Issuu on Google+

Le coeur plus gros que le ventre.

ClĂŠmentine Empain


Tiens un oeuf abandonnĂŠ. Quelle imprudence !


Mais deux bêtes affamées ont flairé cette belle et même opportunité. “Psssssssssssss” “GRRrrrrrrrrr!”


“Ah Ah Ah, il est à MOI, !” ricane fièrement le renard en emportant son butin.


Au calme dans sa tanière, il va enfin pouvoir déguster son festin... quand tout à coup ...


...l’oeuf bouge et se fissure


Le renard se lèche déjà les babines.


“Papa” crie l’ oisillon en sortant de sa coquille, les ailes tendues vers le renard. “Ce n’ est pas du tout ce qui était prévu” pense le renard qui ne sait plus quoi faire “cet oisillon est si mignon, je ne peux tout de même pas le manger”. “Finalement je n’ai pas si faim que ça “ se dit-il en ouvrant ses bras à l’oisillon.


Le renard devient le plus doux et attentionnĂŠ des papas.


Souvent tous deux aiment se rappeler ce jour o첫 le renard a eu le coeur plus gros que le ventre.


L’oiseau est devenu grand, il est temps pour lui de quitter la tanière. “Au revoir fiston” dit le renard un peu triste “ne m’ oublie pas” “Au revoir papa” dit l’oiseau “je te donnerai de mes nouvelles.”


Après plusieurs heures de vol, l’oiseau s’arrête pour boire. Lorsqu’il plante son bec dans l’eau, il sent quelque chose bouger.


“Ne me mange pas, ne me mange pas” crie un petit poisson tout affolé dans l’eau. “Ne crains rien” lui répond l’oiseau “je ne mange pas les petits poissons comme toi”. Et il lui parle de ce que le renard a fait pour lui.


L’ oiseau serait bien restÊ papoter, mais il doit reprendre son voyage. Le poisson, lui, peut grandir tranquillement.


Un jour, le poisson croise une belle et appétissante chenille. “Ne me mange pas, ne mange pas” supplie-t-elle cramponnée à sa feuille. “N’aie pas peur” lui dit le poisson “ je ne te mangerai pas” Le poisson lui raconte l’histoire de l’oiseau et du renard.


La chenille, rassurĂŠe peut tranquilement prĂŠparer sa belle tansformation en papillon.


“Bonjour joli papillon” dit le renard “Bonjour renard” dit le papillon en se posant sur son museau.


Le papillon lui explique son incroyable parcours. Il lui parle du poisson, de l’oiseau et puis du renard. Le renard sourit. Le papillon comprend qu’il s’agit bien du renard qui a le coeur plus gros que le ventre.



LE COEUR PLUS GROS QUE LE VENTRE