Issuu on Google+

Journal du lycée Saint-Exupery - bruit2couloir.free.fr - n°5 - Janvier 2009

Les nouveaux élus du C .V.L !

SOMMAIRE Sondage : Changer St Ex ?

p. 5

Les clubs :  Tout sur le Club Théâtre et TerreAmie !  Un Club Photo à St Ex ?

p. 4 p. 5

(Photo : C. DENEL)

St Ex de l’intérieur, c’est aussi...  Les Sciences Expérimentales p. 6  Quand St Ex s’exporte ! p. 6  De la Plume à l’Oreille p. 7 Dossiers Société :  La Langue des Signes Française  Apprendre le Japonais !

p. 10 p. 12

St Ex : oui mais après ?  Un ancien raconte : Y a-t-il une vie après St Ex ?

p. 14

Humeur :  Quand on ne contrôle plus rien...

p. 15

High Tech :  Les EEPC débarquent !

p. 16

Culture : Expos, Ciné... Horoscope

p. 18 p. 19

Ils sont 20 au total : mais pour quoi faire? (p. 3)

Toute la rédaction vous souhaite une bonne année 2009. Ce nouveau numéro a eu du mal à voir le jour, 5 mois de gestation et de prises de tête multiples et diverses... Nous avons même engagé notre propre « Envoyé spécial » ! A voir en page 14. Nous vous invitons à venir nous rejoindre à la rédaction (NDLR : nous n’avons mangé personne, pas encore !). Merci à nos fidèles lecteurs et n’hésitez pas à nous rejoindre !

elle Une nouv e Infirmièr ! au lycée

P. 20


Bruit de couloir - Page 2

Remplissez votre dossier social sur internet du 15 janvier au 15 avril 09

Source : www.cnous.fr / Rubrique « Votre Crous » (Publicité)


SN DAN

RS U M OS

! Bruit de couloir - Page 3

C.V.L : les nouveaux élus !

Tout d'abord, un petit rappel…

Qu’est que le C.V.L ? C'est le "Conseil de Vie Lycéenne". Il sert à faire l’intermédiaire entre les élèves et l’administration. C’est-à-dire qu’il a pour rôle d’écouter les besoins des élèves, d’en discuter, et de réaliser le mieux possible leurs projets. Le CVL est composé de 7 lycéens élus pour 2 ans, et de 3 lycéens élus pour 1 an. Vous trouverez leurs noms dans l’encadré ci-dessous.

Les actions déjà menées... Suppression du samedi matin ? L’an dernier, les élèves, par l'intermédiaire des élus du C.V.L., avaient demandé la suppression des cours du samedi matin : vœu exaucé, en partie grâce aux anciens représentants du C.V.L ! De plus, après avoir demandé à plusieurs élèves de Fayence et Montauroux leur point de vue sur cette suppression des cours le samedi matin, ils répondent à l'unanimité qu’ils sont satisfaits, qu’ils se sentent moins fatigués et que leurs week -ends sont enfin complets !

Mise en place d’un foyer pour les élèves ? Une salle appelée "Foyer des élèves" avait également été demandée… Pour se détendre, échanger, dans un espace géré en autonomie. Ce lieu existe depuis la rentrée : c'est l'ancien bureau des surveillants, situé dans le hall d'accueil, en face de la cafétéria, qui a été transformé, et qui est presque prêt pour nous accueillir ! Il ne manque plus qu'à passer un petit coup de peinture sur les murs, à installer quelques tables et chaises, et à réfléchir ensemble aux équipements… On peut donc en conclure sans doute que le C.V.L. est utile aux lycéens… alors n’hésitez pas à faire appel à lui !!

Lilia EL ABED, 1ère S3

De haut en bas et de gauche à droite : Romain, Davy, Marc-Antoine, Eugénie, César, Alexis, Hélène, Meriem, Emmanuelle… Désolée pour les absents ! (photo : C.D.)

C.V.L ; Qui sont-ils ? Voici les noms des 10 élèves élus, ainsi que de leurs suppléants : • • • • • • • • • •

AMATO Gabrielle (1ère S3) et sa suppléante LEMAIRE Betty (1ère L1), ASSELBUR Hélène (Tle STG1), et sa suppléante BELHADIA Meriem (1ère L2), BEYOU LAUGIER César (2nde 9) et sa suppléante RUAULT Manon (2nde 9), CARLIER Romain (Tle STG1) et sa suppléante TREHEN Morgane (1ère STG2), DONNATI Jennifer (Tle L2) et sa suppléante BILLAUT Floriane (TL2), GAUTIER Marc-Antoine (TS2) et sa suppléante FLORENTIN Emmanuelle (1ère ES1), LAURENT Eugénie (Tle S1), et son suppléant SASE Davy (1ère STG1), PROVENCE Kevin (Tle ES2) et sa suppléante ROUSSEL Tabatha (TMC), SPATOLA Sophie (Tle STG4) et sa suppléante WILFRID Océane (Tle STG4), THOMAS Alexis (Tle ES3), également élu au CAVL (Conseil Académique de Vie Lycéenne), et son suppléant GARIOUD Valentin (1ère S3).


Bruit de couloir - Page 4

TerreAmie : Touch’ pas à ma Terre !

T

ERREAMIE, nouvel atelier proposé dans le cadre du Foyer socio-éducatif (FSE), a été initié par Mme Rocher : au cours de discussions, elle a en effet remarqué que chacun cherchait, dans des gestes quotidiens, à protéger la Terre. Pourquoi ne pas mettre en commun ces actions et les réflexions qui y conduisent ? Une réunion mensuelle, ouverte à tous (élèves et personnels), abordant différentes pratiques : voilà la forme que prend cet atelier, animé aussi par Mmes Auzet et Delclos et M. Pean. Par exemple le vendredi 5 décembre à 13h ont été abordés les thèmes : Tri sélectif : comment chacun s’y prenait … Une invitée a même parlé de son action pour récupérer des bouchons, des vrais en lièges et des faux en plastique ! Economie de l’eau : non seulement limiter le débit d’eau aux différents robinets de la maison mais aussi remettre de l’eau non savonneuse à la végétation.

Des actions… De cet atelier sont nées des initiatives très concrètes : - Bientôt des containers pour piles usagées seront mis en place. - Une visite de l’usine de tri et valorisation du Muy est prévue le mercredi 28 janvier pour le personnel et le mercredi 11 mars après-midi pour tous (élèves et personnels) afin de savoir bien trier nos déchets et à quoi ça sert !

Le restaurant scolaire du lycée organise un

Rappelons que : - Des poubelles jaunes sont déjà mises à disposition au lycée pour recevoir cannettes et bouteilles seulement. - Les cartouches d’encre pour imprimante, usagées, peuvent être déposées dans le carton face à la loge pour être recyclées.

Cela n’a rien à voir avec un repas de régime ! Au contraire, c’est bien plus savoureux !

Prochaine réunion lundi 2 février 11h11h-12h - salle H005 Remarque : les jours et horaires de ces réunions changent chaque mois pour permettre de toucher différents publics. N’hésitez pas à nous faire part de vos desiderata !

REPAS BIO jeudi 5 février

Tous les ingrédients répondent à un cahier des charges très exigeant afin de protéger notre santé et celle de la Terre ! Un aliment biologique est produit selon des méthodes respectueuses de l'environnement, détaillées par la réglementation ; les OGM sont proscrits ; pas de pesticides, ni produits chimiques. F.D & M.J.R

Un Club Photo à Saint Ex ? URGENT - APPEL A TOUS !

V

ous vous sentez l’âme d’un grand photographe ? Vous êtes photographe-amateur et voulez vous perfectionner ? Vous voulez suivre les traces de Richard AVEDON ou David LACHAPELLE ?

Alors si vous êtes intéressé par l’ouverture d’un CLUB PHOTO au lycée, contactez-nous le plus rapidement possible en nous laissant vos coordonnées (Nom, Prénom, Classe) au CDI., ou par un petit mot dans la « Boîte à Source : hautefort.com

idées » de B2C, au CDI aussi ! L’équipe de rédaction


V BIEN

E

AU NU E

UB S L C X

! Bruit de couloir - Page 5

Le Club Théâtre : tous en scène !

D

epuis l'année dernière, un CLUB THÉÂTRE existe à Saint-Exupéry. Un peu trop discret, on a décidé de vous le faire découvrir cette activité afin que les acteurs menés par M.SILVE, professeur de français, soient un peu récompensés pour leur sérieux !! (ou pas !)

appellerons les plus " expérimentés", pour aider les petits nouveaux à s'amuser tout en progressant ! Pour finir, ajoutez une pointe de sel au mélange (un M.SILVE très impliqué dans son rôle, et très efficace pour orienter nos comédiens), et vous obtenez ainsi la recette du CLUB THÉÂTRE de cette année !

Cette année, donc, venons-en au fait, la troupe jouera différents courts sketches (15 au total) de "La ballade des planches", une pièce de JeanPaul Alègre. Finalement, si nous connaissons notre texte (ce qui n'est pas gagné !), vous pourrez venir nous voir jouer à la salle Félix-Martin de SaintRaphaël : le Mercredi 8 Avril 2009, mais aussi au Palais des Congrès en mai, et finalement au lycée. Voici donc notre petit tour d'horizon terminé, en espérant que vous viendrez en masse nous applaudir !

Le club théâtre en action !

(photo Sébastien Gourgouras)

Eh oui, ce ne sont pas moins de 14 personnes cette année qui ont décidé de rejoindre le mouvement, et pas pour rien ! Parmi eux, on retrouve des personnes qui ne savaient même pas ce qu'était le théâtre, qui n'avaient sûrement jamais ne serait-ce que pensé en faire un jour… Il y a aussi ceux à qui on a un peu "forcé la main" : vous savez comme dans les films de mafieux où l'intéressé, entouré par 10 hommes de main de 2m chacun, a une arme pointée sur la tempe et doit prendre une décision… , mais ne vous inquiétez pas, c'était pour leur bien ! Évidemment, il y a aussi ceux que nous

Vous voulez des noms ? Bon, si vous insistez, voici la liste (désolé si j'écorche des noms, ne me frappez pas chers collègues !) : - En 2nde : bah personne, figurez-vous ! - En 1ère, 8 élèves : Bovyn Éric, Charpenet Julie, Voiland Mathilde, Mallet Charlotte, Androletti Tess, Rouis Myriam, Van Derlinden Edwin, Thomarat Jean-Charles, Watrinet Simon, et moi-même, Gourgouras Sébastien. - En Tle, 6 élèves : Fustec Mélanie, David Audrey, Laurent Eugénie, Potelle Morgane, Sase David, et Tamisier Claire.

Au nom de toute l'équipe, merci au lycée de nous prêter les salles pour répéter, mais aussi à M. SILVE qui se donne à fond pour nous motiver et monter une pièce d'une telle ampleur (allez gérer 14 gamins révoltés, fous-furieux, un jeudi/vendredi soir, vous...). Et MERCI A NOUS AUSSI !!! (non non, mes chevilles vont très bien, merci !) Sébastien GOURGOURAS

Sondage : changer St Ex ?

N

otre équipe a réalisé un sondage auprès des élèves et des professeurs de St Ex.

La question était : « Qu’aimeriez-vous changer ou créer à St Ex’ pour améliorer votre vie quotidienne de lycéen/professeur ? » Vous avez été plus de 200 à participer, nous vous en remercions. Les réponses majoritairement revenues ont été :

- Les horaires d’ouverture du portail devraient êtres plus souples. - On pourrait mettre une sonnerie et une horloge dans les deux salles de la cantine, afin d’éviter les retards. - La cafétéria devrait être ouverte jusqu'à la fin des cours ou, du moins, jusqu'à 16h45. - Une connexion Wi-Fi dans le lycée mise à disposition des élèves serait appréciée… De nombreuses personnes interrogées, élèves, professeurs, ont exprimé un mécontentement. Selon eux, il n’y a pas assez d’implication : trop peu d’activités, d’animations, telles que des tournois sportifs, des clubs, etc..

Un club « poker » et un club « photo » ont été évoqués, ainsi que des animations type « St Ex Academy », une salle dédiée aux élèves, c'est-à-dire un « Foyer des élèves » (qui existe depuis la rentrée) , avec des jeux type billard, babyfoot ou d’autres jeux « solides » (!) N’oubliez pas que pour toutes ces demandes, il existe une instance, le C.V.L. (Conseil de Vie Lycéenne) composée d’élèves que vous avez élus ! La suite au prochain numéro ! Dimitri GRILHERES & Sébastien GOURGOURAS, 1ère S3


SN DAN

U RS M S O

! Bruit de couloir - Page 6

Une nouvelle option en 2nde : les Sciences expérimentales !

L

es Sciences Expérimentales sont une nouvelle option proposée au lycée pour la première année aux élèves de 2nde comme Enseignement De Détermination (E.D.D.). Cette option ne concerne cette année qu'une seule classe, la 2nde 9, composée de 35 élèves. Elle se décompose en 2 groupes, et dans chaque groupe il y a des regroupements de 3 élèves. Cette option est encadrée par quatre professeurs, deux spécialisés en Physique-chimie (M. GRAS et M. GRENACS) et deux autres spécialisés en S.V.T (M. PEAN et Mme CAMPERGUE). Vous l'aurez deviné, cette option est proposée aux élèves qui envisagent de faire des « études scientifiques ». Chaque semaine nous avons 3 heures de Sciences Expérimentales, qui se subdivisent en deux fois 1h30 : 1h30 de Physique-Chimie, et 1h30 de S.V.T. Mais nous effectuons également différentes sorties, environ 2 par thème étudié. Depuis le début d'année, nous avons participé à deux sorties : une aux étangs de Villepey à St Aygulf en septembre et l'autre à la station d'épuration d'Antibes Juan-les-Pins, en octobre. Durant cette année, nous allons diriger nos recherches sur trois thèmes directeurs, en rapport avec le Développement Durable : 1er thème : «L’eau et sa gestion », 2nde thème : « La production d’électricité » et 3ème thème : « Les grandes découvertes scientifiques ».

Un site web... Nous avons également créé un site web appelé "L’Espace Sciences Expérimentales". Il regroupe les photos des sorties, des vidéos, les fiches explicatives, les cahiers de texte virtuels de S.E. S.V.T. et de S.E. Physique-Chimie. On y trouve aussi les adresses e-mails des élèves, les news, un livre d’or, ainsi qu’un forum de

Des élèves passionnés par leur environnement !

(Photos : R. J)

discussion permettant de demander de l’aide et d’échanger ses idées, et bien d’autres choses encore… Ces outils nous ont permis d’avancer dans nos recherches.

En un mot, je conseille cette option à tous les élèves s’intéressant à ces deux matières, à la fois à la théorie et à la pratique !

Vous pouvez aller vous promener sur notre site en allant sur www.pocketrasebitume.fr/se.

Robin JOUAN, 2nde 9

Je souhaite dire que j’encourage les élèves à choisir cette option car elle nous permet de découvrir des phénomènes ou des théories très intéressants, tout en ayant une certaine liberté de temps, et une disponibilité de matériel, que nous n’avons pas forcément en T.P. Je pense que ce succès doit beaucoup au dynamisme et à la motivation de nos professeurs, mais aussi à l’attrait exercé par ces deux matières scientifiques…


SN DAN

U RS M S O

! Bruit de couloir - Page 7

De la Plume à l’Oreille : la littérature autrement...

L

- « J’ai beaucoup aimé cette sortie. Les personnes qui nous ont accueillies ont su nous mettre tout de suite dans l’ambiance des livres. Il y a eu un vrai échange entre nous et les personnes qui expliquaient les livres. »

e vendredi 19 décembre, à 14h, ils étaient 60 élèves à partir pour la médiathèque de Saint Raphaël, en râlant un peu… Par contre, au retour, ils avaient l’air contents… Bizarre, non ?

C’était la classe de Mme MORACCHIOLI, la 2nde SA2, qui avait rendez-vous pour des ateliers littéraires, dans le cadre du projet « De la Plume à l’Oreille ». La semaine précédente, 5 autres classes avaient suivi le même chemin : les 2ndes section Vente (2 classes), les 2ndes Section Administratif (2 classes), ainsi que les 2ndes 1 et 4, avec leurs professeurs Mmes AUZET, MENVEUX, MEYER-RAUDET, PAYET, M. BOCQUILLON, et les deux professeursdocumentalistes Mmes DELCLOS et DENEL.

- « Habituellement, je ne vais que rarement à la bibliothèque mais là, j’ai apprécié. » Et le mot de la fin : - « Nous le referions avec grand plaisir ! » La classe de 2nde de Mme Meyer avec Thierry Bonetty, de la médiathèque, en pleine discussion sur le roman « L’Île aux peintres » (photo : C.D.)

Quelques réactions à chaud … - « La journée à la médiathèque m’a beaucoup plu, c’était ludique avec pas mal d’échanges. »

Bon, on va y réfléchir, mais apriori, on est parti pour plusieurs années !! Mathilde, Alexandra, Sabrina et les autres… de SA2, classe de Mme Moracchioli

- « Les animateurs nous ont lu des passages du Complexe de l’ornithorynque. Ce livre ne m’attirait pas beaucoup au début car je croyais que ça parlait d’un animal, mais non il y a une vraie histoire. »

Le projet à St Ex ?

P

renez 6 classes de 2nde, 6 profs, 2 documentalistes, 1 médiathèque, 5 romans, 2 écrivains. Remuez tous ces ingrédients, secouez… qu'obtenez-vous ? Un Projet littéraire intitulé "De la Plume à l'Oreille" ! L’expérience est suivie depuis 2004 dans plusieurs collèges et lycées du bassin de Fréjus/SaintRaphaël : il s ’agit pour des élèves de 3ème et de 2nde, de lire une sélection de 5 romans en 5 mois, de septembre à mars. En décembre ont lieu dans les médiathèques de Fréjus et Saint -Raphaël des ateliers, qui présentent les romans, et des activités "ludiques" autour de ces 5 romans.

Des discussions qui font réfléchir sur les thèmes abordés… Puis, fin mars, les élèves rencontrent l’écrivain du roman qu’ils ont le plus aimé, et peuvent discuter avec lui !

Des romans, mais pas n’importe lesquels… Les 5 romans sont choisis parce qu’ils ne sont pas "barbants" ou "scolaires", et surtout parce que les thèmes intéressent les jeunes. L’univers et le style de l’auteur sont aussi des critères importants. Dans le comité de sélection, des élèves de 3ème et 2nde sont présents et votent pour les titres qu’ils trouvent intéressants, au même niveau que les professeurs ou les bibliothécaires. Pour

2008-2009, les 5 romans sélectionnés sont : L’île aux peintres de Claire MAZARD A vos risques et périls de Pascale MARET Tout doit disparaître de Mickaël OLLIVIER Le complexe de l’ornithorynque de Jo HOESTLANDT Paris-Bagdad d’Olivier RAVANELLO Concernant les rencontres, elles se feront à la médiathèque, au mois d’avril. Pendant 2h, les élèves de 2nde pourront rencontrer Claire MAZARD et Pascale MARET, et peut-être avoir enfin les réponses à toutes leurs questions, sur les romans ou sur le métier d’écrivain ! C.D.


SU R M O ZO

...

Bruit de couloir - Page 8

Une nouvelle réforme pour la voie Professionnelle !

L

a rentrée 2008-2009 est marquée par la mise en application de la nouvelle réforme appelée « Baccalauréat professionnel en 3 ans ».

Pourquoi cette réforme ? Actuellement, à la fin des deux années de BEP, un certain nombre d’élèves n’avaient pas accès à un bac professionnel, en raison du nombre de places limité dans les établissements scolaires. C’est pourquoi plusieurs élèves quittaient le lycée après leur diplôme pour se diriger sur le marché du travail, mais avec un niveau d’études assez bas, et donc des difficultés à trouver un travail réellement intéressant...

prise), pour mieux assimiler les informations vues en cours. Concernant le programme, des changements sont prévus dans les référentiels de l’année de 2nde, pour permettre aux élèves de connaître les bases du métier qu’ils ont choisi. Par contre, les programmes de 1ère et de Terminale seront toujours les mêmes.

La 2nde Tertiaire Commercial Monsieur AOUINTI, professeur de vente précise les choses en prenant l’exemple de la 2nde "Tertiaire Commercial" :

suivi d’orientation. Pendant l’année, des activités professionnelles devront être mises en place. Nous avons fait intervenir un professionnel, réalisé un relevé de linéaire, et allons administrer un questionnaire en vue d’une enquête de satisfaction. Au niveau des périodes en entreprise, les élèves auront trois semaines de stage pour les aider à déterminer leur orientation, puis trois semaines pour confirmer leur choix ».

Donc, en résumé : tenez-vous bien informés de l’évolution de cette réforme !

« Concernant le programme de cette nouvelle filière, il y aura trois nouvelles matières : Mercatique, Techniques Relationnelles et enfin Projet Professionnel. Les élèves passeront par quatre entretiens sur l’ensemble de l’année scolaire pour un bilan et un

Nadia SOUSSANI, 1ère BPCO

QuestionsQuestions-réponses sur le site du ministère... (http://www.education.gouv.fr (les-baccalaureats-professionnels-ans)

Source : internet

Face à cette "rénovation", les questions sont nombreuses : En quoi consiste t-il ? Quels sont les modifications au niveau du programme ? Quelques réponses : les élèves vont passer à la fois par une formation scolaire et par des P.F.E. (Périodes de Formation en Entre-

Quelles sont les nouveautés du baccalauréat professionnel ? Une formation en trois ans (seconde, première et terminale professionnelle) au lieu de quatre (deux ans de B.E.P. suivis de deux ans de bac pro) avec la garantie d'un diplôme de même valeur. La création de classes de secondes professionnelles correspondant à de grands champs professionnels. Un diplôme intermédiaire (B.E.P., C.A.P.) inclus dans le parcours en trois ans. Des passerelles possibles à la fin de chaque année de bac pro vers le C.A.P. Quand le bac pro en 3 ans sera-t-il mis en place ? La phase de généralisation débutera à la rentrée 2009 après que l'ensemble des concertations nécessaires aient été menées. L'expérimentation engagée en 2001 sera étendue en 2008.


IQUE T I L PO

GAZA : à quand la fin ?

C

'est l'histoire d'une guerre au quotidien, d'une guerre sans lendemain, d'une guerre sans fin, où dans un décor de peur, le sang demeure… Une guerre qui dure depuis 60 ans, dans laquelle des générations de combattants se sont engagés pour récupérer leurs terres et leur dignité, mais en vain… Eh oui on l'aura compris, c'est le conflit Israélo-palestinien, la guerre dont on entend parler tous les jours, celle qui brise des vies, qui a fait des milliers de morts, de blessés, d'amputés, d'invalides sans compter les blessures du cœur. Il n'y a pas de mots pour qualifier cette guerre, il suffit juste de se boucher ses oreilles, de fermer sa bouche et d'ouvrir ses yeux, car les images parlent d'elles-mêmes...

Une brève histoire de la Palestine… Après la seconde guerre mondiale, pour fuir la barbarie nazie et les camps d’extermination, les juifs trouvent refuge en Palestine. L’ONU décide alors de partager la Palestine en deux Etats : un Etat Juif et un Etat Palestinien. Sauf que les états arabes refusent de payer le prix pour les erreurs commises par les Européens… Le 14 mai 1948, Israël obtient un territoire officiellement, et c’est là que débute pour les Palestiniens ce qu’ils appelleront la «Naqba », (la catastrophe). En 1967, l’Egypte, la Syrie et la Jordanie déclarent la guerre à Israël afin de récupérer la Palestine. C’est là qu’ils connaitront leur plus grande défaite, une guerre qui durera 6 jours et dont Israël sortira vainqueur. A la suite de cet échec et face à l’impuissance des pays arabes, les Palestiniens prennent leur destin en main. En 1987, c’est la 1ère Intifada ou "guerre des pierres", menée par Yasser Arafat (fondateur du Fatah, mouvement de libération de la Palestine) : des adolescents armés de pierres affrontent l’armée Israélienne et ses chars d’assaut. Ce massacre fera des milliers de morts. L'effet produit sera une

Bruit de couloir - Page 9

Et maintenant ? Le 27 décembre 2008, Israël lance une offensive sur la Bande de Gaza afin de stopper les lancers de roquettes. Le Ministre de la Défense israélien, Ehud BARAK affirme : "Nous voulons stopper durablement les agressions de l’ennemi". Il assure que "le peuple Palestinien n’est pas visé" et qu’il n’est pas "l’ennemi d’Israël". Mais dans les médias on s’interroge : y aurait-il d’autres raisons à cette guerre ? Y a-t-il un rapport avec les élections législatives prévues le 10 février 2009 en Israël ?

Photo : Fatima EL MATHARI, 1ère STG4

sympathie de la communauté internationale "en faveur de la cause palestinienne". Israël est alors obligé de négocier : un accord de paix est signé en 1993. Il prévoit le retrait de l’armée Israélienne des territoires occupés, de manière progressive. Mais toutes les tentatives de paix sont vaines, et le processus de paix est un échec. Car dans les deux camps, les extrémistes refusent la paix, les sionistes côté israélien et le Hamas côté palestinien. Le 4 novembre 1995, le 1er ministre d’Israël Yitzhak RABBIN est assassiné par un extrémiste israélien. Finalement, l’ONU reconnaît le droit aux Palestiniens de créer leur état, sauf la bande de Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem Est. Les Palestiniens sont peu à peu forcés de quitter leur terre, l’armée israélienne détruisant tout sur son passage, les habitations bien sûr, mais également les cultures qui rendraient toute réinstallation possible, les oliviers sont même arrachés, etc. Le résultat est simple, les Palestiniens sont enfermés dans des ghettos, subissant pauvreté (l’ONU estime que plus de 80 % des Palestiniens vivent en-dessous du seuil de pauvreté), ressentant haine et colère… En septembre 2001, la seconde Intifada est plus violente puisque, pour se défendre des israéliens armés de tanks, les Palestiniens utilisent désormais fusils et explosifs. Afin d’arrêter les lancers de roquettes et les attentats-suicides perpétrés par le Hamas, Israël fait construire un mur de séparation en Cisjordanie, appelé par les Palestiniens "le Mur de la honte". Mais le 9 juillet 2004, la Cour Internationale de Justice de la Haye déclare illégale la construction de cette "barrière de sécurité"…

Les morts s’accumulent depuis cette date, plus nombreux dans le camp palestinien que dans le camp israélien. Dès le 1er jour de guerre, on comptait plus de 230 palestiniens tués et des centaines de blessés. Mais la fuite est impossible, l’Egypte ayant décidé de refermer le terminal du Rafah, seule issue pour les palestiniens. Des milliers d’entre eux descendent dans les rues pour manifester. Le programme alimentaire mondial dénonce une situation épouvantable (ni eau ni électricité, aucune réserve en médicaments) et selon son porte-parole, il faudrait une centaine de camions de farine par jour pour éviter la pénurie alimentaire. Mais Israël continue de rejeter les propositions de trêve de l’Union Européenne… Une école sous la protection de l’ONU puisque dépendante de l’UNRWA (United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees), est bombardée. Israël affirme que des résistants du Hamas s’y sont réfugiés, mais l’information est démentie par John Ging, président de UNIRWA. Difficile au final de se faire une opinion lorsque les informations se contredisent et que les journalistes ne peuvent pas faire leur travail (Q.G. bombardé, journalistes interdits à Gaza). L'association américaine Human Rights Watch (qui milite pour le respect des droits de l’Homme) accuse publiquement Israël de commettre des "crimes de guerre", d’utiliser des armes interdites telles que les obus au phosphore blanc, et de violer la IV Convention de Genève, le Traité international humanitaire relatif à la protection civile en temps de guerre, ainsi que la convention relative aux droits de l’enfant de 1989. Suite aux bombardements de bâtiments des Nations Unies, Ban Ki-moon, Secrétaire Général de l’ONU, demande le 20 janvier, lors d’un communiqué de presse à Gaza, « une enquête approfondie, une explication complète pour s'assurer que cela ne se reproduira plus jamais ».

Au jour d'aujourd'hui, le nombre de victimes dépasse les 1300 morts. Il y a plus de 5000 blessés, chiffre provisoire puisque des victimes se trouvent encore sous les décombres ! Pourquoi cette guerre ne s’arrête t’elle pas ? Pourquoi la communauté européenne n’intervient-elle pas ? Peut-on rester les bras croisés ? Que peut-on faire ? Quelques lycéens de Saint Exupéry sont descendus vendredi 9 janvier 2009 dans les rues de Fréjus et Saint-Raphaël pour une manifestation pacifique. Et vous, n’avez-vous pas envie de réagir ?

(Source : Journal « La Croix », 5 janvier 2009) Siham ZAAMY, 1ère STG2 avec l’aide de Ouafa ASSARRIKHI, 1ère STG4


BE C

... S U O U RI

P

Bruit de couloir - Page 10

La Langue des Signes Française

armi la population, il y a un nombre assez conséquent de sourds et de malentendants. On estime à 7% le pourcentage de la population

Pour pouvoir communiquer entre eux et avec les "entendants", il existe la Langue des Signes. Comme chaque pays ne parle pas spécialement la même langue, il y a également une diversité importante de langues des signes… En France, de la même manière qu'il existe plusieurs "patois" ou langues régionales (ex : le "chtimi", le provençal, le corse, le breton, etc.), il y a également différentes manières de dire un mot en LSF.

Penser simple... Pour les entendants intéressés par l'apprentissage de cette langue très particulière et passionnante, le chemin peut ressembler à un parcours semé d'embuches… En effet, la LSF peut sembler une langue à part, ne serait-ce que par sa syntaxe. Mais en fait, il suffit de "penser simple"… Comment faire passer l'idée (car c'est ça qui prime…) ? Source

: Albert TABAOT (internet)

Quelques exemples… - "Comment es-tu venu ?" deviendra "Toi venu

très intéressante à apprendre, même pour ceux qui détestent l'appren-

comment ?".

tissage linguistique !

- "Mon neveu et ma nièce se disputent" se dira

N'hésitez pas à contacter l'Association "PI-SOURDS LSF" à NICE (20, rue

"neveu nièce mes se disputent".

Georges Doublet), qui propose des cours pour débutants.

- "Le copain de ma fille est un adolescent" sera

Médiation L.S.F: 06.66.72.12.35

"fille ma, copain son, lui adolescent".

SMS : 06.86.31.73.46

- "Le père joue avec son fils" se dira "père, fils,

Une association existe aussi à PUGET SUR ARGENS, "Signe moi un mou-

tous les deux jouent".

ton" (S.I.M.M.) - (462 rue du Général de Gaulle) - Tél. : 04.94.45.35.14

Comme autres difficultés possibles, il y a aussi le manque d'information sur les lieux et les tarifs des cours (assez rares !), ne signifient rien … Cela revient à dire que les cours sont rares... Mais la curiosité et la motivation et ne doivent pas s'arrêter à ces petits détails ! La Langue des Signes Française est vraiment

A.B.


Bruit de couloir - Page 11

(L.S.F.) : un monde à part... Pour en savoir plus... 2 sites & 1 vidéo incontournables ! •

Une vidéo sur

Le site "L.S.F. sur le Web" :

avec ses vidéos en LSF, passionnantes, qui présentent un dictionnaire Français / LSF ! Tapez tout simplement "LSF" dans Google, c'est le 1er site, celui de l'Uni-

"L.S.F : c'est ma vie, c'est ma langue !

versité de Paris 8.

" : clip publicitaire pour la promotion

http://ufr6.univ-paris8.fr/desshandi/

de la Langue des Signes Française,

supl/projets/site_lsf/accueil/

réalisé par le groupe vidéo de Bourg

accueil.php

en Bresse.

« Je t’aime » en L.S.F.

1 minute 57 d’émotion ! •

Le site “Dico LSF“ : site d’infos et dictionnaire avec des photos et des vidéos en LSF. Dicolsf

L.S.F : agitez-vous les neurones ! Foncez sur l'autobiographie d'Emmanuelle LABORIT, Le cri de la mouette, vous ne serez pas déçus ! Emmanuelle LABORIT est née sourde profonde. Elle raconte son enfance, sa différence, les cris qu'elle poussait pour essayer de se faire comprendre, sa révolte. Elle explique surtout sa renaissance lorsqu'à l'âge de 7 ans, elle a enfin appris la Langue des Signe et réussi à communiquer. Elle dénonce la "guerre" entre les partisans de la L.S.F. et ses détracteurs, les partisans de l'oralisation, qui obligent les enfants à parler alors qu'ils en sont incapables, au prix de beaucoup de souffrances… Grâce au théâtre, Emmanuelle, adolescente révoltée, va enfin réussir à se réaliser, jusqu'à sa reconnaissance par le monde du théâtre pour son rôle dans "Les enfants du silence", et le Molière qu'elle s'est vue décernée. Un formidable appel à la vie et à l'amour, le combat d'une femme pour faire reconnaître l'identité et les droits des trois millions de non-entendants français.

2 témoignages disponibles au C.D.I. >

"Moi, Armand, né sourd et muet…" d'Armand Pelletier Ce récit est un témoignage bouleversant qui nous fait découvrir ce que pouvait être la vie d’un sourd-muet dans notre France dite "moderne "de la seconde moitié du XXème siècle. Né dans une famille de 12 enfants, partageant sa surdité avec 2 de ses frères, il raconte comment, tout au long du XXème siècle en France, les sourds furent rabaissés, les garçons n'ayant accès qu’à 3 métiers : menuisier, cordonnier ou tailleur. Il rappelle que la langue des sourds fut stigmatisée, interdite d’enseignement, notamment dans les écoles spécialisées pour sourds et aveugles, et leur culture ignorée et réduite à une quasiclandestinité… Le sous-titre résume la situation : "Au nom de la science, la langue des signes sacrifiée". Ecrit en collaboration avec l’ethnolinguiste Yves DELAPORTE, et suivi d’un essai sur la langue des signes intitulé "La question sourde", ce livre reste résolument d'actualité... Et lorsqu'on sait qu'Armand PELLETIER a 4 enfants et 7 petits -enfants sourds-muets, on comprend toute l'importance de son combat ! C.D.


PAS

IN S I LO

...

P

Bruit de couloir - Page 12

Le japonais : pas si arler Japonais, tout le

La langue japonaise comprend 4 formes d’écritures diffé-

monde croit que c’est

rentes :

difficile..

- Hiragana (ひらがな ひらがな) ひらがな) : n’est utilisé que pour le mot

Et pourtant !

japonais. Il y a aussi des caractères chinois. - Katakana (カタカナ カタカナ ) : n’est utilisé que pour écrire de mots étrangers au japonais. La traduction est faite phoné-

C’est réellement simple ! Source : Japan.fr

tiquement. Les mots qui se terminent par une consonne ou un –e muet s’écrivent avec un caractère en –u, ainsi de suite.

En japonais, on retrouve 5 sons de base : a, i, u, e, o. - Le ‘a’ se prononce comme le a français, - Le ‘i’ se prononce comme le i en français, - Le ‘u’ est proche du ou en français, -Le ‘e’ se prononce comme le é en français, - Le ‘o’ se prononce comme le o français. Les sons diffèrent du français : - Le ‘s’ se prononce comme le s du mot sac. - Le ‘sh’ se prononce comme le ch du mot chien. - Le ‘ch’ se prononce comme le tch du mot tchèque. - Le ‘h’ n’est pas muet, il se prononce comme en anglais par une légère expiration.

Exemple : France s’écrit フランス (fu-ra-n-su). - Kanji (漢字 漢字) 漢字 : ce sont les idéogrammes d’origine chinoise. Il en existe des milliers mais il n’y en a officiellement que 1945 qui font partie du Jouyou Kanji, la liste officielle de Kanji. Si vous souhaitez lire un journal quotidien, il est nécessaire de les connaître, bonne chance ! - Romanji (romaji) : Ce sont les caractères dit romains, notre alphabet pour parler simplement. Le japonais n’utilise que très rarement cet alphabet, les caractères Hiragana et Katakana sont regroupés sous forme de syllabes (ka, ki, ku, ke, ko…). Ainsi le mot « anata » (toi / tu) s’écrit en hiragana あな

- Le ‘r’ se prononce comme le w en anglais (wa se pronon-

た, formé du ‘a’ あ

ce oua).

du ‘na’» な et du ‘ta’ た

Le ‘j’ se prononce dj comme dans la marque de voiture jeep.

On compte 46 caractères dans chacun de ces deux sylla-

- Le ‘ou’ se prononce ouo. Par exemple "dou itashimashi-

baires.

te" (de rien) donnera : douo itachimachité.

En étudiant la partie écrite avec les caractères japonais,

L’écriture...

on constate que la phrase est constituée de katakana et d’hiragana, comme dans 99 % des phrases, mais aussi qu’il n’y a pas d’espace entre chaque mot ! Il faut donc réellement connaître chacun des caractères et savoir les associer à un mot afin de comprendre la phrase. Malgré tout, la lecture des phrases japonaises n’est pas si compliquée. Il est possible d’apprendre en quelques semaines (ou si vous êtes réellement motivés, en quelques jours ! ). En revanche, les Kanji sont plus compliqués et demandent plus de pratique et de patience.

Source : Tag japonais


Bruit de couloir - Page 13

difficile que ça... Un peu de grammaire... Maintenant, parlons de grammaire. Même si elle est vraiment différente de celle de la langue française, elle est beaucoup plus simple. Singulier/pluriel, masculin/ féminin ne sont pas employés. Et de plus, les verbes se conjuguent très facilement. Pour résumer, l’apprentissage du japonais n’est pas si difficile que l’on pourrait le penser. La simplicité de la grammaire et de la prononciation en fait une langue simple à apprendre pour un francophone. En revanche, l’apprentissage du vocabulaire et de l’écriture demande beaucoup de temps et régularité. Idéogramme de l’amour

Source : internet

Elodie ENGELS, 2nde 7

Et maintenant… à vous de jouer ! Les mots de base qu’il est bon de savoir... Oui はい hai Non いいえ iie Bonjour (le matin) おはようございます ohayo gozaimasu Bonjour こんにちは konnichiwa Bonsoir こんばんは konbanwa Au revoir さようなら sayounara Salut (au revoir) じゃあね ja ne Merci ありがとう arigatou Merci beaucoup ありがとうございます arigatou gozaimasu Non merci すみません iie, kekko desu Excusez-moi すみません sumimasen Pardon ごめんなさい gomen ne S’il vous plaît おねがいします onegaishimasu Bonne nuit おやすみなさい oyasumi nasai Source : Internet


L

X ES E

M

TE S E D

X Bruit de couloir - Page 14

St Ex : oui, mais après ?

ais qu’est ce que je vais faire l’année prochaine ?

C’est ma place !

C’est la question récurrente que tous les élèves de terminale se posent. C’est d’ailleurs en ce moment que le choix doit s’imposer comme une évidence !

La fac : un endroit dépourvu de règles ! Si beaucoup de personnes vont à la fac, c’est parce que c’est l’endroit le plus libre des études supérieures ! En effet, les étudiants sont, à peu de choses près, libres de venir en cours ou pas.

Le restaurant universitaire est aussi le lieu convivial où vous pourrez manger à petit prix un bon repas (pizzas, pâtes, plats du jour : tout est en libre service !).

A 700 dans un amphi, c’est un « cours » ou une « conférence » ?

(photo : M.G.)

Evidemment, d’autres professeurs sont plus méchants : la sélection des futurs étudiants en deuxième année se fait aussi sur le mental. Pour exemple, ce semestre, nous avions à déplorer 2 étudiants qui ont fait une crise de spasmophilie, des malaises… On peut dire qu’à peu près 200 personnes sont parties avant les examens. Et aux examens, seuls 16% des étudiants passent le cap des résultats favorables aux partiels : autant dire une goutte d’eau dans un océan !

La fac : un moment unique dans sa vie !

Certains d’entre vous partiront dans des études supérieures privées, ou même vers des formations comme Sciences-Po, mais si vous avez l’opportunité et l’envie de réussir, la fac deviendra votre meilleur amie ! Mais rappelez-vous ceci : si vous ne vous tenez pas à une rigueur inébranlable, la fac vous laissera tomber !

Maxime GAMMAIRE D’un autre côté, la vie d’étudiant est remplie de nombreuses occupations ! A Aix, la jeunesse est très représentée : de nombreuses soirées dans les boîtes de nuit (à déconseiller…), de nombreuses animations, des réductions pour les cinémas, de nombreuses avant -premières… Les étudiants de cette année ont même eu droit au retour de la neige, comme l’atteste la photo (60 cm quand mê-

Mais d’un autre côté, nos professeurs sont renommés, et s’invitent même dans les médias. On a le droit alors à un cours magistral en direct à la télé !

Aujourd’hui, cruel dilemme : snowboard ou fac ? (photo : M.G.)

L1 Droit Aix Marseille III & « Ex de St Ex ! »

Mél : maxime.gammaire-denoyelle@etu.univ-cezanne.fr

Dans l’amphithéâtre de la faculté de droit d’Aix Marseille III, basé à Aix en Provence, nous sommes à peu près 700 personnes à venir, « presque » tous les jours, assister aux cours magistraux. Nous sommes donc dans un amphithéâtre de la taille du Palais des Congrès de Saint-Raphaël (sans les sièges). Et avec tous les inconvénients de l’enseignement de masse, nous sommes confrontés au bruit, au manque de place... Et oui, certains prennent les cours dans les escaliers ou même dans les couloirs !

me !). Il faut se rendre à l’évidence : vous vivez un période formidable dans cette jolie ville, tout en ayant une après-midi ou une matinée rien que pour vous, une fois sur deux !


U TRIB

A

IBR L E N

E Bruit de couloir - Page 15

Quand on ne contrôle plus rien... Pessimiste ? Pas vraiment… Dire que nous ne sommes que de simples poupées que l’on prend plaisir à manier, ce n’est pas vraiment du pessimisme, mais plutôt un mélange de réalisme et de narcissisme.

llumez votre téléviseur, ou votre poste de radio. ..

Ce sont des outils fantastiques qui vous proposent diverses choses plus attrayantes les unes que les autres... Préférez-vous une nouvelle voiture équipée des toutes dernières technologies possibles et imaginables ? Ou bien le riz, très facile à cuire pour ceux qui n’aiment pas la cuisine ? Ou encore cette nouvelle compagnie d’assurance qui vous propose des taux plus qu’intéressants ? Vous trouverez toujours quelque chose pour vous ! Jamais vous n’y échapperez : même si vous ne cédez pas, votre conscience intérieure vous murmurera "Ah comme j'aimerais avoir cela !" ou "Peut-être que ceci m’aidera bien… ", "Oh ! Et ça : fantastique, il me le faut !". Mais ne vous inquiétez pas : c’est pareil pour tout le monde ! Nous sommes tous prisonniers de cette société qui veut faire de nous de vulgaires pantins consommateurs. Et la maligne ne se débrouille pas trop mal... Connaissez-vous un jeune qui n’ait pas de portable ? Posséder un portable, ça signifie bien évidemment payer un forfait, dépenses auxquelles viennent bien sûr s'ajouter celle d'Internet, du câble, etc. Amusez vous à enlever tous ces besoins à votre voisin, sa réaction sera plus violente qu’un ouragan. Car nous sommes tous dépendants de l’évolution, même si vous le niez. La société a créé des besoins dont nous sommes devenus dépendants au fil du temps, ce qui nous oblige à continuer de consommer encore et encore. Comme si notre vie était dictée par la "Loi de la consommation"…

Pour paraître plus optimiste, nous pourrions évoquer les bons cotés que cette société nous apporte : maintenant, de chez vous, de votre chaise, (et même en pyjama), vous pouvez trouver l’âme sœur ! Si, si, je vous assure, il y a même plusieurs affiches placardées sur les murs qui nous crient qu’il ne faut pas laisser passez l’amour…

Tous manipulés ? (source : Matt Groening, cerveau d’Homer Jay Simpson)

Plus besoin de réfléchir ni de penser, simplement de consommer. Cette idée est assez effrayante, non ? Les humains détestent être contrôlés, ne pas pouvoir choisir, n'être qu'une marionnette guidée par un agent extérieur ; et pourtant la société dans laquelle nous vivons agit comme un marionnettiste gigantesque et fort doué, puisque nous ne nous rendons même plus compte que nous sommes dirigés, là est son grand talent. Nous en venons même à croire que ce marionnettiste nous aide !

Au final, il nous aide peut-être bien : il nous vide l’esprit de toutes ces pensées superflues et énervantes. Nous n’avons plus à réfléchir, simplement à nous laisser faire. Et à faire ce que l’on nous dit. Obéir et agir. Voilà la règle de la réussite. Obéir. Et ceux qui la contredisent finissent souvent mal… En fait, en y réfléchissant bien, pas beaucoup de différence avec un rapport parent / enfant : tu désobéis, alors tu es puni. C’est exactement la même chose sauf que nous avons passé l’âge : un problème de légitimité se pose.

Tout ceci est si pessimiste, vous ne trouvez pas ?

Alors allez-y : de votre ordinateur, trouvez l’âme sœur ! De votre téléviseur, jouez au poker ! De votre téléphone, parlez au monde entier, et ignorez les gens que vous croiserez dans la rue. Car tous ceux avec qui vous discuterez sans jamais les voir vous contrediront toujours moins que ceux qui seront en face de vous ! Alors au final, nous, individus, nous n’avançons pas, mais la technologie, elle, elle avance ! Et pendant ce temps, nous reculons, jusqu’au stade primitif, celui de bébé pleurnichard que personne ne comprend. Et oui, plus personne ne nous comprend, puisque nous ne savons plus parler !

C

’est peut-être cela que le monde veut, que chaque individu soit réduit au stade d’embryon, pour que tout soit beaucoup plus simple à gérer… Sur ce, allez tous vous mettre en pyjama, et vite !


ECH T H HIG

Bruit de couloir - Page 16

LES EEE-PC DÉBARQUENT :

L

e premier Eee-PC était révolutionnaire. Ce n’était pas le premier ultra-portable de l’histoire, mais il fut le premier à être aussi abordable. Pour obtenir un prix si bas, Asus fit le choix d’un processeur bon marché, d’une capacité de stockage flash plutôt limitée et d’un système d’exploitation Linux, qui à l'avantage d'être gratuit. Nous y reviendrons. Chaque nouveau modèle depuis le premier s’est attelé à améliorer ces limitations, avec un succès variable.

Aujourd’hui, le Eee-PC 1000 possède un tout nouveau processeur Intel Atom, un écran de 10 pouces, des touches bien plus grandes, un disque flash de 40 Go en version Linux ou un disque dur de 80 Go. Ces améliorations rendent forcément ce modèle plus imposant et lourd que le précédent, mais aussi plus cher. Ce nouvel Eee-PC est-il donc le modèle qui s’éloignera trop de la philosophie originelle ou bien est-il un nouvel ultra-portable paré pour le succès ?

Tiré de BestOfMicro

Le clavier :

Les

touches

sous-

dimensionnées des premiers Eee-PC rendaient presque impossible pour certains la saisie d’un texte plus long qu’une URL ou un bref e-mail, alors que l'utilisation principale qui nous intéresse ici est le traitement de texte ! Un bon point, celles de l’Eee-PC 1000 sont beaucoup plus larges, tout comme les touches entrée, espace, tabulation ou majuscule. Elles sont aussi bien plus espacées les unes des autres.

Ce test a d’ailleurs été écrit sur le Eee-PC 1000, ce qui n’a pas été très confortable. Une touche Contrôle a également été ajoutée du côté droit de l’appareil, mais la disposition des touches est telle qu’il n’est pas aisé de l’utiliser.

Le trackpad & la Webcam :

Le

Intégrés à la tranche de l’appareil, les boutons de clics sont enfin séparés, au contraire des premiers modèles, et sont très fermes. Un clic simultané sur les deux boutons simule un troisième clic ou peut être assigné à un autre raccourci. On pourra toutefois aimer le fait de pouvoir zoomer sur les photos à la façon de l'iphone, en écartant ou rapprochant deux doigts ! Utile, et efficace comme procédé ! Quatre touches de raccourci sont également situées audessus du clavier. Les deux premières permettent de couper le rétro-éclairage pour économiser sa batterie, mais aussi de changer la résolution de l’écran. 800 x 600, 1024 x 600 (par défaut), 1024 x 768 (qui rend l’image plus grande que la surface de l’écran) et 1024 x 768 « compressés » (qui adapte la taille de l’image à l’écran, mais la déforme), telles sont les résolutions disponibles. Les deux autres boutons de raccourci permettent quant à eux de faire varier la fréquence du processeur, entre 1,2, 1,6 et 1,8 GHz, et de lancer l’application Skype ou tout autre en la configurant de manière adéquate.

trackpad a un format large

pour bien coller à celui de l’écran. La texture est légère au toucher et les déplacements précis permettent de placer le curseur là où vous le voulez.

L’écran utilise une dalle plus mate que brillante, mais quelques reflets sont tout de même visibles sous une lumière directe. L’angle de vision est large et l’image de bonne qualité, mais les couleurs ne sont pas aussi


Bruit de couloir - Page 17

L’ASUS EEE-PC 1000, UN ULTRA-PORTABLE POUR LE LYCÉE ? riches et vives que sur d’autres modèles de Eee PC-like, plus chers il est vrai. Enfin, la webcam de 1,3 mégapixel, fournie par Omnivision qui équipe souvent les téléphones, est tout à fait adaptée pour la messagerie instantanée.

Un équipement de plus en plus complet : Les ports qui équipent l’Eee PC 1000 sont les mêmes que ceux vus sur les précédents modèles : VGA, trois USB, un emplacement pour carte mémoire, un port Ethernet 10/100 et une prise casque et microphone.

On retrouve par contre deux nouveautés : le Bluetooth et une connexion Wi-Fi 802.11n. Un port pour verrou de type Kensington est également disposé côté gauche. Enfin, le disque dur et la mémoire sont accessibles très facilement si vous décidez de les remplacer.

Un disque dur De 2,5 pouces : Les haut-parleurs siglés Dolby disposés sur la base du Eee PC délivrent un son largement amélioré par rapport aux premières versions. Le volume est suffisant, sans distorsion et l’on peut aussi écouter de la musique à bas volume sans perdre

Mais la version Windows de l’Eee PC 1000 possède un disque de 80 Go, le Seagate Momentus 2,5 pouces 5400 tours/ minute avec une interface SATA. Plus performant qu’un disque 1,8 pouce, mais moins que les 7200 tours/minute du HP Mini-Note. On y gagnera toutefois en autonomie.

Conclusion

trop de basses. Cela ne remplacera pas un lecteur MP3 au niveau de la qualité sonore, mais on pourra jouir de ses musiques et vidéos, mais aussi de ses conversations Skype, de bien meilleure manière que sur une bonne partie des PC low-cost. Beaucoup d’ultraportables utilisent des disques 1,8 pouce en parallel ATA pour gagner de la place, comme le MacBook Air ou le Toshiba R400. Mais ces disques ne tournent généralement qu’à 4300 tours/minute, ce qui impacte les performances.

Le Eee PC arrive à maintenir un prix si bas (environ 350€) grâce notamment à son processeur Atom économique. Mais cela signifie aussi que les performances seront en retrait. Toutefois, si la portabilité et l’autonomie sont vos priorités, l’Eee PC 1000 est fait pour vous. Le modèle Windows avec un disque dur traditionnel est d’ailleurs à conseiller. Avec un processeur Atom, nul besoin d’avoir un disque SSD, les différences de performances et d’autonomie seront minimes. Beaucoup de chemin a été parcouru en peu de temps sur le marché des ultraportables lowcost. Ce Eee PC 1000 risque bien de le bousculer durablement. Si vous cherchez une machine qui vous offre un bon compromis entre ergonomie,

Asus Eee PC 900 vs Asus Eee PC 1000 Caractéristiques 900 Écran 8,9 pouces Résolution 1024 x 600 Intel Celeron M 900 MHz, 512 Processeur kb

1000 10,2 pouces 1024 x 600 Intel Atom N270 1.6 GHz, 512 kb

RAM Disque dur

1 Go 667 MHz DDR2 ASUS-PHISON SSD 8 Go

2 Go 667MHz DDR2 Seagate 80 Go (40 Go SSD avec Linux)

Bluetooth

Non

Oui

portabilité et rapport qualité/prix, ce modèle risque bien de remplir tous vos critères ! S. GOURGOURAS Source :


RE U T L CU MARC QUINN, Sculpteur...

C

et artiste, encore inconnu de certains il y a très peu de temps, a créé un coup médiatique sans pareil, dont vous avez peut-être entendu parler !

Bruit de couloir - Page 18

CINEMA le dernier Woody Allen VICKY CRISTINA BARCELONA Ce film à l’ambiance légère et sensuelle retrace l’histoire de deux touristes américaines qui partent à Barcelone pour se dépayser de leur Manhattan quotidien. Pendant leur voyage, elles rencontrent un beau peintre espagnol atypique qui va tenter de les séduire. Subjugué par ses charmes, leurs relations vont se dénouer et se renouer pour notre plus grand plaisir. Un très beau film que je vous conseille d’aller voir pour la belle interprétation des acteurs, la beauté éclatante de Barcelone et pour passer un bon moment avec ses amis.

D’origine Britannique, il a fait ses études d’Histoire & d’Histoire de l’art à Londres avant d’intégrer dans les années 90 le groupe d’artistes conceptuels "Young British Artists" (jeunes artistes britanniques) généralement appelé YBAs. Il est connu pour ses œuvres aussi percutantes qu’étranges. Surtout sa dernière série de sculptures "Sphinx", datant d’octobre 2007, mêlant la beauté à l’incongru : Il exposait à la 35ème édition de la FIAC (Foire Internationale d'Art Contemporain) la Statue "Siren" : l’icône Kate MOSS, toute en or et dans une position de Yoga... Une statue qui pèse 50 kg d’or massif et coûte 1,9 million d'euros !

(Sources:http://www.mediafilm.ca/ Archivage/8/VickyCristina BarcelonaG.jpg)

Morgane CLAVEL, 2nde 7

Le TOP des ventes 2008 ! Si je vous dit « Millénium », MUSSO ou Titeuf, ces noms vous rappellent probablement quelque chose ? Il faut l’espérer, ou alors, c’est que vous vivez en ermite, éloigné de toute source d’information. Il s’agit en effet du palmarès des meilleures ventes de livres de l’année 2008, publié par Livres-Hebdo ce mois-ci. Plus précisément, on trouve le titre issu de la trilogie des « Millénium », Les hommes qui n’aimaient pas les femmes du norvégien Stieg LARSSON. Puis vient Le Sens de la vie, la dernière BD de Titeuf, et le roman Parce que je t’aime de Guillaume MUSSO (prof de SES au Centre International de Valbonne, dans les Alpes Maritimes).

http://www.lexpress.fr/culture/artplastique/kate-moss-une-femme-enor_585790.html Mais derrière le clinquant, se cache peutêtre une représentation de notre société actuelle, consommatrice désabusée d’elle-même, qui s’en retourne à la spiritualité… Morgane CLAVEL, 2nde 7

Et comme cadeau à Noël, ce fut Le « le manuel vaudou Nicolas Sarkozy » qui l’a emporté, puisqu’il figurait en tête des ventes de livres sur le site amazon.fr ! Rappelons pour ceux qui l’ignoreraient encore (encore des ermites !) qu’il s’agit d’un livre-objet à vocation humoristique présenté dans un coffret qui contenait une poupée, un lot de 12 aiguilles, ainsi qu'un ouvrage de 56 pages, tout cela destiné selon l’éditeur à « conjurer le mauvais sort » ! C.D.


PE O C S O HOR

Bruit de couloir - Page 19

Astro : une année remplie de haut en bas ! Par Lilia EL ABED

Le signe du mois Verseau (20 janvier-18 février)

Bélier (21 mars-20 avril) Vous êtes perdu ! Vous avez l’impression de ne rien réussir dans tout ce que vous entreprenez. Patientez, tout rentrera dans l’ordre quand vous saurez ce que l’on attend de vous ! Cœur : vous vivez une véritable histoire d’amour avec votre com-

Taureau (22 avr-22 mai) Cœur : dès que vous repérez du rouge, foncez comme vous le faites si bien ! Taureau vous êtes épanoui ! Vous nagez dans le bonheur. Votre tempérament calme vous permet de gérer les situations difficiles avec douceur et volonté. Pourtant, il faudrait penser à vous reposer et à prévoir de bonnes vacances !

Faites attention à votre entourage, il se passe des choses qui vous échappent ! Vous aimez aider, soutenir les gens qui vous entourent. Vous êtes mis en valeur par votre côté travailleur et curieux. La famille est à vos yeux la première chose qui vous préoccupe. Cœur : Vous êtes nostalgique des moments de bonheur passés en compagnie de votre partenaire.

Cancer (22 juin-22 juillet) Il faudrait travailler un peu plus durant l’année 2009. Vous êtes trop optimiste : Il est temps de voir la réalité en face. Et surtout, côté cœur,

Balance (24 sept-23 oct) Vous envisagez plusieurs projets : mais il faudrait réorganiser votre méthode de travail ! Votre couple est en mauvaise position mais être plus positif et ouvert peut faciliter la communication. Célibataires : Sortez un peu…

Votre charme est irrésistible ! Vos débordements de vitalité attirent l’attention. Travail : vous êtes un peu feignant, vous avez envie de vous sentir libre. Mais vos ambitions vous permettront très vite de reprendre le dessus.

Scorpion (24 oct. - 22 nov.) Votre tempérament très mature vous permet de fonctionner comme un autodidacte. Vous avez un projet dans la vie et vous allez tout faire pour le réaliser. Cœur : vous jouez de ces charmes pour séduire. Capter l’attention, se faire aimer n’ont pas de secret pour vous.

Capricorne (23 déc.-20 jan.) Vous rêvez d’amour tranquille, d’un couple stable. Si l’élu de votre cœur est un Poisson, vous consacrerez toute votre énergie à mieux cerner les mystères de la personnalité de ce compagnon. Boulot : la chance se manifestera souvent cette année, votre sens de la communication vous placera dans des situations souvent favorables !

Gémeaux (23 mai-21 juin) Votre avenir est entre vos mains ! Secouez-vous un peu, arrêtez de remettre la faute sur les autres. Vous êtes plein de vivacité, de créativité, il est temps de montrer vos véritables compétences ! En amour, vous êtes comblé ! il n’y a rien à dire ! Conseil pour les célibataires : LES TAUREAUX POURRAIENT PEUT ETRE BIEN VOUS PLAIRE !!! Si l’occasion de rencontrer un taureau se présente, ne fuyez pas !

Poissons (20 février-20 mars)

Sagittaire (23 nov.-22 dec.) Vierge (24 août-23 sept.)

Attention aux bons petits plats de Noël! Vous libérez vos angoisses avec la nourriture. Il faut songer à entreprendre un régime ! Cœur : vous vous projetez dans une merveilleuse aventure. Votre humeur dépend de la situation de votre couple !

Vous vivez une impasse financière difficile mais vous êtes très courageux, vous saurez surmonter tous vos problèmes. Toutefois voici une petite indication qui pourrait vous aider à sourire à la vie : vos chiffres porte-bonheur ce mois-ci sont le 4, 14 et le 24 ! Profitez-en, allez jouer au loto. Cœur : vous êtes très sincère et vous ne tarderez pas à Bruit de couloir trouver l’âme sœur, il se peut Directeur de la publication : Lycée Saint-Exupéry même que ce soit plus vite que Directrices de la rédaction : Christine DENEL, Florence prévu.

Lion (23 juillet-23 août) Une rencontre surprenante et ravageuse vous attend. Si vous trouvez votre quotidien un peu trop routinier, vous n’allez pas être déçu car cette rencontre va tout remettre en cause.

DELCLOS Rédacteur en chef : Christine DENEL, Stéphanie ROYNETTE, Florence DELCLOS Journalistes : Lilia EL ABED, Héloïse Prim, Nadia SOUSSANI, Andréa BAGNANI, Sébastien GOURGOURAS, Robin JOUAN, Elodie Enghels, Alexis Thomas, Siham ZAAMI, Morgane CLAVEL. Envoyé Spécial : Maxime Gammaire Graphiste : Eymeric FAYOLLE (logo B2C) Service Relecture : Véronique MORACCHIOLI Contacter la rédaction :“Bruit de couloir” : Service communication : Lycée Saint Exupery, 270 avenue de Valescure 83700 Saint-Raphaël

Par respect, la reproduction de nos articles, et/ou du journal, sous quelque forme que ce soit, est interdite.


INTE

IP V W RVIE

Bruit de couloir - Page 20

Une nouvelle infirmière à St Ex !!

L

e lycée Saint Exupéry accueille cette année une nouvelle infirmière, Mme JUAN. Bruit de Couloir est allé recueillir ses premières impressions…. B2C : Comment vous sentezvous dans le lycée ? comment avez-vous été accueillie ? Mme JUAN: Je me sens très bien dans le lycée, et on m’a accueillie avec beaucoup de chaleur.

patient et de le voir mourir. Mais c’est une situation extrême… J’ai trouvé difficile de travailler à St Maximin (80 km) tout en habitant à Fréjus, avec 2 jeunes enfants, mais à part ça, l’Education Nationale offre beaucoup d’avantages liés à la vie de famille! (rires)

Mme JUAN, infirmière St Ex depuis septembre 2008

B2C : Quel a été votre parcours scolaire et professionnel ? Mme J. : J’ai passé mon bac scientifique, à l’époque ça s’appelait le Bac D. J’ai fait une année de secrétariat, puis j’ai fait des études d’infirmière, pendant 2 ans et demi à St Nazaire en Loire-Atlantique. J’ai d’abord travaillé en milieu hospitalier pendant 10 ans, ; puis j’ai passé le concours pour rentrer dans l’Education Nationale, et j’ai exercé mon métier d’infirmière scolaire pendant 8 ans. Ensuite, j’ai pris une disponibilité pour élever mes enfants (j’en ai 2) et j’ai recommencé à travailler il y 5 ans, en 2003.

B2C : Pourquoi avoir choisi ce métier ? Mme J. : Bonne question... (rires) ! Je ne saurais pas expliquer mon choix… Au départ, je voulais devenir diététicienne mais je n’ai pas pu rentrer à l’école que je désirais… Je suis donc entrée à l’école d’infirmière à proximité de chez moi ! B2C : Quelles sont vos occupations en dehors du lycée ? Mme J. : j’aime beaucoup aller au c in é m a , visiter les musées…. J’aime aussi aller voir des pièces de théâtre, ce que je préfère au théâtre, c’est la comédie (rires) !

(photo : M.G.)

B2C : Savez-vous combien d’élèves passent par l’infirmerie par jour ou par semaine ? Mme J. : L’infirmerie est ouverte 40 heures par semaine, de 7h45 à 16h45, du lundi au vendredi, et le mercredi de 7h45 à 11h45. Entre 40 et 80 élèvent passent par ici ; ils y viennent pour des petits malaises (maux de tête, maux de ventre), pour discuter, pour chercher des renseignements liés à la santé, parler de leurs problèmes familiaux, de leurs soucis relationnels ou encore effectuer un suivi médical à la demande. B2C : Comment concevez-vous votre travail dans l’établissement ? Mme J. : Ma priorité au lycée, c’est d’être disponible pour les élèves, pouvoir échanger avec eux et ne pas trahir les secrets confiés dans l’enceinte de l’infirmerie. C’est aussi savoir transmettre les informations aux personnes responsables (médecin scolaire, Procureur de la République si besoin) afin d’assurer le bien-être et la sécurité aux élèves. Par ailleurs, mon travail est avant tout un travail en équipe, avec la Vie Scolaire, l’Administration, les enseignants… Mon métier demande une grande écoute de l’autre (rires) ! C’est la première fois que je suis infirmière dans un lycée, et je trouve ça très agréable. Ça me permet de voir comment fonctionnent les lycéens et de fréquenter des élèves plus âgés que ceux dont j’avais l’habitude de m’occuper. En un mot, on peut dire que le lycée m’a conquise ! B2C : Avez-vous rencontré des difficultés particulières au cours de votre carrière ? Mme J. (après réflexion) : Non, pas particulièrement. Tous les services hospitaliers où je suis passée (urgences, soins intensifs, spécialités ORL, cancérologie, hématologie) m’ont séduite... Il est toujours difficile de s’attacher à un

B2C : On parle de plus en plus de problèmes d’alcoolisme, de tabagisme ou de drogue chez les jeunes, comptez-vous mettre quelque chose en place au lycée ? Mme J. : Oui, j’aimerais faire appel à des intervenants sur ce sujet, mais pour le moment il y a un problème de budget et ça reste à l’étude. Sinon, pour la journée de lutte contre le SIDA, le 1er décembre 2008, les élèves de TMS et de TMC se sont beaucoup impliqués, il y a eu un jeu avec plusieurs questions sur le SIDA, un stand avec distribution de préservatifs et un film d’une vingtaine de minutes, suivi d’un débat. Beaucoup d’élèves sont venus se renseigner sur le sujet, car on parle de moins en moins des risques liés au SIDA et les élèves sont conscients de cette réalité. Nous avons aussi d’autres projets : • dégustation de fruits en présence d’une diététicienne, comme l’an dernier, • don de sang, • sensibilisation au don d’organes • venue du Planning Familial. B2C: Que pourriez-vous dire aux élèves de Saint Ex, que voudriezvous leur conseiller ? Mme J. : Ce que je veux dire à tous les élèves de l’établissement, c’est qu’ils construisent aujourd’hui leur santé de demain, et que les bonnes habitudes se prennent dès maintenant : petit déjeuner tous les matins, repas équilibrés, activité sportive, pas de dépendance aux médicaments !

Nadia SOUSSANI 1BPCO


B2C n°7 Décembre 2009