Page 1

Cinéma

Very Cold Trip è

Si Janne ne rapporte pas avant l’aube un décodeur à sa fiancée, il peut faire une croix sur leur couple. Mais quand on est fainéant, fauché, accompagné de bras cassés et perdu dans la nuit Laponaise, c’est un défi risqué… Road movie servi frappé juste ce qu’il faut, cette comédie prouve une fois de plus le potentiel comique qui sommeille sous les neiges du grand nord… 1

2


Cinéma

è

D

epuis que sa boutique de téléphonie à fermée, victime du téléphone portable, Janne a baissé les bras. Adolescent attardé souffrant d’un poil titanesque dans la main, il passe ses journées avec ses copains Kapu et Räihänen, deux autres trentenaires oisifs. Mais le soir où Titanic doit passer sur le câble, c’est la goutte qui fait déborder le vase de la patience de sa fiancée Inari. Elle lui avait donné l’argent pour acheter un décodeur en promotion, et comme d’habitude, Janne à oublié, dépensé l’argent, et n’a ramené à la maison que ses deux boulets de copains. Furieuse, Inari lui met le marché en main : il a jusqu’à l’aube pour lui ramener ce fichu décodeur, sinon tout est fini entre eux. Janne n’a pas le choix : se rendre en ville pour trouver l’engin. Accompagné de ses deux acolytes, le périple tourne court par manque d’essence. Et d’argent. Ca n’est que la première péripétie d’une très long voyage dans la nuit, marqué par un manque de chance récurrent et un don exceptionnel pour se coller dans des situations impossibles… En présentant ce film en dehors des frontières finlandaises, Dome Karukoski craignait que le sens

3

de l’humour pratiqué du côté de la Laponie soit incompréhensible au reste de l’Europe. Qu’il soit rassuré, il est extrêmement facile de se familiariser avec le “perkele” ! Le terme n’a pas de traduction en d’autres langues. Les Finlandais l’utilisent parfois comme juron, mais ce “perkele” synthétise en fait toute une philosophie de la fatalité, une ironie cruelle à souhait qui fait directement écho à notre cynisme ou à l’humour noir britannique. Sur le ton de la comédie, le réalisateur voulait évoquer une mutation de la société, qui a vu les femmes devenir les garantes de la tradition, celles qui tiennent le foyer à bout de bras, nettement plus forte et mature que leurs compagnons, au point que Karukoski n’hésite pas à parler de “honte des hommes”. Et si on s’amuse énormément, le moins que l’on puise dire, c’est qu’il ne lésine pas dans le jeu de massacre, dépeignant les jeunes adultes comme des fainéants pathologiques, concentrés sur la consommation d’alcool et les bagarres nulles à pleurer pour entretenir leur image de macho de pacotille. Karukoski se demande lui-même comment on peut vivre dans un pays où on ne voie pas le soleil


è

4


Cinéma

è de tout l’hiver alors qu’il ne se couche pas en été, un pays où le chômage culmine à 40% dans certaines régions, un pays surréaliste où le suicide est parfois présenté comme une option envisageable de fin de carrière… Et le meilleur, c’est que tous les ingrédients qui composent cette comédie sont parfaitement crédibles. Projeté devant un public lapon, le film a reçu un accueil emballé de la part des intéressés, qui y ont retrouvé à merveille leur quotidien enneigé ! Cinglés ces Finlandais ? Assurément ! Au point qu’il est impossible de ne pas éprouver d’entrée une terrible sympathie pour ce grand dadais maladroit de Janne et pour ses deux potes. C’est avec une sorte de jubilation, et sans l’once de méchanceté, que ce trio incarne l’art d’être un looser tout terrain. L’avalanche de galères, de baffes et de coups fourrés dont ils sont les victimes souvent involontaires ne fait qu’augmenter notre plaisir à assister au désastre, et à leur revanche sur la

5

fatalité… Pour sa première comédie, Karukosi démontre qu’il est vraiment l’un des réalisateurs les plus intéressants de la jeune génération finlandaise. Et cela s’est vu. Après un carton dans les salles Finlandaise où Very Cold Trip est devenu le 5éme plus gros succès depuis 10 ans, le film est adopté dans les festivals, décrochant notamment deux prix au dernier festival de l’Alpe d’Huez. Montez en voiture avec ces trois gentils abrutis, vous ne le regretterez pas!

L’avis de CpourlesFemmes.com Bien vu, réalisé avec efficacité, incarné par des acteurs attachants, “Very Cold Trip” possède ce même humour très noir que l’excellent “Un chic type” norvégien, mais avec le rythme en plus. On s’amuse beaucoup, d’autant que le portrait de la société finlandaise est tout de même saignant ! Très réussi. C.M.


Infos

Comédie Réalisé par Dome Karukoski Avec Jussi Vatanen, Jasper Pääkkönen, Timo Lavikainen, Pamela Tola … Durée : 1h35 Sortie en salles le 9 février 2011

6

Very Cold Trip  

Test, avis et critique du film Very Cold Trip de Dome Karukoski avec Jussi Vatanen, Jasper Pääkkönen, Timo Lavikainen, Pamela Tola…