Page 1

Photo : Patrick Sagnes

EDITO

M

ardi 24 juin 2008. Malgré des tests complets la veille à Cleveland qui ont rassuré quant aux doutes émis sur sa santé, San Antonio exige que Nicolas Batum passe une nouvelle batterie d’examens pour l’autoriser à prendre part au workout prévu. Le staff médical passe tout en revue et les analyses durent un bon bout de temps. A tel point que quand il est enfin autorisé à jouer, l’entraînement est quasiment fini. Gregg Popovich lui demande d’aller shooter sur un autre panier. Moins de dix minutes plus tard, il l’arrête. Pas besoin d’en voir plus, il le connaît par cœur. Le coach des Spurs le veut et ambitionne d’en faire en deux ans maximum son ailier titulaire. Car Pop le sait : la perle française a tout pour être un joueur qui compte prochainement.

STAFF

On ne sait pas si les Blazers qui l’ont finalement drafté sont aussi visionnaires que Popovich ni s’ils ont les mêmes ambitions pour Nicolas. D’autant plus que faire sa place sur les postes extérieurs embouteillés dans l’Oregon ne risque pas d’être aisé. Mais si ça prendra

Rédacteur en chef : Julien Deschuyteneer Rédacteur en chef adjoint : Théophile Haumesser Conseiller à la rédaction : Julien Debove Directeur artistique : Guillaume Laroche Rsp développement & promotion : Almamy Soumah Comité de rédaction : Les 5 plus haut + Syra Sylla, Yann Ohnona, Florent Bodin, Jean-Sébastien Blondel. Graphizm Masta : Patrick « MoChokla » Ortega Rédacteur Mode : Maximilien N’Tary Ont participé à ce numéro : Side’O, Dimitri Kucharczyk, Po’Boy, Ludovic Puigcerber.

peut-être un peu plus de temps que prévu, Batum a trop de talent pour ne pas devenir prochainement un acteur majeur du basket NBA et international. Alors forcément, l’ancien Manceau s’est imposé tout seul au moment de choisir la couv’ de notre numéro de rentrée consacré à ces nouveaux visages qui compteront dans le monde du basket les mois et années à venir. Il ne sera d’ailleurs pas cette année le seul rookie susceptible de bouleverser le paysage basket. La draft 2008 regorge de novices décidés à avoir un impact immédiat dans leur franchise (p.28) après avoir brillé à la fac. Une étape qu’a sautée l’un des plus grands potentiels de sa catégorie d’âge, Brandon Jennings, pour découvrir à 18 ans l’Euroleague (p.34). Autre rookie dont on suivra les débuts à ce niveau, JD Jackson (p.54), qui n’a jamais joué cette compétition, mais qui la découvrira pour sa première année de coaching. Et si, côté entraîneurs, JD sera l’une des attractions de la Pro A, côté joueurs, Ali Traoré

pourrait bien se poser comme l’intérieur incontournable de cette saison. Après avoir repris des mains américaines le trophée du Quai 54 (p.70), il compte bien dévaster les raquettes de Pro A et prouver au sélectionneur qui l’a injustement boycotté dans sa liste pour les qualifs qu’il est bel et bien un joueur sur lequel le basket français doit compter. Au contraire d’Ali, la jeune prodige Diandra Tchatchouang (p.50) n’a pas été boudée par les sélections nationales. Mais ces étés en bleu ne l’ont pas rassasiée et la miss rêve de participer un jour aux JO. Des JO où les Américains ont montré qu’il faudrait à nouveau compter sur eux dans les années à venir (p.74) en remportant l’or. Pendant que le basket britannique, grâce à Luol Deng, essaie de sortir du néant pour devenir une nation qui compte enfin et participer à ses propres Jeux de Londres (p.46). Un rendez-vous où Batum sera certainement l’ailier français majeur. Et là, on met notre main à couper qu’il aura droit à un peu plus qu’une dizaine de minutes et quelques shoots pour se montrer…

Photographes : Lionel Préau, Sébastien Randé, Patrick Sagnes, Ben Sandler, Christophe Elise.

Contact : contact@reverse-mag.com Tel : 01 40 33 44 76 www.reverse-mag.com

Directeur de publication : Guillaume Laroche

N° de commission paritaire : 0607 G 86996 N°ISSN : 1774-0835 Dépôt légal : à parution

REVERSE est édité par : Les Editions REVERSE 14 rue Soleillet 75020 Paris Diffusion : MLP Impression en France : ACTIS - Paris Conception et publicité à la rédaction

Tous droits de reproduction réservés. L’envoi de tout texte, photo ou document implique l’acceptation par l’auteur de leur libre publication dans la revue. La rédaction n’est pas responsable des textes, dessins et photographies publiées, qui engagent la seule responsabilité de leurs auteurs.

WWW.BASKETSESSION.COM

R18_E_080908.indd 3

3

09/09/2008 12:13:51


SOMMAIRE #18 ENTRETIEN

J.D. JACKSON

54

J.D. Jackson n’est pas seulement le nouveau coach du Mans. C’est avant tout l’un des joueurs étrangers qui a le plus marqué notre championnat...

20 NICOLAS BATUM Pour Nicolas Batum, la Pro A et l’Euroleague n’étaient qu’un prélude. C’est aujourd’hui, en NBA, que tout commence pour de bon.

Diandra 50 Tchatchouang I HAVE A DREAM...

BRANDON JENNINGS ALI TRAORÉ

70

TOUS LES CHEMINS MENENT A ROME 34

LES BRITISH EN MISSION 46

« BOMAYE (TUE-LE) ! BOMAYE (TUELE) ! » LE CHANT DES ZAÏROIS POUR SUPPORTER MUHAMMAD ALI À L’APPROCHE DU RUMBLE IN THE JUNGLE FACE À FOREMAN EST AUSSI LE BLAZE QU’ARBORE LE NOUVEAU VILLEURBANNAIS ALI TRAORÉ.

EN REMPORTANT L’OR, EN AFFICHANT UN NOUVEL ÉTAT D’ESPRIT ET EN FAISANT À NOUVEAU RÊVER, TEAM USA EST ALLÉ AU BOUT DE LA REDEMPTION ROAD. ET, GRÂCE À UNE SUPERBE ESPAGNE, DE MAGNIFIQUE MANIÈRE…

HOOP CORNER60 TEAM USA 4

74

REVERSE XVIII

R18_E_080908.indd 4

09/09/2008 12:14:58


LA RUE FRANÇAISE 36 REPREND LE POUVOIR L’armada d’Amara Sy et Sacha Giffa a surpassé les tenants du titre américains au terme d’une 6ème édition d’un niveau ahurissant, que n’a pas réussi à gâcher un coach new-yorkais aussi rageux qu’un dunk de The Boss

I AM LEGEND LARRY BIRD ÉTAIT LE BASKETTEUR

PARFAIT. INDIVIDUELLEMENT ET COLLECTIVEMENT, PERSONNE N’A SU ATTEINDRE UN DEGRÉ DE MAÎTRISE TECHNIQUE COMPARABLE AU SIEN.

80 www.basketsession.com

ROOKIE CLASS 2008

28

STARS UNIVERSITAIRES, « PROSPECTS » À FAÇONNER, OU HABITUÉS DE L’EUROLEAGUE, ILS PORTENT DÉSORMAIS SUR LEURS ÉPAULES ADOLESCENTES L’AVENIR DE LEUR FUTURE FRANCHISE NBA. UNE POIGNÉE DE MAIN DE DAVID STERN LEUR A DONNÉ UNE MISSION, EN SCELLANT LEUR DESTIN DANS LA GRANDE LIGUE.

ONDE DE CHOC SUR LA LFB

52

Valenciennes + Saint-Amand = UHB

TOUTE L’ACTU BASKET

TOUS LES JOURS WWW.BASKETSESSION.COM

R18_E_080908.indd 5

5

09/09/2008 12:15:01


FASTBREAK_BREAKFAST

//////////////////////////////////////////////////////////////////////// LABEL « AFFAIRE DU SANG CONTAMINE »

DU SCANDALE ÉTOUFFÉ MICHAEL BEASLEY

L’EQUIPE D’ESPAGNE

A voir leur touche on comprend qu’ils soient sponsorisés par une marque de bière plutôt que par Gillette. Entre les frères Gasol, la bomba Navarro ou Jorge Garbajosa, c’était tous les jours le festival du poil à Pékin. Un vrai hommage aux nageuses de l’Allemagne de l’Est, avec à la clé presque la même réussite. De quoi impressionner la plus belle barbe du basket mondial, Baron Davis, beau joueur, qui a tenu à mettre en avant sur son blog Rudy Fernandez et Ricky Rubio, deux jeunes en quête de pilosité.

LABEL BENZEDRINE

DU GARS QUI NE DORT JAMAIS

RON ARTEST

« Avec l’insomnie, plus rien n’est réel ! Tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie... » Tyler Durden et Ron Artest ont visiblement plus que la bagarre en commun puisque le chien fou irréel du Queens n’a quasiment pas fermé l’œil de tout l’été. Tru Warier n’a pas pris une seule nuit de repos et a participé à fond à tous les tournois de New York pendant l’intersaison, se positionnant comme le streetballer numéro 1 de Big Apple, en remportant notamment le tournoi de Dyckman ou le Hoops In The Sun. Et tout ça après une saison NBA. En même temps, c’est pas comme s’il s’était beaucoup fatigué cette année avec seulement 57 matches. D’ailleurs, vu l’intensité qu’il met sur l’asphalte new-yorkais, on se demande si la NBA ne serait pas finalement sa manière de se préparer pour les ligues d’été plutôt que l’inverse…

6

Photo FFBB

DE LA « BEARDATTITUDE »

PAUL PIERCE Ça a beau être l’un de nos joueurs favoris, on se demande si Paul Pierce ne se prépare pas à connaître une saison de merde. Parce que quand un mec met des sapes comme ça, juste après avoir été élu MVP de la finale NBA, et avoir ramené une énième bannière au club le plus titré après plus de 20 ans de misère, derrière, il y a quand même de bonnes chances qu’il devienne le gars qui se la raconte le plus au monde ! En tout cas, avec son genou en vrac, il a déjà la démarche naturelle du pimp pour aller avec son costard…

Photo Patrick Sagnes

TROPHEE BARON DAVIS

Darrell Arthur et Mario Chalmers se sont fait choper avec de la weed et des femmes à l’hôtel au début du Rookie Transition Program. Les medias US leur sont logiquement tombés dessus, ESPN notamment, relatant en long et en large les sanctions encourues par les deux joueurs. Ce qui est plus étonnant, c’est que très peu de médias osent rappeler, comme l’a fait le Kansas City Star, que le même ESPN avait relaté dans son premier article sur l’affaire qu’un troisième joueur se trouvait dans la chambre ce soir-là : Michael Beasley. Avant de subitement effacer toute mention concernant le joueur. La NBA, ESPN et la police se sont-ils mis d’accord pour affirmer qu’il n’avait rien fait de mal ? Mais si c’est le cas, pourquoi ne pas reconnaître une erreur dans le premier report, plutôt que de laisser planer cette éventualité de scandale étouffé ? D’autant plus que Beasley peut prétendre à un trophée Usual Suspect, parce que quoi qu’il fasse, avec sa personnalité, il est le genre de gars dont tout le monde pensera qu’il est directement coupable.

REVERSE XVIII

R18_E_080908.indd 6

09/09/2008 12:15:03


///////////////////////////////////////////////////////////////////////

FASTBREAK_BREAKFAST

LABEL RAYMOND DOMENECH

THE DOSSIER

Jamal Crawford Les meneurs new-yorkais ne sont plus ce qu’ils étaient. Alors qu’on pensait que Jamal Crawford était un baller sorti de la rue et qu’il avait dû taffer son jeu sans relâche pour s’arracher du bitume, on vient d’apprendre que son véritable nom est en réalité Heathcliff Von Rubenstovsky, qu’il a un diplôme de poésie médiévale de l’université d’Harvard et qu’il est membre honoraire de la société philatéliste de Pennsylvanie. Si Jay-Z apprend ça, « Jamal » peut dire adieux à ses paires gratuites de S. Carter…

DE LA COMMUNICATION OPAQUE FEDERATION FRANCAISE DE BASKETBALL

Si on voulait se rapprocher du foot, on y arrive. Car la fédé n’est ces temps-ci pas loin de faire aussi bien que le sélectionneur de l’EdF de football en termes de communication. Après l’affaire du 5 Majeur, mentionnée par ailleurs, qui a débouché sur une autogestion sur laquelle Gomez n’a communiqué qu’avec un sourire ironique, voilà qu’on apprenait après la défaite contre l’Ukraine que Tony Parker ne partirait pas avec ses coéquipiers directement à Istanbul et ne les y rejoindrait que quelques heures avant le match. Le meneur était en effet occupé sur Paris par des engagements qu’il ne pouvait rompre, pris de longue date. La fédé en était informée et a considéré que l’apport de Parker valait bien l’octroi de trois jours. Et c’est légitime tant sa présence sur le terrain est bénéfique. Là où le bât blesse, c’est que la FFBB n’avait absolument pas communiqué dessus. Si elle l’avait fait au moment de l’annonce du retour de Tony, le sujet aurait été maintenant dissipé. Au lieu de ça, les autres Bleus sont obligés de préparer un match décisif contre la Turquie alors que les médias ne parlent que de cette absence de Tony. Ce qui peut agacer…

LABEL « MELODIE EN SOUS-SOL »

DU BRAQUAGE QUASI-PARFAIT QUI FOIRE LAMENTABLEMENT Photo FFBB

BEN GORDON Comme les négociations avec les Bulls n’avançaient toujours pas et que John Paxson traitait ses ultimatums avec autant de dédain que ceux adressés à la Chine par le Tibet, Ben Gordon et son agent ont mis un plan sur pied. Profiter de toutes les signatures de joueurs NBA en Europe cet été pour faire croire que le CSKA leur avait fait un grosse offre et qu’ils étaient prêts à l’accepter, en faisait paraître un article bidon sur un site grec. Ça aurait pu marcher… si le GM de Moscou n’avait pas lui aussi internet. Se griller dans deux ligues d’un coup comme ça, c’est quand même assez fort…

LA COUV QUE VOUS NE

VERREZ PAS

CHALLENGE FLORENT MALOUDA

DU JOUEUR QUI FERAIT MIEUX DE PARLER AVEC SON SÉLECTIONNEUR AVANT DE L’OUVRIR DANS LES MÉDIAS

Photo Patrick Sagnes

TONY PARKER

Quelques heures après les déclarations du footeux à l’encontre de Domenech, les paroles de Tony Parker à la sortie du match face à la Belgique qu’il a démarré sur le banc ont dû heurter les oreilles de son coach. Sauf que Malouda a en face de lui un sélectionneur qui veut encore (faire) croire qu’il est le boss, alors que la France du basket n’a rien à opposer à Parker dans le costume du patron. Et s’il n’avait certainement pas tort sur le fond, pourquoi ne pas l’évoquer en interne, en tête-à-tête avec Gomez ? Car le pire, c’est qu’alors que Malouda s’est mis lui-même en danger – il a d’ailleurs été écarté pour le match suivant – Parker, lui, a plutôt mis en danger le groupe et l’ambiance générale. Pas la meilleure action pour un joueur pourtant revenu par amour du maillot.

WWW.BASKETSESSION.COM

R18_E_080908.indd 7

7

09/09/2008 12:15:06


////////////////////////////////////////////////////////////////////

Photo : NBA/Getty Images

FASTBREAK_BREAKFAST

MAGIC JOHNSON

BETTER

THAN THE HYPE

F

inale 1980. Game 6. Un meneur débutant remplace son pivot légendaire, blessé, dans le match le plus important de la saison. Alors que l’espoir s’évanouit, le fabuleux rookie, sur qui la pression semble ricocher, joue aux cinq postes (en même temps ??), comble toutes les brèches, et offre le titre, seul, aux Lakers. Voilà pour la légende. Place à la réalité. Magic ne joue pas pivot, il fait l’entre-deux puis poste son défenseur de temps en temps. Il ne joue pas plus power ou arrière shooteur. Il joue son jeu, point. Et, surtout, il démolit littéralement les Sixers de Julius Erving. Cette partie-là de la légende est vraie. Et c’est la seule qui compte vraiment. Magic finit le match avec 42 points, 15 rebonds, 7 passes, et une maîtrise hallucinante pour un meneur d’à peine 21 ans. Pourquoi en rajouter des tonnes quand le parquet a parlé ? Dans une situation plus que délicate, le rookie prend ses responsabilités, score, se bat, contrôle le match, et ne tremble pas. Pas plus que ses coéquipiers, Jamaal Wilkes en tête. Cette victoire, comme les autres, est collective. Les Lakers de 1979-80 sont une machine à gagner et à scorer. Ce jour-là, Magic en est la propulsion. Mais Kareem Abdul-Jabbar, MVP officieux de la finale, en avait été la traction pendant 5 matches (33 points et 14 rebonds de moyenne). Le duo gagne le premier de ses cinq titres. Mais des huit autres finales de la carrière de Magic, aucune ne laisse une trace aussi mémorable. Grattez bien fort toute la hype qui entoure ce fameux game 6 de la finale 80. Il ne vous restera plus qu’un jeune joueur de basket qui a fait tout ce qu’il a pu pour aider son équipe à gagner un match. On ne demandait rien de plus. Jean-Sébastien Blondel

EMILIE GOMIS DIRECTION ISTANBUL Par Syra Sylla / Photo : Patrick Sagnes On vous l’explique de long en large dans le dossier sur l’Union Hainault Basket, la fusion de VO et Saint-Amand a laissé des traces. Certaines, à l’image d’Emilie Gomis, ont été laissées sur le carreau. Prétextant un genou trop défectueux, les dirigeants de l’UHB ont préféré remercier l’ex-Valenciennoise au profit de Sabrina Palie bien connue dans le circuit français. « Je l’ai mauvaise parce que j’étais prête à poursuivre l’aventure avec eux malgré les propositions de clubs étrangers en fin de saison », peste Emilie. « D’autant plus que j’apprécie beaucoup Fabrice Courcier, le coach de l’équipe fusionnée. Et puis ils m’ont quand

Emilie Gomis #11 Fenerbahce Istanbul Arrière - 1,80 m Née le 18/10/1983 Stats LFB 2007-2008 : 11,6 pts, 2,7 rbds et 1,3 pds même bien fait attendre, ils ont pris la décision super tard. » Frustrée, Emilie a décidé de tirer un trait sur sa carrière en LFB et de rejoindre illico presto la Turquie. Elle intègre cette saison le Fenerbahce Istanbul avec qui

elle disputera l’Euroleague. Syra Sylla Comme unePar mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, Missgo a été gentiment écartée de la sélection française pour les qualifications de l’Euro 2009 : « Je ne collais pas avec l’équipe de Pierre Vincent. » Caractère trop fort ou individualité inadaptée ? Offensivement, elle est pourtant l’une des meilleures joueuses françaises d’impact et l’a prouvé lors des campagnes précédentes. Libérée de ses obligations envers la nation après neuf années de bons et loyaux services, Emilie a eu du temps pour se poser et profiter de ses vacances, histoire de se refaire une santé avant de partir à la conquête de la Turquie.

--------------------------------------------------------------------

ROKO-LENI UKIC Si les Raptors n’ont pas hésité à échanger T.J. Ford pour Jermaine O’Neal, c’est qu’ils avaient deux jokers dans leur manche. José Calderon d’une part, et Roko-Leni Ukic de l’autre. Le meneur croate avait été laissé en couveuse en Europe, histoire de s’aguerrir un peu en taffant en Euroleague avec la Roma. A défaut de prendre du poids, Roko a ainsi pu muscler son jeu très peu orthodoxe, tout en feeling et en touché. Espérons que Sam Mitchell l’a déjà vu jouer, parce qu’il risque d’être surpris… T.H. --------------------------------------------------------------------

8

REVERSE XVIII

R18_E_080908.indd 8

09/09/2008 12:15:08


Photo : NBA/Getty Images

//

----

----

R18_E_080908.indd 9

09/09/2008 12:15:12


FASTBREAK_BREAKFAST

////////////////////////////////////////////////////////////////////////  BLOG A LA UNE



GERALD

green back to work Vous vous souvenez de Gerald Green, pas vrai ? Mais si, un gars qui est sorti du lycée Gulf Shores Academy, en signant près de 33 points, 12 rebonds, 7 passes et 3 contres par match son année senior. Un All-American, qui a fini meilleur marqueur du match McDonald’s. Rappelez-vous, ce mec qu’on a comparé à Tracy McGrady et qui avait choisi de n’effectuer de sessions d’entraînement qu’avec les équipes ayant les six premiers choix de la draft 2005 et qui a finalement été sélectionné en 18ème position par les Celtics. Un gars avec 1,22 m de détente qui squattait les Top 10 et qui a gagné le concours de dunk en 2007. Non ? Toujours pas ? Et si on vous dit « birthday cake » ? Ah, ça y est, là ça vous revient. Et bien Gégé vient finalement de réaliser que pour jouer au basket à haut niveau, il fallait plus que du jump. Après avoir fait partie du convoi envoyé à Minnesota en échange de Kevin Garnett, il s’est retrouvé solidement harnaché au banc de touche d’une des plus faibles équipes de toute la ligue avant de se faire trader à Houston comme un malpropre. Il y joua un seul match avant d’être coupé. Normal, eux ils avaient le vrai T-Mac... Comme dernière chance, Green vient de signer un contrat d’un an avec les Mavs, où les habitudes strictes de Rick Carlisle laissent tout de même peu d’espoir pour son temps de jeu. Alors s’il veut qu’on se souvienne de lui autrement que pour souffler des gâteaux d’anniversaire à la télévision, il va falloir se remettre à travailler, et dur. Dimitri Kucharczyk

Photo : Ben Sandler

Baron Davis a déclaré sur son blog qu’il kifferait jouer pour Team USA à Londres. Il croit vraiment que son patriotisme va faire oublier sa prestation aux championnats du monde de 2002 ? ------------------------------------------------------Pas mal de gros transferts cet été en Pro A. En fait, le championnat de France, ça pourrait bien avoir de la gueule en Europe la saison prochaine,… Enfin, ça aurait été le cas si au même moment une tripotée de NBAers n’avait pas décidé de signer sur le Vieux Continent et de faire exploser la cote des autres ligues. Va t’amuser à vanter le transfert de Stéphane Risacher à Chalon, quand Carlos Delfino signe au Khimki Moscou. ------------------------------------------------------Après l’arrivée à NY de Patrick « J.R. » Ewing contre Fredzilla, les Lakers auraient proposé Luke Walton contre les droits de Rémi Rippert. -------------------------------------------------------« T’as vu ce dunk de Fernandez aux J.O. ? » -« Qui ça ? L’ancien coach du PSG ? » … Putain de culture foot. ------------------------------------------------------Shaq s’est réconcilié avec son ex-femme Shaunie… et avec son basket ? Et avec son ancien coach, le mystérieux « cubain musculeux » qui s’occupait plus de la forme physique de sa femme que de la sienne ? Tellement de questions et si peu de réponses… ------------------------------------------------------Les deux ex-coéquipiers à Kansas, Mario Chalmers (Miami Heat) et Darrel Arthur (Memphis Grizzlies) se sont fait virer du camp de rookies organisé à New-York pour s’être fait surprendre avec de la beuh et des gonzesses dans leur chambre d’hôtel. Selon d’autres sources, au même moment, Kevin Love terminait sa partie de World of Warcraft en attendant la série soft-porn du câble. -------------------------------------------------------

Nos bloggers sur BasketSession.com sont des experts. Ils suivent l’actualité du basket mondial de façon quotidienne, passent des heures sur les sites US, traquent les rumeurs, scrutent les interviews. Mais en plus de tout cela, ils ont un superbe esprit critique, un sens prononcé de la satire et savent élégamment jouer avec les mots. Bref, chaque nouveau post est souvent un vrai moment de plaisir. Parmi les champions de l’édito, nous vous conseillons la lecture assidue du blog Flash Zone 24 qui se définit lui-même comme le blog de ”l’actualité de la NBA en toute mauvaise foi”.

LA HYPERDUNK A FAIT CHAUFFER VOS CAMS

concours hyperdunk Marc-Antoine Pellin mis de côté pour les matches de qualification de l’Euro, ou comment renvoyer le seul vrai meneur-gestionnaire de niveau Euroleague du groupe France. Un cœur qui bat, un nez qui flaire, une décision qui tombe, c’est Michel Gomez… -------------------------------------------------------

10 R18_E_080908.indd 10

Vous avez été 37 à prendre votre caméra, votre web cam, votre téléphone portable… pour vous transformer en metteur en scène et réaliser un spot ventant les mérites de la Nike Hyperdunk. Nous avons eu énormément de mal à départager les participants car une bonne vingtaine de vidéos méritait de gagner. Même ceux qui avaient peu de matos ont su faire preuve de créativité et d’humour et pour tout cela, nous souhaitons vraiment féliciter l’ensemble des participants. T.H.

Pour voir les vidéos des 12 gagnants : http://www.basketsession.com/2008/08/25/resultatsconcours-nike-hyperdunk/

REVERSE XVIII

09/09/2008 12:15:14

REVERSE #18 FAST BREAK  

Premières pages du magazine REVERSE n°18 de septembre octobre 2008

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you