Issuu on Google+

16 Aktüel

Temmuz / Juillet 2011

Le saviez-vous?

Patricia HUCK patricia@alternatifgazete.fr

L'UNIVERS L’addiction : Le terme « ADDICTION » vient du latin et signifie «contrainte par corps.» Il désigne l'asservissement d'une personne à une substance ou une activité dont il a contracté, l'habitude par un usage plus ou moins répété qui peut aller jusqu'à l’aliénation de son comportement. Si le terme d'addiction fut au début réservé aux seuls états de consommation pathologique d'une substance donnée, elle désigne désormais toute répétition de comportements chargés de plaisir. Il existe plusieurs sortes d’addictions : affective (dépendance à une personne, l’amour, l’avancement dans l’âge, le handicap), alimentaire (obsession des aliments), matériel (une voiture, un ordinateur, un jeu en ligne ou voir même les jeux d’argent), chimique (médicaments, cigarettes, alcool, drogue), le travail, le sport. En France, les addictions aux substances psychoactives sont à l'origine chaque année d’environ 100 000 morts, dont près de 40 000 cancers. Les conduites additives interviendraient dans 30 % de la mortalité précoce (avant 65 ans). La dangerosité des jeux vidéo est un sujet récurrent. D’abord accusés de développer des comportements violents chez les jeunes et de favoriser une confusion entre monde virtuel et réalité, les voici désormais désignés comme source d’addiction. De nombreux parents, comme toutes les personnes concernées par le phénomène, s’inquiètent de l’impact de ces jeux sur leurs enfants ou leurs conjoints les yeux rivés pendant des heures sur un écran. Quels sont les signes révélateurs d’une conduite additive ? Existe t- il des personnes prédisposées? L’addiction, c’est une rencontre entre un comportement et un individu. Celui-ci éprouve dans un premier temps, une sensation de plaisir qui l’amène à continuer et provoque une envie obsessionnelle de recommencer, alors même qu’au fur et à mesure il en perd le contrôle, et ressent un manque à distance de ce comportement visà-vis duquel il ne va pas pouvoir se défendre. En résumé, la perte de contrôle, l’envie répressive de recommencer, la sensation de manque en interrompant le comportement, l’existence de conséquences négatives, tous ces signes s’observent dans toutes les formes d’addiction. La personnalité détermine déjà le mode de comportement. L’addiction est possible par exemple chez le timide, l’introverti, l’apeuré par le regard des autres qui trouve dans internet un domaine de fausse protection puisqu’il se déconnecte à souhait d’une relation virtuelle que peu de choses réelles ne viennent empêcher de développer. L’exemple contraire, la personne à la vie débordante d’activités, amoureuse, relationnelle, de loisir se trouve moins en risque de s’accrocher. Par ailleurs, à ses débuts, internet semblait destiné aux adolescents. Or on s’aperçoit que de jeunes adultes tombent aussi en dépendance et que des séniors, découvrant les joies de cet outil peuvent l’investir sur un mode d’addiction. Il faut savoir que la personne atteinte d’addiction en est consciente malgré une part de déni car elle tend à minimiser les conséquences négatives de l’addiction Une personne dépendante souffre de la phobie de l’interruption, du changement. Nous vivons hélas dans une société qui parfois nous pousse dans nos retranchements. Nous cherchons alors par n’importe quel moyen l’existence, le regard des autres ou simplement la présence. Si vous ou quelqu’un de votre entourage se trouve dans une telle situation, n’attendez pas pour consulter un médecin, un psychologue ou un psychanalyste. Parfois en parler simplement à un proche suffit. L’écoute et la prise de conscience peut être le début d’une guérison.

Marguerite Yourcenar de son vrai nom Marguerite Antoinette Jeanne Marie Ghislaine Cleenewerck de Crayencour (1903-1987) était la première femme française à entrer à l’Académie Française. Elle consacra toute sa vie à la littérature. Ses ouvrages, L’œuvre au noir qui reçoit le prix Femina, Le labyrinte du monde dont le premier volume, Souvenirs Pieux. Dame Barbara Cartland (1901 – 2000) écrivait un roman toutes les deux semaines. Elle a publié plus de 723 romans dans sa vie, ses livres sont vendus à plus de 1 milliard d’exemplaires en 36 langues, faisant d’elle le romancier best-seller de tous les temps. Le premier roman de l’histoire a été

écrit par une noble japonaise, Murasaki Shikibu en l’an 1007. Le roman appelé The tale of Genji raconte l’histoire d’un prince en quête d’amour et de sagesse. Dans sa traduction en anglais, le roman couvre 54 chapitres et plus de 1000 pages de texte.

Fatma Aliye Hanim (1862-1936) est connue comme la première femme écrivaine turque. A son époque, elle a étudié le français, la littérature arabe, les mathématiques, le droit. Sa carrière d’écrivaine a débuté avec la traduction du roman Volonté de George Ohnet sous le titre Meram et en le signant Bir Hanim (Une Dame). En 1892, elle écrivit son premier roman Muhadarat dont d’autres suivirent comme Udi (Luthiste) (1899) qui a été traduit en français. Halide Edip Adivar (1884-1964) était une romancière turque féministe. Elle était surtout connue pour ses romans critiquant le faible statut social des femmes turques et ce qu'elle a vu sur le manque d'intérêt de la plupart des femmes à changer leur situation. Elle était aussi active au plan politique. Dans ses premiers romans centrés sur des femmes, elle présente des héroïnes occidentalisées pour qui l’essentiel est la recherche de leur propre personnalité, ce

Ne dediler?

Osman Ak›l- (Turba Osman) Okuyucu Alternatif Gazete hakk›nda söylenecek bir tek kelime varsa o da alternatifsiz olaca¤›d›r. Burada böylesine güzel ve bizi anlatan bir yerel gazete daha öncesinde ç›kmad› desem yalan olmaz. Ne iyi ettiniz de böyle bir hamle yapt›n›z. Elimize ald›¤›m›zda okuyacak bir gazete verdiniz. Siz alternatifsizsiniz. Biz de art›k sizinle alternatifsiziz. Hay›rl› olsun. Baflar›lar›n›z›n devam›n› diliyorum.

TEBR‹K ‹rfan Ayy›ld›r›m’›n o¤lu

Cihat AYYILDIRIM ile

Hanife SARIOGLU nisanlandilar. Tebrik eder, mutluluklar dileriz... Alternatif Gazete

qui engendre des conflits dans leurs relations avec les hommes et la société. Ses romans Atesten gömlek (La chemise en feu), Vurun kahpeye (Frappez la prostituée), The clown and his daughter (Le clown et sa fille) écrit d’abord en anglais. Ce furent ses meilleurs écrits.


AlternatifSayfa-16