement ne prend pas en compte les femmes. La vérité, c’est que les femmes vont maintenant se voir payer leurs congés maternités, jour pour jour. Le PS nous dit que ceux qui ont commencé à travailler tôt dans leur vie seront pénalisés par la réforme. Ce n’est pas vrai, la réforme du Gouvernement, grâce au dispositif « carrière longue », permet à ceux qui ont commencé à travailler avant leurs 18 ans de bénéficier d’une retraite à taux plein au plus tard à 60 ans. Le PS nous dit que la situation des métiers pénibles est ignorée. C’est complètement faux puisque demain, pour la première fois dans un pays européen, tous les salariés qui ont été pénalisés d’une manière directe dans l’exercice de leur emploi pourront profiter plus tôt de leur retraite à taux plein. Préserver le modèle social français, c’est faire preuve de responsabilité et c’est ce que propose le Gouvernement. C’est ce modèle qui garantit la protection des actifs, la protection des retraités, et la protection de nos enfants quand eux aussi seront actifs puis à la retraite. Cette réforme, c’est pour la première fois, un Gouvernement responsable qui dit à un pays responsable « nous allons garantir à toutes les générations une retraite juste et équitable » Le PS, lui, joue avec les peurs, au risque de condamner définitivement notre système de retraites par répartition et de briser ainsi cette formidable solidarité intergénérationnelle : Voilà la véritable irresponsabilité ! Voilà la démagogie électoraliste ! Voilà pourquoi le Parti Socialiste n’est pas qualifié pour gouverner notre pays ! Union pour un Mouvement Populaire 55, rue La Boétie 75 384 Paris Cedex 08 Téléphone : 01 40 76 60 00 Internet : www.lemouvementpopulaire.fr

Retraites : les contrevérités du PS  

Retraites : les contrevérités du PS

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you